CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Sam 7 Déc - 12:47

Groupe E :
1 - Suisse

2 - Equateur

3 - France

4 - Honduras


Les horaires des coups d'envoi des matches ne sont pas officiellement confirmés et pourraient changer
Les coups d'envois sont indiqués en heure locale

9 15/06 13:00 Brasília Suisse Equateur
10 15/06 16:00 Porto Alegre France Honduras
25 20/06 16:00 Salvador Suisse France
26 20/06 19:00 Curitiba Honduras Equateur
41 25/06 16:00 Manaus Honduras Suisse
42 25/06 17:00 Rio De Janeiro Equateur France

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Sam 7 Déc - 16:18

Groupe E : Abordable pour la France et la Suisse



Pour la deuxième phase finale consécutive, la Suisse et le Honduras se retrouvent dans le même groupe. La Nati peut espérer atteindre le second tour en compagnie d'une France qui ne manque pas de stars dans son effectif. Outsider, l'Équateur a éprouvé des difficultés à décrocher un billet direct pour le Brésil. Il fera valoir un jeu basé sur la vitesse et le physique, à l'instar du Honduras. Ce dernier fait figure de Petit Poucet, mais n'oublions pas qu'il a battu le Mexique dans son légendaire Stade Azteca au cours de cette compétition préliminaire.

Les équipes
La Suisse a aisément remporté sa poule dans la Zone Europe avec sept longueurs d'avance sur l'Islande, deuxième. Au Brésil, elle se trouvera de nouveau dans un groupe abordable. La France a poussé les champions du monde et d'Europe espagnols dans leurs derniers retranchements au cours de la compétition préliminaire, avant de se qualifier au forceps en barrage face à l'Ukraine. Malgré cette campagne compliquée, l'équipe de Didier Deschamps compte dans ses rangs certains des meilleurs footballeurs de la planète. De quoi faire trembler des Honduriens beaucoup moins armés et des Équatoriens qui n'ont devancé les Uruguayens que d'une courte tête au terme du marathon qualificatif sud-américain.

Les joueurs à suivre
Granit Xhaka (SUI), Xherdan Shaqiri (SUI), Valon Behrami (SUI), Hugo Lloris (FRA), Paul Pogba (FRA), Franck Ribéry (FRA), Karim Benzema (FRA), Walter Ayovi (ECU), Antonio Valencia (ECU), Wilson Palacios (HON), Roger Espinoza (HON).

L'affiche
Suisse - France : Même si la sélection Suisse d'Ottmar Hitzfeld a terminé en tête de sa poule de qualification, la France semble être l'équipe à battre dans ce groupe. Si les Bleus évitent les querelles internes qui avaient miné leur parcours en 2010 et si les Helvètes peuvent ajouter une dose d'efficacité offensive à leur solidité défensive (seulement six buts encaissés en qualifications), ils devraient justifier leurs statuts de favoris.

Dans le rétro

Suisse 0:0 Honduras, 25 juin 2010, Mangaung/Bloemfontein
La Suisse et le Honduras ne se sont affrontés qu'une seule fois en Coupe du Monde ; c'était à Afrique du Sud 2010. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette rencontre n'est pas restée dans les annales. Après avoir entamé la compétition sur les chapeaux de roue, la Nati était tombée en panne d'essence et d'inspiration offensive. On n'aurait pas trouvé mieux que ce nul vierge face à des Catrachos déjà éliminés pour résumer le sentiment de frustration en football. Les deux équipes ont désormais l'occasion de faire table rase du passé et de remettre l'ouvrage sur le métier.

Le saviez-vous ?
La Suisse est la seule équipe à avoir battu l'Espagne au cours de sa période de suprématie qui l'a vue remporter deux Euros consécutifs et une Coupe du Monde. Invaincue lors des Euros 2008 et 2012, la Roja avait reçu une leçon de discipline et de rigueur de la part de la Suisse lors de son premier match à Afrique du Sud 2010, à Durban. Archi-dominée dans la possession de balle au stade Moses Mabhida Stadium, la Nati avait réussi à exploiter ses rares occasions en contre pour s'imposer 1:0 grâce à un but de Gelson Fernandes. "La plus belle soirée de l'histoire du football Suisse", n'avait pas hésité à déclarer l'attaquant Blaise Nkufo. Au bout du compte pourtant, l'Espagne avait décroché le sacre mondial et la Suisse n'avait pas réussi à passer la phase de groupes.

La stat
1 - Une seule équipe du Groupe E a atteint la finale ou le dernier carré d'une Coupe du Monde. La France avait été sacrée championne du monde chez elle en 1998, alors qu'aucun des trois autres membres de la poule n'est allé au-delà des quarts de finale. La Suisse a disputé les quarts de finale à domicile en 1954 et elle a atteint les huitièmes à deux autres reprises (1994 et 2006). L'Équateur s'est qualifié pour les huitièmes en 2006 tandis que le Honduras n'a pas passé le premier tour lors de ses deux participations précédentes à l'épreuve suprême (1982 et 2010).

Fifa.com (06/12/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Sam 14 Déc - 21:22

France : Le programme des Bleus se prépare



L'équipe de France disputera trois matches de préparation au Mondial-2014 les 27 mai, 1er et 8 juin contre des adversaires aux même origines continentales que ceux qu'elle affrontera dans le groupe E au Brésil, selon la Fédération.

"Nous aurons trois matches le 27 mai, le 1er juin et le 8 juin", a déclaré le président de la FFF, Noël Le Graët, en conférence de presse à l'issue de l'Assemblée de fin d'année, samedi à Paris. "En fin de semaine prochaine, vous connaîtrez les adversaires et les lieux", a-t-il ajouté.

Concernant le profil de ces adversaires, le sélectionneur "Didier Deschamps souhaitait une équipe européenne pour le premier match, puis une équipe d'Amérique du Sud et une d'Amérique centrale", a précisé le dirigeant. Ces origines géographiques correspondent aux trois nations que rencontreront les Bleus au Brésil, respectivement la Suisse (20 juin à Salvador), l'Equateur (25 juin à Rio de Janeiro) et le Honduras (15 juin à Porto Alegre).

L'équipe de France n'a pour l'instant qu'un match programmé avant le Mondial, avec la réception des Pays-Bas le 5 mars, dans un stade encore à définir.

Fifa.com (14/12/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Sam 14 Déc - 21:24

Le Graët : "Pas d'objectif précis pour l'équipe de France"



Il n'y a "pas d'objectif précis" assigné à l'équipe de France dans le Mondial-2014, a déclaré le président de la Fédération (FFF) Noël Le Graët à l'issue de l'Assemblée de fin d'année de la FFF, samedi à Paris.

"On a eu le soulagement d'y aller; après, la gourmandise vient dans la compétition, a déclaré le dirigeant en conférence de presse. Je ne peux pas donner d'objectif précis. On aurait tort de dire que c'est un groupe facile, la Suisse a fait un parcours exceptionnel. L'équipe de France est en progrès. Il y a toujours des risques de blessures, mais cette équipe a un avenir et elle peut retrouver un rang en Europe".

Les Bleus rencontreront dans le groupe E le Honduras (15 juin à Porto Alegre), la Suisse donc (20 juin à Salvador) et l'Equateur (25 juin à Rio de Janeiro), après un tirage généralement considéré comme très clément.

Concernant Didier Deschamps, "il sera sélectionneur jusqu'en 2016, quels que soient les résultats" des Bleus au Brésil, a confirmé M. Le Graët. Le technicien s'est de son côté donné comme "premier objectif" la "qualification pour les 8e de finale".

En vue de l'Euro-2016, "on sera dans de meilleures conditions avec la qualification pour la Coupe du monde, a estimé M. Le Graët. Didier Deschamps est un gagneur, et ça ne se fait pas de préparer une compétition deux ans et demi avant. Mais on n'a jamais eu de jeunes aussi bons dans le vivier français. Les Varane, Sakho et Pogba se sont intégrés rapidement chez les A, on a l'impression que ce sont déjà de vieux briscards alors qu'ils n'ont que quelques sélections ! Cette équipe, jeune, devrait continuer à progresser".

Fifa.com (14/12/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Mer 18 Déc - 12:01

Le Honduras sera basé à Porto Feliz



Le Honduras a choisi Porto Feliz, dans l'état de Sao Paulo, pour établir son camp de base durant le Mondial-2014, a annoncé mardi la Fédération nationale (Fenafuth).

Porto Feliz est un petite ville de 50.000 habitants située à environ 80 km de Sao Paulo, à une altitude de 523 m.

Le Honduras jouera son premier match du groupe E le 15 juin contre la France à Porto Alegre. Puis il affrontera l'Equateur le 20 juin à Curitiba, avant de terminer la phase de poules contre la Suisse le 25 juin à Manaus.

Fifa.com (18/12/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Mar 24 Déc - 19:32

France : Les Bleus débuteront le stage de préparation le 19 mai



L'équipe de France, qualifiée pour le Mondial-2014 au Brésil (12 juin-13 juillet), débutera son stage de préparation le 19 mai au Centre National du football de Clairefontaine-en-Yvelines, a annoncé la Fédération française (FFF).

Le communiqué de la FFF a en outre confirmé que la sélection dirigée par Didier Deschamps disputerait trois matches amicaux de préparation, le 27 mai au Stade de France, le 1er juin à l'Allianz Riviera de Nice et le 8 juin au stade Pierre-Mauroy de Lille.

Les trois adversaires des Bleus sont pour l'heure inconnus, mais "seront communiqués début janvier", a-t-elle indiqué.

La France qui sera dans le groupe E, entrera en lice au Mondial le 15 juin à Porto Alegre contre le Honduras, avant d'affronter la Suisse le 20 juin à Salvador do Bahia, puis l'Equateur le 25 juin à Rio de Janeiro.

Fifa.com (23/12/2013)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Lun 13 Jan - 19:32

Nasri, deux mois d'absence mais un rêve intact



Le meneur de jeu Samir Nasri, blessé au genou gauche dimanche avec Manchester City, peut être soulagé: il ne devrait être absent que deux mois et ses chances de disputer le Mondial-2014 avec l'équipe de France restent intactes.

"Merci à tous pour vos messages. Je serai indisponible pour huit semaines je vous tiens au courant de l'évolution de la blessure", a annoncé lui-même le joueur sur son compte Twitter lundi après-midi avant de livrer un diagnostic plus précis deux minutes plus tard. "Rupture partielle du ligament interne ainsi qu'un épanchement au niveau du croisé".

Touché dimanche à la 74e minute après une grosse faute de son compatriote Mapou Yanga-Mbiwa lors d'une victoire contre Newcastle en championnat (2-0), le milieu de terrain de 26 ans aux cinq buts en 41 sélections avait immédiatement demandé sa sortie. Remonté et dans l'attente d'examens plus précis passés lundi matin, son entraîneur avait immédiatement qualifié sa blessure de "sérieuse", même si l'entourage du joueur avait tout aussi rapidement laissé entendre qu'elle était peut-être moins grave que redouté et avait parié sur une indisponibilité d'un mois seulement.

En cas de rupture totale du ligament, l'indisponibilité aurait été d'environ six mois et l'ancien Marseillais, qui n'avait déjà pas été retenu en 2010 pour le Mondial en raison de sa réputation de joueur difficilement gérable, aurait probablement dû renoncer à disputer son premier tournoi planétaire. Finalement, avec deux mois d'indisponibilité, Nasri s'en sort bien même si une telle absence à ce moment de la saison reste problématique alors que le joueur était en bonne forme et performant depuis plusieurs mois.

Cette saison, l'ex-Marseillais a ainsi déjà disputé 34 matches tant avec son club qu'avec la sélection, inscrivant six buts et délivrant neuf passes décisives (un but et une passe en Bleu). Même s'il devrait donc finir la saison avec son club, il y a un risque que cette blessure ne casse sa belle dynamique du moment.

Il manquera trois chocs
Pendant son absence, Nasri devrait manquer entre huit et neuf matches de championnat, dont ceux contre trois rivaux directs pour le titre: Tottenham (29 janvier), Chelsea (3 février) et surtout le derby contre Manchester United (1er mars). Il va également rater l'affrontement en 8e de finale de la Ligue des champions contre Barcelone (18 février et 12 mars), même s'il subsiste un léger espoir qu'il soit en mesure de disputer le match retour selon l'évolution de sa blessure.

Avec l'équipe de France, il sera sans doute forfait pour le match amical du 5 mars contre les Pays-Bas, le dernier avant que le sélectionneur ne donne en mai sa liste des 23 joueurs retenus pour le Mondial-2014. Dans son malheur, Nasri évite en revanche les mésaventures survenues dans un passé récent à des joueurs comme le Français Djibril Cissé, l'Espagnol David Villa ainsi que les Anglais David Beckham et Theo Walcott.

L'attaquant français avait ainsi été privé du Mondial-2006 quelques jours seulement avant le début du tournoi en raison d'une double fracture tibia-péroné. L'Espagnol a dû lui renoncer à l'Euro-2012 après s'être fracturé le tibia en décembre 2011. Dans le pays d'adoption de Nasri, une rupture du tendon d'Achille avait elle empêché l'icône David Beckham de disputer en 2010 un dernier tournoi mondial avec la sélection aux Trois Lions.

Enfin, l'ailier d'Arsenal Theo Walcott a sérieusement été blessé à un genou quelques jours avant Nasri et il a lui déjà la certitude qu'il regardera à la télé le tournoi brésilien.

Fifa.com (13/01/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Mar 14 Jan - 15:24

France : Norvège, Paraguay et Jamaïque pour les Bleus



L'équipe de France affrontera la Norvège, le Paraguay et la Jamaïque, fin mai et début juin, en matches de préparation du Mondial-2014, a annoncé mardi la Fédération française de football (FFF).

France-Norvège est programmé le mardi 27 mai au Stade de France, puis France-Paraguay le dimanche 1er juin à Nice, et France-Jamaïque le dimanche 8 juin à Lille.

Ces trois matches sont fixés à 21h00. Pour rappel, les Bleus se rassembleront à partir du lundi 19 mai à Clairefontaine.

La France, dans le groupe E au Mondial au Brésil, jouera son premier match le 15 juin contre le Honduras. La Suisse et l'Equateur complètent ce groupe.

Fifa.com (14/01/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Dim 26 Jan - 21:06

L'Equateur débutera sa préparation face à l'Australie



L'Equateur jouera son premier match de préparation au Mondial face à l'Australie le 5 mars à Londres, a annoncé dimanche la Fédération équatorienne de football.

La "Tri" se mesurera ensuite aux Pays-Bas le 17 mai à Amsterdam, au Mexique le 31 mai à Arlington (Etats-Unis) et à l'Angleterre le 4 juin à Miami.

L'Equateur figure dans le groupe E du Mondial avec la France, la Suisse et le Honduras.

Fifa.com (26/01/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Mer 12 Fév - 17:26

Deschamps : "La France se doit d'avoir de l'ambition"



"Napoléon disait que pour gagner des batailles, il faut de bons soldats et de la chance. Didier en a toujours eu. Je me demande d’ailleurs si quand il est né, il n’est pas tombé dans un bénitier", disait Michel Platini en 2012, à propos de Didier Deschamps. S'il serait très réducteur d'expliquer les nombreux succès de l'actuel sélectionneur de la France par le seul facteur "chance", il semble que Deschamps soit bel et bien né sous une bonne étoile.

Car il faut bien le reconnaître : tout ce que touche le Bayonnais se transforme en or. Joueur, il a tout gagné ou presque, partout où il est passé. En 1993, Il a été le premier Français à soulever la Ligue des champions de l'UEFA avec un club de l'Hexagone, l'Olympique de Marseille. Trois ans plus tard, il triomphe une seconde fois dans cette compétition sous le maillot de la Juventus de Turin. La consécration arrive en 1998 : il devient le seul capitaine de la France à remporter la Coupe du Monde de la FIFA.

Entraîneur, la réussite est semblable. Deschamps est à l'origine de la dernière finale de Ligue des champions d'un club tricolore - l'AS Monaco en 2004 -, de six trophées avec l'Olympique de Marseille entre 2010 et 2012, et de la récente qualification des Bleus pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, après d'heureux barrages contre l'Ukraine (2:0 ; 3:0). FIFA.com l'a rencontré à Costa do Sauípe, en marge d'un Tirage au sort officiel où la chance lui a encore relativement souri. Ses Bleus rencontreront la Suisse, le Honduras et l’Équateur dans le Groupe E. Entretien.


Didier, avec le recul, quel regard portez-vous sur la campagne qualificative de l'équipe de France ?
C'était compliqué. Nous sommes tombés dans un groupe de cinq équipes où se trouvaient également les champions du monde espagnols. La logique sportive a été respectée puisqu'ils se sont qualifiés directement, tandis que nous avons dû passer par les barrages. Ces matches de barrage ne sont jamais évidents. Face à l'Ukraine, on a raté le match aller. Mais on a réussi à renverser la tendance au retour. Au final, c'est une grande satisfaction d'avoir atteint l'objectif et d'avoir vécu de belles émotions au Stade de France, en communion avec notre public. Cela fait très plaisir.

Ce genre d'exploit n'est-il pas très "français" ?
Beaucoup de Français étaient derrière nous. La presse peut écrire et dire beaucoup de choses, mais les gens, mon staff et moi croyions en les joueurs. C'était le plus important. C'est vrai que cette qualification s'inscrit un peu dans la tradition française. Quand il est dans la difficulté, le sportif français a plutôt tendance à réussir de belles performances. Au contraire, lorsqu'il est favori, il a du mal à répondre aux attentes. Là, nous étions dos au mur, nous avions perdu 2:0, et nous avons réussi à nous qualifier. L'émotion était d'autant plus intense.

Qu'avez-vous dit à vos joueurs ?
Avant le match, je leur ai dit qu'ils avaient l'occasion d'écrire leur histoire. Les acteurs, ce sont eux, les joueurs.  Évidemment, le sélectionneur et son staff sont des personnes importantes, mais les acteurs ce sont les joueurs. Après le match, je les ai félicités. Ils avaient le droit d'être fiers d'eux. Il y avait leur amis, leur famille. Ils ont permis aux supporters de l'équipe de France, à beaucoup de gens, de vivre des émotions fortes. Ce n'était pas simple. Mais ils ont réussi ce pari et permis à l'équipe de France d'atteindre l'objectif.

La page Afrique du Sud 2010 est-elle définitivement tournée ?
Personne ne pourra effacer ce qui s'est passé en 2010. Cela fera partie de l'histoire. Mais il ne faut pas regarder derrière soi. L'important, c'est cette Coupe du Monde, et l'EURO 2016 organisé en France qui va suivre. L'équipe de France se doit d'avoir de l'ambition, d'être la plus compétitive possible. On ira au Brésil avec l'envie d'aller le plus loin possible.

Existe-t-il un stéréotype de joueur à amener impérativement à une compétition aussi difficile qu'une Coupe du Monde de la FIFA ?

C'est avant tout un esprit collectif. La notion de fraîcheur peut être une donnée importante. S'il y a des joueurs qui ont un peu moins joué les semaines précédant la Coupe du Monde, c'est mieux ! Ils arrivent un peu moins fatigués. Enfin, il y a évidemment le talent individuel. Mais le plus important, c'est l'esprit collectif et conquérant. On va vivre plusieurs semaines ensemble entre le début de la préparation et la fin de la compétition... La vie de groupe et l'état d'esprit sont essentiels. Ce n'est pas ça qui va faire gagner les matches, mais je ne pense pas qu'on puisse avoir des résultats sans cela non plus.
 
Le fait que cette compétition soit organisée au Brésil n'amène-t-il pas un supplément de magie  ?
Oui, c'est la terre du football. A la base, joueurs, sélectionneurs, supporteurs : tout le monde rêve de Coupe du Monde ! Mais au Brésil, il y a ce côté festif. Mais une Coupe du Monde, qu'elle soit au Brésil ou ailleurs, il n'y a de toute façon rien de plus beau !

Fifa.com (12/02/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Jeu 13 Fév - 18:47

France : La prochaine liste de Deschamps annoncée le 27 février



Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps dévoilera la liste des joueurs pour le match amical du 5 mars contre les Pays-Bas le jeudi 27 février à 14h00, au siège de la FFF, a annoncé jeudi la Fédération française de football.

Ce match, au Stade de France, sera le dernier avant la préparation pour le Mondial-2014 au Brésil.

Dans le cadre de cette préparation, l'équipe de France affrontera la Norvège (27 mai au Stade de France), le Paraguay (1er juin à Nice) et la Jamaïque (8 juin à Lille). Les Bleus se rassembleront à partir du lundi 19 mai à Clairefontaine.

La France, dans le groupe E au Mondial, jouera son premier match le 15 juin contre le Honduras. La Suisse et l'Equateur complètent ce groupe.

Fifa.com (13/02/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Jeu 20 Fév - 17:25

France, Deschamps : "Prolonger l'état d'esprit"



Le sélectionneur Didier Deschamps souhaite "prolonger l'état d'esprit" affiché par l'équipe de France en barrage retour contre l'Ukraine face aux Pays-Bas en amical le 5 mars, dans un entretien exclusif à l'AFP à Florianopolis (sud du Brésil).

Peut-on revoir les qualités aperçues chez les Bleus contre Ukraine lors des prochains matches ?
Ce n'est pas qu'on peut, c'est qu'on doit les revoir. C'était une situation évidemment spéciale, qui a amené aussi ces fortes émotions. Il ne faut pas attendre d'être dos au mur pour aller chercher ces énergies-là.

Sentez-vous le groupe sensible à cela ?
Ce qui s'est passé, c'est quelque chose de fort. On ne peut pas dire que les joueurs qui étaient là en novembre, à part les trois qui ont connu la finale de 2006 (Abidal, Evra et Ribéry), avaient connu des moments très joyeux avec ce maillot-là. Ça fait partie de leur histoire et ça change beaucoup de choses.

Dans quel esprit abordez-vous l'amical contre les Pays-Bas ?
C'est le dernier rendez-vous. Après, on sera en préparation à la Coupe du monde. On a un adversaire de prestige, de qualité, de très haut niveau. Ça donnera l'occasion aussi de pouvoir discuter par rapport à ce qui nous attendra après. Il faut prolonger l'état d'esprit de novembre. Même si ça reste un match amical sans qualif' au bout ni points à prendre.

Est-ce l'occasion de faire des essais, d'appeler des nouveaux ?
On verra, je n'ai pas d'obligation. Si je pense qu'il y en a un qui peut apporter quelque chose en plus, je le prendrai, mais je ne suis pas à la recherche spécialement de surprises.

Y a-t-il des secteurs de jeu ou des postes où vous avez encore des interrogations ?
Je m'interroge sur tous les postes.

Pour certains, comme Lloris par exemple, on imagine mal que vous vous interrogiez...
Oui peut-être. Après c'est vous qui faites "les certains, les probables, les improbables", les pourcentages... moi je ne fonctionne pas comme ça. Déjà, il faut qu'ils soient tous opérationnels, et être bons en club. Après, j'aurai des choix à faire là, puis au mois de juin.

Pour l'aile droite, préférez-vous un spécialiste du poste ?
Ça dépend du système, des joueurs qui sont à côté ou derrière. Le 4-3-3, avant de jouer l'Ukraine, n'avait pas fonctionné, donc il n'y a pas un seul système possible. C'est une question d'association. L'idéal en sélection, c'est de faire jouer les joueurs dans un registre où ils sont habitués en club, voire au poste qu'ils occupent régulièrement.

Cabella, Griezmann, Lacazette, Thauvin...
Vous pouvez en citer d'autres !

Lequel a marqué le plus de points ?
Tous et aucun ! Je suis attentif à tous les joueurs qui sont présélectionnés, qui ont été sélectionnés ou qui peuvent le devenir. J'ai déjà eu des joueurs qui ont joué sur l'aile droite.

Nasri, Valbuena, Rémy...
Ca fait déjà trois. Il y a eu Ménez et Sissoko aussi.

Des expériences pas forcément très concluantes...
Ça, c'est votre analyse. On verra bien. J'ai une analyse plus collective par rapport aux joueurs que j'ai déjà.

L'aile gauche avec Ribéry pose moins de questions...
On est d'accord, là il y a moins de discussion, ou il n'y en a pas du tout. Quoique. Actuellement, il est blessé.

Abidal présente-t-il les garanties nécessaires pour la Coupe du monde ?
Je ne ferai pas un cas particulier avec Abidal plus qu'un autre. J'ai des réflexions sur chacun d'entre eux par rapport au critère de compétitivité.

Pourriez-vous l'appeler contre les Pays-Bas et ne pas le faire jouer ?
Tout est possible. Je suis libre, je n'ai pas d'obligation. J'en prends 23, mais seuls 11 débuteront. Il y aura quatre défenseurs centraux de toute façon.

Fifa.com (20/02/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Mer 26 Fév - 18:37

France : Un wagon à accrocher



Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps divulgue jeudi sa liste pour le match amical face aux Pays-Bas, le 5 mars, qui servira d'ultime revue d'effectif avant le début du stage de préparation pour le Mondial-2014, le 19 mai.

Qui sera la surprise du groupe au Brésil? Nasri et Abidal ont-ils encore du crédit auprès de "DD"? Qui de Griezmann, Thauvin, Kurzawa ou Digne parviendra à prendre le bon wagon? Autant de questions qui auront un début de réponse lors de ce mini-stage de 3 jours qui aura pour point d'orgue la venue des vice-champions du monde au Stade de France.

Les choix de Deschamps seront scrutés et nul doute que les absents, hors pépins physiques, devront sérieusement se faire du souci. Qu'il le veuille ou non, le patron des Bleus devra peut-être opérer un petit élargissement puisqu'il est confronté aux blessures de deux de ses piliers, son arme maîtresse Franck Ribéry et le "sauveur de la nation" Mamadou Sakho, auteur du doublé en barrage retour face à l'Ukraine (3-0).

Le joueur du Bayern Munich n'a toujours pas repris la compétition depuis son opération (fessiers) le 6 février et sa participation est donc très douteuse tout comme celle du défenseur de Liverpool (cuisse), qui n'a pas joué en 2014.

Le forfait de ces deux éléments offrirait forcément une petite ouverture à de jeunes candidats. En attaque, le premier nom qui revient est celui d'Antoine Griezmann. Le gaucher de 22 ans de la Real Sociedad a encore crevé l'écran face au FC Barcelone ce week-end avec un but, son 15e en Liga, et une passe décisive.

Les cas Nasri et Abidal
Le champion du monde des moins de 20 ans Florian Thauvin peut également espérer, même s'il a brouillé son image en allant au bras de fer avec Lille pour rejoindre Marseille. Alexandre Lacazette, en grande forme avec Lyon (13 buts en L1) et déjà retenu par Deschamps (2 sélections), et Dimitri Payet, revenu dans la course à la faveur de belles prestations avec l'OM ces dernières semaines, postulent aussi pour accompagner le quatuor de tête sur le plan offensif, Benzema-Giroud-Rémy-Valbuena.

L'absence de Sakho pourrait de son côté profiter à Kurt Zouma, recruté à 19 ans par Chelsea contre 15 millions d'euros, à Eliaquim Mangala (FC Porto) ou à Adil Rami, qui a retrouvé du temps de jeu avec son prêt à l'AC Milan. Laurent Koscielny et Raphaël Varane sont eux assurés de figurer dans la liste et formeront sans doute la charnière contre les Oranje.

A gauche, Gaël Clichy, la doublure de Patrice Evra, pourrait être menacé par le très offensif Monégasque Layvin Kurzawa (21 ans, 5 buts en L1), Lucas Digne étant trop peu utilisé au PSG pour pouvoir rejoindre l'équipe de France, alors que rien ne devrait bouger à droite (Debuchy, Sagna). Au milieu, tout le monde est apte et Deschamps devrait battre le rappel des Bleus habituels (Matuidi, Pogba, Cabaye, Sissoko, Grenier, voire Mavuba).

Mais le technicien sera aussi attendu sur un terrain les cas Nasri et Abidal. Tous deux ont perdu gros lors du barrage aller en Ukraine (défaite 2-0) et le sélectionneur n'avait pas hésité à se passer de leurs services au retour avec le succès que l'on sait.

Fifa.com (26/02/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Jeu 27 Fév - 18:15

France : Griezmann et Digne convoqués contre les Pays-Bas



L'attaquant Antoine Griezmann et le défenseur Lucas Digne ont été convoqués jeudi pour la première fois, pour le match amical contre les Pays-Bas, le 5 mars, alors que Samir Nasri et Eric Abidal sont absents, a annoncé le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps.

Cette rencontre au Stade de France est la dernière des Bleus avant le début du stage de préparation pour le Mondial-2014, le 19 mai.

La présence de Griezmann dans cette liste de 24 joueurs était attendue, le joueur de 22 ans effectuant une remarquable saison sous les couleurs de la Real Sociedad avec 15 buts en Liga. Son implication dans la virée nocturne des Espoirs en 2012, pour laquelle il avait écopé d'une suspension jusqu'au 31 décembre, n'a donc pas pesé aux yeux de Deschamps.

Griezmann tentera de briller pour décrocher l'une des dernières places encore en suspens pour le Brésil. Le reste des attaquants est sans surprise (Benzema, Giroud, Rémy, Payet, Valbuena, Ribéry).

L'autre nouveau est Lucas Digne. L'arrière gauche du Paris SG, champion du monde des moins de 20 ans, a été préféré à Gaël Clichy, peu en verve avec Manchester City et en équipe de France, pour être la doublure de Patrice Evra.

Nasri et Abidal absents
Pour Nasri et Abidal, la situation se complique en revanche. Rapidement revenu d'une grave blessure au genou, Nasri, le milieu de Manchester City, est victime de sa terne prestation au barrage aller en Ukraine (défaite 2-0).

Déjà mis à l'écart en 2010, Nasri risque de passer à côté d'une deuxième Coupe du monde et a sans doute également payé ses rapports compliqués avec le reste du groupe. Ses problèmes de comportement à l'Euro-2008 et l'Euro-2012 ont dû peser dans l'esprit de Deschamps.

La non-sélection d'Abidal répond à des critères strictement sportifs. Le défenseur monégasque (34 ans), déjà très limite ces derniers mois en bleu au point d'avoir été dispensé du barrage retour contre l'Ukraine, n'a pas non plus brillant avec son club et a été remplacé dans la liste par Eliaquim Mangala (FC Porto) aux côtés des défenseurs habituels (Evra, Debuchy, Sagna, Varane, Sakho, Koscielny).

Deschamps a en revanche appelé deux de ses piliers pourtant en convalescence, Frank Ribéry et Mamadou Sakho. Ribéry n'a toujours pas repris la compétition avec le Bayern depuis son opération (fessiers) le 6 février, alors que le défenseur de Liverpool (cuisse), auteur du doublé en barrage retour face à l'Ukraine (3-0), n'a pas joué en 2014.

Chez les gardiens, le forfait de Mickaël Landreau (mollet) fait le bonheur de Stéphane Ruffier.

Aucune nouveauté ne s'est glissée dans l'entre-jeu (Matuidi, Pogba, Cabaye, Mavuba, Grenier, Sissoko).

La liste des 24 Bleus

Gardiens: Hugo Lloris (Tottenham/ENG), Steve Mandanda (Marseille), Stéphane Ruffier (Saint-Etienne)

Défenseurs: Mathieu Debuchy (Newcastle/ENG), Lucas Digne (Paris SG), Patrice Evra (Manchester United/ENG), Laurent Koscielny (Arsenal/ENG), Eliaquim Mangala (FC Porto/POR), Bacary Sagna (Arsenal/ENG), Mamadou Sakho (Liverpool/ENG), Raphaël Varane (Real Madrid/ESP)

Milieux de terrain: Yohan Cabaye (Paris SG), Blaise Matuidi (Paris SG), Clément Grenier (Lyon), Paul Pogba (Juventus Turin/ITA), Moussa Sissoko (Newcastle/ENG), Rio Mavuba (Lille)

Attaquants: Karim Benzema (Real Madrid/ESP), Olivier Giroud (Arsenal/ENG), Franck Ribéry (Bayern Munich/GER), Loïc Rémy (Newcastle/ENG), Mathieu Valbuena (Marseille), Dimitri Payet (Marseille), Antoine Griezmann (Real Sociedad/ESP)

Fifa.com (27/02/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Jeu 27 Fév - 18:19

France, Griezmann : "Le Mondial comme objectif"



L'attaquant de la Real Sociedad Antoine Griezmann, qui a appris jeudi sa première convocation en équipe de France, s'est dit "très heureux" d'être appelé avant le match amical contre les Pays-Bas mercredi prochain, parlant du Mondial cet été comme d'un "rêve" et d'un "objectif".

"Je ressens vraiment beaucoup de joie. J'ai travaillé dur pour atteindre ce niveau et je me sens très heureux de faire partie de cette équipe et de ce pays", a réagi le joueur de 22 ans dans une vidéo publiée sur le site internet de son club.

"J'ai beaucoup d'envie et le Mondial comme objectif, c'est un rêve pour la plupart des joueurs. Il y a d'abord un match contre les Pays-Bas et ensuite nous verrons bien ce qui se passera."

Griezmann, natif de Mâcon mais formé au Pays basque espagnol, crève l'écran depuis plusieurs mois avec la Real Sociedad, pour laquelle il a inscrit 15 buts en 23 matches de Liga cette saison.

"Chaque année, à chaque match, j'améliore mes statistiques et ma manière de jouer. J'espère pouvoir continuer à m'améliorer, il me reste encore beaucoup à faire pour atteindre le maximum", a poursuivi le petit ailier (1,76 m, 68 kg), qui salive déjà à l'idée de faire ses débuts au stade de France.

"Le stade sera plein et il y aura des joueurs de très haut niveau. Ce sera vraiment chouette de jouer avec et contre des joueurs d'un tel niveau", a-t-il conclu.

Fifa.com (27/02/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Lun 3 Mar - 18:08

France, Deschamps : "Pas un match-sanction" 



Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a déclaré lundi que l'amical contre les Pays-Bas, mercredi au Stade de France, "ne sera pas un match-sanction" dans l'optique du Mondial-2014.

"On se retrouve 3 mois et demi après le 19 novembre (date du barrage retour remporté face à l'Ukraine, ndlr) avec tout ce qui s'est passé en terme de jeu et d'émotion. Je ne peux pas recréer le même contexte mais il faudra maintenir l'état d'esprit et la motivation. Mais ce ne sera pas un match-sanction mercredi, ça donnera des infos supplémentaires. A ce moment de la saison et par rapport aux échéances, la forme du moment n'est plus prioritaire", a estimé la patron des Bleus.

"Ce qui m'intéresse c'est la valeur et le potentiel des joueurs, à travers ce qu'ils ont déjà démontré en bleu et ce qu'ils montrent en club", a-t-il ajouté.

Interrogé sur la grande place faite aux jeunes dans la liste de 24 joueurs pour cette rencontre, la dernière avant le début du stage de préparation pour la Coupe du monde, le 19 mai, Deschamps s'est justifié en évoquant la perspective de l'Euro-2016 en France.

"La maturité ne dépend pas de la date de naissance, a-t-il affirmé. Il faut un équilibre entre des joueurs expérimentés et des jeunes au potentiel intéressant. Dans l'optique de l'Euro-2016, il ne faut pas attendre le dernier moment et c'est l'occasion pour les jeunes d'acquérir un peu d'expérience. A partir du moment où il y a deux joueurs à niveau égal, ça me semble logique de privilégier les échéances qui viennent après la Coupe du monde."

Fifa.com (03/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Jeu 6 Mar - 16:09

Suisse 2 - Croatie 2
La Suisse tenue en échec par la Croatie




La Suisse, malgré un doublé de son jeune attaquant Josip Drmic, a été tenue en échec par la Croatie 2 à 2 (mi-temps: 2-1) mercredi soir à Saint-Gall en match de préparation au Mondial-2014 de football.

Le jeune attaquant de Nuremberg, fort de 11 buts en Bundesliga cette saison, s'est montré à la hauteur des attentes que le sélectionneur Ottmar Hitzfeld avait placé en lui en lui confiant la pointe de l'attaque. Sans trop d'état d'âme pour le pays de ses parents, Drmic a marqué ses deux premiers buts sous le maillot rouge, auquel a répondu coup pour coup le vieux renard croate Ivica Olic.

Après une première demi-heure équilibrée, c'est Drmic qui parvenait à récupérer le ballon dans la surface de réparation croate et ouvrait le score d'une frappe du gauche à la 34e minute (1-0).

Moins de cinq minutes plus tard, Olic égalisait (39e, 1-1) non sans profiter des erreurs de marquage de la défense suisse.

Mais les Croates avaient à peine le temps de savourer qu'ils étaient à nouveau menés au score. Lancé par un dégagement de Von Bergen, Drmic envoyait à nouveau le ballon au fond des filets (41e, 2-1).

Si l'attaquant a marqué incontestablement des points en vue du Brésil, la défense suisse a montré elle encore une fois ses faiblesses durant ce match.

Avant l'heure de jeu, Olic prenait ainsi de vitesse Stephan Lichtsteiner sur l'aile gauche et trompait Diego Benaglio (54e, 2-2).

Fifa.com (05/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Jeu 6 Mar - 16:12

France 2 - Pays Bas 0
Test réussi avec brio pour les Bleus



A moins de 100 jours du début du Mondial-2014, l'équipe de France a parfaitement négocié son premier match de préparation en dominant en amical les Pays-Bas (2-0), vice-champions du monde, mercredi au Stade de France.

De retour sur le lieu de leur exploit en barrage retour face à l'Ukraine (3-0, le 19 novembre), les Bleus ont su surfer sur cette vague vertueuse pour de nouveau faire chavirer le public de Saint-Denis sur deux actions brillamment conclues par Karim Benzema (32e) et Blaise Matuidi (41e).

Didier Deschamps peut désormais s'atteler à l'élaboration de sa liste pour le Brésil sans trop de maux de tête, tous les voyants étant subitement passés au vert après une année 2013 en dents de scie et un billet pour la Coupe du Monde arraché aux forceps. Le contraste est d'ailleurs saisissant entre ce succès et la déroute subie en mars 2010 au SDF contre l'Espagne (2-0), prélude au fiasco sud-africain.

Au vu du spectacle et de la prestation offerts par les Français, il sera difficile pour les candidats non retenus pour cette rencontre de prestige de venir bousculer l'ordre établi. Pour les deux grands absents, Samir Nasri et Eric Abidal, la victoire probante des Bleus n'est ainsi pas vraiment bon signe.

Certes, le petit nouveau Antoine Griezmann, visiblement inhibé par sa première titularisation, n'a pas réussi une performance éblouissante mais sa chance aura été de figurer au sein d'un onze victorieux contre le finaliste de la dernière édition, ce qui peut lui permettre de rêver.

Moral au plus haut
L'attaquant de la Real Sociedad aurait sans doute pu valider directement son ticket sur une remise impeccable pour la tête de Benzema mais Ron Vlaar a détourné sur sa ligne la tentative du Madrilène (19e). Si Griezmann n'a pas spécialement brillé, Lucas Digne, l'autre bizuth de la soirée entré en jeu après la pause à la place de Patrice Evra, a lui aussi été assez timide sur le côté gauche de la défense. Mais il n'a pas commis d'impairs et peut également espérer.

En dehors des cas Griezmann et Digne, le sélectionneur est reparti avec de solides certitudes du Stade de France. Sa formule en 4-3-3, qui avait métamorphosé les Bleus lors du barrage retour, a très bien fonctionné avec à la baguette le trio Cabaye-Pogba-Matuidi au milieu.

Deschamps a dû surtout apprécier la 19e réalisation en 65 sélections de Benzema. En grande forme avec le Real Madrid et auteur d'une magnifique reprise en demi-volée, l'ancien Lyonnais va aborder le Mondial avec un moral au plus haut, reléguant aux oubliettes Olivier Giroud. Quant à Blaise Matuidi, passeur et buteur sur un geste acrobatique (1er en équipe de France), il est devenu indispensable aux Bleus comme il l'est déjà au Paris SG.

La jeune sélection néerlandaise lancée par Louis Van Gaal a elle globalement déçu et ne s'est réellement distinguée que sur une reprise de Robin Van Persie repoussée par Hugo Lloris (28e). Pas de quoi rassurer une équipe qui devra se coltiner les champions du monde et d'Europe espagnols au 1er tour de la Coupe du Monde.

Deschamps, qui aura affaire à un groupe très abordable au Brésil (Honduras, Suisse, Equateur), n'a pas les mêmes soucis et va quitter momentanément un groupe à la confiance optimale avant de se lancer dans la dernière phase de la préparation, le 19 mai à Clairefontaine, avec trois amicaux au programme (Norvège, Paraguay, Jamaïque). L'été s'annonce plein de promesses.

Fifa.com (05/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Jeu 6 Mar - 16:14

France 2 - Pays Bas 0
La France en confiance, les Pays-Bas s'interrogent




La France, en pleine confiance après sa qualification renversante au Mondial en novembre, a battu en amical mercredi 2 à 0 à Paris les Pays-Bas, qui vont s'interroger à moins de 100 jours du Mondial au Brésil.

Les Bleus ont donc dignement fêté leurs retrouvailles avec le Stade de France, écrin de leur exploit du 19 novembre en barrage retour du Mondial contre l'Ukraine (victoire 3 à 0 après une défaite à l'aller 2 à 0). L'état d'esprit de cette soirée d'hiver ne s'est pas évaporée chez les Français, au grand bonheur de Didier Deschamps.

Benzema, sur la lancée de ses bonnes performances au Real Madrid, a ouvert le score d'une jolie frappe puissante (32e), puis Matuidi a corsé l'addition d'une reprise improbable du droit, lui le milieu gaucher (41e), signe d'une équipe décomplexée.

Les signaux envoyés par les Oranje, vice-champions du monde 2010, sont nettement moins positifs. Leur possession de balle en première période s'est avérée stérile et leur défense s'est montrée plus qu'inquiétante. Et Cillessen, gardien de l'Ajax, n'a pas donné toutes les garanties à trois mois du Mondial.

Les Néerlandais se sont également montrés agressifs, parfois à la limite, à l'image de ce pied haut de Promes sur le visage d'Evra ou de ce coup de Van der Wiel sur Valbuena. Van der Wiel fut d'ailleurs ensuite averti pour une vilaine faute sur Griezmann.

Robben a manqué
Griezmann, d'ailleurs, pour sa première sélection avec les A français, n'a pas marqué mais a montré sa vitesse d'enchaînement et une bonne disponibilité. Il n'a pas manqué ses débuts internationaux. Dans les rangs tricolores, Digne a également fêté sa première sélection. Du côté français, cette soirée aura aussi marquée le retour sur les terrains de Ribéry, après un mois d'absence pour blessure.

Louis Van Gaal avait aussi joué la carte jeune. Outre Promes, le coach des Bataves avait profité de ce voyage en France pour aligner un autre néophyte d'entrée, Boëtius, titularisé aux côtés des expérimentés Van Persie et Sneijder.

Van Persie montrait l'exemple aux jeunes avec une frappe cadrée bien détournée par Lloris (29e). Une des rares occasions dangereuses des Bataves.

Mercredi soir, Van Gaal a donc passé une mauvaise soirée, à laquelle il faut ajouter la sortie de Strootman, la machine à laver les ballons de l'AS Rome, qui a quitté le terrain en se plaignant du haut de la cuisse droite.

Certes, les Pays-Bas évoluaient sans Robben au Stade de France. Mais Van Gaal et son équipe devront montrer autre chose le 13 juin au Mondial avec une entrée en matière choc, contre l'Espagne, championne du monde en titre, soit la revanche de la finale de 2010.

Fifa.com (05/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Jeu 6 Mar - 17:01

Honduras 2 - Venezuela 1
Le Honduras bat le Venezuela 2:1




Le Honduras a battu le Venezuela 2-1 (mi-temps 1-1) en match de préparation pour le Mondial-2014, mercredi soir à San Pedro Sula.

Buts :
Jerry Bengston (6'), Jerry Palacios (50') pour le Honduras
Rómulo Otero (20') pour le Venezuela

Fifa.com (06/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Jeu 6 Mar - 21:05

France : Les 23 Bleus en vue



La probante victoire de l'équipe de France contre les Pays-Bas au Stade de France (2-0) a largement conforté les choix du sélectionneur Didier Deschamps et clairement dessiné les contours de son groupe pour le Mondial au Brésil.

Le groupe de 30 joueurs doit être annoncé au plus tard le 13 mai, celui de 23 le 2 juin.

. Gardiens: un seul doute, le physique de Landreau
Etablie depuis 2009, la hiérarchie est restée la même avec Lloris en titulaire et Mandanda en premier suppléant. Depuis sa prise de fonction, Deschamps a en revanche choisi de faire de Landreau son 3e portier au détriment de Carrasso, estimant que l'expérimenté Bastiais (34 ans) est un précieux leader de vestiaire. Problème, depuis qu'il a battu en décembre le record du plus grand nombre de matches en L1 (il en est à 786), Landreau accumule les pépins physiques (cheville, cuisse). Appelé contre les Néerlandais, Ruffier se tient prêt au cas où.

. Défenseurs: Mangala pousse Abidal vers la sortie
Deschamps, qui s'est logiquement appuyé sur les hommes-clés de l'exploit contre l'Ukraine le 19 novembre (3-0), a également tiré les enseignements du désastre de l'aller à Kiev quatre jours auparavant (0-2). Le premier à en faire les frais est Abidal, dont le niveau n'a cessé de décroitre ces derniers mois. Son suppléant Mangala, pour sa 2e sélection, a montré contre les Néerlandais assurance et impact physique. Idéal pour rejoindre Koscielny comme doublure derrière la paire formée par Varane et Sakho, ce dernier ayant gagné ses galons de titulaire après une énorme performance ponctuée d'un doublé contre les Ukrainiens.

Chez les latéraux, les 45 premières minutes de Digne en Bleu ont donné peu d'indications. Derrière le titulaire Evra, la porte n'est pas encore fermée pour Clichy, actuellement à la peine à Manchester City. Mais comme "DD" l'a dit avant ce match: "à niveau égal, je préfère prendre des jeunes", pour préparer l'Euro-2016. Côté droit, Debuchy et Sagna semblent, dans cet ordre, indéboulonnables.

Au rayon des réservistes, outre Clichy, on pourrait retrouver parmi les 30, Zouma pour la défense centrale, voire Fanni ou Kurzawa chez les latéraux.

. Milieux: titulaires et réservistes, les trios sont quasi définis
Revenu au 4-3-3 avec succès lors de la revanche contre l'Ukraine, Deschamps a surtout trouvé son trio gagnant: Pogba-Cabaye-Matuidi. Ces trois inamovibles ont encore pesé de tout leur poids dans la victoire contre les Pays-Bas, avec un but "zlatanesque" d'un Matuidi totalement décomplexé.

Appelés régulièrement par "DD", Sissoko et Grenier tiennent la corde pour jouer les doublures, tout comme Mavuba, revenu en grâce en Bleu à l'automne dernier et qui est un des rares avec Guilavogui à avoir le profil de sentinelle derrière Cabaye. Pour les 23, le Lillois semble avoir une longueur d'avance sur le Stéphanois, qui sera a priori dans les 30.

. Attaquants: Griezmann vers le Brésil, Nasri probablement pas
L'autre grand perdant du match à Kiev, et pour lequel le critère "de la vie de groupe" cher à Deschamps a certainement joué en sa défaveur, c'est Nasri. De Manchester où il brille avec City, il aura vu à quel point le jeu des Bleus a été une nouvelle fois fluide en son absence contre les Oranje. Valbuena a vaincu la concurrence et composera le trio offensif avec les indispensables Ribéry et Benzema.

Griezmann, titulaire pour sa première sélection, a montré suffisamment de choses intéressantes, malgré une prestation d'ensemble assez timorée, pour convaincre "DD" d'exploiter son grand potentiel. Giroud et à priori Rémy, plutôt que Payet, devraient être du voyage. Le Marseillais, revenu en forme ces dernières semaines, est en tout cas promis au groupe des 30 où Lacazette pourrait figurer, plutôt que Gomis ou le Bleuet Thauvin.

Fifa.com (06/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Ven 7 Mar - 12:24

Equateur : Tout réussit à Noboa en Russie



Les conditions climatiques imposent une trêve de trois mois en championnat russe. Mais cela a ses avantages : c'est une bonne occasion de se reposer et de recharger ses batteries pour la suite. Surtout cette année. Le milieu de terrain équatorien Christian Noboa le sait et en profite pour préparer les défis imminents, dont le plus grand : la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

Le 9 mars, le Dynamo Moscou, quatrième, reprendra le championnat face à son plus proche poursuivant, le CSKA Moscou. Mais Noboa regarde vers le haut et a l'intention de prendre part à la course au titre. "Nous ne sommes qu'à cinq points du premier et il reste encore 11 rencontres. Nous avons une équipe, de grands joueurs et notre sort entre les mains", affirme-t-il au micro de FIFA.com. "

Même si les esprits se concentrent sur ce défi immédiat, des émotions apparaissent à l'idée de participer au prochain rendez-vous des sélections, dans moins de 100 jours. "Je ne vais pas nier qu'à l'heure actuelle les joueurs pensent à être très bons en club afin de sortir du lot et être appelés en équipe nationale pour disputer la Coupe du Monde, le rêve de tout footballeur", admet-il.

Faire mieux qu'en Allemagne
Il a été le sixième joueur le plus utilisé par Reinaldo Rueda lors de la phase de qualification pour le Brésil en Amérique du Sud (13 matches), mais son sentiment ne change pas. "J'ai chaque fois l'impression que c'est la première fois", assure Noboa, sélectionné avec la Tri pour la première fois en 2006, mais il n'a pas intégré le groupe qui a disputé la Coupe du Monde en Allemagne. "Je m'entraînais avec Emelec et, comme les rencontres avaient lieu le matin, nous les regardions ensemble et nous nous entraînions après", se souvient-il. "Nous avons longuement fêté notre qualification pour les huitièmes de finale. Ce résultat est à nouveau notre premier objectif. Et s'il est possible de faire mieux qu'en Allemagne, tant mieux. Nous arriverons au Mondial dans cet état d'esprit."

Le sélectionneur Sixto Vizuete lui a donné sa chance lors des qualifications pour l'Afrique du Sud en 2010, mais c'est avec Rueda que Noboa s'est pleinement affirmé. "El Profe a procédé à un grand changement de génération. Il a du mérite car il est très difficile d'y arriver en si peu de temps", explique le milieu de terrain. "Il nous a beaucoup apporté sur le plan tactique et technique : il nous a appris à conserver le ballon et à rester compacts derrière. La tactique, c'est son point fort."

Il faudra qu'elle soit au point dans un Groupe E avec la France, la Suisse et le Honduras. "Nous ne sommes pas tombés sur de grandes puissances", estime Noboa. "Le groupe est fort, mais accessible. Chaque rencontre sera difficile. C'est pourquoi, dès le début contre la Suisse, il faudra prendre chaque match comme une finale", prévient le milieu de terrain de 28 ans, qui aura un autre objectif au Brésil. "Nous rendrons hommage à Christian Benítez. Son décès a été un moment très délicat et difficile. C'est un point lourd à porter parce qu'il était notre attaquant, notre coéquipier, notre frère... Nous avons été très affectés. Nous espérons que, d'en haut, il nous accompagnera lors de chaque rencontre. Nous savons qu'il veille sur nous."

Ne penser qu'au football
Progresser dans l'adversité. Voilà comment on pourrait résumer la philosophie de vie professionnelle de Noboa, qui a dû franchir de nombreux obstacles depuis qu'en 2008, à 22 ans, il a décidé de rejoindre le Rubin Kazan, avec lequel il a remporté le premier championnat de l'histoire du club et a disputé la Ligue des champions. "J'ai vraiment eu du mal à m'adapter", se souvient-il. "Je ne connaissais rien de la Russie. Mais je voulais grandir en tant que footballeur. On m'a donné ma chance et j'ai essayé de la saisir au maximum. Il faut oublier le froid, la barrière de la langue, les différences culturelles et ne penser qu'au football et à travailler. Ce n'est pas évident, mais il vaut mieux ne garder que le positif", nous explique le joueur du Dynamo depuis 2012.

La patience et le respect sont les clés de l'harmonie entre deux cultures très différentes, tant à la maison que dans le vestiaire. "L'équilibre s'acquiert avec le calme, la patience et la volonté de se comprendre", confie Noboa qui, en 2010, a épousé Olga Romanova et a eu deux enfants "50 % équatoriens, 50 % russes", comme il les décrit . "Il faut absolument être ouvert d'esprit car nous ne sommes pas si différents au fond, même si nous n'avons pas les mêmes coutumes et traditions."

il. "Il accueille de nombreux joueurs de haut niveau. Les terrains sont meilleurs et les autorités travaillent déjà sur les infrastructures pour la prochaine Coupe du Monde. Je me sens bien dans le club. Nous voulons relever le défi d'être premiers et aller en Ligue des champions."

Après, il sera peut-être temps de penser à l'avenir. "Il y a avant tout la Coupe du Monde, j'ai besoin de rythme pour être prêt", coupe-t-il, concentré sur le moment présent. "Ensuite, on verra ce qu'il est possible de faire et ce qu'il y a de mieux pour ma carrière." Briller avec l'Equateur et le Dynamo ne pourrait que l'aider à être encore meilleure...

Fifa.com (07/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Ven 21 Mar - 18:06

40.000 supporters français attendus au Brésil



Quelque 40.000 supporters français sont attendus au Brésil durant le Mondial-2014, sachant que 32.000 détiennent déjà des billets de matches, a annoncé la ministre des Français de l'étranger, Hélène Conway-Mouret, vendredi à Rio de Janeiro.

"32.000 billets de matches ont été vendus à des Français, ce qui est plus qu'anticipé, et on s'attend à ce qu'ils soient 40.000 au total au Brésil", a dit la ministre lors d'un petit-déjeuner de presse auquel participait l'AFP.

Parmi ces milliers de personnes, des binationaux viendront voir des matches d'autres équipes que les Bleus, comme l'Algérie par exemple, a précisé son cabinet.

Six policiers français seront détachés auprès des centres de contrôle des forces de sécurité brésiliennes lors de la compétition, pour un travail de renseignement notamment, a aussi annoncé Mme Conway-Mouret.

Un "Guide du supporter" sera diffusé en début de semaine prochaine, contenant des conseils et des renseignements pratiques pour les Français qui se rendront au Brésil.

Fifa.com (21/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Mer 26 Mar - 15:18

Honduras : Costly a transmis le flambeau et le talent



Pas moins de 10 219 jours et six éditions de la Coupe du Monde de la FIFA™ se sont écoulés entre Espagne 1982, première épreuve suprême disputée par le Honduras, et Afrique du Sud 2010, qui a marqué son retour dans la cour des grands.

De la sélection pionnière, on garde en mémoire la véritable muraille défensive qui avait permis aux Catrachos de remporter le Tour final de la CONCACAF sans concéder la moindre défaite et en n'encaissant un seul but. Défenseur central intraitable, Allan Costly était un pion essentiel du dispositif de dissuasion hondurien. Trois décennies et une génération plus tard, un autre Costly a pris le relais à l'autre bout du terrain avec La H. Auteur de six buts, le fils Carlo a pris un rôle prépondérant dans le retour du Honduras en Coupe du Monde.

Le nom de Costly commence à circuler sur la planète football en 1974, quand Allan débute sous les couleurs de Tela Timsa. Trois ans plus tard, après s’être taillé une réputation de solide défenseur, il signe au Real España. Ses excellentes prestations lui valent d’être appelé en équipe nationale. Il intègre alors le bloc défensif d’une machine à jouer qui offre au pays sa première qualification pour la Coupe du Monde. "Un joueur professionnel rêve toujours de jouer une Coupe du Monde. C'est une sensation de bonheur intense", se souvient Costly père au micro de FIFA.com. "Le groupe dans lequel nous étions tombés était compliqué. La veille, nos voisins du Salvador s'étaient inclinés sur un score très lourd. Nous nous étions préparés pendant près de deux ans, ce qui nous a servi pour tenir la dragée haute à de grosses équipes européennes."

Coup du sort
Les Centraméricains avaient fait match nul 1:1 avec les organisateurs espagnols et les Nord-Irlandais, avant de s'incliner 1:0 face à la Yougoslavie. L'élimination avait été difficile à digérer. Alors que tout semblait indiquer que le Honduras avait enfin trouvé sa place au sein de la Zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, il s'est au contraire engagé dans une traversée du désert de 28 ans. "Je crois que nous n'avons pas bien travaillé à cette époque", estime l'ancien international. "Nous étions tout près, mais à chaque fois, nous échouions aux portes de la qualification. Aujourd'hui, le fait d'engager des entraîneurs étrangers contribue à améliorer les choses et dans ce sens, nous sommes en train d'atteindre les objectifs."

Après être passé par Malaga, le Cochero (le cocher) a disputé ses derniers matches dans le championnat du Honduras. On pensait alors que le nom Costly avait disparu du paysage footballistique catracho. Pourtant, un beau jour de l'année 2003, son fils Carlo a repris le flambeau en débutant au poste d'attaquant sous les couleurs de Platense. En 2007, il était déjà retenu en équipe nationale. Son parcours n'a pourtant pas été des plus simples. Comme son père, Carlo a été l'un des grands artisans de l'accession à l'épreuve suprême mais il a été fauché par une blessure quelques mois avant Afrique du Sud 2010.

"J'ai été extrêmement triste. En tant que fils, il voulait dépasser son père, qui avait joué une Coupe du Monde. Malheureusement, il en a été empêché par ce problème de dernière minute", regrette Allan. "Mon fils est un garçon qui se donne toujours à 100 %. Il fait preuve d'un investissement total. C'est ce qui fait sa force : sur le terrain, il donne tout ce qu'il a. À quelques mois de l'échéance, je lui dis de garder cette intensité mais en même temps, je lui dis que s'il compte m'égaler, il doit aussi faire attention à lui et éviter les gros contacts."

Coup de pouce
Carlo a dû attendre quatre longues années pour prendre sa revanche. Auteur d'un but lors de la victoire historique au stade Azteca face au Mexique (1:2) lors de l'Hexagonal final de la CONCACAF, il a apporté une précieuse contribution à la qualification pour Brésil 2014. En juin, il pourrait couronner en beauté une carrière en forme d'histoire d'amour avec le but. "Rien ne pourrait me rendre plus heureux que le voir terminer meilleur buteur de la Coupe du Monde", lance son père. "Mais les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite. Je crois que nous n'avons pas le même niveau que les Sud-Américains et les Européens, mais avec un coup de pouce du destin, tout est possible. J'espère qu'il fera une bonne Coupe du Monde."

Allan ne se contente pas de parler de son fiston. Alors que la grand-messe approche à grands pas, il livre un conseil de vétéran à la sélection hondurienne : "Toute l'équipe se voit offrir une belle occasion de se distinguer. Quand on a la possibilité de jouer une Coupe du Monde, la priorité, c'est de garder sa concentration. C'est la seule façon d'envisager une qualification pour le tour suivant. J'espère qu'ils vont faire mieux qu'en Afrique du Sud."

Fifa.com (26/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par rachid_as le Mer 2 Avr - 13:49

L'autre Valencia de l'Équateur



Pour un joueur briguant une place dans les 23 pour la prochaine Coupe du Monde de la FIFA™, une passe décisive, un penalty provoqué et un but marqué en match amical peuvent constituer des arguments de poids. Si, de surcroît, ces actions ont contribué à aider l'équipe à remonter trois buts pour s'imposer 4:3 face à une autre sélection qualifiée pour Brésil 2014, elles font encore plus grimper la cote de leur auteur...

Telle a été la contribution d'Enner Valencia lors de l'épique victoire de l'Équateur face à l'Australie le 5 mars dernier. Sans lien de parenté avec Antonio Valencia, son célèbre coéquipier en sélection et pensionnaire de Manchester United, Enner a réussi l'examen haut la main et il en est conscient. "Oui, j'étais ému à la fin car ça n'arrive pas tous les jours", reconnaît le joueur de 24 ans au micro de FIFA.com. "Mais je dois rester concentré sur mon rôle, qui est de bien faire les choses au service de l'équipe. Il n'y a que comme ça que je pourrai gagner ma place pour la Coupe du Monde", ajoute timidement l'attaquant du club mexicain de Pachuca.

Des preuves sur le terrain
Milieu droit reconverti attaquant, Valencia a fait étalage sur ces trois actions des qualités qui lui ont valu la confiance du sélectionneur Reinaldo Rueda. Le technicien colombien, qui n'avait pas compté sur lui durant une grande partie de la campagne qualificative, l'a titularisé lors de trois des quatre dernières journées. Valencia a ainsi été aligné lors des rencontres décisives face à l'Uruguay à Quito et contre le Chili à Santiago.

En première période face à l'Australie, sa rapidité et sa capacité à utiliser indifféremment ses deux pieds lui ont permis de déborder sur le flanc gauche et de délivrer une passe décisive à Fidel Martínez pour le but du 1:3. Puis il a fait preuve d'opportunisme et de vivacité pour intercepter un dégagement raté des Socceroos et provoquer un penalty synonyme d'exclusion du gardien adverse. Segundo Castillo s'est chargé d'exécuter la sentence pour porter le score à 2:3. Enfin, sur une action initiée côté droit, il a joué un une-deux avec son homonyme Antonio et conclu d'une petite touche du gauche. Le tout en l'espace de 20 minutes à peine…

"Le fait d'avoir commencé au milieu de terrain me donne une meilleure vision du jeu, en particulier lorsque je pars de loin", explique Valencia, qui a effectué ses débuts en première division équatorienne avec Emelec en 2010 sous la houlette de l'Argentin Jorge Sampaoli, aujourd'hui sélectionneur du Chili. "J'ai été repositionné suite au transfert de Marlon de Jesús et à la blessure de l'autre attaquant, Carlos Quintero. J'ai donc été placé à ce poste. J'ai été efficace et j'y suis resté. Si on me demandait de reculer d'un cran aujourd'hui, je refuserais", rigole-t-il.

Rueda l'avait déjà appelé en février 2012 pour une rencontre face au Honduras, mais il n'était pas entré en jeu. Sa deuxième convocation est intervenue un an et demi plus tard, en août 2013, lors d'un autre match amical, contre l'Espagne. À cette époque, le sélectionneur cherchait de solutions suite au décès tragique de Cristian Benítez. Valencia, qui venait de décrocher le titre avec Emelec et semblait bien parti pour terminer meilleur buteur de la Copa Sudamericana avec cinq buts en quatre matches, a été titularisé et il n'a pas laissé passer sa chance.

La vitrine brésilienne
Comme n'importe quel buteur de son âge, Valencia rêve d'évoluer un jour en Europe, avec une préférence pour les championnats italien et anglais. S'il reconnaît que Brésil 2014 pourrait lui offrir la meilleure des vitrines, rien ne saurait le détourner de ses objectifs. "Aujourd'hui, ma priorité, c'est d'abord d'être performant avec mon club, puis d'être utile pour le sélectionneur et le groupe en sélection. Tout le reste, ça peut attendre", annonce l'admirateur du Brésilien Ronaldo.

Au-delà du chemin parcouru, Valencia a toujours du mal à croire qu'il a une chance réelle de disputer sa première Coupe du Monde. "Je ne crois pas que je m'y attendais. Je me souviens encore que je me levais aux aurores en 2002 pour suivre les matches de l'Équateur pour sa première Coupe du Monde. Et je me rappelle aussi de ce huitième contre l'Angleterre en 2006, où nous étions passés très près. J'espère pouvoir y être", affirme-t-il sans lever la voix.

D'apparence calme, Valencia reconnaît tout de même que lui et ses coéquipiers commencent à sentir monter une certaine anxiété. "C'est clair que la pression est là. Ce n'est pas seulement la pression de pouvoir aller au Brésil et de vivre la compétition, il y a aussi la pression de bien faire les choses. L'objectif minimal, c'est de passer le premier tour. Ce serait très bien d'aller au-delà des huitièmes. Jusqu'où ? Qui sait ? En tout cas, nous ne sommes pas favoris, c'est sûr", précise Enner, qui dit ne pas sentir peser sur ses épaules le nom de famille Valencia, très célèbre en Équateur.

Dans le Groupe E, l'Équateur sera opposé à la Suisse, au Honduras et à la France dans cet ordre. L'analyse de Valencia est aussi directe que son jeu et aussi précise que sa frappe du droit. "Franchement, si nous avions dû choisir un groupe, nous aurions probablement pris celui-ci, même s'il comporte deux équipes européennes. Tout le monde le dit mais c'est vrai que le premier match sera décisif pour nos ambitions", conclut-il.

Fifa.com (02/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe E (Suisse, Equateur, France, Honduras)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum