Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Sam 12 Oct - 21:59

Zone Afrique
L'Algérie et le Sénégal au pied du mur




La Côte d'Ivoire a pris une bonne option pour la qualification pour le Mondial-2014 en battant le Sénégal (3-1) lors des matches aller des barrages de la zone Afrique pour le Mondial-2014, alors que le Burkina Faso s'est offert un court mais précieux succès contre l'Algérie (3-2).

A Abidjan, les Eléphants ont manqué de concentration en encaissant un but tardif alors qu'ils avaient fait le plus dur, lors de ce duel entre les deux entraîneurs anciens internationaux français Sabri Lamouchi (Côté d'Ivoire) et Alain Giresse (Sénégal).

La Côte d'Ivoire n'a ainsi pas attendu longtemps avant d'ouvrir la marque, Didier Drogba transformant dès la 5ème minute un penalty provoqué par Gervinho. Le joueur de l'AS Roma, intenable, est aussi à l'origine des deux autres but: son centre a été dévié par le Sénégalais Lamine Sané (14e) alors que Salomon Kalou (50) a conclu une passe dans la profondeur de l'ancien Gunner et Lillois.

Le Sénégal s'est accroché pour ne pas prendre l'eau et sa ténacité a finalement été récompensée par Papiss Cissé en toute fin de temps additionnel (90+6), un but à l'extérieur qui ravive une lueur d'espoir chez les Lions de la Téranga.

La génération dorée ivoirienne, souvent placée mais jamais gagnante, paraît néanmoins en bonne position de disputer un troisième Mondial consécutif si elle maintient son niveau de jeu au retour.

Serré entre Etalons et Fennecs
Le Burkina Faso, finaliste surprise de la dernière coupe d'Afrique des nations, a tenu tête à Ouagadougou à l'Algérie de Vahid Halilhodzic, en quête de sa quatrième participation à une Coupe du monde.

Les Etalons ont dominé la première mi-temps, manquant un penalty tiré par Aristide Bancé avant d'ouvrir le score dans les arrêts de jeu par le Rennais Jonathan Pitroipa (45+2). Mais en seconde période, les visiteurs ont poussé et Sofiane Feghouli a égalisé pour les Fennecs (50).

Contre le cours du jeu, Djakaridja Koné (65) a redonné l'avantage au Burkina mais Medjani de la tête a répliqué peu après (69), l'Algérie paraissant alors s'acheminer au moins vers un bon nul à l'extérieur. Mais Bance (86) héritait d'une nouvelle chance sur penalty pour redonner l'avance aux siens.

Si les Burkinabè de Charles Kaboré vont sans doute beaucoup souffrir au retour, ils peuvent toutefois encore croire en leurs chances de participer au premier Mondial de leur histoire.

Dimanche, l'Ethiopie, qui a barré la route à l'Afrique du Sud au tour précédent, affrontera le Nigéria vainqueur de la dernière CAN dans un duel a priori déséquilibré en faveur des Super-Eagles. Suivra ensuite un Tunisie-Cameroun inattendu car les Tunisiens, éliminés au 2e tour, ont été finalement repêchés aux dépens du Cap-Vert sanctionné pour avoir aligné un joueur suspendu.

Mardi, enfin, le Ghana partira favori à domicile contre l'Egypte.

Les barrages retour se dérouleront du 15 au 19 novembre.

Fifa.com (12/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Dim 13 Oct - 17:42

Coupe du Monde : Éliminatoire [LIVE]


AFRIQUE
3ème tour :
Samedi 12 octobre 2013 :
FIN : Burkina Faso 3 - 2 Algérie ................. Jonathan Pitroipa (45'); Djkaridja Kone (65'); Aristide Bance (P. 86') /// Sofiane Faghouli (50'); Carl Medhani (69')
FIN : Cote d'Ivoire 3 - 1 Sénégal ................ Didier Drogba (P. 5'); Ludovic Sane (CSC 15'); Salomon Kalou (49') /// Caliou Ciss (90')

Dimanche 13 octobre 2013 :
FIN : Ethiopie 1 - 2 Nigéria ..................... Behailu Assefa (57') /// Emmanuel Emenike (67', P. 90')
18h00 : Tunisie - Cameroun


EUROPE
Groupe 1 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Croatie 1 - 2 Belgique ..................... Niko Kranjcar (83') /// Romelu Lukaku (15', 38')
FIN : Pays de Galles 1 - 0 Rép. de Macédoine ..... Simon Church (67')

Groupe 2 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Arménie 2 - 1 Bulgarie ..................... Aras Ozbiliz (45'); Yura Movsisyan (87') /// Ivelin Popov (61')
FIN : Malte 1 - 4 République Tchèque ............. Michael Mifsud (47') /// Tomas Hubschman (3'); David Lafata (34'); Michal Kadlec (51'); Tomas Pekhart (90')
FIN : Danemark 2 - 2 Italie ...................... Nicklas Bendtner (45', 79') /// Pablo Osvaldo (28'); Alberto Aquilani (90')

Groupe 3 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Iles Féroé 1 - 1 Kazakhstan ................ Hallur Hansson (43') /// Andrey Finonchenko (55')
FIN : Allemagne 3 - 0 Irlande .................... Sami Khedira (12'); Andre Schurrle (58'); Mesut Ozil (90')
FIN : Suède 2 - 1 Autriche ....................... Olsson (56'); Zlatan Ibrahimovic (86') /// Martin Harnik (29')

Groupe 4 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Andorre 0 - 4 Roumanie ..................... Claudiu Keseru (41');  Bogdan Stancu (53'); Gabriel Torje (P. 62'); Costin Lazar (85')
FIN : Pays-Bas 8 - 1 Hongrie ..................... Robin van Persie (16', 44', 53'); Kevin Strootman (25'); Jeremain Lens (38'); Devecseri (CSC 65'); Rafael van der Vaart (85'); Arjen Robben (90') /// Balazs Dzsudzsak (P. 47')
FIN : Estonie 0 - 2 Turquie ...................... Umut Bulut (22'); Burak Yilmaz (47')

Groupe 5 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Albanie 1 - 2 Suisse ....................... Hamdi Salihi (P.89') /// Xherdan Shaqiri (48'); Michael Lang (79')
FIN : Slovénie 3 - 0 Norvège ..................... Milivoje Novakovic (13', 15', 49')
FIN : Islande 2 - 0 Chypre ....................... Kolbeinn Sigthorsson (60'); Gylfi Sigurdsson (76')

Groupe 6 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Azerbaïdjan    2 - 0    Irlande du Nord .......... Rufat Dadashov (58'); Mahir Shukurov (90')
FIN: Luxembourg 0 - 4 Russie .................... Aleksandr Samedov (9'); Victor Fayzulin (39'); Denis Glushakov (45'); Alexandr Kerzhakov (74')
FIN : Portugal 1 - 1 Israël ...................... Pepe (27') /// Tal Ben Haim (85')

Groupe 7 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Lituanie 2 - 0 Lettonie .................... Fedor Cernych (8'); Saulius Mikoliunas (68')
FIN : Bosnie-Herzégovine 4 - 1 Liechtenstein ..... Edin Dzeko (27', 39'); Zvjezdan Misimovic (34'); Vedad Ibisevic (38') /// Nicolas Hasler (61')
FIN : Grèce 1 - 0 Slovaquie ...................... Martin Skrtel (CSC 44')

Groupe 8 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Moldavie 3 - 0 Saint-Marin ................. Frunza (55'); Eugeniu Sidorenco (59', 89')
FIN : Ukraine 1 - 0 Pologne ...................... Andriy Yarmolenko (64')
FIN : Angleterre 4 - 1 Monténégro ................ Wayne Rooney (49'); Boskovic (CSC 62'); Townsend (78') /// Dejan Damjanovic (71'); Daniel Sturridge (P. 90')

Groupe 9 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Espagne 2 - 1 Biélorussie .................. Xavi (61'); Alvaro Negredo (78') /// Sergey Kornilenko (89')

AMERIQUE DU SUD
Zone CONMEBOL :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Equateur 1 - 0 Uruguay ..................... Jefferson Montero (30')
FIN : Colombie 3 - 3 Chili ....................... Teofilo Gutierrez (69'); Radamel Falcao (P. 74', P. 84') /// Arturo Vidal (P. 19'); Alexis Sanchez (21', 29')
FIN : Venezuela 1 - 1 Paraguay ................... Luis Manuel Seijas (82')/// Edgar Benitez (28')

Samedi 12 octobre 2013 :
FIN : Argentine 3 - 1 Pérou ...................... Ezequiel Lavezzi (23', 35'); Rodrigo Palacio (47') /// Pizarro (21')

AMERIQUE DU NORD & CARAÏBES
CONCACAF - 4ème tour :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN: Honduras 1 - 0 Costa Rica .................. Jerry Bengtson (65')
FIN : Etats-Unis 2 - 0 Jamaïque ................. Graham Zusi (77'); Jozy Altidore (81')

Samedi 12 octobre 2013 :
FIN : Mexique 2 - 1 Panama ...................... Oribe Peralta Morones (40'); Raul Jimenez (85') /// Luis Tejada (81')


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Dim 13 Oct - 20:17

Coupe du Monde : Éliminatoire [LIVE]



AFRIQUE
3ème tour :
Samedi 12 octobre 2013 :
FIN : Burkina Faso 3 - 2 Algérie ................. Jonathan Pitroipa (45'); Djkaridja Kone (65'); Aristide Bance (P. 86') /// Sofiane Faghouli (50'); Carl Medhani (69')
FIN : Cote d'Ivoire 3 - 1 Sénégal ................ Didier Drogba (P. 5'); Ludovic Sane (CSC 15'); Salomon Kalou (49') /// Caliou Ciss (90')

Dimanche 13 octobre 2013 :
FIN : Ethiopie 1 - 2 Nigéria ..................... Behailu Assefa (57') /// Emmanuel Emenike (67', P. 90')
FIN : Tunisie 0 - 0 Cameroun


EUROPE
Groupe 1 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Croatie 1 - 2 Belgique ..................... Niko Kranjcar (83') /// Romelu Lukaku (15', 38')
FIN : Pays de Galles 1 - 0 Rép. de Macédoine ..... Simon Church (67')

Groupe 2 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Arménie 2 - 1 Bulgarie ..................... Aras Ozbiliz (45'); Yura Movsisyan (87') /// Ivelin Popov (61')
FIN : Malte 1 - 4 République Tchèque ............. Michael Mifsud (47') /// Tomas Hubschman (3'); David Lafata (34'); Michal Kadlec (51'); Tomas Pekhart (90')
FIN : Danemark 2 - 2 Italie ...................... Nicklas Bendtner (45', 79') /// Pablo Osvaldo (28'); Alberto Aquilani (90')

Groupe 3 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Iles Féroé 1 - 1 Kazakhstan ................ Hallur Hansson (43') /// Andrey Finonchenko (55')
FIN : Allemagne 3 - 0 Irlande .................... Sami Khedira (12'); Andre Schurrle (58'); Mesut Ozil (90')
FIN : Suède 2 - 1 Autriche ....................... Olsson (56'); Zlatan Ibrahimovic (86') /// Martin Harnik (29')

Groupe 4 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Andorre 0 - 4 Roumanie ..................... Claudiu Keseru (41');  Bogdan Stancu (53'); Gabriel Torje (P. 62'); Costin Lazar (85')
FIN : Pays-Bas 8 - 1 Hongrie ..................... Robin van Persie (16', 44', 53'); Kevin Strootman (25'); Jeremain Lens (38'); Devecseri (CSC 65'); Rafael van der Vaart (85'); Arjen Robben (90') /// Balazs Dzsudzsak (P. 47')
FIN : Estonie 0 - 2 Turquie ...................... Umut Bulut (22'); Burak Yilmaz (47')

Groupe 5 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Albanie 1 - 2 Suisse ....................... Hamdi Salihi (P.89') /// Xherdan Shaqiri (48'); Michael Lang (79')
FIN : Slovénie 3 - 0 Norvège ..................... Milivoje Novakovic (13', 15', 49')
FIN : Islande 2 - 0 Chypre ....................... Kolbeinn Sigthorsson (60'); Gylfi Sigurdsson (76')

Groupe 6 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Azerbaïdjan 2 - 0 Irlande du Nord .......... Rufat Dadashov (58'); Mahir Shukurov (90')
FIN: Luxembourg 0 - 4 Russie .................... Aleksandr Samedov (9'); Victor Fayzulin (39'); Denis Glushakov (45'); Alexandr Kerzhakov (74')
FIN : Portugal 1 - 1 Israël ...................... Pepe (27') /// Tal Ben Haim (85')

Groupe 7 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Lituanie 2 - 0 Lettonie .................... Fedor Cernych (8'); Saulius Mikoliunas (68')
FIN : Bosnie-Herzégovine 4 - 1 Liechtenstein ..... Edin Dzeko (27', 39'); Zvjezdan Misimovic (34'); Vedad Ibisevic (38') /// Nicolas Hasler (61')
FIN : Grèce 1 - 0 Slovaquie ...................... Martin Skrtel (CSC 44')

Groupe 8 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Moldavie 3 - 0 Saint-Marin ................. Frunza (55'); Eugeniu Sidorenco (59', 89')
FIN : Ukraine 1 - 0 Pologne ...................... Andriy Yarmolenko (64')
FIN : Angleterre 4 - 1 Monténégro ................ Wayne Rooney (49'); Boskovic (CSC 62'); Townsend (78') /// Dejan Damjanovic (71'); Daniel Sturridge (P. 90')

Groupe 9 :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Espagne 2 - 1 Biélorussie .................. Xavi (61'); Alvaro Negredo (78') /// Sergey Kornilenko (89')

AMERIQUE DU SUD
Zone CONMEBOL :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN : Equateur 1 - 0 Uruguay ..................... Jefferson Montero (30')
FIN : Colombie 3 - 3 Chili ....................... Teofilo Gutierrez (69'); Radamel Falcao (P. 74', P. 84') /// Arturo Vidal (P. 19'); Alexis Sanchez (21', 29')
FIN : Venezuela 1 - 1 Paraguay ................... Luis Manuel Seijas (82')/// Edgar Benitez (28')

Samedi 12 octobre 2013 :
FIN : Argentine 3 - 1 Pérou ...................... Ezequiel Lavezzi (23', 35'); Rodrigo Palacio (47') /// Pizarro (21')

AMERIQUE DU NORD & CARAÏBES
CONCACAF - 4ème tour :
Vendredi 11 octobre 2013 :
FIN: Honduras 1 - 0 Costa Rica .................. Jerry Bengtson (65')
FIN : Etats-Unis 2 - 0 Jamaïque ................. Graham Zusi (77'); Jozy Altidore (81')

Samedi 12 octobre 2013 :
FIN : Mexique 2 - 1 Panama ...................... Oribe Peralta Morones (40'); Raul Jimenez (85') /// Luis Tejada (81')


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Dim 13 Oct - 21:36

Zone Afrique
Tunisie et Cameroun s'accrochent, le Nigeria s'approche




Tout reste à faire entre Tunisie et Cameroun (0-0) alors que le Nigeria a fait un grand pas vers le Mondial-2014 en s'imposant 2-1 en Ethiopie, dimanche en barrages aller de la zone Afrique.

Le score nul et vierge à Radès, en banlieue de Tunis, laisse le suspense entier entre Aigles de Carthage et Lions Indomptables, puisque tout autre résultat nul au match retour enverrait au Brésil la Tunisie, qui avait été repêchée en profitant d'une erreur administrative de la part du Cap-Vert.

Le Cameroun a eu la maîtrise des débats sans parvenir à marquer le fameux but à l'extérieur, à l'image de l'incroyable loupé de Webo, seul face au but vide (68e). Les Tunisiens, eux, avaient trouvé le poteau, par Ben Youssef (55e).

Eto'o, bien présent alors qu'il avait annoncé sa retraite internationale il y a un mois, s'est beaucoup démené sur le front de l'attaque des Lions Indomptables. Le capitaine, très actif sur les ailes, n'a pu cependant se procurer d'occasion nette.

Le Nigeria, champion d'Afrique en titre, a fait honneur à son rang en décrochant une courte mais précieuse victoire à l'extérieur, à Addis Abeba. Un doublé d'Emenike, meilleur buteur de la CAN-2013, a permis aux Super Eagles de surprendre les Ethiopiens, qui avaient pourtant ouvert la marque. Emenike a marqué son deuxième but, sur penalty, à la 90e minute.

Buts de l'espoir
Samedi, la Côte d'Ivoire de Sabri Lamouchi avait pris une option pour le grand voyage transatlantique en battant le Sénégal d'Alain Giresse 3-1, avec un but signé Drogba et deux impulsés par Gervinho. Le but sénégalais de Papiss Cissé inscrit en toute fin du temps additionnel offre néanmoins un petit espoir aux Lions de la Téranga, même s'ils devront jouer le match retour sur terrain neutre, à Casablanca, puisque leur stade de Dakar est suspendu.

Dans l'autre match de samedi, le Burkina Faso, finaliste de la dernière CAN, s'est imposé chez lui 3-2 sur l'Algérie. Les deux buts marqués à l'extérieur par les hommes de Vahid Halilhodzic les laisse dans la course.

Mardi, pour le dernier des cinq barrages aller, le Ghana des frères Ayew recevra l'Egypte en position de favori.

Les barrages retour se dérouleront du 15 au 19 novembre.

Fifa.com (13/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 12:03

Zone Afrique
Les dés loin d'être jetés




L'Algérie, le Cameroun, la Côte d'Ivoire et le Nigeria conservent toutes leurs chances de qualification à l'issue des matches aller des barrages. La cinquième équipe africaine en Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™, le Ghana, donnera la réplique à l'Égypte ce 15 octobre à Kumasi. Même si rien n'est joué, la possibilité de voir le continent désigner les mêmes représentants qu'il y a quatre ans n'est pas à exclure.

La Côte d'Ivoire et Nigeria ont fait un premier pas dans la bonne direction en dominant leur adversaire respectif. De son côté, le Cameroun a obtenu un nul prometteur en déplacement. Enfin, l'Algérie a inscrit deux buts à l'extérieur qui pourraient se révéler précieux au moment d'aborder les matches retour, à l'issue desquels seront désignés les cinq qualifiés africains. FIFA.com revient sur les temps forts de la dernière étape africaine sur la route du Brésil.

L'affiche
Côte d'Ivoire 3:1 Sénégal
Buts : Didier Drogba (5' s.p.), Lamine Sané (14' c.s.c), Salomon Kalou (50') pour la Côte d'Ivoire ; Papiss Cissé (90'+6) pour le Sénégal

Les Éléphants ont justifié leur statut de favoris africains. Les Ivoiriens ont pris l'avantage en tout début de match, sur un penalty de Didier Drogba consécutif à une faute sur Gervinho. Neuf minutes plus tard, l'attaquant de l'AS Rome a vu sa frappe détournée au fond de ses propres filets par le malheureux Sané. Au retour des vestiaires, les locaux ont repris leur domination sans partage. Idéalement servi par l'excellent Gervinho, Salomon Kalou s'est chargé de creuser l'écart. Les attaquants ivoiriens ont eu plusieurs occasions d'inscrire un quatrième but, mais leurs tentatives se sont heurtées aux parades inspirées de Bouna Coundoul. Profitant d'un mauvais dégagement de la défense ivoirienne, Papiss Cissé a sauvé l'honneur dans le temps additionnel, signant au passage un but synonyme d'espoir pour les Lions de la Teranga.

Les autres rencontres
À Ouagadougou, les supporters du Burkina Faso ont eu droit à des buts, du suspense et un succès des Étalons. La rencontre avait pourtant mal commencé pour Aristide Bancé, auteur d'un penalty raté en première mi-temps. Le buteur du Fortuna Düsseldorf s'est racheté en offrant la victoire aux siens à quatre minutes du terme, sur un nouveau penalty. Auparavant, Jonathan Pitroipa et Djakaridja Koné ont par deux fois donné l'avantage au Burkina Faso. "Je ne pouvais pas leur en demander plus", confie le sélectionneur Paul Put. "Ils ont trouvé face à eux une grande équipe d'Algérie et des adversaires de haut niveau. Nous sommes prêts pour la revanche, qui sera certainement très disputée. Nous irons en Algérie avec l'ambition de valider notre billet pour le Brésil".

Battue 2:1 à Addis-Abeba par le Nigeria, l'Éthiopie aura sans doute besoin d'un miracle pour obtenir la qualification dont elle rêve. Les locaux ont pourtant dominé les débats pendant une heure et ont logiquement pris l'avantage à la 57ème minute, par Behailu Assefa. Meilleur buteur de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013, Emmanuel Emenike a remis les deux équipes à égalité dix minutes plus tard sur une frappe longue distance, avant de faire définitivement pencher la balance en faveur des Super Eagles dans le temps additionnel, au grand dam des Antilopes Walya. À Radès, la Tunisie a tout tenté pour venir à bout du Cameroun, mais les Aigles de Carthage ont régulièrement buté sur une défense camerounaise extrêmement rigoureuse. Le gardien Charles Itandje a été le héros de la première mi-temps du côté des Lions Indomptables. Après le repos, les Tunisiens se sont encore procuré deux excellentes occasions, mais la reprise de la tête de Fakhreddine Ben Youssef a manqué le cadre, tandis que celle d'Alaeddine Yahia était captée par l'ancien portier lensois. De son côté, l'attaquant camerounais Pierre Webo aurait pu faire basculer la victoire dans le camp des visiteurs. Seul face au but vide, le joueur de Fenerbahçe a raté sa frappe.

Le joueur
Aristide Bancé (BFA)

Peu avant la mi-temps, Aristide Bancé aurait pu donner l'avantage aux Étalons face à l'Algérie. Malheureusement pour le héros de la dernière Coupe d'Afrique des Nations, Adi Mbolhi s'est interposé sur son penalty. Alors que les deux équipes étaient encore à égalité (2:2) à quelques minutes de la fin, les locaux ont obtenu un nouveau penalty, au grand désespoir des Fennecs. Loin de se laisser impressionner, Bancé s'est à nouveau élancé et, cette fois, sa tentative a terminé au fond des filets.

La stat
20 - Comme le nombre de matches sans défaite de la Côte d'Ivoire dans les qualifications pour la Coupe du Monde. Le dernier revers des Éléphants remonte à septembre 2005, contre le Cameroun (3:2). Ils restent depuis sur 14 victoires et six nuls.

Entendu…
"Nous avons prouvé que nous formons une équipe soudée. Nous avons rapidement pris le dessus, ce qui nous a mis en confiance. Nous avons continué à attaquer et à marquer" - Salomon Kalou, attaquant de la Côte d'Ivoire

Les résultats
12 octobre
Burkina Faso 3:2 Algérie
Côte d'Ivoire 3:1 Sénégal

13 octobre
Éthiopie 1:2 Nigeria
Tunisie 0:0 Cameroun

À venir
15 octobre
Ghana - Égypte

Fifa.com (13/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 12:05

Zone Europe
Quatre tickets et huit séances de rattrapage




La dernière journée des qualifications de la zone Europe pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ livrera ce 15 octobre les noms des quatre derniers vainqueurs de groupes et ceux des huit équipes qui disputeront les barrages.

La Belgique, l'Italie, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Suisse, vainqueurs de leur groupe respectif sont déjà qualifiés. La Russie et l'Espagne ne le sont pas encore mathématiquement mais seule une énorme contre-performance lors de la dernière journée, respectivement en Azerbaïdjan et contre la Géorgie, peut les priver d'un voyage au Brésil. La Bosnie-Herzégovine et l'Angleterre pourront aussi rêver en portugais en cas de victoire respectivement en Lituanie et contre la Pologne.

Les huit meilleurs deuxièmes auront une dernière chance d’aller au Brésil en passant par les barrages. Le classement des meilleurs deuxièmes s'établit de la façon suivante : dans les Groupes A à H, on ne tient pas compte des résultats obtenus face au dernier, le Groupe I comptant une équipe de moins que les autres.

FIFA.com analyse les enjeux de cette dernière ligne droite en phase de groupes.

L'affiche
Angleterre - Pologne, Groupe H, Wembley, Londres, 21h00

L'Angleterre a tous les atouts en main pour se qualifier. Une victoire sur la Pologne, qui ne peut plus rien espèrer, lui offrirait ce sésame. Les hommes de Roy Hodgson ont inscrit 14 buts à domicile contre seulement deux encaissés mais avaient dû s’y contenter d'un nul contre l'Ukraine (1:1), leur dernier rival pour la première place, qui n'est qu'à un point et se rend à Saint-Marin. Pour ce dernier match, l'ailier de Liverpool Raheem Sterling, 18 ans, une sélection a été rappelé pour pallier à la blessure de Tom Cleverley et à la suspension de Kyle Walker. Une nouvelle fois l'Angleterre misera beaucoup sur l'expérience des expérimentés Steven Gerrard, Frank Lampard et Wayne Rooney pour gérer ce match à haut risques.

Les autres rencontres


Groupe A

Belgique - Pays de Galles
Ecosse - Croatie
Serbie - ARY Macédoine

Tout est joué dans ce groupe mais la Belgique, déjà qualifiée, a déjà annoncé vouloir mettre un point d'honneur à terminer par une nouvelle victoire, pour signer un bilan presque parfait de 28 points sur 30. La Croatie est elle aussi assurée de la seconde place mais elle essaiera d'aller glaner quelques points en Ecosse pour assurer sa place de barragiste.

Groupe B

Italie - Arménie
Bulgarie - République tchèque
Danemark - Malte

Derrière l'Italie, qualifiée depuis deux journées, la bataille fait rage. Quatre équipes peuvent encore revendiquer la deuxième place. La Bulgarie part néanmoins avec les faveurs des pronostics, les hommes de Luboslav Penev bénéficiant déjà d’une différence de buts largement favorable. En cas de victoire face à la République tchèque, ils auraient toutes les chances de sécuriser leur deuxième place, qui pourrait pourtant ne pas être qualificative pour les barrages, seuls les huit meilleurs deuxièmes des neuf groupes y accédant.

Groupe C
Suède - Allemagne
Iles Féroé - Autriche
République d'Irlande - Kazakhstan

Les dés sont jetés dans ce groupe. L'Allemagne, déjà qualifiée, peut terminer invaincue. La Suède de, son côté, finira à la seconde place avec l'assurance de disputer les barrages.

Groupe D
Turquie - Pays-Bas
Hongrie - Andorre
Roumanie - Estonie

Les Pays-Bas, qualifiés de la première heure, n'ont qu'un seul objectif : terminer invaincus et meilleure attaque de la zone Europe. En revanche, la Turquie, la Roumanie et la Hongrie, qui se tiennent en deux points, postulent à la seconde place et auront l'avantage de jouer à la maison. Si la Hongrie devrait en profiter pour soigner sa différence de buts face à Andorre, qui n'a pas encore pris un point, la tâche s'annonce plus délicate pour la Turquie qui reçoit les Pays-Bas, alors que la Roumanie aura avec l'Estonie un adversaire plus à sa portée.

Groupe E
Suisse - Slovénie
Norvège - Islande
Chypre - Albanie

Derrière la Suisse, l'Islande et la Slovénie se disputeront la deuxième place à distance. La tâche s'annonce délicate pour la Slovénie qui devra aller chercher la victoire à Berne face à une formation helvète galvanisée par sa qualification. La révélation islandaise essaiera de confirmer en Norvège sa victoire du match aller (2:0).

Groupe F
Azerbaïdjan - Russie
Portugal - Luxembourg
Israël - Irlande du Nord

En concédant un nul surprise face à Israël (1:1), le Portugal a vraisemblablement laissé filer la première place. Un seul point en Azerbaïdjan suffirait à la Russie pour assurer son fauteuil de leader, une formation que les hommes de Fabio Capello avaient difficilement dominé (1:0) au match aller. Le Portugal est lui assuré de terminer au moins à la deuxième place et presque sûr de disputer les barrages.

Groupe G
Lituanie - Bosnie-Herzégovine
Grèce - Liechtenstein
Lettonie - Slovaquie

La Bosnie-Herzégovine est maîtresse de son destin en Lituanie même si elle compte le même nombre de points que la Grèce, grâce à l’ampleur de sa différence de buts. Les champions d’Europe 2004 devront battre le Liechtenstein et attendre le résultat de leur rival pour encore espérer, tout en regrettant leur nul à domicile (0:0) contre les Bosniens.

Groupe H
Saint-Marin - Ukraine
Monténégro - Moldavie

L'Ukraine n'a plus toutes les cartes en main mais un bon résultat à Saint-Marin est indispensable pour continuer d’espérer. Même en cas de défaite, elle serait vraisemblablement qualifiée pour la seconde place à la différence de buts en cas d'égalité avec le Monténégro.

Groupe I
Espagne - Géorgie
France - Finlande

L'Espagne qui possède trois points d'avance et une différence de buts favorable sur la France peut se contenter d'un nul face à la Géorgie pour terminer à la première place. S'il n'y a pas de miracle, la France sera qualifiée pour les barrages.

Le joueur
Andros Townsend (ENG)

L'ailier de Tottenham, Andros Townsend, 22 ans, a fait des débuts étincelants vendredi 11 octobre contre le Monténégro en marquant un but et en prenant une part active dans celui de Wayne Rooney. "C'est génial de voir un jeune saisir sa chance dans l'équipe. Il a marqué un but fantastique et a réussi une performance brillante pour sa première sélection, sous une grande pression", s'est félicité Rooney, qui se délecte à l'avance des centres millimétrés de la trouvaille d’Hogdson.

La stat
17 - comme le nombre de buts inscrits depuis le début des qualifications par le duo bosnien Edin Dzeko - Vedad Ibisevic, qui tourne pratiquement à la moyenne de deux buts par match. Dzeko en a inscrit dix pendant ces qualifications mais un total de 33 en 57 sélections alors qu'Ibisevic, sept buts, en est à 18 en 47 sélections.

Entendu
"La seule sélection contre laquelle je n'aimerais pas jouer en barrages, c'est la France" - Cristiano Ronaldo, attaquant du Portugal

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 12:06

Mexique : Jiménez, héros du rêve mexicain



Le Mexique était au bord de l'abîme. À six minutes de la fin du match, le géant de la CONCACAF avait des pieds d'argile. Devant un stade Azteca plein à craquer, El Tri était en train de se faire accrocher 1:1 par un vaillant Panama qui était à quelques minutes d'obtenir le meilleur résultat de son histoire dans l'enceinte mythique de Mexico.

Quelques minutes après son entrée sur le terrain, Raúl Jiménez a plongé un peuple entier dans l'euphorie grâce à un but qui a déjà trouvé sa place dans le panthéon des plus belles réalisations du football mexicain. D'un ciseau retourné, Jiménez a offert la victoire au Mexique et sauvé ainsi une première balle de match sur la route de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™. Grâce à lui, El Tri a même l'opportunité, ce 15 octobre au Costa Rica, de se qualifier directement pour le Brésil.

"Je dois reconnaître que ça commence par un mauvais contrôle", raconte l'attaquant de 22 ans à FIFA.com à propos de son exploit. "Je n'ai pas réussi à m'amener le ballon comme je le voulais. Il est parti un peu haut. Ça m'a donné le temps de voir qu'un défenseur avançait sur moi. Je me suis dit que j'avais tout juste le temps de le tenter, car si le ballon redescendait encore un peu, j'aurais été pris par le défenseur". Au-delà du triomphe et de son importance pour tout le Mexique, le but est pour l'instant le point le plus haut d'une carrière bien installée sur la pente ascendante.

Champion du Mexique avec l'América et auteur de neuf buts en trois matches cette saison, Jiménez a gravé son nom dans les annales d'El Tri. "Je n'oublierai jamais ça, non seulement pour la beauté du but, mais aussi parce que j'étais entré sur le terrain peu de temps auparavant et que ce but a été très important pour l'équipe", reconnaît-il avec enthousiasme.

Le match de leur vie

Si la victoire a soulagé les joueurs et supporters mexicains, la situation n'en demeure pas moins compliquée. En cas de défaite à San José devant les Ticos et de victoire simultanée du Panama face aux États-Unis, la sélection aztèque serait obligée de suivre la prochaine Coupe du Mond à la télévision. Jiménez est parfaitement conscient de ce qui sera en jeu. "C'est un match crucial", admet-il. "Nous allons tout donner pour gagner. Le barrage est l'option la plus probable, mais nous savons aussi que nous pouvons encore nous qualifier directement, si nous gagnons et que le Honduras perd. Il ne faut pas calculer", annonce-t-il.

Le Mexique se rendra dans la capitale du Costa Rica, et Jiménez sait déjà ce qui l'attend dans l'imposant Estadio Nacional. "Ça va être difficile, aucun doute là-dessus", concède-t-il. "Jusqu'ici, toutes les équipes sont restées regroupées derrière contre nous. Même s'ils jouent sur leur terrain, je crois que ça ne va pas très différent. Nous devrons savoir concrétiser nos occasions. Contre le Panama, nous aurions pu marquer un ou deux buts de plus, mais nous ne l'avons pas fait et cela a failli nous coûter très cher. Au Costa Rica, nous n'aurons pas le droit de laisser passer nos occasions", reconnaît-il.

Malgré son jeune âge, ses propos dénotent plus de maturité que d'anxiété. "Il faut y aller sereinement", annonce-t-il. "C'est comme ça qu'on gagne sa place. Il faut être patient, continuer de travailler et profiter de chaque opportunité pour gagner la confiance de l'entraîneur", ajoute-t-il. À la fin du match contre le Panama, au lieu de se réjouir de son exploit, son premier réflexe a été d'aller voir son modèle et aîné, Javier Hernández, qui pleurait de soulagement dans le rond central après un penalty manqué qui aurait pu coûter la qualification à son pays. "Il y avait beaucoup d'émotion", confie Jiménez au sujet de cet échange entre les deux coéquipiers. "Il était mal, car il sentait que sa tentative manquée aurait pu être très lourde de conséquences. Il m'a dit qu'il m'était reconnaissant d'avoir marqué ce but. Ça m'a fait beaucoup de bien", conclut l'attaquant le sourire aux lèvres, comme il espère l'avoir au coup de sifflet final du match contre le Costa Rica.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 12:11

Panama : Glaize veut pousser les portes de la gloire



Comme trois millions de ses compatriotes du Panama, Yairo Glaize Yau rêve de voir son pays disputer enfin la première Coupe du Monde de la FIFA™ de son histoire. L'attaquant a bien du mal à masquer son émotion, dès que l'on évoque en sa présence la phase finale du grand rendez-vous mondial. Au fil des ans, cette qualification a fini par prendre des allures de quête du Graal dans l'imaginaire des habitants de ce petit pays d'Amérique centrale.

Sous la houlette de Julio Dely Valdes, les Canaleros ont pourtant réalisé d'énormes progrès. Pendant quelques semaines, l'exploit semblait même à portée de main. Mais les ambitions panaméennes ont subi un véritable coup d'arrêt avec la défaite concédée au Mexique. En marquant dans les derniers instants, El Tri a remporté trois points extrêmement précieux. Ce 15 octobre, tous les supporters panaméens présents au stade Rommel Fernandez espèrent assister au dernier baroud d'honneur de leurs favoris. Pour gagner le droit d'affronter la Nouvelle-Zélande en barrage intercontinental, les Canaleros doivent impérativement battre les États-Unis, en espérant que les Mexicains mordront la poussière au Costa Rica.

Au sein de l'attaque panaméenne, Yau doit faire face à la rude concurrence des légendes Blas Perez et Luis Tejada. En attendant de gagner ses galons de titulaire, il s'imprègne des conseils de son sélectionneur, son idole de jeunesse étant tout simplement Dely Valdes. "C'était un pionnier du football panaméen", explique Glaize au micro de FIFA.com. "Il a joué en Italie, en France et en Espagne. C'est un plaisir de travailler avec quelqu'un d'aussi expérimenté. Sa seule présence suffit à mettre les joueurs en confiance. Le sentiment de sécurité qu'il nous inspire a sans doute largement contribué à nos bons résultats."

Du rêve à la réalité
Glaize évolue actuellement en A-League d'Australie. Prêté au Sydney FC, il a la chance d'évoluer aux côtés d'un autre grand nom du football mondial, Alessandro Del Piero, champion du monde 2006. "Je suis très heureux et je me sens bien à Sydney", confie le Canalero. "Le jeu pratiqué en Australie est plus rapide. Les entraîneurs insistent davantage sur la possession de balle. Au Panama, les échanges sont parfois plus musclés. Je dois avouer que le style australien me convient davantage."

Pour l'heure, la perspective d'une première qualification pour la Coupe du Monde occupe largement les pensées de Glaize. "Nous n'y avions jamais cru aussi fort", confiait l'attaquant avant le début du tour final. "Nous avons une bonne équipe et de bons joueurs. Nous espérons être les premiers à mener le Panama en phase finale. Tout le pays est derrière nous, car les gens sentent que le rêve peut devenir réalité. Ce serait fabuleux d'écrire l'histoire en faisant partie de la première équipe panaméenne qualifiée pour une Coupe du Monde."

"Chaque fois que j'entre sur le terrain avec la sélection nationale, je pense à ce que serait notre première Coupe du Monde : les stades pleins, l'hymne national…", raconte-t-il aujourd'hui. "J'en ai rêvé des millions de fois dans ma vie." Cela tombe bien, le rêve n'a jamais été aussi proche.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 12:13

Zone Amérique du Sud
A un point du bonheur ou du barrage




La 18ème et dernière journée des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ présentera deux affiches phares. D'un côté, le Chili et l'Équateur croiseront le fer à Santiago en sachant qu'un résultat nul les enverra tous deux au Brésil. Les deux équipes affichent 25 points au compteur, même si les Amarillos ont une meilleure différence de buts (+5 contre +3).

L'Uruguay (22 unités, -1) doit vaincre l'Argentine sur un gros score tout en espérant que le match de Santiago ne débouchera pas sur un partage des points. FIFA.com vous présente cette dernière journée.

L'affiche
Chili - Équateur
Mardi 15 octobre, 20h30 (heure locale), Estadio Nacional Julio Martínez Prádanos (Santiago du Chili).

Les deux équipes ne sont plus qu'à un point de Brésil 2014, mais le Chili de Jorge Sampaoli n'est pas du genre à faire des calculs, comme il l'a prouvé lors de la dernière journée à Barranquilla. Les Andins ont certes gaspillé une avance de trois buts qui leur aurait valu une qualification directe, mais ils ont aussi fait étalage de leur inépuisable vocation offensive. Toujours est-il que la Roja aborde ce match sur la lancée d'une série de cinq rencontres sans défaite dans la compétition préliminaire (4 victoires et 1 nul).

Quant aux Équatoriens, ils connaissent des difficultés à l'extérieur depuis le début de la campagne. Loin de leurs bases, ils ont enregistré trois nuls, quatre défaites et aucune victoire. Lors de ses dix derniers déplacements à Santiago en éliminatoires, la Tricolor n'a jamais gagné, mais elle a rapporté un point lors de deux de ses trois dernières visites, 0:0 en 2001 et 2006, lors de campagnes qui s'étaient soldées par des qualifications. "C'est un adversaire redoutable, nous n'allons pas nous relâcher. Il faut bien finir le travail car les garçons et le peuple le méritent", annonce le sélectionneur Reinaldo Rueda.

Les autres rencontres
L'Uruguay reçoit l'Argentine sans la moindre marge d'erreur, mais il sait que dans le pire des cas, il disputera face à la Jordanie son quatrième barrage consécutif. Tout en espérant de bonnes nouvelles en provenance de Santiago, la Celeste se doit de battre son ennemie historique à Montevideo, chose qu'elle n'a faite qu'une seule en compétition préliminaire, 1:0 en 2005. Il s'agit du reste de la seule victoire charrúa en qualifications face aux Albicelestes, qui se sont assuré la pole position pour la troisième fois depuis l'instauration de la poule unique avec matches aller-retour.

La Colombie se rendra à Asunción pour affronter le Paraguay après avoir fêté comme il se doit sa qualification pour Brésil 2014. Les Cafeteros tenteront d'assurer la deuxième place et de sceller ainsi le meilleur parcours de leur histoire dans la compétition préliminaire, après avoir fini troisièmes des qualifications pour France 1998. Les statistiques parlent en faveur des Colombiens, qui se sont imposés lors de leurs trois derniers déplacements en terres paraguayennes dans le cadre des éliminatoires. Mieux encore, ils avaient réussi à conserver leurs cages inviolées lors de ces trois succès : 4:0 en 2001, 1:0 en 2005 et 2:0 en 2009. Dans le camp albirrojo, l'objectif sera moins ronflant puisqu'il s'agira d'éviter la lanterne rouge.

La campagne qualificative se bouclera à Lima, où le Pérou, septième, reçoit la Bolivie, dernière. Les Incas restent sur quatre revers de rang, dont trois à l'extérieur, mais ils ne se sont pas inclinés face aux Boliviens en qualifications depuis 1989 (1:2). Quant à la Verde, elle n'a pas gagné depuis six sorties et elle a encaissé au moins un but lors de ses 24 derniers matches qualificatifs.

Le joueur à suivre

Arturo Vidal (CHI)

Auteur de quatre buts lors des quatre dernières journées, Vidal a été l'un des grands artisans de la renaissance chilienne au deuxième tour. Le Rey Arturo compte cinq unités au total, ce qui fait de lui l'un des deux meilleurs buteurs de la Roja dans ces qualifications avec Eduardo Vargas. À 26 ans, le milieu de la Juventus connaît l'une des meilleures périodes de carrière. Il compte bien la couronner par une deuxième participation à la Coupe du Monde.

Le saviez-vous ?
Depuis l'instauration de la poule unique dans les qualifications sud-américaines, le classement des meilleurs buteurs n'avait jamais été dominé par un Uruguayen ou un Colombien. Pour cette édition, Luis Suárez (10 buts) et Radamel Falcao (9) sont les mieux placés pour finir en tête sachant que l'Argentine a confirmé les forfaits de Lionel Messi (10) et de Gonzalo Higuaín (9). Les meilleurs buteurs des différentes campagnes ont été le Chilien Iván Zamorano (12 buts dans les qualifications pour France 1998), l'Argentin Hernán Crespo et l'Équatorien Agustín Delgado (9, pour Corée/Japon 2002), le Brésilien Ronaldo (10, pour Allemagne 2006) et le Chilien Humberto Suazo (10, pour Afrique du Sud 2010).

Entendu...
"Il y a encore la possibilité de se qualifier directement, mais honnêtement, notre grand objectif, c'est le barrage contre la Jordanie. Ce ne sera pas la première fois que nous emprunterons le chemin le plus long pour nous qualifier, mais l'essentiel, c'est d'aller à la Coupe du Monde, peu importe le classement et la date de la qualification." - Diego Lugano, défenseur et capitaine de l'Uruguay.

Le programme
Paraguay - Colombie
Chili - Equateur
Uruguay - Argentine
Pérou - Bolivie
Exempt : Venezuela

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 18:34

Finlande : Objectif France 2016 pour Paatelainen



Le sélectionneur de la Finlande Mika-Matti "Mixu" Paatelainen veut prouver mardi contre la France que son équipe, hors course pour le Mondial-2014, peut prétendre à une place à l'Euro-2016.

L'entraîneur de la Finlande seulement 56e nation du classement de la FIFA, s'en veut toujours pour la défaite 0-2 contre l'Espagne début septembre à Helsinki, qui lui a coûté cher et a mis fin aux derniers espoirs - ténus - des Finlandais sur la route du Mondial-2014. Le coach national croyait pourtant dur comme fer à... au moins au nul. La raison ? Un superbe résultat (1-1) en mars à Gijon sur le terrain des champions d'Europe et du monde avait donné soif à cet ex-attaquant des Bolton Wanderers de 43 ans.

"Le miracle de Gijon", comme on a baptisé ce match en Finlande, n'était pour certains rien d'autre qu'un coup de chance. L'expression d'un génie tactique, disent d'autres. Plus prosaïquement, les champions du monde ont largement dominé les deux rencontres, mais ils ont eu du mal a percer la défense finlandaise. "Tactiquement c'étaient deux matches très réussis", se rappelle Paatelainen.

Il est un inconnu en France, tout comme ses joueurs. Les vedettes comme la star de l'Ajax des années 1990 Jari Litmanen ou le grand défenseur central de Liverpool Sami Hyypiä ont terminé leur carrière internationale depuis un bon bout de temps. En 2011, Paatelainen fut l'entraîneur chargé de briser enfin un tabou du foot finlandais: c'est à lui qu'incomba la tâche de mettre fin au règne de "la génération dorée" de Litmanen, arrivée au bout du rouleau.

'Un rajeunissement radical'
"Depuis mon arrivée en avril 2011, j'ai su que je devais effectuer un rajeunissement radical", dit-il. La Finlande n'a jamais joué une Coupe du monde ni un Euro. Pour tenter d'y parvenir un jour, le sélectionneur a dû bâtir son collectif avec des jeunes, autour de quelques joueurs plus expérimentés comme le défenseur central Niklas Moisander (Ajax) ou le milieu Roman Eremenko (Rubin Kazan).

Mais pour la plupart, l'équipe se compose de joueurs qui ont entre 23 et 26 ans, dont beaucoup jouent en Finlande ou dans les championnats des pays nordiques. Paatelainen doit donc mettre l'accent ailleurs que sur la virtuosité des individualités.

"J'ai voulu créer une nouvelle identité, une nouvelle manière de jouer afin de pouvoir dominer les matches. Si un jour nous voulons réussir à nous qualifier pour un tournoi majeur, nous devons apprendre à gagner des matches comme si c'était la routine, ce que la Finlande n'a jamais su faire", analyse-t-il. Son principal outil est un 4-3-2-1 peu utilisé aujourd'hui au niveau international.

"La différence majeure par rapport à la manière dont la Finlande jouait avant est le rôle des défenseurs latéraux. Ils ne doivent plus se contenter de rester derrière, ils sont obligés de monter et participer activement à la construction du jeu", analyse le sélectionneur. "C'est dans la fluidité du jeu qu'on doit mettre l'accent. Pourquoi ? Parce que nous ne sommes pas très compétitifs dans des situations un contre un", justifie-t-il.

Paatelainen a été embauché pour mener le pays au Championnat d'Europe en France en 2016. Comme personne n'attendait de lui qu'il termine devant l'Espagne ou la France dans ce groupe I, les qualifications au Mondial-2014 n'étaient qu'une étape. Au Stade de France mardi soir, il s'agira de s'étalonner contre l'organisateur du futur Euro.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 18:36

Un nul suffit à l'Espagne



Si près du Brésil, si loin de briller: l'Espagne n'a besoin que d'un match nul mardi contre la Géorgie (19h00 GMT) pour se qualifier pour le Mondial-2014 mais la "Roja" devra aussi être plus tranchante si elle veut se succéder à elle-même l'été prochain.

La qualification s'annonce largement à portée au stade Carlos Belmonte d'Albacete (Castille-La Manche), où la sélection championne du monde et double championne d'Europe défiera la 97e nation mondiale, déjà éliminée. Dans la région d'origine d'Andres Iniesta, l'homme du but victorieux en finale de la Coupe du monde 2010, l'Espagne a un double objectif: glaner au moins un point pour se mettre hors de portée de la France en tête du groupe I et trouver des solutions offensives face à un adversaire recroquevillé en défense.

"Affronter la Géorgie sera difficile, parce que leurs 11 joueurs se regroupent dans leur camp, mais nous avons un projet de jeu à maintenir", a estimé l'attaquant Alvaro Negredo dimanche en conférence de presse. "Même si les matches se compliquent souvent, ils nous échappent rarement. Il faut continuer à tenir le ballon et profiter des opportunités que nous avons."

Le risque d'une possession de balle stérile plane régulièrement au-dessus de la "Seleccion", dont le fameux "toque" (jeu de combinaisons et de passes courtes) ne surprend plus les adversaires après six années de domination sur le football mondial. Les Espagnols, qui ont gagné aux forceps contre la Finlande (2-0) en septembre ou le Bélarus (2-1) vendredi, refusent toutefois de jouer "petit bras" contre la Géorgie.

"Le matelas du match nul"
"Le match nul ne doit pas être notre objectif, on doit jouer pour gagner, mais on aura toujours le matelas du match nul au cas où les choses se passent mal", a estimé le sélectionneur Vicente Del Bosque lundi dans un entretien au quotidien catalan Mundo Deportivo. Avec seulement trois tirs cadrés (sur 12 tentatives) vendredi soir, l'Espagne présente des carences offensives préoccupantes, surtout sans ses habituels buteurs Fernando Torres et David Villa, en méforme ces derniers mois et blessés ces derniers jours.

Sur les neuf poules de qualifications de la zone Europe, l'Espagne est le premier de groupe qui affiche la plus faible attaque (12 buts) - avec, certes, deux matches de moins que l'Allemagne (31 buts) ou les Pays-Bas (32 buts) qui évoluaient pour leur part dans des groupes de six.

Principaux motifs d'espoir pour l'attaque espagnole: l'émergence d'Alvaro Negredo (18 sélections, 9 buts) et l'éventuelle convocation de l'attaquant de l'Atletico Madrid Diego Costa, actuel meilleur buteur de Liga, qui pourrait être sélectionnable sous peu en vertu de sa double nationalité hispano-brésilienne. Negredo a encore marqué des points vendredi contre le Bélarus en inscrivant le but du break après son entrée en jeu à la 56e minute en remplacement du néophyte Michu, peu en vue. Soit son troisième but en quatre matches avec la "Roja" depuis août.

"Il faut profiter de son temps de jeu parce que la concurrence est rude", a commenté Negredo, qui pourrait débuter mardi pour aider l'Espagne à se qualifier. Et, encore mieux, à se bonifier.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 18:37

La Russie veut terminer le travail



Fabio Capello, conscient de la blessure laissée par l'élimination de la Russie en barrages du Mondial-2010, a demandé à ses joueurs de terminer le travail face à l'Azerbaïdjan mardi afin d'officialiser leur ticket direct pour la Coupe du monde 2014 au Brésil.

"Après le match au Luxembourg (victoire 4-0), Capello nous a rappelé que nous n'avions pas encore obtenu notre place pour la phase finale", a expliqué à la presse le milieu de terrain Dmitry Kombarov.

"Il nous a aussi dit que nous devions nous concentrer un peu plus. Et nous sommes prêts à nous battre pour gagner à Bakou", a ajouté Kombarov.

La Russie, en tête du groupe F avec trois points d'avance sur le Portugal, n'a plus besoin que d'un nul contre l'Azerbaïdjan pour valider son ticket et mettre fin à une anormalité. Organisatrice du Mondial-2018, elle ne peut pas se permettre de manquer une troisième coupe du monde d'affilée après 2006 et 2010.

Nommé le 16 juillet 2012 sélectionneur d'une équipe en crise après son élimination dès le premier tour de l'Euro, Capello, 67 ans, n'a connu que deux défaites (1-0 au Portugal et en Irlande du Nord) en 12 rencontres officielles.

En fin stratège, "maître" Capello sait que ses hommes, dans l'euphorie de leurs récents succès, pourraient se croire déjà au Brésil et se faire surprendre par des Azerbaïdjanais qui n'ont, certes, plus rien à gagner dans cette campagne de qualifications. Mais quel délicieux bonheur que de battre l'ancien "grand frère" russe et de l'obliger à disputer des barrages aux résultats incertains...

D'autant que les adversaires des Russes sont dirigés par un fin renard, l'Allemand Berti Vogts, champion du monde en 1974 et vainqueur de l'Euro-1996 comme sélectionneur de la Mannschaft. Et que, selon la presse, chaque joueur toucherait 127.000 dollars de prime en cas de succès...

'Nous ne jouons pas pour des primes'
Non seulement les Russes vont évoluer devant un nombreux public local très bruyant et fervent, mais ils seront en outre privés de l'ailier Yury Zhirkov, blessé à la hanche vendredi et indisponible pour au moins deux semaines.

Roman Shirokov, qui était capitaine au Luxembourg, s'est voulu rassurant et a affirmé que ses camarades étaient conscients de l'importance particulière de la rencontre de mardi.

"A domicile, l'Azerbaïdjan n'a été battu que par le Portugal dans ces qualifications. Ce sont des adversaires de talent et ils sont très motivés", a souligné le milieu de terrain du Zénit Saint-Pétersbourg.

"Mais nous nous sommes préparés pour gagner là-bas. Et nous jouerons pour notre pays et non pour une prime", a souri Shirokov dans un clin d'oeil à l'information de presse sur les primes azerbaïdjanaises.

Les Russes se souviendront aussi que lors de la campagne qualificative pour le Mondial-2010, ils n'avaient pu faire mieux que 1-1 à Bakou après l'avoir emporté 2-0 devant leur public, terminant alors deuxièmes du groupe avant d'être sortis en barrages par la Slovénie.

"L'Azerbaïdjan sera très motivé, nous aussi. Et nous saisissons tous l'importance de ce match: il est le passage obligé pour aller à la Coupe du monde", a tranché Shirokov.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 18:45

France : Derniers réglages avant les barrages



Quatre jours après son festival offensif contre l'Australie (6-0) en amical, l'équipe de France s'offre mardi au Stade de France une dernière sortie dans le groupe I des qualifications du Mondial-2014 face à la Finlande avec pour ambition de maintenir la cadence en attaque et procéder aux ultimes réglages avant les barrages.

La première place et le billet direct pour le Brésil restent toujours mathématiquement accessibles mais personne n'ose envisager un faux-pas à domicile de la grande Espagne, leader de la poule, contre la Géorgie et tous les yeux bleus sont donc déjà dirigés vers la séance de rattrapage des 15 et 19 novembre.

La présence de la France parmi les 4 têtes de série lors du tirage au sort, le 21 octobre à Zurich, semble elle aussi très hypothétique, ce qui donne à la réception des Finlandais des allures de match amical et de revue des troupes avant les deux rendez-vous couperets.

Il y a surtout un élan à ne pas couper pour une équipe qui vient d'inscrire 10 buts en deux rencontres après avoir tant peiné offensivement ces derniers mois. Cette embellie est-elle durable et annonciatrice d'une ère nouvelle ou bien est-elle due principalement à la faible qualité des récents adversaires (Belarus, Australie)?

Créer un climat de confiance
Didier Deschamps espère balayer cette incertitude par un nouveau sans-faute avant de se frotter dans un mois à une nation au standing bien plus élevé.

En ces temps de désamour profond entre le public français et sa sélection, une 3e victoire d'affilée ne serait pas de trop pour apaiser un peu l'atmosphère et créer un climat de confiance dont les Bleus auront bien besoin en novembre quand la pression et la tension seront à leur comble. Le sélectionneur souhaite surtout se faire une idée du onze de départ possible pour les barrages et remplir les trous qui restent dans son puzzle.

En attaque, Karim Benzema a beau avoir retrouvé le chemin des filets après une éternité (1222 minutes sans but), vendredi face à l'Australie, Olivier Giroud a marqué les esprits avec son doublé et possède désormais une petite longueur d'avance sur son rival madrilène pour l'unique place d'avant-centre dans le 4-2-3-1 de Deschamps. S'il flambe encore contre la Finlande, le Gunner, qui devrait débuter pour la 3e fois consécutive aux dépens de Benzema, aura quasiment assuré sa présence parmi les titulaires en novembre.

Le duo Nasri-Valbuena à l'épreuve
La question de l'animation offensive et d'une éventuelle cohabitation entre Samir Nasri et Mathieu Valbuena sera également sur le tapis. Le joueur de Manchester City est revenu dans le jeu à la faveur de sa belle prestation dans l'axe --jusqu'ici chasse-gardée du Marseillais-- contre les Socceroos, pour sa première titularisation depuis ses écarts de conduite à l'Euro-2012. Il pourrait être décalé sur le côté droit, où Loïc Rémy n'a pas su saisir sa chance vendredi, pour permettre à Valbuena de retrouver son poste de meneur de jeu, histoire de ne pas mettre en péril la paix sociale en équipe de France.

Le sélectionneur doit espérer secrètement que cette formule fonctionnera à plein pour éviter d'attiser une quelconque frustration, sensible chez Valbuena samedi en conférence de presse, et s'épargner une guerre d'ego dans son groupe, ce qu'il est parvenu à juguler depuis sa prise de fonctions en juillet 2012. Au point où elle en est, l'équipe de France ne peut pas s'offrir ce genre de luxe.

Ailleurs, les dès sont pratiquement jetés et Deschamps possède déjà de bons repères qu'il s'agira de valider définitivement avant de mettre le cap sur les barrages.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 18:46

Sans Ronaldo, le Portugal tout près des barrages



Le Portugal reçoit mardi le Luxembourg sans son capitaine Cristiano Ronaldo, suspendu, afin de conclure encore une campagne de qualification décevante dans le rôle, sans doute, de barragiste, pendant que la Russie n'est qu'à un petit pas du Mondial-2014.

Suite au nul concédé vendredi face à Israël (1-1), la Selecçao est assurée de finir au moins deuxième du groupe F de qualification pour la Coupe du monde qui se déroulera au Brésil.

Et seule une combinaison de résultats très improbable empêchera les Portugais de figurer parmi les huit meilleurs deuxièmes sur les neuf poules de la zone Europe, qui s'affronteront lors de barrages aller-retour les 15 et 19 novembre.

Quant à la Russie de Fabio Capello, facile vainqueur du Luxembourg vendredi (4-0), elle n'est qu'à un point d'une qualification directe qui lui permettrait de retrouver la Coupe du monde après avoir raté celles de 2006 et 2010, et avant d'accueillir celle de 2018.

Mathématiquement, la première place du groupe reste à la portée du Portugal mais il lui faudra quasiment un miracle pour doubler les Russes, qui se déplacent en Azerbaïdjan avec trois points d'avance et une différence de buts largement favorable: un solde positif de 15 contre 8 pour le Portugal.

"Nous sommes très proches d'atteindre notre deuxième objectif, que sont les barrages. Notre premier objectif (la qualification directe) dépend de beaucoup de choses et on ne peut pas débuter un match en pensant qu'il faut le gagner 6-0", a déclaré l'entraîneur portugais Paulo Bento en conférence de presse.

La case barrages semble devenir ainsi un passage obligé pour les Portugais, déjà qualifiés de cette façon pour le Mondial-2010 comme pour l'Euro-2012, à chaque fois aux dépens de la Bosnie.

Les demi-finalistes du dernier tournoi européen seront encore une fois passés à côté de leur campagne de qualification, trop inconstants pour faire le plein face à des adversaires théoriquement plus faibles.

Eviter la France
Mardi à Coimbra (centre), le Portugal reçoit une modeste équipe du Luxembourg qui avait failli créer la surprise à l'aller en prenant l'avantage avant de se faire remonter au score (2-1), notamment grâce à l'égalisation de Cristiano Ronaldo.

Mais cette fois, l'attaquant vedette du Real Madrid ne pourra pas mener la charge. Suspendu en raison d'un avertissement reçu vendredi pour un geste d'exaspération envers l'arbitre, le capitaine de la Selecçao devrait être remplacé par Silvestre Varela.

A la question de savoir s'il avait fait exprès d'être sanctionné pour nettoyer son casier de cartons jaunes avant les barrages, Ronaldo a laissé planer le doute: "Je ne peux pas dire. La Fifa est toujours attentive à ces choses là..."

Esquissant déjà un bilan de ces qualifications, Ronaldo a estimé vendredi que "l'important c'est de jouer les barrages et ne pas se retrouver devant une équipe difficile car nous voulons aller au Mondial".

"La seule sélection contre laquelle je n'aimerais pas jouer, c'est la France", a-t-il précisé après avoir reconnu que son équipe avait "manqué de maturité" face à Israël.

Cette lacune devrait subsister mardi car Paulo Bento devra se passer aussi du défenseur Pepe, également suspendu, et aligner une charnière centrale inédite composée par Ricardo Costa et Luis Neto. L'habituel titulaire aux côtés de Pepe, Bruno Alves, était déjà blessé.

En revanche, le latéral Fabio Coentrao et l'avant-centre Helder Postiga seront de retour après un match de suspension.

Bento a dit s'attendre de la part du Luxembourg à un positionnement très défensif, ce qui posera un nouveau défi à des attaquants portugais en manque d'efficacité.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 18:48

L'Angleterre redoute sa dernière haie



L'Angleterre, leader du groupe H des qualifications du Mondial-2014, doit absolument éviter de trébucher mardi sur la Pologne, la dernière haie qui se dresse entre elle et le Brésil, car l'Ukraine n'attend que ça pour la doubler sur la ligne.

A l'orée de l'ultime match de leur campagne, les Anglais peuvent donc se contenter du même résultat que l'Ukraine, mais il y a fort à parier qu'il faudra renverser l'équipe de Waldemar Fornalik qui leur avait posé pas mal de problèmes au match aller (1-1).

Car, avec 19 points, la sélection de Roy Hodgson en compte un de plus que son plus proche rival, mais celui-ci devrait remporter une large victoire chez le très accueillant Saint-Marin.

Accrochés deux fois par l'Ukraine (1-1 et 0-0), les coéquipiers de Rooney, six buts dans les éliminatoires, vont donc devoir réaliser le même "exploit" que vendredi lorsqu'ils ont, pour la première fois depuis septembre 2012, gagné contre l'un des quatre premiers du groupe, le Monténégro (4-1).

Ce résultat n'assure pourtant rien d'autre qu'une place de barragiste en novembre dans le pire des cas, alors que l'inconstante Angleterre préfèrerait plutôt se jauger face à l'Allemagne en match amical à ce moment-là.

"J'ai été sévère avec les joueurs car je veux absolument les empêcher de tomber dans l'excès de confiance, a ainsi déclaré Roy Hodgson après avoir rappelé que "le travail n'avait jusque-là été fait qu'à moitié".

Audacieux vendredi, le sélectionneur britannique a été récompensé par le néophyte Townsend. Alors qu'il est privé de ses latéraux Cole et Walker, suivra-t-il le même chemin mardi dans un match encore plus irrespirable?

Sur le papier, son équipe, invaincue dans la campagne et battue une seule fois lors des 21 matches de son mandat, n'a pourtant pas grand chose à craindre du 4e (13 points), qui a abandonné vendredi ses derniers espoirs en s'inclinant à Kiev (0-1).

Ne pas répéter 1973 et 2007
Malgré la belle activité du capitaine Blaszczykowski (4 buts), les Polonais ont en effet avancé au ralenti lors des éliminatoires, en raison du faible rendement de leur star Lewandowski, auteur de trois buts seulement. Mais prudence quand même car le talentueux duo de Dortmund, surtout son attaquant vedette, peut frapper n'importe quand.

Défensivement, même si leurs trois gardiens jouent en Angleterre, les Polonais, de surcroît privés de Piszczek et Szukala, ne se sont pas rassurés lors des cinq derniers matches en encaissant six buts, dont l'un contre l'inoffensif San Marino.

Enfin, l'Angleterre n'a plus perdu contre les coéquipiers de Boruc, le gardien de Northampton aux cinq "clean sheets" cette saison, depuis 1973, soit 15 matches.

Mais l'équilibre est instable et l'équipe aux Trois Lions ne peut s'empêcher de trembler car elle se souvient aussi bien de la déconvenue du premier match contre les Polonais que de celle face aux Croates en 2007, les deux dans des conditions analogues.

A l'automne 1973, une Pologne héroïque avait, en effet, obtenu un nul à Wembley, éliminant ainsi l'Angleterre du Mondial-74. Il y a six ans, c'est une Croatie démobilisée (3-2) qui l'avait privée d'Euro-2008.

Même si l'adversaire a jusque-là plus montré sa propension à ne pas perdre (avec quatre nuls) que son sens de l'initiative, le pays reste donc en alerte.

Rien de mieux pour cela, que la polémique du moment sur les 18.000 billets attribués par la FA aux visiteurs alors que le quota initial n'était que de 8000.

Cela ne pouvait pas mieux tomber pour fouetter l'orgueil national des joueurs et celui de la patrie en danger.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 18:50

Contre l'Allemagne et sans Zlatan : dur pour la Suède



La Suède prépare mardi son barrage de qualification au Mondial-2014 avec l'une des rencontres les plus difficiles qu'il soit: contre l'Allemagne et sans Zlatan Ibrahimovic.

Dans le groupe C, la Mannschaft a déjà validé son ticket pour le Brésil, tandis que son dauphin suédois ne connaît pas encore le dernier adversaire à écarter.

Ibrahimovic, l'attaquant vedette du Paris SG, est suspendu après un avertissement reçu vendredi dans les dernières secondes de Suède-Autriche (2-1).

Avant ce Suède-Allemagne, le capitaine suédois n'avait pas manqué une seule minute en match officiel depuis février 2012.

Tout est plus compliqué en l'absence de celui qui est à la fois meneur d'hommes, buteur, passeur, et fournisseur de spectacle. La dernière fois que ses coéquipiers se sont passés de lui, en mars, ils ont signé un nul insipide (0-0) en amical sur le terrain de la Slovaquie.

"Évidemment, c'est un joueur d'une telle qualité qu'il peut gagner des matches à lui seul, comme il l'a fait aujourd'hui. Donc il va nous manquer contre l'Allemagne", remarquait vendredi soir son coéquipier Anders Svensson, après la victoire contre l'Autriche (2-1): Zlatan avait marqué un but et donné une passe décisive.

La Mannschaft, qui s'est promenée dans ce groupe, doit son seul nul à une égalisation signée Ibrahimovic. Allemagne-Suède restera durablement gravé dans les mémoires: menés 4-0 à la mi-temps au Stade olympique de Berlin, les Scandinaves avaient réussi à refaire leur retard.

Il serait donc excellent pour le moral suédois de prendre les trois points mardi soir contre cet adversaire de prestige qui n'a certes rien à gagner ni à perdre.

Une Allemagne revancharde
Il en va aussi d'un intérêt comptable dans l'optique du barrage. Le directeur sportif Lars Richt a expliqué au quotidien Svenska Dagbladet avoir examiné tous les scénarios possibles dans les autres rencontres de la soirée, et être arrivé à la conclusion qu'une victoire avait plus de chances de donner à la Suède un tirage au sort qu'elle préférerait.

Selon ses calculs, il y a 18 adversaires possibles. Et "tout deviendra beaucoup plus simple si nous gagnons contre l'Allemagne", résume-t-il.

En face, l'Allemagne présente un bilan de 31 matches qualificatifs consécutifs sans défaite.

La battre supposerait de contenir une attaque impressionnante, même amputée de Miroslav Klose (68 buts en sélection). Les Allemands ont marqué trois buts à l'Eire vendredi, réussissant à percer sans difficulté une défense qui avait causé beaucoup de tourments aux Suédois.

De son côté, la défense suédoise s'est montrée vendredi, contre l'Autriche, inconstante, lourde et friable. Sa passivité sur le but de Harnik et les espaces trouvés par Alaba et ses coéquipiers ont de quoi aiguiser les appétits d'Özil et compagnie.

Per Nilsson, défenseur central de Nuremberg, attend toutefois les Allemands sereinement: "J'en suis à ma septième année en Bundesliga, je connais en principe tous les joueurs (...) Là, je ne sais pas comment l'Allemagne va jouer, mais quoi qu'il arrive ce sera une équipe vraiment bonne".

"Bonne", et revancharde, car l'Allemagne n'a pas vraiment digéré le 4-4 de l'aller. "Chacun sait que nous avons un compte à régler avec la Suède", disait le sélectionneur Joachim Löw après la victoire contre l'Irlande.

Pour lui compliquer la tâche, son homologue suédois Erik Hamrén pourrait choisir de laisser seul en pointe Johan Elmander, rompu aux combats solitaires, et de densifier son milieu avec cinq hommes. C'est une configuration qu'il a testée à l'entraînement dimanche.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 18:52

France, Deschamps : "De la folie, du rythme, de l'enthousiasme"



Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a espéré lundi que ses joueurs parviendront à rééditer face à la Finlande, mardi en qualifications du Mondial-2014, la même performance que contre l'Australie (6-0), vendredi en amical, avec "de la folie, du rythme, de l'enthousiasme".

Croyez-vous la qualification directe toujours possible ?
Quand je prépare un match de l'équipe de France, je le prépare pour le gagner et marquer le plus de buts possible. Mais il faut être réaliste aussi, aujourd'hui il y a de fortes possibilités ou probabilités que l'on soit obligé de passer par les barrages. Les Espagnols ont leur destin entre leurs pieds, ça ne dépend pas de nous.

Quel est l'adversaire que vous craignez le plus en barrages ?
Sur le papier, on peut dire qu'on veut éviter telle équipe plutôt qu'une autre mais si elles sont têtes de série, c'est qu'elles ont un meilleur classement et ont obtenu de meilleurs résultats que nous. Aujourd'hui, il y a plusieurs adversaires potentiels. Demain vous pourrez me reposer la question même si je ne serai pas plus bavard sur le sujet. Après, il y a des équipes avec des profils différents et certaines avec l'influence de grands joueurs comme le Portugal avec Ronaldo et la Suède avec Zlatan Ibrahimovic. Eux font peur.

Un succès mardi, le 3e d'affilée, signifierait-il qu'une nouvelle ère s'ouvre pour les Bleus ?
Non, ce serait la fin des qualifications. Pour l'environnement, c'est bien d'avoir plus de sérénité et un capital confiance, mais là où il faudra être présent, ce sera lors des deux matches du mois de novembre.

Le 4-2-3-1, est-ce votre meilleur système ?
Le fait d'évoluer avec un attaquant axial, oui, ça l'a toujours été. Même si je ne veux pas être prisonnier d'un seul système, c'est celui dans lequel on est le plus performant.

Vous attendez-vous à une équipe de Finlande évoluant comme l'Australie ?
A l'aller, ils nous avaient fait souffrir (victoire de la France 1-0, ndlr). Ils se préparent depuis 10 jours pour ce match, ils n'ont rien à perdre mais ils ne vont pas venir en balade.

Giroud a-t-il pris un temps d'avance sur Benzema ?
Il a commencé les deux derniers matches, donc il a eu plus de temps de jeu que Karim.

On imagine que vous souhaitez que votre équipe aborde la rencontre avec la même envie que vendredi ?
Il y a besoin de cette folie, de mettre du rythme, de l'enthousiasme. Ca passe par là pour emballer le match et provoquer les fautes adverses.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 18:54

L'Uruguay entre optimisme et fatalisme



L'Uruguay, qui affronte mardi une Argentine déjà qualifiée lors de l'ultime journée des éliminatoires du Mondial-2014, entretient peu d'espoirs de se qualifier directement pour le Brésil et se tourne déjà vers un quatrième barrage en autant de campagnes.

La défaite concédée vendredi en Equateur (1-0) a en effet placé la "Celeste" à trois points de cet adversaire et du Chili, qui se rencontrent mardi à Santiago. Un match nul suffirait donc à ces deux équipes pour se qualifier sans être menacées par une équipe d'Uruguay de surcroît handicapée par une différence de buts défavorable (-1 contre +3 au Chili et +5 à l'Equateur).

Face à cet état des lieux, le sélectionneur uruguayen Oscar Tabarez se veut fataliste et admet qu'il est "plus que probable" que l'Uruguay, quatrième du Mondial-2010, dispute un barrage les 13 et 20 novembre contre la Jordanie.

Car seul un très large succès de son équipe face à l'Argentine, combiné à une victoire nette du Chili ou de l'Equateur, pourrait lui permettre de décrocher la quatrième place directement qualificative.

"Il y a un espoir de lutter pour la quatrième place (mais) nous savons qu'il est minime", concède le capitaine Diego Lugano.

L'Argentine est décimée
Reste que le coup est jouable face à une Argentine décimée par les blessures. Outre Lionel Messi, Gonzalo Higuain, Angel Di Maria, Sergio Agüero et Javier Mascherano manqueront à l'appel à Montevideo, faisant perdre un peu de son lustre au "classique du Rio de la Plata".

Le "Maestro" Tabarez préfère souligner l'importance d'un bon résultat face à cette "puissance mondiale" du football, avant la très probable double confrontation contre la Jordanie. Car si l'affaire pourrait sembler pliée d'avance face à cette équipe modeste, ce type de rencontre couperet présente toujours un véritable risque.

"L'Uruguay a toujours lutté pour être dans les quatre premiers, parce que nous en avons marre de souffrir", résumait lundi l'attaquant de Liverpool Luis Suarez, en référence aux barrages déjà disputés - et remportés - par son pays en 2002, 2006 et 2010.

Dans la zone Amsud, l'Argentine, la Colombie et le Brésil (pays organisateur) ont déjà validé leur billet pour le Mondial-2014. La Bolivie, le Paraguay, le Pérou et le Venezuela sont éliminés.

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Lun 14 Oct - 22:17

Zone CONCACAF
L’Hexagonal dans sa dernière ligne droite




Le Mexique et le Honduras se livreront un duel à distance, ce 15 octobre, lors de la dernière journée du tournoi hexagonal de la CONCACAF. Les deux équipes peuvent encore décrocher la troisième et dernière place directement qualificative pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, et rejoindre les États-Unis et le Costa Rica.

Les Honduriens ont leur destin entre les mains, contrairement à leurs homologues mexicains, actuellement quatrièmes. L’équipe qui terminera à la quatrième place – le Mexique, le Honduras ou même le Panama – disputera un barrage intercontinental au mois de novembre contre la Nouvelle-Zélande. Comme la Jamaïque, déjà éliminée, le cinquième devra en revanche tirer un trait sur le Brésil.

FIFA.com se penche sur les enjeux cruciaux de la dernière journée de l’Hexagonal.

L’affiche
Costa Rica - Mexique
Au bout du suspense, le Mexique est enfin parvenu à s’imposer dans son stade Azteca, ce 11 octobre, contre le Panama (2:1). Les hommes de Victor Manuel Vucetich n’ont cependant plus leur destin en main. Quatrièmes du tournoi qualificatif à six équipes, ils accusent encore trois points de retard sur le Honduras. En cas de victoire à San José chez les Ticos, déjà qualifiés, El Tri peut espérer terminer à la troisième place. Il faudrait cependant que le Honduras, invaincu lors de ses trois derniers matches, s’incline dans le même temps à Kingston contre la lanterne rouge jamaïcaine.

Ce serait le scénario rêvé pour les Mexicains, qui peuvent tout aussi bien terminer à la cinquième place et manquer à l’appel de l'épreuve reine pour la première fois depuis Italie 1990. Le Mexique n’a aucune garantie avant ce dernier match. Victorieux à l’arrachée face aux Canaleros, il devra à nouveau s’employer pour ramener un résultat de l’Estadio National, où les Ticos ont remporté tous leurs matches de l’Hexagonal devant un public bouillant. Reste à savoir quel visage montreront les coéquipiers du capitaine Rafa Marquez, récemment revenu aux affaires, et de l’attaquant de Manchester United Javier Chicharito Hernandez, toujours muet face au but.

Les autres rencontres
Le Honduras a signé la semaine dernière, à San Pedro Sula, face à son voisin costaricain, un succès crucial dans la course à la qualification. À Kingston, chez des Jamaïcains déjà éliminés, un match nul (ou même une courte défaite) suffira aux Catrachos pour s’assurer la troisième et dernière place directement qualificative de la zone CONCACAF (les États-Unis et le Costa-Rica ont déjà leur ticket en poche). Grâce à son jeu rapide et remuant, le Honduras, emmené par Wilson Palacios, Oscar Boniek Garcia et Roger Espinoza, est aujourd’hui capable de rivaliser avec les meilleures équipes du continent.

Déjà assurés de finir en tête, les États-Unis se déplacent au Panama pour un match potentiellement décisif. À domicile, les Canaleros, actuellement cinquièmes, doivent absolument l’emporter et espérer une défaite du Mexique pour arracher la quatrième place, synonyme de barrage. Les hommes de Julio Dely Valdes auront face à eux une équipe américaine relativement inexpérimentée. Jürgen Klinsmann profitera en effet de cette rencontre pour essayer de nouveaux joueurs. Eddie Johnson, Clint Dempsey, Tim Howard et Landon Donovan ne seront pas du déplacement au stade Rommel Fernandez, où le Panama n’a pas perdu une seule fois lors des deux derniers tours de qualification.

Entendu…
"Je peux difficilement concevoir un match plus important que celui-ci. On doit à tout prix l’emporter là-bas. On ne pourra pas décider du sort des autres matches, mais on doit faire tout notre possible pour revenir de San José avec les trois points" - Raul Jimenez, attaquant du Mexique

Le Programme
Costa Rica - Mexique
Jamaïque - Honduras
Panama - États-Unis

Le classement
1. États-Unis (19 points - qualifiés)
2. Costa Rica (15 - qualifié)
3. Honduras (14)
4. Mexique (11)
5. Panama (8 )
6. Jamaïque (4 - éliminée)

Fifa.com (14/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Mar 15 Oct - 12:12

Honduras : Espinoza, philosophe de la victoire hondurienne



Le Honduras est aux portes de la gloire. Pour la première fois dans son histoire, l'équipe catracha est en mesure de se qualifier pour deux Coupes du Monde de la FIFA d'affilée. Après leur honorable participation à Afrique du Sud 2010, les garçons de Luis Fernando Suárez ont le billet pour Brésil 2014 à portée de main. Occupant actuellement la troisième place de l'Hexagonal Final de la CONCACAF, ils peuvent se contenter d'un match nul, ce 15 octobre, contre une Jamaïque déjà éliminée pour valider leur exploit.

Cependant, l'équipe a déjà vu les portes se refermer devant son nez au tout dernier moment, après avoir trébuché sur la dernière haie. C'est donc avec le plus grand sérieux qu'elle aborde le match, consciente qu'elle a toutes les cartes pour arracher le dernier point dont elle a besoin pour se qualifier pour le Brésil. "L'issue de ce match dépend de ce que l'on fera nous", annonce à FIFA.com Roger Espinoza, taulier des Catrachos. "Ce sera compliqué parce que la Jamaïque n'a rien à perdre. Nous l'avons déjà vécu face aux Costaricains. Ils étaient déjà qualifiés mais nous ont énormément compliqué la vie", rappelle le sociétaire de Wigan, en Premier League.

Tout au long de sa carrière, le milieu de terrain de 26 s'est distingué par sa forte personnalité. Infatigable travailleur de l'entrejeu, il connaît actuellement des jours heureux en Angleterre après un séjour américain aux Kansas City Wizards marqué par la détermination. Cette force de caractère semble avoir contaminé tous ses coéquipiers, qui ont été capables de digérer des résultats étonnants tout au long de l'Hexagonal. Ainsi, quelques jours près avoir décroché une victoire au stade Azteca face au Mexique en septembre (2:1), ils ont concédé un nul à la maison contre le Panama (2:2).

"C'est dans ces matches que nous devons montrer ce que nous avons dans le ventre", affirme-t-il à propos de la prochaine échéance. "Nous l'avons déjà montré lors de cet Hexagonal et ça nous a permis de nous sortir de bien des situations. A l'extérieur, c'est forcément plus difficile, surtout quand il y a un tel enjeu. Mais notre équipe a du caractère et elle va avoir l'occasion de le démontrer", promet-il.

Le point du bonheur
Elle l'a fait ne serait-ce que le 11 octobre dernier au stade Olímpico. Face à l'un de ses principaux adversaires régionaux, La H a su s'imprégner de l'ambiance surchauffée de San Pedro Sula pour l'emporter sur la plus courte des marges, grâce à un but de Jerry Bengston sur une passe décisive d'Espinoza. Ce résultat lui a permis d'aborder la dernière journée dans une situation avantageuse dont elle compte bien profiter.

"Ce succès contre le Costa Rica a été prépondérant, mais maintenant, il ne faut surtout pas se relâcher et croire qu'on y est déjà arrivé", prévient El Chino. "Nous devons bien nous mettre dans la tête qu'on n'est pas encore qualifié pour la Coupe du Monde et qu'on ne le sera pas tant qu'on n'aura pas les points nécessaires pour figurer parmi les trois premiers. Il faudra une concentration maximale."

Même une défaite pourrait envoyer le Honduras au Brésil à condition que le Mexique ne batte pas le Costa Rica. "Les rivalités sont toujours les mêmes et nous n'avons pas de quoi douter", ajoute le milieu de terrain des Latics. "Face à nous, le Costa Rica a tout donné. Si j'étais déjà qualifié, je ne ferais aucun cadeau. Sur le terrain, on joue à fond et toute autre façon de voir les choses est absurde. Nous sommes des pros et nous le démontrons match après match", affirme-t-il.

Tout le Honduras aimerait ne pas devoir sortir la calculatrice. Un point ramené de Kingston suffit et donnerait lieu à une énorme fête dans le pays dès le coup de sifflet final. Les derniers mots d'Espinoza sont dédiés à tous les fans qui rient et qui souffrent avec leur équipe : "Ce serait un rêve et nous sommes tout près. Nous avons un engagement envers les Honduriens et nous voulons le tenir", conclut-il.

Fifa.com (15/10/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Mar 15 Oct - 18:05

Coupe du Monde : Éliminatoire [LIVE]


AFRIQUE
3ème tour :
Mardi 15 octobre 2013 :
50' : Ghana 3 - 1 Egypte ......................... Asamoah Gyan (4'); Wael Gomaa (CSC 22'); Waris Majeed (44') /// Mohamed Abu Trika (P. (41')

EUROPE
Groupe 1 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h30 : Serbie - République de Macédoine
20h00 : Belgique - Pays de Galles
20h00 : Ecosse - Croatie

Groupe 2 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h15 : Bulgarie - République Tchèque
19h15 : Danemark - Malte
19h45 : Italie - Arménie

Groupe 3 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h45 : Irlande - Kazakhstan
19h45 : Suède - Allemagne
19h45 : Iles Féroé - Autriche

Groupe 4 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h00 : Hongrie - Andorre
19h00 : Roumanie - Estonie
19h00 : Turquie - Pays-Bas

Groupe 5 :
Mardi 15 octobre 2013 :
50 : Chypre 0 - 0 Albanie
19h00 : Norvège - Islande
19h00 : Suisse - Slovénie

Groupe 6 :
Mardi 15 octobre 2013 :
05'    : Azerbaïdjan 0 - 0 Russie
05'    : Israël 0 - 0 Irlande du Nord
05'    : Portugal 0 - 0 Luxembourg

Groupe 7 :
Mardi 15 octobre 2013 :
05' : Grèce 0 - 0 Liechtenstein
05' : Lituanie 0 - 0 Bosnie-Herzégovine
19h10 : Lettonie - Slovaquie

Groupe 8 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : Saint-Marin - Ukraine
20h00 : Monténégro - Moldavie
20h00 : Angleterre - Pologne

Groupe 9 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : France - Finlande
20h00 : Espagne - Géorgie

AMERIQUE DU SUD
Zone CONMEBOL :
Mercredi 16 octobre 2013 :
01h30 : Uruguay - Argentine
01h30 : Paraguay - Colombie
01h30 : Chili - Equateur
03h15 : Pérou - Bolivie

AMERIQUE DU NORD & CARAÏBES
CONCACAF - 4ème tour :
Mercredi 16 octobre 2013 :
02h30 : Jamaïque - Honduras
02h30 : Panama - Etats-Unis
02h30 : Costa Rica - Mexique

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Mar 15 Oct - 18:37

Coupe du Monde : Éliminatoire [LIVE]


AFRIQUE
3ème tour :
Mardi 15 octobre 2013 :
80' : Ghana 5 - 1 Egypte ......................... Asamoah Gyan (4', 54'); Wael Gomaa (CSC 22'); Waris Majeed (44'); Sulley Muntari (P. 73') /// Mohamed Abu Trika (P. (41')

EUROPE
Groupe 1 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h30 : Serbie - République de Macédoine
20h00 : Belgique - Pays de Galles
20h00 : Ecosse - Croatie

Groupe 2 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h15 : Bulgarie - République Tchèque
19h15 : Danemark - Malte
19h45 : Italie - Arménie

Groupe 3 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h45 : Irlande - Kazakhstan
19h45 : Suède - Allemagne
19h45 : Iles Féroé - Autriche

Groupe 4 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h00 : Hongrie - Andorre
19h00 : Roumanie - Estonie
19h00 : Turquie - Pays-Bas

Groupe 5 :
Mardi 15 octobre 2013 :
80' : Chypre 0 - 0 Albanie
19h00 : Norvège - Islande
19h00 : Suisse - Slovénie

Groupe 6 :
Mardi 15 octobre 2013 :
35'    : Azerbaïdjan 0 - 1 Russie ................... Roman Shirokov (15')
35'    : Israël 0 - 0 Irlande du Nord
35'    : Portugal 1 - 0 Luxembourg .................. Silvestre Varela (30')

Groupe 7 :
Mardi 15 octobre 2013 :
35' : Grèce 1 - 0 Liechtenstein .................. Dimitris Salpigidis (7')
35' : Lituanie 0 - 0 Bosnie-Herzégovine
19h10 : Lettonie - Slovaquie

Groupe 8 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : Saint-Marin - Ukraine
20h00 : Monténégro - Moldavie
20h00 : Angleterre - Pologne

Groupe 9 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : France - Finlande
20h00 : Espagne - Géorgie

AMERIQUE DU SUD
Zone CONMEBOL :
Mercredi 16 octobre 2013 :
01h30 : Uruguay - Argentine
01h30 : Paraguay - Colombie
01h30 : Chili - Equateur
03h15 : Pérou - Bolivie

AMERIQUE DU NORD & CARAÏBES
CONCACAF - 4ème tour :
Mercredi 16 octobre 2013 :
02h30 : Jamaïque - Honduras
02h30 : Panama - Etats-Unis
02h30 : Costa Rica - Mexique

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Mar 15 Oct - 18:38

Coupe du Monde : Éliminatoire [LIVE]


AFRIQUE
3ème tour :
Mardi 15 octobre 2013 :
85' : Ghana 5 - 1 Egypte ......................... Asamoah Gyan (4', 54'); Wael Gomaa (CSC 22'); Waris Majeed (44'); Sulley Muntari (P. 73') /// Mohamed Abu Trika (P. (41')

EUROPE
Groupe 1 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h30 : Serbie - République de Macédoine
20h00 : Belgique - Pays de Galles
20h00 : Ecosse - Croatie

Groupe 2 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h15 : Bulgarie - République Tchèque
19h15 : Danemark - Malte
19h45 : Italie - Arménie

Groupe 3 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h45 : Irlande - Kazakhstan
19h45 : Suède - Allemagne
19h45 : Iles Féroé - Autriche

Groupe 4 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h00 : Hongrie - Andorre
19h00 : Roumanie - Estonie
19h00 : Turquie - Pays-Bas

Groupe 5 :
Mardi 15 octobre 2013 :
85' : Chypre 0 - 0 Albanie
19h00 : Norvège - Islande
19h00 : Suisse - Slovénie

Groupe 6 :
Mardi 15 octobre 2013 :
40'    : Azerbaïdjan 0 - 1 Russie ................... Roman Shirokov (15')
40'    : Israël 0 - 0 Irlande du Nord
40'    : Portugal 2 - 0 Luxembourg .................. Silvestre Varela (30'); Nani (37')

Groupe 7 :
Mardi 15 octobre 2013 :
40' : Grèce 1 - 0 Liechtenstein .................. Dimitris Salpigidis (7')
40' : Lituanie 0 - 0 Bosnie-Herzégovine
19h10 : Lettonie - Slovaquie

Groupe 8 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : Saint-Marin - Ukraine
20h00 : Monténégro - Moldavie
20h00 : Angleterre - Pologne

Groupe 9 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : France - Finlande
20h00 : Espagne - Géorgie

AMERIQUE DU SUD
Zone CONMEBOL :
Mercredi 16 octobre 2013 :
01h30 : Uruguay - Argentine
01h30 : Paraguay - Colombie
01h30 : Chili - Equateur
03h15 : Pérou - Bolivie

AMERIQUE DU NORD & CARAÏBES
CONCACAF - 4ème tour :
Mercredi 16 octobre 2013 :
02h30 : Jamaïque - Honduras
02h30 : Panama - Etats-Unis
02h30 : Costa Rica - Mexique

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Mar 15 Oct - 18:45

Coupe du Monde : Éliminatoire [LIVE]


AFRIQUE
3ème tour :
Mardi 15 octobre 2013 :
90' : Ghana 5 - 1 Egypte ......................... Asamoah Gyan (4', 54'); Wael Gomaa (CSC 22'); Waris Majeed (44'); Sulley Muntari (P. 73') /// Mohamed Abu Trika (P. (41')

EUROPE
Groupe 1 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h30 : Serbie - République de Macédoine
20h00 : Belgique - Pays de Galles
20h00 : Ecosse - Croatie

Groupe 2 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h15 : Bulgarie - République Tchèque
19h15 : Danemark - Malte
19h45 : Italie - Arménie

Groupe 3 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h45 : Irlande - Kazakhstan
19h45 : Suède - Allemagne
19h45 : Iles Féroé - Autriche

Groupe 4 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h00 : Hongrie - Andorre
19h00 : Roumanie - Estonie
19h00 : Turquie - Pays-Bas

Groupe 5 :
Mardi 15 octobre 2013 :
90' : Chypre 0 - 0 Albanie
19h00 : Norvège - Islande
19h00 : Suisse - Slovénie

Groupe 6 :
Mardi 15 octobre 2013 :
45'    : Azerbaïdjan 0 - 1 Russie ................... Roman Shirokov (15')
45'    : Israël 1 - 0 Irlande du Nord ............... Eden Ben Basat (43')
45'    : Portugal 2 - 0 Luxembourg .................. Silvestre Varela (30'); Nani (37')

Groupe 7 :
Mardi 15 octobre 2013 :
45' : Grèce 1 - 0 Liechtenstein .................. Dimitris Salpigidis (7')
45' : Lituanie 0 - 0 Bosnie-Herzégovine
19h10 : Lettonie - Slovaquie

Groupe 8 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : Saint-Marin - Ukraine
20h00 : Monténégro - Moldavie
20h00 : Angleterre - Pologne

Groupe 9 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : France - Finlande
20h00 : Espagne - Géorgie

AMERIQUE DU SUD
Zone CONMEBOL :
Mercredi 16 octobre 2013 :
01h30 : Uruguay - Argentine
01h30 : Paraguay - Colombie
01h30 : Chili - Equateur
03h15 : Pérou - Bolivie

AMERIQUE DU NORD & CARAÏBES
CONCACAF - 4ème tour :
Mercredi 16 octobre 2013 :
02h30 : Jamaïque - Honduras
02h30 : Panama - Etats-Unis
02h30 : Costa Rica - Mexique

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par rachid_as le Mar 15 Oct - 18:49

Coupe du Monde : Éliminatoire [LIVE]


AFRIQUE
3ème tour :
Mardi 15 octobre 2013 :
90' : Ghana 6 - 1 Egypte ......................... Asamoah Gyan (4', 54'); Wael Gomaa (CSC 22'); Waris Majeed (44'); Sulley Muntari (P. 73'); Christian Atsu (89') /// Mohamed Abu Trika (P. (41')

EUROPE
Groupe 1 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h30 : Serbie - République de Macédoine
20h00 : Belgique - Pays de Galles
20h00 : Ecosse - Croatie

Groupe 2 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h15 : Bulgarie - République Tchèque
19h15 : Danemark - Malte
19h45 : Italie - Arménie

Groupe 3 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h45 : Irlande - Kazakhstan
19h45 : Suède - Allemagne
19h45 : Iles Féroé - Autriche

Groupe 4 :
Mardi 15 octobre 2013 :
19h00 : Hongrie - Andorre
19h00 : Roumanie - Estonie
19h00 : Turquie - Pays-Bas

Groupe 5 :
Mardi 15 octobre 2013 :
90' : Chypre 0 - 0 Albanie
19h00 : Norvège - Islande
19h00 : Suisse - Slovénie

Groupe 6 :
Mardi 15 octobre 2013 :
MIT    : Azerbaïdjan 0 - 1 Russie ................... Roman Shirokov (15')
MIT    : Israël 1 - 0 Irlande du Nord ............... Eden Ben Basat (43')
MIT    : Portugal 2 - 0 Luxembourg .................. Silvestre Varela (30'); Nani (37')

Groupe 7 :
Mardi 15 octobre 2013 :
MIT : Grèce 1 - 0 Liechtenstein .................. Dimitris Salpigidis (7')
45' : Lituanie 0 - 0 Bosnie-Herzégovine
19h10 : Lettonie - Slovaquie

Groupe 8 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : Saint-Marin - Ukraine
20h00 : Monténégro - Moldavie
20h00 : Angleterre - Pologne

Groupe 9 :
Mardi 15 octobre 2013 :
20h00 : France - Finlande
20h00 : Espagne - Géorgie

AMERIQUE DU SUD
Zone CONMEBOL :
Mercredi 16 octobre 2013 :
01h30 : Uruguay - Argentine
01h30 : Paraguay - Colombie
01h30 : Chili - Equateur
03h15 : Pérou - Bolivie

AMERIQUE DU NORD & CARAÏBES
CONCACAF - 4ème tour :
Mercredi 16 octobre 2013 :
02h30 : Jamaïque - Honduras
02h30 : Panama - Etats-Unis
02h30 : Costa Rica - Mexique

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2014 (2)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum