Eliminatoires Coupe du monde 2014

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 15:58

Afrique, Groupe H : L’Algérie à l’heure de la confirmation



Longtemps exclue du gotha footballistique après deux participations à l’épreuve reine dans les années 1980, l’Algérie a redoré son blason en se qualifiant avec brio pour l’édition 2010. Sous la houlette de Vahid Halilhodzic, les Fennecs tenteront de poursuivre sur leur lancée dans un Groupe H qui semble à leur portée.

L’Algérie trouvera sur sa route le Mali et le Bénin, ainsi que le vainqueur du duel Erythrée - Rwanda. Victorieux des Aigles en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2010, les Fennecs mènent d’une courte tête au registre des confrontations mutuelles avec sept succès, six revers et un nul contre l’équipe qui apparaît comme son principal adversaire dans cette poule.

Les favoris
Le terne 0:0 face à l’Angleterre restera comme le meilleur résultat de l’Algérie en Afrique du Sud. Voilà qui devrait piquer les Fennecs dans leur orgueil, eux qui ont démontré qu’ils ne craignaient personne en Afrique. Ils ont en effet battu l’Égypte deux fois en trois matches pour arracher leur ticket mondialiste et ont surclassé la Côte d’Ivoire en phase de groupes de la CAN 2010. Mais l’Algérie est également capable du pire, comme perdre contre le Malawi, le Gabon, la République centrafricaine et le Maroc au cours des 18 derniers mois.

Les outsiders
Trois fois demi-finaliste de la CAN entre 1994 et 2004, le Mali a généré de grands espoirs chez ses fans au tournant du troisième millénaire. Mais les Aigles n’ont pas su combler ces attentes, malgré l’éclosion de plusieurs individualités marquantes. Ils espèrent donc reprendre leur envol pour offrir à leur pays sa toute première qualification à l'épreuve phare.
De leur côté, lentement mais sûrement, les Écureuils du Bénin sèment les graines du succès futur mais n’ont encore jamais sérieusement menacé les grands fauves de la CAF. Les deux joueurs à suivre sont l’attaquant Razak Omotoyossi et le milieu Stéphane Sessegnon, véritable détonateur dans l’entrejeu.

Les stars à suivre
Nadir Belhadj, Abdelkader Ghezzal, Rafik Halliche, Karim Matmour (ALG), Razak Omotoyossi, Stephane Sessegnon (BEN), Seydou Keita, Modibo Maiga, Mohamed Sissoko (MLI)

Le match clé
L’Algérie et le Mali n’ont jamais croisé le fer en qualifications mondialistes, mais il y a fort à parier que la première place du groupe se jouera entre ces deux équipes. Étant donnée la solidité des deux protagonistes à domicile, la sélection qui parviendra à tenir l’autre en échec à l’extérieur aura fait un grand pas vers son objectif, à moins qu’un faux pas contre le Bénin fasse pencher la balance.

Dans le rétro
Bénin 1:1 Mali, 6 septembre 2009, Cotonou
Le Mali et le Bénin étaient longtemps restés au contact du Ghana au dernier tour préliminaire pour l’édition 2010. Les Aigles auraient même pu prolonger leur étreinte jusqu’à la dernière journée sans un but du Béninois Mohamed Aoudou à la 87ème minute.

La stat
0, comme le nombre de rencontres qualificatives mondialistes du Mali qui se sont terminées sur le score de 0:0, le tout en 26 matches.

Le saviez-vous ?
Le Bénin détient la plus longue série de défaites dans l’histoire des préliminaires africaines avec neuf revers de rang, dans les années 1970 et 1980.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 15:59

Afrique, Groupe D : Le Ghana entre deux feux



Le Ghana, qui s’est hissé ces dernières années parmi les cadors de la CAF, devra justifier son statut dans l’un des groupes les plus relevés de la compétition préliminaire africaine. Le Groupe D abrite effectivement deux redoutables épouvantails avec la Zambie et le Soudan.

Les Black Stars retrouvent ainsi les Soudanais, qu’ils côtoient déjà dans le cadre des qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations 2012. Les Faucons du désert ont tenu les Ghanéens en échec 0:0 à Kumasi en octobre dernier et les deux équipes sont au coude à coude avec dix points au bout de quatre journées. Mais les hommes de Milovan Rajevac devront se méfier encore davantage de la Zambie, première de son groupe en vue de la CAN, qui a déjà échoué plusieurs fois aux portes de la grand-messe du ballon rond.

Les favoris
Le bilan de ces dernières années plaide largement en faveur du Ghana. Présents lors des deux dernières éditions de l’épreuve reine, les Black Stars sont allés plus loin dans la compétition que n’importe quelle autre équipe africaine. Ils ont également atteint la finale de la CAN en 2010, s’inclinant face à l’Égypte en prolongation, après avoir terminé troisièmes en 2008. N’oublions pas non plus que le Ghana a été sacré champion du monde U-20 en 2009.

Les outsiders
Deux fois finalistes de la Coupe d'Afrique des Nations, les Chipolopolo de la Zambie représentent une menace constante à l’échelle continentale mais n’ont jamais réussi à franchir le cap des qualifications mondialistes. Devancée par l’Algérie et l’Égypte lors des préliminaires pour la dernière édition de l’épreuve reine, la Zambie ne s’est inclinée qu’aux tirs au but face au Nigeria en quarts de finale de la CAF 2010.
S'agissant du Soudan, Il fut un temps où le pays faisait partie des places fortes du football africain, en témoigne son titre de champion continental en 1970. Après une longue éclipse, les Faucons du désert ont renoué avec la phase finale de la CAN en 2008 au Ghana pour en revenir avec trois défaites en autant de rencontres. Qu’à cela ne tienne, le Soudan poursuit sa convalescence en s’appuyant sur un championnat national de très bonne tenue. Malheur à qui le sous-estimera.

Les stars à suivre
Michael Essien, Asamoah Gyan, Kevin-Prince Boateng (GHA), Haitham Mostafa (SUD), Isaac Chansa, Given Singuluma (ZAM)

Le match clé
Si le Soudan apparaît comme un trouble-fête de premier ordre, l’issue de cette section devrait dépendre des confrontations entre le Ghana et la Zambie. Traditionnellement tournées vers l’offensive, ces deux sélections ne se sont jamais croisées en qualifications mondialistes. Le Ghana mène les débats avec quatre succès en six face-à-face avec les Chipolopolo.

Dans le rétro
Ghana 2:0 Soudan, 6 septembre 2009, Accra
Vainqueur de ses trois premiers matches du dernier tour qualificatif pour Afrique du Sud 2010, le Ghana composta son ticket à deux journées du terme en disposant du Soudan, avec des réalisations signées Sulley Muntari et Michael Essien.

La stat
2, comme le nombre de buts qui manquent aux Black Stars pour atteindre le cap des 100 réalisations lors des qualifications mondialistes.

Le saviez-vous ?
La Zambie et le Soudan se sont affrontés à 15 reprises, avec un bilan de sept victoires zambiennes, cinq succès soudanais et trois matches nuls. Lors du marathon préliminaire de l’édition 1998, les Faucons du désert l’avaient emporté 2:0 à domicile avant de sombrer sur le score de 0:3 au Ghana, qui s’était qualifié du même coup pour le deuxième tour.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Aoû - 16:00

Afrique, Groupe A : Les Bafana et les jeunes loups



Confronté au grand voisin sud-africain dans le Groupe A des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014 ™, le Botswana pourrait bien s'affirmer comme l'une des nations émergentes du football mondial. Véritable révélation de ces douze derniers mois, les Zèbres auront néanmoins fort à faire pour confirmer leur tout nouveau statut. Dans ce groupe figure également la République centrafricaine, récemment entrée dans le Top 100 du Classement mondial FIFA/Coca-Cola. Avec près de cent places gagnées, les Centrafricains pointent désormais au 89ème rang de la hiérarchie mondiale.

L’Éthiopie et la Somalie se disputeront la dernière place du groupe au Tour 1. A noter que la capitale somalienne Mogadiscio n’a pas accueilli la moindre rencontre internationale depuis 1986. Au cours des trois dernières campagnes qualificatives pour l'épreuve suprême, la Somalie a toujours évolué loin de ses bases, disputant parfois même les manches aller et retour sur le terrain de ses adversaires. Une situation qui pourrait se répéter au mois de novembre prochain, compte tenu du contexte actuel dans la région. Pour leur part, les Walya Antelopes tentent de se qualifier pour la phase finale du grand rendez-vous mondial depuis 1958, sans succès. Leur récent match contre le Nigeria a cependant laissé entrevoir un potentiel intéressant.

Les favoris
Grand favori de ce groupe, l’Afrique du Sud peut remercier le hasard, qui ne l’avait pourtant guère épargnée ces derniers temps. Opposés au Nigeria lors de leur dernière campagne qualificative mondiale, les Bafana Bafana ont hérité de l’Égypte, championne d’Afrique en titre, à l’occasion des qualifications pour la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF 2012. La sélection sud-africaine vise une quatrième participation en vingt ans.

Les outsiders
En dépit de sa faible population, le Botswana recueille aujourd’hui les fruits d'un programme de développement et d’un travail de terrain intensifs. La nouvelle génération a réussi l’exploit de se qualifier pour la CAN 2012, une première dans l’histoire de cette jeune nation de football.
Au cours de l’année passée, l’expérimenté sélectionneur Jules Accorsi a permis à la République de Centrafrique de gagner ses galons d’outsider avec une victoire sur l’Algérie et un match nul décroché à l’extérieur face au Maroc.

Les stars à suivre
Mogogi Gabonamong, Jerome Ramatlhakwane, Dipsy Selolwane (BOT), Habib Habibou, Foxi Kethevoama (CTA), Katlego Mphela, Steven Pienaar, Thulani Serero (RSA)

Le match clé

Le derby entre le Botswana et l’Afrique du Sud s’annonce comme le match clé de ce Groupe A. Malgré la proximité entre Gaborone et Johannesburg - trois heures de voiture - les deux nations ne se sont affrontées qu’à six reprises en vingt ans. Pour l'heure, les Bafana Bafana mènent au score avec quatre victoires pour deux nuls.

Dans le rétro
République centrafricaine 0:1 Zimbabwe, 9 avril 2000, Bangui
Lors de son unique sortie à domicile dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™, la République centrafricaine a subi la loi du Zimbabwe en tour préliminaire. Après l’ouverture du score par Peter Ndlovu dès la cinquième minute de jeu, la première mi-temps s’est soldée par un carton rouge de part et d’autre.

La stat
8 - Comme le nombre de joueurs botswanais qui évoluent à l'étranger, dont sept en Premier League et deuxième division sud-africaines.

Le saviez-vous ?
L’Éthiopie et l’Afrique du Sud font partie des quatre membres fondateurs de la CAF. Pourtant, les deux nations ne se sont jamais affrontées.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:12

Afrique, Groupe F : Les Super Eagles en pole



Dans un Groupe F qui comporte le Malawi ainsi que deux équipes contraintes de disputer le premier tour, le Nigeria fait figure de grand favori. Les Super Eagles sont réputés pour la médiocrité de leurs performances face à des adversaires plus faibles, mais ils disposent d’un vivier de classe mondiale et d’un sélectionneur exigeant, en la personne de Samson Siasia. Ils devraient se hisser sans trop de problèmes au troisième tour qualificatif de la zone Afrique.

Ceci dit, le Malawi s’est bâti une réputation d’équipe coriace, capable de déjouer tous les pronostics. Dans leur groupe de qualifications pour la Coupe d'Afrique des nations de la CAN 2012, les Est-Africains tiennent la dragée haute à leurs adversaires et pourraient bien damer le pion à la Tunisie et au Togo. Par ailleurs, parmi les équipes disputant le premier tour de la phase qualificative, le Kenya semble favori face aux Seychelles, de même que la Namibie face à Djibouti.

Les favoris
Le palmarès du Nigeria, double vainqueur de la CAN, fait bien des envieux en Afrique. Pourtant, les Super Eagles semblent toujours devoir lutter pour répondre à l’immense attente qu’ils suscitent. Cette fois-ci encore, leurs supporters exigeront une qualification nette et sans bavure. La tâche reviendra au sélectionneur de maintenir son groupe sous pression dans l’optique d’une cinquième qualification sur les six dernières éditions de la Coupe du Monde de la FIFA™. On observera avec intérêt si le technicien nigérian s’appuiera uniquement sur son contingent européen ou s’il tentera d’injecter du sang neuf dans sa sélection.

Les outsiders
À ce jour, le Malawi n’a jamais atteint une phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA™ et n’ont participé qu’à deux éditions de la CAN (1984, 2010). L’an passé en Angola, les Flammes ont créé la sensation à l'occasion de leur première rencontre en balayant l’Algérie 3:0, avant de s’incliner lors des deux matches suivants. Une performance remarquée et confirmée par leur qualification pour la CAN 2012. En phase de qualifications, le Malawi est la seule équipe à ne pas avoir perdu contre le Botswana (deux nuls). En outre, il a obtenu le nul à Radès contre la Tunisie et empoché quatre points sur six possibles face au Togo, mondialiste en 2006.

Les stars à suivre
Peter Mponda, Chiukepo Msowoya (Malawi), Vincent Enyeama, Taye Taiwo, Jon Obi Mikel, Peter Odemwingie (Nigeria)

Le match-clé
Même si le Kenya et la Namibie ne sont pas à sous-estimer, la première place qualificative pour le troisième tour devrait se jouer entre le Nigeria et le Malawi. En dépit de son expérience et de sa qualité physique, la sélection malawite semble nettement inférieure au Nigeria et à son contingent international. Les deux sélections ne se sont jamais affrontées en qualifications de la Coupe du Monde de la FIFA™.

Dans le rétro
Nigeria 4:1 Malawi, 7 juin 2003, Abuja
Lors de la phase qualificative de la CAN 2004, le Nigeria a quasiment assuré sa place en phase finale grâce à ce succès. Après l’ouverture du score du Malawi, les Super Eagles ont inscrit quatre buts en l’espace d’une mi-temps par leurs stars Yakubu Aiyegbeni et Nwankwo Kanu.

La stat
151 - Comme le nombre de buts inscrits par le Nigeria en qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™, record africain partagé avec la Tunisie.

Le saviez-vous ?
Lors de chacune de ses sept dernières campagnes de qualification pour la compétition suprême, le Malawi a affronté une sélection africaine qui a décroché son billet pour la phase finale : le Cameroun (1982), le Maroc (1986), l’Égypte (1990), l’Afrique du Sud (1998 et 2002) et enfin la Côte d’Ivoire (2010). Les Flammes se sont retirées de la compétition en 1994.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:13

Amérique du nord, Groupe F : Quand Haïti rime avec favori



Intégralement caribéen, le Groupe F présente tout de même un joyeux mélange de langues, de styles de jeu et de traditions. Le grand favori devrait être Haïti, mais il convient de se méfier de la surprenante Antigua-et-Barbuda. Curaçao a lui aussi le potentiel pour déjouer les pronostics et les Îles Vierges Américaines chercheront à entrer dans l’histoire.

Le favori
Les Grenadiers d'Haïti sont, de loin, l’équipe la plus solide de ce groupe et le favori logique à la qualification. Cependant, ils ne traversent pas vraiment une période très favorable. Éliminés en première phase de la Coupe des Caraïbes 2010, ils ont dû faire une croix sur la Gold Cup de la CONCACAF. En outre, le puissant séisme qui a dévasté le pays les a contraints à disputer leurs matches à domicile à Miami (États-Unis).

Les outsiders
La plus grosse progression des dernières années, dans les Caraïbes, c’est Antigua-et-Barbuda. Les protégés de Rowan Benjamin ont surpris tout leur monde en se qualifiant pour le deuxième tour de la Coupe des Caraïbes 2010, où ils ont même décroché une superbe victoire sur le Guyana. Ils pourraient créer la surprise à condition de rester sur la même dynamique.

Les stars à suivre
Même s’il n’a pas encore réussi à briller au sein de l’équipe nationale, le jeune attaquant haïtien Jean-Marc Alexandre a réalisé d’excellentes prestations avec le Real Salt Lake, son club de Major League Soccer. Dans l’équipe d’Antigua-et-Barbuda, il faudra surveiller Mikele Leigertwood, qui a su devenir incontournable dans le onze de Reading, dans le deuxième échelon du championnat d’Angleterre.

Le match-clé
Antigua-et-Barbuda - Haïti fera sans doute figure de tournant. La logique sportive voudrait que les Haïtiens raflent la mise, mais gare aux Antiguais, qui visent de plus en plus haut. Ce double duel sera certainement décisif.

Dans le rétro

Même si ses résultats laissent un peu à désirer ces derniers temps, Curaçao n’est pas le premier venu dans la CONCACAF. Il a d’ailleurs croisé le fer à de nombreuses reprises avec Haïti, notamment lors du tour final de qualification pour Allemagne 1974, à Port-au-Prince. Mais malgré la belle résistance des Curaçaoans, la victoire est allée à l’équipe locale (3:0).

Le saviez-vous ?
C’est la première fois que les Îles Vierges Américaines parviennent à franchir le tour préliminaire dans la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes. Leur succès sur les voisins britanniques leur a permis d’entrer dans l’histoire.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:14

Europe, Groupe B : L'Italie assume son statut de favori



Quadruple championne du monde (1934, 1938, 1982 et 2006) l'Italie assume sans complexe son statut de favori du Groupe B des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014.

Trois de ses rivaux, Danemark, République tchèque et Bulgarie, ont déjà disputé au moins une phase finale, alors que l'Arménie et Malte devront se contenter du rôle d'arbitre.

Le favori
Depuis son élimination au premier tour de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010, alors qu'elle était tenante du titre, l'Italie a rapidement mis en place un vaste plan de relance et confié les clés du camion à Cesare Prandelli. L'ancien joueur de la Juventus a alors procédé à un grand brassage afin de rajeunir son équipe pratiquement dans toutes les lignes. Première de son groupe de qualification pour l'UEFA EURO 2012, avec cinq victoires et un nul en six rencontres, la Nazionale a confirmé qu'elle avait retrouvé sa place près du sommet de l'élite européenne. "Nous sommes l'Italie et, avec tout le respect que je dois aux autres équipes du groupe, notre objectif est naturellement de terminer à la première place", annonce Cesare Prandelli.

Les outsiders
Le Danemark reste une équipe solide dont les principaux joueurs évoluent dans les grands championnats européens. Mais l'équipe de l'inamovible Morten Olsen pêche essentiellement par l'absence de profondeur de banc. De son côté, la République tchèque est en plein renouvellement. Elle n'a disputé qu'une seule phase finale depuis 1994 (Allemagne 2006), et l'époque des Pavel Nedved, Karel Poborsky et consorts est bien terminée. Une nouvelle génération ambitieuse a pris le pouvoir. Ce n'est pas le cas en Bulgarie où Lothar Matthäus va devoir tout reconstruire avec des petits moyens.

Les stars à suivre
Gianluigi Buffon, comme dernier représentant de la vieille garde, le défenseur Andrea Ranocchia, les milieux Claudio Marchisio et Riccardo Montolivo et les attaquants Giuseppe Rossi et Giampaolo Pazzini pour la nouvelle vague italienne. Le milieu offensif de l'Ajax Christian Eriksen et le géant d'Arsenal Nicklas Bendtner (1m93) sont les deux pièces maîtresses du Danemark. Devant l'expérimenté Petr Cech, les solides attaquants Vaclav Kadlec et Tomas Necid symbolisent le renouveau de la République tchèque. Enfin, en raison du refus de Dimitar Berbatov de revenir en sélection, Lothar Matthäus devra se contenter de Martin et Stilian Petrov.

Le match-clé
Les confrontations directes entre l'Italie, la République tchèque et le Danemark seront décisives. Attention aux déplacements des favoris en Bulgarie, qui faute de moyens pour lutter pour la qualification, pourrait avoir la capacité de jouer les trouble-fêtes.

Dans le rétro
Le 10 juin 1934, à Rome, la finale de la deuxième édition de la Coupe du Monde de la FIFA mettait aux prises l'Italie et la Tchècoslovaquie. La Squadra Azzurra s'imposait, non sans difficulté, 2:1 après prolongation, avec des buts de Raimundo Orsi et Angelo Schiavio, alors que Antonín Puc avait ouvert le score a 14 minutes de la fin.

La stat
3 - L'Italie présente un bilan favorable contre les trois principaux rivaux de son groupe. C'est le cas pour le Danemark, avec 7 victoires, 1 nul et 3 défaites, pour la Bulgarie avec 8 victoires, 5 nuls et 2 défaites ainsi que pour la République tchèque (y compris les matches avec l'ex-Tchécoslovaquie) avec 9 victoires, 9 nuls et 8 défaites.

Le saviez-vous ?
L'Italie vise une 18ème participation à la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA, alors que le Brésil est assuré de rester la seule équipe à avoir disputé les 20 éditions.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:15

Amérique du nord, Groupe C : Le Panama veut confirmer



Rapidement écarté des préliminaires de l'édition 2010 de l'épreuve suprême organisée en Afrique du Sud, le Panama entend bien se rattraper cette année. Aucune des formations versées dans le Groupe C du Tour 2 de des qualifications de la CONCACAF n'a jamais validé son billet pour la phase finale. Cela n'empêche pas les Canaleros de faire figure de favoris, même si le Nicaragua, la Dominique et les Bahamas nourrissent eux aussi de sérieuses ambitions.

Les favoris
Du côté du Panama, personne n'a oublié la douloureuse élimination dès le deuxième tour des qualifications d'Afrique du Sud 2010, survenue aux mains du Salvador. Toutefois, le Panama a retrouvé le sourire depuis l'arrivée aux commandes de Julio Dely Valdes. Demi-finalistes de la récente Gold Cup de la CONCACAF, les Centraméricains se sont payé le luxe de battre les États-Unis.

Les outsiders
La petite nation caribéenne de la Dominique compte bien profiter de ces préliminaires pour se faire un nom au niveau régional. Les insulaires participent aux qualifications de la Coupe du Monde de la FIFA™ depuis l'édition 1998. Si l'équipe nationale n'a encore jamais franchi le premier obstacle, sa victoire contre les Bahamas sur la route d'Allemagne 2006 est de bon augure pour la suite. La Dominique dispose aujourd'hui d'un groupe jeune et talentueux, bien décidé à effacer son échec face à la Barbade en 2008.

Les stars à suivre
La panamania a fait rage pendant une bonne partie de la dernière Gold Cup de la CONCACAF. Bien entendu, les exploits devant le but de Luis Tejada ne sont pas étrangers à cette vague de popularité. Le vétéran s'est notamment illustré en marquant dans les dernières minutes du quart de finale opposant son équipe au Salvador. Plus généralement, son association avec Blas Perez en pointe s'est révélée très heureuse.

Le match-clé
La rencontre Bahamas-Dominique fera figure d'affiche du Groupe C. Les deux équipes se sont affrontées pour la dernière fois lors des qualifications pour Allemagne 2006. La Dominique a signé l'une de ses deux victoires dans la compétition préliminaire au match retour, après avoir obtenu le nul à l'issue de la première manche. Cette affiche mettra aux prises deux sélections de force égale, désireuses de consolider leur réputation au niveau régional.

Dans le rétro
Les supporters panaméens rêvent de revivre la même épopée qu'en 2006, au terme de laquelle les Canaleros étaient passés tout près d'une qualification historique. Invité surprise du tour final, le Panama n'avait cependant récolté que deux points, arrachés au Guatemala et au Mexique. Malgré cet échec, l'aventure a fait vibrer tout un pays.

Le saviez-vous ?
Le sélectionneur panaméen Julio Dely Valdes a un frère jumeau, Jorge, qui dirige la sélection U-17. Les deux hommes ont connu les honneurs de la sélection. Toutefois, Julio peut se targuer d'une carrière plus remplie, qui l'a conduit à porter les couleurs du Paris Saint-Germain, de Malaga et de Cagliari.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:18

Afrique, Groupe C : Jamais deux sans trois ?



Grande puissance de longue date du football africain, la Côte d'Ivoire a pourtant dû attendre la Coupe du Monde de la FIFA 2006™ pour monter sur le ring mondial. Également présente à Afrique du Sud 2010, elle vise aujourd'hui la passe de trois.

Forts de quatre victoires en autant de matches, les Éléphants ont été la deuxième équipe qualifiée sur le terrain pour la Coupe d'Afrique des Nations 2012. Il semble donc, du moins sur le papier, que seul le Maroc ait les moyens de leur mettre des bâtons dans les roues.

Les favoris
S'il est une poule où un favori fait l'unanimité, c'est bien le Groupe C, qui mettra aux prises la Côte d'Ivoire, le Maroc, la Gambie et le vainqueur du match Tchad - Tanzanie. Aucune équipe ne paraît en effet capable de faire obstacle à la formation ivoirienne, leader du classement africain et composée presque entièrement de pensionnaires de grands clubs européens.

Les outsiders
Le Maroc détient le record continental du nombre de matches de qualification mondialiste (98) et il sera la première sélection africaine à franchir la barre des 100 lors de la campagne à venir. Sous la houlette de leur entraîneur belge Eric Gerets, les Lions de l'Atlas s'emploieront à retrouver la scène mondiale, dont ils ont disparu depuis 1998.
Plusieurs Scorpions évoluant en Scandinavie et aux États-Unis, la Gambie pourrait, de son côté, signer quelques coups d'éclat. Cela dit, il faudrait sans doute un miracle pour voir le centième pays du classement mondial accéder au tour suivant.

Les stars à suivre

Didier Drogba, Gervinho, Salomon Kalou, Kolo Touré, Yaya Touré (CIV), Momodou Ceesay (GAM), Marouane Chamakh, Adel Taarabt, Youssouf Hadji (MAR)

Le match-clé
Premier pays à remporter la compétition préliminaire africaine inaugurée à l'occasion de l'édition 1970, puis à s'adjuger un groupe et à franchir le premier tour (Mexique 1986), le Maroc incarne d'une certaine façon le passé de l'Afrique en Coupe du Monde de la FIFA™. Depuis lors, il s'est fait discret, tandis que la flamboyante Côte d'Ivoire s'est emparée du présent.

Dans le rétro
Côte d'Ivoire 2:0 Maroc, 4 juin 1995, Abidjan
Vainqueurs de la Côte d'Ivoire à l'aller, les Lions de l'Atlas n'avaient besoin que d'un nul à l'extérieur pour s'ouvrir les portes de l'édition sud-africaine de la CAN. Ce sont pourtant les Éléphants qui arracheront la qualification sous les yeux de 45 000 spectateurs, à la faveur de deux buts inscrits en première et deuxième période.

La stat
13 - comme le nombre d'années écoulées depuis la dernière apparition du Maroc en Coupe du Monde de la FIFA™ (France 1998).

Le saviez-vous ?
Sous la conduite du sélectionneur belge Paul Put, toujours à la tête des Scorpions, la Gambie a tenu le Sénégal en échec à deux reprises pendant les qualifications pour Afrique du Sud 2010. Elle a du coup entraîné l'élimination du quart de finaliste 2002 dès le premier tour.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:19

Europe, Groupe F : Comme on se retrouve !



Même en football, l'histoire est un éternel recommencement. Le Portugal et la Russie, déjà à la lutte dans le même groupe de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006, se retrouvent en effet dans la position de favoris du Groupe F, pour les qualifications pour Brésil 2014™.

Derrière, Israël fera office de premier outsider, alors que l'Irlande du Nord sera une nouvelle fois le trouble-fête de service. En revanche, l'Azerbaïdjan et le Luxembourg devront miser avant tout sur un exploit à domicile.

Les favoris
Le Portugal a une revanche à prendre. Lassé de vivre sur l'exploit de 1966 (troisième), il pensait être revenu chez les grands en finissant quatrième en 2006. En 2010, pour sa cinquième phase finale, il assurait sa qualification pour les huitièmes en tenant le Brésil en échec (0:0) avant de s'incliner avec les honneurs face au futur vainqueur (0:1) dans le derby de la péninsule ibérique. Depuis, l'équipe a encore muri sous la houlette de Paulo Bento.

De son côté, la Russie n'a pas encore digéré son échec dans les barrages pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 en s'inclinant au bénéfice du but marqué à l'extérieur face à la Slovénie (2:1, 0:1). Guus Hiddink y a laissé beaucoup de regrets, et son remplaçant Dick Advocaat n'a pas encore trouvé la solution, même si cette formation encore jeune possède un énorme potentiel.

Les outsiders
Israël a échoué de peu dans les qualifications pour Afrique du Sud 2010 en laissant filer des points faciles contre des formations largement a sa portée. Arrivée en 2010, Luis Fernandez a donné un nouveau style à l'équipe qui fait pratiquement jeu égal avec la Grèce et la Croatie dans les qualifications pour l'UEFA EURO 2012. L'Irlande du Nord, pour sa part, court depuis 24 ans après un sésame pour partciper à l'épreuve reine. Toujours difficile à manœuvrer, cette équipe est capable des plus grands exploits comme lors des éliminatoires 2006 ou elle avait battu l'Angleterre 1:0.

Les stars à suivre
Cristiano Ronaldo et Nani en attaque, Ricardo Quaresma au milieu, Ricardo Carvalho et Pepe en défense seront les principaux atouts du Portugal. Igor Akinfeev dans les buts, Alexander Anyukov en défense, Yuri Zhirkov au milieu, et les attaquants Roman Pavlyuchenko et le capitaine Andreï Arshavin constituent l'ossature de la Russie. Le capitaine Yossi Benayoun est la plaque tournante d'Israël, alors que David Healy a le don de marquer les buts décisifs pour l'Irlande du Nord.

Le match-clé
Outre les deux chocs directs entre le Portugal et la Russie, les déplacements de ces deux équipes en Israël et en Irlande du Nord constitueront les moments-clés pour décrocher la première place du groupe.

Dans le rétro
Le 28 juillet 1966 à Londres, le Portugal prenait la troisième place de la Coupe du Monde de la FIFA en battant l'URSS 2:1, avec des buts d'Eusebio et Jose Torres contre un seul d'Eduard Malofeev. Pourtant, dans les buts russes, l'Araignée noire Lev Yachine avait longtemps retardé l'échéance.

La stat
7 - Soit le nombre de buts inscrits par le Portugal contre la Russie lors du match aller des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 2006 (7:1, 0:0).

Le saviez-vous ?
Dick Advocaat marche sur les brisées de "l'entraîneur voyageur", Bora Milutinovic. En effet, le nouvel entraîneur de la Russie en est à sa cinquième équipe nationale après les Pays-Bas, les Emirats Arabes Unis, la République de Corée, et la Belgique.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:20

Afrique, Groupe I : Les Lions en prédateurs



Le Cameroun et la Libye ne connaissent pas encore l'identité de leurs deux autres adversaires dans le groupe. Présent à la phase finale de l'édition 2006, le Togo partira légèrement favori face à la Guinée-Bissau pour accéder au Tour 2, tandis que la RD Congo devrait prendre le meilleur sur le Swaziland. S'ils passent le premier filtre, les Léopards auront les moyens de causer des tracas à n'importe qui.

La situation est très incertaine en Libye, où la pratique du football est grandement perturbée par les conflits internes qui secouent le pays. Par conséquent, l'équipe nationale pourrait bien être contrainte de disputer ses matches à domicile sur terrains neutres. Ce handicap ne fera que compliquer une mission déjà ardue du fait de la présence du Cameroun dans le groupe. Les Lions indomptables font donc figure de grands favoris pour accéder au prochain tour.

Les favoris
Même s'il rencontre d'étonnantes difficultés dans les qualifications pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations sous la houlette de l'Espagnol Javier Clemente, le Cameroun reste l'équipe à battre dans ce groupe. Compte tenu de leur vécu en Coupe du Monde de la FIFA™, sans équivalent sur le continent africain, et de leur kyrielle de joueurs de premier plan, les Lions indomptables devront surtout se méfier d'eux-mêmes dans ce groupe. Toutefois, ils devront toutefois se souvenir du camouflet des qualifications pour l'édition 2006, où leur échec leur avait fait manquer l'épreuve suprême pour la première fois depuis 1986.

Les outsiders
Le football pourrait apporter une bouffée d'air frais à à une Libye, déchirée par les conflits. Seule nation nord-africaine à n'avoir jamais atteint la phase finale de la compétition reine, la Libye montre tout de même de belles choses en qualifications pour la Coupe d'Afrique des Nations de la CAN 2012, où elle occupe la deuxième place de son groupe derrière la Zambie.

Les stars à suivre
Benoît Assou-Ekotto, Samuel Eto'o, Idriss Carlos Kameni, Alex Song (CMR), Lomana LuaLua, Shabani Nonda (COD), Djamal Mohamed (LBY), Serge Gakpé (TOG)

Le match-clé
En cinq confrontations face au Cameroun, la Libye ne s'est encore jamais imposée. Elle devra certainement remédier à cela si elle veut s'extirper de ce premier tour. Quatre de ces cinq rencontres ont eu pour cadre les qualifications mondialistes et les Lions indomptables en ont remporté trois.

Dans le rétro
RD Congo - Cameroun, 1:0, 20 février 1998, Bobo Dioulasso
En quart de finale de la Coupe d'Afrique des Nations au Burkina Faso, la RD Congo croise le fer avec le Cameroun, qui fait partie des favoris pour le titre. En première période, Jerry Tondelua donne l'avantage aux outsiders. Bien que réduits à neuf en seconde période, les Léopards tiennent bon et décrochent un succès historique.

La stat
6 - Comme le nombre de participations du Cameroun à la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA™. Aucun pays africain ne peut se targuer d'une telle assiduité. Le Maroc, le Nigeria et la Tunisie comptent quatre qualifications à leur actif.

Le saviez-vous ?
Le Cameroun reste sur 33 matches consécutifs sans défaite à domicile dans le cadre des qualifications mondialistes. Il a enregistré 27 victoires et six nuls. Toutefois, l'un de ces scores de parité a coûté très cher aux Lions indomptables. En 2005 contre l'Égypte, le penalty manqué de Pierre Womé à la 95ème minute a eu des conséquences dramatiques puisqu'il a privé le Cameroun d'Allemagne 2006 au profit de la Côte d'Ivoire.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:26

Le Guatemala pour une première



Le Guatemala devra prendre ses responsabilités dans le Groupe E du deuxième tour des qualifications de la zone CONCACAF s'il souhaite faire un pas décisif vers sa première participation à une phase finale de Coupe du Monde de la FIFA. Les Chapines seront aux prises avec leur voisins centraméricains de Belize et les outsiders caribéens de Saint-Vincent-et-les-Grenadines et de la Grenade.

Les favoris
Aucun doute sur l'identité du favori de ce groupe : le Guatemala fera tout pour effacer son échec en qualifications pour l'édition 2010, où il n’avait pas réussi à atteindre le troisième et dernier tour. Pour se donner des raisons d'espérer, le sélectionneur Ever Hugo peut évoquer le récent quart de finale disputé aux États-Unis par son équipe lors de la Gold Cup CONCACAF. Emmené par Carlos Ruiz, son buteur expérimenté, le Guatemala ne s'est avoué vaincu qu'au terme d’un match intense face au Mexique, qui a remporté la compétition quelques jours plus tard.

Les outsiders
Lentement mais sûrement, la Grenade progresse dans l’échelle des valeurs de la zone CONCACAF. Finaliste puis quatrième lors des deux dernières éditions de la Coupe des Caraïbes, en 2008 et 2010, la sélection grenadienne a du même coup décroché les deux premières qualifications de son histoire pour la Gold Cup. Avec un professionnalisme désormais plus affirmé, notamment grâce à la présence dans l’équipe de Shalrie Joseph et de Craig Rocastle, deux joueurs évoluant en MLS, les hommes de Mike Adams pourraient bien créer la surprise dans ce groupe.

Les stars à suivre
Capitaine de l’équipe du Guatemala et meilleur buteur de l’histoire de la sélection, Carlos Ruiz a fait son retour en 2011 après deux ans de retraite internationale. Surnommé El Pescadito (le petit poisson), le pensionnaire de MLS sera de nouveau le chef de file de Chapines en quête d'une première qualification qui leur échappe depuis tant d’années.

Le match-clé
Les insulaires de Saint-Vincent-et-les-Grenadines ont rencontré quinze fois la Grenade en match officiel pour un bilan équilibré de cinq victoires, cinq nuls et cinq défaites.

Dans le rétro
Le Guatemala a échoué plusieurs fois aux portes de la phase finale de Coupe du Monde de la FIFA™. C’est pour Allemagne 2006 qu'il est passé le plus près, Trinité-et-Tobago lui ayant soufflé in extremis le droit de disputer le barrage intercontinental.

Le saviez-vous ?
Le Belize, l’une des plus modestes équipes d’Amérique centrale, est emmené par un quatuor de joueurs professionnels évoluant au Honduras. Le gardien vétéran Shane Orio côtoie en effet dans l’élite hondurienne ses compatriotes Elroy Kuylen, Elroy Smith et Deon McCauley.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:28

Asie, Groupe D : L'Australie défie le Golfe



Entrée dans la Confédération asiatique de football il y a six ans, l'Australie a rapidement rejoint l'élite du continent. Ainsi, elle s'est qualifiée sans peine pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™, avant de se hisser en finale de la Coupe d'Asie de l'AFC 2011. Au vu de son bilan largement favorable face à Oman et à la Thaïlande, il semble que seule l'Arabie Saoudite soit en mesure de l'inquiéter.

Conduite par le tacticien allemand Holger Osieck, la formation aussie dispose d'une armada de stars évoluant en Europe et fait figure de gros bras du groupe. Elle paraît donc appelée à prendre le leadership, tandis que ses adversaires se disputeront la deuxième place, les Saoudiens étant les mieux placés dans ce combat à trois.

Les favoris
Forte de la plus puissante brigade internationale d'Asie, l'Australie est redoutable. Après leur campagne décevante à Afrique du Sud 2010, dont ils ont été éliminés au premier tour, les Socceroos ont peu à peu remonté la pente pour devenir vice-champions d'Asie en janvier. Ils se sont par ailleurs offert le scalp de l'Allemagne en amical à Mönchengladbach (2:1), une revanche sur le 0:4 administré par la Mannschaft en terres sud-africaines.

Les outsiders
Les deux dernières années n'ont guère été fastes pour L'Arabie Saoudite, recalée à quelques encablures de l'Afrique du Sud et cuillère de bois de la dernière Coupe d'Asie de l'AFC. Bien décidés à retrouver leur crédibilité, les Saoudiens ont laminé Hong Kong 8:0 (sur l'esnemble des deux matches) pour atteindre le troisième tour qualificatif asiatique. Avec Frank Rijkaard aux commandes, les triples champions d'Asie feront tout pour décrocher leur cinquième qualification pour le grand rendez-vous du football.
Arrivés jusqu'aux portes du dernier tour qualificatif asiatique pour Allemagne 2006 et Afrique du Sud 2010, Oman, pour sa part, s'est endurci au fil des campagnes et se posent en candidats sérieux pour les deux sésames du groupe.

Les stars à suivre
Lucas Neill (AUS), Saša Ognenovski (AUS), Josh Kennedy (AUS), Tim Cahill (AUS), Yasser Al-Qahtani (KSA), Naif Hazazi(KSA), Mohammad Al-Shalhoub (KSA), Mohammed Noor (KSA), Ali Al-Habsi (OMA), Nataporn Phanrit (THA)

Le match-clé
La confrontation entre l'Australie et Arabie Saoudite fera figure de choc du Groupe D. Le bilan des confrontations entre les deux équipes est équilibré, avec une victoire de chaque côté en trois rencontres. Leurs duels devraient non seulement décider des deux premières places, mais aussi galvaniser les joueurs avant le dernier tour qualificatif.

Dans le rétro
Bien que défait par l'Australie à domicile et à l'extérieur lors des qualifications pour la Coupe d'Asie de l'AFC 2007, Oman s'est ensuite montré en net progrès en tenant les Socceroos en échec 1:1 en phase finale. Badr Al-Maimani a donné l'avantage aux siens à la demi-heure de jeu et l'Australie n'a réussi à sauver l'honneur qu'in extremis, grâce à Tim Cahill.

La stat
13. Comme le nombre de buts inscrits par l'Australie sur la route de la finale de Qatar 2011, dont un festival de 6:0 contre l'Ouzbékistan en demi-finale.

Le saviez-vous ?
Si l'Australie s'appuie sur un contingent d'expatriés, l'Arabie Saoudite ne compte que des pensionnaires de clubs locaux dans ses rangs.

Fifa.com (01/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:48

Océanie, Groupe A : Honneur aux outsiders



Grand absent du tour final des qualifications océaniennes pour Afrique du Sud 2010, Tahiti s'est vu offrir une chance en or de renouer avec le succès. Toutefois, les Tahitiens devront se tirer d'un groupe extrêmement compétitif, au sein duquel figureront également la Nouvelle-Calédonie, Vanuatu et le vainqueur du Tour 1, qui réunira les Samoa américaines, les îles Cook, les Samoa et Tonga. Pour l'heure, toutes les équipes versées dans le Groupe A se réjouissent d'avoir évité la Nouvelle-Zélande, les îles Salomon et les Fidji.

Les favoris
Deuxième des dernières préliminaires océaniennes derrière la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle-Calédonie peut légitimement prétendre au statut de favori. Toute l'île se passionne depuis longtemps pour le football, mais les Cagous ne sont officiellement affiliés à la FIFA que depuis 2004. Ils ne comptent donc que deux participations aux qualifications pour l'épreuve reine à leur actif.

Les outsiders
Vanuatu : Depuis longtemps, Vanuatu souffre d'un terrible manque de constance. Ce mal a trouvé son illustration parfaite lors des préliminaires d'Allemagne 2006. Les Vanuatais ont réussi un coup d'éclat en s'imposant 4:2 face à la Nouvelle-Zélande. Malheureusement, ce succès n'a servi à rien, puisque les insulaires ont perdu leurs quatre autres matches. Néanmoins, le football vanuatais continue de progresser, comme en témoigne la présence de l'Amicale en finale de la dernière O-League de l'OFC.

Tahiti : Fer de lance du football océanien dans les années 90, Tahiti peine à tenir son rang depuis une dizaine d'années. Les Tahitiens auront à cœur de prouver que les résultats décevants enregistrés à l'occasion des deux précédentes campagnes restent anecdotiques.

Les stars à suivre
L'attaquant Fenedy Masauvakalo devrait former une association explosive avec Seule Soromon à la pointe de l'attaque vanuataise. Le puissant numéro neuf a été sacré meilleur buteur de la O-League en 2011. Titularisé tout au long des qualifications pour Afrique du Sud 2010, il possède aujourd'hui l'expérience requise pour s'imposer au niveau international.

Le match-clé
Le choc entre la Nouvelle-Calédonie et Vanuatu pourrait peser lourd au moment du décompte final. La dernière confrontation entre les deux équipes avait tourné à l'avantage des Néo-calédoniens, qui s'étaient imposés 3:0 à domicile avant d'obtenir le nul 1:1 à Port Vila.

Dans le rétro
Tahiti 0:1 Nouvelle-Calédonie, 25 août 2007, Apia (Samoa)
La première étape sur la route d'Afrique du Sud 2010 coïncide avec la dernière rencontre entre ces deux voisins. Le match a basculé dès la neuvième minute, sur un penalty transformé par le milieu de terrain néo-calédonien Pierre Wajoka.

La stat
2 - Comme le nombre de campagnes de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA™ auxquelles la Nouvelle-Calédonie a participé. La Papouasie-Nouvelle-Guinée est la seule autre sélection océanienne à posséder si peu d'expérience dans cette compétition. Les Papouasiens se sont alignés au départ de France 1998 et Allemagne 2006.

Le saviez-vous ?
Cinquante-deux matches ont été disputés dans les qualifications océaniennes pour la Coupe du Monde de la FIFA™ depuis le dernier nul 0:0 entre deux représentants de l'OFC. Tahiti et les Fidji sont les derniers à s'être séparés sur un score vierge, le 29 mai 2004.

Fifa.com (02/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 10:49

Asie, Groupe B : La République de Corée en terrain connu



La République de Corée garde de bons souvenirs des deux représentants moyen-orientaux du Groupe B, à savoir le Koweït et les Émirats arabes unis. C'est en décrochant des succès capitaux dans ces deux pays que les Guerriers Taeguk ont composté leur billet pour les deux dernières Coupes du Monde de la FIFA™. En juin 2005, ils ont battu le Koweït 4:0 lors de l'avant-dernier match du groupe pour atteindre l'édition allemande de 2006. Quatre ans plus tard, ils ont assuré leur présence en Afrique du Sud en allant l'emporter 2:0 aux Émirats arabes unis à deux journées de la fin de la campagne.

Les Coréens auront également une impression de déjà-vu contre le Liban : en février 2004, ils avaient entamé leur campagne qualificative pour Allemagne 2006 de façon victorieuse face à la sélection proche-orientale.

De leur côté, le Koweït et les Émirats arabes unis ont déjà fréquenté la compétition reine, respectivement en 1982 et 1990. Si les deux nations du Golfe ont enregistré 14 victoires et sept nuls chacune lors de leurs 35 confrontations précédentes, les Faucons présentent le meilleur bilan dans les qualifications de la Zone Asie avec trois succès en quatre rencontres entre les deux pays. Quant au Liban, il ne s'est imposé contre aucun de ses adversaires dans le Groupe B au cours de ses campagnes d'accession aux Coupes du Monde de la FIFA™ 1994, 1998 et 2006.

Les favoris
C'est une sélection sud-coréenne new look qui tentera d'accrocher la huitième qualification consécutive du pays à l'épreuve suprême. Sous la houlette de Cho Kwang-Rae, elle se méfiera du danger représenté par des représentants moyen-orientaux de calibre très respectable.

Les outsiders

Émirats arabes unis : Malgré une piètre Coupe d'Asie de l'AFC 2011, où ils avaient terminé derniers de leur groupe sans marquer le moindre but, les hommes de Srecko Katanec seront déterminés à renouer avec la gloire connue par leur pays en 1990.

Koweït : Les vainqueurs de la Coupe du Golfe 2010 n'ont pas été capables de traduire leur succès régional sur la scène continentale l'année suivante. Pourtant, personne ne peut se permettre de prendre les Koweïtis à la légère dans ses qualifications de la Zone Asie.

Les stars à suivre
Koo Ja-Cheol, Ji Dong-Won (KOR), Ahmad Al Azemi (KUW), Ahmed Khalil (EAU), Roda Antar (LIB)

Le match-clé
La pole position semblant promise à la République de Corée, le deuxième billet pour le prochain tour devrait se jouer entre ces deux adversaires de valeur égale. Le Koweït avait battu les Émirats arabes unis 3:2 lors du premier match entre les deux pays, en janvier 1989, mais les Faucons avaient su rebondir pour s'ouvrir les portes d'Italie 1990. Plus récemment, ces derniers ont dominé le Koweït à deux reprises à ce stade pour atteindre le dernier tour qualificatif pour Afrique du Sud 2010.

Dans le rétro
Koweït 2:0 République de Corée, 29 avril 1981, Koweït (ville)
Au premier tour des qualifications pour l'édition espagnole de 1982, les Koweïtiens ont surpris les Sud-Coréens avant de remporter leur groupe et d'atteindre la phase finale pour la première fois de leur histoire.

La stat
10 - Comme le cumul des participations à la Coupe du Monde de la FIFA™ de tous les pays de cette poule. La République de Corée a disputé huit phases finales, tandis que le Koweït et les EAU comptent une présence chacun.

Le saviez-vous ?
L'actuel capitaine de la République de Corée, Park Chu-Young, a ouvert le score face au Koweït en qualifications pour l'édition 2010 et contre les Émirats arabes unis sur la route d'Afrique du Sud 2010.

Fifa.com (02/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 13:44

Asie, Groupe C : Avantage psychologique au Japon



Depuis ses débuts en Coupe du Monde de la FIFA™ en 1998, le Japon n'a plus manqué une seule édition de l'épreuve suprême. La route qui mène au Brésil s'annonce tout de même semée d'embûches et les Samouraïs Bleus doivent s'attendre à connaître les mêmes difficultés que 14 ans auparavant. Sur le papier, le champion d'Asie en titre possède un temps d'avance sur la RDP Corée, la Syrie et l'Ouzbékistan. Les Japonais auraient pourtant tort de sous-estimer leurs adversaires. Ces trois équipes ont les moyens de créer la surprise et tout porte à croire que le groupe le plus relevé des qualifications asiatiques sera aussi l'un des plus disputés.

Comme le Japon, la RDP Corée était présente l'année dernière en Afrique du Sud. Les Chollima n'ont cependant pas réussi à marcher sur les traces de la génération qui avait atteint les quarts de finale d'Angleterre 1966. Si les Nord-Coréens retrouvent le haut niveau après une longue traversée du désert, l'Ouzbékistan poursuit pour sa part une lente ascension. L'ancienne république soviétique a décroché la quatrième place de la dernière Coupe d'Asie de l'AFC, confirmant ainsi sa montée en puissance. Lors du grand rendez-vous continental, la Syrie a également fait couler beaucoup d'encre en dominant l'Arabie saoudite au premier tour.

Les favoris
Tous les ingrédients sont réunis pour que l'on assiste à des surprises et à des retournements de situation en cascade. Il n'en reste pas moins que le Japon possède un léger avantage psychologique sur ses concurrents. Les Samouraïs Bleus ont battu deux fois la RDP Corée pour valider leur billet pour Allemagne 2006. Quatre ans plus tard, ils ont écarté l'Ouzbékistan de la course à l'Afrique du Sud. En outre, le Pays du Soleil Levant n'a jamais connu la défaite en sept confrontations avec la Syrie et l'Ouzbékistan.

Les outsiders
RDP Corée : Les Nord-Coréens n'ont toujours pas digéré leurs mauvais parcours en Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™ et en Coupe d'Asie de l'AFC l'année suivante. Le troisième tour des qualifications asiatiques leur offre une excellente occasion de redorer leur blason.

Ouzbékistan : Les Oq boʻrilar ont les moyens de donner du fil à retordre aux meilleures formations du continent, comme ils l'ont prouvé pendant la dernière édition du rendez-vous continental. Les Ouzbeks proposent un jeu fluide et résolument tourné vers l'offensive, orchestré par le capitaine Server Djeparov et l'attaquant Alexander Geynrikh.

Les stars à suivre
Makoto Hasebe, Shinji Kagawa (JPN), Server Djeparov (UZB), Firas Al Khatib (SYR), Jong Tae-Se (PRK)

Le match-clé
Toute l'Asie attend avec impatience ce choc entre le Japon et la RDP Corée, tous deux mondialistes en Afrique du Sud. L'enjeu n'aura cependant rien de symbolique, car on peut s'attendre à ce que le vainqueur fasse un grand pas vers la qualification. Les deux équipes se sont croisées huit fois dans les préliminaires asiatiques. Le Japon compte pour l'heure cinq victoires pour un nul et deux défaites.

Dans le rétro
RDP Corée 0:0 Japon, 30 avril 1985, Pyongyang
Vingt ans après ses débuts dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™, la RDP Corée a disputé son premier match à domicile dans cette compétition, face au Japon. À l'époque, les deux rivaux se sont séparés sur un score nul et vierge.

La stat
1 - Le Japon a été la première sélection asiatique à valider son billet pour la phase finale lors des deux précédentes campagnes qualificatives. Le 6 juin 2009, les Samouraïs Bleus ont composté leur billet pour l'Afrique du Sud en s'imposant 1:0 à… Tachkent, devant l'Ouzbékistan.

Le saviez-vous ?
Kazu Miura est le seul joueur à avoir franchi la barre des dix réalisations dans deux campagnes de qualification. Le légendaire attaquant japonais a marqué 13 fois en 1994 et 14 fois en 1998.

Fifa.com (02/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Aoû - 13:48

Océanie, Groupe B : Prudence pour les All Whites



Très solide lors de la dernière épreuve mondialiste malgré son élimination en phase de groupes, la Nouvelle-Zélande fera bien entendu partie des favoris pour accéder à la troisième étape des qualifications océaniennes. Les All Whites n’ont toutefois pas été gâtés par le sort puisqu’ils devront en découdre avec les Fidji, les Îles Salomon et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il n’y a pas si longtemps, les Fidjiens étaient l’équipe dominante dans le Pacifique et ils ont prouvé récemment qu’ils pouvaient aspirer à retrouver les avant-postes.

Les Îles Salomon, tombeuses des Kiwis sur la route de la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™, sont capables de battre n’importe qui sur la scène continentale dans un bon jour. La Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui avait dominé la Nouvelle-Zélande en 1997 pour sa toute première campagne qualificative mondialiste, s’est engagée sur la voie du renouveau depuis quelques années et pourrait bien poser des problèmes à ses trois adversaires.

Les favoris
En 2004, la Nouvelle-Zélande s’inclinait contre Vanuatu et laissait les Îles Salomon défier les Socceroos en barrage qualificatif océanien pour Allemagne 2006™. Depuis, le football kiwi a fait d’énormes progrès et les All Whites ont même été la seule sélection invaincue l’été dernier en Afrique du Sud.

Les outsiders
Fidji : À l’instar de la Nouvelle-Zélande, les Fidji ont traversé une période de turbulences lors de la campagne préliminaire pour l’édition 2006. Mais les résultats de ces dernières années semblent indiquer un net regain de forme pour cette place forte de l’Océan Pacifique, qui fut la première nation de cette zone à prendre part aux phases qualificatives mondialistes, en 1981. Sur la route de l’Afrique du Sud, les Fidji avaient été la seule équipe capable de battre la Nouvelle-Zélande.

Îles Salomon : Les Îles Salomon possèdent sans conteste le plus fervent public de toute l’Océanie, la fréquentation du stade Lawson Tama d’Honiara dépassant régulièrement les 10 000 personnes. Sur le terrain, les insulaires assurent le spectacle en misant sur leur technique naturelle et leur physique. Ils ont d’ailleurs atteint le barrage final océanien pour l’épreuve reine 2006 contre l’Australie.

Les stars à suivre
Âgé de 19 ans à peine, le véloce Marco Rojas est appelé à jouer un rôle de premier plan pour les Kiwis, et ce bien au-delà de l’horizon 2014. Transféré depuis peu à Melbourne Victory, l’un des plus grands clubs australiens, cet attaquant d’origine chilienne apportera une touche de folie bienvenue dans l’effectif de Ricki Herbert.

Le match-clé
La confrontation entre les Fidji et les Îles Salomon devrait s’avérer déterminante dans le classement final du Groupe B. Habituées aux empoignades mutuelles, les deux nations ne se sont pourtant croisées qu’une fois en phase préliminaire mondialiste. C'était en 2004, et les Îles Salomon s’étaient imposées 2:1 avant de rallier les barrages finaux face à l’Australie.

Dans le rétro
Papouasie-Nouvelle-Guinée 1:0 Nouvelle-Zélande, 31 mai 1997, Port Moresby
Pour le premier duel entre les deux équipes dans le cadre des préliminaires océaniennes, en première journée de la dernière phase de poules pour l’édition 1998, la Papouasie-Nouvelle-Guinée a infligé aux All Whites une défaite 1:0 qui est restée dans les annales du football néo-zélandais. Bien qu’un tel résultat paraisse impensable aujourd’hui, les Mélanésiens tâcheront de s’inspirer de leur club d’Hekari United, qui a su tirer profit des conditions locales à Port Moresby pour damer le pion à son adversaire néo-zélandais et s’adjuger le titre de champion d’Océanie en 2010.

La stat
12 - Comme le nombre de buts inscrits par le Fidjien Osea Vakatalesau lors des qualifications mondialistes pour l’édition 2010. Un total qui lui a permis d’être en tête du classement des buteurs, toutes confédérations confondues, en compagnie du Burkinabé Moumouni Dagano. Depuis, cet attaquant solidement charpenté a exercé ses talents en Nouvelle-Zélande, puis en Papouasie-Nouvelle-Guinée, disputant la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA avec son club d’Hekari United en 2010.

Le saviez-vous ?
De toutes les équipes qualifiées pour Afrique du Sud 2010, la Nouvelle-Zélande est avec les Pays-Bas la sélection qui a disputé le moins de matches, avec seulement huit rencontres. En 1982, pour leur première participation à l’épreuve reine, les Kiwis avaient déjà établi un record en disputant 15 matches qualificatifs.

Fifa.com (02/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 3 Aoû - 11:23

Amérique du nord, Groupe D : Le Canada en pole position



Le tirage au sort de la zone Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ a placé dans le Groupe D le Canada, Saint-Kitts-et-Nevis, Porto Rico et Sainte-Lucie. La lutte pour la qualification promet d'être serrée.

Le favori
Le Canada fait indiscutablement figure de favori pour prendre la première place de ce Groupe D. C'est le seul pays parmi les quatre qui composent la poule à avoir participé à la Coupe du Monde de la FIFA™. C'était en 1986 au Mexique et même si les représentants canadiens n'ont plus goûté à la fête mondialiste depuis, ils paraissent être les mieux armés pour terminer en tête de leur groupe.

Les outsiders
Porto Rico a les moyens de jouer les trouble-fêtes. La participation des clubs portoricains à la dernière édition de la Ligue des champions de la CONCACAF a permis au football national d'élever son niveau et ses prétentions. Avec comme figures de proue Noah Delgado et Josh Hansen, Porto Rico semble bien équipé pour poser des problèmes aux autres pensionnaires du Groupe D, Canada y compris.

La star à suivre
Dwayne De Rosario est l'un des joueurs légendaires du football canadien. Aujourd'hui âgé de 33 ans, ce milieu de terrain possède une expérience immense, qu'il ne manquera pas d'utiliser à bon escient dans ces qualifications. Doté d'un toucher de balle et d'une vision du jeu hors du commun, il constitue un danger permanent pour les défenses adverses.

Le match-clé
C'est dans les deux confrontations entre le Canada et Porto Rico que pourrait se décider la première place du groupe, en fonction bien sûr des résultats obtenus par chacune des deux équipes dans leurs rencontres avec les autres formations du groupe.

Dans le rétro
Si elle veut avoir une chance d'atteindre la phase suivante, l'équipe de Saint-Kitts-et-Nevis devra s'imposer face à Sainte-Lucie. Sur les sept confrontations entre les deux équipes, deux ont eu pour cadre les qualifications de la zone CONCACAF pour la Coupe du Monde de la FIFA™. Les deux fois, Saint-Kitts-et-Nevis est sorti vainqueur. C'était dans le tournoi préliminaire pour France 1998, et Saint-Kitts-et-Nevis l'avait emporté 5:1 à Basseterre et 1:0 à Castries.

Le saviez-vous ?
Le Canada et Porto Rico n'ont jamais croisé le fer chez les seniors masculins. Le seul match entre les deux équipes a eu lieu dans les qualifications pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, États-Unis 1999™. Les Canadiennes l'avaient emporté 21:0.

Fifa.com (02/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 7 Aoû - 10:06

Europe, Groupe A : Tout est ouvert



Le Groupe A s'annonce très ouvert avec, au moins, trois équipes (Croatie, Serbie et Belgique) qui peuvent raisonnablement postuler à la première place et trois autres (Ecosse, Macédoine et à un degré moindre le Pays de Galles) qui présentent un profil de barragiste potentiel.

"C’est un groupe où l’on est capable de battre tout le monde, mais où l’on peut aussi perdre des points contre tout le monde", résume parfaitement Georges Leekens, le sélectionneur des Diables Rouges.

C'est aussi le choc entre trois nations issues de l'ancienne Yougoslavie, pratiquant un football plus technique, et deux nations britanniques au style plus "kick and rush" avec comme arbitre la Belgique qui possède sans doute les plus fortes individualités.

Le favori
Depuis son retour dans le giron de la FIFA en 1992, la Croatie a disputé trois phases finales sur quatre (1998, 2002, 2006) échouant seulement en 2010. Sous la houlette de Slaven Bilic, la Croatie, met en place progressivement une nouvelle génération même si les Dario Srna, Ivica Olic, et autres Malden Petric sont toujours fidèles au poste. Cette équipe s'appuie sur un milieu de terrain technique avec des attaquants efficaces comme le Brésilien naturalisé, Eduardo da Silva. Très solide dans toutes ses lignes, cette formation est capable des plus grands exploits comme lors de sa victoire à Wembley face à l'Angleterre (3:2) lors des qualifications pour l'UEFA EURO 2008.

Les outsiders
La Serbie, également issue de l'ex-Yougoslavie, a disputé son premier match international officiel en tant que pays indépendant le 16 août 2006 (victoire en République tchèque 3:1). Depuis, les Beli Orlovi n'ont pas perdu de temps en se qualifiant pour Afrique du Sud 2010 en terminant premiers de leur groupe devant la France. Vladimir Petrovic a bâti une équipe solide, technique et très complète dans toutes ses lignes.

La Belgique possède de son côté d'importantes individualités mais n'a pas encore réussi à faire l'amalgame. Les Diables rouges ont pris part à 11 phases finales de Coupe du Monde, dont six fois consécutivement entre 1982 et 2002, mais ont paradoxalement manqué les deux dernières éditions malgré l'éclosion de nombreux jeunes talentueux, tel qu'Eden Hazard ou Romelu Lukaku.

Les stars à suivre
Les Croates Darijo Srna, Luka Modric, Niko Kranjcar constituent un redoutable milieu de terrain au service d'Eduardo da Silva, qui doit encore retrouver son efficacité après sa grave blessure. Le défenseur mancunien Nemanja Vidic, l'expérimenté milieu de l'Inter Milan Dejan Stankovic et le géant Nikola Zigic en attaque forment la colonne vertébrale de la Serbie. Vincent Kompany et Thomas Vermaelen en défense, Marouane Fellaini devant celle-ci, Axel Witsel et le surdoué Eden Hazard au milieu ainsi que Romelu Lukaku aux avant-postes sont les principales individualités d'une ambitieuse Belgique. Le buteur Goran Pandev pour la Macédoine, le capitaine Darren Fletcher (Manchester United) pour l'Ecosse, le prometteur Gunner Aaron Ramsey pour le Pays de Galles entendent eux aussi se mettre en évidence.

Le match-clé
Dans un groupe aussi équilibré, les confrontations directes seront naturellement très importantes. Mais la différence se fera peut être sur la capacité qu’auront les trois favoris à ramener des points d'Ecosse, de Macédoine et du Pays de Galles où il n'est jamais facile d'aller s'imposer.

Dans le rétro
La Croatie, la Belgique et l'Ecosse se retrouvaient déjà dans le même groupe de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA Corée/Japon 2002. La Croatie et l'Ecosse n'avaient pu se départager (0:0; 1:1) mais les Croates avaient dominé de justesse la Belgique (1:0, 0:0) qui elle même avait pris le dessus sur l'Ecosse (2:0, 0:0). C'est finalement la Croatie (18 points) qui avait terminé première devant la Belgique (17) et l'Ecosse (15).

La stat

0:5 - Un esprit de revanche animera la Macédoine qui a concédé la défaite la plus lourde de son histoire contre la Belgique (0:5) le 7 juin 1995.

Le saviez-vous ?
Ce groupe comporte deux derbies spectaculaires. Depuis leur affiliation à la FIFA, la Croatie et la Serbie ne se sont jamais rencontrées sous cette appellation. Par contre, la Croatie et la Yougoslavie n'avaient pu se départager (2:2, 0:0) lors des qualifications pour l'UEFA EURO 2000.

Fifa.com (05/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 7 Aoû - 10:21

Labrador : "Porto Rico y croit"



À l'issue du Tirage au sort préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014 ™, FIFA.com a rencontré des représentants de toutes les sélections engagées dans les qualifications pour recueillir leurs réactions. Voici les premières impressions de protagonistes du Groupe D de la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes :

Stephen Hart, sélectionneur du Canada
Nous savions que tôt ou tard, ce moment viendrait. Nous savons à quoi nous attendre. En réalité, cela ne change rien à notre plan de travail.

Porto Rico est une équipe composée de joueurs qui évoluent ensemble depuis longtemps. Ils se connaissent très bien. Quand vous jouez à l'extérieur contre des sélections supposées plus faibles, le climat, la qualité du terrain et le soutien des supporters sont autant de facteurs qui contribuent à compenser la soi-disant différence de niveau entre les deux équipes.

Eric Labrador, Président de la Fédération portoricaine de football (FPF)
Le Canada est irrégulier depuis quelque temps. Il semble que ce pays investisse avant tout dans son équipe féminine. Cela dit, cette sélection a largement les moyens d'atteindre le tour suivant, où l'on retrouvera des équipes comme Cuba, le Honduras ou encore le Panama.

Fifa.com (06/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 7 Aoû - 10:22

Camps : "Le deuxième tour s'annonce bien"



Oliver Camps, président de la Fédération trinidadienne de football
Le deuxième tour s'annonce bien et donnera à notre entraîneur l'occasion de souder l'équipe au fil des matches. La suite sera nettement plus compliquée, mais si nous soignons la préparation, la planification et l'exécution, nous pouvons réussir.

Keith Look Loy, secrétaire technique de Trinité-et-Tobago
Il n'y a pas d'adversaire ou de match facile dans le football international, de nos jours. Je n' hasarderai pas de pronostics sur nos chances d'atteindre la phase suivante. Je suis sûr que les défis ne manqueront pas durant ce deuxième tour. N'oublions pas que les Bermudes nous ont mis à mal sur la route de la dernière Coupe du Monde.

Anthony Abrams, attaquant de Guyana
Les qualifications seront compliquées, mais nous espérons parvenir à surprendre les Trinidadiens et entrer dans l'histoire de la région en accédant au troisième tour. Nous avons déjà joué contre eux et je pense que c'est possible.

Freddy Hall, gardien des Bermudes
Nous ne sommes pas favoris, mais je crois qu'on peut faire un bon parcours. Nous avons les moyens de tenir tête à Trinité-et-Tobago, comme nous l'avons prouvé par le passé.

Fifa.com (06/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 7 Aoû - 10:24

Davies : "Ni déçu, ni heureux"



Kevin Davies, sélectionneur des Bahamas
Le Panama est l'une des meilleures équipes de la région. Il va sans dire que ce match sera très dur pour nous. Ça ne va pas être facile du tout. Panama est l'équipe la mieux classée de ce groupe. Celui qui réussira à la battre ne devrait pas avoir trop de problèmes pour se qualifier.

Il sera crucial d'arriver à chaque match très bien préparés. Nous allons devoir solidifier notre défense et travailler notre précision devant le but adverse. Au premier tour, nous avons manqué trop d'occasions. Plus le niveau monte, plus les opportunités deviennent rares. Par conséquent, il est fondamental de concrétiser la moindre chance.

Je ne suis ni déçu, ni heureux. Tout ce que je sais, c'est que les équipes de ce groupe sont meilleures que celle du dernier tour, en l'occurrence Turks et Caicos. Ça ne va pas être facile. Chaque fois que vous passez un tour, les choses se compliquent. La seule façon d'être à la hauteur est de continuer à travailler comme nous le faisons depuis le début.

Enrique Llena, sélectionneur du Nicaragua
C'est un groupe équilibré. Je ne vois pas d'équipe largement au-dessus ou en dessous des autres. Nous allons devoir travailler et être à notre meilleur niveau pour pouvoir nous qualifier. Les Bahamas ne seront certainement pas une équipe facile à jouer. Il ne faut pas oublier qu'elle a marqué dix buts en deux matches lors des play-offs préliminaires.

Julio Dely Valdes, sélectionneur du Panama
Le Panama devra être à la hauteur de sa réputation et être sérieux pour se qualifier pour le tour suivant. La vérité est toujours celle du terrain."

Peu importe votre adversaire. S'il joue contre vous, c'est qu'il mérite d'être là. En ce sens, je respecte tout le monde. Personnellement, je ne me préoccupe que de mon équipe et je n'ai qu'un objectif : terminer premier. Le Panama est une équipe de qualité. Encore faut-il le montrer sur le terrain. Dans les qualifications pour l'Afrique du Sud, le Panama était largement supérieur au Salvador et pourtant, nous nous sommes fait éliminer.

Nous ne savons rien de la Dominique ni des Bahamas. Nous allons devoir rechercher des vidéos pour apprendre à mieux connaître ces équipes. Nous connaissons beaucoup mieux le Nicaragua, pour avoir joué contre lui plusieurs fois.

Fifa.com (06/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 7 Aoû - 10:25

Griffith : "Déjà merveilleux de participer"



À l'issue du Tirage au sort préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014 ™, FIFA.com a rencontré des représentants de toutes les sélections engagées dans les qualifications pour recueillir leurs réactions. Voici les premières impressions de protagonistes du Groupe F de la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes :

Keith Griffith, sélectionneur des Iles Vierges Américaines.
Disons-le d'emblée : c'est un groupe très difficile. Ce sera cependant une expérience magnifique pour nous tous. Toute cette semaine, j'ai reçu des coups de fil de mes joueurs. Ils sont tous très impatients de commencer à se préparer pour les matches qui viennent.

La seule perspective de jouer me paraît réellement incroyable. Notez bien ceci : quand on y croit, tout est possible. Il n'y a pas de limite.

Manuel Reinaldo Bilces, sélectionneur de Curaçao.
Avec tous les membres la direction et de l'encadrement technique, nous avons mis au point un programme de préparation de neuf jours. L'objectif est d'évaluer le niveau actuel de tous les joueurs, puis d'améliorer leurs capacités techniques et physiques. Nous jouerons aussi quelque matches amicaux avant le début des qualifications.

Fifa.com (06/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 7 Aoû - 10:26

Van Marwijk : "La Turquie comme menace"



Bert van Marwijk, sélectionneur des Pays-Bas
C’est une sensation très particulière pour moi de me trouver ici à commenter le tirage alors que nous nous trouvons encore en pleine phase qualificative pour l’Euro. Nous nous concentrerons sur notre groupe qualificatif pour la Coupe du Monde au moment le plus opportun. Tout ce que je peux dire à ce stade, c’est que nous affronterons trois formations aux styles différents avec la Turquie, la Hongrie et la Roumanie. Ils constitueront nos principaux rivaux, la Turquie représentant notre principale menace pour la première place.

Guus Hiddink, sélectionneur de la Turquie
Tout le monde connait les Pays-Bas, l’équipe est puissante à de nombreux égards. La Hongrie et la Roumanie ne sont pas des équipes faciles à jouer pour autant. Je reste confiant. Notre équipe est en pleine phase de rénovation. Dans un an, nous aurons plus d’expérience et nous seront capables de rivaliser avec les Néerlandais pour la première place du groupe.

Sandor Egervari, sélectionneur de la Hongrie
On ne peut pas dire que cela soit le groupe le plus facile, mais cela aurait pu être pire. Les Pays-Bas apparaissent comme les favoris du groupe. La lutte pour la deuxième place devrait être acharnée, avec des nations comme la Turquie, la Roumanie et la Hongrie. Au vue de nos récents résultats, je crois en nos chances.

Victor Piturca, sélectionneur de la Roumanie
C’est un groupe très difficile, nous y retrouvons de vielles connaissances. Il s’agit également d’équipes qui ont tendance à devenir de plus en plus fortes et qu’il faudra prendre très au sérieux. Je suis toutefois convaincu de nos chances d’accrocher la deuxième place.

Fifa.com (06/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:33

Rajevac : "Un groupe compliqué"



Milovan Rajevac, sélectionneur du Qatar
C'est un groupe compliqué, l'un des plus relevés de toutes les qualifications asiatiques. L'Iran est l'une des meilleures équipes du continent et le Bahreïn a énormément progressé ces dernières années. Nous allons devoir nous méfier de l'Indonésie, toujours délicate à jouer chez elle. Nous n'avons plus beaucoup de temps pour nous préparer. Nous allons faire un stage au Qatar au mois d'août, avant d'aller en Turquie, où nous ferons une préparation de dix jours. Les deux premiers matches seront cruciaux.

Peter Taylor, sélectionneur du Bahreïn
Le tirage nous a placés dans un groupe équilibré, où chacune des quatre équipes possède à peu près les mêmes chances de se qualifier pour le prochain tour. Nous devrons respecter chacun de nos adversaires dans ce groupe. Notre objectif est d'arriver en forme au bon moment, pour essayer de décrocher l'une des deux places qualificatives pour le prochain tour.

Danurwindo, ancien sélectionneur de l'Indonésie
C'est un bon tirage pour nous, car nous voulions absolument éviter les pays d'Asie orientale comme la République de Corée, le Japon ou la RP Chine. Ces équipes sont trop rapides pour nous. Nous sommes beaucoup plus à l'aise contre les sélections du Moyen-Orient. Nous avons une vraie chance de qualification.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:34

Osieck : "Ne sous-estimer personne"



Holger Osieck, sélectionneur de l'Australie
Il ne faut surtout sous-estimer personne car toutes les équipes présentes à ce stade de la compétition méritent le respect. L'équipe d'Arabie Saoudite marche très bien en ce moment. Oman est capable de créer la surprise n'importe quand et même la Thaïlande peut jouer les trouble-fêtes. Notre objectif est d'être présents au Brésil et de ne trébucher sur aucune des marches qui peuvent nous mener jusque-là. Pour cela, il faut faire preuve de beaucoup de sérieux.

Khaled Al Maajal, sélectionneur intérimaire de l'Arabie Saoudite
C'est un groupe difficile. Nous allons devoir nous préparer le mieux possible. Pour avoir une chance de se qualifier, il faut avoir comme objectif de battre tous vos adversaires. Le football asiatique a beaucoup progressé ces dernières années. Je pense que chacune des 20 équipes qui composent ces cinq groupes souffrira. L'Australie et Oman sont deux sélections particulièrement fortes. Ce ne sont pas des cadeaux.

Anucha Nakasai, sélectionneur de la Thaïlande
Les Australiens sont grands et solides, mais un peu lents. Nous devrons utiliser notre vitesse et notre circulation de balle pour essayer de leur poser des problèmes. L'Arabie Saoudite est une équipe en reconstruction, qui a perdu plusieurs de ses cadres. Je pense que nous n'avons pas à faire de complexes contre elle. Si nous obtenons six points contre Oman, je pense que nous ne serons pas loin de la qualification.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum