Eliminatoires Coupe du monde 2014

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:35

Zaccheroni : "Nous sommes attendus partout"



Alberto Zaccheroni, sélectionneur du Japon
Notre groupe paraît difficile, mais c'est le propre de cette compétition. Pour se qualifier pour une Coupe du Monde, il faut forcément battre des équipes coriaces. C'est la règle du jeu. Nous sommes champions d'Asie en titre et par conséquent, je suis persuadé que nous serons attendus partout. Nous allons prendre les matches un par un, sans jamais relâcher notre concentration.

Vadim Abramov, sélectionneur de l'Ouzbékistan
Le Japon est indiscutablement le favori du groupe, mais les autres équipes ont leur chance aussi. La RDP Corée a montré de quoi elle était capable en se qualifiant pour la dernière Coupe du Monde. La Syrie est capable de bonnes choses et ne doit surtout pas être sous-estimée. Nous allons nous préparer comme il faut et prendre les matches comme ils viennent.

Nizar Mahrous, sélectionneur de la Syrie
C'est un groupe difficile, ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose. Quand vous savez que vous allez rencontrer un adversaire solide, vous vous préparez encore plus sérieusement. Nous allons effectuer des stages et jouer des matches amicaux pour arriver parfaitement préparés le jour J.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:36

Cho Kwang-Rae : "Un tirage très compliqué"



Cho Kwang-Rae, sélectionneur de la République de Corée
C'est un tirage très compliqué pour nous car nous allons devoir voyager plusieurs fois au Moyen-Orient, avec la fatigue, le décalage horaire, les changements climatiques et les problèmes de pelouse que cela implique. Dans ces matches à l'extérieur, il est très difficile d'évoluer à votre meilleur niveau, pour les raisons que je viens d'évoquer.

Srecko Katanec, sélectionneur des Emirats Arabes Unis
D'une certaine façon, ce n'est pas un mauvais tirage pour nous. Nous connaissons bien le Koweït. Même chose pour la République de Corée. Le Liban est à notre portée. Je pense que la Corée est favorite de ce groupe. La deuxième place devrait se jouer entre le Koweït et nous. Je suis persuadé que nous pouvons nous qualifier en terminant deuxièmes.

Goran Tufegdzic, sélectionneur du Koweït
C'est un groupe difficile. La République de Corée est l'une des meilleures équipes d'Asie. Cela fait plusieurs années qu'elle participe systématiquement à la Coupe du Monde. Les Emirats Arabes Unis constituent toujours un adversaire difficile. Je pense que ce groupe sera très serré. Nous sommes capables de battre n'importe qui en Asie, à condition d'être bien préparés. C'est indispensable si nous voulons avoir une chance d'accéder au tour suivant.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:40

Hamad : "La Jordanie peut entrer dans l'histoire"



Du Wei, capitaine de la RP Chine
Le premier match contre Singapour sera crucial pour nous. Cette équipe a beaucoup progressé au cours des dernières années. Nous devons respecter nos adversaires et bien nous préparer. Notre objectif est la qualification pour Brésil 2014 mais avant cela, nous devons passer le troisième tour pour atteindre la phase finale de notre zone. De toute façon, peu importe les équipes que nous rencontrons, nous devrons faire tout notre possible pour gagner.

Najeh Hmoud, président de la Fédération irakienne de football
C'est un tirage correct, même si le groupe n'est pas si facile. Nous avons les moyens d'atteindre le tour final et nous allons faire de notre mieux pour mettre à la disposition de l'équipe nationale tout ce dont elle a besoin pour se préparer dans les meilleures conditions. La RP Chine, la Jordanie et Singapour sont de bonnes équipes, qui ont beaucoup progressé récemment. Toutes les équipes dans ce groupe sont fortes, mais nous allons faire de notre mieux pour décrocher la qualification.

Adnan Hamad, sélectionneur de la Jordanie
C'est un bon tirage pour nous et je pense que nous pouvons entrer dans l'histoire en atteignant le tour préliminaire final pour la première fois. Évidemment, ça ne va pas être facile. La RP Chine, par exemple, est capable de pratiquer un football très rapide, surtout à l'approche du but adverse. L'Irak possède quelques joueurs très talentueux. Singapour ne doit pas non plus être sous-estimé, car c'est peut-être dans cette double confrontation que se jouera notre destin.

Radojko Avramovic, sélectionneur de Singapour
Je tiens à dire que nous sommes très heureux d'être présents au troisième tour des qualifications pour la Coupe du Monde. C'est seulement la deuxième fois que cela arrive dans l'histoire de Singapour. Maintenant, nous allons mettre au point le meilleur programme de préparation possible. Cela dit, le premier match, le 2 septembre contre la RP Chine, va arriver très vite. Il est très important d'aborder les rencontres le mieux préparés possible. On ne peut pas réussir une bonne campagne préliminaire sans cela.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:41

Mosimane : "On ne peut pas commander le destin.”



Pitso Mosimane, sélectionneur de l’Afrique du Sud
Bien entendu, nous aurions pu hériter d’un tirage plus difficile. On ne peut pas commander le destin mais il est certain que ce groupe nous est plutôt favorable. Je suis convaincu que les autres sélections ne se réjouissent pas de se retrouver avec nous. Pour ma part, j’estime que la tâche ne sera pas aisée pour autant. La République centrafricaine réussit actuellement un beau parcours en qualifications pour la CAN 2012. Quant à la confrontation avec le Botswana, il s'agira d'un derby. La plupart de ces joueurs évoluent en Afrique du Sud. Face à eux, la concentration et la maîtrise émotionnelle seront donc déterminantes.

Dipsy Selolwane, attaquant du Botswana
Nous savions dès le départ que nous nous retrouverions en compagnie d’une grosse équipe. Je suis ravi que ce soit l’Afrique du Sud. Cela fait longtemps que nous espérions la rencontrer et on ne pouvait rêver mieux qu’une confrontation en phase qualificative pour la Coupe du Monde 2014. C’est sans nul doute la plus grande nation de football en Afrique australe, l’étalon auquel toutes les équipes de la région COSAFA veulent se mesurer. Ce sera une rencontre historique et je suis certain que nous saurons nous montrer à la hauteur. Je suis convaincu que nous sommes capables de faire un beau résultat contre eux.

Stanley Tshosane, sélectionneur du Botswana
Le fait de bien connaître l’Afrique du Sud est un avantage pour nous. Néanmoins, la réciproque est aussi vraie. Ce groupe de qualification pour la Coupe du Monde 2014 est difficile mais bien moins que notre poule de qualification pour la CAN 2012. Cette phase de poules à l’échelle continentale va nous permettre d’engranger de l’expérience et nous aider à préparer les qualifications pour le grand rendez-vous mondial de 2014. Je suis convaincu que tous nos adversaires respectent l’équipe du Botswana.

Tom Saintfiet, sélectionneur de l’Ethiopie
Logiquement, nous devrions battre la Somalie lors du premier tour de qualification car notre équipe est plus forte sur le papier. Ceci dit, il ne faut jamais sous-estimer son adversaire. Je pense que les quatre équipes ont une chance de se qualifier. Certains diront que l’Afrique du Sud est favorite mais je n’en suis pas persuadé. Je suis très satisfait de ce tirage et je suis convaincu que mon groupe a les moyens de se qualifier. Pour beaucoup, la République centrafricaine constitue une inconnue mais les hommes de Jules Accorsi ont disputé de très bons matches récemment. Quant au Botswana, s’il faut saluer sa qualification pour la CAN, je pense qu’il lui sera difficile de maintenir pareil niveau de jeu. Bien sûr, l’Afrique du Sud est une bonne équipe mais je me réjouis que l’Ethiopie n’ait pas hérité de l’un des grands ténors du football africain. Pour se qualifier, il faudra faire preuve de discipline, éviter de perdre des points bêtement et remporter tous nos matches à domicile.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:43

Capello : "Rester sur nos gardes"



Fabio Capello, sélectionneur de l’Angleterre
L’Angleterre doit rester sur ses gardes car ce ne sera pas facile. Nous avons déjà pu constater le potentiel de l’Ukraine et du Monténégro lors des phases préliminaires pour la Coupe du Monde 2010 et de l’EURO 2012. La Pologne s’améliore également et a amorcé une bonne dynamique avec l’organisation du prochain EURO. Je ne connais pas trop la sélection de Moldavie. Saint-Marin est une équipe modeste mais il faudra surtout se méfier de l’Ukraine et du Monténégro. Nous devrons rester concentré et jouer chaque partie comme si c’était une finale, mais ce sera à mon successeur d’y veiller.

Oleg Blokhin, sélectionneur de l’Ukraine
En qualifications, les petites équipes nous posent toujours beaucoup de problèmes. Si nous ne gagnons pas tous nos matches contre ces formations, ce sera très difficile de terminer en tête du groupe. Je suis heureux d’avoir évité le groupe de l’Espagne, de la France et des Pays-bas. Ça aurait été encore plus dur. L’Angleterre n’est pas au mieux actuellement et je suis persuadé que nous pouvons obtenir des résultats positifs face à cette équipe.

Zlatko Kranjcar, sélectionneur du Monténégro
C’est avec grand plaisir que j’accepterais de rester sélectionneur du Monténégro pour pouvoir défier l’Angleterre. Ce sera l'équipe favorite du groupe et je la respecte pour son statut et sa qualité. Mais je pense que nous pouvons aussi nous battre pour la première place. Si les Anglais connaissent le moindre relâchement, nous saisirons notre chance. Je suis plus tranquille à présent car je sais que nous allons progresser. Nous nous battrons avec l’Angleterre pour le gain de la première place et j’ai foi en mon équipe.

Franciszek Smuda, sélectionneur de la Pologne
C’est une groupe qui promet d’être passionnant à suivre pour les fans. Je ne sais pas si je serai encore en place après l’EURO, mais en tout cas l'équipe que j’ai mise en place devrait durer plusieurs années.

Gavril Balint, sélectionneur de la Moldavie
Pour nous, ce n’est pas anodin de disputer deux matches face à l’Angleterre, car cela représente un impact financier important pour notre fédération. Malgré cela, nous ne sommes pas en mesure d’espérer nous qualifier.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:46

Bwalya : "Ça aurait pu être pire"



Kwesi Appia, sélectionneur-adjoint du Ghana
La Zambie et le Soudan en particulier sont deux pays de football, nous nous attendons donc à des matches difficiles. Le Soudan nous connaît bien et nous a tenus en échec à plusieurs reprises lors de nos dernières confrontations. Ces équipes auront d’autant plus à cœur de se qualifier pour la Coupe du Monde qu’elles n’y sont jamais arrivées jusqu'à présent. Cela ne nous facilitera pas la tâche. Ce groupe semble beaucoup plus relevé que les précédents mais l’essentiel est de rester concentré. Nous devons nous renseigner davantage sur nos futurs adversaires et nous concentrer avant tout sur ces équipes avant de penser au tour suivant. Quoi qu’il en soit, avec la qualité de notre sélection, je suis persuadé que nous pouvons y arriver.

Kalusha Bwalya, président de la Fédération zambienne de football
Nous avons eu un tirage délicat mais ça aurait pu être pire. Je pense que nous avons les armes pour nous qualifier au prochain tour même si nous devrons nous méfier du Ghana, qui est selon moi la meilleure sélection africaine du moment. Notre performance en Coupe d’Afrique des Nations l’an prochain sera certainement un bon indicateur de notre potentiel dans ces préliminaires mondialistes. Il est donc important pour nous de faire bonne figure en Guinée équatoriale et au Gabon.

Mohamed Mazda Abdallah, sélectionneur du Soudan
C’est un groupe très relevé car selon moi, on y trouve les meilleures équipes de chaque chapeau. Le Ghana est la sélection la plus forte du premier chapeau, pareil pour la Zambie dans le deuxième chapeau et nous pour le troisième. Même le vainqueur du premier tour entre le Lesotho et le Burundi sera à surveiller. Nous sommes tous convaincus de pouvoir nous qualifier au prochain tour. Nous disputons actuellement les qualifications pour la CAN 2012 et le Ghana est dans notre groupe. Jusqu’ici, ça se passe très bien et nous occupons même la première place de notre poule avec 10 points, à égalité avec le Ghana. Notre match contre les Black Stars à Khartoum sera donc décisif. Les grosses équipes ne nous font pas peur et le Ghana ne fait pas exception. Nous avons fait match nul là-bas en qualifications pour la CAN, alors nous savons que nous sommes capables de nous qualifier.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:47

Traore : "Le Sénégal ne craint personne"



Amara Traoré, sélectionneur du Sénégal
Notre statut de tête de série nous a permis d’éviter quelques grandes nations. Nous n’aurons pas la partie facile pour autant. Le Sénégal ne doit craindre personne mais il respecte tous ses adversaires. Ces dernières années, certains ont pu nous reprocher notre manque d’expérience mais aujourd’hui, nous sommes mieux armés sur les plans de l’encadrement et de la maîtrise technique.

Bobby Williamson, sélectionneur de l’Ouganda
J’ai observé le Sénégal face au Cameroun il y a quelques mois. C’est une bonne équipe. Ceci dit, il n’y a pas de groupe facile et tous les matches seront âprement disputés. Pour le moment, cette phase de qualification ne constitue pas ma priorité. En effet, beaucoup de choses peuvent survenir d’ici-là et je ne sais pas encore de quel effectif je pourrai disposer.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:48

Paulo Bento : "Nous ne sommes pas favoris"

Paulo Bento, sélectionneur du Portugal
Il est encore trop tôt pour se lancer dans des analyses approfondies. Ce que je veux dire, c'est que c'est un groupe compliqué, avec plusieurs belles équipes. Mais les joueurs sont bien, en pleine confiance, et nous avons des chances de nous qualifier pour l’EURO 2012 puis pour la Coupe du Monde. Nous ne sommes pas favoris. La Russie a de grandes individualités et Israël a déjà montré qu’il a les moyens de rivaliser avec n’importe quelle équipe.

Dick Advocaat, sélectionneur de la Russie
Je pense que le Portugal, étant donné les résultats qu'il a enregistrés dernièrement, est le favori du groupe. Dans un bon jour, la Russie a cependant les moyens de s'imposer. Pour le reste, nous savons tous aujourd’hui qu’on ne peut sous-estimer personne. Ce ne sera pas facile, c’est certain, mais je trouve ce tirage très équilibré. Je ne suis ni content, ni pas content. Tout est possible.

Luis Fernandez, sélectionneur d’Israël
Sincèrement, tout ce qui m’intéresse pour l’instant, ce sont les matches de qualification pour l'EURO 2012. Nous aurons largement le temps d’étudier nos adversaires quand l’heure viendra.

Nigel Worthington, sélectionneur de l’Irlande du Nord
"Le groupe nous semble assez difficile, mais ça aurait pu être pire. Nous allons beaucoup voyager, mais ça fait partie de l’épreuve. La Russie était une équipe formidable il y a quelques années. Avec Israël, ça n’est jamais simple et le Portugal, c’est une grande équipe.

Ali Mammadov, secrétaire général de la fédération de football d’Azerbaïdjan
C’est un groupe intéressant. A l’exception du Luxembourg, il n’y a que des équipes que nous avons déjà affrontées en qualifications pour l’EURO ou la Coupe du Monde. Nous avons joué le Luxembourg en amical récemment, par ailleurs. Ce sont des équipes que nous connaissons et nous savons qu’elles sont difficiles. Le sélectionneur Berti Vogts partage mon avis. J’espère juste que nous pourrons montrer nos qualités, de façon à faire plaisir à nos supporters.

Paul Phillip, président de la fédération luxembourgeoise de football
C’est toujours difficile pour nous, quel que soit le tirage. Mais on se retrouve finalement avec un groupe très intéressant et nous serions déçus de finir en-deçà de la quatrième place. Près de 10 % de la population de notre pays est composée de Portugais, donc nous sommes ravis de retrouver le Portugal dans notre poule. La Russie est une grande puissance que nous avons déjà affrontée à plusieurs reprises, tout comme l’Irlande du Nord. L’Azerbaïdjan est finalement l’équipe à battre si nous voulons atteindre nos objectifs.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:48

Leekens : "On peut battre tout le monde"



Vladimir Petrovic, sélectionneur de la Serbie
Ce Groupe A est sans doute l’un des plus difficiles. Tous nos matches seront très compliqués. Je me rappelle que l’Ecosse a toujours été une équipe de qualité par le passé. La Belgique est également un adversaire très dur à manœuvrer. Malgré tout, je pense que la Croatie, en tant que tête de série, reste l’équipe favorite. Les Croates et nous seront particulièrement attendus, étant dans les chapeaux 1 et 2, mais l’Ecosse et la Belgique ont aussi des chances de terminer en tête.

Georges Leekens, sélectionneur de la Belgique
C'est un groupe où l'on est capable de battre tout le monde, mais l'on peut aussi perdre des points contre tout le monde. La Croatie et la Serbie sont deux équipes difficiles. Il ne faut pas sous-estimer la Macédoine pour ne pas perdre de points. Les Ecossais et les Gallois sont capables de jouer au foot. On doit être prêt à battre tout le monde, car pour se qualifier, il faudra en être capable. Donc, je suis moyennement content. Il faudra être à son meilleur niveau.

Craig Levein, sélectionneur de l’Ecosse
Cela aurait pu être pire. Reste qu’avec un tirage comme cela, nous aurons beaucoup de travail en perspective pour préparer les matches, et je ne m’aventurerai à aucun pronostic si tôt. J’ai confiance en mon équipe. Elle est talentueuse et déterminée collectivement à réussir. Mais nous allons avoir beaucoup de travail. La Belgique est probablement l’adversaire le plus compliqué du pot 3. Avec la Croatie et la Serbie nous aurons également affaire à deux belles équipes. Tous ces adversaires promettent d’âpres combats pour mon équipe. Le mystère planait avant le Tirage au sort, à l’arrivée nous tombons contre une nation voisine, le Pays de Galles. Ce sera une confrontation particulièrement excitante pour les fans.

Gary Speed, sélectionneur du Pays de Galles.
C’est à l’évidence un tirage au sort compliqué. Il n’y a aucune équipe faible dans ce groupe. C’est d’ailleurs un des plus difficiles sachant que chacune des équipes peut battre l’autre. C’est un groupe très relevé, mais cela aurait pu être pire.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:49

Hitzfeld : "Nous visons la qualification directe"



Egil Olsen, sélectionneur de la Norvège
On aurait franchement pu hériter d’un tirage moins favorable même si avec Chypre et l’Islande, des pots cinq et six, nous ne sommes pas vernis. L’Islande est un petit frère ennuyant qui se plait à contrecarrer les plans de son grand frère. C’est aussi une équipe qui a été difficile à jouer lors de nos récents affrontements dans des compétitions qualificatives. Au-delà de cela, il est évident que la Norvège doit absolument terminer sur l’une des deux premières marches de son groupe.

Matjaz Kek, sélectionneur de la Slovénie
Je ne vois aucun de favori qui se dégage. Nous pouvons battre n’importe quelle équipe, nous l’avons déjà prouvé par le passé.

Ottmar Hitzfeld, sélectionneur de la Suisse
Le tirage aurait pu être pire. Nous évitons la Russie ou la France dans le pot 2, ainsi que l’Allemagne, l’Italie, l’Angleterre et les Pays-Bas. C'est surmontable. La Norvège et la Slovénie sont mieux classées que nous grâce à leurs résultats récents mais la Suisse peut jouer à armes égales contre ces équipes. Nous ne visons rien de moins que la qualification directe.

Josip Kuze, sélectionneur de l’Albanie
Lorsque j’ai vu que nous nous retrouvions dans la même poule que l’Islande et Chypre, je me suis dit que nous aurions à l’évidence forte à faire, dans la mesure où ce sont dejà très bonnes équipes. De leur côté, La Suisse et la Norvège jouent un très bon football, leurs résultats montrent combien leur niveau augmente. Du reste, la Slovénie est sensiblement du même niveau. Quoi qu’il en soit, nous allons tout mettre en œuvre, à force de professionnalisme et de courage, pour décrocher le plus de succès possible

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Aoû - 10:50

Prandelli : "Objectif première place"



César Prandelli, sélectionneur de l’Italie
Nous devons penser avant tout à continuer de grandir comme équipe. Nous avons encore le temps. Mais nous sommes l'Italie et, avec tout le respect que je dois aux autres équipes du groupe, notre objectif est naturellement de terminer à la première place.

Vladimir Smicer, entraîneur-adjoint de la République tchèque
Lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2002, nous avions déjà eu le Danemark, la Bulgarie et Malte pour adversaires. Nous ne somme pas parvenus à nous qualifier, j’espère que nous serons plus heureux. Cette fois, il y a aussi l'Italie en plus, qui, étant tête de série, part un avec un léger avantage. C'est un groupe équilibré. Malte peut faire des résultats surprenants, l'Italie, comme favori et les trois autres équipes devraient s’atteler à lui compliquer la tâche.

Lothar Matthäus, sélectionneur de la Bulgarie
Sur le papier, cela s’annonce très difficile pour nous. Mais jouons les matches, croyons en nos chances de qualification. Nous respectons chacun des adversaires, et nous tenterons de relever chaque défi. J’ai vu des groupes de la zone Europe plus faciles. Une chose est sûre : l’Italie est favorite. Cela sera un match spécial, pour moi, sachant que j’ai joué quatre belles années à l’Inter Milan. Nous ferons tout notre possible pour créer la surprise.

John Buttigieg, sélectionneur de Malte
L’Italie est une des meilleures équipes du monde. C’est toujours intéressant d’affronter une équipe comme celle-ci dans la mesure où elle compte des millions de fans tout autour du monde, mais pour nous c’est une équipe comme toutes les autres. Les autres groupes ne sont pas différents du notre en termes de qualité. Peut-être que le Groupe B a l’air plus difficile dans la mesure où il met aux prises des pays qui ont joué plusieurs phases finales de Coupe du Monde. Mais tous les groupes sont compliqués.

Fifa.com (07/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 10 Aoû - 11:20

Stange, outsider sans peur



Le Bélarus a réussi cet été un coup de maître, qui l'a catapulté sur le devant de la scène. Il s'est en effet hissé à la troisième place du Championnat d'Europe U-21 de l'UEFA, décrochant ainsi sa qualification pour le Tournoi Olympique de Football Masculin, qui se déroulera à Londres en 2012. Les fiers Biélorusses ont largement dépassé les attentes de leurs supporters.

Mais ce n'est pas tout à fait une surprise. Le Bélarus est non seulement passé tout près d'une place en finale de l'épreuve continentale U-21, mais il a également livré jusque-là un bon parcours dans le cadre des qualifications pour l'UEFA EURO 2012. Dans le Groupe D, les Slaves affichent 12 points en sept rencontres et occupent le deuxième rang, derrière les Français (13 points). Ils ont même créé la sensation en battant les Bleus 1:0 en septembre 2010 à Paris. Ils ont donc de bonnes raisons d'espérer décrocher leur billet pour la phase finale du tournoi.

Le nom de Bernd Stange est étroitement lié à l'impressionnante évolution du football biélorusse. L'Allemand de 63 ans dirige l'équipe nationale depuis juillet 2007, après avoir entraîné les sélections de la RDA, d'Oman et d'Irak. Ce fin technicien dévoile ses ambitions pour le Bélarus, en exclusivité pour FIFA.com.


Bernd Stange, êtes-vous satisfait du travail que vous avez réalisé avec vos joueurs ?

Pour moi, le principal progrès, c'est de voir qu'un pays tout entier est devenu adepte des tendances modernes du football. Nous avons commencé à défendre une certaine philosophie, des sélections juniors à l'équipe nationale A, en passant par les grands clubs du pays. Nous suivons une voie bien précise, qui est également adoptée par de nombreux jeunes entraîneurs. Ce sera la base du succès du Belarus, qui est encore une jeune nation sur le plan footballistique. C'est en tout cas une mission que j'accomplis avec beaucoup de plaisir !

De quelle manière mettez-vous à profit votre expérience pour faire progresser le football biélorusse ?
Au Bélarus, les entraîneurs sont désireux d'apprendre. Nous avons réussi à mettre en place deux grandes conférences annuelles sur le football, pour faire comprendre à tous quel chemin nous avons décidé d'emprunter. Les gens ont accueilli cette démarche avec reconnaissance. Nous avons accompli d'énormes progrès concernant la formation des entraîneurs. Il est fondamental dans le football d'avoir de bons éducateurs et c'est la raison pour laquelle nous nous sommes concentrés sur ce point. Aujourd'hui, je peux vous dire que les entraîneurs biélorusses maîtrisent leur sujet. Ces quatre dernières années sont une partie de ma longue carrière que je n'aurais voulu manquer pour rien au monde.

Votre travail contribue-t-il au développement du football biélorusse ?
Je pense en tout cas que le Bélarus a franchi une étape importante. Je dirais néanmoins que nous sommes encore un pays en voie de développement sur le plan footballistique. Je ne dis pas tant cela pour la qualité de notre football que pour le marketing. La première division biélorusse attire seulement 2 700 spectateurs par match en moyenne. Nous jouissons cependant de compétences sur le terrain, d'une bonne tradition. Je pense par exemple au Dinamo Minsk, qui a remporté le championnat d'Union soviétique en 1982.

Quelles sont vos ambitions pour l'avenir ?
Ce que nous devons viser, c'est la qualification pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Nous devrions nous concentrer sur cet objectif. Je dis cela avec le plus grand optimisme, car je suis fermement convaincu que notre progression va se poursuivre. Nous occupons d'ores et déjà une bonne place dans les qualifications pour l'EURO. Nous avons de bonnes chances de disputer la compétition en Pologne et en Ukraine l'an prochain. Notre jeune équipe va en outre jouer le Tournoi Olympique de Football à Londres. Le football biélorusse n'avait jamais connu un tel succès.

Que pensez-vous de vos adversaires dans le Groupe I des qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014 : la Géorgie, la Finlande, l'Espagne et la France ?
Nous avons hérité d'un groupe difficile, cela ne fait aucun doute. Nous allons affronter deux géants du football mondial. Mais c'est pour nous un formidable cadeau que de pouvoir accueillir au Bélarus les tenants du titre mondial et les champions de 1998. Nous partons bien sûr clairement avec le statut d'outsiders. J'ai cependant une mise en garde à formuler : personne ne devrait nous sous-estimer ! Nous allons tout donner. De toute façon, ceux qui ne croient pas en eux n'ont rien à faire sur un terrain !

En tant que sélectionneur mais aussi en tant qu'ancien footballeur, attendez-vous avec impatience la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ ?
Le lien qui unit le Brésil et le football, c'est quelque chose d'unique ! Cette Coupe du Monde sera grandiose, car le Brésil ne se contente pas de jouer au football, il le vit. Le pays du ballon rond, ce n'est ni l'Allemagne, ni l'Angleterre, ni l'Argentine. C'est le Brésil, et ce depuis des décennies. C'est là que bat le cœur du football. On y voit du matin au soir, partout, des gens qui jouent au football. La Coupe du Monde a trouvé sa place.

Fifa.com (10/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 22 Aoû - 12:07

Les Bahamas se retirent des qualifications pour Brésil 2014

La FIFA confirme que les Bahamas se sont retirées des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

Par conséquent, le Groupe C du deuxième tour des qualifications de la CONCACAF ne comportera que trois équipes : le Panama, la Dominique et le Nicaragua.

Fifa.com (22/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Jeu 25 Aoû - 17:44

Asie : Les outsiders commencent à faire peur



Dans un peu plus d'une semaine, le coup d'envoi du troisième tour qualificatif de la zone Asie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ sera donné. Les équipes concernées sont donc plus que jamais en phase de préparation, ce qui passe obligatoirement par des matches amicaux.

La Thaïlande, qui accueillait Singapour, a concédé le nul 0:0. Le 2 septembre, les deux équipes seront en déplacement en Australie et en RP Chine respectivement. À noter que Singapour n'a encore jamais battu la sélection de l'Empire du Milieu.

Le sélectionneur de la Thaïlande, Winfried Schaefer, en a profité pour mettre au repos certains joueurs cadres et faire plusieurs essais qui se sont révélés concluants dans l'ensemble. Sompong Sorleb et Surat Sukha se sont procuré de nombreuses occasions, au cours d'une partie globalement dominée par les locaux. "Notre principal problème est la conclusion", analys" Schaefer. "Nous nous sommes créé de belles opportunités, mais nous n'avons jamais réussi à les convertir. Nous devons aussi travailler les coups de pied arrêtés, même si dans ce domaine, nous avons fait des progrès."

Dominé pendant la plus grande partie du match, Singapour a toutefois livré une partie satisfaisante aux yeux de son sélectionneur Radojko Avramovic. "Ce match était une étape importante pour préparer notre rendez-vous contre la Chine", considère le technicien serbe. "J'ai vu de bonnes choses, mais aussi de moins bonnes auxquelles nous allons devoir remédier. La Chine est une équipe difficile à jouer, car elle possède des joueurs de qualité. Cela dit, nous nous rendrons à Kunming sans complexes. Nous jouerons notre football et donnerons le meilleur de nous-mêmes."

L'Indonésie, de son côté, a préparé sa confrontation avec l'Iran de la meilleure des façons, en battant la Palestine 4:1 lundi dans ce qui constituait son avant-dernier match de préparation. Les cinq buts ont été inscrits en deuxième période. Sulaiman Obaid avait ouvert le score pour les Palestiniens quatre minutes après la reprise. L'avantage des visiteurs sera de courte durée, Haryono égalisant peu de temps après. C'est l'attaquant vétéran Christian Gonzalez qui permettra aux Indonésiens de prendre l'avantage à la 69ème minute. L'avant-centre Bambang Pamungkas réussira ensuite un doublé dans les derniers instants de la partie.

Difficile à digérer
En dépit de cette large victoire, le sélectionneur Wim Rijsbergen paraissait passablement irrité au coup de sifflet final. "Le plus gros problème dans cette équipe, c'est l'ego de certains joueurs", commente le Néerlandais récemment nommé au poste de sélectionneur. eNous devons apprendre à jouer comme une équipe et faire preuve de beaucoup plus de patience. Sinon, nous n'arriverons jamais à conserver le ballon et imposer notre rythme. En deuxième période, nous avons eu plus de possession et été plus rapides. Cela s'est vu au tableau d'affichage."

L'attaquant Abdullah Deeb a réussi un doublé pour la Jordanie, qui accueillait la Tunisie, placée 35 rangs au-dessus de son adversaire du jour au Classement mondial FIFA/Coca-Cola. Les Jordaniens ont concédé deux penalties, permettant ainsi aux visiteurs de revenir au score et d'obtenir le match nul. L'entraîneur irakien de la Jordanie, Adnan Hamad, a mal digéré les erreurs défensives de son équipe.

"Même si ce n'est pas un mauvais résultat de faire match nul contre le Tunisie, qui fait partie des meilleures équipes africaines, nous devons absolument éviter de reproduire ce genre d'erreurs à l'avenir. C'est là-dessus que nous allons travailler pour notre dernier match amical, contre l'Indonésie", annonce le stratège, dont l'équipe s'apprête à rencontrer la sélection de son pays natal dans le cadre des qualifications asiatiques.

Fifa.com (25/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 29 Aoû - 11:51

Australie, Osieck : "Je veux un football positif"



En un peu plus d'un an depuis qu'il a pris les rênes de l'équipe d'Australie, le sélectionneur Holger Osieck a déjà marqué de son empreinte le jeu des Socceroos. Ces derniers pratiquent désormais un football fluide et efficace, comme en témoigne leur excellent parcours dans la Coupe d'Asie de l'AFC, en janvier dernier. À cette occasion, les Australiens ont atteint la finale et sont passés très près de s'adjuger leur première couronne dans l'épreuve reine du continent asiatique. Au cours des 12 derniers mois, les hommes dirigés par Osieck ont montré qu'ils pouvaient rivaliser avec les plus grands, à l'exemple du 2:1 infligé à l'Allemagne en match amical, qui a définitivement effacé le mauvais souvenir de la défaite 0:4 contre le même adversaire à la Coupe du Monde de la FIFA 2010™.

Osieck est un eneur traînd'expérience. Il était l'adjoint de Franz Beckenbauer à Italie 1990, lorsque son pays natal a remporté le tournoi suprême du football mondial. En Asie, il a conduit la formation japonaise Urawa Red Diamonds au sacre dans la Ligue des champions de l'AFC 2007. Un autre grand fait d'armes d'Osieck sur la scène internationale a été la victoire obtenue avec le Canada dans la Gold Cup de la CONCACAF 2000.

Aujourd'hui, le stratège allemand a pour mission de qualifier l'Australie pour une troisième Coupe du Monde de la FIFA™ consécutive. C'est de cela que FIFA.com a voulu discuter avec Osieck, qui évoque aussi son style de jeu préféré, le développement du football en Asie ainsi que la difficulté liée à son poste à un moment où l'équipe d'Australie est en pleine période de transition.


M. Osieck, cela fait un an que vous êtes à la tête de l'Australie. Votre carnet de route est-il respecté ?
Les fondations sont là. Je dispose d'un groupe de qualité, avec des joueurs qui font preuve d'une grosse motivation, de beaucoup de détermination et possèdent un excellent bagage technique. Cela est vrai à tous les postes. C'est important. Je dirais que cet effectif est un terrain fertile pour planter les graines du football tel que je le conçois. Quand les joueurs adhèrent à votre philosophie, les choses deviennent à la fois plus faciles et plus agréables.

Que vous inspire le tirage au sort de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ ?
En Asie, la situation est très différente de ce qui se passe en Europe pour ce qui est des éliminatoires. Il y a très peu de places à prendre. Pour aller au bout et se qualifier, il faut jouer 14 matches. C'est un parcours long et difficile. Il est extrêmement important de prendre un bon départ. Nous devons nous fixer comme objectif de gagner tous les matches à domicile. Aucun espoir sans cela.

Vous allez débuter à domicile contre la Thaïlande, avant d'aller en Arabie Saoudite. Est-ce un bon calendrier ?
La Thaïlande arrivera le jour J parfaitement préparée. Il ne faut surtout pas sous-estimer ses adversaires. Heureusement, il y a suffisamment d'expérience dans notre effectif pour éviter de commettre ce genre d'erreur. Tout le monde sera conscient de l'enjeu. L'Arabie Saoudite est une équipe toujours très difficile à jouer. C'est encore plus vrai quand elle évolue devant son public. N'oubliez pas qu'elle est entraînée par Frank Rijkaard et qu'elle a passé le tour précédent de façon assez impressionnante.

Vous évoquez le football "tel que vous le concevez". Pouvez-vous préciser ?
C'est un football positif, où le ballon circule et où les joueurs proposent des solutions variées, surtout à l'avant. Quand ça marche, ça donne en général un jeu attrayant. Cette année, nous avons réussi à pratiquer ce type de football à plusieurs reprises.

Sur un plan personnel, êtes-vous satisfait dans vos nouvelles fonctions ?
L'Australie est un pays magnifique. Énormément de gens y vont en vacances et je me sens vraiment privilégié de travailler ici. Je bénéficie d'un environnement idéal pour travailler. Les gens sont très détendus ici, très coopératifs également. En plus, ils acceptent mon sens de l'humour !

En Australie, le football est loin d'être le sport numéro 1. Est-ce un problème pour vous ?
J'étais prévenu en arrivant ici. Évidemment, l'engouement pour le football n'a rien à voir avec ce qu'on trouve en Allemagne. Mais justement. Je me dis que plus nos résultats seront bons, plus les gens ici se tourneront vers le football. Par nos performances, nous pouvons contribuer au développement du football en Australie. Ça fait partie de mon rôle.

Quel regard portez-vous sur l'évolution du football asiatique au cours de ces dernières années ?
Le football asiatique a énormément progressé, certains pays en particulier. On commence à voir des joueurs asiatiques dans les plus grands clubs d'Europe. C'est un signe qui ne trompe pas.

Avez-vous l'impression que les joueurs asiatiques n'obtiennent pas encore la reconnaissance qu'ils méritent dans le reste du monde ?
En Allemagne, les footballeurs japonais sont tenus en très haute estime. Des joueurs comme Shinji Kagawa, Makoto Hasebe ou encore Hajime Hosogai donnent une excellente impression du football japonais. Même chose avec les Sud-Coréens. À l'époque où Cha Bum Kun est arrivé à Francfort, dans les années 1980, il était considéré comme un phénomène exotique. Mais ce n'est plus le cas désormais quand un joueur asiatique signe dans un club allemand. C'est devenu de plus en plus fréquent.

En Afrique du Sud en 2010, l'Australie avait l'un des effectifs les plus âgés de la compétition. Votre sélection est-elle en transition ?
Effectivement. Depuis un an, j'ai lancé quelques jeunes afin qu'ils emmagasinent de l'expérience au niveau international. Cela dit, j'ai la chance de pouvoir compter sur un certain nombre de joueurs expérimentés qui sont toujours très performants pour leur âge. Le groupe est bien équilibré en ce moment.

Si l'Australie se qualifie pour la prochaine édition de la Coupe du Monde de la FIFA™, pourra-t-elle compter sur de jeunes talents lors de la phase finale au Brésil ?
Je commence à bien connaître la jeune génération. Il y a des joueurs prometteurs, mais qui ont besoin d'acquérir de l'expérience. De plus, les éliminatoires approchent. Je ne peux pas expérimenter à l'infini. Je vais devoir commencer à faire des choix.

Fifa.com (29/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 30 Aoû - 13:07

Israel : "Les Salvadoriens mettent de la joie"



Ruben Israel, sélectionneur du Salvador
Cette nouvelle génération de joueurs a montré un sang-froid incroyable. C'est un groupe de footballeurs qui mettent de la joie dans le football, avec beaucoup de calme et un vrai professionnalisme. Nous connaissons bien les autres équipes du groupe et nous saurons à quoi nous en tenir. Nous allons encore nous renseigner, mais nous savons déjà bien à quoi nous attendre.

Kenneth Jaliens, sélectionneur du Suriname
Nous avons une bonne équipe en ce moment. Nous avons déjà montré pas mal de belles choses. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas continuer comme ça.

Domingo Hernandez, sélectionneur de la République Dominicaine
Historiquement, c'est une compétition très difficile. Le Salvador partira favori car il a une tradition footballistique et a obtenu des résultats formidables dans le passé. Sans manquer de respect aux autres équipes, ce sera une grande motivation pour nous de jouer contre une grande sélection d'Amérique centrale comme le Salvador. Il peut y avoir des surprises dans ce tournoi. Nous espérons en provoquer une ou deux. Nous sommes parfaitement conscients de la difficulté de la tâche qui s'annonce. Cela dit, je n'ai jamais d'autre motivation que la victoire et c'est ce que je vais essayer d'obtenir. En tout cas, je vais le dire et le répéter à mes joueurs. Nous entrons toujours sur le terrain pour gagner. Cette motivation est notre meilleure chance d'accéder au prochain tour. Nous allons essayer de la saisir.

Fifa.com (29/08/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Lun 5 Sep - 13:49

Concacaf : Un carré vise un doublé



Mardi 6 septembre aura lieu la deuxième journée de la première phase de groupes des qualifications de la zone Amérique du Nord, Centrale et Caraïbes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Les quatre grands de la région déjà entrés en lice - Trinité-et-Tobago, Salvador, Canada et Haïti - auront à cœur de confirmer après l'avoir emporté lors de la journée inaugurale, la semaine dernière. FIFA.com vous présente le programme.

L'affiche
Belize-Guatemala

Mardi, l'unique match du Groupe E mettra aux prises l'une des équipes-surprises de ce tour, le ;Belize, et un pays plus souvent présent à ce niveau-là, le Guatemala. En raison de leur rang peu élevé au Classement mondial FIFA/Coca-Cola, les Béliziens ont été obligés de passer par un tour préliminaire, contre Montserrat. Vendredi, ils ont créé la surprise en allant s'imposer à Grenade, faisant valoir plusieurs atouts intéressants : de la rapidité dans les couloirs, de la puissance, un gardien efficace en la personne de Shane Orio et un ailier doué, Deon McCauley. Les Guatémaltèques, de leur côté, se présenteront forts de leur succès net et sans bavure 4:0 contre Saint-Vincent-et-les-Grenadines. À cette occasion, les Chapines ont une nouvelle fois montré pourquoi au cours des précédents tournois qualificatifs, ils sont passés près à plusieurs reprises de décrocher leur premier billet pour la Coupe du Monde de la FIFA™.

Ailleurs
Actuel leader du Groupe A , le Salvador sera en déplacement aux Iles Caïmans et voudra faire une meilleure impression que vendredi dernier à domicile contre la République Dominicaine, qu'il a eu toutes les peines du monde à dominer (3:2). Le Suriname, qui a débuté sa campagne par une victoire sur les Caïmans, n'aura pas la tâche facile face aux Dominicains. Vendredi à San Salvador, les hommes dirigés par Domingo Hernandez ont en effet montré qu'ils pouvaient donner du fil à retordre aux meilleurs.

Trinité-et-Tobago s'apprête à faire son premier déplacement de la campagne à Bridgetown pour y défier la Barbade. Désormais entraînés par l'allemand Otto Pfister, les Soca Warriors ont souffert la semaine dernière devant leur public pour venir à bout des Bermudes. Pour son entrée en lice, la Barbade s'est inclinée 0:2 contre le ;Guyana, qui devra se méfier à domicile des Bermudes, désireuses de prendre leurs premiers points dans le Groupe B .

Dans le Groupe C , le Panama fera son entrée en matière au Nicaragua, facile vainqueur de la Dominique vendredi dernier. Après leur bon parcours jusqu'en demi-finale de la dernière Gold Cup de la CONCACAF, les Panaméens sont favoris pour finir en tête d'un groupe qui ne comprend que trois équipes, après le désistement des Bahamas.

Actuellement leader du Groupe D , le Canada n'aura pas la tâche facile à Bayamón contre une équipe de Porto Rico qui a beaucoup progressé récemment. Les Canucks ont été critiqués par les médias nationaux pour leur dernière prestation, face à Sainte-Lucie, et ce malgré l'ampleur du score (4:1). Vendredi dernier à Basseterre, les Portoricains ont décroché le point du match nul face à Saint-Kitts-et-Nevis, qui se déplacera mardi à Sainte-Lucie pour un duel caribéen.

Haïti a entamé sa campagne dans le Groupe F de la meilleure des façons, en signant le plus gros score de la première journée. À Port-au-Prince, les locaux ont en effet passé six buts aux Iles Vierges Américaines (6:0). Les participants à la Coupe du Monde de la FIFA 1974™ évolueront loin de leurs bases ce mardi, chez une équipe de Curaçao malmenée par Antigua-et-Barbuda lors de la précédente journée. Les Antiguais, pour leur part, compteront sur un exploit de leur attaquant vétéran Peter Byers pour tenter de ramener quelque chose de leur périple dans les Iles Vierges Américaines.

Le joueur à suivre
Josh Simpson (CAN)

Vendredi à Toronto contre Sainte-Lucie, le Canada est apparu cruellement à court d'inspiration, à une exception près : le milieu de terrain Josh Simpson. Si les stars canadiennes ont habituellement pour noms Julian De Guzman et Dwayne De Rosario, c'est bien le joueur de Manisaspor qui a crevé l'écran le week-end dernier, en inscrivant deux buts dans un match qui marque le début d'une campagne où l'objectif des Canadiens est clair : marcher dans les pas des héros de 1986, seuls Canadiens à ce jour à avoir participé à une Coupe du Monde de la FIFA™.

Entendu…
"Notre victoire contre les Bermudes n'a pas été facile, mais il faut rappeler qu'avant cela, nous avions passé neuf mois sans jouer un seul match officiel. Nous avons gagné sans encaisser de but et les trois points sont là. Nous avons touché les montants à deux reprises et obtenu pas mal d'occasions. Je pense que le prochain match, contre Porto Rico, sera complètement différent" - Otto Pfister, sélectionneur de Trinité-et-Tobago

Deuxième tour des qualifications la CONCACAF, deuxième journée
République Dominicaine - Suriname
Iles Vierges Américaines - Antigua-et-Barbuda
Barbade - Trinité-et-Tobago
Belize - Guatemala
Sainte-Lucie - Saint-Kitts-et-Nevis
Nicaragua - Panama
Iles Caïmans - Salvador
Guyana - Bermudes
Porto Rico - Canada
Curaçao - Haïti

Fifa.com (05/09/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 7 Sep - 10:43

Asie : Petite forme pour les gros bras



La deuxième journée des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ n'a pas souri aux têtes de série : quatre d'entre elles ont abandonné des points en déplacement. Le Japon, la République de Corée et l'Iran ont ainsi dû se contenter du nul (1:1). La RP Chine s'est quant à elle inclinée 1:2 en Jordanie. L'Australie est donc le seul favori à avoir fait honneur à sa réputation, en s'imposant 3:1 sur le terrain de l'Arabie Saoudite. FIFA.com revient sur une soirée pleine de rebondissements, de surprises et de coups de théâtre.

L'affiche
Jordanie 2:1 RP Chine
Buts : Baha Suleiman (49'), Amer Deeb (54') pour la Jordanie ; Hao Junmin (56') pour la RP Chine

La confrontation entre les deux vainqueurs de la première journée du Groupe A a tourné à l'avantage de la Jordanie. Fort de son succès 2:1 sur la RP Chine, Al-Nashama prend les commandes de la poule. Contrairement à ce que le score pourrait laisser entendre, les visiteurs ont longtemps dominé les débats, mais les Jordaniens ont su prendre l'avantage contre le cours du jeu. Dès le début de la seconde période, Baha Suleiman a ouvert le score sur une superbe frappe longue distance. À la réception d'un centre parfait, Amer Deed se chargeait de doubler la mise cinq minutes plus tard.

Les Chinois ont eu le mérite de réagir immédiatement, par l'intermédiaire de Hao Junmin. Par la suite, Yu Hai et Yu Dabao ont tour à tour eu l'occasion de remettre les deux équipes à égalité. Malheureusement, leur manque d'efficacité dans le dernier geste n'a pas permis aux visiteurs de se sortir du piège. Dans l'autre affiche au programme, l'Irak de Zico s'est imposé à Singapour 2:0. Les Lions de Mésopotamie en profitent pour revenir à hauteur de la RP Chine.

La surprise
Liban 3:1 Emirats Arabes Unis
Buts : Mohamed Ghadar (37' pen), Akram Moghrabi (52'), Roda Antar (83') pour le Liban ; Mohamoud Al Hammadi (15') pour les Emirats Arabes Unis

La victoire inattendue du Liban sur les Emirats Arabes Unis n'est pas passée inaperçue, au milieu d'une soirée pourtant riche en surprises. Pour leur première sortie, les Libanais avaient concédé une lourde défaite en République de Corée. En outre, ils avaient été récemment battus 6:2 par ce même adversaire en match amical. Personne n'imaginait donc voir les hommes de Theo Bücker dominer la sélection émiratie.

Pour ne rien arranger, les visiteurs ont pris l'avantage après un quart d'heure de jeu, grâce à Mohamoud Al Hammadi. Mohamed Ghadar a cependant remis les pendules à l'heure à la 37ème minute, en obtenant un penalty qu'il s'est chargé lui-même de transformer. Par la suite, le capitaine libanais Roda Antar s'est mis en devoir de faire basculer la victoire dans le camp de son équipe. Le milieu de terrain a tout d'abord offert une passe décisive à Akram Moghrabi à la 52ème minute, avant de clore la marque à sept minutes du coup de sifflet final. L'autre match du Groupe B s'est soldé par un résultat nul entre le Koweït et la République de Corée (1:1). Hussain Ali a répondu à l'ouverture du score de Park Chu-Young en égalisant à la 53ème minute.

Les autres rencontres
Présenté comme l'un des plus relevés, le Groupe C a tenu toutes ses promesses. En effet, le Japon n'a pu faire mieux que match nul (1:1) en Ouzbékistan, tandis que la RDP Corée a renoué avec le succès, aux dépens du Tadjikistan (1:0). Dans le premier choc de la journée, les Chollima se sont imposés sur la plus petite des marges, grâce à un but du défenseur Pak Nam-Chol. Après avoir échappé de justesse à la catastrophe lors de la première journée, le Japon a pu compter une nouvelle fois sur sa bonne étoile. Menés au score dès la huitième minute suite à une reprise victorieuse de Server Djeparov, les Samouraïs Bleus ont répliqué à la 65ème minute par l'intermédiaire de Shinji Okazaki.

Dans le Groupe D, l'Australie reste en position de force, au lendemain de son succès 3:1 en Arabie Saoudite. La Thaïlande, qui avait bien failli accrocher les Socceroos lors de la première journée, l'a facilement emporté devant Oman (3:0). Les attaquants Sompong Soleb et Teerasil Dangda ont trouvé la faille en première mi-temps, avant que Rashid Al Farsi ne marque contre son camp dans le temps additionnel.

Par ailleurs, Sayed Shubbar et Ismaeel Latif ont frappé de part et d'autre de la mi-temps pour offrir un précieux succès à Bahreïn en Indonésie. Toujours dans le Groupe E, l'Iran a été tenu en échec 1:1 au Qatar mais conserve la première place, à la faveur d'une meilleure différence de buts. Les Merah Putih, bons derniers, doivent absolument l'emporter contre le Qatar le 11 octobre, sous peine de voir leurs derniers espoirs de qualification s'envoler définitivement.

Le joueur
Auteur du but égalisateur contre la Thaïlande lors de la première journée, Joshua Kennedy s'est de nouveau illustré en inscrivant un doublé contre l'Arabie Saoudite.

La stat
1. Le Liban et la Jordanie ont signé leur première victoire contre les Emirats Arabes Unis et la RP Chine, respectivement.

Entendu…
"J'ai commencé à travailler avec ce groupe il y a deux semaines. Je suis parti de zéro. La semaine dernière, nous avons été nettement battus par la Corée du Sud mais ce soir, nous aurions pu l'emporter plus largement encore. Je n'ai pas été surpris par le niveau des Emirats Arabes Unis, car je connais bien cette équipe. Notre victoire est méritée" - Theo Bücker, sélectionneur du Liban

Deuxième journée du Tour 3
6 septembre

Groupe A : Singapour 0:2 Irak, Jordanie 2:1 RP Chine
Groupe B : Liban 3:1 Emirats Arabes Unis, Koweït 1:1 République de Corée
Groupe C : Ouzbékistan 1:1 Japon, RDP Corée 1-0 Tadjikistan
Groupe D : Thaïlande 3:0 Oman, Arabie Saoudite 1:3 Australie
Groupe E : Indonésie 0:2 Bahreïn, Qatar 1:1 Iran

Fifa.com (06/09/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mar 13 Sep - 15:42

Bataille royale dans le Pacifique



Du 27 août au 11 septembre 2011, les nations d'Océanie ont eu l'opportunité de passer un premier test en vue des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. À l'occasion de la 14ème édition des Jeux du Pacifique, disputée cet été en Nouvelle-Calédonie, le football figurait en bonne place au rang des sports représentés. Pour le plus grand bonheur du public de Nouméa, le pays organisateur s'est imposé en finale du tournoi devant les Îles Salomon.

Huit des onze associations membres de la Confédération Océanienne de Football (OFC) étaient en lice à l'occasion de cette édition 2011 : Samoa américaines, Îles Cook, Îles Fidji, Nouvelle-Calédonie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Îles Salomon, Tahiti et Vanuatu. Au rang des participants, on comptait également Kiribati et Tuvalu, Membres Associés de l'OFC, ainsi que Guam, membre de la Confédération Asiatique de Football.

Parallèlement, une compétition a mis aux prises neuf sélections féminines en vue du Tournoi Olympique Masculin de Football 2012. Contrairement à leurs homologues masculins, les Néo-Calédoniennes se sont inclinées 1:2 en finale, sur un pénalty de Linah Honeakii en fin de match. Avec ce troisième titre d'affilée, la Papouasie-Nouvelle-Guinée s'affirme comme la principale rivale des Néo-Zélandaises pour la suprématie océanienne.

Mano a mano
Le tournoi masculin a permis aux nations participantes de se tester avant le début de leurs campagnes de qualifications respectives pour la phase finale 2014. Au lendemain des Jeux du Pacifique, les Îles Cook et les Samoa américaines sont déjà tournées vers le premier tour de la zone Océanie qui se déroulera en Novembre. Seul le vainqueur de ce groupe, dans lequel figurent également les Samoa et les Tonga, accédera au second tour.

Les deux nations océaniennes ont engrangé une précieuse expérience internationale à l'occasion du tournoi néo-calédonien, même si elles n'ont enregistré qu'une seule victoire à elles deux. Les Îles Cook se sont imposées 3:0 face à Kiribati, avec notamment un doublé de Taylor Saghabi. Pour leur part, les Samoa américaines enregistrent le retour de leur fantasque gardien Nicky Salapu, dont les premiers exploits sous le maillot national remontent aux qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002™.

Sans surprise, les Jeux du Pacifique ont vu les deux équipes se livrer un véritable mano a mano, un an avant le deuxième tour de la zone Océanie qui les opposera à la Nouvelle-Zélande. Après cinq rencontres disputées en neuf jours, la Nouvelle-Calédonie, les Îles Salomon et Vanuatu se partageaient la tête du Groupe A. Seule une différence de buts supérieure a permis aux deux premiers de poursuivre leur chemin. Les Néo-Calédoniens ont forcé la décision en étrillant Vanuatu 5:0, avec un triplé de George Gope-Fenepej.

En revanche, le Groupe B a connu un tout autre scénario. Les Fidji, vainqueurs de leurs quatre rencontres, ont terminé premiers de leur poule, avec cinq points d'avance sur Tahiti et sur la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Les Tahitiens se sont ensuite défaits de leurs rivaux papouasiens pour se hisser en demi-finale. En dépit de son absence dans le dernier carré, la Papouasie-Nouvelle-Guinée a signé une performance encourageante sous les ordres de l'ancien sélectionneur de l'Australie, Frank Farina.

L'hôte à l'honneur
Lors d'une demi-finale à consonance francophone, la Nouvelle-Calédonie s'est finalement imposée 3:1 devant Tahiti à l'issue des prolongations. Gope-Fenepej s'est de nouveau illustré en signant un doublé pour les Cagous. Dans l'autre demi-finale, les Îles Salomon ont également eu besoin de 120 minutes pour venir à bout des Fidji. Henry Fa'arodo a inscrit le but de la victoire sur pénalty face à une équipe fidjienne handicapée par l'absence de son attaquant vedette Roy Krishna, blessé.

Porté par un stade Numa Daly tout acquis à sa cause, l'hôte du tournoi a rapidement pris le large en finale. Grâce à deux buts de Marius Bako et de l'inévitable Gope-Fenepej, la Nouvelle-Calédonie, affiliée à la FIFA depuis seulement 2004, a fait le plein de confiance avant d'affronter l'élite continentale lors du second tour des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

"Il faut que l'équipe continue à travailler dur pour parfaire sa préparation", a déclaré le sélectionneur de la Nouvelle-Calédonie Christophe Coursimault, déjà tourné vers le tournoi qualificatif pour le Brésil. "Il est essentiel de multiplier les rassemblements et de s'assurer que les progrès accomplis ces derniers mois ne soient pas perdus."

Fifa.com (13/09/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Ven 16 Sep - 15:18

Brésil 2014 dans le mille



Dans 1 000 jours, les amoureux du football auront rendez-vous avec la vingtième édition de l'épreuve qui leur tient le plus à cœur : la Coupe du Monde de la FIFA™. La prochaine édition du tournoi est actuellement dans sa phase de préparation pour accueillir dans les meilleures conditions les 32 sélections qualifiées, à l'occasion d'un tournoi qui dira qui sera amené à succéder à l'Espagne pour régner sur le football mondial pendant quatre ans.

Voici le nom des 12 villes qui accueilliront l'épreuve suprême du football mondial, avec entre parenthèses le nom du stade concerné : Belo Horizonte (Mineirão), Brasília (Estádio Nacional), Cuiabá (Arena Pantanal), Curitiba (Arena da Baixada), Fortaleza (Castelão), Manaus (Arena da Amazônia), Natal (Arena das Dunas), Porto Alegre (Beira-Rio), Recife (Arena Pernambuco), Rio de Janeiro (Maracanã), Salvador (Arena Fonte Nova) et São Paulo (Arena de São Paulo).

Depuis le 30 octobre 2007, lorsque le Brésil a été choisi comme pays organisateur, beaucoup de travail a déjà été effectué dans le but d'accueillir la compétition dans des conditions idéales.

Exactement 1 417 jours se sont écoulés depuis que le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, a annoncé que le Brésil accueillerait l'édition 2014 de l'épreuve suprême du football mondial. Le Comité Organisateur Local (COL) de la Coupe du Monde de la FIFA™, créé le 2 janvier 2009, a déjà beaucoup œuvré afin que tout soit prêt pour 2014. Aujourd'hui, 70 personnes travaillent à temps plein à l'organisation du tournoi, sans compter les consultants d'Arena (surveillance des chantiers et des stades), Barbosa Müssnich e Aragão Advogados Associados et le cabinet d'audit Ernst & Young, qui contrôle les comptes du COL en temps réel.

Dans les stades, les chantiers fonctionnent à plein régime. Même les enceintes qui accusaient un certain retard au début de l'année, comme l'Arena das Dunas et l'Arena de São Paulo, ont rattrapé leur retard pour coller au calendrier fixé par le COL. Plusieurs études ont déjà été faites sur le calendrier des matches de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. L'annonce finale aura lieu en octobre. On connaît également l'emplacement du futur International Broadcast Centre (IBC) : il sera localisé à Riocentro, Rio de Janeiro.

Les terrains officiels d'entraînement pour la phase finale sont en cours de sélection et seront annoncés dans quelques jours. Divers endroits à travers le pays sont en cours d'inspection pour savoir s'ils sont à même d'héberger les centres d'entraînement des sélections. La première liste de complexes approuvés sera publiée plus tard dans l'année et d'autres créneaux d'inscription seront ouverts en 2012.

Plusieurs séminaires ont déjà eu lieu lors de cette période dans plusieurs domaines tels que les transports, la circulation, les pelouses, le marketing, les Fan Fests, la sécurité et le volontariat. Le premier grand événement de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a été le Tirage au sort préliminaire qui a eu lieu au mois de juin dernier et a permis de connaître les groupes qualificatifs de tous les continents. L'événement a été retransmis dans 200 pays et a donné un avant-goût de ce que sera l'édition 2014 de la grand-messe du football : un moment de joie et de détente.

Fifa.com (16/09/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Ven 16 Sep - 15:19

Les dates marquantes de la Coupe du Monde 2014



Entre le choix du Brésil comme pays organisateur de la prochaine Coupe du Monde de la FIFA™ et la finale de l'épreuve suprême en 2014, 2 448 jours se seront écoulés. En voici les principaux jalons.

30 octobre 2007 - Joseph S. Blatter, Président de la FIFA, annonce que le Brésil organisera la Coupe du Monde de la FIFA 2014™. Soixante-quatre ans après avoir accueilli le tournoi pour la première fois, la nat-on brésilienne aura donc une deuxième opportunité d'accueillir la crème du football mondial.

2 janvier 2009 - Fondation du Comité Organisateur Local (COL) de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™. Il s'agit d'une entité privée qui, grâce au financement de la FIFA, aide à organiser la compétition. L'entrepreneur Ricardo Teixeira, qui préside également la Confédération Brésilienne de Football, devient président du COL.

31 mai 2009 - À Nassau, dans l'état de Bahia, la FIFA annonce les 12 villes retenues pour accueillir des matches de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ : Belo Horizonte, Brasília, Cuiabá, Curitiba, Fortaleza, Manaus, Natal, Porto Alegre, Recife, Rio de Janeiro, Salvador et São Paulo.

8 juillet 2010 - Le logo de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ est officiellement dévoilé à Johannesburg, en Afrique du Sud.

30 juillet 2011 - Tirage au sort préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ à la Marina da Glória de Rio de Janeiro, au Brésil. À cette occasion, 166 sélections reçoivent leur feuille de route pour partir à la conquête de l'une des 31 places disponibles pour la phase finale, le Brésil étant automatiquement qualifié comme pays organisateur.

16 septembre 2011 - Le compte à rebours d'ici le coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ descend sous le cap des 1 000 jours.

20 et 21 octobre 2011 - Établissement du calendrier des matches de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ à Zurich, en Suisse, au cours d'une réunion du Comité Exécutif de la FIFA.

Décembre 2012 - Tirage au sort des groupes de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013. Le tournoi qui fait habituellement office de répétition générale pour l'épreuve suprême réunira les champions des six confédérations affiliées à la FIFA (AFC, CAF, CONCACAF, CONMEBOL, OFC et UEFA), ainsi que le pays organisateur (Brésil) et la nation vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA 2010™ (Espagne).

28 janvier 2013 - Seuil des 500 jours avant le coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

15 juin 2013 - Coup d'envoi de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013.

30 juin 2013 - Finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013.

Décembre 2013 - Tirage au sort des groupes de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, vingtième du nom et remportée cinq fois par le Brésil, quatre fois par l'Italie, trois fois par l'Allemagne, deux fois par l'Argentine et l'Uruguay et une fois par l'Angleterre, l'Espagne et la France.

4 mars 2014 - Seuil des 100 jours avant le coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

12 juin 2014 - Coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

13 juillet 2014 - Finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

Fifa.com (16/09/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Dim 18 Sep - 9:07

Le Brésil donne des ailes aux îles



"Une équipe tropicale avec un rêve colossal." C'est ainsi que le fameux acteur britannique Joss Ackland présente Haïti dans Heading for Glory ("en route vers la gloire"), film officiel de la Coupe du Monde de la FIFA 1974™. Après le petit exploit de Cuba, qui avait atteint les quarts de finale de l'épreuve suprême du football mondial en 1938, la sélection haïtienne était la deuxième représentante des Caraïbes à atteindre la phase finale de l'épreuve. En 1974 en Allemagne, en raison de son statut de Cendrillon de la compétition, elle a bénéficié de la sympathie et du soutien d'un public qui n'est pas resté insensible aux exploits du défunt attaquant Emmanuel "Manno" Sanon. Malgré cela, Haïti quittera le tournoi dès le premier tour.

Les qualifications de sélections caribéennes pour la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA™ se comptent sur les doigts de la main. Sur ces rares participations, seul Cuba est parvenu à atteindre le deuxième tour. En 1998 en France, la Jamaïque a fièrement représenté sa culture sans toutefois parvenir à atteindre les huitièmes de finale de l'épreuve. Huit ans plus tard en Allemagne, Trinité-et-Tobago a réussi un petit exploit en tenant tête à la Suède à Dortmund (0:0). Si le résultat a permis aux Trinitéens d'obtenir un jour de congé national, il n'a pas suffi aux Soca Warriors pour rester en course dans le tournoi.

L'éternel trio
Sur les 24 nations caribéennes qui forment la majorité des 35 équipes nationales de la CONCACAF, Haïti, la Jamaïque et Trinité-et-Tobago font figure de favoris dans la course aux billets pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

"Nous ne sommes pas loin de notre niveau de 1998", annonce le sélectionneur de la Jamaïque Theodore Whitmore, légendaire milieu de terrain des Reggae Boyz de la grande époque. Whitmore a réussi à composer une équipe travailleuse, qui se caractérise avant tout par son dynamisme et sa rapidité. L'un des joueurs les plus en vue dans cette sélection jamaïcaine est l'ailier Dane Richards, qui évolue dans le championnat des États-Unis. "Cette équipe peut réaliser de grandes choses", résume le jeune attaquant.

En raison de son classement relativement élevé à l'échelle mondiale, la Jamaïque, championne des Caraïbes en titre, ne fait pas partie des 15 équipes actuellement engagées dans la première phase de groupes. Les Reggae Boyz, avec Cuba, rejoindront les festivités à l'étape suivante, en même temps que les superpuissances de la région : Mexique, États-Unis et Costa Rica.

Désormais emmené par le technicien allemand Otto Pfister, Trinité-et-Tobago a remporté ses deux premiers matches qualificatifs, avec comme fer de lance l'attaquant de Stoke City, Kenwyne Jones, qui porte désormais le brassard en équipe nationale. "Les Trinitéens ont le football dans la peau", explique l'entraîneur voyageur, qui a entraîné pas moins de 16 équipes nationales sur quatre continents différents. Pour Haïti, le défi est de relever la tête après le terrible tremblement de terre qui a frappé le pays. Inutile de préciser qu'une qualification pour Brésil 2014 permettrait d'alléger quelque peu la douleur suite à cette tragédie qui a coûté la vie à des centaines de milliers de personnes et au cours de laquelle la famille du football n'a pas été épargnée. Haïti est aujourd'hui en tête du Groupe F, à égalité avec Antigua-et-Barbuda.

Les optimistes éternels
Derrière ce trio de favoris, pointe un peloton de prétendants, à commencer par Porto Rico, actuel troisième du Groupe D, et la République Dominicaine, troisième dans le Groupe A, deux nations traditionnellement associées au base-ball, mais qui ont beaucoup progressé ces dernières années. "Il y a énormément de footballeurs talentueux à Porto Rico", analyse le sélectionneur costaricien de l'équipe nationale, Jeaustin Campos, qui a pris la succession du Nord-Irlandais Colin Clark. Ce dernier a effectué un excellent travail avec la sélection portoricaine. Grenade, la Barbade, Curaçao, Antigua-et-Barbuda, Saint-Kitts-et-Nevis et les Bermudes ont montré ces derniers temps qu'elles étaient elles aussi capables de poser des problèmes aux grosses cylindrées de la région.

Les Caraïbes, ce sont également des îles minuscules pour lesquelles le simple fait de participer au tournoi qualificatif représente déjà un exploit. Après avoir battu les Iles Vierges Britanniques, le directeur technique de la sélection des Iles Vierges Américaines, Keith "Grell" Griffith, avait déclaré non sans humour : "C'est merveilleux. La seule chose qui pourrait dépasser cet exploit serait maintenant de gagner la finale de la Coupe du Monde !" Quand on regarde le bas du classement des différents groupes de ces qualifications dans les Caraïbes, on trouve des pensionnaires des profondeurs du Classement mondial FIFA/Coca-Cola comme les Iles Caïmans, la Dominique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines ou encore Sainte-Lucie.

À 1 000 jours du coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, 17 équipes caribéennes sont encore en lice pour un rendez-vous avec l'histoire. L'une d'entre elles réussira-t-elle l'exploit de s'inviter au Brésil ?

Fifa.com (17/09/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Mer 21 Sep - 11:13

La Jordanie vise la passe de trois



L'équipe de Jordanie a commencé les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, avec deux victoires face à l'Irak et à la RP Chine dans le Groupe A. Les Al-Nashama ont surpris avec ces deux succès de suite face aux favoris de leur poule.

Après ces deux succès face aux deux poids lourds du groupe, les Jordaniens sont plus proches que jamais d'atteindre la phase finale des qualifications pour la première fois de leur histoire. Il y a quelques mois, Adnan Hamad annonçait à FIFA.com que ses troupes étaient capables de réaliser l'exploit. Bien vu : le sélectionneur irakien de la Jordanie revient aujourd'hui sur ces deux premières rencontres et les échéances à venir.


Adnan Hamad, la Jordanie a démarré on ne peut mieux ces qualifications. Comment avez-vous vécu ces deux victoires face à l'Irak et à la RP Chine ?
Effectivement, nous avons très bien débuté. Ces deux victoires nous mettent sur de bons rails. Nous sommes allés en Irak pour faire un résultat positif, tout en étant conscients de l'ampleur de notre tâche face à des Irakiens qui retrouvaient leur public après une longue absence. Nous savions qu'il fallait bien occuper le terrain pour l'emporter. Les joueurs étaient répartis de façon à profiter des espaces et des erreurs irakiennes. Notre plan a fonctionné. Nous avons marqué deux buts, en fin de première période et à la reprise, puis nous sommes parvenus à tenir le résultat malgré une grosse pression adverse. Cette victoire nous a mis en confiance avant de recevoir la Chine. Notre objectif était de remporter tous les matches à domicile. Nous avons étudié leur jeu, ce qui nous a permis de les neutraliser offensivement. Dans le même temps, nous avons inscrit deux buts d'affilée en seconde période. Ils ont ensuite réduit la marque, mais notre défense a tenu le coup jusqu'au bout, pour une victoire méritée.

Vous considérez-vous aux portes de la qualification après ces deux victoires ?
Pas vraiment. Notre groupe est compliqué. Les deux premières journées ont confirmé cela. Certes, nous sommes premiers, mais nous sommes encore loin d'être qualifiés. Je reconnais cependant que la tâche est relativement plus facile à présent. Nous allons affronter Singapour à deux reprises et nous devrons être concentrés au maximum. Si nous empochons les six points, alors nous pourrons dire que nous sommes qualifiés pour la phase finale des qualifications. C'est pourquoi j'ai demandé aux joueurs de tout donner face à cette équipe. Ce n'est pas parce qu'ils ont perdu leurs deux premiers matches qu'il faut les prendre à la légère. Ils ont vendu chèrement leur peau face à la Chine et à l'Irak.

Si vous n'obtenez pas les points suffisants contre Singapour, vos joueurs pourraient-ils craquer lors des deux dernières rencontres face à la RP Chine et à l'Irak ?
Je sais que mes joueurs termineront la compétition comme ils l'ont commencée. Je dirais même que plus l'adversaire est coriace, plus ils montent en puissance physiquement. Tout le monde reconnaît que nous possédons assez d'expérience pour réussir dans ces qualifications. Cette génération a livré des batailles importantes en Coupe d'Asie et nous avons démontré que nous supportions la pression. Notre équipe est bien équilibrée, avec des joueurs expérimentés et des jeunes talents. Nous possédons un schéma de jeu bien défini. Nous préparons chaque échéance en nous adaptant à l'adversaire. Et mes joueurs font preuve d'une combativité hors du commun, car ils souhaitent de toutes leurs forces que la Jordanie entre dans l'élite du football asiatique.

L'objectif est-il déjà de se qualifier pour la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 ?
Notre équipe avance pas à pas depuis un certain temps. Notre objectif actuel est de nous qualifier pour la phase finale des qualifications. Nous devons arracher une des deux places qualificatives et nous avons une occasion en or, dont nous devons profiter. Après avoir obtenu notre sésame, nous nous préparerons au mieux dans tous les domaines et nous entamerons la phase finale des qualifications, avec pour objectif d'obtenir notre billet pour le Brésil. Il faut toujours viser haut. Les meilleures formations du continent, celles qui ont déjà participé à la Coupe du Monde, seront présentes. Mais je pense que la Coupe d'Asie et le début de ces qualifications ont montré que le football asiatique se développait à grande vitesse. Les équipes favorites ont beaucoup souffert à l'extérieur comme à domicile. L'Australie et la Jordanie sont les deux seules sélections à avoir réalisé un carton plein. Nous ne devons pas baisser les bras face aux grosses cylindrées en phase finale, mais au contraire élever notre niveau de jeu.

Vous effectuez relativement peu de changements entre les matches. Pensez-vous tout de même appeler de nouveaux joueurs en sélection ?
La continuité permet de trouver une harmonie et je pense que ce groupe est très bien coordonné sur le terrain. Mes hommes appliquent la tactique demandée et ils s'adaptent facilement aux nouvelles instructions, que ce soit avant les matches ou pendant. J'ai à ma disposition un bon groupe avec des joueurs très compétents, en particulier dans les rencontres décisives. Mais je sais mieux que quiconque que la route vers la qualification sera longue et tortueuse, avec des blessures ou une baisse de régime des joueurs. C'est pourquoi, la porte de la sélection reste ouverte aux joueurs qui démontrent de grandes qualités et peuvent renforcer le groupe. Je veux arriver dans un avenir proche à constituer une liste de 22 joueurs et plus, capables de jouer au même niveau.

Comment sont vécues vos bonnes performances actuelles par le public jordanien ?
Notre objectif est la qualification pour la Coupe du Monde. Ce ne sera pas facile et nous aurons besoin du soutien de tous. La Fédération et son président, le Prince Ali Bin Al Hussein, sont à nos côtés, ainsi que des millions de Jordaniens. Nous les remercions et nous espérons qu'ils continueront à nous aider tout au long des qualifications. Nous donnons tout ce que nous avons pour gagner et j'espère que nous serons récompensés de nos efforts par une qualification en Coupe du Monde.

Fifa.com (21/09/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Ven 23 Sep - 13:11

L'Argentine avec Messi et Higuain



Le sélectionneur de l'Argentine, Alejandro Sabella, a annoncé jeudi le groupe des 24 joueurs, emmené par Lionel Messi et Gonzalo Higuain, en vue des matches qualificatifs pour le Mondial-2014 contre le Chili et le Venezuela, les 7 et 11 octobre.

Rodrigo Palacio, l'attaquant du Genoa, en Italie, effectue son retour surprise dans cette liste. En revanche, Carlos Tevez (Manchester City), Javier Zanetti et Esteban Cambiasso (Inter Milan) en sont les grands absents.

L'Argentine entamera son parcours qualificatif pour le Mondial-2014 en recevant le Chili le 7 octobre à Buenos Aires et se déplacera à Puerto La Cruz, quatre jours plus tard, pour rencontrer le Venezuela.

Le groupe des 24 :
Gardiens : Sergio Romero (Sampdoria Gênes/ITA), Mariano Andujar (Catane/ITA)

Défenseurs : Nicolas Burdisso (AS Rome/ITA), Martin Demichelis (Malaga/ESP), Federico Fernandez (Naples/ITA), Nicolas Pareja (Spartak Moscou/RUS), Nicolas Otamendi (Porto/POR), Marcos Rojo (Spartak Moscou/RUS), Pablo Zabaleta (Manchester City/ENG), Emiliano Insua (Sporting Lisbonne/POR)

Milieux de terrain : Ricardo Alvarez (Inter Milan/ITA), Javier Mascherano (FC Barcelone/ESP), Ever Banega (Valence/ESP), José Sosa (Metalist Kharkiv/UKR), Angel Di Maria (Real Madrid/ESP), Fabian Rinaudo (Sporting Portugal/POR), Javier Pastore (Paris SG/FRA), Nicolas Gaitan (Benfica Lisbonne/POR), Jonas Gutierrez (Newcastle/ENG).

Attaquants : Lionel Messi (FC Barcelone/ESP), Gonzalo Higuain (Real Madrid/ESP), Sergio Agüero (Manchester City/ENG), Eduardo Salvio (Atletico Madrid/ESP), Rodrigo Palacio (Genoa/ITA)

Fifa.com (23/09/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par rachid_as le Ven 23 Sep - 13:14

Chocs France-Espagne en octobre et mars



L'équipe de France débutera sa campagne qualificative pour le Mondial-2014 le 7 septembre 2012 en Finlande alors que les deux chocs contre les champions du monde espagnols auront lieu le 16 octobre 2012 et le 26 mars 2013, a annoncé vendredi la Fédération française de football (FFF).

Ce calendrier a été bâti lors d'une réunion entre les sélectionneurs et des représentants de la poule, la seule avec cinq adversaires seulement (France, Espagne, Finlande, Bélarus, Géorgie), vendredi au siège de la Fédération française de football.

Si les Bleus devront affronter l'ogre espagnol en pleine saison, ils auront la chance de terminer le travail à domicile en recevant la Finlande le 15 octobre 2013. Pour les Bleus, l'autre virage à bien négocier aura lieu en septembre 2013 avec deux déplacements piégeux en Géorgie (6 septembre) et au Bélarus (10 septembre) alors que les championnats européens auront à peine repris.

En revanche, le sélectionneur Laurent Blanc a réussi à éviter de jouer en juin 2013, à une époque où les grands championnats européens viennent de se terminer.

Les premiers des neuf groupes qualificatifs obtiendront directement leur billet pour la Coupe du monde au Brésil, alors que les huit meilleurs deuxièmes de ces groupes devront disputer un barrage.

Le calendrier du groupe I des qualifications pour le Mondial-2014 :
. 7 septembre 2012 :
Géorgie-Bélarus et Finlande-France

. 11 septembre 2012 :
France-Bélarus et Géorgie-Espagne

. 12 octobre 2012 :
Bélarus-Espagne et Finlande-Géorgie

. 16 octobre 2012 :
Espagne-France et Bélarus-Géorgie

. 22 mars 2013 :
France-Géorgie et Espagne-Finlande

. 26 mars 2013 :
France-Espagne

. 7 juin 2013 :
Finlande-Bélarus

. 11 juin 2013 :
Bélarus-Finlande

. 6 septembre 2013:
Géorgie-France et Finlande-Espagne

. 10 septembre 2013 :
Bélarus-France et Géorgie-Finlande

. 11 octobre 2013 :
Espagne-Bélarus

. 15 octobre 2013 :
Espagne-Géorgie et France-Finlande

Fifa.com (23/09/2011)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum