International -News (Part 2)

Page 2 sur 33 Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 33  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 9 Sep - 19:27

Décès de l'ex-international slovaque Marek Spilar




L'ancien défenseur international slovaque Marek Spilar, 38 ans, ex-joueur du FC Bruges (1re div. belge de football) et de plusieurs clubs slovaques et tchèques, s'est donné la mort en se défenestrant.

"La Fédération slovaque et toute la famille du football slovaque ont appris avec douleur et tristesse la nouvelle de la mort prématurée de l'international slovaque", a indiqué la Fédération (SFZ) sur son site web www.futbalsfz.sk.

Selon les médias locaux, Spilar s'est jeté dans le vide en sautant du 5e étage d'un immeuble à Presov (est), pour des raisons qui restent à élucider.

Spilar totalisait 30 sélections pour l'équipe de Slovaquie, entre 1997 et 2002.

Ex-joueur du Tatran Presov, FC Kosice (1re div. slovaque), Petra Drnovice, Banik Ostrava et Sigma Olomouc (1re div. tchèque), Spilar a connu l'apogée de sa carrière en portant de 2003-2005 le maillot du club brugeois. Il a été sacré champion de Belgique en 2003 et 2005, et vainqueur de la coupe en 2004.

Egalement sacré à deux reprises champion de Slovaquie avec le FC Kosice (1997, 1998), Spilar a terminé sa carrière au sein du club japonais de Nagoya Grampus.

Fifa.com (09/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 12 Sep - 20:40

Le grand bond en avant du Kirghizistan



Enlisé dans le ventre mou du Classement mondial FIFA/Coca-Cola, le Kirghizistan, ancienne république soviétique, arrive pourtant parfois à s'illustrer sur la scène internationale. Ce petit pays enclavé d'Asie centrale détient le deuxième plus beau palmarès de la Coupe du Président de l'AFC - le troisième niveau continental -, ouverte aux clubs des "nations émergentes". Le FC Dordoi est ainsi en course cette année pour décrocher un troisième titre dans la compétition.

Couronné deux fois consécutivement en 2006 et 2007, le club de Bichkek est toujours invaincu cette saison après trois matches. Il a notamment dominé 9:0 une équipe du Bhoutan, Yeedzin, afin de se qualifier pour la phase finale, ce mois-ci, à Malacca, en Malaisie. "On espère que le FC Dordoi réalisera la passe de trois cette année", confie à FIFA.com le porte-parole de la Fédération kirghize de football (FFKR), Meder Stalbek. "C'est le représentant de notre championnat national. Ses résultats peuvent nous aider à avancer."

Avec huit titres nationaux à son palmarès - un record - et six participations à la Coupe du Président de l'AFC depuis la création du tournoi, en 2005, le FC Dordoi est une institution au Kirghizistan. Pour Meder Stalbek, la réussite du club est le reflet du travail effectué pour développer le football dans tout le pays. "Les débuts ont été difficiles", ne cache pas ce dernier. "Notre pays a acquis son indépendance en 1991 et la Fédération a rejoint la FIFA et l'AFC trois ans plus tard. Malgré un manque de soutien financier, la FFKR a travaillé dur pour lancer et pérenniser un championnat national et encourager les clubs à participer à toutes les compétitions internationales dans lesquelles ils pouvaient s'engager."

Un travail sur le long terme
"Nous sommes conscients de la nécessité de travailler sur notre formation, à la base, si nous souhaitons un jour être performants sur la scène internationale", poursuit-il. "Grâce à l'aide précieuse de la FIFA et de l'AFC, notre système de formation peut s'appuyer aujourd'hui sur des médecins, des arbitres, des dirigeants et surtout des entraîneurs compétents. Quelque 450 entraîneurs ont reçu une formation qui devrait leur permettre de recevoir leurs diplômes auprès de l'AFC. Deux entraîneurs de l'équipe nationale ont d'ailleurs été en 2011 parmi les premiers à recevoir ces diplômes dans notre pays."

La FIFA a joué un rôle important dans le développement du football kirghize. "Les éducateurs de la FIFA ont formé nos entraîneurs de façon régulière", reconnaît Meder Stalbek. "La FIFA nous a également permis de construire des terrains d'entraînement de qualité. Ces infrastructures sont indispensables pour pouvoir faire travailler nos jeunes dans de bonnes conditions."

Le Kirghizistan a logiquement récolté les fruits de ses efforts. Au-delà des bons résultats du FC Dordoi, le pays a également progressé à la fois en futsal et en football féminin. "Notre équipe nationale de futsal fait partie des quatre meilleures en Asie", se félicite Meder Stalbek. "Elle participe régulièrement à des tournois continentaux. Nous avons également un championnat féminin, en accord avec les recommandations de la FIFA. Il y a des hauts et des bas, mais le football reste le sport numéro un dans notre pays, avec des millions de supporters."

De grosses ambitions pour la Challenge Cup
Pour ne rien gâcher, le Kirghizistan s'est en plus qualifié pour la phase finale de la Challenge Cup de l'AFC 2014. Après avoir dominé Macau et le Pakistan sur la plus petite des marges (1:0), les Kirghizes ont créé la surprise face à leur grand rival, le Tadjikistan. Vainqueurs sur le même score, ils ont assuré leur place pour le prochain tournoi continental, en mars prochain aux Maldives. Cette qualification leur a permis de faire en avril dernier un bond de 59 places au Classement mondial FIFA/Coca-Cola, jusqu'au 142ème rang.

Plusieurs individualités se sont dégagées lors de la campagne de qualification du Kirghizistan pour la Challenge Cup de l'AFC. David Tehheh a notamment marqué trois fois en autant de matches pour terminer meilleur buteur du groupe. Son coéquipier Mirlan Murzaev, déjà auteur de dix buts cette saison avec le FC Dordoi en Coupe du Président de l'AFC, fait peser lui aussi une menace permanente sur les défenses adverses.

"Nous avons l'ambition de remporter la prochaine Challenge Cup de l'AFC aux Maldives", annonce à FIFA.com le président de la FFKR, Semetey Sultanov. "J'ai confiance en notre équipe. Elle va travailler dur pour atteindre cet objectif. Nous avons beaucoup œuvré à la base ces dernières années et nous espérons voir nos équipes de jeunes parvenir à briller sur le long terme."

Fifa.com (12/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Sam 14 Sep - 17:46

Pays de Galles : Ces Gallois qui ont vu du pays



Gareth Bale devrait bientôt rejoindre, sous la tunique blanche du Real Madrid, le cercle fermé des internationaux gallois à avoir exporté leur talent à l'étranger. En rejoignant le club espagnol, le joueur le plus cher de l'histoire marche sur les traces de quelques-uns des plus grands footballeurs de son pays.

John Charles est certainement celui qui a le plus brillé jusqu'ici au-delà des frontières britanniques. Le natif de Swansea a marqué l'histoire de la Juventus, avec laquelle il a remporté trois titres de Serie A et deux Coupes d'Italie. Polyvalent, le Gallois a été élu meilleur joueur étranger de l'histoire de la Vieille Dame à l'occasion du centenaire du club, devant des joueurs comme Michael Laudrup et Michel Platini. Il fut également de la seule équipe du Pays de Galles à avoir disputé une Coupe du Monde de la FIFA™, en 1958 en Suède.

Son grand gabarit (1,88 m) et son fair-play légendaire lui ont valu d'être surnommé "Il Gigante Buono" (le bon géant) par les supporters italiens. Il n'a pas reçu un seul avertissement lors de ses cinq années passées à Turin, avant de rejoindre l'AS Rome pour une saison. Au lendemain de son décès, en 2004, l'ancienne star des Bianconeri Roberto Bettega lui a rendu hommage : "John incarnait l'esprit de la Juventus de la meilleure des façons. C'était un sportif honnête et exemplaire."

L'héritage bianconeri
Un de ses compatriotes a poursuivi trente ans plus tard l'héritage de John Charles au Stadio Delle Alpi. Meilleur joueur gallois des années 1980, Ian Rush a rejoint le nord de l'Italie après un doublé Coupe-championnat avec Liverpool en 1986. Mais le buteur moustachu n'aura troqué qu'une saison le maillot rouge d'Anfield pour le noir et blanc italien.

Ian Rush n'a jamais caché les difficultés qu'il a rencontrées à s'adapter au football transalpin, la barrière de la langue s'ajoutant à une nouvelle philosophie de jeu. Il estime néanmoins avoir beaucoup appris de sa courte expérience à l'étranger.

"Je ne regrette pas d'y être allé", assure-t-il. "Mon passage à la Juventus m'a permis de progresser à la fois sur le plan sportif et humain. J'aurais sûrement regretté aujourd'hui, quand je regarde en arrière, de ne pas avoir su saisir cette opportunité à l'époque."

Un autre Gallois a quitté comme lui Liverpool pour une destination étrangère. Dean Saunders a en effet suivi Graeme Souness, son ancien coach à Anfield, jusqu'à Galatasaray, où il a vécu "un sacré moment".

Il a notamment remporté la Coupe de Turquie, en marquant à la fois à l'aller et au retour, dont un but en prolongation pour offrir la victoire 2:1 à son équipe contre Fenerbahçe, le grand rival turc.

"J'ai réussi à tirer en pleine lucarne, à la 116ème minute, et ce but nous a permis de remporter le trophée", raconte Saunders. "Je me souviens d'une photo de Graeme Souness en train de planter le drapeau de Galatasaray en plein milieu du terrain de Fenerbahçe. C'était plutôt courageux quand on connaît la rivalité entre les supporters des deux équipes."

L'attaquant a accompagné son entraîneur écossais dans un autre grand club européen : Benfica. Un large contingent britannique y officiait alors, dont l'international gallois Mark Pembridge.

Mark Hugues a lui aussi porté haut les couleurs galloises à l'étranger. Passé par Barcelone et le Bayern Munich, il reconnaît avoir rejoint le géant catalan trop tôt dans sa carrière. Sa saison allemande, en 1987/88, lui sert en revanche encore beaucoup aujourd'hui. "J'ai appris au Bayern la façon de préparer au mieux une équipe, physiquement et mentalement", explique-t-il. "C'était déjà très professionnel. On prenait des compléments alimentaires et des vitamines, un régime strict était mis en place et on prêtait attention à la réhydratation et aux risques de blessure. Ils m'ont permis de découvrir de nouvelles méthodes, que j'ai pu appliquer ensuite au cours de ma carrière d'entraîneur."

Le football en salle américain
D'autres Gallois ont exercé encore plus loin leurs talents de footballeurs. C'est le cas de Mickey Thomas. L'ancien ailier de Manchester United a joué avec les Wichita Wings dans la Major Indoor Soccer League, le championnat américain de football en salle.

"C'était une formidable expérience", se souvient-il. "J'avais quelques doutes avant de partir, mais j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir dès que j'ai posé le pied là-bas."

Même s'il lui a fallu un peu de temps pour s'adapter à un type de jeu complètement différent, Thomas a apprécié son aventure américaine, au milieu de quelques joueurs de légende. "Je me suis vraiment pris au jeu, on jouait chaque match à guichets fermés devant plus de 10 000 personnes. Je garde de merveilleux souvenirs de cette époque."

Ce n'était pas le premier Gallois à terminer sa carrière dans le championnat en salle américain. Mike England, qui était jusqu'à Aaron Ramsey le plus jeune capitaine de l'histoire de l'équipe du Pays de Galles, a joué avant lui à Cleveland Force. L'ancien pilier de la défense de Tottenham a également disputé 100 matches sous les couleurs des Seattle Sounders, alors en North American Soccer League, la deuxième division américaine. Terry Yorath a également joué peu après pour les Vancouver Whitecaps.

Sélectionné 50 fois avec le Pays de Galles, Carl Robinson a récemment terminé sa carrière aux New York Red Bulls, en Major League Soccer. Il avait auparavant porté les couleurs canadiennes du Toronto FC, où le buteur Robert Earnshaw évolue actuellement.

Ce dernier avait déjà fait un passage par le Maccabi Tel Aviv, en Israël, en 2012. Le confit avec Gaza battait alors son plein et les missiles défilaient au-dessus de sa tête. "On allait commencer l'entraînement un jour quand on a vu des missiles intercepteurs s'élever dans le ciel", raconte-t-il. "Ils ont explosé juste au-dessus de nous. C'était complètement fou. On a pu voir l'explosion, mais le bruit de la détonation n'est arrivé qu'une quinzaine de secondes après."

Gareth Bale devrait être un peu plus tranquille à Madrid.

Fifa.com (14/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Dim 15 Sep - 16:14

France, Deschamps : "Lloris est et restera capitaine"



Hugo Lloris "est et restera capitaine" de l'équipe de France, a affirmé dimanche sur TF1 le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps, qui a reconnu que le gardien de Tottenham n'était "pas à 100%" lors du match de mardi au Bélarus (4-2), où il a commis deux grosses erreurs.

"Je ne veux même pas ouvrir ou entrouvrir la porte. Il est et il restera capitaine", a déclaré Deschamps sur le plateau de Téléfoot.

Les erreurs de Lloris au Belarus et surtout le rôle de leader assumé par des joueurs comme Ribéry ou Evra, pourtant remplaçant, ont relancé le débat sur l'opportunité de confier le brassard au gardien des Spurs, personnalité discrète.

"Il a eu une nuit et une journée très compliquée (du fait de problèmes intestinaux, ndlr). Il se sentait apte. Il a commis ces deux erreurs, bien sûr il n'était pas à 100%. Le match ne lui donne pas raison mais ça ne remet pas en cause ce qu'il peut faire en équipe de France", a estimé Deschamps.

Le sélectionneur des Bleus est également revenu sur la prise de parole de Patrice Evra à la pause, saluée par plusieurs joueurs mais qui a surpris certains observateurs.

"Il y a toujours des joueurs qui parlent. J'ai parlé, Evra a parlé, d'autres aussi. Je ne comprends pas que ça puisse déranger. Quelqu'un qui a une attitude qui va dans le sens du collectif alors qu'il est remplaçant, ça ne serait pas bien ?", a déclaré Deschamps.

"Ou alors il faut me dire 'Evra, quoi qu'il fasse, il ne faut plus qu'il soit là'. Peut-être que certains pensent comme ça mais ce n'est pas ma façon de penser", a-t-il ajouté.

Patrice Evra était capitaine des Bleus lors du Mondial-2010 en Afrique du Sud, marqué par la grève de l'entraînement à Knysna.

Fifa.com (15/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 16 Sep - 16:23

Italie, Giannini : "L'Italie fait toujours partie des favoris"



Peu de joueurs sont entrés dans le cœur des supporters pour leurs actions sur et en dehors du terrain comme l'ancien milieu de terrain vedette de l'AS Rome, Giuseppe Giannini, qui a terminé troisième de la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990™. Sa grâce et son élégance sur les pelouses lui ont valu le surnom de Prince. Avec l'AS Rome, Naples et Lecce, il a inscrit 57 buts en 365 matches.

En tant qu'entraîneur, Giannini n'a pas connu le même succès à la tête de plusieurs clubs mineurs en Italie, mais dernièrement il a été nommé sélectionneur du Liban, qui a bien failli se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

FIFA.com a rencontré le Prince de Rome et a abordé avec lui ses expériences sur la scène internationale, le football italien, la prochaine Coupe du Monde de la FIFA™ et son nouveau poste.


Giuseppe Giannini, vous avez eu une carrière exceptionnelle. Quels sont vos meilleurs souvenirs de joueur ?
Sans hésiter les 13 années que j'ai passées à l'AS Rome, qui est mon équipe préférée. Je dirais aussi les sélections en équipe d'Italie, où j'ai eu la chance de côtoyer des vedettes comme Baggio, Mancini, Vialli et Donadoni. C'était l'âge d'or de la Squadra Azzurra. J'ai beaucoup appris de ces joueurs.

Les Italiens vous surnomment le Prince. Que signifie ce surnom pour vous ?
C'est mon coéquipier à l'AS Rome "Chieri" (Odoacre Chierico) qui m'a donné ce surnom pour souligner mon style de jeu élégant. À cette époque, Paolo Roberto Falcao était surnommé le Divin dans notre équipe. Ce surnom m'a accompagné tout au long de ma carrière et est désormais indissociable de moi. Personnellement, je ne l'aime pas trop car je préfère rester humble. J'en suis quand même fier. Les Romains honorent les joueurs par ces surnoms, c'est courant dans la société autant que dans le sport.

Vous avez succédé à Carlo Ancelotti en tant que capitaine de l'AS Rome. Comment avez-vous géré la pression ?
Je n'avais que 24 ans à l'époque et, avant Ancelotti, Agostino di Bartolomei avait remporté le championnat avec l'équipe. J'ai grandi dans un environnement footballistique excellent à Rome avec toutes ces stars, dont j'ai beaucoup profité. J'ai appris le sens des responsabilités, à garder mon sang-froid, comment me comporter avec les dirigeants et mes partenaires.

Suivez-vous toujours l'AS Rome ?
Je suis l'équipe uniquement quand je me trouve en Italie car à Beyrouth, je n'ai pas le temps. L'équipe est meilleure que l'année dernière, les joueurs sont plus concentrés et on sent une envie d'oublier les erreurs de l'an passé.

Comment évaluez-vous la Serie A par rapport aux autres grands championnats européens ?
En Italie, le titre ne se décide que lors des toutes dernières journées et la compétition est rude entre plusieurs équipes, même celles du milieu de tableau. La Fiorentina, entraînée par Vincenzo Montella, est devenue un prétendant, sans oublier la Roma et la Lazio, aux côtés des éternels favoris que sont l'Inter, l'AC Milan, la Juventus et Naples. Dans les autres championnats, la compétition se limite à deux ou trois clubs. En Espagne, le Real Madrid et le FC Barcelone dominent le championnat, même si l'Atlético de Madrid ou Villarreal peuvent les titiller. En Angleterre, c'est la même chose, seuls Manchester United, Manchester City et Chelsea peuvent prétendre au titre.

Parlons de la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990. Quels sont vos souvenirs ?
C'est une expérience fantastique. Notre camp d'entraînement était près de chez moi, à Marino, et nous avons joué deux fois au Stade Olympique. Les supporters romains m'ont beaucoup encouragé et la pression était très forte sur nos épaules. Nous avons évolué dans un environnement bouillant, auquel j'étais habitué.

Quel match vous a le plus marqué ?
Bien sûr, la rencontre face à l'Argentine en demi-finale, à Naples. C'est une défaite douloureuse et difficile à avaler. Douloureuse car il ne nous restait plus qu'une marche à gravir pour atteindre la finale, après un mois de compétition. Mais il faut voir le côté positif : nous avons terminé à la troisième place sans perdre de match dans le temps réglementaire, alors que l'Argentine a perdu en finale.

Quelles erreurs ont empêché la Nazionale d'atteindre cette finale ?
Nous n'avons pas commis de fautes directes dans le match mais nous avons perdu des plumes en phase de groupes. Après avoir gagné les deux premiers matches, nous aurions dû mettre plusieurs joueurs au repos pour la rencontre contre la Tchécoslovaquie. Mais nous avons cédé à la pression et aligné les titulaires pour s'imposer. Ce choix s'est payé en demi-finale.

Franz Beckenbauer a récemment confié à FIFA.com que l'Allemagne était contente de rencontrer l'Argentine en finale car l'Italie aurait été un adversaire plus coriace. Êtes-vous d'accord ?
Évidemment. Il est toujours difficile d'affronter une équipe évoluant à domicile. De plus, notre formation était bien organisée et composée de joueurs évoluant ensemble depuis la sélection U-21, comme Mancini, Donadoni, Vialli, Maldini et Di Napoli. Ainsi, la cohésion était très forte entre nous. L'Allemagne aurait eu fort à faire.

Le Brésil accueille la Coupe du Monde de la FIFA l'année prochaine et sa sélection nationale fait partie des favoris. D'après votre expérience personnelle, quelle pression repose sur la sélection du pays hôte ?
L'équipe qui reçoit doit savoir tirer profit de la pression et la transformer en énergie positive. La Coupe du Monde dure un mois, pendant lequel il faut être totalement concentré, pour obtenir de bons résultats dans des matches qui se ressemblent tous. Toutes les équipes qui jouent à domicile font partie des favoris, mais cela ne suffit pas. Le Brésil possède des joueurs de grande qualité, qui peuvent l'emmener en finale.

L'Italie s'est qualifiée pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014. Jusqu'où la voyez-vous aller dans la compétition ?
Quatre équipes sont généralement favorites en Coupe du Monde. Il s'agit de l'Italie, de l'Argentine, de l'Allemagne et du Brésil, même si certaines nations peuvent créer la surprise. La sélection italienne actuelle a les capacités pour réaliser une belle performance et nos joueurs répondent toujours présents dans les grands événements. Pour moi, les favoris sont le Brésil, l'Allemagne, l'Italie, aux côtés de sélections sud-américaines telles que l'Argentine. L'Espagne est actuellement en baisse de régime et paye le prix de ses dernières années fantastiques avec deux EUROS et une Coupe du Monde.

Sur les bancs de touche, vous n'avez pas obtenu le même succès qu'en tant que joueur. Comment expliquez-vous cela ?
Après ma retraite, je me suis éloigné du monde du football pendant deux ans pour me refaire une santé. J'ai ensuite suivi des cours afin d'obtenir mon diplôme d'entraîneur. J'ai vécu des expériences positives et d'autres négatives, qui m'ont toutes apporté quelque chose. Mon erreur est de ne pas avoir attendu la bonne opportunité. Après avoir reçu de nombreuses offres, j'ai entraîné des clubs de divisions inférieures. J'aurais pu apprendre davantage en commençant comme entraîneur-adjoint, à l'instar de Mancini et Ancelotti. Malgré ces décisions discutables, je ne regrette rien.

Pourquoi avez-vous accepté ce poste à la tête du Liban ?
C'est mon ami Roberto Mancini qui m'a mis en contact avec un de ses amis libanais. J'ai ensuite discuté avec le président de la Fédération libanaise pendant l'hiver. Je me suis renseigné sur le championnat et la sélection nationale. Les derniers résultats remarquables de cette dernière ont été un facteur décisif dans mon choix. Dans cette région, le football est de plus en plus populaire et elle va accueillir la Coupe du Monde en 2022. Il faut aussi que je progresse en anglais ! (rires)

Quels sont vos objectifs ?
En tant qu'entraîneur, et comme je le faisais déjà quand j'étais joueur, je place toujours la barre très haut. La prochaine confrontation face au Koweït en qualifications pour la Coupe d'Asie est très importante. Je prépare actuellement l'équipe pour ces qualifications. Elle a réalisé de bons résultats avec Theo Bücker et il n'est pas facile de changer la façon de jouer du groupe en un temps si court. Toutes les rencontres des qualifications comptent pour nous, mais le double duel face au Koweït durant les deux prochains mois est très important. Une victoire à Beyrouth pour le premier match nous permettrait d'entamer le second sereinement.

De nombreux joueurs libanais exercent désormais à l'étranger. Quelles sont les retombées positives sur le football national ?
J'espère que le nombre de joueurs expatriés va continuer à augmenter et qu'ils travailleront sérieusement afin d'aider leurs partenaires évoluant au Liban. Cela doit leur permettre de gagner en expérience et d'être ainsi plus performants avec la sélection.

Fifa.com (16/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 17 Sep - 19:40

Belgique : Dury, le roman policier du Plat pays



Elu meilleur entraîneur de Jupiler Pro League en 2006 et 2013, Franky Dury a attendu 2007 pour faire du football son seul métier à plein temps. Ancien policier, il fait désormais la loi au SV Zulte Waregem après avoir mené l'enquête footballistique pendant 30 ans, de ses débuts d’entraîneur provincial à son premier contrat professionnel, il y a six ans à peine.

Pendant tout ce temps, l’ex-Directeur Technique National de la Fédération Belge a passé ses journées à enquêter sur des cambriolages et du grand banditisme. Quand il n’était pas en fonction dans son costume de détective dans la police de Gand, Dury enfilait le survêtement pour diriger ses joueurs amateurs dans l’anonymat des divisions provinciales.

Cette double casquette, le quinquagénaire flamand l’a même assumée pendant les deux premières saisons du SV Zulte-Waregem en première division. Quand le club qu’il a mené de la D5 au sommet de l’élite nationale remporte la Coupe de Belgique en 2006, Francky le polyvalent n’est encore qu’un policier aux commandes d’un club semi-professionnel.

Pas de vision, pas de pérennité
"Lorsque tu entraînes en D4 et en D3, tu es bien obligé de gagner ta vie en dehors du football", raconte au micro de FIFA.com un Dury qui, pour prouver son implication totale dans son nouveau métier, écarte soigneusement toute question sur le képi et la matraque pour se concentrer sur le ballon rond. "Après notre montée en 2005, tout le monde pensait que nous descendrions aussitôt car nous n’avions ni le statut ni le fonctionnement d’un club 100% professionnel. Mais au final, on gagne la Coupe et la saison suivante on atteint les 16ème de finale en UEFA Europa League. Pourtant, j’avais encore des joueurs semi-professionnels", ajoute fièrement celui que Lille a bien failli engager en juin 2013 pour succéder à Rudi Garcia.

"A un moment, ça devenait trop dur de remplir pleinement mes deux fonctions. Ce n’était plus possible et j’ai dû faire un choix", développe-t-il. Le football devient alors à 49 ans son seul et unique gagne-pain. Après un passage d’une saison sur le banc du KAA Gent, six mois comme assistant chez les Diables Rouges, un passage à la DTN et une courte expérience comme tuteur en chef des U-21, Dury revient au bercail le 30 décembre 2011, à Zulte Waregem. "Il a fallu remettre une vision en place", nous assure-t-il, confiné dans sa certitude: "Un club peut changer d'entraîneur, mais pas de direction".

"Un club qui ne possède aucune identité ne durera pas", scande le seul entraîneur de l’élite à avoir été champion de D4 (1999), D3 (2002) et D2 (2005). De son long passage dans les antichambres du sommet, ce chantre de la patience et de la consistance en a retenu l’amour du travail en profondeur. "Quand nous sommes montés en D1, nous avions entre trois et cinq millions d’euros de budget. A l’époque, je n’avais qu’un assistant et un entraîneur des gardiens pour m’aider au quotidien. On a dû apprendre à faire attention à chaque dépense et à chercher les bons joueurs. Moi, j’ai dû tout faire moi-même, en passant par toutes les étapes du métier."

Accepter ses limites pour être heureux
Avec huit millions de budget, le dauphin 2012/13 du RSC Anderlecht dispose désormais d’un staff beaucoup plus étoffé. Depuis 2007 et son passage au professionnalisme, le SV Zulte Waregem a bien grandi. Et son entraîneur avec. "Il y a eu trois techniciens différents après mon départ en 2010, donc depuis mon retour, je m’attache à remettre en place une identité forte, qui devra se pérenniser même si je dois partir. Mais le club veut que je reste longtemps et c’est mutuel !", décrypte Dury.

"La Belgique respecte notre travail, notre volonté de développer des jeunes et de leur donner leur chance. C’est pour ça qu’on a pu garder Thorgan Hazard et Junior Malanda", poursuit-il, en référence à deux des joueurs-clés de la très bonne saison dernière. "On sait que la saison prochaine ils ne seront plus là, et on commence déjà à travailler pour trouver de nouveaux talents. Les jeunes, c’est le futur et c’est pour un club belge comme le nôtre le meilleur modèle économique."

Six ans après son départ de la police, Franky l’éducateur se dit "heureux, fier, chanceux et content, car c’est ça qui donne la motivation". Surtout, ce rationnel patenté est ravi d’avoir appris à accepter ses limites. "Avec Zulte, je sais ce qu’on ne peut pas faire. Il faut prendre du recul, réfléchir et s’en contenter." Parole de flic.

Fifa.com (17/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 24 Sep - 22:01

AFC Champions League
Dernier carré inédit en Asie




Les demi-finales de la Ligue des champions de l'AFC proposent cette année des affiches inédites. Aucune des quatre formations en lice n'avait jamais atteint ce niveau de la compétition. Guangzhou Evergrande, l'équipe entraînée par Marcello Lippi, se rendra au Japon avec la ferme intention de prolonger sa série d'invincibilité face à Kashiwa Reysol. De son côté, le FC Séoul compte bien profiter de l'avantage du terrain pour démontrer sa supériorité sur les Iraniens d'Esteghlal.

Le programme
25 septembre
Kashiwa Reysol-Guangzhou Evergrande
FC Séoul-Esteghlal

L'affiche
Kashiwa Reysol-Guangzhou Evergrande

Ce match réunit tous les ingrédients pour captiver les foules en Asie et bien au-delà, d'autant que les deux formations ont multiplié les performances inspirées sur la scène continentale. Les Japonais de Nelsinho Baptista sont les seuls à n'avoir jamais goûté à la défaite depuis le début de la compétition. De leur côté, les Chinois possèdent la meilleure attaque de la Ligue des champions, avec 25 buts inscrits en dix sorties.

Les champions de RP Chine partiront en outre avec un léger avantage psychologique. L'an passé, la double confrontation entre les deux clubs s'était soldée par une victoire et un nul pour les hommes de Lippi. Sous l'impulsion du technicien italien, les Chinois ont progressé tactiquement. Plus rigoureuse en défense, l'équipe est aussi plus efficace en attaque. Le groupe compte dans ses rangs de nombreux internationaux chinois, mais aussi quelques étrangers de renom comme Dario Conca, Muriqui ou Elkeson. Avec un tel effectif, Guangzhou semble en mesure de poser des problèmes à n'importe quel adversaire.

Toutefois, Kashiwa figure également parmi les grands noms du football asiatique. Depuis le début de cette édition, les Japonais enchaînent les bons résultats. Dominateurs lors de la phase de groupes, les tenants de la Coupe de l'Empereur ont enregistré deux victoires sur Jeonbuk Motors, champion d'Asie 2006. Ils ont ensuite écarté Al Shabab, champion d'Arabie Saoudite. Les capacités offensives de Reysol reposent cependant en grande partie sur le talent de Masato Kudo, qui a inscrit son 16ème but de la saison à l'occasion d'un nul (1:1) sur le terrain de Cerezo Osaka.

L'autre rencontre
Trois des quatre derniers champions d'Asie sont issus de République de Corée. Le FC Séoul, qui reçoit Esteghlal ce 25 septembre, se sait donc attendu au tournant. Entraîné par l'ancien international Choi Yongsoo, le champion de K-League ne fait pas mystère de ses ambitions. Dejan Damjanovic, élu meilleur joueur du championnat, a inscrit au tour précédent le but de la qualification face à Al Ahli. Au milieu du terrain, le trio composé de Ha Daesung, Yun Illok et Go Yohan sera chargé de l'animation. La défense, qui a déjà fait ses preuves, bénéficiera en outre du retour d'Adilson.

Choi Yongsoo dispose pour cette affiche d'un groupe au grand complet. À l'inverse, les Iraniens devront se passer des services de leur défenseur Khosrow Heydari, suspendu. Les visiteurs compteront sur le capitaine de la Team Melli Javad Nekounam et sur Andranik Teymourian pour contrôler les débats dans l'entrejeu. Ce dernier a joué un rôle essentiel dans la victoire (2:1) d'Esteghlal sur Buriram United au tour précédent. Farhad Majidi, 37 ans, apportera quant à lui son expérience. L'inusable gardien a remporté l'édition inaugurale avec Al Ain. Grâce au report de leur match contre Mes Kerman, les joueurs d'Amir Ghalenoei arriveront frais en République de Corée, bien décidés à créer la surprise.

Le joueur à suivre
Buteur à quatre reprises lors de l'édition précédente, le Brésilien Cleo avait mené Guangzhou en quarts de finale de la Ligue des champions. Prêté cette saison à Kashiwa, l'attaquant compte bien se rappeler au bon souvenir de ses anciens partenaires. Sa connaissance approfondie de l'effectif chinois permettra peut-être aux Japonais de faire la différence. 

La stat
12 - Avec neuf réalisations, Muriqui, l'attaquant de Guangzhou, n'est plus qu'à trois longueurs du record de la Ligue des champions, établi par son compatriote Ricardo Oliveira sous les couleurs d'Al Jazira.

Entendu…
"Nous avons déjà affronté Kashiwa Reysol par le passé et, ce qui compte encore davantage, nous sommes parfaitement préparés. Je suis fier de mon équipe, qui s'est brillamment qualifiée pour les demi-finales. Nous sommes prêts à battre tous les adversaires qui se présenteront sur notre route."  - Marcello Lippi, entraîneur de Guangzhou Evergrande

Fifa.com (24/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 26 Sep - 14:47

AFC Champions League
Guangzhou et Séoul sur le bon chemin




Guangzhou Evergrande et le FC Séoul pourront aborder sereinement le match retour des demi-finales de Ligue des champions de l’AFC. Les deux équipes se sont montrées très à leur avantage ce mercredi 25 septembre : les Chinois se sont imposés sur le terrain de Kashiwa Reysol, tandis que les Sud-Coréens sont venus à bout d'Esteghlal devant leur public.

L’équipe de Marcello Lippi a pourtant concédé l’ouverture du score, avant de l’emporter au Japon. Les joueurs de Choi Yongsoo ont, quant à eux, dominé leurs adversaires iraniens.

Résultats
Kashiwa Reysol 1:4 Guangzhou Evergrande
FC Séoul 2:0 Esteghlal

L’affiche
Kashiwa Reysol 1:4 Guangzhou Evergrande

Guangzhou avait pris l’an dernier quatre points sur six face à Kashiwa lors de la phase de groupes. Le champion de RP Chine espérait bien prolonger cette série sur le terrain d'une formation japonaise privée de son meneur de jeu Leandro Domingues, blessé, et de son capitaine Hidekazu Otani, suspendu. Les locaux ont pourtant ouvert le score dès la 10ème minute, sur un coup franc de Jorge Wagner dévié victorieusement par Cleo, prêté par Guangzhou à Kashiwa pour la saison. Quelques minutes plus tard, Evergrande a frôlé l’égalisation, mais la frappe lobée de Muriqui a terminé sa course sur le poteau. Juste avant la mi-temps, Junya Tanaka s'illustrait en obligeant le gardien chinois Zeng Cheng à une belle parade.

Sans surprise, Guangzhou a encore accentué sa pression au retour des vestiaires et ses efforts ont finalement été récompensés à l’heure de jeu, sur une frappe imparable de Muriqui. Encouragés par cette égalisation, les visiteurs ont pris l’avantage sur une frappe lointaine de Conca, avant que Kim Changsoo ne marque contre son camp sous la pression d’Elkeson (1:3). Les Chinois, bien décidés à ne pas en rester là, ont encore inscrit un quatrième but dans le temps additionnel, par Muriqui.

L’autre rencontre
L’affiche s'annonçait équilibrée sur le papier, mais le FC Séoul a dominé les débats face à un adversaire surtout dangereux en contre. Les Sud-Coréens ont ouvert le score à la fin de la première mi-temps, au terme d’un mouvement à quatre initié et conclu de la tête par l’attaquant monténégrin Dejan Damjanovic. Mauricio Molina aurait pu doubler la mise avant de rentrer aux vestiaires, mais son tir a filé au-dessus alors que le but lui était grand ouvert. Le FC Séoul a tout de même pris le large en début de seconde période, grâce au défenseur Yo-Hanko, à la réception d’un bon centre.

Le joueur
Déjà auteur d’un doublé l’an dernier lors de la victoire (3:1) de Guangzhou sur la pelouse de Kashiwa, Muriqui a récidivé. L’attaquant brésilien a ramené les deux équipes à égalité, avant d’inscrire le quatrième but chinois dans le temps additionnel.

La stat
10 - Guangzhou a mis fin à la série de dix matches sans défaite de Kashiwa cette saison en Ligue des champions. Les Japonais restaient sur six victoires et quatre nuls.

Entendu...

"Kashiwa est une bonne équipe, avec des joueurs de qualité. Les Japonais nous ont causé pas mal de problèmes. On ne pourra pas se permettre de les prendre à la légère au retour" - Dario Conca, milieu de terrain de Guangzhou Evergrande

Fifa.com (25/09/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 1 Oct - 13:55

Roumanie : Tanase au pied de deux montagnes



Les deux semaines à venir risquent d'avoir un impact déterminant sur la carrière de Cristian Tanase, qui nourrit de grandes ambitions aussi bien en équipe nationale qu'avec son club. Pour autant, le milieu de terrain sait qu'il risque aussi de se retrouver les mains vides à l'issue de cette période. Le Roumain espère d'une part décrocher un billet pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ avec son pays. D'autre part, il dispute actuellement la Ligue des champions de l'UEFA sous les couleurs du Steaua Bucarest.

Après la défaite 0:3 à l'extérieur contre Schalke 04 lors de leur premier match, Tanase et ses partenaires doivent absolument remporter leur première victoire ce 1er octobre. "Nous avons hérité d'un groupe difficile, mais nous pouvons tout de même nous montrer aussi convaincants que l'année dernière", estime Tanase au micro de FIFA.com, en référence à l'élimination de l'Ajax Amsterdam de l'UEFA Europa League et une victoire contre Chelsea.

Ce sont justement les Blues, vainqueurs de la Ligue des champions 2012, que le Steaua va affronter à l'Arena Na?ionala de Bucarest, là où il s'était imposé 1:0 l'année dernière. Après leur surprenante défaite 1:2 contre le FC Bâle à Stamford Bridge, les Anglais aussi sont sous pression. "Participer à un tel tournoi vous donne le sentiment d'être un grand joueur", poursuit le Roumain. "Pour moi, la Ligue des champions est la plus grande compétition internationale après la Coupe du Monde. Les meilleurs footballeurs y prennent part. C'est donc un honneur d'évoluer à ce niveau."

Au fil des ans, sa grande polyvalence s'est révélée être un atout particulièrement précieux. Que ce soit comme ailier gauche, ailier droit ou meneur de jeu, le joueur de 26 ans s'est illustré à tous les postes. "Je préfère jouer sur le côté gauche", admet cependant celui qui porte depuis 2009 le maillot du club le plus titré de Roumanie. "C'est là que je livre mes meilleures prestations et c'est à cette place-là que j'ai percé."

Un vrai gâchis
Ce fan du Real Madrid et de Cristiano Ronaldo s'est ainsi fait une place dans l'effectif des Tricolorii qui s'apprêtent à relever un autre défi, quasi impossible celui-là. Les Roumains occupent actuellement la quatrième place du Groupe D des qualifications européennes pour la Coupe du Monde, avec 13 points au compteur. Ils figurent derrière les Pays-Bas, d'ores et déjà qualifiés (22 points), la Hongrie (14) et la Turquie (13).

Le rêve de Tanase et de ses coéquipiers de faire le voyage jusqu'au Brésil en 2014 a été mis à mal par leur récente défaite 0:2 face à la Turquie. "C'est un résultat décevant, d'autant plus qu'aucun d'entre nous ne s'y attendait vraiment", regrette le milieu de terrain. "Quand on repense à toutes les occasions et à la façon dont on a joué, c'est un vrai gâchis."

Pour ne pas voir leurs derniers espoirs partir en fumée, les Roumains devront s'imposer lors des deux journées du 11 et du 14 octobre, qui les verront affronter Andorre et l'Estonie. Il leur faut en outre compter sur les Néerlandais pour mettre des bâtons dans les roues de leurs rivaux : "Les Pays-Bas peuvent gagner ou au moins décrocher un point contre la Hongrie et la Turquie", espère-t-il, condition sine qua non pour que la Roumanie retrouve la Coupe du Monde, ce qui ne lui est plus arrivé depuis 1998. "Bien sûr, nous aimerions obtenir les mêmes bons résultats que certaines générations passées. J'espère que nous finirons par y arriver, car nous avons du potentiel", annonce Tanase.

Fifa.com (01/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 3 Oct - 16:48

Effet suspensif pour les appels interjetés par le Pérou et l’Ukraine



La FIFA confirme que la Fédération Péruvienne de Football (FPF) et la Fédération Ukrainienne de Football (FFU) ont toutes deux fait appel, auprès de la Commission de Recours de la FIFA, des décisions rendues le 27 septembre 2013 par la Commission de Discipline de la FIFA.

Considérant que l’équipe représentative "A" de l’Ukraine doit jouer son prochain match à domicile dans le cadre de la compétition préliminaire pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ le 11 octobre 2013 et que l’équipe représentative "A" du Pérou doit disputer le sien dans le cadre de la même compétition le 15 octobre 2013, les appels interjetés se sont vu accorder jusqu’à nouvel ordre un effet suspensif étant donné que la Commission de Recours de la FIFA ne sera pas en mesure de statuer à temps sur ces sujets.

Les sanctions imposées par la Commission de Discipline de la FIFA sont ainsi suspendues et ce n’est qu’une fois que la Commission de Recours de la FIFA aura statué sur les appels interjetés que la FIFA communiquera de plus amples informations sur les deux cas en question.

Fifa.com (03/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 3 Oct - 16:53

AFC Champions League
Guangzhou et Séoul déroulent




Guangzhou Evergrande et le FC Séoul ont confirmé leur rang lors des demi-finales retour de la Ligue des champions de l'AFC. Les Chinois ont à nouveau largement dominé les Japonais de Kashiwa Reysol, alors que les Sud-Coréens ont obtenu un nul précieux en Iran face à Esteghlal. Les deux champions de RP Chine et de République de Corée se qualifient donc pour la finale de la Ligue des champions asiatique pour la première fois de leur histoire.

Ils s'affronteront en matches aller-retour, cette nouvelle formule ayant été retenue après quatre ans de finales à confrontation unique. En plus de monter sur le trône asiatique, le vainqueur aura la chance de représenter le continent à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013. FIFA.com revient en détails sur les demi-finales de la Ligue des champions de l'AFC.

Résultats
Guangzhou Evergrande 4:0 Kashiwa Reysol
Esteghlal 2:2 FC Séoul

L'affiche

Esteghlal 2:2 FC Séoul

En retard de deux buts après le match aller, Esteghlal semblait bien mal embarqué pour le match retour au stade Azadi, avec les suspensions de Javad Nekounam et Andranik Teymourian. Malgré les nombreux assauts d'une attaque emmenée par Farhad Majidi, les champions d'Iran ont encaissé un but de Ha Dae-Sung. Les Perses sont revenus au score grâce à une tête du Trinidadien Jlloyd Samuel, sur un corner frappé par Pejman Nouri. Mohammad Ghazi a ensuite donné l'avantage à Esteghlal à quinze minutes de la fin du temps réglementaire. Mais cinq minutes plus tard, le Sud-Coréen Kim Jin-Kyu a transformé un pénalty obtenu par Cha Du-Ri sur une faute de Hanif Omranzadeh, offrant ainsi le but de la qualification à son équipe.

L'autre rencontre
Guangzhou Evergrande a continué sur sa lancée du match aller, où il a largement dominé Kashiwa Reysol (4:0). Après avoir multiplié les occasions, les Chinois ont ouvert le score par l'intermédiaire du Brésilien Elkeson, à la 16ème minute sur un corner de Dario Conca. Ce dernier a marqué d'une tête en début de seconde mi-temps sur un centre de Rong Hao.

Alors que Guangzhou semblait se contenter de ses deux buts d'avance face à ses invités japonais, Muriqui a fait trembler les filets à la 79ème minute d'une lourde frappe. Il a ensuite fait passer son compteur personnel à treize réalisations en douze matches de Ligue des champions, en inscrivant le quatrième but de son équipe. Le Brésilien est l'attaquant le plus prolifique de la compétition avec cinq réalisations d'avance sur le deuxième, son coéquipier argentin Dario Conca.

Le joueur
Après avoir parcouru les stades européens pendant plus de dix ans et participé à la Ligue des champions de l'UEFA avec le Celtic Glasgow, le latéral droit sud-coréen Cha Du-Ri est rentré au pays. Avec le FC Séoul, ce joueur de 33 ans a disputé l'intégralité des matches de quarts de finale et demi-finales, faisant ainsi profiter le groupe de sa grande expérience. Il espère bien mener son club à sa première couronne continentale.

La stat
6 – Comme le nombre de victoires d'affilée du Guangzhou Evergrande en matches à élimination directe pour parvenir jusqu'en finale. De son côté, le FC Séoul en est à trois succès de suite à domicile et trois nuls à l'extérieur.

Entendu…
"Nous avons joué offensivement en faisant circuler le ballon. Notre mainmise sur le match démontre notre potentiel. Il faut désormais se concentrer sur le championnat national avant de penser au titre continental." - Marcello Lippi, entraîneur de Guangzhou Evergrande

Fifa.com (03/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 4 Oct - 22:33

Brésil : L'Internacional limoge Dunga



L'Internacional Porto Alegre a limogé son entraîneur Carlos Dunga, ancien sélectionneur du Brésil, a annoncé vendredi le club de 1e division brésilienne.

Dunga, 49 ans, était en poste depuis décembre 2012.

Le sélectionneur du Brésil de 2006 à 2010, capitaine de l'équipe championne du monde en 1994, a été remercié avec l'ensemble de son staff et paye les mauvais résultats de son équipe, 10e du Championnat du Brésil.

Fifa.com (04/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Dim 6 Oct - 22:39

RP Chine : Le Guangzhou de Lippi sacré champion



Guangzhou Evergrande, entraîné par l'Italien Marcello Lippi, a battu dimanche son poursuivant au classement Shandong Luneng (4-2) et s'est assuré de son troisième titre national de rang.

Guangzhou, qui n'a perdu qu'un seul match cette saison et vient de marquer 20 buts lors des 5 dernières rencontres, est sacré quatre journée avant la fin du championnat.

Il peut réaliser un triplé Championnat-Coupe-Ligue des champions d'Asie.

Symbole de cette domination, le club qui compte dans son effectif les Brésiliens Muriqi et Elkeson ainsi que l'Argentin Dario Conca (meilleur buteur avec 23 réalisations), affiche une différence de buts de +53.

Les hommes de Marcello Lippi, champion du monde avec l'Italie en 2006, sont qualifiés pour la finale de la Ligue des champions d'Asie. C'est la première finale de C1 d'un club chinois depuis 1998 (Dalian) et la dernière victoire d'un club chinois remonte à 1990 (Lianoning).

Guangzhou est également qualifié pour la finale de la Coupe de Chine.

Fifa.com (06/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 10 Oct - 22:15

Argentine : Boca - Bayan Mahmud, le fabuleux destin d'un clandestin ghanéen



Le Ghanéen Bayan Mahmud, bientôt 19 ans, rêvait d'une vie meilleure en Europe, mais le destin est parfois imprévisible: le bateau qui l'a emmené en passager clandestin l'a conduit à Buenos Aires, où il joue maintenant pour l'équipe B de Boca Juniors.

Arrivé à 15 ans en Argentine, il ne pensait même pas devenir footballeur, mais, en disputant des matches dans le quartier populaire de Constitucion, il s'est forgé une réputation qui l'a conduit à la Bombonera, le stade de Boca.

Le rêve de cet arrière droit ou milieu de terrain défensif, c'est de jouer pour l'équipe première de Boca Juniors, entraînée par Carlos Bianchi. "Et de là, un jour, jouer en France, confie le Ghanéen. J'ai vu qu'en France, il y a beaucoup, beaucoup d'Africains".

Il vit à la Casa Amarilla (maison jaune, en espagnol), le centre d'entraînement où les jeunes joueurs du club sont hébergés, à 200 mètres de la Bombonera.

Des cadres du club se sont pris d'affection pour lui. "La montre que tu m'as vendue retarde de 15 minutes", lui lance un ancien joueur du club pendant l'entretien avec une journaliste de l'AFP, référence aux montres vendues par des Sénégalais dans les rues de la capitale.

De Bukaw à Boca
Hugo Perotti, ancienne gloire de Boca des années 1970 et 80, l'a pris sous son aile. "Le temps dira si son destin croise celui de l'équipe première, dit-il. Mais après ce qu'il a enduré dans sa vie, grâce à Dieu, il a trouvé le football et Boca".

A 10 ans, Bayan fuit la ville de Bukaw (Nord-Est du Ghana) après le meurtre de ses parents lors d'un conflit opposant les ethnies Kusasi, à laquelle il appartient, et Mamprusi. "J'étais sorti avec mon frère Muntala, raconte-t-il, et quand nous sommes retournés à la maison, nos parents étaient morts".

Les deux garçons trouvent refuge dans un orphelinat. Quelques années plus tard, de nouvelles tensions ethniques éclatent. Il perd de vue son frère aîné dans l'affolement, et se retrouve brusquement livré à lui-même.

Une période dont les souvenirs sont restés brouillés encore aujourd'hui: "Tout se bousculait dans ma tête, il fallait fuir. Alors j'ai couru, j'ai couru. Puis je suis arrivé dans un port. On m'a aidé à monter dans un bateau en me disant qu'il partait vers l'Europe".

A bord, il est découvert par un membre d'équipage. Plutôt que de le jeter à la mer comme c'est parfois le sort des passagers clandestins, le marin le nourrit, au contraire, tout au long de la traversée de l'Atlantique.

L'adolescent débarque le 7 octobre 2010 en Argentine, sans connaître un mot d'espagnol ni même savoir où il est. "Je ne savais même pas comment demander de l'eau, dit-il dans un espagnol approximatif, appris dans la rue. Avant d'arriver en Argentine, je ne connaissais que Maradona, Messi et Tevez".

Des Sénégalais l'aident à entreprendre les démarches administratives au port de Buenos Aires et il atterrit dans un centre d'accueil de réfugiés.

La tête qui tourne
"Un jour, j'étais dans un parc, je regardais des gens jouer. Un joueur de l'équipe qui perdait m'a proposé de jouer. Je suis entré sur le terrain et on a gagné", se souvient-il avec un large sourire. Il a même empoché de l'argent pour sa prestation et a été convié à revenir tous les samedis.

Trois mois plus tard, cet admirateur du milieu de Barcelone Andrès Iniesta était enrôlé par Boca Juniors.

Le dimanche, il assiste au match de ses aînés Roman Riquelme et Fernando Gago. Dans les travées de la Bombonera, les supporteurs le saluent et se prennent en photo avec lui.

"La première fois que je suis entré à la Bombonera, confie le Ghanéen, j'avais la tête qui tournait".

La ferveur est grande dans les gradins du club le plus populaire d'Argentine. Et le rêve est beau pour le clandestin devenu footballeur professionnel.

Fifa.com (10/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 10 Oct - 22:23

Australie, Osieck : "Un très grand défi pour nous"



Le match amical contre l'équipe de France vendredi à Paris représente un "très grand défi" pour l'équipe d'Australie, estime son sélectionneur Holger Osieck, qui verrait bien les Bleus atteindre au moins les quarts de finale du Mondial-2014.

Comment abordez-vous ce match ?
C'est un match très important dans notre préparation pour la Coupe du monde. On est dans une position très positive en s'étant déjà qualifié, et maintenant, nous pouvons nous consacrer à notre plan de préparation. Nous avons l'occasion de jouer les plus grandes équipes du monde, la France sera un très grand défi pour nous demain (vendredi). Quand on regarde l'histoire de la Coupe du monde, on se dit que la France peut atteindre les quarts de finale, voire aller plus loin. Ce match sera donc une bonne étape pour nous dans notre préparation.

Considérez-vous l'équipe de France comme une grande équipe ?
Quand on suit le football et qu'on voit l'équipe de France, avec toutes ses individualités, si ce n'est pas une grande équipe, qui est une grande équipe?

Votre équipe reste sur trois défaites, dont un 6-0 face au Brésil, et on parle du côté de la Fédération australienne de vous remplacer...
Je ne suis au courant d'aucune discussion, je ne peux pas faire de commentaire. Je sais ce qu'on a atteint ensemble ces trois dernières années, et je suis mon plan de préparation. J'ai choisi d'affronter les meilleures équipes du monde pour avoir une idée sur ce qu'on pourrait faire au Mondial. Je ne sais pas si les gens pensent qu'on va battre 5-0 les meilleures équipes du monde, il faut garder une certaine mesure! Nous avons bien analysé notre dernier match face au Brésil et essayé de progresser cette semaine aux entraînements sur certains points. Beaucoup de nos joueurs n'avaient pas commencé la saison, d'autres l'avaient finie, parce qu'ils jouent un peu partout dans le monde, et il y avait donc un manque de rythme. Leur condition physique s'est améliorée, ce qui est une bonne base du point de vue tactique et technique. Nous devons suivre notre programme, même si on perd, ça fait partie du jeu, ça peut arriver n'importe quand. On n'est pas là pour penser à ça, on est là pour faire une meilleure performance, jouer en équipe et retrouver les forces qui caractérisent notre équipe.

Fifa.com (10/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 11 Oct - 22:40

Italie : Buffon bat le record de Cannavaro



Le gardien Gianluigi Buffon a battu le record de sélection en équipe d'Italie de Fabio Cannavaro en portant pour la 137e fois le maillot national, vendredi à Copenhague contre le Danemark en qualifications pour le Mondial-2014.

Buffon (35 ans), a connu sa première sélection à 20 ans pour un barrage aller de la Coupe du monde, le 29 octobre 1997 à Moscou contre la Russie.

Il avait ce soir-là encaissé son premier but... contre son camp, marqué par Cannavaro, qu'il a dépossédé vendredi de son record.

Champion du monde 2006, "Gigi" Buffon est le capitaine de l'Italie et disputera au Brésil son cinquième Mondial.

Fifa.com (11/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 10:40

Australie : Osieck limogé



L'entraîneur de l'équipe d'Australie, l'Allemand Holger Osieck, a été limogé à la suite de la défaite de son équipe vendredi soir à Paris en match amical contre la France sur le score fleuve de six buts à zéro, a confirmé samedi la Fédération de football australienne (FFA).

Ce limogeage avait été annoncé par la quotidien australien Sydney Morning Herald. Bien qu'ayant permis à l'Australie de se qualifier pour la phase finale de la Coupe du Monde 2014, l'entraîneur allemand était déjà sur la sellette depuis la rencontre amicale du 7 septembre dernier contre le Brésil où son équipe avait également essuyé un cinglant 6-0.

Commentant le départ de Holger Osieck, la FFA a affirmé s'être fixé comme objectif stratégique la constitution d'une équipe hautement compétitive pour le Mondial brésilien et capable de remporter la Coupe Asiatique qui se disputera le sol australien en janvier 2015. Nous sommes arrivés à la conclusion qu'un changement était nécessaire pour remplir ces objectifs, a ajouté la Fédération australienne.

Le président de la FFA David Gallop a indiqué que l'actuel entraîneur adjoint des Socceroos, Aurelio Vidmar, serait chargé de diriger la prochaine rencontre de l'Australie mardi prochain contre le Canada à Londres.

Fifa.com (12/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 16:25

Hongrie : Démission d'Egervari



Le sélectionneur de la Hongrie Sandor Egervari, en poste depuis 2010, a présenté sa démission samedi au lendemain de la déroute des Magyars aux Pays-Bas (8-1) en qualifications au Mondial-2014, une démission acceptée par la Fédération.

"Après la défaite 8 à 1 contre les Néerlandais, Sandor Egervari a présenté sa démission au président de la Fédération nationale de football (MLSZ) Sandor Csanyi qui l'a acceptée", indique un communiqué de la MLSZ sur son site internet.

Jozsef Csabi assurera l'intérim et dirigera la sélection face à Andorre, mardi, lors du dernier match de qualifications, a ajouté MLSZ.

La Hongrie, 4e du groupe D, peut espérer être barragiste tandis que les Pays-Bas avaient décroché leur billet pour le Brésil depuis la dernière journée des qualifications.

Fifa.com (12/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 16:27

Allemagne : Centième match avec Löw contre l'Italie



Le sélectionneur Joachim Löw fêtera son 100e match à la tête de l'équipe d'Allemagne, face à l'Italie, le 15 novembre à Milan, un amical placé sous le signe de la revanche de la demi-finale perdue (2-1) à l'Euro-2012.

"Historiquement, les rencontres entre l'Allemagne et l'Italie sont toujours des matches très spéciaux où les attentes sont énormes. On attend ce match avec impatience", a déclaré Löw samedi au lendemain de la qualification de la Mannschaft pour le Mondial-2014 après sa victoire devant l'Eire (3-0). L'Italie avait glané son billet dès la 8e journée des qualifications.

Löw a également annoncé que son équipe pourrait également se frotter, quatre jours plus tard, à l'Angleterre, si cette dernière obtient son ticket pour le Brésil mardi. La période du 15 au 19 novembre est, en effet, réservée aux matches de barrages de la zone Europe. Par ailleurs, le sélectionneur de 53 ans a concédé que les discussions étaient en bonne voie pour une prolongation jusqu'en 2016 de son contrat actuel, valable jusqu'au lendemain du Mondial brésilien.

"Je dois encore m'entretenir avec Wolfgang Niersbach (président de la DFB). Rien ne presse. Mais je suis confiant que nous parviendrons à un accord", a dit Löw.

Depuis sa prise de fonction au lendemain du Mondial-2006 en Allemagne, il a déjà conduit la Mannschaft en finale de l'Euro-2008 et en demi-finales du Mondial-2010 puis de l'Euro-2012. Leader invaincue du groupe C, l'Allemagne se déplacera mardi à Stockholm pour y affronter la Suède, 2e et seule équipe à avoir pris un point à la Mannschaft.

Fifa.com (12/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 16:28

Libye : Clemente prend la tête des Chevaliers de la Méditerranée



L'Espagnol Javier Clemente a signé un contrat de deux ans à la tête de la sélection libyenne de football, lors d'une cérémonie samedi à Tripoli.

A 63 ans, l'ancien joueur de l'Athletic Bilbao prend la tête des "Chevaliers de la Méditerranée" en remplacement du Libyen Abdelhafidh al-Rabich qui a démissionné après l'élimination de la sélection de la course à la qualification pour la Coupe du Monde 2014.

Clemente aura pour mission principale de qualifier la Libye à la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2015) au Maroc, a-t-il ajouté.

Ancien sélectionneur de l'Espagne (1992-98), de la Serbie et du Cameroun, Clemente avait aussi dirigé les clubs espagnols de l'Athletic Bilbao, l'Atletico Madrid et le Sporting Gijon.

Fifa.com (12/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 16:30

Brésil : La Seleçao poursuit tranquillement sa préparation



Le Brésil, grâce à un nouveau but de sa vedette Neymar, a poursuivi tranquillement sa préparation au Mondial qu'il organisera en 2014 en allant battre 2 à 0 la Corée du Sud, en match amical samedi à Séoul.

Vainqueur de la Coupe des confédérations en battant en finale l'Espagne, championne d'Europe et du monde en titre, la Seleçao de Luis Felipe Scolari n'a connu depuis qu'un petit faux pas, défaite par la Suisse 1-0, Daniel Alves ayant trompé son propre gardien. Après avoir dominé en amical le Portugal de Cristiano Ronaldo (3-1), Neymar et ses camarades avaient atomisé (6-0) l'Australie, pourtant un qualifié pour le Mondial-2014 comme la Corée du Sud.

Samedi à Séoul, c'est encore Neymar qui a ouvert la marque d'un coup franc brossé au-dessus du mur sud-coréen, le ballon se logeant entre le gardien et son poteau gauche (44e). Et juste avant la pause, le Brésil, qui continuera sa tournée asiatique mardi à Pékin avec un match amical contre la Zambie, aurait pu doubler la mise mais le tir de près de David Luiz passait à côté.

Ce n'était que partie remise: Oscar, parti à la limite du hors-jeu et servi par une longue balle depuis la surface auriverde, est allé battre une nouvelle fois le gardien Jung Sung-ryong (49e).

Scolari, privé de Julio Cesar et Thiago Silva, blessés, pour ces deux matches amicaux à Séoul et Pékin, a ensuite fait tourner son effectif en faisant entrer six joueurs.

Fifa.com (12/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Dim 13 Oct - 18:34

Australie : Hiddink favori pour la succession d'Osieck



Le Néerlandais Guus Hiddink est favori pour la succession du sélectionneur de l'Australie Holger Osieck, limogé après la défaite fleuve (6-0) infligée par la France en match amical vendredi soir à Paris bien qu'il ait qualifié l'équipe nationale pour le Mondial-2014, a laissé entendre samedi le président de la Fédération australienne (FFA).

Le président de la FFA, David Gallop, a déclaré à la chaîne américaine Fox Sports qu'un contact avait été établi avec Hiddink, 66 ans, qui avait déjà conduit l'Australie à son meilleur résultat en Coupe du monde, un deuxième tour en Allemagne en 2006.

Hiddink, qui assistait samedi à Séoul au match amical remporté par le Brésil face à la Corée du Sud (2-0), n'a pas commenté.

Ancien entraîneur du PSV Eindhoven, avec lequel il a remporté la Ligue des champions en 1988 et six titres de champion des Pays-Bas, du Real Madrid (1998-99) et de Chelsea pendant quelques mois en 2009 alors qu'il était aussi sélectionneur de la Russie (2006-10) il a également été sélectionneur des Pays-Bas (1994-98) et de la Corée du Sud (2001-02), de l'Australie (2005-06) et de la Turquie (2010-11).

Il a quitté en juillet dernier l'Anzhi Makhachkala qu'il avait rejoint en février 2012, conduisant le club russe à la 3e place du dernier Championnat de Russie, le meilleur résultat de son histoire.

Fifa.com (13/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 15 Oct - 12:14

Décès de Bruno Metsu



L'ancien sélectionneur français du Sénégal Bruno Metsu est mort dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 59 ans des suites d'un cancer, a-t-on appris auprès de son entourage.

"Il est décédé cette nuit à 03h30", a déclaré à l'AFP le directeur exécutif du club de basket du BCM Gravelines-Dunkerque, Hervé Beddeleem, confirmant une information du journal La Voix du Nord.

"Je suis retourné. Bruno avait tout pour être heureux, une carrière professionnelle exemplaire, un beau parcours, de l'argent, tout pour être heureux avec sa femme et ses enfants et puis le cancer l'a emporté, c'est incroyable", a encore confié M. Beddeleem, qui se présente comme "un de ses amis".

En juillet, Bruno Metsu avait raconté dans un entretien au quotidien sportif L'Equipe avoir appris de manière brutale qu'il souffrait d'un cancer en passant des examens après s'être senti mal après un match.

"Je vais faire des analyses de sang et le gars m'annonce, sans y mettre les formes: 'Vous êtes en phase terminale du cancer. Vous avez des cancers du colon, du foie et du poumon.' On m'a donné trois mois... Là, c'est un choc énorme", témoignait-il.

Bruno Metsu avait mené le Sénégal en quarts de finale du Mondial-2002 après avoir battu la France, championne du monde en titre, lors du match d'ouverture.

Après le Sénégal, cet ancien milieu de terrain avait entraîné divers clubs et sélections du Golfe, remportant notamment en 2007 la Coupe du Golfe des Nations avec les Emirats arabes unis. Il avait terminé sa carrière d'entraîneur au Qatar.

Fifa.com (15/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 15 Oct - 12:15

L'Afghanistan se redécouvre une passion




La deuxième édition de la Premier League afghane (APL), qui a pris fin le 11 octobre 2013, a été marquée par une finale à guichets fermés, par l'absence d'incidents majeurs au niveau de la sécurité et par une présence accrue des femmes dans les tribunes. En finale, Shaheen Asmayee s'est imposé 3:1 contre Simorgh Alborz après prolongation et a décroché ainsi son premier titre national.

"Le bon déroulement du championnat et la victoire de notre équipe nationale dans la Coupe de la SAFF en septembre dernier ont déclenché une véritable euphorie autour du football dans notre pays", confie Sayed Aghazada, Secrétaire général de la Fédération afghane de football (AFF), au micro de FIFA.com. "L'APL est devenue une plate-forme concrète pour créer des liens et accroître la popularité du football. Nous avons observé une augmentation sans précédent du nombre de femmes et de famille dans les tribunes. Le programme spécial que nous leur avons proposé avant la finale a remporté un grand succès."

Huit clubs ont pris part à cette deuxième édition, y compris De Maiwand Atalan, basé dans le sud-ouest de l'Afghanistan et dont l'équipe comporte des joueurs provenant de de Helmand et Kandahar, deux provinces touchées par les violences. Tous les matches se sont déroulés dans le stade de l'AFF, une enceinte de 6 000 places financée par un projet Goal de la FIFA.

Accroître encore la qualité
"Nous avons souvent rempli le stade, avec une moyenne d'environ 4 500 spectateurs par match", explique Ali Askar Lali, commissaire de match en APL. "Nous n'avons pas eu de gros problèmes en termes de sécurité et le public s'est particulièrement bien comporté. Par rapport à la première saison, le niveau de jeu a progressé. Nous allons discuter avec toutes les parties intéressées afin d'essayer d'améliorer le processus de sélection en vue de la prochaine édition, afin d'accroître encore la qualité du championnat."

L'APL ainsi que les sélections nationales masculines et féminines sont amenées à devenir les principales fondations de la planification stratégique de l'AFF. "Avec le soutien de la FIFA, nous travaillons sur un plan stratégique à long terme dont le but est d'améliorer le développement du football afghan dans des domaines essentiels comme le football de base, les infrastructures et les compétitions nationales masculines et féminines", ajouté Aghazade. "L'idée est de profiter de l'engouement actuel et d'attirer plus de jeunes vers le football, afin d'accroître la participation."

"Nous devons être fiers de ce que la Fédération afghane de football a réussi au cours de ces derniers mois", commente pour sa part Cyril Loisel, Responsable du Développement de la FIFA. "La réussite du championnat et de l'équipe nationale montre que les investissements que nous avons consentis en collaboration avec l'AFF pour le développement du football en Afghanistan ont eu un impact concret."

La Commission de Développement de la FIFA, qui s'est réunie en septembre 2013 à Zurich, a confirmé que l'Afghanistan allait bénéficier de la construction d'une salle de futsal et d'un stade de beach soccer, dans le cadre du programme de l'organe directeur du football mondial qui vise à aider les associations membres les moins privilégiées.

Fifa.com (15/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 15 Oct - 12:16

Metsu, un Sorcier Blanc qui s'éteint



Il jouait depuis de longs mois "le match de sa vie" . Il a malheureusement fini par le perdre. Le technicien français Bruno Metsu est mort des suites d'une longue maladie dans la nuit du 14 au 15 octobre à Coudekerque-Village, sa ville natale . Il avait 59 ans et une carrière de joueur et d'entraîneur derrière lui jalonnée de victoires.

Milieu de terrain de formation, il débute sa carrière professionnelle à Dunkerque en 1973, mais c'est à Valenciennes, club voisin, qu'il connaît l'élite. Au côté des Didier Six et autre Roger Milla, il contribue activement à pérenniser la place du club nordiste en première division. Il rejoint ensuite un autre club du Nord, Lille, puis tente sa chance dans le sud à l'OGC Nice. Il finit sa carrière de joueur en deuxième division, à Roubaix, et raccroche définitivement les crampons en 1987 à Beauvais. C'est aussi là qu'il entame sa deuxième vie, celle d'entraîneur. Elle sera remplie de succès.

Il commence par diriger le centre de formation du club picard, et signe ses premiers exploits en tant que technicien par de jolis parcours en Coupe Gambardella à la fin des années 1980. Il passe un cap en prenant les commandes de Lille, alors en première division, et devient l'entraîneur respecté et respectable qu'il restera jusqu'au bout. Des expériences à Valenciennes, à Sedan, puis à l'ASO Valence lui apportent toujours plus de renommée. Sa notoriété dépassant les frontières, il devient sélectionneur de la Guinée, puis du Sénégal en 2000.

"Le collectif prime toujours car c’est la plus belle chose qui existe dans le football", avait un jour confié cet amoureux du beau jeu au micro de FIFA.com. "Quand j’étais jeune entraîneur, je me souviens de buts où tout le monde avait touché le ballon. Il est même arrivé que mon attaquant marque d’un contrôle de la poitrine. Ça jouait tellement bien qu’en face il n’y avait plus personne. Quand tu es sur le banc tu ne peux pas imaginer comme c’est beau !"

Un Sorcier Blanc dans la légende
C'est à la tête des Lions de la Téranga qu'il connait ses plus belles années. Non content de les qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002 pour la première fois de leur histoire, le Sorcier Blanc bat l'équipe de France championne du monde et d'Europe en titre, lors du match d'ouverture (1:0). Il atteint même la deuxième phase de l'épreuve reine mais perd en quart de finale contre la Turquie (0:1, a.p.). La même année, il se hissera jusqu'en finale de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF, mais son équipe sera défaite par le Cameroun aux tirs au but (0:0).

Ses premiers trophées, il les décrochera dans la foulée, en 2002, aux Émirats Arabe Unis. Il remporte par deux fois le titre de champion avec Al Ayn Club, et s'offre au passage un succès en Ligue des champions de l'AFC 2003. En passionné de football, il s'envole ensuite pour de nouvelles aventures dans le Golfe. Elles le conduisent au Qatar, à Al Gharrafa Doha, en Arabie Saoudite, à Al Ittihad Djeddah, puis aux postes de sélectionneur des Emirats, de 2006 à 2008, et du Qatar entre 2008 et 2011.

Retour ensuite à Al Gharrafa, puis sur les terres de ses premiers sacres, aux Émirats, à Al Wasl Dubaï. Pour sa dernière expérience sur un banc, Metsu prend la place de Diego Maradona en 2012. Ou quand un mythe est remplacé par une légende...

Fifa.com (15/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: International -News (Part 2)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 33 Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 33  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum