Ligue des Champions CAF 2013

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Jeu 15 Aoû - 8:43

 De Sa mène les Pirates à bon port



Quand Roger de Sa est devenu gardien de but, cela n'a pas surpris grand monde. Né au Mozambique qui était alors une colonie portugaise, le père de de Sa était professionnel au Sporting Portugal et a représenté le Portugal et le Mozambique, traçant la voie pour Roger dans le football. La famille a déménagé en Afrique du Sud en 1974 et le garçon de 10 ans a commencé à montrer son talent balle au pied.

Roger de Sa est finalement devenu professionnel et a joué pour Moroka Swallows, Sundowns et Wits University. En 1996, quand l'Afrique du Sud a accueilli la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF, De Sa était dans l'effectif du pays hôte, sans entrer en jeu. Trois ans plus tôt, en 1993, il avait disputé son premier match sous le maillot sud-africain en Zambie. "La même année, j'ai représenté l'Afrique du Sud dans trois sports !", expliquait-il récemment à FIFA.com. "Dans le football en salle, j'étais défenseur. J'étais capitaine de l'équipe de basket et j'ai également joué avec les Bafana Bafana. Il doit y avoir d'autres sportifs qui ont représenté leur pays dans trois disciplines différentes, mais je suis peut-être le seul à l'avoir fait dans la même année."

"Quand j'ai réalisé que c'était un peu trop, que je ne pouvais pas me maintenir au plus haut niveau dans les trois sports, j'ai dû prendre une décision", poursuit De Sa, qui a été basketteur professionnel en Afrique du Sud. Après avoir terminé sa carrière de joueur, il a donc décidé de se concentrer sur le football et plus particulièrement sur le métier d'entraîneur. Depuis son premier poste de technicien, en 2001 à Wits, il n'a cessé de progresser.

La bonne formule avec les bons joueurs
En 2012, on lui a proposé de prendre les rênes d'un des clubs les plus populaires d'Afrique du Sud, les Orlando Pirates, et pour sa première année, il a emmené le club, alors champion en titre, à la troisième place du championnat. "Nous n'avons jamais vraiment mal joué, mais nous avons perdu deux ou trois matches cruciaux et nous avons fait quelques erreurs impardonnables", regrette-t-il. "Nous n'avons terminé qu'à la troisième place, mais nous sommes restés en course pour le titre jusqu'à la fin. Nous avons également eu pas mal de blessés. À un moment de la saison, nous avions 13 joueurs à l'infirmerie."

En tant que vainqueur du championnat d'Amérique du Sud de l'année précédente, les Pirates participent à la Ligue des champions de la CAF. Les vainqueurs de l'édition 1995 ont réussi à se qualifier pour la phase de groupes, après avoir notamment éliminé le TP Mazembe, quadruple vainqueur de l'épreuve. "Nous avons réussi à rester en course tout simplement parce que tout au long de notre parcours, nous avons toujours trouvé la bonne formule, avec les bons joueurs", analyse De Sa.

Dans la phase de groupes, les Pirates ont été placés dans le Groupe A aux côtés de Zamalek et Al Ahly, les deux clubs les plus titrés de l'histoire de la compétition, et le club congolais de l'AC Leopards. Dans leur deuxième match, les Pirates sont allés battre le tenant du trophée, Al Ahly, sur le score de 3:0, mettant fin à une série de 23 matches sans défaite à domicile en phase de groupes pour les Diables rouges. "Ça va être très, très difficile dans ce groupe", tempère pourtant De Sa. "Zamalek et Al Ahly vont se reprendre, cela ne fait aucun doute. Encore deux matches, et on n'y verra beaucoup plus claire. Ce groupe sera indécis jusqu'à la dernière journée."

Un peut trop gâtés
Les Pirates sont la seule équipe d'Afrique australe à avoir remporté l'épreuve, traditionnellement dominée par les formations d'Afrique du Nord. "Les clubs de la partie arabe du continent sont bien organisés, très fort tactiquement et bien structurés", estime le technicien des Pirates. "Ils ont toujours de bons entraîneurs et ont des infrastructures de développement solides. C'est pour cela qu'ils ont un avantage sur nous. Je pense aussi qu'ils sont très forts mentalement. Cela explique leurs bons résultats. De notre côté, nous sommes à la traîne en matière de savoir-faire tactique et d'infrastructures de développement. Nous sommes aussi un peu trop gâtés chez nous. Parfois, nous trouvons les voyages en Afrique très difficiles, par rapport au confort que nous connaissons chez nous. Je sais que les joueurs n'aiment pas trop ça", poursuit De Sa.

Pour le moment, De Sa et ses joueurs s'en sortent plutôt bien dans leurs voyages dans toute l'Afrique. "Nous avons pris nos précautions en recrutant trois joueurs supplémentaires, pour pouvoir concilier la Ligue des champions et le championnat. Il fallait renforcer certains secteurs, mais je pense que maintenant, nous sommes au point. J'ai confiance", annonce-t-il.

La confiance alliée à l'expérience de l'entraîneur dans trois disciplines de haut niveau, voilà peut-être la recette idéale pour mener les Pirates à bon port.

Fifa.com (15/08/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Ven 16 Aoû - 11:10

Les géants en danger loin de leurs bases



La phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF arrive à mi-parcours. Dans le Groupe A, les géants égyptiens Al Ahly et Zamalek essaieront de se racheter après un début de campagne compliquée. À eux deux, les rivaux du Caire totalisent 12 titres de champion d'Afrique. Ils pointent actuellement à trois longueurs des Sud-Africains d'Orlando Pirates et des Congolais de l'AC Léopards.

Dans le Groupe B, la situation est plus indécise puisque les quatre clubs possèdent tous trois points à l'issue des deux premières journées. À noter que les deux premiers de chaque groupe seront qualifiés pour les demi-finales. Le vainqueur de l'épreuve représentera l'Afrique à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, en fin d'année au Maroc.

L'affiche
Orlando Pirates - Zamalek
Au cours de la dernière journée, les Pirates ont battu Ahly, tenant du trophée et club le plus titré dans l'histoire du tournoi, sur le score sans appel de 3:0. Cette victoire a mis fin à une série de 23 matches sans défaite à domicile dans la phase de groupes pour les Diables rouges. Quant aux Buccaneers, champions d'Afrique en 1995, ils ont l'ambition de confirmer chez eux, à l'Orlando Stadium et face à une formation de Zamalek toujours dangereuse. En championnat d'Afrique du Sud, les Pirates ont raté leur entrée en matière en s'inclinant contre AmaZulu. Mais l'entraîneur Roger de Sa peut compter sur une formation solide pour poursuivre son rêve de devenir le deuxième entraîneur sud-africain de l'histoire à remporter l'épreuve.

Les internationaux évoluant pour les Pirates ont volontairement manqué le match amical perdu par les Bafana Bafana contre le Nigeria en milieu de semaine, afin de se préparer pour le choc. Côté Zamalek, le technicien Helmi Toulan enregistre le retour de trois éléments essentiels : le gardien Abdelwahed El Sayed, le chevronné Ahmed Hassan et Ahmed Eid.

Les autres rencontres
Avec un petit point en deux rencontres, Al Ahly est en danger de ne pas atteindre le dernier carré pour la troisième fois au cours des neuf dernières éditions. Pour ne rien arranger, l'entraîneur Mohamed Youssef doit composer avec l'absence des milieux de terrain Ahmed Fathi et Hossam Ashour, suspendus, et de son gardien Mosad Awad. Les trois hommes ont participé au match amical de l'Égypte contre l'Ouganda. Cependant, le sélectionneur des Pharaons, Bob Bradley, avait quand même épargné plusieurs joueurs d'Al Ahly, parmi lesquels le milieu de terrain Mohamed Aboutrika et le défenseur Wael Gomaa.

Après avoir battu l'Espérance, vainqueur de l'édition 2011, le Recreativo do Libolo a chuté 3:0 sur le terrain des Ivoiriens de Séwé Sport. Le champion d'Angola en titre sera de nouveau mis à rude épreuve au Cameroun, où il affrontera Coton Sport. Les locaux devraient pouvoir compter sur l'appui de leur douzième homme, le club ayant décidé de rendre l'entrée au stade gratuite pour cette confrontation. Après avoir perdu son premier match en Angola 1:0, l'Espérance s'était pour sa part imposée 2:0 contre Coton Sport. Elle se déplace à Abidjan pour y défier Séwé Sport.

Le joueur à suivre
Ahmed Hassan est le joueur le plus capé de l'histoire du football international. Il a représenté l'Égypte à 184 reprises. Aujourd'hui âgé de 38 ans, il a pris sa retraite internationale, mais n'en demeure pas moins un fer de lance de Zamalek, qu'il a rejoint en provenance du rival Al Ahly il y a deux ans. Le milieu de terrain n'était pas du voyage au Congo et de la défaite 1:0 contre les Léopards. Il pourra prendre sa place dans le onze de départ des Chevaliers blancs pour le match du Groupe A contre Orlando Pirates.

La stat
11 - Comme le nombre de matches consécutifs sans défaite de l'AC Léopards devant son public sur la scène continentale. Le club congolais a remporté la dernière Coupe de la Confédération de la CAF et a gagné 10 des 11 dernières rencontres disputées devant son public. La dernière défaite des Léopards sur leur pelouse remonte à mars 2012, avec un revers 2:1 en Coupe de la Confédération contre le CS Sfaxien. L'objectif pour les Congolais est de poursuivre cette impressionnante série contre Al Ahly, champion d'Afrique en titre.

Entendu…
"Nous avons beaucoup travaillé afin de pouvoir nous porter le plus rapidement possible vers l'attaque. C'est une tactique dont nous aurons besoin en déplacement. Ce sera un match difficile, car notre adversaire possède dans ses rangs des joueurs expérimentés et doués techniquement." Miller Gomes, entraîneur du Recreativo do Libolo

Fifa.com (16/08/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Lun 19 Aoû - 9:52

Les Pirates font la loi



Après la victoire 3:0 des Orlando Pirates sur le terrain d'Al Ahly, l'entraîneur Roger de Sa avait laissé entendre que le suspense durerait jusqu'au bout dans le Groupe A de la Ligue des champions de la CAF. Mais ses joueurs se sont mis en tête de le faire mentir. Installés en tête de leur section au terme de la troisième journée, les Buccaneers auront l'occasion de valider leur billet pour les demi-finales dans dès la prochaine journée.

Les deux premiers de chaque groupe accèderont au dernier carré. L'équipe sacrée championne d'Afrique à l'issue de la finale représentera le continent lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013, en fin d'année au Maroc.  

L'affiche
AC Léopards 0:1 Al Ahly
Invaincus à domicile depuis 23 matches en phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF, les Diables Rouges ont vu leur belle série interrompue par les Orlando Pirates lors de la dernière journée. Les tenants du titre se savaient donc dans l'obligation de s'imposer au Congo pour rester dans la course à la qualification. La tâche s'annonçait cependant difficile, d'autant que les Fauves de Niari restaient eux-mêmes sur 11 matches sans défaite à domicile en compétitions continentales. Dominateurs en première période, les locaux ont payé leur manque de réalisme, Walid Soliman donnant l'avantage aux Égyptiens quatre minutes avant la pause. Les Léopards ont poursuivi leur domination après le repos, mais la défense d'Al Ahly est restée intraitable pour offrir au club du Caire son premier succès dans cette phase de groupes. 

La surprise
Orlando Pirates 4:1 Zamalek
Beaucoup s'attendaient à voir les Pirates remporter leur deuxième match à domicile, mais l'ampleur du score a de quoi surprendre. Les quintuples champions d'Afrique égyptiens tenaient pourtant le point du nul à la mi-temps (1:1), Shikabala ayant répondu à l'ouverture du score de Lennox Bacela. Au retour des vestiaires, les Buccaneers ont pris le large grâce à trois buts signés Daine Klate, Sifiso Myeni et Tlou Segolela. Les Sud-Africains caracolent en tête du Groupe A, avec sept points en trois matches. Al Ahly et l'AC Léopards affichent chacun quatre unités au compteur, Zamalek ferme la marche avec un point.

Les autres rencontres
Championne d'Afrique 2011, l'Espérance a remporté un succès capital (1:0) sur la pelouse de Séwé Sports grâce à un but d'Oussama Darragi. Trois minutes après la reprise, Youcef Belaïli a échappé à l'attention de son garde du corps pour centrer en retrait vers l'international tunisien qui, à dix mètres du but, n'a laissé aucune chance au gardien. Par la suite, les Sang et Or ont été mis en difficulté et les Ivoiriens ont eu plusieurs fois l'occasion de revenir au score.

Dans l'autre affiche, Coton Sport, finaliste malheureux en 2008, s'est imposé 2:1 devant le Recreativo do Libolo. Les Camerounais ont profité de deux erreurs de la défense angolaise pour faire la différence. Alexis Yougouda, 18 ans, déjà auteur du but de la victoire contre Séwé Sports, a débloqué la situation en première mi-temps. Emmanuel Mbongo a doublé la mise en seconde période, avant que Ruben Gouveia ne réduise l'écart en fin de rencontre. L'Espérance et Coton Sport virent en tête à mi-parcours avec six points chacun mais Séwé Sports et le Recreativo (3 points) restent à portée.

Le joueur
À 22 ans, le gardien de l'Espérance Tunisien Moez Ben Cherifia compte déjà un titre de champion d'Afrique à son palmarès, conquis en 2011 avec son club formateur. À l'époque, il n'avait concédé que six buts en 14 sorties. Contre Séwé Sports, l'international tunisien a réalisé trois parades exceptionnelles pour garder sa cage inviolée. Sous son impulsion, les Sang et Or sont repartis de Côte d'Ivoire avec une précieuse victoire en poche.

La stat
7 - À eux deux, Zamalek (5) et Al Ahly (7) ont soulevé le trophée de la Ligue des champions de la CAF à 12 reprises. Pourtant, les géants du Caire ont déjà encaissé sept buts en deux matches contre les Orlando Pirates, lauréats de l'épreuve en 1995. Après avoir battu les Diables Rouges 3:0 lors de la deuxième journée, les Buccaneers ont réalisé un festival offensif (4:1) aux dépens de Zamalek.

Entendu…
"Nous sommes l'équipe la plus faible du groupe. Il suffit de comparer les effectifs pour s'en rendre compte. Nous devons nous débrouiller avec 16 ou 18 joueurs. Al Ahly connaît les mêmes difficultés que nous sur le plan politique et sécuritaire mais bénéficie de nombreux avantages en termes de moyens, de préparation et d'organisation." - Helmi Toulan, entraîneur de Zamalek

Fifa.com (19/08/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Lun 19 Aoû - 10:02

Ligue des Champions CAF: 3ème journée



Groupe A :
Samedi 17 août 2013 :
FIN : AC Leopards 0 - 1 Al Ahly Cairo ............ Waleed Soliman (42')
FIN : Orlando Pirates 4 - 1 Al Zamalek Cairo ..... Bacela (27'); Tlou Segolela (52'); Sifiso Myeni (74'); Daine Klate (82') /// Fadlala (29')

Groupe B :
Dimanche 18 août 2013 :
FIN : Coton Sport FC 2 - 1 Recreativo Libolo ..... Alexis Yougouda Kada (31'); Ewange Emmanuel Mbongo (48') /// Ruben Silvio Gouveia Lino (89')
FIN : Séwé Sport 0 - 1 Espérance de Tunis ........ Oussama Darragi (49')

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Jeu 29 Aoû - 13:04

Zougoula, objectif but



La Côte d’Ivoire dispose d’arguments offensifs de taille dans sa quête d’une troisième qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA. Didier Drogba, Wilfried Bony, Lacina Traoré, Seydou Doumbia sont autant de solutions dont bénéficie Sabri Lamouchi pour faire trembler les défenses du Continent Mère. Parmi ces grands noms du football africain, celui de Kevin Zougoula s’était récemment glissé dans la liste du sélectionneur des Éléphants pour affronter la Gambie. Un petit gabarit (1m66), qui prend de plus de place au pays des pachydermes.

"Certes, je ne suis pas grand par la taille mais c’est loin d’être un handicap", lance l’attaquant du club de Séwé Sport de San Pedro, champion en titre du championnat ivoirien, au micro de FIFA.com. "Dieu m’a fait ainsi, mais il m’a également  donné un don pour jouer avant-centre. Et à ce poste, c’est le travail et l’efficacité devant les poteaux qui font la différence, pas les centimètres", ajoute-t-il avant d’évoquer Lionel Messi comme modèle, et pour cause : "J’ai les mêmes caractéristiques que lui : la puissance et la rapidité."

Telle la Pulga, Zougoula a également pris l’habitude de dominer le classement des buteurs de toutes les compétitions auxquelles il participe. Meilleur artilleur de son championnat depuis trois saisons, Zougougoal  - comme il est surnommé à juste titre -  est bien placé pour ravir le Soulier d’Or de la Ligue des champions de la CAF 2012/13. "Un buteur n’a qu’un objectif : marquer. Je m’efforce tout simplement de remplir cet objectif quelle que soit la compétition dans laquelle je suis engagé', résume l’intéressé. "Là, je suis sur une bonne lancée !'

Ses cinq buts au total permettent en tous cas à son club - seule équipe ivoirienne encore en lice en Ligue des champions de la CAF - de conserver toutes ses chances de qualification pour les demi-finales. En phase de groupes, le Séwé s’est notamment illustré en disposant des Angolais du Recreativo do Libolo, au début du mois d’août, sur le score de 3:1. Hat trick de Zougoula. Dans la foulée, les Tunisiens de l’Espérance de Tunis, finalistes de la compétition l’an passé, ont ramené les Ivoiriens sur terre (0:1).

"L’Espérance n’est pas une petite équipe. Cela s’est joué sur des détails. Nous avons eu des occasions, sans pouvoir les concrétiser.  Eux ont su mettre au fond une des seules opportunités qu’ils se sont procuré. C’est comme ça", analyse-t-il, à quelques heures du match retour à Tunis. Et d’ajouter : "Mais la route est encore longue. Et nous croyons fermement en nos chances de titre."

L'hommage de Lamouchi
Tout a en tous cas été mis en œuvre par la fédération ivoirienne pour maximiser ces chances. D’ailleurs les absences de Zougoula et de Sylvain Gbohouo parmi les appelés pour le dernier match amical des Eléphants face au Mexique ne sont pas innocentes :  "Nous avons pris l'option de  le laisser à la disposition de son club, le Séwé Sport, qui est engagé en Ligue des Champions de la CAF. Parce que nous estimons qu'il est important que les clubs ivoiriens fassent partie de la crème du football africain" soulignait ainsi Lamouchi  au sujet de son troisième gardien, quant à Zougoula : "il est parmi les quelques joueurs qui m’ont  plu dans le championnat ivoirien. Mon staff continuera de suivre son évolution."

Et à l’entendre, l’attaquant de 25 ans a la ferme intention de ne pas s’arrêter en si bon chemin. "J’espère avoir à nouveau ma chance chez les Éléphants. Je vais continuer à travailler. J’y crois, ,annonce Zougoula qui sait aussi que le chemin vers la sélection est souvent facilité par un détour en Europe. "C’est en voyant évoluer des joueurs comme Didier Drogba ou Bonaventure Kalou que j’ai eu l’envie de faire ce sport. C’était mon souhait le plus cher de faire partie du monde des footballeurs. Je l’ai réalisé. Désormais, je rêve de porter les couleurs de clubs aussi prestigieux  que ceux qu’ils ont pu connaître", avoue-t-il.

Et de conclure : "Mais je suis très fier du chemin que j’ai déjà parcouru. Ils sont rares les attaquants qui peuvent se targuer d’avoir été meilleur buteur trois fois de suite d’un même championnat !"

Fifa.com (29/08/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Ven 30 Aoû - 14:18

Premier écrémage chez les prétendants



A mi-parcours de la Ligue des champions de la CAF, aucune équipe ne peut se permettre de lâcher des points en route si elle souhaite terminer à l’une des deux premières places de son groupe et se qualifier pour les demi-finales de la compétition. Les huit équipes encore en course gardent toutes à l’heure actuelle un espoir de rejoindre le dernier carré. Le vainqueur final représentera l’Afrique à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, en décembre au Maroc.

FIFA.com présente le programme de cette journée décisive.

L'affiche
Recreativo do Libolo - Coton Sport
Après avoir remporté son premier match, le Recreativo, champion d’Angola, a perdu les deux suivants à l’extérieur. Son adversaire camerounais a connu, lui, une trajectoire inverse en s’inclinant d’entrée en Tunisie, contre l’Espérance, avant de dominer Séwé Sports et le Recreativo à domicile. Le dernier match de championnat du Recreativo s’est soldé par un nul 1:1 contre Sagrada Esperança. Les Angolais peuvent s’appuyer sur une défense très solide et l’un des meilleurs gardiens du continent, Landu. De son côté, Coton Sport, avec six points en trois matches, pointe à la deuxième place du Groupe B, à égalité avec l’Espérance de Tunis, qui affiche une meilleure différence de buts. Le Recreativo et Séwé Sports se partagent la dernière place avec trois points chacun.

Les autres rencontres

Comme Coton Sport, l’Espérance aborde la réception de Séwé Sports en position de favorite après avoir enregistré deux victoires consécutives, dont une à l’extérieur chez les Ivoiriens, lors de la dernière journée. Les Sang et Or semblent afficher le même état de forme que celui qui leur avait permis l’an dernier d’atteindre la finale de la compétition. Ils constituent en tout cas le noyau dur de la sélection tunisienne, huit d’entre eux ayant été appelés chez les Aigles de Carthage pour leur match décisif de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA™, le 7 septembre contre le Cap-Vert.

Dans le Groupe A, les Orlando Pirates, vainqueurs de l’édition 1995, peuvent être la première équipe à se qualifier pour les demi-finales en cas de scénario favorable. Ils pointent actuellement en tête avec sept points, six de plus que leur adversaire ce week-end, Zamalek, qui n’a gagné qu’une seule fois contre une équipe sud-africaine en Ligue des champions : une victoire à domicile 2:1 contre les Kaizer Chiefs en 1993. L’autre match du groupe verra un remake de la dernière Supercoupe d’Afrique, remportée 2:1 par Al Ahly aux dépens des Congolais de l’AC Léopards. Les Diables Rouges égyptiens se sont imposés 1:0 à l’aller en Dolisie, et les deux équipes comptent chacune quatre points.

Le joueur à suivre

A seulement 21 ans, Mohamed Ibrahim est déjà une star à Zamalek. Le milieu de terrain offensif a attiré les convoitises de plusieurs clubs en Europe, mais les Espagnols de Malaga et les Suisses de Sion ont vu leurs offres repoussées. S’il continue à enchaîner les bonnes performances en Ligue des champions, d’autres clubs pourraient revenir à la charge pour le jeune international égyptien.

La stat
104 - Le nombre de victoires d’Al Ahly en Ligue des champions et en Coupe des Champions, l’ancien format. Sept fois victorieux de la compétition - un record -, le club du Caire accueille l’AC Léopards. S’ils battent les Congolais, le pourcentage de victoires des Diables Rouges en Ligue des champions atteindrait 50 %. Ils comptabilisent jusqu’ici 60 matches nuls et 45 défaites en 209 matches.

 Entendu...
"Toute l’équipe est très motivée à l’idée de pouvoir atteindre les demi-finales de la Ligue des champions en cas de victoire. Ça fait longtemps que l’Afrique du Sud n’a plus eu de représentant dans le dernier carré de cette compétition prestigieuse" - Lucky Lekgwathi, capitaine des Orlando Pirates

Fifa.com (30/08/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Dim 1 Sep - 19:54

Ligue des Champions CAF: 4ème journée



Groupe A :
Samedi 31 août 2013 :
FIN : Al Ahly Cairo 2 - 1 AC Leopards ............ Abdalla El Said (37'); Waleed Soliman (68') /// Sidoine Beaullia (84')

Dimanche 1 septembre 2013 :
FIN : Al Zamalek Cairo 2 - 1 Orlando Pirates ..... Ahmed Eid (P. 6'); Ibrahim Salah (51') /// Lennox Luyanda Bacela (33')

Groupe B :
Samedi 31 août 2013 :
FIN : Espérance de Tunis 1 - 0 Séwé Sport ........ Yahia (58')

Dimanche 1 septembre 2013 :
FIN : Recreativo Libolo 1 - 1 Coton Sport FC ..... Aguinaldo Policarpo da Veiga Mendes (24') /// Moussa Yedan (32')

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Lun 2 Sep - 14:24

Le Nord frappe très fort



Les trois représentants nord-africains encore en course en Ligue des champions de la CAF ont fait le plein de points à l'occasion de la quatrième journée de la phase de groupes. Al Ahly et l'Espérance ont fait un pas de plus vers les demi-finales, tandis que Zamalek a sauvegardé ses chances d'accéder au dernier carré. L

Les deux premiers de chaque groupe accèderont au prochain tour. En outre, le futur champion d'Afrique représentera le continent lors de la prochaine Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, qui aura lieu en fin d'année au Maroc.

FIFA.com fait le bilan de la journée.

L'affiche
Espérance 1:0 Séwé Sports
Finaliste malheureuse l'an passé, l'Espérance s'est considérablement rapprochée des demi-finales en s'imposant 1:0 devant Séwé Sports dans le Groupe B. Après avoir entamé leur parcours par une défaite, les Sang et Or ont enchaîné trois succès de suite et comptent désormais neuf points, soit cinq de plus que le Recreativo do Libolo. L'international algérien Anther Yahia a inscrit le but décisif à l'heure de jeu. Les Ivoiriens ont tout tenté pour recoller au score sans toutefois parvenir à tromper la vigilance de Moez Ben Cherifia, comme cela avait déjà été le cas deux semaines auparavant. Les Tunisiens n'ont plus besoin que d'un point pour sceller leur dixième qualification pour les demi-finales sur les deux dernières décennies.  

Les autres rencontres
Dans le Groupe A, Al Ahly est revenu à hauteur des Orlando Pirates (7 points), grâce à sa courte victoire 2:1 sur l'AC Léopards. Ce succès confirme la supériorité des Cairotes, déjà vainqueurs 1:0 à l'aller au Congo. Les septuples champions d'Afrique ont été les premiers à se mettre en action. Les Diables Rouges ont rapidement pris l'avantage, par Abdullah El-Saïd. Walid Soliman a doublé la mise après le repos, sur une superbe frappe brossée en pleine lucarne. Après avoir vu Ulrich Mombo échouer sur penalty au retour des vestiaires, les visiteurs ont réduit l'écart par Sidoine Beaullia à six minutes du terme. Les Congolais ont manqué une ultime occasion d'égaliser, dans le temps additionnel. Ce nouveau revers laisse les Léopards à six points de leur adversaire du jour.

De son côté, Zamalek lorgne toujours sur un sixième titre de champion d'Afrique. En dominant (2:1) les Orlando Pirates, les Égyptiens ont signé leur premier succès en phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF depuis 2008. Les Chevaliers Blancs ont ouvert le score après six minutes de jeu sur un penalty d'Ahmed Eid. Lennox Bacela a remis les deux équipes à égalité à la 33ème minute. Salah Soliman a ensuite fait pencher la balance en faveur de Zamalek en début de seconde période.

Le grand club du Caire totalise désormais quatre unités et pointe à trois longueurs d'Al Ahly et des Pirates. Dans le Groupe B, le Recreativo Libolo et Coton Sport se sont séparés sur un score de parité (1:1). Ce résultat fait davantage les affaires des Camerounais que des Angolais. Les locaux ont débloqué la situation en première mi-temps par Aguinaldo Policarpo, déjà auteur du but de la victoire sur l'Espérance lors de la première journée. La joie des supporters angolais a cependant été de courte durée : quelques minutes plus tard, l'attaquant burkinabé Moussa Yedan remettait les deux équipes à égalité. Coton Sport affiche désormais sept points au compteur, contre quatre pour le Recreativo.

Le joueur
Le défenseur Salah Soliman s'est illustré par ses qualités offensives. Le joueur de 23 ans a permis à Zamalek de rester dans la compétition en inscrivant un but décisif face à des Orlando Pirates invaincus. Les Cairotes, qui n'avaient pris qu'un point en trois sorties, se savaient dans l'obligation d'obtenir un résultat positif contre les Buccaneers. Alors que les deux équipes étaient toujours à égalité (1:1), l'international U-23 a donné la victoire aux siens d'une superbe reprise de la tête.

La stat
26 - Comme le nombre de matches à domicile remportés par l'Espérance en phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF, après leur victoire 1:0 sur Séwé Sports. Le bilan des Sang et Or s'établit à 26 victoires, huit nuls et une défaite, 1:2 contre Zamalek en 2005.

Entendu…
"Ces sept points nous rapprochent d'une place en demi-finale mais rien n'est encore joué. Nous devons encore remporter nos deux prochains matches pour terminer le travail." - Mohamed Youssef, entraîneur d'Al Ahly

Fifa.com (02/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Ven 13 Sep - 19:32

Le derby du Caire lance le sprint final



A deux journées de la fin de la phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF, les huit clubs engagés ont encore tous une chance de se qualifier pour les demi-finales, mais aucun d'entre eux n'a son billet en poche pour l'instant. La donne devrait changer ce week-end. Plusieurs équipes ont en effet déjà un pied dans le dernier carré, alors que d'autres sont au bord de l'élimination.

Les deux premiers de chaque groupe accèderont au prochain tour. Le futur vainqueur représentera par ailleurs l'Afrique lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, qui aura lieu en fin d'année au Maroc.

L'affiche
Al Ahly - Zamalek
Cinq fois vainqueur de la compétition, Zamalek n'a plus le droit à l'erreur pour espérer garder une chance de voir les demi-finales. Les Chevaliers Blancs comptent pour l'heure quatre points dans le Groupe A, à trois longueurs des Orlando Pirates et de leur rival cairote Al Ahly, qui a ajouté l'an dernier une septième Ligue des champions de la CAF à son palmarès. L'entraîneur de Zamalek, Helmi Toulan, estime que son équipe devrait faire mieux face aux Diables Rouges que lors du match aller, conclu par un nul (1:1). "Le contexte est différent cette fois, on ne verra pas le même match. L'équipe est au complet désormais et tous les joueurs sont prêts", assure le technicien. Son homologue d'Al Ahly, Mohamed Youssef, devra se passer de l'attaquant international Emad Moteab, toujours en phase de reprise après une blessure au dos.

Les autres rencontres

Dans l'autre match du Groupe A, les Orlando Pirates, vainqueurs de l'édition 1995, se déplacent à Dolisie pour affronter l'AC Léopards. Les Buccaneers tenteront de faire mieux que leur match nul 0:0 à l'aller, lors de la première journée de la phase de groupes. Les Congolais accusent trois points de retard sur la tête du groupe après avoir perdu leurs deux derniers matches contre Al Ahly sur la plus petite des marges. L'entraîneur des Pirates, Roger de Sa, devra composer sans Happy Jele et ses internationaux sud-africains Andile Jali et Thabo Matlaba, suspendus après avoir reçu leur deuxième avertissement lors de la défaite contre Zamalek en Égypte.

Valeur sûre du football africain, l'Espérance de Tunis est bien placée pour devenir la première équipe à se qualifier. Les Sang et Or, qui dominent le Groupe B avec neuf points, n'ont besoin que d'un match nul à domicile face au Recreativo Libolo, troisième avec quatre points. Victorieux à l'aller, le champion d'Angola sait néanmoins qu'il a un coup à jouer face au club tunisien. "Nous souhaitons gagner ce match. Même si l'équipe est un peu diminuée, les joueurs sont en confiance. Nous respectons notre adversaire, mais rien ne nous empêchera d'atteindre notre objectif : la victoire", annonce l'entraîneur du Recreativo, Miller Gomes. Deux fois champion d'Afrique, en 1994 et 2011, l'Espérance veut atteindre sa quatrième finale consécutive. Les Tunisiens ont deux points d'avance sur les Camerounais de Coton Sport, qui se déplacent chez le Séwé Sports. Quatrième du groupe avec trois points, le club ivoirien est condamné à gagner pour garder un espoir de qualification.

Le joueur à suivre
La dernière fois que Senzo Meyiwa s'est déplacé au Congo, plus précisément en RD Congo voisine, le gardien de but a arrêté deux penalties contre le TP Mazembe. Un exploit qui avait alors permis aux Orlando Pirates de se qualifier pour la phase de groupes. Leur adversaire ce week-end, l'AC Léopards, tentera de décrocher les trois points afin de se relancer dans la course aux demi-finales. L'équipe congolaise devrait donc se porter vers l'avant et donner au portier de 25 ans plusieurs occasions de briller à nouveau.

La stat

7 - Comme le nombre de confrontations entre les deux géants égyptiens Al Ahly et Zamalek en Ligue des champions de la CAF. La balance penche nettement en faveur du club le plus titré d'Afrique, Al Ahly, vainqueur à quatre reprises pour trois matches nuls. Zamalek a remporté (1:0) sa seule confrontation continentale face à son grand rival, en finale de la Supercoupe 1994.

Entendu…
"Ce n'est jamais facile d'aller jouer au Congo. Il faut se battre sur chaque ballon et savoir convertir ses occasions." - Roger de Sa, entraîneur d'Orlando Pirates

Fifa.com (13/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Dim 15 Sep - 16:19

L'Espérance Tunis en demi-finale



L'Espérance Tunis s'est qualifiée pour les demi-finales de la Ligue des champions d'Afrique en battant le club angolais du Recreativo de Libolo 3 à 2 samedi lors de la 5e journée.

L'Espérance, finaliste malheureux de la Ligue des champions 2012, s'est imposé grâce à un doublé du Camerounais Yannick Ndjeng qui a ouvert la marque dès la 2e minute et inscrit le but de la victoire à la 80e min.

Grâce à ce succès, l'Espérance domine le groupe B avec 12 points et atteint le dernier carré de la C1 pour la quatrième année consécutive.

Dans le groupe A, les Sud-Africains d'Orlando Pirates se sont inclinés face aux AC Léopards et pourraient abandonner la première place au tenant du titre, Al-Ahly qui affronte Zamalek dimanche dans le derby du Caire.

Fifa.com (15/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Lun 16 Sep - 20:15

Trois entrées dans le dernier carré



À une journée du terme de la phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF, il reste seulement une place à pourvoir dans le dernier carré. Ce week-end, les finalistes de l'édition de l'an passé, Al Ahly et l'Espérance de Tunis, ainsi que les Camerounais de Coton Sport, ont validé leur billet pour les demi-finales. Le dernier sésame reviendra à Orlando Pirates ou à l'AC Léopards à l'issue de la dernière journée. Le vainqueur de la compétition représentera l'Afrique à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, en fin d'année au Maroc.

L'affiche
AC Léopards 1:0 Orlando Pirates
L'AC Léopards n'appartient pas au gotha des clubs africains. Pourtant, depuis deux ans, le club congolais brille sur le continent et l'a encore fait ce 15 septembe en battant Orlando Pirates 1:0 à domicile. Un but inscrit sur corner par Dimitri Bissik à la 72ème minute a permis au vainqueur de la dernière Coupe de la Confédération de la CAF de s'imposer contre les Sud-Africains à Dolisie. Léopards et Pirates sont actuellement deuxièmes ex aequo dans le Groupe A, avec sept points chacun. En cas de victoire devant leur public contre Al Ahly lors de l'ultime journée, les Buccaneers décrocheront la qualification pour les demi-finales indépendamment du résultat des Léopards, qui de leur côté joueront leur va-tout sur la pelouse de Zamalek.

Les autres rencontres
Al Ahly a perpétué ce qui est devenu une tradition dans le derby du Caire en battant Zamalek 4:2. Les Diables Rouges ont étendu à 16 matches leur série d'invincibilité contre les Chevaliers Blancs. Zamalek a ouvert le score tôt dans la partie par Omar Gaber. Ensuite, Walid Soliman, Ahmed Abdel Zaher, Mohamed Aboutrika et Ahmed Fathi ont largement inversé la tendance, avant qu'Ahmed Hassan ne donne à la marque son aspect définitif en réduisant le score à 4:2 pour les quintuples champions d'Afrique. Al Ahly, tenant du trophée et sept fois vainqueur de l'épreuve, un record, est leader du Groupe A avec 10 points et déjà qualifié pour les demi-finales. Les Égyptiens sont assurés d'atteindre le dernier carré, même en cas de victoire des Pirates et des Léopards lors de la dernière journée, car ils ont obtenu de meilleurs résultats dans les confrontations directes.

Cependant, Al Ahly n'est pas encore certain de terminer premier de la poule, ce qu'il cherchera à faire afin d'éviter une confrontation avec l'Espérance en demi-finale. Le géant tunisien, qui a disputé les trois dernières finales de l'épreuve, est d'ores et déjà assuré de finir en tête du Groupe B après avoir battu le Recreativo Libolo 3:2, malgré un doublé de Ruben Gouveia pour les visiteurs. Les Camerounais de Coton Sport, de leur côté, ont rempli leur mission en rapportant le point du match nul d'Abidjan, où ils affrontaient Séwé Sports. Les finalistes l'édition 2008 possèdent huit points, soit quatre de moins que l'Espérance, qui est donc hors d'atteinte, mais quatre de plus que Séwé et Recreativo, qui ne peuvent plus espérer prendre la deuxième place. Lors de la dernière journée, les confrontations du Groupe B, à savoir Coton-Espérance et Recreativo-Séwé, se joueront donc uniquement pour l'honneur.

Le joueur
L'Espérance savait qu'elle avait besoin d'une victoire contre le Recreativo Libolo, champion d'Angola en titre, pour devenir la première équipe à valider son billet pour le dernier carré. Joseph Yannick Ndjeng a été le joueur le plus dangereux côté Sang et Or. L'international camerounais a inscrit deux des trois buts de la victoire de son équipe (3:2). Après avoir passé une demi-saison en Suisse, à Sion, Ndjeng a rejoint le club tunisien. À 23 ans, il a déjà disputé deux finales de Ligue des champions de la CAF avec l'Espérance. Contre le Recreativo, le troisième but tunisien a été inscrit par un autre joueur de retour de Sion : Oussama Darragi.

La stat

4 - C'est le nombre de qualifications consécutives de l'Espérance pour les demi-finales de la Ligue des champions de la CAF. Une seule autre équipe a réussi cette prouesse dans l'histoire du tournoi sous sa forme actuelle : Al Ahly, entre 2005 et 2008. Le TP Mazembe avait atteint le dernier carré de la Coupe d'Afrique des Clubs Champions quatre fois d'affilée entre 1967 et 1970.

Entendu…
"Notre réussite est principalement due à la concentration. Aujourd'hui, nous voulions absolument gagner pour nous mettre à l'abri, surtout en perspective de notre dernier match dans ce groupe, contre Orlando Pirates en Afrique du Sud" - Mohamed Youssef, entraîneur d'Al Ahly

Fifa.com (16/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Lun 16 Sep - 22:44

Ligue des Champions CAF: 5ème journée



Groupe A :
Samedi 14 septembre 2013 :
FIN : AC Leopards 1 - 0 Orlando Pirates ............... Dimitri Bissiki (72')

Dimanche 15 septembre 2013 :
FIN : Al Ahly Cairo 4 - 2 Al Zamalek Cairo ............ Waleed Soliman (9'); Mohamed Naguib (15'); Mohamed Trika Abou (52'); Ahmed Fathy (71') /// Omar Gaber (4'); Ahmed Hassan (82')

Groupe B :
Samedi 14 septembre 2013 :
FIN : Espérance de Tunis 3 - 2 Recreativo Libolo ...... Yannick N'Djeng (3', 81'); Oussama Darragi (54') /// Ruben Gouveia (47', 55')

Dimanche 15 septembre 2013 :
FIN : Séwé Sport 0 - 0 Coton Sport FC

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Mer 18 Sep - 20:45

Omog, la touche allemande des Léopards



Basé à Dolisie, dans l'ouest du Congo, l'AC Léopards est devenu l'an dernier le premier club du pays à remporter la Coupe de la Confédération de la CAF, le deuxième niveau continental. Il n'est plus qu'à un match cette saison de marquer à nouveau l'histoire du football congolais en se qualifiant pour les demi-finales de la Ligue des champions de la CAF. Cette success story a pris corps en 2011, avec l'arrivée à la tête de l'équipe du Camerounais Joseph Marius Omog.

Dès sa première saison aux manettes, Omog a permis à ses troupes de remporter la coupe nationale, point de départ de deux de rêve où les Léopards sont devenus la première équipe congolaise à soulever un trophée continental depuis le CARA Brazzaville, vainqueur de la Coupe d'Afrique des Clubs Champions en 1974.

Cette année sur la scène continentale, le club est d'abord sorti vainqueur de trois tours à élimination directe, en écartant notamment les Nigérians de Kano Pillars après avoir perdu 4:1 au match aller, et les Algériens de l'ES Sétif aux tirs au but. Qualifié pour la phase de groupes, il a alors signé deux victoires de prestige contre Zamalek, cinq fois vainqueur de la compétition, et les Orlando Pirates, champions d'Afrique en 1995.

Le dernier carré en vue
Avant leur dernier match du Groupe A contre Zamalek en Égypte, les Léopards, avec sept points en cinq journées, partagent la deuxième place avec les Pirates. Une victoire face aux Chevaliers Blancs leur permettrait de voir le dernier carré à la faveur de leurs confrontations directes. Ils pourraient également se qualifier en cas de défaite si les Pirates perdent dans le même temps à domicile contre Al Ahly. "Le groupe est très relevé, mais on a parfaitement réussi à rester dans la course à la qualification", estime Omog au micro de FIFA.com. "Plusieurs joueurs nous ont rejoints cette saison. L'équipe est encore plus forte."

Le technicien a entraîné plusieurs années dans les divisions inférieures allemandes avant d'être l'adjoint de l'Allemand Winfried Schaefer à la tête du Cameroun. Il s'est également assis sur le banc de plusieurs clubs camerounais. Ses méthodes portent clairement le sceau de son travail auprès de Schaefer et de son expérience en Allemagne, où il a obtenu son diplôme d'entraîneur. "Plusieurs facteurs peuvent expliquer la réussite des équipes allemandes", poursuit Omog, qui parle couramment la langue de Goethe. "Elles sont très disciplinées et ne renoncent jamais. J'essaie d'insuffler cet état d'esprit à mon équipe, sans oublier ses valeurs africaines. Mes joueurs sont très doués techniquement. On a réussi à faire l'amalgame entre la précision allemande et le flair africain."

En difficulté loin de leurs bases
Les bons résultats des Léopards s'expliquent également par leur solidité à domicile, où ils n'ont perdu que deux de leurs 19 derniers matches sur la scène continentale. Ils ont en revanche plus de mal à l'extérieur, avec trois victoires seulement en 18 déplacements. Leur dernier succès loin de leurs bases remonte à avril 2012. Ils avaient alors battu le CS Sfaxien 2:0 en Tunisie.

"J'ai parlé avec les joueurs de nos performances à l'extérieur et ils sont prêts à ce que ça change", annonce Omog avant le match décisif qui attend ses troupes contre Zamalek. "On ira en Égypte avec l'intention de gagner. On espère évidemment qu'Al Ahly pourra battre les Pirates en Afrique du Sud, mais on préfère avoir notre destin entre les mains. On peut l'emporter si on arrive à développer notre jeu."

Une place dans le dernier carré ferait entrer les Léopards dans la cour des grands et confirmerait le talent de leur entraîneur, valeur montante sur le continent. "A l'heure actuelle, la seule chose qui m'importe, c'est la Ligue des champions", coupe pourtant l'intéressé. "On est en bonne position avant notre dernier match et on espère se qualifier pour les demi-finales."

Fifa.com (18/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Lun 23 Sep - 22:04

Les Léopards laissent la voie libre aux Pirates



La finale de la Ligue des champions de la CAF pourrait être 100% nord-africaine au vu du classement final de la phase des groupes, où Al Ahly a pris la tête du Groupe A et l'Espérance de Tunis celle du Groupe B. Les deux mastodontes du football maghrébin évitent ainsi d'avoir à en découdre dès les demi-finales. Les Orlando Pirates se sont adjugé l'ultime billet pour le dernier carré à la faveur d'un match nul et sans but contre Ahly, déjà qualifié au coup d'envoi.

Le vainqueur de cette Ligue des champions de la CAF représentera l'Afrique à la prochaine Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, en fin d'année au Maroc.

FIFA.com fait le bilan de la dernière journée de la phase de groupes.

Suivez la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA sur Facebook !

L'affiche
Zamalek 4:1 AC Léopard
Les supporters des Léopards comptaient sur une contre-performance des Chevaliers Blancs en Ligue des champions de la CAF afin de voir leurs protégés atteindre leur objectif : faire mieux que les Pirates. C'était la condition sine qua non pour que les Congolais atteignent les demi-finales. Mais contre les quintuples vainqueurs de l'épreuve, déjà éliminés au coup d'envoi, les Léopards n'ont fait illusion qu'une demi-heure. Ils ouvrent le score à la 23ème minute par Rudy Bhebey-Ndey, mais dans la foulée, Mohamed Ibrahim et Shikabala renversent la situation en faveur des locaux.

En deuxième période, Ahmed Gaafar réussit un doublé et donne ainsi une allure plus convaincante (4:1) au succès de la formation cairote, qui pour l'occasion "recevait" dans le stade d'El-Gouna, en bord de mer Rouge. Les deux équipes terminent à égalité avec sept points, mais Zamalek prend la troisième place grâce à de meilleurs résultats dans les confrontations directes.

Les autres rencontres

Assuré d'une place en demi-finales, Al Ahly avait quand même quelque chose à défendre en pénétrant sur le terrain à Johannesburg contre les Orlando Pirates. L'enjeu pour les Égyptiens était de ne pas s'incliner, pour conserver définitivement la tête du Groupe A et éviter que leur adversaire du jour ne leur subtilise à l'issue de sa dernière sortie, l'idée étant d'éviter l'Espérance en demi-finale. En première période, les Pirates dominent, mais de façon stérile. Une fois connu le résultat de l'autre match, entre Zamalek et les Léopards, les Buccaneers se savaient qualifiés et ont donc relâché la pression. La rencontre a donc perdu en intensité, pour se terminer logiquement sur un 0:0. Cela permet aux septuples champions d'Afrique de terminer à la première place de la poule avec 11 points, la deuxième place revenant à leur adversaire du jour, avec huit unités.

Dans le Groupe B, le seul enjeu de la journée était de savoir qui de Séwé Sport et de Recreativo allait terminer à la troisième place. La distinction est revenue aux Ivoiriens, grâce au match nul 2:2 obtenu en Angola. Déjà assurée de terminer à la première place de la poule, l'Espérance, finaliste de la dernière édition de l'épreuve, a fini en beauté en s'imposant 2:1 sur le terrain de Coton Sport, grâce à des buts inscrits en première période par Khaled Gharsallaoui et Ahmed Akaichi. Les locaux, qui avaient raté un penalty, ont sauvé l'honneur dans le temps additionnel grâce à l'international nigérien Daouda Kamilou. Le grand club tunisien termine premier du groupe avec 15 points, devant la formation camerounaise, avec huit unités. Séwé et le Recreativo ferment la marche, avec cinq points chacun.

Le joueur
Mohamed Ibrahim (EGY)
L'attaquant de Zamalek Mohamed Ibrahim a débuté les trois derniers matches de Ligue des champions de la CAF sur le banc. Aligné d'entrée par Helmi Toulan contre les Léopards, le joueur de 21 ans a su saisir sa chance. L'international égyptien a non seulement égalisé, mais il a également été le principal animateur du jeu offensif cairote. "Nous voulions absolument battre les Léopards pour nous excuser auprès de nos supporters. Nous avons battu une équipe forte, qui a obtenu de bons résultats tout au long de la compétition et était très proche d'atteindre les demi-finales", a analysé Mohamed Ibrahim.

La stat
6 - C'est le nombre de matches disputés par Al Ahly contre des clubs camerounais dans les diverses compétitions continentales. La demi-finale aller-retour contre Coton Sport ajoutera donc deux chapitres à cette série. En 1983, le géant du Caire avait battu le Canon Yaoundé 5:0 et 1:0 en quart de finale de la Coupe des Champions, avant de prendre le meilleur l'année suivante sur la même équipe en finale de la Coupe des Vainqueurs de Coupe, aux penalties. En 2008, Al Ahly a battu Coton Sport 4:2 en score cumulé (2:0 et 2:2) en finale de la Ligue des champions de la CAF.

Entendu…
"Nous avons eu des occasions et nous aurions dû en concrétiser au moins une. Nous avons joué pour gagner, cela ne fait aucun doute. Mais le pays peut être fier de nous. Pour une fois, nous nous sommes qualifiés" - Roger de Sa, entraîneur des Orlando Pirates.

Fifa.com (23/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Lun 23 Sep - 22:05

Barça et Real en quête d'identité de jeu



Le FC Barcelone et le Real Madrid ont beau être invaincus en Championnat d'Espagne avant la 6e journée disputée mardi, mercredi et jeudi, les deux clubs sont toujours à la recherche d'une identité de jeu que l'Atlético de Madrid semble avoir pour sa part trouvée.

Opposés respectivement à la Real Sociedad mardi et à Elche mercredi, le Barça, coleader avec l'Atlético de Madrid, et le Real, 3e, doivent l'emporter mais aussi y mettre la manière.

Le club blaugrana, qui a dominé l'Europe ces dernières années par son jeu de passes et de possession (le sacro-saint "tiki-taka"), use des longues ouvertures et des contre-attaques depuis l'arrivée de son nouvel entraîneur Gerardo Martino - une mini-révolution en Catalogne. Pour l'équipe merengue, critiquée sous l'ère José Mourinho pour ne procéder qu'en contres, la nomination de Carlo Ancelotti devait s'accompagner d'un jeu plus agréable, mais ce dernier a concédé qu'il ne pouvait pas ignorer les qualités de vitesse de ses attaquants.

Pendant que les deux géants se cherchent, l'Atlético de Madrid a de son côté enchaîné cinq victoires en autant de journées, comme le Barça, en assumant un jeu fait de vitesse, de sacrifice défensif et d'efficacité sur coups de pied arrêtés. "Nous pensons à nous-mêmes, au fait de jouer chaque match avec notre conception du football et nous regardons seulement notre chemin", a commenté samedi soir l'entraîneur "colchonero" Diego Simeone, refusant de comparer l'Atletico au Barça, avec qui il partage la tête du classement.

"Le FC Barcelone est la meilleure équipe du monde et elle gagne les matches avec beaucoup de marge. Nous, nous ne pouvons pas dévier de notre ligne", a ajouté le patron de l'"Atleti", qui affronte mardi l'Osasuna Pampelune pour la 6e journée de Liga (22h00).

Trois passes et ballons longs
Pour sa part, le FC Barcelone reçoit un peu plus tôt la Real Sociedad au Camp Nou (20h00), alors qu'un débat agite la Catalogne sur la qualité de jeu d'une équipe qui pourtant a enchaîné six victoires et deux nuls toutes compétitions confondues depuis le début de la saison. Samedi, lors de la victoire contre le Rayo Vallecano (4-0), le Barça a abandonné à son adversaire la possession du ballon (49% contre 51% au Rayo), une statistique inimaginable ces dernières saisons.

"Tata" Martino, qui cherche à rendre son équipe moins prévisible, a justifié le recours aux ballons longs par le pressing très haut exercé par le Rayo mais le débat se poursuit, alimenté par une petite phrase du défenseur Gerard Piqué il y a dix jours : "Le Barça était esclave du tiki-taka".

"Je crois qu'on parle trop de cette question de la possession", a tranché le gardien catalan Victor Valdes. "Il ne faut pas en faire une fixation. En fin de compte, l'important, c'est que le Barça gagne. Nous essayons de maintenir notre style mais nous avons un nouvel entraîneur qui apporte de nouvelles choses."

Le Real aussi a changé d'entraîneur à l'intersaison: Carlo Ancelotti avait promis à son arrivée un jeu plus maîtrisé, mais il est un peu revenu sur ses propos samedi. "Nous n'avons pas besoin de 30 passes pour trouver la solution. Il faut être prêt à la trouver avant, avec trois passes ça me va", a dit le technicien italien.

Contre Elche mercredi (22h00), le club merengue pourrait être privé de sa flèche galloise Gareth Bale, qui n'a pas pu effectuer ses débuts dimanche sur la pelouse de Santiago Bernabeu en raison d'une gêne à la cuisse ressentie à l'échauffement.

Programme de la 6e journée

Mardi 24 septembre
FC Barcelone - Real Sociedad
Levante - Valladolid
Atlético de Madrid - Osasuna
Malaga - Almeria

Mercredi 25 septembre
Grenade - Valence
FC Séville - Rayo Vallecano
Elche - Real Madrid

Jeudi 26 septembre
Athletic Bilbao - Betis Séville
Getafe - Celta Vigo
Villarreal - Espanyol Barcelone

Fifa.com (23/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Jeu 26 Sep - 23:15

Ligue des Champions CAF: 6ème journée



Groupe A :
Dimanche 22 septembre 2013 :
FIN : Al Zamalek Cairo 4 - 1 AC Leopards ......... Mohamed Ibrahim (33'); Mahmoud Fathalla (45'); Ahmed Gaafar (58', 65') /// Rudy Guelord Ndey Bhebey (25')
FIN : Orlando Pirates 0 - 0 Al Ahly Cairo

Groupe B :
Samedi 14 septembre 2013 :
FIN : Recreativo Libolo 2 - 2 Séwé Sport ......... Joao Tomas (4'); Nuno Silva (P. 11') /// Halidou (8'); Binate (41')
FIN : Coton Sport FC 1 - 2 Espérance de Tunis .... Kamilou (90') /// Gharsellaoui (7'); Ahmed Akaichi (24')

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Ven 4 Oct - 12:22

Desabre célèbre les noces de Coton



Il y a un an, le Français Sébastien Desabre scellait son destin à celui de Coton Sport Football Club de Garoua. Un choix du cœur pour cet amoureux de l'Afrique comme pour ce club camerounais qui a quasiment toujours fait appel à des entraîneurs français. Le contrat de mariage prévoyait deux clauses : "Se qualifier pour la Ligue des Champions, et atteindre la phase de groupes de cette compétition", raconte Desabre au micro de FIFA.com. "Maintenant que ces deux objectifs ont été atteints, on va essayer de bien finir l’année..." Et célébrer comme il se doit les noces de Coton.

Car depuis son union en octobre 2012, le couple fait des étincelles. En panne de titre depuis 2011, les hommes de Desabre viennent d'être sacrés champions du Cameroun pour la 12ème fois de leur histoire. Coton Sport est par ailleurs le premier club camerounais à atteindre le dernier carré de la Ligue des champions de la CAF depuis cinq ans et sa belle épopée continentale jusqu'à la finale perdue face aux Égyptiens d'Al Ahly... club que rencontre précisément Coton Sport en demi-finale de l'édition 2013 du tournoi.

"Je pense que nous aurons notre carte à jouer", analyse l'entraîneur de 37 ans, qui a passé ses trois dernières années à l'ASEC Mimosa. "On a réalisé un bon parcours dans un groupe assez difficile, et très homogène. Même l’Espérance de Tunis a parfois souffert. Je précise que des quatre demi-finalistes, nous sommes de loin celui qui a le plus petit budget", poursuit-il, fier des performances de son équipe.

Il y a de quoi, après avoir éliminé le club ivoirien d'AF Amadou Diallo (1:0) en seizièmes de finale, puis avoir disposé du Stade Malien (3:0) au tour suivant, le club de Garoua est parvenu ensuite à s'extirper d'une poule difficile en phase de groupes. S'il a perdu ses deux rencontres face à l'Espérance de Tunis, il est resté invaincu face au Recreativo de Libolo et face à Sewé Sport et a ainsi obtenu son sésame pour le dernier carré. "Ce que nous accomplissons cette année est tout simplement le fruit d’un travail commencé il y a déjà plusieurs années", estime Desabre.

Desabre et ses jeunes pousses
A voir la qualité des jeunes de cette équipe, le travail autour de la formation est exemplaire. On avait pu en avoir un aperçu lors de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Colombie 2011. L'attaquant de Coton Sport, Emmanuel Mbongo avait crevé l'écran avec les Lionceaux Indomptables en permettant notamment au Cameroun de créer la surprise face à l'Uruguay (1:0) au premier tour. Kada Yougouda, 19 ans, et actuel meilleur buteur de la Ligue des Champions avec six buts, en est un autre parfait exemple.

"Le cas de Yougouda est effectivement intéressant, puisqu’il a intégré très jeune le club, et qu’il joue aujourd’hui en Ligue 1. Comme Mbongo, ce sont des joueurs qui pourraient à terme s’expatrier et aller en Europe", confirme Desabre. "D’ailleurs, Cotonsport est un club qui vit en partie grâce à la vente des joueurs, comme Jacques Zoua (Hambourg SV), Vincent Aboubakar (Lorient) ou Edgar Salli (prêté par Monaco à Lens). Les jeunes sont formés dans de très bonnes conditions ici. On leur donne leur chance rapidement en Ligue 1, ils ont la possibilité de disputer des coupes d’Afrique et donc de côtoyer le niveau international."

"Ici, on fait confiance aux jeunes", confirme Mbongo qui confère à son jeune coach "un rôle de père, d'éducateur, et de professeur, avant d'être un entraîneur. Il communique beaucoup, nous parle énormément, nous soude. Il joue un rôle très important dans les bons résultats de notre club", souligne-t-il, pas particulièrement surpris par le bon parcours de son club en Ligue des champions : "On croit en notre talent !"

"Avoir des jeunes joueurs est un avantage, car ils sont plein d’envie, d’allant et sont très demandeurs. Bien sûr, il y a aussi quelques inconvénients, comme le manque de concentration et bien sûr de maturité. Mais avec la répétition des matches de Ligue des Champions, ils apprennent vite…", conclut Desabre, qui dispose également d'éléments plus expérimentés, dont certains ont participé à la finale perdue en 2008, comme le milieu Stéphane Kinguè Mpondo. "Et n’oubliez pas qu’il y a aussi des internationaux camerounais, mais également togolais, centrafricains, béninois ou nigériens", précise Desabre, heureux chef de famille.

Fifa.com (04/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Ven 4 Oct - 22:19

Les outsiders à domicile



En février dernier, 56 clubs étaient sur la ligne de départ de la Ligue des champions de la CAF. Huit mois plus tard, ils ne sont plus que quatre encore en course. Parmi eux, on retrouve deux habitués de la compétition : finalistes l'an passé, Al Ahly et l'Espérance de Tunis totalisent cinq participations aux demi-finales sur les trois dernières années.

De leur côté, Coton Sport et les Orlando Pirates n'ont certes pas le même pedigree sur la scène africaine, mais Camerounais et Sud-Africains sont décidés à déjouer les pronostics. Les demi-finales se disputeront au meilleur des deux manches. Le futur champion d'Afrique représentera le continent lors de la prochaine Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, qui aura lieu en décembre au Maroc.

FIFA.com présente le programme des demi-finales aller de la Ligue des champions de la CAF.

L'affiche
Coton Sport - Al Ahly, 5 octobre, à Garoua

Septuple champion d'Afrique et tenant du titre, Al Ahly partira favori face à Coton Sport. En 2008, l'unique apparition de la formation camerounaise en finale de l'épreuve continentale s'était soldée par une défaite 4:2 sur l'ensemble des deux manches devant… Al Ahly. Pour son déplacement au Cameroun, Mohamed Youssef devra cependant se passer des services d'Emad Meteab et d'Amr Gamal, blessés. Malgré ce coup du sort, le défenseur Ramy Rabia aborde la rencontre avec optimisme : "Nous allons redoubler d'efforts pour obtenir un résultat positif, avant de finir le travail à la maison". Les dirigeants camerounais misent quant à eux sur le soutien du public. Exceptionnellement, les supporters pourront assister gratuitement à la rencontre. Le gardien Loïc Feudjou nourrit de grandes ambitions. "L'idéal serait de l'emporter, quel que soit le score", annonce-t-il. "Si nous gagnons à domicile, nous aurons fait un grand pas vers la finale, car notre équipe voyage bien cette saison."

L'autre rencontre
Les Orlando Pirates sont la seule formation sud-africaine à avoir remporté la Ligue des champions, mais ce triomphe remonte maintenant à 18 ans. Depuis, seuls deux clubs de la région ont atteint la finale : les Zimbabwéens des Dynamos, en 1998, et les Sud-Africains des Sundowns en 2001.Les Buccaneers retrouveront face à eux l'un des poids lourds de la compétition, l'Espérance, finaliste des trois dernières éditions. Les locaux seront en outre privés pour l'occasion de leur arrière gauche Patrick Phungwayo. Ce dernier s'est blessé pendant une séance de tirs au but en finale d'une coupe nationale et sera indisponible plusieurs mois. L'entraîneur Roger de Sa semble conscient de l'ampleur de la tâche : "Nous savons que l'Espérance est une équipe bien organisée. Nous allons préparer ce match soigneusement. Pour gagner, nous devrons faire preuve de plus de rigueur et, surtout, nous montrer plus efficaces dans le dernier geste. Nous serons face à un grand club, qu'il convient de respecter". Son homologue tunisien Maher Kanzari annonce de son côté que son équipe ne se contentera pas de défendre en Afrique du Sud : "Nous avons bâti nos succès sur nos qualités offensives. Nous sommes de ceux qui pensent que la meilleure défense, c'est encore l'attaque".

Le joueur à suivre
Comme plusieurs de ses coéquipiers cairotes, Wael Gomaa s'apprête à disputer quatre matches cruciaux en six semaines. Le défenseur mènera son équipe contre Coton Sport en demi-finale de la Ligue des champions, mais il devrait également participer à la double confrontation entre l'Égypte et le Ghana dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Gomaa, 38 ans, qui se remet actuellement d'une douleur aux ischio-jambiers, assure que les internationaux d'Al Ahly répondront présents : "Nous sommes capables de gérer deux rendez-vous de cette importance simultanément".

La stat
2 - Comme le nombre de clubs qui ont atteint la finale de la Ligue des champions après n'avoir pris qu'un point lors des deux premières journées de la phase de groupes. Les Sundowns, en 2001, et le Raja Casablanca, en 1997, ont déjà réalisé pareil exploit par le passé, sans toutefois réussir à brandir le trophée. Al Ahly pourrait les rejoindre, à condition d'écarter Coton Sport de sa route.

Entendu…
"Je demande à tout le pays de nous soutenir. Nous travaillons dur à l'entraînement pour gagner ce match." - Senzo Meyiwa, gardien de but des Orlando Pirates

Fifa.com (04/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Sam 5 Oct - 21:51

Match nul entre Orlando Pirates et Espérance



Le club sud-africain d'Orlando Pirates et la formation tunisienne de l'Espérance Tunis ont fait match nul 0 à 0, lors du match aller des demi-finales de la Ligue des champions d'Afrique, samedi à Johannesburg.

L'autre demi-finale disputée à Garoua sur le terrain des Camerounais de Cotonsport opposés aux Egyptiens d'Al Ahly, tenants du titre, a été interrompue à la 64e minute (0-0) par une forte pluie qui a rendu l'aire de jeu impraticable.

Le match sera rejoué dimanche.

Fifa.com (05/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Dim 6 Oct - 22:47

Tout reste à faire pour Coton Sport et Al-Ahly



Les Camerounais de Coton Sport et les Egyptiens d'Al-Ahly, tenants du titre, ont fait match nul 1 à 1 en demi-finales aller de la Ligue des champions d'Afrique, dimanche, à Garoua.

La rencontre avait été interrompue samedi à la 64e minute en raison d'une forte pluie qui avait rendu la pelouse impraticable.

Dans l'autre demi-finale, samedi à Soweto, les Sud-Africains des Orlando Pirate et les Tunisiens de l'Espérance Tunis n'ont pas pu se départager non plus (0-0).

Les demi-finales retour sont prévues le week-end des 19 et 20 octobre.

Demi-finales aller
Coton Sport (CMR) - Al-Ahly (EGY/tenants) 1 - 1

Buts
Coton Sport: Mbongo (33)
Al-Ahly: Abou Trika (45+3)

Orlando Pirates (RSA) - Espérance Tunis (TUN) 0 - 0

Fifa.com (06/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Lun 7 Oct - 14:53

Deux matches fermés pour un retour très ouvert



Tout reste possible dans la Ligue des champions de la CAF. Finalistes l’an dernier, Al Ahly et l’Espérance Tunis ont obtenu le nul à l’extérieur en demi-finales de l’épreuve phare du football de clubs africain. Le vainqueur de la finale, qui se jouera en matches aller-retour, disputera la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA au Maroc en fin d’année. Il y rejoindra le Raja Casablanca, automatiquement qualifié en tant que champion du pays organisateur.

FIFA.com revient sur la première manche du dernier carré africain.

L’affiche
Orlando Pirates 0:0 Espérance de Tunis

Vainqueurs de l’édition 1995, les Orlando Pirates ne devront pas ménager leur peine s’ils comptent décrocher leur deuxième titre continental. Les Buccaneers ont dû se contenter d’un nul vierge sur leurs terres face à l’Espérance de Tunis. Les deux équipes se sont procuré des occasions mais aucune n’est parvenue à faire trembler les filets. Peu avant la pause, Joseph Yannick Ndjeng a bien failli ouvrir la marque pour les visiteurs, mais l’attaquant camerounais s’est heurté au gardien Senzo Meyiwa. De l’autre côté du terrain, Moez Ben Cherifia s’est interposé face à Thabo Matlaba dans le temps additionnel. Malgré ce résultat décevant à domicile, l’entraîneur des Pirates Roger De Sa croit son équipe capable de décrocher un bon résultat à l’extérieur. "Ils vont davantage ouvrir le jeu chez eux et ça va jouer en notre faveur car nous préférons les matches débridés", annonce-t-il. "Cela va nous permettre de nous procurer des occasions supplémentaires. Mais eux aussi vont être plus performants."

L’autre rencontre
Coton Sport et Al Ahly ont dû jouer plus de deux heures sur le week-end, leur confrontation de du5 octobre ayant dû être interrompue à l’heure de jeu sur un score vierge en raison d’averses torrentielles. La rencontre a été rejouée 24 heures plus tard. Contrairement à la veille, où les Egyptiens avaient contrôlé l’essentiel de la possession de balle, les locaux ont pris les choses en main d’emblée. A la 34ème minute, ils ont même ouvert le score grâce à Emmanuel Mbongo. Présent à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Colombie 2011, le Camerounais s’est défait de son défenseur avant de conclure d’une frappe rasante. Les septuples champions d’Afrique ont répliqué avant la pause par Mohamed Aboutrika. Après s’être joué d’un défenseur de Coton, l’expérimenté meneur de jeu a battu le portier Loïc Feudjou. En seconde période, les locaux ont élevé leur rythme, désireux de se placer en position favorable pour le match retour. Hélas, toutes leurs tentatives ont été vaines. Sur l’une d’entre elles, Aminou Bouba n’a pas su cadrer son coup de tête à bout portant.

Le joueur
Le meneur de jeu Mohamed Aboutrika a déjà écrit de nombreux chapitres dans l’histoire de la Ligue des champion de la CAF. En 2006, le CS Sfaxien n’était qu’à quelques secondes d’obtenir un nul vierge face à Al Ahly, résultat qui aurait offert le titre au club tunisien. Opiniâtre, Aboutrika les avait puni au bout des arrêts de jeu, conquérant ainsi sa deuxième Ligue des champions. Depuis, le Pharaon en a ajouté deux à son palmarès, auquel figurent aussi deux Coupes d’Afrique des Nations. S’il approche de la fin de sa carrière, le vieux briscard de 34 ans reste un rouage essentiel de la sélection égyptienne et des Diables Rouges, dont il défend les couleurs depuis 2004. Son but égalisateur face à Coton Sport pourrait permettre à Al Ahly d’accéder à sa dixième finale continentale.

La stat
0 - Comme le nombre de buts que les Orlando Pirates ont réussi à marquer face à des clubs tunisiens en Ligue des champions de la CAF. Lors de leur dernière apparition dans le dernier carré, en 2004, les Buccaneers avaient affronté le CS Sfaxien. Après un nul vierge en Afrique du Sud, ils s’étaient inclinés 1:0 en Tunisie, Tarek Ziadi inscrivant le but de la victoire en fin de première période.

Entendu...
"J’aurais préféré perdre 2:1, au moins, nous aurions marqué un but à l’extérieur. Ce nul vierge est un très mauvais résultat pour nous. Cela nous met en difficulté, il va falloir réfléchir à la façon dont nous allons les prendre" - Maher Kanzari, entraîneur de l’Espérance de Tunis

Fifa.com (07/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Jeu 17 Oct - 12:11

Al Ahly au quotidien dans le grand bain



La route d'Al Ahly est parsemée d'embûches cette saison. Le club le plus titré de la Ligue des champions de la CAF a su les éviter jusqu'ici et espère ajouter bientôt une huitième couronne continentale à son palmarès. Tenus en échec 1:1 à Coton Sport en demi-finale aller, les Egyptiens sont candidats à leur propre succession pour représenter l'Afrique à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013.

Les performances des Diables Rouges dans la prestigieuse compétition ont redonné le sourire à leurs supporters, encore privés de championnat cette saison, la Premier League égyptienne étant suspendue en raison des tensions politiques. Un handicap certain pour Al Ahly, qui manque de compétition pour rester dans le rythme. "On ne cherche pas d'excuses, ce n'est pas le genre de la maison", confie le nouvel entraîneur cairote Mohamed Youssef au micro de FIFA.com. "Les joueurs savent très bien ce que l'on attend d'eux et ce que porter le maillot d'Ahly représente. Toutes ces difficultés nous rendent plus forts."

L'ancien défenseur du club a succédé sur le banc à Hossam El Badry, qui avait conduit les Cairotes vers une septième victoire en Ligue des champions la saison dernière, au détriment des Tunisiens de l'Espérance. En prenant les rênes du club le plus titré d'Égypte et d'Afrique, Youssef avait la lourde tâche de faire aussi bien que son prédécesseur. Quelques mois seulement après son arrivée, l'annulation de la Premier League a encore compliqué la donne.

La raison d'être
Pas facile, dans ces conditions, de se préparer au mieux pour la Ligue des champions. "Le fait de ne pas être engagé en championnat posait évidemment problème, mais on n'a pas voulu se laisser abattre. La Ligue des champions était notre seule compétition, il fallait la jouer à fond", témoigne Youssef. "Il y a tellement d'incertitudes dans le pays. On ne savait pas si la Coupe d'Égypte allait avoir lieu ou non et quand on réussissait à organiser un match amical, on ne pouvait jamais être sûr qu'il pourrait effectivement se jouer. Il n'y avait donc que la Ligue des champions pour nous. C'était une bouée de sauvetage, notre raison d'être cette saison."

L'entraîneur a dû se contenter de matches amicaux sans enjeu pour pouvoir préparer ses joueurs. Une stratégie qui a porté ses fruits, dans une certaine mesure. "On a profité au mieux de ces matches amicaux pour garder le rythme, mais ils ne peuvent pas remplacer l'intensité d'un match officiel, avec la pression du résultat", estime Youssef.

Privé de plusieurs cadres, Al Ahly est en plus contraint de disputer ses matches de Ligue des champions en dehors du Caire, loin de son public bouillant pour des raisons de sécurité, la plupart des rencontres ayant lieu à huis clos. "Il a fallu s'habituer à un nouvel environnement, à un nouveau climat", confirme Youssef, à propos des matches à domicile désormais joués à El Gouna, au bord de la Mer Rouge, à 400 km du Caire. "Quelques joueurs importants nous ont quittés également , comme Hossam Ghaly et Mohamed Gedo. Mohamed Barakat a pris sa retraite et Emad Meteab était blessé", énumère Youssef. "Mais on arrive à composer avec les absences. Les joueurs qui arrivent à Ahly sont conscients de l'héritage qu'ils ont à porter, de leurs responsabilités envers le club."

Ne pas brûler les étapes

Grâce à leur but à l'extérieur à l'aller contre Coton Sport, les Égyptiens sont en ballottage favorable pour la qualification pour la finale. Ils pourraient y retrouver les Tunisiens de l'Espérance. Les deux équipes se déjà affrontées six fois en trois ans, notamment la saison dernière, en finale, remportée 3:2 par Ahly sur l'ensemble des deux matches. "Il est encore trop tôt pour parler d'une éventuelle finale contre l'Espérance", tempère Mohamed Youssef, qui ne veut pas brûler les étapes. "Ce serait une erreur de l'envisager dès maintenant alors qu'il nous reste un match à disputer face à un adversaire de la qualité de Coton Sport".

Ahly a déjà disputé quatre des neuf éditions de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. La perspective d'une nouvelle qualification pour la compétition intercontinentale est une source de motivation supplémentaire pour l'entraîneur égyptien et ses troupes. "Certains de nos jeunes joueurs aimeraient découvrir ce tournoi et ceux qui y ont déjà participé veulent y retourner", assure Youssef. "On espère leur offrir. Ahly vise toujours le sommet."

Fifa.com (17/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Ven 18 Oct - 11:35

Espérance et Al Ahly favoris sans garantie



Les deux résultats nuls enregistrés en demi-finales aller de la Ligue des champions de la CAF garantissent le plus grand suspense lors des 90 minutes restantes. L'Espérance et Al Ahly, les deux ogres d'Afrique du Nord, espèrent bien tirer leur épingle du jeu et rééditer la finale de 2012, remportée par la formation cairote. Mais leurs adversaires respectifs, les Orlando Pirates et Coton Sport, espèrent bien réussir leur déplacement et décrocher une place en finale. Le vainqueur de la finale, disputée elle aussi en match aller-retour, se qualifiera pour la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, qui aura lieu en décembre au Maroc.

L'affiche
Espérance - Orlando Pirates
Le 0:0 décroché en terres sud-africaines place les Espérantistes en position de force. Devant leurs fans, ils auront à cœur d'obtenir leur quatrième qualification pour une finale de la Ligue des champions. Ils éviteront sans doute de se remémorer la finale retour de l'an dernier, où après un nul 1:1 ramené du Caire, ils s'étaient finalement fait battre 2:1 à la maison par Al Ahly. Les Tunisiens devront se passer du défenseur algérien Anther Yahia, blessé lors du dernier match, tandis que les Pirates, vainqueurs de l'édition 1995, se déplaceront sans Siyabonga Sangweni, lui aussi blessé. Le milieu de terrain sud-africain Daine Klate estime que le contexte du match, qui oblige les deux équipes à marquer pour se qualifier, leur facilite la tâche. "On va les laisser prendre le jeu à leur compte. Ils vont se découvrir et on essaiera d'en profiter", annonce-t-il. "A ce stade, ce sont eux qui ont la pression. Ils doivent nous battre pour aller en finale et ils jouent devant leur public, donc je m'attends à un match ouvert."

L'autre rencontre
Pour nombre de joueurs alaouites, ce match retour contre Coton Sport constitue l'occasion idéale de se racheter après la lourde défaite 6:1 des Pharaons contre le Ghana. Autre mauvaise nouvelle pour le football égyptien, l'annonce du départ en retraite de Mohamed Aboutrika, véritable âme de l'équipe cairote, à la fin de cette campagne de Ligue des champions. Mais Wael Gomaa, capitaine d'Al Ahly et de l'équipe nationale, refusent de repenser à la lourde défaite subie contre les Black Stars. "Ce n'était pas notre jour", regrette-t-il. "On doit tourner la page et se focaliser sur le match contre Coton Sport. On a un effectif suffisamment expérimenté pour oublier cette défaite et se préparer à fond pour la prochaine échéance". Al Ahly, qui a signé un nul 1:1 au Cameroun, paie également l'interruption de son championnat national due aux troubles qui paralysent le pays.

Le joueur à suivre
Harrison Aful (Espérance)
Incapables de faire trembler les filets en Afrique du Sud, les Sang et oO devront se montrer prudents devant leur public et éviter de trop se découvrir. La solidité de leur défense reposera entre autres sur les épaules du Ghanéen Harrison Afful. Âgé de 27 ans, le héros de la finale 2011 contre le Wydad Casablanca, où il était sorti du banc pour inscrire le but de la victoire espérantiste, est un défenseur intransigeant capable de créer le danger dans la surface adverse. Très impressionnant tout au long de la saison, Afful profiterait sans doute d'une quatrième finale consécutive pour confirmer son talent.

Le chiffre
9 - Comme le nombre de finales de la compétition opposant deux équipes d'Afrique du Nord. L'Espérance et Al Ahly, finalistes de la dernière édition, espèrent bien porter ce chiffre à 10. Les 12 présences de clubs nord-africains dans les huit dernières finales attestent de leur bonne santé. Seuls Coton Sport (2008), Heartland FC (2009) et le TP Mazembe (2009 et 2010) ont réussi à leur gâcher la fête.

Entendu...
"Il faudra rester humbles face à Coton Sport. Rien n'est impossible en football et les Camerounais ont toutes leurs chances" - Mohamed Youssef, entraîneur d'Al Ahly

Fifa.com (18/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Sam 19 Oct - 23:57

Orlando Pirates fait tomber l'Espérance



Le club sud-africain des Orlando Pirates s'est qualifié samedi 19 octobre pour la finale de la Ligue des champions de la CAF en accrochant (1-1) à l'extérieur l'Espérance Tunis, après un match nul 0-0 à l'aller.

Le club de Soweto, qui n'avait plus atteint la finale de la Ligue des Champions africaine depuis 1995, année de leur seul sacre, rencontrera en finale les Egyptiens d'Al-Ahly ou les Camerounais de Coton Sport, opposés dimanche dans l'autre demi-finale.

Un but du défenseur Rooi Mahamutsa de la tête à la 52e a suffi au bonheur des Pirates. Et même si Iheb Msakni égalisait trois minutes plus tard pour les Tunisiens, les Sud-Africains tenaient bon jusqu'à la fin, arrachant un match nul synonyme de qualification en vertu du but marqué à l'extérieur comptant double.

L'Espérance Tunis, finaliste lors des trois dernières éditions et victorieuse en 2011, doit donc cette fois s'arrêter au stade des demi-finales. Dimanche, Al-Ahly reçoit Coton Sport après un match nul (1-1) à l'aller.

Fifa.com (19/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par rachid_as le Lun 21 Oct - 18:22

Diables et Pirates s'offrent une finale



Au terme des demi-finales aller de la Ligue des champions de la CAF, on semblait se diriger vers une répétition de la finale 2012. Les deux géants nord-africains et finalistes de la dernière édition, Al Ahly et l'Espérance de Tunis, avaient tous deux rapporté un nul prometteur de leurs déplacements respectifs. Le sort en a décidé autrement, après des matches retour qui se sont eux aussi terminés sur des scores de parité.

Détenteur du record de sacres (7) dans la Ligue des champions de la CAF et tenant du trophée, Al Ahly affrontera en finale Orlando Pirates, seule équipe sud-africaine à avoir remporté l'épreuve. Le vainqueur rejoindra à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013 en décembre prochain le Raja de Casablanca, qualifié en tant que représentant du pays organisateur pour avoir remporté la dernière édition du championnat marocain.

L'affiche
Al Ahly 1:1 (7:6 t.a.b.) Coton Sport

Après avoir rapporté un nul prometteur (1:1) du Cameroun, les Diables rouges avaient la faveur des pronostics au coup d'envoi de la demi-finale retour contre Coton Sport. Dans un match joué à huis clos, les Égyptiens débutent de la meilleure des façons en ouvrant le score dès la troisième minute, par le meneur de jeu Abdullah Al Saied. Ensuite, Al Ahly laisse l'initiative du jeu aux finalistes de l'édition 2008, qui en profitent pour égaliser à la 65ème minute. Kada Yougouda marque à bout portant et prend par la même occasion la tête du classement des buteurs dans la compétition. Au coup de sifflet final, l'égalité est parfaite sur l'ensemble des deux matches. Dans l'épreuve des tirs au but qui suit, Al Ahly convertit sept de ses huit tentatives. En propulsant le ballon au-dessus de la barre, Jacques Haman met fin aux espoirs camerounais d'atteindre la finale.

L'autre rencontre
En finale, Al Ahly sera opposé au champion d'Afrique 1995, Orlando Pirates, auteur à Radès d'un nul 1:1 contre l'Espérance. Ce score de parité permet aux Sud-Africains d'atteindre la finale grâce à leur but marqué à l'extérieur. En début de match, l'Espérance se crée plusieurs occasions franches, mais pèche par maladresse. En début de deuxième période, les visiteurs ouvrent le score par le défenseur Rooi Mahamutsa, qui marque de la tête sur corner. Dès lors, les Sang et Or jouent leur va-tout. À la 55ème minute, Iheb Msakni, entré en cours de jeu, égalise pour les locaux, qui ne réussiront finalement pas à marquer un deuxième but, qui aurait été synonyme de qualification.

Le joueur
Rooi Mahamutsa (RSA)
Dans une équipe d'Orlando Pirates constellée de stars, Rooi Mahamutsa a fait figure de héros inattendu en inscrivant le but de la qualification. À 31 ans, le défenseur est entré deux fois en cours de jeu pour les Bafana Bafana, il y a quatre ans. Depuis, Mahamutsa est un défenseur solide chez les Buccaneers, mais n'a certainement pas une réputation de buteur. C'est fait depuis ce 19 octobre, où Mahamutsa a inscrit un but vital pour son club en reprenant magnifiquement un corner de la tête. Les Tunisiens ont égalisé peu de temps après, mais cela n'a pas suffi pour priver les Pirates de la deuxième finale continentale de leur histoire.

La stat
10 - C'est la dixième fois qu'Al Ahly atteint la finale de la Ligue des champions de la CAF. Les Diables rouges ont remporté l'épreuve sept fois et ont perdu deux finales.

Entendu…
"Étant donné les dures épreuves que nous avons traversées, c'est une performance acceptable. Je suis satisfait du travail de mes joueurs car en fin de compte, seule la victoire importe." - Mohamed Youssef, entraîneur d'Al Ahly

Fifa.com (21/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des Champions CAF 2013

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum