Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 15:21

Une pluie torrentielle s'abat au stade Mustapha Tchaker

En ce moment, une pluie torrentielle s’abat au stade Mustapha Tchaker et le terrain est gorgé d’eau.
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 15:21

Parfaite organisation au stade Tchaker

Le moins que l’on puisse dire est que l’organisation au niveau du stade Mustapha Tchaker est parfaite. Un cordon sécuritaire d’un 1 km de long a été déployé depuis le stade. Toute personne ne possédant pas de billet pour entrer au stade est immédiatement renvoyée.
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 15:26

Vidéo: L'ambassadeur de la GB encourage les Verts

avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 15:30

Cheb Toufik et Cheba Sihem assurent l’animation à ...

Une très bonne ambiance règne actuellement au stade Mustapha Tchaker. Cheb Toufik et Cheba Sihem assurent l’animation au stade et créent une folle ambiance de fête. Le spot publicitaire de Messi tourne en boucle.
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 15:41

Saâdane parle du match Algérie – Burkina Faso

avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 15:53

Algérie-Burkina Faso : Le message de Taider

J -1 La pression monte . D'ailleur il ya aucun problème avec le Coach M #Halilou 1.2.3 ViVa L'Algérie
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 15:56

Ghoulam : "Nous sommes hypermotivés pour arracher ..."

L’arrière-gauche de la sélection algérienne de football, Faouzi Ghoulam, a assuré que lui et ses équipiers sont "hypermotivés" pour se qualifier au Mondial-2014 au Brésil, à l’issue du match barrage retour, prévu ce mardi à 19h15 au stade Mustapha-Tchaker de Blida contre le Burkina Faso :"Nous sommes hypermotivés. Tous les joueurs sont mobilisés pour arracher la qualification au Mondial", a déclaré Ghoulam à l’APS à quelques heures du début de la rencontre, avant de parler de sa propre personne, lui qui est pressenti pour être titulaire contre les "Etalons" :"C’est le match le plus important de ma jeune carrière. Je ne sens pas une pression particulière. C’est, au contraire, une pression positive", a-t-il ajouté. Le défenseur de Saint-Etienne (France) a affirmé, par ailleurs, que "la présence de Yacine Brahimi dans l’entrejeu (allait) apporter le plus escompté sur le plan offensif" :"Nous espérons tous offrir à l’Algérie une 2e qualification consécutive au rendez-vous mondial après celle de 2010 en Afrique du Sud", a-t-il conclu.
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par rachid_as le Mar 19 Nov - 16:35

Algérie : Le stade complet à 6 heures du match



Le stade Mustapha Tchaker de Blida, à 50 km d'Alger, où se jouera ce mardi (18h15 GMT) le barrage retour pour le Mondial 2014 entre l'Algérie et le Burkina Faso était déjà complet à six heures du coup d'envoi, a annoncé l'agence APS.

Pour cette rencontre sous tension, après un match aller perdu 3-2 à Ouagadougou, les supporteurs locaux ont commencé à converger vers le stade dès les premières heures de la matinée, a témoigné une habitante.

Le stade était à moitié rempli peu avant midi puis a affiché complet, 40.000 spectateurs environ, à 12h00 GMT, selon l'agence de presse nationale Algérie-Presse-Service (APS), malgré de fortes pluies et un vent froid. Et on n'a déploré aucun incident, a souligné APS.

Les organisateurs avaient ouvert une seule porte d'accès, afin de permettre aux agents de sécurité de passer au peigne fin les supporteurs avant de leur permettre l'accès aux tribunes.

Plusieurs axes routiers de l'agglomération sont fermés pour "garantir le maximum de quiétude autour de la rencontre", a indiqué APS, citant la police nationale, qui a prévu 5.000 hommes pour assurer la sécurité autour du match.

Une vente des billets qui avait tourné à l'émeute samedi sur place avait fait 50 blessés, dont certains à l'arme blanche.

Toute l'Algérie vit depuis des jours aux couleurs des "Fennecs". Des dizaines de cortèges de voitures, de jeunes gens munis des drapeaux algériens sillonnent Alger et ses environs jusque tard dans la soirée, dans un vacarme de klaxons et de chansons.

La presse ne parle plus que du match. "Dernier obstacle avant le Brésil", titrait mardi le Quotidien d'Oran, tandis que Liberté demandait "Emmenez-nous au Brésil"... Le Soir d'Algérie évoquait "Le Jour le plus long" et le quotidien en arabe Echorouk montrait un joueur bras tendus vers le ciel sous le titre "Ya Rabb" (Mon Dieu).

Les ministres se sont joints au concert d'encouragements, et le président Abdelaziz Bouteflika lui-même a adressé un message aux joueurs lundi soir: "Nous fondons en vous tous de grands espoirs pour honorer le football algérien en remportant la victoire".

S'ils se qualifient, les Algériens joueront leur quatrième Mondial, après 1982, 1986 et 2010.

Mustapha Tchaker est leur stade fétiche: ils y ont joué 19 fois depuis 2009, sans jamais être défaits.

Fifa.com (19/11/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 16:49

(Vidéo) en direct du stade Mustapha Tchaker



Dernière édition par siberian84 le Mar 19 Nov - 16:50, édité 1 fois
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 16:49

EN : voici le onze type de l’EN ce soir

Même si le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic n’a pas encore dévoilé son onze type qui affrontera le Burkina Faso ce soir, tout porte à croire que l’équipe sera comme suite :

Zemmamouche, Khoualed, Ghoulam, Bougherra, Mdjani, Mostefa, Brahimi, Lahcen, Soudani, Feghouli, Slimani,
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 16:50

Algérie-Burkina Faso : 300 stadiers pour encadrer et ...

La direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a procédé à la formation de 300 stadiers relevant de l’organisation nationale des associations de sauvegarde de la jeunesse pour assurer l’encadrement et l’orientation des supporters dans les gardins lors du match Algérie-Burkina Faso, attendu mardi soir au stade Mustapha Tchaker (Blida) pour le compte des éliminatoires de la coupe du monde 2014. Lancée par la DGSN avec la coordination de l’organisation nationale des associations de sauvegarde de la jeunesse, cette initiative est considérée première du genre, a indiqué le commissaire de police, Hakim Bellaouar, de la cellule communication et presse de la direction. Il a précisé à ce propos, que cette opération vise à "concrétiser progressivement l’idée du directeur général de la sûreté nationale, Abdelghani Hamel consistant à associer tous les acteurs du mouvement sprotif à la formation de stadiers à l’avenir pour assurer l’encadrement et de la sensibilisation des supporters dans les gradins.
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 16:51

EN: Les familles de Sofiane et Sifo honorées à Tchaker

Les familles des deux supporters décédés au cours du match USMA-MCA au stade du 5-Juillet en l’occurrence Sofiane et Sifo ont été honoré au stade Mustapha Tchaker à quelques heures avant le début du match Algérie – Burkina Faso.
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par rachid_as le Mar 19 Nov - 16:54

siberian84 a écrit:EN : voici le onze type de l’EN ce soir

Même si le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic n’a pas encore dévoilé son onze type qui affrontera le Burkina Faso ce soir, tout porte à croire que l’équipe sera comme suite :

Zemmamouche, Khoualed, Ghoulam, Bougherra, Mdjani, Mostefa, Brahimi, Lahcen, Soudani, Feghouli, Slimani,
Zemmamouche gardien !!!!!! Shocked Shocked

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 17:31

EN : moment émouvant au stade Tchaker

Un discours émouvant fait par la mère du Caméraman de l’ENTV décédé récemment suite à la maladie du Malaria contractée à Ougadougou lors du match aller entre les Verts et Le Burkina Faso. Tous les supporters du stade ont été très touchés à cet instant au point où certains ont versé des larmes.
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 17:31

Qassaman et Min djibalina retentissent à Tchaker

Les supporters algériens toujours à la pointe de l’émotion ne manquent pas de chanter l’hymne national Qassaman et la glorieuse chanson Min Djibalina depuis les travées du stade Tchaker
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 17:32

17h15 : les arbitres font leur apparition au stade Tchaker

A 17h15, l’arbitre sénégalais, Badara Diatta et ses assistants ont fait leur apparition au stade Mustapha Tchaker sous les applaudissements des supporters.
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 17:37

(Vidéo) Folle ambiance au stade Tchaker

avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 17:48

17h38 : le bus des Verts arrive au stade Tchaker

A 17h38, le bus des Verts est arrivé au stade Mustapha Tchaker sous les applaudissements des supporters.
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 17:54

Urgent: Halilhodzic dévoile son onze


Même si le sélecte :


Zemmamouche, Khoualed, Ghoulam, Bougherra, Mdjani, Mostefa, Brahimi, Lahcen, Soudani, Feghouli, Slimani,
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mar 19 Nov - 17:56

EN : Voici le onze type

Zemmamouche, Khoualed.............

Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic vient de dévoiler son onze type qui affrontera le Burkina Faso ce soir :




Zemmamouche, Khoualed, Ghoulam, Bougherra, Mdjani, Mostefa, Brahimi, Lahcen, Soudani, Feghouli, Slimani,
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par rachid_as le Mar 19 Nov - 18:13

La défense ne me rassure pas Very Happy

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mer 20 Nov - 13:44

Algérie 1 - Burkina Faso 0 : L’Algérie au Mondial, point !

Slimani : «Un rêve qui se réalise» Soudani : «Un beau finish !» Zemmamouche : «Je n’avais pas peur et le public m’a boosté»



Stade : Mustapha-Tchaker (Blida)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Badara Diatta, Djibril Camara, El Hadji Samba
Avertissements : Bougherra (44’) (Algérie) ; Kaboré (53’), Yago (75’) (Burkina Faso)
But : Bougherra (49’) (Algérie)

Algérie : Zemmamouche, Khoualed, Ghoulam, Medjani, Bougherra, Mostefa (Taïder 86’), Lacen, Feghouli (Kadir 90’+3), Brahimi (Yebda 67’), Soudani, Slimani
Entraîneur : Halilhodzic

Burkina Faso : Diakité, Yago (A. Traoré 78’), D. Koné, B. Koné, Roumba (Bancé 64’), Pitroipa, Panandetiguiri, Balima, Zongo (B. Traoré 64’), Kaboré, Nakoulma
Entraîneur : Put


Que ce fut dur ! Les Verts ont arraché la qualification pour la Coupe du monde 2014 avec bien des sueurs, dont des froides dans les derniers instants du match face au Burkina Faso (1-0). Les Burkinabés, valeureux, ont défendu crânement leurs chances, mais les Algériens ont été plus réalistes et plus volontaires.

Une seule occasion de but en première mi-temps
La première mi-temps s’est caractérisée par un  jeu brouillon et décousu de la part des Algériens, avec un excès de nervosité et de précipitation. Alors qu’il était attendu que les Algériens fassent le siège du camp burkinabé dès le coup d’envoi du match, mais ils se sont montrés étrangement timorés. Plus même : les Burkinabés n’hésitaient pas à se projeter vers l’attaque avec trois, voire quatre joueurs. Ce sont d’ailleurs eux qui se sont procuré la première occasion du match lorsque Mostefa, en voulant contrer Pitroipa, a failli tromper Zemmamouche (11’). Les automatismes n’étaient pas tout à fait au point entre les joueurs algériens, surtout en attaque. La seule opportunité de marquer pour les Verts en première mi-temps est survenue à la 22’, lorsque Ghoulam a effectué un centre millimétré vers Slimani, démarqué, dont la reprise de la tête est passée à côté du cadre alors que le gardien de but Diakité semblait battu.

Beaucoup de volonté, mais peu d’idées
Il y a eu beaucoup de déchets au milieu du terrain, surtout que Brahimi et Feghouli semblaient à plusieurs reprises se marcher sur les pieds. Les changements profonds que le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a opérés dans la défense algérienne ont provoqué quelques flottements dont les Burkinabés n’ont pas su profiter, comme sur ce corner sur lequel Panandetiguiri, étrangement esseulé dans la surface de réparation, voit son tir passer largement au-dessus (35’). Le tir lointain de Brahimi durant le temps additionnel, capté en deux temps par Diakité, a illustré la physionomie de cette mi-temps : des Algériens volontaires, mais en manque d’idées.


Bougherra a été au bon endroit, au bon moment
La seconde période a démarré sur un rythme différent : dès les premiers instants, les Verts ont affiché leur volonté de presser leurs adversaires. Le résultat ne s’est pas fait attendre : Ghoulam a botté un coup franc lointain qui voit le ballon rebondir, puis toucher la main de Bakary Koné avant de venir dans les pieds de Bougherra dont la reprise est ralentie par Diakité, mais Koné, en voulant dégager sur sa ligne, fait ricocher la balle sur le visage de Bougherra. C’est le but (49’) ! Un but gag, mais un but quand même. Le capitaine des Verts a été au bon endroit, au bon moment. Le plus dur était fait et il restait juste à tenir le résultat ou aggraver la marque pour se mettre à l’abri. Feghouli a eu cette opportunité à la 51’, en héritant d’un ballon à l’entrée de la surface, mais il a trop dévissé son tir. Slimani aurait pu, à son tour, tuer le match, mais son tir en pivot est passé à côté (58’).

La baraka du poteau
Les Burkinabés sont alors carrément sortis de leur coquille, surtout avec les rentrées successives de Bancé, Bertrand Traoré et Alain Traoré. Compensant les flottements au milieu et en défense, les Algériens ont fait montre d’une volonté de fer et d’une grande générosité dans l’effort. La sélection du Burkina Faso, en dépit de son pressing, ne s’est pas montrée réellement dangereuse, à l’image de cette reprise sans contrôle d’Alain Traoré qui est passé à côté du montant (81’). Il y a eu une dernière frayeur pour les Algériens, lorsqu’un mauvais dégagement de Bougherra, suite à un centre d’Alain Traoré, a vu le ballon ricocher sur le poteau droit (90’+3). La baraka était avec les Algériens. Le coup de sifflet final de Badara Diatta a délivré les joueurs, les milliers de supporters qui s’étaient massés dans les gradins depuis la matinée, mais aussi tout un peuple qui voit son rêve de se voir représenter dans une Coupe du monde au Brésil se concrétiser. Peu importe la manière, l’objectif a été atteint.

----------

Slimani : «Un rêve qui se réalise»
«C’est un rêve qui se réalise. Je n’oublie pas d’où je viens et par où je suis passé. Je n’oublie pas qu’il y a quatre ans, je jouais à Chéraga en Régionale. Nous sommes fiers d’avoir donné de la joie au peuple algérien. On avait confiance en nous. On a réalisé un sans-faute jusque-là et cette qualification n’est que juste récompense pour tous les efforts consentis par tout le monde.»

Soudani : «Un beau finish !»
«C’est une vraie libération. Nous avons vécu un match stressant. Personnellement, j’ai joué sur les nerfs et je ne vous cache pas que le coup de sifflet de l’arbitre a sonné comme une libération. Je suis très heureux d’avoir contribué à ce succès historique. C’est un beau finish. Nous le méritons tous, à commencer par les supporters qui ne nous ont jamais lâchés. Ce succès, c’est aussi le leur.»

Zemmamouche : «Je n’avais pas peur et le public m’a boosté»
«Je suis très content de cette qualification ; elle n’a pas été facile, mais elle est amplement méritée. Sur le plan personnel, je savais que ça allait être difficile pour moi, ce n’était pas n’importe quel match quand même, mais je m’y étais préparé. Je n’avais pas peur, j’étais prêt à tenir mon rôle et à assumer mes responsabilités. A chaque fois que je suis convoqué, je me mets toujours dans la tête que je vais jouer, je n’y vais jamais pour faire de la figuration. Mais je dois avouer que le soutien du public m’a boosté. Quand je suis entré sur le terrain et j’ai entendu les encouragements du public, je me suis libéré et j’étais déjà dans le match à 200%. A partir de cet instant, j’étais entièrement concentré sur mon sujet. Je tiens donc à dédier cette qualification à nos chers supporters.»

Mesbah : «Ce qui m’arrive est exceptionnel»
«Nous sommes fiers de cette qualification qui n’est pas le fruit d’un hasard, nous avons travaillé très dur pour y arriver. C’est ma deuxième Coupe du monde, ce qui m’arrive est exceptionnel. Le nom de l’Algérie va retentir au Brésil et c’est un honneur pour tout le peuple algérien et pour tous les supporters qui nous ont toujours soutenus et encouragés. Cette qualification est l’œuvre de tout le monde, tous les joueurs y ont contribué, ceux qui ont joué et ceux qui n’ont pas joué.»

------------

Raouraoua et Halilhodzic en larmes
En dépit des quelques différends qui auraient pu subsister entre eux, Mohamed Raouraoua et Vahid Halilhodzic ont toujours gardé du respect l’un pour l’autre. Les deux hommes étaient au bord des larmes à la fin de la rencontre. Dans les bras l’un dans l’autre, le président de la fédération et son sélectionneur se sont donné une chaleureuse accolade sur le terrain. Contrat rempli !

Les joueurs en communion avec les supporters
Les joueurs sont restés longtemps sur la pelouse pour fêter la qualification avec les supporters. Drapeaux sur les épaules, écharpes, chapeaux et coupe du monde, les joueurs ont paradé à satiété au coup de sifflet final.

Taïder a fêté la qualification avec ses frères
Saphir Taïder, remplaçant à l’occasion, a été entouré de ses frères à la fin du match. Le milieu défensif de l’Inter de Milan a été porté aux nues pour ses frangins et fait plusieurs tours du terrain pour saluer la foule.

«Vive l’Algérie !»
Bien qu’ému par l’émotion, le milieu de terrain a esquissé quelques mots à la fin du match. «Vive l’Algérie ! Vive les Algériens ! C’est le meilleur public au monde», a-t-il dit, des larmes de joie coulant sur ses joues.

Soudani a ramené une réplique de la coupe du monde
Hilal Soudani a prédit la qualification. L’attaquant des Verts a ramené avec lui une réplique de la coupe du monde qu’il a sortie de son cabas à la fin du match pour la brandir haut sur le terrain. L’attaquant du Dinamo Zaghreb s’est défoulé comme un fou.

Bougherra invite ses coéquipiers à saluer le public
Ah l’expérience ! Il faut toujours un gars comme Madjid Bougherra pour vous rappeler, avec le recul d’un capitaine, vos devoirs. L’auteur du but de la qualification au Mondial 2014 a réuni ses coéquipiers dans le vestiaire et leur a demandé de retourner sur le terrain une dernière fois pour «saluer ce merveilleux public qui a passé la nuit à Blida pour nous. Il mérite tout notre respect». Les joueurs sont sortis la main dans la main et rendu hommage aux supporters.

Tahmi a félicité les joueurs
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, s’est rendu dans le vestiaire des Verts à la fin du match en compagnie d’Amara Benyounes pour féliciter les Verts pour leur qualification. Le docteur Tahmi a adressé un court speech aux joueurs.

Des supporters sur la pelouse
Comme toujours, il s’est trouvé quelques petits futés qui ont réussi à se faufiler entre les mailles du service d’ordre pour pénétrer sur la pelouse. Une cinquantaine de supporters, voire plus, ont fêté la victoire des Verts sur le terrain.



(Vidéo) 1ère mi-temps du match Algérie - Burkina Faso


(Vidéo) 2ème mi-temps du match Algérie - Burkina


Le Buteur (20/11/2013)


Dernière édition par siberian84 le Mer 20 Nov - 13:53, édité 1 fois
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mer 20 Nov - 13:51

Halilhodzic : «Je dédie cette qualification au peuple»

Kourichi : «Une victoire dans la douleur.» Medjani : «Je n’ai pas eu de temps de jeu, mais j’ai du cœur.» Khoualed : «Des moments inoubliables.»



Le média où Vahid Halilhodzic s’est exprimé après le match d’hier contre le Burkina Faso a été la radio Chaîne III. A chaud, au coup de sifflet final, il a déclaré en substance : «C’est une qualification historique que je dédie au peuple algérien qui m’a toujours soutenu et a soutenu l’équipe. Il le mérite. L’essentiel a été fait.»

Il a boycotté les médias
A l’issue du match aller à Ouagadougou, Vahid Halilhodzic ne s’était pas présenté à la conférence de presse d’après-match car il était en colère contre l’arbitre et avait peur de dire des méchancetés sur lui. Hier, il ne s’est pas non plus présenté à la conférence de presse, mais pour une toute autre raison : déçu par les critiques des médias qui, selon lui, ne sont pas reconnaissants du travail qu’il a accompli, il a décidé de boycotter les journalistes. Il s’est juste contenté de remercier, sur les ondes de la Chaîne III, le peuple qui l’a toujours soutenu. Il a quitté le stade Mustapha-Tchaker rapidement à bord d’une voiture sans attendre que les joueurs terminent de se doucher.

------------

Kourichi : «Une victoire dans la douleur»
Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, n’a pas voulu s’exprimer devant les représentants des médias. C’est donc son adjoint, Nordine Kourichi, qui s’est adressé aux journalistes à l’issue de la victoire de l’Algérie sur le Burkina Faso.

«Après avoir été au Mondial comme joueur, j’y serai peut-être comme entraîneur»
«C’est une très belle victoire. Elle a été obtenue dans la douleur et nous nous y attendions. La sélection du Burkina Faso est une très belle équipe, nous l’avons déjà dit. Nous avons réalisé l’essentiel. Personnellement, je suis fier car je pourrai peut-être être le seul Algérien à être dans une phase finale de Coupe du monde en tant qu’entraîneur après l’avoir été en tant que joueur.»

«Vahid va rester pour le Mondial»
«Vahid a accompli un énorme travail avec la sélection. Il va rester et il fera avec nous la Coupe du monde. Les qualifications ont été dures et indécises de bout en bout, mais on ne pourra pas dire que notre qualification n’a pas été méritée, en dépit des difficultés éprouvées. A chaud, ma pensée va à tous les joueurs qui ont travaillé et subi la pression tout au long de ces derniers mois. Ils ont été au rendez-vous et ont su gérer, de manière admirable, les moments clefs de cette qualification.»

«Les critiques des médias font partie du travail»
«Les critiques des médias font partie du travail. Vous, journalistes, accomplissez votre mission et nous, au niveau du staff technique, nous accomplissons la nôtre. L’essentiel est que nous soyons au Mondial. Je dédie cette qualification à tout le peuple algérien et spécialement à ces milliers de supporters qui ont passé la nuit dehors et qui nous ont soutenus de manière inconditionnelle jusqu’à la dernière minute.»

------------

Medjani : «Je n’ai pas eu de temps de jeu, mais j’ai du cœur»
«Je suis très heureux, ma joie est indescriptible. On avait promis au peuple algérien une qualification au Mondial brésilien et nous avons tenu notre promesse. Cette victoire, je la dédie donc à tout le peuple algérien. Beaucoup de choses ont été dites avant le match, sur le temps de jeu des joueurs, de leur compétitivité et tout ce qui s’ensuit, mais on a oublié qu’ils ont du cœur. Sur le terrain, j’ai oublié ma blessure. C’est avec le cœur qu’on est allés chercher cette qualification que je la dédie à tout le peuple algérien. Je la dédie aussi à mes parents qui m’ont toujours soutenu. Ce n’est pas encore terminé, on doit hisser très haut le drapeau algérien au Brésil.»

Guedioura : «J’ai vécu le match sur les nerfs»
«Ça n’a pas été facile pour moi de suivre cette rencontre à partir de la tribune. J’ai vécu ce match sur les nerfs. Je n’ai pas pu me tenir en place, que ce soit avant ou après l’ouverture du score. Le plus important, c’est que nous ayons pu réaliser le rêve de tout le peuple algérien en décrochant un billet pour le prochain Mondial. Voilà, le rêve est devenu réalité. C’est tout à fait normal que je sois heureux et fier.»

Khoualed : «Des moments inoubliables»
«Le match n’a pas été facile à gérer. La pression exercée sur nous a été lourde à porter, mais Dieu merci nous avons pu au final réaliser le rêve de tout un peuple. Nous sommes aux anges. Nous sommes tous contents. C’est super d’être la source de joie de tous nos compatriotes. L’Algérie sera au Brésil, j’en suis fier et je ne trouve pas les mots pour décrire ces moments inoubliables que je vis.»

Brahimi : «Ma joie est indescriptible»
«Je ne peux pas vous décrire ce que je ressens. Ma joie est indescriptible. Je suis fier d’avoir participé à cet exploit. C’est un rêve qui se réalise pour moi. Je rêvais de participer à la qualification de mon pays pour le prochain Mondial et de participer à la prochaine Coupe du monde. C’est fait, et cela me laisse dire que je suis un homme comblé aujourd’hui.»

Raouraoua «Je dédie cette victoire aux joueurs, à Vahid et à toute l’Algérie»
«C’est le fruit d’un travail qui a commencé il y a trois ans et nous sommes aujourd’hui fiers de ce que nous avons réalisé. Notre objectif a été atteint et je dédie cette qualification aux joueurs, à Vahid et à tout l’Algérie.»

------------

Tahmi : «Les joueurs ont ouvert une nouvelle page du football algérien»
«L’Algérie fête aujourd’hui ses enfants. Nous sommes tous fiers de leur exploit. Ça n’a pas été facile de l’accomplir, mais grâce aux grands efforts qu’ils ont fournis, ils ont pu réaliser le rêve de tout le peuple algérien. Ils ont été courageux. Ils n’ont pas craqué malgré la grosse pression. Ils ont été des guerriers sur la pelouse et grâce à cette qualification, les joueurs ont ouvert une nouvelle page du football algérien.»

«Fier que cette qualification ait été décrochée au cours de mon mandat»
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, ne s’est pas arrêté là puisqu’il a ajouté : «Comme tous les Algériens, je suis heureux mais surtout fier après un tel exploit. Ma grosse joie, c’est que cette qualification ait été décrochée lors de mon mandat. Je n’oublierai jamais ce que j’ai vécu et ce match face à la sélection du Burkina Faso.»

Il a rendu visite aux joueurs dans les vestiaires
Mohamed Tahmi, ministre de la Jeunesse et des Sports, n’a pas hésité à faire un saut dans les vestiaires après la fin de la partie. Il a notamment profité de cette occasion pour présenter ses félicitations aux joueurs et les remercier après tous les efforts qu’ils ont fournis lors de ce match, mais aussi auparavant. Si cela n’avait pas été leur excellent parcours, ils n’auraient jamais pu arriver à ce stade.

------------

L’Algérie n’a pas dormi
Dès le match terminé et la qualification de l’Algérie pour le Mondial obtenue, des millions d’Algériens sont sortis dans les rues aux quatre coins du pays pour fêter la présence de l’Algérie à la prochaine Coupe du monde. Dans les agglomérations, plus spécialement à Alger, les artères principales étaient bloquées du fait des processions incessantes de voitures défilant aux sons de chansons à la gloire des Verts. La fête a duré une bonne partie de la nuit malgré le froid et le mauvais temps. Bref, l’Algérie a très peu dormi.

Le wali d’Alger à Sidi Moussa pour féliciter les joueurs
Après le match, le wali d’Alger, M. Zoukh, s’est rendu au Centre technique national de Sidi-Moussa, lieu de regroupement des Verts, afin de féliciter personnellement les joueurs de la sélection et les membres du staff technique pour la qualification. Le geste a été apprécié par les joueurs.

Un feu d’artifice à la fin du match
Au coup de sifflet final, il y a eu un petit feu d’artifice au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Les organisateurs l’avaient prévu pour fêter la qualification des Verts. Cela a donné une ambiance festive à la fin du match.

Deux supporters décèdent dans un accident de la circulation à Mostaganem
C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de deux supporters de l’équipe nationale sur la route nationale N°4 alors qu’ils étaient en train de faire la fête avant le coup d’envoi du match Algérie-Burkina Faso. Les deux supporters originaires de Mostaganem ont vu un camion percuter leur voiture et c’est aujourd’hui que leurs corps seront inhumés. En cette douloureuse circonstance, le collectif du Buteur présente ses sincères condoléances aux familles des deux défunts.

Le Buteur (20/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mer 20 Nov - 13:57

Bougherra : «Je ne suis pas un héros, les héros sont ceux qui ont passé la nuit au stade»

Medjani et Bougherra en discussion permanente. Bougherra, un rescapé de Omdourman.



Antar Yahia a été le héros à Oumdormane lors de la qualification au Mondial de l’Afrique du Sud, et aujourd’hui, c’est à votre tour de propulser l’Algérie au Mondial du Brésil. Que ressentez-vous ?
Je ressens une grande fierté, indescriptible. Mais ce n’est pas moi le héros, cette qualification est l’oeuvre de tous les joueurs qui se sont donnés à fond sur le terrain et elle est le fruit d’un dur labeur. Les héros étaient dans les tribunes, ce sont ceux qui ont passé la nuit au stade.

La qualification d’Oumdormane a été arrachée un 18 novembre, et celle-là un 19 novembre. C’était un signe ?
Je ne sais pas, on va dire que c’est le mektoub. En tout cas, c’est la même joie et c’est la même fierté. Pour moi, c’est la deuxième qualification, c’est un grand privilège, ce sont de grands moments.

C’est un défenseur qui a marqué à Oumdormane et c’est un défenseur aussi qui a marqué aujourd’hui. Trop de similitudes finalement, non ?
C’est le hasard et ce sont des détails. Des matchs comme ça se jouent souvent sur de petits détails et c’est ce qui est arrivé. Mais ça ne diminue en rien du mérite des autres joueurs qui ont fait un grand boulot, même ceux qui n’ont pas joué. C’est la victoire de tout le groupe.

Encore une fois, le public de Tchaker a été au rendez-vous…
On n’a jamais douté de la fidélité de notre public, on savait qu’il allait être notre principal atout. Justement j’allais y venir, car j’ai une pensée particulière pour nos supporters qui ont dû passer la nuit ici pour être sûrs d’entrer et d’assister au match. J’ai un grand respect pour eux, ils sont notre fierté et je tiens à leur dédier cette victoire et cette qualification.

Revenons au match, ça a été compliqué pour vous en première mi-temps. Une explication ?
Nous avons eu du mal à entrer dans le match, il y avait quelques flottements et un certain déséquilibre durant les premières minutes de jeu, mais on s’est ressaisis par la suite et nous avons su maîtriser la situation.

Mais vous avez bien muselé les attaquants adverses…
C’était notre boulot. En ce qui me concerne, mon expérience m’a aidé à gérer la situation en défense, il fallait être combatif et très présent dans les duels.

A qui on pense dans ces grands moments ?
A beaucoup de gens, à tous ceux qui nous ont soutenus, à la famille, à tout le peuple algérien et à ce merveilleux public. Je dédie cette victoire à cette jolie princesse (il portait une petite fille malade du cancer et il est le parrain d’une association qui lutte contre cette maladie) et à tout le peuple algérien. Nous sommes aujourd’hui très fiers d’être la seule équipe qui va représenter le monde arabe au Mondial du Brésil. Rendez-vous au Brésil.

------------

Abdelmalek Sellal présent
Comme prévu, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui a déjà fait un tour à Sidi Moussa pour rendre visite aux joueurs de l’EN, a tenu à se déplacer au stade Mustapha-Tchaker pour suivre le match. D’ailleurs, plusieurs autres personnalités, à l’image de Amar Ghoul, Amara Benyounès et Mustapha Berraf y étaient aussi.

Il a réagi au but de Bougherra
Sur l’action du but de Bougherra, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui se trouvait dans la tribune officielle, a réagi au but des Verts. Une réalisation qui a permis aux Algériens de décrocher le billet de la qualification au Mondial.

Les supporters ont réclamé Saphir Taïder
A la fin de la première période, et au vu du rendement tout juste moyen de la sélection algérienne, les supporters des Verts n’ont pas manqué l’occasion de scander le nom du milieu de terrain de l’Inter de Milan, Saphir Taïder. Selon eux, il est le seul joueur capable de faire la différence devant une aussi bonne équipe des Etalons.

Halilhodzic pas content de l’arbitrage
Calme depuis le coup d’envoi de la rencontre, le sélectionneur national n’a pas tenu très longtemps, avant de s’en prendre à l’arbitre qui, selon lui, sifflait des fautes imaginaires en faveur des Etalons. Il a fallu l’intervention du quatrième assistant pour le calmer.

------------

Les magasins aux alentours du stade n’ont pas ouvert
Sur instruction des autorités locales et de la police, les nombreux magasins qui se situent non loin de l’enceinte de Mustapha-Tchaker n’ont pas ouvert et sont restés fermés toute la journée d’hier. Une décision prise justement pour éviter les incidents qui pourraient survenir et qui causeront surtout du tort aux
propriétaires.

Le wali a fait des tournées d’inspection la matinée du match
Le wali de Blida, soucieux de l’organisation du match et de son bon déroulement, a veillé à superviser lui-même cette organisation en faisant tout au long de la matinée d’hier des tournées d’inspection aux alentours du stade en compagnie de la police nationale. Le wali était satisfait et a prodigué quelques recommandations aux
organisateurs.

Les supporters se positionnent derrière le cordon sécuritaire
Comme cela était attendu, des milliers de supporters n’ont pu accéder à l’intérieur du stade Mustapha-Tchaker, et ont été du coup refoulés par le service d’ordre. Pour autant, ces inconditionnels n’ont pas quitté les lieux, puisqu’ils se sont positionnés juste derrière le cordon sécuritaire mis en place. Les fans malgré leur déception de ne pas avoir pu entrer au stade, n’ont pas cessé néanmoins de chanter à la gloire des Verts.

Dispositif sécuritaire impressionnant
La rencontre d’hier était tellement spéciale qu’un dispositif sécuritaire impressionnant a été mis en place par les autorités locales, pour en assurer le bon déroulement et éviter tout dérapage. Sachant qu’une grosse foule s’était déplacée au stade Mustapha-Tchaker, des centaines de gendarmes ont été dépêchés pour assurer la sécurité à l’entrée de la ville de Blida et tout au long de l’autoroute. Les policiers étaient par milliers aussi à régler la circulation et orienter les supporters. On a noté aussi la présence en force de la Protection civile. Du jamais vu à Blida.

Mostefa se blesse
Quelques minutes avant la fin de la rencontre, l’entraîneur, Vahid, a procédé à un changement d’urgence en alignant Taïder à la place de Mostefa. Ce dernier a contracté une blessure au niveau des adducteurs. Rappelons qu’il a été crédité d’une belle prestation en deuxième mi-temps.

Bougherra, un rescapé de Omdourman
Qui aurait dit que le premier but de l’Algérie allait être inscrit par un défenseur ? Madjid Bougherra, le rescapé d’Oum Dourmane, auteur d’une très belle première période, a refait le coup de la Côte d’Ivoire en inscrivant le premier but de l’Algérie devant le Burkina Faso, délivrant ainsi des milliers d’Algériens. Au moment du but, les quatre coins de l’Algérie ont vibré. Bravo !

Bancé provoque la colère de Halilhodzic
Avant son incorporation, Bancé aurait lancé quelques mots au sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, qui a réagi. Il a fallu l’intervention des membres du staff et de l’arbitre pour le calmer.

Medjani et Bougherra en discussion permanente
En l’absence du pilier de la défense, Essaïd Belkalem, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a opté pour la paire Bougherra-Medjani. Les deux joueurs, qui n’avaient plus rejoué ensemble depuis longtemps, étaient tout le temps en discussion. Il faut dire que la charnière centrale a assuré convenablement son rôle en première période.

Une seule véritable occasion en première mi-temps
Le moins que l’on puisse dire est que l’Equipe nationale n’a pas été au top en première mi-temps face au Burkina Faso. Malgré la titularisation de Slimani, Soudani, Feghouli et Brahimi, aucune occasion sérieuse n’a été signalée, excepté celle d’Islam Slimani qui a failli ouvrir le score, profitant d’un centre millimétré de Ghoulam.

Ghoulam applaudi et soutenu par le public
Préféré à Djamel Mesbah sur le flanc gauche, le jeune Fawzi Ghoulam a été longuement applaudi et soutenu par les nombreux supporters qui se sont déplacés au stade Mustapha-Tchaker. Pour eux, le joueur de Saint-Etienne constitue l’avenir des Verts. Il faut dire qu’il a été crédité d’une belle première période.

Le Buteur (20/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par siberian84 le Mer 20 Nov - 14:02

Ghoulam : «Savourer d’abord cette qualification, puis se remettre au travail»

Les familles de Lahcen, Feghouli, Belfodil, Djabour et Ghoulam toutes côte à côte



Fawzi Ghoulam a été incontestablement l’une des grosses surprises de Vahid Halilhodzic pour ce match face au Bukina Faso. Du fait que le sélectionneur nous a habitués à aligner Djamel Mesbah sur le côté gauche, on pouvait facilement le prendre pour un fou pour avoir fait jouer un joueur qui ne compte pas plus de 90’ dans les jambes, dans un match officiel avec l’Algérie. Pourtant, le sociétaire de Saint Etienne a été bon. Mieux, il a été passeur décisif.

L’Algérie s’est qualifiée au Mondial au sortir d’un match angoissant, comment avez-vous vécu ces quatre-vingt-dix minutes ?
Ça a été un match très difficile. Le Burkina Faso n’a pas été facile à jouer. Ils étaient venus pour se qualifier. Ils ont joué le jeu à fond, c’est ce qui a fait qu’on a eu la tâche compliquée. Mais bon, on savait que ça allait être difficile, du moment qu’ils nous ont créé beaucoup de problèmes à l’aller.

Qu’est-ce qui a fait la différence ?
L’apport du public. Incontestablement, nos supporters ont été le douzième homme sur le terrain. Ils nous ont soutenus du début jusqu’à la fin. Même après une première mi-temps difficile, ils ne nous ont pas lâchés. Cette qualification, c’est la leur. Je tiens à dédier cet exploit à tout le peuple algérien. Il mérite tout le bonheur du monde.

Vous devez ressentir un sentiment du devoir accompli, non ?
Dieu, merci, nos efforts n’ont pas été vains. Nous avons connu une campagne éliminatoire assez pleine. Nous avons gagné presque tous nos matches. Aujourd’hui, nous avons le sentiment d’avoir mérité cette qualification. Nous avons été bons sur la durée. Je ne crois pas qu’on ait volé notre qualification.

Comment voyez-vous l’avenir ?
Nous avons une équipe jeune, qui a encore une marge de progression. Nous allons d’abord savourer cette qualification comme il se doit. On a une très bonne équipe. Des joueurs d’avenir qui peuvent encore donner beaucoup à la sélection. Nous allons continuer à travailler dans la sérénité pour préparer notre Mondial.


Les familles de Lahcen, Feghouli, Belfodil, Djabour et Ghoulam toutes côte à côte
Devant l’importance d’un tel événement qui restera gravé à jamais dans les mémoires collectives, certains joueurs ont pu compter sur l’appui des membres de leur famille. Ainsi, nous avons pu apercevoir dans la tribune officielle les familles de Lahcen, Feghouli, Belfodil, Djabour et Ghoulam. Et comme pour se donner du courage et beaucoup de force, les familles sont restées côte à côte avant et pendant la rencontre. Cette présence, on imagine bien, a dû transcender les joueurs précités qui ont tenu à partager ces moments historiques avec leur proche.

Un bus leur a été affrété par la FAF
Et pour arriver à destination et permettre de suivre ce match en communion, un bus a été affrété aux familles des joueurs par la FAF. Toutes les mesures ont été donc prises afin de permettre aux familles de suivre ce match dans les meilleures conditions.

Min Djibalina chanté à l’unisson
Face au froid glacial qui sévissait dans la capitale et surtout au stade de Tchaker, les milliers de supporters présents se devaient se réchauffer le cœur avec les chants patriotiques. Min Djibalina faisait partie du répertoire, puisque tout le stade à l’unisson a fredonné ce chant au point de provoquer des frissons, l’horloge du stade indiquait alors 17h04. Encore un moment très émouvant qui restera inoubliable.

La tribune de presse pleine à craquer
Il n’y avait pas que les supporters et le public algérien qui ont répondu présents, la tribune de presse affichait elle aussi complet. Pleine à craquer, comme il fallait s’y attendre, les médias étaient en force pour couvrir ce jour historique.

Bein Sport était là
La chaîne satellitaire Bein Sport tenait elle aussi à couvrir cette affiche de haute facture en dépêchant deux envoyés spéciaux pour qu’ils soient au cœur de l’événement. A l’heure de la mondialisation, le match des Verts suscite désormais beaucoup d’intérêt au niveau international.

Omar Da Fonseca consultant de Bein Sport
La chaîne Bein Sport a dépêché l’Argentin Omar Da Fonseca, l’ancien joueur du PSG et Monaco, afin qu’il commente la rencontre et éclaire les abonnés avec son œil d’expert. Il était accompagné par le journaliste Bouabdellah afin de former un duo. Les deux journalistes ont été bien évidemment très séduits par l’ambiance de folie qui régnait dans le stade Tchaker. Da Fonseca s’est même cru un temps soit peu en Argentine dans le stade mythique de la Bombonera, le terrain de chasse de Boca Juniors.

Le trio sénégalais fortement applaudi
Comme le veut la réglementation, le trio arbitral sénégalais a foulé la pelouse de Tchaker pour faire son inspection. Les poteaux de corner, les cages de but et les filets ont tous étaient inspectés avec minutie. Par la suite, les trois arbitres ont procédé à l’échauffement sous les applaudissements du public de Tchaker. C’est sous l’impulsion de Cheb Toufik que les présents n’ont pas sifflé le trio sénégalais, ce qui n’est souvent pas le cas dans notre championnat. D’ailleurs, tout le stade a chanté à haute voix «Le Sénégal, le Sénégal !» Il était exactement 17h15. C’est à ce moment que le trio a regagné les vestiaires pour un petit briefing certainement avant de donner le coup d’envoi.

Cheb Toufik
met en garde les arbitres contre un Ouagadougou bis

Assurant le spectacle sur la pelouse en attendant l’arrivée des héros, Cheb Toufik s’est saisi du micro afin d’avertir le trio arbitral à sa manière. Le chanteur de rai a souhaité la bienvenue aux arbitres avant de leur demander de ne pas refaire aux Fennecs le coup de Ouagadougou faisant allusion au penalty offert généreusement par l’arbitre du match aller aux Burkinabés.

L’hymne national retentit à 16h15
Il était 16h15 lorsque l’hymne national a retenti dans tous les gradins du stade Tchaker. Durant quelques seconde, nous avons cru que le coup d’envoi du match allait être donné tant tous les présents se sont impliqués en chantant en cœur l’hymne de notre pays.


17h15, le commissaire du match ordonne l’arrêt de la musique
Il était environ 17h15 lorsque le commissaire du match qui est de nationalité égyptienne a demandé aux organisateurs de stopper la musique qui était diffusée dans le stade. Cela bien évidemment n’a pas du tout plombé l’ambiance puisque le public présent a pris le relais en mettant une ambiance de folie sous l’impulsion de l’infatigable Cheb Toufik.

Le nouvel écran géant a embelli le stade
Le stade fétiche des Verts, Tchaker, s’était doté d’un tableau d’affichage high-tech qui a donné du relief à cette enceinte devenue une citadelle infranchissable pour les adversaires des Fennecs. Des images du parcours des Verts étaient retransmises en boucle sur l’écran géant.

La pub de Nedjma avec Messi a fait fureur
L’un des spots qui a fait fureur tout au long de l’après-midi, c’était celui où il mettait en scène la star mondiale et quadruple Ballon d’Or, Lionel Messi. C’est une publicité de l’opérateur de la téléphonie mobile, Nedjma, qui exhibait fièrement un spot avec la pépite argentine. Le public de Tchaker a dû à ce moment s’exclamé : « Ah si nous avions eu Messi, on ne serait pas à retenir son ventre !»

Le Buteur (20/11/2013)
avatar
siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 33
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Match Barrage - Retour : Algérie 1 - 0 Burkina Faso (Après Match)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum