Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Lun 11 Nov - 16:16

Les Verts continuent à affluer à Sidi Moussa

Mostefa : « Mandi n’est pas un concurrent pour moi »




Après les Yebda, Brahimi et Bougherra, qui sont arrivés à Alger avant-hier samedi, c’était au tour d’autres joueurs de l’EN d’effectuer leur arrivée hier à l’aéroport Houari- Boumediene et rejoindre par la suite le centre technique national de Sidi Moussa afin d’entamer le stage de préparation à ce match retour face au Burkina Faso, prévu pour le 19 novembre prochain au stade Mustapha-Tchaker.

12h10 : Mostefa, le premier arrivé
Le premier joueur professionnel à débarquer à l’aéroport d’Alger hier est Mehdi Mostefa, le joueur de l’AC Ajaccio. Il est arrivé vers 12h10 en provenance de Marseille. Le joueur très souriant à son arrivée, était assez décontracté, bien qu’il nous ait affirmé qu’il était un peu fatigué, en raison du voyage et surtout du match de championnat disputé la veille à Toulouse.

12h40 : Mandi, le nouveau, en compagnie de Kadir
La grande attraction hier était incontestablement l’arrivée du joueur de Reims, Aïssa Mandi, qui fête à l’occasion de ce match face au Burkina Faso sa première convocation chez les Verts. Surpris par le nombre impressionnant des représentants des médias présents sur place pour l’accueillir, le joueur, qui s’est réjouit de revenir au pays, a toutefois refusé de faire le moindre commentaire. Le nouveau latéral droit de l’EN n’était pas dépaysé, lui qui a effectué le voyage jusqu’à Alger avec un joueur de l’EN, en l’occurrence Foued Kadir. Les deux joueurs qui se connaissaient quelque peu avant ont longuement discuté et nul doute que Foued l’a un peu briefé.Notons que les deux joueurs sont venus de Paris et ont débarqué à Alger aux alentours de 12h40.

Belfodil et Taïder débarquent de Milan à 16h
Après donc Mostefa, Kadir et Mandi, c’était au tour du duo qui évolue à l’Inter, Belfodil-Taïder, de faire son apparition dans le hall 2 des arrivées de l’aéroport d’Alger, aux environs de 16h. Les deux joueurs sont venus directement de Milan, à bord d’un vol d’Air Algérie. Comme à leur habitude, ils étaient très heureux de retrouver le pays. Belfodil ne s’est toutefois pas exprimé face à la presse, nous affirmant qu’il avait reçu une directive de la FAF lui interdisant d’accorder la moindre interview. Taïder, pour sa part, a répondu à quelques questions avant que tout le monde ne quitte les lieux peu après.

19h20 : Au tour de Lacen, Cadamuro et Slimani
Par la suite, vers 19h20, trois nouveaux joueurs ont débarqué en provenance de Madrid, en l’occurrence, Medhi Lacen, Liassine Cadamuro et enfin Islem Slimani. Ces trois éléments, fatigués par le voyage, ont été directement emmenés au centre technique de Sidi Moussa, par Nabil Boutenoun, le responsable administratif de la FAF.

Mesbah était attendu à 23h
La dernière arrivée de la journée d’hier devait être celle de Djamel Mesbah. En effet, ce dernier était attendu à Alger hier vers 23h. Il devait arriver en provenance de Rome. Le joueur qui était retenu par un match de championnat hier avec son équipe de Parme face à la Lazio de Rome (il est resté sur le banc), devait dans un premier temps arriver aujourd’hui à Alger, mais finalement, le joueur a préféré avancer son arrivée, histoire de gagner une journée de travail.

Djabou, Feghouli, Soudani, Ghilas, Ghoulam et Medjani compléteront le groupe aujourd’hui
Les derniers joueurs professionnels à rejoindre le centre technique de Sidi Moussa sont Abdelmoumen Djabou, Sofiane Feghouli, Hilal Soudani, Nabil Ghilas, Faouzi Ghoulam et, enfin, Carl Medjani. Ceux-là qui avaient joué hier avec leurs clubs respectifs, arriveront aujourd’hui à Alger et compléteront ainsi le groupe.
Soulignons que finalement Vahid Halilhodzic a choisi de ne pas faire appel finalement au sociétaire du Dynamo Dresden, Amine Aoudia.


Mandi a refusé de s’exprimer
Le nouveau venu en sélection, Aïssa Mandi, n’a pas souhaité s’exprimer face aux nombreux journalistes qui se sont présentés à lui hier, à son arrivée à l’aéroport d’Alger. Malgré l’insistance des gens des médias présents sur place, qui ont voulu prendre au moins une petite déclaration, le Rémois a refusé, affirmant néanmoins qu’il s’étalera sur cette première convocation chez les Verts, cette semaines, lors d’une conférence de presse.

Mostefa : « Mandi n’est pas un concurrent pour moi »
Comme à son habitude, Mehdi Mostefa, très coopératif avec la presse nationale, s’est arrêté durant quelques minutes devant les nombreux journalistes venus couvrir l’arrivée des joueurs à l’aéroport Houari-Boumediene, pour répondre à leurs questions. D’emblée, le sociétaire de l’AC Ajaccio a tenu à rassurer sur son cas, affirmant que sa blessure faisait partie du passé et qu’il est désormais bien prêt à tenir sa place face aux Etalons. A droite de la défense ou au milieu de terrain, le joueur jouera là ou le coach le décidera, a-t-il souligné.

Les choses sérieuses commencent Mehdi avec le début aujourd’hui du stage, n’est-ce pas ?
Oui, effectivement. Les choses sérieuses commencent en prévision de ce match. On a plusieurs jours devant nous pour bien nous préparer à ce rendez-vous très important. Le groupe a conscience de l’enjeu de cette partie et Inch’Allah, on sera à la hauteur.

Quelles sont les chances selon-vous de l’EN pour ce match retour face au Burkina Faso ?
Nos chances ? N’oubliez pas qu’on évolue à domicile, du coup, on aura l’avantage du terrain et de nos supporters. On doit bien aborder cette rencontre, car on sait bien qu’elle est capitale pour la qualification au Mondial. Il faudra penser surtout à bien travailler au cours du stage pour être prêt le jour J. on doit mettre toutes les conditions de notre côté pour réussir notre mission.

A votre retour du Burkina, vous vous êtes blessé avec votre club de l’AC Ajaccio. Dites-nous comment ça va physiquement à présent ?
Je me sens bien El Hamdoulilah. Hier, j’ai joué (Ndlr, un match de championnat face à Toulouse) et je n’ai rien ressenti. Je suis un peu fatigué, mais c’est normal. L’essentiel est que je sois apte à jouer.

L’équipe du Burkina Faso a enregistré le retour de son maître à jouer, Alain Traoré, celui-ci absent lors du match aller. Craignez-vous particulièrement ce joueur-là et l’influence qu’il peut avoir sur le jeu de sa sélection ?
Vous savez, nous, on s’occupe surtout de nous, et pas de l’adversaire. Je sais que nos grands joueurs sont là, et donc, je suis rassuré. Autre chose, je n’y pense pas du tout.

Comme à chaque fois, on vous pose la question sur le poste que vous souhaiter occuper en EN. Alors, plutôt latéral droit ou milieu de terrain ?
Je me sens bien partout où le coach décide de me faire jouer.

Néanmoins, selon les dernières informations qui nous sont parvenues, Halilhodzic envisage de vous aligner en tant que milieu récupérateur au cours de ce match retour face aux Etalons. Avez-vous discuté avec lui à ce sujet ?
Non, je n’ai pas parlé du tout au coach par rapport à ça. C’est selon les besoins de l’équipe. On sait tous qu’il y a des suspendus, et des blessés pour ce match, mais moi, et comme à chaque fois, je me mets à la disposition de la sélection. C’est au coach de voir où je dois évoluer. En tout cas, quel que soit le poste qui me sera confié, je me donnerai à fond. Même si je dois être remplaçant, je l’accepterai sans problème.

Ce stage enregistre une nouvelle arrivée en la personne de Aïssa Mandi. Un commentaire ?
C’est très bien. Son arrivée fera avancer l’équipe. Mandi, je le connais bien, surtout parce qu’on évolue tous les deux dans le même championnat. C’est un latéral droit de formation, donc c’est une bonne chose pour l’EN. En plus, c’est quelqu’un de très bien aussi dans la vie quotidienne. S’il peut apporter un plus à l’équipe, c’est tant mieux et ce n’est que bénéfique pour tout le monde.

Un concurrent supplémentaire pour vous, non ?
Non, pas du tout. Je dirais surtout que c’est un plus pour l’EN.

Le Buteur (11/11/2013)


Dernière édition par siberian84 le Mar 19 Nov - 15:19, édité 1 fois
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Lun 11 Nov - 16:22

Boudebouz : «Halilhodzic fait son métier et moi je fais le mien, je dois redoubler d’efforts pour retrouver ma place»

«J’ai envie de tout casser à Bastia pour revenir rapidement en Equipe nationale» «Après avoir reçu ma convocation dans la liste élargie, j’étais soulagé» «Belfodil est un grand attaquant, il peut faire mal aux équipes adverses» «Je n’ai aucune haine envers Vahid, j’espère qu’on se retrouvera très bientôt» «Le président Raouraoua est une personne que j’estime, ses éloges m’honorent et je tiens à le remercier» «Même si je ne serai pas là face au Burkina, je souhaite que mes camarades fassent honneur au pays»



C’est un Ryad Boudebouz complètement métamorphosé que nous avons découvert samedi au stade André-Cesari à Furiani. Le meneur de jeu bastiais était, certes, déçu de n’avoir pas été retenu pour le stage final précédant le match du 19 novembre prochain, mais il a affiché un esprit de solidarité sans faille. Ryad a mûri et cela se lit bien dans ses déclarations qui, le moins que l’on puisse dire, sont emplies de bon sens.

Ryad, un match plein et une belle victoire qui a été difficile à se réaliser ?
C’était très difficile de jouer au football dans des conditions climatiques pareilles. En première mi-temps, on a eu la chance de marquer tôt et de bien résister jusqu’à la pause, après, il y a eu un vent énorme qui soufflait, donc ce n’était pas évident de poser le ballon. Ce succès est salvateur, il nous permet de rester forts chez nous et surtout de revenir, après notre dernière défaite concédée à Reims. Maintenant, on est loin de la zone dangereuse, c’est très bien pour notre équipe.

Bastia peut-elle jouer les premiers rôles ?
C’est encore trop tôt de le dire, il ne faut pas s’enflammer. On a, encore une fois, prouvé qu’on est durs à accrocher. Maintenant, il va falloir faire un bon résultat à Sochaux et surtout préserver cette bonne dynamique.

Vous allez affronter votre ancien club, cela se produira pour la première fois de votre carrière, quel est votre sentiment ?
Ça va être effectivement une première pour moi. Franchement, cela ne se passera pas sans émotion. Sochaux, c’est le club de mes premières amours, on va dire. C’était aussi mes premiers pas de joueur professionnel, j’ai connu beaucoup de belles choses, avec une 5e place obtenue avec brio sous la houlette du coach Gillot. Maintenant, je défends les couleurs de Bastia et il est clair que je vais tout faire pour aider mon équipe à décrocher un bon résultat à l’extérieur. Ce qui reste pour nous un peu le maillon faible de ce début de championnat.

Vous allez retrouver plusieurs de vos anciens potes, avez-vous déjà parlé de ce match avec eux ?
Pas encore, mais c’est sûr qu’on est toujours en contact avec eux et c’est aussi sûr que ça va chambrer. Après, ce sera avec plaisir de retrouver le Stade Bonal et tous mes amis à Sochaux.

Vous avez eu en face de vous ce soir (entretien réalisé samedi à Bastia) Foued Kadir, parlez-nous un peu de ces retrouvailles ?
C’est aussi avec plaisir que j’ai croisé mon ami Foued que je n’ai pas revu depuis belle lurette. Kadir est un mec bien, super gentil et on a parlé un peu de tout. On a surtout évoqué le match d’aujourd’hui et bien sûr l’avenir de la sélection nationale avec ce gros match qui nous attend face au Burkina Faso.

Qu’est-ce que vous vous êtes dit ?
On a surtout parlé de l’importance de gagner ce match pour aller en Coupe du monde, inch’Allah. On sait tous qu’on a un peuple derrière nous et que c’est très important de qualifier le pays pour le Brésil.

On sait que vous êtes très attaché à ce peuple algérien et à cette sélection, qu’est-ce que vous avez ressenti lorsque vous avez reçu votre convocation pour cette liste élargie dressée par Halilhodzic ?
Franchement, j’étais soulagé. Je m’attendais à être dans la liste finale. Mais bon, ce n’est pas le cas. Ça ne fait rien, je respecte le choix du coach. C’est un match important et Vahid a certainement pensé à la meilleure manière de le gagner.

Qu’est-ce que vous avez à dire à tous ces fans sur Facebook et Twitter de plusieurs sites de foot algérien qui ont salué votre convocation parmi la liste des 37 ?
Je les remercie beaucoup. Sincèrement, ce soutien des fans de l’EN me va droit au cœur. Je ne vous cache pas que c’est là une grande fierté pour moi et ma famille. Etre encore adulé et recevoir autant de messages de soutien me donne la chair de poule. J’ai envie de tout casser pour revenir rapidement en Equipe nationale. Maintenant, j’espère un jour porter de nouveau le maillot de l’Algérie.

On a appris que vous êtes dans une liste de réservistes, avez-vous reçu quelque chose dans ce sens ?
Pour l’instant, je n’ai pas reçu de billet d’avion. Donc je ne sais pas vraiment comment ça va se passer. Je ne vais pas m’enflammer. Si je suis du groupe le jour du match, c’est tant mieux, je serai content, sinon je vais travailler encore plus pour mériter ma convocation.

Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, avait déclaré que votre retour en sélection était une question de temps et que l’Algérie ne pouvait se passer de votre talent, une réaction par rapport à ça ?
C’est très gentil de sa part. Franchement, cela m’honore d’entendre des choses pareilles provenant du président. J’ai toujours eu de l’estime et du respect pour ce grand Monsieur de notre football. Il est respectueux et je ne vous apprends rien si je vous dis que tous les joueurs de l’EN sont très attachés à sa personne. Je le remercie encore une fois pour sa marque de sympathie et là, je n’ai qu’une seule envie : vite revenir en Equipe d’Algérie.

Le coach Vahid ne vous tient pas rancune aussi, il vous a convoqué dans une liste élargie, cela sous-entend que vous faites partie de nouveau de ses plans ?
La page est tournée, Dieu merci, c’est le plus important. On le sait tous, Halilhodzic n’est pas du tout rancunier. Le coach fait son métier et moi je suis là, je vais me battre pour le convaincre de me rappeler. A Bastia, j’ai épanoui, j’arrive à retrouver une meilleure efficacité dans le jeu, je marque des buts et je retrouve aussi ce dernier geste pour faire marquer mes camarades. Donc hamdoulillah. J’espère qu’un jour, on se retrouvera.

Mais Ryad, on peut ressentir un sentiment de haine, et ça pourrait être légitime, l’éprouvez-vous encore envers Vahid ?
Je vous ai bien dit que la page est tournée. La preuve, il m’a retenu dans sa liste élargie. Ecoutez-moi bien, j’ai choisi de jouer pour l’Algérie très jeune ce n’est pas maintenant que je vais éprouver de la haine envers mon pays, jamais de la vie !

On aimerait avoir votre avis sur ce match qui nous attend à Blida contre le Burkina Faso...
Ça va être très chaud. C’est sûr qu’on est intraitables chez nous, mais gare à l’excès de confiance. On peut passer à côté, mais connaissant le coach Vahid et mes anciens camarades comme Bougherra, Yebda et Mbolhi, je ne crois pas qu’on sous-estimera cette équipe qui nous a infligés une défaite à l’aller. Ça serait vraiment magnifique de jouer une deuxième Coupe du monde de suite.

Que pouvez-vous dire sur cet effectif de l’EN renforcé par des nouveautés ?
Il y a une belle équipe, de bons jeunes ont intégré le groupe et on produit un meilleur jeu offensif, cela signifie que tous les ingrédients sont bien réunis pour faire de cette rencontre retour contre le Burkina une grande fête du football algérien, inch’Allah.
Comment avez-vous vécu le match aller à Ouagadougou ?
J’étais franchement dégoûté, après ce penalty sifflé par l’arbitre. Il n’y avait absolument rien. Belkalem, qui était en dehors de la surface, n’avait rien commis, après c’est l’Afrique, les décisions des arbitres sont cruelles, il faut l’accepter et faire en sorte de gagner ce match retour. Il ne faut pas pleurer, il faut prendre le match de Blida comme ça vient, on sait qu’avec notre public et notre terrain à Tchaker, les conditions seront bien en notre faveur. Enfin, je l’espère bien pour mes potes.

Belfodil est retenu pour ce match de Blida, sera-t-il l’une des clés de la victoire ?
Ecoutez, je crois que ce match est celui de l’ensemble des joueurs. On doit justement être solidaires. Après, bien sûr, je suis très content pour Ishak parce que c’est un très bon joueur avec des qualités humaines magnifiques.

Qu’avez-vous à dire du joueur sur le plan purement technique ?
Il n’y a rie à dire, il est trop fort. Personnellement, j’aime bien ce profil d’attaquant. J’espère qu’il apportera tout son talent à l’Equipe nationale. Il peut faire mal aux équipes adverses.
D’aucuns parmi les Verts rêvent de vous revoir associé à des joueurs comme Taïder, Belfodil, Feghouli ou Brahimi, quelle est votre réaction ?
J’aimerais bien, un jour, jouer avec ces joueurs que vous venez de citer. Après voilà, il y a un coach, c’est lui qui décide, et des adjoints qui nous suivent et je sais qu’ils sont en train de faire du bon travail qui va avec l’intérêt global de l’équipe. En bon professionnel, il faut savoir respecter les décisions de son entraîneur.
Êtes-vous toujours en contact avec vos potes en sélection ?
Bien sûr, souvent même avec Madjid Bougherra. On s’appelle aussi avec Foued Kadir et Raïs Mbolhi. De temps en temps, je les ai au téléphone et ça fait énormément plaisir.
Ryad, on vous laisse le soin de vous adressez à vos camarades en sélection et au peuple algérien ?
Soyez solidaires, il y a un peuple qui attend beaucoup de vous. Je sais que vous allez le faire et je vous souhaite beaucoup de réussite. Quant aux supporters, je leur demande de rester derrière notre sélection nationale et inch’Allah, la qualification ne nous échappera pas.

Le Buteur (11/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Lun 11 Nov - 16:27

Kadir vs Pitroipa, un seul billet à arracher

Leur duel a commencé, la pression est montée d’un cran.



Très complices sur le terrain, Foued Kadir et son ami et coéquipier à Rennes, le Burkinabé Jonathan Pitroipa, s’entendent à merveille. Ils se retrouvent presque de manière aveugle sur le front de l’attaque rennaise. Ce samedi, les deux joueurs se sont quittés sur la promesse de se revoir à Blida pour un match décisif pour une qualification au prochain Mondial. Les deux hommes s’apprécient beaucoup mais il est clair que chacun défendra les couleurs de sa nation, le 19 novembre prochain.

Leur duel a commencé, la pression est montée d’un cran
Le coup de sifflet final de l’arbitre du match Bastia-Rennes, samedi au stade Armand-Cesari à Furiani, a sonné comme une sirène de début de combat pour un seul objectif entre Pitroipa et Kadir. Ils avaient, pour ainsi les décrire, le cœur et le cerveau rivés sur leurs pays et la bataille qui les attend le 19 novembre prochain, à Blida. Si Pitroipa s’est plongé dans son silence habituel, préférant s’engouffrer directement dans le bus rennais, Foued a bien voulu répondre à nos questions mais lui aussi, il avait l’esprit déjà fixé sur l’objectif qui l’attend en Equipe nationale. En tout cas, les deux hommes sont déjà super concentrés. Forcément, la pression est montée d’un cran.

Ils se sont évités en fin de match
Partis pour un combat décisif pour une qualification au prochain Mondial, Foued Kadir et Jonathan Pitroipa se sont évités en fin de rencontre. L’attaquant burkinabé, qui est sorti un peu tard du vestiaire, est allé directement dans le but. Sollicité, en présence de Kadir, Pitroipa s’est excusé d’un geste de la main, avant de continuer son chemin. Cela en disait long sur la rivalité entre les deux hommes.

Le rêve brésilien n’est pas loin
Equipiers de toujours, adversaires d’un jour, les deux milieux offensifs du Stade Rennais, Foued Kadir et Jonathan Pitroipa, sont dans leur match. La seule chose qui les tracasse en ce moment est le rêve d’être présents au Mondial brésilien. Rien que de penser à jouer un Mondial au Brésil est un élément motivateur pour les deux joueurs. En tout cas, ils se sont quittés avec la promesse de se livrer à une bataille sans merci sur le terrain. Pourvu que Vahid pense à faire bénéficier l’attaque algérienne du talent et la forme affichée par Kadir, car Paul Put ne ratera pas cette occasion avec son joueur.

Le Buteur (11/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Lun 11 Nov - 16:37

Slimani : «Je suis en réussite et j’espère que ça continuera contre le Burkina»

Taïder : «C’est une Coupe du monde, on est motivés sans qu’on ait besoin d’en parler ou de le rappeler»



Alors, pas trop fatigué par le voyage ?
Pour ne rien vous cacher, je le suis un peu car j’ai joué hier soir et j’ai dû transiter aujourd’hui par Madrid pour venir à Alger, mais ce sont les aléas du métier. Là, je vais rejoindre le lieu du stage des Verts et j’aurais la soirée et la nuit pour me reposer.

Vous semblez très motivé d’intégrer le stage…
Je ne pense pas qu’il y ait un joueur parmi les convoqués qui ne l’est pas. L’objectif est d’une extrême importance : une qualification à une phase finale de Coupe du monde. Il ne faudra pas être à 100 % seulement, mais à 200 %, si ce n’est plus.

Cela tombe d’autant bien pour vous que vous semblez traverser une bonne phase au sein de votre club, le Sporting…
C’est vrai, la réussite est enfin au rendez-vous pour moi. Je viens d’inscrire deux buts en deux matches avec mon club, dont un hier (samedi soir, ndlr) face au Benfica. Cela augmentera ma confiance. J’étais impatient de commencer à marquer pour mon équipe. El Hamdoullah, ma patience n’a pas été vaine. J’espère que cela appellera d’autres buts à l’avenir inch’Allah.

Pensez-vous que vous commencez à vous imposer au sein du Sporting ?
M’imposer, c’est trop dire. Je suis à la disposition de l’entraîneur et j’essaye d’accomplir ma tâche convenablement à chaque fois qu’il fait appel à mes services. Certes, mon rôle, en tant qu’attaquant, est d’inscrire des buts, mais je ne vais pas aller jusqu’à prétendre que je me suis imposé au sein de l’équipe. Je ne suis pas encore arrivé. J’ai encore du travail à faire. En tout cas, j’espère que la réussite que j’ai eu ces derniers temps avec le Sporting me suivra dans les matches de la sélection nationale.

Puisque vous parlez de la sélection, comment voyez-vous le match qui arrive contre le Burkina Faso ?
Ce sera un match très difficile. La pression sera sur les deux équipes. Tous les joueurs sont conscients que la qualification est impérative. Nous avons une semaine pour bien nous préparer pour ce match. Il faut travailler durement, être solidaires car une performance n’arrive pas comme ça.

A présent que vous avez vu à l’œuvre la sélection du Burkina Faso au match aller, que pouvez-vous dire sur cette équipe ?
Nous la connaissons aussi bien qu’elle nous connaît. Nous ne pouvons pas présumer de la tournure du match tant qu’il n’a pas débuté. Un match n’est jamais gagné d’avance. Nous allons nous préparer pour être au top de notre forme. Une chose est certaine : que ce soit les onze joueurs qui seront sur le terrain, ceux qui seront sur le banc et même ceux qui seront en tribune, tout le monde sera mobilisé et motivé le jour du match.

Promettez-vous la qualification au peuple algérien ?
On ne peut pas lui promettre la qualification. On peut leur promettre une chose, c’est de tout donner pour obtenir la qualification, mais on ne peut pas leur garantir cette dernière.

Pourquoi ? Vous craignez donc la sélection du Burkina Faso ?
Non, nous ne la craignons pas. Celui qui a peur n’a pas sa place sur le terrain. C’est juste que ce ne sera pas une partie facile. Il ne faut pas leurrer le peuple.

Etes-vous motivé pour marquer de nouveau en sélection, vu que vous n’avez plus marqué depuis trois matches ?
Inch’Allah. Ce qui est sûr, c’est que, si le coach me fait jouer, je donnerai le maximum. En fait, que je marque ou pas n’est pas le plus important. Quel que soit l’identité des buteurs, l’essentiel est que l’Algérie aille en Coupe du monde. Je préfère ne pas marquer et nous qualifier plutôt que marquer et ne pas nous qualifier. Seules la victoire et la qualifications comptent.

Un dernier mot à l’adresse des supporters ?
J’espère que les supporters seront derrière nous dans ce match très important. Dans les moments difficiles, ils constituent un réel plus pour l’équipe. Ils nous portent et nous font redoubler nos efforts. Qu’ils jouent leur rôle et nous jouerons le nôtre à fond, avec le succès inch’Allah au bout du match.

Halilhodzic se contentera de 26 joueurs
Il n’y a pas eu de surprise : la liste des 26 joueurs retenus pour le match du 19 novembre contre le Burkina Faso, même si elle n’a pas été officiellement rendue publique, est celle attendue. Il n’y aura ni Djebbour ni Boudebouz ni Aoudia. Vahid Halilhodzic a fait ses choix. Six joueurs convoqués ayant joué hier rejoindront le groupe aujourd’hui : Soudani, Ghilas, Feghouli, Ghoulam, Medjani et Djabou.

Liste des 26 : Mbolhi, Doukha, Zemmamouche, Si Mohamed, Mostefa, Mandi, Khoualed, Hachoud, Mesbah, Ghoulam, Cadamuro, Bougherra, Medjani, Rial, Taïder, Lacen, Yebda, Karaoui, Feghouli, Djabou, Soudani, Kadir, Brahimi, Ghilas, Slimani, Belfodil.

Une zone mixte mardi
Afin de permettre aux médias de recueillir des déclarations des joueurs de la sélection nationale, une zone mixte est prévue pour demain mardi à 17h au Centre technique de Sidi Moussa en marge de la séance d’entraînement de l’après-midi.

Un premier entraînement hier
Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a profité de la présence hier après-midi de 17 joueurs au Centre technique de Sidi-Moussa pour tenir sa première séance d’entraînement. Un entraînement léger, basé plus sur le volet physique, avec des étirements, un travail en salle de musculation et du footing.

Feghouli marque son retour !
De retour à la compétition après deux semaines de convalescence suite à une blessure, Sofiane Feghouli s’est révélé très précieux pour son équipe, le FC Valence, qui affrontait Valladolid. Sur le banc des remplaçants au début du match, il a été incorporé à la 58’, alors que son équipe perdait par 2 à 1. Une incorporation salutaire puisque le milieu offensif algérien a sauvé les siens d’une défaite en égalisant à la 78’ d’un très joli but.

Il se présentera au top de sa forme face au Burkina
Ainsi, Feghouli dissipe définitivement les craintes du public algérien à l’approche du match décisif face au Burkina Faso. Il est en forme et même très en forme et, comme c’était le cas au match aller à Ouagadougou, il est appelé à jouer un rôle important et prépondérant dans la qualification pour le Mondial-2014. En plus des Algériens, un homme est heureux aujourd’hui : le sélectionneur, Vahid Halilhodzic.

Vahid attendait Lacen, Cadamuro et Slimani à Sidi-Moussa pour une réunion
Il est vrai que les joueurs étaient plutôt pressés. En effet, une réunion était programmée pour hier soir au Centre technique de Sidi-Moussa avec le sélectionneur, Vahid Halilhodzic, et ils y étaient attendus. C’est ce qui explique qu’ils ont fait leur possible pour quitter l’aéroport assez rapidement. Cela ne les a pas empêchés de répondre aux salutations des supporters qui les ont accostés et même de prendre des photos souvenirs avec certains parmi eux.

Lacen a refusé de s’exprimer
Sollicités par les journalistes présents sur place, seuls deux des trois ont accepté de s’exprimer : Slimani et Cadamuro-Bentaïba. Lacen, lui, a choisi de se confiner dans le silence. Les joueurs ont été acheminés rapidement vers Sidi-Moussa où le sélectionneur et leurs coéquipiers les attendaient.

Kadir : «On a toutes nos chances d’aller au Brésil»
C’est un Fouad Kadir très optimiste et très confiant pour le prochain match barrage des Verts qui aura lieu le 19 novembre au stade Mustapha-Tchaker à Blida. L’international algérien, qu’on a croisé hier à 12h30 à l’aéroport international Houari-Boumediène, en provenance de Paris, a bien voulu donner ses impressions pour cet important rendez-vous.

Tout d’abord Fouad, quelles sont les chances de l’Algérie pour ce match barrage à Blida ?
On a toutes nos chances. On a fait un bon match aller. Dommage qu’on ait pris 3 buts à cause d’une erreur d’arbitrage.

Prêts à arracher la victoire à Mustapha-Tchaker ?
On est plus que prêts. Même s’il nous reste 10 jours pour nous préparer, c’est un match capital pour nous. Il n’y a pas plus beau que de jouer une Coupe du monde pour un joueur professionnel, donc on va vraiment tout donner, inch’Allah.

Un mot pour les supporters qui sont vraiment stressés avant le match ?
On est autant stressés qu’eux. On donnera le meilleur de nous-mêmes. On va se défoncer sur le terrain, qu’ils continuent d’être derrière nous. On va le remporter, inch’Allah.


Taïder : «C’est une Coupe du monde, on est motivés sans qu’on ait besoin d’en parler ou de le rappeler»
C’était hier à 16h10 que l’international algérien, Saphir Taïder, a fait son apparition à la salle d’embarquement de l’aéroport international Houari-Boumediène. Avec un large sourire, le sociétaire de l’Inter Milan a accepté de faire des déclarations aux journalistes présents.

Saphir Taïder est revenu sur le match aller, perdu 3 à 2, faute d’un mauvais arbitrage : «Le match aller, on l’a mis aux oubliettes, c’est des erreurs d’arbitrage et l’erreur est humaine.»
Et pour la motivation des Fennecs, Taïder a déclaré : «On est prêts pour le match retour et très motivés, c’est une Coupe du monde, ça veut tout dire.» Pour la présence du public, le joueur enchaîne : «La présence du public est un atout supplémentaire et non pas un élément de pression.» Pour le retour de son ami et coéquipier Ishak Belfodil, il dira : «Je suis très content pour le retour d’Ishak, c’est un joueur qui pourrait nous apporter un plus.»
Pour rappel Saphir Taïder était accompagné par Ishak Belfodil lors de sa venue en Algérie en provenance de Milan.

Cadamuro «Je ne suis pas blessé, je suis apte à jouer»
«Je suis très heureux de retrouver les copains en stage de la sélection. C’est toujours avec la même motivation que je viens en Algérie. L’enjeu sera important et nous sommes motivés pour être à la hauteur et offrir la qualification au peuple. Pour ce qui me concerne, je rassure tout le monde : je ne suis pas blessé. Je me sens en forme et je suis apte à jouer si le sélectionneur le décidait.»

Belaïli rentre au pays pour assister aux funérailles de son grand-père
Alors qu’on attendait l’arrivée des Verts hier matin, on a rencontré vers 11h le joueur de l’ES Tunis, Youssef Belaïli, qui venait d’arriver à l’aéroport d’Alger en provenance de la capitale tunisienne. Renseignement pris, l’ancien sociétaire du MC Oran est venu surtout en urgence pour assister aux funérailles de son grand-père, décédé avant-hier. Soulignons que le joueur était attendu à l’aéroport par un ami et surtout par le manager général du CSC, Boulhabib, dit Soussou. Certains n’ont pas manqué de faire le rapprochement quant à un possible transfert de Belaïli chez le vieux club constantinois. Une rumeur vite refroidie par Boulhabib, qui a affirmé qu’il était juste venu accompagner cet ami de Belaïli.

Le Buteur (11/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Lun 11 Nov - 16:39

Boudebouz à Kadir : «Bonne chance Foued et ramenez-nous la qualification !»

«Vas-y Foued ! Bonne chance et ramenez-nous la qualification !»



Comme promis avant le match, Ryad Boudebouz et Foued Kadir se sont retrouvés, en la présence de l’envoyé spécial du Buteur, dans le parking du stade André-Cesari à Furiani. Après avoir accepté tous les deux de nous accorder des interviews, Ryad et Foued se sont chaleureusement salués avant de se quitter. Boudebouz n’a pas oublié de souhaiter bonne chance à son pote en prévision du match contre le Burkina Faso : «Vas-y Foued ! Bonne chance et ramenez-nous la qualification !»

Le Buteur (11/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Lun 11 Nov - 16:44

Philippe Montanier (entraîneur de Rennes) : «La tension est montée entre Pitroipa et Kadir. Désormais, on ne peut pas les mettre côte à côte dans l’avion»

«Cadamuro a un très gros potentiel. Si vous le croiser, embrassez-le pour moi, j’ai beaucoup d’affection pour lui» «Comme axial, Foued est performant, c’est un plus pour nous et cela doit être le cas pour la sélection»



Le meilleur entraîneur de la Liga espagnole la saison passée, Philipe Montanier, se livre au Buteur et nous raconte comment ses deux poulains, l’Algérien Foued Kadir et le Burkinabé Jonathan Pitroipa avaient préparé ce match décisif du 19 novembre prochain. Montanier estime que l’Algérie de Vahid est bien placée pour décrocher le billet qualificatif au Mondial. Mais il met en garde contre cette équipe burkinabaise qu’il qualifie de surprenante.

Coach Montanier, merci de vouloir répondre à nos questions ?
Il n’y a pas de souci, qu’est-ce que vous voulez savoir ?

Vous avez perdu ici à Bastia (entretien réalisé samedi), comment expliquez-vous ce revers ?
C'était très compliqué de jouer avec ce vent. On ne va pas se cacher derrière cela pour expliquer cette défaite, mais c'est un élément important. On concède une seule occasion en première mi-temps et on prend un but. En seconde mi-temps, contre le vent, c'était très compliqué, voire impossible.

Comment jugez-vous cette prestation d’ensemble du Stade Rennais ?
C'était un match médiocre. Sur le terrain, c'était injouable et on n'arrivait pas à avancer. Le regret vient de notre première période où on aurait dû être plus précis et efficaces. C'est rageant parce que ce n'est pas un bon résultat et c'est dur pour les joueurs, car les conditions étaient difficiles.

Passons au sujet qui intéresse les Algériens, quel est votre avis sur le duel qui opposera Foued Kadir à Jonathan Pitroipa, le 19 novembre prochain ?
Ça sera un match très attendu, après, qui n’aimerait pas voir au moins un joueur sous sa coupe jouer un Mondial. Foued l’avait fait en 2010 et c’était vraiment un tournant dans sa carrière. Après, je dirais que ce sont deux grands joueurs qui franchement méritent de jouer à ce niveau-là. Quel que soit celui qui se qualifiera, je pense qu’il l’aura certainement mérité.

Franchement, c’est dur de les garder concentrés sur leur match face à Bastia, sachant que juste après, ils allaient disputer un match décisif pour un Mondial, comment arrivez-vous à gérer cela ?
Non, c’est deux joueurs hyper professionnels, je tiens à les féliciter à cette occasion parce qu’ils ont fait preuve de beaucoup de maturité en parvenant à faire abstraction de ce match barrage, afin de rester impliqués et entièrement concentrés sur ce match contre Bastia.

Comment trouvez-vous justement leur comportement ?
(Rire) La tension monte, c’est clair. Je sais qu’à partir de maintenant, on ne peut pas les mettre côte à côte dans l’avion. Les deux joueurs s’apprécient beaucoup mais là, ils ont un grand match à préparer, je comprends leur attitude. On va être curieux de suivre ce match, parce qu’à mon avis, ce sont deux équipes très proches.

Foued renaît avec vous, vous étiez derrière son éclosion à Valenciennes, un commentaire ?
Je ne pense pas avoir été derrière son retour au premier plan. Le discours de Vahid l’a beaucoup secoué. Depuis qu’il est arrivé à Rennes, il est extrêmement performant. C’est un énorme plus pour nous. Ça doit être aussi un bien fou pour la sélection.

L’Algérie a perdu au match aller, croyez-vous que les deux buts marqués à l’extérieur vont faire la différence ?
Ça sera difficile pour le Burkina Faso. On sait qu’à Alger, l’équipe de Vahid est difficile à manier. Avec ses deux buts inscrits à Ouagadougou, l’Algérie n’aura besoin que d’un seul but à mettre pour se qualifier.

Selon vous, Kadir est avantagé face à Pitroipa ?
A mon avis, Foued il est le plus proche, même si en football, on ne peut jurer de rien. Il a l’avantage de jouer sur son terrain mais le Burkina de Pitroipa possède un avantage à gérer.

Souvent utilisé par Vahid sur les côtés, à Rennes il rayonne comme milieu axial, croyez-vous que c’est à ce poste qu’il est le plus rentable et performant ?
C’est sûr. Il est en train de le prouver, seulement, moi aussi je l’utilisais à Valenciennes sur les côtés et il est très précieux, il marquait et donnait des passes décisives. Sa polyvalence fait de lui un joueur important dans un effectif d’une équipe. Il peut, de ce fait, rendre service à la sélection, si Vahid fera appel à lui.

Si vous aviez à donner un conseil au coach Vahid qui est connu comme un entraîneur très fin tactiquement, que lui diriez-vous à propos de votre poulain Pitroipa ?
Vahid est un grand professionnel, il sait absolument ce qu’il doit faire pour contrecarrer une équipe ou un joueur du talent de Pitroipa, surtout qu’il l’a bien vu à l’œuvre au match aller.

Après Kadir qui a joué un Mondial sous votre coupe, il y a Liassine Bentaïba Cadamuro qui a découvert la sélection nationale un peu grâce à votre confiance, qu’avez-vous à dire de sa saison à la Real Sociedad ?
C’est un très gros potentiel. Sa force, c’est le mental. S’il retrouve une meilleure forme, il sera vraiment très utile à l’Algérie. Si vous le croisez à Alger, embrassez-le bien pour moi, parce que j’ai beaucoup d’affection pour lui.

Merci Monsieur Montanier et bon courage pour la suite de votre parcours en Ligue 1 ?
Il n’y a aucun problème et bonne chance à votre sélection.

Le Buteur (11/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Lun 11 Nov - 16:47

Taïder marque des points face à Livourne

Belfodil a tenu son rôle convenablement



Le moins que l’on puisse dire, c’est que Saphir Taïder s’impose de jour en jour dans l’échiquier de Walter Mazzarri. Recruté l’été dernier en provenance du FC Bologne, l’Algérien confirme de jour en jour que la direction du club, à sa tête le propriétaire du club, Massimo Moratti, ne s’est pas trompée en le recrutant. Véritable révélation en équipe nationale d’Algérie, le joueur est en train de monter en puissance à l’Inter de Milan. En tout cas, durant le match face à Livourne, Taïder a encore une fois marqué des points. Il a été l'auteur d’une belle prestation qui va lui permettre de gagner encore plus la confiance de l’entraîneur Walter Mazzarri, qui est très exigeant envers ses joueurs.

Une très belle première mi-temps
En première mi-temps, le rendement du joueur a été vraiment excellent. Il a fourni, en effet, une très bonne prestation au point où on peut dire qu’il a été le meilleur joueur nerazzurri. Saphir Taïder a assuré convenablement son rôle offensif qui était de coordonner les offensives avec Guarin, Cambiasso, Palacio et Alvarez, mais aussi le rôle défensif. Walter Mazzarri a opté pour le 3-5-2. Du coup, c’est Saphir Taïder qui assurait la couverture de Johnatan qui jouait sur le couloir droit. Etant donné que ce dernier était très offensif, Taïder s’est occupé, outre sa tâche offensive, de couvrir Johnatan sur le couloir droit. Etant irréprochable, Taïder a aussi créé le danger dans le camp adverse grâce à ses centres.
Il a hérité d’une tâche défensive en seconde période
Contrairement à la première mi-temps où il était offensif tout en assurant en parallèle une seconde tâche de couvrir le couloir droit, Saphir Taïder a eu en deuxième mi-temps, une tâche plutôt défensive. Il laissait en effet l’initiative à Johnatan de monter seul en attaque pour assurer une bonne couverture derrière, même si tantôt, il contribuait à certaines phases de jeu offensif.
Ayant fourni beaucoup d’efforts,il ne pouvait terminer le match
Avec ce rythme, c’était impossible pour Saphir Taïder de continuer sur cette cadence. Ainsi, vers le dernier quart d’heure, la fatigue était bien visible chez le joueur. Il ne pouvait plus donner, tellement il a fourni d’efforts sur le terrain. C’est ainsi que l’entraîneur a décidé de le faire sortir et le remplacer par Javier Zanetti.

Sortie à la 81’ sousles applaudissements
Le changement a eu lieu à la 81’ sous les applaudissements des supporters de l’Inter. Même si les 40 000 supporters présents au stade se sont levés pour leur chouchou Zanetti, ils ont tout de même applaudi chaleureusement le milieu de terrain algérien pour tous les efforts fournis tout au long de la rencontre.

«Très content du succès»
Pour Saphir Taïder, le plus important était les trois points qu’ont glanés les Nerazzurri face à Livourne. Le milieu de terrain algérien qui a fait un match plein, estime qu’il a ressenti un peu de fatigue vers la fin du match, après tous les efforts qu’il a fournis. Il s’est exprimé pour le Buteur à la fin du match dans la zone mixte : «Je suis vraiment content de la victoire réalisée par mon équipe. On a fait un très bon match et je pense que c’est l’essentiel. J’ai ressenti un peu de fatigue pendant le match, mais je pense que c’est tout à fait normal puisque le rythme du match était élevé».


L’entrée de Zanetti, l'événement
Le moment le plus important et immense de ce match Inter de Milan - Livourne, c’est l’entrée de l’emblématique Argentin et capitaine milanais, Javier Zanetti. Laissé sur le banc par Walter Mazzarri, ce dernier a décidé de le faire entrer à la place de Saphir Taïder, qui était épuisé. On jouait la 81’ lorsque Zanetti est entré et ce sont tous les supporters qui se sont levés comme un seul homme pour scander le nom du légendaire capitaine nerazzurri. Tout simplement, c’était le fait marquant de cette rencontre.

Le Buteur accrédité pour couvrir le match
Fidèle à ses traditions, Le Buteur ne rate jamais les rendez-vous pour couvrir l’actualité de nos footballeurs professionnels à l’étranger. Ainsi, le journal a marqué sa présence au stade Giuseppe-Meazza pour couvrir le match Inter de Milan - Livourne, puisqu’il y a la présence de deux joueurs à savoir Ishak Belfodil et Saphir Taïder. Les responsables de l’Inter de Milan nous ont délivré une accréditation de presse.

40 000 supporters présents
A la mi-temps, le service de communication de l’Inter de Milan a remis aux différents journalistes un document contenant toutes les informations sur le match face à Livourne. Dans ce document, le nombre de spectateurs a été mentionné. Ils étaient en effet 40 000 supporters sur les gradins.

Très difficile d’interviewer Zanetti en zone mixte
Avec les dix minutes qu’il a joué et surtout son rendement exceptionnel, Javier Zanetti a été très sollicité à la fin du match par les nombreux journalistes qui ont couvert cette rencontre. Nous avons ainsi tenté de l’interviewer dans la zone mixte, mais il était impossible de pouvoir s’approcher du fait que les télévisions et radios italiennes, sans oublier la presse écrite, voulaient tous interviewer le joueur.

Il a joué les vingt dernières minutes
Belfodil a tenu son rôle convenablement

La réception de Livourne en série A au stade San Siro de Milan, a été une occasion pour Ishak Belfodil de faire son retour à la compétition, après avoir été expulsé, il y a deux semaines, sur cette même pelouse de San Siro face au Hellas Verona. Ayant purgé les deux matchs de suspension dont il a écopé, l’attaquant algérien a donc été retenu par Walter Mazzarri pour ce match. Laissé sur le banc, c’est à la 70’ que Belfodil a fait son entrée pour remplacer Fredy Guarin. Avec la sortie quelques minutes auparavant de Alvarez, Rodrigo Palacio était seul en attaque. En incorporant l’Algérien, le coach Mazzarri voulait donner plus de tonus à la ligne d’attaque. Finalement, il a vu juste puisque Ishak Belfodil a tenu convenablement son rôle.

Il a causé des problèmes à la défense de Livourne
Durant les vingt minutes qu’il a joué, Belfodil a créé quelques occasions, mais la malchance ainsi que la stratégie presque défensive adoptée par Mazzarri, l’a laissé esseulé parfois face à deux ou trois défenseurs de Livourne. En tout cas, l’Algérien qui fait son apprentissage aux côtés des stars nerazzurri n’a pas été mauvais. Bien au contraire, il a fait preuve d’une grande envie de s’imposer. Durant le temps qu’il a passé sur le terrain, Belfodil a causé pas mal de problèmes à la défense de Livourne avec ses débordements sur les côtés.

«Content de mon retour à la compétition»
Rencontré en fin de match dans la zone mixte, Ishak Belfodil a accepté de revenir sur le match. Il estime que le plus important pour lui était de retrouver la compétition après avoir purgé les deux matchs de suspension : «Je suis très content d’avoir joué après avoir été suspendu pendant deux matchs. Pour moi, il fallait retrouver la compétition. Pour ce qui est du match, je suis content d’avoir pu contribuer au succès de mon équipe. C’est vrai, c’était un match très difficile et serré, la preuve est que cette victoire s’est dessinée vers la fin de la partie. Le plus important est le succès».

Le Buteur (11/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par rachid_as le Lun 11 Nov - 16:50

Here we go !

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 12 Nov - 13:50

Les Verts au complet à Sidi Moussa

Soudani «Si le Burkina est plus fort à l’extérieur, l’Algérie est irrésistible à domicile» Mesbah«J’ai discuté avec Donadoni de ma situation, mais sans que cela ne change quelque chose»



Ça y est, les choses sérieuses peuvent commencer pour le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, qui dispose enfin de l’ensemble de son effectif pour ce stage préparatif au mach retour crucial face au Burkina Faso, prévu dans une semaine pile. Après l’arrivée d’un premier convoi de joueurs samedi soir emmené par le capitaine Bougherra et un autre dimanche, voilà donc que le groupe s’est complété hier avec l’arrivée des six derniers qui manquaient à l’appel. Ces joueurs-là ont, pour rappel, été autorisés par le staff technique à venir lundi en raison des matchs qu’ils devaient disputer durant la journée de dimanche avec leurs clubs respectifs. Rappelons que Vahid Halilhodzic dispose d’un effectif de 26 joueurs, et aucun d’entres eux ne se plaint d’une quelconque blessure.

Soudani arrive en premier,suivi de Medjani
Le premier joueur à débarquer hier à l’aéroport Houari- Boumediène était le sociétaire du Dinamo Zagreb, Hilal Soudani. Il arrivé vers 12h10, en provenance de la capitale économique de l’Allemagne, Francfort, où il avait fait escale. Très décontracté et souriant comme à son habitude, l’ancien Chélifien était très à l’aise avec les journalistes et a répondu à toutes leurs questions. Quelques minutes plus tard, plus exactement à 12h30, c’était au tour du pensionnaire de l’Olympiakos, Carl Medjani d’arriver en provenance de Paris.

Ghilas et Feghouli sont venus ensemble de Madrid
Aux environ de 13h20, deux nouveaux joueurs ont débarqué. Il s’agit du joueur du FC Valence, Sofiane Feghouli, ainsi que celui du FC Porto, Nabil Ghilas. Ces deux éléments sont restés très discrets et n’ont pas voulu du tout s’exprimer aux représentants des médias. Soulignons qu’ils sont venus ensemble à bord d’un vol de la compagnie aérienne espagnole Iberia en provenance de Madrid.

Mesbah a raté son volet est venu finalement hier
Dans notre édition d’hier, nous avions rapporté que Djamel Mesbah devait arriver à Alger le dimanche tard dans la soirée. Finalement, le joueur a raté son vol et a du coup attendu un autre vol de Rome pour effectuer son voyage. Le sociétaire de Parme est arrivé donc hier à 15h15 et a rallié directement ensuite le Centre technique de Sidi Moussa.

Ghoulam et Djabou, les derniers à débarquer à Sidi-Moussa
45 minutes après Djamel Mesbah, c’était au tour de son concurrent direct au poste de latéral gauche, Faouzi Ghoulam, d’arriver à destination. Le Stéphanois qui avait joué la veille un chaud derby face à l’OL est venu en provenance de Lyon. Le dernier joueur à compléter le groupe a été Abdelmoumen Djabou, qui s’est présenté, quant à lui, vers 16h15. Les deux joueurs ont été emmenés rapidement à Sidi Moussa, afin de ne pas rater la séance d’entraînement, qui devait débuter à 17h.

S. F.

Les choses sérieuses commencent pour vous à l’approche du match face au Burkina Faso. Vous allez entamer le stage aujourd’hui. Un premier commentaire ?
Ça fait un mois qu’on attend ça par rapport à ce qu’on fait au match aller. C’est clair qu’à présent, on entre dans le stage, la dernière ligne droite et on doit bien se préparer pour ce rendez-vous capital.

Comment voyez-vous ce match retour ?
Ça va être un match très très compliqué face à un adversaire qui ne se laissera pas faire. Néanmoins, on est en pleine confiance et Inch’Allah, on parviendra à arracher notre qualification.

Et tactiquement. Quelles est la meilleure option à adopter pour l’EN selon-vous ?
On va discuter de ça durant cette semaine de stage avec le sélectionneur national. On est dans l’obligation de gagner, sans prendre de buts et cela va être délicat. Au match aller, on a montré qu’on avait largement les moyens de battre cette équipe du Burkina. A nous de bien se préparer pour être bien prêts le jour J.

Selon les spécialistes, cette équipe du Burkina Faso joue mieux à l’extérieur qu’à domicile. Avez-vous des appréhensions particulières ?
C’est clair que lors de la CAN, cette équipe a montré qu’elle était bonne à l’extérieur, mais maintenant, on pense surtout à nous, et on ne se focalise pas sur l’adversaire. On doit faire en sorte de tout faire pour sortir vainqueurs de ce match et se qualifier, car c’est très important pour cette génération d’aller au Mondial.

La pression commence à montrer ?
Oui, c’est clair. On s’attend à un match à haute pression et avec une forte tension, mais bon, on est sereins, on connaît nos qualités et on sait qu’on a une bonne équipe. On se concentre sur nous et Inch’Allah on rendra heureux tout le monde.

Les clefs de ce match, selon vous ?
Ça sera un match très serré, et l’important sera de ne pas prendre de buts. Je crois que nos attaquants en marqueront et à nous de faire le reste derrière.

Sur le plan personnel, comment vous sentez-vous physiquement ?
Certes, je ne joue pas trop, mais El Hamdoulilah, je me sens très bien physiquement et le match que j’ai joué récemment avec Parme m’a beaucoup aidé. J’ai encore une semaine devant moi pour préparer ce match et comptez sur moi que mardi prochain, je serai en forme et bien prêt à tenir ma place.

Justement, malgré votre excellent match face au Genoa, vous avez été remis sur le banc la journée suivante de championnat. Une situation compliquée à gérer pour vous, n’est-ce pas ?
Oui, je ne vous cache pas, je m’attendais à jouer la journée suivante, sachant que j’ai livré un très bon match face à Genoa. Après, c’est des décisions du coach et j’accepte.

Avez-vous discuté avec lui sur cette situation ?
Oui, on en a parlé.

Et que vous a-t-il dit ?
Rien de très spécial. Juste que je devais continuer à travailler.

Ghilas est malade
Le joueur du FC Porto, Nabil Ghilas, ne paraissait pas dans son meilleur jour hier à son arrivée à l’aéroport d’Alger. Interrogé par nos soins, le joueur nous a révélé qu’il était un peu malade (grippe) et qu’il avait besoin surtout de se reposer. Soulignons enfin que l’ancien sociétaire de Moreirense refuse toujours d’accorder et d’une manière assez incompréhensible la moindre interview à la presse nationale, et cela depuis sa signature au profit du FC Porto.

Soudani «Si le Burkina est plus fort à l’extérieur,
l’Algérie est irrésistible à domicile»


Le compte à rebours pour ce match décisif face au Burkina Faso est enclenché. Vous allez entrer en stage aujourd’hui pour préparer ce match qui s’annonce délicat, non ?
Oui, les choses sérieuses ont commencé avec le début du stage notamment et cette pression qui monte crescendo.

Comment voyez-vous ce match face aux Etalons ?
Ce sera difficile, on en a conscience. On doit absolument marquer et l’emporter pour espérer décrocher notre billet qualificatif. Nous les joueurs allons tout faire pour réaliser notre objectif. On compte sur l’appui de nos supporters pour faire la différence.

Beaucoup s’accordent à dire que ce match sera celui des joueurs. Etes-vous d’accord ?
Oui, bien sûr. On sait ce qui nous reste à faire, ne vous inquiétez pas ! On jouera à domicile et devant nos supporters et cela nous apportera beaucoup de motivation. On a 80% de chances de se qualifier, mais il faut toutefois rester prudents et concentrés tout au long des 90’.

Des appréhensions par rapport à l’arbitrage, sachant que lors du match aller, l’équipe avait été victime justement d’erreurs de l’arbitre ?
Non, pas du tout. On ne se focalise pas sur l’arbitrage ni sur autre chose. Notre préoccupation est d’être prêts le jour du match et faire notre devoir du mieux possible. Néanmoins, nous espérons que l’arbitre ne commettra pas d’erreurs à Blida.

Vous commencez à ressentir la pression monter ?
Pas encore, même si on sait bien que ce n’est pas un match comme les autres. C’est une partie décisive pour la qualification au Mondial et tous les joueurs en sont conscients. Ce qui est certain, c’est qu’on donnera tout sur le terrain.

Hier, vous n’avez pas joué avec votre équipe, le Dinamo Zagreb. Pourquoi ?
J’étais juste un peu fatigué. J’ai joué 5 matchs en deux semaines. Physiquement, j’accuse un petit peu le coup, mais rien de grave néanmoins.

Qu’en est-il de votre blessure au bassin que vous avez contractée récemment ?
Elle fait désormais partie du passé. J’avais contracté cette blessure au bassin et une autre à la cheville. El Hamdoulillah, je me suis bien remis et désormais, je suis prêt à jouer.

Donc prêt à 100% à jouer ?
Oui, il reste encore huit jours pour le match et d’ici là, j’aurai bien récupéré de ma fatigue. Ne vous inquiétez pas, je serai bien d’attaque, inch’Allah.

Le Burkina Faso est une équipe coriace à l’extérieur. Cela ne vous fait-il pas peur ?
Ils sont forts à l’extérieur, mais nous sommes irrésistibles à domicile.

Un appel aux supporters ?
Nos supporters, on les connaît bien et on sait qu’ils seront nombreux au stade le jour du match. Nous comptons sur leur soutien et inch’Allah, on leur offrira une qualification historique au Mondial

Le Buteur (12/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 12 Nov - 13:54

Kadir : «Si on répond à la provocation des Burkinabés, on est morts»

«A Blida, beaucoup d’équipes nous craignent, à nous de jouer avec nos armes»



Désigné meilleur joueur du mois d’octobre à Rennes, Foued Kadir, qui a réussi à s’imposer et à faire parler de lui en France au milieu des stars parisiennes et monégasques, a été désigné 3 fois dans l’équipe type de la Ligue 1. Foued se livre au Buteur et revient sur son retour au premier plan, ses retrouvailles avec Boudebouz et, bien entendu, il évoque avec beaucoup de détermination le match retour décisif qui aura lieu le 19 novembre prochain, à Blida, face au Burkina Faso.

Foued, quel commentaire faites-vous sur ce revers concédé à Bastia ?
Ç'a été très compliqué, ce soir (entretien réalisé à Bastia juste après la rencontre, ndlr). Il ne fallait pas rater notre entame de match, et Bastia a bien démarré, ce qui nous a coûté ce but encaissé lors du premier quart d’heure.

Votre bonne série s’est arrêtée, ça ne vous affecte pas mentalement ?
C’est vrai que quelque part on ressent un sentiment de frustration parce qu’on avait deux ou trois occasions de scorer. Dommage, on est passés à coté, je dois dire que dans des conditions aussi difficiles ce n’était pas évident pour une équipe joueuse comme la nôtre. Le terrain était compliqué et il y avait aussi un vent fort qui nous a pénalisés, notamment en seconde mi-temps.

Justement, vous avez raté deux grosses occasions en première mi-temps, vous auriez pu enchainer par un autre doublé puisque vous en collectionnez déjà 2 en Ligue 1, cette saison ?
Le terrain était bosselé. Sur mes deux tentatives face au gardien bastiais, j’avais eu du mal à contrôler le ballon pour le mettre au fond. Sans vouloir me trouver des excuses, l’état du terrain nous a beaucoup gênés.

Revenons sur vos prestations, quel commentaire faites vous de votre bilan après 10 matchs ?
Hamdoulillah, tout se passe bien. Franchement, lorsque le coach Montanier m’avait offert cette opportunité de rebondir à Rennes je n’ai pas hésité un seul instant à répondre par l’affirmative, surtout qu’à l’OM cela ne se passait pas aussi bien que je le voulais. A présent, je marque, je fais marquer et je progresse dans mon volume, j’avoue que c’est une chance inouïe pour moi d’avoir retrouvé un temps de jeu assez important.

Foued, maintenant, il y a aussi un joueur qui marche fort à Rennes, c’est votre ami Pitroipa, il y aura un match entre vous à Blida, ça s’annonce comment ?
Pitroipa est quelqu’un de très gentil. Il est réservé, mais sur le terrain il fait de très belles choses. Après, à Blida ça s’annonce très chaud. On sait que c’est tout le peuple algérien qui attend de nous une qualification au Mondial. Donc, je comprends qu’il veuille jouer sa première Coupe du monde, mais, désolé, le peuple nous attend
Pour des gars comme vous, Mbolhi, Mesbah, Medjani et d’autres, qui avez disputé un Mondial, transmettez-vous aux jeunes ces moments magnifiques que vous avez vécus en Afrique du Sud ?
C’est sûr à chaque fois que l’occasion se présente, on s’appelle par téléphone pour parler de ces exploits et évoquer surtout le match du 19 novembre prochain. On se parle entre nous, on se motive.

Surtout que vous êtes appelé à vivre peut-être une qualification que vous n’avez jamais connue car en 2009 vous n’étiez pas présent...
C’est exactement ça. On n’avait pas participé à la qualification en 2009 et on aimerait que cette fois, elle sera la nôtre. En tout cas pour moi, la Coupe du monde 2010 reste le meilleur souvenir et j’espère jouer une deuxième de suite, ce qui rendra ma carrière encore plus embellie.

Meilleur joueur du mois d’octobre à Rennes, l’un des meilleurs puisque vous avez été désigné 3 fois de suite dans l’équipe type de la Ligue 1, Vahid peut compter sur vous...
Hamdoulillah, je reviens en forme, j’ai retrouvé du temps de jeu, j’arrive à être décisif à Rennes c’est ce que je voulais et c’est ce que Coach Vahid m’avait demandé. J’aurais pu rester à Marseille et me contenter de quelques minutes, mais je suis un compétiteur, je ne pouvais accepter cette situation surtout que l’Algérie avait besoin de joueurs compétitifs pour jouer ses chances à fond pour le Mondial.

Ryad Boudebouz est là à côté de vous, vous vous êtes dit des choses dans le couloir du stade Furiani ?
(Il rit franchement) Oui, c’est un plaisir de retrouver mon petit Ryad, surtout que cela fait un petit moment que je ne l’ai pas vu. On a discuté un peu, et là on est ensemble et cela me fait énormément plaisir que vous soyez avec nous ici à Bastia pour la couverture d’un match de Ligue 1 juste pour les Algériens de ces clubs, franchement, ça fait plaisir !

Lui aussi, il était dans la même situation que vous, et là il se régale à Bastia, non ?
Voilà, je le félicite d’ailleurs pour son choix. (Il se retourne vers lui et lui dit : "Ryad, franchement t’as été bon ce soir, continue comme ça, ça va venir".) Aujourd’hui, Ryad a du temps de jeu, il se régale aussi et comme je viens de le lui dire, il a fait un super match ce soir. Aujourd’hui (samedi soir), il donne une superbe passe sur le but victorieux bastiais, je lui souhaite bonne chance pour l’avenir.
Il a été retenu dans la liste des 37 joueurs, mais il ne sera pas de la partie à Blida, un commentaire ?
C’est le choix du sélectionneur, il ne faut pas faire de commentaire là-dessus ! J’espère pour lui qu’il sera bientôt de retour en sélection.

Vous êtes positionné plein axe, juste derrière l’attaquant, et vous vous régalez, n’aimeriez-vous pas avoir une chance en équipe nationale dans ce poste ?
Je ne vais pas être hypocrite, de toute façon, tout le monde sait que c’est dans ce poste-là que j’arrive à être performant avec Rennes, mais comme je l’ai toujours dit, en équipe nationale, là où le coach me demandera de jouer je le ferai sans le moindre commentaire. S’il me demandera de jouer comme gardien de but, je jouerai sans aucun problème. Après, voilà, si j’aurais la chance d’évoluer dans ce poste en sélection, ça ne sera que du bonheur et je pense que dans ce registre-là, je peux vraiment apporter quelque chose à l’équipe nationale.

Le 18 novembre est une date historique pour l’Algérie du football, ça vous rappelle quelque chose ?
Et comment ! Bien sûr que oui, c’est le jour de la qualification de l’Algérie au Mondial 2010 face à l’Egypte (Il s’arrête un peu). Franchement, j’ai très envie de vivre des moments pareils.
Et Madjid, Yebda, et les autres vous parlent de cette date, surtout que votre match aura lieu un 19 novembre, soit le lendemain ?
Oui et ils gardent un souvenir inoubliable de cette qualification. Ils nous disent aussi que si on arrive à se qualifier pour la prochaine Coupe du monde on marquera l’histoire de l’Algérie.

Le match arrive à grandes enjambées, vous êtes dedans, comment allez-vous l’abordez ?
Là, au coup de sifflet final de Bastia-Rennes, je ne pense qu’à une seule chose, rejoindre mes camarades à Sidi Moussa. Après, pour répondre à la question, je dirais que c’est à nous de faire le match, on va jouer chez nous et on sait qu’à domicile on est plutôt pas mal. Sans vouloir me montrer très optimiste, je pense qu’à Blida on s’est toujours bien comportés et toutes les équipes nous craignent dans notre jardin. Il va falloir assurer chez nous et jouer avec nos armes.

Jouer avec vos armes, ça veut dire quoi ?
On a un jeu vers l’avant qui est très bon depuis l’arrivée de Vahid. Donc, à mon avis, il va falloir mettre en place tout ça et je pense que si on marque assez rapidement, on va plier le match Inch’Allah.

Vous ne redoutez pas le scénario du match aller, indépendamment de l’arbitre, on prend 3 buts quand même, c’est trop pour une défense qui aspire à jouer le Mondial, non ?
Non pas du tout. Il ne faut pas oublier qu’on a joué à l’extérieur avec toutes les conditions qu’on a dû affronter. On ne va pas encore parler de l’arbitrage, mais personne ne peut dire que ce penalty imaginaire accordé au Burkina Faso n’a pas faussé le résultat du match. Maintenant, on sera chez nous, devant notre public, sur notre pelouse, donc on n’aura aucune excuse, c’est à nous de tout faire pour nous qualifier, Inch’Allah.

On a appris que Vahid vous a appelé pour vous féliciter pour votre bon retour en forme ?
Non, même pas. Je n’ai pas eu Vahid depuis le dernier stage de l’EN, mais Cyril Moine est venu aux nouvelles de temps en temps. Tout se passe bien avec le staff technique.

Certains appréhendent la provocation des Burkinabés, le stade de Blida est connu pour sa ferveur, quel est votre avis là-dessus ?
C’est un facteur très important, là. Notre groupe est composé de joueurs jeunes qui n’ont pas l’expérience des grands rendez-vous, et comme tout le monde le sait, la provocation fait partie du football, qu’on le veuille ou pas, c’est des choses qu’on croise souvent sur les terrains. Donc, il va falloir faire preuve de maturité et de calme pour éviter de tomber dans le piège. Il ne faut surtout pas faire le match avant le jour J.

Un dernier mot pour le peuple algérien ?
Qu’ils se rassurent, on a envie de les rendre heureux. On va tout donner pour assurer la qualification chez nous. Ils doivent rester derrière nous du début jusqu’à la fin et ensemble on va faire la fête au coup de sifflet final.

Le Buteur (12/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 12 Nov - 13:59

Halilhodzic a discuté avec Mandi dimanche soir

Le joueur a affirmé son attachement inconditionnel à l’Algérie Mandi a paru plus à l’aise après la rencontre



Comme il est de tradition pour tout nouveau joueur sélectionné chez les Verts, le sélectionneur Vahid Halilhodzic a rencontré en aparté, dimanche soir après le dîner, le nouveau venu parmi le groupe, Aïssa Mandi. C’était la première fois que les deux hommes discutaient ainsi puisque le coach national n’était jamais allé superviser personnellement le défenseur du Stade de Reims, ayant toujours confié cette mission à son adjoint, Nordine Kourichi.

Le joueur a affirmé son attachement inconditionnel à l’Algérie
Mandi a profité de cette occasion pour affirmer son attachement inconditionnel à l’Algérie et sa volonté de défendre les couleurs nationales. Il a nié toute velléité de sa part de marchander sa venue chez les frères, arguant qu’il y a eu juste un contretemps en matière de timing. Il a assuré sa disponibilité à accomplir les tâches qui lui seront dévolues, dans le cas où Halilhodzic décidait de compter sur lui.

Le coach lui a présenté le règlement intérieur et a insisté sur la discipline
De son côté, le sélectionneur a félicité Mandi pour ses bonnes statistiques avec Reims et l’a assuré qu’il comptera forcément sur lui pour renforcer les performances de la sélection nationale. Par ailleurs, il lui a fait prendre connaissance du règlement intérieur, réitérant son attachement à la discipline de groupe et individuelle, au respect des valeurs de l’équipe et à l’implication de chaque joueur dans l’accomplissement des objectifs assignés à la sélection.

Mandi a paru plus à l’aise après la rencontre.
Cette rencontre a eu le mérite de mettre Aïssa Mandi encore plus à l’aise. Arrivé dimanche après-midi à Sidi Moussa, il paraissait assez intimidé et il était plutôt effacé durant les premières heures. Ce n’est qu’après sa discussion avec le coach national qu’il a trouvé la sérénité, puisqu’il a été convaincu de la confiance de l’entraîneur et a été bien accueilli par les joueurs.

Le Buteur (12/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 12 Nov - 14:04

EN : Khoualed sera titularisé à droite

Les deux incertitudes de Vahid



Pour ce match retour face au Burkina Faso, qui aura une très grande importance pour les Verts, Vahid Halilhodzic a commencé à penser au onze qui affrontera les Etalons du Burkina Faso le 19 novembre prochain. Il faut dire qu’après avoir revu le match aller qui s’est déroulé à Ouagadougou, le sélectionneur national a fait plusieurs constats. Parmi les remarques faites, c’est que certains joueurs n’ont pas été bons ce jour-là. Mais, pour ce match retour, Halilhodzic va composer son équipe type tout en prenant compte des deux défections, à savoir Adlane Guedioura et Essaid Belkalem. Les deux joueurs ayant été avertis au match aller seront carrément out lors de cette seconde manche pour cause de suspension. Du coup, parmi les préoccupations du sélectionneur national, c’est le poste d’arrière droit. L’habitué de ce poste Mehdi Mostefa jouera cette fois-ci comme milieu récupérateur, pour remplacer Adlane Guedioura. Selon une source bien informée, Vahid Halilhodzic a pris la décision d’aligner dans ce secteur le défenseur de l’USM Alger, Naceredine Khoualed. Ayant donné entière satisfaction au cours des deux matchs qu’il a disputés jusqu’à présent face à la Guinée en amical et au Mali, le natif de Biskra donne de l’assurance à Halilhodzic. C’est pour cela que ce dernier a décidé de lui faire confiance contre les Burkinabés. En plus, parmi les arguments de Halilhodzic, c’est que Khoualed assure comme il se doit son rôle défensif, surtout face à une ligne d’attaque burkinabè redoutable, capable de faire la différence notamment sur les contre-attaques.

Hachoud sera sa doublure
Etant donné que Halilhodzic a décidé de faire confiance à Khoualed pour les raisons citées, la doublure du défenseur usmiste devrait être le Mouloudéen Abderrahmane Hachoud, deuxième meilleur buteur du championnat avec cinq buts. C’est une source très proche de Vahid Halilhodzic qui nous a fait part de ce choix, qui paraît en tout cas plus que logique du fait que Hachoud est un joueur très en forme en ce moment. En plus, il est le meilleur à son poste dans le championnat.

Mandi convoqué pour s’adapter au groupe
Convoqué pour la première fois au stage de l’Equipe nationale, l’arrière droit du Stade de Reims n’aura pas grande pression sur lui. Cette convocation a en effet pour but de permettre au joueur de découvrir l’ambiance du groupe, faire connaissance avec tous les joueurs et surtout s’adapter au style de jeu et aux habitudes des Verts. Notre source nous a révélé que le sélectionneur national ne compte pas utiliser le joueur pour ces raisons-là, reste à savoir maintenant s’il ne changera pas d’avis d’ici le jour du match.

Cadamuro, une situation particulière
Pour ce qui est de Liassine Cadamuro qui joue aussi comme latéral droit, Vahid Halilhodzic ne mise pas beaucoup sur lui. Et pour cause, le défenseur polyvalent de la Real Sociedad traverse une situation difficile. Tout d’abord, il ne joue pas beaucoup avec son club. De ce fait, il affiche un manque de compétition qui inquiète beaucoup le sélectionneur. Ce dernier compte ainsi sur le joueur comme doublure en cas de défection en défense, sachant surtout qu’il évolue dans tous les postes défensifs.

-----------------------------

Alors que le problème ne devrait pas se poser à droite
Les deux incertitudes de Vahid

Alors que le stage de préparation a commencé depuis deux jours, Vahid Halilhodzic se trouve face au souci de composer un onze équilibré dans les différents compartiments pour pouvoir battre le Burkina Faso. En visionnant le match des Etalons disputé face au Congo à Pointe-Noire, Halilhodzic a constaté que l’équipe burkinabè sait jouer hors de ses bases et qu’elle crée le danger d’une manière permanente sur la défense adverse, notamment avec la rapidité des contre-attaques. Du coup, Halilhodzic a déjà le onze type en tête, sauf dans deux postes où il hésite. Après avoir décidé de faire confiance à Khoualed sur le flanc droit de la défense, il reste encore deux postes où Halilhodzic hésite encore.

Le flanc gauche de la défense lui pose problème
Le premier poste où Halilhodzic hésite, c’est le poste d’arrière gauche. On croit savoir, selon une source bien informée, que le sélectionneur national n’a pas du tout apprécié la prestation de Djamel Mesbah au cours du match aller. En plus de ça, l’ex-joueur du Milan AC ne joue pas régulièrement avec le FC Parme.

D’ailleurs, il accuse un certain manque de compétition. Pour l’instant, il faut savoir que Halilhodzic n’a pas encore pris de décision s’il compte sur Mesbah ou s’il aligne Faouzi Ghoulam. Un autre indice pourrait jouer en défaveur de Djamel Mesbah puisqu’il a raté son vol, pour arriver à Alger. Un retard que le défenseur parmesan risque de payer, puisque Halilhodzic a toujours été strict sur ce sujet.

Ghoulam fait pression après son retour au premier plan
Faouzi Ghoulam fait pression sur Halilhodzic et Djamel Mesbah. L’arrière gauche de l’AS Saint-Etienne est revenu à son meilleur niveau, après avoir vécu des moments difficiles en début de saison. Le jeune joueur affiche une excellente forme en ce moment, qui ne laisse pas du tout Vahid Halilhodzic insensible. L’ayant supervisé à maintes reprises cette saison, le sélectionneur national a constaté que Ghoulam affiche une excellente forme et c’est le point qui fausse les calculs.

Au milieu, Brahimi est bien parti pour jouer
Au milieu du terrain, deux joueurs sont déjà connus. Tout d’abord, il y a Saphir Taïder qui est assuré de jouer dans son poste de milieu relayeur. Il sera accompagné de Mehdi Mostefa qui aura un rôle plus défensif, celui de récupérer les balles au milieu du terrain. Le troisième joueur qui a de fortes chances d’être retenu parmi le onze, c’est Yacine Brahimi. Le milieu de terrain de Granada CF affiche une excellente forme en ce moment et n’accuse pas de manque de compétition. D’ailleurs, Halilhodzic avait prévu son éventuelle titularisation depuis un bon moment.

Lacen traverse un passage à vide
Le concurrent de Brahimi n’est autre que Mehdi Lacen. Le milieu de terrain de Getafe qui a été capitaine des Verts il n’y a pas si longtemps en Afrique du Sud, durant la CAN, affiche un manque de compétition et du coup il se trouve en méforme. Halilhodzic n’a encore rien décidé à propos de ce joueur qui était titulaire à part entière en sélection, avant qu’il ne soit relégué sur le banc de touche. Avec le passage à vide qu’il traverse, il faut s’attendre à ce qu’il reste sur le banc de touche.

Le Buteur (12/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par rachid_as le Mar 12 Nov - 14:06

Khoualed titulaire ?????????? !!!!!!!!!!!!! Shocked Shocked

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 12 Nov - 14:09

Djabou : «On est conscients de ce qui nous attend»

"j’ai renouvelé mon contrat ce matin, avant de prendre l’avion sur Alger."



Abdelmoumen Djabou, le dernier Fennec à être arrivé à Alger, hier en fin d’après-midi, a accepté de nous livrer ses impressions sur ce match barrage face au Burkina Faso. Ce dernier, très sollicité pas les fans des Verts présents à l’aéroport, a quitté la salle d’embarquement sous les youyous.

Tout d’abord, êtes-vous prêt pour ce match face au Burkina Faso ?
Bien sûr qu’on est prêts, vu l’importance de ce match. Inch’Allah, on fera plaisir au peuple algérien.

A cause de l’arbitrage, l’Algérie a perdu la manche aller, ne craignez-vous pas que cela puisse se reproduire au retour ?
Que voulez-vous que je vous dise ? En Afrique, c’est toujours comme ça. Maintenant, on ne doit pas se focaliser sur l’arbitre, on doit les battre sur le terrain.

Comment vous sentez-vous physiquement ?
J’ai joué 3 matchs, avant de venir en Algérie. Donc tout va bien, il n’y a pas de souci.

Il paraît que vous avez renouvelé votre contrat avec le Club Africain… aujourd’hui
Effectivement, j’ai renouvelé mon contrat ce matin, avant de prendre l’avion sur Alger.

Autrement dit, vous ne comptez pas jouer en Europe ?
Si une bonne offre se présente à moi, pourquoi pas ? Je me suis entendu avec le président sur ce point et il n’y aura aucun problème inch’Allah.

On comprend par là que vous êtes à l’aise dans votre club…
Hamdoullah, je suis très à l’aise au Club Africain où rien ne me manque.

Qu’avez-vous à dire aux supporters qui attendent ce match avec impatience ?
Je leur dis qu’on fera tout notre possible pour arracher une victoire. On a besoin de leurs encouragements et ensemble, on arrachera la qualif’.

Le match barrage de 2010, vous l’avez suivi à la télévision, alors que vous faites partie du du groupe de 2013 ; que ressentez-vous ?
Exact, le match d’Oum Dourman, je l’ai suivi à la télévision. Maintenant hamdoullah, je suis présent avec la sélection algérienne et inch’Allah, je ferai partie des joueurs qui donneront de la joie aux supporters algériens.

Vous attendiez-vous à une titularisation le 19 novembre à Tchaker ?
Peu importe si je joue ou pas, l’essentiel est de gagner et d’arracher le billet qualificatif pour le Brésil-2014.

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a fait appel à Aïssa Mandi, le connaissez-vous ?
En toute franchise, non ! Je ne l’ai jamais vu jouer. Qu’il soit le bienvenu-. En tout cas, on l’accueillera comme il se doit.

Le Buteur (12/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 12 Nov - 14:46

Halilhodzic surprend les joueurs en programmant deux séances d’entraînement hier

Les joueurs scindés en deux groupes Karaoui s’est contenté de massages



Alors que le site officiel de la Fédération algérienne de football avait annoncé, avant-hier, la tenue hier d’une seule séance d’entraînement l’après-midi, les Verts se sont entraînés deux fois hier (du moins, les 19 joueurs qui étaient à Sidi-Moussa dimanche soir). Ainsi, Vahid Halilhodzic a programmé une séance supplémentaire dans la matinée, vers 10h00, qui a été axée surtout sur le volet physique.

Les joueurs scindés en deux groupes
Les joueurs ont été scindés en deux groupes. Le premier était astreint à des exercices dans la salle de musculation alors que le second s’est entraîné sur l’un des terrains, même si c’était basé beaucoup plus sur le volet physique, avec parfois des exercices avec ballon, sous la conduite du préparateur physique, Cyril Moine. La séance, qui a duré une heure et vingt minutes, s’est déroulée dans une bonne ambiance, en dépit de la pluie.

De la musculation pour trois gardiens de but et Mandi
Si Raïs Mbolhi s’est entraîné sur le terrain, dans le but évident de soigner sa condition physique et acquérir du rythme, les trois autres gardiens de but (Azzedine Doukha, Mohamed-Amine Zemmamouche et Cédric Si Mohamed) ont travaillé dans la salle de musculation. C’était le cas aussi pour Aïssa Mandi.

Karaoui s’est contenté de massages
De son côté, Amir Karaoui était retenu à l’infirmerie pour une séance de massage. Souffrant de la cuisse, avant le match qui a opposé son club l’ES Sétif à la JS Saoura, il n’est pas encore tout à fait rétabli, ce qui fait que Halilhodzic a préféré le ménager, hier, afin qu’il soit prêt pour le travail de fond qui débutera aujourd’hui, en présence de l’ensemble des convoqués.

Décrassage pour Slimani, Lacen et Cadamuro
Il est à noter qu’Islam Slimani, Medhi Lacen et Liassine Cadamuro-Bentaïba se sont contentés d’un léger décrassage, vu qu’ils étaient arrivés la veille au soir, ce qui fait qu’ils n’avaient pas pu s’entraîner dimanche. Cependant, tout le monde sera concerné par la première séance d’entraînement qui aura lieu cet après-midi à 17h00, et qui sera partiellement ouverte aux médias.

Les deux séances d’aujourd’hui à Sidi-Moussa
Il était prévu, selon le programme initial, que la sélection nationale s’entraîne ce matin sur le terrain annexe du stade Mustapha-Tchaker de Blida. Finalement, Halilhodzic a décidé que les deux séances de la journée se déroulent à Sidi-Moussa. La première débutera à 10h00 alors que la seconde commencera à 17h00.

Vendredi, premier entrainement à Tchaker
Le premier entrainement au terrain principal du stade Mustapha-tchaker est prévue pour vendredi, selon une correspondance envoyée par la FAF à la direction du stade. Une autre séance devrait avoir lieu au stade, probablement dimanche à l’heure du match. En tout cas, il est peu probable que ce soit le lundi car c’est la sélection du Burkina Faso qui s’entraînement sur le terrain où aura lieu le match.

La zone mixte avec les médias débutera à 16h30
Par ailleurs, nous avons appris que la zone mixte prévue entre les joueurs et les médias cet après-midi débutera à 16h30. C’est Halilhodzic qui a décidé d’avancer le rendez-vous d’une demi-heure car il tient à ce que l’entraînement débute à 17h00 sans aucune minute de retard. Selon nos informations, les représentants des médias seront admis à assister uniquement à la première demi-heure de l’entraînement.
----------------------------
Réunion avec tout le groupe hier soir
Le sélectionneur national, Vahid Halilhdozic, a profité de la présence, hier soir, de l’ensemble des joueurs convoqués pour tenir une réunion avec eux. C’était l’occasion de leur exposer le programme du stage.

Le Buteur (12/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mer 13 Nov - 13:59

Mandi tarde à se fondre dans le groupe

«J’ai hâte de découvrir l’ambiance de Tchaker»



Depuis trois jours, le nouveau appelé en sélection, Aïssa Mandi, est en stage avec l’EN, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Rémois tarde à se fondre dans le groupe. En effet, selon certaines indiscrétions qui nous sont parvenues du Centre technique de Sidi Moussa, où les Verts effectuent leur stage, le jeune Mandi, de nature assez timide, demeure toujours réservé dans ses approches quotidiennes. Malgré l’excellent accueil des joueurs, il trouve encore du mal à se libérer complètement. Normal diront certains, vu que le joueur n’en est qu’à son 3e jour de stage. A cela, il faut ajouter que Mandi, avant son arrivée chez les Verts, ne connaissait aucun joueur. Difficile d’être, dans ces conditions, à l’aise rapidement.

Il partage la chambre que Si Mohamed et parle peu
Aïssa Mandi est quelqu’un qui ne parle pas beaucoup et qui ne veut pas attirer les feux des projecteurs sur lui. D’ailleurs, on s’en est rendu compte dimanche dernier à son arrivée à l’aéroport d’Alger. Impressionné par la foule de journalistes venus l’attendre, le latéral droit était quelque peu gêné, et a refusé de répondre aux médias, préférant prendre son temps et son aise, avant de répondre aux questions de la presse nationale, en zone mixte (Ndlr, elle s’est tenue hier). Toujours selon nos informations, Mandi, qui partage la chambre avec le keeper du CS Constantine, Cédric Si Mohamed, n’y sort pas vraiment durant la journée, préfèrant surtout regarder la télé.

Il n’a pas échappé au bizutage !
Evidemment, et comme c’était le cas pour les autres joueurs qui avaient connu la sélection nationale pour la première fois, Aïssa Mandi n’a pas échappé au bizutage et a dû, d’après, nos informations, chanter une chanson. Cela n’a pas manqué de faire rigoler ses partenaires, même si le joueur, a-t-on appris, s’en est bien sorti. Notons que Mandi est souvent proche des joueurs qui évoluent en Ligue 1 française, notamment Faouzi Ghoulam et Foued Kadir.

Vahid et Bougherra l’ont mis à l’aise
Quant à Vahid Halilhodzic, il a tenu à mettre à l’aise le joueur, en l’aidant à bien s’intégrer dans le groupe. Il l’a invité à se lâcher et à être spontané avec ses nouveaux coéquipiers. Le coach national n’a pas manqué, comme à son habitude, de taquiner le joueur, en lui racontant quelques anecdotes. Du côté des joueurs, c’est le capitaine Madjid Bougherra qui s’est chargé surtout de le prendre sous son aile et lui faciliter l’intégration. «Boughy» a agi comme un grand frère, pour maintenir la bonne ambiance au sein du groupe.

«J’ai hâte de découvrir l’ambiance de Tchaker»

On aimerait savoir comment avez-vous été accueilli par les joueurs...
Les joueurs m’ont très bien accueilli. Ils m’ont souhaité la bienvenue et m’ont mis à l’aise. Je profite de cette occasion pour les remercier, plus particulièrement les cadres qui étaient aux petits soins. Je me sens bien en sélection.

On a l’impression que vous vous êtes bien fondu dans le groupe…
C’est le cas de le dire. Je me sens vraiment à l’aise et je communique très bien avec tout le monde.

Quels sont vos sentiments en rejoignant la sélection nationale ?
Je ne vous cache pas que je suis très content de rejoindre la sélection nationale et de défendre les couleurs de mon pays. C’est une immense fierté pour moi et pour toute ma famille.

Savez-vous qu’on attend beaucoup de vous ?
J’en suis conscient. J’espère pouvoir apporter le plus qu’on attend de moi. Je sais qu’on me fait confiance. Je ne dois en aucun cas décevoir le staff technique.

On sait que vous avez discuté avec Halilhodzic. Peut-on savoir ce que vous vous êtes dit ?
Effectivement, je me suis entretenu avec Halilhodzic. Désolé, je ne peux vous en dire davantage. Cette discussion restera confidentielle entre moi et le sélectionneur.

Comment avez-vous trouvé l’ambiance au sein du groupe ?
L’ambiance est formidable. J’ai beaucoup apprécié l’état esprit qui anime le groupe. Les joueurs sont solidaires entre eux, c’est très important dans une équipe. Ceci va nous permettra de réussir.

Etes-vous prêt pour ce match face au Burkina Faso ?
Oui, je suis prêt pour ce match, mais il reste la décision du sélectionneur national. Vous savez bien que c’est Halilhodzic qui décide concernant le volet technique. S’il me fait appel, il n’y a aucun souci, je tâcherai de donner le meilleur de moi-même et, surtout, de ne pas le décevoir.

On imagine que vous mesurez l’importance de cette empoignade…
Effectivement, le match du Burkina Faso est très important, voire capital. Nous sommes tous conscients de la mission qui nous attend. Il faut impérativement gagner si on veut aller en Coupe du monde.

Vous a-t-on parlé de l’ambiance des matchs des Verts à Blida ?
Oui, j’ai entendu beaucoup de choses à ce propos. Tout le monde me dit que l’ambiance est vraiment exceptionnelle. Je ne vous cache pas que j’ai hâte de la découvrir.
----------------------------

Le Buteur (13/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mer 13 Nov - 14:03

Yebda blessé au mollet

Lacen : «Ça m’a dérangé de ne pas jouer à Ouaga, mais le plus important reste la qualification»



Hassan Yebda a contracté hier, au cours de l’entraînement de l’après-midi, une blessure du mollet. Le milieu de terrain de Granada CF peut s’estimer heureux puisque cette blessure n’a rien de grave.

Le staff médical l’a pris en charge
De ce fait, il n’a pas pris part à l’exercice technique avec le groupe. Le milieu de terrain de Granada CF a été pris en charge par le médecin de la sélection, Yekdah, et les soigneurs pour qu’ils puisse être rétabli pour la séance d’entraînement d’aujourd’hui.
Ghoulam et Djabou ne se sont pas entraînés dans la matinée
Au cours de la séance d’entraînement d’hier matin, deux joueurs ne se sont pas entraînés. Il s’agit de l’attaquant du Club Africain, Abdelmoumen Djabou, et du latéral gauche, Faouzi Ghoulam. Les deux joueurs ont effectué des examens médicaux vu qu’ils souffraient de légères blessures. Heureusement pour eux, tout est rentré dans l’ordre. Pour preuve, ils se sont entraînés hier après-midi à Sidi-Moussa.

---------------------
Lacen : «Ça m’a dérangé de ne pas jouer à Ouaga, mais le plus important reste la qualification»

Alors comment est l’ambiance au sein du groupe au cours de ce troisième jour de stage ?
Ça va merci. Il y a une très bonne ambiance au sein du groupe. C’était un véritable plaisir de rencontrer mes coéquipiers. On est ici à Sidi-Moussa pour préparer notre match face au Burkina Faso.

Etes-vous optimiste ?
Oui, bien sûr. Je suis optimiste. Nous allons jouer chez nous à Blida devant nos supporters. C’est un atout qui sera en notre faveur. On a une semaine pour se préparer, je pense que le temps est suffisant.

Sentez-vous cette pression ?
Non, il n’y a pas de pression. Seulement, il faut savoir que c’est un match qui ne sera pas comme les autres. C’est peut-être le match le plus important de notre carrière. On sait qu’on est à un match de la Coupe du monde. C’est vraiment très important pour nous ce rendez-vous. Seulement, je pense qu’il va falloir travailler et se concentrer pour atteindre notre objectif. On va doucement, petit à petit.

Vous avez parlé avec l’entraîneur sur le plan tactique ?
Non, pas encore. Nous n’avons pas encore parlé de ce point. Je pense que nous allons le faire prochainement. Là, on se concentre sur le travail technique au cours des entraînements.

Au match aller vous avez été relégué sur le banc de touche. Cela vous a-t-il dérangé ?
Il faut que vous sachiez qu’il y a une différence entre le club et la sélection. Ce n’est pas la même chose. C’est vrai que je n’ai pas joué au match aller et cela m’a dérangé un peu car je voulais jouer pour aider la sélection, mais c’est le choix du coach. Le plus important dans tout ça, c’est uniquement la qualification.

Il y aura un grand joueur burkinabé à surveiller de près, à savoir Pitroipa…
Ecoutez, il n’y a pas un plan Pitroipa. C’est vrai que c’est un grand joueur, il a du talent et il peut faire la différence à n’importe quel moment, mais je pense qu’il faut bien le serrer sur le terrain et le museler surtout.

Le fait que le Burkina Faso joue bien hors de ses bases vous met un peu de la pression ?
Non, pas du tout. Pour être franc avec vous, on ne pense pas du tout au Burkina Faso. Notre point fort, c’est qu’on sait aussi jouer chez nous, donc il faut se baser sur ce point pour battre les Etalons. Nous avons de très bons joueurs qui sont capables de faire la différence.

Etes-vous prêt pour ce match, sachant surtout que vous ne jouez pas trop à Getafe ?
Oui, je suis prêt. Ce match ne va pas se jouer uniquement sur le plan physique, il y a aussi le mental qui est très important. Moi, je suis prêt et j’ai même bien travaillé au club, même sur le plan physique.

A votre avis, quelle sera la clé du match ?
Je pense qu’il ne faut surtout pas prendre de but. Il faut bien défendre pour ne pas encaisser, puis en haut, on trouve nos bons attaquants qui savent faire la différence.

L’absence de Guedioura et Belkalem sera-t-elle un handicap pour l’équipe ?
Non, je ne le pense pas. C’est vrai, les deux joueurs sont des éléments très importants pour nous. Seulement, il faut savoir qu’en sélection, le point positif c’est les doublures qui existent dans chaque poste.

Le Buteur (13/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mer 13 Nov - 14:06

Halilhodzic a demandé des explications à Medjani

L’arrivée des Burkinabés pourrait être décalée de 24 heures



Selon une source digne de foi, une petite discussion a eu lieu, avant-hier, entre le sélectionneur national et son défenseur, Carl Medjani, au sujet de la situation qu’il traverse au sein de son club de l’Olympiakos. En effet, le joueur, qui ne fait plus partie des plans de son coach Mitchell, n’a joué qu’un seul match depuis son retour du Burkina Faso, une siuation qui inquiète quelque peu le technicien bosnien qui lui a demandé des explications sur cette mise à l’écart qui perdure. On n’ignore la réponse du joueur, mais celui-ci a tenu, toutefois, à rassurer son sélectionneur, en lui affirmant qu’il est au top physiquement et qu’il est prêt à tenir sa place, mardi prochain, sans aucun souci. Halilhodzic aurait suggéré à l’ancien sociétaire d’Ajaccio de quitter le club du Pirée cet hiver, s’il constatait dans les prochaines semaines que sa situation n’évoluerait pas. Rappelons qu’en absence de Belkalem suspendu, c’est Medjani qui jouera dans l’axe de la défense aux côtés de Madjid Bougherra, lors de ce match retour face aux Burkinabés.
----------------------------------
L’arrivée des Burkinabés pourrait être décalée de 24 heures
Actuellement en stage à El-Jadida, au Maroc, la sélection burkinabè, qui devait rallier la capitale algérienne ce samedi, pourrait décaler son arrivée le lendemain, soit dimanche 17 novembre, a-t-on appris d’une source bien informée. Pour l’heure, la Fédération burkinabè maintient son mutisme et ne veut en aucun cas divulguer la date d’arrivée de sa délégation sur le sol algérien. Une attitude perçue par la Fédération algérienne comme une forme de guerre psychologique.

Sangaré compte en informer la FAF deux jours avant seulement
Toujours selon nos informations, le président de la Fédération burkinabé, Sita Sangaré, veut jouer sur les nerfs des responsables de la FAF, en refusant d’apporter les détails élémentaires sur leur arrivée en Algérie et sur leur lieu de résidence dans le pays. Sangaré aurait affirmé à ses proches collaborateurs qu’il saisira la FAF, deux jours seulement avant l’arrivée de sa délégation à Alger, sans pour autant apporter beaucoup de détails. Une décision que Sangaré estime logique, lui qui a affirmé récemment dans les médias que la FAF avait fait pareil avant sa venue à Ouagadougou, à l’occasion du match aller.

Du côté de la FAF, on ne s’en préoccupe pas
Du côté de la FAF, on ne veut nullement céder à la provocation et on se veut calme et tranquille. Le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, qui n’a pas apprécié l’attitude de son homologue burkinabè, notamment après qu’une délégation des responsables burkinabés soit venue au pays il y a trois semaines de cela sans pour autant en informer la FAF, ne veut pas, toutefois, se lancer dans une quelconque polémique. La FAF se préoccupe surtout de l’EN, pour la mettre dans les meilleures conditions possibles et ne se soucie guère des Etalons, notamment de leur arrivée au pays.

Al-Jazeera diffusera ce soir un documentaire sur le match aller
La chaîne qatarie Al-Jazeera Sport 1 diffusera, ce soir à partir de 21h30, un reportage sur le match aller entre le Burkina Faso et l’Algérie, du 12 octobre dernier disputé à Ouagadougou. Durant ce documentaire, on reviendra sur les images du match et sur les coulisses qui ont entouré ce déplacement des Verts.

Le Buteur (13/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mer 13 Nov - 14:09

Cadamuro : «On ne cèdera pas si près du but !»

"J’aurai encore quelques jours devant moi pour bien peaufiner ma préparation et, pourquoi pas, tenir ma place face au Burkina."



Rencontré à son arrivée à l’aéroport d’Alger, dimanche dernier, le sociétaire de la Real Sociedad, Liassine Cadamuro, nous parle de cette rencontre retour face au Burkina Faso qu’il juge très compliquée.

Physiquement, comment vous sentez-vous ?
Je me sens bien et totalement prêt pour le match du 19 novembre prochain. Je ne me plains d’aucune blessure et cela est très important.

Malgré votre manque de compétition, vous dites que vous êtes prêt à jouer face au Burkina…
Certes, je n’ai pas beaucoup joué dernièrement, mais physiquement, je peux vous assurer que je suis bien. J’aurai encore quelques jours devant moi pour bien peaufiner ma préparation et, pourquoi pas, tenir ma place face au Burkina.

La défense verra quelques absences, notamment avec la suspension de Belkalem dans l’axe et le changement de poste annoncé pour Mostefa. Dans quel registre voudriez-vous être aligné ?
Vous savez, moi je me mets au service du sélectionneur. Je jouerai là où il le décidera. Le dernier mot lui revient et nous en tant que joueurs, nous n’avons qu’à appliquer les consignes.

Comment voyez-vous cette rencontre retour ?
Ce sera un match extrêmement compliqué. Nous sommes dans l’obligation de l’emporter pour se qualifier au Mondial. On n’en est pas très loin et inch’Allah, on réussira notre mission. On est prêts à se sacrifier sur le terrain pour arracher la qualification qu’on dédiera bien évidemment à tout le peuple algérien.

L’adversaire aussi ne viendra pas en victime expiatoire…
Exact, et c’est ce qui rendra justement notre tâche très ardue. Pour cela, on doit bien profiter de notre stage pour bien nous préparer et ainsi être au top le jour J.

Cette saison encore, vous ne jouez pas trop avec votre club de la Real Sociedad. Pourquoi ?
J’étais surtout blessé, raison pour laquelle j’ai manqué quelques matchs de mon équipe. Maintenant, hamdoulilah, je vais bien et je suis totalement concentré sur la sélection nationale.

Le Buteur (13/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mer 13 Nov - 14:15

Mostefa et le «lapsus» Mandi

«Pardon, je voulais dire qu’il apportera beaucoup à l’Equipe nationale.»



Mehdi Mostefa est arrivé dimanche à Alger pour participer au stage des Verts. Il a précédé d’une demi-heure Aïssa Mandi, néo-international appelé, à terme, à combler la faille constatée depuis plusieurs années au poste de latéral droit. Questionné, à l’aéroport international d’Alger, sur son sentiment de voir un nouveau joueur débarquer en sélection pour le concurrencer au poste de latéral droit, Mostefa a répondu : «Cela peut faire avancer l’équipe. C’est très bien pour l’équipe nationale. Je le connais bien. On évolue dans le même championnat. C’est un arrière droit de formation. C’est aussi quelqu’un de très bien dans la vie. Donc, s’il peut apporter quelque chose à l’équipe de France...» S’étant rendu compte de son étourderie, Mostefa s’est excusé en s’empressant de rectifier : «Pardon, je voulais dire qu’il apportera beaucoup à l’Equipe nationale.» En psychanalyse, cela s’appelle un lapsus linguae et cela se définit comme «expression d’un désir inconscient». Bon à savoir !
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Jeu 14 Nov - 15:08

Ghilas forfait contre le Burkina !

Il souffre d’une blessure à la cuisse



Coup dur pour le jeune attaquant algérien du FC Porto, Nabil Ghilas. Pressenti pour être de la partie, mardi prochain, contre le Burkina Faso, l’ex-buteur historique de Moreirense FC, a, la mort dans l’âme, déclaré forfait pour ce match retour décisif pour une qualification au prochain Mondial brésilien. Obligé, pour rappel, de faire l’impasse sur la rencontre aller jouée et perdue 3 buts à 2 à Ouagadougou à cause d’un petit bobo de santé de dernière minute, Ghilas doit, malheureusement pour lui, de nouveau, regarder ses camarades à partir de la tribune officielle du stade Mustapha-Tchaker de Blida le 19 novembre prochain.

Il souffre d’une blessure à la cuisse
Nabil Ghilas qui a ressenti une douleur derrière la cuisse, a vite fait d’arrêter la séance de mardi soir, pour éviter toute complication. Après quelques minutes d’arrêt sur la main courante, Ghilas a réintégré le groupe avant de se diriger directement vers les médecins de l’EN qui ont décidé alors de stopper sa séance d’entraînement. Donné grippé, puis sérieusement touché au mollet, finalement, l’attaquant du FC Porto souffre d’une légère élongation à la cuisse. Une blessure qui nécessite un maximum de repos avant de pouvoir reprendre. Ce qui le rend donc, comme indiqué plus haut, indisponible.

Une IRM passée hier matin
Avant d’annoncer sa non-disponibilité pour la prochaine rencontre qualificative au Mondial 2014, prévue mardi prochain contre le Burkina Faso, l’Algérien Nabil Ghilas a subi des tests médicaux pour avoir le cœur net quant à cette blessure qui vient freiner son élan et sa grosse détermination à prendre part au dernier match des éliminatoires CM 2014. Ghilas a été même conduit dans la matinée du mercredi dans une clinique spécialisée, où il a passé l’IRM. Les bilans sont satisfaisants, mais son forfait a été confirmé puisqu’il en aura au moins pour une durée de 10 jours, nous indique une source de la FAF.

Il été libérédans l’après-midi
Ceci étant dit, la blessure de Nabil Ghilas n’est pas si grave qu’on pouvait l’imaginer, mais elle est suffisamment sérieuse pour le rendre indisponible pour plus d’une semaine et le contraindre au repos. Le joueur, qui sera donc out pour la rencontre de mardi prochain, a été libéré par le staff médical de la sélection nationale dans l’après-midi pour qu’il puisse poursuivre les soins ànPorto.


Djebbour arrive en renfort
Afin de parer à la blessure de son camarade en sélection, Nabil Ghilas, blessé à la cuisse lors du stage de l’EN qui a débuté officiellement dimanche à Sidi Moussa, l’attaquant algérien du club turc de Sivasspor, Rafik Zoheir Djebbour, a été rappelé en renfort par le sélectionneur Vahid Halilhodzic. Auteur d’un retour assez remarquable avec son club en Turquie avec des buts et des passes décisives, il retrouvera donc ses camarades à Sidi-Moussa pour préparer la rencontre retour des éliminatoires du Mondial-2014 face au Burkina Faso.

Préféré à Aoudia, il est arrivé au petit matin
Djebbour, qui a été retenu dans la liste des réservistes dressée par Halilhodzic, a été préféré à Mohamed-Amine Aoudia, lui aussi réserviste pour ce duel retour Algérie-Burkina Faso de mardi prochain. Il est arrivé au petit matin en provenance d’Istanbul et a rejoint directement le lieu de résidence des Verts au Centre technique de Sidi-Moussa. Il est à nouveau en concurrence au poste d’avant-centre avec Islam Slimani et Ishak Belfodil.

3 buts en 6 matchs
Ce retour en sélection de Rafik Djebbour, après avoir été mis à l’écart lors du match aller face au Burkina Faso joué à Ouagadougou, s’explique par le fait que le natif de Grenoble affiche aussi de bonnes statistiques. Depuis qu’il est revenu de blessure, Djebbour enchaîne les bonnes performances avec Sivasspor. Régulièrement aligné par le coach Roberto Carlos, Rafik a réussi à marquer 3 buts en 6 matchs joués et compte déjà plus de 390 minutes. Des chiffres bien meilleurs que ceux de certains attaquants retenus pour ce stage avant le match face au Burkina.

Rafik a confirmé sa convocation sur Twitter
C’est sur son compte Twitter que l’international algérien du Sivasspor a annoncé hier, mercredi, son arrivée imminente à Alger pour remplacer son camarade Nabil Ghilas, forfait pour la rencontre du 19 novembre prochain à Blida, en raison d’une blessure à la cuisse.

Djebbour : «Heureux de retrouver mes potes et triste pour Ghilas»
Après s’être félicité de retrouver ses amis en équipe d’Algérie, Djebbour s’est aussi adressé, sur ses pages officielles Twitter Facebook, à son pote Ghilas, forfait pour le prochain rendez-vous de l’Equipe Nationale contre le Burkina Faso. «Hâte d'arriver à Alger pour retrouver mes frères ! Une pensée pour Nabil», peut-on lire notamment.

Le Buteur (14/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Jeu 14 Nov - 15:14

EN : Yebda sera d’attaque mardi !

Les examens n’ont rien révélé de méchant



Annoncé par certains comme étant incertain voire indisponible pour la rencontre du Burkina Faso, on apprend que la blessure de Hassan Yebda s’est finalement avérée moins grave qu’on le disait. Souffrant d’un petit étirement au mollet droit, Hassan qui a raté la séance d’entraînement d’avant-hier, a repris le travail avec le groupe. Un état de fait qui soulage à plus d’un titre le sélectionneur national Vahid Halilhodzic, lorsqu’on sait que le joueur de Granada a toujours fait partie des éléments de base de son système de jeu. Après la sanction de Adlène Guedioura, le forfait de Yebda aurait constitué un véritable coup dur pour le technicien bosnien. Il faut dire aussi que le manque de temps de jeu accusé par Medhi Lacen, rend la participation de Yebda pour ce match de mardi plausible. Une chose est sûre, l’ancien joueur de Naples se présente comme une bonne solution au milieu de terrain.

Il a passé une série de tests, hier matin
Après avoir reçu les premiers soins nécessaires au niveau de l’infirmerie de la sélection nationale au Centre technique à Sidi Moussa, Hassan Yebda a passé des examens médicaux qui n’ont rien révélé de méchant. Yebda qui a ressenti une contracture musculaire au niveau du mollet, a été soumis à une série de tests dans la séance de la matinée d’hier. Il a été, après avoir noté avec satisfaction son rétablissement, autorisé à s’entraîner avec le reste de ses coéquipiers de l’EN, et du coup préparer le plus normalement du monde la rencontre du Burkina Faso.

Il s’est entraîné normalement l’après-midi
Après avoir été soulagé par le staff médical, concernant les résultats de la série de tests qu’il a effectués sous la houlette du médecin de l’EN et du préparateur physique à Sidi Moussa, Hassan Yebda dont la participation pour la prochaine rencontre face au Burkina Faso n’a jamais été remise en cause, a rejoint le groupe à l’entraînement. Hassan qui a séché une seule séance par précaution, a été autorisé à s’entraîner normalement avec ses coéquipiers lors de la séance de l’après-midi. Sauf rechute de dernière minute, le milieu de terrain de Granada sera bel et bien d’attaque pour le match du mardi contre le Burkina Faso.

Le Buteur (14/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Jeu 14 Nov - 15:17

EN : Séance tactique le matin

Vahid insiste sur le repli rapide en défense



Hier, les joueurs de l’Equipe nationale se sont entraînés au stade annexe du Centre technique de Sidi Moussa. Cette séance a été consacrée par l’entraîneur Vahid Halilhodzic au volet technico-tactique. Elle a connu la participation de presque l’ensemble des éléments convoqués, exception faite à Nabil Ghilas, blessé à la cuisse et Hassan Yebda qui avait commencé la séance d’entraînement seul, avant de rejoindre ses camarades quelques instants plus tard.

Vahid insiste sur le repli rapide en défense
Fidèle à sa conception de jeu basée sur le mouvement, le driver des Verts, qui demandait beaucoup à ses capés de multiplier les appels pour donner des solutions au porteur de ballon, a aussi beaucoup insisté sur la nécessité de vite revenir défendre en cas de perte de ballon. Sachant que les Burkinabés sont assez performants dans les contres, Vahid n’a cessé de rappeler à ses joueurs de se replacer assez rapidement.

Yebda a pris part au match d’application
Le joueur de Granada CF, Hassan Yebda, ne souffre finalement d’aucune blessure grave. Yebda, qui se plaignait d’un étirement au mollet, a fait l’impasse sur la séance d’avant-hier soir, avant de subir des tests qu’il a passés avec succès. C’est ainsi qu’il a été autorisé à poursuivre l’entraînement d’hier matin et prendre part au match d’application organisé par Vahid Halilhodzic à la fin du travail.

Le Buteur (14/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Jeu 14 Nov - 15:20

Kadir arrive dans la peau d’un titulaire

Slimani « Peu importe celui qui marque, l’essentiel c’est la victoire »



S’il y a un joueur qui a rejoint le groupe des Verts en super forme, c’est incontestablement, le milieu de terrain rennais Foued Kadir. Très pesant dans les derniers résultats de son équipe, l’Algérien a enchaîné 10 matchs de suite avec au total 5 buts et 2 passes décisives. Depuis son retour du dernier match avec la sélection nationale à Ouagadougou, Foued a joué 7 rencontres, a inscrit 3 buts dont un doublé contre Toulouse et a délivré une passe décisive face à cette même formation. C’est dans la peau d’un joueur en confiance et surtout en réussite qu’il a rejoint ses potes en sélection. Ce qui pourrait faire de lui un potentiel titulaire pour ce prochain duel qui attend les Verts contre le Burkina Faso.

Un atout majeur pour le sélectionneur
Les bonnes statistiques du milieu de terrain international algérien du Stade Rennais, Foued Kadir, font de lui l’un des atouts majeurs de Vahid Halilhodzic. Ce dernier, très satisfait du comportement et des performances du joueur depuis son arrivée à Rennes, songe sérieusement à l’utiliser dans son poste de prédilection de meneur de jeu axial, même si jusqu’à alors il l’avait toujours positionné sur les flancs afin de tirer le maximum de son bon travail défensif. Ainsi, fort de ses 740 minutes dans les jambes, pour 10 matchs joués et 5 buts marqués, Foued s’impose comme un potentiel titulaire en sélection.


Slimani « Peu importe celui qui marque, l’essentiel c’est la victoire »

Comment est l’ambiance au sein du groupe ?
Formidable, tout se passe bien, ça fait toujours plaisir de retrouver le pays et les amis de la sélection, on a un seul objectif en commun et on travaille dur pour y arriver.

Dans quel état d’esprit préparez-vous ce match barrage ?
On est tous conscients de la difficulté de notre mission, mais on doit rester concentrés sur le sujet et bien négocier cette rencontre, sans oublier qu’il y aura tout un peuple derrière nous.

Comment vous sentez-vous physiquement, vu que vous ne jouez pas régulièrement avec votre club ?
Je pense que le fait de ne pas jouer régulièrement avec mon club, n’est pas un handicap pour moi. Face aux Etalons du Burkina Faso, j’ai déjà joué l’intégralité du match aller, donc normalement je n'aurai pas de problème de ce côté.

Et pourquoi pas être le buteur ?
Incha’Allah, pourquoi pas ? (il rit franchement), mais dans ce genre de match peu importe celui qui joue, peu importe celui qui marque, l’essentiel est de gagner et faire sortir les Algériens pour fêter la qualification.

A votre avis, quelles sont les clés de ce match ?
C’est simple, il ne faut surtout pas encaisser de but, et faire notre possible pour marquer en premier et plier le match. On jouera chez nous où on est intraitable au stade Mustapha-Tchaker, on doit saisir cette opportunité.

Quel est votre message aux supporters qui attendent ce match avec impatience ?
Je leur dis qu’on fera notre possible pour arracher ce billet pour le mondial. On est conscients de ce qui nous attend, on sait qu’on porte le rêve de millions d’Algériens.

Le Buteur (14/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Jeu 14 Nov - 15:22

Halilhodzic fait un gros travail psychologique

Raouraoua rend visite aux joueurs, à Sidi Moussa



Les Verts continuent de peaufiner leur préparation pour le match important qui les attend mardi prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida face au Burkina Faso pour le compte de la manche retour des barrages du Mondial-2014. Les coéquipiers de Madjid Bougherra s’entraînent deux fois par jour dans une ambiance bon enfant et tout se passe comme prévu. Néanmoins et fidèle à ses habitudes, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, ne manque jamais de titiller ses joueurs et les mettre en garde, surtout avant un tel grand rendez-vous. En effet, selon nos informations, le technicien bosnien parle beaucoup à ses joueurs ces derniers temps et ne cesse de leur prodiguer des conseils. Il sait que ce match se joue aussi au mental et qu’il faut faire un travail psychologique de fond pour éviter surtout que ses poulains prennent à la légère l’adversaire et croient que la tâche va être facile.

Le discours confiant de ses poulains lui fait peur et lui rappelle la CAN-2013
En effet, et selon une source bien informée, Halilhodzic veut surtout sensibiliser ses joueurs et les mettre en garde contre tout excès de confiance, qui pourrait se révéler catastrophique le jour du match. Il semblerait que le coach national n’ait pas trop apprécié le discours très confiant de certains de ses joueurs, notamment ceux qui se sont exprimés à leur arrivée à l’aéroport Houari Boumediene d’Alger. A ce propos, il a invité ses poulains à rester concentrés et ne pas croire que le fait de jouer ce match à Blida est une garantie que la victoire ne leur échappera pas. Halilhodzic se souvient encore de l’euphorie qui s’était emparée de ses joueurs avant le départ vers l’Afrique du Sud en janvier dernier pour disputer la CAN-2013 où ils avaient notamment parlé de ramener le trophée en Algérie à l’issue du tournoi. Des déclarations qui n’avaient pas du tout plu au coach, et tout le monde a vu le résultat après.

«Ne vous focalisez pas sur l’arbitre et ne contestez pas ses décisions !»
Toujours dans le même sillage, Halilhodzic et comme il l’avait déjà fait avant le match aller, a demandé une nouvelle fois à ses joueurs avant-hier de rester vigilants tout au long du match et de ne surtout pas contester les décisions arbitrales. Il leur a demandé aussi de ne pas se focaliser sur l’arbitre sénégalais qui officiera le match, en l’occurrence, Badara Diatta, ce qui pourrait leur faire perdre leur concentration et les sortir du match. Une possibilité qui fera du coup le bonheur des joueurs burkinabés, qui tenteront bien évidemment de provoquer par tous les moyens les coéquipiers de Sofiane Feghouli, surtout si le score demeure toujours en défaveur des Verts. Bien entendu, Halilhodzic a averti ses joueurs qu’il ne manquerait pas de sévir, si quelqu’un du groupe ne suivait pas ses consignes.

Il galvanise ses joueurs ! «Moi, j’ai battu le Burkina (5-0)»
Par ailleurs, et pour motiver ses joueurs et les piquer au vif, le sélectionneur national leur a affirmé qu’il a réussi à battre cette sélection du Burkina Faso et sur un score fleuve de (5-0), en septembre 2009, lors d’un match retour des éliminatoires du Mondial-2010. Une partie où les coéquipiers de Didier Drogba se sont baladés et mis à l’issue de ce match un pied en Afrique du Sud. Au match aller, les Eléphants s’étaient déjà imposés sur le score de (3-2). Soulignons que du côté de la sélection burkinabée, des joueurs comme le gardien Diakité, Pitroipa, Alain Traoré, Charles Kaboré, Bakary Koné et Paul Coulibaly étaient titulaires. L’attaquant Aristide Bancé était entré en seconde mi-temps.
Les Verts effectueront quatre séances d’entraînement à Tchaker
Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic a programmé selon nos informations quatre séances d’entraînements au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Trois d’entres-elles (vendredi, samedi et lundi) se tiendront sur la pelouse principale et une, sur le terrain annexe de l’enceinte (dimanche).

Les séances de vendredi et lundi seront ouvertes au public, tandis que celle de samedi sera à huis-clos et permettra au coach national de mettre en place sa stratégie pour le match du 19.
Aujourd’hui, derniers entraînements à Sidi Moussa
Du coup, les deux séances d’entraînements prévues aujourd’hui seront les dernières au centre technique de Sidi Moussa, puisque dès vendredi, les joueurs effectueront la navette Sidi Moussa - Blida - Sidi Moussa. Aussi, le biquotidien prendra fin aujourd’hui, et le coach national axera désormais son travail surtout sur le plan technico-tactique. A noter que les séances à Mustapha-Tchaker se dérouleront tous à partir de 17h.

-------------------

Raouraoua rend visite aux joueurs, à Sidi Moussa
Selon nos informations, le président de la Fédération Algérienne de Football, Mohamed Raouraoua, a rendu hier visite aux joueurs au Centre Technique National de Sidi Moussa aux alentours de midi. Le patron de l’édifice de Dély Brahim a déjeuné avec les joueurs et a tenu à les motiver pour ce match capital que tout le pays attend.

----------------

Le visionnage vidéo débutera demain
On a appris que le staff technique des Verts a prévu une séance de visionnage vidéo des matchs du Burkina Faso demain matin. Les joueurs suivront notamment deux matchs de cette équipe burkinabé disputés à l’extérieur à l’occasion du 2e tour des éliminatoires du Mondial. Le visionnage se poursuivra samedi avec un autre match.

Le Buteur (14/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum