Les verts d'étranger

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les verts d'étranger

Message par Fennec le Sam 2 Jan - 11:04


Wolfsburg: Ziani sur le départ

L'expérience de Karim Ziani de l'autre côté du Rhin pourrait tourner court. En effet, le milieu de terrain de Wolfsburg, débarqué en Allemagne l'été dernier en provenance de l'Olympique de Marseille, serait en discussion avec le Fenerbahçe Istanbul. L'international algérien, actuellement en Angola pour y disputer la CAN 2010 avec les Fennecs, n'a été titularisé qu'à quatre reprises en championnat depuis le début de saison, et avait même défrayé la chronique avec une petite bagarre contre l'idole locale, Edin Dzeko, au cours d'un entraînement.
Football.fr


Dernière édition par Fennec le Sam 9 Jan - 14:54, édité 1 fois

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Mar 5 Jan - 13:00

Ziani : « Ma meilleure équipe d’Algérie »




A l’approche de la Coupe d’Afrique des Nations, Karim Ziani est revenu sur les chances des Fennecs de bien figurer en Angola.

L’ancien marseillais, désormais à Wolfsburg, n’a pas véritablement su s’imposer chez le champion allemand, mais possède toujours un statut à part en équipe nationale. De par son expérience par rapport à la plupart de ses coéquipiers, Karim Ziani peut porter un regard flatteur sur la génération actuelle du football algérien. « Les trois-quarts des joueurs évoluent en première division en Europe. Quand je suis arrivé, la plupart jouait en deuxième division, ou étaient sur le banc. Cela joue sur la qualité technique, le rythme et le mental de l’équipe. Actuellement, nous avons la meilleure équipe d’Algérie avec laquelle il m’a été donné de jouer », a ainsi assuré l’ancien nantais, sochalien et lorientais, qui a bien voulu évoquer, pour le journal Al Heddaf, les chances des Fennecs dans la CAN à venir.



« Nous verrons tout cela dès le premier match face au Malawi, qui sera tout sauf une partie de plaisir. Si nous voulons jouer quelque chose, il nous faudra commencer par une victoire. Car des équipes comme le Ghana, le Cameroun et la Côte d’Ivoire sont toujours un cran au-dessus de nous. Il nous reste beaucoup de travail pour arriver à leur niveau, mais avec notre mentalité et notre volonté, on ne sait jamais ce qui peut arriver », a fait comprendre Karim Ziani, qui estime ainsi qu’avec un bon début de compétition et un moral au beau fixe, l’Algérie pourrait bien être la surprise de cette compétition.

Foot01.com

adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Mer 6 Jan - 20:17

Djebbour a pris part à toute la rencontre face à l’Olympiakos et a fait une bonne partie !! Bravo Rafik en espérant ton retour le plus vite possible à l'Equipe national !

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Mer 6 Jan - 20:27


Ziaya file dans le Golfe



Alors que le transfert d’Abdelmalek Ziaya semblait en bonne voie, Sochaux a vu l’attaquant algérien de l’ES Sétif lui filait sous le nez. En effet, c’est le club saoudien d'Al Ittihad Djeddah qui l’a fait signer deux ans.


Sochaux s’est fait griller sur le dossier Abdelmalek Ziaya. Le club franc-comtois, qui n’avait proposé qu’un prêt de six mois à l’ES Sétif, offre jugée insuffisante par le président algérien Abdelhakim Serrar qui préférait un transfert sec, a vu le club saoudien d'Al Ittihad Djeddah le doubler et s’offrir l’international algérien. Abdelmalek Ziaya, qui se trouve actuellement au Castellet avec l’équipe nationale, a donc signé un contrat de deux ans avec Al Ittihad Djeddah, qu’il rejoindra après la Coupe d'Afrique des nations.

Après cet échec, Sochaux possède encore des pistes pour renforcer sa ligne d’attaque. Kris Boyd (26 ans, Glasgow Rangers), Ideye Brown (21 ans, Neuchâtel Xamax), Mame Biram Diouf (21 ans, Manchester United) et John Utaka (27 ans, Portsmouth) en font partie.

AG avec I.G (Rédaction Football365.fr)

________________________________________________________________________________________


Malheureusement ,il n'aura pas la carrière qu'il aurai dû avoir à Ittihad Djeddah ; franchement,il mérite mieux et tout ça à cause de Serrar qui a refusé le prêt de 6 Mois !

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Mer 6 Jan - 22:58

Fennec a écrit:Djebbour a pris part à toute la rencontre face à l’Olympiakos et a fait une bonne partie !! Bravo Rafik en espérant ton retour le plus vite possible à l'Equipe national !








adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Lun 11 Jan - 12:38

Djebbour titularisé hier et a été passeur décisive
La passe décisive de Djebbour face à Atromitos

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Lun 11 Jan - 13:41

Fennec a écrit:Djebbour titularisé hier et a été passeur décisive
La passe décisive de Djebbour face à Atromitos
http://jskabylie.forumactif.com/championnats-europeens-f14/suivi-autres-t27.htm

adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Sam 16 Jan - 13:33

[color=green]Il a joué son meilleur match avec les Verts : Yebda, La classe mondiale ![/color]


Hassan Yebda a toutes les raisons d’être fier de sa prestation de jeudi contre le Mali. En effet, le joueur de Portsmouth a réussi, à lui seul, à bloquer tout le milieu du terrain aux géants Maliens montrant à Mansouri et les autres, ce qu’ils devaient faire pour ne pas se laisser impressionner par les grands noms qu’ils y avaient en face. Son abattage physique a permis à toute l’équipe d’y croire d’entrée et de se rassurer pour le reste du match.

Il a fait sentir à ses camarades qu’il avait la clé de la victoire
Présent sur les duels qu’il allait provoquer lui-même très haut. Avec son pressing constant sur le porteur du ballon, Yebda a mis tout le monde en confiance et a insufflé cet esprit de gagneur à ses camarades qui se sont sentis, du coup, de plus en plus maîtres de la situation. C’est la grinta affichée par Yebda qui a ouvert la voie aux autres pour acculer les Maliens et les surprendre de la sorte. Il était vraiment sur tous les coups dans cette rencontre. On l’a vu souvent se replier derrière pour aider sa défense sur les balles arrêtées. On l’a vu aussi dans son rôle de relayeur pour remonter le ballon et le donner à Ziani avec lequel il s’entend à merveille. On l’a aussi vu distiller des passes lumineuses pour aérer le jeu, ou lancer en profondeur et en cordeau le virevoltant Karim Matmour qui n’en demandait pas moins. Il a fait sentir tout de suite qu’il avait la clé du match dans sa main, tellement il avait brillé de mille feux.

Sans empiéter sur les plates-bandes du maestro
Yebda nous a fait sentir dans ce match qu’il a bien mûri dans cette équipe, prenant de plus en plus d’aisance à garder le ballon et à mener le jeu, comme il aime le faire lorsqu’il se sent dans les meilleures conditions. Il l’a fait en plus si intelligemment qu’il n’a pas fait sentir à Karim Ziani qu’il empiétait sur ses plates-bandes de meneur de jeu. Mieux encore, il a allégé le jeu du maestro des Verts qui s’est retrouvé, du coup, soutenu devant comme derrière. Cela s’est vu tout le long de la partie et Ziani s’est régalé à ses côtés.

Une entente parfaite avec Ziani
Leur entente a été des plus efficaces, pour le grand bien de Saâdane qui n’a pas hésité à sacrifier Khaled Lemmouchia, qu’il considérait pourtant il y a peu, comme «le joueur indispensable dont l’équipe ne peut se passer !» Le coach a sans doute eu beaucoup de peine à trancher la question tellement l’un et l’autre l’avaient séduit, chacun dans son registre. Mais Yebda l’a finalement emporté sur le joueur de l’ESS, en montrant sans doute au sélectionneur qu’il était un cran au-dessus.

Plus fort que Sissoko, Keïta et Diarra réunis !
Contre le Mali, Hassan Yebda a également séduit par son agressivité sur le marquage de ses vis-à-vis, imposant le respect à des joueurs comme Sissoko, Seydou Keïta et Diarra qu’il a effacés totalement au milieu du terrain, marquant son territoire royalement durant toute la bataille. Il a tout bonnement été plus fort que ces trois géants réunis, les laissant souvent sur place dans bon nombre de duels. L’Algérien a joué avec aisance et intelligence. C’est ce genre de prestation qui l’a fait élire meilleur joueur de la saison au Benfica de Lisbonne. Ceux qui ne le connaissaient pas vraiment dans ce rôle peuvent aujourd’hui comprendre aisément pourquoi son nom était annoncé à l’Inter de Milan et pourquoi José Mourinho l’avait encensé de la sorte. L’Algérie peut donc être fière de voir ce joueur étincelant se donner de la sorte face au Mali, sans retenue et sans calcul.

Un bon carton jaune comme preuve de sa rugosité !
Mais cela ne s’est pas fait sans casse, puisqu’il a écopé d’un bon carton jaune qui a envoyé Sissoko se faire soigner sur le bord de la main courante, avant de céder sa place quelques minutes plus tard. Un carton qui aurait dû en principe le freiner dans son élan et refroidir un peu ses ardeurs. Mais le gladiateur était si chaud qu’il n’a pas reculé d’un pouce, allant de plus en plus au charbon et ne faisant aucune concession à ses adversaires. Le plus admirable dans sa prestation, c’est que Yebda a été à la fois rugueux et technique. Ce qui n’est pas donné au premier venu à ce niveau du jeu. C’est ainsi que Hassan Yebda a mérité amplement sa place de titulaire, qu’il ne semble pas près de céder de sitôt, maintenant qu’il s’est totalement installé.

Il aurait aussi mérité d’être l’homme du match
Les observateurs de la CAN ont certes choisi Rafik Halliche comme «homme du match» de ce Mali-Algérie. Il n’y a aucun doute que le joueur du Nacional de Madeira l’ait bien mérité après son excellente prestation tant en défense qu’en attaque. Notamment avec le beau but qu’il a marqué et qui a offert la victoire à son équipe. Mais Hassan Yebda aussi mérite tout autant ce titre honorifique de meilleur joueur de cette rencontre, tellement il a porté l’équipe sur son dos, du début à la fin. Sans sa vaillante prestation, les Verts auraient certainement eu du mal à tutoyer de la sorte des mastodontes du Mali.

Ah ! si son bolide avait été dedans !
Beaucoup d’observateurs partagent le même avis concernant Yebda et affirment que s’il avait inscrit son bolide des 30 mètres, les techniciens de la CAF auraient eu plus de peine à départager les deux hommes. Complètement libéré dans ce match, Yebda n’avait pas hésité à mettre ce tir lointain dès lors qu’il avait vu Diakité un peu avancé. Un geste qui montre qu’il fait partie de la race des plus grands, ceux qui ont le souci de faire la différence en permanence. C’est ce qui distingue justement Hassan Yebda des autres joueurs évoluant dans le même registre. Il défend bien, mais n’hésite pas à monter pour apporter le danger devant. C’est aussi cette double casquette qui mène certains de ses entraîneurs à le traîner d’un poste à l’autre en club, parfois au détriment de sa stabilité, comme ce fut le cas à Benfica.

Une nouvelle option est née chez les Verts avec Yebda
Aujourd’hui, les Verts ont gagné avec Yebda une option supplémentaire dans le milieu du terrain. On avait les duos Ziani-Meghni et Lemmouchia-Mansouri. Il y a désormais celui de Yebda au même poste et qui on veut devant comme derrière ! Car à lui seul, le joueur de Pompey peut occuper assez d’espace pour qu’on puisse se passer des anciennes formules. Il a carrément stabilisé le milieu, ratissant le terrain selon les besoins de l’équipe. Ceux qui suivent son parcours depuis quelques années savent que sa marge de progression est encore énorme. Il lui suffira de jouer régulièrement au même poste préféré de milieu droit offensif pour qu’il gagne un peu plus en volume de jeu et arrive à ce sommet que lui prédisent les observateurs les plus avertis. En reproduisant ce genre de prestation, nul doute qu’il arrivera à réaliser le rêve de tous ceux qui l’admirent. Car face au Mali, son match référence désormais avec les Verts, Hassan Yebda a été tout simplement génial et époustouflant à la fois !

Nacym Djender


Lire la suite: http://www.lebuteur.com/en/actualites/il-a-joue-son-meilleur-match-avec-les-verts-yebda-la-classe-mondiale#ixzz0cmII4rTA

adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Sam 16 Jan - 20:29

Super content pour Djebbour qui a joué encore titulaire et a inscrit le but égalisateur face à Iraklis Saloniki




Jich Chaâb ...Maâk ya djebbour welli l'équipe national forrr

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Dim 24 Jan - 19:51

Encore un but de Djebbour face à PAOK Saloniki ..... il revient en force avec son équipe après des mois sans jouer avec son équipe.

Bravo Djebbour , On attend toujours ton retour.

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Dim 24 Jan - 20:04

Fennec a écrit:Encore un but de Djebbour face à PAOK Saloniki ..... il revient en force avec son équipe après des mois sans jouer avec son équipe.

Bravo Djebbour , On attend toujours ton retour.
j'aurai aimé qu'il soit séléctionné meme s'il avait perdu sa place dans son Club, tout comme d'autres qui ont donné la priorité à l'EN mais les instances ont été lâches sur ce coup la ............. Twisted Evil

adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Dim 24 Jan - 20:20

adenisurmer a écrit:
Fennec a écrit:Encore un but de Djebbour face à PAOK Saloniki ..... il revient en force avec son équipe après des mois sans jouer avec son équipe.

Bravo Djebbour , On attend toujours ton retour.
j'aurai aimé qu'il soit séléctionné meme s'il avait perdu sa place dans son Club, tout comme d'autres qui ont donné la priorité à l'EN mais les instances ont été lâches sur ce coup la ............. Twisted Evil

Ah oui vraiment il a été lâché , sinon il m'impressionne vraiment celui là il lui a fallut que 4 rencontres pour retrouver son niveau ..... je lui dit encore bravo.

Aller , j y vais voir le match.

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par rachid_as le Dim 24 Jan - 20:21

Enfin connecté à ton truc @adnisurmer !

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Dim 24 Jan - 20:23

rachid_as a écrit:Enfin connecté à ton truc @adnisurmer !
C'est pas le mien @ rachid, c'est une benediction du ciel pour nous, qui sommes pas dotés ..............tu n'as qu'à suivre la procédure Laughing Laughing Laughing Laughing

adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par rachid_as le Dim 24 Jan - 20:25

adenisurmer a écrit:
rachid_as a écrit:Enfin connecté à ton truc @adnisurmer !
C'est pas le mien @ rachid, c'est une benediction du ciel pour nous, qui sommes pas dotés ..............tu n'as qu'à suivre la procédure Laughing Laughing Laughing Laughing
Le problème est dû au faible débit, je me connecte avec une clé 3G, c'est pas facile avec toute la pluie qui tombe actuellement !

Sinon les joueurs entrent sur le terrain ! Allez debout pour Qassamen Very Happy

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par rachid_as le Jeu 28 Jan - 15:09

Plusieurs internationaux algériens sur les tablettes de clubs européens

Le retour au devant de la scène de l'équipe nationale de football qui ne cesse de monter en puissance lors dette 27ème édition de la CAN-2010 n'a pas laissé indifférent recruteurs et managers de nombreux clubs européens. Ces derniers ont jeté leur dévolu sur bon nombre de joueurs algériens à l'image de Karim Ziani. Deux grands clubs turcs, le Galatasaray et Ferenbashe, mettraient le paquet pour s'arracher les services du meneur de jeu des Verts, lequel, avec le limogeage de son entraîneur Armen Veh du VFL Wolfsbourg, ne serait pas contre l'idée de quitter le club allemand.

L'autre international qui fait l'objet de convoitises est Nadir Belhadj. Portsmouth, son club, en butte à une crise financière aigue veut renflouer ses caisses et a fixé à six millions d'euros sa clause libératoire. Cela n'a pas fait reculer Birmingham,Tottenham ainsi que deux clubs portugais le Sporting Lisbonne et le Benfica. On en saura un peu plus après la finale de la CAN-2010. L'autre internationnal de Portsmouth, Yebda ne risque pas de faire de vieux os avec la lanterne rouge de la Premier League Anglaise. Recruté en début de saison à titre de prêt du Benfica Lisbonne, le milieu de terrain des Verts est suivi de près par le PSG, Arsenal et des clubs allemands.

Pour sa part, le défenseur central Halliche qui défend lescouleurs de Madeira, lui aussi à titre de prêt, aura le choix de retourner au Benfica ou de regagner la France. Lille qui joue les premiers rôles en ligue1 a décidé de casser sa tirelire pour l'avoir dans son effectif. Quant à Bougherra, sa côte ne cesse d'augmenter. Des clubs espagnols et anglais font le forcing pour le recruter.

Enfin, le capitaine de la sélection nationale Yazid Mansouri est appelé sauf changement de dernière minute à quitter la France et le FC Lorient pour la premier League anglaise, où Burnley à la recherche d'un milieu récupérateur n'attend que la fin de la CAN pour relancer les négociations. Fawzi Chaouchi, annoncé un peu partout après sa bonne sortie à Oum Derman contre l'Egypte, s'est donné jusqu'a la fin de la saison une fois son contrat terminé avec Setif pour choisir en toute quiétude sa prochaine destination.

TSA (28/01/2010)

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Jeu 4 Fév - 20:32

Cherrad au Maritimo
L'attaquant algérien Abdelmalek Cherrad s'est engagé pour une saison et demie avec le Maritimo Funchal, 8e de la Liga Sagres (D1 portugaise). L'ancien Niçois était arrivé en fin de contrat, au mois de décembre, avec l'AC Arles-Avignon.
Eurosport.fr

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Ven 5 Fév - 16:17

Et si on parle de Belhadj ? certes , il est très bon en attaque mais commet trop d'erreurs en défense regarder la bêtise de Belhadj face à Fulham qui a couté à son équipe le but , sans oublier ses erreurs qui ont failli nous couter cher face à l'Angola......

La vidéo :


Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Sam 6 Fév - 21:05

Les infos de nos verts pour aujourd'hui :

Manchester United 5 - Portmouth 0 : Belhadj titualire toute la rencontre alors que Yebda n'est rentré qu'en deuxième ( Cesare Maldini avant raison qu'on il disait que Yebda n'avait rien à foutre à portsmouth)
AEK Athenes 3 - Xanthi Skoda 1 : Djebbour Titulaire et passeur décisive sur l'action du deuxième but

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Sam 6 Fév - 21:44

Fennec a écrit:Les infos de nos verts pour aujourd'hui :

Manchester United 5 - Portmouth 0 : Belhadj titualire toute la rencontre alors que Yebda n'est rentré qu'en deuxième ( Cesare Maldini avant raison qu'on il disait que Yebda n'avait rien à foutre à portsmouth)
AEK Athenes 3 - Xanthi Skoda 1 : Djebbour Titulaire et passeur décisive sur l'action du deuxième but

Porsmouth n'est pas du tout une equipe de Foot ........n'importe qui peut y jouer , meme Tankissi Laughing Laughing Laughing Laughing

adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Dim 7 Fév - 17:39


Doublé pour NASSIM AKROUR

GFCO GRENOBLE 5 / AJ AUXERRE 0



L’international Algérien (en retraite international selon ses propres dires) , Nassim Akrour, a participé à la véritable Atomisation de l’AJ Auxerre , par son club le GFCO Grenoble 5 buts à 0 en championnat de France de première division .

Nassim AKROUR a inscrit deux buts 1 à la 10ème et l’autre à la 42ème minute de jeu.Les autres buts ont été inscrit par le Japonais MATSUI à la 36ème et 52ème et Ljuboja qui avait ouvert le score à la 8ème minute de jeu .
algeriafoot.com

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Fennec le Dim 7 Fév - 17:46

Djebbour, roi d’Athènes : «Oui, Saâdane m’a contacté»

«J’ai supporté le Mouloudia en finale de la Coupe en 2006 face à l’USMA»


«J’ai grandi à Ruisseau, le quartier de Hemani et Laïfaoui»
Tout ce que vous ne savez pas sur Djebbour
Il est l’un des rares joueurs étrangers à s’être adaptés dans le championnat grec, en dépit de l’obstacle de la langue et du mode de vie. Rafik Djebbour, puisque c’est de lui qu’il s’agit, en est à sa cinquième saison en Grèce. Cette année, il continue de jouer dans son club contre son gré, puisqu’il a exprimé son souhait de changer d’air lors du dernier mercato pour rejoindre un championnat plus coté et plus médiatisé. Lors de notre visite au siège de l’AEK Athènes, nous avons pu découvrir les conditions dans lesquelles il pratique son métier de footballeur pour lequel il a dû quitter sa famille très jeune. Notre mission, il faut l’avouer, n’était pas facile du tout.
Le centre d’entraînement de l’AEK ordinaire et isolé
Nous avons éprouvé toutes les peines du monde avec notre chauffeur de taxi pour trouver le centre d’entraînement d’un des plus grands clubs de la capitale grecque, pour la simple raison que notre chauffeur n’est pas un passionné du foot. «Ce sont plutôt les filles qui s’intéressent au foot dans ce pays. Moi, je préfère les draguer et apprécier leur beauté que de suivre un match de football», nous a-t-il lancé en rigolant, avant de demander à un jeune passant l’adresse du centre d’entraînement de l’AEK. Après bien des tracasseries, nous avons pu arriver sur les lieux où s’entraînent les camarades de Djebbour. Le coin étant isolé, il faut le reconnaître, garantit la concentration des joueurs.
Les portes sont fermées à la presse
Après avoir décliné notre identité, le chargé de la sécurité du centre d’entraînement nous a appris que l’entraîneur avait donné des instructions fermes pour interdire à la presse d’assister aux entraînements qui se déroulaient à huis clos. Notre interlocuteur dira aussi que les joueurs ont besoin de concentration. Selon lui, l’entraîneur serbe se montre très sévère aux entraînements. Nous lui avons alors fait savoir qu’on s’était déplacés d’Alger dans le but d’interviewer l’entraîneur. C’est ainsi qu’il est allé voir la chargée de communication du club pour l’en informer.
La chargée de communication maîtrise bien la langue de Molière
Une fois rassurés qu’on n’était pas là pour espionner le club, d’autant qu’on est des Algériens, la chargée de communication et des relations extérieures nous a donné la permission d’entrer tout en nous facilitant la tâche, surtout qu’elle maitrisait bien la langue française. Elle nous a fait savoir, toutefois, qu’il était impossible d’assister à ladite séance d’entraînement, non sans accepter de nous autoriser d’attendre les joueurs dans le parking.
Le club a vendu son stade à cause des dettes
Contrairement à ce qu’on s’attendait, on s’est rendu compte que le centre d’entraînement de l’AEK était ordinaire, en tout cas pas du standing d’un aussi grand club de la Grèce. Il n’y avait, en fait, qu’un seul terrain gazonné, des petits bureaux, des douches, un magasin et un parking. On nous a même empêchés de prendre des photos pour des raisons qu’on ignore. On a pu tout de même se renseigner sur les raisons qui empêchent un aussi grand club comme l’AEK d’avoir un centre d’entraînement digne de sa réputation. C’est alors qu’on a appris que l’AEK a connu une crise financière qui a causé des dettes de l’ordre de 160 millions d’euros. Ce qui a poussé le conseil administratif du club de vendre son ancien centre d’entraînement.
Le stade se remplit lors des affiches
En plus de Panathinaïkos et Panionios, l’AEK est un club populaire en Grèce. D’ailleurs même lors des matches ordinaires, en moyenne 25 000 supporters font le déplacement. Mais le stade fait le plein lors des grands matches, nous a fait savoir Djebbour. «Nous recevons au complexe olympique d’Athènes. Environ 25 000 supporters assistent aux matchs, mais le stade se remplit à ras bord lorsqu’il s’agit d’affiches, comme cela a été le cas lors de la rencontre contre Milan AC. Les Grecs choisissent leurs matches, car même en championnat, il y a une forte assistance lors des matches contre Panathinaïkos par exemple. Il y a plusieurs clubs à Athènes», nous dira Djebbour.
Bajevic ne le porte pas dans son coeur
Même si Bajevic ne nous pas permis de suivre la séance d’entraînement, on a pu tout de même avoir une idée sur l’atmosphère qu’il y avait depuis le parking. A un certain moment, on a pu entendre l’entraîneur serbe engueuler Djebbour, juste pour lui expliquer son emplacement dans une action de jeu. On a pu comprendre par là que l’entraîneur serbe ne porte Djebbour dans son cœur et que les relations entre les deux hommes ne se sont guère améliorées. «Cet entraîneur ne maitrise guère le volet tactique. D’ailleurs, le travail qu’on a effectué lors de cette séance d’entraînement ne m’a pas convaincu. Et puis, je suis étonné comment certains journalistes lui ont donné une note de 8 sur 10 lors de la rencontre contre Panathinaïkos, alors qu’on a failli sur le plan tactique», nous dira Djebbour. Pour rappel, Djebbour avait été écarté de l’équipe à cause d’un différend avec son entraîneur.
Il refuse même de nous parler de lui
L’entraîneur serbe de l’AEK garde toujours rancune envers Djebbour, en dépit du plus apporté par l’Algérien depuis son retour dans l’équipe. Il a même refusé de nous parler de lui, en informant la chargée de communication du club qu’il ne répondra pas aux questions qui concernent Djebbour. Ce qui nous amène à dire que le différend entre l’entraîneur et Djebbour est beaucoup plus une affaire personnelle, car techniquement, il est l’un des meilleurs éléments de l’équipe.
Le président ne veut pas le lâcher
Cette situation conflictuelle a poussé Djebbour à vouloir jouer dans une autre équipe. Mais l’attaquant algérien s’est retrouvé au chômage, à cause de son entraîneur qui a insisté pour l’écarter. Mais voilà que les résultats de l’AEK ont régressé de façon vertigineuse. Le nouveau président du club, pour sa part, tenait à son joueur. Pour preuve, toutes les offres qu’a reçues le joueur, que ce soit d’Allemagne (Bochum), de France et même d’Angleterre, qu’il a toutes refusées. L’on se rappelle même que Rafik a failli jouer à Birmingham. Le président, dans ses déclarations à la presse, ne cessait pas de répéter que dans son équipe, il y a Djebbour puis les autres joueurs. Ce qui prouve la valeur du joueur chez les dirigeants, le respect des supporters et ses camarades.
Il est lié au club pour une autre saison
Rafik Djebbour a exprimé clairement son souhait de quitter son club, à l’issue de l’actuelle saison, mais craint que son président ne veuille pas le lâcher, surtout qu’il est lié au club pour une saison supplémentaire. Mais Djebbour pourrait se consoler, quand on sait qu’il disputera le Mondial avec les Verts pour ensuite jouer dans l’un des meilleurs championnats d’Europe. «Le niveau du championnat grec ne pourra pas me permettre de m’illustrer. Je dois chercher mieux et personnellement, je voudrais jouer en Allemagne, un championnat qui me convient bien et qui me donnera l’occasion de m’illustrer, comme le font si bien Matmour, Anthar Yahia et Ziani», dira Djebbour.
Il est le deuxième mondialiste avec Makos
Lors d’une discussion qu’on a eue avec certains agents d’administration de l’AEK, ces derniers nous ont affirmé que Djebbour est un élément essentiel dans l’effectif, en dépit de son différend avec l’entraîneur du club. Ils ont même déclaré qu’ils le soutiendront lors du prochain Mondial puisque c’est un honneur pour eux de voir des Mondialistes dans leur effectif, à l’instar de Makos, l’international grec. Ils ont appris la nouvelle du retour de Djebbour à l’EN avec beaucoup de plaisir, car cela peut constituer une motivation supplémentaire pour le joueur afin de fournir plus d’efforts dans son club où il est devenu une véritable star et joue un rôle prépondérant dans les résultats positifs de son équipe.
Il veut jouer dans le haut niveau
Rafik Djebbour est un bosseur et celma se voit aux entraînements. Mais il n’est pas convaincu du travail qu’il effectue dans son club, faute de moyens et le niveau du championnat grec ne lui convient plus. Malgré son manque de compétition, Djebbour a prouvé qu’il avait les capacités de jouer dans les meilleurs clubs d’Europe. C’est le nouveau défi d’ailleurs de l’attaquant algérien s’est fixé, juste après le Mondial. «Les défis de l’Equipe nationale et la participation en Coupe du Monde me poussent à travailler davantage, car j’aspire à tenter ma chance dans un niveau plus élevé que le championnat grec», nous dira l’attaquant de l’AEK qui a rejoint son équipe pour préparer le match contre Xanthie avec un moral au beau fixe, après avoir réussi à faire son retour en EN. Il nous a donné rendez-vous pour le 3 mars prochain contre la Serbie et, pourquoi pas, pour résoudre le problème de l’attaque dont souffrent les Verts.
Makos (international grec) :
«Je donne rendez-vous à Djebbour en Afrique du Sud»
Nous n’avons pas manqué l’occasion d’aborder le milieu de terrain de l’AEK, l’international grec Makos, qui nous dira de son coéquipier Djebbour qui a retrouvé l’EN pour participer au prochain Mondial : «Djebbour est un coéquipier généreux et un joueur plein de qualités qui nous aide beaucoup en attaque. Je suis très content qu’il ait retrouvé l’Equipe nationale d’Algérie pour participer à la Coupe du Monde. Je lui donne donc rendez-vous en Afrique du Sud, et pourquoi pas, l’affronter. Je luis souhaite à lui et l’équipe algérienne bonne chance.»
Mourad Hachemi
-----------------------------
Rafik en toute sincérité
Le côté marrant de Rafik Zoheir Djebbour peut tromper plusieurs personnes sur sa vraie personnalité que nous avons découverte en passant une journée entière avec lui. Il a beaucoup de principes et de positions qui font de lui un exemple pour les autres joueurs, que ce soit dans la gestion de sa carrière professionnelle ou dans son éducation. Nous allons essayer donc de montrer l’autre visage de ce joueur prometteur, qui est né à Grenoble le 8 mars 1984 et qui a commencé à jouer au football à Auxerre (1998-2003) où il a été formé, avant de jouer dans l’équipe B du même club (Division 4) pendant une seule saison. Il a rejoint la Belgique où il a signé son premier contrat professionnel à La Louvière, avant de rallier la Grèce l’année d’après pour y jouer trois saisons à Atromitos. En 2007, il a signé à Panionios avec qui il a réalisé une belle saison en marquant 14 buts, avant d’atterrir à l’AEK Athènes l’année passée qui lui a fait une offre intéressante pour un contrat de trois ans. Un parcours qui lui a valu sa première convocation en Equipe nationale et permis de réaliser son rêve de porter le maillot de son pays. Il a joué son premier match en 2006 contre le Gabon. Djebbour marquera toutefois son premier but avec les Verts en 2008 contre le Liberia, et participera à la qualification historique de l’Algérie au Mondial. Le joueur, qui nous a reçus chez lui à Athènes, nous a parlé de beaucoup de choses de sa vie, en dehors du foot.
«J’ai quitté le domicile familial à 15 ans»
Djebbour a consenti beaucoup d’efforts, avant de devenir ce qu’il est aujourd’hui, car pour devenir footballeur professionnel, il lui a fallu intégrer un centre de formation très jeune, comme cela se fait en France. «J’ai quitté le domicile familial à 15 ans et je suis resté pendant dix ans loin de ma famille à cause des impératifs de mon métier. Il me fallait assurer mon avenir au lieu de chômer.» C’est de cette façon que l’enfant de Grenoble s’est forgé une forte personnalité et a assuré son avenir sans l’aide de personne.
«J’ai grandi au Ruisseau, le quartier de Hemani et Laïfaoui»
Même s’il est né à Grenoble, Djebbour venait régulièrement en Algérie lorsqu’il était enfant pour rendre visite à sa famille à Alger. «Je me souviens bien que lorsque j’étais petit, je rendais visite ma famille qui habite au Ruisseau, le quartier l’attaquant de Sétif Hemani et Laïfaoui. Je me souviens bien qu’on jouait des matchs dans un petit stade situé sur la route menant à Belouizdad. Ce sont des souvenirs inoubliables. C’est dans de tels quartiers qu’on découvre des perles du foot, que ce soit en Algérie ou ailleurs.»
«Depuis que j’étais enfant, je voyais déjà les travaux du métro !»
En racontant son enfance et ses souvenirs qu’il garde toujours de la capitale qu’il connaît bien, Djebbour s’est dit étonné de la lenteur des travaux pour la réalisation du métro d’Alger et la bureaucratie qui a battu tous les records en Algérie. «Depuis que j’étais enfant, je voyais un énorme trou au niveau de l’arrêt d’El Hamma, la bouche du métro. J’ai grandi et je suis devenu joueur professionnel et cette station n’est pas encore opérationnelle. Je suis toujours abasourdi lorsque je passe par là-bas.»
«Ma mère est Kabyle, mon père est de Chlef»
Même si la famille de Djebbour habitait dans la capitale, il n’a pas oublié de remonter jusqu’aux origines de ses parents qui ont émigré en France. «Ma mère, qui est Kabyle, s’est toujours montrée affectueuse. Elle set d’une mentalité extraordinaire. Mon père, lui, est de Chlef. En été, la chaleur est infernale. Pour ma part, même si je suis de Grenoble, j’ai plusieurs amis à Paris où je me rends à chaque fois que l’occasion se présente.»
«On songe à acheter un appart à Kouba ou Bab Ezzouar»
Djebbour est toujours attaché au pays de ses parents qu’il aime jusqu’à la moelle. Pour preuve, son souhait d’acheter un bien immobilier. «Je songe à acheter un appartement à Alger, à Bab Ezzouar. Même à Kouba, je ne dirais pas non.»
«Je me suis adapté en Grèce grâce au climat et à la liberté du code de la route»
Interrogé sur les facteurs qui l’ont aidé à s’adapter à la vie en Grèce, Athènes en particulier où il se trouve depuis cinq ans, Djebbour a répondu : «Dieu merci, je mène une vie tranquille à Athènes. J’habite un quartier chic et j’ai un très bon salaire. En plus du climat clément de ce pays et la liberté de conduite, ici on n’est pas rigoureux pour le code de la route. On n’est même pas obligés de mettre la ceinture de sécurité. Tout cela m’a aidé à m’adapter, je suis en tout cas mieux que Madjid (Bougherra ndlr), qui ne peut même pas sortir en cette période de froid (il rit).»
«J’évite le centre-ville à cause des bouchons»
Même s’il y a une communauté d’Algériens qui vit au centre d’Athènes, Djebbour nous dit qu’il évite de s’y rendre. «Je n’ai pas beaucoup d’amis algériens à Athènes. Je préfère rester dans cet endroit chic et calme, car si je me rends au centre-ville, je pourrais passer des heures dans les bouchons. Quand je veux sortir, j’ai des amis que je rencontre dans un restaurant familial bien réputé où je ne suis pas obligé de signer un autographe.»
Dès notre arrivée dans la villa de Djebbour située dans l’un des quartiers les plus chics d’Athènes, le joueur a directement fait ses ablutions et mis son «qamis» pour accomplir la prière d’El Asr. Ce qui prouve que le joueur tient à accomplir sa prière à l’heure, en dépit de la difficulté d’être pieux dans un pays comme la Grèce. «A Athènes, il n’y a point de trace de religion, les gens sont préoccupés par la vie et l’argent. Moi personnellement, je suis à cheval avec la prière. J’ai un ami français qui est venu à Athènes avec qui je profite de l’occasion pour parler de la religion, car les choses en Grèce ne sont pas faciles.» Une chose est bien chez Djebbour, l’argent et la célébrité ne l’ont pas fait oublier le côté religieux.
«Je garde le drapeau national dans ma chambre à coucher»
Une chose est sûre, Rafik Djebbour est algérien jusqu’à la moelle. Il a prouvé son attachement à son pays à plusieurs reprises, en embrassant le drapeau algérien lors des dernières rencontres des Verts lors des éliminatoires, surtout à Oum Dormane où il a fêté la qualification des Fennecs en Coupe du monde avec un drapeau. A ce sujet, il nous dira : «Je garde le drapeau dans la chambre à coucher en le mettant sur le lit. Notre drapeau est cher et représente une grande valeur pour moi. J’espère qu’on va l’honorer à l’occasion des prochains rendez-vous.»
«J’aime quand le Barça gagne, même au jeu du play»
Vivant seul, Djebbour passe beaucoup de temps dans l’Internet et les jeux vidéo. Nous avons découvert combien il aime le club espagnol, le FC Barcelone, dans une partie de play station où il a fait de son mieux pour gagner contre le frère ennemi, le Real Madrid. «J’aime bien les jeux vidéo pour passer le temps, mais je préfère toujours jouer avec les couleurs du Barça, l’équipe que j’aime beaucoup. Je fais toujours de mon mieux pour gagner surtout les matches contre le Real Madrid. La preuve, on mène 2 à 0 (il rit).» Djebbour passe aussi un peu de son temps en regardant la télévision, puisqu’il possède des chaînes françaises ainsi que Canal Algérie, suivant l’actualité du pays de ses parents.
«J’ai supporté le Mouloudia en finale de la Coupe d’Algérie de 2006»
Concernant le club algérien qu’il porte dans son cœur, Djebbour nous répondra sans hésitation : «Moi, j’aime et je supporte le Mouloudia. La preuve, j’étais au stade lors de la finale de la Coupe d’Algérie en 2006 contre l’USMA où Daham a marqué un doublé. J’étais vraiment ravi de l’ambiance qui était au stade qui ressemblait à celle qui existe dans les stades brésiliens. Dites-moi, ils sont bien cette
saison ?» (il l’a dit en arabe).
«Le contact du Mouloudia n’était qu’une rumeur»
En rupture de ban avec son club, Djebbour a été contacté par plusieurs clubs. Mais qu’en est-il du contact du MCA ? «Aucun club algérien ne peut racheter mon contrat. Il n’y avait aucun contact ou une offre du Mouloudia. Et celui qui a propagé cette rumeur voulait s’offrir un coup de publicité. Je reste toutefois un fidèle supporter du Mouloudia et n’importe quel joueur aimerait prendre part à une finale comme celle à laquelle j’ai assisté au stade 5-Juillet en 2006.»
«Il est difficile de trouver la fille qui me convient à Athènes»
L’on se demande pourquoi Djebbour est resté célibataire à l’étranger et préférer vivre seul que d’accomplir la deuxième partie de la religion. «N’importe quel jeune qui a les moyens voudrait se stabiliser, certes, surtout pour un footballeur. Mais le problème est de trouver la fille qui te convient. Et il est encore plus difficile de la dénicher ici à Athènes. Chacun doit choisir la fille qui lui convient et la beauté n’est pas le seul critère important.»
«J’ai boycotté la presse grecque qui a déformé mes propos»
«Certains journalistes déforment les déclarations des joueurs, et c’est ce qui m’a poussé à boycotter la presse en Grèce. Figurez-vous que j’ai accordé une interview à un journaliste dans laquelle j’ai critiqué la méthode de travail de l’entraîneur, mais on a changé mes propos. J’ai refusé toute déclaration, même aux journaux algériens. J’ai reçu beaucoup d’appels de journalistes algériens et j’ai refusé de répondre à leurs questions, car j’estime que certains ne sont pas objectifs. Ils ont fait le forcing pour que je sois écarté de la sélection. Vous êtes le premier média auquel j’accorde un entretien», nous dira Djebbour qui préfère parler en arabe dans la plupart du temps, en dépit des cinq langues qu’il maîtrise.
Mourad H.
-----------------------
Il a confirmé les informations que nous avons publiées
«Saâdane m’a contacté et les prochains défis de l’EN m’intéressent»
Le retour de Rafik Djebbour à la compétition officielle avec son club AEK Athènes, après une absence de trois mois, est le premier signe avant coureur de son retour à la sélection. Car la seule raison qui a poussé Saâdane à se passer de ses services lors de la dernière CAN est le manque de compétition. Mais les choses se sont améliorées pour lui depuis, puisqu’il a réussi son retour à la compétition en marquant un but dans le premier match qu’il a joué. Saâdane n’a pas hésité à lui envoyer un SMS pour le féliciter. C’était le premier signe de son retour parmi les Verts. Nous étions les premiers à écrire que Saâdane récupérera Djebbour et fera appel à Lacen, à l’issue de la défaite contre le Malawi. C’est ce qui a été officialisé lorsque Djebbour a reçu la convocation officielle pour réintégrer le groupe. «Oui, j’ai été contacté par Saâdane pour rejoindre la sélection lors du prochain regroupement. Je suis très heureux d’autant que j’étais déterminé à retourner à l’Equipe nationale. Les prochains défis de l’EN, notamment la Coupe du monde, m’intéressent beaucoup, surtout après avoir raté la CAN», nous dira Djebbour.
«Le côté psychologique est le point fort de Saâdane»
Voulant connaître son avis sur Saâdane, l’entraîneur qui lui a fait une confiance totale depuis qu’il est à la barre technique de l’EN, Djebbour nous dira : «Ce qu’a fait Saâdane jusqu’à maintenant n’est pas une mission facile. Il a réalisé un exploit, même si certains le critiquent. Moi, je pense que le côté psychologique est le point fort de Saâdane. Son calme nous aide à évacuer la pression lors des matches importants. Il est considéré comme un père dans le groupe.» nous confiera Djebbour avant de commenter la décision d’avoir été écarté du groupe la veille de la Coupe d’Afrique : «Je sais que Saâdane a confiance en mes capacités, il n’était pas le responsable principal de ma mise à l’écart, mais il y avait une certaine pression de la part des journalistes et techniciens qui ont insisté pour m’écarter à cause de mon éloignement des terrains, pour ensuite demander mon retour quelques semaines après.»
«ll est dans son droit de choisir ses adjoints»
Au moment où certaines voix s’élèvent pour demander le renforcement du staff technique de l’Equipe nationale, Djebbour pense que «Saâdane est un entraîneur intelligent et le choix de ses adjoints est basé sur la confiance pour éviter d’être poignardé dans le dos, comme c’est le cas de certains entraîneurs qui ne peuvent pas choisir avec qui ils veulent travailler.»
Mourad H.


Lire la suite: http://lebuteur.com/reportage/actualites/djebbour-roi-dathenes-oui-saadane-ma-contacte#ixzz0errQL2l9

Fennec

Messages : 576
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Dim 7 Fév - 20:29

[quote]
Fennec a écrit:Djebbour, roi d’Athènes : «Oui, Saâdane m’a contacté»
Qu'ils nous parlent de ses prestations, sa vie, ses gouts, ses prières ou ses angoisses ce n'est pas intéressant de le raconter, ça lui appartient !!
Son retour est annoncé, tant mieux, Ghezzal a beaucoup souffert avec les Ziyarates et autres

Laughing Laughing Laughing Laughing

adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Mer 10 Fév - 0:01

Verts d’Europe
Anthar Yahia honoré par son club

De retour de la CAN en Angola, le défenseur algérien Anthar Yahia a eu une belle surprise en étant récompensé par son club, honoré par l'image positive que son joueur dégage après la qualification de l'Algérie en Coupe du monde, ainsi que pour son parcours effectué durant la CAN-2010. En effet, ce sont avec un bouquet de fleurs et un portait du joueur (retraçant quelques images fortes sous le maillot algérien), qu'Anthar Yahia a été accueilli, lors du dernier match de sa formation face à Leverkussen. Ceci eu égard au parcours réalisé par le défenseur central avec sa sélection nationale, durant notamment le parcours qualificatif à la Coupe du monde, ponctué d'un but d'anthologie inscrit face à l'Egypte dans le fameux match historique joué au Soudan. C'est d'autant plus gratifiant pour Yahia que ces cadeaux ont été offerts des mains du président Thomas Ernst et du professeur Dr Klaus-Peter Schutt, vice-président du conseil. Il sera aussi souligné son implication dans ce parcours qualificatif en rappelant au joueur qu'il a été désigné, par la chaîne MBC, meilleur joueur arabe de l'année passée. Ce titre étant décerné après un vote massif réalisé auprès des téléspectateurs. Le club allemand se félicite donc d'avoir dans ses rangs un mondialiste de cet aura et compte sur lui pour la seconde partie de la saison. Avec cet accueil, on peut donc dire que le club de Bochum tient en haute estime son joueur, ce qui n'est que bénéfique pour Anthar sur le plan mental afin de réaliser une belle fin de championnat avec le club allemand. Et surtout d'arriver gonflé à bloc pour la Coupe du monde au mois de juin !
DDK


adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par adsm le Ven 12 Fév - 15:25

1er Match de GUEDIOURA avec sa nouvelle equipe; Wolverhampton


Wolverhampton Wanderers v Tottenham Hotspur
envoyé par distromatch. - Plus de vidéos de sport professionnelle et amateur.

adsm

Messages : 19445
Date d'inscription : 05/11/2009
Age : 70
Localisation : Diguendin diguenda

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les verts d'étranger

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum