Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Mer 7 Nov - 17:16

Confirmation des villes hôtes et annonce concernant la billetterie



Le jeudi 8 novembre marquera une nouvelle étape importante dans la Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013. Ce jour-là, à partir de 10h00 (heure de Brasília), la FIFA et le Comité Organisateur Local (COL) recevront des représentants des médias dans l'auditoire du Musée du Football, à São Paulo, pour confirmer les villes hôtes de la compétition et divulguer des informations actualisées concernant la vente de billets pour le tournoi.

La conférence de presse sera retransmise en streaming sur FIFA.com et se fera en présence de : José Maria Marín, Président du Comité Organisateur Local (COL) ; Ronaldo Nazário de Lima, légende du football mondial et membre du Conseil d'Administration du COL ; Thierry Weil, Directeur Marketing de la FIFA et responsable des questions relatives à la billetterie ; Walter De Gregorio, Directeur de la division Communication et Affaires publiques de la FIFA ; Aldo Rebelo, Ministre brésilien du Sport ; et Luis Fernandes, Secrétaire exécutif du Ministère brésilien du Sport.

L'édition 2013 de la Coupe des Confédérations de la FIFA aura lieu du 15 au 30 juin. Tous les éléments sont réunis pour faire de cette édition l'une des plus belles de tous les temps : quatre vainqueurs de la Coupe du Monde de la FIFA™ y participeront, à savoir l'Espagne, championne du monde en titre, l'Italie, l'Uruguay et le Brésil, pays organisateur. En outre, la présence de trois champions continentaux est déjà confirmée : le Mexique, le Japon et Tahiti. Le représentant africain sera connu début 2013.

Fifa.com (07/11/2012)


Dernière édition par rachid_as le Ven 12 Juil - 23:25, édité 1 fois

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Jeu 8 Nov - 17:44

Début de la vente de billets pour Brésil 2013



La Coupe des Confédérations de la FIFA n'a jamais réuni autant d'équipes prestigieuses. L'édition 2013 promet d'être l'un des tournois les plus attrayants d'un point de vue sportif, avec la présence de quatre vainqueurs de la Coupe du Monde de la FIFA™ : l'Espagne, tenante du trophée, l'Italie, l'Uruguay et le Brésil, hôte de la compétition et qui participera au tournoi pour la septième fois consécutive, un record.

Quatre champions continentaux viendront compléter ce panel exclusif, à savoir le Mexique, le Japon, Tahiti, dont c'est la première participation, et le vainqueur de la prochaine Coupe d'Afrique des Nations de la CAF. La Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013 durera du 15 au 30 juin et constituera un tremplin parfait vers la Coupe du Monde de la FIFA™, qui aura lieu un an plus tard.

Environ 830 000 billets seront mis en vente. Les premiers billets pourront être achetés dès le 21 novembre 2012. Le Partenaire FIFA Visa se prend au jeu en donnant l'opportunité à tous les détenteurs d'une carte Visa d'acheter un nombre limité de billets lors d'une prévente de 10 jours (du 21 au 30 novembre) avant le Tirage au sort officiel de l'épreuve. Durant cette phase de prévente, les détenteurs d'une carte VISA pourront acheter des billets selon le principe du "premier arrivé, premier servi" pour les catégories 1-3.

À compter du 3 décembre 2012, toutes les catégories de billets, y compris la catégorie 4 qui est exclusivement réservée aux Brésiliens, seront mises en vente. Les fans de football pourront faire des demandes de billets jusqu'au 15 janvier 2013, la date et l'heure de la demande durant cette période de vente n'ayant aucune influence sur la réussite de la demande. Toutes les demandes seront réunies et, si nécessaire, un tirage au sort sera effectué à la fin de la phase de vente. Durant la Phase de vente de dernière minute, les billets seront mis en vente exclusivement selon le principe du "premier arrivé, premier servi", et ce jusqu'à la dernière journée de la compétition.

Le tournoi comporte 16 matches, soit un quart du nombre de matches de la Coupe du Monde de la FIFA™, mais la qualité des participants garantit un spectacle passionnant à tous égards. Les fans de football peuvent s'attendre à des rencontres fascinantes sur le terrain, dans les tribunes et dans les six villes hôtes.

Fifa.com (08/11/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Jeu 8 Nov - 17:49

830 000 billets disponibles pour le "Festival des Champions"



À exactement 219 jours du coup d’envoi du match d’ouverture de la Coupe des Confédérations de la FIFA, le 15 juin 2013 à Brasília, les amateurs de football peuvent d’ores et déjà se préparer au lancement de la première phase de la vente de billets. Les réservations pourront s’effectuer sur FIFA.com pour ce qui promet d’être un tournoi inoubliable, puisque pas moins de quatre nations championnes du monde (Brésil, Italie, Espagne, Uruguay) figurent parmi les forces en présence aux côtés des autres champions continentaux que sont le Mexique, le Japon, le néophyte Tahiti et le champion d’Afrique, qui sera connu début 2013.

Près de 830 000 billets seront disponibles pour les seize matches des six différents sites (Belo Horizonte, Brasília, Fortaleza, Recife, Rio de Janeiro et Salvador), qui ont été reconfirmés aujourd’hui, 8 novembre 2012, lors d’un point presse au Musée du Football de São Paulo. Veuillez consulter FIFA.com pour plus d’informations et obtenir des citations du point presse.

Dès le 3 décembre 2012 – soit deux jours après le tirage au sort de São Paulo, lors duquel les supporters sauront qui affrontera qui, et sur quel site – les billets de toutes les catégories, y compris ceux de la catégorie 4 exclusivement réservée aux résidents brésiliens, seront mis en vente. Durant cette première phase, au minimum 50 000 billets de catégorie 4 seront mis à la disposition des résidents brésiliens. Les étudiants, les personnes de plus de 60 ans et les participants au programme social Bolsa Familia bénéficieront d’une réduction de 50% sur la valeur nominale du billet. En outre, les personnes de plus de 60 ans, résidant au Brésil, bénéficieront d’une réduction de 50% sur les billets des catégories 1-3. En outre, un certain nombre de billets des catégories 1-3 seront exclusivement mis à la disposition de détenteurs de cartes VISA dans le monde entier à l’occasion d’une prévente qui aura lieu du 21 au 30 novembre 2012.

De manière générale, les supporters de football pourront acheter jusqu’à six billets individuels pour un maximum de dix matches ou acheter un maximum de six packs spécifiques comprenant plusieurs matches dans un même stade. Étant donné que Brasília n’accueillera que le match d’ouverture, aucun pack spécifique ne sera proposé pour ce site.

Pour ce qui est de la phase de groupes, les billets réservés aux supporters internationaux seront vendus à des tarifs s’étalant entre 60 et 140 dollars américains selon la catégorie, tandis que les prix des billets réservés aux Brésiliens seront compris entre 57 (catégorie 4) et 266 reais brésiliens (catégorie 1). Les résidents brésiliens bénéficiant d’une réduction pourront se procurer des billets de catégorie 4 pour les matches de groupes pour 28,5 reais.

En outre, et conformément à la législation brésilienne, au moins 1% de la quantité totale de billets mis en vente sera mise à la disposition des clients handicapés. Le tarif des billets pour spectateurs handicapés a été fixé à la valeur nominale des billets de catégorie 3. Les spectateurs handicapés ont également la possibilité de demander un billet gratuit pour la personne qui les accompagnera au match.

Durant la première phase de vente des billets – du 3 décembre au 15 janvier –, la date de soumission des demandes ne sera pas prise en compte. Si le nombre de demandes soumises par match ou par catégorie excède le nombre de billets disponibles, un tirage au sort aura lieu afin de déterminer quelles demandes seront retenues pour le match ou la catégorie en question. Il est important de noter que les 50 000 premiers billets de catégorie 4 faisant l’objet d’un tirage au sort seront en priorité mis à la disposition des personnes de plus de 60 ans, des étudiants et des participants du programme Bolsa Familia.

Le gouvernement brésilien invite les résidents qui n’ont pas d’accès à Internet à utiliser les infrastructures publiques (comme les écoles) pour soumettre leurs demandes de billets.

Fifa.com (08/11/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Jeu 22 Nov - 13:40

Cafu pour présenter le Ballon officiel



Le double champion du monde Cafu présentera le ballon officiel adidas de la Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013, le 1er decembre 2012. C'est lors du tirage au sort, retransmis à la télévision en direct de l'Anhembi de São Paulo, que le capitaine de l'équipe brésilienne vainqueur en 2002 dévoilera la sphère. Celle-ci sera donc utilisée lors du "Festival des champions" du 15 au 30 juin 2013.

Fifa.com (22/11/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Lun 26 Nov - 23:38

Valcke : "Une bonne occasion de tester les sites"



FIFA.com revient sur les principales déclarations du Secrétaire Général de la FIFA Jérôme Valcke sur la Coupe des Confédérations de la FIFA, la Coupe du Monde de la FIFA™ et le lien entre ces deux compétitions.

Jérôme Valcke, Secrétaire Général de la FIFA
À propos des préparations du Brésil pour la Coupe des Confédérations de la FIFA et la Coupe du Monde de la FIFA™
Les préparatifs avancent à un bon rythme. Nous avons mis en place une structure efficace : nous nous réunissons toutes les six semaines avec la direction du Comité Organisateur Local (COL). Certains stades ne seront prêts qu'à la mi-avril, ce qui constitue évidemment un défi. Toutefois, cette situation ne devrait pas poser de problèmes pendant la Coupe des Confédérations de la FIFA car cette compétition n'a pas la même ampleur que la Coupe du Monde de la FIFA™.

À propos du nombre de visiteurs attendus pendant la Coupe des Confédérations de la FIFA et la Coupe du Monde de la FIFA™
Il est difficile de proposer une estimation pour la Coupe des Confédérations de la FIFA. Traditionnellement, les supporters locaux sont plus nombreux mais les fans de l'Italie, du Mexique et de l'Espagne devraient faire le déplacement. Nous attendons environ 500 000 personnes pendant la Coupe du Monde de la FIFA™. Ces supporters suivront certainement leur équipe respective et nous devons donc leur proposer les meilleures conditions de transport pour se rendre d'une ville à l'autre. C'est la raison pour laquelle nous tenons à ce que l'organisation soit parfaite.

À propos de ses attentes pour la Coupe des Confédérations de la FIFA
Les gens pensent souvent qu'un match de Coupe du Monde ressemble à n'importe quelle affiche de championnat. En réalité, il faut surveiller un grand nombre de paramètres, en raison de l'attention que ces rencontres suscitent. La Coupe du Monde est un aimant qui attire les regards et les gens. Au lendemain de la finale de la Coupe des Confédérations, nous ferons le bilan de ce qui a bien fonctionné et de ce que nous devons encore améliorer. La Coupe des Confédérations va nous aider à résoudre une grande partie des difficultés que nous serons amenés à rencontrer pendant la Coupe du Monde.

À propos des six sites de la Coupe des Confédérations de la FIFA
Pour la première fois depuis 2002, nous aurons six sites différents. C'est une chance mais c'est aussi un défi. Cette édition sera donc plus exigeante en termes d'infrastructures et de ressources. En revanche, c'est une bonne occasion de tester six sites de la Coupe du Monde avec un an d'avance. Nous serons particulièrement attentifs au Maracana, qui accueillera les finales des deux tournois.

À propos des opportunités commerciales
La Coupe du Monde 2014 est vendue. Tout ce que vous pouvez encore acheter, ce sont les billets. Les accords de sponsoring sont pratiquement conclus et les six Partenaires de la FIFA pour 2014 sont déjà connus. Certains seront même avec nous jusqu'en 2022, voire en 2030 pour l'un d'entre eux. Nous sommes également tout près de conclure nos accords pour 2018 et 2022. Compte tenu de la situation économique actuelle, il est intéressant de noter que la compétition n'a subi aucune dévaluation. La seule difficulté que nous rencontrons concerne le marché audiovisuel en Europe et plus particulièrement en Espagne. Nous n'avons pas encore vendu les droits de la Coupe des Confédérations et de la Coupe du Monde dans ce pays. La FIFA est en bonne santé et réinvestit tous ses bénéfices dans le football.

À propos du développement durable
On ne peut pas organiser une Coupe du Monde sans penser à l'avenir. Le football représente une petite part des investissements. Le gros de l'argent va aux infrastructures comme les télécommunications, les aéroports et les routes. Mais nous souhaitons également réduire au maximum l'impact de la compétition sur l'environnement. Nous réalisons des investissements pour neutraliser notre empreinte carbone et sensibiliser les spectateurs à ces questions. La FIFA dépense 50 millions sur quatre ans pour le développement durable et la responsabilité sociale, en plus des 800 millions que nous consacrons au développement du football.

À propos du développement
Nous considérons comme notre devoir de reconstruire les infrastructures de football qui ont été détruites. Nous allons donc reconstruire le stade de Gaza, qui a été endommagé. Le football rassemble les individus et nous apporterons notre soutien à tous les efforts de reconstruction, partout où des équipements de football ont été détruits par des catastrophes.

À propos de la technologie
L'IFAB a autorisé l'utilisation de la technologie sur la ligne de but. Deux systèmes seront testés à Tokyo pendant la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2012. Nous installons actuellement les équipements nécessaires dans les stades concernés et, le 17 décembre, nous déciderons quel système sera utilisé pendant la Coupe du Monde. Si les systèmes fonctionnent, nous les utiliserons pendant la Coupe des Confédérations et la Coupe du Monde. Si les conditions sont remplies, nous laisserons les équipements dans les stades, dans le cadre de l'héritage de la Coupe du Monde.

Fifa.com (26/11/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 30 Nov - 18:38

Les "guerriers de fer" tahitiens invités surprise



Educateurs, ouvriers dans le bâtiment ou encore chômeurs: les "Toa Aito" ou "guerriers de fer" tahitiens ne sont que 139e au classement mondial de la Fifa, et pourtant ils seront bien au Brésil, en juin, pour la Coupe des Confédérations 2013.

Surprenants vainqueurs de la Coupe des Nations d'Océanie, en juin, en battant en finale les "Cagous" de Nouvelle-Calédonie (1-0), les Tahitiens sauront samedi, lors du tirage au sort de la compétition, à Sao Paulo, à quelle sauce ils seront croqués: par la "seleçao" brésilienne, la "roja" espagnole, championne du monde et d'Europe, ou encore l'Italie, finaliste du dernier Euro...

Le contraste sur le terrain risque d'être visible, entre les vedettes du football mondial et les amateurs polynésiens, issus d'un championnat du niveau d'une 5e ou 6e division nationale en Europe.

Pourtant, les joueurs de Tahiti ne semblaient pas trop fébriles, dans leur archipel, à 48 heures du tirage au sort.

"Ce serait beau de jouer dans un stade plein contre le Brésil, chez eux, ou contre les champions du monde espagnols", a ainsi déclaré à l'AFP l'avant-centre tahitien, Steevy Chong-Hue, le buteur de la finale de juin, tout en reconnaissant qu'ils seront "dans un autre monde": "Notre objectif, ce sera d'abord d'éviter une fessée, de ne pas voir le ballon".

Plus bravache, Michaël Roche, le gardien, ne veut "encaisser un but ni de Neymar (la nouvelle vedette de la sélection brésilienne, ndlr), ni de Tartempion", a-t-il souri: "Ce que je veux, c'est ne pas prendre de but".

Représenter l'Océanie et la France
"Avec du coeur, tout est possible dans le foot: il faut qu'on y aille avec la mentalité Coupe de France: le petit Poucet qui peut faire tomber un gros", a-t-il insisté: "On veut représenter le plus dignement possible la Polynésie, plus largement l'Océanie, et même la France, puisqu'on est les seuls représentants français".

Au Brésil, l'entraîneur adjoint des "guerriers de fer", Ludovic Graugnard, voudrait faire appel à la star tahitienne Marama Vahirua, un professionnel qui a connu l'élite en France à Nantes, Lorient et Monaco: "On aimerait le sélectionner, mais ça va être difficile pour le Panthrakikos, son club grec, de le libérer pour la préparation", a-t-il regretté.

2013 sera en fait une année chargée pour le football polynésien, puisque Tahiti accueillera aussi la Coupe du Monde de beach soccer en septembre. Le plus grand événement sportif jamais organisé là-bas.

Les Tahitiens sont d'ailleurs redoutés sur le sable: ils n'ont perdu que 4 à 2 contre les champions du monde russes au tournoi international de Dubaï, et ils ont battu les Etats-Unis 4 à 3.

Certains footballeurs locaux, comme Roche, évoluent en football traditionnel comme en beach soccer, et postulent pour les deux sélections. Mais pour le moment, leurs regards sont tournés vers le Brésil en juin.

"Chaque ballon capté, ce sera quelque chose à raconter à mon fils... Quand il sera plus grand, parce que pour l'instant il n'a que trois mois", sourit Roche.

Fifa.com (30/11/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 30 Nov - 18:42

Espagne, Del Bosque : "Un défi à relever"



Vicente Del Bosque, sélectionneur de l'Espagne, a indiqué que la Coupe des Confédérations (15-30 juin 2013 au Brésil) serait un "défi à relever", vendredi devant la presse à Sao Paulo.

"Après nos succès en Coupe du monde, à l'Euro, ce sera un défi à relever, nous sommes dans une période historique pour le foot en Espagne et nous voulons continuer à la Coupe des confédérations et nous qualifier ensuite pour le Mondial-2014", a expliqué le coach de la "Roja".

Interrogé sur les ingrédients de la réussite actuelle de la "Roja", Del Bosque a évoqué un "équilibre entre talent, technique et tactique".

Del Bosque est nominé parmi les finalistes pour le titre de meilleur entraîneur de l'année, qui sera décerné le 7 janvier 2013 à Zurich, aux côtés de José Mourinho (Real Madrid) et Pep Guardiola (ex-coach de Barcelone).

Le sélectionneur espagnol, interrogé sur le gagnant possible, a juste répondu: "il est impossible de dire qui est le meilleur coach, ce sont les résultats et l'équipe qui le disent"

Fifa.com (30/11/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 30 Nov - 18:45

Scolari : "Préparer 90 ou 100% de l'équipe pour Brésil 2014"



Luiz Felipe Scolari, nouveau sélectionneur du Brésil, a estimé que la Coupe des Confédérations (15-30 juin 2013) au Brésil servirait à "préparer 90 ou 100% de l'équipe" pour le Mondial-2014, vendredi devant la presse à Sao Paulo.

"Pour la Coupe des Confédérations, le but est de préparer 90 ou 100% de l'équipe qui jouera le Mondial, a expliqué "Felipao". Il y a beaucoup de nouveaux joueurs capables de jouer pour la Seleçao d'une année ou sur l'autre. La Coupe des confédérations nous donnera des indications sur des changements tactiques à apporter, sur des joueurs s'il faut les changer".

"C'est au Brésil que se déroule la Coupe des Confédérations, avec des matches très difficiles (l'Espagne, l'Italie ou l'Uruguay sont engagées). On verra comment nos joueurs vont réagir dans ces matches", a ajouté l'ex-coach de Chelsea.

"Nos jeunes joueurs comme Neymar n'ont pas d'expérience de Coupe du monde, mais les jeunes joueurs, ils peuvent surmonter les difficultés du manque d'expérience, a-t-il détaillé. Nous aurons plus d'expérience après la Coupe des Confédérations".

Fifa.com (30/11/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 30 Nov - 18:50

Tahiti prend conscience



Eddy Etaeta, sélectionneur de Tahiti, a expliqué que son équipe n'avait "pas pris réellement conscience" de ce que représentait sa qualification pour la Coupe des Confédérations (15-30 juin 2013) au Brésil, vendredi à Sao Paulo, à la veille du tirage au sort de ce tournoi.

"A la suite de la victoire comme champion d'Océanie en juin 2012, on n'a pas pris réellement conscience qu'on allait en Coupe des Confédérations, et c'est aujourd'hui qu'on doit prendre conscience qu'on est dans la cour des grands", a expliqué Etaeta en conférence presse, assis aux côtés de Cesare Prandelli, sélectionneur de l'Italie, finaliste du dernier Euro.

"On a eu du mal à digérer cette victoire et les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 dans la zone Océanie ont été difficiles, a poursuivi Etaeta. Maintenant, c'est vrai que c'est pour nous un rêve de pouvoir disputer la Coupe des Confédérations".

Fifa.com (30/11/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 30 Nov - 21:09

Le Brésil toujours craint par ses adversaires



Vicente Del Bosque, sélectionneur de l'Espagne, Oscar Tabarez, celui de l'Uruguay, Alberto Zaccheroni, celui du Japon, engagés comme le Brésil à la Coupe des Confédérations, ont assuré vendredi à Sao Paulo devant la presse qu'ils craignaient toujours la Seleçao.

Le Brésil est 13e au classement Fifa et vient de changer de sélectionneur, mais Del Bosque s'en méfie: "Scolari, nommé sélectionneur, connaît le terrain, le pays, les joueurs, le Brésil sera l'équipe à battre".

"Je considère toujours le Brésil comme une place forte du foot, c'est aussi une puissance économique mondiale, ils sont dans le top dix de l'économie. Pour le classement mondial du foot, ils ne sont pas au top, mais ils sont toujours là, je ne suis pas pessimiste pour les Brésiliens", a renchéri Tabarez, à la tête d'un Uruguay, 11e au classement Fifa, soit devant le Brésil.

L'Italien Zaccheroni, à la tête des "Samouraïs", s'est quant à lui dit "surpris" par le limogeage de Mano Menezes, l'ancien sélectionneur de la Seleçao, vendredi dernier.

"Cette équipe du Brésil m'impressionnait (le Brésil avait battu le Japon 4 à 0 en amical en octobre), j'ai vu leur qualité, ils étaient excellents. Alors, j'étais surpris du changement de sélectionneur. Scolari, ce que je peux dire, c'est qu'il a écrit une partie de l'histoire du foot brésilien (vainqueur du Mondial avec les "Auriverde" en 2002)", a conclu Zaccheroni.

Fifa.com (30/11/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Lun 3 Déc - 18:23

Le Japon et le Brésil lanceront le Festival



La neuvième édition de la Coupe des Confédérations de la FIFA, particulièrement attendue, a commencé à prendre forme ce samedi 1er décembre avec le tirage au sort final, qui s’est déroulé au Centro de Convenciones Anhembi de Saõ Paulo, au Brésil. Au cours de cette cérémonie, présidée par le Secrétaire Général de la FIFA Jérôme Valcke, la composition des deux groupes de la première phase a été dévoilée. La compétition se déroulera du 15 au 30 juin 2013.

Groupe A : Brésil, Japon, Mexique, Italie

Groupe B : Espagne, Uruguay, le champion d'Afrique, Tahiti

Sous le regard attentif des sélectionneurs, notamment Luiz Felipe Scolari, le hasard a décidé que l’adversaire du Brésil pour le match d’ouverture, le 15 juin au Stade national de Brasilia, serait le Japon.

Mais le premier tour réserve bien d’autres rencontres passionnantes, comme un duel de demi-finalistes d'Afrique du Sud 2010 entre l'Espagne et l'Uruguay ou un face-à-face entre habitués du haut de l'affiche mondiale, le Brésil et l'Italie.

Il faudra attendre la finale de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF, le 10 février prochain, pour connaître l’identité du représentant africain en Coupe des Confédérations de la FIFA.

Constellation d’étoiles
Le tirage au sort final a permis de vérifier combien le football était ancré dans la culture brésilienne. Le mannequin international Adriana Lima et le célèbre chef cuisinier Alex Atala ont gratifié le public de leur présence, tandis que d’illustres ambassadeurs du football auriverde tels que Bebeto, Ronaldo, Cafú, qui a présenté le ballon officiel du tournoi, et Marta se sont mêlés à des personnalités du spectacle et du monde politique. Le Centro de Convenciones Anhembi a également vibré pendant plus d’une heure devant les prestations scéniques d’Arlindo Cruz, de Maria Gadú et du groupe Meninos do Morumbí.

Le Président de la FIFA voit dans cette compétition un rendez-vous majeur pour le football : "Cette Coupe des Confédérations de la FIFA sera bien plus qu’une répétition générale. Avec pas moins de 12 étoiles de Coupe du Monde de la FIFA présentes, le tournoi représentera un authentique Festival des champions." Joseph S. Blatter en a également profité pour réitérer sa confiance dans le pays organisateur. "Je suis sûr que le Brésil organisera une magnifique compétition en 2014."

José Maria Marin, le Président du Comité Organisateur Local, a affiché sa fierté de voir le Brésil comme pays hôte de la compétition. "63 ans après avoir accueilli pour la dernière fois la Coupe du Monde de la FIFA, nous voilà en passe d’accueillir la Coupe des Confédérations de la FIFA. Le Comité Organisateur Local est heureux de pouvoir représenter un peuple amoureux du football, comme en atteste le très large engouement pour nos projets de volontariat, en partenariat avec le Gouvernement brésilien et la FIFA."

De son coté, Dilma Rousseff, la Présidente du Brésil, a affiché la profonde conviction que son pays serait à la hauteur de l’événement. "Ce samedi 1er décembre marque le lancement du compte à rebours pour la Coupe des Confédérations de la FIFA. Nous sommes conscients que le Brésil a une double responsabilité dans ce tournoi : déployer un beau football dans la lignée de sa tradition et réussir hors du terrain la mission d’organiser un tournoi inoubliable, au niveau de notre préparation et de la manière dont seront reçues les sept autres équipes nationales et leurs supporters. Nos six villes hôtes seront prêtes et démontreront que le Brésil possède toutes les ressources pour accueillir la Coupe du Monde en 2014."

Incontestablement, le tirage au sort a offert une appétissante mise en bouche en vue du Festival des Champions 2013. Un tournoi qui permettra aux meilleures sélections de se préparer dans des conditions optimales au grand rendez-vous de ces prochaines années : la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

La vente publique de billets démarrera le lundi 3 décembre 2012 à 12h00 (CET) (9h00 heure brésilienne) sur FIFA.com

Fifa.com (01/12/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Lun 3 Déc - 18:28

Les réactions des sélectionneurs



Après le coup d'envoi de la Coupe des Confédérations de la FIFA, avec le Tirage au sort officiel qui a eu lieu ce samedi 1er décembre à São Paulo, les sélectionneurs des sept équipes déjà qualifiées pour l'événement ont répondu aux questions des journalistes pour donner leur opinion sur les adversaires qu'ils auront à affronter lors du Festival des Champions, en juin 2013.

Les sélectionneurs du Brésil, du Japon, du Mexique et de l'Italie (Groupe A) et ceux de l'Espagne, de l'Uruguay et de Tahiti (Groupe B - le nom de la sélection qui représentera l'Afrique ne sera connu qu'en février 2013) ont donné une idée de ce que l'on est en droit d'attendre dans moins de 200 jours. Voici les meilleurs extraits des réactions.

Groupe A

Luiz Felipe Scolari (Brésil) :
"Notre attente à nous, Brésiliens, étant donné que nous avons une équipe compétitive, de qualité, est que le tournoi ne soit pas seulement un laboratoire, mais également l'occasion de se faire une idée claire de ce à quoi nous pourrons prétendre à la Coupe du Monde. Nous sommes dans le groupe de l'Italie, du Japon et du Mexique. C'est important, car ces adversaires vont nous donner une plus grande possibilité d'observation. Le sportif brésilien se surpasse dans l'adversité. C'est un groupe fort et c'est ce que nous voulions."

"Selon moi, il n'y a pas de favori pour le titre, ni le Brésil, ni l'Espagne, ni personne d'autre. Dans notre groupe, les deux sélections qualifiées d'office ont autant de qualités que celles qui ont obtenu leur qualification sur le terrain et dans le Groupe B, deux équipes au moins sont au même niveau. Une défaite en Coupe des Confédérations ne sera pas un drame si nous jouons bien, montrons de la qualité mais que, pour une raison une autre, nous ne gagnons pas le titre."

Alberto Zaccheroni (Japon) :
"Ce sera la première fois que je me retrouverai opposé à la sélection italienne. Je ne peux pas imaginer à quoi cela va ressembler, mais j'imagine que ce ne sera pas un match comme les autres. Mais l'important est d'aller chercher le résultat. Ce sera notre premier objectif. Les trois autres équipes du groupe sont au-dessus de nous au classement mondial, mais ces derniers temps, nous avons progressé et nos joueurs ont emmagasiné de l'expérience à l'étranger. Personnellement, je suis très curieux de voir comment nous allons nous sortir de ce groupe."

José Manuel de la Torre (Mexique) :
"C'est une satisfaction d'être dans cette compétition. Dans notre groupe à lui seul, il y a huit titres de champion du monde, ce qui pour nous signifie une occasion énorme de continuer à progresser. Notre objectif n'est pas seulement de participer, mais de nous qualifier pour la deuxième phase et de jouer le titre, comme nous l'avions fait au Mexique en 1999."

"La dernière confrontation avec le Brésil appartient à l'histoire. Ce qui est arrivé s'explique par le fait que nous nous sommes bien préparés pour cette occasion. Depuis, le Brésil a changé d'entraîneur et nous allons devoir analyser notre adversaire pour chercher une manière de le battre. Mais ce sera en juin. Nous n'y sommes pas encore. Ce que nous savons déjà en revanche, c'est que nous avons les moyens de battre n'importe quelle équipe, n'importe où. C'est quelque chose que nous devons réussir à transmettre à tous nos joueurs."

Cesare Prandelli (Italie) :
"Ce sera une grande émotion de rencontrer non seulement un grand professionnel, mais également un ami comme Alberto Zaccheroni lors du match contre le Japon. Quant à l'ordre des matches, ce n'est pas un problème. L'important est de réussir à faire que notre équipe maintienne la concentration et la mentalité nécessaires pour affronter ces trois grandes équipes."

Groupe B

Vicente Del Bosque (Espagne) :
"Il est vrai que nos résultats des dernières années nous donnent encore plus de responsabilités, mais nous ne devons pas oublier que l'Uruguay n'a pas été loin de nous en Afrique du Sud, avec une quatrième place. Le champion d'Afrique est toujours difficile à jouer également. Tout le monde dit que le Brésil est endormi, mais on oublie un peu trop vite qu'il est tout simplement le tenant du trophée de la Coupe des Confédérations, qu'il y a moins de quatre ans, ce sont les Brésiliens qui soulevaient cette coupe."

Eddy Etaeta (Tahiti) :
"Pour nous, c'est tout simplement incroyable : un petit pays de 250 000 habitants va jouer contre les meilleures équipes du monde. Nous allons jouer contre l'Uruguay et l'Espagne, championne du monde en titre. Nous allons essayer d'être à la hauteur pour représenter notre région le mieux possible. Jouer contre l'Espagne au Maracanã est particulièrement intéressant. Si nous arrivons à marquer un but, ce sera déjà quelque chose d'incroyable. Mais nous devons être réaliste quant à nos aspirations."

Óscar Tabárez (Uruguay) :
"L'Espagne est selon moi l'adversaire le plus difficile parmi tous les participants. Les résultats de ce pays ainsi que sa manière de jouer depuis plusieurs années en sont la preuve. Mais d'un autre côté, c'est une fierté et une motivation d'avoir la chance de jouer contre cette équipe. Mais le match décisif sera certainement le deuxième, contre le représentant africain. Cette rencontre en dira long sur nos espoirs d'atteindre la deuxième phase. Ensuite il y a Tahiti, qui est une équipe moins expérimentée. Mais d'un autre côté, c'est également un adversaire que nous ne connaissons pas."

Fifa.com (01/12/2012)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Jeu 14 Fév - 21:45

Plus de 86 % des billets disponibles achetés par le public après la première phase de vente



Plus de 86 % des 426 343 billets disponibles pour la Coupe des Confédérations de la FIFA ont été achetés directement par le grand public suite au tirage au sort concluant la première phase de vente publique. Ce tirage, réalisé sous huissier, a permis d'attribuer 209 692 billets sur les 399 525 demandes de billets reçues durant la première phase de vente publique, qui a pris fin le 15 janvier 2013.

Au total, des fans de 138 pays différents ont obtenu des billets à ce jour pendant la prévente VISA et la première phase de vente publique pour la Coupe des Confédérations de la FIFA. Au nombres des demandes fructueuses, on trouve le Brésil avec 98 %. Suivent dans l'ordre décroissant les États-Unis, le Mexique, l'Espagne, le Japon, l'Allemagne, l'Italie et l'Angleterre.

La deuxième phase de vente publique de billets, qui se fera selon le principe du "premier arrivé, premier servi", débute demain, le 15 février 2013, à 00h00 CET (cliquer sur le lien dans la colonne de droite). Au total, environ 291 200 billets sont toujours disponibles pour ceux qui souhaiteraient voir en action l'une des prestigieuses équipes qui participeront au Festival des Champions du 15 au 30 juin 2013 dans l'un des six stades de la Coupe du Monde de la FIFA™.

À l'heure actuelle, il n'y a plus de billets disponibles pour le match d'ouverture entre le Brésil, pays hôte, et le Japon, le 15 juin à Brasília, ni pour le match du Groupe A entre l'Italie et le Brésil à Salvador. Il reste un nombre limité de places pour la finale du 30 juin au Maracanã. En outre, pour plusieurs autres matches, il reste peu de billets disponibles. Les fans de football peuvent toujours se renseigner sur les billets disponibles sur www.FIFA.com/ticketing, qui sera mis à jour en temps réel.

"Pour la FIFA, il est très satisfaisant de voir l'énorme engouement suscité par la Coupe des Confédérations de la FIFA. Il n'est pas surprenant de voir que les billets les plus demandés sont pour le match d'ouverture et la finale. Nous sommes très heureux également par la demande générale. Cela montre que les Brésiliens accordent de l'importance au football formidable qui sera proposé par les huit champions au mois de juin, dans les six premiers stades de la Coupe du Monde de la FIFA terminés", a expliqué le Directeur Marketing de la FIFA, Thierry Weil, responsable de la billetterie pour l'organe directeur du football mondial.

"Nous encourageons fortement tous les Brésiliens et tous les Sud-Américains à demander des billets pour la Coupe des Confédérations de la FIFA, afin de ne pas manquer cette occasion unique d'assister à l'édition la plus relevée du tournoi à ce jour et de vivre le football à son niveau le plus élevé dans l'un des stades de la Coupe du Monde de la FIFA", a ajouté Weil.

La FIFA a promis de rendre ses événements accessibles à tous les Brésiliens. C'est pourquoi 75 556 billets ont déjà été alloués à la Catégorie 4, réservée aux habitants du pays hôte, soit 25 000 de plus que prévu par la Loi générale. 918 billets ont été demandés par des personnes handicapés. À cet égard, la FIFA a remarqué le peu d'intérêt des personnes handicapées pour la Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013.

Conformément au Décret présidentiel n° 7783, tous les billets réservés aux personnes handicapées mais invendus seront remis dans le circuit de la vente grand public le 15 avril 2013. Par conséquent, la FIFA souhaite encourager toute personne handicapée qui voudrait assister à l'un des 16 matches de la Coupe des Confédérations de la FIFA à acheter des billets avant le 15 avril 2013, date de l'ouverture de la phase de vente "dernière minute" et date à laquelle le stock de billets réservés aux personnes handicapées invendus sera mis en vente publique.

En tout, 67 582 billets ont été achetés dans la Catégorie 1, 84 503 dans la Catégorie 2 et 113 790 dans la Catégorie 3. De plus, 51 473 billets ont été vendus aux sponsors de la FIFA, la plupart desquels ayant prévu d'organiser des actions promotionnelles pour permettre aux fans de gagner ces billets. 16 184 billets ont été achetés par les équipes participantes. 9 734 places ont été vendues dans le cadre des packs d'hospitalité par MATCH Hospitality.

La FIFA rappelle à tous les Brésiliens payant avec Boletos, un système local de transfert bancaire, qu'ils doivent effectuer leur paiement dans les délais. Dans le cas contraire, leur commande sera annulée et les billets non payés seront remis en vente.

Fifa.com (14/02/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 19 Avr - 19:16

Espagne : Del Bosque ira au Brésil avec Casillas



Le sélectionneur de l'Espagne Vicente Del Bosque a expliqué vendredi que le gardien et capitaine de la sélection Iker Casillas, actuellement relégué sur le banc au Real Madrid, irait à la Coupe des confédérations cet été même sans être titulaire d'ici là avec son club.

"Il sera avec nous s'il ne se passe rien d'anormal. Ce serait bien qu'il joue, mais il ne reste qu'un mois et demi. Ca n'aura pas d'incidence sur sa forme physique", a estimé Del Bosque lors d'une réception avec des parraineurs à Madrid.

L'ancien entraîneur du Real a ainsi confirmé compter sur le gardien champion du monde pour la Coupe des confédérations qui doit débuter au Brésil le 15 juin, sans préciser toutefois si ce serait en qualité de titulaire.

"Cela, nous le verrons au moment opportun", a-t-il affirmé.

Relégué sur le banc depuis qu'il est revenu après son opération de la main gauche pour une fracture, Casillas, 31 ans, n'a plus joué depuis le 23 janvier dernier.

Ce jour-là, le champion du monde aux 143 sélections s'était fracturé le pouce gauche après un choc avec son coéquipier Arbeloa, ne parvenant pas ensuite à reconquérir sa place de titulaire après l'arrivée au club de Diego Lopez.

"Je trouve dommage que certains supporteurs du Real le critiquent", a encore estimé Del Bosque à propos de Casillas, affirmant qu'il fallait "être juste" avec le champion du monde et double champion d'Europe.

Del Bosque a toutefois pris soin de ne pas marcher sur les plate-bandes du manager du Real José Mourinho: "Je défends seulement la sélection, je ne dis pas si son entraîneur doit le titulariser ou pas. C'est aux entraîneurs de décider en club", a conclu le sélectionneur.

Ce vendredi, le Portugais a de son côté annoncé que Casillas ne serait pas titulaire une nouvelle fois dans les cages pour le match de championnat du Real, samedi, contre le Betis Séville.

Fifa.com (19/04/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Jeu 25 Avr - 15:00

Vahirua-Tahiti, pagaie et gai mariage



Reconnu en France, méconnu dans le monde, Marama Vahirua est une véritable star à Tahiti. Seul joueur de l’île à avoir à ce jour le statut de joueur professionnel, le natif de Papeete fait la fierté de tout un peuple depuis ses débuts au FC Nantes en 1998. Mais s’il est adulé là-bas depuis 15 ans, l’actuel attaquant du club grec de Panthrakikos FC n’a jamais manqué de faire honneur à son île natale en retour. Ainsi, chaque but marqué au cours de la carrière de l’attaquant de poche (1m72) a été l’occasion d’un hommage.

Un genou à terre, deux coups de rames : Vahirua a répété ce geste 91 fois en 14 saisons passées en Ligue 1. Une célébration lourde de sens pour celui qui se rêvait surfeur, enfant, et qui apprécie toujours de participer à des courses de pirogues avec ses vieux copains. "J’ai fait de la pagaie un emblème de mon pays. Mimer le geste quand je marque est pour moi l’occasion de saluer mon pays, tout simplement", raconte l’intéressé au micro de FIFA.com. "Et c’est aussi devenu ma marque de fabrique !"

Et la marque s’exporte plutôt bien. Après avoir porté tour à tour les couleurs de Nantes, Nice, Lorient, Monaco et Nancy, et gagné notamment une Coupe de France en 2000 et le championnat en 2001, Vahirua a décidé de tenter sa chance en Grèce l’été dernier, à 32 ans. Sans regret. "Je suis très heureux, j’ai franchement bien fait de venir ici", savoure-t-il. "Question climat, la Grèce se rapproche de Tahiti, même si j’habite la partie géographique la pire à ce niveau !", plaisante-t-il.

Ses cinq buts, ses quelques passes décisives, son incessante activité sur le front de l’attaque pourraient en tous cas peser lourd dans la balance du promu, en passe de se maintenir dans l’élite. "Le niveau technique et tactique est plus faible qu’en France mais ici on joue pour gagner. Le jeu est beaucoup plus ouvert", analyse-t-il. "Je continue en tout cas de pagayer ! Grâce à cela, la Grèce connaît un peu mieux mon pays !"

Bientôt, plus personne sur la planète football ne pourra ignorer les richesses footballistiques dont regorge Tahiti. Victorieux de la Coupe des Nations de l’OFC 2012, les Toa Aito (les guerriers de fer) se sont qualifiés pour la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013, qui se déroulera du 15 au 30 juin au Brésil. Vahirua, qui a toujours préféré jusque-là privilégier sa carrière professionnelle avant d’honorer une première sélection avec Tahiti, compte cette fois participer à la fête : "Si tout se passe bien, je devrais être de la partie. Je l’espère de tout cœur en tous cas", révèle-t-il.

Les possibilités d’une île
"Pour un pays comme le nôtre, c’est une immense chance. C’est une opportunité unique d’élever encore plus haut le niveau de notre football et du sport en général. A Tahiti, beaucoup œuvrent à cela, depuis des années. On est en progrès. Cette compétition va permettre de faire un pas de plus. C’est l’occasion de montrer que le football tahitien n’est pas cantonné à ses îles, qu’il voit toujours plus loin", poursuit Vahirua. "A force de travail, on peut obtenir le statut de professionnel. C’est tout le bonheur que je souhaite aux joueurs tahitiens. Et cette Coupe est justement une porte ouverte sur le monde pro."

C’est d'ailleurs un match de Coupe qui a permis à Vahirua de se révéler en France. Repéré lors d’un match de coupe de France avec son club de l’AS Pirae, il rejoint dans la foulée le prestigieux centre de formation de Nantes, où il gagne rapidement le surnom de Tahiti goal. Quinze ans plus tard, tous les espoirs sont placés en lui à l’occasion de la première participation de Tahiti à ce Festival des Champions. Mais pas question de subir la pression : "Au contraire, c’est une pression positive. C’est la première fois dans le foot tahitien qu’on se qualifie pour une telle compétition. Certes, les gens attendent beaucoup de moi .Mais le foot ça se joue à 11, voire à plus en comptant les remplaçants ! Ce n’est donc pas que moi qui vais faire gagner ou perdre l’équipe !"

Tombés dans le Groupe B en compagnie de l’Espagne, de l’Uruguay et du Nigeria, Vahirua et Tahiti ne se font de toute façon pas beaucoup d’illusions : "il faut être réaliste, on est une équipe d’amateurs, au sens noble du terme. On ne peut pas rivaliser avec ces équipes. Mais ça va faire partie de l’apprentissage. Comment voulez-vous qu’on progresse si on ne côtoie pas ce genre d’équipes ? C’est un tremplin pour le foot tahitien, et c’est très bien", résume-t-il.

Et puis, Tahiti aura l’occasion de rapidement se racheter sur la scène internationale. Hôtes de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2013 (18-28 septembre), les Tiki Toa auront la possibilité de venger leurs frères en crampons. "L’équipe est une bande de potes ! J’ai joué avec la plupart quand j‘étais petit. A Tahiti, on commence tous par ça. Et Naea Bennett, le capitaine, est mon cousin germain", lance Vahirua et d’ajouter : "Je lui ai demandé de me garder une place dans l’équipe. Si je suis disponible, pourquoi pas ?"

Fifa.com (25/04/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Jeu 25 Avr - 15:06

Vahirua : "J'essaye de pagayer toujours plus"



Entre une première participation à la Coupe des Confédérations de la FIFA en juin et l'organisation de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA en septembre, le programme du football tahitien est chargé cet été. FIFA.com a rencontré Marama Vahirua - seul joueur tahitien à avoir, à ce jour, le statut professionnel - pour parler de ces échéances.

C'était aussi l'occasion de revenir sur la carrière du sympathique et talentueux l'attaquant, passé par Nantes, Nice, Lorient, Monaco, Nancy, et qui évolue aujourd’hui au Panthrakikos FC.


Marama, vous avez quitté le championnat de France pour la Grèce et le Panthrakikos FC à l’aube de la saison 2012/13. Donnez nous de vos nouvelles…
Je suis très heureux, j’ai franchement bien fait de venir ici. Ma famille se plaît bien également à Komotiní. Bref tout va pour le mieux.

Pourquoi avoir choisi la Grèce et ce club en particulier ?
Ma collaboration avec Nancy était en train de s’achever. Il fallait que je trouve un autre club. J’ai d’abord fait un essai en Chine, mais ça ne m’a pas enchanté plus que ça. Lors de la dernière journée du mercato, cette proposition grecque s’est présentée. J’ai été séduit. Et me voilà ici.

Que pensez-vous du niveau de jeu en Grèce par rapport à celui de la Ligue 1 ?
Le niveau technique et tactique est plus faible en Grèce qu’en France, c’est évident. Mais ici j’ai le sentiment qu’on joue davantage pour gagner. Le jeu est beaucoup plus ouvert qu’en Ligue 1.

Et le climat doit un peu vous rappeler celui de Tahiti. En tous cas ça devrait vous changer de la Lorraine…
(rires) ça devrait, mais j’habite la partie géographique la pire de la Grèce au niveau "météo" ! Rassurez-vous on a tout de même quelques belles journées estivales. C’est vrai que le soleil et la chaleur font du bien !

Est-ce que vous continuez à pagayer pour célébrer vos buts ?
Bien sûr, c’est un peu ma marque de fabrique ! J’essaye au contraire de pagayer toujours plus. Grâce à cela, la Grèce connaît un peu mieux mon pays. Arriver dans un nouveau pays a été l’occasion de faire découvrir un peu plus le mien, mes racines. Tout le monde est intrigué par cette étrange célébration. Les gens se renseignent, me posent la question… La Grèce sait maintenant pourquoi je fais ça et où se situe mon pays.

Et pourquoi la pagaie ?

J’ai fait de la pagaie un emblème de mon pays. Il rappelle les courses de pirogue qui s’y passe. Mimer le geste quand je marque est pour moi l’occasion de saluer mon pays, tout simplement.

Pensez-vous participer à la prochaine Coupe des confédérations de la FIFA avec Tahiti ?
Si tout se passe bien, je devrais être de la partie. Je l’espère de tout cœur en tous cas. C’est vrai que pour un pays comme le notre, c’est une immense chance. C’est une opportunité unique d’élever encore plus haut le niveau de notre football et du sport en général. A Tahiti, beaucoup œuvrent à cela, depuis des années. On est en progrès. Cette compétition va permettre de faire un pas de plus. C’est l’occasion de montre que le football tahitien n’est pas cantonné à ses îles, qu’il voit toujours plus loin. A force de travail, on peut obtenir le statut de professionnel. C’est tout le bonheur que je souhaite aux joueurs tahitiens. Et la Coupe des Confédérations est justement une porte ouverte sur le monde pro.

A titre personnel, que représente pour vous cette compétition ?
C’est un peu le rêve tout professionnel de faire ce genre de compétition. C’est le rendez-vous des meilleures équipes du monde. C’est vraiment un honneur d’y participer.

Avez-vous été surpris de voir Tahiti être de la fête ?
Surpris ? non. Certes, on a tellement l’habitude de voir la Nouvelle-Zélande être le porte-drapeau de l’Océanie dans ce genre de tournoi, que quand on a vu Tahiti se qualifier, les gens se sont dit "oh, mais qu’est ce qui se passe ?". Mais honnêtement, je n'étais pas plus étonné que ça. Je connais l’évolution du foot tahitien. On est en progrès. La question est juste de savoir qu’est ce qu’on fait maintenant ? Est-ce cette qualification est la fin d’une histoire ou le début d’une autre ? Moi j’opte pour la deuxième solution. Soyons régulier, et prenons exemple pour le coup sur la Nouvelle-Zélande.

Est-ce que vous ressentez une attente ou une pression particulière vous concernant?
Étant le seul joueur Tahiti professionnel, c’est vrai que toute la population attend de moi que je fasse gagner mon pays. La pression est présente, certes, mais elle est positive. C’est la première fois dans le foot tahitien qu’on se qualifie pour une telle compétition. Les gens ont droit d'attendre beaucoup de moi .Mais le foot ça se joue à onze, voire à plus en comptant les remplaçants ! Ce n’est donc pas que moi qui vais faire gagner ou perdre l’équipe !

Dans quelle état d’esprit abordez-vous la phase de groupes de la compétition. Vous êtes tombés dans la poule B avec l’Espagne, l’Uruguay et le Nigeria…
Il faut être réaliste ! On est une équipe d’amateurs, au sens noble du terme. On ne peut pas rivaliser avec ces équipes. Mais ça va faire partie de l’apprentissage. Comment voulez vous qu’on progresse si on ne côtoie pas ce genre d’équipes ? C’est un tremplin pour le foot tahitien, et c’est très bien. La Coupe des Confédérations ce n’est pas le haut niveau, c’est le très très très haut niveau.

Y’a-t-il une équipe ou un joueur que vous particulièrement impatient d’affronter ?
L’Espagne ! c’est la meilleure équipe du monde ! Pour ce qui des joueurs, c’est Andrès Iniesta. J’apprécie tant l’homme que le joueur. Je pense que sans Iniesta, ni Xavi d’ailleurs, Lionel Messi ne serait pas Messi. Les deux lui mâchent le travail.

Pensez-vous finir votre carrière à Tahiti ?
Retourner vivre à Tahiti oui, mais finir ma carrière de joueur, non. Par contre, je resterai sans doute dans le monde du football de près ou de loin. Mais pas en tant que joueur, ça non. Je finis ma carrière ici. Je donnerai le maximum que mon corps pourra me donner. Et après ‘basta’ !

La Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA se déroulera à Tahiti en septembre prochain. Vous êtes-vous intéressé à l’évènement ?
Bien sûr ! L’équipe est une bande de potes ! J’ai joué avec la plupart quand j‘étais petit. A Tahiti, on commence tous par ça. Et Naea Bennett, le capitaine est mon cousin germain. D’ailleurs, le lui ai demandé de me garder une place dans l’équipe. Si je suis disponible, pourquoi pas ? Ça m’amuserait. Le Beach Soccer pour ma fin de carrière, pour le coup je signe de suite !

Sentez-vous un certain enthousiasme naître à quelques mois du début de la compétition ?
Ça prend une ampleur incroyable ! L’ambiance est absolument dingue. Il n’y a rien qu’a voir sur les réseaux sociaux ! Tout le monde en parle. Et puis, l’équipe a un très bon niveau, elle a récemment battu la France et les Pays-Bas… Cette coupe du monde, c’est le top pour mon pays.

Fifa.com (25/04/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 26 Avr - 19:05

Le Japon au Brésil comme à la maison



Les 165 familles japonaises qui sont montées à bord du navire Kasato Maru le 28 avril 1908 n'avaient pas idée de ce que le sort leur réserverait après 50 jours de voyage. Tout ce qu'elles savaient, c'est qu'elles étaient parties pour travailler, beaucoup travailler. D'ailleurs, ce destin ne leur était pas exclusif. Il allait être le même pour les quelque 180 000 Japonais qui, jusqu'en 1940, ont débarqué dans le port de Santos.

L'histoire de l'immigration japonaise au Brésil est essentiellement celle d'un pays qui a besoin de main-d'œuvre et qui accueille donc des gens qui, pour une raison ou une autre - guerre ou crise démographique -, préfèrent quitter leur patrie d'origine. C'est une histoire au cours de laquelle les Brésiliens se sont caractérisés par leur hospitalité et leur flexibilité, les Japonais par leur travail et leur discipline. Mais avec le temps, l'équation entre les deux peuples est allée beaucoup plus loin. Les générations successives d'immigrants japonais ont réussi une intégration telle que parfois, ces derniers sont devenus plus brésiliens que les Brésiliens. Cette caractéristique se retrouve parfois dans le football.

Prenez Ronaldinho et son dribble élastique, où le ballon est levé d'un côté de l'extérieur du pied, avant d'être ramené de l'autre. D'où le natif de l'État du Rio Grande do Sul a-t-il tiré son inspiration ? De Roberto Rivellino, pourrait-on penser. Pas du tout. L'inventeur de ce geste est Sérgio Echigo, un nisei, c'est-à-dire un fils d'immigrants japonais qui a joué à Corinthians dans les années 1960. "Lors d'un entraînement avec la réserve, il a contrôlé la balle sur le côté et a fait ce geste. Eduardo, un de nos défenseurs à l'époque, a été mis complètement dans le vent", raconte Rivellino. "Je suis allé le voir et je lui ai demandé : 'Eh, le Japonais, c'est quoi ce geste que tu viens de faire ?' Il me l'a alors enseigné. Plus tard, Echigo a dit que ce dribble en élastique, c'est lui qui en était l'inventeur, mais que je l'avais perfectionné", plaisante celui qui a remporté avec le Brésil la Coupe du Monde de la FIFA, Mexique 1970™.

Et vice-versa
Inversement, si dans le domaine du football, l'immigration japonaise a pu accoucher d'un nouveau dribble, l'émigration brésilienne dans le pays asiatique ne s'est pas limitée à l'exportation de talent et de créativité. Ainsi en 1991, quand Kashima Antlers décide de faire de Zico son grand ambassadeur - celui du club et de la J-League naissante -, la principale raison de ce choix était évidemment que le Brésilien maniait le ballon à la perfection. Mais l'entente réciproque était tellement bonne que la contribution du Pelé blanc est allée bien au-delà.

Si Zico possède aujourd'hui deux statues à Kashima, c'est aussi parce qu'il a apporté son savoir-faire dans deux domaines qui font la réputation du Japon : la rigueur et l'organisation. "Je savais qu'ils voulaient que je joue, mais je ne savais pas si je le pouvais encore. J'ai clairement fait savoir qu'à 38 ans, j'allais bientôt arrêter, mais que je voulais faire plus. Mon idée était d'apporter une contribution au passage de l'amateurisme au professionnalisme. Mon tempérament me portait aussi à aller au devant de la culture japonaise, où les valeurs de discipline, de dépassement de soi et de détermination sont très fortes. Les portes ont commencé à s'ouvrir et nous avons pu commencer à développer le football dans tout le pays", se souvient Zico au micro de FIFA.com.

"Au final, c'est seulement pour eux que je suis devenu entraîneur de la sélection japonaise (en 2002, jusqu'en 2006), pour le peuple", poursuit l'ancien joueur de Flamengo. "Les Japonais ont toujours été très reconnaissants envers moi. Je ne pouvais pas refuser. Toutes les expériences que je vivais au quotidien, non seulement sur le terrain mais également dans la culture en elle-même, m'ont laissé une impression très favorable du pays. Ce fut la meilleure expérience possible pour débuter dans la carrière d'entraîneur."

Ma patrie, sa patrie
Même si historiquement, Japonais et Brésiliens ont toujours entretenu d'excellentes relations, les différences culturelles entre les deux - en football et ailleurs - ne peuvent toutefois pas être ignorées. À cet égard, difficile de savoir quelle est la mission la plus compliquée entre celle d'un Brésilien qui débarque dans un football quasiment amateur, comme l'a fait Ruy Ramos, ou bien celle d'un pionnier nippon cherchant à percer dans un pays, le Brésil, où la main-d'œuvre est beaucoup plus qualifiée dans le domaine footballistique.

Débarqué en provenance de Shizuoka chez les jeunes de la Juventus de São Paulo en 1982, à l'âge de 15 ans, Kazuyoshi Miura a non seulement réussi son rêve de devenir footballeur professionnel au Brésil, mais il l'a également fait à un très haut niveau, en portant les couleurs de Santos. Belle gageure, pour un jeune venant d'un pays manquant sérieusement de tradition dans une discipline sportive où le Brésil est roi ! "J'étais jeune : je suis arrivé à Santos à l'âge de 21 ans et j'ai beaucoup appris, aussi bien sur le terrain qu'en dehors", expliquait Kazu, dans un portugais parfait, lors de sa nomination comme ambassadeur de Santos au Japon en 2011, l'année où le club cher à Pelé a disputé la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. "Aujourd'hui encore, je suis très reconnaissant aux supporters de Santos pour toute l'affection qu'ils ont eue pour moi."

Dans le cas de Ruy Ramos, les difficultés ont été autres, mais l'affection identique, avec cette différence que la relation de l'intéressé avec sa patrie adoptive est devenue plus forte et plus durable. "Je suis arrivé au Japon à l'âge de 20 ans, en 1977 : à cette époque, il n'y avait quasiment rien. Le championnat était amateur, les terrains en terre. À manger, c'était sushi, point. Voilà de quoi ma vie était faite", plaisante Ruy Ramos dans un entretien avec FIFA.com. "Mais je me suis adapté. Je dirais même plus : je me suis passionné. Ma patrie, c'est le Japon et je suis japonais", explique-t-il en montrant le drapeau nippon tatoué sur son épaule. Il raconte ensuite comment il a appris la langue japonaise, avant d'être naturalisé en 1988 et d'évoluer en sélection nationale. De fait, il ne revient quasiment jamais au Brésil, à part pour quelques semaines de vacances. Tout cela narré avec l'accent et les expressions d'un vrai Carioca…

Aujourd'hui, ce naturel dans les relations entre les deux cultures est chose connue. Quand elle débarquera au Brésil en juin pour disputer la Coupe des Confédérations de la FIFA, la sélection championne d'Asie saura qu'elle pourra compter sur le soutien d'environ un million et demi de personnes, soit la plus grosse immigration japonaise dans le monde. "J'ai déjà essayé d'imaginer à quoi cela pourrait ressembler, surtout dans un pays aussi passionné de football que le Brésil", affirme au micro de FIFA.com l'actuel sélectionneur du Japon, l'Italien Alberto Zaccheroni, au sujet de la participation de son équipe au Festival des Champions.

Cerise sur le gâteau : le 15 juin à Brasília, les Samouraïs bleus disputeront le match d'ouverture de la compétition face au Brésil. "C'est sans aucun doute une motivation supplémentaire pour les joueurs, mais également une responsabilité de plus. Ce sera un peu comme s'ils jouaient à domicile."

Le temps a passé et le football nippon a atteint un niveau supérieur, mais pour tout Japonais débarquant au Brésil, la sensation reste celle de ses compatriotes et prédécesseurs qui ont émigré en direction du pays du football au début du XXème siècle : celle d'être un peu comme à la maison.

Fifa.com (26/04/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Mar 14 Mai - 14:21

La Seleçao déjà sous haute pression



La Seleçao, en pleine crise existentielle, n'aura déjà presque pas droit à l'erreur dans un mois à la Coupe des Confédérations, test-clé à un an d'un Mondial que le Brésil s'est taillé sur mesure pour accrocher une sixième étoile à son maillot de légende.

Le pays du roi Pelé, quintuple champion du monde, a encore le coeur qui saigne au souvenir de sa défaite historique face à l'Uruguay dans son temple du Maracana, lors de la "finale" de 1950. Alors malheur à toute une génération de joueurs si elle ne lève pas la Coupe l'an prochain!

Le sélectionneur Luiz Felipe Scolari le sait bien: en 2014, "la victoire sera obligatoire".

Or, la Coupe des Confédérations, apéritif du Mondial à déguster du 15 au 30 juin, ne prend pas la tournure d'une douce mise en jambes pour le Brésil qui, une fois n'est pas coutume, ne part pas favori d'un tournoi officiel.

Qualifié d'office, il doit profiter de son retour à la compétition pour trouver une ossature et de la confiance, mais aussi reconquérir un public désabusé, qui l'a sifflé lors de sa pitoyable dernière sortie face au Chili (2-2), le 24 avril.

Les Auriverde devront d'abord s'extirper vivants de leur groupe face à l'Italie, au Mexique et au Japon. Et s'ils veulent remporter leur quatrième Coupe des Confédérations, ils trouveront sûrement sur leur chemin l'Espagne, championne du monde et d'Europe en titre.

"Un miracle"
Oui, mais avec quel système de jeu et quels joueurs?

Ces questions lancinantes ponctuent la lente descente aux enfers de la Seleçao, depuis l'élimination en quarts de finale du Mondial-2010 de l'équipe au style pasteurisé de Dunga.

Cherchant depuis l'équilibre entre la rigueur du football moderne et le "jogo bonito" des Pelé, Zico et Romario, le Brésil a plongé de la 6e à la 19e place au classement mondial FIFA/Coca-Cola. Du jamais vu.

Alors, la patrie du football en danger s'en est remise aux hommes providentiels. Elle a rappelé en décembre Scolari, qui avait conduit le Brésil de Ronaldo et Bebeto à la victoire au Mondial-2002, après des qualifications chaotiques.

Elle compte sur la fulgurance de son attaquant à crête iroquoise Neymar (21 ans), étincelant sous le maillot de Santos, moins avec la sélection. Beaucoup souhaitent le voir s'exiler au plus vite à Barcelone qui lui fait les yeux doux, pour s'aguerrir aux défenses ultra-rapides de la vieille Europe.

Mais en six mois de Scolari II, la sauce n'a pas encore pris: une défaite (1-2) face à l'Angleterre, trois nuls contre l'Italie (2-2), la Russie (1-1) et le Chili (2-2). Une victoire, contre la modeste Bolivie (4-0)...

"Le Brésil joue très en dessous de n'importe quelle autre sélection de poids, comme l'Espagne et l'Allemagne, sans un modèle de jeu capable d'obtenir des résultats", résume Marcos Guterman, auteur du livre: "Le football explique le Brésil".

"Il faudra un miracle pour gagner la Coupe en juin", poursuit ce spécialiste.

Ronaldo est convaincu que maître Scolari "saura clouer le bec" des sceptiques. Mais ils sont légion au Brésil, du chauffeur de taxi à l'avocat, à ne plus vraiment y croire.

Même les grands anciens en perdent leurs nerfs: Pelé et Romario en sont réduits à s'échanger des noms d'oiseaux sur Twitter.

Le bras droit de Scolari n'avance que six noms sûrs pour le Mondial-2014: Thiago Silva, David Luiz, Daniel Alves, Julio Cesar, Fred et Neymar.

Pour le reste, on se demande encore s'il faut rappeler à la rescousse les "anciens": Ronaldinho, en cure de jouvence à l'Atletico Mineiro après une triste fin de parcours européen à Milan, et/ou Kaka, remplaçant de luxe au Real Madrid.

Has been, or not has been...

Fifa.com (14/05/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Mar 14 Mai - 18:43

Scolari ne retient pas Kaka et Ronaldinho



Le sélectionneur du Brésil Luiz Felipe Scolari a créé la surprise mardi en écartant Kaka et Ronaldinho de la liste des 23 joueurs convoqués pour la Coupe des Confédérations, qui se disputera du 15 au 30 juin au Brésil.

L'autre principale surprise de cette liste est la convocation du milieu défensif du Bayern Munich Luiz Gustavo, préféré au joueur de Chelsea Ramires.

Au poste de numéro 10, "Felipao" a convoqué le jeune Barnard (Atletico Mineiro). Au milieu de terrain, en plus de l'indiscutable Oscar, il a également retenu Jadson et Lucas, qui recueille les fruits de sa bonne adaptation au Paris Saint-Germain. Son co-équipier Thiago Silva est également convoqué.

En attaque, le technicien brésilien a convoqué deux vrais numéro 9, Fred et Leandro Damiao et bien entendu le jeune prodige Neymar. Hulk, sera le quatrième attaquant.

La liste des 23 joueurs sélectionnés

Gardiens : Julio Cesar (Queens Park Rangers), Diego Cavalieri (Fluminense), Jefferson (Botafogo)

Défenseurs : Daniel Alves (FC Barcelone), Marcelo (Real Madrid), Felipe Luis (Atletico Madrid), Jean (Fluminense), Thiago Silva (Paris Saint-Germain), David Luiz (Chelsea), Dante (Bayern Munich), Rever (Atletico Mineiro)

Milieux : Paulinho (Corinthians), Luiz Gustavo Bayern Munich), Fernando (Gremio), Hernanes (Lazio Rome), Jadson (Sao Paulo), Oscar (Chelsea), Lucas (Paris Saint-Germain), Bernard (Atlético Mineiro)

Attaquants : Neymar (Santos), Fred (Fluminense), Hulk (Zenit de Saint-Pétersbourg), Leandro Damiao (Internacional)

Les listes officielles de l'ensemble des équipes présentes à la Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013 seront communiquées par la FIFA le 7 juin.

Fifa.com (14/05/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Mar 14 Mai - 21:39

Brésil : Scolari joue la carte jeunes



Le sélectionneur du Brésil Luiz Felipe Scolari a abattu la carte jeunes et écarté les expérimentés Kaka et Ronaldinho de sa liste de 23 joueurs convoqués pour la Coupe des Confédérations qui se jouera en juin au Brésil.

A un an du Mondial-2014 qu'il s'est fait une "obligation" de gagner, "Felipao" a retenu une forte et inhabituelle proportion de joueurs évoluant au Brésil (11), contre 12 en Europe.

La principale surprise de cette liste est l'absence de Kaka, remplaçant de luxe au Real Madrid, et de Ronaldinho, qui vit une cure de jouvence depuis son retour au Brésil à l'Atletico Mineiro.

Depuis qu'il a repris en main la sélection en décembre, Scolari les avait convoqués à tour de rôle pour des matches amicaux, mais ils n'avaient pas spécialement convaincu. "Les joueurs sur lesquels j'avais des doutes sont dehors. Ceux en qui je n'ai pas de doute sont dans la liste", a commenté Scolari après l'annonce de sa liste dans un hôtel de Rio de Janeiro, devant des centaines de journalistes.

A l'un d'entre eux lui demandant s'il ne craignait pas que son groupe manque d'expérience, le sélectionneur brésilien a répondu que la Coupe des Confédérations était justement une bonne occasion d'aguerrir certains jeunes joueurs en vue du Mondial.

Au poste de numéro 10, "Felipao" a ainsi convoqué le jeune Bernard (20 ans), qui évolue aux côtés de Ronaldinho à l'Atletico Mineiro. "C'est un joueur jeune, avec beaucoup de talent, qui avec cette opportunité va sûrement se surpasser pour continuer d'avoir sa chance en sélection", a commenté Scolari.

Test crucial
L'autre principale surprise de cette liste est la convocation du milieu défensif du Bayern Munich Luiz Gustavo, préféré au joueur de Chelsea, Ramires, actuellement en mauvaise forme.

Au milieu de terrain, en plus de l'indiscutable Oscar, il a également retenu Jadson et Lucas, qui recueille les fruits de sa bonne adaptation au Paris Saint-Germain, et dont Scolari a dit espérer qu'il serait rétabli à temps de sa blessure aux côtes. Thiago Silva, le capitaine du PSG qui vient d'être sacré champion de France, est également convoqué.

En attaque, le technicien brésilien a sélectionné deux vrais numéro 9, Fred et Leandro Damiao, Hulk, et bien entendu le jeune prodige Neymar, dont le contrat avec Santos court jusqu'en 2014 mais qui est activement convoité par le FC Barcelone en vue du prochain Mercato d'été.

La Coupe des Confédérations, qui se jouera du 15 au 30 juin, sera un test crucial pour la Seleçao en vue du Mondial.

Et depuis le retour de Scolari, qui avait conduit la bande à Ronaldo et Bebeto à la victoire au Mondial-2002, le Brésil a enchaîné une défaite contre l'Angleterre (1-2) trois matches nuls contre l'Italie (2-2), la Russie (1-1) et le Chili (2-2) et une seule victoire face à la Bolivie (0-4).

Les 23 joueurs convoqués commenceront leur concentration le 27 mai à Rio de Janeiro. Ils disputeront deux amicaux, le 2 juin à Rio face à l'Angleterre, pour l'inauguration officielle du Maracana, et le 9 juin à Porto Alegre face à la France.

Fifa.com (14/05/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Mer 22 Mai - 18:16

Valcke : "Les six stades sont prêts"



FIFA.com a rencontré Jérôme Valcke, actuellement au Brésil pour visiter les villes de Natal, Brasilia et Rio de Janeiro. Le Secrétaire Général de la FIFA s'est félicité des progrès réalisés par le pays hôte de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™.

Les six stades de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013, qui aura lieu du 15 au 30 juin à Belo Horizonte, Fortaleza, Recife, Salvador, Brasilia et Rio, sont prêts.

Jérôme Valcke nous a confié avoir été particulièrement impressionné par les sites de Brasilia et Rio. Il s'est également dit très satisfait de la situation concernant la billetterie. En effet, 76 pour cent de l'ensemble des billets pour la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013 ont déjà été vendus.

Pour retrouver l'intégralité de notre entretien avec Jérôme Valcke et découvrir le programme du Festival des Champions, il vous suffit de cliquer sur la vidéo ci-dessus.

Fifa.com (22/05/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Jeu 23 Mai - 15:19

Le Mexique sans Peralta



L'attaquant Oribe Peralta, champion olympique 2012 avec les Aztèques, n'a pas été retenu pour les prochains matches de qualification zone Concafaf au Mondial-2014 et pour la Coupe des Confédérations à cause d'une blessure, a annoncé la Fédération mexicaine de football (FMF) mercredi à Mexico.

"Une lésion à un genou empêche l'attaquant de toute activité, c'est pourquoi nous ne l'avons pas retenu dans la sélection pour la Coupe des Confédérations (du 15 au 30 juin au Brésil)", a annoncé dans un communiqué la FBF, après avoir fait passer une radio au joueur le jour même.

Peralta a été l'auteur du doublé en finale des jeux Olympiques le 11 août dernier au stade Wembley, où les Mexicains avaient réussi l'exploit de battre (2-1) le Brésil des Neymar et autres Thiago Silva et Marcelo.

Le joueur de 29 ans est également forfait pour les trois matches des qualifications zone Concacaf au Mondial-2014 contre la Jamaïque, Panama et le Costa Rica des 4, 7 et 11 juin.

Avant ces échéances, le Mexique n'occupe que la 5e place du groupe Concacaf (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes) après 3 journées: les 3 premiers de ce groupe sont directement qualifiés pour le Mondial brésilien, et le 4e disputera un barrage contre la Nouvelle-Zélande.

Fifa.com (23/05/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 24 Mai - 20:49

Tahiti avec Vahirua et 22 amateurs



L'attaquant Marama Vahirua est le seul joueur professionnel présent dans le groupe de 23 joueurs convoqués par le sélectionneur de Tahiti, Eddy Etaeta, pour la Coupe des Confédérations (15-30 juin au Brésil).

La victoire des Tahitiens à la Coupe des Nations d'Océanie, en juin 2012, les a qualifiés pour ce tournoi organisé un an avant la Coupe du monde.

Ils affronteront dans le groupe B le Nigeria (vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations 2013), l'Espagne (championne du monde) et l'Uruguay (vainqueur de la Copa America 2011).

Vahirua (33 ans) évoluait cette saison en Grèce, à Panthrakikos, après avoir joué à Nantes, Nice, Lorient et Monaco. Champion de France avec Nantes en 2000, il s'était distingué par sa manière de célébrer ses buts, en mimant des coups de rame, référence à ses origines polynésiennes.

Le capitaine des Toa Aito (les guerriers de fer) est Nicolas Vallar, un défenseur central qui a joué en Ligue 2 à Sète.

La plupart des joueurs mènent un train de vie modeste. Un tiers environ sont sans emploi, dans une Polynésie française durement touchée par la crise.

Gardiens : Gilbert MERIEL, Mikaël ROCHE, Xavier SAMIN

Défenseurs : Rainui AROITA, Edson LEMAIRE, Teheivarii LUDIVION, Stéphane FAATIARAU, Vincent SIMON, Nicolas VALLAR, Yannick VERO, Tamatoa WAGEMANN

Milieux de terrain : Ricky AITAMAI, Stanley ATANI, Heimano BOUREBARE, Henri CAROINE, Alvin TEHAU, Jonathan TEHAU, Lorenzo TEHAU, Yoann TIHONI

Attaquants : Steevy CHONG-HUE, Samuel HNANYINE, Teaonui TEHAU, Marama VAHIRUA (Panthrakikos/GRE)

Fifa.com (24/05/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 24 Mai - 22:04

L'Uruguay avec ses cadres



Tous les cadres de l'Uruguay ont été inscrits par le sélectionneur Oscar Tabarez dans une liste élargie en vue des matches amicaux contre la France (5 juin) et le Venezuela (11 juin) et de la Coupe des Confédérations (15-30 juin au Brésil), a annoncé vendredi la Fédération uruguayenne (AUF).

Du capitaine Lugano aux buteurs Forlan, Suarez et Cavani, en passant par les milieux Diego Perez et Arevalo Rios, le groupe de la Celeste demeure très stable par rapport à celui qui avait remporté la Copa America 2011, un an après son excellent parcours au Mondial-2010 (demi-finaliste).

Seul l'attaquant Sebastian Abreu, 36 ans, dit "El Loco" (le fou), a disparu du groupe.

La liste des 28 convoqués

Gardiens : Muslera (Galatasaray/TUR), Martin Silva (Olimpia/PAR), Munoz (Libertard/PAR), Castillo (Danubio)

Défenseurs: Scotti (Nacional), Carlos Valdez (Penarol), Lugano (Malaga/ESP), Godin (Atletico Madrid/ESP), Coates (Liverpool/ENG), Caceres (Juventus/ITA), Aguirregaray (Penarol), Maxi Pereira (Benfica/POR), Alejandro Silva (Olimpia/PAR)

Milieux: Alvaro Gonzalez (Lazio/ITA), Alvaro Pereira (Inter Milan/ITA), Arevalo Rios (Palerme/ITA), Diego Perez (Bologne/ITA), Gargano (Inter Milan/ITA), Eguren (Libertard/PAR), Cristian Rodriguez (Atletico Madrid/ESP), Gaston Ramirez (Southampton/ENG)

Attaquants: Lodeiro (Botafogo/BRA), Gonzalo Castro (Real Sociedad/ESP), Luis Suarez (Liverpool/ENG), Cavani (Naples/ITA), Abel Hernandez (Palerme/ITA), Forlan (Internacional/BRA), Stuani (Espanyol/ESP)

Fifa.com (24/05/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par rachid_as le Ven 24 Mai - 22:06

Pelé paierait pour garder Neymar au Brésil



Le "Roi" Pelé a déclaré à la presse vendredi qu'il "paierait" pour que Neymar, la nouvelle étoile du football brésilien, reste au pays, alors que son club de Santos négocie actuellement son transfert, notamment avec le FC Barcelone et le Real Madrid.

"Si je pouvais, moi même je paierais, et je le garde ici", a déclaré Pelé, triple champion du monde, lors d'une réception dans la station balnéaire de Santos, près de Sao Paulo, où va s'ouvrir un musée en son honneur.

Il rappelle avoir dit au jeune attaquant de 21 ans: "Neymar, j'ai joué toute ma vie au Brésil, je n'ai pas quitté le Santos, tu vas partir pour quoi? Tu n'as pas besoin de partir, tu es très bien..."

Pelé a passé l'essentiel de sa carrière professionnelle au Santos FC (1956-1974), ne rejoignant que sur le tard, à 35 ans, le Cosmos de New York (1975-1977).

Neymar, qui s'est refusé jusqu'ici à quitter le Brésil tout en reconnaissant rêver d'Europe, est sous contrat avec Santos, son club formateur, jusqu'en juin 2014. Le montant du transfert de l'international aux 31 sélections (19 buts) pourrait allègrement dépasser les 50 millions d'euros.

Santos n'a pas encore reçu de proposition intéressante de clubs européens pour son transfert, et il reste donc au club, avait déclaré mercredi son directeur de la communication, Arnalo Hase.

Fifa.com (24/05/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe des Confédérations de la FIFA - Brésil 2013

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum