Eliminatoires Coupe du monde 2014

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 13 Nov - 10:58

Asie : Trois passent, cinq cassent



LE FILM DE LA JOURNEE - Le Japon, l'Ouzbékistan et la Jordanie ont validé ce vendredi 11 novembre leur billet pour la prochaine étape des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, à deux journées de la fin du troisième tour. La quatrième journée a été rude pour l'Indonésie, la RDP Corée, Singapour, le Tadjikistan et les Emirats Arabes Unis, qui ont tous vu s'évanouir leurs chances de participer à la prochaine épreuve suprême. FIFA.com vous propose un compte-rendu des événements.

L'affiche
Irak 1:0 RP Chine
But : Younis Mahmoud (90'+2)

Le match de Doha a été la copie conforme de la dernière confrontation entre les deux équipes le mois dernier. Malgré son pressing constant, la RP Chine s'est inclinée 1:0 face à l'Irak, contre le cours du jeu. À l'issue d'une première période équilibrée, les visiteurs semblaient tout proches d'ouvrir la marque, Hao Junmin touchant du bois sur un superbe coup franc. Mais la sortie de Zhang Linpeng sur carton rouge changeait la donne pour les hommes de Zico. Younis Mahmoud, déjà buteur lors du match aller à Shenzhen, enfilait de nouveau le costume du héros, faussant compagnie à son vis-à-vis avant de reprendre un centre victorieux dans les ultimes minutes de la partie. Avec ce résultat, l'Irak, deuxième du Groupe A avec neuf points, possède six longueurs d'avance sur son adversaire du jour, qui peut dire adieu à la qualification.

La surprise
Oman 1:0 Australie
But : Amad Ali (18')

Première du Groupe D, l'Australie comptait bien décrocher une quatrième victoire de rang à Oman pour valider son ticket. Mais les Socceroos ont dû remettre les festivités à plus tard, la faute à des locaux orgueilleux vainqueurs 1:0 et qui ne sont pas encore éliminés mathématiquement. Les Moyen-Orientaux ont montré un tout autre visage que celui affiché lors du premier acte (défaite 3:0), trouvant la faille à la 18ème minute par Amad Ali.

Vexés, les protégés de Holger Osieck repartaient aussitôt à l'attaque avec Brett Holman, qui pensait égaliser avant d'être signalé hors-jeu. Après la pause, les Australiens réaffirmaient leurs intentions offensives sans parvenir à se procurer d'occasions franches. Malgré ce monopole du cuir de la part de leurs adversaires, les valeureux Omanais arrachaient leur premier succès dans cette phase de groupes. Dans l'autre rencontre, l'Arabie Saoudite a dominé la Thaïlande 3:0 pour s'emparer de la deuxième place aux dépens des Changsuek.

Les autres rencontres
La victoire de l'Irak a fait la bonne affaire de la Jordanie, première du Groupe A, qui a retiré son carton d'invitation pour le prochain tour en disposant de Singapour 2:0. Les Jordaniens sont même entrés dans l'histoire en accédant au dernier tour préliminaire de la zone Asie pour la première fois, le tout en réalisant un carton plein de quatre victoires en quatre journées. Une performance qu'aucune autre équipe de l'AFC n'a pu imiter.

Dans le Groupe B, une République de Corée diminuée a été mise à rude épreuve à Dubaï par les Emirats Arabes Unis, qui ont longtemps paru en mesure de forcer le verrou. Les visiteurs ont tout de même eu le dernier mot grâce à leur réalisme, assommant les Émiratis en fin de match par Lee Keun-Ho et Park Chu-Young. Ce succès 2:0 permet aux Guerriers Taeguk de rester en tête du Groupe B. Dans l'autre match, le Liban a pris le meilleur sur le Koweït à l'extérieur sur un unique but de Mahmoud El Ali, reprenant ainsi la deuxième place du groupe.

Considérée comme l'une des sections les plus relevées, le Groupe C a été le premier à rendre son verdict, le Japon et l'Ouzbékistan damant le pion au Tadjikistan et à la RDP Corée respectivement. Dans la première rencontre du jour, le Japon a largement dominé le Tadjikistan 4:0 à Douchanbé, après un triomphe 8:0 à l'aller. Dans l'autre rencontre, l'Ouzbékistan s'est imposé à domicile face à la RDP Corée sur une réalisation de Timur Kapadze.

Dans le Groupe E, l'Iran a arraché un nul 1:1 à Bahreïn grâce à un but in extremis de Mojtaba Jabari. Malgré ce résultat mitigé, la Melli reste première à la différence de buts devant le Qatar, large vainqueur de l'Indonésie 4:0 à Doha. Avec zéro point au compteur, les Indonésiens sont éliminés, tandis que les Bahreïnis nourrissent encore un maigre espoir de qualification.

Le joueur
Remplaçant de luxe pour le Japon lors de l'édition mondialiste en Afrique du Sud, Shinji Okazaki a depuis obtenu ses galons de titulaire indiscutable. L'attaquant de Stuttgart a signé son deuxième doublé en autant de matches contre le Tadjikistan, portant son capital buts à cinq unités.

La stat
5 - Il ne fallait pas être pressé de quitter le stade à l'occasion de cette dernière journée, en témoignent les cinq buts inscrits pendant les arrêts de jeu sur l'ensemble des rencontres.

Entendu...
"La Chine a joué avec courage, mais nous avons gagné et ce résultat nous garantit presque de finir deuxième. Le match s'est déroulé comme nous l'avions prévu. On savait que la Chine allait attaquer. Nous avons bien défendu en première période, avant de saisir notre chance en fin de partie" - Zico, sélectionneur de l'Irak

Fifa.com (11/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 13 Nov - 10:59

Afrique : Le Congo et la Namibie cartonnent



Le Congo et la Namibie, vainqueurs en déplacement respectivement à Sao Tomé Principe 5-0 et à Djibouti 4-0 au 1er tour aller, ont déjà pratiquement leur billet pour le deuxième tour des qualifications Afrique du Mondial 2014 de football.

Le 1er tour retour aura lieu les 15 et 16 novembre.

Vendredi
Djibouti - Namibie 0 - 4
Sao Tomé Principe - Congo 0 - 5
Comores - Mozambique 0 - 1
Erythrée - Rwanda à Asmara 1 - 1
Guinée Equatoriale - Madagascar 2 - 0
Tchad - Tanzanie 1 - 2
Guinée Bissau - Togo 1 - 1
Seychelles - Kenya 0 - 3
Swaziland - RD Congo 1 - 3
Lesotho - Burundi 1 - 0

Samedi
(12h45) Somalie - Ethiopie à Djibouti

Exempt : Liberia

Fifa.com (11/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 13 Nov - 11:01

Afrique : Aux visiteurs les mains pleines



LE FILM DE LA JOURNÉE - Les matches aller des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, ce vendredi 11 novembre, ont été largement à l'avantage des visiteurs, avec six victoires sur l'ensemble des dix rencontres pour les équipes en déplacement. Les seuls à l'avoir emporté à domicile sont la Guinée équatoriale et le Lesotho. FIFA.com revient sur une soirée également marquée par les larges succès du Congo et de la Namibie.

L'affiche
Swaziland 1:3 RD Congo
Buts : Sdumo Shongwe (65') pour le Swaziland ; Dioko Kaluyituka (18'), Tresor Mabi Mputu (24'), Gladys Bokese (73') pour la RD Congo

Le sélectionneur du Swaziland Caleb Ngwenya avait annoncé avant la partie que le RD Congo serait une montagne infranchissable pour son équipe. Il a donc privilégié la jeunesse, afin de donner de l'expérience aux jeunes internationaux swazis. En première période, les Léopards dominent et sont récompensés de leurs efforts à deux reprises, par Kaluyituka et Mputu successivement . Au retour des vestiaires, le Sihlangu joue son va-tout et en est récompensé à la 65ème minute, avec la réduction du score qui survient suite à une frappe du remplaçant Darren Christie d'un tir qui trouve la transversale. Sur le rebond, Shongwe, qui avait quitté le banc cinq minutes plus tôt, reprend victorieusement. Tout le Somhlolo National Stadium commence à reprendre espoir mais huit minutes plus tard, Bokese scelle les débats en inscrivant un troisième but pour les Congolais.

Les autres rencontres
À Djibouti, l'attaquant et capitaine namibien Rudolf Bester, qui évolue dans le championnat sud-africain, ouvre le score pour les visiteurs avant que les Brave Warriors ne s'imposent finalement 4:0.

Au Stade Said Mohamed Cheikh de Mitsamiouli, c'est le défenseur Miro qui a inscrit le but de la victoire (1:0) du Mozambique face aux Comores. L'Érythrée a été une des rares équipes jouant sur son terrain à ne pas concéder la défaite, arrachant le nul 1:1 contre le Rwanda. Aux Seychelles, le Kenya a frappé à trois reprises par le biais de Pascal Ochieng, Kevin Kimani et Dennis Oliech. Les Harambee Stars ont un pied et demi au prochain tour. À N'Djamena, Bakari Hamadi a inscrit le but de la victoire à dix minutes du terme pour offrir une victoire 2:1 à la Tanzanie contre le Tchad. La Guinée équatoriale, co-organisatrice de la CAN 2012, a dominé Madagascar 2:0 grâce à deux penalties convertis par Juvenal.

Le plus large succès du jour est à porter au crédit du Congo, vainqueur 5:0 sur le terrain de Sao Tomé e Principe, réduit à dix après l'exclusion de Kilson Ceita. Christopher Missilou, puis Ladislas Douniama, ont donné un avantage de deux buts aux visiteurs après huit minutes de jeu. Francis Malonga a alourdi l'addition dès le retour des vestiaires, avant que Prince Oniangue et Harris Tchilimbou ne viennent définitivement enterrer les espoirs santoméens. Le Lesotho a créé l'une des surprises de la journée en battant le Burundi 1:0. Le Togo, qui pourrait enregistrer mardi le retour d'Emmanuel Adebayor, a concédé le nul 1:1 en Guinée-Bissau.

Le joueur
Le défenseur kenyan du Tusker FC, Brian Mandela, a un nom qui ne laisse pas indifférent. Brillant depuis plusieurs années avec les sélections de jeunes de son pays, le Kenyan a été lancé dans le grand bain par Francis Kimanzi pour le match contre les Seychelles. Magistral en défense, il a largement contribué à la victoire 3:0 des Harambee Stars en déplacement. Le match retour, mardi à Nairobi, s'annonce déjà comme une formalité.

La stat
2 - C'est le nombre d'équipes évoluant à domicile qui se sont imposées lors de ces matches aller du premier tour des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Deux sélections ont concédé le match nul sur leur terrain. Les six autres rencontres ont été remportées par les visiteurs, qui partiront tous en ballottage favorable au coup d'envoi de la deuxième manche.

Entendu…
"Nous avons bien joué en première période. Mes joueurs ont respecté les consignes tactiques et ça a payé, avec deux buts dans les 45 premières minutes. Au retour des vestiaires, le Swaziland nous a mis la pression, avec l'aide de ses supporters. Ils auraient pu nous faire douter en revenant à 2:1, mais les gars ont été forts mentalement. Ils se sont battus jusqu'au bout et méritent largement cette victoire. Je suis fier de ce qu'ils ont montré" - Claude Le Roy, sélectionneur de la RD Congo

Les résultats
Vendredi 11 novembre
Comores 0:1 Mozambique
Djibouti 0:4 Namibie
Erythrée 1:1 Rwanda
Seychelles 0:3 Kenya
Swaziland 1:3 RD Congo
Tchad 1:2 Tanzanie
Guinée Equatoriale 2:0 Madagascar
Sao Tome e Principe 0:5 Congo
Guinée-Bissau 1:1 Togo
Lesotho 1:0 Burundi

A jouer samedi 12 novembre
Somalie - Ethiopie

Fifa.com (11/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 13 Nov - 11:30

Asie : Australie battue à Oman, Chine éliminée



L'Australie, battue 1-0 à Mascate par Oman grâce à un but d'Amad Ali, doit encore patienter pour aller au 4e tour des qualifications d'Asie du Mondial-2014 où l'attendent le Japon, l'Ouzbékistan, la Jordanie et l'Irak, la Chine étant d'ores et déjà éliminée.

Invaincue jusque-là avec trois victoires en autant de rencontres, l'Australie reste malgré tout en tête du groupe D avec neuf points, et un match nul en Thaïlande mardi lui suffira pour rejoindre le dernier tour qui accordera quatre billets directs pour le Brésil.

En revanche, c'est déjà terminé pour la Chine, battue dans le temps additionnel 1-0 à Doha par l'Irak. Pour espérer disputer sa deuxième phase finale, après le Mondial-2002, les joueurs de l'Empire du milieu doivent donc encore patienter.

Pour le Japon, un habitué des phases finales, seul l'Ouzbékistan a réussi à freiner l'ardeur de ses canonniers (1-1 lors de la 2e journée) qui ont encore frappé au Tadjikistan (4-0). Avec 14 buts marqués contre un seul encaissé, les champions d'Asie en titre survolent les qualifications et devraient se retrouver au Brésil dans trois ans.

Enfin, la Corée du Sud, l'autre place forte du football asiatique, est allée l'emporter 2 à 0 aux Emirats arabes unis pour rester en tête du groupe B devant le Liban. Mais les Coréens doivent attendre la prochaine journée pour valider leur ticket.

Fifa.com (12/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 13 Nov - 11:38

L'Argentine bute encore sur la Bolivie



L'Argentine, avec Pastore titularisé aux côtés de Messi et Higuain, a eu toutes les peines du monde à éviter une défaite humiliante contre la Bolivie, finalement rattrapée par l'égalisation de Lavezzi 1-1, vendredi en qualifications de la zone Amsud du Mondial-2014.

L'Albiceleste marque décidément le pas dans cette campagne, après l'indigne défaite concédée le mois dernier au Venezuela (0-1), ils avaient pourtant débuté par un succès, jugé alors impressionnant, aux dépens du Chili (4-1).

Du coup, elle ne compte que quatre points après cette 3e journée, un total qui ne saurait rassurer ses supporteurs.

D'autant que sur le plan du jeu, les partenaires de Messi -encore une fois l'ombre du génie qu'il sait être à Barcelone- ont terriblement manqué d'imagination pour défaire le verrou défensif d'une formation bolivienne, lanterne rouge de la compétition et qui avait pourtant encaissé six buts lors de ses deux premiers matches.

Pastore animateur
Et sans jamais être outrageusement inquiétés, les Verts boliviens ont tranquillement ouvert le score par Martins, d'une frappe au premier poteau (55e). Apparaissait alors, au-dessus d'un stade Monumental médusé, le spectre d'une Bolivie maudite. Celle-là même qui tint en échec l'Argentine (1-1) en match d'ouverture de la Copa America cet été, ou, pire qui l'humilia (6-1) à La Paz lors des éliminatoires au Mondial-2010.

Les Argentins ont toutefois mis quatre minutes à briser le sort grâce au Napolitain Lavezzi, entré en jeu une minute auparavant, le temps d'être idéalement servi par Gago (1-1).

Alors que Messi a souvent décroché pour chercher le ballon, c'est le Parisien Pastore qui tenta vainement d'éclairer le jeu argentin par ses débordements. Higuain, lui, fut le plus dangereux avec un but, logiquement refusé.

Ce fut trop peu pour arracher une victoire qui eut été imméritée et éviter les sifflets nourris des spectateurs. Prochaine session de rattrapage pour chasser les doutes et les points: mardi à Barranquilla, en Colombie.

Fifa.com (12/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 13 Nov - 11:42

Amérique du Sud : Coup du sort et coup de maître



LE FILM DE LA JOURNÉE- À l’approche de ce 11 novembre 2011, on avait beaucoup péroré sur l’influence négative que la date pourrait avoir sur les équipes de la CONMEBOL. L’Uruguay a fait comme si de rien n’était en dominant largement le Chili pour s’approprier la tête de la poule unique. Cela s’est moins bien passé pour l’Argentine et la Colombie, qui ont perdu des points à domicile contre la Bolivie et le Venezuela respectivement. FIFA.com vous offre un compte rendu de cette journée marquée par la récupération du Paraguay.

L’affiche
Uruguay 4:0 Chili
Buts : Luis Suárez (41’, 45’, 68’, 74’)

Pour son dernier match de qualification de 2011, le champion d’Amérique du Sud a enregistré une nouvelle victoire nette et sans bavures à domicile. Qui en a subi les compétences ? Le Chili de Claudio Borghi, qui avait atterri à Montevideo dans un climat contaminé par des problèmes disciplinaires et qui n’a pu que constater l’efficacité d’un Luis Suárez intraitable. Le quadruplé du joueur de Liverpool permet à l’Uruguay de conserver son invincibilité et de rester au sommet du classement. Quant à la Roja, elle compte déjà deux lourdes défaites lors de ses deux seules sorties de Santiago.

Les autres rencontres
Les résultats de ce vendredi contribuent à un regroupement de quatre équipes derrière la Celeste : l’Argentine, la Colombie, le Venezuela et le Paraguay, tous avec quatre unités. En revanche, cette journée a sans doute semé des doutes dans la tête d’Argentins et Colombiens, tenus en échec devant leur public par la Bolivie et le Venezuela.

Les Cafeteros semblaient avoir plié l’affaire à la faveur d’une frappe monumentale de Fredy Guarín, mais une faute d’inattention a permis au remplaçant Frank Feltscher, d’origine suisse, d’offrir le nul à la Vinotinto dans le temps additionnel.

Le cas des Albicelestes est légèrement différent, puisque ceux-ci ont dû suer sang et seau pour annuler le but d’avance pris par la Bolivie. Après l’ouverture du score de Marcelo Martins, c’est Ezequel Lavezzi qui a remis les équipes à égalité dès sa première action. Les protégés d’Alejandro Sabella n’ont cependant pas pu éviter le concert de quolibets qui a accompagné leur sortie, à la suite de ce premier point cédé à domicile contre la Bolivie dans l’histoire des qualifications.

Enfin, Francisco Arce a décroché on premier succès comme entraîneur du Paraguay. Grâce à des buts de Cristian Riveros et Darío Verón, deux survivants d’Afrique du Sud 2010, les Guarani ont battu 2:1 l’Equateur et rejoint le peloton des poursuivants. La Tri, qui compte sept défaites en autant de déplacements à Asunción, n’a pas trouvé de réponses face aux ballons arrêtés des locaux et a concédé sa première défaite depuis le début de la compétition préliminaire.

Le joueur
Luis Suárez (URU)
En l’absence de Diego Forlán, c’est le joueur de Liverpool qui a hérité de la lourde responsabilité de conduire l’attaque de la Celeste. Le numéro 9 n’a pas failli à sa mission, envoyant un coup franc sur la transversale et marquant les quatre buts charruas de la victoire 4:0 sur le Chili. Un grand match pour l’attaquant originaire de Salto, qui compte 26 réalisations en 52 matches avec la Celeste (un but tous les deux matches).

La stat
11 - Comme le nombre de matches écoulés avant que le Paraguay ne renoue avec la victoire en compétition officielle. Depuis son succès sur la Slovaquie à Afrique du Sud 2010, les Albirrojos avaient enregistré 9 matches nuls et 2 défaites à l’occasion de la Coupe du Monde de la FIFA, la Copa América et le début des qualifications.

Entendu...
"Ça m’énerve. Nous savions qu'il fallait faire le plein à la maison et maintenant nous sommes obligés à gagner coûte que coûte à Barranquilla, contre la Colombie. Nous aurions préféré jouer face à des tribunes combles, mais nous savons que c’est à nous de faire revenir les gens au stade" -
Lionel Messi, attaquant de l'Argentine

Résultats (vendredi 11 novembre)
Argentine 1:1 Bolivie
Uruguay 4:0 Chili
Paraguay 2:1 Equateur
Colombie 1-1 Venezuela
Exempt : Pérou

Fifa.com (12/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 13 Nov - 11:42

Uruguay : Le grand soir de Suárez



Du gauche, du droit, de la tête… Luis Suárez aura tout fait aux Chiliens, notamment quatre buts qui lui ont valu la une de tous les journaux sud-américains de ce samedi 12 novembre. Le joueur de Liverpool est devenu le premier Uruguayen à marquer un quadruplé lors d’un match qualificatif, ce qui lui a valu l’ovation du public du Centenario et un cadeau qu’il n’est pas près d’oublier : le ballon du match.

"J’en pleurerais presque. Vivre une ovation comme celle que m’a réservée le public, c’est vraiment unique. Surtout pour quelqu'un comme moi, qui a toujours ressenti un amour sans faille pour le maillot uruguayen", expliquait le joueur peu après avoir réalisé son exploit. Mais l’attaquant a réussi à évacuer immédiatement ses émotions pour revenir à l’essentiel. Froid et cérébral, comme dans la surface, le joueur né à Salto a affirmé avoir vécu "un match de rêve. J’ai essayé d’en profiter jusqu’à la dernière minute. Peu importe comment j’ai marqué : ce qui compte, c'est que l'équipe ait gagné et qu’elle continue de progresser au classement".

Les attentes autour du rendement de Suárez étaient d’autant plus élevées à Montevideo que le meilleur joueur de la dernière Copa América, retenu dans la liste des candidats au Ballon d’Or de la FIFA 2011, devait également pallier l’absence de Diego Forlán. L’attaquant de Liverpool a fait le métier, notamment avec son pied droit sur les coups de pied arrêtés. Rapidement devenu le cauchemar de Claudio Bravo, il a marqué du gauche puis de la tête avant la pause. Il a ensuite complété sa prestation avec un nouveau coup de tête et une frappe du droit, devenant le premier Uruguayen à marquer un quadruplé dans l’histoire des éliminatoires sud-américaines.

Des chiffres qui font peur
À 24 ans, ce joueur issu du centre de formation de Nacional de Montevideo affiche déjà une carte de visite qui ferait pâlir d’envie nombre de vétérans. Passé par Groningue et l’Ajax Amsterdam au cours de ses quatre premières saisons européennes, il a rejoint cette année les rangs de Liverpool. Avec la Celeste, il a signé 26 buts en 52 matches, soit un tous les deux matches, un chiffre qui lui permet de rejoindre Sebastián Abreu et de revenir à six longueurs de Diego Forlán, le meilleur artilleur de l’histoire charrua.

"J’avais déjà inscrit un ou deux quadruplés avec l'Ajax, mais jamais en équipe nationale. C’est une grande fierté, bien évidemment", a ajouté le buteur, qui a également tenu à souligner le travail de ses coéquipiers face à une équipe du Chili aux abois. "Nous avons joué le match que nous voulions et obtenu la victoire que notre public méritait face à un adversaire direct pour la qualification".

Heureux de partir avec le ballon du match, le nouveau meilleur artilleur des qualifications de la CONMEBOL a souligné que "l’Uruguay a montré qu’il a des arguments à faire valoir" dans cette épreuve. Et de conclure avec une dédicace inattendue : "Cette victoire est pour ma femme, dont c’était hier l’anniversaire, et pour ma fille, qui n’a pas pu venir au stade". Il est ensuite parti fêter la victoire dans la nuit de Montevideo, avant de préparer avec ses coéquipiers le départ vers l’Europe. Il aura, en effet, une nouvelle occasion de montrer son talent contre l’Italie, que l’Uruguay défie dans le cadre d’un match amical.

Fifa.com (12/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 13 Nov - 11:44

Amérique du Nord : Historique pour Antigua et le Guyana



LE FILM DE LA JOURNÉE - L'avant-dernière journée du deuxième tour qualificatif de la CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a été riche en événements. Deux ténors des Caraïbes, Trinité-et-Tobago et Haïti, quittent la compétition de façon prématurée à l'issue de la soirée tandis que le Guyana, Antigua-et-Barbuda, le Canada et le Salvador ont sablé le champagne pour fêter leur accession au tour suivant.

La sixième et ultime journée de ce deuxième tour, mardi 15 novembre, sera sans enjeu. On connaît en effet les noms des six vainqueurs de groupe. FIFA.com revient sur toute l'action du vendredi 11 novembre dans la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes.

L'affiche
Antigua-et-Barbuda 1:0 Haïti

Haïti fait partie des quatre nations caribéennes à avoir participé à la Coupe du Monde de la FIFA™. Championne des Caraïbes en 2007, l'équipe nationale réunit les meilleurs footballeurs d'un réservoir de population composé de presque dix millions d'âmes. Tout cela n'a pas empêché la sélection haïtienne d'être éliminée des qualifications pour le Brésil par son minuscule voisin, Antigua-et-Barbuda, dont la population ne suffirait pas à elle seule à remplir le stade de Wembley. C'est devant 5 000 personnes et dans une enceinte normalement réservée au cricket que les Antiguayens ont créé l'exploit, vendredi soir dans leur capitale de Saint John's. Le héros de la soirée a été le milieu de terrain Kerry Skepple. À 30 ans, celui qui a connu l'apogée de sa carrière en deuxième division finlandaise est entré dans l'histoire en trouvant le chemin des filets à huit minutes du terme, permettant ainsi à Antigua-et-Barbuda de rejoindre au prochain tour quelques-unes des grandes puissances footballistiques de la région, en l'occurrence les États-Unis, la Jamaïque et le Guatemala.

Les autres matches
Dans le Groupe A, le Salvador a enregistré une cinquième victoire de rang en dominant le Suriname 3:1. Au prochain tour, les Cuscatlecos feront poule commune avec le Mexique, le Costa Rica et le Guyana. Dans l'autre match du groupe, la République dominicaine a battu les Caïmans sur le score de 4:0 dans une partie sans enjeu, les deux équipes étant déjà éliminées.

Grosse désillusion dans le Groupe B pour Trinité-et-Tobago, dont l'aventure mondialiste s'est officiellement arrêtée après la défaite 2:1 contre une équipe du Guyana en constant progrès. À Georgetown, les buts guyaniens ont été signés Ricky Shakes et Leon Cort. Depuis leur participation inaugurale à la Coupe du Monde de la FIFA™ en 2006, les Soca Warriors sont en chute libre. Dans l'autre rencontre de la poule, les Bermudes ont confirmé leur bonne forme du moment en prenant le meilleur 2:1 sur la Barbade, qui se consolera de son côté se disant qu'elle aura marqué au moins un but dans ces qualifications.

Dans un Groupe C à seulement trois équipes, le Nicaragua a battu la Dominique 1:0, mais c'est le Panama qui est d'ores et déjà assuré de terminer leader. Dans le Groupe D, le Canada a assuré l'essentiel en allant prendre un point sur le terrain de Saint-Kitts-et-Nevis à l'issue d'une rencontre terne et stérile. Au prochain tour, les Canucks retrouveront leur bête noire, le Honduras, ainsi que Cuba et le Panama.

Contre la Grenade, le Guatemala l'a une nouvelle fois emporté sur le score de 3:0. Dans l'autre match du Groupe E, le Belize et Saint-Vincent-et-les-Grenadines, tous deux déjà éliminés, se sont neutralisés (1:1). Dans le Groupe F enfin, Curaçao a facilement disposé des Iles Vierges Américaines dans l'une des nombreuses rencontres sans enjeu de cette avant-dernière journée, tandis que dans l'autre match de la poule, Antigua-et-Barbuda a créé la sensation en éliminant Haïti.

Le joueur
Mark Blanco (Salvador)
Contre le Suriname, Mark Blanco a été intenable. Le prodige de 22 ans, qui évolue pour l'instant dans son pays à l'Isidro Metapán, a été le principal protagoniste de la victoire 3:1 et de la qualification du Salvador, trouvant la faille de la tête puis du pied. Impressionnant de vitesse et de puissance, Blanco fait également preuve d'une capacité de lecture du jeu phénoménale pour son âge, et ingérable pour la défense surinamienne.

La stat
367 - C'est le nombre de minutes qu'il aura fallu à la Barbade pour marquer son premier but dans les qualifications pour Brésil 2014, sur une finition pleine de sang-froid signée Diquan Adamson. Cela n'a pas empêché les Barbadiens de concéder leur cinquième défaite en autant de sorties dans ces qualifications.

Entendu…
"Nous savions que Saint-Kitts-et-Nevis avait besoin de trois points et qu'ils allaient attaquer. Nous étions venus chercher un point et c'est ce que nous avons obtenu. Nous n'avons jamais été inquiétés, c'est ce qui m'importe" - Stephen Hart, sélectionneur du Canada


Les résultats
République dominicaine 4:0 Îles Caïmans
Bermudes 2:1 La Barbade
Belize 1:1 Saint-Vincent-et-les-Grenadines
Iles Vierges Américaines 0:3 Curaçao
Suriname 1:3 Salvador
Nicaragua 1:0 Dominique
Antigua-et-Barbuda 1:0 Haïti
Guyana 2:1 Trinité-et-Tobago
Saint-Kitts-et-Nevis 0:0 Canada
Sainte-Lucie 0:4 Porto Rico
Guatemala 3:0 Grenade

Fifa.com (12/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 13 Nov - 11:45

Suarez assomme le Chili



L'attaquant uruguayen Luis Suarez "el pistolero" a révolvérisé à lui seul vendredi à Montevideo le Chili en marquant les quatre buts de son équipe (4-0), en qualifications de la zone Amsud du Mondial-2014 de football.

L'attaquant de Liverpool, 24 ans, a parfaitement suppléé à l'absence de Diego Forlan (Inter Milan), blessé et éloigné des terrains depuis quatre semaines.

Après un début de rencontre où les Chiliens ont tenté de prendre le match en main, la vivacité de Suarez a déstabilisé la formation de Claudio Borghi et l'Uruguay a logiquement ouvert le score à la 42e par Suarez, qui a récidivé juste avant la mi-temps (45e).

A la reprise, le Chili n'a pu reprendre l'initiative et au contraire Suarez, sur un centre de Caceres, marquait son 3e but (67e). A la 73e, il trompait une quatrième fois Bravo, avant de quitter le terrain sous les acclamations des 45.000 spectateurs du stade du Centenario (76e) pour être remplacé par Rodriguez.

Côté chilien, le sélectionneur Claudio Borghi a dû s'interroger sur le bienfondé de sa décision de suspendre cinq de ses joueurs avant le match.

Fifa.com (12/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 14 Nov - 9:02

Madagascar joue son billet et son avenir



Un revers 2:0 à Malabo place Madagascar dos au but avant le match retour à Antatanarivo, au premier tour des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014. L’attaquant Faed Arsène explique à FIFA.com les enjeux de la revanche.

"Les carottes ne sont pas encore cuites, mais elle ne sont plus très crûes..." L’amertume ne prive pas d’humour Faed Arsène, attaquant frustré après la défaite en Guinée-Equatoriale vendredi 11 novembre. "On perd sur deux penalties alors qu’avant ça, ils n’ont pas frappé une seule fois au but", regrette l’étoile offensive des Baréas, contraints à l’efficacité maximum mardi 15 pour éviter la mise au placard d'une génération qui ne demande qu'à exploser sur la scène africaine.

"On a payé au prix fort nos lacunes dans les deux zones de vérité, notre surface de réparation et la leur. C’est dommage car avant le premier but on avait le monopole du jeu. Des erreurs bêtes nous coûtent le match et c’est vraiment rageant de ne pas avoir mis au moins un but", commente pour FIFA.com l’avant-centre du Royal Mouscron-Pérulwez, en troisième division belge. "Tout est possible en football : s’ils en ont mis deux on peut en marquer trois ! Il faudra rapidement prendre l’avantage pour emballer le match et nous mettre en confiance", annonce l’ancien attaquant du RC Lens, en sélection depuis un an.

Depuis ses débuts internationaux contre le Nigeria en lever de rideau des qualifications pour la CAN 2012, "mon meilleur souvenir avec l’équipe nationale", le fils d’Hervé, champion de France avec les Sang et Or lensois en 1998, a pu "se jauger sur la scène internationale. Jouer contre de prestigieuses écuries africaines et contre des joueurs qui évoluent dans de gros clubs européens, ça fait progresser mais sert aussi de révélateur."

Un manque cruel d’exposition
A 90 minutes d’une possible sortie de route prématurée sur le chemin de Brésil 2014, le bilan est sans ambiguïté. "Par rapport à d’autres pays africains nous n’avons que trop peu de joueurs qui évoluent en Europe et nous sommes en retard sur le développement du football, malgré les efforts des autorités", regrette Faed. "Il y a beaucoup de talents, c’est un gâchis. Je vois à chaque fois de nouveaux joueurs à qui il ne manque juste que l’exposition méritée pour avoir le petit coup de pouce nécessaire. La seule porte de sortie aujourd’hui pour les meilleurs joueurs malgaches est dans les îles voisines comme Maurice ou La Réunion. Ce n’est pas suffisant pour nous faire décoller."

A écouter l’ex-buteur vedette de l’USL Dunkerque et de l’Olympic Charleroi, la revanche face à la Guinée Equatoriale revêt des enjeux supérieurs au seul billet pour le deuxième tour des qualifications. "Ne pas passer et manquer six autres matches de qualification serait une énorme déception car nous en avons besoin pour progresser, franchir un palier et aider au développement du football sur l’île. Le nouvel entraîneur nous a bien rappelé l’importance de cette opposition. Si nous échouons, hormis deux matches aller-retour pour les qualifications à la prochaine CAN, nous n'aurons aucune compétition officielle avant plusieurs années. Pour construire des bases, ce serait alors très compliqué. On peut toujours espérer que ça nous serve de leçon mais sans matches officiels pour mettre en pratique les résolutions, c’est un peu vain."

Les Baréas sont condamnés à l’exploit. Sans un succès avec plus de deux buts d’écart, le pays traversera le désert avec une seule gourde d’eau comme compagne de sécheresse. Le soutien du public sera capital. "Les résultats ne jouent pas pour nous mais j’aimerais vraiment que le stade soit plein", espère Faed. "Il l’était pour les qualifications pour la CAN mais les supporteurs peuvent être déçus. Sans eux, la tâche serait encore plus difficile."

Fifa.com (13/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 14 Nov - 9:06

Asie : Le dénouement approche



Lors de la quatrième journée vendredi 11 novembre, le Japon, l'Ouzbékistan et la Jordanie se sont ouvert les portes du prochain tour dans les qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Mardi 15 novembre, à l'occasion de la cinquième et avant-dernière journée de ce troisième tour, six autres sélections tenteront de rejoindre le trio ci-dessus. L'Australie et l'Irak ont besoin d'un point pour valider leur billet, tandis que pour la République de Corée et le Qatar, une victoire serait synonyme de qualification, indépendamment des autres résultats.

Si les Qataris l'emportent, l'Iran pourra se contenter d'un nul contre l'Indonésie, déjà éliminée, pour continuer lui aussi l'aventure mondialiste. Enfin, s'il gagne et que simultanément le Koweït est battu, le Liban sera lui aussi présent au prochain tour. FIFA.com vous dit tout ce qu'il faut savoir sur cette cinquième journée qui s'annonce palpitante.

L'affiche
Liban - République de Corée

Quand les deux premiers du Groupe B pénétreront sur la pelouse du Sports City Stadium de Beyrouth, ils auront conscience que beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis leur précédente confrontation, le 2 septembre dernier, lorsque la République de Corée avait écrasé le Liban 6:0 à Séoul. Depuis cette débâcle, Theo Bucker a réussi à métamorphoser la sélection libanaise, qui a engrangé sept points au cours de ses trois dernières sorties. Quant aux hommes dirigés par Cho Kwang-Rae, ils restent sur une victoire 2:0 contre les Emirats Arabes Unis due beaucoup plus à leur réalisme dans la finition qu'à la qualité du jeu pratiqué.

À Beyrouth, les Guerriers Taeguk seront privés de leur buteur Park Chu-Young, suspendu. Ji Dong-Won, pour sa part, n'est pas assuré de figurer dans le onze de départ. Auteur d'un doublé lors du match aller contre le Liban, l'attaquant de Sunderland a été décevant contre les Emirats Arabes Unis. Côté libanais, on essaiera tout simplement de poursuivre sur la lancée des deux précédentes sorties, conclues par deux victoires : 3:1 en amical contre la Thaïlande et 1:0 face au Koweït vendredi dernier.

Les autres matches
Dans le Groupe A, l'Irak reste sur deux victoires consécutives face à la RP Chine. Du coup, les hommes de Zico ont besoin d'un point contre la Jordanie pour s'ouvrir les portes du prochain tour. Seul bémol : à l'aller, les Irakiens s'étaient inclinés 2:0 contre Al Nashama. Mais depuis, ils ont repris du poil de la bête, à commencer par leur capitaine Younis Mahmoud, qui trouve régulièrement les filets. Dans l'autre rencontre, la RP Chine se rendra à Singapour, pour une confrontation sans enjeu.

Entraîné par Goran Tufegdzic, le Koweït a subi une grosse déconvenue en s'inclinant à domicile contre le Liban, qui a subtilisé la deuxième place du Groupe B à son adversaire du jour grâce à ce succès. Pour continuer d'espérer et rester en course pour une éventuelle place de deuxième, les Koweïtiens doivent absolument s'imposer chez eux face aux Emirats Arabes Unis. En cas de défaite en revanche, ils offriraient la qualification au Liban quel que soit le résultat du choc entre ce dernier et la République de Corée. Les participants à la Coupe du Monde de la FIFA, Espagne 1982™ jouent donc leur va-tout ce mardi contre les Emirats Arabes Unis.

La situation est complètement ouverte dans le Groupe D, où chacune des équipes en lice peut encore se qualifier. L'Australie se rendra à Bangkok en quête d'un match nul, résultat minimum si les Socceroos veulent assurer leur qualification dès mardi. Après la défaite de ses hommes 1:0 vendredi dernier à Oman, le sélectionneur Holger Osieck devrait revenir à un schéma défensif plus traditionnel en titularisant d'entrée Sasa Ognenovski. Dans l'autre match de la poule, l'Arabie Saoudite et Oman ont rendez-vous à Riyad après l'avoir tous deux emporté, vendredi, pour la première fois dans ce troisième tour. Les statistiques à domicile contre Oman sont largement en faveur des hommes entraînés par Frank Rijkaard, avec 13 victoires pour l'Arabie Saoudite, pour seulement trois défaites.

Dans le Groupe E enfin, le leader iranien ne devrait pas souffrir pour battre l'Indonésie et se qualifier ainsi pour le prochain tour. Le Qatar, de son côté, reçoit Bahreïn dans un match qu'aucune des deux équipes n'a le droit de perdre. Dirigés par Sebastiao Lazaroni, les Qataris n'ont pas encore connu la défaite dans ce troisième tour. Mais ils auront en face d'eux une formation qu'ils n'ont pas pu battre au cours des sept dernières confrontations.

Le joueur
Naif Hazazi (KSA) a été l'une des grandes révélations pour l'Arabie Saoudite dans les qualifications pour Afrique du Sud 2010. Contre la Thaïlande, il a ouvert le score, montrant la voie d'un succès 3:0 pour son équipe. Si le buteur d'Al Ittihad continue dans cette forme-là, les Fils du Désert peuvent encore croire à la qualification.

La stat
1 - Mardi, la RP Chine deviendra peut-être la première tête de série à passer à la trappe tandis que l'Irak, de son côté, est en mesure d'atteindre le tour qualificatif finale de la zone Asie pour la première fois depuis 2002.

Entendu…
"Des tribunes, je suis comme n'importe quel supporter de la Corée. Sur le terrain, je fais beaucoup plus attention au jeu qu'aux fautes. Il va falloir retenir la leçon." - Park Chu-Young, capitaine de la République de Corée

Programme de la cinquième journée 15 novembre
Groupe A : Singapour - RP Chine, Jordanie - Irak
Groupe B : Liban - République de Corée, Koweït - Emirats Arabes Unis
Groupe C : RDP Corée - Japon, Ouzbékistan - Tadjikistan
Groupe D : Thaïlande - Australie, Arabie Saoudite - Oman
Groupe E : Indonésie - Iran, Qatar - Bahreïn

Fifa.com (13/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 15 Nov - 8:54

Amérique du Sud : L'Argentine attendue, la Bolivie détendue



Le leader uruguayen étant exempt, tous les projecteurs seront braqués sur l’Argentine en cette quatrième journée de la compétition préliminaire de la CONMEBOL pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014. Vaincue par le Venezuela à l’extérieur et tenue en échec par la Bolivie à domicile après des débuts chatoyants contre le Chili, l’équipe d’Alejandro Sabella tentera de se relever face à la Colombie. FIFA.com fait le point sur les rencontres de ce mardi 15 novembre.

L’affiche
Colombie - Argentine, Mardi 15 novembre, stade Metropolitano (Barranquilla), 16h00
Le nul 1:1 concédé contre la Bolivie a mis l’Argentine sous pression. Peu inspirée à Buenos Aires, plombée par la bourde de Martin Demichelis, l’équipe a forcé son sélectionneur à procéder à des changements. Pour ramener un bon résultat de Colombie, Sabella risque de s’appuyer sur Pablo Guiñazu, Federico Fernández, Rodrigo Braña et José Sosa, qui ont disputé la dernière séance d’entraînement avant le départ vers Barranquilla avec les titulaires. Les locaux devront se passer de l’un de leurs principaux atouts, le milieu Fredy Guarín, qui a bouclé le match de samedi dernier contre le Venezuela avec de fortes douleurs à la jambe droite. L’attaquant Radamel Falcao et le défenseur Luis Perea font eux aussi partie des grands absents.

Les autres matches
Lourdement battu par l’Argentine et l’Uruguay, le Chili reçoit le Paraguay à Santiago à la recherche d’un résultat qui redonne un peu de sérénité à son entraîneur, Claudio Borghi. Francisco Arce avait connu pareille situation après les débuts médiocres des Guarani contre le Pérou, mais la victoire obtenue sur l’Equateur samedi dernier lui permet de souffler. Du côté albirrojo, on devra se passer de Richard Ortiz, blessé au cours du dernier match.

Pour se récupérer de la défaite subie au Paraguay, l’Equateur pourra compter sur le soutien de son public. Il sera opposé au Pérou, qui se prépare comme il peut pour lutter contre l’altitude, sachant que le choc andin aura lieu à Quito et ses 2 850 mètres. Après une défaite 4:2 contre le Chili lors de son dernier match qualificatif, les Incas ont besoin d’un bon résultat pour se remettre en selle.

Enthousiasmée par le point ramené de Buenos Aires, la Bolivie cherchera à enchaîner contre le Venezuela à San Cristóbal. Dernière au classement avec un seul point, l’équipe de Gustavo Quinteros tentera d’oublier le piètre début de compétition, marqué par deux défaites d’affilée.

Le joueur à suivre
Lionel Messi (ARG)
Le meilleur joueur du monde ne peut plus échapper aux projecteurs, a fortiori dans les circonstances actuelles, avec une équipe d’Argentine qui peine à trouver la bonne carburation. Très éteinte depuis le début des éliminatoires, la star du FC Barcelone s’est attiré les foudres de ses compatriotes après le match contre la Bolivie, où il a gâché une occasion en or dans la surface de réparation.

Le saviez-vous ?
Les confrontations avec le Venezuela dans les qualifications mondialistes éveillent de bons souvenirs pour les Boliviens. En effet, c’est contre la Vinotinto qu’ils ont réussi certaines de leurs prestations les plus abouties. En route vers la Coupe du Monde de la FIFA, États-Unis 1994, la Verde avait battu les Caribéens 7:1 à l’extérieur et 7:0 devant son public.

Entendu...
"L’idée est de conserver davantage le contrôle du ballon, ce que nous n’avons pas su faire contre le Pérou. Nous savons que le Chili a une belle équipe et nous devrons tout donner pour réduire les espaces, en particulier sur les ailes" - Francisco Arce, sélectionneur du Paraguay

Journée du 15 novembre
Equateur - Pérou
Colombie - Argentine
Venezuela - Bolivie
Chili - Paraguay
Exempt : Uruguay

Fifa.com (14/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 15 Nov - 9:10

Mais à quoi joue l'Argentine ?



Mais à quoi joue l'Argentine? L'Albiceleste connaît un début de qualifications pour le Mondial-2014 préoccupant (1 victoire, 1 nul, 1 défaite) alors qu'elle doit se déplacer en Colombie mardi.

La formation de Lionel Messi avait bien commencé en écrasant le Chili (4-1) puis une défaite historique contre le Venezuela a assombri le tableau (1-0) avant qu'un nul déroutant ne survienne contre la Bolivie vendredi (1-1) à Buenos Aires. Un partage des points qui rappelle de mauvais souvenirs puisque les deux équipes s'étaient séparées sur un score similaire lors de la dernière Copa America, tournoi de sinistre mémoire pour les Argentins, éliminée chez eux en quarts de finale par l'Uruguay.

Les joueurs de l'Albiceleste ne cachent plus l'urgence de la situation. "Nous ne pouvons plus faillir, nous devons nous imposer coûte que coûte en Colombie", assène Messi. "Nous devons gagner le prochain match", renchérit le défenseur Nicolas Burdisso.

Alejandro Sabella, qui a pris les rênes de la sélection en août après le limogeage de Sergio Batista, coupable aux yeux de l'opinion du naufrage en Copa, sent monter la pression autour de lui. Le sélectionneur argentin devrait injecter du sang neuf dans son onze de départ, avec Rodrigo Brana, Pablo Guinazu et José Sosa. Voilà qui devrait reléguer sur le banc Javier Pastore, qui avait été titularisé contre la Bolivie. Sabella aimerait bien aussi récupérer Sergio Agüero, qui se remet d'une blessure.

Le déplacement des Argentins à Barranquilla en Colombie promet d'être chaud à tout point de vue: 32° sont annoncés pour le match. Les clubs européens vont sans doute être furieux de récupérer en fin de semaine des joueurs (Messi, Higuain, etc.) essorés par de pareilles températures.

Pendant le match, ça risque d'être chaud aussi. "Nous n'allons pas penser que c'est l'Argentine, on va jouer sans complexe", lance ainsi le Colombien Abel Aguilar. "Messi est un joueur impressionnant alors il faut le 'presser' jusqu'à la fin du match", rebondit son partenaire Rafael Robayo. Le double Ballon d'Or sait au moins à quoi s'attendre.

Programme :
Mardi 15 novembre
Colombie - Argentine à Barranquilla
Equateur - Pérou à Quito
Chili - Paraguay à Santiago

Mercredi 16 novembre
Venezuela - Bolivie à San Cristobal
Exempt : Uruguay

Fifa.com (14/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 16 Nov - 9:31

Asie : Encore quatre places à prendre



On y voit beaucoup plus clair en Asie au terme de la cinquième et avant-dernière journée des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. L'Australie, l'Iran et l'Irak ont validé leur billet pour le prochain tour, ce qui signifie qu'il ne reste que trois groupes à enjeu, avec au total quatre places à prendre pour la phase ultime du tournoi préliminaire asiatique.

Cette avant-dernière journée a été marquée par l'élimination définitive de la RP Chine, malgré une large victoire 4:0 à Singapour, et par l'étonnant succès du Liban sur la République de Corée (2:1). Ce résultat aurait pu suffire aux Libanais pour s'ouvrir les portes de la phase finale du continent asiatique, mais c'était sans compter sur la victoire du Koweït, qui maintient le suspense dans le Groupe B. FIFA.com revient sur une journée palpitante dans les qualifications asiatiques pour la prochaine édition de l'épreuve reine du football mondial.

L'affiche
Thaïlande 0:1 Australie
But : Brett Holman 76

Battue à la surprise générale à Oman il y a quatre jours, l'Australie n'a pas gambergé longtemps. En Thaïlande, un but signé Brett Holman à moins d'un quart d'heure du terme de la rencontre a permis aux hommes dirigés par Holger Osieck d'enregistrer leur quatrième succès en cinq sorties. Il faut signaler toutefois qu'à Bangkok, les joueurs entraînés par Winfried Schäfer, qui avaient à cœur d'apporter un peu de réconfort à leurs concitoyens frappés par les inondations, ont donné du fil à retordre aux Socceroos.

L'ailier droit Suree Sukha a été particulièrement remuant pour les locaux, ratant de peu l'ouverture du score en première période. Dans l'autre camp, si Joshua Kennedy se procurait les meilleures occasions, c'est Holman qui parvenait enfin à trouver le chemin des filets, sur une passe de Brett Emerton. L'Australie est qualifiée. La deuxième place se jouera entre la Thaïlande, l'Arabie Saoudite et Oman, ces deux dernières formations s'étant neutralisées (0:0) à Riyad.

La surprise
Liban 2:1 République de Corée
Buts : Ali Al Saadi (5'), Abbas Atwi (31' s.p.), pour le Liban ; Koo Ja Cheol (20' s.p.) pour la République de Corée

Dans le Groupe B, le Liban a confirmé sa forme éblouissante depuis quelque matches. Devant leur public, les joueurs entraînés par l'Allemand Theo Bucker ont battu la République de Corée 2:1, prenant ainsi une éclatante revanche sur leur défaite 6:0 à Séoul il y a quelques semaines. Bien soutenus par leurs supporters, les Libanais ouvrent le score dès la cinquième minute, le défenseur central Ali Al Saadi surgissant sur un ballon relâché pour le propulser dans la lucarne.

À la 20ème minute, l'équipe entraînée par Cho Kwang-Rae égalise sur un penalty converti par Koo Ja-Cheol. La joie du milieu de terrain du VfL Wolfsburg sera de courte durée, puisqu'il commettra lui-même la faute, sur Mahmoud el Ali, qui amènera le penalty libanais transformé par Abbas Atwi 11 minutes plus tard. Dès lors, les Guerriers Taeguk se lancent à l'assaut des buts libanais, mais en l'absence de leur buteur attitré Park Chu-Young, ils font preuve de trop de maladresse devant le but adverse pour pouvoir égaliser. Le Liban bat la République de Corée pour la première fois de son histoire.

Les autres matches
Dans l'autre rencontre du Groupe B, le Koweït a d'abord été mené avant de s'imposer 2:1 face à une équipe des Emirats Arabes Unis déjà éliminée. Ismail Matar ouvre le score pour les visiteurs en première période mais dès le retour des vestiaires, Fahad Al Enezi remet les pendules à l'heure. Le but de la victoire koweïtienne est marqué contre son camp par Walid Abbas, qui offre ainsi trois points synonymes d'espoir pour Al Azraq. Le scénario de ce soir fait que le Groupe B est le seul, dans ces qualifications asiatiques, où aucun des deux billets qualificatifs pour la phase finale du continent n'est attribué au moment d'aborder la sixième et ultime journée.

Dans le premier match du Groupe A, le défenseur Zheng Zheng a réussi un doublé, complété par des réalisations de Yu Hai et du capitaine Li Weifeng. À Singapour, la RP Chine a pourtant évolué à dix pendant une bonne partie de la rencontre. Pour continuer d'espérer, la sélection chinoise devait compter sur une défaite de l'Irak en Jordanie. C'est le contraire qui s'est produit, avec un succès 3:1 des Irakiens. La RP Chine est donc définitivement éliminée.

Dans le Groupe E, l'Iran a continué sur sa lancée en prenant facilement la mesure de l'Indonésie (4:1). Grâce au match nul 0:0 entre le Qatar et Bahreïn à Doha, la Melli est d'ores et déjà qualifiée pour le prochain tour. Qataris et Bahreïnis sont les deux derniers prétendants à la deuxième place. Leur sort se décidera lors de la sixième et dernière journée du troisième tour des qualifications asiatiques pour le Brésil, le 29 février 2012. Bahreïn devra absolument l'emporter à domicile contre l'Indonésie pour se qualifier, en espérant que l'Iran, à Téhéran, batte le Qatar. Car si ce dernier parvenait à prendre un point lors de son dernier déplacement, c'est à lui que reviendrait le deuxième billet de la poule pour la phase finale asiatique.

Dans le Groupe C le Japon, déjà qualifié, a subi sa première défaite dans cette campagne à Pyongyang contre la RDP Corée, qui de son côté était déjà éliminée. Le seul but de la partie a été inscrit de la tête par Pak Nan Chol, peu de temps après la reprise. Dans l'autre rencontre du groupe, l'Ouzbékistan s'est confortablement imposé sur son terrain contre le Tadjikistan. Les Ouzbeks sont premiers, avec trois points d'avance sur le Japon.

Le joueur
Le capitaine libanais Roda Antar a été le rouage essentiel de son équipe lors de l'exploit réussi contre la République de Corée. Impliqué sur le premier but libanais, l'ancien meneur de jeu de Cologne a été le cerveau de l'organisation défensive libanaise pour conserver le score de 2:1 jusqu'au coup de sifflet final.

La stat
16 - La défaite du Japon 1:0 en RDP Corée est la première des Samouraïs bleus depuis l'arrivée aux commandes d'Alberto Zaccheroni. L'entraîneur italien n'avait en effet pas connu la défaite au cours de ses 16 premières sorties sur le banc nippon.

Entendu…
"Nous avons fait un excellent match contre l'Arabie Saoudite, qui jouait devant son public. Grâce à ce match nul, nous sommes toujours en course. Obtenir quatre points contre des équipes comme l'Australie et l'Arabie Saoudite, c'est très encourageant. Et ça arrive au bon moment." - Ali Al Habsi, gardien de but d'Oman

Les résultats
15 novembre 2011
Groupe A : Singapour 0:4 RP Chine, Jordanie 1:3 Irak
Groupe B : Liban 2:1 République de Corée, Koweït 2:1 Emirats Arabes Unis
Groupe C : RDP Corée 1:0 Japon, Ouzbékistan 3:0 Tadjikistan
Groupe D : Thaïlande 0:1 Australie, Arabie Saoudite 0:0 Oman
Groupe E : Indonésie 1:4 Iran, Qatar 0:0 Bahreïn

Fifa.com (15/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 16 Nov - 9:32

L'Australie assure l'essentiel



L'équipe d'Australie a décroché son ticket pour le 4ème et dernier tour de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, après sa victoire en Thaïlande 1 à 0, mardi lors de la 5ème journée du 3ème tour en zone Asie.

L'Iran, large vainqueur de l'Indonésie (4:1), a également validé son billet. Outre ces deux pays, la Jordanie, l'Irak, l'Ouzbékistan et le Japon seront présents au 4ème tour.

Il reste quatre places à prendre, qui seront attribuées lors de la dernière journée le 29 février.

Dans le Groupe B, il y a deux fauteuils à saisir pour trois prétendants. La République de Corée et le Liban sont les mieux positionnés (10 pts) mais le pays du Matin Calme accueille un concurrent direct, le Koweït (8 pts), tandis que le Liban se déplace chez les faibles Emirats arabes unis (0 pt).

Dans le Groupe D, derrière l'Australie, tout est ouvert. L'Arabie Saoudite (6 pts) se rend en Australie et devra gagner pour se prémunir d'un retour d'Oman (5 pts) qui reçoit la Thaïlande (4 pts).

Enfin, dans le Groupe E, un nul suffira à l'équipe du Qatar en Iran pour se qualifier. Pour y croire, le Bahrein devra compter sur une défaite des Qatariotes combinée à une large victoire face à l'Indonésie.

Lors du 4ème tour, les dix qualifiés seront répartis en deux poules, après tirage au sort. Les deux premiers de chaque groupe iront directement au Brésil.

Les deux troisièmes s'affronteront ensuite en matches aller-retour et le vainqueur disputera un barrage intercontinental à déterminer.

Fifa.com (15/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 16 Nov - 9:33

Afrique : Les favoris au rendez-vous



Certains favoris ont tremblé ce mardi 16 novembre lors du premier tour retour des qualifications de la CAF pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Mais au bout du compte, aucun des 10 outsiders n’a réussi à grappiller de ticket pour la phase de groupes.

FIFA.com vous propose un résumé des évènements, avec notamment les défaites surprises de la Tanzanie et de la Guinée équatoriale.

L’affiche
Kenya 4:0 Seychelles
Buts : Brian Mandela (20'), Dennis Oliech (38'), Titus Mulama (45'+1), Victor Wanyama (76')

Après leur succès 3:0 aux Seychelles, les Harambee Stars ont remis le couvert avec une large victoire 4:0 à domicile, offrant un beau cadeau à leur gardien Arnold Origi, qui fêtait son 28èmeanniversaire. Titularisé pour la deuxième fois seulement, le défenseur Brian Mandela a ouvert la marque en milieu de première période d’une puissante tête, sur un corner de Kevin Kimani. L’attaquant de l’AJ Auxerre Dennis Oliech a doublé la mise à la 38ème minute, portant son total à 15 réalisations en qualifications mondialistes. Titus Mulama et Victor Wanyama ont ensuite donné davantage d’ampleur au score.

Les autres matches
Certaines équipes ont connu quelques frayeurs, comme le Lesotho et la Tanzanie, tous deux qualifiés en vertu des buts à l’extérieur. Les Tanzaniens pensaient avoir fait le plus difficile en s’imposant 2:1 à l’aller au Tchad, mais ils on été surpris à domicile par un but de Mahamat Ahmat Labo presque aussitôt après le retour des vestiaires. Les Taifa Stars ont toutefois su refréner les ardeurs tchadiennes jusqu’au coup de sifflet final (2:2 en cumulé). La confrontation entre le Lesotho et le Burundi a accouché d’un score identique, mais c’est la nation d’Afrique australe qui est passée entre les mailles du filet grâce à un précieux but de Bokang Mothoana. Alors que les locaux menaient 2:0, celui-ci a réduit l'écart pour offrir la qualification aux siens, vainqueurs 1:0 au premier round.

La soirée a été plus tranquille pour le sélectionneur serbe Milutin Sredojevic et le Rwanda, tombeur de l’Érythrée 3:1 au retour après un nul 1:1. Le duel entre Madagascar et la Guinée équatoriale à Antananarivo a commencé plus tard que prévu, les visiteurs ayant été retardés sur le chemin du Stade Municipal de Mahamasina. Cela n’a pas empêché ces derniers de démarrer la rencontre pied au plancher et de faire mouche dès la 26ème minute par Donvalla Elongue. Les buts d’Yvan et Ferdinand Ramanamahefa n’ont pas suffi à sauver les insulaires, éliminés 3:2 en cumulé.

Trésor Mabi Mputu a marqué ses deuxième et troisième buts pour la RD Congo, vainqueur du Swaziland 5:1 après son succès 3:1 vendredi dernier. Le Congo a lui été tenu en échec 1:1 à domicile par Sao Tome e Principe. Un petit bémol sans conséquence après la démonstration 5:0 à Sao Tomé. Sérieusement accroché par la Guinée-Bissau, le Togo a arraché son billet pour le deuxième tour à la faveur d’une victoire 1:0, après un nul 1:1 à l’aller. De son côté, le Mozambique a assuré sa présence en phase de poules avec une belle victoire 4:1 contre les Comores (5:1 en cumulé). La Namibie a disposé sans problème de Djibouti, dominant deux fois son adversaire sur le même score (4:0).

Le joueur
Emmanuel Adebayor (TOG)
L’attaquant de Tottenham avait mis un terme à sa carrière internationale en janvier 2010, après l'attaque du car togolais lors de la Coupe d’Afrique des Nations en Angola, qui avait également entraîné le retrait de la compétition pour les Éperviers. Sensible aux difficultés actuelles de ses anciens partenaires, Adebayor est revenu sur sa décision pour s’aligner face à la Guinée-Bissau. Une bonne inspiration puisqu’il a largement contribué à la qualification du Togo face aux Djurtus (2:1 sur l’ensemble des deux matches).

La stat
41 - C’est le nombre d’équipes africaines pouvant encore rêver d’accéder à la phase finale de l’épreuve reine en 2014. Sur les 51 sélections engagées, l’Île Maurice s’est retirée avant le début de la phase préliminaire et dix équipes ont été éliminées mardi. À l’issue du dernier match du premier tour mercredi entre la Somalie et l’Éthiopie, qui ont fait match nul 0:0 au premier acte, il ne restera plus que 40 prétendants en lice.

Entendu...
"C’est le début d’une nouvelle ère pour le football rwandais. Si mon équipe gagne un match, je ne m’enflamme pas. Si nous perdons, je ne baisse pas les bras. Nous continuons juste de travailler. Il nous reste beaucoup de matches à jouer pour progresser et nous voulons reconstruire le football rwandais. Je suis convaincu que nous pouvons devenir une équipe compétitive, à terme" - Milutin Sredojevic, sélectionneur du Rwanda

Les Résultats
Mozambique 4:1 Comores (5:1 au total)
Namibie 4:0 Djibouti (8:0 au total)
Rwanda 3:1 Erythrée (4:2 au total)
Kenya 4:0 Seychelles (7:0 au total)
RD Congo 5:1 Swaziland (8:2 au total)
Tanzanie 0:1 Tchad (2:2 au total, la Tanzanie se qualifie grâce à ses deux buts marqués à l'extérieur)
Madagascar 2:1 Guinée Equatoriale (3:2 au total)
Congo 1:1 Sao Tome e Principe (6:1 au total)
Togo 1:0 Guinée-Bissau (1:0 au total)
Burundi 2:1 Lesotho (2:2 au total, le Lesotho se qualifie grace à son but marqué à l'extérieur)

A jouer mercredi 16 novembre
Somalie - Ethiopie (0:0 au match aller)

Fifa.com (15/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 16 Nov - 10:09

Messi remet l'Argentine sur les bons rails



L'Argentine, en quête de points et de rachat en qualifications de la zone Amsud du Mondial-2014, a arraché une précieuse victoire en Colombie (2-1), dans le sillage de Lionel Messi, auteur d'une égalisation revancharde, et d'un Agüero buteur décisif, mardi.

Grâce à ce deuxième succès en quatre journées, l'Albiceleste rejoint en tête du classement l'Uruguay (exempt mardi) avec 7 points et laisse son adversaire du soir à trois longueurs.

En colère après le nul (1-1) concédé vendredi contre la faible Bolivie, lanterne rouge des éliminatoires, Messi avait annoncé la couleur: "nous ne pouvons plus nous manquer, nous devons absolument gagner coûte que coûte".

Et il en a d'abord coûté une blessure, apparemment grave à un genou, pour Burdisso, sorti après la demi-heure de jeu sur une civière, après un choc avec Rodriguez.

Succès logique
Jusque-là, sous une chaleur moite, l'Argentine, sans Pastore laissé sur le banc, avait dominé sans toutefois se montrer très dangereuse. La pause se profilait quand les Colombiens ouvrirent le score sur un coup franc de Pabon légèrement dévié (44).

Le spectre d'une défaite synonyme de catastrophe nationale couva un quart d'heure. Le temps pour Messi de jouer les sauveurs, en initiant plusieurs occasions, pour conclure victorieusement l'une d'entre elles après un centre mal renvoyé par le gardien (60).

Particulièrement entreprenant, malgré les nombreuses fautes dont il fut victime, le stratège argentin a également été à l'origine du but de la victoire, en décalant Higuain dont la frappe repoussée était reprise par Agüero, entré en jeu peu de temps auparavant (84).

Au forceps, les Argentins tenaient un succès logique, compte tenu de leur domination générale. Mais que ce fut une nouvelle fois difficile.

Fifa.com (16/11/2011)

avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 16 Nov - 10:17

Amérique du Sud : Conforme aux attentes



LE FILM DE LA JOURNÉE - Comme la Copa América 2011 l'avait laissé pressentir, la compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ s'annonce comme l'une des plus disputées depuis l'instauration de la poule unique avec matches aller-retour. Les chiffres sont là pour en attester : après cette quatrième journée, cinq sélections se tiennent dans un mouchoir d'un point et une seule ne compte encore aucune victoire à son actif. FIFA.com vous propose un résumé de ce mardi 15 novembre.

L'affiche
Colombie 1:2 Argentine
Buts : Dorlan Pabón (45') pour la Colombie ; Lionel Messi (60'), Sergio Agüero (84') pour l'Argentine

Après une première mi-temps catastrophique conclue par une déviation malheureuse de Javier Mascherano sur le coup franc de Pabón, la situation semblait bien mal embarquée pour l'Argentine (1:0). Heureusement pour elle, le sélectionneur Alejandro Sabella, en procédant à quelques ajustements, a trouvé en Sergio Agüero le partenaire idéal pour Lionel Messi. Sans briller, les Albicelestes ont réussi à revenir au score puis à obtenir un succès aussi précieux pour leur moral que pour leur bilan comptable. Il s'agit de la quatrième victoire Argentine en Colombie dans le cadre des éliminatoires, la deuxième de Sabella, qui était l'adjoint de Daniel Passarella lors du succès 1:0 enregistré à Barranquilla en 1997.

Les autres rencontres
Ce résultat a permis à l'Argentine de rejoindre l'Uruguay en tête du classement, ce en quoi le Venezuela l'a imitée en clôture de la journée, grâce à sa victoire 1:0 sur la Bolivie. Comme lors de l'historique succès face aux Albicelestes en octobre, le héros de Vinotinto a été un défenseur central, en l'occurrence Oswaldo Vizcarrondo, buteur de la tête. Quant à la Verde, elle est la seule équipe à n'avoir pas goûté à la saveur de la victoire dans cette compétition préliminaire.

L'Equateur est placé en embuscade dans le groupe des équipes qui animent le début de cette phase qualificative. Dans le sillage d'un Cristian Benítez resplendissant, auteur d'un but et d'une passe décisive, il s'est imposé 2:0 à domicile face au Pérou. Suite à une belle action de Benítez, l'expérimenté milieu de terrain Edison Méndez a débloqué une rencontre compliquée en signant son onzième but dans le cadre de qualifications mondialistes. Il a fallu attendre les derniers instants pour voir Benítez libérer définitivement la Tricolor.

Le Chili n'était pas au mieux avant d'affronter le Paraguay. Plusieurs joueurs ont été écartés du groupe pour raison disciplinaires et l'équipe venait de subir une défaite historique face à l'Uruguay. La Roja a pourtant retrouvé le sourire en l'emportant 2:0 chez elle à Santiago. Muet en équipe nationale depuis 2003, Pablo Contreras a ouvert le score à la 27ème minute et Matías Campos a doublé la mise à cinq minutes de la fin. Grâce à ce succès, le Chili porte son total à six points, autant que l'Equateur, et met un terme à une série de deux défaites consécutives à domicile face à l'Albirroja en qualifications mondialistes.

Le joueur
Lionel Messi (Argentine)
Pour la petite histoire, le capitaine argentin avait ouvert son compteur sous les couleurs albicelestes en Colombie, il y a six ans, lors du Championnat d'Amérique du Sud U-20 2005. Hier, il a apporté une nouvelle preuve de son tempérament. Multipliant les appels de balle, il a égalisé et pris un part active au deuxième but. Messi avait déjà inscrit un but à la Colombie en qualifications pour l'épreuve suprême. C'était en 2007, lors de la victoire 1:2 à Bogota.

La stat
34 - Comme le nombre d'années qui se sont écoulées depuis la dernière défaite de l'Equateur face au Pérou en qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™. Depuis le revers concédé en 1977 à Lima sur la route de l'édition argentine de 1978, la Tricolor a enregistré trois résultats nuls et six victoires, les trois dernières consécutivement.

Entendu...
"Cela va peut-être sembler prétentieux, mais je crois qu'aujourd'hui, les joueurs ont joué pour moi. Sur les matches que j'ai dirigés, jamais je ne les ai vus aussi heureux qu'aujourd'hui. C'est l'une des semaines les plus compliquées de ma carrière d'entraîneur et de joueur, mais en même temps, de toute ma vie, je n'ai jamais été aussi sûr des décisions que j'ai prises" - Claudio Borghi, sélectionneur du Chili

Les résultats
Colombie 1:2 Argentine
Equateur 2:0 Pérou
Chili 2:0 Paraguay
Venezuela 1:0 Bolivie
*Exempt : Uruguay

Fifa.com (16/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 16 Nov - 10:18

Amérique du Nord : Six gagnants rejoignent les géants



Après quatre mois d'un tournoi qualificatif placé sous le signe de la passion et des surprises, on connaît les six qualifiés pour le troisième tour de la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes en vue de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Si les qualifications du Canada, du Salvador, du Guatemala et du Panama étaient prévisibles, celles d'Antigua-et-Barbuda et du Guyana constituent en revanche de véritables exploits.

Les surprises
En août dernier, un rapide coup d'œil au classement des Groupes B et F ne laissait aucun doute : Trinité-et-Tobago et Haïti allaient valider, comme on pouvait s'y attendre, leur billet pour le troisième tour qualificatif de la CONCACAF pour Brésil 2014. C'était sans compter sur la persévérance du Guyana et d'Antigua-et-Barbuda. Pour les Trinitéens, qui restaient sur une participation historique à la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006, les choses ont commencé à se gâter à partir de la défaite inattendue contre les Bermudes, beaucoup moins bien placées qu'eux sur l'échiquier mondial. La sélection dirigée par le tacticien allemand Otto Pfister a ensuite lentement sombré, jusqu'au coup fatal que lui a porté le Guyana en la battant 2:1 lors de l'avant-dernière journée. Pour les Soca Warriors et leur contingent de stars, à commencer par le capitaine Kenwyne Jones, c'est la première fois que les demi-finales de la zone se déroulent sans eux depuis les qualifications pour Espagne 1982.

Si le Guyana a a frappé fort, que dire de l'exploit réalisé par Antigua-et-Barbuda ? Sous la houlette de l'Anglais Tom Curtis, le minuscule archipel des Caraïbes a fait preuve d'un professionnalisme étonnant en dominant Curaçao, les Iles Vierges Américaines et, contre toute attente, Haïti. Cette victoire conquise par les Boyz lors de l'avant-dernière journée a été fêtée par la petite nation de 90 000 âmes comme il se doit, c'est-à-dire comme le plus grand exploit dans l'histoire sportive du pays.

Les groupes
Le Salvador termine en tête du Groupe A après avoir réalisé un sans-faute, marqué par des victoires à l'aller et au retour contre le Suriname, la République dominicaine et les îles Caïmans. Dans le Groupe B, c'est le Guyana qui a raflé la mise devant Trinité-et-Tobago, les Bermudes et la Barbade. Demi-finaliste de la Gold Cup de la CONCACAF 2010, le Panama n'a pas souffert pour s'adjuger la première place dans le Groupe C, d'autant que la poule ne réunissait plus que trois équipes après l'abandon des Bahamas en cours de compétition.

Dans le Groupe D, le Canada du chevronné Dwayne De Rosario a pris le meilleur sur un trio caribéen composé de Saint-Kitts-et-Nevis, Porto Rico et Sainte-Lucie. Le Guatemala a facilement remporté le Groupe E, signant six victoires en autant de sorties grâce notamment à son attaquant Carlos Ruiz, devenu dans le processus meilleur buteur de l'histoire de son pays. Dans le Groupe F enfin, Antigua-et-Barbuda a pris le meilleur sur l'un des géants des Caraïbes, Haïti.

Les joueurs
Meilleur buteur de l'histoire footballistique d'Antigua-et-Barbuda, Peter Byers "Big Pete" a de nouveau fait honneur à sa réputation, tout comme le capitaine George Dublin, exceptionnel pendant tout le tournoi préliminaire. Ricky Shakes, né en Angleterre, a été un atout offensif décisif pour le Guyana. Côté panaméen, les attaquants Blas Perez et Luis Tejada ont été trop forts pour leurs adversaires.

Dwayne De Rosario a une nouvelle fois mis son expérience à profit pour le Canada tandis que le Guatemala a encore pu faire confiance à son milieu de terrain Julian De Guzman pour approvisionner en ballons le buteur en série Carlos Ruiz "El Pescadito". Au prochain tour, le Salvador comptera sur ses deux jeunes as que sont Mark Blanco et Eliseo Quintanilla.

Entendu…
"Vous n'envisagez jamais ce genre de scénario. C'est toujours difficile à accepter et à comprendre, mais ça doit nous servir de leçon, à tous, sans exception." - Otto Pfister, sélectionneur de Trinité-et-Tobago

"Nous avons le potentiel pour devenir l'une des grandes équipes de la région. Nous sommes capables de battre n'importe qui dans les Caraïbes." - Pete Byers, meilleur buteur de l'histoire d'Antigua-et-Barbuda

"Pour une fois, nous avons joué à notre vrai niveau. Je pense que ça nous donne une vraie chance de nous qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA." - Dwayne De Rosario, capitaine du Canada

"C'est historique pour le Guyana. Nous y sommes arrivés à force de volonté, de détermination et de foi. Cette qualification restera dans l'histoire du pays. Nous en avions rêvé et tous ensemble, nous l'avons fait." - Jamaal Shabazz, sélectionneur du Guyana

"Notre premier objectif était la qualification pour le prochain tour. C'est fait. Maintenant, il s'agit d'atteindre l'Hexagonal. C'est notre prochain défi. Ça va être intéressant." - Mark Blanco, attaquant du Salvador

La stat
26 - Comme le nombre de buts inscrits par Antigua-et-Barbuda dans son parcours qui a donc débouché sur une première qualification historique des Wadadli Boyz. Au cours de ce deuxième tour qualificatif, ces derniers ont inscrit une moyenne de quatre buts par rencontre, soit cinq de mieux au total que le Guatemala, deuxième meilleur réalisateur en la matière.

Le prochain tour
Les groupes du troisième tour de la CONCACAF (à partir de juin 2012)
Groupe A
Etats-Unis
Jamaïque
Guatemala
Antigua-et-Barbuda

Groupe B

Mexique
Costa Rica
Salvador
Guyana

Groupe C
Honduras
Cuba
Panama
Canada

Fifa.com (16/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 20 Nov - 10:53

Éthiopie : Teferra peut faire le fier



Depuis quelques jours, les supporters éthiopiens ont le moral au beau fixe. L'excellente entrée en matière de leur équipe nationale dans les qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a réveillé chez eux de bons souvenirs. Il y a près de 50 ans, les Antilopes Walya figuraient parmi l'élite du football continental, comme en témoigne leur succès en Coupe d'Afrique des Nations 1962. Depuis, l'Éthiopie a connu une véritable descente aux enfers et pointe désormais au 136ème rang du Classement mondial FIFA/Coca-Cola. Cette situation peu enviable lui a récemment valu de prendre part au premier tour des préliminaires africaines.

Tenus en échec (0:0) à l'aller par la Somalie, les Éthiopiens ont fait parler leur classe en s'imposant 5:0 au retour. Après avoir habilement négocié ce premier écueil, les Antilopes Walya se préparent désormais à défier des adversaires d'un tout autre calibre. Versés dans le Groupe A, Fikru Teferra et ses coéquipiers donneront la réplique à l'Afrique du Sud, au Botswana, révélation des qualifications pour la CAN 2012, et à la République centrafricaine, en progrès constants. "Nous avons de bonnes chances de poursuivre l'aventure et de nous qualifier pour la Coupe du Monde", estime au micro de FIFA.com l'attaquant de 25 ans, qui espère accéder au tour final des qualifications, programmé en 2013.

"La compétition s'annonce très intéressante car les équipes sont de force égale", poursuit le joueur qui possède une certaine expérience du haut niveau, pour avoir déjà évolué en République tchèque, en Finlande et en Afrique du Sud. Selon lui, les récents échecs de l'Éthiopie sont à mettre sur le compte de la malchance, qui n'a pas ménagé les Antilopes Walya lors des différents tirages au sort. Cette fois, nul poids lourd continental n'est là pour barrer la route des Éthiopiens. "Nos dirigeants nous ont annoncé qu'ils prenaient ces qualifications très au sérieux. Nous, les joueurs, sommes très optimistes. Nous nous sommes fixé pour objectif de progresser à chacune de nos sorties."

Prendre un bon départ
Selon Teferra, tout pourrait se jouer dès la première journée, à l'occasion du match d'ouverture contre l'Afrique du Sud. Ancien de SuperSport United, le buteur éthiopien a rejoint KuPS, en Finlande, en mai dernier, mais reste un informateur de choix pour sa sélection par rapport à ses futurs adversaires. "Nous ressemblons beaucoup aux Sud-Africains, tant physiquement que dans notre manière de jouer", souligne-t-il. "Personnellement, j'ai hâte de disputer cette rencontre. L'Afrique du Sud est un peu ma deuxième patrie. Je vais d'ailleurs y retourner prochainement pour tenter de trouver un club qui m'accepterait à partir de janvier. Pour ce qui est de l'Éthiopie, je pense que tout dépendra de notre état d'esprit. Nous devons impérativement croire en nos chances."

Teferra est actuellement le seul expatrié de la sélection avec Salahedin Said, qui évolue à Wadi Degla, en Égypte. "Les gens attendent beaucoup de moi", reconnaît le héros local. "Malheureusement, je ne peux pas tout faire. Le football se joue à 11. Néanmoins, je pense que l'expérience acquise dans d'autres pays peut être utile à mon équipe, surtout dans le domaine de la préparation. La pression ne me dérange pas plus que ça. De toute façon, je vais toujours au bout de moi-même, quelles que soient les circonstances."

Fifa.com (18/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 20 Nov - 10:56

Tonga, un vent de fraîcheur sur le Pacifique



Lorsque les Tonga entameront leur phase de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ la semaine prochaine, l’implication et l’envie seront assurément au rendez-vous. Cinq jours durant, ils affronteront les Samoa américaines, les Îles Cook et les Samoa, pays organisateur, avec l'ambition de décrocher l’unique billet pour la suite de la compétition préliminaire.

Ces huit derniers mois, les membres de la sélection des Tonga se sont concentrés sur un seul et unique objectif : accompagner sept autres nations de la Zone Océanie au deuxième tour des qualifications en juin prochain aux Fidji. Cinq à six jours par semaine, les joueurs ont sacrifié salaire et famille pour se rendre au Loto Tonga Soka Center, empruntant les routes cahoteuses de Tongatapu, l’île principale d’un archipel qui en compte près de 200.

Un vent de jeunesse
La constitution d’une sélection nationale cohérente, en dépit des multiples obstacles, revient à Chris Williams, un entraîneur débutant âgé de seulement 25 ans. L’Australien ne fait pas uniquement ses premiers pas sur le banc d’une sélection, il fait aussi ses débuts à la tête d’un groupe senior. Williams rend quelques années à certains de ses hommes, plus particulièrement à Lokoua Taufahema, 38 ans, vétéran de la campagne de qualification pour France 1998. En guise de comparaison, le plus jeune sélectionneur présent en Afrique du Sud l’an passé, le Slovaque Vladimir Weiss, affichait 45 ans.

"J’étais au bon endroit au bon moment", confie le technicien à FIFA.com pour expliquer sa folle trajectoire jusqu’aux qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. "C’est un rêve devenu réalité. Depuis mes débuts sur le banc, j’ai toujours voulu entraîner une sélection nationale. Il se trouve juste que ma chance est arrivée plus tôt que prévu. Cela dit, ce qui compte, ce n’est pas l’âge. Je veux juste faire de mon mieux et conduire mon équipe à la victoire."

À voir l’implication sans faille des Tonguiens, on imagine que le jeune sélectionneur a déjà remporté la moitié de son pari. Pour autant, Chris Williams est conscient des difficultés locales, lui qui s’imprègne du football national depuis son arrivée à Tonga en tant que travailleur humanitaire bénévole, il y a un an et demi.

Deux obstacles majeurs se posent au groupe du technicien australien. Lors des débuts des Tonga face aux Samoa américaines à Apia la semaine prochaine, nombre de joueurs feront leurs premiers pas en sélection. Par ailleurs, les Polynésiens manquent d’expérience au plus haut niveau. Depuis 2007 et la phase qualificative pour l’édition sud-africaine, les Tonguiens n’ont disputé que deux rencontres internationales.

Le rêve en ligne de mire
A priori, l’archipel semble bien placé à la veille du rendez-vous samoan. Pour les avoir battus lors des précédentes campagnes qualificatives, les Tonga présentent un bilan positif face à leurs trois adversaires, sans oublier le nul et la courte défaite devant les Îles Cook, il y a deux ans. Toutefois, contrairement à ces dernières ou aux Samoa américaines, les hommes de Williams souffrent d’un déficit d’expérience en raison de leur absence des Jeux du Pacifique en septembre dernier.

À défaut, les Tonguiens ont rencontré quelques équipes locales en Nouvelle-Zélande en septembre, ou encore le club de Lautoka à l’occasion d’une brève escale aux Fidji cette semaine. "Nous sommes en position d’outsiders", reconnaît Chris Williams à la veille de l’ouverture des hostilités. "Les Îles Cook et les Samoa américaines ont eu la chance de disputer les Jeux du Pacifique en septembre. En revanche, je suis convaincu que notre système de jeu peut nous rapporter trois victoires."

"J’ai transmis ma philosophie aux garçons et ils ont foi dans ce que nous avons mis en place. Bien entendu, notre objectif est de nous qualifier", poursuit-il. "Cela dit, j’ai vu évoluer les trois autres équipes et les sélectionneurs des Îles Cook ou des Samoa peuvent aussi prétendre à la victoire. Il ne s’agira pas d’un concours de beauté. C’est simple. Si nous remportons les trois matches, nous irons au tour suivant. Indéniablement, il y a beaucoup de qualité dans ce groupe. J’aime à penser que nous allons en surprendre quelques-uns. Notre parcours jusqu’ici n’a pas été facile mais l’équipe a énormément progressé. J’ai foi en eux et je suis persuadé qu’ils vont faire honneur à l’esprit des Tonguiens, qui ne s’avouent jamais battus", prend-il également soin d'ajouter.

Le réservoir de talents des Tonga est modeste. Les joueurs viennent de la seule île de Tongatapu, qui compte 50 000 habitants dont beaucoup s’adonnent au rugby, le sport national. Malgré tout, à en croire leur entraîneur, les Tonguiens font preuve d’une conviction et d’un enthousiasme rares, y compris à l’échelon professionnel. "Ce groupe a démontré une envie et une implication phénoménales", commente l’Australien avant de conclure. "C’est vraiment un gros sacrifice pour les joueurs de quitter leur travail ou leur ferme pour aller disputer des matches. Je les admire énormément. C’est pourquoi j’espère sincèrement que nous allons décrocher quelque chose la semaine prochaine."

Fifa.com (18/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 23 Nov - 9:17

L'Océanie sur la ligne de départ



Tout juste deux ans après la qualification historique de la Nouvelle-Zélande pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010™, une nouvelle campagne préliminaire mondialiste s'apprête à débuter ce mercredi 23 novembre 2011 pour les nations océaniennes. Les Samoa américaines, les Îles Cook, les Tonga et les Samoa, pays hôte, en découdront dans une première phase de groupes dont seul le vainqueur restera en course.

Avec trois matches à disputer en cinq jours, les quatre équipes disposeront d'une marge d'erreur limitée. Le premier du groupe rejoindra Vanuatu, la Nouvelle-Calédonie et Tahiti au deuxième tour, tandis que l'autre section opposera Fidji, la Nouvelle-Zélande, les Îles Salomon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Ce deuxième tour, qui se tiendra en juin prochain à Fidji, fera également office de Coupe des Nations de l'OFC 2012, avec à la clé un billet pour la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013. Les quatre meilleures équipes accèderont au troisième et dernier tour des qualifications continentales pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Mais pour l'instant, les quatre nations polynésiennes concentrent leur attention sur la semaine à venir.

Des préparations différentes
Deux des sélections en lice, les Samoa américaines et les Îles Cook, ont observé une préparation similaire, participant aux Jeux du Pacifique en Nouvelle-Calédonie en septembre dernier et nommant chacune à leur tête un sélectionneur aguerri. Thomas Rongen, ancien entraîneur de MLS et sélectionneur des U-20 américains, sera aux commandes des Samoa américaines, tandis que l'ancien milieu des All Whites Shane Rufer, frère aîné de Wynton Rufer, élu joueur océanien du siècle, dirigera les Îles Cook.

Contrairement aux Samoa américaines, qu'elles rencontreront lors de la première journée, les Tonga étaient absentes de la compétition néo-calédonienne et n'ont disputé que deux matches depuis la fin de leur précédente campagne mondialiste en septembre 2007. Malgré cette apparente période d'inactivité, les Tonga ont mis l'accent sur le développement interne, organisant des entraînements quasi quotidiens pour la sélection tout au long de l'année 2011.

Mais vu l'enjeu, le sélectionneur australien des Tonga, Chris Williams, est persuadé que n'importe quelle équipe peut terminer première. "Je pense que personne ne sait à quoi s'attendre de notre part, et d'une certaine manière, nous ne savons pas trop non plus quoi attendre de nous-mêmes", confie le technicien.

Si les conditions d'humidité pourraient être de nature à favoriser les Samoa américaines voisines, ces dernières n'ont pas l'avantage des statistiques. En quatre campagnes préliminaires, elles n'ont inscrit aucun point et demeurent la seule nation du continent à n'avoir jamais remporté de match qualificatif mondialiste.

Une première journée cruciale
Le deuxième match de la première journée contre les Samoa pourrait bien se révéler décisif pour les Îles Cook, qui, des quatre concurrents, est le mieux placé au Classement Mondial FIFA/Coca-Cola. Les Samoa présentent le bilan le plus flatteur, elles qui ont battu chacun de leurs trois adversaires depuis leurs débuts en qualifications mondialistes en 1996. Le sélectionneur des Samoa, Tunoa Lui, estime qu'une victoire en première journée sera fondamentale dans l'optique de la qualification : "Je pense que ce sera le match le plus compliqué", avoue-t-il.

Les locaux aborderont cette rencontre en pleine confiance après leur succès 1:0 sur Fidji le 19 novembre dernier. Tunoa Lui comptera beaucoup sur Desmond Fa'aiuaso. À 27 ans, cet attaquant véloce affiche déjà 12 années d'ancienneté au sein de la sélection et a évolué dans le championnat néo-zélandais.

Mais c'est peut-être pour les Îles Cook que le défi s'annonce le plus difficile. Cette nation de moins de 30 000 habitants vient en effet de convoquer plusieurs joueurs basés à l'étranger. Un facteur d'instabilité qui n'échappe pas à Shane Rufer. "La clé pour nous sera d'intégrer rapidement les nouveaux joueurs venus d'Australie et de Nouvelle-Zélande," analyse-t-il. "Mais l'heure est à l'optimisme en vue de la première journée."

Fifa.com (22/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 23 Nov - 9:50

La Jordanie se prend à rêver



La qualification des Al-Nashama pour le dernier tour des qualifications de la zone Asie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a permis à tout un pays de réaliser son rêve. Les Jordaniens ont enfin vaincu la malédiction qui les poursuivait depuis leur participation aux préliminaires de la Coupe du Monde de la FIFA, Mexique 1986™ et les empêchait de forcer les portes du quatrième tour.

Auteurs d'un sans-faute lors des quatre premières journées, les Jordaniens se sont distingués en battant Singapour à deux reprises avant de fêter officiellement leur qualification pour le dernier tour. Les supporters ont célébré cet événement historique dans tout le pays.

Ces dernières années, les Jordaniens ont souvent déçus, manquant de constance et incapables d'enchaîner les bons résultats. Aujourd'hui, les choses ont changé, les Al-Nashama se sont logiquement qualifiés pour le tour final, avec quatre victoires de suite, venant notamment à bout de deux anciens mondialistes. Les Jordaniens sont rentrés d'Irak avec un succès précieux (2:0), avant de dominer la RP Chine. Un carton plein lors de la double confrontation contre Singapour leur assurait donc de continuer l'aventure. Mission accomplie sans trembler, 3:0 et 2:0.

Le meilleur est à venir
Porté en triomphe par ses joueurs dès l'annonce de la qualification, le sélectionneur Adnan Hamad est sorti de sa réserve habituelle pour célébrer l'évènement. "Nous avons rempli notre objectif et nous avons travaillé dur pour cela", commente-t-il au micro de FIFA.com. "Nous étions conscients de la difficulté de la tâche à accomplir. Malgré un calendrier chargé, entre les matches de qualification et les différents championnats, tout s'est passé comme prévu. Tous nos joueurs se sont dépassés à l'entraînement. Si nous avons pu assurer notre qualification avant l'heure, c'est avant tout parce qu'ils ont tous pris très au sérieux chaque affiche. Je remercie du fond du cœur mes joueurs, ainsi que la Fédération, sans oublier tous les gens qui nous ont soutenus. Je peux leur garantir que nous serons encore meilleurs pour la suite de la compétition".

Une promesse audacieuse, mais que le capitaine Bashar Bani Yaseen est bien décidé à tenir. "Nous venons de prouver que nous méritons notre place dans la cour des grands", affirme le défenseur d'Al-Wahdat, confirmant les propos de son sélectionneur. "Désormais, l'Asie toute entière sait que notre belle performance lors de la dernière Coupe d'Asie des Nations de l'AFC au Qatar n'était pas un coup de chance."

Leçon retenue
Même sentiment pour le dernier rempart Amer Sabbah : "Nous nous sommes fixé comme principal objectif d'atteindre le dernier tour, afin de disputer un des billets pour le Brésil. Aujourd'hui, nous y sommes !", savoure-t-il, avant de se laisser aller à un défi pour ses futurs adversaires. "Je suis prêt à faire face à n'importe quel attaquant, j'adore les défis et j'espère bien être à la hauteur !"

Peut-être motivés par ces paroles, et par le besoin d'une victoire pour continuer leur route dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, les Irakiens n'ont pas laissé la portier jordanien savourer sa joie bien longtemps. Malgré l'ouverture du score jordanienne, les visiteurs ont retourné la situation après le repos pour finalement l'emporter 3:1. Cette défaite a quelque peu troublé la fête, mais elle pourrait se révéler utile pour le tour suivant. "Ce n'est jamais agréable de perdre, mais c'est une leçon qui tombe à point nommé", estime Hamad, avant de positiver, malgré le statut d'outsider de sa formation. "Mais il faut toujours aller de l'avant. Les qualifications ont montré que personne n'est à l'abri d'une mauvaise surprise. C'est bien beau d'avoir un palmarès, encore faut-il en être digne sur le terrain."

Celui de la Jordanie, lui, n'est pas encore bien fourni, mais une qualification historique pour la Coupe du Monde de la FIFA serait une bien belle première ligne.

Fifa.com (23/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 27 Nov - 10:08

Les Jaguars roulent au super



"Nous venons des quatre coins de la planète", s’enthousiasme le capitaine Leon Cort lorsqu'il évoque la sélection nationale dont il est l’heureux capitaine depuis quelques mois. "D’Angleterre, du Canada, du Suriname, des États-Unis, de Trinité, d’Antigua, de Porto Rico !" Le Guyana souffre d’une émigration endémique, la minuscule population de ce pays en voie de développement se réduisant un peu plus chaque année. Cela n’a pas empêché les fils et petits-fils d'émigrants de rentrer au pays pour le plus grand bonheur de la sélection nationale.

Six membres de l’équipe évoluent dans les différentes divisions du football britannique. "Nous apportons l'expérience et le sens de l’organisation que nous avons acquis en Premier League ou dans les divisions inférieures anglaises", précise Ricky Shakes, le jeune ailier d’Ebbsfleet United. Pour sa part, le capitaine Cort, 32 ans, a été prêté par Burnley à Charlton Athletic tandis que son frère aîné, Carl, a porté les couleurs de Wimbledon et de Newcastle par le passé.

Creuset d’influences
Si certains joueurs sont natifs du Guyana, beaucoup d’autres ont vu le jour au Canada, aux États-Unis, en Angleterre ou dans quelque port des Caraïbes. "C’est un vrai cocktail footballistique", analyse Ricky Shakes, natif de Brixton et auteur de deux buts à ce jour en qualifications. Et d’ajouter : "Il semblerait que le mélange ait bien pris."

Une autre influence étrangère guide la petite nation dépourvue de pedigree international. "C’est un homme très organisé", assure le jeune attaquant dès qu'on lui parle du sélectionneur Jamaal Shabazz. "Il arrive avec ses schémas de jeu et nous nous y plions." Pour sa part, le capitaine ne cache pas la grande responsabilité du sélectionneur dans le succès de son équipe. "Il nous a apporté une vraie discipline, une éthique européenne." Le technicien renchérit : "Nous n’avons peut-être pas le talent de certains ténors de la région mais nous croyons en nos capacités et travaillons dur pour être aussi disciplinés que possible."

Ancienne colonie britannique, le Guyana est un petit territoire envahi par une jungle inextricable à la pointe nord-est de l’Amérique du Sud. En raison de sa taille modeste et de ses liens historiques avec les Caraïbes, le pays est rattaché à la Zone CONCACAF. "Les racines footballistiques du Guyana se trouvent quelque part entre l’Amérique du Sud et les Caraïbes", rappelle Jamaal Shabaaz, qui aura le redoutable honneur de défier le Mexique et le Costa Rica à l’occasion du troisième tour des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014.

Une qualification acquise de haute lutte
Les vols directs pour la capitale Georgetown sont rares, ce qui rend la circulation d’un lieu à un autre du pays très difficile. "Il est toujours compliqué de donner forme à une sélection nationale, de créer une connivence entre les joueurs sur le terrain", confie Leon Cort à FIFA.com. "Ici, avec tous les trajets et les camarades qui viennent de loin, sans oublier la chaleur locale, nous n’avons pas eu la tâche facile."

Ces derniers mois, le Guyana a défrayé la chronique en décrochant son billet pour le troisième tour, après avoir remporté quatre rencontres sur six. Le match face à Trinité-et-Tobago a constitué le point d’orgue de cette campagne. "Tout le monde pensait que les Trinitéens termineraient premiers dans un fauteuil", commente le capitaine. Trinité-et-Tobago, emmené par sa star Kenwyne Jones, figurait dans un groupe jugé facile, comprenant les Bermudes et la Barbade. "Beaucoup pensaient que nous étions là pour faire le compte", ajoute le Londonien de naissance.

À l’issue d’un succès 2:1, le Guyana a pourtant emporté la mise et éliminé Trinité-et-Tobago dans un National Cricket Stadium plein comme un œuf. Cort et Shakes ont inscrit les deux buts de la qualification. "Nous connaissions les enjeux et nous étions à domicile", glisse Ricky Shakes, qui disputait comme Leon Cort sa première partie à Georgetown. "Il suffisait de gagner pour se qualifier. L’entraineur adverse a choisi de jouer avec un seul attaquant car il visait le match nul. Devant cette invitation, nous ne nous sommes pas fait prier pour les bombarder."

Grands rendez-vous
Au coup de sifflet final, le stade a chaviré de bonheur. "Il y avait une ambiance incroyable", se rappelle le jeune Shakes. "Même avant le début du match, on sentait une électricité folle dans l’air. Quand l’arbitre a sifflé la fin de la rencontre, c’est devenu du délire", renchérit Leon Cort, qui n’a pu résister à l’appel du pays. "Gagner ce soir-là signifiait vraiment quelque chose."

Le rêve du Guyana se poursuit donc. Grâce à leur récents exploits, les Golden Jaguars ont gagné le droit de disputer le Tour 3 face au Mexique, tenant de la Gold Cup de la CONCACAF, au Costa Rica, qui a déjà participé à trois phases finales de l'épreuve suprême, et au Salvador, vainqueur de ses six premiers matches qualificatifs.

"Nous allons rencontrer quelques-uns des meilleurs joueurs du monde, comme Chicharito au stade Aztèque. Sans oublier le Costa Rica, qui vient de tenir en échec les champions du monde espagnols en amical", raconte le fer de lance d’Ebbsfleet United, avant de laisser son placide capitaine juger ce défi réputé impossible : "Si nous pensons que nous n’avons aucune chance de gagner, autant rester à la maison. Nous sommes une petite nation mais nous avons foi en nous."

Fifa.com (24/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 27 Nov - 10:39

Brandts : "Le Rwanda progresse vite"



Finaliste de la Coupe du Monde de la FIFA™ en 1978, Ernie Brandts entraîne aujourd’hui au Rwanda, où il a mené l’APR FC au titre la saison dernière. Il entame aujourd’hui une nouvelle campagne avec le club de Kigali. Star du PSV Eindhoven, l’ancien international néerlandais est le seul joueur à avoir marqué pour et contre son camp lors d’un même match de l’épreuve suprême, en 1978. Après avoir trompé son propre gardien à la 18ème minute de la rencontre du deuxième tour contre l’Italie, il a égalisé pour les Oranje à la 50ème minute.

Les Néerlandais ont battu la Squadra et se sont qualifiés pour la finale, où Brandts a affronté les Argentins chez eux avant de s’engager dans une carrière d’entraîneur au plus haut niveau dans son pays, au NAC Breda. Depuis, il a été amené à exercer en Iran et, aujourd’hui, en Afrique centrale. FIFA.com l’a interrogé sur son travail au Rwanda, ses ambitions et son point de vue sur l’équipe des Pays-Bas.


Cela fait maintenant un an que vous êtes au Rwanda. Comment vivez-vous cette expérience ?
C’est agréable de travailler ici. Il fait beau, les conditions sont bonnes et j’entraîne le plus grand club du Rwanda. Au début, j’étais venu pour me faire une idée, pendant cinq jours. On m’a montré tous les coins de Kigali. J’ai rencontré beaucoup de gens intéressés par le football, j’ai vu beaucoup de jeunes joueurs et ils m’ont demandé de les aider à développer le football dans le pays. C’était à mes yeux une bonne raison pour aller là-bas. La décision n’a pas été difficile à prendre. Comme ils m’ont demandé de faire progresser le niveau footballistique, mon premier travail a consisté à améliorer la technique individuelle et l’organisation collective des joueurs. L’an dernier, nous avons remporté trois trophées. Ça a été une très bonne année pour moi.

Le Rwanda possède-t-il le potentiel pour devenir une grande nation du football africain ?
Je crois qu’il peut aller jusque-là. En 1994, le pays a vécu ce génocide et ensuite, il a décidé de consacrer toute son énergie à la reconstruction .Le football en faisait partie. Si je reviens sur les 12 mois qui ont passé depuis que je suis arrivé ici, je constate déjà beaucoup de progrès. Le football progresse, mais on ne peut pas dire que dans un ou deux ans, le Rwanda sera au sommet. Cela prendra plus de temps. Mais il y aura des progrès, j’en suis convaincu

Le Rwanda reste un petit pays en termes de population et, donc, de ressources. Des nations avec un tel profil sont-elles condamnées à plafonner au bout d’un moment ?
C’est vrai que le vivier de joueurs est limité. Mais regardez les Pays-Bas, qui n’ont que 16 millions d’habitants et sont pourtant numéro deux au classement FIFA. Les Néerlandais ont prouvé qu’il faut commencer le travail dès le plus jeune âge et c’est ce que nous essayons de faire ici aujourd’hui. Nous commençons avec les gamins quand ils ont six ou sept ans. Au Rwanda, il faut travailler sur la technique des joueurs dès le plus jeune âge, dès qu’ils commencent à jouer. Les Pays-Bas sont un très bon exemple dans ce domaine.

L’an prochain, l’APR FC disputera la Ligue des champions de la CAF. Quels seront vos objectifs dans cette compétition en 2012 ?
Nous avons beaucoup de joueurs étrangers maintenant, trois Brésiliens, quelques Burundais. Nous allons essayer de faire mieux que l’an dernier dans cette Ligue des champions. La compétition débute en février donc nous voulons sortir du Rwanda pour disputer des matches amicaux, peut-être en Algérie et au Maroc. Cela va nous familiariser avec un niveau supérieur. Je crois que nous avons les moyens d’atteindre les quarts de finale. Mais dans ce genre de compétitions, il faut évoluer à son meilleur niveau le jour J.

Auriez-vous du mal à retourner travailler dans le football néerlandais, où les choses sont peut-être plus lisses que dans ce nouvel environnement ?
Non pas vraiment. Quant on est entraîneur de football, il faut être prêt à tout. Quand les résultats sont là, on reçoit des sollicitations de pratiquement partout. Mais dans le cas inverse, il faut quitter le club. C’est le football. Je ne sais pas de quoi mon avenir sera fait et où je serai dans les années qui viennent, mais ce n’est pas un problème.

Qu’est-ce qui a été le plus douloureux pour vous ? Voir Rob Rensenbrink heurter le poteau à la dernière minute de la finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1978™ ou bien Arjen Robben passer à un cheveu d’inscrire un but décisif en finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™ ?
Je crois que c’est 1978 car nous étions passés extrêmement près de la victoire et car je faisais partie de l’équipe. Quand on est dans l’équipe, on y consacre tout son cœur. J’avais 21 ans à l’époque. Vous pouvez imaginer à quel point c’est horrible de passer aussi près du titre de champion du monde à l’âge de 21 ans. J’aurais aimé qu’Arjen Robben mette cette occasion, mais il faut croire que le football est ainsi fait. La vie ne s’arrête pas là.

Quelle est la meilleure équipe des Pays-Bas de tous les temps ? Celle de 1974, de 1978 ou de 2010 ?
Difficile à dire. L’équipe de 1974 avec Cruyff, Krol et Neeskens était très forte, mais la dernière aussi, avec Sneijder, Van Persie et Van der Vaart. C’est difficile de comparer car le football est devenu plus physique, plus technique, plus rapide. Les espaces sont très réduits. Mais je dirais que la meilleure équipe, c’était probablement quand Cruyff jouait.

Quatre joueurs alignés en finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1978™ ont entraîné en Afrique : vous-même, Arie Haan (Cameroun), Johan Neeskens (aujourd’hui en Afrique du Sud) et Ruud Krol (Égypte et Afrique du Sud). Voyez-vous une explication à cela ?
C’est la vie ! Nous ne nous sommes jamais projetés aussi loin. En 1978, nous ne pensions pas à ça. Nous n’avions jamais parlé de l’Afrique à l’époque. Mais quel continent magnifique ! Je suis très heureux d’être ici aujourd’hui pour apporter ma contribution au football.

Fifa.com (25/11/2011)
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 40 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum