Intenational Friendlies

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Lun 8 Sep - 18:21

Corée du Sud 0 - Uruguay 1
L'Uruguay s'impose face à la République de Corée




L'Uruguay a battu la Corée du Sud 1 à 0 en match amical, lundi à Goyang.

But
Gimenez (69') pour l'Uruguay

Fifa.com (08/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Ven 10 Oct - 22:15

Arabie Saoudite 1 - Uruguay 1
Suarez dans le coup pour son retour




L'attaquant du FC Barcelone, Luis Suarez, de retour en équipe nationale, a permis à l'Uruguay d'ouvrir le score lors du match nul contre l'Arabie Saoudite 1-1, en amical, vendredi à Jeddah.

Suarez a tenté une frappe à la 46e minute, déviée dans son propre but par le défenseur saoudien Hassan Muath Fallatah. Suarez aurait pu aggraver le score juste avant son remplacement à la 70e, mais il a manqué son dribble face au gardien.

L'Arabie Saoudite a égalisé en toute fin de match par Naif Hazazi.

C'était la première apparition de l'attaquant vedette uruguayen en équipe nationale, depuis son exclusion du Mondial, après sa morsure sur l'Italien Giorgio Chiellini.

Fifa.com (10/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Sam 11 Oct - 13:41

Etats Unis 1 - Equateur 1
Les USA tenus en échec pour les adieux de Donovan




Les Etats-Unis se sont contentés d'un nul face à l'Equateur (1-1) lors de la dernière apparition en sélection du meilleur buteur de leur histoire Landon Donovan, vendredi à East Hartford (Connecticut, nord-est).

Donovan, capitaine pour l'occasion, a disputé 40 minutes de la rencontre, mais n'a pas marqué de but et son compteur est resté bloqué à 57 réalisations en 157 sélections.

Il a en revanche été à l'origine du seul but américain inscrit dès la 5e minute par Mix Diskerud à la finition d'un mouvement impliquant outre Donovan Jozy Altidore et DeAndre Yedlin.

L'attaquant du Los Angeles Galaxy, passé notamment par le Bayern Munich et Everton, a failli doubler la marque à la 25e minute, mais son tir, seul face au gardien, a été repoussé par un montant du but équatorien.

Il a quitté le terrain à la 40e minute salué par les 36.000 spectateurs de Rentschler Field et applaudi par Jürgen Klinsmann, le sélectionneur allemand du team USA qui, à la surprise générale, ne l'avait pas retenu pour le Mondial-2014 au Brésil cet été.

L'Equateur a égalisé à la 88e minute par Enner Valencia.

Fifa.com (11/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Dim 12 Oct - 18:07

Brésil 2 - Argentine 0
Le Brésil remporte le Superclasico




Le Brésil, humilié lors de son Mondial cet été, a battu l'Argentine vice-championne du monde 2-0 (mi-temps: 1-0), samedi lors d'un "Superclasico" amical joué à Pékin.

L'avant-centre brésilien Diego Tardelli a été le héros surprise du choc entre les deux géants du football sud-américain en inscrivant ses deux premiers buts sous le maillot Auriverde, tandis que Lionel Messi est apparu maladroit en ratant un penalty sur la pelouse du Nid d'aigle, le stade olympique de Pékin enfoui dans un nuage de pollution.

Le joueur de l'Atletico Mineiro a permis au Brésil de mener au score dès la 28e minute, avant que Messi ne voit son penalty repoussé par le gardien de but brésilien Jefferson juste avant la mi-temps. Tardelli, 29 ans, a doublé la mise en seconde période, permettant à son équipe de laver -un peu- l'affront du Mondial-2014 où le Brésil avait été balayé en demi-finale 7-1 par l'Allemagne, tandis que son rival historique se hissait en finale.

Retour de Kaka
L'Argentine a pourtant débuté la rencontre par le bon bout. Sergio Agüero puis Angel Di Maria ont alerté Jefferson dès les première minutes mais sans succès. C'est Tardelli qui a ouvert le score (28e) en profitant d'une erreur de la défense Albiceleste, pour tromper Sergio Romero d'un tir croisé.

La superstar brésilienne Neymar aurait pu marquer le second but dans la foulée (32e) après s'être ouvert le chemin des filets sur un exploit individuel, mais a manqué son duel face à Romero, par manque de lucidité.

Une aubaine pour l'Argentine qui s'est vu accorder une chance en or pour égaliser juste avant la mi-temps, après que Danilo a déséquilibré Di Maria dans la surface. Messi se chargeait de tirer le penalty mais a vu son tir repoussé par Jefferson (41e). C'est le deuxième penalty manqué par le quadruple Ballon d'Or en deux semaines, après celui raté avec le FC Barcelone contre Levante en championnat d'Espagne.

Au retour des vestiaires, Tardelli, encore bien placé, a repris de la tête un ballon dans la surface pour inscrire un doublé pour son équipe (64e).L'homme du match a été remplacé par le revenant Kaka (81e), de retour en sélection après un an et demi d'absence.

Fifa.com (11/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mar 14 Oct - 21:21

Brésil 4 - Japon 0
Neymar et le Brésil assomment le Japon




Neymar a assommé le Japon (4-0), mardi en match amical au Stade de Singapour en marquant à lui seul les quatre buts de la rencontre pour l'équipe du Brésil.

Dans un stade national de Singapour plein à craquer, l'attaquant de Barcelone, âgé de 22 ans, a ainsi marqué 40 buts en 58 matches avec la Seleçao et a apporté au nouvel entraîneur Dunga une quatrième victoire sans but concédé.

Cette victoire complète une mini-tournée réussie en Asie. Samedi dernier lors du "Superclasico" amical à Pékin, le Brésil avait maté l'Argentine 2-0 avec un doublé de l'avant-centre brésilien Diego Tardelli.

Mais mardi, Neymar étincelant a vite repris la vedette descendant très bas pour toucher des ballons puis se rapprochant du but nippon avec un contact litigieux avec un défenseur japonais (11e) ou se heurtant sur un coup franc enroulé au poteau de Kawashima (17e).

Mais une minute plus tard servi par Tardelli et dribblant le gardien il ouvrait le score en propulsant le ballon dans le but abandonné.

De retour des vestiaires Neymar n'attendait pas longtemps pour doubler la mise (48e) puis continuait sur sa lancée en reprenant un ballon repoussé par Kawashima (77e).

Il ne lui restait plus qu'à parfaire son oeuvre d'une tête piquée à la 81e signant son 40e but en sélection soit un de plus que Bebeto.

Fifa.com (14/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mar 14 Oct - 21:22

Corée du Sud 1 - Costa Rica 3
Le Costa Rica s'impose face à la République de Corée




Le Costa Rica a battu la Corée du Sud 3 à 1 en match amical, mardi à Séoul.

Les buts costariciens ont été inscrits par Borges (37, 46) et Duarte (78) tandis que Lee Dong-gook (45+1) a sauvé l'honneur pour les Sud-Coréens.

Fifa.com (14/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mar 14 Oct - 21:23

Argentine 7 - Hong Kong
L'Argentine en démonstration




L'Argentine a écrasé mardi en match amical Hong Kong (7-0) avec notamment des doublés de Higuain, Gaitan et Messi.

L'entraîneur de l'Albiceleste, Gerardo Martino, avait décidé d'aligner une équipe bis laissant notamment sur le banc Di Maria, Aguëro et Messi.

Les Argentins ont mis quelques minutes pour rentrer dans le match à peine remis de leur défaite quelques jours plus tôt contre le Brésil 2-0.

C'est Banega qui le premier a trouvé le chemin du but (18e) avant qu'Higuain (42e) et Gaitan (43e), d'une puissante frappe, ne donnent un avantage plus conséquent à leur équipe.

En seconde période, après avoir regagné les vestaires sur un score de 3-0, l'équipe de Hong Kong perdait pied au fil des minutes, Higuain signant un doublé (54e).

Messi entré à l'heure de jeu, en remplacement du Parisien Javier Pastore alors que le compteur affichait 4-0 en faveur de l'Argentine, apportait sa pierre à l'édifice tout d'abord à la 67e minute puis à la 85e.

Entre les deux réalisations de Messi, Gaitan lui aussi n'était pas en reste et s'offrait un doublé (72e).

Fifa.com (14/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mar 14 Oct - 21:27

Arménie 0 - France 3
Les Bleus font le métier en Arménie




Les réservistes français ont logiquement réussi à dominer, sans trop forcer, l'Arménie sur sa pelouse en amical (3-0), préservant l'invincibilité des Bleus depuis le Mondial-2014, mardi à Erevan, et poursuivant leur sans-faute sur la route de l'Euro-2016.

Didier Deschamps avait, comme le mois dernier en Serbie (1-1), bouleversé quasiment de fond en comble son équipe pour cette 2e rencontre en trois jours après la victoire de prestige contre le Portugal de Cristiano Ronaldo (2-1), samedi au Stade de France.

Avec 8 changements au total et les titulaires habituels laissés au repos, la formation alignée n'avait plus rien à voir avec celle qui avait battu l'Espagne en septembre (1-0) puis les Portugais. Mais le résultat a été le même grâce à un but rapidement inscrit par Loïc Rémy (7e), un penalty d'André-Pierre Gignac (55e) et une ultime banderille plantée par Antoine Griezmann, parfaitement lancé par "APG" (84e).

Le sélectionneur peut être satisfait de l'implication de ses troupes et de ses "coiffeurs", bien que la faiblesse des Arméniens, avant-derniers de la poule qualificative pour le Championnat d'Europe et privés notamment de leur meilleur élément Henrik Mkhytarian, blessé, doit relativiser la portée de cette prestation.

Difficile toutefois de faire la fine bouche pour Deschamps, pour qui le 2e match de ce rassemblement d'octobre avait uniquement pour but de "concerner" tout son groupe, comme en Serbie, avec des joueurs manquant fatalement d'automatismes et de vécu collectif. La correction redoutée par le sélectionneur suisse de l'Arménie Bernard Challandes n'a pas eu lieu mais ces Bleus "new look" ont fait le métier pour sauvegarder la dynamique d'ensemble en vue de l'Euro.

Si Rémy, avec son 7e but en 30 sélections, le 2e en un mois, a de nouveau démontré son utilité dans un rôle de joker, trouvant également le poteau (20e), Deschamps a surtout dû noter le retour saignant de Gignac sous le maillot tricolore.

Slalom de Pogba
Le Marseillais, avant son entrée contre le Portugal samedi, n'avait plus joué avec l' équipe de France depuis le 6 septembre 2013 . Le meilleur buteur de Ligue 1 (9 réalisations) dont la dernière titularisation remontait à l'ultime match du 1er tour du Mondial-2010 face à l'Afrique du Sud (défaite 2-1), a été dans tous les bons coups face aux Arméniens.

Outre deux passes décisives pour Rémy et Griezmann (4e but en 12 sélections), "Dédé", transfiguré par l'arrivée de Marcelo Bielsa à l'OM, a multiplié le courses et les appels avant d'inscrire son 5e but en 19 capes sur un penalty provoqué par Paul Pogba, auteur d'un slalom ahurissant dans la surface adverse. Il aurait même pu s'offrir un doublé sans une magnifique parade de Roman Berezovski, le gardien vétéran arménien (40 ans), en première période (37e).

Le retour réussi de Dimitri Payet en tant que titulaire est aussi intéressant pour Deschamps et donne des solutions supplémentaires sur le plan offensif en dehors des deux incontournables Karim Benzema et Mathieu Valbuena.

Pour les deux prodiges de 21 ans Raphaël Varane, impassable en défense, et Pogba, dont l'aisance technique a encore sauté aux yeux, ce match amical n'a fait que confirmer leur statut de tauliers.

Que demander de plus à ces Bleus, euphoriques et invincibles, quatre mois après leur renaissance en Coupe du monde (quart de finale).

Fifa.com (14/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mar 14 Oct - 21:28

France, Deschamps : "Gignac a confirmé sa grande forme"



Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a loué le match abouti d'André-Pierre Gignac, auteur d'un but et de deux passes décisives pour son retour en tant que titulaire en bleu face à l'Arménie (3-0), mardi en amical.

Avez-vous trouvé ce que vous veniez chercher avec les 8 changements par rapport au match de samedi contre le Portugal?
Le résultat est là. On a marqué 3 buts et on n'en a pas encaissé. C'est la réalité. Après, sur la première période, on est capable de mieux faire. Mais en faisant 8 changements, ça a nui à la cohésion de l'équipe et l'Arménie a eu du dynamisme avec du pressing haut. On a manqué de mobilité et de jeu vers l'avant. Il y a eu moins de liant que contre le Portugal parce que ces joueurs-là ont eu plus de temps de jeu plusieurs fois ensemble.

Quels enseignements tirez-vous de ces 10 jours de stage?
Je n'ai rien découvert. J'ai eu la confirmation que les joueurs ont du plaisir à être ensemble, sur le terrain aussi. Il y a eu quelques changements mais ceux qui arrivent se sentent bien parce qu'ils sont bien acceptés. Il y a une dynamique et on continue à être performant. On marque des buts et on n'en prend pas. Le haut niveau c'est ça.

Gignac a-t-il marqué des points avec un but et deux passes décisives?
Dédé confirme la forme qu'il a avec son club. C'est bien pour lui. Il a été très intéressant dans le jeu, mobile et il est au top de sa condition physique. Il a fait beaucoup d'efforts, c'est très bien pour lui et l'équipe de France. Il avait peu joué le premier match mais c'était prévu qu'il joue plus celui-là. Il a confirmé sa grande forme. Il est intéressant avec ses qualités et il est efficace, c'est ce qu'on demande à un attaquant.

Qu'avez-vous pensé de Mathieu, en difficulté sur certaines actions, et avez-vous hésité à confier la capitanat à Varane en seconde période?
Jérémy a eu une ou deux interventions malheureuses en première période mais cela ne dépendait pas que de lui. Il avait moins de disponibilité pour jouer le ballon vers l'avant. En seconde période, il a eu plus de solutions. Je ne vais pas uniquement le juger là-dessus. Il y avait du "peps" en face et de l'agressivité. Par moments, on donnait des ballons à Raphaël (Varane, ndlr) et Jérémy comme pour inciter les attaquants arméniens à les presser. Pour Raphaël, je n'ai pas hésité du tout parce que j'avais décidé de faire une période avec Blaise (Matuidi, porteur du brassard en première période, ndlr) et une avec Paul (Pogba, ndlr) et ça me semblait logique que ce soit lui-même s'il a 21 ans. Il sait que j'ai confiance en lui et il transpire tellement la tranquillité et la sérénité que je n'ai pas pris de risque, je savais que ça n'allait pas le déséquilibrer.

Fifa.com (14/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Jeu 13 Nov - 17:17

Turquie 0 - Brésil 4
Le Brésil et Neymar assomment la Turquie




Le Brésil emmené par sa star Neymar s'est imposé au petit trot et sans forcer son talent face à la Turquie mercredi à Istanbul 4 à 0 en match amical, empochant une cinquième victoire d'affilée depuis leur humiliante sortie de route du dernier Mondial.

Plus rapides, plus techniques, plus agressifs, les joueurs de Dunga ont immédiatement mis leur patte sur le match et donné le tournis à des Turcs souvent totalement dépassés par la virtuosité des Neymar, auteur d'un doublé, Oscar et autres Willian.

Très mal partis dans les qualificatifs pour l'Euro 2016, les rouge et noir ont eux enregistré sous les sifflets de leur public une quatrième rencontre sans victoire, très inquiétante avant de recevoir le Kazakhstan.

Dès la 3e, le capitaine brésilien donnait un premier frisson dans les tribunes pleine à ras-bord du stade Sukru Saracoglu en contraignant Demirel à dégager en corner. Dans la foulée, Luiz Adriano et Neymar encore manquaient de peu d'ouvrir la marque.

C'est finalement le Barcelonais qui, servi par Miranda dans la surface, inscrivait son 41e but sous le maillot de la seleçao de l'extérieur du pied droit (20).

Totalement asphyxiés, les rouge et blanc encaissaient rapidement un deuxième but. Sur un centre rentrant de Danilo, Kaya ratait son dégagement et trompait Demirel (24), sous le regard affligé de son sélectionneur Fatih Terim.

Willian pour le coup de grâce
Désormais confortablement en tête, le Brésil baissait alors d'un ton et laissait respirer un peu plus les Turcs, poussés par leur public. D'un belle frappe enroulée, Turan d'abord (30) contraignait Alves à claquer le ballon en corner. Puis le Stéphanois Erding (34) voyait sa tête échouer au pied du poteau gauche du gardien brésilien.

Mais les Brésiliens reprenaient fermement la direction des opérations et Willian assommait les Turcs une bonne fois pour toute en concluant un beau une-deux avec Neymar d'un tir à ras-de-terre dans la surface (44). Sans surprise, les Sud-Américains viraient presque trop tranquillement en tête à la pause (3-0).

Avec quatre changements à la pause, dont ceux d'Erding et du capitaine Altintop, Terim a bien tenté de secouer son équipe mais sans grand succès.

Après une première alerte sur une tête de David Luiz miraculeusement détournée par Babacan, qui a remplacé l'autre "Volkan", Demirel, un peu trop éteint, Neymar doublait sa marque personnelle en concluant d'un autre coup de patte un une-deux d'école avec Willian, sous les applaudissements du public turc (4-0).

Passée la 70e minute, Dunga engageait sa revue d'effectif en lançant dans l'arène de Fenerbahçe Coutinho, Casemiro, Firmino Barbosa puis Douglas Costa, à la place d'un Willian très en verve, sans aucune conséquence sur le score.

Fifa.com (12/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Jeu 13 Nov - 17:19

Argentine 2 - Croatie 1
Messi sauve l'Argentine du piège croate




L'Argentine, vice-championne du monde en titre, a évité le piège croate grâce à un penalty de sa star Lionel Messi en seconde période pour remporter son troisième match amical depuis le Mondial brésilien, 2-1, mercredi à Londres.

Carlos Tevez, dont la dernière apparition en sélection remontait à la Copa America 2011, a effectué son retour en Albiceleste en rentrant à la 62e place à la place de Sergio Agüero.

Les Croates, qui quadrillaient bien le terrain, ont ouvert la marque par Sharbini, seul sur la gauche, d'un tir croisé à ras de terre à la réception d'un centre à l'entrée de la surface de réparation de Kovacic, parti de la ligne médiane (11e).

Les Argentins, vainqueurs du match de prestige en Allemagne (4-2) dans un remake de la finale du Mondial-2014, sont revenus au score peu après la reprise grâce à un tir du pied droit de Cristian Ansaldi, bien servi par Messi, qui a envoyé le ballon dans la lucarne droite du gardien Lovre Kalinic (49e).

Et c'est l'indispensable Messi qui a délivré l'Albiceleste en transformant un penalty obtenu pour une faute de Kalinic sur Agüero dans la surface (57e). Le quadruple Ballon d'or a réussi son 45e but pour l'Argentine.

"Nous avons marqué de beaux buts après une forte pression. Mais nous devons encore nous améliorer même s'il y a des choses positives. Certains joueurs alignés aujourd'hui ne seront pas retenus contre le Portugal", a commenté le sélectionneur Gerardo Martino en faisant allusion à la rencontre face à Cristiano Ronaldo et à ses camarades, la semaine prochaine à Manchester.

Monopolisant le ballon, l'Argentine n'a plus été inquiétée même si son trio d'attaquants Messi-Di Maria-Agüero ne parvenait plus à tromper la défense croate.

C'est la troisième victoire des Argentins en match amical après le 4-2 devant l'Allemagne et un 7-0 sans grande signification infligé à Hong Kong. En revanche, ils comptent une défaite qui fait mal en s'inclinant dans le super Clasico face à l'ennemi historique, le Brésil, vainqueur 2-0 grâce à un doublé de Tardelli à Pékin.

Fifa.com (12/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Jeu 13 Nov - 17:25

Pays Bas 2 - Mexique 3
Le Mexique plonge les Oranje dans le doute




Le Mexique a battu les Pays-Bas mercredi à Amsterdam en match amical (3-2), prenant une belle revanche après le huitième de finale perdu contre ces mêmes Oranje à la dernière Coupe du Monde et plonge un peu plus les Néerlandais dans la crise.

Grâce à un doublé du revenant Carlos Vela, les Mexicains ont infligé aux hommes de Guus Hiddink, qui a succédé cet été à Louis van Gaal, une quatrième défaite en cinq rencontres.

Les Néerlandais, troisièmes de la dernière Coupe du Monde, n'ont certes pas démérité et ont même dominé la rencontre, mais ils ont dû plier face au réalisme des Mexicains.

Cette nouvelle défaite néerlandaise met encore plus sous pression Guus Hiddink, qui a assuré qu'il quitterait son poste en cas de défaite lors du prochain match de qualifications pour l'Euro-2016, dimanche contre la Lettonie.

Engagés dans le groupe A des qualifications pour l'Euro, les Pays-Bas ne comptent que 3 points en trois matches, loin derrière les Tchèques et les Islandais qui en possèdent 9.

Bien entrés dans la partie, les Mexicains ouvraient la marque dès la 8e minute par l'intermédiaire de Carlos Vela, qui fêtait son grand retour en sélection après trois ans d'absence volontaire.

L'attaquant de la Real Sociedad décochait des 20 mètres une superbe frappe enroulée du pied gauche trompant le gardien batave Tim Krul, préféré pour l'occasion au titulaire habituel, Jasper Cillessen.

Une réaction timide
Sonnés, les Néerlandais réagissaient d'abord timidement par une tête de Ron Vlaar sur corner avant de trouver leur rythme puis dominer nettement le reste de la première période, sans être brillants pour autant.

Les Oranje se créaient de nombreuses occasions, mais Arjen Robben, Memphis Depay, Wesley Sneijder et Klaas-Jan Huntelaar ne parvenaient pas à tromper le portier mexicain Guillermo Ochoa.

Les Pays-Bas devaient composer sans Robin van Persie, laissé au repos en vue du match de dimanche.

A la sortie des vestiaires, Wesley Sneijder (49) finissait par faire sauter le verrou avec son 28e but en 110 sélections : il contrôlait un ballon mal dégagé et enchaînait avec une demi-volée des 20 mètres laissant Ochoa impuissant.

Les Mexicains réagissaient avec Javier Hernandez "Chicharito" : ce dernier reprenait un centre à bout portant (56) mais se heurtait à Tim Krul, auteur d'un réflexe impressionnant sur sa ligne.

Ce n'était que partie remise : décalé sur la gauche, Carlos Vela enchaînait contrôle et demi-volée croisée (62). Krul ne pouvait que dévier un ballon qui terminait dans ses filets.

Javier Hernandez enfonçait le clou à la 69e. Oublié dans l'axe de la défense, il remportait son face à face avec le portier néerlandais.

Daley Blind réduisait bien la marque à la 74e via un tir dévié et les Néerlandais poussaient en fin de match pour égaliser, mais les jeux étaient faits, et les Oranje battus.

Pour le Mexique, la revanche était douce : en huitièmes de finale du Mondial, les Oranje l'avaient emporté notamment grâce à un pénalty controversé obtenu en fin de match par Arjen Robben. Ce dernier avait reconnu après le match s'être facilement laissé tomber.

Autre coup dur pour les Pays-Bas : le défenseur Ron Vlaar a quitté la pelouse, blessé, à la 24e minute.

Fifa.com (12/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Jeu 13 Nov - 17:26

Le Brésil en balade, Argentine et Pays-Bas en souffrance



Le Brésil et Neymar se sont offert une belle balade en Turquie 4-0 mercredi alors qu'un penalty de Messi a donné un succès étriqué 2-1 à l'Argentine devant la Croatie, les Pays-Bas bafouillant leur football face au Mexique 2-3.

A Istanbul, on ne voyait que le Brésil et sa star Neymar, auteur d'un doublé. Plus rapides, plus techniques, plus agressifs, les joueurs de Dunga ont immédiatement mis leur patte sur le match et donné le tournis à des Turcs souvent totalement dépassés par la virtuosité des Neymar, Oscar et autres Willian.

Et c'est bien évidemment Neymar qui a ouvert le score, servi par Miranda, pour signer son 41e en Seleçao avant de doubler sa mise personnelle à l'heure de jeu. Kaya contre son camp et Willian ont marqué les autres buts.

A Londres, en revanche, Messi et ses camarades ont été surpris par la vivacité des Croates qui ont ouvert la marque par Sharbini. Mais Ansaldi et l'incontournable Messi (sur penalty) ont remis les vice-champions du monde sur la route de leur troisième succès en match amical depuis la finale perdue du Mondial-2014.

Carlos Tevez, dont la dernière apparition en sélection remontait à la Copa America 2011, a effectué son retour en Albiceleste en rentrant à la 62e place à la place d'Agüero, qui a amené le penalty transformé par Messi.

La grande surprise du soir est venue d'Amsterdam où une équipe du Mexique bien en jambes a humilié les Pays-Bas du capitaine Robben 3 à 2, effaçant ainsi un peu son élimination en 8e de finale du Mondial brésilien.

Rien ne va plus pour les Oranje et Guus Hiddink doit avoir des nuits agitées avant d'affronter la Lettonie en qualifications à l'Euro-2016, dimanche. Le sélectionneur a, en effet, affirmé qu'il démissionnerait en cas de défaite face aux Lettons...

Enfin, la Belgique a battu l'Islande, tombeuse des Pays-Bas en qualifications (2-0), 3 à 1 dont un but de Lukaku. Et l'Estonie est allée surprendre la Norvège à domicile 1-0.

Fifa.com (12/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Ven 14 Nov - 15:41

Uruguay 3 - Costa Rica 3
Le Costa Rica plus fort que l'Uruguay de Suarez et Cavani



Le Costa Rica a battu l'Uruguay aux tirs au but (7-6), jeudi à Montevideo lors d'un match amical où, malgré des buts des attaquants vedettes uruguayens Edinson Cavani et Luis Suarez, les deux équipes avaient atteint la fin du temps réglementaire à égalité 3-3.

Après l'ouverture du score par Alvaro Saborio (41) pour le Costa Rica, Suarez a égalisé (50). Mais immédiatement, les Costariciens reprenaient l'avantage par Bryan Ruiz (51) et Jose Maria Jimenez permettait à son tour à l'Uruguay de revenir à niveau (63).

L'attaquant du Paris SG Edinson Cavani trompait de la tête le gardien du Real Madrid Keylor Navas (66) et les Uruguayens, qui menaient 3-2, pensaient avoir le match dans la poche... jusqu'à la 90e minute et au but égalisateur de Johan Venegas.

Pour sa première sélection, Guzman Pereira manquait ensuite le tir au but qui donnait la victoire au Costa Rica.

Le Costa Rica, qui avait déjà battu l'Uruguay (3-1) lors de leur rencontre au premier tour du Mondial-2014 au Brésil, termine en beauté une année historique au cours de laquelle il a en particulier atteint les quarts de finale du Mondial.

"Ce fut un match comme on s'y attendait: dur, difficile", a commenté en conférence de presse le sélectionneur costaricien Paulo Wanchope.

L'Uruguay jouera son dernier match amical de l'année la semaine prochaine contre le Chili à Santiago.

Fifa.com (14/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Sam 15 Nov - 11:10

France 1 - Albanie 1
Griezmann évite un accroc aux Bleus




Auteur d'une prestation décevante et menée durant plus de 70 minutes, l'équipe de France a sauvé l'honneur en décrochant le nul contre l'Albanie grâce à Antoine Griezmann (1-1), vendredi 14 novembre à Rennes, s'évitant un premier accroc sur la route de l'UEFA Euro 2016.

Que ce fut compliqué pour les Bleus, finalement libérés à la suite d'un énorme déboulé de Griezmann suivi d'une frappe à ras de terre (72e). L'attaquant de l'Atletico Madrid, qui a répondu à une tête de Mergim Mavraj (40e), a ainsi empêché ses coéquipiers de connaître leur deuxième défaite de l'année et surtout une énorme contre-performance face à une formation pointant à la 48e place du classement Fifa.

Il fallait remonter au 4 juillet et ce quart de finale du Mondial-2014 perdu contre les futurs champions du monde allemands (1-0) pour trouver trace d'un revers des Français. C'est dire si l'égalisation de Griezmann change le paysage et permet aux Bleus de ne pas quitter la Bretagne la tête basse avant de boucler 2014 face à la Suède de Zlatan Ibrahimovic. Mais cette soirée ne restera vraiment pas dans les annales de l'ère Deschamps.

La France a certes abordé la rencontre avec une défense décimée. Les Bleus ont en tout cas effectué leur plus mauvaise première période depuis un bon bout de temps avant de se reprendre quelque peu après la pause.

Apathiques derrière, sans imagination en attaque et abandonnés par leurs leaders techniques à l'image d'un Pogba peu inspiré et guère souverain sur le but encaissé, ils n'ont quasiment jamais été dangereux avant de se faire cueillir assez logiquement par le coup de tête imparable de Mavraj. L'addition aurait même pu être plus lourde sur un petit cafouillage causé par un tir d'Ermir Lenjani (52e) ou un missile d'Elseid Hysaj (67e).

Soirée cruelle pour Lacazette
Le choix de Didier Deschamps d'aligner deux attaquants et d'associer Alexandre Lacazette à Karim Benzema pour faire sauter le verrou albanais a été totalement inopérant. Le sélectionneur l'avait lui-même déclaré : multiplier les avant-centre n'est pas forcément gage d'un festival offensif. Les Albanais, rompus dans l'art de faire déjouer leurs adversaires, l'ont démontré en empêchant les Bleus de se procurer des occasions dignes de ce nom.

La soirée a été particulièrement cruelle pour Lacazette. Le meilleur buteur de Ligue 1 (11 réalisations) devait essayer de se relancer en sélection après trois apparitions quelconques et tenter de rebattre les cartes derrière l'intouchable Benzema. Le Lyonnais n'a jamais été dangereux même si, à sa décharge, il a rarement été servi dans de bonnes conditions. Du pain bénit pour ses concurrents en attaque, André-Pierre Gignac, entré à la 69e minute, et les deux absents sur blessure, Olivier Giroud et Loïc Rémy.

Benzema n'a pas non plus brillé, manquant une énorme occasion de la tête, seul au second poteau au moment où le score était encore de 0 à 0 (32e). Alors qu'il marche sur l'eau avec le Real Madrid, l'ancien Lyonnais n'a pas réussi ce geste décisif qui aurait peut-être changé la face de la rencontre.

Aux carences en attaque s'est ajoutée une fébrilité inhabituelle en défense où, hormis Raphaël Varane, personne n'est parvenu à sortir du lot. Au vu du sa prestation à Rennes, le Romain Mapou Yanga Mbiwa ne risque pas d'avoir une deuxième chance de si tôt, à moins qu'Eliaquim Mangala ou Loïc Perrin ne soient pas rétablis mardi. Mais une fois les cadres remis sur pied, on ne devrait plus le revoir sous le maillot bleu.

Le constat n'est pas plus reluisant pour les deux latéraux Christophe Jallet et Lucas Digne, qui ont encore montré leur grosses limites sur le plan international. Bref, pas de quoi fanfaronner pour les Français, qui ont tout de même réussi l'essentiel, à savoir rester invaincus depuis la Coupe du monde. A eux de ne pas buter sur l'ultime obstacle de l'année, mardi, avec le grand "Ibra" en épouvantail.

Fifa.com (14/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Sam 15 Nov - 11:16

Colombie 2 - USA 1
La Colombie renversante contre les USA




La Colombie, avec son plus jeune capitaine James Rodriguez très influent dans la construction du jeu, a souffert jusqu'au bout pour renverser le score (2-1) contre les USA, vendredi en amical à Londres.

Dominatrice, la 3e nation mondiale a toutefois été cueillie à froid par un penalty accordé après une main d'Armero et converti par Altidore (10). Avec son Madrilène à la baguette, qui a eu raison d'assurer qu'il est meilleur dans l'axe, la Colombie a alors posé le pied sur le ballon, mais elle a longtemps souffert face au défi physique imposé par l'adversaire.

Son meneur de jeu a eu du mal à approcher du but de Guzan, à l'exception d'une jolie volée de près (74), mais il a eu sa chance sur coup franc (20, 50) et surtout n'a pas rechigné à faire jouer ses partenaires. Toujours sous la menace du robuste Altidore et de l'activité de Bedoya, la défense newlook du quart-finaliste du Mondial n'a pas craqué et les "Cafeteros" ont fini par revenir en délaissant leur "toque" pour sauter les lignes.

Les Colombiens ont égalisé sur la délicieuse passe de Rodriguez pour Bacca, qui marquait au coeur de la défense. En revanche, le même Gutierrez était parfaitement placé pour le but de la victoire arraché à la 87e minute sur un centre au 2e poteau de Cardona, encore lancé dans la profondeur par Rodriguez.

Grâce à sa 4e victoire en huit matches contre les USA, la sélection de Jose Pekerman, révélation au Brésil cet été, reste sur une intéressante dynamique de huit victoires et deux défaites contre le Brésil lors de ses dix derniers matches.

La tendance est moins flatteuse pour l'équipe de Jürgen Klinsmann, qui s'est inclinée trois fois lors de ses sept dernières sorties malgré un Mondial plutôt réussi achevé en 8e de finale.

Fifa.com (14/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Lun 17 Nov - 16:39

Portugal-Argentine, duel avec vue sur le Ballon d'Or



Un dernier duel pour convaincre les indécis? Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, grands rivaux pour le Ballon d'Or, s'affrontent mardi à Manchester (20h45) lors d'un match amical Portugal-Argentine peut-être décisif à l'approche de la fin du vote pour l'attribution du trophée 2014.

. Une "finale" à Old Trafford
Le Portugais Ronaldo, deux fois Ballon d'Or (2008, 2013), et l'Argentin Messi, quadruple lauréat (de 2009 à 2012), semblent des favoris naturels pour l'édition 2014. Et par un hasard du calendrier international, les voilà opposés à Old Trafford trois jours avant la clôture du vote des sélectionneurs, capitaines et journalistes, vendredi à minuit. Soit une sorte de "finale" informelle pour le titre de meilleur joueur du monde.

"C'est un match comme un autre", a néanmoins assuré Messi ces derniers jours. "Cela ne vaut rien, c'est une rencontre amicale", a surenchéri Ronaldo. Toutefois, la forme de chacun dans la dernière ligne droite n'est pas neutre: en 2013, Ronaldo avait semble-t-il fait la différence dans les derniers jours du scrutin en inscrivant quatre buts en deux matches contre la Suède (1-0, 3-2) et en qualifiant à lui tout seul le Portugal pour le Mondial-2014.

. Ronaldo, un buteur dans son jardin
Old Trafford, Ronaldo (29 ans) connaît comme sa poche: le Portugais s'y est révélé avec Manchester United (2003-2009), remportant notamment la Ligue des champions en 2008. Six ans plus tard, il a décroché en mai sa deuxième C1, cette fois avec le Real Madrid. Au sommet de son art, l'attaquant affole les statistiques: meilleur buteur du Championnat d'Espagne (31 buts) et de la Ligue des champions (17 buts) en 2013-2014, il a redémarré la nouvelle saison avec 18 réalisations en seulement 11 journées de Liga, soit plus que les vedettes du Barça Messi (7) et Neymar (10) réunis! "Je pense que je suis en train de faire bien les choses", a résumé celui que l'UEFA a élu joueur de la saison 2013-2014.

Reste cette image de joueur individualiste qui lui colle à la peau et qui l'a contraint il y a quelques jours à démentir sur son compte Facebook avoir tenu des propos insultants à l'égard de Messi.

. Messi, pas de titres mais des records
L'année 2014 ne restera pas forcément la plus inoubliable pour l'Argentin, qui a perdu trois titres sur le fil: la finale de la Coupe du Roi et le titre en Liga avec le Barça, et la finale de la Coupe du monde sous le maillot de l'Argentine (1-0 a.p. contre l'Allemagne). Aucun trophée majeur donc, et moins de buts qu'auparavant pour "La Puce", qui s'épanouit depuis quelques temps dans un rôle plus altruiste de passeur décisif (9 passes cette saison).

Pour autant, s'il inscrit moins de buts, l'Argentin de 27 ans continue de marquer l'histoire. Début novembre, il a égalé avant Ronaldo le record de buts de Raul en Ligue des champions (71 buts), entrant dans la légende comme co-meilleur buteur de l'histoire de l'épreuve. Et en Championnat d'Espagne, il n'est plus qu'à un but du record du mythique Telmo Zarra (251 buts), qu'il pourrait égaler voire dépasser dès samedi contre Séville.

Mais ces records suffiront-ils pour renverser des pronostics défavorables? Une belle performance mardi soir à Old Trafford entretiendrait en tout cas l'incertitude.

Fifa.com (17/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Lun 17 Nov - 16:40

Espagne-Allemagne, pour le renom et le rebond



L'Espagne contre l'Allemagne, c'est le double champion d'Europe en titre face au récent vainqueur de la Coupe du monde et c'est un match amical de prestige mardi (19h45 GMT) entre deux géants qui ambitionnent de se relancer après un automne compliqué.

Sur le papier, on ne pourrait rêver plus belle affiche pour finir l'année mardi soir au stade Balaidos de Vigo (Galice). Mais sur le terrain, les titans risquent de tâtonner un peu: la "Roja", championne du monde 2010, est en pleine reconstruction après son fiasco au Mondial-2014 et la "Mannschaft", qui lui a succédé cet été sur le trône planétaire, enchaîne depuis les prestations sans saveur.

D'ailleurs, après quatre journées dans les qualifications pour l'Euro-2016, ces deux ogres du football mondial ne figurent pas en tête de leur groupe respectif: l'Espagne est deuxième du groupe C derrière la Slovaquie et l'Allemagne troisième de la poule D, devancée par la Pologne et l'Irlande. "Nous devons montrer que nous pouvons encore finir cette année de Coupe du monde sur une bonne note, avec une performance différente et une tension différente" contre l'Espagne, a tonné le sélectionneur allemand Joachim Löw, disant "attendre davantage" de ses hommes.

Gueule de bois
De fait, les Allemands semblent encore avoir la gueule de bois après leur sacre: défaite face à l'Argentine en amical (4-2) début septembre pour la revanche de la finale du Mondial (1-0 a.p.), échec en Pologne (2-0) et nul concédé in extremis devant l'Irlande (1-1) à domicile en qualifications pour l'Euro-2016. Il faut dire que certains cadres sont partis, comme l'ancien capitaine Philipp Lahm (retraite internationale), et que d'autres, comme Bastian Schweinsteiger, sont blessés.

Pour autant, même en l'absence du gardien Manuel Neuer (genou) ou du défenseur Jerome Boateng (mollet), l'Allemagne dispose de talents capables de relancer à Vigo la mécanique grippée depuis le Brésil. Les attaquants du Bayern Thomas Müller et Mario Götze, buteurs contre Gibraltar vendredi (4-0), doivent confirmer leur bonne forme, de même que le milieu Toni Kroos. Ce dernier, pilier de l'entrejeu allemand en l'absence de Schweinsteiger, est particulièrement admiré en Espagne depuis son transfert cet été au Real Madrid, dont il est vite devenu le métronome.

Motivation supplémentaire pour les Allemands: ce déplacement à Vigo est l'opportunité d'effacer deux échecs retentissants de la "Mannschaft" face à la "Roja" ces dernières années, en finale de l'Euro-2008 (1-0) et en demi-finale du Mondial-2010 (1-0). "Nous voulons montrer de quoi nous sommes capables et, si possible, l'emporter. Mais ce n'est pas une revanche de nos défaites précédentes", a néanmoins assuré Löw.

La jeunesse espagnole à l'épreuve
Côté espagnol, l'esprit n'est pas non plus à la revanche mais bien à la reconstruction. La victoire convaincante face au Bélarus samedi (3-0) en qualifications pour l'Euro-2016, avec une équipe rajeunie et enthousiaste pour interpréter le sacro-saint jeu de passes espagnol, a ramené un peu de sérénité après six mois de turbulences. Et la réception de l'Allemagne est une épreuve du feu bienvenue pour les jeunes pousses de la "Roja", comme Isco (22 ans), Koke (22 ans) ou Paco Alcacer (21 ans), brillants ce week-end en l'absence de cadres comme Andres Iniesta, David Silva, Cesc Fabregas ou Diego Costa, tous blessés. "Parfois, c'est une bonne chose de renouveler un peu le terreau", a résumé le sélectionneur Vicente del Bosque.

En outre, l'Espagne peut s'appuyer sur son invincibilité à domicile, puisque son dernier revers remonte à 2006 contre la Roumanie (1-0), soit plus de trente matches consécutifs sans défaite sur son sol. Bref, pour l'Allemagne comme pour l'Espagne, une victoire mardi marquerait un nouveau départ. Et entre les deux seules nations trois fois sacrées à l'Euro, ce serait un avant-goût de suprématie continentale à un an et demi de l'édition 2016 en France.

Fifa.com (17/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mer 19 Nov - 18:24

Autriche 1 - Brésil 2
Le Brésil termine 2014 sur une victoire en Autriche




Le Brésil s'est imposé (2-1) difficilement face à l'Autriche, mardi soir à Vienne, un succès lui permettant toutefois de terminer l'année 2014 en préservant son invincibilité depuis l'arrivée de Dunga au poste de sélectionneur.

Avec cette victoire, le Brésil a enchaîné son sixième succès d'affilée depuis son élimination humiliante par l'Allemagne (7-1) en demi-finale de sa Coupe du monde en juillet, avec un bilan de 14 buts marqués pour un seul encaissé. De quoi redonner un peu de baume au coeur à ses supporteurs.

La copie rendue par les Brésiliens, sauvés du nul par une superbe frappe de Firminio en fin de match (83), a toutefois été loin d'être idéale mardi, l'attaque auriverde se heurtant souvent à une solide défense autrichienne. Le premier but n'est ainsi intervenu qu'à la 64e minute, grâce au Parisien David Luiz sur corner.

Au centre d'une polémique après s'être fait retiré son brassard de capitaine par Dunga, au profit de Neymar, Thiago Silva, remplaçant, a obtenu lui sa chance dès la 27e minute. Le défenseur du Paris SG, entré sous les applaudissements du public viennois, est entré en jeu après la blessure de Miranda. Et il a même récupéré le brassard dans le temps additionnel après la sortie de Neymar.

Mais la Seleçao, agitée par les déclarations tonitruantes de Thiago Silva en début de semaine, a mis plus d'une période avant de se mettre vraiment en route. Il a fallu attendre la 34e minute pour voir le Brésil déclencher son premier tir cadré: une frappe d'Oscar sans souci pour Robert Almer.

Les quintuples champions du monde, agressifs et auteurs de nombreuses fautes au milieu de terrain, rentraient aux vestiaires sur un score de parité (0-0). La partie gagnait ensuite un peu en intensité, mais les passements de jambe de Neymar butaient toujours sur un pied autrichien.

La solution venait finalement d'un corner d'Oscar, qui trouvait la tête de David Luiz. Mais une faute d'Oscar, encore lui, sur Andreas Weimann provoquait un penalty transformé par Aleksandar Dragovic (75), qui poussait les Brésiliens dans leurs retranchements. Ils ne devaient leur salut qu'à une superbe frappe de Firminio aux 20 mètres, qui trouvait la lucarne autrichienne.

Fifa.com (18/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mer 19 Nov - 18:29

Italie 1 - Albanie 0
L'Italie de justesse contre l'Albanie




Une équipe d'Italie totalement remaniée a peiné pour battre l'Albanie (1-0) en fin de partie, mardi à Gênes en match amical, confirmant que le choix d'internationaux pour Antonio Conte était assez restreint.

Seul Stefano Okaka s'est distingué, marquant le seul but du match, dévié par la tête de Hamdi Salihi, à sept minutes de la fin, pour sa première sélection. Hormis ce but, les "Azzurri" n'ont pas montré grand-chose. Le sélectionneur avait demandé de l'indulgence pour le bal des débutants, mais la musique n'était pas bonne.

L'Albanie, elle, est passé à sept minutes d'un second résultat prestigieux de rang, après son nul en France (1-1). Deux jours après le nul contre la Croatie (1-1), comptant lui pour les qualifications à l'Euro-2016, Conte n'avait gardé qu'un seul titulaire, le défenseur central Leonardo Bonucci, capitaine.

Il a offert leur première sélection à plusieurs joueurs, dont le défenseur Emiliano Moretti (Torino), le milieu Andrea Bertolacci (Genoa), titulaires, et Okaka, l'attaquant de la Sampdoria Gênes, entré à la place de Sebastian Giovinco (65). Sitôt sur "sa" pelouse de Marassi, Okaka s'est créé la première vraie occasion de l'Italie, une frappe puissante boxée par Etrit Berisha (69), gardien de la Lazio Rome.

Mais les débats ont été équilibrés, devant un public partagé entre les deux équipes. La première action fut même albanaise, sur un ballon perdu par Lorenzo De Silvestri, Sokol Cikalleshi s'est échappé et a frappé sur la barre (37). Cette frayeur a réveillé les débutants italiens et Bertolacci a envoyé une puissante frappe repoussée par Berisha (38).

La circulation de balle s'est améliorée aussi, et l'Italie a commencé à se créer plus d'occasions, avec une frappe travaillée d'Alessio Cerci (45+1) et une trop croisée de Mattia Destro (62). Conte a passé en revue l'arrière-banc des internationaux. Même Mattia Perin, le gardien du Genoa, est entré pour les vingt dernières minutes, à la place du Parisien Salvatore Sirigu, qui s'est fait une frayeur sur un ballon relâché (51).

"C'est un moment difficile pour l'Italie", a déclaré Conte à la chaîne italienne Rai 1 après le match, évoquant le manque de très grands joueurs, "mais sur six matches, nous en avons gagné cinq et fait une fois (match) nul. Aimons-nous, jeunes et vieux, personne ne va nous aider."

Fifa.com (18/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mer 19 Nov - 18:31

Espagne 0 - Allemagne 1
Kroos douche l'Espagne




Le milieu allemand du Real Madrid Toni Kroos a inscrit mardi l'unique but du match amical de prestige (0-1) entre l'Espagne, double championne d'Europe en titre, et l'Allemagne, championne du monde, douchant la "Roja" dont c'est la première défaite à domicile depuis huit ans.

Dans un stade Balaidos de Vigo (Galice) trempé jusqu'à l'os, les moindres étincelles ont été vite éteintes. Et il a fallu attendre l'inspiration de Kroos, buteur à la 89e minute d'un tir adressé d'une vingtaine de mètres et bien aidé par la fébrilité du gardien Kiko Casilla pour sa première sélection.

Ce but aura finalement été le seul éclair d'une partie assez terne, où aucune des deux sélections n'a réussi à dominer, la faute peut-être à des effectifs décimés par les blessures et très remaniés pour cette affiche.

Côté espagnol, Isco, Alvaro Morata, Nolito et Raul Garcia composaient une attaque inédite dont la vivacité et le pressing faisait plaisir à voir, à défaut d'être efficace: seul Nolito, dont c'était la première sélection et qui avait la chance d'évoluer devant son public du Celta Vigo, s'est montré vraiment dangereux en forçant le gardien adverse à se détendre sur une frappe (12) puis un coup franc splendide (59).

En somme, l'Espagne a eu le ballon et l'Allemagne, dans un 3-4-3 où seuls quatre des finalistes victorieux du Mondial-2014 étaient présents, a eu les occasions les plus nettes, butant sur Iker Casillas, vigilant devant Götze (20) ou Bellarabi (33).

Première défaite à domicile depuis 2006
Mais malgré ces alertes, aucune des deux équipes n'a semblé prendre le dessus et les sorties précoces de Thomas Müller (22, coup au dos) ou Gerard Piqué, Sergio Ramos et Sergio Busquets (46, rotation de l'effectif) ont dégarni encore l'éventail de stars présentes sur la pelouse.

Celles qui restaient ont un peu surnagé, comme Isco, qui aurait pu avec un peu de chance reproduire son très beau but inscrit samedi face au Bélarus (26). Mais c'est son partenaire du Real Madrid Toni Kroos qui a emporté le morceau en toute fin de match: à l'entrée de la surface, il a décoché une frappe sèche dont le rebond sur la pelouse détrempée a pu tromper Kiko Casilla, entré en jeu 12 minutes plus tôt à la place d'Iker Casillas.

On a fait des premières plus réussies mais à la décharge du portier de l'Espanyol Barcelone, la qualité du terrain ne l'a sans doute pas beaucoup aidé. Et au final, l'Espagne ressort de ce match battue mais a sans doute trouvé dans sa victoire contre le Bélarus samedi (3-0) puis cette courte défaite des raisons de croire à des lendemains plus radieux.

Reste la déception pour la "Roja" d'avoir laisser filer son invincibilité sur son sol, qu'elle entretenait précieusement depuis sa dernière défaite à domicile, en 2006 face à la Roumanie. Mais au vu du changement d'ère qui s'est opéré avec l'élimination précoce des champions du monde 2010 au Mondial brésilien, c'était sans doute une survivance des temps passés qui était vouée à disparaître.

Quant à la "Mannschaft", qui a subi une sévère décompression après la conquête de sa quatrième étoile mondiale en juillet, elle pourra aborder 2015 avec une énergie renouvelée et un nouveau patron: Toni Kroos, déjà un homme de base au Real Madrid depuis son arrivée cet été, et encore décisif mardi à Vigo.

Fifa.com (18/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mer 19 Nov - 18:35

France 1 - Suède 0
Varane donne le sourire à la France




Un but de Raphaël Varane en toute fin de rencontre à permis à l'équipe de France de boucler l'année sur une belle note face à la Suède (1-0), privée de Zlatan Ibrahimovic mardi à Marseille, et de rester invaincue depuis le Mondial et le début de sa préparation pour l'Euro-2016.

Les Bleus peuvent remercier Varane, dont la tête imparable à la 83e minute a effacé la terne prestation contre l'Albanie (1-1), vendredi à Rennes. Capitaine pour l'occasion en l'absence de Hugo Lloris, resté sur le banc, le défenseur prodige de 21 ans a ainsi validé sa toute première réalisation en sélection au bout de sa 17e cape.

Au total, les Bleus n'auront concédé qu'un revers en 15 sorties cette année et peuvent continuer tranquillement leur préparation pour le Championnat d'Europe organisé à la maison. Pour leurs retrouvailles avec Marseille, plus de 5 ans après leur dernière apparition au Vélodrome, les troupes de Didier Deschamps n'ont jamais réellement souffert mais longtemps buté sur une défense suédoise toujours bien placée avant de céder sur un corner d'Antoine Griezmann.

Les Bleus auraient pu trouver un peu d'inspiration en pensant à leur exploit du 19 novembre 2013 et cette qualification pour le Mondial arrachée il y a quasiment un an jour pour jour contre l'Ukraine au Stade de France (3-0). Mais les héros avaient peut-être la tête ailleurs et la nouvelle enceinte de l'OM, agrandie et rénovée, n'a pas eu le don de les réveiller.

Le sélectionneur, un ancien de la maison (joueur puis entraîneur), avait pourtant bien fait les choses en alignant d'entrée trois Marseillais actuels (Mandanda, Payet, Gignac) et un ex-chouchou du public local en la personne de Mathieu Valbuena.

Ardemment soutenus par le Vélodrome, surtout Gignac dont le nom a été scandé à plusieurs reprises, les Olympiens n'ont pas réussi à contenter la foule face à une équipe nordique très rajeunie et orpheline de sa superstar Ibrahimovic, ménagé et déjà rentré à Paris. Le beau rôle est ainsi revenu à Varane et à Griezmann le passeur.

Comme un symbole

Gignac, préféré à l'avant-centre N.1 Karim Benzema laissé au repos au coup d'envoi, a eu très peu de ballons à exploiter et a manqué une belle offrande de Payet sur une tentative en pivot (48e). Son ouverture à destination d'Antoine Griezmann aurait également pu être décisive sans la maladresse du joueur de l'Atletico Madrid (36e). Dommage pour Gignac qui sera soumis à une vraie concurrence avec les retours de blessure d'Olivier Giroud et de Loïc Rémy.

Valbuena et Payet se sont eux démenés mais sans jamais parvenir à créer un vrai danger avant leurs sorties respectives. Mais la grosse déception est une nouvelle fois venue de Paul Pogba. Celui qui est considéré comme la future star de la planète foot a connu trop de déchet et n'a pas fait oublier sa faible production contre l'Albanie. Difficile de dire ce qui se passe avec ce talent brut de 21 ans mais Deschamps avait déjà pointé du doigt, la veille de la rencontre, sa propension à céder à la facilité.

La première titularisation de Layvin Kurzawa côté gauche de la défense a en revanche été une réussite. Son salut  polémique en barrages de l'Euro-2015 Espoirs face aux Suédois est désormais de l'histoire ancienne et il peut sereinement envisager son avenir international derrière Patrice Evra, au grand dam de Lucas Digne. Dommage qu'une vilaine blessure à la cuisse l'ait coupé dans son élan dans le dernier quart d'heure.

Comme un symbole, la délivrance est arrivée d'une tête de Varane, ce patron de la défense dont le calme et l'assurance à son jeune âge sont sources d'espoirs pour ce Championnat d'Europe qui se profile dans un an et demi et qui sera encore le fil rouge de 2015.

Fifa.com (18/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mer 19 Nov - 18:36

Ecosse 1 - Angleterre 3
L'Ecosse valeureuse, l'Angleterre victorieuse




L'Angleterre a pris un malin plaisir à sanctionner (3-1) les approximations du valeureux mais limité voisin écossais, mardi en match amical à Glasgow.

Pour ce grand classique du football britannique avec un 112e match depuis 1872, les joueurs de Roy Hodgson ont proprement entretenu confiance et dynamique contre le rival du nord. Malgré sa vaillance et son mental aussi en hausse après sa victoire sur l'Eire vendredi (1-0), celui-ci, qui avait pourtant fait douter son adversaire à Wembley en août 2013 (3-2), n'a pu décrocher sa 2e victoire en neuf matches et la 1re depuis 1999.

Le fossé se creuse donc entre la capitale de l'ex-Empire, vainqueur à 47 reprises, et l'ancien dominion, qui reste collé à 41 victoires. En pleine confiance après leur 5e victoire de rang samedi contre la Slovénie (3-1) depuis un Mondial raté, les Anglais n'ont même pas vraiment forcé.

Avec six entrants et la 3e sélection du gardien Forster, qui s'est justement révélé avec le Celtic, la sélection aux Trois Lions a laissé passer l'orage puis frappé quand le coeur des Ecossais, qui alignaient eux quasiment ce qu'ils ont de meilleur en magasin, s'est asséché. C'est le moment qu'ont choisi les Gunners pour frapper avec un but de la tête d'Oxlade-Chamberlain sur une ouverture lumineuse de Wilshere (32) au sein d'un marquage très approximatif.

A la reprise, Rooney a confirmé sa forme. Déjà buteur samedi pour sa 100e sélection, il a même fait mieux pour la suivante avec un doublé qui porte à 46 son total de buts en équipe nationale. Sur le premier, il a profité d'un cafouillage (47), et sur le 2e de trois défenseurs dépassés (85).

L'Angleterre s'est toutefois montré généreuse en laissant Robertson sauver l'honneur (83) sans faire beaucoup d'efforts pour enrayer la montée du latéral gauche. La prévenance de "l'ancien maître", qui n'a pas toujours été aussi compréhensif, est aussi le signe que quelque chose à changé entre les deux frères ennemis même si le match est resté accroché jusqu'au bout.

Fifa.com (18/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mer 19 Nov - 18:39

Colombie 1 - Slovénie 0
La Colombie confirme son statut




La Colombie, quart-de-finaliste du Mondial-2014, s'est imposée (1-0) face à la Slovénie en match amical, mardi à Ljubljana, pour son dernier rendez-vous international de l'année.

C'est Adrian Ramos, servi en profondeur par le joueur du Real Madrid James Rodriguez, meilleur buteur du Mondial brésilien, qui a été l'unique buteur de la soirée, juste avant la pause (43).

Les Colombiens se sont pourtant offert de multiples occasions et ont une nouvelle fois proposé un jeu attractif, riche en passes et en combinaisons, surtout en première période. C'est essentiellement depuis l'aile droite, grâce à James Rodriguez et Juan Guillermo Cuadrado, qu'est venu le danger pour les Slovènes, au contraire assez inoffensifs et réduits à quelques tirs hors de la surface.

Le rythme de la partie s'est ralenti en seconde période, mise à profit par les deux sélectionneurs pour procéder à de nombreux changements, la Colombie ne renonçant pas néanmoins à continuer à attaquer, en vain. Daniel Bocanegra et Brayan Angulo ont ainsi fait leurs premiers pas en sélection côté colombien.

Ce succès en Slovénie permet à l'équipe dirigée par Jose Pekerman de terminer l'année au troisième rang du classement Fifa, avec un bilan de neuf victoires, deux nuls et deux défaites (à chaque fois face au Brésil) en treize matches disputés en 2014.

Fifa.com (18/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par rachid_as le Mer 19 Nov - 18:40

Portugal 1 - Argentine 0
Le Portugal se fait plaisir




Le Portugal s'est imposé à l'Argentine (1-0) sans vraiment mériter ce but tardif du héros improbable Raphaël Guerreiro, lors d'une rencontre amicale mardi à Manchester où le duel Ronaldo-Messi n'a pas tenu ses promesses.

A trois jours de la fin du vote pour l'attribution du Ballon d'or 2014, les indécis n'auront vu les favoris Cristiano Ronaldo et Lionel Messi s'affronter que le temps d'une période, les deux stars ayant été remplacées à la mi-temps.

La Pulga a failli ouvrir le score en débordant sur la droite pour, d'un angle très fermé, voire sa frappe subtile passer devant le but (11e). Le N.10 de l'Albiceleste a également disposé d'un coup franc en bonne position, mais son tir du gauche a survolé la transversale portugaise (33e).

Avant cela, Di Maria avait déjà hérité du ballon en position frontale pour frapper très près du but (5e), puis Messi avait bien décalé Roncaglia qui trouvait la tête de Pastore en pleine surface (27e). Cristiano Ronaldo a en revanche touché peu de ballons en zone de danger. Son action la plus notable a été un enchaînement de crochets devant Biglia, qui s'est terminé par une frappe au-dessus de la transversale (30e).

Pepe impérial

Buteur lors des deux dernière victoires de la Seleçao face au Danemark (1-0) puis à l'Arménie (1-0) en qualifications pour l'Euro-2016, le capitaine portugais n'a pas été mardi la boussole d'une équipe qui se cherche encore après son élimination au premier tour du Mondial-2014.

Succombant au jeu collectif plus agressif et plus huilé des vice-champions du monde, les Lusitaniens ont vu un Pepe impérial sauver les meubles à plusieurs reprises. Cela n'a pas empêché le débutant Tiago Gomes de vivre un cauchemar sur le flanc gauche de la défense portugaise jusqu'à sa blessure en début de deuxième période, et son remplacement par le Lorientais Raphaël Guerreiro.

Titularisé vendredi dernier face à l'Arménie pour ses débuts internationaux, le franco-portugais a profité d'une erreur défensive pour marquer son premier but pour la Seleçao d'une tête plongeante au bout d'un centre de Ricardo Quaresma (90+1, 1-0).

Décalé involontairement par son coéquipier Eder, l'ailier du FC Porto se montrait encore une fois déterminant en signant sa troisième passe décisive en autant de sorties. Face au nombre d'occasions manquées côté argentin, notamment par Gaitan (77), le remplaçant de Messi, la chance souriait franchement à des Portugais qui poursuivent leur remontée après le fiasco du Mondial et deux défaites de rang face à l'Albanie (1-0) et la France (2-1).

L'Argentine, en revanche, s'est inclinée pour la deuxième fois depuis la Coupe du monde. Battue par le Brésil (2-0), l'Albiceleste avait dominé l'Allemagne (4-2), Hong Kong (7-0) et la Croatie (2-1).

Fifa.com (18/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Intenational Friendlies

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum