La JSK, pour une sortie à la crise

Page 44 sur 44 Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Lun 17 Aoû - 17:18

Le comité de sauvegarde du club pose un ultimatum à Hannachi : Le siège de la JSK fermé

Après le mauvais départ de la jeunesse sportive de Kabylie dans le championnat, avec sa défaite, samedi, dans ses bases, lors de la 1re journée de la Ligue 1 face au CS Constantine, la gestion du club continue de faire l’objet de vives critiques, notamment les membres du comité de sauvegarde de la JSK.

tahraD’ailleurs, hier, et à l’appel de cette structure, un rassemblement a été organisé devant le siège du club, sis à la cité des 145 Logements de la nouvelle ville de Tizi Ouzou. Les présents à cette action ont réitéré ainsi l’exigence du départ «immédiat» du président Mohand Cherif Hannachi. Il s’agit, en effet, d’anciens joueurs et supporters du  club qui ont procédé même à la fermeture du bureau de la JSK pour interdire à tout dirigeant l’accès à cette infrastructure.

Un ultimatum de quinze jours a été posé à Hannachi pour quitter la présidence du club. Un comité de sages, constitué essentiellement d’anciens dirigeants de la JSK, sera mis en place afin d’aller voir Hannachi pour le convaincre de «rendre les clefs du club».

Des centaines de personnes ont ainsi assiégé, hier, le siège de la JSK, alors que Moh Cherif Hannachi était en France. Il aurait même limogé, par SMS, l’entraîneur des Canaris, Mourad Karouf, juste après la défaite de son équipe au stade du 1er Novembre devant le CSC.

Les choses se compliquent davantage pour les Jaune et Vert qui entament une nouvelle saison sportive dans une situation qui n’augure rien de rassurant pour continuer le championnat sous de bons auspices.

La JSK qui a frôlé la relégation durant l’exercice écoulé risque de connaître le même sort d’autant plus que l’on évoque avec insistance des problèmes d’ordre financier. Selon des membres du comité de sauvetage du club, plusieurs joueurs n’ont pas encore été payés.

Cela sans parler des dernières démissions au sein du staff dirigeant, comme celle du manager de la JSK, Karim Doudène qui a affirmé dans ses déclarations à la presse qu’il ne pouvait plus continuer à travailler dans la situation catastrophique que vit la JSK. Il faut rappeler, par ailleurs, que le Comité de sauvegarde de la JSK a plusieurs fois organisé des marches dans la ville de Tizi Ouzou afin de demander le départ de Hannachi.

Une plainte contre lui a été également déposée pour «usurpation de qualité de président de ce club». «Cela fait trois ans que Hannachi n’a plus le droit d’occuper le poste de président du conseil d’administration de la JSK», a estimé l’ancien avocat du club, M. Meriem : «Sur le registre de commerce de la JSK, il est écrit que le président  de la Société sportive par actions (SSPA) est M. Hannachi Mohand Cherif, en sa qualité de président du club sportif amateur (CSA).

Or, depuis août 2012, un nouveau président du CSA est élu, donc Hannachi a perdu la qualité de président du CSA et, par conséquent, celle de président du conseil d’administration de la JSK», rappelle le même avocat.

El-Watan (17/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Jeu 20 Aoû - 15:54

Fergani : «Ce n’est plus la JSK, c’est un club de quartier»

Ali Fergani, l’ex-capitaine des Canaris, craint pour l’avenir de la JSK. L’actualité du club lui fait dire que les Jaune et Noir évoluent comme «un club de quartier.»

Comment jugez-vous le début de saison de la JSK ?
C'est un départ forcément mauvais, le club ayant d’emblée enregistré une défaite à domicile. Je ne sais pas comment s'est déroulée la rencontre puisqu'elle n'a pas été télévisée, j'ignore donc si c'est une défaite méritée. Enfin, vous le savez, maintenant on ne retient que le résultat. Du reste, on savait que la JSK allait avoir des difficultés.

Pourquoi  ?

C’est parce qu'elle change trop de joueurs, déjà. Il n'y a pas de stabilité au niveau du staff technique et encore moins au sein de l'effectif. Tous les ans, ils ramènent une dizaine de nouveaux joueurs et on sait très bien qu'il faut du temps pour travailler et améliorer la cohésion. En plus, c'est maintenant Karouf qui est remercié ou qui a résilié son contrat. Dès la première journée, c'est du jamais-vu ! Cela prouve encore que la gestion de la JSK est mauvaise. Il fallait continuer avec Mourad  Karouf. Pourquoi s'en séparer dès le premier match ?

Que pensez-vous du retour de Zafour et de Gaouaoui ?

On a lu les déclarations de Doudane, il a clairement laissé entendre qu'il ne pouvait plus travailler ans de telles conditions. Il a bien dit qu'ils ont été délaissés, sans médecin au stage de Tunisie, que personne n'était à l'accueil au retour en Algérie. C'est incroyable, ce n'est pas la JSK, c'est un club de quartier, ça ! Cela montre encore une fois la mauvaise gestion du président Hannachi. Là, il remplace des anciens par des anciens pour dire qu'il fait confiance aux anciens, à certains d'entre eux. En fin de compte, il ne fait confiance à personne. Cela a été prouvé avec Karouf. On savait très bien qu'il allait l'utiliser pour une période et le lâcher au moindre faux pas. C'est ce qu'il a fait, d'ailleurs. Il est clair que la JSK est véritablement en danger. Si elle enchaîne d'autres mauvais résultats, il risque d'avoir des remous au niveau du stade avec les supporters qui en ont ras-le-bol.

Avec le derby contre le MOB, ça s'annonce très chaud, donc ?
D'abord, laissez-moi vous dire que ce n'est pas un derby puisque le terme est réservé aux rencontres des équipes d'une même ville. MOB-JSMB est un derby mais pas MOB-JSK qui est un match entre rivalités kabyles. Cela étant, ça va être une partie difficile. Le MOB continue sur la lancée de la saison passée, avec un bon début de championnat puisqu'il est allé gagner à l'Arba 2-0. Je crois que le match se joue à huis clos ?

Affirmatif…
Je pense que c'est quand même plus avantageux pour la JSK, qui aura moins de pression sur ses épaules. Les fans du MOB sont très nombreux, surtout quand le club joue à la maison. Ce sera malgré tout difficile pour la JSK. Il ne faut pas oublier que Geiger, l’entraîneur du MOB, connaît bien le football algérien, il connaît la JSK pour l'avoir entraînée même si l'équipe a changé. C'est un technicien que j'apprécie beaucoup, c'est quelqu'un qui a toujours fait du bon travail, il continue à le faire au niveau du MOB. La JSK n'a pas intérêt à perdre un deuxième match, sinon ce sera très mauvais pour le moral de l'équipe qui risquerait alors de rentrer dans le doute. Entre-temps, je n'omets pas de souligner que le travail de l'opposition doit continuer.

Compétition (20/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Jeu 10 Sep - 18:10

Le comité de sauvegarde appelle à un sit-in pour aujourd’hui à Tizi-Ouzou
Les supporters seront-ils au rendez-vous ?



Le comité de sauvegarde de la JSK organisera un sit-in, aujourd’hui à 10h, au stade du 1er novembre, pour réclamer une nouvelle fois le départ du président Hannachi.

Les membres du comité de sauvegarde ainsi que les comités locaux organisent cette action pour mettre la pression sur le président Hannachi afin qu’il cède sa place à une autre personne capable d’apporter un changement au club le plus titré du pays. Ayant tenu une réunion la semaine écoulée à la salle «Azem» à Tizi-Ouzou avec les supporters, les anciens joueurs de la JSK ont décidé d’organiser ce sit-in après avoir étudié les nombreuses actions proposées par les comités de sauvegarde locaux.

DDK (10/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Ven 11 Sep - 16:48

JSK : Des centaines de supporters ont fermé le siège de la DJS

Répondant à l’appel du comité de sauvegarde de la JSK, composé d’anciens joueurs et dirigeants, des centaines de supporters ont investi, hier matin, le siège de la Direction de la jeunesse et des sports de Tizi Ouzou. L’action d’hier, les membres du comité l’ont initiée pour s’entretenir avec le premier responsable du secteur de la jeunesse et des sports à l’échelle de wilaya et lui exhiber des documents comportant que des irrégularités concernant les précédentes assemblées générales du CSA, qui demeure l’actionnaire majoritaire de la SSPA JSK. Rassemblés devant le siège de la wilaya, les supporters ont attendu l’arrivée des membres du comité de sauvegarde qui devaient avoir accès à l’intérieur du siège pour rencontrer le DJS, M. Abderahmane Iltache. L’audience sollicitée n’a pas eu lieu, la tension est montée d’un cran dans le camp des supporters surexcités en présence d’un fort dispositif sécuritaire déployé à l’occasion afin d’éviter toute forme de dérapage.

Le DJS refusait une audience devant les médias
Une fois rassemblés devant le siège de la DJS, les membres du comité de sauvegarde : Iboud, Izri, Abdeslam, Sadmi, Amara, Younsi et les autres ont demandé à voir le premier responsable du secteur pour s’entretenir avec lui sur la situation administrative du CSA, longtemps décrié par ledit comité notamment en ce qui concerne le déroulement des assemblées générales qu’ils affirment, ne sont pas conformes à la réglementation. Le DJS a catégoriquement refusé d’accorder l’audience sollicitée en présence des médias. Ce qui n’a pas été du goût des opposants de Hannachi qui insistaient à exhiber des documents compromettants devant la presse.

Les anciens détenaient des documents compromettants sur les AG du CSA-JSK

Les anciens joueurs de la JSK formant le comité de sauvegarde ont insisté sur la présence de la presse à l’audience sollicitée auprès du DJS afin de pouvoir porter à l’opinion publique la nature des documents qu’ils détenaient. Selon un membre du comité, ce dernier détient depuis quelques semaines des documents compromettants et prouvant que le CSA-JSK actionnaire majoritaire de la SSPA est géré dans l’illégalité et que beaucoup de choses ne sont pas conformes à la réglementation. Les opposants de Hannachi veulent demander des explications au DJS sur toute cette affaire qu’ils veulent éclairer en présence des médias.

Les supporters ont fermé l’axe «DJS-CHU Nedir» pendant une heure environ
Au moment où des membres du comité de sauvegarde tentaient de décrocher l’audience avec le DJS, d’autres supporters arrivaient devant le siège de la DJS et la tension est montée d’un cran. Un groupe de supporters a même procédé à la fermeture de l’axe menant de l’université vers le CHU Nedir. Le tronçon était fermé à la circulation pendant une heure environ.

Le DJS était injoignable pendant toute la matinée
Devant le refus des membres du comité de sauvegarde de s’entretenir avec le DJS sans la présence des représentants de la presse, le premier responsable du secteur a donc décidé d’annuler l’audience sollicitée. Les opposants de Hannachi ont maintes fois essayé de le joindre au téléphone, en vain. Le portable du concerné était fermé pendant toute la matinée.

A 13h, les membres de ce comité décident de quitter les lieux
Ayant attendu jusqu’à 13 heures, les membres du comité de sauvegarde ont rassemblé les supporters devant le siège de la DJS pour les informer qu’ils allaient lever le sit-in. Izri a pris la parole pour expliquer aux supporters qu’ils ont décidé de quitter les lieux non sans programmer d’autres actions la semaine prochaine jusqu’à faire aboutir leurs revendications.

Une marche vers le siège de la wilaya est annoncée pour ce dimanche
Selon les membres du comité de sauvegarde, le refus d’être reçus par le premier responsable du secteur de la jeunesse et des sports à l’échelle locale ne va pas les freiner dans leurs actions. Selon les anciens joueurs et dirigeants de la JSK, d’autres actions seront organisées pour exiger toute la lumière sur la gestion du CSA-JSK. Une marche est prévue pour ce dimanche c'est-à-dire au lendemain du match que disputera la JSK face au CRB à Belcourt et prendra le départ du stade du 1er-Novembre pour atteindre le siège de la wilaya. Les anciens prévoient de rencontrer le nouveau wali, fraichement installé pour lui parler de la situation qui prévaut à la JSK depuis plusieurs mois et de l’interpeller pour y trouver des solutions.

Maître Meriem (ex-avocat de la JSK) : «Nous voulions avoir les explications du DJS concernant les documents en notre possession»
En marge de l’action initiée hier par le comité de sauvegarde, l’ex avocat de la JSK, porte-parole officiel du comité de sauvegarde a déclaré ceci : «Les supporters ont répondu à l’appel du comité de sauvegarde et je tiens à remercier tous ceux qui ont fait le déplacement jusqu’ici notamment ceux qui sont venus de loin. Notre sit-in devant le siège de la DJS aujourd’hui a pour but de demander une audience auprès du premier responsable de cette direction pour développer un certain nombre de points et de préoccupations mais surtout nous voulions connaitre son avis sur certaines irrégularités et autres anomalies relevées dans certains documents et savoir avec quoi continue de fonctionner le club sportif amateur JSK, malheureusement le directeur de la jeunesse et des sports a refusé de nous recevoir, pire encore il a quitté le siège sans que personne ne s’en rende compte. Sincèrement, nous regrettons ces pratiques qui proviennent de ces responsables censés accomplir leur mission comme il se doit. Notre action ne s’arrêtera pas jusqu’au départ de la direction du club actuelle à sa tête le président Hannachi.»
 
«On a exigé la présence des médias pour assurer la transparence dans les débats»
Et d’ajouter : «Nous tenions à rencontrer le directeur de la jeunesse et des sports en présence de la presse pour assurer tout simplement la transparence dans les débats d’une part et pour tenir informés les supporters de la JSK sur tout ce qui allait se dire en audience et les explications du DJS sur les documents dont nous sommes en possession. Nous estimons qu’il est le responsable numéro un quand ça concerne le CSA, malheureusement il s’est opposé à la présence de la presse ce qui nous amène à nous poser moult questions.»

«On demandera audience au wali de Tizi»
Et pour conclure, l’ex-avocat de la JSK, Me Meriem a souligné : «Nous portons à la connaissance des supporters de la JSK que notre action ne s’arrêtera pas là, le refus du DJS de nous recevoir ne nous affaiblira pas, nous irons voir le wali de Tizi pour lui expliquer tout et le tenir informé de tous les détails de ce dossier pour qu’il prenne les mesures appropriées.»
 
========

Iboud : «Le silence du DJS signifie qu’il y a complicité dans tout ce qui se passe à la JSK»
Pour l’ex-président de la JSK, Miloud Iboud, tout est clair comme l’eau de roche. Iboud n’a pas mâché ses mots ni n’est allé avec le dos de la cuillère pour dire que le refus du directeur de la jeunesse et des sports de les recevoir en présence des médias n’a aucune autre explication qu’il y aurait des choses à cacher à l’opinion sportive : «Nous ne sommes pas venus à la DJS pour voir son directeur les mains vides. Nous détenons des documents très graves et nous voulions des explications de sa part, lui qui est le premier responsable du secteur du sport à l’échelle de la wilaya. Moi je ne trouve aucune explication à ce refus de nous accorder une audience à moins que des gens aient peur d’être démasqués et nous sommes convaincus que ce silence renseigne qu’il y aurait vraiment complicité dans tout le malaise que vit malheureusement notre club.»

Sadmi : «Ça va de mal en pis, la JSK est en danger !»
Pour l’ex-international arrière droit de la JSK, rien ne va dans son club de cœur selon ses propos, le début de saison raté par les Canaris renseigne sur la mauvaise gestion : «Ça nous fait mal au cœur de voir la JSK toujours plongée dans le noir. Un début de saison complètement raté. En trois matchs, le club n’a récolté qu’un maigre point. Les supporters sont tous dégoûtés et ne trouvent aucun plaisir à se rendre au stade pour suivre leur équipe et c’est malheureux d’en arriver là. Nous continuerons toujours à dénoncer la mauvaise gestion des personnes qui sont en train de gérer la JSK actuellement et nous ne ferons pas marche arrière jusqu’à l’aboutissement de nos revendications.»

Abdeslam : «Bijotat lui-même a reconnu la faiblesse de l’effectif»
L’autre ancien joueur de la JSK, Kamel Abdeslam, a préféré revenir sur les résultats négatifs réalisés par le club en ce début de saison : «Les résultats sont là, ils témoignent du malaise qui ronge la JSK, malheureusement depuis des années. Nous avons longtemps décrié la manière avec laquelle est géré le club. Il n’y a qu’à voir les résultats réalisés en ce début de saison pour comprendre qu’il y a vraiment danger. L’entraîneur français qui vient tout juste d’être recruté a reconnu ouvertement la faiblesse de son effectif et a déclaré que certains n’ont même pas le niveau de la Ligue 1 Mobilis. La JSK qui n’arrive pas à gagner en amical même à Tizi, ça fait vraiment mal au cœur.»

Le Buteur (11/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Ven 11 Sep - 16:52

JSK : Le DJS refuse de recevoir le comité de sauvegarde

Le comité de sauvegarde de la JSK a observé hier un sit-in devant le stade du 1er Novembre. Un nombre important de personnes ont répondu à l’appel du comité pour faire davantage pression sur Hannachi afin qu’il quitte le club et notamment pour demander audience au directeur de la jeunesse et des sports dont les bureaux se situent à l’intérieur même du stade. On voulait le rencontrer afin de lui exposer des anomalies à propos de la gestion du CSA/JSK. Néanmoins, le DJS n’a pas voulu les recevoir, justifiant sa décision par son refus de la participation de la presse à cette entrevue. Le DJS voulait que cette réunion avec les membres du comité de sauvegarde de la JSK se fasse à huis clos.

Miloud Iboud : «Il ne voulait pas que la presse soit présente»
Contacté par nos soins hier, Miloud Iboud, membre du comité de sauvegarde de la JSK et ancien joueur du club nous a affirmé : «Nous sommes satisfaits de l’action que nous venons de faire. On aurait aimé que le DJS nous reçoive. Il n’a pas voulu parce que nous avons demandé à ce que la presse soit présente à la réunion. Nous avons tenu à ce que ça soit ainsi afin de prouver à l’opinion publique que nous sommes en train d’agir dans la transparence. Mais ce n’est pas pour autant que nous allons baisser les bras. Nous allons poursuivre notre travail et nous attendons toujours la réponse du DJS et des autorités locales pour exposer plusieurs anomalies à propos de la gestion du CSA/JSK».

Compétition (11/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 17:34

En marge du sit-in des fans kabyles, l’audience avec le DJS n’a pas eu lieu
Iboud : “Il y a comme de la complicité dans l’air !”



À l’appel du comité de sauvegarde de la JSK, de nombreux supporters du club kabyle ont observé un sit-in, jeudi matin, devant le siège de la Direction de la jeunesse et des sports de Tizi Ouzou situé dans l’enceinte même du stade du 1er-Novembre.

À travers cette nouvelle sortie dans la rue, les membres du comité représenté, à l’occasion, par des anciens joueurs tels que Iboud, Abdeslam, Amara, Izri, Sadmi, Younsi et autres Irzi, voulaient confirmer leur exigence d’un changement radical dans la gestion de la JSK et surtout s’entretenir avec le directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tizi Ouzou, Abderrahmane Iltache, pour demander des explications sur “des documents qui, selon les protestataires, font ressortir des irrégularités sur le déroulement et les décisions de toutes les assemblées générales du CSA/JSK, qui constitue désormais l’actionnaire majoritaire de la SSPA/JSK”. Attendus et soutenus par des supporters quelque peu excités devant le portail d’entrée, les membres du comité de sauvegarde sont arrivés sur les lieux de la manifestation vers 11h alors qu’un important dispositif policier avait pris place dès les premières heures de la matinée et que la rue Lamali-Ahmed, menant du carrefour central “Djurdjura” vers le stade du 1er-Novembre en passant par l’hôpital Mohamed-Nédir, avait été fermée à la circulation pour éviter tout dérapage.

La délégation emmenée par Iboud avait alors demandé audience auprès du DJS de Tizi Ouzou, Abderrahmane Iltache, pour s’enquérir de la situation administrative du CSA/JSK qui a été dénoncée, à maintes reprises, ces derniers temps par le même comité. Selon les représentants du comité de sauvegarde, le DJS de Tizi Ouzou aurait catégoriquement refusé de leur accorder une audience publique en présence de… la presse, ce qui a poussé les protestataires à refuser tout entretien en vase clos car estimant que leurs actions ont toujours été marquées par une grande transparence.

C’est ainsi que le rendez-vous tant attendu n’a donc pas eu lieu ce qui a excité davantage les supporters présents et fort heureusement, il n’y a eu aucun dérapage ni incident grave. C’est ainsi que le sit-in a fini par être levé dans le calme vers 13h alors que toutes nos tentatives de joindre au téléphone le DJS de Tizi Ouzou ont été vaines.

Selon Me Salah Meriem, ancien avocat de la JSK et porte-parole du comité de sauvegarde,  “les supporters de la JSK ont répondu présent à l’appel du comité de sauvegarde pour tenir ce sit-in devant le siège de la DJS pour nous entretenir avec son premier responsable pour lui faire part de nos préoccupations sur la gestion actuelle de la JSK et connaître par là même son avis sur certaines irrégularités constatées dans des documents régissant le fonctionnement du CSA/JSK. Malheureusement, le directeur de la jeunesse et des sports a refusé de nous recevoir en présence des représentants de la presse alors que nous avions exigé la présence des journalistes du fait que nous avons toujours agi en toute transparence car nous n’avons rien à cacher et le DJS a quitté les lieux en catimini ce qui est condamnable à plus d’un titre pour un commis de l’État”, dira encore Me Meriem non sans préciser que “notre action ne s’arrêtera pas là et nous continuerons à exiger le départ de l’actuelle direction du club et à sa tête le président Hannachi”.

Enfin, de son côté, Mouloud Iboud, ancien capitaine d’équipe et ex-président de la JSK, regrette amèrement que l’entretien avec le DJS n’ait pas eu lieu. “Nous sommes venus voir le DJS avec des documents portant de graves révélations sur la gestion de la JSK et nous n’avons pas compris le refus d’une telle audience à moins qu’il y ait une réelle complicité dans tout le malaise qui secoue actuellement notre cher club la JSK”.

Liberté (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par rachid_as le Sam 12 Sep - 17:45

Pour exiger le départ de Hannachi
Des supporters de la JSK ferment le siège de la DJS


Le comité de sauvegarde de la Jeunesse sportive de Kabylie revient à la charge pour continuer sa mobilisation afin d’aboutir au départ «sans condition» de l’actuel président du club, Moh Cherif Hannachi.

D’ailleurs, dans le sillage de ce mouvement, un rassemblement a été observé, jeudi, durant la matinée, devant l’entrée principale du stade de 1er Novembre, mitoyenne avec siège de la direction de la jeunesse et des sports de Tizi Ouzou.

Cette action de protestation a regroupé des supporters des Jaune et Vert ainsi que d’anciens joueurs et dirigeants du club, qui continuent de maintenir la pression sur le président de la JSK en vue de son départ de la présidence du club qu’il occupe, selon eux, «illégalement». Les manifestants ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des slogans en faveur du départ de Hannachi.

«La situation de la JSK est catastrophique. La sonnette d’alarme a été maintes fois tirée pour, justement, permettre à ce club de retrouver ses jours d’antan, mais en vain. Il y a beaucoup d’irrégularités dans le dossier JSK», déclare Mouloud Iboud. Les protestataires ont constitué une délégation pour rencontrer le directeur de la jeunesse et des sports.

Ce dernier a refusé de recevoir la délégation en question en présence de la presse. Cela a, d’ailleurs, soulevé l’ire des supporters et des membres du comité de sauvegarde de la JSK qui ont pris d’assaut le siège de la DJS, paralysant toute activité à l’intérieur de cette institution, et ce, avant d’envahir aussi la voie publique, scandant, haut fort, «Hannachi dégage» et «La JSK n’est pas une propriété privée».

Hamid Sadmi a, pour sa part, souligné : «On veut faire réagir le DJS sur la situation du club.» Les membres du comité de sauvegarde de la JSK ne veulent pas lâcher prise avant le départ de Mohand Cherif Hannachi de la présidence du club. D’ailleurs, ils menacent de durcir encore le ton pour «sauver la JSK qui a frôlé la relégation la saison sportive écoulée» et qui entame l’exercice en cours avec des résultats qui n’augurent rien de rassurant pour prétendre jouer les premiers rôles en championnat.

Avec une place en bas du tableau, après trois journées du championnat de Ligue 1, les protégés du nouvel entraîneur français, Dominique Bijotat, doivent réaliser, ce soir, au stade du 20 Août, un bon résultat, lors de leur rencontre face au CRB afin de se remettre sur orbite. Par ailleurs, il faut rappeler que le comité de sauvegarde de la JSK a décidé d’élargir la mobilisation vers les localités de la wilaya de Tizi Ouzou  avec la mise sur pied de comités locaux.

El-Watan (12/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La JSK, pour une sortie à la crise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 44 sur 44 Précédent  1 ... 23 ... 42, 43, 44

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum