CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mar 29 Jan - 17:46

Mali : Keita en première ligne



Toujours aussi irréprochable sur le terrain, le capitaine et leader moral du Mali Seydou Keita se sait investi d'une mission particulière à la CAN-2013: porter haut les couleurs de son pays et lui faire oublier, l'espace d'un instant, le conflit mené contre des groupes islamistes.

L'ancien joueur du FC Barcelone (33 ans) ne manque jamais une occasion d'évoquer le contexte particulier qui entoure la campagne des Aigles et d'avoir une pensée pour son peuple. Trois semaines après l'intervention de l'armée française pour repousser l'avancée vers Bamako des islamistes, la qualification pour les quarts de finale du Mali, lourde de symboles et de sens, ne pouvait pas échapper à la règle.

Particulièrement ému, Keita a fait part lundi de sa "fierté" pour la "joie" et le "bonheur" apportés aux Maliens après le nul arraché face à la RD Congo (1-1), qui offre la possibilité aux troupes de Patrice Carteron de défier l'Afrique du Sud, pays organisateur, samedi à Durban.

"Notre pays traverse un des moments moments les plus difficiles de son histoire, a-t-il ajouté. J'ai la chair de poule en parlant de mon pays."

Depuis le début du tournoi, Keita a bien compris que son rôle de capitaine dépassait cette fois largement le cadre strictement sportif. Le milieu du Dalian Aerbin (Chine) a bien tenté, la veille de l'entrée en lice de son équipe, de dissocier le parcours des Aigles dans cette Coupe d'Afrique de la guerre en cours, déclarant ainsi le 19 janvier: "On ne peut pas faire de comparaisons. On va essayer de faire plaisir à notre pays et à nos supporteurs mais le football ne peut rien changer."

Mais il a vite saisi qu'il lui serait impossible d'esquiver la situation au Mali. Tout de suite après le succès contre le Niger lors du 1er match (1-0), il n'a pas hésité à afficher sa solidarité avec son pays en arborant en conférence de presse un tee-shirt portant l'inscription: "La paix au Mali, un peuple, un but, une foi".

Le précédent de 2012
A la CAN-2012, Keita avait déjà lancé un message de paix et d'unité après le début de la vaste offensive des rebelles touareg dans le nord du Mali, bien avant la mainmise des groupes islamistes sur la région. "Ce n'est pas normal qu'on se tue entre nous, avait-il affirmé. J'ai la peur au ventre. On est tous des Maliens."

Même si la quasi-totalité des Maliens évolue à l'étranger, cette sensibilité est largement partagée au sein du groupe. Pendus au téléphone ou les yeux rivés sur les chaînes d'information en continu, les Aigles ont appris, depuis leur arrivée en Afrique du Sud, à jongler entre leurs impératifs sportifs et leur souci d'avoir des nouvelles de leurs proches restés au pays.

Patrice Carteron, qui vit au Mali depuis sa nomination, avait expliqué à l'AFP, le 19 janvier, avoir tenu à effectuer la première partie de la préparation à Bamako pour que les joueurs "ressentent l'engouement autour de l'équipe."

"L'atmosphère était fantastique alors que les gens sont si tristes à cause de la guerre", avait-il poursuivi avant de prévenir: "Mettre trop de pression sur les épaules des joueurs, ça ne les servirait pas du tout. Le but c'est qu'ils soient heureux sur le terrain, légers et qu'ils puissent s'épanouir. Pas qu'ils se sentent chargés d'une mission qui ne soit pas à la hauteur de ce qu'ils sont capables de faire."

Carteron avait également insisté sur le rôle singulier de son capitaine. "En tant que leader, il ne manque pas une seconde de penser aux gens qui en ont besoin même si son premier objectif est d'être prêt et performant", avait-il indiqué au sujet de Keita, le meilleur ambassadeur de la cause malienne.

Fifa.com (29/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mar 29 Jan - 17:54

Togo-Tunisie, finale du "groupe de la mort"



La Côte d'Ivoire ayant préempté la première place du groupe D, le 2e billet pour les quarts de finale se disputera entre le Togo, qui n'a besoin que d'un nul pour une qualification historique, et la Tunisie qui doit vaincre, mercredi à Nelspruit (17h00 GMT).

L'Algérie de Vahid Halilhodzic, cruellement éliminée après deux défaites déjà, essaiera de marquer son premier but dans le tournoi, face à des Ivoiriens sans aucune pression (17h00 GMT, à Rustenburg).

Togo-Tunisie : pour la qualif'
Le Togo est en position de force: grâce à sa différence de buts (+1, contre -2 pour la Tunisie), un simple nul lui ouvrirait les portes des quarts pour la première fois de son histoire, à l'occasion de sa 7e participation. Ce qui serait une bel exploit au vu des péripéties du ménage à trois que constituent la Fédération, le sélectionneur Didier Six et son capitaine Adebayor, qui n'a pas hésité à dire que le football togolais était "malade".

Alors un point c'est tout ? "Il est vrai que la réalité mathématique fait qu'on n'a besoin que d'un point, mais la réalité du football c'est de ne pas s'en contenter, souligne l'entraîneur français. Ce n'est pas en subissant qu'on peut avoir le résultat".

N'empêche: après avoir joué et fait douter les Ivoiriens (vainqueurs 2-1 à l'arraché), c'est en subissant que le Togo a pris l'Algérie à revers (2-0), en s'appuyant sur un esprit de solidarité et une défense à cinq.

La Tunisie aussi a joué un bon tour aux Algériens (1-0) avant de se faire aplatir par les Eléphants (3-0). Elle devra hausser son niveau de jeu, apparu jusqu'à présent trop sage, sans audace.

Son sélectionneur Sami Trabelsi compte "garder l'ossature", et s'est dit optimiste sur la participation de Msakni, le brillant milieu offensif auteur d'un des plus beaux buts de la CAN, victime d'une angine et qui s'est entraîné à part dimanche et lundi. Le "Petit Mozart" sauvera-t-il à nouveau la patrie et Khlifa sera-t-il cette fois moins maladroit ?

Les Aigles auront surtout un oeil sur l'Epervier en chef, Adebayor. "Il est rapide, costaud, vif, joue bien de la tête, mais il n'y a pas que lui, il y a onze joueurs", avance le défenseur central Abdennour. La vivacité d'un Gakpé, qu'Adebayor a saluée, peut ainsi poser des problèmes à l'entrejeu tunisien parfois bien lourd.

Algérie-Côte d'Ivoire : pour "du beurre"
Ce match oppose le dernier et le premier de la poule, qui le resteront quoi qu'il arrive. Autant dire que l'enjeu s'est évaporé dans le ciel de Rustenburg et que les "coiffeurs" (remplaçants) seront de sortie.

Les Eléphants de Sabri Lamouchi comptent néanmoins confirmer le regain dans leur jeu constaté contre la Tunisie et peaufiner leurs automatismes, en vue de leur quart de finale contre le 2e du groupe C. Avec ou sans Drogba ?

Les Fennecs, eux, veulent sortir par le haut et éviter un zéro pointé qui alourdirait un peu plus le "désastre" pointé par Halilhodzic lui-même, en dépit d'un jeu séduisant.

Fifa.com (29/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mar 29 Jan - 20:31

Les champions éliminés, Nigeria et Burkina qualifiés



La Zambie, tenante du titre de la CAN-2013, a quitté sans gloire le tournoi après un troisième nul contre le Burkina Faso (0-0), qui termine en tête du groupe C et accompagnera en quarts de finale le Nigeria, vainqueur in extremis de l'Ethiopie (2-0), mardi.

Le champion d'Afrique aura payé cher son parcours calamiteux, un an après avoir frappé un grand coup sur la scène continentale. C'est une énorme désillusion pour les "Chipolopolos" et leur charismatique entraîneur français Hervé Renard, incapable de recréer la magie de 2012.

Les Zambiens auront été victimes de leur manque d'efficacité: ils n'ont inscrit au total que deux buts en trois rencontres. Ce nul fait les affaires du Burkina qui, en s'emparant de la 1re place, évite d'affronter la Côte d'Ivoire en quart de finale, dimanche. Les "Etalons", qui accèdent au Top 8 pour la première fois depuis 1998, affronteront le 2e du groupe D, le Togo ou la Tunisie, opposés mercredi.

Mauvaise nouvelle toutefois pour les Burkinabè, qui ont enregistré très tôt dans la partie (10e) la sortie sur blessure d'Alain Traoré, le meilleur buteur de cette CAN (3 buts).

Ce sont les Nigérians qui auront la lourde tâche de défier les "Eléphants" de Yaya Touré et de Didier Drogba. Les "Super Eagles" ont arraché de haute lutte leur billet avec deux penalties transformés en toute fin de partie par Moses. Absents en 2012, ils ont jusqu'ici produit un jeu d'une grande tristesse, qui ne leur présage rien de bon contre le grand favori ivoirien, dimanche.

Fifa.com (29/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mar 29 Jan - 20:57

Le Nigeria arrache son billet



Le Nigeria a arraché in extremis son billet pour les quarts de finale de la CAN-2013 grâce à deux penalties de Victor Moses réussis en toute fin de partie contre l'Ethiopie (2-0), mardi à Rustenburg (groupe C).

Pour leur retour en Coupe d'Afrique, dont ils avaient manqué la dernière édition en 2012, les "Super Eagles" s'attendaient sans doute à un meilleur parcours et ont eu très chaud. Mais ils peuvent remercier le jeune attaquant de Chelsea dont les pieds n'ont pas tremblé après deux fauchages dans la surface de réparation (79e, 90e).

Le Nigeria, qui boucle le 1er tour à la 2e place du groupe C, va désormais devoir affronter le favori ivoirien au prochain tour, ce qui ne sera pas une mince affaire au vu de sa prestation quelconque face à l'Ethiopie, qui a terminé la partie à dix après l'exclusion de son gardien Bancha (86e). Double vainqueur de la Coupe d'Afrique (1980, 1994), le Nigeria pourrait bien payer cher l'absence d'éléments de haut niveau, seul Mikel étant un titulaire régulier dans un grand club européen (Chelsea).

Les troupes de Stephen Keshi se sont longtemps montrées incapables de mettre de la vitesse et du rythme dans le jeu pour inquiéter leurs adversaires, bien regroupés en défense. Si Emenike, auteur des deux buts nigérians jusque-là, a été transparent, le sélectionneur nigérian peut tout de même se féliciter d'avoir donné sa chance à Moses, le détonateur de la fin de match.

Avant ces deux penalties salvateurs, le Nigeria n'avait quasiment rien produit, ne se montrant dangereux que sur des tentatives de la tête sans conviction d'Ambrose (3e) et d'Echiejile (34e) ou sur une reprise d'Omeruo largement au-dessus (45e). La Côte d'Ivoire peut donc se frotter les mains, et le Nigeria trembler, avant un quart de finale qui s'annonce particulièrement déséquilibré.

Fifa.com (29/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mar 29 Jan - 20:58

La Zambie doublement tenue en échec



Et une surprise de plus: le Burkina Faso a conservé son billet pour les quarts de finale en tenant en échec à double titre la Zambie (0-0), championne en titre, éliminée dès le premier tour en raison de la victoire du Nigeria contre l'Ethiopie (2-0) simultanément.

Le Burkina Faso va désormais regarder le match Togo-Tunisie mercredi, puisqu'il va affronter en quart l'une de ces deux équipes. C'est la première fois depuis 21 ans que le champion en titre ne voit pas les quarts de l'édition suivante. Et après le titre obtenu à Libreville contre la Côte d'Ivoire aux tirs au but l'année dernière, la glissade est douloureuse pour les "Chipolopolos" du Français Hervé Renard, sans aucune victoire dans la CAN-2013.

C'est sans doute contre l'Ethiopie, pourtant réduite à dix pendant une heure, que les Zambiens ont abandonné la défense de leur titre, avec un nul 1-1, bien plus que le même score de parité réussi face au Nigeria.

La Zambie devait l'emporter pour être sûre de se qualifier et ne pas dépendre de Nigeria-Ethiopie, disputé à la même heure. Alors que le Burkina pouvait se contenter d'un nul. Et c'est donc tout naturellement, à cette aune mathématique, que les "Chipolopolos" détenaient le ballon et que les "Etalons", avec Pitroipa en unique attaquant, tentaient de le maintenir le plus loin possible de leurs bases.

Alain Traoré blessé
Il faut dire aussi que la partie avait démarré par deux blessures coup sur coup. L'arrière droit zambien Nkausu s'est fait remplacer (15e) quelques minutes après la sortie sur civière du meneur burkinabé Alain Traoré, meilleur buteur du tournoi (3 buts), touché à la cuisse gauche (8e).

Hervé Renard avait vu juste en évoquant à demi-mot des doutes sur la forme physique du Lorientais: "il a été blessé récemment, et il va faire un deuxième match après avoir joué 90 minutes..." Les Burkinabès perdaient là leur pièce maîtresse, et la course du capitaine Kaboré vers son sélectionneur Paul Put pour s'adapter à ce coup du sort en disait long sur le trouble créé par la sortie de Traoré.

Les Zambiens étaient-ils troublés, eux, par l'absence de leur capitaine Katongo, laissé sur le banc pour la première fois par Hervé Renard? Toujours est-il qu'ils manquaient singulièrement d'imagination et de jus et d'adresse, témoin un incroyable raté à bout portant de M. Mulenga (85e)

Le meneur excentré Kalaba avait beau chercher des brèches, les attaquants Mayuka et Mbesuma ne parvenaient à se défaire du marquage de la charnière burkinabè formée par B. Koné et K.P. Koulibaly. Mbesuma, préféré donc à Katongo, tirait directement sur le gardien (17e) et dévissait une tête sur corner (59e). Rien de vraiment dangereux... Pour un échec retentissant.

Fifa.com (29/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mar 29 Jan - 21:17

Niger - Ghana | CAN Orange 2013 | 28.01.2013


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 9:50

Zambie, Renard : "S'il y a un responsable, c'est moi"



Hervé Renard, le sélectionneur de la Zambie tenante du titre et éliminée mardi dès le premier tour de la CAN-2013 après un 0-0 contre le Burkina Faso à Nelspruit, se dit le premier "responsable" de cet "échec", et "très fier" de ses joueurs.

Champion en titre éliminé dès le premier tour: qu'est-ce que ça vous inspire ?
C'est mieux de gagner une fois dans la vie que d'aller en quart à chaque fois et ne jamais rien gagner. Ca n'efface pas l'échec, mais je suis très fier de mes joueurs. Même dans les moments difficiles, il faut faire les bonnes analyses. Tout le monde est triste, bien sûr, mais on a fait le maximum. Les joueurs ont fait un très bon match mais n'ont pas marqué. Ce n'est pas la fin du monde.

Etes-vous inquiet pour votre poste ?
La Zambie, ce n'est pas comme beaucoup d'endroits dans le monde. J'ai un président très intelligent (Kalusha Bwalya, ndlr). S'il pense que c'est moi le responsable, il me le dira, et je l'accepterai parce qu'il a tellement fait pour moi. En Zambie, on est des amis, on est des frères. Si quelqu'un ne veut pas continuer avec moi, on peut aller manger ensemble et me demander de partir et je partirai. Mais même s'il y a l'élimination ce soir, je suis très fier de mes joueurs.

Fifa.com (29/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 14:10

Mali : Kanouté soutient ses Aigles de loin



Malgré un effectif considérablement rajeuni emmené par Seydou Keita, le Mali est l'un des grands animateurs du premier tour de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013 en Afrique du Sud. Le 2 février prochain, les Aigles donneront la réplique au pays hôte en quart de finale. Le Mali nourrit aujourd'hui de grandes ambitions, neuf ans après son échec en demi-finale de l'épreuve continentale.

Frédéric Kanouté avait été l'un des grands artisans de l'excellent parcours des Aigles lors de l'édition tunisienne en 2004. L'ancien Lyonnais avait signé quatre réalisations. Lancée sur la voie du succès, cette génération dorée avait connu un coup d'arrêt, en chutant lourdement devant le Maroc (4:0) dans le dernier carré. À titre personnel, Kanouté avait terminé en tête du classement des buteurs, aux côtés de Patrick Mboma et Jay-Jay Okocha.

Pourtant, l'échec de son pays le hante encore. "Cette défaite et notre incapacité à nous qualifier pour la Coupe du Monde restent mes plus grandes déceptions", confirme-t-il au micro de FIFA.com. "Aujourd'hui, j'ai mis un terme à ma carrière internationale mais j'espère que cette nouvelle génération réussira là où nous avons échoué."

Consolation et préparation
Impressionné par les premières prestations des Aigles dans la CAN 2013, Kanouté espère que ses successeurs continueront sur leur lancée. "Nous allons bientôt franchir un palier, j'en suis convaincu", annonce-t-il, avec l'espoir qu'un bon parcours redonne le sourire à tout un pays, durement éprouvé par un conflit actuel. "Notre pays traverse une période difficile. En ce moment, nous avons des problèmes plus urgents que le football mais une belle performance en Coupe d'Afrique ferait du bien à nos frères et à nos sœurs restés au Mali."

Mais pour l'attaquant du Beijing Guoan, le rendez-vous continental n'est pas seulement l'occasion de mettre du baume au cœur des Maliens, c'est aussi et surtout une excellente préparation en vue de la reprise des qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

Le Mali entamera le deuxième tour des préliminaires par un choc contre le Rwanda, le 22 mars prochain. "Une qualification pour la Coupe du Monde est toujours un processus long et difficile", estime Kanouté. "Le football africain a beaucoup progressé ces dernières années. Désormais, toutes les équipes sont compétitives. Il n'y a plus de matches faciles car tout le monde ou presque peut prétendre décrocher son billet pour la phase finale. Mais au fond de moi, je sais que le Mali a les moyens d'aller au bout de son rêve."

Place aux jeunes
Brillant tout au long de la CAN 2004, Kanouté s'est à nouveau illustré lors des préliminaires d'Allemagne 2006. Sous son impulsion, le Mali a atteint le tour final des qualifications africaines. Malheureusement, des performances en demi-teinte loin de ses bases ont fini par lui coûter cher. Quatre ans plus tard, l'attaquant a trouvé le chemin des filets à huit reprises sur la route d'Afrique du Sud 2010 mais, cette fois encore, les Aigles ont payé leur manque de régularité.

Passé successivement par Lyon, West Ham et Tottenham avant de jouer sept saisons au FC Séville, où Kanouté a inscrit 88 buts en 209 matches. En juin dernier, le Franco-Malien a voulu relever un ultime défi en Super League de RP Chine. "J'ai vécu de très beaux moments à Séville, personnellement et professionnellement", explique Kanouté, devenu en 2007 le premier Joueur africain de l'année né sur un autre continent. "Mais mon contrat était arrivé à son terme et j'avais envie de découvrir autre chose. Je suis donc parti pour la Chine. Je me sens bien à Pékin et j'ai bien l'intention de tout faire pour aider mon équipe à gagner un maximum de matches."

Malgré sa décision de ne plus porter les couleurs de son pays, Kanouté reste très fier de son pays. "J'ai toujours donné le meilleur de moi-même, à chaque fois que j'étais appelé en sélection", confie-t-il. "Je n'ai jamais connu de plus grand honneur que celui de représenter le Mali. J'ai décidé de mettre un terme à carrière internationale car je voulais laisser la place aux jeunes mais je resterai toujours le premier supporter des Aigles."

Fifa.com (30/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 14:11

Burkina Faso : CAN terminée pour Traoré



Le milieu offensif du Burkina Faso Alain Traoré, meilleur buteur du tournoi (3 buts), est forfait pour le reste de la CAN-2013 après s'être blessé à la cuisse gauche contre la Zambie (0-0) mardi à Nelspruit, a-t-il annoncé mercredi.

"Pour moi, la Coupe d'Afrique est finie", a dit le joueur de 25 ans à l'hôtel des Etalons, une poche de glace sur la cuisse et muni d'une béquille, sans attendre le résultat des examens qui ne seront connus que jeudi, selon le médecin de l'équipe Romaric Toe, qui pense qu'il s'agit "a priori d'un claquage".

"Depuis hier soir, le médecin de Lorient (son club en L1) m'appelle, il veut que je rentre me faire soigner en France. Ce n'est pas évident. On va voir en fonction de la gravité de la blessure", a ajouté Traoré. "Je voulais faire une longue passe, j'ai plié la jambe et j'ai senti une décharge dans la cuisse", a raconté Traoré concernant sa blessure survenue à la 8e minute et pour laquelle il est sorti sur civière.

"Ca faisait tellement longtemps qu'on attendait cette qualification, malheureusement cette blessure a un peu gâché la fête, a-t-il ajouté. A la mi-temps, mes coéquipiers sont venus me voir, ils m'ont dit que je ne devais pas me faire de soucis, que c'était grâce à moi qu'ils en étaient arrivés là. Ils ont été solidaires et ils ont modéré leur joie. Ils étaient touchés".

"Je me disais que ça allait être difficile d'enchaîner trois matches, a-t-il aussi avancé. C'était mon deuxième match comme titulaire depuis le 19 décembre. Le coach avait prévu de ne pas me faire jouer tout le match. Hélas, ça n'a pas tenu".

"J'ai bien réfléchi pendant la nuit, j'ai eu une nuit assez agitée, a dit Alain Traoré. Personnellement, j'avais fait un bon début, je me sentais bien, j'étais bien en jambes. Je suis déçu, mais c'est la vie d'un footballeur".

Le Burkina Faso s'est qualifié pour la deuxième fois de son histoire pour les quarts de finale d'une CAN après avoir atteint le dernier carré dans l'édition 1998 disputée à domicile. Les Etalons affronteront dimanche en quart soit le Togo, soit la Tunisie, qui se rencontrent mercredi à Nelspruit.

Fifa.com (30/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 15:22

Burkina Faso - Zambia | CAN Orange 2013 | 29.01.2013


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 15:23

Ethiopia - Nigeria | CAN Orange 2013 | 29.01.2013


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 17:14

La Zambie tombée de haut



Après son sacre surprise en 2012, la Zambie est tombée de haut mardi, éliminée dès le premier tour de la CAN-2013 au bout de trois nuls qui ont souligné ses carences offensives, un échec qui ne devrait cependant pas mettre Hervé Renard sur la sellette.

En Guinée équatoriale et au Gabon, les "Chipolopolos" avaient réussi à dominer les trois favoris annoncés de l'épreuve, le Sénégal en poules (2-1), le Ghana en demies (1-0) et la Côte d'Ivoire en finale, aux tirs au but. Un an après, en Afrique du Sud, le constat est cruel: aucune victoire au compteur, et une sortie avant les quarts, la première d'un tenant du titre depuis 21 ans.

"C'est mieux de gagner une fois dans la vie que d'aller en quart à chaque fois et ne jamais rien gagner", a relativisé le sélectionneur français, qui s'est dit "très fier" de ses joueurs.

Le nul inaugural face à une équipe d'Ethiopie réduite à dix pendant une heure (1-1), et qui prenait là son unique point du tournoi, aura donc coûté très cher aux Zambiens, bien plus que l'autre nul sur le même score face au Nigeria puis le 0-0 contre un Burkina Faso arc-bouté sur ses bases puisqu'il n'avait plus besoin que d'un point.

Hervé Renard n'aura pas trouvé la bonne formule pour un groupe qui n'a marqué que deux buts, dont un par son... gardien, sur penalty. Le secteur offensif s'est révélé défaillant, peut-être sous l'effet de la pression, une première pour les Zambiens. Mayuka est resté introuvable devant, loin de son niveau de 2012 qui en avait fait une révélation, Mbesuma a manqué d'adresse et de détermination dans ses frappes, et Katongo tout simplement de "jus".

Objectif Mondial
Ce dernier, capitaine élu meilleur joueur du tournoi 2012, a même été relégué sur le banc lors du troisième match, pour la première fois en trois CAN sous le magistère de l'ancien adjoint de Claude Le Roy: le symbole de la fin d'un groupe?

Il était sans doute difficile voire impossible de ne pas reconduire le groupe qui a décroché l'unique titre majeur du football zambien, mais peut-être le technicien a-t-il péché par conservatisme.

Renard lui-même tournera-t-il la page? Son contrat, prolongé dans les mois suivant la CAN-2012, court jusqu'au lendemain du Mondial-2014, et son ambition demeure de qualifier les "Chipolopolos" pour la première fois de leur histoire pour une Coupe du monde, de surcroît disputée dans le pays du "futebol", le Brésil.

Et "The Fox", comme on l'appelle du côté de Lusaka, a tissé un lien de confiance avec le président de la Fédération zambienne (FAZ), Kalusha Bwalya. "La Zambie, ce n'est pas comme beaucoup d'endroits dans le monde, a-t-il relevé après l'élimination. J'ai un président très intelligent. S'il pense que c'est moi le responsable, il me le dira, et je l'accepterai parce qu'il a tellement fait pour moi".

Il existe aussi un vrai lien entre les joueurs et "l'homme à la chemise blanche". Une proposition émanant d'un club ou d'une sélection plus huppée pourrait-elle le mettre à mal?

Fifa.com (30/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 18:53

Burkina Faso : Alain Traoré et sa blessure rabat-joie



La fête était presque parfaite pour le Burkina Faso, qualifié mardi pour la deuxième fois de son histoire en quarts de finale d'une Coupe d'Afrique: presque, car ternie par la perte sur blessure d'Alain Traoré, son joueur de tous les coups décisifs.

Béquille au bras et poche de glace sur la cuisse gauche, le milieu offensif de 25 ans, meilleur buteur de la CAN-2013 (3 buts), traînait un sourire mélancolique dans l'hôtel des "Etalons" à Nelspruit au lendemain de leur exploit, une qualification au détriment de la Zambie tenante du titre (0-0).

"Pour moi, la Coupe d'Afrique est finie", lâche-t-il à l'AFP, convaincu d'en avoir pour plusieurs semaines d'indisponibilité, avant même les résultats des examens attendus pour jeudi. "A priori un claquage", résume le médecin de la délégation, Romaric Toe.

Huitième minute du match. "Je voulais faire une longue passe, j'ai plié la jambe et j'ai senti une décharge dans la cuisse", raconte le N.10. Consternation dans l'équipe qui perd là l'auteur du but décisif in extremis en barrage retour pour la CAN-2013 contre la Centrafrique, du but de l'égalisation contre le Nigeria en phase finale (1-1) dans les dernières secondes, puis d'un doublé tonitruant contre l'Ethiopie (4-0).

Le capitaine Charles Kaboré saisit immédiatement le coup du sort et vient prendre ses consignes auprès du sélectionneur Paul Put, tandis que son coéquipier est évacué sur civière, les larmes pudiquement cachées sous la main. Le technicien belge reconnaît que la sortie de son dynamiteur l'a amené à "changer (ses) plans".

"Ce n'est pas Traoré qui a mal, c'est tout le peuple burkinabè qui a mal, ceux qui l'ont vu à la télé ont pleuré avec lui", relève le ministre des Sports et des Loisirs de ce pays d'Afrique de l'ouest, Yacouba Ouédraogo, venu féliciter la sélection.

"Ils ont modéré leur joie"
"Ca faisait tellement longtemps qu'on attendait cette qualification, malheureusement cette blessure a un peu gâché la fête, avance Traoré. A la mi-temps, mes coéquipiers sont venus me voir, ils m'ont dit que je ne devais pas me faire de souci, que c'était grâce à moi qu'ils en étaient arrivés là. Ils ont été solidaires et ils ont modéré leur joie. Ils étaient touchés".

Avec ou sans Traoré, sa vista et sa grosse frappe, le Burkina n'est pas le même. "Il va nous manquer, il était important pour nous, il pouvait marquer des buts extraordinaires, regrette l'attaquant Jonathan Pitroipa. Mais dans le premier match, il n'était pas rétabli et on a fait un bon match aussi".

Traoré, dont le club de Lorient réclame désormais son retour en France pour le soigner, joue de malchance après avoir fait une course contre la montre et des adducteurs douloureux depuis la mi-décembre pour être apte au tournoi continental, débuté comme remplaçant.

"Je me disais que ça allait être difficile d'enchaîner trois matches, a-t-il expliqué. C'était mon deuxième match comme titulaire depuis le 19 décembre. Le coach avait prévu de ne pas me faire jouer tout le match. Hélas, ça n'a pas tenu".

"J'ai bien réfléchi pendant la nuit, j'ai eu une nuit assez agitée. Personnellement, j'avais fait un bon début, je me sentais bien, j'étais bien en jambes. Je suis déçu, mais c'est la vie d'un footballeur", a-t-il conclu.

Et la vie des Etalons, même diminués, continue sans lui.

Fifa.com (30/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 21:13

Eperviers rassurés, Fennecs frustrés



Le Togo s'est qualifié pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale d'une CAN aux dépens de la Tunisie (1-1) et accompagnera la Côte d'Ivoire, déjà assurée de la 1re place du groupe D de la CAN-2013, malgré son nul contre l'Algérie (2-2), mercredi.

Trois ans après la fusillade de Cabinda qui avait causé la mort de deux membres de leur délégation et un blessé grave, les Eperviers ont pris une magnifique revanche pour leur retour en CAN en récoltant le point qui leur manquait, s'emparant ainsi de la 2e position du groupe D.

Ils affronteront le Burkina Faso, dimanche, dans une rencontre qui s'annonce particulièrement ouverte alors que les Ivoiriens seront opposés au Nigeria. Les Togolais peuvent une nouvelle fois remercier leur star Adebayor, à l'origine de l'ouverture du score de Gakpé (13). La Tunisie a tenté de réagir et a égalisé sur un penalty de Mouelhi (31) mais a ensuite buté sur une défense héroïque.

Buteur contre l'Algérie (2-0), Adebayor a encore démontré sa totale implication alors que sa participation à la compétition a longtemps été indécise. Il s'agit également d'une belle réussite pour l'ancien international français Didier Six, novice à la tête d'une sélection. Son homologue et compatriote Sabri Lamouchi, sélectionneur de la Côte d'Ivoire, a dans le même temps fait tourner son effectif face à l'Algérie pour donner du temps de jeu aux remplaçants parmi lesquels un certain Didier Drogba.

L'ancien buteur de Chelsea, transparent contre le Togo (2-1) et sur le banc au coup d'envoi face à la Tunisie (3-0), a prouvé qu'il était toujours un sacré compétiteur en réduisant la marque d'une belle tête (77), même si sa prestation d'ensemble n'a pas été totalement convaincante. Bony a ensuite égalisé sur un tir dévié (80).

L'Algérie de Vahid Halilhodzic, qui a mené 2-0 sur des buts de Feghouli (64 sur penalty) et Soudani (70) avant le réveil de Drogba et de sa bande, quitte en revanche l'épreuve sur un nouveau résultat frustrant.

Fifa.com (30/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 21:14

Jour historique pour le Togo, à oublier en Tunisie



Le Togo a obtenu mercredi la première qualification de son histoire pour un quart de finale de Coupe d'Afrique en tenant en échec la Tunisie (1-1), éliminée dès le premier tour de la CAN-2013, comme les autres pays du Maghreb, l'Algérie et le Maroc.

La Tunisie a pourtant eu la qualification en vue avec un second penalty dans le dernier quart d'heure, mais Mouelhi, qui avait réussi le premier (31), l'expédiait sur le poteau (78)! On était à quelques centimètres du coup de théâtre, après l'ouverture du score togolaise signée Gakpé (13).

Comme le Burkina Faso la veille sur la même pelouse sablonneuse de Nelspruit, le Togo n'avait besoin que d'un point. Les Eperviers ont davantage joué le jeu que les Etalons, dans un match plus ouvert, à espaces et suspense. Et ont été récompensés d'un premier quart de finale pour leur septième participation au tournoi continental, qui se disputera dimanche face au... Burkina Faso.

La Tunisie, comme la Zambie la veille, devait l'emporter pour rester en vie dans ce tournoi. Mais ni vie ni envie dans son jeu: elle s'enferrait dans un rythme empesé et manquait singulièrement de tranchant dans ses offensives.

Même Msakni, l'étincelle à potentiel de star qui avait délivré les siens contre l'Algérie (1-0), était plus éteint que céleste. Son passage en revue de la défense togolaise débouchait sur une passe au gardien (17). Son coup franc arrivait tout droit dans les gants du même Agassa (57), tout comme cette frappe un peu plus volontaire (67).

Adebayor-Gakpé, ça roule
Les autres attaquants, Khlifa et Khazri, pour la première apparition du Bastiais en CAN, n'ont guère pesé davantage, étouffés par la ligne jaune dirigée par les colosses Nibombé et Bossou, quoiqu'au jeu physique parfois limite, comme en témoignent les deux penalties sifflés contre eux.

Les Togolais retrouvaient, eux, le jeu déployé contre la Côte d'Ivoire (revers sur le fil 2-1): sans complexe. Didier Six avait prévu de renforcer le bloc défensif en disposant Akakpo devant l'arrière-garde, en un prudent 4-1-4-1.

La relation Adebayor-Gakpé, surtout, s'enhardissait pour produire des mouvements de classe, avec l'ouverture du score à la clef lorsque le capitaine servait le Nantais qui lâchait Abdennour et croisait sa frappe (1-0, 13). Presque rebelote, lorsqu'Adebayor lançait Gakpé sur l'aile droite et dont le centre était repris de volée par son capitaine, à côté (21).

La star Adebayor a fait son show sur la fin. Il trouvait l'équerre d'une tête en extension (70), et dans la foulée réclamait un penalty (71), non obtenu. Enervé par le second penalty sifflé contre le Togo, il en faisait tomber le carton jaune de la main de l'arbitre, qui le lui adressait illico (76)! Sans conséquence.

Jaune, c'était la couleur de la qualification, et celle du sourire des Tunisiens.

Fifa.com (30/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 21:16

L'Algérie joue avec son bonheur



La Côte d'Ivoire, déjà qualifiée pour les quarts de finale de la CAN-2013 et composée essentiellement de remplaçants, a arraché le match nul contre des Algériens éliminés (2-2), une rencontre marquée par la renaissance de Didier Drogba, auteur de son premier but dans l'épreuve.

Le sélectionneur Sabri Lamouchi, assuré du billet pour le prochain tour et de la première place de la poule, avait logiquement décidé de faire tourner son effectif et de donner une chance aux "coiffeurs", histoire de reposer ses titulaires et d'impliquer l'ensemble de son groupe. Il voulait surtout tester l'état de forme de sa star Drogba, méconnaissable depuis le début du tournoi.

L'ancien international français, qui avait eu le courage de reléguer la vedette des Eléphants sur le banc de touche au coup d'envoi face à la Tunisie (3-0), va désormais être confronté à un sacré dilemme avant de défier le Nigeria, dimanche.

Lent, manquant singulièrement d'impact en première période, Drogba s'est en effet soudainement réveillé après la pause en plaçant une tête imparable (77), qui a relancé les Ivoiriens, malmenés après deux buts inscrits par Feghouli, sur penalty (64), et Soudani (70). Bony a ensuite permis aux Ivoiriens de rester invaincus au 1er tour sur un tir lointain, dévié dans les buts algériens (80).

Déception
L'ex-vedette de Chelsea, qui semblait accuser le poids des ans (il fêtera son 35e anniversaire le 11 mars) après six mois passés en Chine, a donc encore de beaux restes. Même s'il n'a jamais été réellement placé pas dans de bonnes conditions par ses coéquipiers, Drogba n'aura finalement pas eu besoin de beaucoup d'occasions pour briller.

Le dénouement est au contraire très cruel pour l'Algérie, qui a manqué un penalty en première période sur une tentative du malheureux Boudebouz, enfin remis de sa blessure à une cuisse (7). Pour son premier match dans cette Coupe d'Afrique, le milieu sochalien a été l'Algérien le plus tranchant mais il a dû laisser le beau rôle à Feghouli et Soudani, qui ont ouvert le compteur de leur équipe nationale, muette devant le but jusque-là.

Les Fennecs de Vahid Halilhodzic quittent l'épreuve sur une nouvelle note frustrante après deux échecs cruels contre la Tunisie (1-0) et le Togo (2-0). Sabri Lamouchi aura en revanche apprécié les ressorts mentaux de son groupe et surtout la capacité de rebond de l'icône Drogba.

Fifa.com (30/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Mer 30 Jan - 21:46

Togo, Adebayor : "Une place nous attendait dans l'histoire"



Emmanuel Adebayor, capitaine de l'équipe du Togo qualifiée pour la première fois pour un quart de finale de Coupe d'Afrique des nations après son nul face à la Tunisie (1-1), mercredi à Nelspruit, estime qu'"une place" attendait ses Eperviers "dans l'histoire".

Quelle est votre première réaction ?
C'est historique! Une place nous attendait dans l'histoire. Il y avait des grands joueurs qui nous mettaient derniers du groupe, et aujourd'hui on a démontré le contraire. Même si on a une équipe très défensive, qui joue bien en défense, on défend et on attaque ensemble, je ne peux être que satisfait ce soir. Il y a la première qualification pour un deuxième tour de la CAN. Je suis très content pour les joueurs et mon pays, je n'imagine même pas ce qui s'y passe à l'heure actuelle, ça doit être très fort, d'autant plus qu'il y a toujours du monde devant chez moi.

Pensez-vous encore aux morts de la fusillade de Cabinda en 2010 ?
On a perdu beaucoup de monde dans notre domaine footballistique, avec ce qui s'est passé notamment dans la CAN-2010 en Angola. J'ai une pensée pour eux. On avait le même état d'esprit d'aller au deuxième tour, ça n'avait pas été le cas. On va prier cinq minutes pour eux à l'hôtel. Eux aussi nous ont aidé, dans leur âme.

Jusqu'où peut aller le Togo, maintenant qu'il est en quart de finale contre le Burkina Faso, où manquera votre ami Alain Traoré ?
On est en quart, et à partir du quart, on peut espérer. J'ai toujours dit qu'on allait à la CAN pour la gagner. Maintenant on a une chance de la gagner. Contre le Burkina ce sera très difficile, mais on a une équipe pour leur poser des problèmes. Je parle beaucoup avec Alain Traoré, c'est un joueur que j'apprécie beaucoup et qui m'a toujours apprécié aussi, et envoyé des messages pour me demander des conseils. J'ai appris qu'il était blessé. Je lui ai dit de ne rien lâcher, il est encore jeune, il a encore le temps de prouver à tout le continent que c'est un bon joueur. J'aime bien les joueurs qui sont respectueux, qui sont bons, et lui en fait partie. Pour l'Afrique, c'est un talent énorme. C'est un coup dur pour lui et son pays, mais c'est bon pour nous, d'autant qu'il est l'homme clef du Burkina. Je suis dégoûté qu'il soit blessé mais je l'encourage pour qu'il se rétablisse le plus vite possible.

Fifa.com (30/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Ven 1 Fév - 15:17

La presse sévère avec les Aigles de Carthage





L'élimination des Aigles de Carthage dès le premier tour de la CAN-2013 est "bien méritée", a estimé jeudi la presse tunisienne, déçue de la performance de la Tunisie face au Togo.

"Tenue en échec par le Togo (1-1), la Tunisie éliminée: Et nous l'aurons voulu", a titré Le Temps soulignant que "sur l'ensemble du match et surtout sur l'ensemble de sa participation, l'équipe de la Tunisie ne méritait pas la qualification.

"Fiasco sur tous les plans", écrivait aussi ce journal francophone ajoutant que "La Tunisie a moins souffert au cours de cette rencontre. Elle n'a pas pour autant dominé, elle a eu l'opportunité de se qualifier pour les quarts de finale de cette CAN mais Khaled Mouelhi en a voulu autrement".

"Pour ce qui est de la prestation des nôtres aucun joueur n'a brillé. Un match moyen dans l'ensemble et une élimination méritée au vu des trois matches", selon le Temps.

"Le grand gâchis" et "La fin de l'aventure" a titré Le Quotidien.

"Terminus: tout le monde descend!" et "Elimination honteuse", titrait de son côté La Presse".

"L'aventure s'est achevée sur une fausse note évidemment. On attendait beaucoup mieux de l'équipe de Tunisie lors de ce dernier match de poule. Nous avons rêvé, toute la Tunisie a rêvé en repensant au scénario 1996. La déception fut au bout de chemin", a ajouté ce quotidien francophone.

Selon le même journal "cette CAN a été un véritable calvaire pour les Tunisiennes et les Tunisiens. On avait souhaité dire et écrire qu'ils ont tant donné, qu'ils n'ont pas eu de chance, qu'ils ont été lésés par les arbitres ou que les adversaires étaient beaucoup plus forts. Non rien de tout cela, rien qui puisse nous consoler, rien à se mettre sous la dent".

"Ils nous ont déçus", titrait le quotidien Achourouq. "On ne peut pas espérer mieux de notre équipe puisqu'elle est la plus faible dans cette CAN", juge ce quotidien arabophone.

Fifa.com (31/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Ven 1 Fév - 15:28

Côte d'Ivoire : Le cas Drogba



Hors du coup lors des deux premiers matches de la Côte d'Ivoire, Didier Drogba est sorti de sa torpeur mercredi en inscrivant son premier but à la CAN-2013, posant un cas de conscience à Sabri Lamouchi avant le quart contre le Nigeria, dimanche.

Que faire de la star des Eléphants ? La question doit hanter les nuits au sélectionneur ivoirien, confronté soudainement à un sacré dilemme. En reléguant son attaquant vedette sur le banc contre la Tunisie (3-0) puis en l'alignant avec les réservistes pour une rencontre sans enjeu face à l'Algérie (2-2), l'ancien international français avait envoyé un signal assez clair.

La performance de Drogba a toutefois changé la donne et pourrait rebattre les cartes dans l'optique du choc contre les Super Eagles. L'ex-buteur de Chelsea a certes été assez discret dans le jeu au sein d'une formation composée de doublures et donc manquant logiquement d'automatismes, voire d'un soupçon de talent.

Mais il a su exploiter à merveille l'une de ses rares opportunités, réduisant le score sur une magnifique tête. Comment dès lors remettre sur la touche un joueur qui vient de porter son total de buts à la CAN à 11 et qui a tenu à bout de bras la sélection depuis ses débuts avec les Eléphants en 2002?

A bientôt 35 ans (le 11 mars), Drogba est au crépuscule de sa carrière et ses six mois passés au Shanghaï Shenhua lui ont singulièrement fait perdre le rythme du haut niveau. Reste que se passer de son expérience pourrait constituer une arme à double tranchant. Le malheureux Andre Villas-Boas avait cru pouvoir s'en débarrasser au début de son court mandat à la tête des Blues mais il n'aura même pas réussi à terminer la saison 2011-12.

Lamouchi droit dans ses bottes
Drogba lui avait même administré une belle leçon et avait pris une revanche éclatante avec deux buts décisifs en demi-finale aller et surtout en finale de la Ligue des champions, finissant enfin par soulever cette Coupe aux grandes oreilles qui faisait tant fantasmer le propriétaire des Blues Roman Abramovitch.

Droit dans ses bottes, Sabri Lamouchi "assume" sa décision qu'il qualifie de "tactique" mais n'est pas dupe. "Qu'est-ce que je n'aurai pas entendu si on avait perdu contre la Tunisie?", a-t-il déclaré.

Drogba, fidèle à son habitude, a de son côté réduit au minimum durant cette CAN ses interventions médiatiques et refuse de s'épancher sur son cas personnel. "Ce n'est pas un but qui nous donne la victoire, a-t-il expliqué mercredi. Il nous permet juste de nous relancer. Je ne m'attarde pas trop sur ma performance mais plutôt sur la prestation collective."

Après avoir tant échoué aux portes de la gloire continentale (finales en 2006 et 2012, demi-finale en 2008, quart de finale en 2010), Drogba ne risque pas de jouer les capricieux, lui qui rêve tant d'ajouter la seule ligne manquant encore à son prestigieux palmarès.

Fifa.com (31/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Ven 1 Fév - 15:31

Des surprises à rendre baba



De l'apparition du tout petit Cap-Vert en quarts à l'absence du champion en titre, la Zambie, pour la première fois depuis 21 ans, le premier tour de la CAN-2013 en Afrique du Sud a été prodigue en sensations parmi les participants, les favoris et les joueurs attendus.

Surprises à gogo
Fou-fou : Le Cap-Vert, plus petite nation ayant participé à une CAN (513.000 habitants), a créé la plus grosse sensation du tournoi en allant en quarts pour sa première participation à une CAN, grâce à sa solidarité défensive, quelques individualités (Mendes, Platini, Heldon) et une qualification à l'arraché.

Kif-kif : C'est la débâcle pour les trois pays du Maghreb, éliminés dès le premier tour: le Maroc n'a obtenu que des nuls, la Tunisie n'a pas produit de jeu et l'Algérie de Vahid Halilhodzic, pourtant séduisante, s'est montrée naïve. L'ouest du continent en revanche fait fort en quarts: seule l'Afrique du Sud, pays organisateur, n'y est pas.

Toc-toc : Le Togo et le Burkina Faso frappent désormais à la porte des grands. Les "Eperviers" de Didier Six, trois ans après la fusillade de Cabinda, ont surmonté leurs traditionnels soubresauts pour fêter la première qualification de leur histoire. Les "Etalons" de Paul Put ont brisé leur série noire de 18 matches sans victoire en CAN en signant le carton du premier tour (4-0 contre l'Ethiopie), avant de finir devant le Nigeria et la Zambie.

Bye-bye : La défense de son titre s'est arrêtée prématurément pour la Zambie d'Hervé Renard, neutralisée (trois nuls). "C'est mieux de gagner une fois dans la vie que d'aller en quart à chaque fois et ne jamais rien gagner", a relativisé l'entraîneur français, éliminé dès le premier tour comme son mentor Claude Le Roy, à la tête de la RD Congo, qui officiait pour sa 7e CAN (record).

Favoris couci-couça
Chouchou : Grand favori et finaliste de la dernière édition, la Côte d'Ivoire a d'abord livré une prestation médiocre contre le Togo malgré le succès (2-1), "la pire" sous sa direction, selon le sélectionneur Sabri Lamouchi. Les Eléphants se sont ensuite réveillés, avec la manière (3-0 contre la Tunisie). Dans le match des "coiffeurs", sans enjeu, ils sont restés invaincus en remontant deux buts (2-2 contre l'Algérie).

Ni ni : Ni bon ni mauvais, le Ghana sans les frères Ayew a lui aussi mal débuté, même sur le plan comptable, rejoint par la RD Congo (2-2). Il a ensuite vaincu sans génie le Mali (1-0) avant de corriger le faible Niger (3-0). Montée en puissance?

Stars en yoyo
Dare-dare : Yaya Touré et Gervinho, les deux sauveurs de la Côte d'Ivoire, décisifs et influents, prétendent déjà au titre de meilleur joueur. Auteur du but de l'unique victoire malienne, Seydou Keita, 33 ans, était omniprésent sur le terrain et à côté, digne ambassadeur de la paix dans son pays. Le Burkinabè Alain Traoré, meilleur buteur du premier tour (3 buts), en fut l'un des hommes forts, mais sa CAN est terminée (blessure).

Cache-cache : Adebayor a commencé doucement, puis a marqué un but et donné une passe décisive. Le capitaine du Togo a rempli son contrat sans donner sa pleine mesure. Son homologue ghanéen Gyan a lui aussi tardé à entrer dans le vif du sujet, allant crescendo jusqu'à un troisième match de classe (un but et artisan de deux autres).

Planplan : Est-ce le poids des ans (bientôt 35), le manque de compétition ou l'imbroglio entre les clubs de Shanghai et Galatasaray? Drogba avait manifestement l'esprit ailleurs, et a été fantomatique au point d'être relégué sur le banc. Sursaut d'orgueil, le capitaine ivoirien a marqué dans le "match des remplaçants". Elu meilleur joueur du tournoi 2012 dont il a soulevé le trophée, le capitaine zambien Katongo a raté son tournoi.

Fifa.com (31/01/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Ven 1 Fév - 15:35

Côte d’Ivoire : Drogba prêt pour finir en beauté



Comme nombre de ses coéquipiers en sélection, Didier Drogba a remporté beaucoup de trophées en club, mais n'a toujours pas gagné de compétition en sélection de Côte d'Ivoire. À 34 ans, l'imposant attaquant est donc lancé dans une course contre la montre. Une victoire des Éléphants dans la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013 serait donc une événement grandiose pour une génértion dorée.

En 2012 au Gabon, la Côte d'Ivoire avait atteint la finale contre la Zambie. À la 70ème minute, et alors que le score était toujours vierge, Drogba a manqué un penalty. Dans la série des tirs au but qui a suivi, les Chipolopolo se sont imposés 8:7. Un air de déjà-vu puisque Drogba avait manqué sa tentative dans la série des tirs au but contre l'Égypte, en finale de la CAN 2006...

Auteut du penalty victorieux pour Chelsea dans la finale de la Ligue des champions de l'UEFA 2012, Drogba tient à positiver à l'approche du quart de finale le 3 février contre le Nigeria, double vainqueur de l'épreuve. "J'espère vraiment que nous pourrons gagner ce tournoi cette fois-ci", confie Drogba au micro de FIFA.com après le dernier match de groupe face à l'Algérie (2:2). "Ça fait longtemps que nous attendons. Ce serait énorme si nous pouvions gagner cette année."

Au début du match précédent remporté 3:0 par la Côte d'Ivoire contre la Tunisie, Drogba était - une fois n'est pas coutume - sur le banc des remplaçants, le sélectionneur Sabri Lamouchi jugeant cependant que son niveau de forme physique n'était pas source de préoccupation. "Nous le voyons travailler tous les jours et il est en train de monter en puissance", commente le technicien français. "J'espère qu'il jouera un rôle clé dans notre réussite future. Nous ne sommes pas inquiets à son sujet et lui non plus."

Obstacle de taille et retrouvailles
Contre l'Algérie, Drogba a retrouvé son statut de titulaire et son but de la 77ème minute a permis aux Ivoiriens d'amorcer leur remontée après avoir été menés de deux buts. "Mon but n'a rien de spécial car il ne nous offre pas la victoire. Il nous a seulement aidés à recoller au score", tempère Drogba avec sa modestie habituelle.
"Si nous relâchons nos efforts, nous allons le payer. Quand nous décidons de pousser, avec notre détermination et notre habileté, on voit bien qu'il y a de la qualité dans cette équipe. C'est bien d'être revenus après avoir été menés de deux buts. Nous avons fait preuve de beaucoup de caractère et de force."

Désormais, c'est confrontation relevée face au Nigeria qui attend les Eléphants à Rustenburg. "Ça va être dur", prévient l'ancien Marseillais. "C'est une sélection qui veut elle aussi aller loin dans ce tournoi, une équipe très forte et très solide physiquement. Stephen Keshi fait du bon travail depuis qu'il a pris son poste, mais j'espère que la Côte d'Ivoire se qualifiera."

Dans ce quart de finale, Drogba sera opposé à son ancien coéquipier John Obi Mikel, et savoure à l'avance ces retrouvailles. "Tout le monde connaît ses qualités", estime l'Ivoirien. "On a pu le voir en finale de la Ligue des champions avec Chelsea. Il a été l'un des meilleurs joueurs du match. Maintenant, je vais jouer contre lui. Nous allons rigoler avant le match, ensuite ça va être dur pendant la rencontre et nous rigolerons encore après le match, car nous sommes de bons amis."

Durant les cinq dernières éditions de la CAN, la Côte d'Ivoire a débuté la compétition avec l'étiquette de favorite, sans jamais toutefois soulever le trophée. De nombreux fans ivoiriens ont le sentiment que cette année sera la bonne. Drogba, qui a djà donné tant de joie au peuple ivoirien, espère avoir encore une occasion de justifier son statu d'idole en soulvant le trophée le 10 février prochain.

Fifa.com (01/02/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Ven 1 Fév - 16:04

Côte d'Ivoire, Lamouchi : "Drogba est comme les autres joueurs"





Le capitaine vedette de la Côte d'Ivoire Didier Drogba, remplaçant lors du deuxième match de poules dans la CAN-2013, est "en net progrès, il travaille énormément, mais comme le reste du groupe", a déclaré vendredi son sélectionneur Sabri Lamouchi.

Interrogé sur la possibilité de voir l'attaquant titularisé en quart de finale dimanche contre le Nigeria, le technicien français a répondu: "Didier est en net progrès, il travaille énormément, mais comme le reste du groupe. On essaiera d'aligner la meilleure équipe possible contre le Nigeria, on ne changera rien dans la manière d'aborder le match. Ce que fait Didier, ce que fait chaque joueur, est essentiel pour la suite de l'aventure".

Drogba, qui aura 35 ans le 11 mars, a été remplacé au bout de 74 minutes d'une prestation transparente lors du premier match (2-1 contre le Togo). Il était sur le banc ensuite face à la Tunisie (3-0) et est entré en jeu à la 68e minute. Il était enfin titulaire contre l'Algérie (2-2) dans une rencontre sans enjeu disputée en majorité par les remplaçants des deux premiers matches, et a marqué un but.

Le sélectionneur n'a pas souhaité lever le voile sur son onze de départ. "Au premier match, on a eu énormément de chance de prendre le maximum de points, on a eu beaucoup plus de maîtrise lors du deuxième, et lors du troisième, on a eu une réaction d'orgueil, ce qui veut dire que l'équipe n'accepte pas la défaite, a-t-il dit. Ce qui me plaît surtout, c'est cet état d'esprit, qui met en avant le collectif, et ça, c'est important pour la suite".

"On rentre quasiment dans le 'money-time', on n'a pas le droit à l'erreur, d'autant qu'en face il y a une belle équipe et la moindre erreur peut se payer cash, a estimé Lamouchi. C'est une nouvelle compétition, ce match est capital si on veut continuer l'aventure".

"Lors du dernier match, on a eu l'occasion, grâce à notre classement, de faire tourner, et on bénéficie de tout l'effectif, il n'y a aucun bobo, selon le sélectionneur, qui a aussi précisé que les Eléphants avaient "déjà commencé à travailler" les tirs au but, au cas où ils devaient aller jusque-là dimanche.

Fifa.com (01/02/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Ven 1 Fév - 16:10

Côte d'Ivoire, Gradel : "Le coach a instauré le respect"



Le sélectionneur de la Côte d'Ivoire Sabri Lamouchi "a instauré le respect" au sein de l'équipe dans la CAN-2013, ce qui a "amené une très grande différence par rapport à l'année dernière", a estimé l'ailier Max-Alain Gradel vendredi en conférence de presse.

"C'est une très bonne année pour nous, le coach a instauré le respect dans le groupe, ça a amené une très grande différence par rapport à l'année dernière, et ça se ressent dans le comportement sur le terrain: cette année tout le monde est prêt à donner tout ce qu'il a pour les partenaires sur le terrain", a dit le joueur, à deux jours du quart de finale contre le Nigeria.

La Côte d'Ivoire avait échoué aux tirs au but en finale de la CAN-2012, sous la direction de François Zahoui.

"La finale perdue nous est restée en travers de la gorge, a ajouté Gradel. Heureusement pour nous, cette deuxième CAN arrive très rapidement, ça nous soulage et permet d'oublier la CAN précédente. Ca nous a permis de nous reconcentrer et de donner ce qu'on a pour ne pas vivre l'échec de l'année dernière. Cette année, on est encore plus fort. Plus on avancera dans la compétition, plus on montera en puissance".

Fifa.com (01/02/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Ven 1 Fév - 16:21

Ghana-Cap-Vert et Afrique du Sud-Mali pour le début des quarts



Les quarts de finale de la CAN-2013 débutent samedi avec un grand écart, entre le Ghana et le Cap-Vert, opposition entre un des favoris et le Petit Poucet du tournoi suivie d'un duel a priori plus serré entre l'Afrique du Sud hôte et le Mali, 3e de la dernière édition.

Ghana et Mali ont l'occasion d'atteindre le dernier carré de la compétition continentale, comme en 2012, tandis que l'Afrique du Sud ne l'a plus fréquenté depuis 2000. Le Cap-Vert, de son côté, dispute actuellement sa première CAN.

Le Ghana monte-t-il en puissance ? Rejoint par la RD Congo (2-2), il a ensuite vaincu le Mali (1-0) et le Niger (3-0). Son capitaine vedette Gyan a débloqué son compteur buts, et Badu et Asamoah règnent dans l'entrejeu.

"J'aurais préféré rencontrer la Côte d'Ivoire plutôt que le Cap-Vert parce que le Cap-Vert n'aura rien à perdre", a lâché le sélectionneur ghanéen James Kwesi Appiah. De fait: le parcours des Requins bleus relève d'ores et déjà de l'exploit, pour le plus petit pays (500.000 habitants) à avoir disputé une CAN.

Après avoir croqué le Cameroun d'Eto'o en barrages, les Mendes, Heldon et autres Platini ont changé de dimension en demeurant invaincus en poule, le scalp de l'Angola en prime (2-1). Clap de fin du rêve éveillé, ou prolongation ?

L'Afrique du Sud se doit de lutter au moins pour une médaille dans le tournoi qu'elle organise. Après des débuts poussifs, elle a élevé son niveau et commencé à susciter de l'enthousiasme.

Elle devra défaire un Mali au rude bloc défensif, et dirigé par un Seydou Keita omniprésent malgré ses 33 ans. Et comme l'a dit leur capitaine, les Aigles voudront continuer à donner de la "joie" à leur pays déchiré par un conflit contre des groupes islamistes.

Les deux derniers quarts de finale Burkina Faso - Togo et Côte d'Ivoire - Nigeria auront lieu dimanche.

Samedi :
Port-Elizabeth (17h00 locales, 16h00 françaises) : Ghana - Cap-Vert
A Durban (20h30 locales, 19h30 françaises) : Afrique du Sud - Mali

Dimanche :
A Rustenburg (17h00 locales, 16h00 françaises) : Côte d'Ivoire - Nigeria
A Nelspruit (20h30 locales, 19h30 françaises) : Burkina Faso - Togo

Fifa.com (01/02/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par rachid_as le Ven 1 Fév - 16:35

Le Ghana favori mais gare au Cap-Vert



Le Ghana se présente en quart de finale de la CAN-2013 dans la peau du favori face à l'étonnant Cap-Vert, samedi à Port Elizabeth, mais devra tout de même se méfier des insulaires, sensations du 1er tour.

Avec 2 victoires et 1 nul, les Black Stars affichent, avec la Côte d'Ivoire, le meilleur bilan de la compétition et peuvent nourrir de sérieux espoirs après avoir été souvent placés mais jamais gagnants ces dernières années (finale en 2010, demi-finales en 2008 et 2012).

Même en l'absence de ses stars européennes (Essien, Kevin-Prince Boateng, Muntari, les frères Ayew), le Ghana est un cran au-dessus du Cap-Vert mais le sélectionneur James Appiah a justement rappelé que 11 de ses joueurs étaient des "débutants" en Coupe d'Afrique. "Il y a quelques détails qui ne m'ont pas plu lors du dernier match (contre le Niger, ndlr), a-t-il détaillé. J'ai noté des cas d'indiscipline tactique et nous ne sommes encore qu'à 70% de nos possibilités."

Surgie de nulle part
Appiah a bien raison de sortir le parapluie car le Cap-Vert se verrait bien refaire le coup qu'avait réussi en 2012 la Zambie, vainqueur de la CAN à la surprise générale après avoir terrassé les 3 principaux prétendants au titre (Sénégal, Ghana, Côte d'Ivoire). "Nous allons atteindre la finale et nous allons remporter ce tournoi. On est plus confiants que jamais", s'est ainsi permis d'affirmer le sélectionneur Lucio Antunes.

La qualification historique pour les quarts de finale de cet archipel de 513.000 habitants pour sa toute première participation à une Coupe d'Afrique a donné des ailes à un groupe qui n'a plus peur d'afficher ses ambitions, même déraisonnables.

L'Afrique a appris à compter avec le Lillois Mendes, l'attaquant Luis Soares dit "Platini", premier buteur cap-verdien dans une CAN, et le héros contre l'Angola (2-1), Heldon. Et le Cameroun, éliminé par le Cap-Vert en phase qualificative, peut se dire qu'il n'est pas le seul à s'être fait surprendre par cette équipe, surgie de nulle part.

Appiah a ainsi prévenu: "Ce ne sera pas simple contre une équipe physique et tactiquement très bien organisée". Mais une défaite du Ghana constituerait tout de même un nouveau coup de tonnerre dans le ciel de cette CAN qui se plaît à dévorer ses cadors (Zambie, Algérie, Maroc, Tunisie).

Fifa.com (01/02/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CAN 2013 : AFRIQUE DU SUD (19/01/2013 ==> 10/02/2013)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum