La JSK, pour une sortie à la crise

Page 43 sur 44 Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Sam 1 Aoû - 17:38

Sur notre site, Selon Kerbadj (Président de la LFP) : « Hannachi a régularisé sa situation »

Pour lire l'article ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3829-selon-kerbadj-president-de-la-lfp-hannachi-a-regularise-sa-situation


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Sam 1 Aoû - 21:41

Sur notre site, Comité de Sauvegarde de la JSK : Communiqué

Pour lire l'article ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3830-comite-de-sauvegarde-de-la-jsk-communique-20150801


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 22:47

Sur notre site, Comité de Sauvegarde : « Hannachi est toujours dans l’illégalité ! »

Pour lire l'article ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3833-comite-de-sauvegarde-hannachi-est-toujours-dans-l-illegalite


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 16:08

Le Comité de sauvegarde révèle
“La JSK a une dette de 94 milliards de centimes”


De graves révélations ont été faites par l’ex-avocat de la JSK, Me Salah Meriem, qui a affirmé, lors d’un point de presse tenu hier, que pour l’année 2013, la SSPA-JSK a enregistré une dette estimée à “94 milliards de centimes, déclarée dans un bilan signé par le commissaire aux comptes”. “Cela veut dire que les dettes ont bouffé la société, puisque celles-ci dépassent son capital qui est de 80 milliards. Si ce bilan est faux, cela est encore plus grave, puisqu’il est approuvé et signé par le commissaire aux comptes. Pour les actionnaires, ils doivent savoir qu’ils sont solidairement responsables d’une dette de 94 milliards qui doivent être remboursés en plus d’une autre de 7,5 milliards qui devaient être payés en 2012. Tout cet argent est sur le dos des actionnaires qui doivent également être conscients du danger que cela représente sur leur bien”, ajoutera encore cet ex-avocat de la JSK.

Pour Me Meriem, Hannachi n’est pas le seul responsable. “Ceux qui donnent des procurations à Hannachi pour signer à leur place doivent savoir qu’ils ont des redevances sur le dos”, a-t-il mis en garde. L’orateur ne s’arrêtera pas là, puisque poursuivant ses révélations, Me Meriem ajoute qu’en date du 9 juillet 2015, il y a eu “production d’un PV notarié prouvant que Hannachi est le président du conseil d’administration de la JSK. Un PV où ils ont changé la composante du conseil d’administration et ont réintégré encore le CSA dans ce même conseil d’administration et élu enfin Hannachi président du conseil d’administration, ce qui n’est pas légal”.

Plus explicite, Me Meriem déclare que “cela  confirme que depuis août 2012 et jusqu’à cette période, Hannachi n’était pas président de la JSK”. Sinon, s’est-il demandé pourquoi régulariser et pourquoi ce PV sur lequel ils ont adopté l’intégration d’un nouvel actionnaire ?   

Mais le problème, estime-t-il, au moment d’officialiser ce document, ils n’ont pas pu le concrétiser, car l’intégration de cet actionnaire suppose l’augmentation du capital, donc l’obligation pour les actionnaires arrivés en 2012 de payer la totalité de leurs actions, qui s’élèvent à 7,5 milliards, ce qui n’a pas été fait.

Face à cette situation, poursuit encore l’ex-avocat de la JSK, le PV a été refait en sautant cet actionnaire qui a déjà honoré ses engagements, et ce, dans le seul but de le présenter lors du conseil d’administration et à la ligue. “Ce qui est encore illégal”, affirme Me Meriem qui était entouré par d’anciennes gloires de la JSK, à l’image d’Iboud, d’Izri, de Mennad, de l’ancien entraîneur de la JSK, Moh Younsi, de Meghrissi, de Farid Ayach...    Me Meriem fera, également, une révélation de taille en affirmant que la JSK est sans commissaire aux comptes depuis février 20015. Plus grave encore, ce commissaire est membre de l’assemblée générale du CSA ! “Le commissaire aux comptes a été élu pour un mandat de 3 ans, le 15 février 2012, et nous sommes en août 2015. Son mandat a donc expiré en février 2015. De ce fait, la JSK est sans commissaire aux comptes depuis février dernier. Si ce commissaire aux comptes signe les bilans de cette année, il est dans l’illégalité, et s’il ne les signe pas, c’est la société qui est dans l’illégalité. Hannachi travaille sans commissaire aux comptes, ce qui est un délit passible de prison. Nous comprenons la loi comme elle est”, dira encore l’orateur devant une assistance composée de nombreux supporters de la JSK. Et d’ajouter : “Nous avons consulté les statuts du CSA et je vous informe que le football a été supprimé du CSA. En 2012, ils ont modifié les statuts en laissant juste le handball, le basket et l’athlétisme. Le sigle de la JSK, qui est un patrimoine immatériel, n’a pas été transféré en tant que patrimoine vers la SSPA et aussi enlevé du CSA. Les documents sont là. Plus grave aussi dans le bilan du CSA : il y a des dépenses football, donc on dépense pour une section qui n’existe pas.”   Et Me Meriem de rappeler que la vidéo où Hannachi a annoncé que quatre à cinq investisseurs feront leur entrée comme nouveaux membres du conseil d’administration, en donnant les noms et en affirmant que ces nouveaux membres vont ramener 40 milliards, est sur le Net. Aujourd’hui nous nous demandons où sont ces 40 milliards et où sont ces personnes qui cautionnent “la médiocrité” ?

Plainte du comité contre Hannachi
Les auditions ont commencé

Après la plainte déposée par le comité de sauvegarde de la JSK contre son  président Mohand-Chérif Hannachi, l’ex-avocat de la JSK Me Meriem a affirmé, hier, que les auditions par la police judiciaire dans cette affaire ont commencé. “Il s’agit d’une plainte qui est en cours d’instruction. On ne nous en dira pas plus, sinon on va rentrer dans les prérogatives de la justice. Nous n’avons pas le droit de parler d’une affaire qui en cours d’instruction”, a-t-il dit.

Liberté (05/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 16:18

Iboud : «La JSK se préparait dans les plus grands centres et maintenant on cherche des hôtels à 30 euros»

L’ex-président de la JSK, Miloud Iboud, était présent hier à la conférence de presse animée par le Comité de sauvegarde. C’est d’ailleurs lui qui a ouvert les débats avec la presse en déclarant que le comité n’a pas abandonné le terrain et qu’il continuera ses actions jusqu’à la satisfaction entière de sa revendication principale qui consiste à pousser Hannachi à partir. «Nous n’avons jamais abandonné les supporters, nous leur avons promis d’aller au bout de notre action et nous tiendrons parole», a dit Iboud visant à mettre terme aux rumeurs qui ont été propagées ces dernières semaines. Critiquant ouvertement sans ménage la gestion de  Hannachi qu’il qualifie de catastrophique, Iboud a ajouté : «La JSK est endettée et les documents prouvent toutes nos révélations. Ces derniers documents entre nos mains prouvent que la JSK est en danger, sinon comment peut expliquer que la JSK, qui effectuait ses préparations dans les plus grands centres d’Europe avec des matchs amicaux contre des équipes respectables, est devenue un club qui cherche des hôtels à 30 euros.»

«Hannachi a vendu un joueur à deux heures du matin pour prendre en charge les frais du stage»
Toujours dans son réquisitoire contre la gestion de Hannachi, Iboud a fait savoir que la direction kabyle, à sa tête son président, a vendu un joueur à deux heures du matin dans le but de renflouer ses caisses pour prendre en charge les frais du stage estival : «La JSK n’a plus les moyens pour mettre en place une véritable politique digne de son statut et de sa réputation. Hannachi a vendu un joueur à deux heures du matin pour prendre en charge les frais du stage estival.»

«Je persiste à dire que sa gestion est mauvaise et s’il part un matin, les industriels viendront le soir»
Convaincu et déterminé, Iboud a rappelé sa position concernant la gestion de Hannachi et de la venue d’un important industriel, pour peu que les portes lui soient grandes ouverts : «Je persiste à dire que la gestion de Hannachi a conduit la JSK vers la dérive, le club est sérieusement en danger. Les supporters doivent comprendre qu’il ne reste rien à ajouter, la balle est dans leur camp, ils doivent comprendre que le changement s’impose de lui-même. Personnellement, je maintiens ma position. Si Hannachi décide de partir un matin, l’industriel arrivera le soir.»

---------------------------------

Menad : «Notre but est qu’il parte et je serai le premier à quitter le Comité de sauvegarde»
S’exprimant à propos de la situation de la JSK, Menad nous a dit : «Les autres informations et autres documents en possession du Comité de sauvegarde prouvent que la gestion de ce bonhomme est catastrophique.  Il y a longtemps que nous avons tiré la sonnette d’alarme, et lui pour se cacher derrière ses insuffisances, il s’attaque à toutes les figures du club. Je rappelle encore une fois que notre but, c’est le départ de Hannachi et je serai le premier à quitter le comité par la suite.»

«J’ai refusé des offres alléchantes, la dernière en date est celle de l’USMA d’il y a deux semaines»
Visiblement déterminé à aller jusqu’au but, Menad a ajouté : «Nous ne sommes pas des assoiffés de pouvoir ni des demandeurs d’emploi. Nous ne sommes pas venus au comité pour chercher un quelconque privilège. Notre peine est de voir la JSK devenir un club quelconque. Pour prouver mon attachement à cet objectif assigné au Comité de sauvegarde, j’ai refusé des offres alléchantes, j’ai tourné le dos à de gros salaires. La dernière formation à m’avoir sollicité est l’USMA, il y a deux semaines. Mais j’ai dit non, car je suis avec le Comité de sauvegarde jusqu’à la fin de sa mission.»

Le Buteur (05/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 16:22

Le Comité de sauvegarde lâche sa bombe: « La JSK a 100 milliards de dettes, voilà pourquoi les investisseurs ont rejeté les dossiers présentés par Hannachi »

Après avoir observé un silence pendant quelques semaines pour pouvoir constituer d’autres dossiers, ce qui leur permettra de poursuivre leur mission, les membres du Comité de sauvegarde ont tenu, hier en fin de matinée, une conférence de presse où ils ont apporté d’autres détails concernant la gestion considérée catastrophique de l’actuel président Mohand Cherif Hannachi. Après Iboud, qui est intervenu pour rassurer l’assistance que le combat du comité de poursuit, la parole est donnée à Me Meriem pour faire d’autres révélations plus graves concernant la manière avec laquelle la JSK est gérée : « Tout d’abord, je tiens à rassurer les supporters que le comité n’a pas abandonné le terrain. Bien au contraire, nous sommes décidés à mener notre action jusqu’au bout, c'est-à-dire jusqu’à son départ de la présidence de la JSK. Nous avons relevé d’autres irrégularités qui vont surprendre tout le monde, notamment ceux qui continuent de cautionner sa mauvaise gestion. Nous détenons des documents officiels et cette fois encore, il s’interrogera d’où nous les avons procurés et qui prouvent que la JSK est endettée. Pour le bilan de l’année 2013 seulement, il est noté que la JSK est endettée de 94 milliards de centimes sans compter l’année 2012 où les membres du CA n’ont pas versé le montant du reste des actions estimé à 7,5 milliards, ce qui porte la dette à plus de 100 milliards. »

« Les dettes ont bouffé le club et le commissaire aux comptes a signé tous les documents »
Poursuivant dans son intervention qui aura laissé tout le monde dans la salle pantois, l’ex-avocat de la JSK, Me Meriem, a ajouté : « Le capital de la JSK est estimé par son responsable actuel à 80 milliards alors que les dettes ont atteint les 100 milliards de centimes, c’est pour vous dire que les dettes ont bouffé le club et c’est la raison qui a fait fuir tous les industriels à qui il a présenté des dossiers les sollicitant de venir injecter leur argent et investir dans le club. »

« Dans le bilan financier de 2013, on trouve le PV mais pas la liste des présents à ladite assemblée générale »
Enumérant un certains nombre d’irrégularité qui, selon lui, ont entaché la gestion de la JSK, Meriem a révélé ceci : « Nous détenons une copie du procès-verbal de l’assemblée générale de l’année 2013 où il a été question d’approuver le bilan financier. Nous remarquons que malgré ce chiffre faramineux représentant le montant des dettes, on a osé citer dans le PV que la JSK a réalisé de bonnes opérations. Dans le bilan, nous retrouvons le PV rédigé de manière machinale mais pas la liste des émargements des membres présents. »

« Kabyles, le sigle de la JSK a été égaré, les documents font foi !»
« Avec la suppression du football des statuts du CSA en 2012, le sigle étant un patrimoine immatériel n’a pas été transféré vers la SSPA, il a été enlevé et les documents font foi. Ce sont des génies dans la destruction», a-t-il révélé tout en exhibant une copie des statuts, article 6 qui stipule ceci : « Outre le Comité de supporters, le club comporte une ou plusieurs disciplines spécialisées, handball, basket-ball et athlétisme. »

« Dans le bilan financier du CSA, on trouve des dépenses pour le football, une section qui a été retirée des statuts en 2012. Le président du CSA, de la SSPA et le DJS sont complices »
Abondant toujours dans le même sens, l’ex-avocat de la JSK, Meriem, a ajouté : « Plus grave encore, dans les bilans du CSA, on retrouve des dépenses pour le football pour une section qui n’existe même pas, donc il y a la complicité du président du CSA et de la SSPA et le plus grave, le directeur de la jeunesse et des sports car les dossiers sont déposés à la DJS systématiquement. Je crois même que ces bilans ne sont pas consultés à la Direction des sports, sinon ils n’auraient jamais approuvé un bilan illégal. »

« C’est Hannachi le menteur, où sont les actionnaires qu’il a annoncés à la fin de saison, où est la grande équipe qu’il a promise aux supporters ? »
Visiblement affecté, Me Meriem a tenu à répondre à Hannachi qui a traité les membres du Comité de sauvegarde de menteurs en déclarant ce qui suit : « En lisant certaines de ses déclarations accordées à un journal, Hannachi a osé s’attaquer aux membres du comité. Nous lui répondons que nous n’avons jamais menti aux supporters et les documents que nous leur dévoilons sont vérifiables et consultables. Tandis que lui, il ne fait que mentir aux Kabyles. Où sont les actionnaires qu’il s’est empressé d’annoncer à la télévision publique avant la fin de la saison ? Où est la grande équipe qu’il a promise aux supporters ? C’est lui le grand menteur. »

« Ceux qui cautionnent sa mauvaise gestion sont complices dans la tentative de destruction de la JSK »
Pour l’ex-avocat de la JSK, les irrégularités sont nombreuses et les personnes qui continuent de cautionner sa gestion sont coupables et complices aussi dans la tentative de destruction de la JSK : « Depuis l’élection d’un nouveau président du CSA, le président Hannachi n’est plus le président du CA. Sinon comment expliquer le fait qu’il est empressé le mois de juillet dernier, après notre conférence, à aller régulariser sa situation qui est toujours illégale. Les personnes qui continuent de cautionner cette gestion, même avec tous ces documents que nous présentons, sont complices dans la tentative de la destruction du club qui représente une grande région. »

« La LFP n’a pas le droit de se prononcer sur la légitimité de Hannachi avant le verdict de la justice »
Interrogé sur les suites réservées à la plainte déposée auprès du tribunal de Tizi, l’orateur a ajouté : « La plainte est déposée et le dossier est entre les mains de la justice. La police judiciaire a entamé sa série des auditions et on laisse la justice faire son travail. Nous ne pouvons pas dévoiler des choses relevant de la compétence de la justice, on doit attendre pour connaître les résultats. Même la LFP à travers ses responsables n’a pas le droit de se prononcer sur la légitimité du président Hannachi avant de connaître les décisions de la justice. La police judiciaire poursuit sa série d’auditions et bientôt on aura le verdict. »

« Hannachi s’est déplacé à la Ligue avec un PV signé du 9 juillet 2015 après avoir intégré le CSA dans le CA et c’est toujours une procédure illégale »
« Pour nous, Hannachi n’est pas le président légal de la JSK depuis la date de l’élection d’un nouveau président du CSA. Hannachi s’est présenté à la LFP et qu’il a produit un PV notarié qui prouve qu’il est président du CA. Il faut savoir que ce PV a été établi le 9 juillet 2015 suite à une AG où ils ont changé la composante du CA et ils ont élu Hannachi président du CA. Enfin, il est élu mais je vais expliquer que cette démarche est encore une fois illégale. Cette régularisation vient confirmer que ce que nous avons dit est vrai que depuis août 2012 jusqu’à ce jour, il n’était pas le président du CA», précise-t-il.

« Pourquoi ce procès-verbal n’existait pas avant ? »
« En se réunissant le mois de juillet dernier pour produire un nouveau PV confirme que tout ce qu’on a dit est vrai, sinon pourquoi remettre à la LFP un nouveau PV et pourquoi il n’existait pas avant. Le PV remis à la LFP est un PV d’une réunion tenue tout récemment. Nous détenons des documents qui prouvent toutes les irrégularités qui entachent cette AG. L’heure, le lieu, l’ordre du jour et le type de l’AG n’ont pas été précisés et dans la loi, l’AG doit se tenir au maximum le 30 juin. Si elle se tient après cette date, seule l’ordonnance du juge peut autoriser le prolongement d’un mois ou deux mois pour se tenir et dans la convocation du 9 juillet rien ne précise la nature de cette assemblée. Que d’irrégularités dans ce procès-verbal que nous considérons illégal !», fait-il remarquer.

« Le PV n’a pas été déposé à la CNRC, donc il n’est pas valable »

« Les PV doivent être déposés à la CNRC conformément aux articles du Code du commerce ne sont pas valables. Donc même si Hannachi a essayé de régulariser sa situation, à ce jour, ça reste un procès-verbal qui n’est pas valable. A la limite, nous pouvons fermer les yeux car il s’agit de l’engagement de la JSK. Si la LFP accepte ce PV, ils doivent lui demander des comptes sur les trois ans pendant lesquels il a exercé sans la qualité de président», explique-t-il.

« Ce qui est grave, c’est que le commissaire aux comptes n’a rien signalé pendant trois ans »
Et d’ajouter : « Le commissaire aux comptes n’a rien signalé pendant trois ans l’irrégularité qui entache la gestion de Hannachi, il a même le droit de convoquer une assemblée générale, le procureur. Il fallu qu’on réagisse pour tirer la sonnette d’alarme. Ceux qui sont coupables d’irrégularités doivent rendre des comptes. Le commissaire aux comptes a laissé faire. Ce qui est aussi étonnant dans cette histoire, le même commissaire, on le retrouve dans la liste de l’AG. »

« La JSK est sans commissaire aux comptes depuis février 2015 »
« Nous avons les statuts de l’année 2012, ils ont nommé le commissaire aux comptes qui est le même depuis quelques années, le 15 février 2012, nous sommes au mois d’août 2015, vous avez fait les comptes, la JSK n’a pas de commissaire aux comptes depuis février 2015. S’il signe le moindre document, c’est illégal, s’il ne le fait pas, c’est la JSK qui se retrouve encore dans l’impasse, ce délit est passible de prison», dira-t-il en guise de conclusion.

Le Buteur (05/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 20:38

Sur notre site, Iboud : «On aimerait bien que Kerbadj intervienne»

Pour lire l'interview ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/interviews/3834-iboud-on-aimerait-bien-que-kerbadj-intervienne


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Dim 9 Aoû - 8:33

Khelifa Chioukh, vice-président de la JSK
«Le club n’a pas de dettes et sa gestion est saine»


Le vice-président de la JSK, Khelifa Chioukh, a tenu à démentir tout ce qui a été déclaré par les membres du comité de sauvegarde à propos des dettes du club, en nous déclarant ce qui suit : «La JSK n’a pas de dettes et sa gestion est saine. Ces soi-disant dirigeants et anciens joueurs ne savent même pas ce qu’est un bilan financier». Et de poursuivre : «Laissez la JSK tranquille et tout marchera bien. Nous sommes en train de préparer le début de la nouvelle saison et ce match qui se profile à l’horizon face au CS Constantine. J’ai pris l’intérim sachant que le président est en congé et je suis là pour assumer cette tâche en veillant sur le club». Khelifa Chioukh qui assure actuellement l’intérim à la présidence du club n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger les anciens joueurs et anciens dirigeants de la JSK qui sont dans le comité de sauvegarde, en estimant que «la JSK a 70 ans d’existence et des milliers de joueurs sont passés par ce grand club. Ce n’est pas une poignée de personnes qui va les représenter et qui va nous dicter sa loi».

DDK (09/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Dim 9 Aoû - 8:41

Le Comité de sauvegarde de la JSK met la pression sur Hannachi
Meeting aujourd’hui à Ath Douala


Les membres du comité de sauvegarde de la JSK ne comptent pas s’arrêter et continuent de faire pression sur le président Hannachi pour qu’il quitte les affaires du club. Après la dernière conférence de presse, animée à la salle Azem, et suite aux événements qui se sont succédés ces derniers jours, avec cette démission inattendue du manager général Karim Doudane et les déclarations faites à la presse nationale sur l’état catastrophique dans lequel se trouve le club, le comité de sauvegarde de la JSK, dans un communiqué dont nous détenons une copie, a décidé de «convoquer une réunion d’urgence pour aujourd’hui, et ce, en présence de tous les membres, pour décider d’une action immédiate à mener au vu de ces derniers éléments qui confortent le comité dans son constat de la situation grave et périlleuse dans laquelle se débat la JSK», et d’ajouter, «qui risque de faire vivre encore une fois une saison cauchemardesque à tous ses supporters». Les membres du comité de sauvegarde tiennent à informer les supporters de la JSK, à travers ce communiqué, de la tenue d’un grand meeting, aujourd’hui à Ath Douala, à partir de 18h». Les membres du comité de sauvegarde de la JSK comptent aller au bout de leur combat et ce jusqu’au départ sans condition du président Hannachi Mohand Cherif.

DDK (09/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Dim 9 Aoû - 16:52

Saïb : «Doudane a été utilisé pour éteindre le feu»

Moussa Saïb, l’ancien patron des Verts de la JSK, a un avis tranché sur le départ de Karim Doudane. Pour l’ex-sociétaire d’Auxerre, le manager général des Canaris a été utilisé comme pompier et jeté une fois le feu éteint.

Karim Doudane, le manager général de la JSK, a démissionné ; c’est mauvais signe à une semaine du début du championnat ?
Mais ce n'est pas nouveau. A chaque fois que quelqu'un fait du bon travail, il  finit par se retrouver tout seul. Karim est un gentil gars, je le connais très bien. S'il a réagi de cette façon, c'est qu'il a ses raisons. D'après ce qu'il a déclaré, il était livré à lui-même. C'est inadmissible d'envoyer une équipe en stage à l'étranger sans médecin, entre autres. Je crois que c'est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. En fait, cela fait longtemps que ça ne marchait pas bien.

Le reste du staff technique pourrait partir aussi...
Quand on a besoin de toi, on t'utilise le temps d'éteindre le feu, comme ça m'est arrivé ; on joue le rôle du pompier de service, puis dès qu'on n'a plus besoin de toi, on te laisse. Cela se passe ainsi partout. Quand on voit qu'aucun responsable du club ne vous appelle, ne serait-ce que pour s'enquérir de la santé de l'équipe, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures, c'est qu'on ne veut plus de toi. On bricole pour finir le stage et on te fait comprendre que si tu veux partir, la porte est grande ouverte. Faites la comparaison entre la préparation de l'été passé et celle qui vient de s'achever. L'année dernière, il y avait Hugo Broos, on était aux petits soins, tout le monde était sur le lieu du stage en France, on bougeait, on cherchait des sparring-partners, on ramenait de l'argent et on assurait les frais de mission aux joueurs. Cette fois-ci, c'est tout le contraire qui s'est passé.

Donc, Doudane a été utilisé puis jeté ?

Moi, je prends ça comme ça, malheureusement pour Karim. Mais il n'y a pas que lui. De toute façon, Karouf et tout son staff ne sont pas épargnés. Ils ne font pas l'unanimité au sein de la composante dirigeante du club ; ils ne sont là que pour un laps de temps. Je n'arrive pas à croire qu'un club comme la JSK voyage sans son médecin ; je crois que c'est celui de l'USM Bel Abbès qui l'a remplacé au pied levé. On est où, là ? Je crois que même du temps de l'amateurisme, la JSK n'était pas comme ça.

Comment voyez-vous la suite, surtout avec l'opposition qui attend au tournant ?
Tout cela confirme le travail mal fait. Il y a des dirigeants qui ne savent plus où donner de la tête. On doit préparer l'équipe d'un côté et, de l'autre, surveiller l'opposition. Après, on voit certains oser demander des comptes. Cela me fait rire. Quand je lis sur le journal qu'on réclame un rapport sur le stage, n'aurait-il pas été plus simple d'aller soi-même sur le lieu du stage et faire ensuite son propre rapport ? C'est quoi ce délire ?

Ne risque-t-on pas le pire au terme du match contre le CSC, en cas d'échec ?
Moi, je ne vois pas que le premier match de la saison. On peut le gagner, tout peut arriver sur une rencontre. Mais est-ce que cela va résoudre les vrais problèmes ? Il faudra voir ce qui va se produire pour le reste de la saison. Quand le manager général jette l'éponge, c'est qu'il y a un problème grave. Celui qui était pendant deux semaines en stage avec l'équipe sait de quoi il parle. Dans les moments difficiles, Doudane a pris le risque d'assumer son rôle, maintenant qu'il est parti, il a sans doute ses raisons, il n'a pas agi sur un coup de tête. Malheureusement, on ne retient pas les leçons du passé. Chaque fois, c'est rebelote ! Mais je ne suis pas étonné car le problème ne touche pas que la JSK. Les soucis sont partout. Tiens, cela me rappelle cette histoire qui interdit aux entraîneurs de prendre plus de deux équipes par saison.

Qu'en dites-vous, au fait ?
Les gens pensent-ils vraiment qu'on résout le problème de cette façon ? Rien n'empêchera les clubs de consommer autant d'entraîneurs qu'ils veulent durant la saison. N'aurait-il pas été plus juste de mettre des garde-fous au niveau des clubs en leur interdisant d'engager plus de deux entraîneurs par saison ?

Compétition (09/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Lun 10 Aoû - 15:56

Au lendemain de la démission de Doudène, Hamenad quitte aussi le club
Le comité de sauvegarde appelle à un sit-in devant la direction de la JSK



Comme annoncé dans un précédent communiqué, le comité de sauvegarde de la JSK a organisé hier une réunion d’urgence en présence de l’ensemble de ses éléments. Cette rencontre intervient au lendemain de la démission du manager de la JSK, Karim Doudène, et après ses déclarations à la presse, avait souligné le comité de sauvegarde de la JSK dans ce communiqué. Doudène avait, quant à lui et pour rappel, affirmé qu’il ne pouvait plus travailler dans des conditions défavorables, prétextant “l’absence et la négligence  presque totale des dirigeants à l’égard de l’équipe”. 

L’on apprend par ailleurs que l’entraîneur des gardiens de but, Hamenad, a lui aussi, claqué hier la porte en démissionnant du club phare de la Kabylie. Il a été remplacé par l’ancien gardien de la JSK Gaouaoui. Me Salah Meriem, ex-avocat de la JSK,  contacté hier en fin de journée, a affirmé qu’à la fin de cette réunion il a été décidé la tenue d’un rassemblement pacifique qui aura lieu dimanche prochain devant la direction du club.  “Face à la situation dramatique que vit la JSK et après le départ de Doudène, nous avons tenu une réunion urgente durant laquelle nous avons décidé de l’organisation d’un sit-in pacifique, en présence des supporters et amoureux de la JSK, le dimanche matin, devant la direction du club, et ce, pour demander le départ immédiat du président de la JSK, Moh-Cherif Hannachi, et du président du CSA Samy Idress”, a annoncé Me Meriem tout en saluant “le courage  de Karim Doudène qui a démissionné du club tout en dénonçant la situation catastrophique que vit la JSK”.  Me Meriem affirmera également que deux joueurs seulement de la JSK ont été payés alors que le reste des joueurs attendent toujours leurs salaires. “Seuls deux joueurs du club ont été payés. Nous nous demandons pourquoi le reste des joueurs n’a pas été payé alors qu’ils sont tous considérés comme étant des salariés d’un même club. Pourquoi cette disparité ?”, s’est demandé l’ex-avocat de la JSK tout s’interrogeant : “Que font Chioukh et Azlef à la tête de la JSK, comme responsables intérimaires depuis quelques jours déjà, alors qu’ils n’ont aucune responsabilité à la JSK. Le premier n’est plus actionnaire dans le club alors que le deuxième est l’actuel président de l’APC d’Irjen et exclu du conseil d’administration. Depuis quand Hannachi laisse-t-il des intérimaires gérer la JSK ?”. Pour notre interlocuteur, cette situation pour le moins dramatique illustre une fuite en avant du président de la JSK et un abandon total du club kabyle. Par ailleurs, le comité de sauvegarde de la JSK devait organiser hier soir, à 18h, un meeting populaire au chef-lieu d’Ath Douala.

Liberté (10/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mar 11 Aoû - 15:14

La direction de la JSK a lancé, hier, un appel aux supporters
«Un enfant du club peut-il tirer sur une ambulance ?»



Dans un communiqué sous forme d’un appel, la direction de la JSK a tenu à «rassurer» les supporters du club en affirmant que les dirigeants actuels ne cessent de «travailler sans relâche» pour que «vive la JSK», non sans dénoncer ceux que la direction considère comme de «pseudo-enfants du club» et sans pour autant citer le moindre nom.

Dans son communiqué transmis hier à la rédaction, la direction du club kabyle a lancé tout de go à l’adresse des supporters : «Vous avez participé, ces derniers temps, à la lecture de certaines déclarations émanant de pseudo-enfants du club. Un enfant du club peut-il tirer sur l’ambulance ? Alors que les gens se démènent à recruter et se débrouiller pour payer tous les joueurs, car tout le monde a été régularisé», lance la direction de la JSK, incarnée par le président Mohand Cherif Hannachi dans son appel et de s’interroger : «Pourquoi tout ce mal ? Car si ces personnes en veulent à certains dirigeants, qu’adviendra-t-il du signe JSK qui a enfanté des martyrs de la révolution et des anciens dirigeants que Dieu ait leurs âmes».

C’est pour tout cela, poursuit le communiqué, «que nous ne cesserons de travailler pour que vive la JSK». «Nous lançons un appel à tous les supporters amoureux du club d’être vigilants et de continuer à croire en cette équipe, car vous seuls (supporters) êtes l’oxygène de ce sigle JSK», conclut le communiqué de la direction des Canaris.

DDK (11/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mar 11 Aoû - 15:16

JS Kabylie : Le Comité de sauvegarde tire la sonnette d’alarme
«Il y a péril en la demeure»



Le Comité de sauvegarde de la JSK a tenu avant-hier une réunion à l’issue de laquelle il a lancé un appel aux supporters pour tenir un sit-in dimanche prochain devant le siège du club à Tizi-Ouzou.

Dans un communiqué transmis hier à notre rédaction les membres du comité de sauvegarde de la JSK réunis la veille à la salle Azem à Tizi-Ouzou, ont tenu à exprimer leur «soutien» au manager général de la JSK, Karim Doudane qui a démissionné de son poste, tout en le «remerciant pour service rendu au club durant la saison 2014-2015, sans oublier d’avoir assuré un stage à l’étranger sans même le minimum requis (la présence du médecin en chef du club est un minimum requis) est tout à son honneur».

Les membres du comité de sauvegarde de la JSK, composé d’anciens joueurs et dirigeants, estiment que «cette décision est une preuve s’il en fallait encore, du marasme dans lequel l’indu-président a plongé le club le plus titré d’Algérie. Cette non-gestion est en train de détruire le club» et d’ajouter «A quelques jours de l’entame de la nouvelle saison, les pseudo-actionnaire-dirigeants chamboulent encore une fois le staff technique, cette instabilité chronique n’augure rien de bon.

Entre un actionnaire fictif (légalement il ne l’est pas) et un intérimaire, édile d’une commune, qui ne siège même pas au Conseil d’administration et surtout un «un président» en congé à quelques jours de la reprise, la JSK est en otage. Leur politique de l’autruche et leur déni de la réalité sont en train de mener le club au bord du précipice. Il y a péril en la demeure. Il n’a jamais été question de tirer sur l’ambulance. La seule chose que le comité ait tirée est la sonnetted’alarme».

Sit-in dimanche prochain devant le siège de la JSK
Les animateurs du Comité de sauvegarde de la JSK lancent également un appel aux supporters «à participer massivement au sit-in prévu le dimanche 16/08/2015 à partir de 10h, au siège du club, sis à la cité 145 logements- Nouvelle ville (à côté de la clinique Slimana), pour exiger le départ immédiat de l’indu-président Hannachi ainsi que de Samy Idrès président du CSA.

Ce sit-in le comité de sauvegarde le souhaite «le plus massif et le plus pacifique possible pour dénoncer cet état de fait et le silence complice des autorités locales» tout en les appelant à se déplacer en force au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou ce samedi pour encourager leur équipe favorite face au CSC «pour soutenir l’équipe mais de manière pacifique et de rester vigilent et de ne pas répondre aux provocations et aux appels à la violence au risque de porter préjudice au club et de se voir suspendre le stade».

Le Comité de Sauvegarde réitère son engagement de «ne pas lésiner pas sur ses efforts pour faire aboutir cette noble cause dont il se sent investi par les millions de supporters et amoureux de la JSK Kabylie».

DDK (11/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mar 11 Aoû - 15:21

La direction de Hannachi publie un communiqué, le comité de sauvegarde réplique
“La JSK est prise en otage”



Dans un communiqué diffusé hier, le comité de sauvegarde de la JSK est revenu avec plus de précisions sur la réunion d’urgence tenue avant-hier. Ils ont d’emblée salué la décision “courageuse” prise par Karim Doudène, après sa démission du club, et en remerciant celui-ci  “pour le service rendu au club lors de la difficile fin de saison 2014-2015”. “Avoir assuré un stage à l’étranger sans même le minimum requis, la présence du médecin en chef du club, est tout à son honneur”, écrivent-ils. Toutefois, précise le communiqué, “cette décision est une preuve, s’il en fallait encore, du marasme dans lequel l’indu président a plongé le club le plus titré d’Algérie.

Cette non-gestion est en train de détruire le club. À quelques jours de l’entame de la nouvelle saison, les pseudo-actionnaires et dirigeants chamboulent encore une fois le staff technique, cette instabilité chronique n’augure rien de bon”. “Entre un actionnaire fictif, légalement il ne l’est pas, et un intérimaire, édile d’une commune, qui ne siège même pas au conseil d’administration, et surtout un président en congé à quelques jours de la reprise, la JSK est prise en otage”, estiment les rédacteurs du document avant de souligner “leur politique de l’autruche et leur déni de la réalité sont en train de mener le club au bord du précipice. Il y a péril en la demeure Il n’a jamais été question de tirer sur l’ambulance. La seule chose que le comité a tirée est la sonnette d’alarme”. Le comité de sauvegarde de la JSK a, par ailleurs, appelé, à travers son communiqué, l’ensemble des supporters de la JSK à participer massivement au sit-in prévu le dimanche 16 août 2015 à 10h, au siège du club, sis à la cité 145-Lgts Nouvelle ville, à proximité de la clinique Slimana, pour exiger “le départ immédiat de l’indu président Hannachi ainsi que celui de Samy Idres président du CSA”.“Ce sit-in, le comité de sauvegarde le souhaite le plus massif et le plus pacifique possible pour dénoncer cet état de fait et le silence complice des autorités locales”, précisent les initiateurs. “Concernant le match de la première journée de championnat contre le CS Constantine, prévu ce samedi, le comité de sauvegarde de la JSK incite les supporters à remplir le stade du 1er-Novembre pour soutenir l’équipe mais de manière pacifique et de rester vigilants et de ne pas répondre aux provocations et aux appels à la violence au risque de porter préjudice au club et de se voir suspendre le stade”.  Par ailleurs, dans un appel diffusé hier, la direction de la JSK a certifié que tous les joueurs ont été payés. “Un enfant du club peut-il tirer sur une ambulance, alors que les gens se démènent à recruter et à se débrouiller pour payer tous les joueurs, car tout le monde a été régularisé”, indique cet appel à travers lequel la direction de la JSK appelle, à son tour, “les supporters amoureux du club à être vigilants et à continuer à croire en cette équipe”, tout en ayant “une pensée particulière pour les valeureux supporters de ce grand club”.

Liberté (11/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mar 11 Aoû - 15:24

La direction égratigne les anciens joueurs : «Ce sont des pseudo-enfants du club»

Dans un communiqué  adressé par la direction de la JSK, celle-ci a évoqué les récents événements survenus à la JSK : «Vous avez participé ces derniers temps à la lecture de certaines déclarations émanant de pseudo-enfants du club. Un enfant du club peut-il tirer sur une ambulance ? Alors que les gens se démènent à recruter et à se débrouiller pour payer les joueurs, car tout le monde a été régularisé. Pourquoi tout ce mal ? Car si ces personnes en veulent à certains dirigeants, qu’adviendra-t-il du sigle JSK qui a enfanté des martyrs de la Révolution et des anciens dirigeants que Dieu ait leur âme ? C’est pour cela que nous ne cesserons de travailler sans relâche pour que vive la JSK. Nous lançons un appel à tous les supporters amoureux d’être vigilants et de continuer à croire en cette équipe car vous seuls ‘supporters’ êtes l’oxygène de ce sigle ‘’JSK’’. On ne peut terminer cet appel sans avoir une pensée particulière aux valeureux supporters de ce grand club. »

Comité de sauvegarde de la JSK : «On ne tire pas sur l’ambulance, mais on tire la sonnette d’alarme»
Dans un communiqué adressé à notre rédaction, le Comité de sauvegarde évoqué l’actualité relative à la JSK : «Le Comité a tenu, le 09/08/2015, une réunion d’urgence. Lors de cette réunion le comité a pris acte de la démission du manager général du Club, M. Doudene. Le comité tient a souligné le caractère courageux de cette décision et assure Mr Doudane de son soutien le plus total et le remercie pour le service rendu au club lors de la difficile fin de saison 2014/2015. Avoir assuré un stage à l’étranger sans même le minimum requis (la présence du médecin en chef du club est un minimum requis) est tout à son honneur. Toutefois cette décision est une preuve s’il en fallait encore, du marasme dans lequel l’indu-président a plongé le club le plus titré d’Algérie. Cette non gestion est en train de détruire le club. A quelques jours de l’entame de la nouvelle saison, les pseudo-actionnaire-dirigeants chamboulent encore une fois le staff technique, cette instabilité chronique n’augure rien de bon. Entre un actionnaire fictif (légalement il ne l’est pas) et un intérimaire, édile d’une commune, qui ne siège même pas au conseil d’administration et surtout un «un président» en congé à quelques jours de la reprise, la JSK est en otage. Leur politique de l’autruche et leur déni de la réalité sont en train de mener le club au bord du précipice. Il y a péril en la demeure. Il n’a jamais été question de tirer sur l’ambulance. La seule chose que le comité ait tirée est la sonnette d’alarme.»

«Un sit-in sera organisé ce dimanche devant le siège du club»
«Le Comité de sauvegarde de la JSK appelle l’ensemble des supporters à participer massivement au sit-in prévu le dimanche 16/08/2015 à partir de 10h, au siège du club, sis à la cité 145 lgts Nouvelle ville (à côté de la clinique Slimana), pour exiger le départ immédiat de l’indu-président Hannachi ainsi que de Samy Idres président du CSA. Ce sit-in le comité de sauvegarde le souhaite le plus massif et le plus pacifique possible pour dénoncer cet état de fait et le silence complice des autorités locales.»

«Les supporters doivent venir en masse encourager le club face au CSC»
«Concernant le match de la première journée de championnat contre le CS Constantine, prévu ce samedi, le comité de sauvegarde de la JSK incite les supporters à remplir le stade du 1er-Novembre pour soutenir l’équipe mais de manière pacifique et de rester vigilants et de ne pas répondre aux provocations et aux appels à la violence au risque de porter préjudice au club et de   voir le stade frappé de suspension. Le Comité de Sauvegarde ne lésinera pas sur ses efforts pour faire aboutir cette noble cause dont il se sent investi par les millions de supporters et amoureux de la JSK Kabylie.»

Le Buteur (11/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mar 11 Aoû - 20:16

Sur notre site : Rachid Kana, actionnaire de la SSPA/JSK, demande un audit

Pour lire l'article ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3847-rachid-kana-actionnaire-de-la-sspa-jsk-demande-un-audit


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mer 12 Aoû - 18:25

L’un des actionnaires de la JSK
Rachid Kara rompt le silence et dépose plainte contre Hannachi


Hier, Rachid Kara, membre fondateur de la SSPA-JSK et ancien dirigeant du club kabyle, a rompu le silence. L’on s’attendait bien, en effet,  à une telle réaction après notamment les dernières déclarations du comité de sauvegarde, en annonçant que la JSK avait une dette “de 94 milliards de centimes”. Me Kara a affirmé, hier,   avoir engagé une procédure judiciaire contre le président de la JSK. “J’ai décidé de porter plainte auprès du procureur de la République pour demander un audit sur la situation commerciale de la JSK. Je n’ai pas d’autres moyens de voir ce qui se passe dans la société, face à la gestion en solo de Hannachi. Le président de la JSK signe, fait des retraits d’argent et paye sans consulter les actionnaires. Nous n’avons jamais été associés à la gestion de cette société.

Dans le code du commerce, ce que les gens et les actionnaires doivent savoir sur notamment la dette de 94 milliards de centimes du bilan de 2013, c’est que si la société n’a pas de biens, cela va se retourner contre nos biens personnels. Les actionnaires doivent savoir d’où provient cette dette et comment elle est justifiée ? Même le commissaire aux comptes ne veut pas nous donner d’informations”, a révélé Me  Rachid Kara, outré par cette gestion “hasardeuse” du club kabyle.  Pour l’orateur, “Hannachi n’a aucune capacité ni aucune connaissance pour gérer la société commerciale SSPA-JSK ce qui a entraîné des irrégularités et infractions répétées au code du commerce. Cette gestion est l’œuvre d’un président qui n’associe aucun actionnaire aux décisions et au plan d’action de la société. Malheureusement, ces mêmes actionnaires ont, par leur silence, cautionné toutes les irrégularités et la mauvaise gestion. Ils doivent savoir qu’ils ont le droit d’exiger la tenue régulière des assemblées générales et qu’ils ont un droit de regard sur ce qui se passe dans la société notamment sur le plan financier, ils doivent aussi savoir qu’ils ont des responsabilités sur la dette contractées par la société”.“Moi, personnellement, je tire la sonnette d’alarme. La JSK est en danger. Elle est mal gérée. Cela fait 4 ans que nous jouons le maintien et les recrutements sont catastrophiques. Nous ne devons pas cautionner la gestion du président de la JSK. Je conseille à Hannachi de se retirer pour la beauté de la JSK et partir par  la grande porte. Il faut un sang nouveau à la JSK. Je n’ai rien contre Hannachi, mais c’est la JSK qui a quelque chose contre lui, au vu de ses mauvais bilans et de sa mauvaise gestion. Il doit savoir se retirer et remettre le flambeau aux jeunes”, insistera Me Kara tout en revenant, précisément, sur l’assemblée du 9 juillet dernier à Alger. Selon cet actionnaire de la JSK, “Azlef m’a remis une convocation pour une assemblée générale à Bab Ezzouar, le 9 juillet 2015 à 22h. J’y suis allé, sur place, j’ai appelé le notaire et lui ai demandé si la réunion était prévue dans son bureau. Il m’a répondu non et il m’a même précisé qu’il n’avait jamais été question que l’assemblée soit organisée dans son bureau. Puis, Azlef ne répondait plus à mes appels. J’ai donc compris qu’ils essayaient de déjouer le lieu de l’assemblée pour que je n’y assiste pas, car ils savent bien que je n’allais pas cautionner les irrégularités. Finalement, l’ordre du jour de l’assemblée était d’inclure Azlef dans la société SSPA-JSK, ce qui n’était pas possible car les anciens actionnaires avaient des actions qui n’étaient pas régularisées et estimées à 7,5 milliards de centimes. Ils ont également élu Hannachi président de la SSPA, ce qui sous-entend que depuis la création de la société, Hannachi n’a jamais été président, donc tout ce qu’il a signé est irrégulier.”

Me Kara lancera un appel au président de la JSK lui demandant de partir par la grande porte. “Je veux dire à Hannachi qu’il y a eu deux marches en Kabylie à l’initiative du comité de sauvegarde. Ces deux marches ont été organisées pour la bonne cause. C’est un signe de révolte.Un signe de y en a marre de sa gestion. Il doit laisser les gens travailler. Je pense  que ce que font ces anciens joueurs et anciens dirigeants de la JSK est légitime. La JSK appartient à toute la Kabylie”, a-t-il déclaré et de s’indigner : “La JSK, qui a été créée en 1946, n’a même pas de siège. Elle est SDF !”.

Au final Me Kara, tout en présentant ses condoléances en son nom et au nom de la JSK au “baroudeur” Djamel Menad qui vient de perdre sa mère, appellera les supporters de la JSK a  être derrière leur club. “Votre club est en danger. Il faut être derrière lui. Il faut venir nombreux samedi à la rencontre face au CS Constantine, de faire attention aux dépassements et de ne pas répondre aux provocations pour éviter une suspension du stade comme ce fut le cas l’année passée.”

Liberté (12/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Mer 12 Aoû - 18:28

JSK : Hadj Rahim relancé !

Quelques mois après l’avoir annoncé à la tête du conseil d’administration, le président Moh Cherif Hannachi est allé de nouveau à la rencontre du P-DG d’Arcofina, à savoir Hadj Rahim, en début de semaine. D’après nos sources, le président de la SSPA/JSK a été aperçu à l’hôtel Hilton samedi dernier. Lorsque certains proches l’ont approché, Hannachi leur a fait savoir qu’il  avait rendez-vous avec le P-DG Hadj Rahim. Aux dernières nouvelles, les deux hommes se sont rencontrés en début de soirée et leur entrevue a duré une quinzaine de minutes. Des personnes qui se trouvaient sur les lieux ont aperçu par la suite Hannachi quitter l’hôtel au milieu de la soirée. Cette nouvelle démarche du président de la JSK révèle qu’il est toujours en contact avec Hadj Rahim dans l’espoir de le convaincre d’intégrer le nouveau staff en prévision de la nouvelle saison. Au point où vont les choses, tout porte à croire que Hannachi devrait se déplacer de nouveau au Hilton pour une éventuelle réunion avec Hadj Rahim, histoire de connaître davantage les intensions du P-DG d’Arcofina à intégrer le milieu du football.

Le président veut l’avoir comme partenaire
Dans un premier temps, Hannachi avait proposé à Hadj Rahim de prendre en main le club, chose que ce dernier a refusée. Il lui a fait savoir qu’intégrer le monde du football n’était pas dans ses objectifs à court terme. D’ailleurs, Hadj Rahim avait déclaré par le passé ceci concernant sa probable venue à la JSK : « J’ai fait savoir à Hannachi qu’intégrer le monde du football n’était pas dans nos projets. Toutefois, j’ai transmis ma demande aux membres du conseil d’administration et le dossier est en étude. En tous les cas, ça m’honore que Hannachi  soit venu me voir pour me dire qu’il avait une totale confiance en moi. » Aux yeux de nombreux observateurs, on estime que Hadj Rahim n’était pas très chaud à l’idée de prendre en main la JSK, cela s’est confirmé quelques semaines plus tard. Mais pour sa part, Hannachi ne compte pas lâcher le morceau. Il veut avoir le P-DG d’Arcofina comme partenaire ne serait-ce que pour une petite contribution durant la saison.

Les pourparlers se poursuivent, mais…
Ce nouveau tête-à-tête entre Hannachi et Hadj Rahim  prouve que les deux hommes poursuivent les négociations sans pour autant trouver un accord final. D’après nos sources, Hadj Rahim maintiendrait sa décision de ne pas intégrer le monde du football, contrairement à ce qu’avait déclaré Hannachi la veille du match de championnat face au RCA, joué le mois de mai dernier. Si cela se confirme, le président devra se rabattre sur d’autres industriels dans le but d’avoir des rentrées d’argent en prévision du nouvel exercice.

Le Buteur (12/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Dim 16 Aoû - 19:46

Sur notre site : Le Comité de Sauvegarde tient son sit-in et ferme le siège de la JSK

Pour lire l'article ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3856-le-comite-de-sauvegarde-tient-son-sit-in-et-ferme-le-siege-de-la-jsk


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par ussr33 le Dim 16 Aoû - 20:25

Le journal compétition n'a pas mis en ligne un seul article depuis la défaite de la JS Hannachi hier.

Pas un mot sur la Défaite.

Y a un complot contre la JSK, et le journal compétition est complice.

Faut le dénoncer et lancer un appel à son boycott svp.

ussr33

Messages : 10
Date d'inscription : 07/08/2015
Age : 44
Localisation : Hassi Messaoud

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par nabiljsk le Dim 16 Aoû - 22:55

ussr33 a écrit:Le journal compétition n'a pas mis en ligne un seul article depuis la défaite de la JS Hannachi hier.

Pas un mot sur la Défaite.

Y a un complot contre la JSK, et le journal compétition est complice.

Faut le dénoncer et lancer un appel à son boycott svp.

Si ça t'intéresses, Halim Djender, kabyle (de Benni Yenni comme moi)et rédacteur en chef de Compétition est un fervent du Mouloudia, ça ne doit pas te surprendre...

nabiljsk

Messages : 157
Date d'inscription : 23/12/2012
Age : 18
Localisation : Ath Yenni

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par nabiljsk le Dim 16 Aoû - 23:02

Puisque Hannachi est en France, si ces gens là du comité de sauvegarde de la JSK qui sont cela dit tout aussi qualifiés que Hannachi (faut arrêter à un moment, ils jouaient avec lui, et je doute qu'un Aïboud, un Izri ou un Abdeslam sache gérer un club habilement) n'ont qu'à forcer les portes du siège du club et s'emparer du trône comme des vandales s'il faut dégager Hannachi (perso, j'ai laissé tombé, j'attends la D2 comme ça on s'arrangera....)

nabiljsk

Messages : 157
Date d'inscription : 23/12/2012
Age : 18
Localisation : Ath Yenni

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Lun 17 Aoû - 13:05

ussr33 a écrit:Le journal compétition n'a pas mis en ligne un seul article depuis la défaite de la JS Hannachi hier.

Pas un mot sur la Défaite.

Y a un complot contre la JSK, et le journal compétition est complice.

Faut le dénoncer et lancer un appel à son boycott svp.

Si je commence a parler de ce journal, il y a des choses a dire et a redire.
Lorsque l'ex-manager avait pris en Tunisie un journaliste de ce journal et lui a offert les services de l'equipe pour faire la brosse, j'ai compris le sale jeu de ce journal

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Lun 17 Aoû - 13:07

nabiljsk a écrit:
ussr33 a écrit:Le journal compétition n'a pas mis en ligne un seul article depuis la défaite de la JS Hannachi hier.

Pas un mot sur la Défaite.

Y a un complot contre la JSK, et le journal compétition est complice.

Faut le dénoncer et lancer un appel à son boycott svp.

Si ça t'intéresses, Halim  Djender, kabyle (de Benni Yenni comme moi)et rédacteur en  chef de Compétition est un fervent du Mouloudia, ça ne doit pas te surprendre...

Il est libre de supporter l'equipe qui lui va, mais devenir complice d'une direction en faillite en est une autre histoire !

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Lun 17 Aoû - 17:00

Ils étaient une centaine de personnes à prendre part au sit-in d’hier devant le siège du club
Le Comité de sauvegarde de la JSK maintient la pression


Suite à l’appel du comité de sauvegarde de la JSK, un sit-in a été tenu, hier, devant le siège du club sis en face de la clinique Slimana, à la nouvelle-ville de Tizi-Ouzou. Ils n’étaient pas nombreux comme souhaité par les membres du comité de sauvegarde, mais ils étaient tout de même sur les lieux pour marquer leur action. Ils étaient environs une centaine de personnes à se déplacer sur les lieux afin de prendre part à ce sit-in pour exiger le départ du président Mohand Cherif Hannachi de la SSPA JSK.

Iboud, Meriem, Termoul, Izri, Ayache et autres étaient présents à cette action prévue il y a plus d’une semaine. Les membres du comité se sont adressés aux présents en réitérant leur engagement de continuer le combat jusqu’au départ, sans conditions, du premier responsable, Hannachi. Les membres du comité de sauvegarde ne comptent pas rendre les armes et promettent de poursuivre leur combat jusqu’à l’aboutissement de leurs revendications.

Les présents sont restés près d’une heure sur les lieux avant de se disperser dans le calme, en se donnant rendez-vous pour d’autres actions à l’avenir. Les supporters et les amoureux du club, présents à cette action, ont proposé aux membres du comité de sauvegarde d’organiser une autre marche dans les jours à venir. La décision sera prise par cette structure prochainement, après la réunion qu’ils vont tenir incessamment comme a tenu à nous l’expliquer Miloud Iboud. «Les supporteurs nous ont proposé d’organiser une autre marche, mais nous devons nous réunir pour trancher quant aux futures actions que nous mènerons à l’avenir».

Mouloud Iboud : «D’autres actions seront organisées prochainement»
L’ex-capitaine des Canaris, Miloud Iboud, et l’un des membres du comité de sauvegarde de la JSK avec qui nous avons eu une discussion après le sit-in, a tenu à apporter une précision à propos de l’action organisée hier devant le siège de la JSK. «Je veux bien apporter une précision. Ce n’est pas à cause de la défaite de la JSK, concédée face au CSC, que nous avons prévu ce sit-in. Cela fait bien longtemps, soit depuis notre dernière réunion tenue, que nous avons prévu cette action», dira-t-il. Et d’ajouter : «Nous aurions souhaité que la JSK débute sur une victoire face au CSC, mais c’est bien dommage et ça nous a fait tous mal de voir notre chère équipe dans cette situation».

L’ancien défenseur de la JS Kabylie reste confiant et optimiste à l’image des autres membres du comité de sauvegarde. «Le combat continue et nous n’allons pas rendre les armes. Nous continuerons à défendre la JSK jusqu’à l’aboutissement de nos revendications, à commencer par le départ immédiat et sans condition de Hannachi», estimera-t-il. Et de poursuivre : «Nous allons nous réunir pour faire le constat sur les actions tenues jusque-là et des actions à prévoir à l’avenir. Nous aurions souhaité que ce sit-in draine un bon nombre de personnes, 300 à 400, mais bon, il n’y avait qu’une centaine, l’essentiel nous avons marqué le point».

En conclusion, Miloud Iboud dira : «D’autres actions seront organisées prochainement et nous n’allons pas lâcher du lest bien au contraire, nous allons jusqu’au bout, soit jusqu’au départ de Hannachi et de Samy Idrès, le président du CSA, comme écrit dans le dernier communiqué que nous avons envoyé à la presse. Les supporters nous ont proposé d’organiser une autre marche et nous allons nous réunir pour trancher sur cette question».

DDK (17/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 43 sur 44 Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum