Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Page 4 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Jeu 29 Aoû - 11:09

Aït Djoudi : «Moi, j’ai toujours répondu sur le terrain»

L’entraîneur en chef des Jaune et Vert qu’on a joint hier après-midi au téléphone n’est pas allé par le dos de la cuillère pour dire que le match de ce samedi se jouera sur le terrain et non pas dans les journaux. «Comme j’ai déjà averti mes joueurs avant le match du MCEE, j’insiste une nouvelle fois à dire que le match de ce samedi se jouera sur le rectangle vert et non pas dans les journaux. Moi, je préfère travailler et ne pas trop parler. Et puis, moi, j’ai toujours répondu sur le terrain et je ne changerai pas mes habitudes parce que c’est l’USMA de Rolland Courbis.»

«Je vais attendre Maroci jusqu’à la veille de la rencontre»
Concernant la participation de Maroci à la rencontre de samedi, Aït Djoudi garde un petit espoir : «C’est vrai, le joueur se soigne toujours, néanmoins, je vais l’attendre jusqu’à la veille de la rencontre pour prendre une décision concernant sa participation à cette rencontre. Dans le cas où il pourrait jouer, tant mieux pour lui et pour l’équipe, sinon je vais trouver la bonne solution pour le remplacer.»

«Je prépare une bonne stratégie pour ce match»
Pour ce qui concerne le schéma tactique qui sera adopté devant l’USMA, Aït Djoudi préfère ne pas dévoiler ses cartes. «Je suis en train de préparer une bonne stratégie pour ce match. Il y aura des changements dans le onze et dans la stratégie de jeu, mais je préfère les garder pour moi. Une chose est sûre, on est en train de préparer ce rendez-vous avec un grand sérieux.»

Compétition (29/08/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Ven 30 Aoû - 14:12

Aït Djoudi cache son jeu

L’heure de la rencontre approche et la stratégie d’Aït Djoudi se précise.

Son plan pour battre l’USMA est fin prêt
Il compte opérer deux changements dans le onze qui a débuté la rencontre d’El-Eulma en alignant dès le départ Yesli à la place de Maroci et Beziouen en remplacement de Belakhdar afin de donner de l’équilibre à son milieu de terrain, car celui de l’USMA est royal. Toutefois, le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert ne veut pas dévoiler ses cartes. Durant toute la semaine, Aït Djoudi n’a pas cessé de déclarer qu’il a une bonne idée pour battre l’USMA, sans pour autant expliquer sa stratégie. Même hier, la veille de la rencontre, il n’a pas voulu parler des changements ni de sa stratégie. «Je préfère garder tout ça pour moi. Je ne peux pas divulguer mes cartes, ça profitera à l’adversaire», nous dira l’ex- sélectionneur olympique. Il sait bien que la rencontre sera très tactique, que Rolland Courbis est un vieux routier, un entraîneur très rusé. Pour cette raison, Aït Djoudi veut garder son secret. La preuve, lors de la rencontre amicale de mardi dernier devant M’Sila, il a mélangé les deux équipes alors que, d’habitude, il aligne toujours l’équipe dès le départ avant de commencer à faire des changements à partir de la seconde période de jeu.

Il veut brouiller les calculs de Courbis
Pour Aït Djoudi, la guerre psychologique a battu son plein durant toute la semaine qui a précédé cette rencontre. Pour cette raison, il s’est engagé lui-même dans cette guerre rien que pour griller les calculs de son homologue usmiste qui suivait, et avec beaucoup d’intérêt, l’actualité des Canaris durant toute la semaine.

Aït Djoudi : «Meftah nous a supervisé à El-Eulma, mais demain, je changerai tout mon système de jeu»

Hier, le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert n’a pas voulu parler du chapitre tactique. Pour lui, les choses ne seront claires qu’au coup d’envoi de la partie. Même Meftah Mahiedine, qui a supervisé la JSK devant le MCEE, risque de voir tout son travail partir en fumée, puisque Aït Djoudi compte tout changer. «Pour moi, chaque match à son propre caractère. Chaque rencontre diffère de l’autre, et sur le plan tactique, je ne suis pas fou pour jouer avec la même stratégie que samedi passé. L’USMA n’est pas le MCEE et vice versa, et puis, le week-end passé, on a joué à El-Eulma et demain on jouera sur notre terrain. Alors, les choses ne seront pas les mêmes.»

«Je n’ai pas besoin de motiver mes joueurs, ils sont déjà hyper motivés»
Concernant la motivation des joueurs, Aït Djoudi nous explique : «Je n’ai pas besoin de motiver mes joueurs, comme la direction du club n’est pas obligée aussi de promettre une forte prime aux joueurs pour les motiver, ils sont déjà hyper motivés, ils ont bien compris que la rage de vaincre est ma devise. Ils sont prêts pour cette rencontre et sur tous les plans.»

«C’est un match très important,  tous les moyens sont bons…»
Enfin, Aït Djoudi estime qu’à la veille de cette rencontre très importante pour les deux équipes, tous les moyens sont bons, y compris la guerre psychologique : «Le match se jouera sur des petits détails, et à la veille de la rencontre, tous les moyens sont bons, pourvu qu’on ne sorte pas du cadre sportif de la rencontre. D’ailleurs, à la veille de la rencontre, j’insiste sur le fair-play sur le terrain ou dans les gradins.»

Compétition (30/08/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Dim 1 Sep - 9:57

Aït Djoudi : «J’ai du respect pour Abid-Charef, mais il a perdu le contrôle du match»

A la fin de la rencontre, l’entraîneur en chef, Azzedine Aït Djoudi, a animé un point de presse, au cours duquel il est revenu sur cette grande affiche face à l’USMA. Le coach kabyle s’est dit déçu par le rendement de ses joueurs, l’arbitrage et l’anti jeu de l’adversaire. Par la suite, Aït Djoudi a tenu à saluer le retour des supporters au stade du 1er-Novembre qui ont répondu présents et ont accompli leur rôle convenablement dans les gradins.

«L’arbitre a cassé la partie»
Dans un premier temps, Azzedine Aït Djoudi n’a pas caché son désarroi envers l’arbitre de la rencontre. Il dira à son sujet : «L’arbitre n’a pas été très correct dans ce match. J’estime qu’il a tout fait pour casser le rythme de ce match. Lors de nombreuses phases de jeu, il aurait dû laisser les actions se terminer. C’est un arbitrage vicieux qui nous a joué un mauvais tour ce soir.»

«Il nous a privés de deux penaltys flagrants»
Avant d’ajouter : «L’arbitre n’a pas été vicieux uniquement sur les actions de jeu, pour la simple raison qu’il nous a privés de deux penaltys flagrants. Tout le monde a vu les deux mains dans la zone de jeu des Usmistes et c’est grave que ni l’arbitre assistant ni le directeur du jeu n’aient rien vu. Si Abid-Charef avait sifflé un seul penalty, ça aurait donné une autre tournure au match.» Avant de conclure : «J’ai du respect pour Abid-Charef, mais il a complètement perdu le contrôle de ce match. Il a été emporté par l’engagement qu’il y avait sur le terrain. Dommage, car il a pour habitude de faire de meilleurs matchs que celui de ce soir. Il n’a vraiment pas été à la hauteur. Je le dis sans le cacher, il est responsable de notre nul concédé à domicile.»

«Je suis déçu par le comportement des Usmistes qui ont cassé le jeu»
Par la suite, le coach kabyle s’est dit choqué par l’anti jeu des Usmistes. Il nous dira clairement : «De ma vie, je n’ai vu une équipe de l’USMA jouer de cette manière. Les joueurs ont tout fait pour casser le jeu. C’est désolant, pourtant, nous avons soi-disant affronté la meilleure équipe du championnat. Une équipe n’a pas à se comporter de cette manière. Les joueurs n’avaient pas à casser le jeu et se devait de développer un football propre.»

«Sur le plan offensif, je n’ai pas reconnu mon équipe»
Et pour revenir sur son équipe, Azzedine Aït Djoudi n’a pas mâché ses mots en nous déclarant?: «Nous avons confondu entre vitesse et précipitation. Il est vrai qu’en supériorité numérique, on aurait dû en profiter. Mais il nous manquait la dernière touche en attaque. Sur le plan défensif, ça a marché. Mais sur le plan offensif, je n’ai pas reconnu mon équipe.»

«Nous sommes en pleine reconstruction»
Avant d’ajouter dans la foulée : «Nous sommes en pleine reconstruction. Ce n’est pas ce match nul qui va tout remettre en cause. Cela fait un bon moment que l’équipe progresse de jour en jour et il va falloir rester sur cette dynamique. Aujourd’hui, nous n’avons pas été mauvais, sauf que nous devons davantage travailler le compartiment offensif. On essayera maintenant d’aller chercher un bon résultat, mardi prochain, de Aïn M’lila.»

«Le retour du public, ma seule satisfaction !»
En dernier lieu, Aït Djoudi a vivement salué le retour en force du public au stade de Tizi Ouzou. Il nous dira à ce sujet : «Je suis très satisfait du retour du public qui a été héroïque, ce soir. Si on joue à chaque fois dans une telle ambiance, je garantis qu’on réalisera une grande saison. J’espère seulement que nos supporters nous soutiennent de cette manière durant toute la saison. En tous les cas, je les remercie pour leur soutien ce soir.»

Le Buteur (01/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Lun 2 Sep - 8:30

Aït Djoudi : «Ce qu’ont fait nos supporters ne passera pas inaperçu, nous leur demandons de rester mobilisés»

La première victoire à Tizi cette saison est reportée. La JSK s’est contentée d’un point face à l’USMA, dans un match juste moyen. Certes, l’entraîneur est sorti déçu, car il voulait offrir à ce merveilleux public une victoire à domicile. Il déclare que son équipe ne lâchera pas prise, et que cette saison, il y aura de belles choses. Ce qui a fait énormément plaisir aux joueurs comme aux membres du staff, c’est le comportement des supporters dans les gradins. Les fans des Jaune et Vert ont tenu leur promesse, en réservant que des surprises. Aït Djoudi est reconnaissant et dira à ce propos : «Malgré le match nul, je suis quand même optimiste. Optimiste en voyant un aussi merveilleux public retrouver les travées du stade du 1er-Novembre. D’ailleurs, je suis plus que convaincu que l’avenir sera meilleur. Je demande à nos supporters de maintenir cette bonne mobilisation, et croyez-moi qu’elle ne passera pas inaperçue.»

«Mes joueurs ont entamé timidement le match»
Revenant sur les plus importantes phases du match, Aït Djoudi a avoué que ses joueurs ont tardé à rentrer dans le vif du sujet : «J’avoue que mes joueurs n’ont pas bien démarré le match. On a trouvé beaucoup de difficultés à l’entame de la partie, et cela a beaucoup influé sur la suite. En deuxième mi-temps, nous avons été meilleurs, et on avait la possibilité de marquer sur une balle arrêtée ou une action dans le jeu. Hélas, l’efficacité et l’excès de précipitation nous ont fait défaut devant les buts adverses.»

«Il y a des choses à revoir en attaque»
Insatisfait du rendement de ses attaquants face à l’USMA, Aït Djoudi ajoute : «Si face au MCEE, nos attaquants ont fait le plein, par contre devant l’USMA, on a été moins forts. J’ai retenu plusieurs lacunes, beaucoup de choses sont à revoir et c’est ce que nous allons travailler cette semaine, en prévision de nos prochains matchs.»

«La défense a bien tourné, tant mieux pour nous»
Devant une attaque usmiste composée de plusieurs joueurs d’expérience, la défense kabyle est restée imperméable. Le coach est satisfait de la production de ses défenseurs, en respectant à la lettre le placement : «Je suis très satisfait de notre défense qui n’a pas cédé devant la menace des attaquants usmistes, ce qui prouve que mes joueurs ont retenu la leçon, en appliquant les consignes et le dispositif mis en place.»

«Ce  match nul ne nous freinera pas et nos ambitions sont toujours les mêmes»
A la question de savoir si ce match nul ne freinera pas quelque part la dynamique de ses joueurs, l’entraîneur est catégorique : «Ce semi-échec ne nous freinera pas, nos ambitions sont toujours les mêmes, nous avons un match à préparer pour ce mardi face au CRBAF, et nous ferons tout pour avoir un résultat positif.»

Le Buteur (02/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Lun 2 Sep - 8:33

Aït Djoudi : «Je n’ai pas opté pour la prudence face à l’USMA»

L’entraîneur kabyle est convaincu que la JSK jouera les premiers rôles cette saison. Il regrette, certes, les deux points perdus face à l’USMA, mais il pense que le championnat est encore long et que son équipe aura l’occasion de se racheter. Il explique dans cet entretien certains de ses choix.

- Avec du recul, comment analysez-vous la rencontre face à l’USMA ?
- C’était un match moyen. Il y a eu beaucoup d’engagements physiques, beaucoup de nervosité. Notre objectif était de marquer afin de remporter les trois points. Malheureusement, plusieurs facteurs ont fait que le match se termine sur le score vierge. Il y a eu la pression sur les joueurs, et la dispute entre Meftah et Mekkaoui a créé une atmosphère particulière. Les joueurs ont perdu leur concentration. Ils n’ont pas gardé leur maîtrise. Je m’attendais un peu à ça, vu le caractère derby de ce match.

- Malgré le nul concédé face à l’USMA, les supporters sont restés positifs jusqu’à la fin…
- Les vrais supporters reviennent pour soutenir leur équipe. Ils savent que la JSK est en phase de reconstruction et ils nous font confiance. Comme l’a si bien chanté Aït Menguellet : «qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, c’est notre frère». On a besoin de temps pour apporter certains réglages. La présence des supporters en grand nombre nous a fait plaisir et on fera tout pour leur rendre le sourire. 

- Si c’était un match à refaire, auriez-vous apporté des changements ?
- C’est vrai qu’il y a des joueurs qui se sont distingués, d’autres qui sont passés à côté. Mais ce nul ne doit pas influer négativement sur nous. Le plus important est de bâtir une équipe compétitive.

- Pensez-vous qu’avec le nul concédé face à l’USMA, la JSK a les moyens de jouer le titre ?
- On va lutter jusqu’au bout. Notre ambition est de jouer les premiers rôles afin d’assurer une place qualificative à la coupe d’Afrique. On défendra nos chances jusqu’au bout et notre souhait est de faire plaisir à notre public.

- Le titre est-il votre objectif principal ?
- Il faut attendre la 7e ou la 8e journée pour que je parle de l’objectif du club. Je le dis et je le redis, on jouera les premiers rôles cette saison. Tout reste jouable et on ne baissera pas les bras jusqu’à l’ultime journée du championnat.

- Certains vous ont reproché d’être trop prudent face à l’USMA en jouant avec trois récupérateurs, qu’avez-vous à leur répondre ?
- Non, ce n’est pas vrai. Si j’avais opté pour la prudence, je l’aurais fait face au MCEE. On a joué l’offensive et il suffit juste de comparer le nombre d’occasions créées par les deux équipes pour se rendre compte qu’on n’a pas opté pour la prudence.

- L’attaquant Messaâdia a raté un bout tout fait, est-ce que vous ne le tenez pas pour responsable de ce semi-échec ?
- Il ne faut pas accabler Messaâdia. Comme je vous l’ai déjà dit, il y a eu plusieurs facteurs qui ont fait que le match se termine sur le score vierge.

- Le jeune Madi a laissé une bonne impression…
- Tous les jeunes qui se distinguent, il faut les encourager.

- Est-ce que l’absence de Remache et Maroci ne vous inquiète pas ?
- On a des doublures. Notre objectif est de revenir avec le meilleur résultat possible d’Aïn M’lila.

- Le match face à l’équipe d’Aïn Fakroun sera encore plus difficile…
- Tous les matches sont difficiles.  Nous devons faire le maximum pour revenir avec un bon résultat. On jouera sur un petit terrain et face à une équipe qui a perdu ses deux premiers matches, mais on ira à Aïn M’lila avec la ferme intention d’enregistrer un résultat probant. Je dirai à nos supporters de ne pas juger leur équipe après deux matches seulement. La JSK est actuellement en rodage et on fera tout pour leur procurer de la joie.

Compétition (02/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Mer 4 Sep - 9:27

De Aïn M’lila, Aït Djoudi répond à ceux qui veulent perturber le club
«J’appelle tous les Kabyles à protéger la JSK»


Très content de la réaction de ses joueurs qui ont réalisé une belle victoire, la deuxième cette saison en déplacement, l’entraîneur Aït Djoudi en a profité à la fin du match pour adresser à partir de Aïn M’lila un appel du cœur à tous les amoureux de la JSK à Tizi comme partout ailleurs en Kabylie afin qu’ils protègent le club qui vit depuis quelques jours une forte pression. En effet, après le match nul face à l’USMA, Aït Djoudi a vécu une terrible pression exercée par quelques supporters qui veulent lui dicter leur loi. A ce propos, le coach dira : «Je profite de ma présence ici à Aïn M’lila après cette belle victoire arrachée avec le cœur pour lancer un appel à tous les Kabyles pour qu’ils protègent la JSK qui est un symbole. La JSK n’est pas à Aït Djoudi, c’est le club phare de toute la région qui a besoin de sérénité pour retrouver son lustre d’antan.»

«Nous avons vécu une pression terrible après l’USMA»
Pour étayer ses propos, l’entraîneur kabyle enchaîne : «Nous avons vécu une terrible pression cette semaine, ce qui a beaucoup influé sur le moral des joueurs. Ces derniers se sont donné le mot de se racheter avec une victoire ne serait-ce que pour remercier à leur manière les supporters venus nombreux face à l’USMA. Je dirais que les joueurs ne peuvent rien faire à eux seuls s’ils ne se sentent pas protégés. J’appelle tous ceux qui portent le club dans leur cœur de barrer la route à ceux qui veulent nous replonger dans les situations difficiles.»

«Il faut que les gens sachent que Aït Djoudi ne peut rien faire à lui seul»
Exprimant son inquiétude pour l’avenir si jamais la situation reste telle quelle, Aït Djoudi dira : «Il faut que tout le monde s’implique pour faire revenir la JSK à son meilleur niveau et qu’Aït Djoudi ne peut rien faire à lui seul. Le club a beaucoup souffert ces dernières saisons et il est temps que les mentalités changent dans l’intérêt suprême du club qui nous est très cher à tous.»

«J’ai senti que mes joueurs allaient gagner ce match»
Commentant le match, le coach a tenu à rendre hommage à ses joueurs qui se sont bien rachetés : «Je vous assure que j’ai senti que mes joueurs allaient gagner ce match. Avant la rencontre, j’ai constaté en eux une volonté de fer. Je tiens à les féliciter personnellement pour leurs efforts.»

«Nous avons profité des lacunes du CRBAF en première mi-temps»
«Le match n’a pas été facile pour nous. Il fallait procéder avec beaucoup d’intelligence face au nouveau promu. Nous avons profité des lacunes de l’adversaire, notamment en première mi-temps où j’ai bien remarqué qu’on pouvait marquer un but. Je suis satisfait car les joueurs ont été attentifs à mes consignes qu’ils ont appliquées à la lettre, ce qui a amené le but à une minute de la pause.»

«Nous avons géré intelligemment la seconde période»
Pour ce qui est du rendement de son groupe dans la seconde manche, Aït Djoudi nous fera savoir ce qui suit : «En deuxième mi-temps, nous avons bien géré le score tout en procédant avec des contres dangereux. Je trouve que le dispositif mis en place a été parfait, la preuve nous avons réussi à préserver le score jusqu’au coup de sifflet final.»

Le Buteur (04/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Mer 4 Sep - 10:19

Aït Djoudi  menace de partir
«Arrêtez ces perturbations ou je m'en vais»


C’est un entraîneur kabyle visiblement très tendu, peiné, et sérieusement déstabilisé qui a  poussé un cri d’alarme aux supporters de la JSK. En effet, au sortir des vestiaires, à la fin du match à Aïn M’lila remporté par son équipe sur le CRB Aïn Fakroun, Aït Djoudi n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour brandir la menace du départ : «si les perturbateurs de la JSK ne nous laissent pas tranquille, je partirai».

«J’ai beaucoup souffert ces derniers jours»
La menace brandie par Aït Djoudi de claquer la porte est due à ce qu’il a enduré lors de la séance d’entraînement de dimanche dernier. Interpellé par un groupe de supporters dont le nombre avoisinait la trentaine, le coach des Canaris n’a pas apprécié que ces fans viennent aux entraînements pour lui imposer de faire jouer X ou Y. «J’ai beaucoup souffert ces derniers jours. Je ne peux pas faire face tout seul à tous les problèmes qui existent autour de la JSK.»

«La JSK appartient à toute la Kabylie et ne se repose pas uniquement sur Hannachi et moi»
Pris à partie par quelques supporters lors de la séance de dimanche dernier lui reprochant d’avoir injustement écarté Meftah et de ne pas avoir donné la chance aux enfants du club, Aït Djoudi tient à rappeler que la JSK appartient à toute la Kabylie. «La JSK représente toute la région et elle ne repose pas uniquement sur Hannachi et moi. Chacun doit apporter sa pierre à l’édifice pour redorer à la JSK son blason d’antan.»

«On nous perturbe dans notre travail et cela doit vite cesser»
Malgré ce qui s’est passé lors de la reprise des entraînements, le premier responsable de la barre technique n’a fait aucun commentaire pour préserver la sérénité de son groupe à 48 heures de la rencontre face au CRBAF. «Ce n’est pas normal que les supporters viennent perturber l’équipe. Nous sommes perturbés dans notre travail et cela doit cesser et au plus vite.»

«Ceux qui aiment les personnes et n’aiment pas le club doivent aller voir ailleurs»
Sans citer de noms pour ne pas aggraver les choses après ce qui s’est passé le lendemain de la rencontre face à l’USMA, Aït Djoudi souligne que l’important est d’aimer le club et non pas les personnes. «Moi, je suis au club, parce que je l’aime, et ceux qui aiment les personnes et n’aiment pas le club doivent aller voir ailleurs. Ceux qui sont supporters de personnes n’ont pas leur place à la JSK, parce que la JSK est un tout et pas des personnes. Je le dis aujourd’hui devant tout le monde, ces perturbations doivent cesser, sinon je pars, je ne peux pas travailler dans ces conditions.»

«Les sages de Tizi Ouzou doivent agir en direction de ce prestigieux club»
S’étant retrouvé tout seul face à la colère de certains supporters dimanche dernier, le coach des Canaris lance un appel solennel à partir d’Aïn M’lila à tous les sages de la JSK et de la ville de Tizi Ouzou pour intervenir afin que ces perturbations cessent. «Je lance un appel aux sages de la JSK et aux sages de la ville de Tizi Ouzou pour qu’ils agissent en direction de ce prestigieux club. Nous sommes en train d’effectuer un bon travail, de monter une équipe jeune et d’avenir, alors qu’on nous laisse travailler.»

«Ceux qui viennent au stade pour soutenir un ami, un voisin ou un cousin n’ont pas leur place»
Convaincu que pour réussir dans sa mission, l’équipe doit évoluer dans un environnement sain, Aït Djoudi veut que tous les supporters soient tous unis derrière leur JSK. «Ceux qui viennent au stade pour soutenir un voisin, un ami ou un cousin n’ont pas de place parmi les vrais et les fidèles supporters de la JSK. Alors, de grâce, qu’on nous laisse travailler !»

«Les perturbateurs doivent nous laisser tranquille»
Sans vouloir entrer en conflit avec ceux qui l’ont interpellé dimanche dernier, Aït Djoudi déclare que son groupe a besoin de sérénité pour atteindre son objectif. «Ce que j’ai envie de dire aujourd’hui, c’est que les perturbateurs doivent nous laisser tranquille, ils doivent laisser la JSK tranquille.»

«Notre victoire est méritée»
Préférant tirer la sonnette d’alarme après ce qui s’est passé le lendemain de la rencontre face à l’USMA, le coach de la JSK a juste indiqué que la victoire de son équipe est méritée. «C’est une victoire importante pour nous. On s’est bien racheté après notre semi-échec face à l’USMA. On a raté plusieurs buts en première mi-temps, mais je dirai que le plus important est de récolter les trois points. Nous avons mérité notre victoire et dominé la partie dès le coup d’envoi, nous nous sommes créés beaucoup d’occasions et notre succès est largement mérité.»

Compétition (04/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Ven 6 Sep - 22:00

Après trois matches, Aït Djoudi fait son bilan : «On a bien débuté la saison, on doit jouer les premiers rôles maintenant»

Après trois matches disputés par la formation du Djurdjura en championnat, les coéquipiers de Rial ont récolté sept points sur les neuf possibles.

Ils ont marqué cinq buts et encaissé trois. Deux victoires à l’extérieur et un match nul à domicile. Voilà le bilan de la JSK après trois journées de championnat. De son côté, le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert est très content de ce début. «Ces dernières saisons, la JSK débutait timidement le championnat. Et, pour cette raison, elle trouvait par la suite des difficultés à jouer les premiers rôles. On a bien analysé les choses. D’ailleurs, en Tunisie, et après quelques jours seulement de travail, je vous ai dit que ma grande priorité est de débuter le championnat en fanfare. Alors, on a dégagé vite l’équipe-type. Aujourd’hui, la JSK est en tête de classement, on a bien commencé. Maintenant, on doit jouer les premiers rôles», nous a dit Aït Djoudi.

«Satisfait des sept points récoltés mais on doit améliorer notre jeu»
Pour ce qui concerne le rendement de son équipe, Aït Djoudi estime : «On a récolté sept points sur neuf, notre bilan est donc positif. Cependant, je ne suis pas satisfait du rendement de mon équipe. Ce n’est pas ainsi que je veux voir mon équipe jouer. Néanmoins, on est au début du championnat, les joueurs avaient besoin de confiance. Avec ces deux victoires ramenées de l’extérieur, ils vont se libérer et le jeu de l’équipe s’améliorera lors des prochaines rencontres en championnat.»

«Face à El Eulma il y avait un flottement en défense»
L’entraîneur en chef des Jaune et Vert n’a pas hésité à revenir sur le match de son équipe à El Eulma. Pour lui, la défense a flotté lors de cette rencontre : «C’est vrai, on a gagné à El Eulma et on a débuté le championnat en fanfare. Néanmoins, ce jour-là, il y avait du flottement en défense. On a profité, par la suite, de la semaine qui a précédé notre match face à l’USMA pour effectuer quelques réglages sur notre arrière-garde, et l’équipe a bien tenu le coup sur le plan défensif devant les Rouge et Noir. Pourtant, les Usmistes possèdent des attaquants de métier.»

«Je regrette les deux points perdus devant l’USMA, mais…»
N’étaient les deux points perdus devant l’USMA, la JSK serait aujourd’hui leader incontestable du championnat. Quelque part, le premier responsable de la barre technique regrette la perte de ces deux points : «C’est vrai, on aurait aimé gagner cette rencontre, on a joué à domicile et devant notre public. C’était notre première sortie de la saison à domicile. On a fait le maximum lors de ce match et la chance nous a tourné le dos, sans oublier aussi les deux penalties valables, que l’arbitre n’a pas sifflés. Aujourd’hui, je regrette ces deux points perdus car l’équipe, avec neuf points, serait seule en tête du classement. Cependant, il ne faut pas dramatiser les choses. On a déjà tourné cette page et on a gagné à Aïn Mlila devant le CRBAF, ce qui est très important pour nous.»

«L’inefficacité de l’attaque devant le CRBAF ne m’inquiète pas»

Devant le CRBAF, les joueurs de la JSK, notamment les attaquants, ont raté plusieurs occasions nettes de scorer. Lors du premier half, les Aouedj, Ebossé et Messadia ont raté quatre buts tout faits : «C’est vrai, on a raté plusieurs occasions devant le CRBAF. Toutefois, cette inefficacité ne m’inquiète pas, pour le simple raison que mes attaquants sont tombés, ce jour-là, dans la précipitation. Ils voulaient gagner ce match à tout prix. Et puis, l’équipe a marqué quatre buts devant le MCEE. Il n’y aura pas de problème en attaque. On va profiter de cette semaine qui précède le match face au MCO pour apporter plusieurs réglages au compartiment offensif.»

«Cette trêve est tombée au bon moment pour nous»
Comme tout le monde le sait, le championnat observera une trêve ce week-end. La JSK ne sera pas handicapée par cet arrêt du championnat, selon Aït Djoudi : «Non, cet arrêt ne brisera pas notre rythme. On travaillera intelligemment. Après trois matches en championnat, on a décelé quelques lacunes. On profitera donc de cette trêve pour les corriger et peaufiner notre préparation. Après deux jours de repos, on va reprendre ce soir le chemin des entraînements pour préparer notre prochain rendez-vous.»

«C’est clair, la victoire est impérative devant le MCO»
Certes, le match du MCO est loin car il reste toute une semaine. Néanmoins, Aït Djoudi parle déjà de cette rencontre : «On va bien préparer ce rendez-vous. Le MCO est une équipe coriace, qu’on respecte beaucoup. En outre, on n’aura pas droit à l’erreur une deuxième fois à domicile. On fera le maximum pour garder les trois points à la maison. La victoire est impérative pour nous.»

«Il n’y aura pas beaucoup de changements devant les Hamraoua»
Concernant le système de jeu de l’équipe, Aït Djoudi précise : «C’est vrai, on a effectué des changements lors des trois matches sur le onze rentrant. Chaque rencontre a son propre caractère. En outre, je ne vais pas trop chambouler l’équipe. Les choses seront plus claires sur ce point à l’approche de la rencontre.»

«On ne va pas prendre de risques avec Maroci»
Pour Maroci, l’ancien sélectionneur olympique explique : «Maroci est en train de soigner sa blessure tranquillement. Maintenant, s’il arrive à récupérer tous ses moyens avant ce match, il reprendra automatiquement sa place, sinon on ne va pas prendre de risques avec lui. Il vaut mieux qu’il rate deux matches que toute une saison.»

«Je suis sûr que les supporters seront nombreux samedi prochain»
Enfin, pour terminer, le coach kabyle parle des supporters : «Ils étaient magnifiques durant les trois premiers matches. Ils ont fait le déplacement à El Eulma, ont rempli le stade devant l’USMA et, malgré la longue distance entre Tizi Ouzou et Aïn Mlila, ils aient présents au stade mardi dernier. Je les remercie beaucoup. D’ailleurs, je suis sûr qu’ils seront très nombreux face au MCO.»

Compétition (06/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Sam 7 Sep - 14:38

Aït Djoudi supervisera le MCO en vidéo

L’entraîneur en chef des Jaune et Vert a annulé son voyage à Sétif hier à la dernière minute.

Il a annulé son voyage à Sétif à la dernière minute
En effet, Aït Djoudi a voulu aller à la capitale des Hauts-Plateaux pour assister à la rencontre ESS-MCO comptant pour la mise à jour du calendrier. Le coach kabyle voulait beaucoup plus voir le MCO à l’œuvre. Comme tout le monde est au courant, les Hamraoua sont le futur adversaire des Canaris en championnat. Les gars d’Oran viendront samedi prochain à Tizi Ouzou pour croiser le fer avec la JSK pour le compte de la 4e journée du championnat. Pour cette raison, le premier responsable du staff technique des Jaune et Vert voulait partir à Sétif pour assister à cette rencontre. Aït Djoudi voulait beaucoup plus se faire une idée bien précise sur le potentiel de cette équipe de MCO. Néanmoins, à la dernière minute, l’entraîneur de la JSK a annulé son voyage. Ce dernier devait être présent, par contre hier après-midi, à la séance de la reprise des entraînements de son équipe. Les coéquipiers de Madi, qui ont bénéficié de deux jours de repos, à l’issue de leur rencontre devant le CRBAF, ont repris les entraînements hier à Tizi Ouzou. Certes, Aït Djoudi devait diriger cette séance de la reprise, mais le coach des Canaris a chargé quelqu’un pour lui enregistrer le match ESS-MCO. Cette rencontre devait être retransmise en direct et le staff technique de la JSK a profité de cette occasion pour voir le match et se faire une idée sur le MCO. Le staff technique de club donne une grande importance pour le match de samedi prochain. Pour cette raison d’ailleurs, Aït Djoudi veut faire une idée bien précise sur cette équipe du MCO.

Le coach s'est réuni avec ses joueurs hier soir
C’est hier soir que les coéquipiers d’Albert Ebossé devaient reprendre le chemin des entraînements pour commencer la préparation de la rencontre qui les opposera au MCO samedi prochain. Le staff technique des Jaune et Vert qui a accordé deux jours de repos aux joueurs misait beaucoup sur cette séance de la reprise afin d’effectuer un travail psychologique. Aït Djoudi a voulu beaucoup plus profiter de ce break pour revenir avec les joueurs sur les trois matchs du championnat. Le coach kabyle ne voulait pas passer directement au travail avant de revenir avec ses capés aux trois précédents matchs de l’équipe. Aït Djoudi voulait beaucoup plus faire un petit bilan avec ses hommes. Il voulait aborder avec ses joueurs les choses qui ont bien fonctionné lors de ces trois rencontres, mais aussi les choses qui n’ont pas bien tourné devant le MCEE, l’USMA et le CRBAF. Le premier responsable du staff technique voulait aussi parler de l’avenir de son équipe en championnat et de cette rencontre du MCO. Une rencontre que les Kabyles devraient gagner à tout prix afin de confirmer leur bonne santé en ce début de championnat, mais aussi pour confirmer leurs grandes intentions de jouer les premiers rôles cette saison.

Plusieurs absents à la reprise
Hier, lors de la séance de la reprise des entraînements, plusieurs joueurs manquaient à l’appel. D’abord, il y avait les deux émigrés de l’équipe, Beziouen et Yesli, qui étaient autorisés à s’absenter pour la séance de la reprise. Il y avait aussi l’absence de Rial qui se trouve en plein stage avec l’EN. Benlamri et Maroci, de leur côté, étaient aux soins, sans parler des autres absences. De son côté, Aït Djoudi qui veut préparer le match du MCO dans de très bonnes conditions compte récupérer tous ses éléments avant le match amical de Tixeraïne, mis à part Rial bien sûr.

«Je veux voir tout le monde avant le match de lundi»
«On veut bien préparer le match du MCO, et tous les joueurs doivent être présents demain dimanche. On a programmé un match amical pour lundi qui nous permettra de bien préparer notre rendez-vous de samedi prochain. Pour cette raison, la présence de tous les joueurs à la séance de demain est plus qu’importante. Certes, on a autorisé quelques joueurs à sécher la séance de la reprise, mais à partir d’aujourd’hui, les choses sérieuses commenceront pour nous.»

Compétition (07/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Sam 7 Sep - 19:15

JSK: Aït Djoudi aurait reçu des menaces

Selon des indiscrétions, l’entraîneur de la JSK, Azzedine Aït Djoudi, a reçu dernièrement des menaces de la part de personnes anonymes qui continuent d’exercer la pression sur lui. Des rumeurs ont même circulé concernant son départ de la barre technique, ce que le concerné lui-même a démenti à tous les proches qui l’ont joint au bout du fil peu avant la séance de reprise des entraînements d’hier soir. L’entraîneur kabyle est décidé plus que jamais à aller au bout de sa mission et ne reculera devant rien tant que tous les supporters de la JSK lui manifestent leur soutien indéfectible et l’assurent de rester aux côtés de l’équipe tout le temps.

Le Buteur (07/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Dim 8 Sep - 20:05

Aït Djoudi : «Attention aux Hamraoua !»

Annulant à la dernière minute son voyage à Sétif où il devait superviser, vendredi dernier, le MCO, son prochain adversaire en championnat, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi a suivi néanmoins la rencontre ESS-MCO sur le petit écran.

A cet effet, il n’a dirigé la seance de la reprise que pendant quelques minutes. Il a suivi la rencontre avec beaucoup d’attention, mais il n’a pas souhaité s’exprimer sur les forces et les faiblesses de son prochain adversaire, préférant les garder pour lui et ses joueurs. Il a juste déclaré que le MCO est un adversaire redoutable et que la mission de son équipe ne sera pas une sinécure face à cet adversaire qui a réussi à tenir en échec le champion sortant chez lui. «Oui, j’ai eu l’occasion de voir le MCO à l’œuvre. C’est une bonne équipe. On doit faire très attention pour éviter toute mauvaise surprise», prévient Aït Djoudi. En dépit de leur semi-échec lors de la troisième journée face au MCA, les Hamraoua ont fourni une belle prestation. Ils ont dominé copieusement leurs adversaires, mais la chance n’a pas été de leur côté. Ils n’ont perdu aucun match jusqu’à maintenant, ce qui prouve leur bonne santé. Le coach Aït Djoudi, qui a affiché un optimisme béat avant la rencontre face à l’USMA, se montre prudent à quelques jours de la réception du club phare de l’Ouest.

«Je ne prendrai aucun risque avec Maroci»
Le milieu Tayeb Maroci ne sera utilisé par son entraîneur qu’une fois qu’il sera totalement remis de sa blessure. Titularisé lors de la rencontre face à l’USMA, alors qu’il n’avait réintégré le groupe que la veille, Maroci a été contraint de céder sa place après une demi-heure de jeu. Il n’a pas repris depuis et l’entraîneur Aït Djoudi ne veut prendre aucun risque avec lui pour lui éviter d’éventuelles rechutes. «Je ne prendrai aucun risque avec Maroci», a-t-il affirmé. Il préfère se passer de lui lors de la prochaine journée face au MCO que de le perdre pour une longue période. Le milieu Maroci est une pièce maîtresse sur l’échiquier des Canaris, mais le premier responsable de la barre technique pense à la carrière de son joueur. Le rendement de Maroci face à l’USMA n’a pas été à la hauteur. Et c’est pour cela que le coach Aït Djoudi ne veut pas risquer avec lui tant qu’il n’a pas retrouvé sa pleine santé. Rappelons que la saison dernière, en dépit de sa blessure, Maroci avait été trop utilisé par les entraîneurs qui se sont succédé à la barre technique des Canaris, mais de peur des complications, il avait décidé de se soigner à la phase retour.

«Boudjenane ne m’a rien dit, on a un staff étoffé»
Le départ du préparateur physique Kamel Boudjenane n’inquiète pas l’entraîneur Aït Djoudi. Même s’il avoue que celui-ci ne l’a pas informé de son retrait, il affirme qu’il dispose d’un staff et que chacun des membres remplit comme il se doit son rôle. «Au risque de me répéter, Boudjenane m’a juste demandé une autorisation pour s’absenter une semaine. Il ne m’a pas dit qu’il se retirera de son poste. On a un staff et chacun fait son travail. L’équipe se prépare activement pour son prochain match et j’espère qu’on réalisera un bon résultat», a-t-il ajouté.

Compétition (08/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Mar 10 Sep - 9:49

Aït Djoudi : «Je suis satisfait de mon équipe»

A la fin du match, l’entraîneur en chef de la JSK, Azzedine Aït Djoudi, nous dira : «C’est une continuation du travail que nous effectuons depuis une semaine. J’ai vu certaines phases de jeu que nous avons travaillées à l’entraînement de ce matin. En gros, je suis satisfait du rendement de mes joueurs. Ce fut un bon test pour nous et j’espère que mes hommes resteront sur cette même dynamique jusqu’à samedi prochain.»

«Tout le monde a eu sa chance !»
Avant d’ajouter : «J’ai essayé de donner à chaque joueur un minimum de temps de jeu. Tout le monde a eu sa chance dans ce match. C’est important que les joueurs restent compétitifs. Je sais que lorsque nous sommes en pleine période de compétition, ce n’est jamais évident. En programmant ce genre de rencontre, ce n’est pas seulement un test pour les titulaires, puisque je veux voir le niveau de chacun, y compris les jeunes.»

«Maintenant, il faut rester concentrés sur le prochain match»
S’exprimant sur la prochaine rencontre de championnat, le coach nous dira : «Il est clair que ce match face à Tixeraïne n’est qu’un test, avant samedi. L’important à mes yeux est que mes joueurs restent pleinement concentrés, avant d’affronter le MCO. Nous avons un bon groupe qui travaille dans le calme et la sérénité. Nous devons réussir notre début de saison. Après 3 bons résultats, je veux réaliser d’autres succès.»

«Le MCO a souvent accroché la JSK, il faudra s’en méfier !»
En dernier lieu, Aït Djoudi a tenu à mettre en garde ses joueurs contre cette équipe du MCO qu’il ne faudra pas sous-estimer. Il dira à ce sujet : «Le MCO vient de revenir avec un bon point de Sétif. Ce n’est pas une performance facile à réaliser. Même dans les moments difficiles, cette équipe a tenu en échec la JSK au stade de Tizi Ouzou. Il faudra les prendre très au sérieux. Le MCO est difficile à négocier. Il faudra les affronter comme si on allait jouer la meilleure équipe du championnat.»

Le Buteur (10/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Mar 10 Sep - 23:07

Ait Djoudi (JS Kabylie - JSK) sur BRTV (09/09/2013)


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Mer 11 Sep - 10:11

Aït Djoudi évoque le prochain match face au MCO
«Ça sera très difficile»


Les Canaris ont remporté une victoire morale en battant, avant-hier soir, la formation de Tekesraine, sur le score sans appel de trois buts à zéro, lors de la rencontre qui a eu lieu au stade du 1er Novembre. Une victoire qui a satisfait le premier responsable de la barre technique, Azeddine Aït Djoudi. Cependant, le coach kabyle reste très vigilant pour le match de samedi prochain face au MCO comptant pour la 4ème journée de ligue une. « Cette rencontre, avec Tekesraine, est un bon test pour nous pour préparer le match du MCO. En parlant du rendez-vous de samedi prochain, je vous dirai que c’est un match qui sera très difficile devant un adversaire qui nous a posé souvent des problèmes même lorsqu’il passe des moments rudes. Toutefois, on continuera à se préparer, car on doit réaliser un bon résultat qui nous permettra de continuer l’aventure à l’aise », a déclaré le coach des Jaune et Vert. Questionné sur le rendement du milieu de terrain, Walid Bencherifa, qui a repris service, le coach kabyle nous a affirmé qu’il lui faudra encore du temps pour retrouver son meilleur niveau. « C’est un plaisir de le récupérer, car on a besoin de ses services, mais il lui faudra encore un peu de temps pour qu’il retrouve sa forme », a expliqué le coach des Jaune et Vert. Le défenseur Djamel Benlamùri, lui, sera présent lors du rendez-vous de samedi prochain. Complètement rétabli de sa blessure, l’ex pensionnaire du NAHD a joué la seconde période face à la formation de Tekesraine. Son retour a soulagé le staff technique qui pourra ainsi compter sur ces services samedi prochain. Ainsi donc, il reste devant le staff technique des Canaris trois jours pour préparer son schéma tactique en prévision du match du MCO. Un match qu’abritera le stade du 1er Novembre, ce samedi à partir de 18H.

Entraînement hier matin
Les Canaris se sont entraînés, hier matin, au stade du 1er Novembre. Cette séance a été consacrée au volet technique avec quelques exercices avec ballon. Mis à part Maroci, qui suit les soins, tout le groupe était présent. Le coach Ait Djoudi aura tous ses atouts, ce samedi, dans un match test pour les Canaris qui veulent gagner leur premier match à domicile après avoir réalisé deux belles victoires à l’extérieur, face respectivement au MCEE et au CRB Aïn Fekroun

Encore trois séances avant le MCO
Les Jaune et Vert effectueront trois autres séances d’entraînements avant ce match du MCO comptant pour la 4ème journée du championnat. La première est programmée pour aujourd’hui et les deux autres pour demain jeudi et vendredi. Le premier responsable de la barre technique annoncera la liste des 18 joueurs concernés par le MCO à l’issue de la séance de demain.  

DDK (11/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Mer 11 Sep - 10:23

Aït Djoudi : «La victoire face au MCO est impérative»

A l’issue de la rencontre amicale contre la JST, nous nous sommes rapprochés de l’entraîneur en chef de la JSK, Azzedine Aït Djoudi. Ce dernier qui était satisfait du résultat final de la rencontre, vu que son équipe a inscrit trois buts, nous a fait savoir que le prochain match de championnat contre le MCO s’annonce très difficile et que la victoire est plus qu’obligatoire : «Aujourd’hui, nous avons essayé de rester sur notre rythme. Nous avons encore du temps pour mettre en place le schéma tactique approprié qui sera adopté le jour J. Il faut que vous sachiez que nous allons affronter une bonne équipe,  accrocheuse, qui enregistre un bon début. La victoire ce samedi est impérative. J’espère qu’on sera à la hauteur.»

«Bencherifa a bien réagi mais il doit encore travailler»

Après plus d’un mois de convalescence, l’arrière gauche Mohamed Walid Bencherifa a rechaussé ses crampons à l’occasion du match contre la JST. Le joueur qui a été bon sur tous les plans, ne tardera pas à retrouver la compétition officielle. Du moins, c’est ce que nous a déclaré Aït Djoudi : «Après plusieurs semaines de convalescence, nous avons décidé de mettre Benchérifa dans le bain. Sincèrement, il a bien réagi sur le terrain. Seulement, il doit encore travailler pour être encore meilleur. Il lui faut plus de temps de jeu pour retrouver sa vraie forme.»

Le Buteur (11/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Mer 11 Sep - 11:39

Aït Djoudi : «3 ans sans titre, c’est trop»

Intervenant lundi soir sur Berbère Télévision, Azzedine Aït Djoudi parle pour la première fois du titre.

Il a toujours affirmé que son ambition est de jouer les premiers rôles, et, avec les deux victoires enregistrées à l’extérieur, face respectivement au MCEE et au CRBAF, il croit en les chances de son équipe de remporter le championnat et cela malgré le semi-échec concédé à domicile lors de la deuxième journée face à l’USMA. L’objectif qui lui a été assigné par la direction n’a jamais été révélé, ni par lui ni par les responsables du club. Mais au cours de son intervention sur Berbère Télévision, il déclare que le titre de champion d’Algérie lui tient à cœur. «Notre principal objectif est de jouer les premiers rôles et, pourquoi pas, le titre. La JSK est habituée à remporter les championnats et les Coupes d’Afrique, et il est temps qu’elle renoue avec ses traditions. On veut le titre de champion d’Algérie et on fera tout pour le remporter», a-t-il indiqué.

Conforté par les résultats enregistrés en ce début de saison, le coach kabyle est convaincu que la JSK a les moyens de finir la saison en apothéose. «La JSK a connu un passage à vide qui a trop duré. Elle n’a remporté aucun titre ces 3 dernières saisons. Le titre de champion d’Algérie, on le veut tous. Je sais que ce ne sera pas facile de le remporter, les autres prétendants disposant de plus de moyens que nous, mais on a des joueurs qui aiment la JSK et qui sont prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes pour tirer le club vers le haut. Il faut se rendre à l’évidence, on n’est pas le club le plus riche en Algérie, mais avec l’aide de nos bienfaiteurs et celle de nos sponsors, on pourra relever le défi», promet Aït Djoudi.

«A l’avenir, on doit gagner en y mettant la manière»
Même si la JSK a enregistré de bons résultats en ce début de saison, elle ne produit pas du beau jeu. Aït Djoudi le sait et promet de remédier à cette situation : «Lorsque j’ai pris le club en main, j’ai dit que mon objectif est de bâtir une équipe compétitive et conquérante. On a enregistré deux victoires et un nul lors des trois premières journées du championnat. On tentera de continuer sur cette voie en gagner avec l’art et la manière. On a des joueurs qui aiment ce club et qui ne lui veulent que du bien. On peut tout faire en quelques jours, mais on tâchera d’être encore meilleurs à l’avenir.»

«Il y a des gens qui veulent voir la JSK en Ligue 2 ou en Régionale»
Après avoir dénoncé le comportement de certains fans à la fin de la rencontre face au CRBAF, Azzedine Aït Djoudi a rajouté une couche lundi soir au cours de son intervention sur Berbère Télévision : «Il y a des gens qui veulent voir la JSK en deuxième division ou en régionale. Je savais ce que j’encourais en dénonçant les pratiques de certains, mais je l’avais fait. Je crois que la paix est revenue à la maison JSK et que la peur a disparu.»

«On souffre le martyre, la JSK a besoin du soutien de ses enfants»
Si, d’un côté, Aït Djoudi déclare que la sérénité est revenue, de l’autre, il confie qu’il souffre le martyre : «Ce n’est pas facile de travailler à la JSK. On souffre le martyre. La JSK a besoin du soutien de tous ses enfants et de ses supporters pour réussir. Je reconnais que la tâche de celui qui travaille à la JSK n’est pas du tout une sinécure.»

«Moi aussi j’ai remis en cause certaines choses, mais la faute n’incombe pas à Hannachi»
Azzedine Aït Djoudi a critiqué la gestion de son employeur par le passé. Ses rapports avec lui étaient conflictuels avant qu’il ne revienne à la barre technique. Il connaît bien la maison JSK, mais il a reconnu lundi soir que la faute n’incombe pas au président Hannachi. Ses propos manquaient de clarté puisque les téléspectateurs de Berbère Télévision ne comprenaient pas où il voulait en venir au juste : «C’est facile de critiquer. Moi aussi, j’ai dit certaines choses par le passé, mais je reconnais que ce n’est pas facile de travailler à la JSK. Il y a des joueurs qui ne voulaient pas venir à Tizi Ouzou. La faute n’incombe pas bien sûr au président Hannachi. Il y a des événements qui se développent à Tizi Ouzou. Ceux qui remettaient en cause le recrutement se trompaient. C’est très facile de critiquer lorsqu’on est à l’extérieur.»

«Même en cas de passage à vide, les supporters doivent nous soutenir»
Content du retour des supporters, Azzedine Aït Djoudi espère que ces derniers continueront à apporter leur soutien à l’équipe même en cas d’absence de résultats : «Mon souhait a été de faire revenir les supporters. Dieu merci, ils sont revenus en force, mais j’espère qu’ils continueront à soutenir l’équipe même en cas de passage à vide. Ils ne doivent pas être uniquement à nos côtés lorsqu’on gagne. Ils doivent nous encourager même si on perd. Il y aura certainement un passage à vide, mais avec le soutien de notre public, on pourra relever le défi.»

«On recrutera selon nos besoins au prochain mercato hivernal»
Tout en éludant la question qui lui a été posée par l’un des animateurs de l’émission Addal Plus concernant le recrutement opéré à l’intersaison, Aït Djoudi a confié que la JSK se renforcera au prochain mercato hivernal : «Notre objectif est de réussir un bon parcours avec l’effectif actuel. Le recrutement est montré du doigt à chaque saison, mais je pense que c’est facile de critiquer quand on est à l’extérieur. On recrutera selon nos besoins au prochain mercato hivernal.»

«Le MCO a toujours créé des problèmes à la JSK à Tizi Ouzou»
Azzedine Aït Djoudi garde les pieds sur terre malgré les deux victoires acquises à l’extérieur. «Le MCO a toujours créé des problèmes à la JSK à Tizi Ouzou. J’ai vu son match face à l’ESS. C’est une équipe qui joue bien les contres.»

«Qu’ils nous laissent tranquilles, la JSK peut faire des miracles»
Avant de clore son intervention, Aït Djoudi a lancé un appel à tous les amoureux de la JSK pour continuer à la soutenir quoi qu’il arrive : «La JSK avec le soutien de ses enfants peut faire des miracles. Qu’ils nous laissent travailler dans la tranquillité.»

Compétition (11/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Ven 13 Sep - 19:21

Le Raja offre un pont d’or à Aït Djoudi

Malgré son départ de l’équipe de Fès cet été dans des conditions un peu spéciales, la cote d’Aït Djoudi est restée intacte au Maroc.

La preuve, les responsables du prestigieux club marocain du Raja, en l’occurrence, ont pris attache ces derniers jours avec l’entraîneur en chef des Canaris pour lui proposer de prendre en main leur équipe. Les responsables du club de la capitale économique du royaume chérifien appellent ces derniers temps quotidiennement Aït Djoudi pour essayer de le convaincre de revenir travailler au Maroc. Comme le coach kabyle a décliné poliment cette proposition des responsables du Raja, ces derniers ont utilisé le facteur argent pour essayer de «chiper» Aït Djoudi à la JSK. Les Marocains n’ont pas hésité à faire une offre mirobolante à Aït Djoudi rien que pour que ce dernier accepte leur proposition. Certes, le bon parcours que l’entraîneur de la formation du Djurdjura a réalisé l’année dernière avec le MAS de Fès a donné des idées aux responsables du Raja, mais le début en fanfare avec la JSK en championnat a fait encore grimper la cote d’Aït Djoudi dans les pays voisins. Et puis, les responsables du club rival du Raja, le WAC, ont tenté l’été dernier d’engager Aït Djoudi en lui proposant un salaire de 30 000 euros, mais ce dernier a préféré revenir travailler dans son club de toujours, la JSK.

Les responsables marocains veulent d’abord garantir la venue d’Aït Djoudi avant de limoger leur entraîneur
Certes, actuellement, le Raja est dirigé par un entraîneur qui est sur place. Toutefois, les responsables de cette équipe marocaine veulent liquider cet entraîneur. Néanmoins, ils ne veulent pas limoger l’entraîneur qui est en place avant de garantir la venue d’un autre entraîneur. Pour cette raison, ils ont insisté auprès d’Aït Djoudi afin d’avoir au moins son accord de principe pour d’abord se séparer de l’actuel entraîneur avant de lui donner l’équipe qui sera appelée à jouer une compétition continentale cette année. Néanmoins, Aït Djoudi était très clair avec ses interlocuteurs, il leur a expliqué qu’il est en poste à la JSK et qu’il ne pourra pas laisser le club pour aller travailler ailleurs.

Le président d’un grand club tunisien l’a appelé mercredi soir pour lui proposer d’entraîner son équipe
En plus du Raja, un président d’un grand club tunisien a pris attache avec l’entraîneur des Jaune et Vert, pour lui proposer d’entraîner son équipe. C’est mercredi en fin de journée que ce président a joint au téléphone Azzedine Aït Djoudi pour lui proposer d’entraîner cette équipe tunisienne. Toutefois, l’entraîneur kabyle a décliné cette proposition sans même entrer dans les détails. Apparemment, le bon début de la JSK en championnat a fait du bruit chez nos voisins marocains et tunisiens et la preuve, cet intérêt que donnent les responsables du Raja et de l’équipe tunisienne à l’entraîneur en chef des Canaris.

Aït Djoudi : «Je ne peux pas trahir la JSK et la Kabylie»
«Au départ, je n’ai pas voulu parler de ces contacts avec le Raja afin de ne pas faire de bruit autour. Dieu merci, j’ai déjà réussi pas mal de choses dans ma carrière. Pour revenir à cette histoire des contacts avec le Raja, cela fait plusieurs jours maintenant que les responsables de ce club m’appellent au téléphone. Ils m’ont proposé de prendre en main leur équipe. De mon côté, je ne peux pas laisser tomber la JSK, je ne peux pas trahir la Kabylie et ses hommes. Je suis un enfant du club, je n’ai jamais abandonné l’équipe comme je n’ai jamais tourné le dos à la JSK à chaque fois qu’on me fait appel, cela veut tout dire à mon avis.»

«L’argent, ce n’est pas un souci, je veux juste travailler dans la tranquillité»
Les responsables du Raja ont proposé un pont d’or à Aït Djoudi rien que pour le convaincre de venir prendre en main la barre technique de leur équipe. Sur ce point, l’entraîneur de la JSK explique : «Ecoutez, l’argent n’est pas tout dans la vie. J’ai laissé tomber une grosse somme d’argent au MAS de Fès pour revenir travailler à la JSK. J’ai décliné un gros salaire au WAC parce que j’ai donné ma parole à Hannachi et aujourd’hui, je suis à la JSK, tout ce que je veux est de travailler dans la tranquilité et la sérénité.»

Compétition (13/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Dim 15 Sep - 15:46

Aït Djoudi : «On n’avait pas droit à l’erreur»

L’entraîneur Azzedine Aït Djoudi était sur un nuage au coup de sifflet final. Craignant un autre semi-échec consécutif à domicile, il a poussé un ouf de soulagement à la fin de la rencontre. «J’ai dit à mes joueurs qu’on doit remporter les trois points de la rencontre pour faire oublier à nos fans le semi-échec concédé lors de la deuxième journée face au MCO. Je suis très content de cette victoire. C’était un match à ne pas rater et on a su comment le gérer. On ne devait pas décevoir nos supporters qui se sont déplacés en grand nombre pour nous soutenir. Ça n’a pas été facile, car le MCO est un adversaire coriace, mais le plus important était les trois points», a indiqué le coach des Canaris.

«Le MCO a failli profiter de nos failles au milieu»
En dépit de la victoire par deux buts à zero acquise devant le MCO, le coach kabyle a confié à la fin de la rencontre que son milieu n’a pas bien fonctionné en première mi-temps. «Je suis satisfait de ce succès, mais je dois souligner qu’on a laissé beaucoup d’espaces à notre adversaire au milieu. Cela dit, il y a des failles au milieu, mais on a apporté les correctifs nécessaires en deuxième mi-temps.» 

«Je suis là pour redonner à la JSK sa fierté»
Enregistrant succès sur succès en ce début de saison, l’entraîneur Aït Djoudi promet de redorer à la JSK son blason d’antan terni ces dernières années. «Je suis revenu à la JSK pour lui redonner sa fierté. Dieu merci, tout marche à merveille pour le moment, mais on doit continuer sur cette voie afin de rendre le sourire à nos fans.»

«On doit résister maintenant à la pression» 
Les résultats obtenus en ce début de saison font rêver les supporters. Ces derniers commencent à croire en les chances de leur équipe de jouer le titre. L’entraîneur Aït Djoudi est conscient de ce que veulent les supporters. «On doit résister à la pression. Personnellement, je suis soumis à une terrible pression, mais on doit gérer ça.»

 «J’ai fait entrer des attaquants pour exploiter les failles de la défense du MCO»
Le coaching d’Aït Djoudi a été payant. L’incorporation de Beziouen à la 72e minute a été bénéfique puisque l’ex-pensionnaire de Sedan a réussi à inscrire le deuxième but de son équipe. «Même si mon équipe menait au score, je ne voulais pas revenir en arrière, car j’ai remarqué que la défense du MCO commençait à laisser des espaces. C’est pour cela que j’ai incorporé Chibane, Beziouen et Belakhdar. Ces changements ont porté leurs fruits.»

«Je suis content pour Beziouen, j’espère qu’il va se libérer»
Interrogé sur l’ex-pensionnaire de Sedan qui a inscrit son premier but sous le maillot de la JSK, Aït Djoudi affirme qu’il est très content pour son joueur. «Je suis content pour Beziouen. J’espère qu’avec le but qu’il a marqué aujourd’hui face au MCO, il va se libérer comme ce fut le cas pour Yesli.»

«Il fallait provoquer le MCO en ouvrant le score»  
L’entraîneur Azzedine Aït Djoudi n’a pas cessé de mettre en garde ses joueurs tout au long de la semaine. Il leur a même déclaré dans le vestiaire avant le coup d’envoi de la partie qu’ils doivent trouver le chemin des filets avant la fin de la première mi-temps. «Le MCO est une équipe qui joue à l’aise à l’extérieur. C’est pour cela que j’ai demandé à mes joueurs de les provoquer en marquant le plus tôt possible. »

«La JSK montrera son vrai niveau à la 7e ou 8e journée»
Bien que son équipe ne cesse d’épater en ce début de saison, l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi promet encore le meilleur pour l’avenir. Il a affirmé qu’il y a toujours du travail à faire et qu’il y a encore des choses à améliorer dans son équipe. «Pour l’instant, le plus important est d’enchaîner avec des performances. Il reste encore du travail à faire. La JSK ne montrera son vrai visage qu’à la 7e ou 8e journée.» 

«Les anciens doivent aussi revenir»
Après avoir réussi à faire revenir les supporters, l’entraîneur Aït Djoudi espère que les anciens joueurs reviendront pour apporter leur savoir- faire à l’équipe. «Je lance un appel aux anciens qui sont mes amis de revenir. La JSK a besoin de tous ses enfants pour retrouver son lustre d’antan.»

Compétition (15/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Lun 16 Sep - 16:06

Aït Djoudi : «On doit savoir gérer cette grosse pression»

A l’issue de la rencontre face aux Oranais du MCO, nous nous sommes approchés de l’entraîneur de la JSK, Azzedine Aït Djoudi. Très heureux du résultat de la partie, l’ancien sélectionneur de l’équipe Olympique estime que les joueurs de la JSK doivent désormais savoir gérer la pression qu’ils vont subir lors des prochaines rencontres : «Après ce bon début de championnat, on doit savoir gérer l’énorme pression qu’on va subir. On doit gérer convenablement cette période pour ne pas faillir.»

« Je suis revenu pour deux choses : rendre sa fierté au club et faire revenir les supporters »
Poursuivant ses déclarations, le coach kabyle a déclaré avoir accepté de revenir à la JSK pour deux choses : rendre sa fierté au club et faire revenir les supporters : «Si j’ai accepté de revenir à la JSK, c’est pour deux raisons : rendre sa fierté au club et faire revenir les supporters qui boycottaient l’équipe depuis quelque temps. Jusqu’à présent, je peux dire que je suis très content.»

«J’espère que Beziouen va se libérer davantage»

Incorporé quelques minutes avant la fin de la rencontre, l’ex-joueur de Sedan s’est distingué avec un deuxième but dans les temps morts. D’après l’entraîneur de la JSK, Beziouen a su profiter de cette chance pour gagner des points et prouver qu’il est capable d’apporter un plus à l’équipe : «Avant la fin de la rencontre, j’ai opéré trois changements en alignant des attaquants. Je pense que le jeune Beziouen s’est distingué. J’espère qu’il va se libérer comme ce fut le cas avec Yesli.»

« Personnellement, je subis une énorme pression depuis quelque temps »
Avant de conclure, Aït Djoudi, a lancé un appel à tous les enfants de la JSK pour aider cette équipe, qui commence progressivement à retrouver sa vitesse de croisière : «Dernièrement, j’ai subi pas mal de pression, mais j’estime qu'en tant qu’enfant du club, je dois résister. D’ailleurs, je profite de cette occasion pour lancer un appel à nos amis et aux enfants du club pour aider la JSK.»

Le Buteur (16/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Lun 16 Sep - 16:09

Aït Djoudi : «Il est encore trop tôt pour parler de titre»

Au lendemain de la victoire de la JSK contre le MCO, tout le monde à Tizi Ouzou parle des chances de la JSK de remporter le titre de champion d’Algérie. Au départ, c'est-à-dire avant le début de la saison, seuls les plus chauvins des supporters croyaient aux chances de leur équipe concernant le titre.

Aujourd’hui, après trois belles victoires et un match nul, c’est presque tous les supporters qui croient aux chances de la JSK de terminer à la première marche du podium. De son côté, le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert, qui a joué un grand rôle dans ce début en fanfare des Canaris en championnat, préfère ne pas parler de titre maintenant : «Non, c’est encore très trop tôt pour parler de titre. Je ne manque pas d’ambitions, je suis un gagneur, mais on est à la quatrième journée seulement. Un grand travail nous attend. On doit continuer sur ce rythme et après la huitième journée, les choses deviendront plus claires pour nous.»

«La priorité est de gérer match par match»
Pour le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert, le plus important pour le moment est de gérer match par match. «Moi, personnellement, je ne vends jamais la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Je ne peux pas parler des vingt-six matchs restants pour le moment. Néanmoins, notre mission est très claire, on doit gérer match par match. On aura par la suite le temps pour se renforcer et se corriger lors de la trêve hivernale.»

«Avec le retour de Remache et Maroci, il y aura des changements contre le CRB»
Ayant  raté les deux précédents matchs de leur équipe respectivement pour suspension et blessure, Remache et Maroci seront de retour contre le CRB. Le premier a purgé sa suspension alors que le second est rétabli de sa blessure. Même AÏt Djoudi confirme leur retour : «C’est très important pour moi de récupérer Remache et Maroci, ce sont deux cadres de l’équipe, deux éléments très expérimentés. Avec leur retour, il y aura automatiquement des changements au sein de l’équipe devant le CRB, néanmoins, il est encore tôt pour parler de ces changements. On va reprendre le chemin des entraînements ce soir et on aura tout le temps devant nous pour préparer le match de samedi prochain devant le CRB.»

«J’ai toujours confiance en Messaâdia»
Enfin, le coach des Canaris estime que Messaâia réalise toujours du très bon boulot en attaque même s’il n’a pas encore marqué : «Pour ce qui est de Messaâdia, il accomplit son rôle parfaitement en attaque. D’ailleurs, devant le MCO, il a joué presque trente minutes comme meneur de jeu. Certes, il n’a pas encore marqué, mais on est juste au début du championnat, il aura tout le temps devant lui pour secouer les filets adverses. Moi, j’ai toujours confiance en lui.»

Compétition (16/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Jeu 19 Sep - 20:23

Aït Djoudi : «Le CRB est un virage important, on ne doit pas le rater»

A 24 heures de la rencontre face au CRB, Azzedine Aït Djoudi, se montre optimiste. Peu importe pour lui le nom de l’adversaire, car ce qui l’intéresse, ce sont les trois points.

Son équipe voyage bien en ce début de saison, il espère que son équipe enregistrera sa troisième victoire consécutive à l’extérieur. «Le match face au CRB est un virage important. On ne doit en aucun cas le rater. On parle beaucoup de la rencontre de demain, mais pour moi c’est une rencontre comme toutes les autres. C’est vrai qu’elle a une certaine spécifié, mais ce qui m’intéresse, c’est de bien la négocier», confiera Aït Djoudi.

«Les supporters veulent la revanche, ils ont raison»
Très proche des supporters, l’entraîneur Aït Djoudi ne lésine pas sur l’effort pour leur faire plaisir. Le public kabyle veut que son équipe prenne sa revanche sur le CRB qui est considéré comme la bête noire de la JSK ces dernières années et pourquoi pas effacer l’humiliante défaite de 7 buts à 1 concédée sur le terrain du 20-Août-1955. Ils n’ont pas oublié les taquineries des Belouizdadis «laâm l’djay maâ Boufarik».

Aït Djoudi que nous avons interrogé sur le souhait des supporters kabyles de voir leur équipe s’imposer sur le terrain du 20-Août-1955 affirme : «Les supporters veulent que leur équipe prenne sa revanche sur le CRB et ils ont raison.»

«Les matches CRB-JSK sont spécifiques»
L’entraîneur Aït Djoudi reconnaît que le match de ce vendredi face au CRB a un cachet particulier. Même s’il ne veut pas donner plus d’ampleur à ce match, surtout qu’on est qu’au début de saison, le coach des Canaris avoue que les rencontres CRB-JSK sont toujours spécifiques. «C’est un match comme tous les autres, mais j’avoue que les rencontres entre le CRB et la JSK ont toujours eu leur spécificité. Notre objectif est de bien négocier notre déplacement à Alger.»

«Le CRB n’est pas facile, mais il nous faut les trois points»
Bien que le CRB collectionne les contre-performances en ce début de saison, Aït Djoudi ne veut pas crier à la victoire. Il pense que le Chabab a les moyens pour réagir. «Le CRB n’est pas un adversaire facile. C’est une équipe qui joue bien et on doit se méfier d’elle. Certes, elle traverse une période difficile, mais elle a les moyens pour se ressaisir. Mon équipe affiche une belle forme et notre souci est de confirmer notre bonne santé.»

«Je n’ai pas peur du CRB, je l’ai déjà affronté par le passé»
Au sujet de la confrontation de ce vendredi face à la bête noire de la JSK, l’entraîneur Aït Djoudi souligne qu’il a déjà affronté le Chabab au 20-Août-1955, il y a six ans de cela. «Ce n’est pas la première fois que j’affronte le CRB. Il y a six ans de cela, lorsque j’avais pris l’équipe en main, mon premier match, c’était face au CRB au 20-Août-1955. On avait perdu par 3 buts à 2. Mais à l’époque, mon équipe était sur une série de quatre défaites consécutives. Je n’ai pas peur du CRB, surtout que les données ne sont pas les mêmes.»

«La spécificité de ce match est une source de motivation pour moi»
Ne voulant pas mettre la pression sur ses joueurs, Aït Djoudi ne s’intéresse qu’au match en lui-même. «La défaite par 7 buts à 1 et le fameux refrain scandé par les supporters du CRB «L’aâm l’djay maâ Boufarik» font partie de l’histoire. Il faut trouver les sources de motivation qui nous permettront de revenir avec un résultat probant de notre déplacement au 20-Août-1955.» 

«Le CRB comme le MCO, son attaque me préoccupe»
Bien que le compartiment offensif du CRB ne crache pas le feu en ce début de saison, l’entraîneur de la JSK se méfie des attaquants belouizdadis. Ils ont inscrit 4 buts en autant de rencontres. «Le CRB est comme le MCO, son attaque me préoccupe. C’est une équipe qui joue bien au ballon et elle est vraiment difficile à manier.»

«Il n’y a que moi qui peut juger la forme actuelle de Beziouen»
Sur les déclarations faites par l’ex-entraîneur de la JSK, Nacer Sandjak, sur Berbère Télévision au cours desquelles il a affirmé qu’il est étonné de voir un joueur comme Beziouen ne pas jouer, Aït Djoudi déclare que son ami Sandjak n’a dit que du bien sur la JSK. «Nacer a bien parlé de notre équipe. Il connaît Beziouen, mais en ce qui concerne la forme actuelle du joueur, il n’y a que moi qui peux la juger.»

Compétition (19/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par siberian84 le Mar 24 Sep - 13:27

JSK : Aït Djoudi supervisera la JSMB ce soir face à l’ESS

PUBLIE LE BUTEUR: 24-09-2013 |


«C’est un match derby qu’on doit gagner !»




Les Canaris ont repris, hier après-midi, le chemin des entraînements. Après deux jours de repos accordés par le staff technique, juste après la défaite face au CRB, l’heure est à la préparation du derby kabyle qu’abritera le stade de Tizi, samedi prochain. Les camarades de Rial, qui ont concédé leur première défaite de la saison, sont déterminés à sortir victorieux, ce samedi. Les choses semblent bien claires pour tout le monde, car il faudra s’accrocher au podium. A un point du CSC, les Kabyles attendent la venue de la JSMB pour engranger trois autres unités qui leur permettront de se positionner en haut du tableau. Côté effectif, la reprise d’hier aura permis au staff médical d’examiner ceux qui trainaient quelques petits bobos, à l’instar de Sid Ahmed Aouedj qui devrait en principe entamer un léger travail, avant de réintégrer le groupe et se préparer avec ses partenaires, en prévision de son premier derby qu’il souhaite réussir évidemment. Par ailleurs, l’entraîneur kabyle tentera de recueillir le maximum d’informations sur son adversaire, ce soir, à l’occasion de la rencontre qui mettra aux prises la JSMB avec l’Entente de Sétif, au stade du 8-Mai-45, pour le compte de la mise à jour du calendrier. Aït Djoudi compte relever les points forts et les points faibles de cette équipe pour mieux préparer sa stratégie. Le coach kabyle sait que malgré la mauvaise passe que traverse le club béjaoui, un match derby a son propre cachet. En d’autres termes, Aït Djoudi se montre très prudent et compte justement mettre en garde ses joueurs contre tout excès de confiance.

Il a chargé ses assistants d’assurer la reprise
L’entraîneur en chef des Canaris, Aït Djoudi, qui s’est déplacé en Tunisie, juste après le dernier match contre le CRB, pour des raisons purement personnelles, n’est rentré en Kabylie qu’hier soir. C’est ainsi qu’il n’a pu assurer la première séance de la semaine. Ce sont ses assistants, Karouf, Gaci et l’entraîneur des gardiens de but, Aomar Hamenad, qui s’en sont chargés. Les collaborateurs d’Aït Djoudi ont tenu à remobiliser les joueurs pour mieux se concentrer sur cette sortie à domicile afin de donner le meilleur d’eux-mêmes, pour espérer remporter le gain de ce match.

Les joueurs sont déterminés à se racheter
De leur côté, les joueurs kabyles semblent avoir oublié la première défaite de la saison et ne pensent qu’à ce prochain match qui les attend, ce samedi, face à la JSMB. Les Canaris sont unanimes à dire que malgré la difficulté de leur tâche devant une équipe béjaouie blessée, ils feront de leur mieux pour se racheter auprès de leurs supporters qu’ils souhaitent voir se déplacer en grand nombre.

Une forte prime, en cas de victoire
Alors que la direction kabyle a versé les primes des trois dernières victoires, on a appris d’une source crédible que les joueurs recevront une forte prime, en cas de victoire ce samedi face à la JSMB. Certes, les Canaris évolueront à domicile devant leur public, mais comme il s’agit d’un derby, la direction songe à les motiver davantage, afin de renouer avec les résultats positifs.
-------------------------------------------
«C’est un match derby qu’on doit gagner !»
A quelques jours seulement du grand derby de la Kabylie, nous avons jugé utile de prendre attache avec le premier responsable technique de la JSK, pour connaître ses sentiments, lui qui a déjà dirigé ce rendez-vous par le passé. De Tunisie où il se trouvait, Aït Djoudi nous a révélé que le prochain match a sa propre spécificité, étant donné qu’il mettra aux prises deux équipes de la Kabylie et que les supporters des deux camps attendent avec impatience : «Le prochain match JSK-JSMB est assez spécial. Il opposera la JSK à la JSMB dans une ambiance que j’espère sera festive entre les deux clubs. Nous devons être tous à la hauteur de ce rendez-vous et permettre aux supporters de vivre un après-midi agréable. Nous concernant, nous allons le préparer avec la ferme intention de le gagner et nous racheter de notre dernier faux pas.»

«Il n’y aura aucune préparation spéciale»
Interrogé sur le programme de préparation tracé pour l’occasion, l’entraîneur Aït Djoudi nous a avoué que le groupe travaillera de la même manière avec laquelle il a préparé les derniers matchs. Autrement dit, il n’y aura pas de programme spécial, a tenu à confirmer Aït Djoudi : «Nous allons reprendre les entraînements le plus normalement du monde (entretien réalisé hier matin), il n’y aura aucun programme spécial, si ce n’est d’apporter quelques correctifs aux lacunes enregistrées face au CRB.»

«Les joueurs sont conscients de leur mission»
Concernant l’état de son groupe, notamment sur le plan psychologique, Aït Djoudi se montre plutôt optimiste : «Mes joueurs promettent de se racheter dès cette sortie. Ils sont conscients de leur mission et je considère que la défaite contre la CRB fait partie du passé.»

«Nos sincères condoléances aux familles des deux supporters décédés»
Avant de terminer, Aït Djoudi n’a pas manqué d’adresser ses sincères condoléances aux familles des jeunes supporters décédés lors du dernier derby algérois, USMA-MCA, un drame qui a endeuillé tout le pays, le monde sportif en particulier : «En mon nom personnel, au nom de toute la JSK, permettez-moi d’adresser mes sincères condoléances aux familles des jeunes supporters qui ont perdu la vie au stade du 5-Juillet. Le devoir nous interpelle autant que nous sommes, afin de nous mobiliser pour éviter que de tel drame ne se reproduise plus dans nos enceintes sportives.»
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Mer 25 Sep - 11:22

Aït Djoudi reprend les choses en main et prépare ses commandos pour le 26e derby kabyle

Après avoir raté la première séance de reprise des entraînements, étant de retour de Tunisie où il a passé un court séjour de quarante-huit heures, l’entraîneur Aït Djoudi a repris du service hier. Les Canaris ont effectué leur deuxième séance de la semaine dans la matinée d’hier sur la pelouse du 1er-Novembre. Le huis clos instauré par la direction n’a pas été levé et les Canaris songent à le maintenir jusqu’à vendredi la veille du match et ce pour s’offrir les meilleures conditions possibles de préparation d’un match derby, capital, il faut bien le souligner. Ainsi, après une première séance dirigée par les collaborateurs d’Aït Djoudi qui a été l’occasion pour le staff technique de présenter le programme de la semaine, hier, Aït Djoudi a repris les choses en main et a entamé la préparation de ses commandos pour le prochain match du championnat. C’est un match très spécial pour l’entraîneur kabyle et pour toute l’équipe kabyle, d’où la nécessité de le remporter. Il appartient de signaler que les Canaris affichent d’ores et déjà leurs ambitions revues cette semaine à la hausse, la défaite face au CRB est mise de côté, les camarades de Rial ne jurent que par la victoire.

«Vous devez vous montrer efficaces cette fois»
Peu avant de donner le coup d’envoi de la séance de reprise, et comme à l’accoutumée, Aït Djoudi s’est réuni avec ses joueurs. Déjà pour le fait de trouver le groupe au complet, il s’est montré soulagé tant le prochain rendez-vous exige la présence de tout le monde. Adressant un discours très clair à ses poulains, le coach dira : «Nous restons sur une amère défaite. Vous vous êtes donnés à fond et l’efficacité nous a trahis. Les enseignements tirés de ce match seront travaillés cette semaine. On a pêché devant le but face à la JSMB, je veux vous voir efficaces !»

«Battez-vous jusqu’au coup de sifflet final !»
L’importance que revêt cette prochaine sortie a poussé Aït Djoudi à tracer pour le programme d’hier des ateliers pour travailler l’aspect physique. Il faut dire que la fraî cheur samedi prochain fera la différence surtout que la JSMB a joué hier un match face à l’ESS : «Sur le plan physique, le derby nécessite d’être au top. Travaillez convenablement cette semaine pour être prêts le jour du match. Battez-vous jusqu’au coup de sifflet final pour remporter les trois points de la victoire !»

«Ne vous occupez pas de la situation de l’adversaire»
Afin de mettre les joueurs déjà dans l’ambiance du match, Aït Djoudi parle de l’adversaire : «Notre prochain adversaire a pour nom la JSMB. Vous connaissez tous la situation de notre invité qui n’a pas bien démarré sa saison, je vous demande de ne pas trop vous occuper des autres, notre rôle est de travailler et de chercher la meilleure façon de reprendre avec les résultats positifs.»

«Le match constitue une fête pour la région, soyez à la hauteur de l’événement»
Très certain de jouer ce derby devant des gradins pleins, Aït Djoudi s’attend à un ras de marrée face à la JSMB. Il profite alors pour appeler l’ensemble de ses joueurs de se comporter en professionnels et d’être à la hauteur du rendez-vous : «Ce match constitue une fête pour toute la région, soyez à la hauteur de l’événement et faites plaisir à nos supporters.»

Le Buteur (25/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Mer 25 Sep - 11:32

Aït Djoudi : «Le huis clos pourrait être gardé jusqu’à la fin de saison»

En ce début de semaine, une nouvelle histoire a marqué la maison kabyle.

Ce n’est pas cette défaite inattendue devant la modeste équipe du CRB qui a causé un petit bruit du côté du stade 1er-Novembre, mais c’est le huis clos que les responsables du club ont imposé sur les séances d’entraînement de l’équipe première qui a fait sortir les choses de l’ordinaire, surtout que les coéquipiers de Rial ont pris l’habitude ces derniers mois de s’entraîner en présence de leur public. Afin de connaître les raisons qui ont poussé les responsables du club phare de la Kabylie à prendre cette décision, on a pris attache avec le premier responsable du staff technique. Il nous avoue : «Afin d’éviter la pression aux joueurs à quelques jours du grand derby de la Kabylie, on a pris la décision de s’entraîner à huis clos. Après deux séances d’entraînement, les joueurs se sentaient bien, on a bien travaillé lors de ces deux séances qui se sont déroulées à huis clos. Pour assurer une bonne concentration aux joueurs, on a opté pour cette solution.» Le huis clos restera pour toute la saison ou sera-t-il levé au lendemain de la rencontre de la JSMB. A. A. D. explique : «Pour le moment, les joueurs se sentent bien avec le huis clos, il se pourrait donc qu’on continue jusqu’à la fin de la saison à huis clos, on verra bien avec le temps.»

«On ne privera pas nos supporters, il y’aura des séances publics»
S’entraîner toute la saison à huis clos veut dire priver les fans de leur équipe, sinon comment expliquer cette décision. D’un côté, les responsables du club multiplient les appels pour faire revenir les supporters au stade et, de  l’autre, ils imposent le huis clos. Aït Djoudi estime : «Non, on ne privera pas les supporters de leur équipe, on a bien pensé à ce sujet. Comme les joueurs ont besoin de travailler dans le calme, la sérénité et la tranquillité, les supporters ont le droit aussi d’assister aux séances d’entraînement de leur équipe pour cette raison. Il y aura des séances publiques et on va communiquer le programme des séances publiques dans les prochaines heures.»

«Pour Maroci, le plus important est qu’il reviendra lors du match de l’ASO»
En plus de cette histoire de public, Aït Djoudi a parlé du cas de Maroci, un joueur qui n’a joué que 75 minutes en cinq matchs : «Maroci est un cadre de l’équipe, c’est un joueur très important sur mon échiquier. Pour cette raison, je préfère parler de son retour que des matchs qu’il a ratés. Le plus important pour moi est que je vais récupérer Maroci pour la rencontre qu’on va jouer à Chlef devant l’ASO.»

«Le match de la JSMB est un derby, ça veut tout dire»
Le coach des Jaune et Vert parle aussi du big derby kabylo-kabyle qui aura lieu dans 3 jours : «On a entamé la préparation de cette rencontre lundi dernier ; on va bien préparer ce rendez-vous, on ne laissera rien au hasard. Pour le match en lui-même, c’est un derby, cela veut tout dire, à mon avis. De notre côté, on jouera à domicile et devant nos supporters, on sera appelés à faire le jeu, mais beaucoup plus à garder les trois points de la rencontre à la maison. Pour les changements que je vais opérer sur mon onze, je ne vais pas dévoiler mes cartes, je préfère garder les choses ainsi jusqu’au jour du match.»

«Non, Ebossé est un vrai attaquant de pointe»
Enfin, Aït Djoudi a parlé pour la première fois de son attaquant camerounais. Ces derniers jours, plusieurs spécialistes ont parlé du vrai poste d’Ebossé. Selon plus d’un, l’attaquant africain des Jaune et Vert est un joueur de milieu de terrain et non un attaquant de pointe. Son entraîneur confirme les grandes qualités de l’avant-centre camerounais à la pointe de l’attaque : «Non, Ebossé est un vrai attaquant de pointe, il n’y a aucun doute sur ce plan ; que ceux qui cherchent à nous déstabiliser arrêtent de dire n’importe quoi, car, avec moi, ils n’arriveront pas à leurs fins.»

Compétition (25/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par rachid_as le Jeu 26 Sep - 12:43

Pour cause d’une forte grippe
Aït Djoudi n’a pas pu assister à toute la séance d’hier


Le premier responsable de la barre technique des Jaune et Vert n’a pas pu assister à toute la séance d’entraînement de son équipe, hier. Victime d’une forte grippe, Aït Djoudi s’est déplacé au stade très tôt le matin, il était déjà sur place lorsque les premiers joueurs commençaient à arriver. Le coach kabyle a même parlé à ses hommes. Par la suite, Karouf et Gaci ont entamé le boulot sous le regard attentif bien sûr d’Aït Djoudi qui était très affaibli par cette grippe. La preuve, il n’a pas pu continuer toute la séance, Aït Djoudi a quitté le terrain à quelques minutes de la fin de la séance pour rejoindre son domicile. Joint hier après-midi au téléphone, l’entraîneur en chef de la formation de la ville des Genêts ne pouvait même pas parler. «Je suis très affaibli par une forte grippe qui m’a cloué au lit. Je dois bien me reposer afin de récupérer mes forces, surtout que demain matin je dois être présent à la séance d’entraînement, à deux jours seulement du derby. Ma présence auprès de mes joueurs est plus qu’importante, normalement je serai présent à la séance d’aujourd’hui.» Aït Djoudi, qui a raté la séance d’entraînement de la reprise de lundi dernier, était présent mardi dernier à l’entraînement. Ce dernier, qui était hier malade, ne veut pas rater une autre séance, vu que son équipe sera appelée à jouer un match très important samedi prochain, le grand derby kabylo-kabyle. Pour cette raison, il veut être avec ses joueurs à tout prix à la veille de cette rencontre très importante à ses yeux.

Après la lourde défaite de la JSMB à Sétif
Le coach met en garde ses joueurs

Mardi dernier, la JSMB, adversaire de la JSK samedi prochain pour le compte de la sixième journée du championnat, était au rendez-vous avec la mise à jour de calendrier. Pour cette occasion, les poulains de Noureddine Saâdi ont croisé le fer avec l’ESS à Sétif. Les gars d’Yemma Gouraya ont été humiliés par les Noir et Blanc. Une lourde défaite de cinq buts à zéro a mis les Béjaouis à terre. Néanmoins, Aït Djoudi, le coach des Canaris, a tenu à avertir ses joueurs au lendemain de cette défaite de la JSMB. Le coach kabyle craint que ses joueurs sous-estiment leurs adversaires, pour cette raison, il a tenu à les avertir et les mettre devant leurs responsabilités.

«Il faut se méfier de la bête blessée»
«Certes, la JSMB a perdu avec un score très lourd à Sétif, néanmoins, il faut bien se méfier de la bête blessée. Les joueurs de la JSMB feront le maximum pour se racheter de leur lourde défaite devant nous. Le match sera donc très difficile, il faut prendre les choses au sérieux et surtout ne pas tomber dans la facilité ou sous-estimer l’adversaire», avait déclaré Aït Djoudi à ses joueurs.

«Dans un derby, il n’y aura pas une grande différence de niveau»
Par la suite, le coach des Canaris a essayé de faire comprendre à ses joueurs que lors d’un derby, la différence de niveau entre les deux équipes ne sera pas grande. «Lors d’un derby, les deux équipes jouent presque sur un même niveau, la rencontre va se jouer donc sur un petit détail.»

«Les affaires de notre adversaire ne nous intéressent pas»
Pour terminer son discours, Aït Djoudi a mis les points sur les i avec ses éléments. «Il faut bien se concentrer sur votre sujet, il ne faut pas trop se focaliser sur cette défaite de la JSMB, tout ce qui nous intéresse ce sont nos affaires.»

Compétition (26/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Azzedine AIT DJOUDI (Ex-Entraineur)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum