Eliminatoires Coupe du monde 2014

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 30 Mar - 13:46

Résultats des tirages asiatiques



Les tirages au sort des premier et deuxième tours des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014 ont été effectués ce mercredi 30 mars 2011, au siège de la Confédération Asiatique de Football (AFC).

Au Tour 1, les 16 sélections les moins bien classées seront appelées à en découdre en matches aller retour à élimination directe, les 29 juin et 3 juillet 2011.

Les huit vainqueurs rejoindront 22 équipes au Tour 2, pour une nouvelle série de rencontres aller retour à élimination directe, programmées les 23 et 28 juillet 2011.

Le Japon, la République de Corée, l'Australie, la RDP Corée et Bahreïn entreront en lice au troisième tour, auquel accéderont également les 15 vainqueurs des matches du deuxième tour. Le tirage du troisième tour aura lieu à Rio de Janeiro le 30 juillet 2011.

Matches du Tour 1 :
1. Malaisie - Chinese Taipei
2. Bangladesh - Pakistan
3. Cambodge - Laos
4. Sri Lanka - Philippines
5. Afghanistan - Palestine
6. Viêt-Nam - Macau
7. Népal - Timor Oriental
8. Mongolie - Myanmar

Matches du Tour 2 :
1. Thaïlande - V5 T1
2. Liban - V2 T1
3. RP Chine - V3 T1
4. Turkménistan - Indonésie
5. Koweït - V4 T1
6. Oman - V8 T1
7. Arabie Saoudite - Hongkong
8. Iran - Maldives
9. Syrie - Tadjikistan
10. Qatar - V6 T1
11. Irak - Yémen
12. Singapour - V1 T1
13. Ouzbékistan - Kirghizistan
14. Émirats Arabes Unis - Inde
15. Jordanie - V7 T1

Fifa.com (30/03/2011)


Dernière édition par rachid_as le Sam 12 Oct - 10:38, édité 2 fois

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 13 Juin - 14:10

La compétition préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ débute avec Montserrat



Le coup d'envoi de la compétition préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ aura lieu à Malabar (Trinité-et-Tobago) le 15 juin 2011. Montserrat donnera à cette occasion la réplique à Belize, au stade Larry Gomes. Cette rencontre marque le début du plus long tournoi de football de la planète. Au total, 832 matches seront disputés dans six confédérations. Deux cent trois équipes seront présentes sur la ligne de départ, pour tenter de gagner le droit de remporter le trophée le plus convoité de la planète football. Elles ne seront cependant que 31 à prendre part à la phase finale aux côtés du Brésil, pays hôte de la compétition, en juin et juillet 2014. Le Bhutan, Guam, la Mauritanie et Brunei ont choisi de ne pas participer au tournoi.

Les premiers tours préliminaires seront organisés en juin et en juillet en Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, ainsi qu'en Asie. À l'issue de ce premier écrémage, les 180 formations encore en course participeront au Tirage au sort préliminaire, programmé le 30 juillet (15 heures, heure locale / 20 heures CET) à Rio de Janeiro. Cette cérémonie concernera cinq confédérations : l'AFC, la CAF, la CONCACAF, l'OFC et l'UEFA.

L'Amérique du Sud ne sera pas concernée, dans la mesure où la qualification se jouera sous la forme d'un championnat, selon le calendrier prévu par la CONMEBOL. Pour en savoir plus sur les différents formats de compétition, merci de consulter le site FIFA.com (lien dans la colonne de droite)

L'édition du 27 juillet 2011 du Classement mondial FIFA/Coca-Cola servira de référence pour les différents tirages au sort. Seule la CONCACAF fera exception à cette règle, puisqu'elle a déjà utilisé le classement de mars 2011 pour organiser le premier tour préliminaire.

Les quotas de places alloués aux différentes confédérations resteront inchangés en 2014. Comme le Comité Exécutif de la FIFA l'a confirmé au début du mois de mars, l'Europe comptera 13 représentants, l'Afrique 5, l'Amérique du Sud 4,5, l'Asie 4,5, l'Amérique du Nord, centrale et Caraïbes 3,5 et l'Océanie 0,5. En revanche, la composition des matches de barrage intercontinentaux est appelée à changer. Les affiches seront désormais désignées à l'issue d'un tirage au sort, qui aura lieu à l'issue de la réunion du Comité organisateur de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, le 29 juillet 2011.

La compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010™ avait réuni près de 20 millions de supporters dans les stades, soit une moyenne de presque 23 000 spectateurs par match. Il s'agit là d'un nouveau record dans l'histoire des préliminaires de la compétition reine. Le Mexique s'impose comme l'équipe la plus populaire, avec une affluence de près de 82 000 personnes par match. Au total, 735 000 fans ont suivi le parcour de la Tricolor. L'Angleterre a quant elle attiré 80 000 spectateurs à chacune de ses sorties. Dans l'ensemble, les qualifications ont concerné 5 602 joueurs, 310 arbitres et 650 assistants.

Afin de vous faire vivre l'action au plus près, FIFA.com vous propose une couverture extensive de l'ensemble des qualifications, des premiers tours préliminaires à la finale de Brésil 2014. Le site Internet officiel de la compétition s'impose donc comme le point de passage obligé pour tous les amoureux du beau jeu. Chaque match bénéficiera d'une couverture en direct allant des informations de base à la retransmission via MatchCast avec commentaires, statistiques et photos.

Bien entendu, FIFA.com sera également présent pour assister au coup d'envoi des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ : à quelques jours de la rencontre, FIFA.com s'est entretenu en exclusivité avec le capitaine du Belize Shane Moody-Orio, ainsi que le sélectionneur de Montserrat Kenneth Dyer et le milieu de terrain Anthony Griffith, pour évoquer leurs attentes autour de cet évènement.

Fifa.com (13/06/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Jeu 16 Juin - 8:44

Le Belize ouvre le bal en beauté



La longue route menant à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a débuté par une victoire 5:2 du Belize sur Montserrat à Couva, à Trinité-et-Tobago. Le premier des 832 matches programmés à travers les six confédérations a généré une avalanche de buts et une affluence d'environ 150 personnes. La minuscule île de Montserrat ne possédant pas de stade adéquat pour accueillir le match aller, celui-ci se disputait dans le stade Ato Boldon, sur l'île de Trinité.

Au repos, le score était de 1:1, mais en inscrivant quatre buts en seconde période, le Belize a pratiquement annihilé les chances de l'équipe de Kenny Dyer avant le match retour, dimanche à Belmopan. Buteur aux 24ème, 74ème et 83ème minutes, Deon McCauley s'est offert son moment de gloire en signant le premier triplé de la campagne qualificative pour Brésil 2014.

L'entame est pourtant à l'avantage de Montserrat, sur un terrain rendu glissant par les grosses averses qui se sont abattues sur la partie centrale de la république caribéenne en début de soirée. Dès la sixième minute, Julian Wade contraint le gardien bélizien Shane Orio à s'employer, mais les Jaguars ne tardent pas à se réveiller. Après avoir provoqué trois corners successifs, c'est en toute logique qu'ils ouvrent le score au milieu de la première période. Bien lancé en profondeur, McCauley exécute une conclusion pleine de sang froid face à Micah Hilton.

Mais les "locaux" sont récompensés de leurs efforts par un but égalisateur, qui intervient juste avant le repos. Depuis la gauche, Luevon O’Garro ajuste une balle profonde près du but qui permet à Jay Lee Hogdson de battre Orio. Le public s'attend alors à une seconde période accrochée.

À sens unique
La sélection bélizienne ne voit pas les choses de la même manière. Sous une pluie battante, elle prend le jeu à son compte dès la reprise. Au bout de cinq minutes, elle reprend l'avantage par l'intermédiaire de Harrison Roches, suite à une bonne combinaison entre Elroy Kuylen et McCaulay. Montserrat n'arrange pas son cas lorsqu'une mésentente entre le défenseur Anthony Griffith et son gardien permet à Kuylen de tripler la mise dans un but grand ouvert.

Malgré toute leur bonne volonté, les Caribéens encaissent un quatrième but à la 75ème minute sur un bel enchaînement amorti de la poitrine - frappe de McCauley. Dans ce match désormais à sens unique, l'inévitable McCauley s'offre le triplé en filou : après avoir dépossédé Hilton du ballon à l'orée de la surface, il conclut d'une frappe rasante dans les cages vides. Montserrat sauve tout de même l'honneur lorsque Hodgson inscrit son deuxième but personnel en reprenant d'un puissant coup de tête un centre venu de la gauche.

"Nous sommes contents de cette victoire, d'autant plus que nous sommes venus mettre cinq buts ici à Trinité", s'est réjoui le sélectionneur centraméricain José de la Paz. "Ça n'arrive pas souvent de marquer autant de buts à l'extérieur. Nous devons remercier Dieu pour nous avoir permis de disputer le premier match de la campagne de qualification pour la Coupe du Monde brésilienne. La première période a été équilibrée, mais ensuite, nous avons dominé la deuxième mi-temps en marquant quatre buts. Nous ne devons pas nous relâcher avant le match retour car Montserrat pourrait très bien changer de tactique et nous surprendre. J'ai déjà dit à mes joueurs que nous devons rester concentrés et finir le travail pour passer au tour suivant."

"Ça n'a pas de prix"
Héros de la soirée, McCauley ne cachait pas sa joie : "C'est énorme de marquer trois buts dans un match de qualification pour la Coupe du Monde. C'est la première fois que je mets un triplé chez les A. Y parvenir sur le premier match de la compétition préliminaire pour Brésil 2014, ça n'a pas de prix. Je trouve que le collectif a bien fonctionné, cela a été la clé de la rencontre. Ce serait vraiment une grosse performance si nous pouvions atteindre les dernières phases des qualifications dans la CONCACAF".

Naturellement déçu par l'ampleur du score, le sélectionneur de Montserrat Kenny Dyer gardait le moral en vue du match retour. "Nous avons effectué une grosse préparation mais tout s'est écroulé en seconde période en l'espace d'environ dix minutes. C'est ça le plus décevant à mes yeux, car nous avions réalisé une belle première période. À la mi-temps, nous pensions qu'il y avait la place de faire quelque chose mais les choses ont tourné autrement. Maintenant, il va falloir se souder et se préparer pour le prochain match. Nous pouvons garder la tête haute et aller chercher un résultat positif au Belize."

Fifa.com (16/06/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Sam 18 Juin - 15:54

Suspension de la Fédération du Football de Belize

Le Comité d’Urgence de la FIFA a décidé aujourd’hui, 17 juin 2011, de suspendre la Fédération de Football du Belize (FBB) avec effet immédiat pour motif d’ingérence gouvernementale flagrante. Cette suspension signifie que le match retour que devait disputer à domicile l’équipe nationale "A" du Belize face à Montserrat dans le cadre de la compétition préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ est reporté à une date ultérieure. Le match aller, joué le 15 juin à Couva (Trinité-et-Tobago), a été remporté par le Belize sur le score de 5-2.

Le 8 juin 2011, le gouvernement du Belize a, via son ministère des Sports, informé la Fédération de Football du Bélize qu’elle "n’était pas autorisée à représenter son pays dans quelque compétition locale ou internationale que ce soit, ni dans quelque forum sur le football que ce soit au nom du gouvernement, du peuple et de la nation du Belize", et ce en raison du fait qu’elle "n’avait pas respecté les exigences pour son enregistrement auprès du conseil en tant qu’instance chargée de l’administration du football au Belize", selon le ministère.

Deux jours plus tard, la FIFA a écrit à la FFB en l’informant que cette démarche était une ingérence gouvernementale flagrante, et a donné à la FFB jusqu’au 30 juin pour résoudre ce différend sans quoi le Comité d’Urgence de la FIFA serait saisi et aurait à se se prononcer sur une suspension pour violation des Statuts de la FIFA. Cependant, le gouvernement du Belize a écrit à la FIFA le 16 juin, expliquant que la police du Belize "ne fournira aucun de ses services à la FFB pour garantir la sécurité de l’équipe visiteuse et des officiels" à l’occasion du match prévu le 19 juin.

Dans ces circonstances et en raison de l’ingérence du gouvernement du Belize, la FIFA ne peut prendre la responsabilité de laisser ce match avoir lieu. Le match a ainsi été reporté à une nouvelle date à confirmer - mais pas plus tard que le 10 juillet 2011 - si tant est que la situation de la FFB revienne à la normale. Si le match ne peut avoir lieu avant cette date, l’équipe nationale "A" du Belize sera exclue de la compétition préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

La suspension sera en vigueur tant que le gouvernement du Belize ne reviendra pas sur sa décision. Toute action que ce soit de la part du gouvernement à l’encontre des responsables de la FFB ne sera pas reconnue par la FIFA.

Fifa.com (17/06/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 22 Juin - 12:43

Dernières infos sur les barrages de la CONCACAF



Les dernières informations sur le calendrier des matches de barrage de la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes - destinés à réduire le nombre d'équipes qui participeront au Tirage au sort préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ - ont été publiées.

Voici les dates et les confrontations qui ont été établies :

15 juin 2011 - Montserrat - Belize
19 juin 2011 - Belize - Montserrat*
(*match retour reporté en raison de la suspension de Belize, le 17 juin 2011)

8 juillet 2011 - Anguilla - République dominicaine
10 juillet 2011 - République dominicaine - Anguilla

3 juillet 2011 - Îles vierges américaines - Îles vierges britanniques
10 juillet 2011 - Îles vierges britanniques - Îles vierges américaines

8 juillet 2011 - Aruba - St. Lucie
12 juillet 2011 - St. Lucie - Aruba

2 juillet 2011 - Turks et Caicos - Bahamas
11 juillet 2011 - Bahamas - Turcs et Caicos*
(*Les deux équipes se sont entendues pour inverser l'ordre des matches)

Des détails supplémentaires concernant les stades et les horaires des coups d'envoi seront communiqués ultérieurement. Les vainqueurs de ces doubles confrontations se joindront aux autres équipes de la région pour le Tirage au sort préliminaire, qui aura lieu à Rio de Janeiro le 30 juillet 2011.

Fifa.com (21/06/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 4 Juil - 8:59

La Palestine se qualifie avec peine



La Palestine a connu un frustrant baptême du feu dimanche au premier tour retour des qualifications au Mondial 2014 contre de modestes Afghans, en concédant un nul (1-1) lors de la première rencontre de Coupe du Monde de son histoire à domicile.

Même si elle n'a guère convaincu, elle accède au deuxième tour contre la Thaïlande après sa victoire à l'aller mercredi 2-0 au Tadjikistan, l'Afghanistan ne pouvant jouer chez elle à Kaboul pour des raisons de sécurité. C'est le milieu Hossam Wadi qui a "libéré" les Palestiniens à la 11e minute, tandis que le jeune buteur afghan Balal Arezou égalisait après la pause (63e).

Le score en restait là dans le stade national Fayçal Husseini d'Al-Ram. Mais le syndrome palestinien -faire le plus dur à l'extérieur pour se faire éliminer à domicile- a failli encore frapper. Le mois dernier, le onze olympique de Palestine, repêché miraculeusement après avoir été battu aux tirs au but par la Thaïlande, a été ensuite éliminée par Bahreïn des qualifications pour les JO-2012 de Londres après avoir perdu 2-1 en terre palestinienne.

Jusqu'à très récemment, les Palestiniens -entraînés par un Français, l'ancien Sochalien Moussa Bezaz- recevaient pour ses matches officiels hors des territoires palestiniens, généralement en Jordanie ou au Koweït. Mais depuis le mois de mars, la Palestine accueille désormais ses adversaires sur son propre terrain.

La Palestine est membre de la Fifa depuis 1998 et l'instance internationale a contribué à la rénovation du stade Fayçal Husseini, consacré stade national.

Fifa.com (04/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 6 Juil - 9:43

Enthousiasme après le premier acte



Le tour préliminaire des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a suscité un vif intérêt de la part des médias, en particulier dans les 16 pays concernés par cette première étape. Fort logiquement, les journalistes se sont longuement attardés sur les performances des huit nations qui participeront à la suite de l'aventure.

Le succès 5:1 sur l'ensemble des deux manches des Philippines sur le Sri Lanka a donné lieu à des scènes de liesse à travers tout le pays. Il faut dire que les Azkals n'avaient jusqu'à présent jamais dépassé le premier tour des préliminaires. Même le président philippin Benigno S. Aquino III a salué cet exploit historique. "Le pays a suivi avec passion la victoire de nos Azkals nationaux", explique le chef de l'état à la Philippines News Agency. "Qu'on est bien chez soi ! Et ce ne sont pas les spectateurs venus au stade Rizal Memorial ou les nombreux téléspectateurs qui ont suivi la rencontre devant leur poste qui me contrediront", a conclu le président, visiblement impressionné par la victoire (4:0) de ses troupes à domicile.

Le Népal aussi était en fête, au lendemain du triomphe 7:1 de l'équipe nationale sur le Timor oriental. Cet enthousiasme se retrouvait bien évidemment dans la presse. Dans un éditorial intitulé "L'histoire en marche", le Himalayan Times est revenu sur la performance des Gorkhali, qui ont franchi le premier obstacle pour la première fois de leur histoire. "Tous les amateurs de football sont heureux aujourd'hui, car notre sélection a parfaitement débuté son parcours dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™ en dominant le Timor oriental. Depuis ses débuts dans cette compétition en 1985, soit six participations, le Népal n'avait encore jamais réussi à passer le premier tour."

Les médias de Palestine ont, eux aussi, dignement célébré le nul 1:1 contre l'Afghanistan, synonyme de qualification pour la suite des débats. Au-delà de la victoire, les commentateurs se sont félicités de voir l'équipe nationale disputer son premier match des préliminaires de l'épreuve suprême sur ses terres. "C'est agréable d'entendre l'hymne palestinien retentir dans notre pays", reconnaît Jibril Rajoub, président de la Fédération palestinienne de football et du Comité National Olympique, au micro de sportsfeature.com. "Cela me rend extrêmement fier."

Différents sons de cloches
Encouragés par ces premiers succès, certains journalistes n'ont pas hésité à évoquer une possible surprise au prochain tour. Pour aller plus loin, les rescapés devront cependant se défaire d'adversaires de très haut niveau. Programmées les 23 et 28 juillet, ces doubles confrontations s'annoncent en tout cas passionnantes.

Dans un article intitulé "Les Azkals attendent le Koweït de pied ferme", le Manila Times a repris les propos du sélectionneur Michael Weiss. Malgré les 44 places qui séparent les deux équipes au Classement mondial FIFA/Coca-Cola, le technicien allemand s'est dit confiant. "Nous allons passer un sérieux test, qui va nous permettre de nous situer au niveau international. Le Koweït ne manque pas de talent mais nous allons donner le maximum. Je peux vous dire que les Azkals vont tout faire pour atteindre le troisième tour."

En revanche, le ton était plus mesuré du côté de la Malaisie, où le sélectionneur K. Rajagobal n'a visiblement pas digéré les errements défensifs de son équipe. Battus 2:3 à Chinese Taipei, les Harimau Malaya n'ont dû leur salut qu'à la règle des buts marqués à l'extérieur. "Je ne suis pas du tout satisfait de ce que j'ai vu", a confié le technicien au New Straits Times. "Il va falloir se reprendre et retrouver la confiance au plus vite. Heureusement, nous avons du temps devant nous avant notre match contre Singapour."

Fifa.com (05/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Jeu 7 Juil - 9:27

Les Caraïbes entrent en piste

Huit sélections caribéennes entrent à leur tour en lice dans la rude compétition préliminaire de la CONCACAF, avec la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ en ligne de mire. Les deux matches déjà joués en fin de semaine dernière seront suivis d'autres duels alléchants à partir de vendredi prochain.

Si la plupart des mondialistes en puissance sont encore dans les starting-blocks, les Bahamas et les îles Vierges américaines sont d'ores et déjà partis du bon pied après leur victoire au match aller contre Turks et Caicos et les Iles Vierges britanniques, respectivement.

Le coup d'envoi a été donné à Charlotte Amalie, capitale des îles Vierges américaines, qu'un caprice du destin opposait à leurs voisines. Au terme d'une rencontre très engagée, les locaux se sont imposés 2:0, un exploit d'autant plus remarquable que leurs précédentes campagnes de qualification se sont soldées par cinq défaites, avec un but marqué pour 35 encaissés. Dans l'autre match, les Baha Boyz ont fait valoir leur expérience en décrochant un 4:0 sans appel chez leur adversaire. Outre un doublé de la star Nesley Jean, toujours fidèle à sa réputation, Cameron Heppler et Jackner Louis ont chacun étrenné leur compteur.

Moments forts à venir
Après l'ambiance festive des joutes précédentes, de nouveaux moments d'émotion nous attendent à partir de vendredi. La première rencontre de la journée mettra Anguilla aux prises avec la République dominicaine. Celle-ci part favorite, d'autant que la double confrontation se déroulera sur ses terres. Rappelons que ces deux sélections se sont affrontées dans les mêmes conditions sur le chemin de l'édition 2006 de l'épreuve suprême. Les hispanophones l'avaient alors emporté 6:0 sur l'ensemble des deux manches.

Un peu plus tard, Aruba recevra Sainte-Lucie à Oranjestad. Les hôtes voudront accrocher leur première victoire en qualifications depuis 2000, année où ils avaient créé la surprise en écartant Puerto Rico pour s'inviter au deuxième tour. De leur côté, les visiteurs se présentent avec de meilleurs états de service, puisqu'ils ont franchi la phase préliminaire deux fois de suite.

Samedi, les Bahamas tenteront la passe de deux face à Turks et Caicos. Dimanche, la République dominicaine et Anguilla se retrouveront de nouveau face à face à l'Estadio Panamericano de San Cristóbal, tandis que les îles Vierges britanniques s'emploieront à renverser la vapeur contre leurs sœurs ennemies américaines.

Cette semaine à suspense se conclura à Castries, où les Saint-Luciens accueilleront la manche retour contre les Arubais et chercheront à composter un troisième billet pour le deuxième tour.

Petit à petit, les rouages de Brésil 2014 se mettent en mouvement. Qui seront les héros des prémices mondialistes ?

Fifa.com (06/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 17 Juil - 18:09

Comme on se retrouve



Le tour des retrouvailles : ainsi pourrait-on baptiser la deuxième vague des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, puisque 16 sur 30 participants se sont déjà affrontés par le passé dans le même contexte. Le record des "remakes" est détenu par la Malaisie et Singapour, qui s'apprêtent à disputer leur quatrième double confrontation les 23 et 28 juillet.

Véritable classique, le derby entre les deux nations voisines s'est tenu pas moins de 57 fois en plus d'un demi-siècle. A ce jour, l'historique de leurs duels fait apparaître un très léger avantage en faveur des Lions singapouriens, qui affichent 21 victoires contre 20 pour les Tigres Malais.

Leurs face-à-face font toujours recette. En 1989, par exemple, la Malaisie a raflé la médaille d'or des Jeux d'Asie du Sud-Est au nez et à la barbe de son frère ennemi (3:1), grâce notamment à un but contre son camp de Borhan Abu Samah. Singapour se vengera 18 ans plus tard, en balayant les Tigres en demi-finale du Championnat de l'ASEAN sur la route de son troisième titre régional.

Invaincue depuis sept ans, l'escouade de Radojko Avramovic compte cinq victoires et deux nuls à son actif. Mais ce sont les hommes de Rajagobal Krishnasamy qui se sont distingués en décembre dernier en décrochant leur premier Championnat de l'ASEAN, dont Singapour s'est fait sortir au premier tour.

Mise sous pression
Avec un tel passé en toile de fond, on ne s'étonnera pas de voir les adversaires se mettre mutuellement la pression à la veille du 58ème choc. Galvanisé par les récentes performances des Tigres Malais, dont une victoire sur Chinese Taipei lors du tour qualificatif précédent, le coach Krishnasamy estime que son équipe s'est suffisamment endurcie pour s'offrir son premier succès sur ses voisins depuis 2004.

"Ce sera un match serré, mais à mon avis, nous avons de meilleures chances", déclare à FIFA.com l'ancien attaquant international de 55 ans. Nos joueurs sont gonflés à bloc par leurs bons résultats, ce qui me paraît être de bon augure non seulement pour l'équipe, mais aussi pour l'ensemble du pays."

Malgré sa couronne régionale, la jeune sélection malaisienne, qui comprend neuf joueurs U-23, a beaucoup plus souffert que prévu face à Chinese Taipei. Après un match à domicile remporté de haute lutte 2:1, elle a perdu la deuxième manche 2:3. A égalité avec ses adversaires 4:4 en score cumulé, elle n'a dû son salut qu'aux buts à l'extérieur. Aux critiques qui s'en prennent à la perméabilité des arrières, Krishnasamy réplique que sa défense sait réagir au bon moment.

"On nous a fait le même procès après notre entame perdue 1:5 contre l'Indonésie dans le dernier championnat de l'ASEAN. Pourtant, notre défense a ensuite fait preuve d'une bonne discipline tactique. Nous sommes une équipe jeune aujourd'hui, mais d'ici quelques années, nos joueurs U-23 auront gagné en maturité et en solidité", ajoute-t-il.

De son côté, Avramovic pense que la Malaisie pourrait être victime de son succès. "La Malaisie est championne de l'ASEAN, c'est donc elle qui est sous pression. Elle veut prouver qu'elle mérite son titre, qu'elle ne l'a pas gagné par hasard", affirme l'entraîneur serbe de 61 ans.

Relativement inactif depuis sa décevante campagne en championnat de l'ASEAN il y a huit mois, Singapour n'a joué qu'un match de rodage dans la perspective des qualifications mondialistes, un amical remporté 4:0 sur les Maldives. Avramovic n'en est pas moins confiant. D'après lui, son équipe se sentira motivée par le souvenir de la compétition préliminaire de l'édition sud-africaine 2010, qui a vu les Lions atteindre le troisième tour pour la première fois de leur histoire.

"La rencontre se jouera dans une bonne ambiance. Elle remuera sans doute de vieux souvenirs, mais tout cela, c'est du passé, commente-t-il. Il s'agit d'un match de qualification pour la Coupe du Monde et nous comptons bien accéder de nouveau au troisième tour."

Krishnasamy n'entend pas se laisser impressionner. Singapour et la Malaisie restant sur un bilan qualificatif d'un nul 2:2 et d'une victoire 1:0 chacun, il maintient que ses hommes feront pencher la balance en leur faveur cette fois.

"Après notre match contre Chinese Taipei, nous avons le mental nécessaire pour affronter Singapour. Nous sommes prêts à gérer le pire des scénarios", assure-t-il d'un ton catégorique.

Fifa.com (15/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Jeu 21 Juil - 12:24

Sidka réveille l'ambition irakienne



Les espoirs irakiens de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ reposent sur l'expérience de l'entraîneur allemand Wolfgang Sidka, à la tête des Lions de Mésopotamie depuis août 2010.

Une victoire contre le Yémen lors du premier tour des qualifications de la Zone Asie pourrait bien faire oublier les échecs successifs en Championnat d'Asie de l'Ouest de la WAFF, en Coupe du Golfe et en Coupe d'Asie de l'AFC.

FIFA.com a évoqué avec l'ancien entraîneur du Werder Brême et de la sélection nationale de Bahreïn la rencontre avec le Yémen, son parcours avec la sélection irakienne, sans oublier le football allemand.


Wolfgang Sidka, quelles sont vos sentiments avant le match à venir contre le Yémen ?
C'est une équipe difficile à manœuvrer qui a montré un bon niveau de jeu lors de la dernière Coupe du Golfe. Elle suit une bonne préparation à l'étranger et répondra présente malgré la crise que traverse son pays. De notre côté, nous sommes montés en puissance sur les plans physique et collectif lors d'un mini-tournoi de Jordanie. Notre objectif est d'être fin prêts le jour du match afin d'atteindre la phase suivante des qualifications.

Plusieurs de vos joueurs évoluent hors d'Irak, dans les clubs professionnels du Golfe. Comment êtes-vous parvenu à souder le groupe ?
Au début, nous avons misé sur les joueurs locaux. À mon arrivée, Hawar Mulla Mohammed, Nashat Akram, Samer Saeed et plusieurs autres étaient au chômage. Dieu merci, ils ont aujourd'hui trouvé un club. Les joueurs évoluant à l'étranger ont rejoint l'équipe par la suite. J'ai peu à peu appris à connaître mes joueurs et la situation s'est améliorée.

Quels changements vous ont le plus marqué entre l'Allemagne à l'Irak ? Quelles sont les différences culturelles ?
La première différence qui m'a frappé à mon arrivée est la chaleur ! (Rires) Au niveau du football, les joueurs allemands sont devenus professionnels en 1963 alors qu'ici, le professionnalisme est tout récent et les infrastructures sont en retard. Les différences sont importantes mais je m'y suis fait. J'ai beaucoup voyagé avec la sélection, que ce soit pour des stages de préparation ou pour les compétitions.
L'Allemagne me manque, mais je suis très bien où je suis. Pour l'instant, je me consacre à mon équipe. Quand mon contrat avec la fédération irakienne sera fini, on verra bien.

Vous avez gagné la Coupe Intertoto 1998 en tant qu'entraîneur du Werder Brême. Quels souvenirs gardez-vous de cette époque ?
Après le succès incroyable remporté par l'équipe sous la direction d'Otto Rehhagel, il a fallu reconstruire sur de nouvelles bases. J'ai été le premier entraîneur à gagner une coupe d'Europe avec le club après la période dorée, c'est un souvenir fantastique. C'est également ce que j'ai fait avec l'équipe du Bahreïn et le club d'Al-Gharafa. C'est pour vivre de telles expériences qu'on fait ce métier. J'ai fait connaissance avec les joueurs au fur et à mesure. J'accorde une grande importance à ma relation avec eux. Une équipe ne se construit pas du jour au lendemain, il faut au moins deux ans. C'est pourquoi je suis fier de la réussite rapide de Bahreïn et d'Al-Gharafa.

Comment avez-vous trouvé la sélection allemande lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™ ?
En dehors du Brésil, le monde entier nous envie notre sélection. Nous avons remporté plusieurs Coupes du Monde et nous avons toujours terminé dans le dernier carré à plusieurs reprises. Lors de la dernière édition, nous sommes tombés sur l'Espagne, qui avait vraiment plus de talent que nous. Tout le monde s'évertue à chercher les causes de notre élimination par-ci par-là, mais il ne faut pas oublier que le monde entier fait des pieds et des mains pour remporter cette épreuve reine. Ce n'est pas si mal de finir deuxième ou troisième. Parfois, il manque juste un petit coup de pouce du destin. Pour moi, l'Espagne est actuellement la meilleure du monde.

Durant votre carrière, vous avez connu à la fois le poste d'entraîneur de club et celui de sélectionneur. Lequel préférez-vous ?
Ce que j'aime dans le poste de sélectionneur, c'est les longs moments que vous passez avec votre équipe. J'ai dirigé la sélection irakienne lors du Championnat d'Asie de l'Ouest, de la Coupe du Golfe et de la Coupe d'Asie de l'AFC en début d'année. Avec la sélection, chaque minute compte. Vous avez aussi des temps morts, même si ce n'était pas mon cas avec l'Irak, entre les stages de préparation, les matches amicaux et les compétitions officielles... Quand vous êtes en club, vous avez un match en fin de semaine et vous travaillez pendant dix mois. Puis vous soufflez pendant trois ou quatre semaines en fin de saison et ça repart.

Vous avez participé à la Coupe d'Asie au Qatar. Comment jugez-vous ses capacités d'organisation pour la Coupe du Monde de la FIFA 2022™ ?
Je suis convaincu qu'il organisera la compétition avec succès et sans accroc. Mais il aura un problème pour remplir les stades étant donné le faible nombre d'habitants. Par ailleurs, la chaleur reste préoccupante même si elle a déjà été évoquée. Enfin, tous les matches se tiendront à Doha, dont la superficie ne dépasse pas celle de Brême. Hormis ces petits détails, je pense que le Qatar est tout à fait capable d'organiser une belle Coupe du Monde.

Quelles seront les retombées de cette Coupe du Monde au Moyen-Orient ?
J'ai travaillé dans la région il y a dix ans et je peux vous dire que ça bouge en ce moment. Lorsque j'ai commencé ici, le ballon rond était au point mort malgré la passion des gens. Désormais, le football s'est développé, il est devenu professionnel. De nombreux entraîneurs réputés sont arrivés et ont élevé le niveau de jeu. Il se passera la même chose qu'en Afrique, où tout le continent a bénéficié de la décision courageuse de la FIFA. Tout le monde aime le football ici, y compris les femmes. Lors de mon premier séjour dans la région, le football était exclusivement masculin. Aujourd'hui, le football féminin prend son essor et cela reflète une vraie passion pour le ballon rond.

Fifa.com (21/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 31 Juil - 8:53

Le Graët : "Se rapprocher du niveau de l'Espagne"



Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët s'est montré "optimiste" samedi malgré le tirage difficile de la France pour les qualifications du Mondial-2014, indiquant que cela obligera les Bleus à "se rapprocher du niveau de l'Espagne pour espérer jouer un rôle".

Quel est votre sentiment à propos de ce tirage ?
C'est un groupe difficile et surtout une affiche importante avec l'Espagne qui est la meilleure équipe d'Europe. J'espère que la France progressera et qu'elle se rapprochera. La compétition n'est pas cette année, il y aura le temps d'améliorer notre qualité et on va le faire.

Etes-vous optimiste ?
Je suis d'un naturel optimiste, sinon je ne serais pas président de la Fédération. Mais dans le groupe, il n'y a pas que l'Espagne, on peut finir premier ou deuxième. Mais je crois que le football français progresse et on va faire en sorte que notre équipe joue mieux et qu'elle se rapproche des plus grands.

Il n'y a pas une pointe de déception ?
La déception c'est d'être dans un groupe de cinq. Quand on voit la difficulté de remplir le calendrier avec des matches amicaux... C'est souvent compliqué. Mais jusqu'ici, on a su trouver des bons adversaires. Il faudra que ce soit encore le cas parce qu'avec cinq équipes, on a dix matches et ce n'est pas beaucoup.

La France a-t-elle perdu une partie de ses chances d'accéder au Mondial ?
Pas du tout. Il y avait de toutes façons un gros à prendre. Je pense qu'il n'y a plus de petites équipes. Un match n'est jamais écrit à l'avance heureusement, donc on ne peut pas dire si c'est un groupe facile ou difficile. On a un adversaire qui offre un spectacle fantastique depuis cinq-six ans. Mais cela montre aussi que la France doit se rapprocher de ce niveau pour espérer jouer un rôle. Il y a des cycles, l'Espagne est actuellement intouchable au niveau de son jeu. Mais la France progresse beaucoup. Laurent (Blanc, ndlr) a réussi à trouver un onze et j'espère qu'il va faire encore progresser l'équipe.

Une Coupe du monde au Brésil a de quoi faire rêver...
Ne pas revenir serait très décevant, c'est un pays et un football qui font rêver mais on va mettre toutes les chances de notre côté.

Fifa.com (30/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 31 Juil - 8:54

Tirage olé olé pour la France



La zone Europe, qui verra se disputer 268 matches soit un tiers du total des matches de qualification, a connu un tirage clément pour les grands favoris, à l'exception de l'Espagne qui va trouver la France sur sa route.

Tenante du titre et numéro 1 au classement FIFA/coca Cola, l’Espagne devra éliminer la France, championne du monde en 1998 et finaliste en 2006, pour se qualifier directement pour la phase finale.

En revanche, la route sera moins périlleuse pour l'Italie (Groupe B), l'Allemagne (Groupe C), les Pays Bas (Groupe D) et l'Angleterre (Groupe H).

Ces qualifications donneront également lieu à trois derbys entre le Pays de Galles et l'Ecosse (Groupe A), la Serbie et la Croatie (Groupe A) et la Lettonie et la Lituanie (Groupe G) mais aussi à des retrouvailles entre la Pologne et l'Ukraine (Groupe H) les deux organisateurs du prochain UEFA EURO 2012.

Le groupe le plus indécis
Statistiquement, le groupe de cinq équipes est rarement le plus relevé. Cette fois, l'exception confirme la règle avec dans le Groupe I trois équipes chez qui il est toujours délicat de se déplacer (Finlande, Géorgie, Belarus). De leur côté, les deux "stars" européennes, l'Espagne et la France n'auront pas le droit de perdre de points. L'Espagne, championne du monde et d'Europe, semble aujourd'hui intouchable. Mais la France, après une Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 catastrophique, est en train de se relancer sous la direction de Laurent Blanc. En 30 confrontations l'Espagne a remporté 13 victoires pour 11 défaites et six nuls. La France reste cependant sur une victoire en huitième de finale d'Allemagne 2006 (3:1) même si elle a depuis concédé deux défaites en amical (0:1, 0:2).

Les favoris
Les Pays-Bas, vice-champions du monde, ont bénéficié d'un bon tirage au sort avec la Turquie comme principal adversaire dans le Groupe D. L'Italie pour sa part devra se méfier du Danemark et de la République Tchèque dans un Groupe B piégeux avec la Bulgarie en embuscade. L'Allemagne ne devrait pas connaître trop de difficultés dans le Groupe C avec la Suède comme principal rival. Il en est de même pour l'Angleterre qui devra mettre résolument le cap à l'est (Montenegro, Ukraine, Pologne, Moldavie) pour se qualifier.

Les outsiders
Ce tirage a réservé de bonnes opportunités à plusieurs outsiders. C'est le cas notamment dans le Groupe A où trois équipes partent pratiquement sur le même plan (Croatie, Serbie, Belgique). Dans cette poule, la qualification pourrait se jouer sur la capacité a aller prendre des points à l'extérieur au Pays de Galles, en Macédoine ou en Ecosse. Même chose dans le Groupe E où la Norvège, la Slovénie et la Suisse n'auront pas droit au moindre faux pas. En revanche, dans le Groupe F, le Portugal et la Russie semblent au dessus du lot à condition de bien voyager en Israël et en Irlande du Nord. Enfin, à l'image de l'Angleterre, un véritable marathon de l'est attend la Grèce qui sera attendue de pied ferme en Slovaquie, Bosnie-Herzègovine, Lituanie et Lettonie.

Les matches clés
Serbie-Croatie (Gr A), Italie-République Tchèque, Italie-Danemark et République Tchèque-Danemark (Gr B), Allemagne-Suède (Gr C), Pays Bas - Turquie (Gr D), Suisse - Slovénie, Slovénie - Norvège, et Suisse Norvège (Gr E), Portugal - Russie (Gr F), Grèce - Slovaquie (Gr G), Angleterre - Monténégro, Angleterre - Ukraine et Angleterre - Pologne (Gr H) et naturellement Espagne - France (Gr I) seront autant de matches décisifs pour décrocher la première place des groupes respectifs.

La stat
2, c'est le nombre des défaites concédées par l'Allemagne en 74 rencontres dans l'histoire des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA. Les triples champions du monde tournent à la moyenne affolante de 2,9 buts et de 2,46 points par match ce qui en fait le pays le plus efficace de l'histoire de la compétition préliminaire. Les deux défaites ont été concédées face au Portugal (0:1) et à domicile face à l'Angleterre (1:5).

La prochaine étape
Sur les 53 pays européens répartis dans neuf groupes dont huit de six équipes et un avec cinq équipes, treize pays seront qualifiés pour la phase finale dont les neuf vainqueurs des groupes. Les quatre dernières places reviendront aux vainqueurs des barrages, sur la base de matches aller-retour opposant les huit meilleurs deuxièmes. Les rencontres de qualification de la zone Europe débuteront le 7 septembre et se termineront le 19 novembre 2013. Pour calculer le classement des huit meilleurs seuls les résultats des cinq premiers de chaque groupe seront pris en considération.

Fifa.com (30/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 31 Juil - 8:57

Clásicos et émotions en CONCACAF



Le Tirage au sort préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ pour la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes nous a réservé des affiches alléchantes qui s'annoncent riches en émotions. FIFA.com analyse les résultats de cette magnifique cérémonie et se projette vers ce qui nous attend sur la route de l'épreuve suprême.

Le groupe le plus difficile
Sur le papier, le Groupe E s'annonce comme le plus indécis. La Grenade, qui est peut-être la tête de série la moins huppée du plateau, y sera opposée au Guatemala, une nation habituée à accéder au dernier tour de la zone. N'oublions pas cependant le duel entre le Salvador et le Suriname dans le Groupe A. Il y a quatre ans, les Cuscatlecos avaient dominé les Surinamiens, qui auront donc l'âme revancharde.

Les favoris
Si l'on se fie aux résultats récents, le grand favori du Groupe C n'est autre que le Panama. Demi-finaliste de la dernière Gold Cup de la CONCACAF, la sélection canalera dispose d'un groupe jeune et de grande qualité. Le Canada sera l'équipe à battre dans le Groupe D, à l'instar du Salvador dans le A. Les groupes B, E et F s'annoncent plus serrés, même si Trinité-et-Tobago, le Guatemala et Haïti partent clairement avec la faveur des pronostics.

Les outsiders
Porto Rico a effectué des progrès de taille ces dernières années. Emmenés par le fort contingent des Islanders, le club phare de l'île, les Boricuas essaieront de bousculer la hiérarchie dans un groupe dont la tête de série n'est autre que le Canada. En 2009, le Nicaragua avait surpris les observateurs en accédant à la Gold Cup de la CONCACAF aux dépens du Guatemala. Cette fois, c'est l'ogre panaméen qu'il devra renverser dans le Groupe C pour passer à l'étape suivante. Quant au Suriname, il s'appuiera sur ses éléments basés aux Pays-Bas pour faire souffrir le Salvador dans le Groupe A.

Le match clé
Ce deuxième tour nous réserve quelques beaux derbies régionaux, comme un intriguant Trinité-et-Tobago - Guyana ou un brûlant Panama - Nicaragua. Cela dit, il faudra bien entendu attendre le troisième tour pour déguster les confrontations les plus appétissantes. Le menu propose notamment un savoureux Mexique - Costa Rica, affiche qui déçoit rarement, ou bien un remake des quarts de finale de la Gold Cup de la CONCACAF entre les États-Unis et la Jamaïque.

La stat
2 - Comme le nombre de groupes du deuxième tour exclusivement composés de représentants caribéens. On peut d'ores et déjà annoncer que les Groupes B et F seront placés sous le signe de la musique, de l'émotion et des rivalités régionales.

La prochaine étape
Après la première phase de groupes, les poids lourds, parmi lesquels le Mexique, les États-Unis, le Honduras et le Costa Rica, entreront en piste. Le tirage de ce troisième tour a, lui aussi, accouché de résultats franchement intéressants.

En théorie, la pole position du Groupe A ne devrait pas échapper aux Américains, dont les principaux adversaires seront des Reggae Boyz jamais commodes. Les Stars and Stripes rencontreront également sur leur chemin les vainqueurs des Groupes E et F du tour précédent, dans lesquels le Guatemala et Haïti semblent les mieux armés.

Le Groupe B paraît plus équilibré, même s'il devrait se résumer à un duel entre deux ennemis séculaires, le Mexique et le Costa Rica. Les mieux placés pour devenir leurs colocataires sont le Salvador, qui a fait bonne figure à la récente Gold Cup de la CONCACAF, et Trinité-et-Tobago, entré dans un nouveau cycle sous la houlette de l'expérimenté Otto Pfister.

Malgré tout, c'est le Groupe C qui s'annonce comme le plus électrique. Cette poule semble se diriger vers une triangulaire très ouverte entre le Honduras, légèrement favori, le Panama, demi-finaliste de la dernière Gold Cup de la CONCACAF, et le Canada, qui dispose d'une jeune génération prometteuse. Mais pour envisager ces confrontations, les Canaleros et les Canucks devront d'abord s'extirper du deuxième tour. Bien qu'exempté de cet écrémage, Cuba fera figure d'outsider, mais ses adversaires auraient tort de le sous-estimer.

Les deux premiers de chaque groupe disputeront le traditionnel Hexagonal final de la zone, qui mettra en jeu trois billets directs pour le Brésil et un ticket pour un barrage contre le vainqueur de la zone Océanie.

Fifa.com (30/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 11:33

Europe, Groupe I : duel de champions



L’Espagne championne du monde devra acquérir le droit de défendre son titre dans une poule réduite mais très exigeante. Le Groupe I de la zone européenne est le seul comptant cinq équipes, mais il inclut deux nations appartenant au cercle très fermé des champions du monde : l’Espagne et la France.

Les deux voisins pyrénéens devront donc se lancer dans un féroce mano a mano pour décrocher le seul et unique billet qualificatif direct pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, avec le Bélarus, la Géorgie et la Finlande en juges de paix.

Les favoris
Les deux principaux candidats sont logiquement la France et l’Espagne, cela va sans dire. Cependant, les performances enregistrées en Afrique du Sud place ces deux nations dans des situations diamétralement opposées. Si la Furia Roja a décroché son premier sacre à la faveur d’une victoire en finale sur les Pays-Bas, les Bleus ont chuté dès la première phase au terme d’une prestation décevante. La crise interne qui a secoué la délégation française a entraîné un profond renouvellement sur le banc et dans les vestiaires. Les Ibères parieront donc sur le modèle qui leur donne de si bons résultats depuis l’Euro 2008, tandis que les protégés de Laurent Blanc espèreront que le processus de reconstruction portera ses fruits.

Les outsiders
Même si son rang au Classement mondial de la FIFA/Coca-Cola l’a reléguée à la dernière place du groupe, les résultats obtenus par la Finlande lors des qualifications d’Afrique du Sud 2010 invitent à prendre cette équipe très au sérieux. Les Nordiques avaient en effet remporté la moitié de leurs matches et n’avaient été battus que par deux poids lourds : l'Allemagne et la Russie (éliminée en barrages par la Slovénie).

Les Français se méfieront également du Bélarus, une nation affiliée à la FIFA en 1992 après sa séparation de l’ex-URSS, qui a été versée dans leur groupe de qualification à l’Euro 2012. Battus à domicile 1:0, les Bleus n’ont pu faire mieux que le match nul à l’extérieur. Discipline et puissance physique sont les deux maîtres-mots de cette équipe qui en surprendra plus d'un...

Les stars à suivre
Xavi, Iker Casillas, Gerard Piqué, David Villa (ESP), Frank Ribéry, Karim Benzema, Samir Nasri, Philippe Mexès, Hugo Lloris (FRA), Alexei Eremenko, Petri Pasanen, Mikkael Forssell (FIN) Levan Kobiashvili, Jano Ananidze, Sergei Krivets (BLR).

Le match-clé
France - Espagne. Sauf tout le respect dû aux trois autres sélections en lice, le billet direct pour le Brésil se décidera lors du double affrontement transpyrénéen.

Dans le rétro
L’histoire footballistique entre les Tricolores et la Furia Roja compte trente duels, avec un bilan de treize succès pour l'Espagne, onze pour les Français et six matches nuls. Bien que les derniers matches amicaux aient souvent basculé en faveur des partenaires de Casillas, ce sont les Français qui ont souvent fait main basse sur les rencontres disputées sur une scène prestigieuse. Le seul choc mondialiste a vu les Bleus de Zinedine Zidane éliminer l’Espagne en quarts de finale d’Allemagne 2006. À l’Euro 2000, le duel transpyrénéen des quarts s’était également décanté du côté des septentrionaux, mais c’est surtout la finale de l’Euro 1984 qui est restée dans les annales, avec le fameux coup franc de Michel Platini mal contrôlé par Luis Arconada.

La stat
4. C’est très rare de voir se côtoyer dans un groupe européen deux champions du monde. De fait, c’est seulement la quatrième fois que deux membres de ce cercle très fermé se retrouvent à guerroyer pour un billet pour le rendez-vous mondial. L’Angleterre a partagé la poule de l’Allemagne en route vers Corée/Japon 2002 et celle de l’Italie sur le chemin d'Argentine 1978 et de France 1998.

Le saviez-vous ?
L’équipe d’Espagne a déjà affronté la Finlande en phase préliminaire d’une Coupe du Monde de la FIFA : c’était en route vers Mexique 1970. Même si la Roja avait gagné 2:0 à la maison et 6:0 à l’extérieur, elle avait raté le train de la qualification. Est-ce un mauvais présage ?

Fifa.com (31/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 11:35

Europe, Groupe C : Entre vieilles connaissances



L'Allemagne, triple championne du monde, est la grande favorite du Groupe C des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Sur la longue route menant au grand rendez-vous mondial, l'équipe entraînée par Joachim Löw sera confrontée à la Suède, à la République d'Irlande, aux Îles Féroé, à l'Autriche et au Kazakhstan. Ces deux derniers, ainsi que la Mannschaft, s'affrontent déjà dans le cadre d'une autre compétition préliminaire, celle pour l'Euro 2012, où ils ont également été versés dans le même groupe.

Les favoris
Avec seulement deux défaites en 74 rencontres, l'Allemagne est la nation la plus performante de l'histoire des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™. Elle est en outre invaincue à l'extérieur. Philipp Lahm, Mesut Özil et leurs coéquipiers devraient donc aborder avec assurance et sérénité leurs matches contre les autres équipes du Groupe C, qui paraissent inférieures sur le papier. Néanmoins, jusqu'à présent, la Mannschaft s'est toujours montrée très à son avantage. Soucieux d'éviter tout faux-pas, les Allemands ont pris l'habitude de ne pas sous-estimer ce type d'adversaires.

La Suède, qui compte dix participations à l'épreuve suprême, et l'Autriche, qui en compte sept, sont par ailleurs de sérieux concurrents. Les Autrichiens ont manqué les trois dernières éditions du tournoi, mais ont atteint par deux fois les demi-finales, en 1934 et en 1954. Quant aux Suédois, eux aussi cantonnés au rôle de spectateurs en Afrique du Sud, ils ont accédé aux huitièmes de finale en 2002 et en 2006.

Les outsiders
Si la République d'Irlande a pris part à la compétition reine à trois reprises, les Îles Féroé et le Kazakhstan manquent d'expérience. Ces deux équipes ne se sont encore jamais qualifiées pour un grand tournoi international. Au vu des redoutables concurrents qu'elles auront à affronter dans le Groupe C, la tâche s'annonce difficile. Ces qualifications marqueront deux grandes premières pour le Kazakhstan : il n'avait encore jamais eu l'occasion de se mesurer à la Suède, ni à la République d'Irlande.

Les joueurs à suivre
Dans les rangs de la Mannschaft, nombreux sont les joueurs de classe mondiale : le gardien Manuel Neuer, le capitaine Philipp Lahm, les milieux de terrain Bastian Schweinsteiger et Mesut Özil, l'attaquant Miroslav Klose, ou encore Thomas Müller, sacré meilleur buteur de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™.

Chez les Tre Kronor, l'attaquant vedette de l'AC Milan Zlatan Ibrahimovic pourrait faire partie des hommes en vue tout au long des qualifications pour Brésil 2014. À ses côtés évoluent d'autres joueurs expérimentés sur la scène internationale, comme Kim Källström ou Ola Toivonen. Les espoirs de l'Autriche reposeront en grande partie sur un attaquant, le capitaine Marc Janko.

Le match-clé
Le duel entre les Allemands, troisièmes de l'édition 2010, et les Scandinaves, qui seront leurs principaux rivaux dans la lutte pour la première place, s'annonce très intéressant. En raison notamment de leur position au Classement mondial FIFA/Coca-Cola et de leurs nombreuses participations au grand rendez-vous mondial, l'Allemagne et la Suède sont en effet les deux équipes qui peuvent d'ores et déjà prétendre à la tête du Groupe C. Leurs confrontations pourraient en tout cas jouer un rôle déterminant au moment d'établir le classement final.

Ces deux formations se sont déjà affrontées cinq fois dans le cadre des qualifications pour l'épreuve suprême, d'abord en 1937, puis en 1985. Le bilan plaide en faveur de la Mannschaft, qui a signé trois victoires et deux nuls et enregistré une différence de buts de 12:4.

Dans le rétro
Les matches entre les deux voisines que sont l'Autriche et l'Allemagne seront placés sous le signe de retrouvailles entre vieilles connaissances. En effet, les deux nations se sont affrontées pas moins de 36 fois, rien que sur les 100 dernières années. Les Pays-Bas sont la seule équipe que l'Allemagne a rencontrée plus souvent (37 fois).

Aujourd'hui encore, l'Autriche et l'Allemagne sont régulièrement amenées à s'affronter sur un terrain de football. Les deux sélections se sont d'ailleurs mesurées en juin, dans le cadre des qualifications pour l'UEFA Euro 2012. Le match a été remporté par les Allemands, mais les Autrichiens se sont avérés particulièrement coriaces.

La stat
2,46 - C'est le nombre de points par match obtenus en moyenne par l'Allemagne lors des compétitions préliminaires du grand rendez-vous mondial. La triple championne du monde tourne en outre 2,9 buts par rencontre.

Le saviez-vous ?
C'est la sixième fois que les Îles Féroé prennent part au tournoi préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA™. Elles ont décroché leur première victoire dans le cadre des qualifications le 9 septembre 2009, face à la Lituanie (2:1).

Fifa.com (31/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 11:36

Amérique du nord, Groupe B : Trinité-et-Tobago en chef de meute



Même si Trinité-et-Tobago peut être considéré comme le grand favori du Groupe B de la compétition préliminaire dans la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, tout risque de se jouer dans les dernières journées. À noter que cette poule n’inclut que des équipes caribéennes.

Les favoris
A l'évidnce l'équipe de Trinité-et-Tobago est la favorite du Groupe B. Tout juste sortis d’une profonde crise de confiance et de résultats, les Soca Warriors sont toutefois en pleine reconstruction. Ils confié les rênes de leur destin à un vieux de la vieille, l’entraîneur allemand Otto Pfister, qui a emmené le Togo à la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006.

Les outsiders
Même si elle n’a pas le plus beau palmarès de la région, l’équipe nationale de Guyana est prête à jouer sa carte. Elle a récemment pris le pas sur la Barbade, autre membre de ce groupe. Lors de leur dernier choc avec Trinité-et-Tobago, les Golden Jaguars ont opposé une très belle résistance avant de s’incliner 2:1.

Les stars à suivre
L’attaquant trinidadien Kenwyne Jones est la grande vedette de son équipe et le joueur le plus réputé de ce groupe de qualification. Même s’il ne s’est pas encore montré aussi prolixe avec les Soca Warriors qu’en club, le buteur de Stoke City sera le principal vecteur des rêves trinidadiens.

Le match-clé
Guyana – Trinité-et-Tobago. Le duel entre les deux équipes les plus fortes de la poule s’annonce très prometteur, notamment celui qui se disputera à Georgetown, la capitale guyanaise. Poussés par leur public, les Golden Jaguars pourraient bien créer la surprise.

Dans le rétro
Les Soca Warriors et les Golden Jaguars ont déjà croisé le fer une fois en route vers la Coupe du Monde de la FIFA. C’était en 1988 et les Trinidadiens s’étaient imposés à l’aller comme au retour pour se qualifier pour le tournoi Hexagonal Final. Il allait ensuite ne leur manquer qu’un tout petit point pour composer le billet pour Italie 1990.

Le saviez-vous ?
Malgré leur proximité géographique, la Barbade et les Bahamas ne se sont affrontées qu'à une seule reprise. C’était le 19 novembre 2006 et les Barbadiens avaient pris l’ascendant devant leur public (2:1).

Fifa.com (31/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 11:38

Europe, Groupe G : Tout est possible



Un rapide coup d'œil à la composition du Groupe G permet de dégager trois favoris logiques. La Grèce, qui compte deux participations à l'épreuve suprême, la Slovaquie, qui a fait sa première apparition en phase finale en 2010, et la Bosnie-Herzégovine peuvent toutes trois prétendre être du voyage au Brésil. Toutefois, ces trois nations auront intérêt à se méfier de la Lituanie et de la Lettonie, deux équipes très difficiles à manœuvrer et toujours capables de créer la surprise. Compte tenu du niveau très relevé de l'ensemble de la poule, le Liechtenstein semble pour sa part promis à un rôle de figuration.

Les favoris
En théorie, les deux premières places ne devraient pas échapper au trio composé par la Grèce, la Slovaquie et la Bosnie-Herzégovine. Les écarts entre les trois prétendants paraissent si faibles que l'expérience pourrait faire la différence. Battus en barrage des qualifications pour l'édition 2010 par le Portugal, les Bosniens ont payé pour apprendre. À l'inverse, les Slovaques ont connu un parcours relativement tranquille, qui les a menés jusqu'en huitièmes de finale de l'épreuve sud-africaine. Quoi qu'il en soit, le suspense semble garanti dans ce Groupe G, qui s'annonce comme l'un des plus ouverts de la zone Europe.

Les outsiders
À première vue, on imagine mal le Liechtenstein, la Lituanie ou la Lettonie se tirer d'une poule pareille pour fêter leur première qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA™. Parmi eux, les Lettons sont les seuls à posséder l'expérience d'une grande compétition internationale. Les Sarkanbaltsarkanie ont disputé le premier tour de l'Euro 2004, au cours duquel ils ont notamment tenu l'Allemagne en échec (0:0). La Lituanie a, quant à elle, entamé les dernières préliminaires mondialistes sur les chapeaux de roues, en battant notamment la Roumanie et l'Autriche. Malheureusement, la suite s'est révélée beaucoup moins réjouissante. Les Baltes ont même achevé leur parcours par une défaite humiliante contre les Îles Féroé (1:2). Enfin, le Liechtenstein a signé deux nuls encourageants face à l'Azerbaïdjan et à la Finlande.

Les stars à suivre
La Grèce dispose de plusieurs joueurs capables de la mener à la qualification. Le capitaine Georgios Karagounis, joueur emblématique du Panathinaikos, est aujourd'hui l'homme le plus expérimenté au sein de la sélection hellène. En attaque, les Galanolefki miseront certainement sur la puissance de Georgios Samaras. Pour ce qui est des espoirs, le jeune Yiannis Fetfatzidis semble promis à un bel avenir.

Côté slovaque, Marek Hamsik reste l'incontestable dépositaire du jeu de la sélection. Pour mener son équipe vers une deuxième qualification consécutive, le milieu de terrain napolitain pourra compter sur le vécu et la solidité de Martin Skrtel en défense.

Au niveau des individualités, la Bosnie-Herzégovine n'a certainement pas à rougir de la comparaison avec ses deux concurrents. Entre Edin Džeko, Miralem Pjanić et Zvjezdan Misimović, les Zmajevi possèdent plusieurs joueurs capables de faire basculer le sort d'une rencontre sur un coup d'éclat.

Le match clé
La double confrontation entre la Grèce et la Slovaquie s'annonce décisive pour l'attribution du premier billet pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Les Grecs n'ont pas oublié leurs échecs face à la Suisse (1:2 et 0:2), qui les avaient contraints à en passer par les barrages avant de confirmer leur présence en Afrique du Sud. La Repre a connu pareille mésaventure contre la Slovénie. Grâce à leur brillant parcours, au cours duquel ils n'ont concédé qu'un match nul, les Slovaques ont tout de même réussi à devancer leurs principaux concurrents, de justesse. De par ses énormes qualités individuelles, la Bosnie-Herzégovine a néanmoins la possibilité de bouleverser l'ordre établi dans le Groupe G. Si la compétition se révèle aussi serrée que prévu, le talent pur des artistes bosniens pourrait faire la différence.

Dans le rétro
La Grèce a fêté sa première participation à la Coupe du Monde de la FIFA™ en 1994. Versés dans le groupe de la Russie, de l'Islande, de la Hongrie et du Luxembourg, les Galanolefki ont signé un petit exploit en devançant la Sbornaja. Plus récemment, les Grecs ont validé leur billet pour l'Afrique du Sud au terme d'une double confrontation contre l'Ukraine (1:0 à chaque fois) en barrage. La Slovaquie a, quant à elle, terminé en tête d'un groupe comprenant la Slovénie, la République tchèque, l'Irlande du Nord, la Pologne et San Marin.

La stat
4 - Le Groupe G de la zone Europe est celui qui compte le plus d'équipes n'ayant jamais participé à la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA™. La Bosnie-Herzégovine, la Lituanie, la Lettonie et le Liechtenstein n'ont encore jamais eu la chance de se produire sur la plus grande scène du monde.

Le saviez-vous ?
Le Liechtenstein participe aux qualifications pour l'épreuve suprême depuis 1994. La principauté a dû patienter jusqu'au 9 octobre 2004 avant de remporter son premier point, à l'occasion d'un nul 2:2 contre le Portugal. Quatre jours plus tard, la sélection signait le premier succès de son histoire, 4:0 au Luxembourg.

Fifa.com (31/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 11:39

Amérique du nord, Groupe A : Le Salvador en pole position



Dans un groupe comportant par ailleurs le Suriname, la République Dominicaine et les îles Caïmans, le Salvador ne devrait pas éprouver beaucoup de difficultés pour terminer en tête. Sa forteresse du Cuscatlan intimide les plus grandes équipes de la zone CONCACAF. Les sélections plus modestes ne devraient donc pas faire exception à la règle, d'autant que les Salvadoriens font preuve depuis quelque temps d'un enthousiasme prometteur sur le terrain.

Les favoris
Dans le Groupe A de ce Tour 2 de la zone Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes, le Salvador fait office de grand favori. Avec sur le terrain les talentueux Rudis Corrales et Eliseo Quintanilla et à la barre l'astucieux Ruben Israel, les Cuscatlecos voudront poursuivre sur la lancée de leur bon parcours lors de la Gold Cup de la CONCACAF, États-Unis 2011, où ils avaient raté d'un cheveu la qualification pour les demi-finales.

Les outsiders
Suriname : C'est de ce minuscule pays de la pointe nord de l'Amérique du Sud que sont issus les Néerlandais Edgar Davids et Clarence Seedorf. Certes, les deux intéressés n'ont jamais défendu les couleurs du Suriname, au contraire du chevronné attaquant Clifton Sandvliet et de Giovanni Drenthe, qui auront à cœur de jouer les trouble-fêtes dans les qualifications de la zone CONCACAF.

République Dominicaine : À l'image de ses voisins Porto Rico et Haïti, la République Dominicaine espère voir ses progrès récents accompagnés d'un brin de chance afin d'avoir une chance de s'adjuger la première place. Au tour précédent, le succès 6:0 (score cumulé) sur Anguilla a mis le petit pays, pourtant passionné de base-ball, à l'heure du ballon rond.

Les stars à suivre
Rudis Corrales (SLV), Eliseo Quintanilla (SLV), Rodolfo Zelaya (SLV), Clifton Sandvliet (SUR), Jonathan Fana (DOM), Marshall Forbes (CAY)

Le match-clé
Si le Salvador s'affiche comme le grandissime favori du groupe, le Suriname a des atouts à faire valoir, à commencer par des joueurs de talent et un stade de Paramaribo qui, avec sa chaleur tropicale et sa jungle environnante, constitue le piège parfait.

Dans le rétro
Salvador 6:0 Suriname, 1er janvier 1968, San Salvador
Alors que le score était de 1:0 en leur faveur à la pause, les Salvadoriens se sont déchaînés en deuxième période, inscrivant cinq buts en deuxième période pour finalement valider leur billet pour l'édition 1970 de la Coupe du Monde de la FIFA™. Depuis, les deux équipes ont croisé le fer à sept reprises. Le Salvador s'est imposé six fois, pour une seule défaite, en 1968 à Paramaribo.

La stat
1 – C'est le nombre d'équipes de ce groupe qui ont déjà participé à la Coupe du Monde de la FIFA™, en l'occurrence le Salvador, mondialiste en 1970 et 1982. Il y a 29 ans en Espagne, les Salvadoriens s'étaient inclinés 10:1 contre la Hongrie, ce qui constitue toujours le plus lourd score de l'histoire de l'épreuve reine du football mondial.

Le saviez-vous ?
Les Néerlandais Clarence Seedorf, Edgar Davids, Ruud Gullit, Jimmy Floyd Hasselbaink, Frank Rijkaard et Aron Winter sont tous originaires du Suriname, directement ou bien par le biais de leurs parents.

Fifa.com (31/07/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 11:59

Asie, Groupe A : Chinois et Irakiens en quête de rachat



Les Chinois abordent cette compétition après deux revers dans les phases préliminaires menant à Allemagne 2006 et Afrique du Sud 2010. Cependant, ils ne pourront s’en vouloir qu’à eux-mêmes s’ils viennent à échouer encore cette fois-ci, tant le tirage au sort les a placés dans une situation favorable par rapport à la dernière édition.

Ceci dit, ils auraient tort de sous-estimer leurs adversaires, à commencer par l'Irak, présent à la Coupe du Monde de la FIFA, Mexique 1986 et vainqueur de la Coupe d’Asie de l'AFC 2007. Il en va de même pour la Jordanie, qui a profité des dernières années pour devenir une formation compétitive. En revanche, Singapour aura besoin d’un miracle pour écrire une nouvelle page de son histoire en se qualifiant pour la première fois pour la phase finale des éliminatoires asiatiques.

Les favoris
Chine : Présente à la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002, deux fois finaliste de la Coupe d’Asie, la Chine peut logiquement prétendre à l’une des deux premières places. Même si elle n’a pas réussi à s’extraire de la phase de poule dans le rendez-vous continental du mois de janvier, elle a réalisé des progrès considérables depuis deux ans, sous la houlette du sélectionneur Gao Hongbo. L'Empire du milieu est même revenu au sein du top 5 asiatique, selon le dernier Classement mondial FIFA/Coca-Cola.

Les outsiders
Irak : Les partenaires de Mahmoud Younis ont de quoi viser eux aussi le top 2, à condition qu’ils apprennent à devenir plus réguliers. Le sélectionneur allemand Wolfgang Sidka y travaille intensément.

Jordanie : Dans la foulée de leur magnifique quart de finale lors de la Coupe d’Asie 2011 organisée au Qatar, les Jordaniens pourraient bien créer la surprise en parvenant pour la première fois en phase finale.

Les stars à suivre
Qu Bo (CHN), Deng Zhuoxiang (CHN), Yang Hao (CHN), Nashat Akram (IRQ),Younis Mahmoud (IRQ), Hassan Abdel Fattah (JOR)

Le match clé
Jordanie - Irak
Avant leur irruption à la Coupe d’Asie 2004, où ils avaient atteint les quarts de finale pour leur première participation à l’épreuve, les Jordaniens ont souvent peiné face à l’Irak, obtenant cinq défaites et un match nul lors de leurs six affrontements mutuels en qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA. Mais la tendance s’est un peu inversée ces derniers temps, puisque l’Irak n’a plus réussi à s’imposer depuis 2007. En outre, la Jordanie comptera sur son sélectionneur d'origine irakienne, Adnan Hamad, pour aborder ces rencontres capitales en parfaite connaissance de son adversaire.

Dans le rétro
C’est la troisième fois qu'Irakiens et Chinois se retrouvent versés dans la même poule qualificative, avec un bilan favorable aux premiers cités (deux victoires en quatre affrontements, contre une pour la Chine). Leurs deux derniers chocs ont eu lieu au même stade de la phase préliminaire pour Afrique du Sud 2010. Après un nul 1:1 à Dubaï, les Irakiens se sont imposés 2:1 à Tianjin après avoir été menés au score.

La stat
32, comme le nombre de matches ayant opposé l’Irak et la Jordanie.

Le saviez-vous ?
Les Irakiens ont été accueillis très chaleureusement par le public chinois à l’occasion de la Coupe d’Asie 2004, mais cette sympathie a pris fin en quarts de finale. Normal, ils affrontaient l'équipe organisatrice, qui n’a eu aucune pitié de ses visiteurs (3:0).

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 12:00

Europe, Groupe D : Une route sinueuse pour les Pays-Bas



Bert van Marwijck ne le cache pas, "l’adversaire numéro un c’est la Turquie". Le sélectionneur Oranje va retrouver son compatriote Guus Hiddink sur la route "difficile" de Brésil 2014. "Mais notre premier adversaire, c’est nous-mêmes", concède à FIFA.com le technicien néerlandais.

La Hongrie et la Roumanie vont devoir réaliser des miracles pour espérer retrouver l’épreuve suprême. Pour l’Estonie et la Principauté d’Andorre, il s’agira surtout d’apprendre et de profiter de belles affiches à domicile.

Les favoris
Vice-champions du monde en titre et impeccables dans les qualifications européennes a posteriori, 2012, les Oranje sont devenus une machine à gagner depuis l’arrivée de van Marwicjk aux commandes, au sortir de l’UEFA EURO 2008. Le successeur de Marco van Basten a réussi à faciliter la digestion de la finale mondialiste perdue face à l’Espagne et se repose sur le même groupe qu’à Afrique du Sud 2010. "La motivation doit découler de ce qu’on doit apprendre de ce sacre manqué de peu", confie van Marwijck à FIFA.com. Son message est reçu 5/5. Ces Pays-Bas là ne veulent pas rater une revanche programmée en 2014.

Ancien ordonnateur Oranje, Guus Hiddink est bon juge pour peser au trébuchet les chances de son escouade face à l’ogre batave: "Je suis confiant, nous serons plus expérimentés quand les qualifications commenceront. Le processus de rénovation sera quasi terminé et on peut se battre pour la première place." Demi-finaliste à Japon/Corée 2002, la Turquie peine depuis à assumer un statut de caïd, mais la nouvelle génération guidée par les jumeaux Altintop (Halil et Hamit) regorge de talent. Et d’ambition.

Les outsiders
Devenu l’un des cadres d’une sélection rajeunie et en fin de transition, Balázs Dzsudzsák confiait son optimisme à FIFA.com il y a quelques mois au sortir d’une encourageante défaite 5:3 face aux Pays-Bas. "Quand tout le monde est à 100% on a prouvé qu’on savait bien jouer au football", commentait l’ailier du PSV Eindhoven, dont le duo avec Adam Szalai offre la Hongrie un duo d’attaque sur laquelle elle peut construite l’avenir. L’objectif est clair, "l’objectif prioritaire c’est la Coupe du Monde 2014“, dixit Dzsudzsák.

En transition, la Roumanie cherche son souffle et surtout une génération aussi brillante que celle emmenée par l’idole Gheorghe Hagi, quart de finaliste à Etats-Unis d’Amérique 1994. Nommé en juin 2001 en remplacement de Razvan Lucescu, démissionnaire, Victor Piţurcă doit préparer l’avenir. Les Tricolorii ne se sont pas encore remis de la désastreuse campagne de qualifications pour Afrique du Sud 2010. "C'est une période difficile pour la Roumanie et je prends des risques", a estimé Piţurcă en revenant sur le banc. L’objectif principal est la qualification pour l'UEFA EURO 2016 et sans pression, cette Roumanie en plein passage de témoin peut créer des surprises, au coup par coup.

Les stars à suivre
Wesley Sneijder, Rafael van der Vart, Dirk Kuyt, Arjen Robben, Klaas-Jan Huntelaar, Ruud van Nistelrooy, Gregory van der Wiel (PB); Semih Sentürk, Hamit et Halil Altintop, Servet Cetin (TUR); Adrian Mutu, Ciprian Marica, Cristian Chivu, Ravzan Rat (ROU); Adam Szalai, Balázs Dzsudzsák, Roland Juhasz, Zsolt Laczko (HON).

Le match clé
Pays-Bas-Turquie. Vainqueur de neuf de ses treize rencontres à l’extérieur en qualifications pour Japon/Corée 2002 et Allemagne 2006, la Lune et les étoiles a au contraire perdu sa billet pour Afrique du Sud 2010 loin de ses bases. Sans un exploit chez les Oranje, elle pourrait devoir se contenter des matches de barrages entre meilleurs deuxièmes.

Dans le rétro
Le 30 avril 1961, la Hongrie est encore au centre de l’échiquier mondial. Après la désintégration de son "équipe d’or", une nouvelle génération emmenée par Florian Albert maintient les Magyars dans le gratin. Ce soir là à Rotterdam, dans une première mi-temps restée dans les annales, la Hongrie donne une leçon de football à des Néerlandais dépassés. Ce revers 0:3 constitue encore aujourd’hui la plus lourde défaite à domicile jamais enregistrée par les Oranje en qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA.

La stat
241. Le nombre de buts inscrits par les Pays-Bas en qualifications. Aucune équipe de la zone Europe n’a fait mieux.

Le saviez-vous ?
Les Pays-Bas sont une des trois équipes vice-championnes du monde en titre à ne pas s’être qualifiée pour l’édition suivante. Après leur finale argentine de 1978, les Oranje sont restés à quai en 1982.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 12:01

Afrique, Groupe J : Un duo à l'affût



Le Groupe J des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ est sans doute l'un des plus indécis. Le Sénégal fait partie des équipes en forme du moment mais l'Ouganda, premier de sa poule dans les préliminaires de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2012, possède lui aussi de sérieux arguments.

L'Angola figure également dans ce groupe très relevé. Enfin, le vainqueur du match entre le Liberia et l'île Maurice sera lui aussi de la partie. Les Lone Stars abordent la confrontation en position de favoris, la nation insulaire n'occupant qu'une modeste 51ème place (sur 52) au niveau africain.

Les favoris
En principe, le Sénégal sera l'équipe à battre. Sixièmes en Afrique, les Lions de la Teranga pointent au 46ème rang mondial. De plus, personne n'a oublié le parcours héroïque de cette équipe jusqu'en quarts de finale de l'édition 2002 de l'épreuve reine. Toutefois, depuis cette époque, les Sénégalais se sont faits très discrets sur la scène internationale.

Les outsiders
Ouganda : Les Grues ougandaises figurent parmi les bons élèves de la classe africaine. Les supporters locaux rappellent volontiers que leurs favoris ont disputé la finale de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 1978, après avoir éliminé le Nigeria en demi-finale. Sous la houlette de l'Écossais Bobby Williamson, l'Ouganda espère renouer avec son glorieux passé. Le Sénégal aura donc tout intérêt à ce méfier.
Angola : Les Palancas Negras ont abordé le nouveau millénaire dans d'excellentes dispositions, comme le prouve leur qualification pour la phase finale du grand rendez-vous mondial en 2006. La huitième place obtenue lors de l'AFCON 2010 organisé sur leurs terres reste une déception mais la sélection dispose de nombreux talents pour aller plus loin à l'avenir.

Les stars à suivre
Flavio, Manucho (ANG), Denis Onyango, David Obua (UGA), Demba Ba, Papiss Cissé, Souleymane Diawara, Mamadou Niang (SEN)

Le match clé
Si l'Angola ou l'Ouganda veut damer le pion au Sénégal, il devra nécessairement prendre au moins quatre points à son adversaire direct. Les duels entre ces deux formations sont souvent très disputés. En outre, le bilan des confrontations est équilibré : deux victoires pour autant de défaites. Quatre de ces cinq rencontres se sont déroulées dans le cadre des préliminaires de la Coupe du Monde de la FIFA™. Dans ce contexte, l'Angola possède un léger avantage puisqu'il compte deux succès et un nul.

Dans le rétro
Sénégal 3:0 Ouganda, 24 mars 2001, Dakar
Bien décidé à lancer sa campagne de qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF, le Sénégal se trouvait face à une sélection ougandaise en pleine euphorie. Deux buts signés El-Hadji Diouf et un troisième inscrit par Henri Camara ont vite douché l'enthousiasme des visiteurs. Dans la foulée, les Lions de la Teranga ont validé leur billet pour la phase finale. Un an plus tard, Diouf et Camara seront les grands artisans du succès historique contre la France, en ouverture de Corée/Japon 2002.

La stat
14 - Comme le nombre de déplacements infructueux de l'Ouganda dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™. Les Grues n'ont obtenu qu'un nul au cours de cette longue traversée du désert, sur le terrain de l'Angola lors des préliminaires de l'édition 2010. Les treize autres matches se sont soldés par des défaites, au cours desquelles les Ougandais ont marqué huit fois et ont concédé 37 buts.

Le saviez-vous ?
L'Ouganda et l'Angola sont également aux prises dans les qualifications pour la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2012… dans le Groupe J !

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 12:03

Afrique, Groupe E : Un groupe équilibré et ouvert



Dans ce qui s'annonce comme un groupe exclusivement francophone, toutes les équipes en lice auront à cœur de décrocher une première participation à la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA™. Le Burkina Faso, tête de série, mais également le Gabon et le Niger, ont une vraie chance de passer ce deuxième tour qualificatif pour l'édition 2014 du tournoi suprême du football mondial. Les trois équipes devraient en principe être rejointes par le Congo, qui affrontera Sao Tomé e Principe au premier tour.

Dans les préliminaires pour Afrique du Sud 2010, le Burkina Faso a compté dans ses rangs le meilleur buteur de la zone Afrique en la personne de Moumouni Dagano, mais a été devancé par la Côte d'Ivoire dans la course à la qualification. Le Congo a quant à lui manqué d'un cheveu la qualification pour France 1998, tandis que le Gabon a mené la vie dure au Cameroun jusqu'à la dernière rencontre des préliminaires pour Afrique du Sud 2010. Le Niger, de son côté, est en progrès constant. Il pourrait bien d'ailleurs disputer la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de la CAF pour la première fois de son histoire lors de la prochaine édition.

Les favoris
Le Burkina Faso est l'une des valeurs montantes du football africain. Dans les qualifications pour Afrique du Sud 2010, les Étalons avaient battu la Tunisie sur son terrain et terminé premiers de leur groupe au deuxième tour. Ces excellents résultats sont notamment le fruit du travail réalisé par le stratège portugais Paulo Duarte, en poste depuis 2008.

Les outsiders
Gabon : Le Gabon tentera de mettre à bon escient sa participation assurée à la prochaine CAN, qu'il co-organise avec la Guinée-Équatoriale, afin d'être compétitif dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014™.
Niger : Ces derniers temps, la Mena s'est fait une spécialité de créer la surprise, comme en octobre 2010, où elle a pris le meilleur sur l'Égypte sur le score de 1:0.

Les stars à suivre
Jonathan Pitroipa, Alain Traore (BFA), Delvin Ndinga (CGO), Didier Ovono, Pierre-Emerick Aubameyang (GAB), Moussa Maazou (NIG)

Le match-clé
Parmi les rencontres qui pourraient être décisives dans ce groupe, on peut d'ores et déjà retenir celle entre le Niger et le Burkina Faso, au stade du Général Seyi Kountche de Niamey. Le Burkina Faso est mieux placé au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. En revanche, lors des 11 dernières confrontations entre les deux équipes, les Nigériens l'ont emporté quatre fois, pour cinq matches nuls et seulement deux défaites.

Dans le rétro
Afrique du Sud 1:0 Congo, 16 août 1997, Johannesburg
Pour ce match décisif dans la qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA 1998™, le stade Soccer City de Johannesburg était plein comme un œuf. Le seul but de la partie a été inscrit sur une frappe lointaine et puissante de Phil Masinga. Ensuite, le Congo imposera un pressing infernal aux maîtres de maison, en vain.

La stat
8 - C'est le nombre d'années qui se sont écoulées depuis le dernier match international disputé par la sélection senior de Sao Tomé e Principe. C'était lors d'un match qualificatif pour la Coupe du Monde de la FIFA 2006™. La petite nation avait été battue 8:0 par la Libye. Au moment d'affronter le Congo en novembre prochain, l'équipe de Sao Tomé e Principe aura été inactive pendant 96 mois.

Le saviez-vous ?
Le Gabon a participé pour la première fois aux qualifications de Coupe du Monde de la FIFA™ en vue de l'édition 1966, mais a dû attendre 20 ans pour disputer son premier match préliminaire, en janvier 1979 contre le Nigeria.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 12:05

Europe, Groupe H : L'Angleterre en terrain connu



De l'avis général, le Tirage au sort préliminaire a été très clément pour l'Angleterre, d'ores et déjà donnée comme la grande favorite du Groupe H. cela dit, les Trois Lions feront bien de retenir quelques leçons du passé s'ils veulent valider sans encombre leur billet pour Brésil 2014.

Au cours des campagnes préliminaires récentes, les Anglais ont en effet perdu des points face à l'Ukraine et au Monténégro, tandis que la Pologne leur avait barré la route de la Coupe du Monde de la FIFA 1974™. La Moldavie et San Marin, les deux dernières équipes de la poule, ne devraient en revanche pas poser beaucoup de problèmes aux hommes de Fabio Capello.

Les favoris
Si l'Angleterre éprouve régulièrement des difficultés en phase finale, elle négocie beaucoup mieux les épreuves qualificatives pour la grand-messe du football mondial. Les Trois Lions ont ainsi participé à sept des huit dernières éditions du tournoi suprême. Sur la route d'Afrique du Sud 2010, ils ont validé leur billet alors qu'il leur restait encore deux rencontres qualificatives à disputer. Fabio Capello, qui quittera ses fonctions au terme de l'UEFA EURO 2012, a déclaré à l'intention de son successeur que ce dernier devrait "traiter chaque rencontre comme une finale", afin que l'Angleterre termine en tête d'un groupe qui semble largement à sa portée.

Les outsiders
Dans les éliminatoires pour Afrique du Sud 2010, l'Ukraine avait infligé à l'Angleterre sa seule défaite de la campagne. Sous la houlette d'Oleg Blokhin, qui avait emmené les Ukrainiens, pour leur première participation à l'épreuve suprême, en quarts de finale d'Allemagne 2006, l'Ukraine devra notamment en découdre avec la Pologne, son alliée dans l'organisation de l'UEFA EURO 2012. Les Polonais auront quant à eux comme principale préoccupation de faire oublier une campagne qualificative désastreuse en vue de l'édition 2010 de la Coupe du Monde de la FIFA™. Quant au Monténégro, il a largement de quoi jouer les trouble-fêtes, comme il l'a montré en allant chercher le point du match nul à Wembley dans les qualifications pour l'EURO 2012. À cette occasion, Capello avait qualifié de "merveilleuse" la sélection monténégrine.

Les stars à suivre
Wayne Rooney, Joe Hart (ANG) ; Artem Milevskiy (UKR) ; Robert Lewandowski (POL); Mirko Vucinic (MAC)

Dans le rétro
Angleterre 1:1 Pologne, 17 octobre 1973, Wembley Stadium, Londres
Cette rencontre qualificative pour la Coupe du Monde de la FIFA 1974™ entre l'Angleterre et la Pologne reste l'un des pires souvenirs du football anglais. Le gardien polonais Jan Tomaszewski avait réalisé un match héroïque, qui avait permis aux siens de valider leur billet pour l'Allemagne. Avant le coup d'envoi, Brian Clough avait dit du portier polonais qu'il était un "clown de cirque avec des gants de gardien". En l'occurrence, c'est bien le clown qui a ri le dernier. Ce revers anglais à domicile a marqué la fin du règne de Sir Alf Ramsey à la tête des Trois Lions.

La stat
9 - C'est le nombre de secondes qu'il a fallu au joueur de San Marin Davide Gualtier pour trouver la faille face à l'Angleterre lors d'une rencontre qualificative pour l'édition étasunienne de la Coupe du Monde de la FIFA™. Il s'agit là du but le plus rapide de toute l'histoire des qualifications. San Marin s'inclinera finalement 7:1 et reste à ce jour le seul pays européen à ne pas avoir remporté le moindre match dans des qualifications pour une Coupe du Monde de la FIFA™.

Le saviez-vous ?
Avec 26 buts inscrits en qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™, l'Ukrainien Andriy Shevchenko est le meilleur buteur de la zone Europe en la matière.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 12:06

Europe, Groupe E : La loi de l'équilibre



Difficile de clairement en dégager un dans ce groupe où trois nations peuvent prétendre à la première place sans forfanterie. Cette homogénéité, Matjaz Kek, le technicien des Dragons, en convient: "Il n’y pas de favori. Nous pouvons battre tout le monde, on l’a prouvé dans le passée."

Comme la marge de manœuvre des Scandinaves reste limitée, la bataille du duo pour la première place promet d’être aussi âpre qu’équilibrée, surtout avec la Suisse en embuscade prête à profiter du moindre faux-pas.

Les favoris
Après leur séduisante Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, malgré une élimination au premier tour dans les dernières minutes, la Slovénie a confirmé en qualifications pour l’UEFA EURO 2012 qu’elle possédait les armes pour le haut niveau international. Révélation de la saison 2010-2011 en Eredivisie, le jeune buteur Tim Matavz explose aussi en sélection, avec Valter Birsa et Zlatko Dedic comme parrains.

Vainqueur de ses deux oppositions en qualifications face à la Slovénie, en 2004 et 2006 avec six buts inscrits, la Norvège court après la grand-messe mondialiste depuis 1998. Les vétérans John Carew et Steven Iversen sont toujours là, les frères Riise aussi, cornaqués par Egil Olsen, le gourou de 1994 et 1998 revenu aux commandes en janvier 2009 et resté en place malgré le train manqué pour Afrique du Sud 2010 (2ème du groupe derrière les Pays-Bas).

Les outsiders
Eliminée d’Afrique du Sud 2010 au premier tour après son huitième de finale perdu aux penalties face à l’Ukraine à Allemagne 2006, la Suisse s’est imposée depuis l’Euro 2008 dans le gotha européen. Mais si Ottmar Hitzfeld a construit une équipe défensivement disciplinée mais parfois trahie par ses lacunes dans l’animation offensive, le technicien allemand doit gérer les retraites internationales des cadres Alexander Frei, Stéphane Grichting et Marco Streller. Si la génération championne du monde U-17 à Nigeria 2009 reste trop tendre d'ici septembre 2012, la Nati risque de souffrir.

L’Albanie de Lorik Cana continue, elle, sa progression et pourrait jouer les épouvantails. Les Kuq e Zinjtë ont réalisé leur meilleure campagne de qualifications sur la route d’Allemagne 2006 et ont confirmé pour Afrique du Sud 2010 avec deux matches nuls contre la Suède et le Portugal.

Les stars à suivre
John Carew, Mohammed Abdellaoue, Brede Hangeland, John Arne Riise (NOR); Tim Matavz, Valter Birsa, Zlatko Dedic, Milivoje Novakovic, Josip Ilicic (SLO); Eren Derdiyok, Gökhan Inler, Stephan Lichsteiner (SUI); Lorik Cana, Hamdi Salihi (ALB); Johann Gudmundsson, Kolbeinn Sigthórsson (ISL)

Le match-clé
Slovénie-Norvège. Souvent impeccable à domicile, la Norvège ira dans les Balkans avec l’ambition de répéter sa victoire 2:3 de 2005, en qualifications. Le billet pour le Brésil pourrait se jouer ce soir là pour les deux favoris.

Dans le rétro
Le 10 septembre 1997 à Oslo, la Norvège humilie la Suisse 5:0 sur le chemin de France 1998. Après avoir rejoint les vestiaires le nul en poche, la Nati a coulé en seconde période et confirmé son bilan négatif face aux Scandinaves en qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA. Les deux nations se sont jouées à huit reprises et les Helvètes comptent deux victoires pour quatre revers. Face aux Slovènes, le bilan est d’une défaite et un nul.

La stat
3. Comme le nombre de pensionnaires du top 30 du classement FIFA/Coca-Cola présent dans ce groupe. C’est le seul dans la zone UEFA.

Le saviez-vous ?
La Suisse a perdu un des meilleurs buteurs en activité en qualifications. En trois campagnes de qualifications, l’ancien Rennais Alexander Frei a inscrit 17 réalisations à son actif. Une belle performance sachant que le joueur plus prolifique en activité est l’Ukrainien Andriy Chevtchenko avec 26 buts.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 15:39

Afrique, Groupe B : La Tunisie veut renouer avec le succès



Le Tirage au sort préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a été plutôt clément avec la Tunisie. Les Aigles de Carthage, qui ambitionnent de retrouver la phase finale de l'épreuve reine au plus vite, vont devoir en découdre avec le Cap-Vert, la Sierra Leone et le vainqueur de la double confrontation opposant la Guinée équatoriale et Madagascar. Il n'aura manqué que dix minutes aux Tunisiens pour valider leur billet pour l'édition 2010 en Afrique du Sud. Sur les ruines de cet échec cuisant, le nouveau sélectionneur a bâti une nouvelle équipe très séduisante.

Pendant ce temps, le Cap-Vert a largement puisé dans son immense réservoir d'expatriés pour construire une formation compétitive. Les nouveaux venus sont originaires d'Europe (et notamment du Portugal) et des États-Unis. Sous leur impulsion, la petite nation insulaire s'est invitée dans la course à la qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2012. Tout un pays rêve désormais d'une première participation à une grande compétition internationale. Enfin, la Sierra Leone a souvent donné du fil à retordre aux géants africains, sans toutefois parvenir à enchaîner les bons résultats.

Les favoris
La Tunisie a connu une actualité mouvementée ces derniers mois. À la peine dans les qualifications pour l'AFCON, la sélection a souffert de la longue interruption du championnat en raison des événements politiques qui ont secoué le pays. Il n'en reste pas moins que les Aigles de Carthage ont une certaine réputation à défendre dans les qualifications pour l'épreuve suprême, qu'ils fréquentent depuis 1962. Quatrième homme à occuper le poste de sélectionneur depuis l'échec dans les préliminaires d'Afrique du Sud 2010, Sami Trabelsi souhaite donner sa chance à une nouvelle génération.

Les outsiders
En l'espace de quelques années, le Cap-Vert est passé du statut de faire-valoir à celui de premier rôle. Le sélectionneur Lucio Antunes devrait abandonner son poste l'année prochaine, mais son successeur aura la chance de trouver une équipe en pleine ascension.
Le match nul obtenu l'année dernière par la Sierra Leone en Égypte témoigne de la bonne santé de son football. À l'heure actuelle, la plupart des internationaux évoluent en Scandinavie ou dans des clubs d'Europe de l'Est.

Les stars à suivre
Dady, Marco Soares (CPV), Javier Balboa (EQG), Pascal Razakanantenaina (MAD), Mohamed Bangura, Rodney Strasser (SLE), Aymen Abdennour, Sami Allagui, Oussama Darragi (TUN)

Le match clé
Les Tunisiens vont sans doute aborder leur déplacement à Freetown avec une certaine appréhension. Jusqu'à présent, les Aigles de Carthage n'ont jamais eu l'occasion de se rendre dans la capitale de la Sierra Leone. Il faut dire que les deux équipes ne se sont mesurées qu'une seule fois, en 1996 à Sousse. L'ambiance au stade national est généralement impressionnante et les conditions climatiques ne facilitent pas la tâche des visiteurs.

Dans le rétro
Mexique 1:3 Tunisie, 2 juin 1978, Rosario
Après avoir été menée au score, la Tunisie a su trouver les ressources nécessaires pour inverser la tendance et signer la première victoire d'une équipe africaine en phase finale de Coupe du Monde de la FIFA™. L'excellent milieu de terrain Tarek Dhiab a marqué la deuxième mi-temps de son empreinte. Sous son impulsion, les Tunisiens ont trouvé la faille à deux reprises dans les dix dernières minutes. Ce succès marque évidemment un tournant dans l'histoire du football africain.

La stat
6 - Comme le nombre de buts inscrits par Madagascar à domicile contre les Comores en 2007, dans le premier match des qualifications pour Afrique du Sud 2010. Les Barea s'étaient imposés 10:2 sur l'ensemble des deux manches et s'étaient qualifiés pour le Tour 2.

Le saviez-vous ?
La Sierra Leone a eu deux fois l'occasion de se qualifier pour l'édition 1998 organisée en France. Éliminées par le Burundi au Tour 1, les Leone Stars ont profité du retrait de leur tombeur pour prendre part au Tour 2.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum