L'affaire Dabo - JSK

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Mer 13 Mar - 12:01

Dabo «J’ignore ce qui a été signé entre les deux clubs, le seul contrat valable est entre mes mains»

Invité sur le plateau de Berbère TV, l’ex-buteur de la JSK, Cheick Omar Dabo, est revenu sur le verdict de la FIFA qui lui a donné gain de cause dans l’affaire de son transfert au Havre. Dabo se dit optimiste pour récupérer son dû, du moment qu’il dispose de toutes les pièces, à savoir le contrat signé à son arrivée à la JSK.

«La FIFA m’a rétabli dans mes droits»
Revenant, dans un premier temps, sur la décision de la commission des litiges au niveau de la FIFA, Cheick Omar Dabo dira : «Convaincu que Hannachi n’allait pas me remettre mon argent, j’ai pris la décision de saisir la FIFA pour réclamer mon dû. Et j’ai fini par obtenir gain de cause, puisqu’on vient d’envoyer une correspondance au club pour me rendre mon argent. Maintenant que le verdict final est tombé, j’attends que mon cas soit réglé définitivement.»

«Hannachi a le droit de saisir le TAS»
Après avoir appris que la JSK a saisi à son tour le TAS, l’ex-attaquant de la JSK dira : «Je viens d’apprendre la nouvelle. Mais je dirai qu’il est du droit des dirigeants de la JSK et de Hannachi de saisir le tribunal sportif. Je sais que ceux qui trancheront dans cette affaire sont des gens compétents. Je suis très optimiste et confiant. J’espère que la décision finale sera en ma faveur, car je ne réclame que mon argent qui me revient de droit.»

«La JSK devait me verser 30% de l’argent de mon transfert »
Il faut dire que si la direction kabyle a saisi à son tour le TAS, c’est qu’elle détient un document important, à savoir le contrat signé entre la JSK et Le Havre. Une pièce justificative qui pourrait peser lourd dans cette affaire. Cheick Omar Dabo est conscient de cela : «Je sais que la JSK a signé un contrat direct avec Le Havre, mais à l’époque, je n’étais pas au courant de ce contrat. Je ne l’ai pas signé d’ailleurs. J’estime que le seul contrat valable est celui qui est en ma possession, sur lequel il est clairement mentionné que la JSK doit me verser 30% de mon transfert au Havre.»

«Hannachi m’a menti en me disant que mon argent était chez mon manager»
Avant d’ajouter : «Lorsque j’étais revenu en Algérie pour récupérer mon trophée de meilleur buteur du championnat, j’ai rencontré Hannachi à la cérémonie et il m’a menti. Il m’avait dit que l’argent de mon transfert au Havre était entre les mains de mon manager, ce qui est complètement faux. Je n’ai pas apprécié ce mensonge. C’est à partir de ce jour que j’ai pris la décision de réclamer mon argent jusqu’à obtenir gain de cause.»

«J’aurais aimé que cette affaire soit réglée à l’amiable»
Dabo dira en conclusion : «Il est vrai que c’est grâce à la JSK que je me suis fait un nom et que j’ai embrassé une carrière professionnelle en France. Mais ce qu’il faut savoir aussi, c’est que lorsque j’ai signé en Algérie, j’étais déjà international. La JSK n’étais pas ma première équipe à l’étranger, du moment qu’on ma recruté du Golfe. Par respect aux supporters, j’aurais souhaité que cette affaire soit réglée à l’amiable, puisqu’il s’agit de moins de 100.000 euros. Dommage qu’on en soit arrivés là.»


Ce qu’il faut savoir dans l’affaire Dabo
48 heures après que la FIFA eut officiellement saisi la JSK, les responsables du club kabyle ont à leur tour déposé un recours auprès du TAS, pour espérer obtenir gain de cause. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que la direction kabyle dispose d’un contrat qui risque de donner une autre tournure au problème qui se pose. En effet, il existe 2 contrats signés dans l’affaire Dabo. Le premier entre la direction de la JSK et le joueur, le second entre la direction de la JSK et le club français. A son arrivée au club, Dabo avait signé un premier contrat dans lequel il est clairement mentionné qu’en cas de départ en Europe, le joueur toucherait 30% du montant du transfert. Sauf qu’avant de conclure la transaction, Hannachi a signé un second contrat avec la direction du Havre où il était mentionné que c’est au club français de prendre en charge tous les frais de transfert et qu’à partir de la signature, la JSK n’aurait plus rien à verser au joueur. Hannachi s’appuiera sur ce contrat, au moment où Dabo estime que ledit contrat n’est pas valable. Affaire à suivre.

Le Buteur (13/03/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Mer 13 Mar - 13:19

JSK-Dabo : «Si j’avais saisi la FIFA, j’aurais eu droit à la totalité de mon argent»


L’ex-Malien des Jaune et Vert, Cheikh Oumar Dabo, a fait une intervention via Skype lundi soir sur Berbère Télévision pour informer les supporters de la JSK sur l’évolution de l’affaire l’opposant au président Hannachi.

«Tout le monde doit savoir que lorsque j’avais rejoint la JSK, j’avais signé un avenant dans lequel il était stipulé que si je décroche un contrat professionnel en Europe avant la fin de mon contrat, j’aurai droit à 30% du montant de la transaction. Mais après mon départ au Havre, je n’avais pas cessé de réclamer mon argent auprès du président Hannachi, mais ce dernier m’avait fait rouler dans la farine pendant quelque temps avant de décider de ne plus me répondre au téléphone. Il était allé jusqu’à me dire de voir avec mon manager, alors qu’il ne lui avait rien donné. Il voulait gagner du temps coûte que coûte. Et lorsque je m’étais rendu compte qu’il ne faisait que traîner les choses, j’ai décidé de saisir la FIFA sur conseil de mon avocat. Malheureusement, j’avais trop attendu pour le faire. Dans ce genre d’affaires, le délai fixé par la FIFA est de deux ans et moi je ne l’ai saisie qu’à un mois de la date d’expiration du délai. C’est pour cela que ma requête n’a été satisfaite que partiellement. Au lieu d’avoir 210 000 euros représentant 30% du montant du transfert au Havre, je n’aurai droit qu’à moins de 100 000 euros. Heureusement que la direction du Havre avait procédé au payement par deux tranches, car ce que je toucherai représente les 30% de la deuxième tranche du payement», a expliqué Dabo. Bien que ce dernier ait refusé de révéler le montant de la somme qu’il touchera, on a appris que celle-ci est de l’ordre de 60 000 euros.

«Je me demande ce qu’a fait Hannachi avec l’argent de mon transfert»
L’ancien attaquant des Canaris n’a pas été du tout tendre avec le président de la JSK. Après avoir déclaré qu’il a été contraint de saisir la FIFA pour avoir son argent, Dabo ajoute que Hannachi est tout à la JSK. «C’est lui le président, c’est lui le manager et c’est lui l’entraîneur. Je me demande ce qu’il a fait avec l’argent de mon transfert. Il a déclaré qu’il m’a payé et je m’interroge s’il l’avait versé dans les caisses du club.»

«Le dossier de la JSK au TAS n’est pas solide»
Dabo n’est pas inquiet quant à la suite que donnera le TAS au recours introduit par la direction de la JSK. «La JSK a saisi le TAS et c’est dans son droit de le faire. La FIFA a rendu sa décision au mois de septembre 2012 et malgré le recours introduit par la direction de la JSK, le TAS statuera normalement en ma faveur. Le dossier de la JSK n’est pas solide. Les dirigeants de ce club ont présenté le certificat international de transfert signé par la direction du Havre et de la JSK dans lequel il est stipulé que tout ce qu’ils avaient signé dans le passé est nul et non avenu, mais moi, je n’avais rien à voir dans ce compromis. Il ne concernait que les deux clubs. Moi, je n’avais même pas accès à ce document. En principe, j’aurais gain de cause, car à la FIFA et au TAS, il n’y a pas de magouilles et corruption.»

«C’est possible que je donne cet argent à la JSK»
Interrogé par l’animateur de l’émission Addal Plus, s’il est prêt à verser à la JSK la somme qu’il gagnera dans le conflit qui l’oppose à la direction kabyle, Dabo déclare : «C’est possible que je donne cet argent à la JSK, mais on verra ce qui va se passer. Je n’ai pas oublié que Hannachi avait traité mon manager de menteur, alors que c’est lui qui a été malhonnête avec moi. Je n’ai pas voulu en arriver là. Je voulais un règlement à l’amiable et Kader Lazri, l’ancien président du comité de supporters de la JSK, peut en témoigner. Malgré tout ce qui m’est arrivé, je suis toujours un supporter de ce club. Les fans du club m’estiment toujours et j’ai beaucoup de respect pour eux.»

«Sandjak a professionnalisé la JSK et on doit le laisser travailler»
A la question de savoir s’il est prêt à un règlement à l’amiable malgré tout ce qui s’est passé, Dabo a répondu d’une manière ironique. «A la JSK, il y a un changement continuel au niveau des dirigeants, sauf le président qui est toujours là. Je supporte toujours la JSK et j’ai remarqué que Sandjak a professionnalisé ce club. Il a mis fin aux mauvaises habitudes. On doit le laisser travailler et que chacun s’occupe de sa tâche. La JSK peut terminer à la troisième place.»

Sur sa carrière professionnelle, Dabo avoue qu’après son départ de la Libye, il n’a pas trouvé de club preneur. «J’ai reçu des offres de petits clubs, mais moi, j’ai voulu jouer pour un grand club. J’ai fini par perdre espoir, car non seulement je suis resté inactif pendant longtemps, mais j’ai une blessure au genou.»

Compétition (13/03/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Ven 15 Mar - 18:34

Affaire Dabo : Le TAS rendra son verdict cette semaine

Comme tout le monde le sait, l’affaire Dabo a fait couler beaucoup d’encre depuis que le verdict de la FIFA est tombé. Quelques heures après que la commission des litiges de la fédération internationale a saisi le club kabyle, la direction a aussitôt déposé un recours auprès du Tribunal arbitral du sport pour obtenir, à son tour, gain de cause. D’après la même source, les choses ne devraient pas tarder, puisqu’on a annoncé que les décisions vont tomber au cours de la semaine prochaine. Le TAS rendrait son verdict final, au moment où Cheick Omar Dabo s’attend à ce que la JSK lui verse les 30 % de son transfert au Havre. Il est clair que l’affaire Dabo prendra fin au moment où ces décisions vont tomber. Soit le club versera de l’argent au joueur, soit la JSK aura gagné sa bataille.

Les dirigeants kabyles confiants
Même si la FIFA a donné gain de cause à Dabo dans cette affaire, une source nous a confié que les dirigeants kabyles restent confiants. La raison en est que le club kabyle aurait déposé un dossier solide au niveau du TAS. Le contrat que détient le club kabyle prouverait noir sur blanc que la JSK n’a absolument rien à verser au joueur, qui réclame ses 30 % du montant de son transfert au Havre. De plus, le président Moh Cherif Hannachi s’appuierait sur une autre affaire, celle des impôts non payés par Dabo lorsqu’il était au Havre. Affaire à suivre.

Le Buteur (15/04/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par Sliman le Dim 7 Avr - 15:32

ça fait mal au coeur de voir un joueur parail ainsi traité ...

Sliman

Messages : 15
Date d'inscription : 29/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Sam 20 Avr - 12:52

Affaire Dabo : tout sur le recours de la JSK au TAS

Après la publication de la grille des salaires des joueurs dans l’une de nos précédentes éditions, on a réussi à se procurer une copie du mémoire de 12 pages envoyé par la JSK au TAS dans l’affaire l’opposant à Dabo.

On constate de prime abord que la direction de la JS Kabylie a engagé un avocat français, Me Maurice Tihal, en l’occurrence, pour faire appel contre la sentence de la chambre des résolutions des litiges rendue le 21 septembre 2012 et notifiée le 28 janvier 2013 au club. Après avoir rappelé la date de la signature du contrat de Dabo à la JSK et l’avenant signé entre l’agent du joueur Abdelhamid Guedjali et la direction du club stipulant qu’en cas de transfert de l’attaquant malien à l’étranger pendant la validité de son contrat, il devait obtenir 30% du montant de l’indemnité du transfert. La direction kabyle poursuit que sur son initiative, Dabo a été proposé au Havre, et après des négociations tripartites entre l’appelante, le club français et l’intimé, un contrat de transfert a été conclu le 1er juillet 2007 pour un montant total de 700 000 euros, dont 500 000 euros payables dès l’approbation de l’enregistrement par la Ligue française de football professionnel et le solde de 200 000 euros, le 31 décembre 2007. La direction précise dans le mémoire envoyé au TAS que «Dabo a été présent tout au long des phases de négociation entre l’appelante et Le Havre, l’intimé était satisfait des modalités sportives et financières, comme il n’a eu cesse de le répéter. Il n’a émis aucune réserve ni opposition à l’accord signé le 1er juillet 2007. Monsieur Dabo ne peut nier qu’un exemplaire dudit contrat lui a été remis par le président de l’appelante le jour même de la signature et en présence de Monsieur Belsœur , directeur sportif du HAC.»

La direction souligne qu’elle a eu la surprise de recevoir plus de deux ans après le transfert une lettre de l’intimé lui réclamant une certaine somme d’argent.

La direction conteste le droit à l’intimé de toucher ce pourcentage
En feuilletant toujours le mémoire envoyé au TAS, «l’intimé a déposé une plainte conte l’appelante devant les instances de la FIFA le 10 décembre 2009 pour réclamer la somme de 210 000 euros correspondant à 30% du montant du transfert de 700 000 euros conclu le 1er juillet 2007. L’appelante a réagi en contestant le droit à l’intimé de toucher ce pourcentage de l’indemnité de transfert. En réalité, Monsieur Dabo n’ignorait pas la clause de l’article 6 du contrat de transfert du 1er juillet 2007 et qui est postérieure à l’annexe signée le 15 juin 2006 qui stipulait que le présent accord se substitue et rend nuls de plein droit tous les échanges, projets, discussions et plus généralement tous les documents antérieurs qui ne pourront ainsi trouver à s’appliquer.»

La contre-attaque de la direction
Dans l’impossibilité de reproduire tous les justificatifs auxquels a recouru la direction de la JSK pour défendre son dossier auprès du TAS, on se contentera d’énumérer quelques-uns seulement. «A la lecture de l’annexe au contrat en date du 15 juin 2006 laisse apparaître que l’intimé était représenté par Monsieur Abdelhamid Guedjali et que ledit contrat porte la signature de ce dernier es qualité «d’agents d’intimé». Cependant, les dirigeants de la JSK, après vérification sur la liste des agents de joueurs de la Fédération algérienne de football, de la Fédération française de football et de la FIFA, ont découvert que Monsieur Guedjali n’a jamais détenu de licence d’agent de joueurs. Monsieur Guedjali ne pouvait donc agir au nom de l’intimé. Monsieur Guedjali ne pouvait non plus engager Monsieur Dabo en signant l’annexe du contrat en date du 15 juin 2006. Par conséquent, Monsieur Dabo n’étant pas partie à la signature de l’annexe du contrat, ce dernier ne peut créer des droits, ni d’avoir d’effets à son égard. En outre, le défaut de qualité pour agir de Monsieur Guedjali entache de nullité l’annexe du contrat signé par ce dernier. Ce document ne peut en aucun cas être opposable à la Jeunesse Sportive de Kabylie.»

Sur l’affirmation de l’intimé sur les conditions du contrat de transfert qui ont été négociées exclusivement par l’appelante et Le HAC, la direction apporte sa version : «Monsieur Dabo ne peut nier qu’un exemplaire dudit accord lui a été remis par le président de l’appelante le jour même de la signature. L’intimé a eu connaissance de la teneur du contrat de transfert au moment de sa conclusion, et qu’il fut par son silence accepté les conditions.»

La direction remet aussi en cause la recevabilité de l’action de l’intimé. «La chambre de résolution des litiges ne traite pas les affaires soumises au présent règlement, si plus de deux ans se sont écoulés depuis l’événement ayant occasionné le litige. Etant observé que la plainte de l’intimé déposée auprès des instances de la FIFA plus de deux ans après l’événement ayant occasionné le litige devenait irrecevable au sens de l’article 25 par.5 du règlement de la FIFA.»

Ce que demande la direction
La direction de la JS Kabylie ne s’est pas contentée seulement de demander au TAS de débouter Dabo, mais elle demande aussi des dédommagements. «De condamner l’intimé au paiement de la totalité des frais de l’arbitrage. De condamner l’intimé au paiement de 30 000 euros au titre du préjudice moral pour atteinte à la réputation de la JSK. De condamner l’intimé au paiement de 20 000 euros au titre des frais d’avocats.»

Compétition (20/04/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Ven 28 Juin - 19:59

Affaire Dabo

Hannachi et l’avocat du club depuis hier en Suisse pour défendre la position du club
Le président de la SSPA/JSK, Mohand Cherif Hannachi, s’est envolé pour la Suisse, hier, en compagnie de l’avocat du club. Comme nous l’avons annoncé dans une de nos précédentes éditions, le déplacement a pour but de défendre les intérêts de la JSK concernant l’affaire Dabou qui a fait couler beaucoup d’encre. En effet, l’ex-attaquant de la JSK, Cheik Oumar Dabo, a déposé auprès de la FIFA un recours afin de sollicité une intervention pour récupérer son dû après son transfert au Havre. Une fois le premier verdict rendu par cette instance, qui a demandé à la JSK de verser une somme d’argent au concerné, la direction de la JSK a, pour sa part, introduit un recours auquel elle a joint un dossier.

La JSK ne désespère pas d’avoir gain de cause
Dans cette affaire qui oppose la JSK à son ancien attaquant malien, Dabo, la JSK ne désespère pas d’obtenir gain de cause. D’ailleurs, le président Hannachi, qui a effectué le déplacement avec dans sa valise un dossier consistant, a confié à son entourage qu’il défendra la cause du club bec et ongles et ce, dans l’optique d’en finir avec cette histoire qui aura trop duré.

Le Buteur (28/06/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Sam 29 Juin - 14:01

Affaire Dabo : Hannachi auditionné hier par le TAS

Comme nous l’avons annoncé, le président Moh Cherif Hannachi s’est déplacé jeudi dernier en Suisse concernant l’affaire Dabo. Et c’est hier matin que le boss kabyle a été auditionné par le TAS. Accompagné d’un avocat algérien et d’un avocat français, le président Hannachi a apparemment préparé un dossier solide sur le joueur, prouvant que la transaction entre la JSK et Le Havre est en bonne et due forme. Pour rappel, Dabo reproche à la JSK de ne pas lui avoir versé une partie de son transfert au Havre, comme il a été mentionné sur son contrat. Sauf, que du côté de la direction kabyle, le club n’a plus rien versé à Dabo, du moment qu’un second contrat a été signé entre la JSK et le club preneur, où il est clairement mentionné que c’est Le Havre qui doit payer le Malien et non la JSK. C’est d’ailleurs ce contrat qui a tout fait basculé dans cette affaire. D’après le président Moh Cherif Hannachi, le club kabyle n’a plus rien à donner à Dabo. Il ne restait seulement qu’à le prouver sur papier. Chose faite à présent !

Les arguments de l’avocat du club étaient convaincants
Convoqués pour hier matin, les deux avocats de la JSK ont pris la parole en présentant les arguments nécessaires qui innocentent Hannachi. Par la suite, l’avocat français a sorti le contrat signé entre la JSK et le joueur et celui avec le club français. Tous les documents présentés prouvent noir sur blanc qu’à partir de la signature de Dabo avec Le Havre, la JSK n’avait plus rien à verser. D’après la même source, le juge semblait plus ou moins convaincu des arguments présentés par les avocats du club que ceux du joueur.

Le verdict final sera connu vers la mi-juillet
Maintenant que les deux parties ont été auditionnées, le TAS rendra son verdict dans les prochains jours. D’après la même source, tout porte à croire que le verdict final sera connu d’ici la mi-juillet. C’est à partir de là que les responsables kabyles prouveront leur innocence de manière définitive. Pour le moment, le président de la SSPA/JSK, Moh Cherif Hannachi, est plus que rassuré, surtout après avoir été auditionné ce vendredi. Il est persuadé que les arguments présentés sont en sa faveur.

Hannachi est rentré en France hier après-midi
C’est lors de la même journée que Hannachi est rentré en France. D’après la même source, le boss sera de retour à Alger ce matin, pour suivre de près les dossiers du recrutement. Aussi, il devra donner de nouvelles instructions pour entamer les démarches administratives en prévision du prochain stage d’intersaison qui aura lieu en Slovaquie.

Hannachi : «Nos arguments, c’est du solide !»
Joint par nos soins, le président Moh Cherif Hannachi semblait très rassuré par l’affaire Dabo. Il nous dira dans un premier temps : «J’ai été auditionné ce matin par le TAS (entretien réalisé hier, ndlr). Je suis très satisfait car nos avons présenté des arguments solides. Les deux avocats qui s’occupent de cette affaire ont fait ce qu’ils avaient à faire. Maintenant, on attendra le verdict final. Mais comme je l’ai toujours dit, nous sommes dans le droit chemin, et nous avons les preuves qu’il faut.»

«J’ai dit ce que j’avais à dire au juge»
Par la suite, Hannachi nous a fait savoir qu’il a été, à son tour, auditionné par le juge. A ce sujet, le boss nous ajouta : «Oui, j’ai pris la parole pour défendre mon club. J’ai dit au juge ce que j’avais à dire. J’ai à mon tour apporté les faits sur le transfert de Dabo au Havre et j’ai expliqué en détail toutes les étapes, jusqu’à la signature du joueur. Je me devais d’être précis. Je dois dire que je n’ai jamais voulu trop polémiquer suite aux déclarations du joueur dans les médias, car j’étais sûr de moi.»

«Dabo et Guedjali payeront pour ce qu’ils ont déclaré»
Par la suite, Hannachi a accusé Dabo et son agent en disant : «Dabo et Guedjali n’ont fait que mentir depuis le début. Ils payeront pour ce qu’ils ont déclaré au sujet de la JSK. Nous sommes un club professionnel qui connaît parfaitement les lois qui régissent notre football. Si on devait donner de l’argent à Dabo, on l’aurait fait un point c’est tout. Dabo a été malhonnête en déclarant qu’on ne l’a pas payé dans cette affaire. C’est grave.»

«Même l’avocat de Dabo était surpris de voir nos preuves»
Hannachi a ajouté par la suite : «Nos preuves s’appuient sur des pièces importantes, tel le contrat signé entre le club et le joueur. Lorsque nous avons présenté le dossier complet au juge, l’avocat de Dabo était surpris. Même lui ne s’y attendait pas. Il a appris des vérités sur cette affaire en plein procès. C’est pour vous dire que nous sommes très sûrs de ce que nous faisons.»

«Guedjali n’a fait que mentir sur Dabo depuis le début»
Une fois de plus, Hannachi ne s’est pas empêché de s’attaquer à l’agent de Dabo en l’accusant d’être à l’origine de toute cette affaire. Il dira à ce sujet : «Guedjali n’a fait que mentir sur Dabo depuis le début. Le pire dans cette histoire est que le joueur l’a cru. Il lui a fait croire qu’il pouvait avoir gain de cause en se basant sur rien du tout. Aujourd’hui, il faut que ces gens payent pour ce qu’ils ont fait.»

«Il n’a même pas de licence FIFA»
Et Hannachi de conclure : «D’ailleurs, même le juge était surpris de constater que Guedjali ne dispose même pas de licence FIFA qui lui donne droit d’exercer le métier d’agent de joueur. C’est très grave à ce niveau. Nous, de notre côté, on a fait les choses proprement et de manière juridique. On prouvera que nous avons tous les droits de ne pas payer Dabo et cela prouvera notre innocence.»

Le Buteur (29/06/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Sam 29 Juin - 14:17

JSK-Affaire Dabo : verdict en septembre

Condamnée par la FIFA à payer 60 000 euros à son ancien attaquant malien Cheikh Oumar Dabo, la direction de la JSK a interjeté recours auprès du TAS (Tribunal arbitral du sport).

L’appel a été introduit au mois de février dernier, mais ce n’est qu’hier que les responsables de la JSK (Hannachi et l’avocat) ont été convoqués par le TAS pour défendre la cause de leur club. Même si le verdict n’est pas pour demain, les dirigeants de la JSK sont certains d’avoir gain de cause avant même que le président et les arbitres composant le Tribunal arbitral du sport ne délibèrent.      

L’appel introduit contre la sentence de la chambre de résolution des litiges rendue le 21 septembre et notifiée au club le 28 janvier 2013 a été fait par maître Maurice Tihal, lequel a adressé un mémoire de 12 pages pour mieux défendre la cause de la JSK.

D’après les échos qui nous sont parvenus, le TAS ne rendra son verdict dans l’affaire opposant la JS Kabylie à Dabo qu’au mois de septembre. Le président de la JSK a été convoqué pour défendre la cause de son club. On ignore sur quoi il a axé son intervention, mais, d’après le mémoire de 12 pages envoyé au TAS dont nous disposons d’une copie, la direction de la JSK rappelle que l’article 6 du contrat du transfert du 1er juillet 2007 et qui est postérieur à l’annexe signée le 15 juin 2006 stipulait : «Le présent accord se substitue et rend nuls de plein droit tous les échanges projets, discussions et plus généralement tous les documents antérieurs qui ne pourront ainsi trouver à s’appliquer.»

L’autre point sur lequel la direction a insisté est le fait que Guedjali n’avait pas de licence FIFA. «Guedjali n’ayant pas la qualité d’agent de joueur ne pouvait donc agir au nom de l’intimé. Il ne pouvait non plus engager Dabo en signant l’annexe du 15 juin 2006.»

La JSK demande 50 000 € d’indemnités  
En plus du constat de la nullité absolue de l’annexe au contrat signé le 15 juin 2006, la direction de la JSK a demandé au TAS que l’intimé soit condamné au paiement de 30 000 euros au titre de préjudice moral pour atteinte à la réputation de la JSK et de 20 000 euros au titre des frais d’avocat.

Compétition (29/06/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Sam 29 Juin - 15:40


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Dim 30 Juin - 12:22

Guedjali : «J’ai une licence FIFA et c’est facile de le vérifier»

Abdelhamid Guedjali, le manager de l’ex-attaquant de la JSK, Cheikh Oumar Dabo, a été surpris d’apprendre que dans le mémoire envoyé par la direction de la JSK au Tribunal arbitral du sport dans l’affaire l’opposant à Dabo qu’il ne dispose pas d’une licence FIFA. «Guedjali n’ayant pas la qualité d’agent de joueur ne pouvait donc agir au nom de l’intimé. Il ne pouvait non plus engager Dabo en signant l’annexe du 15 juin 2006», peut-on lire dans le mémoire envoyé par la JSK au TAS. Guedjali, que nous avons eu hier au téléphone pour voir s’il possède ou pas une licence FIFA, rétorque : «J’ai une licence FIFA et c’est facile de le verifier. Il suffit de consulter le site de la FIFA où on peut trouver la liste des agents agréés par cette instance pour voir que mon nom figure ainsi que celui de mon fils. J’avoue que cette histoire de licence, c’est du n’importe quoi.» 

«L’avocat de Dabo n’a pas été convoqué par le TAS»
Voulant savoir si l’avocat engagé par Dabo a été convoqué par le Tribunal arbitral du sport pour défendre la cause de l’ex-attaquant de la JSK, Guedjali avoue que ni lui ni l’avocat de Dabo n’ont été entendus par le TAS. «On n’a pas été convoqués par le TAS. Je ne veux pas verser dans une polémique stérile. Les dirigeants de la JSK peuvent dire ce qu’ils veulent, mais on est sûrs d’avoir gain de cause. Le TAS rendra en principe son verdict au mois de septembre et c’est là que les gens sauront qui dit la vérité et qui ment», a déclaré Guedjali. 

Compétition (30/06/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Mer 16 Avr - 12:30

JSK : La Fifa donne gain de cause à Omar Dabou

L’ex-attaquant malien de la JS Kabylie, Cheikh Omar Dabou, vient d’obtenir gain de cause dans l’affaire qui l’opposait au président du club kabyle, Mohand-Cherif Hannachi. Le buteur du championnat national et de la JSK de la saison 2006-2007, avait accusé le boss de la JSK de ne lui avoir pas versé son dû qu’il devait percevoir à la suite de son transfert de la JSK vers Le Havre.

À défaut de régler le problème entre les deux hommes, Cheikh Omar Dabou a décidé de recourir à la Fifa. Cette dernière, qui a tranché dernièrement en sa faveur, oblige ainsi la JSK à verser le montant du transfert dans le compte bancaire du joueur, chose que l’attaquant malien n’a pas encore reçue. “Je regrette que la situation m’ait obligé d’aller jusqu’à la Fifa, j’aurais aimé régler cette histoire à l’amiable, mais le président de la JSK, Hannachi, a toujours refusé de m’écouter, et malheureusement, il y a des lois de la Fifa qu’il faut respecter. Tout cela pour dire que j’ai eu gain de cause dans cette affaire. Je tiens à préciser que ce n’est pas du tout la JSK en tant que club que j’ai visé, car j’ai un énorme respect pour ce club et ses supporters qui m’ont toujours soutenu et qui m’aiment”, a déclaré Dabou lors d’une intervention à l’émission Addal+ qu’anime notre confrère, Lounis Tamzi. Omar Dabou précise qu’il n’a pas l’intention de nuire au club avec qui il a connu les meilleurs moments de sa carrière. “Je n’ai toujours pas reçu l’argent et cela peut causer des ennuis à la JSK, mais je m’engage à ne demander que mon dû et je refuserai les dommages et intérêts pour l’amour de la JSK. Je souhaite que l’histoire retiendra le bien que j’ai fait à la JSK et oubliera cette affaire”,  dira-t-il.

Liberté (16/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Sam 11 Oct - 12:50

JSK : L’affaire Dabo refait surface

D’après une source bien informée, l’affaire de l’ancien attaquant de la JSK, Cheikh Omar Dabo, est loin d’être résolue du moment qu’elle a refait surface. L’ancien meilleur buteur du championnat d’Algérie, qui n’a toujours pas perçu ses dus antérieurs, a récemment saisi le TAF (FIFA) pour avoir gain de cause et récupérer son argent. Le club phare du Djurdjura est sommé de régulariser le joueur dans les plus brefs délais pour éviter une défalcation de points (6 points selon nos échos). Cette nouvelle affaire devrait pousser la direction kabyle à réagir dans le but de défendre l’intérêt du club.

Le Buteur (11/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par Bofartato le Dim 12 Oct - 14:29

rachid_as a écrit:JSK : L’affaire Dabo refait surface

D’après une source bien informée, l’affaire de l’ancien attaquant de la JSK, Cheikh Omar Dabo, est loin d’être résolue du moment qu’elle a refait surface. L’ancien meilleur buteur du championnat d’Algérie, qui n’a toujours pas perçu ses dus antérieurs, a récemment saisi le TAF (FIFA) pour avoir gain de cause et récupérer son argent. Le club phare du Djurdjura est sommé de régulariser le joueur dans les plus brefs délais pour éviter une défalcation de points (6 points selon nos échos). Cette nouvelle affaire devrait pousser la direction kabyle à réagir dans le but de défendre l’intérêt du club.

Le Buteur (11/10/2014)
logique....

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Mar 14 Oct - 20:00

Litige JSK-Dabo: Hannachi accuse Raouraoua

L’affaire Dabo revient sur la scène. Comme tout le monde le sait, l’ex-attaquant malien de la JSK, Omar Dabo, a déposé il y a quelque temps une plainte auprès de la première instance du football, la FIFA, pour réclamer son argent, représentant une partie de son transfert au Havre qu’il a toujours déclaré lui revenir de droit. La FIFA, qui a été saisie de cette affaire, a immédiatement pris en charge la requête et il semblerait, aux dernières nouvelles, qu'elle a récemment rendu son verdict à travers lequel elle somme la JSK de verser cet argent sur le compte du joueur, faute de quoi des sanctions seront prises contre le club. Selon une source digne de foi, la JSK a reçu dernièrement une notification l’obligeant à payer le joueur. Dans le cas contraire, une défalcation de six points sera opérée dans l’immédiat. Cette mesure n'est, selon la même source, qu’un avertissement, en attendant d’autres qui suivront, au cas où la JSK n'obtempérerait pas à ce verdict.

Le club sommé de payer les pénalités
Cela fait longtemps que la FIFA a donné gain de cause à l’ex-attaquant de la JSK, le Malien Omar Dabo. Le joueur attendait vainement de voir sa situation régularisée. Selon une information confirmée, le président Hannachi avait reçu un engagement de la part de la FAF notamment par le biais de son président de prendre en charge le paiement, en attendant le remboursement. N’ayant rien reçu depuis, la FIFA a sommé la JSK de payer une amende représentant des pénalités de retard.

-------------------------------------

Hannachi : «Nous régulariserons le litige avec 7 000 euros de pénalités»
Interrogé sur l’affaire qui oppose la JSK à l’ex-attaquant malien Dabo, le président Hannachi nous a fait savoir que la JSK a pris ses dispositions pour régler définitivement cette question, annonçant que le club est sommé de payer la somme de 7 000 euros d’amende vu le retard qu’a pris cette affaire : «Je vous informe que nous avons pris toutes nos dispositions pour régler une bonne fois pour toutes ce litige. La JSK est aussi sommée de payer une autre amende de 7 000 euros.»

«C’est le président de la  FAF qui nous a fait perdre du temps»
Dans le même sens, le président Hannachi a confié que cette affaire devait être réglée, il y a de cela plusieurs mois : «Nous aurions pu éviter de perdre du temps. Le président de la FAF m’a donné des garanties pour procéder à la régularisation de la situation avec la FIFA et qu’après, la JSK allait rembourser directement la FAF. On s’est mis d’accord pour que la procédure se fasse ainsi. Malheureusement, rien n’a été fait depuis, ce qui a fait que nous avons perdu du temps, ce qui s’est retourné contre nous, du moment que nous sommes contraints de payer des pénalités.»

Le Buteur (14/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Mar 14 Oct - 20:50

La FIFA avertit la JSK

La Fédération internationale de football a sommé la direction de la JS Kabylie de payer son ex-attaquant Cheikh Oumar Dabo dans les plus brefs délais, faute de quoi son club sera exposé à de lourdes sanctions. L’affaire Dabo traîne depuis plusieurs années, mais malgré le fait que la FIFA ait donné gain de cause au joueur, les responsables de la JSK ont trop tardé pour le payer, ce qui a poussé la FIFA à leur rappeler qu’ils doivent impérativement le payer.

Défalcation de 6 points
Si les responsables kabyles ne s’acquittent pas de la somme qu’ils doivent à Dabo dans les plus brefs délais, la JSK risque une défalcation de 6 points. Et dans le cas pour une raison ou une autre, ils ne le payent, la JSK risque d’être rétrogradée en deuxième division. Mais cela ne risque pas d’arriver puisque le président Hannachi affirme qu’il va payer Dabo.

Compétition (14/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par Bofartato le Mer 15 Oct - 11:29

non hanachi c'est toi le fautif et toi seul , il et vrai que je comprend pas l’attitude de raouraoua a ne pas défendre la JSK concernant la sanction africaine et uniquement celle ci (car les autre sont mérité)

mais raouraoua n'a rien avoir ici le seul qui a perdu du temps c'est toi c'est toi quia refuser de le régulariser depuis tout ce temps alors cesse de chercher des coupable prend tes responsabilité et assume sa deviens pitoyable a toujours chercher des coupable Evil or Very Mad

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Mer 15 Oct - 16:46

La JSK sommée de payer Dabo avant le 12 novembre

Condamnée par la Fédération internationale de football Association à payer son ex-attaquant malien Cheikh Oumar Dabo avant le 12 novembre prochain, la direction de la JS Kabylie compte le faire le plus vite possible pour éviter d’être sanctionnée par la FIFA.

L’instance que préside Joseph Blatter a accordé aux dirigeants kabyles un délai d’un mois pour régulariser Dabo, faute de quoi la FAF défalquera 6 points à la JSK. La sanction ne s’arrêtera pas là puisqu’elle risque d’être rétrogradée en deuxième division dans le cas où la direction ne le payerait pas après la défalcation des 6 points. La Fédération algérienne de football sera obligée d’appliquer les sanctions qui seront prises par la FIFA, car si elle ne les applique, c’est l’Algérie qui sera suspendue de toutes les compétitions qu’organise la FIFA. L’affaire Dabo traîne depuis septembre 2013 et comme les responsables kabyles n’ont toujours pas payé leur ancien attaquant qui avait saisi la FIFA pour réclamer une partie de l’argent de son transfert de la JSK au Havre, la FIFA les a sommés au début de cette semaine de le faire, faute de quoi leur club sera exposé à de lourdes sanctions. Le président Hannachi s’est défendu en affirmant que le président de la Fédération algérienne de football Mohamed Raouraoua lui avait promis de payer Dabo, mais il ne l’a pas fait. Certaines sources parlent d’une somme de 50 000 dollars et cela en plus d’une amende de 7000 francs suisses, d’autres avancent 60 000 euros et cela sans l’amende de 7 000 francs suisses que doit la direction à la FIFA.

Hannachi saisira la FIFA cette semaine
Selon une source proche de la direction, le président Hannachi interjettera un recours auprès de la FIFA concernant la suspension de deux ans infligée par la Confédération africaine de football à la JSK cette semaine. Il déléguera le manager général Samy Idrès ou l’avocat du club pour défendre la cause de son club. Le président Hannachi aurait d’ores et déjà préparé un dossier en béton afin de convaincre l’instance mondiale du football pour alléger ou annuler carrément la sanction prise par la CAF à l’encontre de son club. Il se serait inspiré du recours d’un club égyptien adressé à la FIFA pour défendre les intérêts de la JSK. La suspension des Canaris pour une durée de deux ans de toutes les compétitions qu’organise la CAF a surpris plus d’un. C’est vrai que le décès tragique d’Albert Ebossé à la fin de la rencontre face à l’USMA comptant pour la deuxième journée du championnat a choqué tout le monde, mais la JSK a été beaucoup plus victime que coupable dans ce qui est arrivé. Le plus surprenant est que la CAF n’avait pas réagi lorsque le bus de Togo a été mitraillé en Angola en pleine coupe d’Afrique des nations. Elle n’avait pas aussi suspendu ni le Ahly du Caire ni l’équipe de Port Saïd, alors que la rencontre ayant opposé ces deux équipes avait tourné au bain de sang au sens propre du terme avec plus de 70 morts des deux côtés. Le président Hannachi, qui a déboursé des sommes colossales à l’intersaison pour que son équipe assure une qualification à la phase des poules de la Champions League africaine qui est l’un des objectifs majeurs de la JSK cette saison, ne compte pas rester les bras croisés. Il est déterminé à lutter jusqu’au bout pour tenter d’annuler la sanction de la CAF.

Compétition (15/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par Bofartato le Mer 15 Oct - 18:16

Code:
[b]La Ligue nationale de football répond à Hannachi[/b]

Les récentes déclarations de Mr. HANNACHI, Président de la JS Kabylie, sont fausses et dénuées de tout fondement.

[b]La Fédération et la Ligue de Football Professionnel ne gèrent pas les payements des joueurs de clubs étrangers. Le règlement de l’affaire du joueur étranger DABO relève de la seule responsabilité de la JSK qui aurait dû payer ce joueur depuis très longtemps[/b], puisqu’elle a épuisé tous les recours concernant la décision de la FIFA.


A ce sujet et conformément à la décision de la commission de discipline de la FIFA, [b]si le Président de la JSK ne s’acquitte pas des sommes dûes au joueur[/b] et aux amendes de la FIFA avant la fin du mois d’octobre 2014, [b]la JSK se verra défalquer six (06) points et risque plus tard la rétrogradation.
[/b]

http://www.lebuteur.com/article/detail?titre=la-ligue-nationale-de-football-repond-a-hannachi&id=16933



YOUUUYOUUYOUUYOUUUYOUUUUYYYY: mabrouk hanachi la JSK risque de perdre 6 point et encore pire la relégation ta7ya JSK c002 c002  allé c'est a qui la faute encore??? raouraoua?? kerbaj?? ahhhh nonnnn j'ai trouverrrr Smile bouteflika et ce gouvernement d'arabe mdrrrrrrr mais qui sais c'est peut être l’émir du Qatar non? elephant

allé hanachi assume et arête de chercher des coupable, la JSK se prend des coup de massue a la suite et elle a pas fini d'en prendre..chaque foi qu'en sortent d'une affaire on tombe sur une autre....

alors les pro MAK dite moi c'est boutef qui veux detruire la JSK parce qu’il sont jaloux et bla bla bla?? regardez la vérité en face hanachi et le probleme de la JSK , personne fait des coup bas a la JSK c'est hanachi lui même et certain supporter qui salissent le club

allé hanachi prend tes responsabilité et dégage

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Jeu 16 Oct - 19:13

JSK-Dabo : «Hannachi me doit 64 000 €»

L’ex-attaquant de la JSK, Cheikh Oumar Dabo, tient toujours rancune au président Hannachi. En effet, dans une interview accordée hier à la chaîne DZair News sur le conflit qui l’oppose au président de la JSK, Dabo affirme que les choses traînent depuis 2008 et que la responsabilité incombe au président Hannachi.

«L’affaire traîne depuis 2008. J’étais obligé de saisir la FIFA pour toucher mon argent. Celle-ci avait statué en ma faveur, mais le président de la JSK avait fait appel. Toutefois, son appel a été rejeté avant que la FIFA ne l’oblige à me payer, mais il ne l’a pas fait. Il s’était même permis de nous envoyer des papiers comme quoi le versement a été fait par la banque, mais à notre grande surprise je n’avais rien reçu. Ce monsieur nous a pris pour des cons. Et comme je n’avais rien vu venir, je fus contraint de saisir à nouveau la FIFA, laquelle a envoyé des courriers l’un à moi et l’autre à la direction de la JSK la sommant de me payer dans un délai ne dépassant pas un mois et cela en plus d’une amende de 7000 francs suisses. S’il ne le fait pas, la JSK risque une défalcation de 6 points et s’il continue à faire la sourde oreille après la défalcation de 6 points, l’équipe risque d’être rétrogradée en deuxième division. Je ne voulais pas en arriver là, mais je n’avais le choix que de saisir la FIFA pour être rétabli dans mes droits. Il me doit 64 000 euros», a déclaré Dabo à DZair News.

«Je ne veux même pas le croiser»
Même si la FIFA lui a donné gain de cause, l’ex-Malien des Canaris est toujours remonté contre le président Hannachi. «Il n’pas été honnête avec moi. Mon affaire dure depuis 2008 et lui n’a fait que débiter des mensonges. Je ne veux même pas le croiser. Tout ce que je veux est qu’il me paye. J’ai trop attendu pour avoir mon argent et maintenant s’il ne me paye pas, c’est la JSK qui risque d’être sanctionnée. Les supporters kabyles doivent savoir que je ne suis pour rien dans les sanctions qu’encourent leur club», a ajouté Dabo.

«La JSK ne mérite pas d’être sanctionnée par la CAF»
Tout en chargeant le président Hannachi, le Malien a tenu à montrer sa solidarité avec la JSK. Malgré tout ce que lui a fait son ex-employeur, Dabo reste un supporter des Jaune et Vert. «La JSK ne mérite pas d’être sanctionnée par la Confédération africaine de football. Honnêtement, ça m’a fait mal après avoir appris tout ce qui s’est passé. Les autorités algériennes doivent faire le maximum pour arrêter celui qui est responsable de la mort d’Ebossé. La CAF ne doit pas suspendre la JSK. Je suis en désaccord avec Hannachi, mais celui-ci partira un jour ou l’autre, mais la JSK restera toujours là. J’ai toujours beaucoup de respect pour le club kabyle et pour ses supporters», a conclu Dabo.

Compétition (16/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Ven 17 Oct - 16:46

JSK : Pas de défalcation de 6 points et pas de relégation

L’affaire opposant l’ex-attaquant malien, Omar Dabo, à la JSK est définitivement réglée. Au lendemain du rappel de la FIFA qui a sommé le club kabyle de procéder à la régularisation de la situation, faute de quoi des sanctions très sévères seront prononcées, les responsables kabyles ont procédé au virement de toute la somme avec pas moins de 7 000 euros de pénalités, avons-nous appris, hier soir, d’un membre de la direction.

Le Buteur (17/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Sam 18 Oct - 12:32

Affaire Dabo
Hannachi : “Nous avons payé Dabo”


Dans une déclaration à Liberté, le président de la JSK, Moh-Cherif Hannachi, affirme avoir payé son ex-attaquant, Cheikh Omar Dabo.

“À notre niveau, il n’y a pas d’affaire Dabo, nous avons tout réglé mercredi dernier avec ce joueur, le communiqué de la LFP n’avait pas lieu d’être”, précise le boss du club kabyle.

La LFP, de son côté, avait indiqué, dans un communiqué rendu public jeudi dernier, que la JSK a jusqu'à fin octobre en cours pour s'acquitter des sommes dues à son ancien attaquant malien, Cheikh Omar Dabo, ainsi que des amendes de la Fédération internationale de football (Fifa), au risque de se voir défalquer six unités de son capital points au classement du championnat de Ligue 1 algérienne et plus tard la rétrogradation, a indiqué, jeudi, la Ligue de football professionnel (LFP).

Par ailleurs, l’instance, présidée par Mahfoud Kerbadj, a expliqué que le remplacement du joueur camerounais de la JSK, Albert Ebossé, après son décès tragique lors de la rencontre face à l'USM Alger au stade de Tizi Ouzou, pour le compte de la 2e journée du championnat, “devait se faire immédiatement par un joueur local”.

Le club kabyle a engagé un joueur algérien qui évoluait à l’étranger, en l’occurrence Yougherta Hamroune, mais n'a pu le qualifier au sein de son effectif. “Ayant choisi de recruter un joueur venant de l'étranger, même s’il est Algérien, la qualification doit se faire conformément aux règlements relatifs à l'obtention d'un certificat international de transfert de la Fifa-CIT”, a précisé la LFP. “Ce certificat est délivré, comme le savent tous les clubs, électroniquement par un système dénommé TMS, qui n'est ouvert que durant les deux périodes de signature (été-hiver). Donc, la qualification du joueur proposé ne pourra se concrétiser qu'à l’ouverture de ce système international en décembre 2014”, a ajouté le communiqué de l'instance chargée de la gestion des Ligues 1 et 2.

Liberté (18/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par Bofartato le Sam 18 Oct - 21:15

lol il viens de se clashé lui meme avant il avais accuser la ligue ou je ne sais quoi et la il dit qui a payer dabo...sa prouve que c un menteur et que c'est lui le responsable et l'unique

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Jeu 30 Oct - 16:57

Dabo : «Je n’ai toujours pas reçu mon argent»

Cheikh Oumar Dabo, l’ex-attaquant de la JSK, a pris hier attache avec nous pour nous dire qu’il n’a toujours pas reçu les 64 000 euros que lui doit la direction de la JS Kabylie. «Le président Hannachi ne m’a toujours pas payé.

J’ai été à la banque aujourd’hui, mais je n’ai toujours pas reçu l’argent que devait m’envoyer le président de la JSK», a indiqué Dabo qui menace de saisir la FIFA, s’il ne reçoit pas son argent d’ici le 7 novembre prochain. «Si le président de la JSK ne me paye pas d’ici le 7 novembre, je saisirai la FIFA. Même si les responsables m’appellent par la suite pour tenter de trouver une solution à l’amiable avec moi, je ne reviendrai pas sur ma décision de saisir la FIFA. La JSK risque une défalcation de 6 points si le président ne me paye pas d’ici le 7 novembre. Dans la lettre que j’ai reçue de la part de la FIFA le 7 octobre dernier, il est mentionné noir sur blanc que le président Hannachi a un mois devant lui pour me payer. Je sais que les supporters kabyles sont inquiets pour leur club, mais ils doivent savoir que je ne suis pas fautif dans cette histoire.»

Si Dabo affirme qu’il n’a pas reçu son argent, le président Hannachi a confié le lendemain de son retour d’Egypte où son équipe a disputé un match amical face au Zamalek que le cas Dabo a été réglé et que la JSK n’est exposé à aucune sanction.

Compétition (30/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par rachid_as le Dim 16 Nov - 16:28

Dabo : «J’ai reçu mon argent jusqu’au dernier centime»

L’attaquant Cheikh Oumar Dabo se dit content d’avoir touché son argent après une attente de plusieurs années.

«Oui, j’ai reçu mon argent jusqu’au dernier centime. La direction de la JS Kabylie a respecté les délais puisque j’ai touché mon argent le 7 ou le 8 de ce mois. Mon cas est réglé. Je tiens à remercier tous ceux qui ont cru à ma version. Ce n’est pas par gaité de cœur que j’ai saisi la FIFA pour être rétabli dans mes droits, mais j’étais obligé de le faire. Dieu merci, la FIFA m’a donné gain de cause», nous a déclaré hier après-midi l’ex-attaquant malien des Jaune et Vert. Sommés par la FIFA de régler le cas de Dabo avant le 8 novembre dernier, les responsables kabyles l’ont payé à temps pour éviter des sanctions à leur club. La FIFA leur avait clairement fait savoir que s’ils n’accordent pas son argent (64 000 euros) à Dabo à temps, leur club risque une défalcation de 6 points et même une rétrogradation en deuxième division, s’ils refusent de payer leur ancien joueur. Mais maintenant que la direction a réglé le cas de Dabo, le club ne risque rien surtout qu’elle a aussi payé l’amende de 7000 francs suisses à laquelle elle a été condamnée par la FIFA pour ne l’avoir pas payé à temps.

«Les supporters doivent être derrière leur équipe»

En dépit de son désaccord avec le président Hannachi, l’attaquant Dabo reste un supporter de la JSK. Il affirme d’ailleurs que si le président Hannachi avait accepté une solution à l’amiable, il n’aurait pas saisi la FIFA. «J’étais contraint de saisir la FIFA pour toucher mon argent. Les supporters doivent savoir que j’ai beaucoup de respect pour eux et que je ne les oublierai jamais. Ils doivent être derrière leur équipe qui a besoin plus que jamais d’eux. Certains d’eux savent où réside le problème de la JSK», a ajouté Dabo.

Compétition (16/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'affaire Dabo - JSK

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum