CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Mar 3 Juin - 22:21

Bosnie : Un groupe de 23 sans surprise



Le sélectionneur de la Bosnie Safet Susic a présenté à la Fifa une liste définitive et sans surprise pour le Mondial-2014, une équipe composée autour de l'axe Begovic, Spahic, Pjanic et Dzeko, néanmoins dépourvue de Zukanovic à cause d'une dispute avec sa Fédération nationale.

Mise à part l'absence du défenseur du KAA Gent (BEL), Ervin Zukanovic, la liste définitive de Susic ne diffère pas de celle dévoilée début mai.

Lors de leur premier match préparatoire, les Bosniens se sont imposés samedi 2 à 1 face à la Côte d'Ivoire, en match amical.

Ils vont affronter mardi soir à Chicago l'équipe du Mexique pour leur seconde rencontre préparatoire.

Nation indépendante depuis 1992, la Bosnie débutera le premier Mondial de son histoire le 15 juin contre l'Argentine avant d'affronter le Nigeria le 21, puis l'Iran le 25, dans le Groupe F.

La liste des vingt-trois joueurs bosniens sélectionnés:
Gardiens: Asmir Begovic (Stoke City/ENG), Jasmin Fejzic (Aalen/GER), Asmir Avdukic (Borac Banja Luka)

 Défenseurs:
Emir Spahic (Bayer Leverkusen/GER), Toni Sunjic (Zorya Lugansk/UKR), Sead Kolasinac (Schalke 04/GER), Ognjen Vranjes (Elazigspor/TUR), Ermin Bicakcic (Eintracht Braunschweig/GER), Muhamed Besic (Ferencvaros/HON)

 Milieux de terrain: Miralem Pjanic (AS Rome/ITA), Izet Hajrovic (Galatasaray/TUR), Mensur Mujdza (Fribourg/GER), Haris Medunjanin (Gaziantepspor/TUR), Senad Lulic (Lazio Rome/ITA), Anel Hadzic (Sturm Graz/AUT), Tino Susic (Hajduk Split/CRO), Sejad Salihovic (Hoffenheim/GER), Zvjezdan Misimovic (Guizhou Renhe/CHN), Senijad Ibricic (Erciyesspor/TUR), Avdija Vrsajevic (Hajduk Split/CRO)

 Attaquants: Vedad Ibisevic (Stuttgart/GER), Edin Dzeko (Manchester City), Edin Visca (Istanbul BB/TUR)

Fifa.com (03/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Mar 3 Juin - 22:30

Argentine : Messi, Agüero et Higuain sur la carlingue de leur avion



L'équipe d'Argentine décollera le 9 juin pour le Mondial au Brésil dans un avion arborant les silhouettes des stars Lionel Messi, Sergio Agüero et Gonzalo Higuain peintes sur sa carlingue, a annoncé mardi la compagnie Aerolineas Argentinas.

Les attaquants du FC Barcelone, de Manchester City et de Naples sont représentés de part et d'autre de la coque du Boeing 737-700 affrété par la compagnie nationale, maillot de l'Argentine sur le dos et les bras écartés, célébrant un but.

Le slogan "Allez l'Argentine" a également été ajouté sur cet avion peint aux couleurs de la sélection Albiceleste, bleu ciel et blanc.

L'emblême de la Fédération argentine de football (AFA) ainsi que deux étoiles dorées, symboles des titres de champion du monde remportés par l'Argentine en 1978 et 1986, apparaissent à hauteur du cockpit.

La sélection argentine s'envolera lundi prochain pour Rio de Janeiro, où elle jouera son premier match le 15 juin contre la Bosnie-Herzégovine, dans le groupe F où elle rencontrera aussi le Nigeria et l'Iran.

Fifa.com (03/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Jeu 5 Juin - 17:21

Argentine 3 - Trinité-et-Tobago 0
L'Argentine se rôde face à Trinité-et-Tobago




L'Argentine de Lionel Messi a logiquement dominé mercredi Trinité-et-Tobago 3 à 0 (mi-temps: 1-0), en match de préparation pour le Mondial, un succès qui a tardé à se dessiner, tant les Argentins ont vendangé les occasions de but.

Sans Sergio Agüero et Gonzalo Higuain, laissés au repos, et avec le revenant Demichelis en défense central, les Argentins n'ont eu pour adversaire qu'eux-mêmes. Les Trinidadien, venus disputer un match de gala, étaient dépassés.

En première période, les Argentins ont eu une dizaine d'opportunités, mais il a fallu attendre la 45e minute pour voir Rodrigo Palacio ouvrir le score. Sur un corner de Di Maria, l'attaquant de l'Inter Palacio plaçait une tête au premier poteau.

Avec cela, le Parisien Ezequiel Lavezzi, titulaire, avait été très en vue. Il aurait pu ouvrir le score, mais soit il préférait centrer pour Palacio (5), tirait sur le petit filet (19) ou au dessus (31).

Lionel Messi, sur un contre bien mené par Di Maria, ratait le cadre après un service de Lavezzi (Cool et tirait au dessus à bout portant (28). La vedette de l'Argentine donnait le tournis aux défenseurs trinidadiens qui récoltaient deux cartons jaunes. Le sélectionneur Sabella jaillissait de son banc, demandant à l'arbitre de protéger son maître à jouer.

A la 50e minute, à 20 mètres, le capitaine argentin faisait oublier son manque de réussite en tirant un coup franc magistral, qui s'écrasait sur le poteau droit. Mascherano, à l'affût du rebond, n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets.

Sur le 3e but, lancé en profondeur, Palacio, excellent mercredi, driblait le gardien, glissait mais parvenait in extremis à remettre en retrait pour le vétéran Maxi Rodriguez (64e), qui tirait du droit dans le but vide.

L'Albiceleste terminait en roue libre. Des tirs d'Enzo Perez et Maxi Rodriguez ne donnaient rien. Samedi, les Argentins devaient disputer leur dernier match de préparation contre la Jordanie, avant de s'envoler dimanche pour le Brésil, où elle débutera le Mondial dans le Groupe F contre la Bosnie-Hezégovine le 15 juin à Rio de Janeiro.

Fifa.com (05/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Ven 6 Juin - 18:50

L'Argentine mise sur ses Quatre Fantastiques



L'Argentine, qui disputera samedi son dernier match de préparation contre la Jordanie, misera au Brésil sur ses "Quatre Fantastiques" Messi-Di Maria-Agüero-Higuain pour espérer remporter son 3e titre mondial.

Le capitaine Lionel Messi a dépassé Diego Maradona au nombre de buts inscrits avec l'Argentine, 37 en 85 sélections. Gonzalo Higuain (36 sélections, 22 buts), Sergio Agüero (50/21) et Angel Maria (45/11) ne sont pas en reste.

Tous les quatre sont âgés de 26 ans, se connaissent bien et s'apprécient. Ils se sont connus dans les sélections de jeunes.

Le sélectionneur Alejandro Sabella les aligne ensemble un peu malgré lui. Dans sa philosophie, jouer avec quatre attaquants provoque des déséquilibres. Arrivé en septembre 2011, il a tardé à trouver la bonne formule, tâtonnant longtemps avant de graver les quatre noms dans le marbre de son onze de départ.

"Aujourd'hui, l'équipe joue avec trois attaquants (Messi, Agüero et Higuain) d'un niveau extraordinaire, plus Di Maria, qui est un 4e attaquant. C'est très difficile d'en sortir un, confie-t-il. On va continuer sur cette voie. L'autre alternative, c'est que s'il arrive quelque chose à un attaquant, Di Maria ou un autre milieu peut le remplacer".

Quand un membre du quatuor manque à l'appel, le Milanais Rodrigo Palacio (Inter) et Ezequiel Lavezzi (Paris SG) s'installent dans le losange offensif, comme mercredi contre Trinité-et-Tobago. Lavezzi a été bon et Palacio, auteur d'un but et d'une passe décisive, excellent, il est vrai face à une équipe très faible. Ils ont démontré qu'ils étaient des remplaçants de luxe, quand Aguëro et Higuain, fiévreux, étaient laissés au repos.

"Coup contre coup"
Disposant de cette force de frappe, le sélectionneur Alejandro Sabella a choisi de se passer du buteur Carlos Tevez, pourtant brillant avec la Juventus Turin et très aimé en Argentine, ne voyant pas d'entente sur le terrain avec Messi, autour duquel il avait décidé de bâtir une équipe.

Dans le losange des super-héros, le Napolitain Higuain est le plus en pointe, l'attaquant de Manchester City Sergio Agüero à gauche, le milieu du Real Madrid Angel Di Maria plus en retrait, et Messi sur la droite, prêt à s'engouffrer en diagonale dans la défense adverse et décrocher une frappe du gauche dont il a secret.

Evidemment, les positions ne sont pas figées et les permutations sont fréquentes.

Si Messi a connu une saison difficile, Higuain s'est bien relancé dans le Calcio, Agüero a porté son équipe jusqu'au titre de champion d'Angleterre et Di Maria a terminé la saison en apothéose en gagnant la Ligue des Champions.

Convaincu qu'il dispose de la meilleure attaque du monde, capable de prendre le meilleur sur n'importe quelle défense, Alejandro Sabella soutient qu'au jeu du "coup contre coup", comme quand deux boxeurs se rendent coup pour coup, l'Albiceleste sortira victorieuse.

L'expérience a montré que la théorie fonctionnait, ou pouvait parfois se gripper.

"Les Quatre Fantastiques, d'accord ils sont fabuleux, mais derrière, comment on va faire face aux Allemands, aux Brésiliens et aux Espagnols ? On a un grand potentiel devant, mais je ne suis pas sûr qu'ils arrivent à chaque fois à marquer un but de plus que ceux qu'on aura encaissés", redoute Mariano Godoy, un aficionado argentin de 45 ans, qui s'est procuré des places pour des matches de l'Argentine au Mondial.

Pour offrir à l'Argentine une troisième Coupe du monde, après les succès de 1978 et 1986, Messi, Agüero, Di Maria et Higuain devront être au meilleur de leur forme au Brésil, en espérant que la défense fragile tiendra le coup.

Fifa.com (06/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Ven 6 Juin - 19:06

Argentine : Palacio et Demichelis forfait contre la Slovénie



L'attaquant Rodrigo Palacio et le défenseur central Martin Demichelis sont forfait pour le match amical Argentine-Slovénie samedi à La Plata, près de Buenos Aires, en raison de chevilles douloureuses.

L'entorse de la cheville gauche de Palacio (Inter Milan) pourrait l'empêcher de disputer le premier match du Mondial contre la Bosnie, le 15 juin.

La blessure du défenseur de Manchester City à la cheville droite est moins préoccupante pour le staff argentin.

Les deux joueurs étaient titulaires mercredi contre Trinité-et-Tobago (3-0) et se sont blessés durant la rencontre au stade Monumental.

Outre Palacio et Demichelis, les attaquants Sergio Agüero (Manchester City) et Gonzalo Higuain (Naples) et les défenseurs Pablo Zabaleta (Manchester City) et Ezequiel Garay (Benfica Lisbonne), se plaignant de gênes musculaires ou de coups, seront probablement laissés au repos pour le dernier match de préparation.

Les Argentins s'envoleront dimanche pour le Brésil.

Après la Bosnie, l'Argentine sera opposée dans le groupe F au Nigeria et à l'Iran.

Fifa.com (06/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Sam 7 Juin - 0:22

L'Argentine au Brésil : la rivalité par excellence



Lors d'une visite au Brésil en 1909, Roque Sáenz Peña - qui l'année suivante allait devenir président de l'Argentine - a clôturé un beau discours sur la relation entre les deux pays sud-américains par une phrase qui semblait aller de soi : "Tout nous réunit. Rien ne nous sépare". Après tout, le conflit pour le contrôle de la province cisplatine, qui avait abouti à l'indépendance de l'Uruguay, datait déjà de plusieurs décennies. En outre, Brésiliens et Argentins s'étaient unis dans la Guerre du Paraguay, en 1864. Trois décennies plus tard, en 1895, la polémique diplomatique pour définir les frontières exactes entre les deux pays a été résolue. Autant de signes qui montraient que les deux grands voisins semblaient avoir plus de similitudes pour suivre une voie commune que de différences pour engendrer une rivalité. Mais c'était avant l'apparition du football.

Contrairement à ce qui se passe dans les nombreux cas où des désaccords historiques se transposent sur les terrains de football, la rivalité qui existe aujourd'hui entre le Brésil et l'Argentine est confinée aux stades. Et encore. Il a fallu un certain temps pour que s'installe un climat de concurrence acharnée en matière de ballon rond entre les deux nations. Au début du 20ème siècle, les relations footballistiques entre les deux voisins étaient des plus cordiales, comme en témoigne la Copa Roca, créée en 1913 sans autre but que de donner l'occasion au Brésil et à l'Argentine de se mesurer régulièrement sur un terrain de football. À cette époque, le grand rival de l'Argentine était l'Uruguay, qui prenait régulièrement le meilleur sur l'Albiceleste, comme dans la finale olympique d'Amsterdam 1928 et dans celle de la première édition de la Coupe du Monde de la FIFA™, en 1930.

Dans son livre Brasil x Argentina, histórias do maior clássico do futebol mundial (Brésil-Argentine, histoire du plus grand classique du football mondial), publié en 2008 aux éditions Editora Scortecci, Oliveira Santos fait la genèse de la rivalité entre le Brésil et l'Argentine. Il explique qu'au début, la véritable concurrence était entre Uruguayens et Argentins, les Brésiliens étant en retrait. Ensuite, quand la Seleção a vaincu son complexe d'infériorité, elle a remporté trois Coupes du Monde en l'espace de 12 ans, mettant ainsi une telle distance avec l'Argentine que les deux pays pouvaient difficilement se considérer comme rivaux. "C'est alors que s'est produit le grand tournant de l'Histoire", écrit Santos. "L'Argentine a réussi à s'organiser. Elle a gagné un Mondial et a suscité le respect du monde entier en jouant les premiers rôles dans à peu près toutes les compétitions auxquelles elle participait. Les Brésiliens ont ensuite commencé à réduire l'écart dans les confrontations directes et ont renversé la situation en leur faveur au tournant du siècle passé. C'est alors que la rivalité entre les deux pays est devenue évidente."

Samba contre tango
Quand on regarde le millième but marqué par Pelé, sur penalty contre Vasco, en 1969, la scène est hautement symbolique : le gardien part du bon côté, effleure le ballon, mais celui-ci entre quand même dans le but. On voit alors le portier frapper la pelouse de dépit. Le gardien en question est Edgardo Andrada, un Argentin. Pour beaucoup de Brésiliens, l'une des raisons qui font que ce millième but appartient à l'histoire est précisément qu'il a été inscrit contre un Argentin. Andrada admettra lui-même que pendant des années, le souvenir d'avoir d'une certaine manière "participé" à un tel moment de gloire pour une star brésilienne a été douloureux pour lui. Ainsi pourrait-on résumer la rivalité entre Brésiliens et Argentins : elle est limitée au football. C'est pour ça qu'elle est si grande.

Andrada est tout sauf une exception. Si la liste des Brésiliens qui ont vraiment réussi dans le football argentin est relativement courte (Domingos da Guia, Paulo Valentim, Silas, Iarley), celle des Argentins qui se sont fait un nom dans le championnat du Brésil est beaucoup plus longue. À l'origine, il s'agissait surtout de parer à une soi-disant faiblesse relative des gardiens et des défenseurs brésiliens.

C'est ainsi que le gardien José Poy est arrivé au São Paulo FC en 1948. Il y restera jusqu'en 1963 et deviendra l'un des joueurs emblématiques de l'histoire du club. Dans la foulée, Andrada débarque entre les montants de Vasco, Agustín Cejas entre ceux de Santos, qui recrute également le défenseur argentin Ramos Delgado. Ubaldo Fillol évoluera dans les cages de Flamengo et l'arrière Roberto Perfumo deviendra l'un des fers de lance de la formidable équipe de Cruzeiro des années 1970.

Dans les colonnes du journal argentin Olé, en 2002, Perfumo a évoqué la coexistence des joueurs des deux pays et de deux écoles de football auxquelles on associait volontiers des clichés : à la créativité et la légèreté de la samba, s'opposaient la passion et la précision technique du tango. "L'admiration est mutuelle", explique Perfumo. "Il y a une relation différente au ballon. Nous, nous l'utilisons pour atteindre nos objectifs. Eux le font avant tout par plaisir personnel. C'est la même chose dans la vie, dans nos manières d'être respectives. Pour nous, le football est tragique. Pas pour eux."

Un Argentin héros au Brésil
Quand la différence entre la puissance économique du football européen et celle de son homologue sud-américain a atteint son apogée, et lorsque la création de l'Union européenne a permis aux clubs du Vieux Continent de recruter plus facilement des joueurs étrangers, les échanges entre l'Argentine et le Brésil ont diminué. Une des rares idoles des années 1990 a également évolué à Cruzeiro : Juan Pablo Sorín.

Le premier passage de Sorín à Cruzeiro n'a duré que deux ans, qui ont toutefois eu le poids d'une vie grâce à des épisodes comme celui de la finale de la Copa Sul-Minas 2002, dernier match de l'intéressé sous le maillot celeste avant de rejoindre la Lazio. Devant quasiment 70 000 spectateurs au Mineirão, le latéral argentin a joué presque tout le match avec un bandage en raison d'une blessure à l'arcade sourcilière. Il ne voulait pas sortir… et il a eu raison. C'est lui qui a marqué le but de la victoire 1:0 contre l'Atlético Paranaense.

En 2004, quand l'Argentine s'est rendue au Mineirão pour y affronter la Seleção dans les qualifications pour Allemagne 2006, les Brésiliens ont creusé un écart de trois buts, grâce à un triplé de Ronaldo. En deuxième période, l'Albiceleste est parvenue à réduire le score (3:1) par l'intermédiaire de Sorín. La moitié du stade, la moitié cruzeirense dirons-nous, s'est alors levée pour applaudir. À la fin de la décennie, Juan Pablo Sorín a de nouveau joué pour la Raposa (le renard). Un match d'adieu a été organisé pour lui à Belo Horizonte et aujourd'hui, il vit toujours au Brésil, où il sera commentateur de la Coupe du Monde pour la chaîne ESPN.

Deuxième vague
La migration a repris récemment, l'économie brésilienne s'étant fortifiée grâce notamment au Mercosul. Seule différence pour cette deuxième vague par rapport à la première diaspora argentine : l'arrivée au Brésil se fait désormais dans un contexte de rivalité. Cela n'a pas empêché Carlos Tévez de venir aux Corinthians en 2005, d'y briller et d'être champion du Brésil. Dans la même équipe, il y avait Javier Mascherano, le défenseur Seba Domínguez et en début de campagne, le poste d'entraîneur était occupé par Daniel Passarella. La réussite de Tévez au Brésil a ouvert les portes du pays de la samba à de nombreux Argentins, à l'image de Darío Conca (Fluminense), Walter Montillo (Cruzeiro et Santos), Hernán Barcos (Palmeiras et Grêmio), Andrés D'Alessandro et Pablo Guiñazú (Internacional).

"La relation entre les Argentins et le football brésilien a énormément changé ces dernières années, tout comme celle que les Brésiliens entretiennent avec leurs voisins", déclarait Guiñazú dans une interview avec FIFA.com. "Pour moi, ce fut un défi. Le fait d'être Argentin est un obstacle de plus pour conquérir le public et dans ce sens, la réussite de Carlitos (Tévez) a été un tournant. D'un autre côté, je pense que la caractéristique principale de notre football, à savoir la combativité, nous aide beaucoup pour obtenir le respect du public."

Et comment. À tel point qu'aujourd'hui, un entraîneur qui a réussi dans le football argentin peut avoir sa chance au Brésil, comme le montre l'exemple de Ricardo Gareca. L'ancien technicien de Vélez Sarsfield prendra officiellement les rênes de Palmeiras après la Coupe du Monde. Les similitudes entre les deux pays semblent donc avoir pris le pas sur les différences, symbolisées quant à elles par trois confrontations historiques, toutes les trois en Coupe du Monde : la fameuse "Bataille de Rosario" en 1978 (0:0), la victoire brésilienne (3:1) en 1982 et un succès argentin (1:0) en 1990.

Diego Armando Maradona, auteur de la passe décisive à destination de Claudio Canniggia à Italie 1990, écrit dans son autobiographie : "Mon pays aime gagner contre le Brésil plus que contre n'importe quelle autre pays dans le football. Mais attention. Ce sentiment est réciproque. Pour eux, une victoire contre le Brésil est meilleure que contre la Hollande, l'Italie, l'Allemagne ou n'importe qui d'autre. Comme nous. Comme moi. Comme c'est bon de battre le Brésil."

Il ne faut pas s'y tromper : l'histoire footballistique entre Brésiliens et Argentins est pleine d'admiration, les uns pour la personnalité des autres, et les autres pour la créativité des premiers. Le tout sur fond de rivalité. La relation entre le Brésil et l'Argentine, c'est peut-être le sociologue argentin Pablo Alabarces qui l'a résumée le mieux. "Les Brésiliens adorent détester les Argentins et les Argentins détestent aimer les Brésiliens", disait l'un de ses amis… brésiliens.

Fifa.com (06/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Sam 7 Juin - 22:58

Argentine 2 - Slovénie 0
L'Argentine s'impose avec un but de Messi




L'Argentine a battu la Slovénie 2-0 sans forcer, samedi à La Plata près de Buenos Aires, lors du dernier match de préparation avant le Mondial pour les coéquipiers de Lionel Messi, auteur de son 38e but en sélection.

Titulaire surprise, le milieu de l'Inter Milan Ricky Alvarez a ouvert le score et marqué son premier but avec l'Albiceleste, d'un tir du gauche à ras de terre de 25 mètres (11). A part une belle frappe sur la transversale de Maxi Rodriguez (33), la première période ne répondait pas aux attentes des 52.000 spectateurs venus dire au revoir aux 23 Argentins en partance pour le Brésil voisin.

L'attaquant du Paris SG Ezequiel Lavezzi, titulaire comme mercredi contre Trinité-et-Tobago, a été très en vue, associé en attaque à Alvarez, avant de céder sa place à Aguëro. Le gardien de Monaco Sergio Romero a été peu sollicité.

Peu avant l'heure de jeu, Messi, Sergio Agüero, Angel Di Maria et Fernando Gago entraient en jeu et le public argentin s'enthousiasmait enfin. Messi signait un bon coup franc (60), bien stoppé par le gardien slovène, puis Agüero s'offrait une belle percée côté gauche (65).

Il fallait attendre la 75e minute pour assister à une action de grande classe: sur une passe en cloche de Di Maria, Agüero remettait de la tête pour le capitaine Messi qui marquait de près (75). "On est heureux. Les matches de préparation sont terminés. On part au Brésil avec beaucoup d'envie. On va se battre pour revenir avec la Coupe", a réagi Messi, qui disputera son 3e Mondial.

L'Argentine débutera son Mondial samedi prochain contre la Bosnie-Herzégovine, avant d'affronter l'Iran et le Nigeria dans le groupe F.

Fifa.com (07/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Dim 8 Juin - 17:49

Etats-Unis 2 - Nigéria 1
Les Etats-Unis battent le Nigeria




Les Etats-Unis ont battu le Nigeria 2 à 1 grâce à un doublé de Jozy Altidore, samedi 7 juin à Jacksonville (Floride) lors du dernier match de préparation des deux sélections à la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™.

Les Américains, vainqueurs de l'Azerbaïdjan 2-0 et de la Turquie 2-1, ont ainsi bouclé leur préparation sur une troisième victoire avant de s'envoler pour le Brésil où ils affronteront le Ghana, le 16 juin, lors de leur entrée en lice dans le groupe G comprenant aussi l'Allemagne et le Portugal.

De son côté, le Nigeria débutera sa campagne brésilienne face à l'Iran le 16 juin au sein du groupe F où jouent également l'Argentine de Lionel Messi et la Bosnie-Herzégovine.

Buts
Etats-Unis : Altidore (32', 69')
Nigeria : Victor Moses (86' sur pen)

Fifa.com (07/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Lun 9 Juin - 17:53

Iran 2 - Trinité-et-Tobago 0
L'Iran bat Trinité-et-Tobago




L'Iran a battu Trinité-et-Tobago 2 à 0 (mi-temps: 1-0) lors de son dernier match de préparation au Mondial 2014 grâce à des buts signés Ehsan Hajy Safi (45) et Reza Ghoochannejhad (54), dimanche à Sao Paulo.

Lors de ses deux premiers matches de préparation, l'Iran avait fait match nul avec le Belarus (0-0) et l'Angola (1-1).

Au Mondial brésilien, l'Iran disputera son premier match du groupe F face au Nigeria, le 16 juin à Curitiba, avant d'affronter l'Argentine, le 21 juin à Belo Horizonte, et la Bosnie le 25 juin à Salvador.

Buts :
Safi (45'), Ghoochannejhad (54') pour l'Iran

Fifa.com (08/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Mar 10 Juin - 18:06

L'Argentine s'envole pour Belo Horizonte



La sélection argentine s'est envolée lundi après-midi pour le Brésil dans un avion peint aux couleurs de l'Albiceleste, cap sur Belo Horizonte, camp de base de Messi et ses coéquipiers.

"Merci à tous pour votre soutien", a lancé aux supporteurs argentins le défenseur Martin Demichelis depuis son compte Twitter.

"Nous ne sommes pas une équipe, nous sommes un pays!", a encore écrit le joueur de Manchester City.

Des centaines de personnes ont salué les 23 joueurs sur le trajet menant du centre d'entraînement de la Fédération argentine de football à l'aéroport.

Pendant son stage de préparation dans son centre d'entraînement d'Ezeiza, près de Buenos Aires, l'Argentine a disputé deux matches amicaux contre Trinité-et-Tobago (3-0) et la Slovénie (2-0).

Dimanche, l'Argentine débutera le Mondial contre la Bosnie au Maracana de Rio de Janeiro. Ses autres adversaires au sein du groupe F sont l'Iran et le Nigeria.

Fifa.com (09/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Mar 10 Juin - 18:46

Argentine : On se bouscule pour voir l'Albiceleste s'entraîner



A Belo Horizonte, on se bouscule pour voir s'entraîner l'équipe d'Argentine et son idôle Lionel Messi.

Des milliers de personnes se pressaient mardi aux abords du stade América pour tenter d'obtenir l'un des 4000 billets gratuits qui donneront le droit d'assister à la première séance publique des "albiceleste", mercredi.

Les plus motivés des supporteurs campaient même aux abords du stade depuis la veille au soir lorsque la distribution des billets, à raison de deux par personne maximum, a commencé mardi matin à 09h00 locales.

"Ca va être une grande émotion de voir Messi et l'équipe. Nous avons essayé d'acheter des billets pour les matches, mais sans succès, nous sommes donc très contents d'avoir cette occasion", a déclaré à l'AFP l'Argentin Mariano, arrivé la veille avec sa femme, la Brésilienne Marcela, de la ville voisine de Betim.

"Nous avons commencé à faire la queue à neuf heures du soir. Il y avait déjà trente personnes à cette heure-là", a expliqué cet architecte de 27 ans, installé depuis un an et demi au Brésil.

On trouvait tout type de personnes dans la foule, des femmes âgées, des jeunes portant des bébés dans les bras, des pères avec leur fils, portant souvent le maillot rayé bleu ciel et blanc de l'Argentine ou le "blaugrana" du FC Barcelone, ou encore ceux des clubs argentins de Boca Juniors et River Plate, voire celui de Naples, l'ancienne équipe de Maradona.

Marcos, un Brésilien de 48 ans, a amené son fils Luis Fernando, 11 ans, avec une seule idée en tête: voir Messi de près lors de l'entraînement prévu mercredi à 18h00 locales.

"Nous sommes venus pour voir le meilleur joueur du monde. Neymar est très bon, mais il est derrière Messi", a assuré ce supporteur de l'Atlético Mineiro, le club de Ronaldinho.

L'équipe d'Argentine est arrivée lundi soir à son camp de base de Cidade do Galo, près de Belo Horizonte (centre-est) et s'est entraînée une première fois mardi matin, à huis clos.

Elle jouera son premier match du groupe F contre la Bosnie-Herzégovine dimanche au Maracana de Rio de Janeiro avant d'affronter l'Iran et le Nigéria.

Fifa.com (10/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Mer 11 Juin - 22:41

Argentine : Tevez essaie d'oublier sa non-sélection



L'attaquant Carlos Tevez a confié mercredi pour la première fois sa douleur de ne pas avoir été retenu avec l'Argentine pour le Mondial, une situation qui lui "fait mal".

"Je ne regarde rien, je ne sais pas comment va la sélection, je ne sais rien du groupe, je ne sais rien de rien. Je passe du temps avec ma famille, je joue au golf, je bronze. Je me suis coupé de tout car je suis un joueur et ça fait mal", a déclaré Tevez depuis Buenos Aires.

L'attaquant de la Juventus Turin, 30 ans, s'exprimait depuis la Bombonera, le stade de son ancien club Boca Juniors, à Buenos Aires, où il est en vacances.

Il faut "tous tirer dans le même sens pour que ça se passe bien pour la sélection et qu'elle joue le mieux possible", a-t-il répondu alors qu'un journaliste lui demandait s'il en voulait au sélectionneur Alejandro Sabella.

Tevez, ancien de Manchester United et de Manchester City, a disputé les deux précédentes Coupes du monde, en 2006 et 2010.

Par ailleurs, il a répété qu'il terminerait sa carrière à Boca Juniors, son club formateur et le club le plus populaire d'Argentine. "Je ne sais pas si je jouerais encore longtemps, il me reste encore un peu d'essence. Quand je verrai la possibilité de retourner dans le club que j'aime, je le ferai", a-t-il assuré.

Tevez a encore deux ans de contrat avec la Juventus.

Fifa.com (11/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Jeu 12 Juin - 12:58

Nuit magique pour 6500 fans de l'Argentine



Quelque 6500 spectateurs, brésiliens et argentins, ont vécu une nuit magique mardi soir lors du premier entraînement de Lionel Messi et de l'Argentine, au stade Independencia de Belo Horizonte, quatre jours avant leurs débuts au Mondial.

"Pour moi, c'est une chance parce que je ne croyais pas que je verrai Messi à Belo Horizonte. Je suis fan de l'Argentine", s'est exclamé Alex, un employé de banque de 38 ans.

"J'étais allé là-bas, à la Bombonera (le stade de Boca Juniors, à Buenos Aires) et je suis tombé amoureux de ce pays. Ici, à Belo Horizonte, nous sommes nombreux à considérer l'Argentine comme notre première équipe", a ajouté un supporter.

A 18h00 locales (21h00 GMT) et pendant 45 minutes, les joueurs argentins ont effectué des mises en place, des un-contre-un et des parties de tennis-ballon. A la fin de l'entraînement public, une vingtaine de personnes, principalement des enfants, ont sauté la barrière séparant les tribunes du terrain pour aller saluer les joueurs.

Arrivée au Brésil dans la nuit de lundi à mardi, l'Albiceleste compte également des supporteurs compatriotes venus les encourager au Brésil. "J'ai voyagé depuis Necochea, province de Buenos Aires. J'ai mis trois mois pour arriver ici. Je n'ai pas de billets, mais peu importe. Le plus important est de rentrer avec la Coupe", a commenté Marcelo Casal, tenant un drapeau bleu-blanc avec une photo du Pape François qu'il a fabriqué lui-même.

L'Argentine disputera son premier match du groupe F face à la Bosnie, dimanche au Maracana de Rio de Janeiro.

Fifa.com (11/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Jeu 12 Juin - 18:28

Argentine : Higuain incertain contre la Bosnie



L'attaquant argentin Gonzalo Higuain, qui souffre de la cheville depuis plus d'un mois, est le seul joueur majeur incertain pour le premier match du Mondial contre la Bosnie-Herzégovine, dimanche au Maracana.

Lors de l'entraînement de jeudi à Cidade do Galo, Higuain a été remplacé par le joueur du Paris SG, Ezequiel Lavezzi, dans l'équipe des titulaires.

Les onze titulaires étaient les suivants: Sergio Romero - Pablo Zabaleta, Federico Fernandez, Ezequiel Garay, Marcos Rojo - Javier Mascherano, Fernando Gago - Ezequiel Lavezzi, Lionel Messi, Angel di María, Sergio Agüero.

L'attaquant de l'Inter Rodrigo Palacio souffre lui aussi de la cheville depuis l'avant-dernier match de préparation disputé par l'Argentine contre Trinité-et-Tobago (3-0) jeudi dernier.

L'Argentine est dans le groupe F avec la Bosnie-Herzégovine, le Nigeria et l'Iran.

Fifa.com (12/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Sam 14 Juin - 11:53

L'Argentine et Messi au rendez-vous du Maracana



Une des grandes favorites de la Coupe du Monde, L'Argentine de Messi entame dimanche son Mondial dans un groupe plutôt facile face à un débutant, la Bosnie-Herzégovine, qui a toutefois des arguments à faire valoir au Maracana.

Rénovée, la prestigieuse enceinte, accueille le Mondial 64 ans après la défaite du Brésil contre l'Uruguay. Il n'y aura pas les 200.000 spectateurs de 1950, mais 78.838 spectateurs sont attendus un mois avant la finale le 13 juillet. L'Argentine pourrait y être.

L'Albiceleste, deux fois championne du monde, joue sur son continent. Elle semble avoir trouvé le bon schéma tactique pour faire enfin briller avec l'équipe nationale Lionel Messi, le quadruple ballon d'or, qui a tout gagné avec le Barça. Et en plus de Messi, il y a Higuain, incertain contre la Bosnie, Aguero et Di Maria. Les "quatre fantastiques". Sans compter Mascherano, Gago, Lavezzi... Et dire que l'entraîneur Alejandro Sabella s'est privé de Tevez.

L'Argentine a été accueillie triomphalement à Belo Horizonte où la Messimania a fonctionné à fond tant chez les habitants de la région qui se sont bousculés pour assister aux entraînements que... parmi la sélection argentine. "Je le trouve très bien et avec beaucoup d'envie", affirme le milieu Augusto Fernandez.

"C'est notre référence. C'est le capitaine et on va tout faire pour l'aider", ajoute le défenseur Ezequiel Garay. Sabella a construit une équipe autour de Messi afin que le lutin puisse exprimer tout son talent. L'Argentine espère que cette fois sera la bonne car c'est déjà le troisième Mondial de la star. Messi veut aujourd'hui confirmer avec son équipe nationale le beau parcours réalisé en qualification et offrir aux supporteurs un titre qu'elle attend à nouveau depuis 1986 et son glorieux aîné Diego Armando Maradona.

Tous voient la Pulga partir du bon pied comme l'ont fait la plupart des autres stars de cette Coupe du Monde: Van Persie, Robben et surtout Neymar, l'autre star sud-américaine avec qui il partage le vestiaire en Catalogne... L'Argentine a d'ailleurs une entame similaire à celui du Brésil, qui a battu la Croatie (3-1). Elle affronte sans doute son rival le plus fort dans le groupe (Nigeria, Iran): un adversaire, qui comme la Croatie, est issu d'ex-Yougoslavie, avec des joueurs qui savent faire circuler le ballon.

Sabella se méfie de la Bosnie
Sabella se méfie plus qu'il ne veut l'admettre de l'équipe de Bosnie que l'Argentine a battu 2-0 (doublé d'Aguero en novembre) avant le tirage au sort du Mondial. Le sélectionneur qui a pourtant l'habitude d'aligner la même équipe a revu son système ces derniers jours pour aligner une équipe à cinq défenseurs comme en novembre.

Attention au complexe de supériorité. Si c'est la première Coupe du monde de la Bosnie, joueurs et encadrement sont tout sauf des néophytes à haut niveau. La sélection, première de son groupe de qualification pour le Mondial, est dirigée par une veille connaissance: Safet Susic, l'ancien magicien du Parc des Princes de Paris, qui a pris en main la Bosnie il y a 4 ans. Il a l'expérience des grands tournois et la plupart de ses 23 sélectionnés ont joué ou jouent encore dans des grands championnats: du gardien Begovic (Stoke) en passant par Spahic (Bayer Leverkusen), Pjanic qui brille à Rome après avoir été écarté à Lyon, et surtout la paire offensive Dzeko (Man City)-Ibisevic (Stuttgart), qui terrorise les gardiens.

La position qui semble justement être le point faible avec comme titulaire Sergio Romero, remplaçant à Monaco. Bizarrement, selon un sondage effectué juste avant le coup d'envoi du Mondial, seulement un tiers (33,5%) des Argentins estiment que leur équipe soulèvera le trophée. Une bonne performance face à La Bosnie et les chiffres pourraient remonter...

Fifa.com (14/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Sam 14 Juin - 16:37

Argentine : Garay prend la défense de l'Albiceleste



Quand on joue en sélection d'Argentine, on sait que, tôt ou tard, on sera au centre de l'attention. Cette règle implicite vaut pour l'ensemble des joueurs portant le maillot albiceleste, même si par les temps qui courent, l'attention se focalise sur l'arrière-garde de l'équipe d'Alejandro Sabella.

Ezequiel Garay en a pleine conscience. A 27 ans, le défenseur central est au sommet de son art. Non seulement il vient de conclure la meilleure saison de sa carrière avec Benfica, mais en plus, il s'est consolidé dans le onze titulaire de son sélectionneur. C'est peut-être pour cela qu'il ne craint ni l'examen permanent, ni les critiques dont il est la cible.

"Oui, nous savons tout ça", affirme tranquillement Garay à FIFA.com quelques heures avant l'entrée de lice de l'Argentine à Brésil 2014, face à la Bosnie-Herzégovine. "Nous savons qu'au milieu et devant, nous avons des joueurs capables de changer le cours d'un match à tout moment. Du coup, pour nous défenseurs, c'est un défi d'être à leur hauteur. Ce n'est pas tellement que nous ne soyons pas bons, mais eux, ils sont vraiment au-dessus du lot !"

Garay pourrait qualifier d'injustes certaines des critiques reçues, notamment après avoir bouclé les qualifications sud-américaines avec la deuxième meilleure défense (15 buts encaissés en 16 journées). Cependant, il préfère répondre avec élégance, comme il le fait sur le terrain. "En défense, on se doit de garder la tête froide. On a énormément progressé au fil des éliminatoires et on est devenus très solides. Il faut être costaud à chaque match pour s'imposer".

Un adversaire, "LE" stade
Le premier défi sera bosnien et tout porte à croire que l’équipe de Safet Susic vendra très cher sa peau pour ses débuts mondialistes. "Ils ont de bonnes individualités et nous le savons. Je pense à Edin Dzeko, l’avant-centre, mais l’important sera de ne pas se relâcher, de ne pas se dire que ce sera facile", affirme le défenseur albiceleste.

Garay n’écarte pas pour autant l’étiquette de favori qui colle à l’Argentine et qui l’accompagnera au-delà du premier match. "Il y a l’histoire et puis il y a notre effectif, qui comporte le meilleur joueur du monde, donc nous faisons partie des candidats, c’est indéniable. Mais notre seul objectif sera de battre la Bosnie", précise l’ancien joueur du Real Madrid, champion du monde U-20 en 2007 et champion olympique en 2008, qui fera néanmoins ses débuts sur la plus prestigieuse des scènes.

L’entrée en lice albiceleste au Brésil est pimentée par son théâtre, à savoir le mythique Maracanã. "Je n’y ai jamais joué et j’ai envie d’en profiter. Ce sera un grand moment, en tout cas. Mais j’aimerais bien y retourner plus tard... pour la finale ! C’est notre objectif à tous. Mais c'est encore bien loin, il faut avancer pas à pas", conclut Garay.

Fifa.com (14/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Dim 15 Juin - 13:13

Argentine, Sabella : "Je suis à moitié cachottier"



Le sélectionneur argentin Alejandro Sabella a refusé d'endosser le statut de favori face à la Bosnie-Herzégovine au Mondial et n'a rien dévoilé sur l'équipe qu'il alignera, dimanche à Rio, se déclarant "à moitié cachottier".

Quelle équipe allez-vous aligner contre la Bosnie ?
L'équipe n'est pas encore décidée. Depuis que nous avons commencé les entraînements avant la remise de la liste des 23, on a eu une série de problèmes avec des joueurs. A part Rodrigo Palacios tout le monde est apte. Pour Rodrigo, il est probable qu'il ne soit même pas sur le banc. Pour les autres, on attendra jusqu'au dernier moment pour évaluer lesquels sont dans les meilleures conditions pour affronter 90 minutes. Je crois que les joueurs ne savent pas à 100% qui va jouer. Je suis à moitié cachottier et à moitié je n'ai pas pris ma décision. On verra si on met cinq défenseurs. Des fois tu mets quatre attaquants et ils se marchent sur les pieds et tu as quatre joueurs de moins pour récupérer le ballon. La quantité est relative, il faut voir la qualité. On ne peut pas bien attaquer sans bien défendre. Et je dis aussi qu'on ne peut pas bien défendre sans bien attaquer. Il faut rester organisé et à la fois bien attaquer et bien défendre.

L'Argentine reste la favorite...
Je n'aime pas le mot favori alors je le laisse aux autres. Aujourd'hui, de plus en plus d'équipes sont au même niveau dans le football. Le mot favori perd de plus en plus son sens. Le premier match est toujours très difficile, tu joues sous pression. On attend avec impatience le premier match. C'est une joie immense d'être avec ce groupe. Je veux envoyer un message de remerciement et de reconnaissance à nos compatriotes qui sont venus au Brésil et on va donner notre maximum pour atteindre l'objectif. Quand on porte le maillot argentin, il y a une responsabilité. Il faut faire honneur au maillot.

Comment voyez-vous la Bosnie-Herzegovine ?
La Bosnie a une équipe créative avec des joueurs créatifs, Pjanic ou Misimovic. Ils jouent bien derrière tout en ayant un jeu offensif. Ils ont eu des bons résultats. Ils sont en confiance et il aiment bien le beau jeu. En plus, ils ont des joueurs de grande taille.

Fifa.com (14/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Dim 15 Juin - 13:17

Bosnie-Herzégovine, Susic : "Pas de meilleur endroit que le Maracana"



Le sélectionneur de la Bosnie-Herzegovine, Safet Susic, estime que son équipe ne "pouvait rêver de meilleur endroit que le Maracana" pour son premier match en Coupe du monde, dimanche contre l'Argentine, tout en espérant une "nouvelle surprise".

L'Argentine est-elle favorite?
L'Argentine est la favorite du groupe et même un des favoris pour gagner la Coupe du monde. Je ne veux pas promettre que mon équipe va gagner ou faire nul mais je peux vous dire que mes joueurs sont prêts et que j'espère une nouvelle surprise demain (dimanche). On ne va pas les laisser se balader tranquillement sur le terrain. J'aimerais aussi remercier mes homologues argentins pour leurs compliments. Ils connaissent notre football et nous suivent. Ils nous prennent au sérieux.

C'est le premier match de Coupe du monde de la Bosnie...
C'est un plaisir et un honneur de disputer la première Coupe du monde pour notre pays. On ne pouvait rêver de meilleur endroit que le Maracana et Rio de Janeiro pour ce début. Bien sûr, c'est une grande satisfaction que de jouer notre premier match au Maracana mais ce n'est pas une motivation supplémentaire... Nous attendons ce moment depuis longtemps. C'est un test énorme mais nous croyons dans la qualité de notre équipe. Nous allons offrir une grande résistance. Nous connaissons l'importance du match. Le 15 octobre (qualification), on a réalisé un de nos rêves. Nous croyons en d'autres rêves. Demain on entrera sur le terrain en espérant en réaliser d'autres. On n'a pas besoin de motifs supplémentaires de motivation. Il y a des millions de surprises dans le football et je ne serais pas surpris s'il y en a une autre demain.

Y aura-t-il un plan spécial Messi?
Bien sûr que Messi est le meilleur du monde et bien sûr qu'on prêtera spécialement attention à lui. Nous jouons contre une grande équipe et le meilleur joueur du monde et de l'histoire. Messi est le meilleur du monde avec l'Argentine comme avec Barcelone. Et même si Messi n'est pas là, ils ont de la qualité et peuvent créer du danger. Nous avons étudié tous les matches de l'Argentine. Ce sont tous des joueurs de classe mondiale, nous devrons être concentrés à 100%.

Fifa.com (14/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Dim 15 Juin - 15:01

Le Nigeria n'est pas au Brésil pour faire de la figuration



Le Nigeria, à l'image de son milieu John Mikel Obi, pense être sur la bonne voie pour faire mentir les statistiques de ses précédentes Coupes du monde et bâtir au Brésil sur la base de son succès en Coupe d'Afrique des nations.

Les Super Eagles ont disputé cinq des six dernières phases finales de Coupe du monde mais, après avoir atteint les huitièmes de finale en 1994 et en 1998, ont pris seulement deux points lors de leurs six derniers matches.

Les Nigérians sont arrivés au Brésil gonflés à bloc après avoir décroché le trophée continental l'an dernier et comptent sur la qualité de joueurs comme Mikel, 27 ans, dont ils attendent beaucoup, son coéquipier à Chelsea Victor Moses et un autre attaquant Emmanuel Emenike.

Trois joueurs-clés pour l'ancien sélectionneur nigérian Samsom Siassia, conscient toutefois qu'ils n'ont pas été régulièrement titulaires en club à l'image de Mikel, absent au Mondial-2010 en raison d'une blessure.

"C'est ma première Coupe du monde", a déclaré Mikel après une séance d'entraînement à Campinas, près de Sao Paulo. "Je veux m'assurer que nous réussissions quelque chose en venant. Nous ne voulons pas juste venir pour faire de la figuration, nous voulons faire bien".

"Je dois m'assurer d'être un exemple. Nous devons tous aller dans la même direction. Nous savons tous ce que nous voulons et nous espérons avoir un bon tournoi", a ajouté le maître à jouer du Nigeria.

'Une dose de confiance'
Mikel a expliqué que le fait de devenir champion d'Afrique avait injecté à l'équipe une dose de confiance.

"Nous savons que nous sommes les champions d'Afrique et les gens attendent que nous représentions bien le continent", a confié le joueur de Chelsea. "C'est un peu plus de pression mais c'est la pression que nous aimons".

"Nous faisons tout ce que nous pouvons. Nous nous sommes bien préparés. Le résultat de l'Espagne contre les Pay-Bas (victoire des Néerlandais 5-1) montre que tout est possible", a constaté Mikel.

Avant le Mondial, le milieu de terrain avait dit espérer atteindre les huitièmes de finale déclarant: "C'est un bon tirage pour nous mais pas facile. Toutes les équipes à la Coupe du monde ont le même rêve, c'est de gagner". Et de poursuivre: "l'Argentine est favorite dans notre groupe mais l'Iran et la Bosnie ne sont pas des faire-valoir."

L'ancien attaquant nigérian Benedict Akwuegbu avait indiqué avant le coup d'envoi du Mondial s'attendre que son compatriote joue un grand rôle et l'avait décrit comme "le moteur " du milieu de terrain des Eagles.

"Il jouera un rôle de pivot dans l'équipe comme il l'a fait lors du dernier championnat (d'Afrique) des nations. Il rendra le Nigeria fier au Brésil", a-t-il ajouté.

Sa vision du jeu et son talent ballon au pied ont poussé les médias du Nigeria à le comparer à son légendaire devancier Austin "Jay Jay" Okocha.

Le Nigeria devrait débuter en douceur le Mondial (Gr.F) contre l'Iran lundi à Curitiba avant de retrouver l'ogre argentin et la Bosnie.

Fifa.com (15/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Dim 15 Juin - 16:36

L'Iran voit la vie en Queiroz



L'entraîneur portugais Carlos Queiroz s'est vu confier les rênes de l'Iran en avril 2011 avec pour mission de ramener les Perses en Coupe du Monde de la FIFA™, après avoir manqué la dernière édition en Afrique du Sud. Malgré la difficulté de la tâche, le sélectionneur de 61 ans est parvenu à qualifier son équipe pour Brésil 2014.

Cette performance a fait du Portugais un des personnages les plus populaires d'Iran, comme il a pu s'en rendre compte au légendaire stade Azadi de Téhéran avant le départ pour le Brésil, où de grandes célébrations se sont tenues. Les supporters de la Melli attendent beaucoup de cette Coupe du Monde dans un Groupe F composé de l'Argentine, de la Bosnie-Herzégovine et du Nigeria. Les triples champions d'Asie entameront la compétition le 16 juin prochain face aux Africains dans l'Arena da Baixada de Curitiba.

La confiance des supporters a gagné les joueurs, qui sont convaincus que la présence de Queiroz leur permettra d'atteindre leurs objectifs. "Lorsque Queiroz m'a appelé, j'ai tout de suite accepté. C'est un grand honneur pour moi qu'un tel entraîneur me convoque en sélection", juge par exemple le gardien Daniel Davari, qui a rejoint le club suisse de Grasshopper, au micro de FIFA.com. "Il vous transmet toujours des ondes positives. J'ai connu beaucoup d'entraîneurs en Allemagne et vu pas mal de choses, mais j'ai beaucoup profité de l'expérience de Queiroz."

Ashkan Dejagah, qui a inscrit deux buts décisifs durant les qualifications face au Qatar, estime pour sa part que la progression de la sélection ces dernières années est à mettre à son crédit. "Il est évident que l'équipe s'est énormément développée depuis l'arrivée de Queiroz et notre football est nettement supérieur", assure l'attaquant de Fulham. "Il est très expérimenté et a entraîné de grandes équipes. Il a essayé de nous transmettre son savoir et je pense que nous avons très bien travaillé jusqu'à présent. Il ne nous reste plus qu'à continuer sur la même voie."

Retombées positives
Queiroz a certes convoqué pour la première fois des joueurs évoluant en Europe, mais il a également fait confiance aux joueurs locaux et composé une formation équilibrée. Ses résultats ont été impressionnants avec 20 victoires en 38 matches, soit le plus grand nombre de matches remportés par un sélectionneur de l'Iran depuis 2006, année où la Melli a disputé la Coupe du Monde sous les ordres du Croate Branko Ivankovic.

Le défenseur droit Khosro Heydari est également emballé par l'entraîneur portugais. Il considère que la qualification pour Brésil 2014 lui revient, d'autant qu'il y a quatre ans, l'Iran possédait aussi de bons joueurs mais n'est pas parvenu à se qualifier. "La principale raison de notre succès est Queiroz", lâche-t-il. "Il a dirigé l'équipe d'une manière formidable. Nous avons un grand entraîneur, qui a réalisé une belle performance en nous emmenant en Coupe du Monde. Depuis son arrivée, les retombées sont positives sur notre football."

Le milieu de terrain Bakhtiar Rahmani se joint aussiau concert de louanges. "Je suis le capitaine de Foolad depuis trois ans mais lorsque je m'entraîne avec Queiroz, je remarque plein de choses intéressantes, que ce soit dans les exercices ou en matches", apprécie-t-il. "C'est un sélectionneur pas comme les autres : il y a un fossé entre quelqu'un qui a travaillé au Real Madrid et Manchester United, et le reste des entraîneurs. Tout ce que je peux dire, c'est que Queiroz est un entraîneur fantastique".

L'amour des Iraniens pour Queiroz ne fera encore qu'augmenter si la Melli réalise une belle Coupe du Monde.

Fifa.com (15/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Dim 15 Juin - 20:25

Argentine : Messi entre en scène au Maracana



Après Neymar le Brésilien et en attendant le Portugais Cristiano Ronaldo, une autre superstar, l'Argentin Lionel Messi, quatre fois Ballon d'or, fait dimanche (22h00 GMT) sa première apparition au Mondial-2014 face à la Bosnie-Herzégovine, dans un stade de légende, le Maracana de Rio.

L'entrée en scène de Messi a été précédée par Suisse-Equateur à Brasilia. Sur le terrain, la "Nati" l'a emporté sur le fil (2-1). En marge du match, une petite manifestation, sans incident, a réuni seulement 200 protestataires réclamant "plus d'argent pour la santé et l'éducation". France-Honduras conclura la journée (19h00 GMT à Porto Alegre).

Malgré sa petite taille (1,69 m), Lionel Messi a imposé ses arabesques sur tous les terrains d'Europe, au point de conquérir six titres de champion d'Espagne et trois Ligues des champions avec le FC Barcelone. Mais en 86 sélections avec l'Argentine, son palmarès est (presque) vierge, limité à un titre olympique en 2008.

Les sélectionneurs successifs (Pekerman, Basile, Maradona, Batista, puis l'actuel Alejandro Sabella) promettent (ou ont promis) d'organiser l'Albiceleste autour de son talent. Pour l'instant, sans résultat.

Mais cette fois, l'Argentine, deux fois championne du monde (1978, 1986), joue sur son continent, où elle a décroché ses deux titres (1978 à domicile et 1986 au Mexique). Surtout, elle semble avoir trouvé le bon schéma tactique pour faire enfin briller son étoile. Et en plus de Messi, il y a Higuain, incertain contre la Bosnie, Agüero et Di Maria. Les "quatre fantastiques". Sans compter Mascherano, Gago, Lavezzi... Et dire que Sabella s'est privé de Tevez...

Cette phalange de grands joueurs, qui illuminent le jeu des meilleures équipes européennes, débutera son parcours dans un endroit mythique, le Maracana de Rio, qui retrouve la Coupe du monde 64 ans après la défaite du Brésil en "finale" du Mondial-1950 face à l'Uruguay. Clin d'oeil de l'histoire, le Maracana fait son retour en Coupe du monde le jour même de l'inauguration d'un musée à la gloire du "roi" Pelé à Santos, dans l'Etat de Sao Paulo.

Cette fois, il n'y aura pas les 200.000 spectateurs du match de 1950 à Rio, mais 78.838 spectateurs sont attendus un mois avant la finale le 13 juillet, où rêve de figurer l'Argentine.

Rousseff: ne pas politiser les matches de la Seleçao
Pour espérer disputer le dernier match, l'Albiceleste devra d'abord bien négocier son entrée, face à la Bosnie-Herzégovine, qui participe à son premier Mondial.

Les Bosniens peuvent eux aussi compter sur quelques brillantes individualités (Pjanic, Dzeko, Ibisevic) et espèrent bien se hisser jusqu'en huitièmes de finale.

Outre ce rendez-vous entre le géant argentin et le bizuth bosnien, cette cinquième journée du Mondial brésilien sera marquée par l'entrée en lice de la France face au Honduras.

La dernière apparition des Français, en 2010, s'était soldée par un fiasco sportif (un point en trois matches), mais surtout par la "grève de Knysna", lorsque les joueurs avaient refusé de participer à un entraînement, prévu en public, pour protester contre l'exclusion de l'attaquant Nicolas Anelka, qui avait insulté le sélectionneur d'alors Raymond Domenech.

Quatre ans plus tard, le sélectionneur a changé. Et Didier Deschamps, privé notamment de Franck Ribéry, blessé au dos, s'appuie sur un groupe rajeuni, qui vise en priorité l'Euro-2016 organisé en France.

Qualifiés de justesse, via les barrages de la zone Europe, les Français semblent depuis monter en puissance, portés par un état d'esprit sans faille et un milieu de terrain Pogba-Matuidi-Cabaye de grand talent.

Hors des terrains, Dilma Rousseff, sifflée et insultée à l'ouverture du Mondial, a appelé dimanche les Brésiliens à ne pas politiser les matches de la Seleçao. "L'équipe brésilienne représente notre nationalité. Elle est au-dessus des gouvernements, des partis et des intérêts de n'importe quel groupe", a écrit la présidente brésilienne dans une chronique publiée dimanche par le quotidien Folha de Sao Paulo.

Fifa.com (15/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 16:15

Nigeria : Les Africains proches du sacre, selon Keshi



Les sélections africaines sont "très proches" de pouvoir remporter le Mondial parce qu'elles sont "aussi bonnes que les autres", a jugé dimanche le Nigérian Stephen Keshi, dont l'équipe va entrer en lice lundi face à l'Iran dans le groupe F.

Champion d'Afrique 2013, le Nigeria rêve de faire mieux que le Ghana en 2010, qui avait atteint les quarts de finale de la Coupe du monde en Afrique du Sud, mais s'était incliné aux tirs au but contre l'Uruguay (1-1, 4 t.a.b. à 2).

En conférence de presse, Keshi a assuré en plaisantant que le minimum pour ses joueurs était "d'atteindre la finale du tournoi".

Interrogé pour savoir si les sélections africaines étaient proches d'un premier sacre mondial, le technicien nigérian a répondu: "Très proches, parce qu'elles sont bonnes, aussi bonnes que les autres équipes ici".

"Je pense que ça va être un tournoi ouvert, a-t-il poursuivi. Il suffit de faire les choses. Je ne vois pas de grands noms ou de grands pays. Ce qui fera la décision, c'est ce que chacun sera prêt à faire, son envie. Il y a très, très peu de matches à jouer."

Allant dans le même sens que son entraîneur, le capitaine des Super Eagles Joseph Yobo s'est lui aussi montré ambitieux.

"C'est ma troisième Coupe du monde, je ne suis pas ici seulement pour participer", a-t-dit. Nous savons que ce ne sera pas facile, nous n'avons pas forcément été bons lors des précédentes Coupes du monde. Mais nous sommes champions d'Afrique, nous avons besoin de continuité. Nous avons une équipe jeune, talentueuse et les gens vont être surpris."

Fifa.com (15/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 16:18

Argentine : Messi, huit ans après



La star argentine Lionel Messi, très effacée durant la première heure de jeu, a ensuite réagi via un sursaut d'orgueil pour inscrire le deuxième but de son équipe lors de la rencontre face à la Bosnie (2-1) dimanche soir à Rio.

Un action individuelle ponctuée par un tir précis à ras de sol à l'entrée de la surface de réparation (65e) a fait oublier une première partie de match délicate pour le génie de l'Albiceleste.

Ce but a été accueilli comme une délivrance par le petit N.10 qui n'avait jusqu'à cet instant marqué qu'à une seule reprise en deux éditions d'une phase finale de Coupe du monde, le 16 juin 2006 face à la Serbie-Monténégro (6-0).

Mais avant ce but tombé huit ans jour pour jour après le premier, que ce fut compliqué pour la "Pulga".

Auteur du coup franc qui allait précipiter le but contre son camp de Sead Kolasinac dès la 3e minute, le meneur de jeu de l'Albicelste allait ensuite être beaucoup moins heureux dans ses initiatives.

Il est vrai que les défenseurs bosniens s'y mettaient parfois à trois pour fondre sur lui. Il était contré à de nombreuses reprises en s'entêtant à vouloir forcer trop souvent le passage en solo dans l'axe.

Son coup franc des 20 mètres à la 64e, passé très largement au-dessus du but bosnien, suscita les moqueries du Maracana. Pas de quoi l'abattre toutefois ! Une minute plus tard, le meneur de jeu du Barça allait donc avoir la réaction d'un champion, bien aidé par Higuain, pour fixer Asmir Begovic d'un tir brossé via le montant.

S'il souhaite que cessent les comparaisons peu flatteuses avec son illustre prédécesseur Diego Maradona (vainqueur du Mondial-1986 avec cinq buts inscrits), Messi aura tout intérêt à encore élever son niveau de jeu lors des rencontres suivantes face à l'Iran et au Nigeria.

Le quadruple Ballon d'Or, considéré unanimement comme l'un des plus grands joueurs de l'histoire, ne veut sans doute pas rester dans l'histoire comme celui qui n'a jamais marqué de son empreinte une Coupe du monde.

Dimanche au Maracana, il s'est peut-être mis dans le bon sens de la marche en faisant tomber la barrière psychologique de ce but qui se refusait à lui en Coupe du monde depuis huit ans.

Fifa.com (16/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 16:22

Argentine 2 - osnie-et-Herzégovine 1
Messi flambe au Maracanã




Pour son baptême du feu en Coupe du Monde de la FIFA, la Bosnie-et-Herzégovine rencontre l’Argentine, à Rio de Janeiro, dans un Maracanã en fusion. Les Dragons ont à peine le temps d’en prendre la température que Lionel Messi flambe déjà. Son coup franc dévié par Sergio Agüero suprend Sead Kolasinac qui inscrit le but contre son camp le plus rapide de l’histoire de la Coupe du Monde de la FIFA (3’, 1:0).

Loin de s’enflammer, l’Argentine se contente de gérer son avance par des attaques placées. Javier Mascherano chauffe les gants d’Asmir Begovic sur une frappe des 20 mètres (31’) mais l’action la plus chaude est à mettre à l’actif de Senad Lulic. Le milieu de la Lazio Rome place une superbe tête sur corner, mais Sergio Romero joue les pompiers de service (41’).

L’Argentine réduit en cendres les espoirs bosniens dès le retour des vestiaires. Et qui pour faire parler la foudre ? Messi évidemment. Incandescente, la Pulga joue en relais avec Gonzalo Higuain et place le brazuca au pied du poteau gauche de Begovic (51', 2:0). Le Maracanã s’embrase... mais gare au retour de flamme ! Servi par Miralem Pjanic, Vedad Ibisevic glisse le ballon entre les jambes de Romero pour devenir le premier Bosnien à marquer dans une Coupe du Monde de la FIFA (85', 2:1).

La défense argentine éteint directement l’incendie et laisse ses milieux faire circuler le ballon jusqu’au coup de sifflet final. L’Argentine devra confirmer ce 21 juin face à l'Iran dans le brasier de Belo Horizonte. La Bosnie-et-Herzégovine tentera de retrouver le feu sacré à Cuiabá face au Nigeria.

Homme du Match : Lionel Messi (ARG)

Fifa.com (16/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par rachid_as le Lun 16 Juin - 16:31

Argentine, Sabella : "Il faut qu'on s'améliore"



"Il faut qu'on s'améliore", a affirmé le sélectionneur de l'Argentine Alejandro Sabella après la victoire 2-1, dimanche à Rio, se félicitant du jeu développé en seconde période face à la Bosnie-Herzégovine.

Quel bilan faites-vous du match?
Si on faut le bilan des deux périodes, je nous mets un 6 sur 10. Il faut qu'on s'améliore. Une partie de cette amélioration me concerne. Il y a eu deux périodes différentes. En première, on a bien contrôlé l'équipe de Bosnie, mais il nous manquait de la profondeur. C'est ce qu'on a réussi en seconde période. On a eu plus de profondeur avec les entrées de Higuain et Gago avec les décrochages de Di Maria. On a pu jouer notre jeu, celui qu'on jouait pendant les éliminatoires. On a joué différemment que d'habitude en première période, mais c'était ma décision. En football, il faut un équilibre entre défense et attaque. Il nous fallait donner un peu de puissance à l'attaque en seconde période.

Qu'est-ce qu'il manquait en première période?
On manquait de percussion, on ne créait pas d'occasions. On contrôlait mais on avait besoin de plus: c'était un match ennuyeux et il pouvait se passer quelque chose. L'équipe qui a joué en seconde période était celle des éliminatoires avec Fernando (Gago) et Javier (Mascherano) ensemble. C'est une idée prioritaire. J'avais décidé autre chose... Les changements ont produit l'amélioration voulue. On a été meilleur pour fournir des ballons à Messi, et meilleur pour l'accompagner et offrir des solutions. Messi est le meilleur joueur du monde et il n'a pas besoin de beaucoup, mais il y a toujours un contexte qui peut l'aider un peu plus. Lui fournir plus de ballons et après mieux l'accompagner, ça le rend plus fort.

Messi doit-il gagner le Mondial pour être le meilleur joueur du monde?
Messi est le meilleur joueur du monde quoiqu'il se passe dans ce Mondial et un des meilleurs de tous temps quoi qu'il fasse au Mondial.

Fifa.com (16/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe F (Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum