CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mar 25 Mar - 17:22

Grèce : Salpingidis, des buts et des objectifs



Dimitrios Salpingidis est un héros. Un vrai. En tout cas en Grèce, qui s'y connaît en la matière. En Afrique du Sud en 2010, il a marqué le premier but de la Grèce en Coupe du Monde de la FIFA™. Ce match, remporté 2:1 face au Nigeria, a également constitué la première victoire de son pays dans le cadre de l'épreuve. Salpingidis est également le seul Grec à avoir marqué à la fois en Championnat d'Europe de l‘UEFA et en Coupe du Monde. Il figure dans le top 4 des joueurs ayant disputé le plus de matches en UEFA Europa League.

"Cela représente beaucoup pour moi, bien sûr. Cela me remplit de bonheur et de fierté", assure Salpingidis au micro de FIFA.com. "Le plus important, c’est l‘équipe. Nous gagnons pour notre pays. Je ne me considère pas comme un héros, je suis juste un battant qui essaie de tout donner pour son groupe. Je ne me suis jamais fixé comme objectif de battre des records."

N'empêche ques'il peut réaliser encore quelques exploits, il ne s'en privera pas. Et pourquoi pas dès la Coupe du Monde brésilienne ? Opposée à la Colombie, au Japon et à la Côte d’Ivoire dans le Groupe C, la Grèce est entourée d’adversaires à son niveau. "Évidemment, je ressens déjà une grande excitation, nous avons hâte d’y être", nous confie-t-il, impatient... et revanchard. "Il y a quatre ans, en Afrique du Sud, nous avons remporté notre première victoire en Coupe du Monde, mais ça ne nous a pas empêchés de nous faire éliminer à l’issue de la phase de groupes. Cette fois-ci, notre objectif est d’atteindre les huitièmes de finale. Notre poule est équilibrée, il n’y a pas vraiment de favori. Ce ne sera pas facile, mais nous pouvons y arriver."

Le cocktail idéal
Deuxième meilleur buteur de son équipe lors des qualifications avec quatre réalisations en neuf matches, l’attaquant du PAOK Salonique refuse pourtant de se mettre en avant. "Je ne suis pas un élément à part, je fais partie d’une grande machine, c’est tout", insiste-t-il, conscient que la Grèce ne peut faire autrement que de s'appuyer sur son collectif. "Nous n’avons pas de grandes stars dans l'équipe. Nous sommes tous égaux et nous avons tous le même objectif".

La sélection hellène fait pourtant preuve d’une grande confiance en elle à l’approche du tournoi. Depuis sa victoire surprise à l‘UEFA EURO 2004, la Grèce s'est fait un nom sur la carte du football mondial. "La Grèce fait partie des 20 meilleures équipes du monde", estime Salpingidis. "Au cours de ces dernières années, nous avons construit quelque chose de spécial et nous pouvons continuer dans cette voie. Notre équipe est constituée à la fois de joueurs expérimentés et de jeunes talents. C’est le cocktail idéal". Le Classement mondial FIFA/Coca-Cola confirme ses dires : depuis plusieurs années, les hommes de Fernando Santos se rapprochent peu à peu du top 10.

L’attaquant, dont la première apparition sous le maillot de l’équipe grecque remonte à 2005, reconnaît que la Grèce est dotée d’une base arrière solide et d’une bonne organisation, mais ce n’est pas pour autant une équipe qui se contente de travailler uniquement en défense. "Pour gagner, il faut aussi marquer des buts", lâche-t-il simplement pour expliquer que si les Grecs se sont qualifiés, ce n'est pas uniquement en se montrant solides derrière. "En 2004, personne ne pensait que nous deviendrions champions d’Europe. Et c’est pourtant ce qui est arrivé. C’est le plus grand succès de toute l’histoire du football grec. Au Brésil, nous allons tenter le tout pour le tout.", annonce-t-il.

Fifa.com (25/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Lun 31 Mar - 18:05

Colombie, Falcao : "J'ai bon espoir"



L'attaquant vedette colombien de Monaco Radamel Falcao, gravement touché à un genou en janvier, a "bon espoir" d'être remis pour le Mondial-2014 au Brésil, mais juge encore "très prématuré" de se prononcer sur sa participation, dans une interview au quotidien sportif espagnol Marca.

Dans l'édition de lundi du journal madrilène, Falcao, 28 ans, reconnaît qu'étant donné la nature de sa blessure, qui requiert généralement au moins six mois de convalescence, ce serait "un cas spécial" s'il était sur pied en juin, cinq mois après son dernier match. "Nous sommes très optimistes étant donné la réponse du genou mais il est très prématuré aujourd'hui de dire si je vais ou non être au Mondial. Il reste beaucoup de temps d'ici à la décision finale, souligne-t-il. Je rêve toujours d'y aller et j'ai bon espoir. J'espère être au Brésil et y jouer un rôle".

La pression de la part des supporteurs colombiens, désireux de le voir remis pour le Mondial prévu du 12 juin au 13 juillet, ne hâtera pas son retour à la compétition, poursuit-il.

"Pour moi, il est très clair que cette pression ne peut pas conditionner ma récupération. Je fais tout mon possible pour y être, je donnerais tout et ce serait l'idéal. Mais l'important est d'être bien, de bien récupérer. Je ne peux pas permettre que mon rêve d'être au Brésil et celui de mon pays puisse affecter l'état de mon genou", explique-t-il.

Le "Tigre" récupère actuellement à Madrid d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche dont il avait été victime en Coupe de France le 22 janvier.

Fifa.com (31/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Dim 6 Avr - 18:10

Colombie, Maturana : "Le football n'est pas prévisible"



Francisco Maturana, sélectionneur de la Colombie des Coupes du monde 1990 et 1994 et apôtre du "toque", a confié à l'AFP que le Mondial au Brésil ne devrait pas être l'occasion de profondes révolutions tactiques.

Concepteur du "toque", ce jeu de redoublements de passes courtes qui a fait la renommée de la Colombie de Carlos Valderrama dans les années 1990, "Pacho" Maturana entraîne actuellement l'équipe saoudienne d'Al-Nasr. Il est membre de la Commission technique et de développement de la FIFA.


Vous attendez-vous à des innovations tactiques lors de cette compétition ?
Lors d'un Mondial, on a des équipes avec des techniciens qui n'ont pas les joueurs pendant trois ou quatre mois consécutifs (...) En outre, lorsqu'il y a un Mondial, les joueurs ne sont pas toujours dans les meilleures conditions parce qu'ils viennent de terminer les championnats locaux et ils doivent se reposer tout en se préparant avec leurs sélections. Pour cela, c'est difficile d'effectuer de grands chamboulements tactiques (avant la compétition). Le Mondial s'envisage plutôt comme une rencontre de cultures, une grande fête. Une rencontre où les cultures défendent leur identité.

Les températures et l'humidité très variables selon les régions du Brésil peuvent-elles influer sur le rendement des joueurs ?
Non, je pense que cela ne peut pas constituer une excuse parce que si on organise un Mondial dans un endroit où il fait très froid, on va dire que c'est à cause de cela. Nous parlons de joueurs à haut rendement qui doivent se situer au-delà des circonstances. Cela influe, certes, mais ce n'est pas déterminant.

Comment percevez-vous l'ambiance en Colombie et sur le continent sud-américain à mesure que la compétition approche ?
Le football revêt une dimension de phénomène social, culturel et politique déterminante. Il s'agit peut-être du phénomène le plus important dans ces domaines (en Colombie). On dit ici que la sélection nationale incarne la patrie. En général, quand la sélection d'un pays se porte bien, le reste suit. Au Brésil, on constate actuellement que des doutes s'élèvent, mais une fois que le ballon roule, tout se transforme en fête culturelle.

Que représente pour la Colombie le fait de retrouver l'élite mondiale pour la première fois depuis 16 ans ?

J'ai eu le plaisir de voir que nous avons fêté cette qualification comme des gamins. Je pense que ces 16 ans nous ont servi pour savourer la valeur d'une qualification à un Mondial, parce qu'auparavant cela était devenu une routine et nous n'y accordions pas sa véritable valeur.

Quels sont vos favoris pour la victoire finale ?
Cette histoire de favoris sert à enrichir le football à travers la discussion, mais il n'y a rien d'écrit dans le football. Le football n'est pas prévisible, c'est une chose qui se produit, qui ne se produit pas, qui se produit à moitié ou qui se passe mal. Le football n'est pas une chose simple qui permet de dire que tel joueur auteur d'une bonne performance la reproduira demain. Demain, il pourra faire mieux ou ne rien faire du tout.

 A quel point l'éventuelle absence de Falcao (blessé au genou) peut affecter les "cafeteros" colombiens ?
Cela peut influer si on fait croire au groupe que tout dépend de Falcao. Si tu penses que tu vas gagner grâce à un ou deux joueurs, tu es foutu. C'est un jeu collectif. Je pense que si, par exemple, le Brésil veut gagner le Mondial, il aura évidemment besoin des buts de Neymar, mais si au milieu Luiz Gustavo et Paulinho ne récupèrent pas le ballon, il est impossible que les autres marquent.

Fifa.com (06/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Lun 7 Avr - 15:21

Colombie, Falcao : "Encore trop tôt pour être affirmatif"



L'attaquant colombien de l'AS Monaco Radamel Falcao, gravement blessé à un genou en janvier, a confié dimanche être "un peu en avance" dans sa convalescence, mais a estimé qu'il était "encore trop tôt pour être affirmatif" sur sa participation au Mondial en juin.

"Je suis bien. Je récupère vite, j'en suis satisfait. Je vais retourner en Espagne pour poursuivre ma récupération. La rééducation se passe très bien", a indiqué le Colombien, présent au Stade Louis-II pour suivre le match de Ligue 1 remporté par son équipe contre Nantes (3-1).

"J'espère pouvoir jouer la Coupe du monde, mais il est encore trop tôt pour être affirmatif", a ajouté l'international colombien.

"Le genou a très bien répondu, ce qui m'a permis de monter en puissance dans le travail. Aujourd'hui, je suis satisfait car l'évolution est très positive. Je suis un peu en avance par rapport à ce qui était prévu, mais on sait très bien que c'est au jour le jour que l'on voit l'évolution. J'ai l'envie et la motivation pour revenir", a poursuivi le Colombien.

Falcao avait été victime d'une rupture du ligament croisé antérieur en Coupe de France contre le club de Chasselay (amateurs), le 22 janvier. Il avait été opéré le 25 janvier à Porto.

Fifa.com (06/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Jeu 10 Avr - 15:36

Colombie, Jackson : "Le plus grand moment de ma carrière"



Jackson Martínez est un attaquant pure souche. Déjà sacré meilleur buteur de la Liga ZON Sagres 2012/13, il domine encore le classement des meilleurs réalisateurs du championnat portugais en cours. Gageons que cet été, on devrait retrouver l'avant-centre et son terrible instinct de buteur du côté des terrains brésiliens. Cela dit, d'ici au coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, il y a encore du pain sur la planche pour le FC Porto, toujours engagé sur plusieurs tableaux.

Le Colombien est de ces joueurs qui ont rencontré le succès sur le sol portugais. Arrivé à Porto en provenance du club mexicain des Jaguares de Chiapas au début de la saison 2012/13, il offre un titre à ses nouvelles couleurs dès son premier match ; une Supercoupe du Portugal dont il sera l'unique buteur. Par la suite, il ne cessera jamais de célébrer de buts sous le maillot bleu et blanc. Bien entendu, ce parcours n'est pas sans rappeler celui de la grande référence actuelle du football colombien.

C'est également le FC Porto qui a ouvert les portes du football européen à Radamel Falcao. Pour remercier les Dragons de leur confiance, l'actuel joueur de l'AS Monaco a inscrit une kyrielle de buts et notamment contribué à la concrétisation de cette saison 2010/11 d'anthologie, au cours de laquelle ils ont simplement tout gagné, y compris l'UEFA Europa League. A quelques heures du quart de finale retour d'UEFA Europa League du FC Porto face à Séville, FIFA.com a rencontré Jackson Martínez, qui affirme pouvoir continuer à marcher sur les pas de son compagnon de sélection.


Jackson,  le FC Porto se rend à Séville pour défendre l'avantage acquis lors du match aller (1:0) mais ce sera sans vous, suspendu. La tâche s'annonce-t-elle plus compliquée ?
L'équipe ne dépend pas de moi mais du collectif. L'important, c'était de gagner à domicile sans encaisser de but afin de pouvoir se rendre en Espagne l'esprit un peu plus tranquille. Mon coéquipier Nabil Ghilas a fait de bons matches et je suis certain qu'il sera à la hauteur.

Le FC Porto a remporté l'UEFA Europa League en 2010/11 grâce notamment à un but de Falcao en finale face au Sporting Braga. Pourriez-vous répéter cet exploit ?
Pour que l'histoire se répète, avant tout, il faut arriver en finale. Bien entendu, c'est un rêve d'atteindre cette finale et de la gagner. L'important, ce n'est pas de penser à moi, mais à l'équipe et je crois qu'elle peut aller très loin. Le FC Porto est toujours plus fort collectivement qu'individuellement.

À propos de Falcao, votre compatriote lutte toujours pour récupérer à temps et pouvoir jouer la Coupe du Monde de la FIFA. Avez-vous eu l'occasion d'en parler avec lui ?
Je lui ai parlé à plusieurs reprises. Je ne m'attendais pas à ce qu'il se blesse. Dès que j'ai appris, je l'ai appelé pour lui demander comment il se sentait. Je suis tombé sur un Falcao positif, très fort et déterminé par rapport à sa récupération. Il est en train de récupérer de façon impressionnante. Il a toujours été très appliqué. Il travaille dur et ceci n'est rien d'autre qu'une épreuve qu'il va surmonter.

Et vous pensez que Falcao pourra aller au Brésil ?
Oui, je le pense ! Dans de telles circonstances, on ne peut que s'en remettre aux médecins et à la grâce de Dieu. Comme tous les Colombiens, je prie pour qu'il puisse aller au Brésil mais surtout pour qu'il récupère totalement ; c'est toujours le plus important.

Que pouvez-vous espérer de Brésil 2014, vu que ce sera le premier Mondial pour la Colombie depuis 1998 ?
Le Mondial, c'est une opportunité énorme à saisir pour hisser la Colombie au plus haut niveau. Après tous ces efforts en qualification et toutes ces années de travail, il ne faut pas faire une obsession sur le fait qu'on va atteindre la finale. Il faut y aller pas à pas et les bons résultats finiront par arriver, j'en suis sûr. En Coupe du Monde, gagner le premier match est toujours important.

Dans un groupe composé de la Grèce, la Côte d'Ivoire et le Japon, il est difficile de désigner deux favoris pour le passage aux huitièmes de finale, n'est-ce pas ?
Je pense que c'est l'un des groupes les plus équilibrés du tournoi. La Côte d'Ivoire dispose de joueurs très expérimentés et talentueux. Le Japon est toujours présent en phase finale et la Grèce est très forte tactiquement. Chacune de ces équipes a des chances de passer en huitièmes mais il ne faut pas pour autant penser que passer le premier tour constitue notre limite. Parce que quand on dispute un Mondial, la première chose qu'il faut se dire, c'est que l'on ne sait pas jusqu'où on ira, mais on sait jusqu'où on veut aller.

Beaucoup estiment que cette génération pourrait être la meilleure de l'histoire du football colombien. Êtes-vous d'accord ?
On ne peut pas ignorer les commentaires, d'autant plus quand ils sont positifs. Cette sélection est en train d'écrire son histoire avec une nouvelle génération. Aujourd'hui, on joue presque tous en Europe et je pense qu'on a une plus grande variété de joueurs et de talents que l'équipe de 1994, qui subissait déjà cette même pression. On ne peut pas trop se laisser affecter par ces commentaires. On veut faire une grande Coupe du Monde, c'est certain, mais on ne peut pas se mettre une pression supplémentaire avec ces éléments extérieurs.

Aller à la Coupe du Monde, car tout indique que vous serez sélectionné, qu'est-ce que cela représente pour vous, personnellement ?
Ce sera le plus grand moment de ma carrière. C'est un rêve d'enfant de pouvoir jouer une Coupe du Monde et j'espère pouvoir le réaliser au Brésil. Après toutes ces années à regarder le Mondial à la télévision…

Quels sont, selon vous, les grands favoris au titre mondial ?
Je dirais d'abord l'Espagne et l'Allemagne car ces deux nations sont toujours fortes. Il ne faut pas non plus oublier l'Italie, qui répond toujours présent dans les grands tournois. Le Portugal est très fort et le fait d'avoir dû passer par les barrages ne change en rien son statut. Au contraire, cela pourrait même motiver d'autant plus ses joueurs pour la phase finale.

Et le Brésil, qui joue à domicile, n'a aucune chance ?
Oups, j'oubliais le Brésil. Outre le fait qu'il joue très bien, il peut compter sur des joueurs spectaculaires... Pour moi, le Brésil est peut-être même le principal candidat au titre.

Pour le titre du meilleur buteur du championnat portugais, vous êtes à la lutte avec votre compatriote Fredy Montero, du Sporting. N'êtes-vous pas surpris de ne pas le voir en sélection colombienne ?
Le fait d'être allé jouer aux États-Unis a quelque peu freiné sa progression en sélection. Il s'agit de décisions techniques difficiles à prendre, c'est sûr. Cela dit, il ne fait aucun doute que Fredy a les qualités nécessaires pour jouer en sélection. Mais c'est à José Pekerman, notre sélectionneur et grand artisan de notre succès, de prendre ces décisions. Il a l'expérience des Coupes du Monde et j'ai confiance en lui à 100 %.

Fifa.com (10/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mar 22 Avr - 17:50

Colombie : Gutierrez s'accroche à sa bonne étoile



Au coup de sifflet final au stade Monumental, les supporters de River Plate ne crient pas, ils rugissent. Les Millonarios sont encore en course pour être champions d'Argentine pour la première fois depuis leur descente aux enfers, en deuxième division nationale, au cours de la saison 2011/12.  "Je dédie ce but à ma grand-mère. C'est grâce à ses empanadas - sorte de chaussons salés fourrés de tomates et de viande - que je marque de plus en plus de but", explique le buteur de la rencontre Teófilo Gutiérrez, après cette victoire 1:0 sur Vélez Sarsfield, qui a largement contribué à ce que River soit encore dans le coup à quatre journées de la fin du Torneo final 2014.

Quelques jours plus tôt, dans un entretien avec FIFA.com, Teo avait cependant donné une autre raison de sa prolificité devant le but adverse ces derniers temps. "Ma technique et mon bonheur sont des dons de Dieu. Je sais qu'à n'importe quel moment, je peux aider mon équipe en marquant un but ou en faisant une passe décisive."

Toutes ces qualités ont tapé dans l'œil de José Pekerman en 2012. Cette année-là, à l'occasion d'un match contre l'Uruguay comptant pour les qualifications pour Brésil 2014, le sélectionneur de la Colombie préfère Gutiérrez à Jackson Martínez et Dorlan Pabón. Teo, qui porte toujours une Bible dans son sac, venait pourtant de montrer son côté le plus sombre. Il était de retour en Colombie après un passage bien commencé, mais mal terminé, en Argentine. Au Racing Club, il avait en effet alterné des matches mémorables et d'autres en dents de scie, ponctués d'un incident qui fera déborder le vase : à la fin d'une rencontre, il menace ses coéquipiers dans le vestiaire avec un pistolet en jouet. Aussitôt prié d'aller voir ailleurs, il rejoint Lanús, où il ne marque qu'un seul but.

La vision d'un connaisseur

Gutiérrez est alors au creux de la vague. Carlos Valderrama se désolidarise de lui publiquement et en club, avec Junior, Teo ne parvient toujours pas à trouver le chemin des filets. Qu'à cela ne tienne. Pekerman décide de lui tendre la perche et le Colombien la saisit des deux mains. Avec les Cafeteros, il inscrit deux buts et devient le partenaire idéal de Radamel Falcao sur le front de l'attaque. Au moment des comptes, il est deuxième au classement des buteurs de son pays dans les qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

"Depuis que je suis tout petit, je demande sans cesse à Dieu de me donner la possibilité de jouer un Mondial. C'est merveilleux, c'est un privilège. J'aimerais bien y aller, vivre ça et être bon sur le terrain. Je me prépare à cent pour cent dans tous les domaines pour être prêt, même si aujourd'hui, je suis concentré sur River".

Être champion avec l'équipe dont il est fanatique depuis qu'il est tout petit est une grande motivation, mais une Coupe du Monde… "Elle a lieu tous les quatre ans et tous les joueurs de l'élite se préparent pour donner le maximum. Nous savons que notre groupe est très équilibré – Grèce, Côte d'Ivoire et Japon – et les supporters nous apportent un supplément d'énergie, qui nous aide à travailler encore plus au quotidien. Nous espérons arriver au niveau souhaité, celui dont la Colombie est capable."

Dans cette optique, la sagesse de Pekerman rassure tout le monde, à commencer par notre interlocuteur. "Il y a peu d'entraîneur comme lui, avec qui c'est un plaisir complet de travailler. Il connaît le football sur le bout des doigts et qu'il me fasse jouer ou non, je lui serai toujours reconnaissant."

Mais pour avoir les meilleures garanties de succès, les Cafeteros auront également besoin de leur grande star, actuellement blessée : Falcao. "Sa blessure est grave, mais nous savons qu'il va revenir. Nous sommes efficaces, bons techniquement et complémentaires. Les défenses savent qu'elles n'ont pas trop droit à l'erreur face à nous", explique Teo au sujet de sa relation avec El Tigre sur le terrain.

Grandir heureux au milieu du chaos
La technique, la ruse aussi, pour pouvoir se sortir de n'importe quelle situation et provoquer les adversaires s'il le faut, Gutiérrez en a fait l'apprentissage dans les rues de La Chinita. Dans ce quartier de la banlieue de Barranquilla, les gens sont humbles et travailleurs, dans un milieu où règnent également les bandes, la violence et la peur.

"C'était très compliqué de vivre là-bas. C'est un quartier très vulnérable mais en même temps, j'ai toujours pris du plaisir à jouer à n'importe quel jeu. C'est là-bas que j'ai appris à connaître la valeur de la vie, à faire attention, à devenir un homme fort. Mes parents m'ont montré le droit chemin, celui du football et de la bonté."

Sa mère Cristina, chrétienne évangélique, lui a transmis la dévotion pour Dieu. Son père Teófilo, ancien gardien de Junior, où Teo a été formé et a joué, lui offrait des ballons de football. Le fiston a quant à lui travaillé dans une poissonnerie ou à moudre du maïs pour que sa grand-mère puisse préparer des arepas - galettes de maïs - et les vendre dans la rue. Et puis, il y avait l'impatience de cet événement pareil à nul autre, qui revenait tous les quatre ans.

"Voir un Mondial est une émotion unique. Dans le quartier, tout le monde se réunissait, on sortait la télé dans la rue et on regardait les matches. Je me souviens de 1998, avec Ronaldo, Rivaldo… La seule chose qui nous intéressait, c'était le beau football, les joueurs qui savaient caresser le ballon, peu importe l'équipe. C'était le plus important."

Il aurait pu avoir le destin de la majorité des enfants de La Chinita. Mais à 28 ans, Teo peut s'offrir le luxe de continuer à rêver : d'un titre de champion avec River Plate et d'une Coupe du Monde réussie avec la Colombie. "Je n'ai pas fini dans une bande car ma famille et mes amis m'ont toujours beaucoup aidé. Ce sont eux qui m'ont appris le football. Je voulais être professionnel et porter le maillot de mon pays. J'avais un rêve et il était hors de question qu'on me le vole. Pour rien au monde."

Fifa.com (22/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 7 Mai - 20:46

Colombie-Jordanie le 6 juin à Buenos Aires



La Colombie rencontrera la Jordanie en match amical de préparation au Mondial-2014 le 6 juin à Buenos Aires, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs.

Précédemment, la Colombie aura rencontré le Sénégal le 31 mai toujours à Buenos Aires.

La Colombie est dans le groupe C avec le Japon, la Côte d'Ivoire et la Grèce, qu'elle affrontera dans son premier match le 14 juin à Belo Horizonte.

Fifa.com (06/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Lun 12 Mai - 20:33

Côte d'Ivoire, Kalou : "Un groupe ouvert mais pas facile"



Déjà vétéran de la Côte d'Ivoire à l'âge de 28 ans, Salomon Kalou est en train de boucler une belle saison avec Lille. Il sera l'un des piliers du secteur offensif ivoirien au Brésil. Il y a quatre ans en Afrique du Sud, il avait participé aux trois rencontres disputées par les Éléphants dans la Coupe du Monde de la FIFA 2010™.

Au Brésil, les ambitions ivoiriennes seront élevées, mais l'attaquant du LOSC prévient : dans un Groupe C qui comprend également la Grèce, le Japon et la Colombie, la tâche ne va pas être facile pour les Africains.


Salomon, ressentez-vous une grande impatience à l’approche de la Coupe du Monde de la FIFA au Brésil ?
Oui, j’ai vraiment hâte d’y être ! On a travaillé toute la saison pour vivre cet évènement. Plus cela approche, plus je suis impatient. Je vais retrouver mes amis de la sélection, il y aura le stage de préparation aux Etats-Unis, les matches amicaux (face à la Bosnie-Herzégovine le 30 mai et le Salvador le 4 juin), toutes ces choses qui annoncent le début de la Coupe du Monde…

Comment vous sentez-vous physiquement ?
Très bien ! D’abord, je n’ai pas été blessé cette saison. Et comme nous n’avons pas disputé de Coupe d’Europe avec Lille, nous n’avons eu que le championnat et les deux coupes nationales à gérer, et bien sûr les matches FIFA pour les internationaux. La plupart du temps, je n’ai joué qu’une fois par semaine.

Et mentalement ?
Très bien aussi. Je pense avoir fait une bonne saison avec mon club, en me montrant plutôt régulier. Les buts que j’ai marqués et les passes décisives que j’ai faites sont évidemment un plus pour la confiance. Lille a fait une très bonne saison, et tous ces éléments sont importants au moment de préparer une Coupe du Monde.

Cette fois le tirage au sort vous a relativement épargnés. En Côte d'Ivoire, les supporters évoquent un groupe plutôt facile. Êtes-vous d'accord ?
C’est une erreur d’affirmer cela ! Qu’on me dise que le groupe est ouvert et homogène, je suis d’accord. Que nous avons nos chances et la possibilité de nous qualifier pour les huitièmes de finale, je suis d’accord également. Mais dire que c’est un groupe facile, non ! La Grèce, par exemple, est une équipe très solide, qui prend très peu de buts, et qui depuis dix ans est quasiment toujours présente en phase finale des grandes compétitions. Elle est très difficile à jouer. Le Japon est une des deux ou trois meilleures sélections d’Asie, et il a également l’expérience des grands tournois. C’est une équipe très vive, bonne techniquement. Quant à la Colombie, elle revient en phase finale après une longue absence. Et elle aura envie de se montrer.

Si elle est privée de Falcao, son meilleur attaquant, la Colombie sera-t-elle aussi dangereuse ?
Oui, c’est vrai, mais même sans lui, elle dispose d’arguments offensifs de haut niveau, comme Jackson Martinez, Fredy Guarin ou James Rodriguez. C’est une sélection qui a pour tradition de bien jouer au football. Ce sont les héritiers d’Asprilla ou de Valderrama…

L’ambiance autour de la sélection, et notamment du sélectionneur Sabri Lamouchi, parfois critiqué par la presse et l’opinion publique, n’est-elle pas trop lourde ?
Les gens aiment bien donner leur avis en Côte d’Ivoire. Tout le monde a son opinion, mais je tiens à préciser une chose : Sabri Lamouchi est un sélectionneur qui fait très bien son travail. Il a une approche qui sied à la qualité du groupe. Ce qu’il dit et ce qu’il fait est très cohérent, ses causeries d’avant match sont intelligentes. C’est peut-être un jeune entraîneur, il n’a pas énormément d’expérience, mais je peux assurer que c’est le sélectionneur dont nous avions besoin. Et je suis convaincu que si la Côte d’Ivoire effectue un bon parcours, les critiques disparaîtront.

Plusieurs joueurs, comme Gervinho, Yaya Touré, Didier Drogba et vous-même notamment, ont joué de nombreux matches cette saison. Mais d’autres, tels Didier Zokora, Souleymane Bamba ou Kolo Touré n’ont pas eu un gros temps de jeu dans leur club. Est-ce un problème ?
Pour ceux qui ont effectué une saison normale ou chargée, il y aura des plages de récupération lors du stage aux Etats-Unis. Et pour ceux qui ont peu joué, ce n’est pas forcément un désavantage d’arriver à la Coupe du Monde avec une certaine fraîcheur. Le stage, les entraînements et les matches amicaux serviront à remettre tout le monde dans le rythme. Bien sûr, il faudra faire attention aux blessures, car personne n’est à l’abri.

Que peut espérer la Côte d’Ivoire lors de cette Coupe du Monde ?
Ce sera sa troisième participation. Les deux premières fois, la Côte d’Ivoire était tombée dans des groupes très relevés, et elle n’avait pas réussi à se qualifier pour les huitièmes de finale. Cette année, le tirage au sort a été moins dur, mais je le répète, notre groupe est tout sauf facile. On va bien sûr tenter de passer ce premier tour. Et si nous y parvenons, on essaiera d’aller le plus loin possible.

Vous auriez pu jouer pour les Pays-Bas, mais vous avez finalement opté pour la Côte d’Ivoire. Avez-vous des regrets ?
Oui, c’est vrai. Quand il était question que je prenne la nationalité néerlandaise, je jouais au Feyenoord Rotterdam, et mon entraîneur s’appelait Ruud Gullit. Et le sélectionneur des Pays-Bas était alors Marco van Basten. De tels noms, évidemment, cela ne laisse pas indifférent. Mais j’ai opté pour la Côte d’Ivoire. Mon frère Bonaventure le souhaitait, et finalement, j’ai choisi mon pays. Et je ne le regrette pas.

Fifa.com (12/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Lun 12 Mai - 20:39

Japon : Les 23 avec Kagawa et Honda



Le sélectionneur du Japon Alberto Zaccheroni a présenté lundi la liste de 23 joueurs qu'il compte emmener au Brésil pour la Coupe du monde (12 juin 13 - juillet) et parmi lesquels figurent les deux vedettes nationales Shinji Kagawa et Keisuke Honda.

Zaccheroni, 61 ans, a cependant créé la surprise en rappelant l'attaquant Yoshito Okubo, 31 ans et qui n'a joué qu'un seul match avec la sélection depuis le Mondial-2010, pour cette liste dont 12 joueurs évoluent à l'étranger.

Vainqueur de la dernière Coupe d'Asie, le Japon affrontera la Colombie, la Grèce et la Côte d'Ivoire dans le groupe C et espère atteindre la phase à élimination directe comme en 2010.

La liste des 23 du Japon :

Gardiens : Eiji Kawashima (Standard de Liège/BEL), Shusaku Nishikawa (Urawa Reds), Shuichi Gonda (FC Tokyo)

Défenseurs : Yasuyuki Konno (Gamba Osaka), Masahiko Inoha (Jubilo Iwata), Yuto Nagatomo (Inter Milan/ITA), Masato Morishige (FC Tokyo), Atsuto Uchida (Schalke/GER), Maya Yoshida (Southampton/ENG), Hiroki Sakai (Hannovre/GER), Gotoku Sakai (Stuttgart/GER)

Milieux de terrain : Yasuhito Endo (Gamba Osaka), Makoto Hasebe (Nuremberg/GER), Toshihiro Aoyama (Sanfrecce Hiroshima), Hotaru Yamaguchi (Cerezo Osaka), Keisuke Honda (AC Milan/ITA), Shinji Kagawa (Manchester United/ENG)

Attaquants : Yoshito Okubo (Kawasaki Frontale), Shinji Okazaki (Mayence/GER), Hiroshi Kiyotake (Nuremberg/GER), Yoichiro Kakitani (Cerezo Osaka), Manabu Saito (Yokohama F-Marinos), Yuya Osako (Munich 1860/GER)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA, le 16 mai 2014 à 12h00 CET.

Fifa.com (12/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mar 13 Mai - 14:38

Côte d'Ivoire : Une liste de 28 sans grosse surprise



Le sélectionneur de la Côte d'Ivoire Sabri Lamouchi a dévoilé mardi une liste de 28 joueurs sans grande surprise pour le Mondial-2014 (12 juin-13 juillet).

On retrouve ainsi les principaux cadres, Didier Drogba, les frères Yaya et Kolo Touré, Gervinho, Didier Zokora, Salomon Kalou, Boubacar Barry.

En revanche, les défenseurs Emmanuel Eboué (Galatasaray/TUR), et Siaka Tiéné (Montpellier/FRA) et le milieu de terrain Romaric N'Dri Koffi (Bastia/FRA) qui faisaient également office de cadre n'ont pas été retenus.

Deux joueurs évoluant dans le championnat ivoirien, les gardiens de but Sylvain Gbohou (Séwé San Pedro) et Ali Badra Sangaré (ASEC Mimosas) figurent sur la liste.

Les 28 Ivoiriens :

Gardiens (4) : Boubacar Barry (Lokeren/BEL), Sayouba Mandé (Stabaek/NOR), Sylvain Gbohouo (Séwé San Pedro/CIV), Ali Badra Sangaré (ASEC Mimosas/CIV)

Défenseurs (10) : Kolo Touré (Liverpool/ENG), Arthur Boka (Stuttgart/GER), Jean-Daniel Akpa Akpro (Toulouse/FRA), Serge Aurier (Toulouse/FRA), Ousmane Viera Diarrassouba (Caykur Rizespor/TUR), Didier Zokora (Trabzonspor/TUR), Constant Djakpa (Francfort/GER), Brice Dja Djédjé (Marseille/FRA), Benjamin Angoua Brou (Valenciennes/FRA), Bamba Souleymane (Trabzonspor/TUR)

Milieux (6) : Ismaël Diomandé (AS Saint-Etienne/FRA), Max Gradel (AS Saint-Etienne/FRA), Yaya Touré (Manchester City/ENG), Ismaël Cheick Tioté (Newcastle/ENG),Geoffroy Serey Dié (FC Bâle/SUI), Didier Ya Konan (Hanovre 96/GER)

Attaquants (Cool : Didier Drogba (Galatasaray/TUR), Gervinho (AS Rome/ITA), Salomon Kalou (Lille/FRA), Wilfried Bony (Swansea/ENG), Giovanni Sio (FC Bâle/SUI), Mathis Bolly (Düsseldorf/GER), Seydou Doumbia (CSKA Moscou/RUS), Lacina Traoré (Everton/ENG)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA, le 16 mai 2014 à 12h00 CET.

Fifa.com (13/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 14 Mai - 18:45

Grèce : 30 noms et deux nouveaux venus



Une pré-sélection de 30 joueurs, emmenée par Giorgos Karagounis (Fulham/ENG) et où figurent deux novices, le défenseur Nikos Karabelas (Levante/ESP) et l'attaquant Nikos Karelis (Panathinaikos), a été dévoilée mercredi par le sélectionneur portugais Fernando Santos en vue du Mondial (12 juin-13 juillet).

Dimitris Siovas, le défenseur de l'Olympiakos, blessé, est absent de cette liste.

Fernando Santos donnera le 19 mai sa liste définitive des 23 pour le Mondial, où la Grèce évoluera dans le groupe C en compagnie de la Colombie, la Côte d'Ivoire et le Japon.

Les 30 joueurs présélectionnés:

Gardiens: Orestis Karnezis (Grenade/ESP), Alexandros Tzorvas (Apollon Limassol), Panagiotis Glykos (PAOK Salonique), Stefanos Kapino (Panathinaikos Athènes)

Défenseurs: Avraam Papadopoulos, Kostas Manolas, Jose Holebas (tous Olympiakos), Sokratis Papastathopoulos (Borussia Dortmund/GER), Vangelis Moras (Vérone/ITA), Giorgos Tzavellas (PAOK), Loukas Vyntra, Nikos Karabelas (Levante/ESP), Vasilis Torosidis (AS Rome/ITA)

Milieux de terrain: Alexandros Tziolis (Kayserispor/TUR), Andreas Samaris, Giannis Maniatis (Olympiakos), Kostas Katsouranis (PAOK), Giorgos Karagounis (Fulham/ENG), Panagiotis Tachtsidis (Torino/ITA), Giannis Fetfatzidis (Genoa/ITA), Kostas Fortounis (Kaiserslautern/GER), Lazaros Christodoulopoulos, Panagiotis Kone (Bologne/ITA)

Attaquants: Dimitris Papadopoulos (Atromitos), Nikos Karelis (Panathinaikos), Stefanos Athanasiadis, Dimitris Salpingidis (PAOK), Giorgos Samaras (Celtic/SCO), Kostas Mitroglou (Fulham/ENG), Fanis Gekas (Konyaspor/TUR)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA, le 16 mai 2014 à 12h00 CET.


Fifa.com (14/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Jeu 15 Mai - 16:51

Colombie : Le père de Falcao tempère l'optimisme ambiant



Le père de l'attaquant colombien Radamel Falcao s'est montré prudent mercredi quant à la participation de son fils au Mondial (12 juin-13 juillet), estimant que ce dernier était "bien cliniquement mais pas footballistiquement".

"Cliniquement, il est très bien, le problème est qu'il ne l'est pas footballistiquement. Jusqu'à maintenant ce qu'il a récupéré, c'est le physique, il faut donc voir ce qui va se passer (d'ici au Mondial)", a déclaré Radamel Garcia à la radio colombienne RCN.

"Il a récupéré pratiquement à 60%. Maintenant il lui manque le reste: la résistance, la force, la vitesse, la coordination, des choses fondamentales pour un sportif de haut niveau", a-t-il ajouté.

Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur en Coupe de France le 22 janvier, puis opéré trois jours plus tard à Porto, l'attaquant de Monaco a été inclus mercredi dans une préliste de 30 joueurs pour le Mondial, qui devra être réduite à 23 d'ici au 2 juin.

Le père du footballeur a rappelé que ce type de blessure demandait habituellement six ou sept mois de récupération selon les médecins. En juin, il n'y aura que cinq mois que le Colombien aura été opéré.

Fifa.com (14/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Ven 16 Mai - 11:14

Colombie, Falcao : "Impossible d'arriver à 100%



L'attaquant colombien Radamel Falcao, gravement touché à un genou en janvier, estime qu'il lui sera "impossible" d'arriver à "100% footballistiquement" au Mondial cet été, mais n'exclut pas d'être du voyage au Brésil.

Dans l'édition de vendredi du quotidien sportif espagnol Marca, Falcao, 28 ans, assure qu'une décision "sera prise très bientôt" alors que le sélectionneur de la Colombie, José Pekerman, l'a inclus dans la préliste de 30 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde (12 juin-13 juillet). Cette liste doit être réduite à 23 noms au plus tard le 2 juin.

"Arriver à 100% footballistiquement sera impossible parce qu'il me manquera des heures de compétition. Pour résumer, si j'ai de bonnes sensations, j'irai. Si je vois que je ne suis pas sûr de moi et que je ne vais rien apporter, je serai raisonnable et je n'irai pas", explique l'attaquant de l'AS Monaco.

"J'ai déjà fait des frappes et je me suis senti bien. Mais toucher le ballon, sans plus, c'est une chose. Et c'en est une autre d'intégrer un groupe, avec une exigence professionnelle maximale. Ce sont deux choses distinctes. C'est à ce deuxième niveau que mon genou doit répondre actuellement", ajoute-t-il.

Victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche en Coupe de France contre le club amateur de Chasselay le 22 janvier, Falcao avait été opéré trois jours plus tard à Porto.

Le père du joueur a rappelé cette semaine que ce type de blessure demandait habituellement six ou sept mois de récupération, selon les médecins. En juin, il n'y aura que cinq mois que le Colombien aura été opéré.

Fifa.com (16/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Lun 19 Mai - 17:25

Colombie : Falcao ne sait pas s'il sera prêt



L'attaquant colombien Radamel Falcao ne sait "toujours pas" s'il sera "prêt" pour le Mondial-2014 au Brésil (12 juin-13 juillet), selon des propos accordés dimanche à la chaîne cryptée Canal+.

"Je ne sais toujours pas si je serai prêt, a expliqué "Le Tigre". Une décision sera prise dans quelques jours, en fonction de ma condition physique".

"Je vais beaucoup mieux, poursuit le joueur de Monaco. Ma santé et ma condition physique se sont améliorées, mon genou va de mieux en mieux. L'objectif est clair: récupérer rapidement pour participer au Mondial. Ce serait énorme".

L'attaquant est pour l'heure retenu dans une liste de 30 joueurs pour le Mondial, et les sélections doivent réduire au plus tard le 2 juin leur groupe à 23 joueurs à emmener au Brésil.

Falcao avait été victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche en Coupe de France le 22 janvier, avant d'être opéré quelques jours plus tard. Il n'a pas rejoué depuis.

Fifa.com (18/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Lun 19 Mai - 17:50

Côte d'Ivoire, Akpro : "La Côte d'Ivoire a des chances d'aller loin"



Le latéral de Toulouse et de la Côte d'Ivoire, Akpa Akpro, estime que sa sélection "a des chances d'aller loin" au Mondial au Brésil.


Que représente une Coupe du monde au Brésil ?
C'est un rêve de gosse. Jamais de ma vie je n'aurais imaginé vivre un tel évènement à 21 ans seulement. Je ne réalise pas encore, mais ce n'est que du bonheur. Le Brésil, c'est le pays du football. Beaucoup de ceux qui font l'Histoire de ce sport sont Brésiliens. Franchement, ce n'est que du bonheur.

Que peut légitimement viser la Côte d'Ivoire à cette occasion ?
Nous avons un groupe qui est très ouvert (Grèce, Colombie et Japon). Si on est sérieux on devrait pouvoir sortir de ce groupe haut la main. On a des joueurs de qualité. Le premier match face au Japon sera déterminant pour bien lancer la compétition. Par rapport au continent africain, nous avons un challenge à relever pour porter haut les couleurs de l'Afrique. Et puis plusieurs joueurs de notre équipe vont quitter la sélection après cette Coupe du monde comme Drogba, Kolo Touré ou Didier Zokora, et tout le monde à très envie de marquer le coup.

Qu'est-ce qui vous fait penser que cette fois la Côte d'Ivoire a les moyens de tenir son rang?
Le coach (Sabri Lamouchi) a réussi une belle alchimie entre nous tous et nous avons les individualités capables de faire basculer un match. Je pense évidemment à Didier Drogba mais aussi à Yaya Touré qui est selon moi le meilleur milieu de terrain du monde. On a des chances d'aller loin dans cette compétition si tout le monde tire dans le même sens. Pour moi, les favoris de cette Coupe du monde sont le Brésil, la France et... la Côte d'Ivoire (rires).

Fifa.com (19/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Lun 19 Mai - 17:51

Grèce : Mitroglu dans les 23 pour le Brésil



Le sélectionneur de la Grèce Fernando Santos a donné lundi sa liste de 23 joueurs pour le Mondial, dans laquelle figure Kostas Mitroglu, buteur décisif en barrages qualificatifs contre la Roumanie en novembre.

Bien que Mitroglu, en délicatesse avec un genou, n'ait que peu joué avec son club anglais de Fulham où il a été transféré au mercato d'hiver, le sélectionneur portugais des Grecs l'estime prêt techniquement et physiquement.

Au Mondial (12 juin-13 juillet), la Grèce figure dans le groupe C avec la Côte d'Ivoire, la Colombie et le Japon.

La sélection des 23 joueurs de la Grèce :

Gardiens : Orestis Karnezis (Grenade/ESP), Panagiotis Glykos (PAOK Salonique), Stefanos Kapino (Panathinaikos Athènes)

Défenseurs : Kostas Manolas, Jose Holebas (Olympiakos Le Pirée), Sokratis Papastathopoulos (Borussia Dortmund/GER), Vangelis Moras (Vérone/ITA), Giorgos Tzavellas (PAOK Salonique), Loukas Vyntra (Levante/ESP), Vasilis Torosidis (AS Rome/ITA)

Milieux : Alexandros Tziolis (Kayserispor/TUR), Andreas Samaris, Giannis Maniatis (Olympiakos), Kostas Katsouranis (PAOK), Giorgos Karagounis (Fulham/ENG), Panagiotis Tachtsidis (Torino/ITA), Giannis Fetfatzidis (Genoa/ITA), Lazaros Christodoulopoulos, Panagiotis Kone (Bologne/ITA)

Attaquant : Dimitris Salpingidis (PAOK), Giorgos Samaras (Celtic/SCO), Kostas Mitroglou (Fulham/ENG), Fanis Gekas (Konyaspor/TUR)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA

Fifa.com (19/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 21 Mai - 17:25

Côte d'Ivoire : L'icône Drogba est toujours là



A 36 ans, Didier Drogba, légende ivoirienne, s'apprête à disputer au Brésil sa 3e phase finale de Coupe du monde, l'un de ses derniers challenges avec les Eléphants.

Celui qui a fait les beaux jours de Chelsea (2004-2012) n'a pas encore décidé de rendre son tablier et espère même s'offrir un peu de rab après avoir annoncé cette semaine son départ de Galatasaray, où il était en fin de contrat. Mais les occasions de briller en sélection risquent de se faire de plus en plus rares. Ce Mondial, puis la Coupe d'Afrique des nations au Maroc en 2015, pourraient donc constituer les ultimes rendez-vous internationaux du colosse ivoirien.

Drogba en profitera-t-il pour mettre fin à la malédiction qui le poursuit avec les Eléphants? Difficile de faire de la Côte d'Ivoire un favori du tournoi brésilien. L'ex-Marseillais (2003-2004) devra plutôt attendre le Maroc pour tenter de ramener enfin un trophée au pays. Mais après les désillusions de 2006 et 2010, il signerait volontiers pour une présence en 8e de finale, ce qui serait une première pour la Côte d'Ivoire.

En club, Drogba, héros de la finale de la Ligue des champions en 2012, a tout gagné, mais il n'a cessé en revanche d'accumuler les déconvenues avec les Eléphants. Le sacre continental s'est toujours refusé à lui malgré deux finales en 2006 et 2012, et les Ivoiriens ont été particulièrement mal lotis en Coupe du monde, héritant à chaque fois de tirages au sort impossibles (Argentine, Pays-Bas et Serbie-Monténégro en 2006, le Brésil et le Portugal en 2010).

Un retour à Chelsea ?
Cette fois, le hasard a mieux fait les choses avec la Colombie, la Grèce et le Japon, trois pays qui n'ont pas de quoi effrayer Drogba et sa bande. Pour l'icône de la Côte d'Ivoire, l'opportunité est trop belle pour la laisser passer. Certes, Drogba n'a plus ses jambes de 20 ans. A la CAN-2013 en Afrique du Sud (quart de finale), le sélectionneur Sabri Lamouchi s'était même permis un crime de lèse-majesté en l'utilisant à doses homéopathiques au 1er tour. Son exil en Chine (Shanghai Shenhua) sonnait à l'époque comme une pré-retraite. Mais son passage en Turquie l'a totalement relancé.

L'attachement de Drogba à l'équipe nationale dépasse le cadre strictement sportif. Même s'il avait songé à abandonner la sélection après l'élimination au 1er tour du Mondial-2006 en raison des fractures politiques et religieuses dans le groupe, personne n'a oublié son rôle dans la réconciliation d'un pays déchiré par la guerre civile, et ce match des Eléphants à Bouaké, le fief de l'ex-rébellion, en 2007. La CAN-2015 sera peut-être son ultime preuve d'amour aux Eléphants.

En attendant, il doit prouver qu'il n'est pas fini pour espérer taper dans l'oeil d'un club réputé en Europe. La presse anglaise évoque déjà un possible transfert à Chelsea, où il retrouverait Stamford Bridge, le théâtre de ses plus grands exploits, et son mentor José Mourinho.

A moins qu'il ne décide de quitter la scène au Brésil.

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 21 Mai - 17:33

Côte d'Ivoire : Lamouchi tient sa Coupe



Sabri Lamouchi, l'un des six Bleus recalés avant le Mondial-98, va participer à sa première Coupe du monde, cette fois à la tête de la Côte d'Ivoire où il doit gérer des stars de la dimension de Didier Drogba et Yaya Touré. Son absence de la phase finale organisée en France, l'ex-milieu de terrain d'Auxerre (1994-1998), de l'Inter Milan (2003-2004), de Monaco (1998-2000) et de Marseille (2005-2006) l'a ruminée de longs mois avant d'en faire définitivement le deuil.

Sa sortie en catimini du repaire des Tricolores à Clairefontaine à quelques jours du coup d'envoi du tournoi reste une cicatrice sur sa belle carrière de joueur (12 sélections en équipe de France), débutée à Alès (L2) et bouclée au Qatar. Le voilà en passe de chasser ce vieux fantôme en dirigeant les Eléphants au Brésil.

Les débuts n'ont pas été simples pour le Lyonnais de 42 ans, double champion de France avec Auxerre et Monaco et catapulté sélectionneur de la Côte d'Ivoire en mai 2012 sans avoir dirigé la moindre équipe auparavant. La CAN-2013, sa première phase finale, ne sera pas un bon souvenir, le leader technique Yaya Touré n'étant pas parvenu pas à compenser l'inefficacité d'un Drogba en nette perte de vitesse après son passage en Chine (Shanghai Shenhua). Le technicien français n'avait d'ailleurs pas hésité à se passer à plusieurs reprises de son attaquant vedette, relégué sur le banc.

Maintenu à son poste malgré l'élimination en quart de finale contre le Nigeria (2-1), futur vainqueur, Lamouchi assied sa légitimité lors des qualifications pour le Mondial-2014 de la zone Afrique. La Côte d'Ivoire devance notamment le Maroc dans son groupe (4 victoires, 2 nuls) avant de terrasser le Sénégal (3-1, 1-1) en barrage.

Alchimie
"Le coach a réussi une belle alchimie entre nous", estime le défenseur de Toulouse Akpa Akpro. Elle pourrait sauter aux yeux au Brésil, où les Eléphants ont les moyens de franchir enfin le premier tour après leurs échecs de 2006 et 2010. Le groupe C n'a rien d'insurmontable: la Colombie espère fébrilement la guérison complète de Falcao, la Grèce est solide mais sans génie, et le Japon, champion d'Asie, est largement dans les cordes des Ivoiriens.

Dès le tirage au sort, Lamouchi n'a pas caché que l'objectif était d'"atteindre la deuxième phase". "Ce groupe est assez équilibré. Pour la Côte d'Ivoire, ce tirage paraît en tout cas moins difficile que pour les deux dernières éditions de la compétition. Mais on ne peut pas dire que ce soit un cadeau non plus", avait-il ajouté. "On a des joueurs qui arrivent à la fin de leur aventure avec la sélection et ils vont vouloir laisser un bon souvenir. Il va y avoir beaucoup d'envie. On a les qualités pour franchir ce premier tour, et ensuite sur un match tout peut arriver. On a notre destin entre les mains", a récemment expliqué l'autre Ivoirien de Toulouse, Serge Aurier.

Pour aborder le premier match du Mondial, le 14 juin face au Japon, "dans une condition physique optimale", Lamouchi a choisi les Etats-Unis comme lieu de préparation avec au programme deux amicaux le 30 mai contre la Bosnie et le 4 juin face au Salvador.

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 21 Mai - 17:38

Grèce : Un voyage au Brésil pour oublier la crise



Englués dans une crise politique et économique qui n'en finit plus, les Grecs espèrent mettre leurs soucis de côté le temps du Mondial au Brésil et célébrer les succès de leur sélection. C'est en tout cas ce qui anime le Portugais Fernando Santos, à la tête de leur équipe nationale depuis 2010.

"Tout le monde sait que je porte la Grèce dans mon coeur et que je continuerai à espérer que le pays sorte de la crise économique le plus vite possible, expliquait le technicien de 59 ans en mai à l'antenne de Super Sport FM. Que les Grecs en soient persuadés, nous ferons tout ce qu'il est possible de faire pour les faire sortir dans la rue et faire la fête".

Pour cela, Santos et ses hommes veulent s'inspirer du miracle de l'Euro-2004, quand la sélection emmenée par l'Allemand Otto Rehhagel s'était hissée jusqu'en finale, où elle avait battu à la surprise générale le Portugal, pays-hôte. Surfant sur ce sacre inattendu, la Grèce a participé à cinq grandes compétitions ces dix dernières années, avec des résultats qui lui ont permis de se maintenir dans le top-15 mondial. Elle occupe actuellement le 10e rang.

"Exploiter nos forces"
Les Grecs se sont qualifiés pour le Mondial brésilien en éliminant la Roumanie en novembre en matches de barrage, après avoir terminé deuxièmes de leur groupe de qualification derrière la Bosnie. Face aux Roumains, la délivrance était venue de Kostas Mitroglou, auteur de trois buts sur les deux matches. Reste à savoir si l'attaquant de Fulham, en délicatesse avec un genou et qui n'a joué que trois matches depuis janvier avec le club anglais, sera à 100% au Brésil.

Avec une formation plus offensive que celle de Rehhagel, Fernando Santos espère offrir plus de spectacle que lors des deux seules apparitions grecques en Coupe du Monde: aucun but et aucune victoire en 1994, un seul succès en 2010... "La méthode sur laquelle se fonde notre jeu ne va pas changer. Vous ne changez pas une formule gagnante. Mais il y aura sûrement des ajustements à faire pour profiter des faiblesses de nos adversaires et exploiter nos forces", explique Santos.

Depuis la double confrontation face à la Roumanie en novembre, la Grèce n'a disputé qu'un match amical, soldé par une défaite surprise (2-1) en mars à la maison contre la Corée du Sud. Léthargiques, bousculés en défense et inexistants en attaque, les Grecs avaient perdu tous leurs repères. Mais pas de quoi affoler Santos, persuadé que son équipe arrivera au top de sa forme au Brésil, pour relever le défi d'un groupe C formé par la Côte d'Ivoire, la Colombie et le Japon.

"Nous allons affronter trois équipes de continents différents, avec des cultures et des caractéristiques différentes, souligne le sélectionneur. Je respecte nos rivaux mais je suis certain qu'ils savent que la Grèce est un adversaire difficile. Nous savons que les choses ne seront pas faciles dans ce groupe serré, mais nous avons foi dans notre objectif, nous qualifier pour le tour suivant".

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 21 Mai - 17:40

Grèce : Mitroglou, buteur à mi-temps



Héros grec des barrages contre la Roumanie, Kostas Mitroglou, auteur de deux buts à l'aller (3-1) et d'un au retour (1-1), se présentera au Mondial-2014 au Brésil en fer de lance de sa sélection malgré une saison assombrie par une blessure.

L'ancien attaquant de l'Olympiakos, transféré cet hiver à Fulham pour un montant estimé à 15 millions d'euros - record pour un joueur grec -, a été handicapé par une blessure récurrente à un genou et n'a disputé en tout et pour tout que trois matches avec le club anglais, relégué en fin de saison. Ce qui n'a pas empêché le sélectionneur portugais de la Grèce, Fernando Santos, de le retenir pour l'aventure brésilienne où il compte sur lui pour passer la phase de poules face à la Colombie, au Japon et à la Côte d'Ivoire, dans le groupe C. "Les joueurs que j'ai choisi m'ont rassuré à la fois techniquement et physiquement. On a vu que Mitroglou avait parfois joué 30 minutes lors des derniers matches avec Fulham et j'ai considéré qu'il pouvait aider l'équipe", a expliqué Santos.

Mitroglou, 26 ans, né à Kavala en Grèce mais qui a passé son enfance en Allemagne, compte 29 sélections, la première remontant au 14 novembre 2009 contre l'Ukraine (0-0) à Athènes. Il a marqué à 8 reprises sous le maillot national. Mais c'est surtout sa première partie de saison ultra-prolifique avec le club du Pirée qui en a fait un incontournable pour sa sélection. Lors de son départ d'Olympiakos pour l'Angleterre, le "goleador" grec occupait en effet la tête du classement des buteurs du Championnat avec 14 buts, dont trois hat-tricks, plus un quatrième en Ligue des champions.    

Attaquant complet et puissant (1,88 m, 86 kg), il est efficace des deux pieds, bon finisseur, opportuniste, habile dans le jeu de tête, doté d'une bonne technique et difficile à arrêter en un-contre-un. Ce buteur qui ne s'avoue jamais vaincu doit toutefois progresser dans le secteur défensif et se défaire plus facilement du piège du hors jeu.

Buteur précoce
Arrivé en Grèce en 2007 depuis Mönchengladbach où il jouait en moins de 19 ans, Mitroglou signe à Olympiakos, dont les entraîneurs ne sont pas impressionnés par ses performances. Il est ensuite prêté à Panionios (2011) puis Atromitos (2011-2012). Il inscrit 8 buts en 11 matches pour Panionios et sauve le club de la relégation. Dans la foulée, il marque à 17 reprises en 34 matches sous les couleurs d'Atromitos, qu'il mène en finale de la Coupe de Grèce.

Puis le nouvel entraîneur d'Olympiakos, Michel, le fait revenir, prenant le risque de le préférer à l'attaquant algérien Rafik Djebbour, alors leader du classement des buteurs. En 2013, Olympiakos réussit le doublé Coupe-championnat. Mitroglou a montré très tôt dans sa carrière ses talents de buteur. Chez les moins de 19 ans en Allemagne, il avait inscrit 14 buts en 10 matches avec l'équipe junior du Borussia Mönchengladbach et signé un quintuplé (record à ce niveau) contre Duisbourg.

Si son genou le laisse tranquille au Brésil, il sera sans doute l'un des attaquants à surveiller.

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 21 Mai - 17:41

Colombie : La course contre la montre de Falcao



Jouera-t-il, jouera-t-il pas? La question est sur toutes les lèvres en Colombie, suspendue au sort de Radamel Falcao, buteur vedette et icône nationale, gravement blessé au genou, dont la participation au Mondial brésilien demeure incertaine à trois semaines de la compétition.

"Arriver à 100% au niveau footballistique sera impossible, parce qu'il me manque des heures de compétition", a lui-même reconnu récemment dans la presse espagnole l'attaquant de l'AS Monaco, opéré le 25 janvier au Portugal d'une rupture du ligament croisé intérieur du genou gauche survenue lors d'une rencontre de Coupe de France. "Si j'ai de bonnes sensations, j'irai. Si je vois que je ne suis pas sûr et que je ne vais rien apporter, je serai raisonnable et je n'irai pas", a encore expliqué le "Tigre", 3e meilleur buteur des éliminatoires de la zone Amsud.

Ces derniers jours, de nombreuses rumeurs circulaient sur une annonce imminente de son forfait, mais il semble que cette décision ait été reportée à début juin, et que l'avis des médecins sera déterminant. En attendant, le sélectionneur argentin des "Cafeteros", José Pekerman, a inclus le joueur de 28 ans dans une pré-liste de 30, qui devra être réduite à 23 le 2 juin.

En Colombie, où Falcao est aussi adulé que la chanteuse Shakira, cette blessure a provoqué une véritable onde de choc, et les manifestations de soutien se sont multipliées au-delà du milieu du football et du pays, du président Juan Manuel Santos au roi Pelé. A la fois charismatique et de tempérament calme et sérieux, Falcao s'est imposé ces dernières années comme un des meilleurs attaquants de la planète, statut confirmé par son retentissant transfert de 60 millions d'euros l'été dernier de l'Atletico Madrid à Monaco.

Dans l'attente du verdict, spécialistes du football et de la médecine se relaient dans les médias colombiens pour donner leur avis sur l'avenir du deuxième meilleur buteur de l'histoire de la sélection.

'Trop juste'
"Au moins six mois de surveillance médicale et de récupération sont nécessaires" pour ce type de blessure et "ce serait une erreur d'anticiper un retour car cela menacerait l'avenir du joueur", a assuré à la presse le chirurgien colombien spécialiste du genou Cesar Rocha. Car ce n'est pas une première pour le joueur, déjà victime en 2003 d'une lésion des ligaments de la cheville droite qui l'avait privé du Mondial des moins de 17 ans en Finlande. Trois ans plus tard, une autre déchirure des ligaments au genou droit l'avait tenu à l'écart des terrains durant huit mois.

"Falcao est un joueur très important non seulement pour la sélection mais aussi pour le pays, et le rêve de tous est qu'il participe au Mondial. Mais je crois que la santé est plus importante, et cela dépendra de comment il se sent", a estimé son coéquipier en club et en sélection James Rodriguez, l'autre leader de l'attaque. En avril dernier, le chirurgien portugais qui l'a opéré, José Carlos Noronha, a parié sur sa participation au Mondial, tout en reconnaissant que le temps était "trop juste pour que Falcao retrouve la totalité de ses moyens".

Mais au-delà de la présence de Falcao dans les 23, se pose aussi la question de son apport après une si grave blessure et de longs mois sans fouler un terrain. Son père, l'ex-défenseur Radamel Garcia, affirme que Falcao "ne sera pas footballistiquement (apte), car il ne se prépare que physiquement". Il évalue le niveau de récupération du joueur à 60% et explique qu'il lui reste à gagner en "résistance, force et vitesse", ce qui requiert normalement beaucoup de temps.

A quelques jours du Mondial, la pression monte autour de l'entourage de Falcao car l'enjeu est de taille pour la sélection colombienne: elle renoue avec la Coupe du monde après 16 ans de disette et fera figure d'épouvantail pour les favoris si elle émerge d'un groupe C qui semble largement à sa portée (Grèce, Côte d'Ivoire, Japon).

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 21 Mai - 17:42

Colombie, Rodriguez : "Entre humilité et ambition"



James Rodriguez, milieu offensif de la Colombie et de Monaco, estime dans un entretien avec l'AFP que son pays va au Brésil avec "beaucoup d'humilité mais aussi beaucoup d'ambition".

Quel est l'état d'esprit de la Colombie avant le Mondial?
On va au Brésil avec beaucoup d'humilité mais aussi beaucoup d'ambition et de motivation. Nous avons une bonne sélection et voulons faire honneur à notre pays durant cette compétition. Après 16 ans sans participation au Mondial, celle-ci représente beaucoup pour nous.

Et sur un plan personnel ?
J'espère réaliser un bon Mondial. Pourquoi ne pas en être la révélation? Je l'espère. Ma saison avec Monaco a été bonne. J'ai dû m'adapter à un nouveau football, plus physique et plus tactique, mais aussi à une nouvelle vie. Le bilan est positif. Si Falcao n'est pas présent, je n'aurai pas plus de pression.

Justement, vous avez des nouvelles de Falcao?
Falcao? Je ne sais pas encore s'il sera prêt. Tout le pays est derrière lui, nous aussi, c'est un joueur important, nous avons besoin de lui. Il lui reste un mois pour se préparer. Je suis confiant. Je ne sais pas si c'est dangereux pour lui. Le plus important actuellement, c'est qu'il se concentre sur lui-même et son évolution. Mais certains peuvent le remplacer aussi.

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 21 Mai - 17:46

Groupe C - Duo Colombie-Côte d'Ivoire, Grèce et Japon en trouble-fête



La Colombie, toujours dans l'incertitude sur le sort de Falcao, et la Côte d'Ivoire du vétéran Didier Drogba partent favoris dans le groupe C du Mondial-2014, mais devront se méfier de la Grèce, habituel trouble-fête.

Cette poule comprend également le Japon, champion d'Asie en titre et en mesure lui aussi de déjouer les pronostics, ce qui préfigure une lutte particulièrement âpre pour les deux premières places donnant accès aux 8e de finale. Le tirage au sort pouvait faire miroiter un duel de premier plan entre deux attaquants de dimension mondiale, Drogba et Falcao. Mais le "Tigre" colombien a subi une grave blessure au genou avec Monaco en Coupe de France contre un petit club amateur, Chasselay, le 22 janvier, avant d'être opéré trois jours plus tard à Porto.

Sa présence dans la pré-liste de 30 du sélectionneur José Pekerman a fait croire à un possible miracle, redonnant espoir à un pays inquiet de perdre son idole et principal atout à six mois de la compétition. Dès le 18 avril, le professeur José Carlos Noronha, qui l'avait opéré, avait entretenu la flamme en déclarant que Falcao "irait au Mondial". Les chances de le voir remis sur pied pour le premier match de sa sélection, le 14 juin face à la Grèce à Belo Horizonte, paraissent toutefois très minces.

"Je ne sais toujours pas si je serai prêt. Une décision sera prise dans quelques jours, en fonction de ma condition physique", a-t-il déclaré dimanche sur Canal+. "Arriver à 100% footballistiquement sera impossible parce qu'il me manquera des heures de compétition. Pour résumer, si j'ai de bonnes sensations, j'irai. Si je vois que je ne suis pas sûr de moi et que je ne vais rien apporter, je serai raisonnable et je n'irai pas", avait-il déjà expliqué vendredi dans les colonnes du quotidien espagnol Marca.

La Côte d'Ivoire de Drogba emmenée par Yaya Touré
La Colombie, qui participe à une phase finale de Coupe du monde pour la première fois depuis 1998, devra donc certainement s'en remettre sur le plan offensif aux talentueux James Rodriguez (Monaco) et Jackson Martinez (FC Porto). La défense, articulée autour du vieillissant capitaine Mario Yepes, 38 ans, risque, elle, de souffrir.  Les soucis de la Colombie ont de quoi donner des idées à la Côte d'Ivoire. Pour sa troisième présence d'affilée au Mondial, la sélection dirigée par le Français Sabri Lamouchi compte bien passer enfin un tour, après avoir été malmenée par les tirages au sort (Argentine, Pays-Bas et Serbie-Monténégro en 2006, Brésil et Portugal en 2010).

Après ses échecs répétés en Coupe d'Afrique, la génération dorée des Drogba et Touré (Yaya et Kolo) abat l'une de ses dernières cartes. En additionnant également Salomon Kalou (Lille) et Gervinho (AS Rome), la sélection ivoirienne a fière allure. Pour l'icône Drogba, 36 ans et qui a annoncé son départ de Galatasaray, les occasions de briller sur la scène mondiale ne se représenteront plus. Mais l'essentiel du destin de la Côte d'Ivoire devrait reposer sur les épaules de Yaya Touré, sans conteste l'un des meilleurs milieux de la planète.

La Grèce sera-t-elle en mesure de bousculer une nouvelle fois la hiérarchie? Tout le monde a encore en mémoire l'énorme coup réalisé par la bande d'Otto Rehhagel, vainqueur surprise de l'Euro-2004. Le technicien allemand a transmis son tablier en 2010 au Portugais Fernando Santos mais la recette est restée identique: un gros bloc défensif et des attaquants robustes devant (Mitroglu ou Samaras). Pas sûr que cela suffise pour franchir pour la première fois le premier tour d'une Coupe du monde.

Le Japon, dirigé par l'Italien Alberto Zaccheroni, s'appuiera de son côté sur les deux milieux Shinji Kagawa (Manchester United) et Keisuke Honda (AC Milan) pour tenter de s'offrir le troisième 8e de finale de son histoire. 

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 21 Mai - 17:47

Colombie : Rodriguez, l'homme pressé qui porte les espoirs de la Colombie



Jeune gaucher au talent éclatant, le milieu offensif de Monaco James Rodriguez s'est déjà imposé parmi les leaders de la sélection colombienne, dont il aura la lourde tâche d'animer le secteur offensif en attendant le retour de plus en plus hypothétique de Radamel Falcao, blessé au genou.

S'il est de taille, ce défi paraît toutefois constituer une suite logique pour "James" (prononcer "Jamès"), dont la carrière est menée au pas de course et jalonnée de records de précocité. Car alors qu'il n'aura 23 ans qu'en juillet prochain, le joueur au visage encore poupin et au pied gauche à la précision chirurgicale fait figure d'homme pressé déjà bardé de titres, dont une Ligue Europa, trois championnats du Portugal et un d'Argentine. En outre, il compile à son jeune âge pas moins de 21 sélections avec les "cafeteros", dont il porte un numéro 10 lourd en responsabilités. A ce titre, il est devenu l'héritier désigné de l'illustre Carlos Valderrama.

Fils de James Rodriguez, qui a porté en son temps les couleurs de la Colombie, le jeune James rejoint pour la première fois la sélection nationale à l'âge de 12 ans, après avoir remporté avec son club le Poney football, un tournoi national réputé. A peine âgé de 15 ans, il fait ses débuts en professionnel au club de deuxième division d'Envigado (banlieue de Medellin, nord-ouest), où son pied gauche impressionne les recruteurs du continent et hisse le club en première division l'année suivante.

Mais le jeune homme né dans les Andes colombiennes n'aura pas le temps de connaître l'élite de son pays et sera transféré en 2008 au club argentin de Banfield, devenant ainsi le plus jeune joueur étranger à fouler les pelouses argentines. Avec ses coéquipiers, il remporte en 2009 le tournoi d'ouverture, le seul titre national de l'histoire du club de Buenos Aires à ce jour.

Son beau-frère est gardien
Les sirènes européennes deviennent alors insistantes et le diamant encore brut est cédé en 2010 à Porto pour la somme de 7,3 millions d'euros. Sur place, il retrouve ses coéquipiers en sélection Falcao et Fredy Guarin, aux côtés desquels il remporte trois championnats nationaux (2011-2012-2013), une coupe du Portugal et une Ligue Europa (2011). En parallèle, James brille en catégories de jeunes avec la sélection colombienne, qui enlève en 2011 le tournoi espoirs de Toulon (France), dont il est désigné meilleur joueur.

En mai 2013, il est recruté par l'AS Monaco - où il rejoint une nouvelle fois Falcao - pour un transfert avoisinant les 45 millions d'euros. Lors de la saison 2013-2014, il se révèle comme l'homme fort d'une équipe privée de son "Matador", grièvement blessé au genou en janvier, et parvient avec ses coéquipiers à qualifier directement le club du rocher pour la prochaine Ligue des champions.

Deuxième buteur de l'ASM (9 buts) et premier passeur en 1re division française (12), James a été désigné comme un des quatre meilleurs joueurs du Championnat de France et a aussi grandement contribué à la brillante campagne de qualifications de la Colombie pour le Mondial-2014, dans un groupe Amsud très relevé. Marié à Daniela Ospina, soeur du gardien de la sélection et de l'OGC Nice David Ospina, James est vu par ses proches comme un homme sérieux, mûr, mais au tempérament bien trempé.

"C'est un gagneur à temps complet, il déteste céder du terrain même lors d'une discussion", témoigne sa mère Pilar Rubio. De son côté, l'intéressé dit vouloir marquer l'histoire comme ses modèles Zidane ou Ronaldo. Au Brésil, la sélection colombienne "veut faire quelque chose de grand", assure-t-il.

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par rachid_as le Mer 21 Mai - 17:48

Japon : Kagawa, pour oublier 2010



Le meneur de jeu japonais Shinji Kagawa voudra briller sur les terrains brésiliens, pour oublier l'humiliation subie lors du Mondial précédent, en Afrique du Sud, pour lequel il n'avait pas été retenu. Le joueur de 25 ans, formé au Cerezo Osaka et frustré par une saison en demi teinte sous le maillot de Manchester United, veut faire parler de lui. Histoire d'effacer cette vieille cicatrice, son absence lors de la première Coupe du monde sur le sol africain.

Symbole: ce sera contre une équipe africaine, la Côte d'Ivoire, le 14 juin, qu'il va entamer son premier Mondial. "Je n'avais pas joué il y a quatre ans", se souvient Kagawa: "J'étais profondément blessé, mais cela n'a fait que me motiver pour jouer un rôle important avec le Japon au prochain Mondial". "Cela m'a motivé pour aller en Europe, jouer avec les meilleures équipes du monde", explique le joueur, deux fois champion d'Allemagne avec le maillot jaune du Borussia Dortmund avant de rejoindre ManU. "Cela m'a dopé".

Kagawa reconnaît que ce ne fut pas facile de voir les Samouraïs atteindre les huitièmes de finale en 2010, et de les voir se faire sortir aux tirs au but par le Paraguay. "J'étais blessé de ne pas être sur le terrain", explique le petit meneur de jeu. Et même si cette année il regrette ne pas avoir joué autant qu'il l'aurait souhaité avec les Diables Rouges de ManU, il pense être prêt en juin: "Je devrais être au sommet lors du Mondial", assure-t-il.

'Prouver qu'ils ont tort'
Avec ses 54 sélections et ses 17 buts, un Kagawa à 100% sera un atout pour le sélectionneur de l'équipe du Japon, l'Italien Alberto Zaccheroni, face aux autres écuries du Groupe C, que ce soit les Eléphants ivoiriens, les Grecs ou les Colombiens. "Je me sens très tranquille", explique Kagawa: "Nous avons beaucoup de joueurs qui ont l'expérience de ces grands matchs en Europe. Il s'agit en fait de rester concentrés et d'être prêts pour le premier match. C'est à cela que mènent quatre années de travail".

Tristes 7e du Championnat d'Angleterre avec Manchester United, et pas certain de porter encore le célèbre maillot rouge la saison prochaine, Kagawa veut prouver que le football nippon mérite d'être respecté par les grandes puissances du football. "En fait, à part peut-être Keisuke (Honda) et Yuto (Nagatomo), ils ne connaissent pas les joueurs nippons", explique-t-il, au sujet de ses partenaires en Angleterre: "Les gens ne voient pas le Japon comme une équipe dangereuse, à nous de les faire changer d'avis".

De fait le Japon, Kagawa en tête, s'est aisément qualifié pour le Brésil, à l'issue d'une campagne impressionnante, et les hommes de Zaccheroni sont confiants en leur capacité à atteindre les huitièmes de finale. "Nous avons la possibilité de démontrer aux gens qu'ils ont tort. Que les clubs japonais peuvent produire de grands joueurs. Je veux montrer au monde de quoi nous sommes capables".

Fifa.com (21/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe C (Colombie, Grèce, Côte d'Ivoire, Japon)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum