[Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par rachid_as le Sam 15 Fév - 15:09

Hannachi : «Le rendement de l’équipe laisse à désirer et les changements opérés ne sont pas logiques»

A la fin de la rencontre, le président kabyle, Moh-Chérif Hannachi, n’a pas manqué de porter des critiques acerbes concernant le rendement de ses joueurs sur le terrain. Pis, le président kabyle a critiqué les changements opérés par Aït Djoudi.?A ce propos il dira : «Personnellement, je ne suis pas satisfait du rendement de l’équipe. Je pense qu’on pouvait faire mieux que ça. Je trouve que même les changements opérés ne sont pas logiques.»

«C’est le plus mauvais match depuis le début de la saison»
Visiblement déçu du match nul, Hannachi a ajouté : «On avait la possibilité de rentrer à Tizi avec la totalité des points. On s’est créé beaucoup d’occasions que nous n’avons malheureusement pas exploitées. Je vous assure que c’est le plus mauvais match que j’ai vu depuis le début de la saison.»

«Je suis le président et j’ai mon mot à dire»
Commentant devant un parterre de journalistes le rendement de son équipe face au MCO à quatre jours d’un match de coupe important, le président kabyle précise : «Je suis le président, donc je me considère dans le devoir de porter des critiques concernant  le rendement de mon équipe.»

«Aït Djoudi est le responsable de la barre technique, il est tenu de trouver très vite des solutions»
Afin d’éviter qu’il soit mal interprété, lorsqu’il intervient dans le volet technique, Hannachi précise : «Aït Djoudi est toujours le premier responsable de la barre technique, c’est lui le décideur sur le plan technique, il est toutefois tenu de trouver des solutions pour améliorer le jeu de l’équipe le plus vite possible, sachant qu’au programme de la semaine deux gros matchs, respectivement face au MCO en coupe et au CRB en championnat, nous attendent à domicile.»

«Excepté la défense, les deux autres compartiments n’étaient pas à la hauteur»
Dans son analyse du match, le président kabyle enchaîne : «L’équipe n’a pas bien tourné, je pense, qu’excepté la défense qui est restée impériale et a empêché les Oranais de parvenir à la cage de Mazari, les deux autres compartiments, le milieu et l’attaque,  n’ont rien fait pour qu’on puisse empocher les trois points de la rencontre.»

«Aouedj était nul et Si Salem absent»
Pour le président kabyle les deux joueurs alignés dans l’animation de jeu, en l’occurrence Sid-Ahmed Aouedj et Si Salem, n’ont pas montré grand-chose face au MCO : «Les deux milieux offensifs Aouedj et Si Salem n’ont pas apporté le plus attendu d’eux pour ce match face au MCO. Aouedj était carrément nul et Si Salem absent. Je pense qu’ils doivent se ressaisir pour le prochain match.»

«Ferguène est doué techniquement»
Le joueur qui a le plus attiré Hannachi est le jeune attaquant Ferguène aligné de retour de la pause à la place d’Ebossé : «Ferguène est doué techniquement, il possède de très bonnes qualités techniques qui vont apporter beaucoup à l’équipe. Il doit encore continuer à travailler et avoir confiance en lui pour pouvoir s’imposer en équipe première.»

«A la mi-temps, on a secoué les joueurs, en vain»
Après une première mi-temps tout juste moyenne, le président Hannachi a avoué que lui ainsi que les autres membres du staff se sont adressés au joueurs à la pause pour les motiver à trouver le chemin des filets : «A la mi-temps, on a secoué les joueurs, on leur a parlé tout en les motivant pour montrer un meilleur visage en deuxième mi-temps, malheureusement le score est resté tel qu’en début de match et je vous assure qu’on n’est pas trop satisfaits du match nul.»

«L’arbitrage d’Abid Charef était correct»
Commentant l’arbitrage d’Abid Charef, Hannachi dira : «J’estime que l’arbitre Abid Charef a dirigé ce match avec un sans-faute, c’est tout le monde qui peut lui reconnaître ça. Les joueurs comme les dirigeants des deux équipes sont satisfaits de l’arbitrage d’aujourd’hui. Lorsqu’il y a un arbitrage correct, il est de notre devoir d’encourager.»

«J’espère que nous serons satisfaits et contents mardi soir en match de coupe»
En conclusion, Hannachi n’a pas manqué d’évoquer le prochain match de coupe que son équipe est tenue de gagner pour passer en demi-finale et il aura lieu face à ce même adversaire le MCO à Tizi : «Si aujourd’hui nous regagnons la ville de Tizi Ouzou un peu déçu du résultat final, je souhaite que mardi prochain, les joueurs fassent preuve de réalisme et arrachent cette qualification en demi-finale.»

Le Buteur (15/02/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par rachid_as le Dim 23 Fév - 15:36

Hannachi : «On est toujours en course pour le titre»

A la fin du match face au CRB, le président Moh-Cherif Hannachi a animé un point de presse où il est revenu sur la prestation des joueurs mais aussi sur les objectifs de la JSK cette saison. En plus de la Coupe d’Algérie, Hannachi a déclaré que le championnat reste aussi un objectif et que son équipe n’est pas hors course.

«On a rendu la monnaie de sa pièce au CRB !»
Dans un premier temps, le boss kabyle dira : «Je ne vous cache pas que la défaite de 7 à 1 est toujours en mémoire et les supporters voulaient que la JSK réagisse aujourd’hui pour laver l’affront. Cette fois-ci, nous avons rendu la monnaie de sa pièce au CRB. Avec cette belle victoire de 3 buts à 1, nous avons rendu le sourire aux supporters qui ont toujours été derrière leur équipe.»

«On a joué notre meilleur match de cette saison»
Avant d’ajouter dans la foulée : «On a joué aujourd’hui notre meilleur match de cette saison. Ce fut vraiment une prestation satisfaisante de la part de tous les joueurs. Gagner par 3 buts nous suffit largement, car l’important, à mes yeux, est d’avoir retrouvé cette 3e place. Nous sommes relancés au classement et c’est ce qui compte le plus.»

«Raiah, Aïboud et Ihadjadene sont l’avenir de cette équipe»
Quant à la prestation des trois espoirs, le président ajoutera : «Raiah, Aïboud et Ihadjadene ont fait le match qu’il fallait. Ils sont pétris de qualité et demeurent, à mon avis, l’avenir de cette équipe. Ils feront partie de la grande JSK que nous voulons bâtir d’ici l’acquisition du nouveau stade. Ces jeunes sont à encourager.»

«Heureux pour Ebossé et Benlamri»
«C’est une bonne chose que l’attaquant Ebossé ait retrouvé le chemin des filets. De même pour Benlamri qui a marqué un doublé aujourd’hui. Je ne suis pas le sélectionneur, mais je pense qu’il mérite amplement sa place en Equipe nationale. Il est en pleine confiance et Hallilhodzic devait lui donner sa chance.»

«Je n’ai jamais dit qu’on n’avait pas les moyens de jouer le titre, même si la Coupe reste notre objectif»
«Je tiens à dire une chose très importante, je n’ai jamais déclaré que la JSK n’avait pas les moyens de jouer le titre. Maintenant que nous sommes 3es au classement, tout est envisageable. Bien évidemment, notre premier objectif est de remporter la Coupe d’Algérie. Mais nous restons toujours en course pour le titre de champion, à condition de continuer sur ce rythme.»

«Ce n’est pas à moi de dire si Kerbadj doit rester ou non»
Interrogé sur le président Kerbadj, Hannachi répondra : «Ce n’est pas à moi de dire si Kerbadj doit rester à la tête de la Ligue ou non. Nous allons nous réunir dans les prochains jours, et c’est à nous tous, présidents de club, de se prononcer. On sortira avec un seul avis à la fin de la réunion.»

«C’est moi le premier responsable du club et Aït Djoudi est le responsable technique»
Par la suite, le président Hannachi a évoqué la relation qu’il entretient avec Azzedine Aït Djoudi, en avançant : «Je suis le président de la JSK. Je suis donc le premier responsable de ce club. Aït Djoudi est le premier responsable technique de l’équipe. Chacun de nous a ses responsabilités vis-à-vis de l’équipe. Tout est très clair à ce sujet.»

«J’ai le droit de donner un avis sur l’équipe et il n’y a rien entre Aït Djoudi et moi»
Avant de poursuivre : «En tant que président, j’ai le droit de donner un avis personnel sur ce que je vois. Aït Djoudi le sait et il n’y a jamais eu de problème là-dessus. Je tiens aussi à dire qu’il n’y a rien entre Aït Djoudi et moi. Je pense qu’on a polémiqué pour rien en rapportant qu’il y avait une tension entre nous. Il y a une bonne entente entre nous et toute cette polémique ne sert à rien.»

Le Buteur (23/02/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par rachid_as le Dim 23 Fév - 15:55

Hannachi : «On aurait pu gagner avec un score plus large»

Le président Hannachi a tempéré ses ardeurs, malgré la victoire enregistrée devant le CRB.

Il a réaffirmé, en effet, que l’objectif de la JSK en championnat est de finir la saison sur le podium. Concernant le succès réalisé devant le Chabab, il a affirmé : «Je suis content de cette victoire. On aurait pu gagner avec un score plus large. Notre objectif en championnat est de terminer l’exercice sur le podium.»

«Benlamri mérite sa place en équipe nationale»
Le président de la JSK pense que Benlamri mérite largement sa place en équipe nationale. Il l’a encensé à la fin de la rencontre, en disant qu’il affiche une forme éblouissante en ce moment. «Benlamri mérite sa place en équipe nationale. Je ne le dis, parce que je suis son président, mais c’est tout le monde qui le pense», a indiqué Hannachi.

«Aiboud, Ihadajene, Rayah et Fergane sont l’avenir de la JSK»
Satisfait du rendement de Rayah, Ihadajene et Aiboud, le président Hannachi leur prédit un avenir radieux. «Aiboud, Ihadajene, Rayeh et Fergane sont l’avenir de la JSK. Ils sont pétris de qualités et ils feront encore parler d’eux à l’avenir.»

«C’est l’un de nos meilleurs matchs de la saison»
Le président Hannachi est satisfait de la production de son équipe qui n’a pas trouvé d’énormes difficultés pour battre sa bête noire. «C’est l’un des meilleurs matches de la saison. On a gagné par 3 buts à 1, mais on aurait pu l’emporter avec un score plus lourd.»

«Notre objectif principal est la coupe d’Algérie»
L’ambition du président Hannachi est de finir la saison avec un titre. Il l’a tenu à le rappeler à la fin du match face au CRB. «Notre objectif principal est la coupe d’Algérie. En championnat, en revanche, on fera tout pour terminer la saison sur le podium.»

«Il n’y a pas le feu à la JSK»
Alors que la sérénité est revenue dans l’équipe depuis qu’il a cessé ses attaques contre son entraîneur, le président Hannachi a surpris plus d’un, en disant qu’il n’y a pas le feu à la JSK. «La JSK représente toute la région et c’est moi le patron. Ceux qui veulent semer la zizanie ne parviendront pas à leur objectif. Je le dis et je le répète, il n’y a pas le feu à la JSK», a-t-il conclu.

Compétition (23/02/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par siberian84 le Jeu 27 Fév - 13:36

Hannachi réplique : «Les déclarations de Lacarne ont mis en colère tous les présidents»

«J’ai discuté avec certains joueurs et je suis convaincu qu’ils prolongeront» «J’ai proposé aux joueurs 40 millions pour battre la JSMB mais les primes des matchs face au MCO et le CRB sont incluses»



Apparemment, les dernières déclarations du président de la commission d’arbitrage, Bellaïd Lacarne, n’ont pas été du goût des présidents de club. Ce dernier, qui a toujours été accusé par rapport aux erreurs d’arbitrage qu’on enregistre à chaque journée de championnat, a ouvert le feu sur les responsables des clubs qui, selon lui, accusent les arbitres alors qu’ils ne critiquent jamais leurs entraîneurs et joueurs : «Seul Dieu ne commet pas d’erreur. Les arbitres, eux, sont des êtres humains. Certes, on ne favorise pas ce genre de situation, mais on ne peut pas quand même leur trancher la tête», a-t-il déclaré, avant d’ajouter : «Les clubs, après chaque défaite, accusent directement les arbitres alors qu’ils ne parlent jamais de leurs entraîneurs et joueurs. Je leur demande d’avoir le courage de dénoncer ces actes devant le président de la fédération, Mohamed Raouraoua.» Des déclarations qui n’ont pas laissé les présidents indifférents. Hier en fin d’après-midi, nous avons pris attache avec le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi. Connu pour sa sincérité et sa loyauté, le premier responsable de la JSK estime que les déclarations de Lacarne ont mis en colère tous les présidents. A ce sujet, il dira : «Les déclarations de Bellaïd Lacarne, qui n’est autre qu’un très bon ami, n’ont pas été du goût des présidents de club. Au niveau de l’assemblée, on n’a pas le droit d’intervenir pour régler ce genre de problème. Je ne sais pas s’il est au courant ou non.»

«Certes, personne n’aimerait être à sa place... »
Par ailleurs, le président de la JSK a tenu à préciser qu’il entretenait de bonnes relations avec Bellaïd Lacarne qui l’avait déjà arbitré lorsqu’il était joueur. D’après le chairman kabyle, personne n’aimerait être à la place de Bellaïd Lacarne d’autant plus que lorsque tout le monde vous accuse d’être responsable de la défaite de telles ou telles équipes : «Il faut reconnaître que personne ne souhaiterait être à la place de Lacarne. Lorsque une équipe perd à cause de l’arbitre, c’est toute une région qui s’acharne contre lui et croyez-moi, ce n’est pas facile. Seulement, il doit trouver des solutions. Si j’étais à sa place, je les aurais trouvées. Dommage, je ne peux rien dire de plus car je ne suis pas le responsable.»

«Nous allons rencontrer Raouraoua le 3 mars prochain»
Après une première réunion lors de laquelle les présidents ont évoqué plusieurs sujets relatifs au football algérien, notamment les problèmes que traversent les clubs de Ligue 1, le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, nous a révélé qu’une réunion avec le président de la fédération, Mohamed Raouraoua, est prévue le 3 mars prochain : «Après cette réunion dans laquelle nous avons abordé plusieurs sujets relatifs à l’avenir du football algérien, nous allons rencontrer le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, le 3 mars prochain. Nous allons en profiter pour lui faire part de nos problèmes.»
«Personne ne critique les arbitres lorsqu’ils sont loyaux»
Le sujet des arbitres est devenu un sujet tabou en Algérie. Après chaque rencontre, au moins une équipe est victime des erreurs d’arbitrage. Selon le boss kabyle, les responsables des clubs ne critiquent jamais un directeur du jeu lorsqu’il est correct : «Personne ne critique les arbitres lorsqu’ils sont loyaux. Au contraire, on les félicite et on les encourage à faire mieux à persévérer.»

«Pourquoi le CRB n’a pas critiqué Benouza alors qu’il a perdu 3-1 à Tizi Ouzou ?»
Avec un peu de recul, la JSK a battu avec l’art et la manière le CR Belouizdad au stade du 1er-Novembre par trois buts à un. Le directeur du jeu, Benouza, a été de l’avis de tous l’homme du match. Il a dirigé la partie sans commettre la moindre erreur. Pour preuve, les responsables du CRB ne l’ont jamais accusé. Evoquant le sujet, Hannachi dira : «Quand un arbitre dirige loyalement un match, on le félicite. Pas plus loin que la semaine passée, Benouza a été très correct lors du match JSK-CRB. Pour preuve, les responsables algérois, malgré la défaite, n’ont jamais accusé l’arbitre. Pareil pour le match USMA-MCA. Malgré la défaite du MCA par trois buts à zéro, personne n’a parlé d’erreur d’arbitrage.»
«Il ne faut pas blâmer Necib pour ses erreurs lors de USMA-USMH»
A l’occasion du derby kabyle entre la JSMB et la JSK, la commission d’arbitrage a désigné Necib pour diriger le match. Ce dernier, qui a brillé par son arbitrage catastrophique lors du match USMA-USMH, aura l’occasion de se racheter, ce samedi. D’après le président Hannachi, il ne faut pas blâmer Necib pour les fautes commises lors du match USMA-USMH : «Ce n’est pas parce que Necib a commis des erreurs lors du match USMA-USMH qu’il n’est pas bon. Personnellement, je le trouve correct. Nous avons gagné et perdu avec lui. Il est loyal. J’espère qu’il le sera samedi.»

«J’ai discuté avec certains joueurs et je suis convaincu qu’ils prolongeront»
Hier, nous avons rapporté dans ces mêmes colonnes que le président Hannachi songeait à rencontrer ses cadres, dans le but de les convaincre de prolonger leur contrat avant la fin de la saison. Lorsque nous lui avons posé la question, Mohand Chérif Hannachi répondra : «Oui, j’ai discuté avec certains joueurs pour qu’ils prolongent leur contrat. Sincèrement, je ne suis pas du tout inquiet car je sais qu’ils vont le faire sans la moindre hésitation. Je vais seulement attendre le bon moment pour le faire.»
«J’ai proposé aux joueurs 40 millions pour battre la JSMB mais les primes des matchs face au MCO et le CRB sont incluses»
Avant de conclure, le premier responsable du club kabyle a tenu à apporter une explication par rapport à la prime qu’il aurait promise aux joueurs, en cas de victoire contre la JSMB, ce samedi. A ce sujet, il dira : «Certes, j’ai promis aux joueurs une prime de 40 millions pour battre la JSMB. Mais il faut que vous sachiez que les primes des deux victoires face au MCO et au CRB sont incluses. Comment offrir aux joueurs une telle prime alors qu’ils n’ont toujours pas perçu deux mois de salaire ? Je ne pourrai jamais proposer une telle somme juste pour battre la JSMB. Ce n’est pas faisable. Sincèrement, je souhaiterais que la JSMB reste en Ligue 1. En ce qui concerne la rencontre de samedi, la formation la mieux préparée remportera la partie.»

Le Buteur (27/02/2014)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par rachid_as le Lun 3 Mar - 13:34

JSK : Hannachi exige un rapport détaillé sur les incidents survenus à Béjaïa

Hier matin, le président de la JSK, Moh Cherif Hannachi, a provoqué une réunion d’urgence au siège du club. Le boss a convoqué le chef de délégation ainsi que le secrétaire du club. C’est donc Samy Idrès et Ali Ouali qui étaient convoqués au siège du club. Les trois hommes se sont réunis durant des heures pour revenir sur les incidents survenus au stade de l’Unité-maghrébine. Hannachi a voulu en savoir davantage sur ce qui s’est passé la veille, que ce soit sur le terrain ou dans le vestiaire. D’après la même source, il y avait des tensions dans le vestiaire de la JSK au coup de sifflet final. Hannachi a tenu donc à connaître les raisons du clash entre les joueurs et les dirigeants en fin de match. Ali Ouali, qui était présent dans le vestiaire des Kabyles, a rapporté ce qui s’est passé samedi soir.

Le changement de Aouedj, le coup de gueule du boss
Décidément, l’histoire des changements n’en finit plus à la JSK ! Et pour cause, le président Hannachi n’a pas caché son mécontentement, une nouvelle fois, sur les choix d’Azzedine Aït Djoudi. D’après la même source d’indiscrétion, le président Hannachi aurait demandé à ses dirigeants de leur expliquer le changement de Sid Ahmed Aouedj à la pause. Hannachi estime que le jeune Oranais devait poursuivre sa mission sur le terrain, après avoir marqué le 1er but pour son équipe. Les dirigeants ont fait savoir à Hannachi que le joueur souffrait d’une légère blessure, mais qu’il pouvait continuer la partie.

Aït Djoudi devait rencontrer Hannachi dans la soirée
Aussitôt, le président Moh Cherif Hannachi a pris attache avec l’entraîneur en chef, Azzedine Aït Djoudi, pour l’inviter à prendre part à la réunion. D’après la même source, les deux hommes devaient se voir dans la soirée d’hier, afin d’évoquer l’aspect technique. Hannachi voulait plus d’éclaircissement sur les changements effectués. Il faut dire que la tension est montée d’un cran. La défaite de samedi dernier n’a pas été du goût du boss, même si la rencontre s’est découlée dans un contexte particulier. Et pour en savoir davantage sur ce qui a été dit entre les deux hommes, il faudra attendre la séance matinale d’aujourd’hui. Reste maintenant à savoir si le coach acceptera d’évoquer sa rencontre avec Hannachi ou pas.

«Si on sanctionne Asselah, ce sera très grave !»

Le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, qui a l’habitude d’assister à toutes les rencontres de son équipe, ne s’est pas déplacé, samedi, à la ville de Yemma Gouraya, pour assister au derby kabyle. Le premier responsable du club, qui avait ressenti une certaine fatigue, a préféré rester chez lui et suivre le match sur le petit écran. Malheureusement, ça ne s’est pas déroulé comme prévu. Le match s’est terminé en queue de poisson et la JSK a perdu les trois points de la rencontre. Selon les observateurs, deux joueurs «se sont distingués» lors de cette rencontre. Il s’agit du gardien de but Malik Asselah et de l’attaquant béjaoui, Mohamed Chalali. Les deux éléments risquent gros, après ces incidents jugés graves. Interrogé par nos soins, hier matin, le président Hannachi a tenu à nous dire que son gardien de but a pété les plombs après avoir été bombardé de projectiles sous les yeux de l’arbitre qui ne pouvait rien faire : «Sincèrement, je suis très déçu. Je n’ai jamais imaginé qu’on pouvait en arriver là, à cause d’un match de football. Tout le monde a blâmé Asselah alors que ce dernier n’a fait que se défendre. Il a pété les plombs, après avoir été bombardé de projectiles. Il a eu peur pour sa vie car ce n’est pas facile de recevoir un rocher sur la tête. Tout le monde parle de sanction, alors je tiens à dire qu’Asselah ne mérite aucun avertissement. Si on le sanctionne, ce sera très grave.»

«Les Béjaouis ont remis des badges à des voyous pour qu’ils nous intimident»
D’après le président de la JSK, les responsables béjaouis avaient tout préparé avant la rencontre. Selon lui, ils ont même remis des badges à des voyous pour intimider mes joueurs et les déconcentrer : «Avant la rencontre, je savais qu’il allait se passer quelque chose. Croyez-moi, j’ai appelé la délégation à Béjaïa pour leur dire que les responsables de la JSMB avaient donné des badges à des voyous pour intimider les joueurs et les déstabiliser. J’avais raison, tout a été préparé à l’avance.»

«Pourtant, j’ai toujours souhaité qu’ils se maintiennent en Ligue 1»
Pas plus loin que la semaine passée, Mohand Chérif Hannachi, que nous avons sollicité, nous avait dit que les Béjaouis ne méritaient pas de traverser une telle situation en championnat : «Sincèrement, je suis très déçu que la JSMB soit relégable. J’espère qu’ils se maintiendront en première division.» Hier, le président de la JSK n’a pas manqué l’occasion de dénoncer le comportement des supporters et des joueurs de la JSMB qui ont livré le match de leur vie pour battre la JSK : «Pour ne pas créer la zizanie entre les deux équipes, je n’ai accordé aucune déclaration fracassante à la presse, avant le match. Au contraire, j’ai toujours souhaité que la JSMB se maintienne en première division. Malheureusement, ils ne nous ont pas rendu la monnaie de notre pièce. Ils nous ont traités comme si on était des ennemis.».

«Les responsables de la Ligue ont vu le match, heureusement !»
Comme rapporté précédemment par nos soins, les responsables de la JSK ont formulé des réserves auprès du directeur de jeu, dans l’espoir d’éviter des sanctions. D’après le président Hannachi, la JSK ne risque rien, du moment que le match a été retransmis en direct sur le petit écran et que les responsables de la Ligue ont tous vu le match : «On ne craint rien ! Le match a été retransmis en direct et les responsables de la Ligue ont tous vu le derby. Heureusement pour nous !»

«Les joueurs de la JSMB n’avaient pas le droit de s’échauffer derrière les bois d’Asselah»
L’autre raison qui a poussé Asselah à réagir de la sorte, ce sont les provocations des joueurs de la JSMB qui s’échauffaient derrière ses buts, alors qu’ils n’en ont pas le droit. Cela a poussé le président Hannachi à répliquer : «Pis encore, je tiens à dire que les joueurs de la JSMB n’avaient pas le droit de s’échauffer derrière Asselah. Où était le quatrième arbitre ? Je le redis, le comportement d’Asselah est compréhensible.»

«Chalali a insulté Asselah et Rial devant l’arbitre, on l’a tous vu à la télé»
Alors que les responsables de la JSMB accusent Malik Asselah d’avoir provoqué la bagarre, les dirigeants de la JSK, à leur tête le président Hannachi, estiment que Mohamed Chalali est le seul responsable de tout ce qui est arrivé. D’après le boss kabyle, l’attaquant béjaoui a même insulté Rial et Asselah en plein match, alors que l’arbitre n’a rien fait pour le remettre à sa place : «Chalali est le seul responsable de cette pagaille. Il a insulté Rial et Asselah devant l’arbitre. On l’a tous vu à la télé. Il doit tout assumer.»

«Les voitures de nos supporters ont été saccagées»
Les incidents survenus au cours du match JSMB-JSK ont pris une autre tournure en dehors du stade. En effet, les voitures des supporters de la JSK ont été toutes saccagées. Devant ces faits, le président Hannachi déclare : «En plus de tout ce qui s’est passé au cours de la rencontre, les voitures de nos supporters ont été toutes saccagées à la sortie. Je condamne ces gestes antisportifs.»

«Les joueurs du MOB ont été agressés face au CRBAF, les nôtres contre la JSMB, c’est grave !»
Ce ne sont pas seulement les joueurs de la JSK qui ont vécu une soirée cauchemardesque, hier. Même les joueurs du MOB ont été agressés lors de leur rencontre contre le CRBAF. Le président Hannachi a tenu à dire que ce genre de comportement commence à devenir une habitude dans nos stades : «Regardez, même les joueurs du MOB ont été agressés face à Aïn Fekroun. Apparemment, ce genre de comportement commence à devenir une habitude dans nos stades. C’est grave ! Où va notre football ?»

«Nous avons formulé des réserves et je vais descendre au bureau pour tout régler»
Avant de conclure, le boss kabyle estime que les responsables de la JSK ont formulé des réserves pour dénoncer le comportement des supporters de la JSMB : «Nous avons formulé des réserves. Personnellement, je vais descendre au siège du club pour m’entretenir avec les responsables. Nous allons déposer un dossier solide.»

Le Buteur (03/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par rachid_as le Mer 5 Mar - 13:51

JS Kabylie : Il s’est réuni, hier matin, avec eux
Hannachi savonne ses joueurs


Le président de la JSK, Moh Cherif Hannachi, est très en colère, depuis la défaite de son équipe face à la JSMB, samedi dernier. Hier matin, il s’est rendu au stade où il s’est réuni avec les joueurs pendant environ 10 minutes. Au cours de cette réunion, le chairman kabyle n’a pas mâché ses mots. Il voulait mettre ses joueurs devant leurs responsabilités, en leur demandant de terminer la saison en force.

«Je veux les trois points face à l’ASO »
Pour commencer, il a demandé aux joueurs de tout faire pour battre l’ASO, samedi prochain : « Nous avons un important match samedi prochain face à l’ASO. Nous devons impérativement le gagner. Oubliez la JSMB et concentrez-vous sur la rencontre de samedi que vous ne devez en aucun cas rater. Les trois points ne doivent pas vous échapper », a martelé Hannachi. En plus du match de samedi prochain, Hannachi a exigé des joueurs une place sur le podium à la fin de la saison : « vous avez tous les moyens qu’il faut pour terminer sur le podium. Vous représentez les couleurs d’un grand club et la JSK doit revenir sur le devant de la scène continentale », a ajouté le président des Canaris. Le chairman kabyle a également insisté auprès de ses poulains pour qu’ils se concentrent sur leur travail afin d’atteindre la finale de la coupe d’Algérie : « nous sommes en demi-finale de la coupe, à un pas de la finale. Alors gardez votre concentration sur cet objectif », leur a-t-il intimé.

« La JSK doit retrouver son lustre d’antan »
Pour mettre les joueurs devant leurs responsabilités, Hannachi a demandé aux joueurs de tout faire pour que la JSK retrouve son prestige d’antan : « la JSK est un grand club et elle doit retrouver la place qu’elle mérite. Que chacun assume ses responsabilités. Nous devons tout faire pour que le club réalise les meilleurs résultats possibles », a encore assénéHannachi.

« Ne nous poussez pas à prendre de sévères mesures »
Dans son intervention, hier matin, le président Hannachi a averti ses joueurs, en les menaçant de prendre des mesures qui n’allaient sûrement pas leur plaire : « que chacun assume ses responsabilités. Les faux pas sont à bannir. Ne nous poussez pas à prendre des mesures qui ne vous plairont pas », a averti Hannachi. Pour finir, le chairman kabyle est allé jusqu'à demander à ses joueurs de ne plus faire de déclarations à la presse : « je ne veux aucune déclaration à la presse. Celui qui parle n’a qu’à assumer ses responsabilités », leur a-t-il lancé pour conclure.

DDK (05/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par siberian84 le Mer 5 Mar - 15:25

JSK : Hannachi hausse le ton, dicte les grandes lignes et rappelle à l’ordre les joueurs !

«Oubliez tout ce que vous avez enduré à Béjaïa, concentrez-vous sur la suite du parcours !» «Je veux les trois points ce samedi face à l’ASO !»



Les Canaris ont effectué, hier matin, leur deuxième séance de la semaine, en prévision de leur match face à l’ASO prévu ce samedi pour le compte de la 22e journée. Le groupe kabyle semble avoir mis de côté la dernière défaite face à la JSMB et se concentre uniquement sur ce prochain match face à l’ASO qui doit être bien négocié. La séance d’hier matin n’a pas débuté à l’heure prévue, dans la mesure où le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, très affecté par la défaite face à la lanterne rouge, a tenu d’abord à réunir ses joueurs. Pendant une bonne trentaine de minutes sur le terrain, le président Hannachi, qui s’est adressé aux joueurs d’un ton ferme, en présence de son staff technique, a jugé utile de dicter certaines grandes lignes à suivre pour le reste du parcours, tant en championnat qu’en Coupe d’Algérie, non sans informer que la direction envisage de prendre des mesures contre ceux qui, par leurs contestations de décisions, pénalisent l’équipe sur les plans technique et financier. Après les incidents de Béjaïa, et au lendemain de sa rencontre avec Aït Djoudi, Hannachi a insisté pour rencontrer personnellement les joueurs et tirer les choses au clair.

«Oubliez tout ce que vous avez enduré à Béjaïa, concentrez-vous sur la suite du parcours !»
Le premier point sur lequel est revenu Hannachi avec ses joueurs, c’est bien évidemment tout ce qui s’est passé à Béjaia où un jeune joueur a été touché à la tête et les autres membres malmenés par une galerie déchaînée : «Nous restons sur une amère défaite face à la JSMB. Je dis amère car on aurait pu revenir avec la victoire. Je comprends bien que tout ce qui s’est passé a perturbé le groupe. Désormais, il faut tout oublier et penser à la suite du parcours.»
«Je veux les trois points ce samedi face à l’ASO !»
Afin de remobiliser ses troupes, le président Hannachi a évoqué le prochain match non moins important qui verra la JSK accueillir un sérieux concurrent pour une place sur le podium, à savoir l’ASO Chlef : «Ce samedi, nous allons accueillir l’ASO. Vous savez bien que ce match a une grande importance pour nous. On a un objectif à atteindre. Je veux les trois points de ce match pour que la JSK reste toujours concernée par une place sur le podium.»

«Le parcours est encore long il faut vous remobiliser»
Aussi, le premier responsable du club a fait savoir aux joueurs qu’après la défaite de la semaine dernière face à la JSMB, le groupe doit rester soudé et mobilisé pour pouvoir gérer comme il se doit le reste du parcours : «Nous allons jouer la 22e journée ce week-end. C’est pour dire qu’il nous reste encore 8 matches de championnat à gérer. Il faut continuer à travailler dans relâche pour récolter le maximum de points.»

«Nous ne sommes qu’à un match de la finale de la Coupe d’Algérie, gare au relâchement !»
La Coupe d’Algérie était aussi un sujet qu’a développé Hannachi en présence de tous les joueurs et les membres du staff technique. La JSK, qui recevra le CRBAF en demi-finale le 28 mars prochain, est à un tour seulement de la finale et il apparaît clairement que cette compétition est l’objectif numéro un des Kabyles, comme l’a souligné Hannachi aux joueurs : «Nous sommes en course vers la grande finale en Coupe d’Algérie. On va recevoir le CRBAF en demi-finale très prochainement. A mon avis, vous avez bien compris combien nous tenons à ce challenge et je vous demande de vous préparer dès aujourd’hui.»

«Ceux qui contesteront les décisions des arbitres seront sanctionnés financièrement»
Par ailleurs, le président Hannachi a soulevé un autre point très important relatif à ce phénomène de contestation des décisions des arbitres. En effet, à chaque match, la JSK se voit privée des services d’un ou deux éléments de son échiquier suite aux contestations de décisions sans parler des amendes qui en découlent et qui pénalisent le club. «Je tiens aussi à vous demander de ne plus contester les décisions des arbitres. En plus du fait que cela ne change rien dans le match, vos suspensions suivies d’amendes financières nous pénalisent énormément. La prochaine fois, celui qui écopera d’une sanction du genre sera sanctionné par une ponction de son propre salaire», a déclaré Hannachi.

«Pas de déclarations à la presse, de sévères sanctions seront prises contre les contrevenants»
Aussi, le président Hannachi a saisi l’occasion pour demander aux joueurs d’éviter, du moins ces jours-ci, les déclarations à la presse de manière, pour se concentrer sur leur match contre l’ASO : «Le groupe a besoin de concentration, il vous est donc demandé de ne pas faire la moindre déclaration d’avant-match. Des sanctions sévères seront prises par la direction contre les contrevenants», a tenu à déclarer le président Hannachi aux joueurs.

Le Buteur (05/03/2014)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par siberian84 le Mer 5 Mar - 15:51

JSK-Hannachi accule ses joueurs : «Je ne veux plus de contestation»

Hier matin, les coéquipiers de Remache se sont présentés au stade 1re- Novembre-1954 pour effectuer leur seconde séance d’entraînement de la semaine.



Le moins que l’on puisse dire est que le début de la séance d’hier était différent de celui de lundi dernier ou même des précédentes séances. En effet, le premier responsable du club s’est présenté hier tôt le matin au stade afin de rencontrer ses joueurs. Hannachi qui a décidé de prendre le taureau par les cornes au lendemain de la défaite de son équipe devant la JSMB a multiplié ces deux derniers jours les réunions avec les différentes parties du club. Hannachi a commencé avec ses dirigeants. Samy Idris et Ali Ouali ont été convoqués au bureau dimanche matin et Aït Djoudi l’après-midi de la même journée. Pour terminer, le président kabyle a réuni hier matin avant le coup d’envoi de la séance d’entraînement ses joueurs. Le numéro un des Jaune et Vert a jugé utile de secouer ses hommes et de les avertir, la prouve, il a monté le ton avec eux et il a musclé son langage, il a même exigé plusieurs choses de ses joueurs.



«Oubliez tout ce que s’est passé à Béjaïa»

Pour commencer son speech, Hannachi est revenu sur la rencontre du week-end passé et sur tout ce qui s’est passé à Béjaïa. « Je ne veux pas trop parler sur cette rencontre, c’est une défaite amère, je ne veux pas aussi revenir sur tout ce qui s’est passé lors de ce match ; en outre, je vous demande d’oublier cette défaite et tout ce qui s’est passé à Béjaïa et de se concentrer sur votre travail. » Avec son expérience dans le domaine, Hannachi voulait beaucoup plus tourner la page de Béjaïa avec les joueurs et permettre à ces derniers de bien se concentrer sur leur prochain rendez-vous, celui de samedi prochain en championnat devant l’ASO.



«Vous contestez trop les décisions d’arbitrage et je ne veux plus de cartons gratuits»

Le numéro un des Jaune et Vert n’a pas aimé le grand nombre de cartons que ses joueurs ont récolté lors des derniers matches, d’ailleurs, il n’a pas hésité à faire la remarque aux coéquipiers de Sedkaoui. « Trop de contestations de décisions, des cartons gratuits, je ne veux plus de tout ça, à chaque match, on trouve un ou deux joueurs suspendus, c’est trop, il faut faire très attention à l’avenir aux cartons et aux suspensions. »



«Vous portez le maillot du club le plus titré du pays»

Lors de son discours avec ses éléments, Hannachi n’a pas hésité aussi à faire rappeler aux joueurs que ces derniers portent le maillot du club le plus titré du pays. « N’oubliez pas que vous portez le maillot d’un grand club, le club le plus titré du pays. Alors, il faut bien mouiller ce maillot et honorer toute une région.»



«Je veux les trois points devant l’ASO»

Pour ce qui concerne le prochain rendez-vous de l’équipe en championnat, celui de samedi prochain avec l’ASO, le président de la formation du Djurdjura a exigé carrément la victoire à ses joueurs. « On jouera sur notre terrain et devant nos supporters, vous n’aurez pas droit à l’erreur, on a besoin des trois points devant l’ASO. Il faut bien préparer ce rendez-vous, et samedi, vous serez appelés à renouer avec le succès. Je veux la victoire devant l’ASO. »

«Vous avez tous les moyens pour terminer sur le podium»

Hannachi a même parlé aux joueurs des objectifs du club en championnat. « On a mis tous les moyens à votre disposition, vous ne manquez de rien. En championnat, on doit terminer sur le podium et je pense qu’on a, et largement, les moyens pour terminer la saison sur le podium. Il faut bien se concentrer sur vos rendez-vous et bien gérer vos matchs, il reste encore neuf matchs avant la fin du championnat, il faut alors cravacher dur afin de réaliser cet objectif. »



«On est à un pas de la finale de la coupe d’Algérie, concentrez-vous sur cette compétition»

En parlant toujours des objectifs du club, Hannachi a abordé le sujet de la coupe d’Algérie. « On jouera la demi-finale à Tizi Ouzou, c'est-à-dire devant notre public, on est à un pas de la finale, on doit d’abord arracher notre billet qualificatif pour la finale de la coupe d’Algérie et par la suite, on aura tout le temps devant nous pour préparer ce grand rendez-vous, néanmoins, pour le moment, vous êtes appelés à bien se concentrer sur le match de samedi, mais, il ne faut pas oublier la coupe d’Algérie qui est aussi notre objectif cette saison. On mettra tous les moyens pour réaliser cet objectif et gagner ce trophée. Il faut bien se concentrer sur cet objectif.»



«On doit retrouver les compétitions continentales l’année prochaine»

Comme tout le monde le sait, la formation de la ville des Genêts n’a pas participé ces dernières années aux compétitions continentales et cela n’a pas plu à Hannachi qui exige de ses joueurs. « A partir de l’année prochaine, la JSK doit renouer avec les compétitions continentales. On doit prendre part au moins à la coupe de la CAF l’année prochaine. » Pour que la JSK puisse jouer une compétition africaine l’année prochaine, la formation de la ville des Genêts sera appelée donc de soit terminer le championnat sur le podium, soit de remporter tout simplement la coupe d’Algérie.



«Ne me poussez pas à prendre des décisions qui ne vont pas vous plaire»

Une fois Hannachi a passé tous ses messages à ses joueurs, il n’a pas hésité à les menacer. « Surtout ne me poussez pas à prendre des décisions qui ne vont pas vous plaire, pour le moment, vous ne manquez de rien, mais je pourrais tout changer, d’un moment à l’autre. » Par cette déclaration, Hannachi voulait dire qu’il pourrait bloquer les salaires et les primes à tout moment, comme il est en train de le faire son homologue du MCA.



«Je ne veux aucune déclaration à la presse»

Enfin, pour terminer, le président de la JSK a demandé aux camarades de Yesli de ne plus faire des déclarations à la presse. Hannachi ne veut voir aucun entretien, ni déclaration de ses joueurs dans les journaux. Déjà, le numéro un des Jaune et Vert l’a déjà demandé aux joueurs à la veille du derby devant la JSMB avant de redemander la même chose aux joueurs, mais cette fois-ci pour tout le reste de la saison. « Je ne veux voir aucune déclaration dans les journaux. Il faut se concentrer sur votre travail, sur les prochains rendez-vous de l’équipe que ce soit en championnat ou en coupe d’Algérie. » Par cette sortie, le numéro un des Jaune et Vert voulait expliquer à ses hommes qu’un match de football ça se gagne sur le terrain et non pas dans les journaux.

Compétition (05/03/2014)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par siberian84 le Jeu 6 Mar - 13:41

JSK-Hannachi : «Quelqu’un à la LFP veut nous casser»

Le président Hannachi ne décolère toujours pas. Après avoir défendu son gardien en se présentant lundi dernier au siege de la commission de discipline de la commission, le président Hannachi n’en revient pas après la sanction de 6 matches à l’encontre d’Asselah.



Il ne compte pas baisser les bras en confiant hier à ses proches collaborateurs qu’il continuera à défendre son gardien jusqu’à ce qu’il finisse par avoir gain de cause. «Il est hors de question que je me taise. C’est une sanction lourde et au vu des conditions dans lesquelles s’est déroulé le derby, Asselah ne mérite pas une suspension de 6 matches. Je ne me tairai pas et je continuerai à défendre les intérêts de mon club jusqu’au bout», leur a-t-il indiqué.

Ne s’attendant nullement à ce que son gardien écope de 6 matches de suspension, le président Hannachi pense qu’il y a quelqu’un à la Ligue de football professionnel qui veut casser la JSK. Il croyait qu’avec le rapport présenté lundi dernier à la commission de discipline de la Ligue de football professionnel dans lequel il a rappelé les circonstances du déroulement du derby, la sanction qui serait prise à l’encontre de son gardien serait légère. Pour lui, l’absence de sécurité et les provocations incessantes des ramasseurs de balles et des remplaçants de la JSMB tout au long de la deuxième mi-temps ont poussé son gardien à agir de la sorte. Il espérait que la commission de discipline de la LFP prenne en considération tout ça, d’autant que son gardien s’est présenté de son propre chez au siege de la Ligue pour apporter sa version des faits. Mais avec le verdict rendu public dans la soirée de mardi dernier par l’instance dirigée par Hadadj, le président Hannachi a affirmé hier à ses proches collaborateurs qu’il y a quelqu’un à la Ligue de football professionnel qui veut casse la JSK. Il ne leur a pas cité le nom de celui-ci, mais il leur a promis qu’il ne se taira pas tant que la sanction de son gardien ne sera pas allégée.

Il a déposé un recours hier

Le président espère que la sanction sera revue à la baisse


Courroucé par la sanction prise à l’encontre de son gardien par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel, le président Hannachi ne compte pas se taire. Il a adressé en effet un recours à la CD de la LFP qu’il a déposé lui-même pour que la suspension de son portier numéro 1 soit allégée. Dans la journée de lundi dernier juste après l’audition d’Asselah par les membres de la CD de la LFP, les proches du club kabyle affirmaient avec ferme conviction que la sanction de leur gardien ne dépasserait pas les deux matches avant d’annoncer dans la journée de mardi dernier que celle-ci serait de 4 matches au maximum, mais quelle fut leur surprise en apprenant dans la soirée que sa sanction est de 6 matches. Même si le comportement d’Asselah est condamnable, ils estiment qu’il ne mérite pas une telle sanction. C’est pour cela que le président Hannachi a déposé hier un recours.

Compétition (06/03/2014)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par rachid_as le Ven 7 Mar - 21:36


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par rachid_as le Sam 8 Mar - 9:54

Hannachi : «Raouraoua et le ministre nous ont beaucoup aidés»

Récemment, les présidents de clubs se sont tous réunis avec le premier responsable de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, dans l’espoir de trouver des solutions concernant notre football. Les clubs traversent des situations très difficiles, notamment sur le plan financier. Quelques jours plus tard, plusieurs décisions favorables ont été prises. Cela a beaucoup soulagé les responsables des clubs, lesquels étaient tous satisfaits des décisions prises. Hier matin, le président de la JSK, Mohand Chérif Hannachi, est intervenu en direct sur les ondes de la radio Chaîne III. Le chairman kabyle a tenu en premier lieu à remercier le président de la FAF ainsi que le ministre de la Jeunesse et des Sports pour tout ce qu’ils ont fait afin d’aider les clubs : «Ecoutez, la commission de la fédération a beaucoup travaillé dernièrement. Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, ainsi que le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, nous ont beaucoup aidés. Ils ont pris des décisions favorables pour améliorer notre football avec notamment la modification de six articles.»

«Le fait que l’Etat accompagnera financièrement les clubs jusqu’en 2018 est une très bonne nouvelle»
L’une des décisions très importante qui a été prise au cours de la semaine par les responsables du football algérien, c’est l’accompagnement financier de l’Etat à tous les clubs. Une décision qui a ravi tous les présidents de club lesquels ne pouvaient espérer mieux. A ce sujet, Hannachi dira : «Vous savez, certaines équipes sont déficitaires. Donc, je pense que la décision qui a été prise concernant l’accompagnement financier de l’Etat pour les clubs jusqu’en 2018 est une importante décision. Autrement dit, sur le plan financier, les clubs vont respirer davantage. Toutefois, même ceux qui étaient tous des SSPA deviennent SSPA sportive.»

«Désormais, il n’y aura plus de contestation de décision et les joueurs seront sanctionnés financièrement»
La deuxième décision que les responsables du football algérien ont décidé de retirer, c’est les contestations de décisions. Désormais, aucun joueur ne sera suspendu pour avoir contesté les décisions de l’arbitre. D’ailleurs, c’est ce qu’a expliqué Hannachi, hier matin : «C’est bon, il n’y aura plus de contestation de décision. Autrement dit, aucun joueur ne sera suspendu pour avoir contesté la décision de l’arbitre. Seulement, le joueur qui écopera d’un carton jaune sera sanctionné financièrement par son club.»

«Avoir trois joueurs africains dans une équipe est nécessaire pour gagner une Coupe d’Afrique»
Comme tout le monde le sait, les clubs algériens qui participent dans une compétition internationale n’ont pas le droit d’aligner plus qu’un joueur étranger dans une rencontre. Cela n’a jamais arrangé les formations qui ont toujours espéré voir cette décision supprimée et modifiée. Désormais, les équipes qui participeront dans une compétition continentale auront le droit de recruter jusqu’à trois joueurs africains, lesquels auront tous le droit de faire partie du onze rentrant. Le président Hannachi qui souhaite terminer la saison sur le podium pour décrocher une participation en Coupe d’Afrique ajoutera : «Avoir trois joueurs africains dans une équipe est nécessaire pour remporter une Coupe d’Afrique. Il faut reconnaître que le football en Algérie est en baisse de forme par rapport au passé.»

«Les présidents de club doivent avoir une licence pour s’asseoir sur le banc»
Dorénavant, les présidents de club auront le droit de s’asseoir sur le banc des remplaçants lors des matchs officiels de leurs équipes. D’après Hannachi, chaque président doit avoir une licence qui lui permet de rester sur la main courante : «Tout à fait, la décision est claire, chaque président possédant une licence aura le droit de s’asseoir sur le banc des remplaçants. Seulement, celui qui commettra la moindre erreur, on lui enlèvera sa licence.»

«La sanction d’Asselah est très sévère»
Trois jours après le derby kabyle ayant mis aux prises la JSM Béjaïa avec la JS Kabylie, le gardien de but Malik Asselah, auteur d’un geste obscène envers les supporters béjaouis, lesquels, faut-il le dire, l’avaient provoqué, a été suspendu six matchs ferme. Une décision qui n’a pas été du goût du président Hannachi, lequel estime que son gardien ne mérite pas une telle sanction d’autant plus qu’il a été victime des attaques des fans béjaouis qui l’ont bombardé de projectiles : «Avant de conclure, j’aimerais bien parler de la sanction de mon gardien de but, Malik Asselah. Malgré le fait qu’il a été provoqué, on l’a suspendu six matchs.?Pourquoi ? Je trouve que c’est exagéré. Certes, il a pété un plomb, mais il ne mérite pas cette lourde sanction. Lors de la commission, le président m’a demandé s’il a écopé de deux avertissements ou bien d’un rouge direct. Là, je croyais qu’il allait être suspendu deux matchs. Mais une fois la sanction est tombée, j’ai été surpris. Je pense qu’on veut le casser !»

«J’espère qu’on gagnera aujourd’hui»
A l’occasion de la 22e journée de la Ligue 1, la JSK accueillera dans son stade fétiche l’ASO. D’après le président Hannachi, ses joueurs sont dans l’obligation d’assurer et de décrocher les trois points?: «Les joueurs ont bien préparé ce rendez-vous. J’espère que les trois points resteront à Tizi Ouzou.»

Le Buteur (08/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par rachid_as le Sam 8 Mar - 10:00

Hannachi : «Asselah a failli être touché par un couteau»

Le président Hannachi ne désespère pas que la suspension de 6 matches fermes infligée à son gardien soit revue à la baisse. Intervenant hier sur les ondes de la Chaîne III, il n’a pas raté l’occasion de réaffirmer que la sanction de son gardien est injuste.

«On a fait appel auprès de la FAF pour que la sanction d’Asselah soit diminuée. Il était livré à lui-même à Béjaïa, puisque les remplaçants de la JSMB, les ramasseurs de balles et les supporters n’ont pas cessé de le provoquer. Il y a de quoi péter les plombs. Je crois que personne n’aurait pu résister à la situation qu’a vécue Asselah samedi dernier à Béjaïa», a-t-il expliqué.

«On veut le casser»
Défendant son gardien bec et ongles, malgré son comportement condamnable, le président Hannachi a indiqué que les conditions de sécurité n’étaient pas assurées lors du derby JSMB-JSK. «C’est vrai qu’Asselah a fauté en répondant aux provocations, mais aucun joueur n’aurait résisté à tout ce qu’il a enduré. En lui infligeant une suspension de 6 matches, on veut le casser. Il a eu un peu tort, mais il fallait que la commission de discipline de la Ligue de football professionnel prenne en compte les conditions dans lesquelles s’est déroulé le match. On a fait recours et on espère que sa sanction sera revue à la baisse», a-t-il souligné.

«Sur le 2e but de la JSMB, il n’avait vu Chalali qu’à la dernière minute»
Même si Asselah n’était pas dans son jour face à la JSMB, le président Hannachi estime que s’il n’avait pas été déstabilisé par les ramasseurs de balles, il n’aurait pas encaissé le deuxième but. «Ceux qui étaient postés derrière ses bois l’ont frappé avec des projectiles, il s’est retourné vers eux et, en reprenant sa place, il a retrouvé Chalali devant lui, pour marquer le deuxième but de la JSMB», a-t-il ajouté.

«Il a été bombardé de projectiles"
En plus des provocations dont il a fait l’objet et des projectiles jetés vers lui, le président Hannachi a confié hier sur les ondes de la Chaîne 3 que son gardien a failli être touché par un couteau. «Vous savez, il a été bombardé de cailloux et différents projectiles. Il a été failli même être touché par un couteau.»

«Je  n’ai pas demandé à ce qu’il soit suspendu pour 4 matches»
Irrité par la sanction de 6 matches fermes prise à l’encontre de son gardien, le président Hannachi a démenti avoir demandé une suspension de 4 matches. «Je n’ai pas demandé une suspension de 4 matches. Si ça ne tenait qu’à moi, il n’aurait écopé d’aucune sanction. Ce n’est pas normal ce qui s’est passé à Béjaïa. Maintenant, les clubs souhaitant gagner leurs matches, vont user de ces pratiques et ils ne seront sanctionnés que par un match à huis clos. On est en 2014 et ces pratiques doivent être bannies de nos stades. On ne doit pas s’entretuer entre nous pour un match de football», regrette le président de la JSK.

«On s’attendait à 1 ou 2 matches de suspension et la CD le sanctionne pour 6»
Ayant accompagné dimanche dernier son gardien au siège de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel, le président Hannachi a révélé hier sur les ondes de la Chaîne 3 que le président de cette instance lui a demandé si Asselah a écopé directement d’un carton rouge ou de deux cartons jaunes. «On s’attendait à une suspension d’un ou deux matches, mais quelle fut notre surprise en découvrant qu’Asselah a écopé de 6 matches de suspension ferme. Il a demandé pardon aux membres de la CD de la LFP, mais ces derniers n’ont pas pris en considération les conditions dans lesquelles s’est déroulé le derby.»

«Le président du CRBAF est prêt à plaider sa cause»
La sanction infligée à Asselah a poussé certains présidents de club, dont celui du CRBAF, à manifester leur soutien à la direction kabyle. «Des présidents, dont celui du CRBAF, m’ont appelé pour m’apporter leur soutien. Le président d’Aïn Fakroun m’a même dit qu’il est prêt à envoyer un courrier à la FAF pour que la suspension d’Asselah soit revue à la baisse. Il sait que ce qui s’est passé à Béjaïa est anormal», a révélé Hannachi. Le CRBAF est le futur adversaire de la JSK en coupe d’Algérie et la position de son président a étonné plus d’un. Il ne faut pas oublier néanmoins que son club joue sa survie en Ligue 1.

«Les présidents de club ne sont pas des béni-oui-oui»
Appelé à s’exprimer sur la dernière assemblée de la FAF, le président Hannachi a tenu à clarifier certaines choses. «Les présidents de club ne sont pas des béni-oui-oui. Ceux qui pensent le contraire se trompent énormément. Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, était à l’écoute de nos doléances. Pas moins de 5 articles ont été changés grâce à nous. Je ne vois pas alors l’utilité d’aller à l’assemblée de la FAF pour tenter de perturber son déroulement ?  Les présidents de club peuvent dorénavant prendre place sur le banc, les contestations de décisions des arbitres ne sont pas suivies d’une suspension automatique et c’est les joueurs qui payeront les amendes. L’Etat accompagnera aussi les clubs jusqu’à 2018. Les clubs sont autorisé à recruter jusqu’à 3 joueurs étrangers. Je crois qu’il y a eu d’importants changements et cela n’arrangera que les affaires des clubs», a annoncé Hannachi.

«Pour gagner la coupe d’Afrique, il faut avoir 3 joueurs étrangers»   
Parmi les décisions prises lors de la dernière assemblée générale de la Fédération algérienne de football, celle d’autoriser les clubs à recruter jusqu’à 3 joueurs étrangers. C’était le souhait du président Hannachi ces dernières années et c’est tout à fait normal qu’il dise aujourd’hui que cela va servir les clubs. «Pour qu’une équipe gagne une coupe d’Afrique, elle doit avoir dans son effectif 3 joueurs étrangers. La FAF autorise les clubs à faire jouer deux en même temps et le troisième devra rester sur le banc. Il ne faut pas se voiler la face, le niveau de notre championnat a baissé ces dernières années et pour prétendre remporter la coupe d’Afrique, il faut avoir dans son effectif 3 joueurs étrangers», a estimé le président Hannachi.

«Je  ne dirai rien sur les changements qui ont eu lieu au niveau de la commission fédérale d’arbitrage»
N’ayant pas cessé de dénoncer l’arbitrage depuis plusieurs mois, le président Hannachi s’est abstenu hier de parler des changements qui ont eu lieu au niveau de la commission fédérale d’arbitrage. «Il y a des clubs qui sont contents et d’autres pas. Moi, je ne veux pas parler de ce sujet pour éviter d’enfoncer des personnes», a-t-il conclu.

Compétition (08/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par rachid_as le Sam 8 Mar - 19:53


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par siberian84 le Dim 9 Mar - 11:28

Hannachi : «J’exige qu’on respecte notre capitaine !»

A la fin de la rencontre, nous nous sommes rapprochés du président de la JS Kabylie, Mohand Chérif Hannachi, pour nous livrer ses impressions après la victoire de son équipe qui s’est installée confortablement à la troisième place du classement. Avant d’aborder la rencontre, le boss kabyle a tenu à défendre son capitaine Ali Rial qui a été la cible d’un groupe de supporters à la fin de la première mi-temps. Selon Hannachi, Rial est un élément important de la JSK et les supporters doivent le respecter pour son statut de capitaine. A ce sujet, il dira : «Sincèrement, je suis déçu par rapport au comportement de certains supporters qui ont invectivé Rial à la fin de la première période. J’en profite pour leur dire que ce joueur est considéré comme l’un des plus importants de la JSK. S’il n’avait pas joué contre l’ASO, ç’aurait été une vraie catastrophe pour nous. Sincèrement, on doit le respecter car il s’agit d’un élément sérieux qui a toujours été présent et qui n’a jamais tourné le dos à la JSK.»

«Il a toujours prolongé son contrat sans discuter»
Selon le président Hannachi, le défenseur Ali Rial est le seul élément qui prolonge son contrat sans discuter : «Si je défends Rial, c’est parce qu’il n’a jamais tourné le dos à la JSK. C’est le seul joueur qui prolonge son contrat sans rien réclamer. Les supporters doivent le respecter !»

«Les joueurs ont bien réagi, c’est le plus important»
Revenant sur la victoire arrachée au forceps contre l’ASO, le premier responsable du club estime que ses joueurs ont assuré le plus important, après tout ce qui s’est passé dernièrement lors du derby contre la JSMB : «Après la défaite amère contre la JSMB, je pense que mes joueurs ont bien réagi, et c’est le plus important. Nous avons décroché une victoire et l’équipe a retrouvé son efficacité. Il faut rester sur cette lancée.»

«Je suis content pour Ebossé»
Auteur de son neuvième but de la saison, l’attaquant Albert Ebossé a offert à la JSK une très importante victoire contre l’ASO. D’ailleurs, le président Hannachi n’a pas manqué l’occasion d’encenser son élément, à la fin de la partie : «Je suis content pour Albert Ebossé qui a retrouvé son efficacité. Il avait besoin d’un but pour retrouver ses sensations de buteur. J’espère que ce but en appellera d’autres.»

«La JSK reviendra en force avec le retour des blessés»
Comme tout le monde le sait, plusieurs joueurs de la JSK n’étaient pas présents, hier, contre l’ASO. Il s’agit de Messadia, Remache, Madi, Benlamri, Asselah et Merbah. Selon Hannachi, son équipe sera encore plus forte, avec le retour des blessés : «Désormais, après cette victoire, il faut gérer match par match. Notre objectif est de terminer la saison sur le podium. Je suis persuadé que la JSK sera encore plus forte avec le retour des blessés.»

«Ce n’est pas normal qu’on vienne à l’hôtel pour insulter
les joueurs»
La veille du match contre l’ASO, une poignée de supporters se sont déplacés à l’hôtel pour perturber les joueurs et insulter le capitaine Ali Rial. Un acte que le président Hannachi n’a pas du tout apprécié : «Ce n’est pas normal qu’on vienne à l’hôtel pour perturber les joueurs et insulter Rial. Je le dis encore une fois, Rial est un exemple. Il est l’un des joueurs les plus disciplinés d’Algérie.»

«Une personne d’Alger a payé les supporters pour insulter Rial»
Le président Hannachi estime qu’une personne d’Alger, proche de la JSK, a payé certains supporters pour déstabiliser le club et insulter Ali Rial : «Je suis au courant de tout. Je sais bien qu’une personne d’Alger, proche du club, a payé les supporters pour déstabiliser le club et insulter Rial. Nous dévoilerons son identité au moment opportun.»

«Yarichène doit déposer sa démission en faisant un écrit, pas à travers les journaux !»
Revenant sur la démission de l’ancien président de section, Yazid Yarichène, le président Hannachi a tenu à déclarer que son ancien bras droit doit déposer sa démission par écrit au niveau du conseil d’administration, pas dans les colonnes des journaux : «Yarichène doit déposer sa démission par écrit au niveau du conseil d’administration. Il n’avait pas à le faire dans les journaux.»

« Qu’il se taise, sinon… »
Le premier responsable du club kabyle n’a pas manqué l’occasion de s’en prendre à Yarichène, lui conseillant de rester à l’écart de l’équipe : «Qu’il se taise, sinon je dévoilerai des trucs graves qui l’enfonceront.»

«Je ne peux rien dire de méchant sur Lacarne»
Le président Hannachi, qui a toujours critiqué les arbitres pour leur mauvaises prestations, n’a pas voulu critiquer Belaïd Lacarne qui a été sanctionné par les instances de notre football, il y a quelques jours : «Je n’ai rien à dire à propos de Belaïd Lacarne qui m’avait arbitré lorsque j’étais joueur. Il a cédé son poste et je ne peux rien dire de méchant sur lui.»

«Il faut être patient avec Aïboud»
Désormais, Azzedine Aït Djoudi fera jouer les Espoirs à chaque rencontre. Hier, c’était la deuxième participation du jeune Aïboud qui brille de match en match. Selon Hannachi, ce jeune joueur représente l’avenir de la JSK, à l’instar d’Ihadjadène, Raïah et Ferguène : «Aïboud est un joueur qui a beaucoup de qualités. Nous avons décidé de l’incorporer au moins 25 minutes à chaque rencontre. Il faut être patient avec lui, car il est encore jeune.»

«Bencherif sera encore meilleur à l’avenir»
Avant de conclure, Hannachi a tenu à encenser son nouveau joueur, Bencherif qui, selon lui, a tenu convenablement son rôle dans l’axe : «Bencherif souffre d’un manque de compétition. Il n’a pas trop joué depuis son arrivée. Malgré cela, il a été bon dans l’axe. Je suis persuadé qu’il sera encore meilleur à l’avenir.»

Le Buteur (09/03/2014)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par siberian84 le Dim 9 Mar - 11:38

Hannachi : «Le rendement n’était pas satisfaisant»

En dépit de la précieuse victoire acquise devant l’ASO, le président Hannachi n’est pas vraiment satisfait de la production de son équipe. «J’avoue que le rendement de l’équipe n’était pas satisfaisant», a indiqué le président de la JSK à la fin de la rencontre.



«Notre victoire est méritée»

Même s’il a affirmé que le rendement de son équipe n’était pas satisfaisant, le président Hannachi a souligné que la JSK n’a pas usurpé sa victoire. «Notre succès est largement mérité.»

«On doit s’appuyer sur Aiboud, Rayeh et les autres jeunes»

Satisfait des jeunes mis dans le bain par l’entraîneur Aït Djoudi lors des derniers matches, le président Hannachi a confié au coup de sifflet final que les Aiboud, Rayah et Ihadadjène constituent l’avenir du club. «On doit s’appuyer sur les jeunes (Aiboud, Rayah, Ihadajène, Fergane). Ils sont l’avenir du club. Ils confirment d’un match à l’autre et ils seront promus à un meilleur avenir pour peu qu’ils continuent sur cette voie.»

«Ceux qui ont perturbé l’équipe à Amraoua sont manipulés par une personne d’Alger»

Outré par le comportement de certains fans qui se sont déplacés dans la soirée de vendredi dernier à l’hôtel Amraoua pour s’en prendre aux joueurs, notamment au capitaine Ali Rial, le président Hannachi affirme qu’ils étaient manipulés par une personne qui veut déstabiliser le club en cette fin de saison. «Ceux qui se sont rendus à Amraoua la veille de la rencontre face à l’ASO pour perturber le groupe sont manipulés par une personne qui habite à Alger. Cette personne qui ne veut pas du bien pour la JSK a payé quelques fans pour déstabiliser les joueurs. J’espère que cela ne se reproduira plus à l’avenir», a révélé Hannachi.

«Rial est un exemple et sans lui, on aurait encaissé aujourd’hui»

Ciblé par les supporters, notamment ceux qui se sont rendus à Amraoua la veille de la rencontre face à l’ASO, Ali Rial a été défendu par son président. «Rial est un exemple. Je pense qu’on aurait encaissé sans lui aujourd’hui. Il a toujours mouillé son maillot et c’est quelqu’un qui a beaucoup apporté à l’équipe», a déclaré HAnnachi.

«Yarichène a fait de mauvaises choses»

Le désormais ex-président de la section football Yazid Yarichène n’a plus les faveurs du président Hannachi. N’ayant pas apprécié ce qu’il a fait lors du match disputé face au CRB, le président de la JSK menace de devoiler les raisons l’ayant poussé à ne plus avoir confiance en lui. «Yarichène a fait de mauvaises choses. Maintenant, s’il veut que je dise ce qu’il a fait, je n’hésiterai pas à le faire.»

«Il n’a qu’à déposer sa démission au lieu de parler dans la presse»

Considéré comme le bras droit de Hannachi ces dernières années, Yarichène s’est retiré de son poste dans la discrétion totale. Il ne s’est pas expliqué sur les raisons l’ayant poussé à se retirer de son poste, mais le fait que la presse ait fait part de son retrait, cela n’a pas été du goût du président de la JSK. «Au lieu qu’Yarichène parle dans la presse, il ferait mieux de déposer sa démission. C’est un membre du conseil d’administration et jusqu’au moment où je vous parle, il n’a pas présenté sa démission.»

«Notre objectif est la coupe d’Algérie et finir la saison sur le podium»

Comme annoncé par nos soins dans nos précédentes éditions, le president Hannachi ambitionne de terminer non seulement la saison en apothéose, mais aussi de se classer parmi le trio de tête à la fin du championnat. Son objectif principal est de remporter la coupe d’Algérie, car il estime que son équipe est bien partie pour l’atteindre. «Notre objectif est la coupe d’Algérie. On fera tout pour la remporter, mais on doit aussi terminer la saison sur le podium. On négociera match par match pour rendre le sourire à nos fans», a-t-il réaffirmé.

«Avec le retour de Remache, Benlamri et les autres, on sera encore plus forts»

Bien que la JSK n’ait pas présenté un visage rayonnant lors des derniers matches, le président Hannachi reste confiant pour la suite du parcours. «Je crois qu’avec le retour de Remache, Benlamri et les autres, l’équipe sera encore plus forte à l’avenir. Je suis sûr qu’elle présentera un meilleur visage à l’avenir», estime Hannachi.

«La sanction d’Asselah est lourde et Chalali méritait un carton rouge»

Scandalisé par la sanction de 6 matches infligée à son gardien, le président Hannachi a réaffirmé hier qu’Asselah ne méritait pas d’être suspendu pour 6 matches. «Asselah ne méritait pas une suspension de 6 matches. On a fait un recours et j’espère que sa sanction sera revue à la baisse. Il a été provoqué par les ramasseurs de balles, les supporters et les remplaçants de la JSMB. Je dis et je le répète, Chalali méritait un carton rouge avant même de faire son entrée sur le terrain.»

Compétition (09/03/2014)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par siberian84 le Lun 10 Mar - 14:04

Hannachi menace de faire des révélations

Pour sa part, le président kabyle Mohand-Cherif Hannachi n’a pas manqué de dénoncer ces agissements à quelques jours du déplacement à Sétif et d’autres rendez-vous importants, en menaçant sur un ton ferme de faire de chaudes révélations si de tels agissements continuent à nuire à la sérénité et à la stabilité de son équipe. Hannachi est très clair, certaines personnes sont payées pour perturber le groupe et, selon ses propos, les masques vont tomber.

Le Buteur (10/03/2014)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Débat] Moh Cherif Hannachi (Président) [Part 2]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum