C'était dans le passé !

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Dim 10 Juin - 14:08

rachid_as a écrit:L'équipe en 1992-1993 était en plein reconstruction. Les supporters avaient quitté le stade en applaudissant les deux équipes. Il y avait un vrai public connaisseur !
et avec ça, l'équipe a perdu le titre lors de la dernière journée ... avec une victoire 3-0 face au MCO des grands Tasfaout, Mecheri, Meziane, CEO, ...

_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Dim 10 Juin - 14:16

idir321 a écrit:
rachid_as a écrit:L'équipe en 1992-1993 était en plein reconstruction. Les supporters avaient quitté le stade en applaudissant les deux équipes. Il y avait un vrai public connaisseur !
et avec ça, l'équipe a perdu le titre lors de la dernière journée ... avec une victoire 3-0 face au MCO des grands Tasfaout, Mecheri, Meziane, CEO, ...

ce n'était pas encore le F......

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Dim 10 Juin - 14:18

rachid_as a écrit:
idir321 a écrit:
rachid_as a écrit:L'équipe en 1992-1993 était en plein reconstruction. Les supporters avaient quitté le stade en applaudissant les deux équipes. Il y avait un vrai public connaisseur !
et avec ça, l'équipe a perdu le titre lors de la dernière journée ... avec une victoire 3-0 face au MCO des grands Tasfaout, Mecheri, Meziane, CEO, ...

ce n'était pas encore le F......

bien-sure, avec tous les points perdus à Tizi, Iboud n'a jamais pensé à limoger Saadi

_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Jeu 21 Juin - 13:00


_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Mar 3 Juil - 9:41


_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Jeu 5 Juil - 7:20

JSK 3 - 0 CABizerte [1er tour coupe d'Arabes 1994]

_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par adsm le Ven 6 Juil - 21:26

idir321 a écrit:JSK 3 - 0 CABizerte [1er tour coupe d'Arabes 1994]

Nostalgie quand tu nous tiens !!!

Merci Idir pour cette vidéo...................Le match retour aussi était très beau

adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Mer 19 Sep - 12:02

MCA 2 - 2 JSK [Coupe d'Algérie 1989]


_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Ven 26 Oct - 12:24

Saha l3idhenwen
un cadeau pour l'occasion

_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Mar 13 Nov - 17:27



Dernière édition par idir321 le Ven 31 Mai - 13:45, édité 1 fois

_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Ven 31 Mai - 7:10

idir321 a écrit:
rachid_as a écrit:L'équipe en 1992-1993 était en plein reconstruction. Les supporters avaient quitté le stade en applaudissant les deux équipes. Il y avait un vrai public connaisseur !
et avec ça, l'équipe a perdu le titre lors de la dernière journée ... avec une victoire 3-0 face au MCO des grands Tasfaout, Mecheri, Meziane, CEO, ...

Le classement à la 29e journée ...


_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par idir321 le Mar 18 Juin - 13:48


_________________
Connectez vous sur la Web TV de la JSK WebTV.JS-Kabylie.fr

idir321

Messages : 5698
Date d'inscription : 04/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Mar 18 Juin - 18:00

idir321 a écrit:

Début de la décadence ......

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Mar 30 Juil - 14:32

JSK 8 - ASNIM 1 (But de Benkaci)


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Jeu 22 Aoû - 20:55

Saison 1998-1990, JSK 1 - ESS 0 (but de Haffaf)


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Mer 28 Aoû - 12:43

JSK 2 - USMA 2 (saison 1989-1990)



_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Mer 28 Aoû - 21:15

JSK 2 - USMA 0 (retourné de Abaci)




rachid_as a écrit:JSK 2 - USMA 0 (magnifique retourné de M.DOB)


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Dim 27 Oct - 15:05

JSK 2 - Stade Abidjan 0 (But de Boubrit)




_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Mer 22 Jan - 12:56

Fergani : «Hannachi n’a pas à parler de titres seulement, il doit laisser derrière lui des infrastructures pour le club»

L’ex-capitaine de la sélection nationale et de la JSK, Ali Fergani, a été invité sur le plateau de la chaîne de télévision Al Djazaïria lundi soir. Au cours de son intervention, Fergani est revenu sur son départ forcé de la JSK et d’autres points concernant le club le plus titré du pays dont il a marqué l’histoire de son empreinte. «Le président actuel, Moh Cherif Hannachi, n’a pas à parler uniquement de titres à remporter, mais il doit aussi penser à laisser des infrastructures de base, un centre de formation, un hôtel entre autres, pour assurer la pérennité du club qu’il dirige.»

«C’est à cause de l’affaire Ladjadj qu’on m’a renvoyé de la JSK»
Voulant expliquer les raisons de son départ de la JSK, Fergani rappelle : «C’est à cause de l’affaire Ladjadj que j’ai été poussé vers la porte de sortie. En effet, après avoir battu une équipe du Tchad à l’aller sur le score de 7 buts à 0, on est allés jouer le match retour. Ladjadj, qui devait débuter sur le banc, était absent le jour du match. Une fois de retour au pays et lors de la réunion de la commission de discipline, les dirigeants, dont le président actuel, ont pris la défense du joueur rien que pour se séparer de moi.»

«Mon départ de la JSK n’a pas été sans conséquences»
Fergani explique que son départ de la JSK n’a pas été sans conséquences pour le club : «La JSK, qui s’est qualifiée en finale de la Coupe d’Algérie, a perdu face à l’USMBA et raté le championnat, suivi d’une élimination en Coupe d’Afrique face au WAC du Maroc. Je considère que c’est une justice divine, car j’ai été limogé de manière arbitraire.»

Le Buteur (22/01/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 16:34

JSK-Amara : «On s’en est pris à moi pour faire mal à Khalef»

Mourad Amara aura été un des plus grands gardiens de but de la JSK. Un gardien de but volant, un homme au tempérament explosif. Dans ses buts, il volait carrément d’un poteau à un autre. Ses exploits sont multiples, sur sa ligne il a été quasiment imbattable. Un grand parmi les grands, celui que l’on surnommait souvent Monsieur 50% du mythique Jumbo-Jet.

- Demain ce jouera, à Tizi Ouzou, JSK-MCA, un classique dans le championnat d’Algérie tant ce match est très attendu. Qu’est-ce qu’il vous inspire ce match ?
- Beaucoup de choses. JSK-MCA a de tout temps été un derby très chaud, très disputé et qui ne laisse pas indifférent. Dans les années 1980, c’était des matches que tout le monde attendait. D’ailleurs, les supporters des deux équipes cochaient en tout début de saison les dates de ces deux matches dans leurs calepins. C’est pour vous dire leur importance.

- C’était des matches très chauds aussi entre deux équipes qui se connaissent bien…
- C’est sûr oui et en plus, il y avait du spectacle, sur le terrain et dans les tribunes aussi. Et puis pour vous dire, c’est contre le MCA que j’ai joué mon tout premier match dans ma carrière. C’était durant la saison 1979-80, j’étais encore junior, je devais remplacer un certain Mehdi Cerbah. Un très grand gardien de but qui imposait le respect tant il était au-dessus de tout le monde, sportivement parlant. Cerbah, c’était un immense gardien de but qu’il m’incombait de remplacer. D’ailleurs, ce jour-là, je me suis dit cette titularisation est-elle une chance pour moi ? Elle en fut effectivement une, parce que j’ai sorti un très bon match. On avait gagné par deux buts à un. C’était ce match qui m’avait ouvert la porte pour la suite de ma carrière.

- On garde aussi de vous ce geste, quand vous avez bousculé feu Kermali…
- … Oh cette histoire ! Les gens retiennent que çà et puis pour dire les choses telles qu’elles se sont déroulées, il faut bien avouer que la presse de l’époque a amplifié l’affaire. Kermali, Allah yerrahmou, je n’ai que du respect pour lui. La presse de l’époque avait grossièrement amplifié mon geste au point d’en faire une affaire. Je vais vous dire pourquoi, les journalistes devaient jouer un match en ouverture de ce JSK-MCA et Mahieddine Khalef s’y était opposé. Alors, pour se venger de lui on m’a sacrifié sur l’autel… Les journalistes de l’époque, je le dis et je le répèterai s’il le faut, ne pouvaient pas critiquer Mahieddine, encore moins s’attaquer à lui dans leurs organes, alors il y a eu ce geste de ma part qu’ils ont utilisé. Ils m’ont tapé dessus pour faire mal à Mahieddine. Voilà, c’est tout. Aujourd’hui, je peux en parler encore parce que j’ai la conscience tranquille. Dans ce match, moi j’étais le capitaine de la JSK, je suis monté jusqu’au centre du terrain parce qu’il y avait un problème et que je me devais d’intervenir, mais feu Kermali Allah yerrahmou, lui, il faisait quoi sur le terrain ? Ceci pour dire les choses correctement et sereinement. De toutes les manières cette année-là, ils ont tout fait pour que le Mouloudia termine champion, alors après ce match, je prends sept matches de suspension soit la totalité des matches restants en championnat. Mais dans leurs desseins, ils avaient oublié que nous avions un match de coupe à disputer. Ce qui a fait que lors du dernier match de la saison, j’ai pu jouer. On avait affronté l’USMAn chez elle, à Annaba. Ce jour-là j’ai sorti un très grand match. Demandez à Mahieddine, il vous dira quelle a été ma prestation dans ce match. Je peux vous dire sans prétention aucune, j’ai gagné ce match à moi tout seul. Quant au Mouloudia, il avait combiné le match à Sidi Bel-Abbès, mais à son grand dépit c’est nous qui avons été champions cette année-là.

Compétition (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 16:37

Mémorable MCA-JSK (4-4) : Hamened et Lazizi racontent un Clasico très singulier

La 24e journée de la Ligue 1 sera dominée demain par les retrouvailles entre la JS Kabylie et le Mouloudia d’Alger. Seront-elles à la hauteur d’un certain MCA-JSK disputé lors de la saison 1994/1995 ?

Les plus nostalgiques en doutent fort, car lors de ce match comptant pour la 28e journée disputé un certain 13 juin 1995 sous un soleil de plomb, les deux équipes, emmenées par des joueurs de haut niveau à l’instar de Hamened, Moussouni, Amrouche, Hadj Adlène (JSK), Lazizi, Tebbal, Mecheri et Slatni (MCA) avaient gratifié les milliers de supporters présents au stade du 5-Juillet-1962 d’un beau spectacle. Un match qui restera gravé dans la mémoire collective de la discipline et par son niveau et par son résultat (4-4). Les deux protagonistes n’avaient pas droit à l’erreur. Les Canaris, sous la houlette de feu Djaâfar Harouni, prétendaient au titre du championnat. Ils étaient en concurrence avec plusieurs clubs dont le Mouloudia d’Oran et l’USM Blida. Le Doyen était menacé de relégation. Un match à grand enjeu. La JS Kabylie débuta en force la partie. Elle trouva le chemin des filets dès la 28e minute par l’entremise de Meftah. Une nette domination sanctionnée par un deuxième but signé Menad à dix minutes de la fin de la première période. Les gars de Bousri revenaient avec de bien meilleures intentions en deuxième période. Zitouni redonna espoir aux Mouloudéens réduisant d’entrée l’écart sur penalty (48’). Un espoir qui s’évapora rapidement après un but de Hadj Adlène (55’). A 3 buts à 1, le sort du Clasico semblait scellé. En faveur de la JSK…

Tebbal pointe son nez, le match bascule
C’était sans compter sur un certain Mourad Tebbal qui avait fait son entrée en cours de match prenant la place de Benmessahel, ce jour-là fantomatique (65’). La rentrée de l’enfant de Skikda bouscula le match. Quatre minutes après avoir pointé son nez, Tebbal réduit le score. Le quatrième but de Hadja Adlène (72’), de surcroît meilleur buteur de la saison avec 23 réalisations, ne suffira pas d’assurer la victoire aux Kabyles. Tebbal s’était chargé, en effet, de remettre les pendules à l’heure dans une fin de match exceptionnelle où les nerfs étaient à bout. Tebbal réduisa la manque deux minutes après le quatrième but des Canaris et, six minutes plus tard, réussit à mettre fin à fin aux aspirations kabyles en rétablissant la marque.

Bagarre Hamened-Tebbal-Laziz
En égalisant, Tebbal s’était mal comporté en se dirigeant avec le banc kabyle avant de se distinguer par un geste obscène envers les supporters. Le geste de trop qui provoqua le gardien Hamened, alors remplaçant. Celui-ci réagissa violemment contre Tebbal. Laziz en rajoute une couche. Il s’accrocha, lui aussi, avec Hamened. Les choses ont failli dégénérer. Hamened et Laziz, en professionnels, se réconcilièrent.

Y avait-il eu combine ?
Chez les supporters, on jurait sur tous les toits que le match avait été combiné. Le score et la fin houleuse seraient, selon eux, un scénario pour cacher la manipulation. Surtout qu’un nul arrangeait les deux équipes, la JSK consolidera ses chances au titre et le MCA s’éloignera un peu plus de la zone rouge. « C’est faut », tonnent Hamened (JSK) et Lazizi (MCA).

…………………………………………….

Lazizi : « Voilà ce qui s’est passé avec Hamened »

L’ancien défenseur du MCA, Tarek Laziz, a bien voulu raconter ce Classio et explique ce qui s’est passé avec Hamened.

- Tarek, bonjour. On vous appelle pour nous raconter ce fameux MCA-JSK (4-4). Un commentaire…
- Cela fait presque 19 ans. Un match exceptionnel. C’était le Clasico, le vrai. Tout Alger et toute la Kabylie en parlaient des jours avant. Sur le terrain, les joueurs produisait du spectacle de haut niveau. Les supporters s’en vont heureux. Ce match était exceptionnel compte tenu de son enjeu et de la qualité des effectifs des deux équipes. Une grand JSK qui joue pour le titre et en face un MCA, plein de talent, et très spectaculaire sur le terrain. Il y avait beaucoup de monde dans les gradins. Un match à rebondissements. La JSK menait au score 4 à 2, mais Tebbal a réussi l’égalisation en fin de match.

- Juste, mais cette égalisation a failli mettre le feu aux poudres…
- Sur le terrain, tout le monde était sur les nerfs. Nous n’avions pas le droit à l’erreur. Tebbal est parvenu à égaliser dans un match où le score était dominé par les Kabyles. Notre égalisation sanctionnait notre nette domination en 2e mi-temps. Emporté par l’euphorie du but, Tebbal est allé exulter devant le banc de la JSK. Hamened va alors s’accrocher avec lui. Je n’ai pas accepté le truc, j’ai réagi donc en s’accrochant avec Aomar. Cela ne m’empêchera, pas par la suite, de me réconcilier avec lui. Il était devenu d’ailleurs mon coéquipier au MCA après. Nous avons discuté sur cet incident, très répandu dans des matches à enjeu.

- Certains pensent que le match était combiné. Est-ce vrai ?
- C’est faux. Les deux équipes avaient besoin de points. A voir seulement la physionomie de la partie, on se rend compte qu’il n’y avait pas de fabrication de résultat. MCA et JSK voulaient gagner.  M.F.

…………………………………………….

Hamened : « C’est à cause du mauvais geste de Tebbal »

L’ex-gardien de la JSK, Aomar Hamened, estime, pour sa part, que son altercation avec Lazizi avait été provoquée par Tebbal, auteur d’un geste obscène envers les fans kabyles.

- Le public n’oublie pas ce mémorable MCA-JSK (4-4). Que retenez-vous de cette rencontre ?
- Un bon match entre deux équipes pratiquant un bon match. La JSK était sur une bonne dynamique de victoires sous la houlette de feu Harouni. Il y avait une belle ambiance sur le terrain et dans les gradins. C’était un vrai Clasico avec beaucoup de buts et un spectacle hors pair. Nous jouions pour le titre, il nous fallait un bon résultat. Nous aurions pu sortir avec les points de la victoire, mais le MCA avait réussi à égaliser en fin de partie.

- Justement, juste après l’égalisation du MCA, des incidents ont éclaté. Que s’est-il passé au juste ?
- Je me rappelle que Tebbal était l’auteur du but de l’égalisation. Après le but, il s’est dirigé vers les tribunes pour faire un geste honteux envers les supporters de la JSK. Je n’ai pas accepté de voir notre public ciblé par un mauvais geste. Touché dans mon orgueil, j’ai réagi sur le coup. Je me suis alors accroché avec Tebbal, car j’estime qu’il ne devait pas se comporter de la sorte. Lazizi s’est impliqué dans l’incident. Les choses ont vite fait de prendre l’allure d’une bagarre. Mais c’était sur le terrain seulement. Après, nous nous sommes réconciliés. Nous avons rapidement tourné la page. J’ai même évolué à ses cotés au Mouloudia.

- Le match a-t-il été truqué comme le prétendaient certains ?
- Ce n’est pas vrai. Je le démens catégoriquement. La JSK ne vend pas ses matches. Par mesure de nif, on n’accepterait jamais de combiner nos matches sur le dos des autres équipes. La JSK a toujours été respectueuse de l’éthique sportive. Notre éducation ne nous permettait pas de tels comportements indécents. F.M.

……………………………………………


Repère :

28e journée du championnat de division une (13-06-1995): MCA 4-JSK 4
Stade du 5-Juillet- 1962-Affluence nombreuse, Terrain en bon état, temps chaud, arbitrage de Daho assisté de Chaâ et Benkhaled.
Buts : Zitouni (48’, SP), Tebbal (69’, 74’ et 80’) - MCA.
Meftah (28’), Menad (35’), Hadj Adlène (55’ et 72’) – JSK.

MCA : Lezzoum, Cherrouk, Zitouni, Lazizi (cap), Slatni, Sellou, Maza (Khezrouni 55’), Meraga, Benmessahel (Tebbal 65’), Aït Taher, Mecheri
Ent. : Bousri.

JSK : Alane, Rahmouni, Khati, Amrouche, Selmoune, Meftah, Hadj Adlène, Benchikha (Moussouni 65’), Menad (cap), Boubrit.
Ent. : Harouni.

……………………………………………

La JSK lauréate, le MCA 6e
Les Jaune et Vert ont terminé la saison à la première place et ajoutèrent, du coup, un nouveau titre du championnat à leur si riche palmarès. La JSK remporta 40 points devançant le MCO (35 points) et l’USM Blida (33 points). Le Doyen termina la saison à la sixième place avec 31 points.

Compétition (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Sam 22 Mar - 11:49

Aït Tahar : «Mon plus beau but est la reprise de volée face à la JSK à Bologhine»

Mourad Aït Tahar, l’ancien attaquant du MC Alger et de la JS Kabylie, qui a fait les beaux jours des deux clubs, a la particularité d’avoir inscrit six buts lors de cette affiche JSK-MCA. Il en a marqué trois au profit du Mouloudia et trois autres pour la JSK. Dans l’entretien qui suit, il parle du Clasico.

Le Clasico JSK-MCA aura lieu demain (Ndlr : aujourd’hui), vous attendez-vous à un match solide ?
Oui, je pense que cette fois, le match JSK-MCA sera très serré. Cette affiche est une des meilleures de notre championnat. Ç'a toujours été un rendez-vous particulier, notamment pour nous les joueurs. En Algérie, il y a de petits clasico, mais aussi un grand Clasico qui est JSK-MCA. Chaque saison, on a la chance d’en assister à deux. Un à Alger, l’autre à Tizi-Ouzou.

Quelle est la particularité de ce match compte tenu des données ?
Je pense que c'est la première fois depuis la finale entre les deux équipes à Zabana, qu’un match se joue avec un grand enjeu. Depuis, on n’a jamais assisté à un match entre les deux équipes, avec l’obligation de gagner pour le Mouloudia et pour la JSK. Cette saison, il y a la deuxième place en jeu. Donc, je pense que nous allons assister à un grand match cette fois.

Pensez-vous que ce sera un match serré ou un match ouvert avec beaucoup de buts ?
Je pense qu’il y aura de la prudence au début de la rencontre. C’est tout à fait logique que les deux équipes vont essayer de gérer. Par la suite, je ne peux rien dire sur le cours du match. Les deux entraîneurs, que ce soit Aït Djoudi ou Bouali, savent comment gérer la rencontre. Par contre, du côté du Mouloudia, je pense qu’il y aura beaucoup plus de prudence par rapport à la dernière défaite face à l’USMA.

On sait que vous avez porté les couleurs des deux clubs. Est-ce que la pression diffère d’un club par rapport à l'autre ?
Non, c’est la même. Tous deux sont de grands clubs. Cette affiche était un rendez-vous très attendu à notre époque.

Quel est le premier JSK-MCA que vous avez joué ?
Je venais tout juste d’être promu en sénior. Je me rappelle, j’avais à peine 18 ans, j’ai joué en compagnie de Bahbouh, Amara et les autres. Dans l’autre camp, il y avait les Bencheikh et Bouiche. C’était vraiment un match plaisant au stade du 5-Juillet qui s’est soldé par un nul vierge.

Mais une fois que vous avez rejoint le Mouloudia, vous avez secoué les filets de la JSK, à commencer par un doublé (3-0) en 1996 au 5-Juillet…
Ah oui, c’est vrai. J’avais réussi un doublé face à la JSK au stade du 5-Juillet. On avait gagné trois buts à zéro avec un autre but de Fodil Dob, qui était jeune à l’époque.

Vous avez même réussi à battre la JSK chez elle au retour…
Oui et croyez-moi, c’était un match important dans des circonstances particulières.

Pourquoi ?
Je me rappelle qu’on jouait pour assurer notre maintien en première division. Après quelques mauvais résultats, il y a eu l’arrivée de Ali Bencheikh et Kaoua Abdenour à la barre technique. Les résultats se sont améliorés alors. Il y avait un très bon état d’esprit et on avait réussi à battre la JSK chez elle grâce à un but de Benali.

Beaucoup pensent que le 4-4 de 1995 reste incontestablement le meilleur match entre les deux équipes. Vous avez eu la chance d’y participer…
C’est vrai, c’était un match pas comme les autres. Il y avait de grands joueurs sur le terrain ce jour-là. On avait réussi un exploit en revenant au score à trois reprises. On était menés 2-0 puis 3-1, puis 4-2 et enfin 4-4. Ce jour-là, Tebbal avait brillé en inscrivant un triplé. D’ailleurs, rarement un match ne s’est terminé sur ce score.

Mais pour ce match, il y a des rumeurs sur une éventuelle combine…
Non, ce match n’a pas été combiné. Je peux même vous l’assurer. On s’était donnés à fond pour revenir au score. Heureusement pour nous, nos efforts ont été récompensés.

Il y a aussi un autre match inoubliable, le 5-2 à Bologhine…
C’était aussi un match inoubliable. On avait perdu ce jour-là car on avait un problème en défense. Mais je garde un très bon souvenir quand même de ce match.

Oui, lequel ?
En dépit de la lourde défaite de mon équipe, j’avais réussi à égaliser d’une superbe reprise de volée. C’était en 1997. On était menés au score un but à zéro, mais finalement, j’avais égalisé. Pour moi, c’est mon meilleur but lors de ces Clasico.

Vous avez aussi marqué contre le Mouloudia ?
Et comment ! En 1998, j’avais marqué trois buts en une saison. A l’aller, j’avais égalisé lors d’un grand match au stade du 5-Juillet devant des gradins pleins. On était menés au score puis nous avions égalisé. Au match retour, j’avais inscrit un doublé à Tizi-Ouzou au cours d’un match qui a connu l’expulsion de Allouche du Mouloudia. J’ai la particularité d’avoir inscrit trois buts en faveur du Mouloudia et trois autres buts en faveur de la JSK. Comme ça, c’est à égalité (Rire).

Et la finale du championnat en 1999, à Zabana…
Croyez-moi, c’est un très mauvais souvenir pour moi. On avait perdu la rencontre et le championnat. C’était difficile pour nous de l’accepter. Mais croyez-moi, ce jour-là, moi et beaucoup de joueurs étions contre le fait de jouer à Zabana.

Comment ça ?
On voulait jouer la finale au stade du 5-Juillet mais par la suite, on n’a pas compris comment ça s’est joué au stade d’Oran. La pelouse était dans un état lamentable. La preuve, ce jour-là, on n’avait rien vu sur le terrain. La pelouse n’était pas de bonne qualité et ç'avait influé sur le cours du jeu. Si le match s’était joué au 5-Juillet, il y aurait eu un meilleur spectacle.

Le Buteur (22/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Mar 25 Mar - 12:11

Yahi : «Matoub était un vrai homme, il avait aidé l’USC financièrement»

Abdelmadjid Yahi, le président de l’US Chaouia, parle dans cet entretien de ses relations avec Matoub Lounès, symbole de la chanson kabyle. Il nous apprend que le défunt avait un penchant pour l’USC et qu’il n’avait pas hésité une seconde à l’aider financièrement à l’occasion de la Supercoupe face à la JSK en 1994.

On sait que vous aviez des rapports très étroits avec le défunt Matoub Lounès. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos relations ?
C’est avec une immense joie que je parle de ce grand artiste. C’était plus qu’un ami, c’était un frère. Il a toujours défendu les valeurs amazighes. C’est un artiste qui a beaucoup de considération pour les gens qui ne renient pas leurs origines.

Quand l’aviez-vous rencontré pour la première fois ?
C’était en 1994. J’avais recruté trois joueurs de la JSK : Mourad Karouf, Lyès Izri et Karim Doudane. Il était leur ami. Souvent, il se déplaçait avec eux à Oum El Bouaghi. C’est ainsi que je l’ai connu. Au fil de nos rencontres, j’ai découvert un homme de grande valeur.

Quelle image gardez-vous de lui ?
Tout d’abord, il avait beaucoup d’estime pour moi, surtout que j’étais un des fondateurs de l’US Chaouia, qui était pour lui un symbole de lutte pour la revendication de tamazight. Le but de Matoub Lounès était de consolider les rapports entre les dirigeants de la JSK et de l’USC. Il faisait le maximum pour que les relations entre les deux clubs soient excellentes.

 Comment était la relation entre Matoub et les joueurs de l’US Chaouia ?
La relation était très conviviale. Il aimait les joueurs et leur parlait très souvent. Il suivait nos matchs avec une attention particulièrement. Il se déplaçait avec nous un peu partout, surtout lors de nos stages de préparation à l’étranger. Il s’adressait aux joueurs en chaoui et leur inculquait beaucoup de choses importantes, comme les valeurs ancestrales et l’identité nationale. Sans régionalisme aucun, il venait en aide aux joueurs qui parlaient le chaoui. Il respectait beaucoup tout ce qui est amazigh et algérien. Il donnait même des primes aux joueurs afin de les motiver pour certains matchs.

Il suivait donc avec attention les matchs de l’US Chaouia ?
Oui, il en était un fervent supporter et, comme je vous l’ai dit, il lui arrivait de se déplacer avec nous pour suivre certaines rencontres. Une anecdote : en 1994, lors de la Supercoupe face à la JSK, il avait supporté l’USC au lieu de la JSK, qu’il aimait tout autant. C’est une personne pour laquelle j’ai beaucoup de considération. De par ses actes, il impose le respect.

D’après vous, pourquoi avait-il autant de considération pour votre club ?
Il n’y a pas de secret à cela. Matoub avait une forte personnalité et des valeurs qu’il défendait avec ferveur. Il a vu qu’à l’USC, on défendait les valeurs de la région et ses traditions. Il a dépensé de l’argent pour apporter son soutien au Mouvement culturel berbère, le MCB. A Oum El Bouaghi, il était adulé.

On dit qu’il avait aidé matériellement le club juste pour pouvoir mettre sur son maillot le slogan du MCB. Est-ce vrai ?
Non, c’est faux ! Certes, il défendait la cause berbère, mais je vous assure qu’il était un grand nationaliste et un amoureux de l’Algérie. Ce qui s’était passé en Tunisie en est la meilleure preuve.

Racontez-nous…
Une fois, nous étions tous deux en Tunisie. Je m’étais chamaillé avec des Tunisiens qui s’étaient moqués de nous parce que nous étions Algériens. Matoub n’avait pas hésité une seconde à intervenir et avait failli en venir aux mains avec eux. Il leur avait dit qu’il ne faut jamais se moquer des Algériens ou de l’Algérie.

Avait-il organisé une fête en l’honneur de l’USC ?
Non, malheureusement.

A une certaine époque, vos relations avec Hannachi étaient froides. Quelle avait été la réaction de Matoub ?
C’est vrai que les relations entre Hannachi et moi avaient refroidi à une certaine période.Matoub n’était pas content de nous voir agir ainsi. Il voulait que nous nous réconcilions et, surtout, que les deux clubs s’unissent. El Hamdoulilah, mon problème avec Hannachi était purement sportif et, depuis, nous avons tout oublié. A présent, nous sommes très proches.

Quelle avait été la réaction de Matoub lorsque la JSK avait refusé d’effectuer le déplacement au stade de Oum El Bouaghi en évoquant un problème d’insécurité ?
A cette époque, la JSK avait refusé de se déplacer au stade sous prétexte qu’elle ne se sentait pas en sécurité à cause de ce qu’elle aurait vécu comme intimidation à l’hôtel. Matoub était contre cette idée. Ça ne lui avait pas plu du tout. Il ne voulait pas que les relations entre les deux clubs se détériorent et que cela profite à d’autres.

Matoub est connu pour ses positions, ce qui lui a valu des attaques terroristes. Lui avez-vous rendu visite lorsqu’il a été blessé la première fois ?
Bien sûr ! On se rencontrait souvent à Alger avant qu’il ne soit kidnappé. Notre relation était forte et sans calculs. C’était donc de mon devoir de lui rendre visite à l’hôpital lorsqu’il était blessé. Tout ce qui touchait  Matoub me touchait.

Comment avez-vous reçu la nouvelle de son assassinat ?
Sincèrement, je me rappelle encore de cette pénible journée. C’était vraiment très dur pour moi d’apprendre la nouvelle. Je n’ai pas voulu croire au début, avant que cela ne se confirme à travers les médias. J’étais choqué, à l’instar de toute la population de Oum El Bouaghi. Le défunt était très apprécié dans toute la région, notamment par les supporteurs de l’US Chaouia, parce qu’il était aussi un fan du club. Toute la ville était triste et je me suis même déplacé dans son village natal pour assister à son enterrement. Que voulez-vous que je vous dise ? Allah yerrahmou ! D’ailleurs, après sa mort, je me suis rendu plusieurs fois à Béni Douala. Je ne peux pas oublier cette personnalité qui restera gravée à jamais dans ma tête. Matoub était quelqu’un d’exceptionnel, très attachant. C’est une vraie perte pour notre pays.

Continuez-vous d’écouter ses chansons ?
Naturellement. J’aime beaucoup ses chansons qui traitent de tous les sujets. J’avais un ami, Rabah Guettaf, originaire de Kabylie. A chaque fois, il me ramenait de nouvelles cassettes du défunt. On écoutait ses chansons en voiture. Depuis qu’il nous a quittés, je ne les écoute plus car, à chaque fois que je le fais, je ne peux retenir mes larmes. J’ai du mal à accepter sa disparition.

Quelle est la chanson que vous préférez ?
Comme je viens de le dire, Matoub Lounès a une collection de belles chansons, mais celle qui me touche le plus est Aghurru.

Un dernier mot pour clore cet entretien ?
Je veux rendre hommage à ce grand homme qu’est Matoub Lounès. Puisse Dieu l’accueillir en Son Vaste Paradis. Contrairement à ce que peuvent penser certaines gens, Matoub est un brave type, avec un grand cœur. Il aimait tout ce qui est amazigh, qu’il soit kabyle, chaoui ou autre. Un vrai homme. Dhargaz ! Nombreux sont ceux qui pensent qu’il a tenté de diviser le pays et qu’il roulait pour la France. Je tiens à apporter un démenti formel. C’était un nationaliste hors pair. Il était fier d’être Algérien et son amour pour l’Algérie n’avait pas de limites.

Le Buteur (25/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Mer 26 Mar - 11:13

Fergani compare la JSK au FC Barcelone

L’ex-capitaine de l’équipe nationale et du  Jumbo Jet estime que l’équipe de la JS Kabylie représente toute une région, comme c’est le  cas du FC Barcelone pour les Catalans d’Espagne. “Quand je parle de la JSK, je la compare un peu au FC Barcelone, elle devrait être comme ce club espagnol. Je ne parle pas du point de vue technique, mais ce qu’elle représente pour toute une région. Comme le FC Barcelone qui représente la région des Catalans, la JSK aussi est un club qui représente toute une région du pays. Il y a des équipes qui représentent un quartier, d’autres une ville et certaines toute une région comme c’est le cas de la JSK. Même si, aujourd’hui, il y a aussi la JSMB et le MOB, à un moment donné, la JSK était plus qu’un club de football. Et la JSK d’aujourd’hui a les moyens pour retrouver sa place, mais cela doit passer par la formation. Il faut aussi que les actuels dirigeants laissent des infrastructures après leur départ. Un centre de formation ou un grand stade qui assurera la survie de la JSK”, a déclaré Ali Fergani, hier, lors d’une interview accordée à l’émission Addal+ de Berbère TV qu’anime notre confrère Lounis Temzi.

Pour l’ex-joueur kabyle des années 1980, la JSK, Jeunesse électronique de Tizi Ouzou à son époque, était très en avance par rapport aux autres clubs algériens : “Avant, on gagnait le championnat avec 18 points d’avance. Nous étions des professionnels avant l’heure.  C’est encourageant aujourd’hui de voir la JSK parmi les 3 premiers du championnat national.” Il a souligné, par ailleurs, que l’USMA, un club qu’il avait déjà entraîné auparavant, mérite amplement de terminer champion de l’exercice actuel, vu le travail et la gestion du club algérois. L’ex-sélectionneur national a même appelé les actuels dirigeants des autres clubs de suivre l’exemple de la gestion de l’USMA : “Si l’USMA termine champion d’Algérie, je dirais que c’est amplement mérité par ce club qui est bien géré et structuré. À mon avis, il faut que les autres clubs suivent l’exemple de la gestion de l’USMA”, conseille-t-il. L’architecte est revenu aussi sur les chances de la sélection nationale pour le prochain Mondial au Brésil pour dire : “en football, il n’y a plus de petites équipes.

Si l’Algérie est au Mondial, c’est qu’elle a le niveau pour rivaliser avec les autres”, soulignant au passage que “les Verts possèdent 40% pour passer au second tour”. Pour Ali Fergani, l’Algérie dispose des moyens dignes de ceux de la France, du Brésil ou de l’Angleterre et que “Halilhodzic jouit d’un énorme soutient de la part de FAF. La qualification de l’EN au Mondial est l’œuvre de la FAF, de l’entraîneur national et des joueurs”.

Liberté (26/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par rachid_as le Mer 16 Avr - 7:29

JSK vs WAT (quadruplé de Hadj Adlane)1994


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était dans le passé !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum