CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 22:08

Allemagne : Klose égale le record de buts en Coupe du monde



L'Allemand Miroslav Klose a égalé le record du nombre de buts marqués en Coupe du monde en inscrivant un 15e but contre le Ghana, samedi à Fortaleza, dans un match du groupe G du Mondial.

Klose, qui dispute son quatrième Mondial, a rejoint le Brésilien Ronaldo, auteur lui aussi de 15 buts, en trois Coupes du monde (1998, 2002, 2006). Ronaldo avait battu le record également lors d'un match contre le Ghana en 2006.

Le joueur de la Lazio Rome, âgé de 36 ans, était entré en jeu pour la première fois au Mondial brésilien depuis deux minutes lorsqu'il a égalisé (2-2) de près à la suite d'un corner (71).

Klose a inscrit cinq buts, tous de la tête, en 2002 en Corée du Sud et au Japon, où l'Allemagne avait atteint la finale. En 2006, il a récidivé avec cinq buts, terminant meilleur buteur de la Coupe du monde en Allemagne, où la Mannschaft avait pris la troisième place. Quatre ans plus tard en Afrique du Sud, il avait ajouté quatre nouveaux buts, égalant son compatriote Gerd Muller avec un total de 14. L'Allemagne avait également fini troisième.

Klose et Ronaldo devancent désormais Gerd Muller (14), le Français Just Fontaine (13, tous lors du même Mondial en 1958) et le Brésilien Pelé (12).

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 22:36

Allemagne 2 - Ghana 2
Nul haletant entre Ghanéens et Allemands




Après sa promenade de santé contre le Portugal, l'Allemagne a trouvé à qui parler pour son deuxième match du Groupe G contre le Ghana. Défaits par les USA , les Africains ont accrédité la thèse de l'accident en offrant une résistance musclée à la redoutable Mannschaft, se montrant même les plus dangereux durant la première mi-temps.

Après une telle débauche d'énergie, les deux équipes profitaient pleinement de la pause pour ajouter l'efficacité à l'intensité dès le retour des vestiaires. Mario Götze libérait les fans allemands, et les faisait même un peu rire avec un improbable combiné tête-genou (1:0, 51'). André Ayew répondait du tac au tac avec son deuxième but de la compétition, une superbe tête décroisée (1:1, 54').

Sur un excellent travail de Sulley Muntari, Asamoah Gyan devenait le premier Africain de l'histoire à marquer dans trois Coupes du Mondes (1:2). Mais la star de la soirée, jusque là sur le banc, était Miroslav Klose qui surgissait en renard au second poteau pour égaler le record de Ronaldo avec 15 buts dans l'épreuve reine. Allemands et Ghanéens offraient une fin de rencontre débridée et indécise, mais les deux équipes en restaient là.

Tout reste possible dans ce groupe, en attendant l'explication entre les Etats-Unis et le Portugal à Cuiabá.

Homme du Match : Mario Götze (GER)

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 23:56

Allemagne : Löw rassurant pour Müller



Le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw a été rassurant samedi en conférence de presse à propos de la santé de Thomas Müller, sorti en sang du match face au Ghana (2-2) à Fortaleza.

"Il a été touché à la tête lors de la dernière action sur un duel avec un Ghanéen. Il a une coupure au niveau du sourcil mais je ne pense pas que ce soit sérieux. Il saignait mais je ne crois pas qu'il y aura besoin de suture", a-t-il dit.

Löw a également évoqué un "problème musculaire" pour le défenseur Jerome Boateng, remplacé à la pause. "Il ne pouvait plus courir. J'espère que ce n'est pas trop embêtant", a-t-il dit.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 23:57

Portugal, Bento: "Gagner ou faire ses valises"



"Soit le Portugal gagne, soit on commence à faire nos valises", a déclaré samedi son sélectionneur Paulo Bento pour situer l'enjeu de son match du Mondial-2014 contre les Etats-Unis dimanche à Manaus (22h00 GMT).


Avez-vous eu des difficultés pour trouver votre équipe?
Tout d'abord, on a quatre joueurs qui ne commenceront pas demain (dimanche) et il y a même une possibilité qu'il y en ait un cinquième. Je parle de Bruno (Alves), qui ne s'est pas entraîné. On va décider demain s'il peut jouer ou non. Et s'il ne peut pas, ce sera Neto.

Cela a-t-il perturbé votre préparation du match?
Maintenant, arrêtons de parler des absents et pensons à jouer. La situation est très simple: soit on gagne, soit on commence à faire nos valises. Et en cas de nul, c'est pareil. Ce n'est pas un scénario auquel les Portugais sont habitués. Quand il faut réagir, je crois qu'on est bon. J'y crois vraiment et les joueurs doivent s'en convaincre aussi. C'est à eux que revient le mérite. Moi, j'en ai un peu seulement. Ils doivent maintenant se battre pour améliorer leur crédit. Il faudra que l'on ait une équipe sûre d'elle-même et capable de contrôler les différents aspects du match.

Faut-il s'inquiéter pour la pression qui règne autour de Ronaldo?
Quand je suis arrivé, j'ai dit que je ne mettrai jamais la responsabilité de régler les problèmes sur ses épaules ou sur celles d'un autre joueur. C'est de mon ressort. C'est un joueur important de l'équipe mais je ne pense pas qu'il ait plus de pression qu'avant. Il est traité normalement. On a l'un des meilleurs joueurs du monde, mais on en a d'autres pour le soutenir. Si on n'a que les meilleurs joueurs, on ne va jamais très loin. J'admire beaucoup les joueurs pour leur volonté. Lors de l'Euro-2012, on a produit des gros matches en faisant collectivement des efforts énormes.

Après la défaite contre l'Allemagne, avez-vous des doutes?
Mon seul doute, c'est de savoir si Bruno peut jouer ou pas. Sinon, on ne cache rien. Ni aux joueurs d'ailleurs. Les joueurs savent ce qu'ils ont à faire et ce que l'adversaire est capable de faire. La tactique, les émotions, le physique: on a une équipe mature. Il faut rester cohérent. Je ne sais pas si c'est ma période la plus compliquée depuis 2010. Avant il y a aussi eu le Danemark, la Suède.

Pensez-vous qu'il faudra jouer un peu plus offensivement pour l'emporter?
Je ne pense pas que durant la première partie du match contre l'Allemagne on n'ait pas attaqué. On a rapidement été mené mais si on regarde les occasions que les deux équipes se sont créées en première période, il n'y a pas une grosse différence. Ensuite, après la 38e minute, on ne peut plus comparer. Durant la seconde période, on a fait preuve d'une grande solidarité et c'est ce dont on aura besoin demain.

La météo particulière ici modifie-t-elle les données de l'équation?
Il est difficile d'ignorer la chaleur et l'humidité. Mais si on y pense trop au détriment des aspects du jeu, on aura des problèmes. Il faut contrôler nos émotions, être sûrs de nous-mêmes et identifier les moments appropriés pour mettre la pression à l'adversaire.

Que pensez-vous de l'adversaire?
Il faut que l'on suivre nos impressions, notre stratégie. On a analysé les USA, comment ils jouent, leurs points forts, faibles, et on va essayer de trouver la meilleure stratégie possible. Ils ont des joueurs agressifs et un avantage de trois points. Eux, ils peuvent se permettre de faire un nul. Je ne sais pas si leurs supporteurs seront particulièrement excités.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 23:58

Allemagne, Löw : "Tout le monde a eu sa chance"



Le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw a expliqué samedi comment le match face au Ghana (2-2) avait basculé en seconde période avec "une accélération terrible" et s'est dit "formidablement heureux" pour Klose, co-meilleur buteur de l'histoire des Coupes du monde.

Les deux périodes ont été très différentes. Comment l'expliquez-vous ?
En première période, on voulait être discipliné et compact. On savait qu'il ne serait pas possible de courir 90 minutes par cette chaleur. Donc la première période a été plutôt tactique. Et puis en seconde période, on a tout à coup vu une accélération terrible. C'a été une succession de coups des deux cotés et tout le monde a eu sa chance de gagner. On a mené mais le Ghana a vraiment tout donné. Nous avons eu alors des espaces mais on ne les a pas très bien utilisés. Le match a vraiment changé de visage.

Pour le public, cette seconde période était formidable. Mais pour vous, en tant qu'entraîneur, ça a dû être pénible...
C'était les deux. Pour les spectateurs, oui, ça a dû être fantastique avec ce match rapide et intense, très excitant. Le public poussait pour la victoire et cela a d'ailleurs provoqué des erreurs. Mais il n'y a rien de plus intéressant pour les spectateurs. Moi j'aurais juste aimé que sur coups de pied arrêtés ou sur les contres, on soit un peu plus précis. Mais on a eu beaucoup d'occasions. Pour un coach, ce sont les mêmes montagnes russes que pour le public.

Pouvez-vous dire un mot sur le record de Klose ?
Je suis formidablement heureux pour lui. Il est maintenant en haut avec Ronaldo (le Brésilien est également auteur de 15 buts en Coupe du monde, ndlr). Il a marqué en seulement deux minutes. Il fait une carrière sensationnelle. Sa saison a été très difficile, avec des blessures. Mais pour moi c'est génial d'avoir ce genre de joueurs sur le banc. Il est le genre de joueur toujours prêt pour les grands matches et qui peut les faire basculer.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 12:41

Portugal : Quatre absents et un incertain



Quatre Portugais sont d'ores et déjà forfait pour le match dimanche contre les Etats-Unis à Manaus et le défenseur Bruno Alves, touché aux adducteurs, pourrait s'ajouter à la liste, a regretté samedi le sélectionneur Paulo Bento.

Les quatre joueurs absents sont les défenseurs Pepe, suspendu, et Fabio Coentrao, touché aux adducteurs, ainsi que l'attaquant Hugo Almeida, blessé à la cuisse, et le gardien Rui Patricio, lui aussi blessé aux adducteurs. Eduardo, le portier du Dinamo Zagreb, pourrait donc être titulaire.

"Tout d'abord, on a quatre joueurs qui ne commenceront pas demain et il y a même une possibilité qu'il y en ait un cinquième, a déclaré le technicien portugais. Je parle de Bruno, qui ne s'est pas entraîné. On va décider demain s'il peut jouer ou non. Et s'il ne peut pas, ce sera Neto".

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 12:43

USA, Klinsmann : "Energie, discipline, agressivité"



"On veut s'en sortir avec notre énergie, notre discipline, notre agressivité", a expliqué samedi l'entraîneur Jürgen Klinsmann, convaincu que ses Etats-Unis peuvent battre dimanche le Portugal à Manaus (22h00 GMT) dans le groupe G du Mondial.

Quel est votre sentiment avant ce match crucial?
On est content d'être à Manaus, de jouer ce match énorme. On a hâte. On va apprécier chaque seconde. Demain (dimanche), on veut se qualifier pour le tour suivant. On a plein d'énergie, on est impatient. La seule chose importante qui compte à partir du coup d'envoi c'est d'être présent contre une très forte équipe du Portugal. Mais on pense aussi pouvoir les battre. Même si ce sera très difficile, on peut le faire, on a aussi des joueurs de qualité. Demain on a une très grosse occasion à saisir et c'est ce qu'on va assurément essayer de faire. Maintenant c'est un autre sommet et on est content d'être là.

Que pensez-vous du nul du Ghana contre l'Allemagne?
Cela confirme ce que l'on savait depuis le début, on est dans un groupe très compliqué et c'est énorme d'avoir commencé le tournoi avec trois points contre le Ghana. C'est une équipe très forte qui l'a encore prouvé contre l'Allemagne. On est dans un groupe dramatique. Ce n'est pas sans raison qu'on l'a appelé le groupe de la mort.

Dans le passé, votre équipe a été critiquée pour ne pas savoir gérer ces moments...
La période qui arrive est excitante. On fait en sorte que le championnat US, les joueurs, s'approchent du niveau maximum. Tout est différent, on est reparti sur de nouvelles bases en arrivant ici. Cela fait cinq semaines que l'on est immergé ensemble. On sait qu'on aurait pu faire mieux deux, trois choses contre le Ghana mais avec un excellent état d'esprit on a pris les trois points lors de cette bataille. Maintenant, c'est encore un cran au dessus. C'est un moment spécial, il faut le reconnaître. On est prêt.

Vous semblez moins redouter Ronaldo qu'en Europe?
Non, il y a beaucoup d'admiration pour Cristiano et les grands joueurs qui jouent dans de grands clubs en Europe. Mais là, il n'est plus question de prouver sa valeur, il s'agit d'élever son niveau. Nous on veut le contenir, lui et son équipe. On veut s'en sortir avec notre énergie, notre discipline, notre agressivité. On s'est préparé pour ça depuis longtemps. Donc on ne va pas parler des autres joueurs, même si on les respecte.

Êtes-vous surpris par les conditions dans l'Amazonie?
Non, je suis déjà venu ici avant, j'ai visité les stades donc on s'est très bien préparé pour ce climat, on était conscient de ce qui nous attend. En plus dans certains matches de CONCACAF on est confronté à des conditions similaires. Même à Miami c'est un peu pareil.

Pensez-vous qu'en défense il vous faudra encore compter un peu sur la chance?
Je ne pense pas que l'on ait été chanceux, on a beaucoup travaillé. Le match parfait n'existe pas en Coupe du monde. On rate toujours des occasions, on fait des erreurs parfois. L'équipe a été très bonne, surtout à la perte du ballon. Quand vous revoyez le match ensuite, vous pouvez dire aux joueurs 'OK, essayons de ne plus faire ces erreurs, essayons d'apprendre de celles-ci'.

Comment capitaliser sur la défaite initiale du Portugal?
Ce résultat n'est pas un avantage pour nous. Le scénario n'a pas été dans le sens du Portugal, il ont dû digérer ce résultat, mais tout le monde connaît leurs forces, leurs qualités. C'est l'une des meilleures équipes du monde. Ce sera encore plus difficile et dangereux pour nous après cette défaite. Il faudra être en alerte dès la première minute et que tous les joueurs soient à leur maximum.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 13:13

USA, Dempsey : "Nous ne voulons pas dépendre des autres"



Oubliez le Miracle de Belo Horizonte. Oubliez l'arrivée de Pelé à New York. Oubliez les buts de Clint Dempsey et Landon Donovan qui avaient permis aux Etats-Unis de damer le pion au Brésil en finale de la Coupe des Confédérations de la FIFA jusqu'à 16 minutes du coup de sifflet final. Aucun de ces événements n'a autant fait pour la popularité du soccer aux États-Unis que la victoire (2:1) des hommes de Jürgen Klinsmann sur le Ghana pour leur entrée en lice au Brésil.

Barack Obama, Lebron James ou Justin Timberlake pour ne citer qu'eux, ont fait exploser tous les compteurs sur Twitter en rendant hommage à Clint Dempsey, auteur d'un but après 30 secondes de jeu. L'attaquant américain a ensuite refusé de quitter ses partenaires, malgré un nez cassé. Suffisant pour propulser les Stars and  Stripes équipe vers de nouveaux sommets. 

La FIFA a rencontré le héros pour évoquer son but précoce, le Portugal de Cristiano Ronaldo, le soutien dont bénéficient les États-Unis au Brésil et l'immense intérêt suscité par cette Coupe du Monde au pays du soccer.


Clint Dempsey, vous avez surpris tout le monde en marquant dès la première minute. Qu'avez-vous ressenti à ce moment-là ?
C'est quelque chose auquel on pense tout le temps. On veut toujours aider son équipe et se montrer dans les grandes compétitions. J'ai eu la chance de le faire lors de trois Coupes du Monde consécutives. J'étais donc très heureux d'avoir inscrit ce but. Chaque fois qu'on marque en Coupe du Monde, c'est un rêve qui se réalise. Quand j'étais enfant, je priais avant d'aller me coucher pour avoir un jour la chance de jouer en Coupe du Monde et peut-être même de marquer. J'ai été largement exaucé, puisque j'ai pu le faire par trois fois.

Votre équipe a fait preuve de caractère pour arracher le but de la victoire. Estce votre marque de fabrique ?
Effectivement, nous ne manquons pas de caractère. Un nul aurait eu des airs de défaite pour nous, même si le Ghana a eu plus d'occasions et de possession de balle. Mais après avoir mené si longtemps, il était difficile de se contenter de partager les points. En revenant dans le match et en reprenant l'avantage, nous avons montré de quoi nous sommes capables. Nous avons continué à nous battre jusqu'au bout. Si nous voulons sortir de ce groupe, il faudra continuer dans cette voie. 

Vous avez pris un coup contre le Ghana. Comment vous portez-vous ?
Je serai plus à l'aise contre le Portugal qu'en deuxième mi-temps face au Ghana. Je ne pouvais pas respirer à cause du coton dans mes narines. On l'enfonce dans le nez, de sorte que je ne pouvais plus respirer normalement. Je peux à nouveau me servir de mes narines, donc tout va bien.
 
Appréhendez-vous la chaleur à Manaus ?
Les deux équipes vont souffrir. Il va falloir apprendre à gérer l'humidité et la chaleur. De notre côté, nous nous sommes préparés de notre mieux pour affronter les conditions climatiques. Nous avons effectué notre dernier stage à Jacksonville, en Floride. Il faisait très humide. En ce qui me concerne, j'ai grandi au Texas. Certains ont l'habitude de ce climat mais, au bout du compte, la météo affecte les deux équipes. 

Comment avez-vous préparé le match contre le Portugal ?
Chaque match est compliqué. On se prépare au mieux, on regarde des vidéos, on étudie les forces et les faiblesses de l'adversaire, on cherche une stratégie efficace pour prendre l'ascendant mais, malgré tout, chaque rencontre reste très difficile à aborder. Les Portugais ont beaucoup d'excellents joueurs. Si nous voulons prendre les trois points, nous devrons évoluer à notre meilleur niveau. Nous allons tout faire pour obtenir un résultat positif car nous n'avons vraiment pas envie de dépendre des autres pour obtenir notre qualification.

Allez-vous mettre en place un dispositif spécial pour Cristiano Ronaldo ?
Il faut étudier l'équipe dans son ensemble. Certes, il existe des joueurs capables de faire la différence ou de créer le danger à tout moment, mais il convient de garder une approche collective. C'est indispensable si l'on veut être en position de prendre les trois points. 

Que vous manque-t-il pour vous qualifier pour les huitièmes de finale ?
Nous avons besoin de points et j'aimerais autant les marquer le plus vite possible. Dans l'idéal, un succès contre le Portugal nous ouvrirait les portes de la suite de la compétition. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Ce sera un match très difficile. Il faudra tout donner pour l'emporter.
 
Cette Coupe du Monde suscite beaucoup d'intérêt aux États-Unis. Ressentez-vous le poids des attentes ?
Ça ne change rien à nos ambitions. Nous avons toujours dit que nous voulions passer le premier tour et aviser ensuite. Si le grand public et de nombreuses personnalités aux États-Unis suivent notre parcours, tant mieux. C'est bon pour le jeu et pour le développement du football. Mais ça ne modifie pas nos objectifs : nous voulons toujours passer le premier tour et participer aux matches à élimination directe. Avec un peu de chance, nous y arriverons.

Les supporters américains présents à Natal vous ont bruyamment soutenus. Qu'en avez-vous pensé ?
C'est extraordinaire. Nous avons vraiment senti l'impact du douzième homme. C'est toujours agréable d'avoir l'impression d'évoluer à domicile. Je me souviens de mes premiers matches en sélection. À l'époque, il y avait toujours plus de supporters adverses, même si nous étions théoriquement à domicile. Les choses commencent à bouger. Au Brésil, nous allons jouer dans trois stades différents et pourtant, nous nous sentons tout de même chez nous. Ça en dit long sur les progrès réalisés par les États-Unis.

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 13:15

Allemagne : Klose en duo avec Ronaldo



L'Allemagne était menée 2:1 par le Ghana lorsque Miroslav Klose a fait son entrée sur le terrain à la 69ème minute. La Nationalmannschaft avait désespérément besoin d'un sursaut d'orgueil pour ne pas connaître la même mésaventure qu'en 2010 : une défaite dès sa deuxième sortie. Le vétéran de 36 ans a endossé les habits de sauveur en marquant sur son premier ballon.

L'importance de ce but ne se limite pas au seul résultat du match. En arrachant le point du nul, l'Allemand a écrit une page importante de l'histoire de la plus prestigieuse compétition de la planète. Avec 15 réalisations, il est désormais le meilleur buteur de la Coupe du Monde de la FIFA™, à égalité avec le Brésilien Ronaldo.

Comme si l'exploit n'était pas suffisant, Klose s'est même offert le luxe de revenir à hauteur de l'ancien buteur de la Seleçao devant son propre public. Par une curieuse ironie du sort, Ronaldo avait inscrit son dernier but en Coupe du Monde en 2006… en Allemagne ! Plus incroyable encore, les deux attaquants ont signé leur quinzième réalisation face au même adversaire, le Ghana. 

Dans la chaleur de Fortaleza, Klose a une nouvelle fois concentré sur lui tous les regards. Dans les couloirs de l'Estadio Castelao, le buteur allemand est pourtant resté fidèle à lui-même, tout en calme et en objectivité. "Bien entendu, c'était un moment très particulier pour moi. Ça ne fait aucun doute", reconnaît l'intéressé au micro de FIFA.com. "Mais l'essentiel, c'est d'avoir aidé l'équipe."

Depuis ce 21 juin, le buteur de la Lazio est le seul Allemand avec Uwe Seeler à avoir fait trembler les filets adverses lors de quatre éditions de l'épreuve suprême. Il n'est cependant pas homme à se laisser emporter par ses émotions. Lui-même ancien buteur de grand talent, le manager de l'Allemagne Oliver Bierhoff se charge donc d'apporter un éclairage sur l'état d'esprit du héros du jour : "Intérieurement, il est fou de joie. Il suffit de voir la façon dont il a fêté ce but. En plus, il était important pour nous. Ça n'en est que plus beau".

Les félicitations de Ronaldo
Pour l'occasion, Klose s'est fendu d'un saut périlleux. Ces derniers temps, il avait pourtant tendance à délaisser les acrobaties. Les puristes noteront que son geste n'était pas parfait et qu'il a légèrement perdu l'équilibre au moment de retomber au sol. "On voit que je commence à me faire vieux", commente-t-il en souriant.

L'ancien attaquant du Bayern Munich a donc marqué au Japon et en Corée, en Allemagne, en Afrique du Sud et désormais au Brésil. Mais sur ces 15 réalisations, laquelle a le plus compté ? "Je pense qu'il s'agit de l'égalisation contre l'Argentine, en quart de finale de la Coupe du Monde 2006 à Berlin. Ce but nous a permis d'arracher les tirs au but et de nous qualifier", se souvient-il. Rien ne dit toutefois qu'un autre but, encore plus important, ne sera pas marqué dans les jours à venir au Brésil...

Le deuxième Allemand le plus capé de l'histoire après Lothar Matthäus a également une pensée pour l'homme dont il vient d'égaler le record. "Pour moi, Ronaldo reste l'un des plus grands", confie-t-il. Sur le chemin de l'aéroport de Fortaleza, l'un de ses jeunes coéquipiers lui aura peut-être signalé la réaction du Brésilien sur Twitter : "Bienvenue au club, Klose. Je crois savoir ce que tu ressens. Quelle belle Coupe du Monde !!!"

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 13:49

Sage, trop sage Allemagne ?



L'Allemagne, toute attachée à sa bonne tenue tactique qui avait détricoté le Portugal (4-0), en a oublié de jouer et est apparue corsetée samedi face au Ghana (2-2), dessinant en creux un criant manque de créativité.

Les confréries des statisticiens et des superstitieux diront que la malédiction persiste, puisqu'après son dernier titre au Mondial-1990, la Nationalmannschaft n'a remporté qu'un seul deuxième match de Coupe du monde lors des six éditions suivantes (en 2006).

Sauf que le match de Manaus a proposé une réalité moins surnaturelle et plus prosaïque: l'Allemagne, parce qu'elle arborait le scalp de Cristiano Ronaldo, s'est cru immunisée et surpuissante, comme si l'effort devenait superflu. Grosse tête et petit coeur ?

"En première période, on voulait être discipliné et compact, a reconnu le sélectionneur Joachim Löw. On savait qu'il ne serait pas possible de courir 90 minutes par cette chaleur. Donc la première période a été plutôt tactique".

"Et puis en seconde période, on a tout à coup vu une accélération terrible. C'a été une succession de coups des deux côtés et tout le monde a eu sa chance de gagner", a ajouté le technicien.

Mollesse
Pas tout à fait: les Allemands, avec plus de possession (59%), ont eu beaucoup moins de situations offensives et de tirs (11 contre 20).

"On est déçu parce qu'on a montré de belles choses et qu'on a rivalisé avec les Allemands, a d'ailleurs noté l'attaquant ghanéen Andre Ayew. On est déçu surtout de prendre ce deuxième but sur coup de pied arrêté, encore. Ca nous a mis bien la rage. Ils ont eu beaucoup de réussite sur les deux buts, je trouve".

Il faut dire aussi que l'emballement était dû aux Ghanéens, à partir du but d'André Ayew pour le 2-1, vers l'heure de jeu. Les joueurs de Löw ont clairement subi la tournure donnée à la rencontre par les Black Stars, bien plus généreux, bien plus allants.

L'équipe de James Kwesi Appiah a secoué la partie qui ronronnait et les Allemands, bousculés, sont restés engoncés dans leur corset de mollesse, déstabilisés au point d'en perdre leurs repères. "Dans l'ensemble nous avons laissé trop d'espaces au Ghana, a regretté le milieu Kroos. Ce n'est pas notre jeu".

"Jogi" a regretté que son équipe n'ait "pas bien joué les contres", exercice dans lequel les adversaires se sont montrés bien plus tranchants, butant seulement sur un Neuer auquel les siens doivent une fière chandelle.

Jambes lourdes
Özil a manqué singulièrement d'impact, et si Götze a ouvert la marque d'une reprise tête-genou, il a aussi, comme un symbole, tenté une demi-volée directement sur le gardien. Trop sage, donc. C'était, surtout, l'une des très rares velléités offensives de la Nationalmannschaft avant les dix dernières minutes du match, totalement folles.

Le manque d'inspiration dans le jeu allemand provient sans doute d'un milieu éteint, et lent dans les transmissions, à l'image d'un Lahm méconnaissable. Placer dans les couloirs deux arrières centraux de métier, Boateng et Höwedes, n'aide pas non plus à apporter le surnombre et prendre des risques offensifs.

Et puis, il y avait le facteur externe: le climat amazonien. "J'ai l'impression que la chaleur et la lourdeur nous ont finalement gênés, a estimé le manageur de la sélection, Oliver Bierhoff. Nous ne pouvions pas mettre l'adversaire sous pression comme nous aimons le faire. Quand on est raplapla, fatigué, quand les jambes sont lourdes, alors on fait des erreurs".

Löw avait balayé le facteur climatique lors du match contre le Portugal, affirmant que la délégation était justement arrivée au Brésil plusieurs jours avant son entrée en lice pour s'adapter, et qu'elle l'était.

Le sérieux a servi l'Allemagne contre le Portugal puis l'a desservie. Qu'en sera-t-il contre les Etats-Unis jeudi à Recife ?

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 13:51

Ghana : Afful, moteur silencieux des Black Stars



Nous jouons la 85ème minute du match électrique qui oppose le Ghana à l’Allemagne. Le tableau d’affichage indique 2:2. Malgré la chaleur et l’humidité régnant sur l’Estadio Castelao de Fortaleza, les deux équipes n’ont cessé de multiplier les va-et-vient. Dans de telles conditions, il est courant que le rythme baisse d’un cran et que les jambes se fassent plus lourdes. Pourtant, un joueur ne semble pas concerné par les limites du corps humain. En témoigne cette action où il récupère un ballon et se lance dans une folle chevauchée dans son couloir avant d’ajuster un centre dangereux.

Ce joueur, c’est Harrison Afful, latéral droitdu Ghana sur le papier mais dévoreur d’espaces sur le rectangle vert. Il est sur le terrain depuis le coup d’envoi, mais il semble courir plus vite et avoir davantage d’énergie que les 21 autres acteurs. Comment un joueur aussi impressionnant a-t-il pu passer inaperçu du grand public, d’autant plus qu’il a 28 ans ? La réponse est simple : parce qu’il n’a jamais joué en Europe. Pourtant, celui qui porte les couleurs de l’Espérance de Tunis depuis quatre ans n’a pas manqué d’offres.

"J’ai reçu des propositions, mais j’ai estimé qu’elles ne correspondaient pas à ce que j’attendais", raconte-t-il à FIFA.com après le match contre l’Allemagne. "Je suis bien en Tunisie, on s’est toujours bien occupé de moi là-bas. Je ne voulais pas partir juste pour tenter l’aventure. Cela dit, si je reçois un jour une offre qui m’intéresse, c’est clair que je vais l’étudier", assure-t-il, l’œil brillant.

Rien à regretter
La palette de l’arrière ghanéen ne se limite pas à sa pointe de vitesse et son volume du jeu. Le joueur de couloir accompli se distingue aussi par la qualité de ses centres, comme il l’a montré en servant parfaitement André Ayew sur l’égalisation des Black Stars. Cela dit, l’intéressé est le premier à reconnaître qu’il a forgé son identité footballistique grâce à sa ténacité et sa capacité à ne rien lâcher.

"C’est en moi. Si je ne jouais pas comme ça, ce ne serait pas moi", reconnaît à voix basse ce petit gabarit d’1m70. "Depuis que je suis enfant, je vais très vite. Et comme j’ai toujours aimé avoir le ballon, quand je l’ai à proximité, je ne peux pas m’empêcher d’aller le chercher. En plus, j’aime beaucoup mes coéquipiers et mon pays, donc je ne vais jamais ménager mes efforts pour les aider."

Après le match de ce 21 juin, Afful voit l’avenir du Ghana dans la compétition avec optimisme, même si son équipe n’a pas toutes les cartes en main. "C’est dommage de ne pas avoir gagné aujourd’hui", regrette-t-il à propos du spectaculaire 2:2 face à la Nationalmannschaft. "Une victoire aurait été très positive. Mais on a laissé les tripes sur le terrain et on a sorti un très bon match contre cette grande équipe. Il nous reste un match et on va faire le maximum pour passer. Si on ne se qualifie pas, on n’aura rien à regretter."

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 23:52

Allemagne : Khedira et Boateng aux soins



Le milieu Sami Khedira et le défenseur Jérôme Boateng sont restés aux soins dimanche au lendemain du nul de l'Allemagne contre le Ghana (2-2) dans le Mondial-2014.

Boateng a été touché à la cuisse gauche pendant le match et remplacé au retour des vestiaires, tandis que Khedira souffre d'un étirement du ligament du genou gauche, a indiqué la Fédération allemande (DFB).

Le milieu défensif devrait cependant être disponible pour affronter les Etats-Unis jeudi à Recife, selon le manageur de la sélection, Oliver Bierhoff.

Les deux joueurs devaient reprendre l'entraînement dès lundi, a-t-on ajouté du côté de la DFB.

L'attaquant Thomas Müller a eu droit à quelques points de suture au cuir chevelu pour une entaille consécutive à un choc avec le défenseur ghanéen John Boye, qui ne remettent pas en cause sa participation au dernier match de poule de la Nationalmannschaft.

La plupart des titulaires de samedi ont fait des exercices en salle, certains faisant quelques tours de terrain, tandis que les remplaçants faisaient des jeux avec ballon, durant le quart d'heure ouvert à la presse dimanche, à Santo André (nord-est).

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 14:45

Portugal : Un éclair évite l'orage sur Ronaldo



Cristiano Ronaldo, fantomatique contre l'Allemagne (4-0), a évité l'élimination au Portugal grâce à une passe décisive dans les dernières secondes du temps additionnel face aux Etats-Unis (2-2), dimanche à Manaus.

On joue la cinquième minute du temps additionnel: Cristiano Ronaldo déboule et délivre un bijou de passe décisive pour Varela qui marque de la tête. Avec ce nul, la Selecçao évite tout simplement de rejoindre l'Espagne et l'Angleterre parmi les éliminés de renom de ce Mondial au Brésil. Merci le Ballon d'Or ! Avant cet éclair évitant l'orage, Ronaldo aura brillé par intermittence. Soit, pour le beau geste, par exemple, cet extérieur du droit splendide pour Nani à la 41e minute. Et pour le déchet, dans la minute qui suivit, un coup franc complètement raté, avec une balle envoyée dans les airs.

Et Cristiano Ronaldo de récolter à ce moment là une nouvelle bordée de sifflets dans un stade occupé en majorité par les fans US. Confronté à des Américains assez entreprenants, le natif de Madère est apparu par moments assez nerveux, triturant son brassard, mettant ses mains sur ses hanches, ou se balançant d'avant-arrière pour manifester son impatience.

Avec toujours un oeil sur le chrono et le tableau d'affichage. Car si Nani avait ouvert le score à la 5e minute -sur une action que Ronaldo n'a fait qu'accompagner du regard- le leader portugais avait conscience que ce n'était pas suffisant pour se mettre à l'abri. Il avait raison car Jones a égalisé à la 63e minute. Et Dempsey a bien cru envoyer le Portugal en enfer à la 81e minute. Jusqu'à ce caviar du capitaine portugais 14 minutes plus tard.

Tout se jouera pour le Portugal contre le Ghana le 26 juin, la Selecçao étant à la merci d'un nul entre Allemagne et Etats-Unis, qui l'éliminerait à coup sûr...

Que de ratage
Avant ce match contre les USA, la question était: qu'allait faire Ronaldo, alors qu'une poche de glace sur son genou gauche à la fin de l'entraînement cette semaine avait fait tant parler? La réponse n'a pas tardé: il allait alterner le remarquable et les ratages. Seul joueur à avoir opté pour les manches longues dans la touffeur de Manaus - 30° et 66% d'humidité au coup d'envoi - le capitaine portugais a d'abord manqué une passe sous les huées à la 1re minute, avant de faire étalage de sa classe.

A la 4e minute, il a ainsi éliminé trois joueurs dans un petit périmètre et a conservé la balle.  Mais à la 71e, il dévissa complètement sa frappe au bout d'une belle course. Il baissa la tête, frustré, se recoiffant du côté du "Z" dessiné au rasoir dans sa coiffure étudiée. Le "Commandant" a voulu tout au long du match montrer qu'il était de retour. Il a multiplié les appels, comme si tous les ballons devaient passer par lui.  Sa gestuelle n'eut rien à voir avec l'espèce de résignation qui l'accompagnait lors du naufrage contre l'Allemagne, avec ses bras ballants le long du corps.

Cette fois, l'ancienne idole de Manchester United a sans cesse pointé du doigt, comme un chef d'orchestre, pour replacer ses partenaires. Il n'a jamais lâché. Et c'est ce qui lui permet de ne pas rejoindre les Casillas, Iniesta, Gerrard et Rooney mis à la porte du Brésil.

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 16:13

Portugal, Bento : "Situation extrêmement compliquée"



"On est dans une situation extrêmement compliquée", a reconnu dimanche l'entraîneur du Portugal Paulo Bento après le nul contre les USA dans le groupe G du Mondial-2014 (2-2). "Nos chances existent, elles ne sont pas grandes, mais c'est le seul espoir auquel se raccrocher", poursuit-il.

Les difficultés qu'a éprouvé Ronaldo sont-elles la clé de ce match ?
Il était en forme et il a joué 90 minutes. Je ne pense pas que le problème ait à voir avec lui. Ce qu'il s'est passé a plus à voir avec les autres joueurs. Le match doit être analysé d'un point de vue global. Je ne veux rien dire sur les cas individuels et sur une performance en particulier. Il ne faut pas isoler les prestations individuelles et le niveau de l'équipe. Ce n'est pas le moment pour tout ça. Un joueur n'a pas été pire que les autres. Ils sont tristes, le moment n'est pas venu pour les critiques. Et si vous devez critiquer quelqu'un, c'est moi en tant qu'entraîneur. En partie en raison de la météo, les deux équipes avaient décidé de produire un jeu défensif. Il ne fallait pas tout jeter devant. On a montré une capacité pour réagir, il faut souligner les vertus mentales de l'équipe. Le résultat est juste je pense. Il est acceptable.

La qualification est-elle encore jouable ?
C'est sûr que l'on est dans une situation extrêmement compliquée. On dépend des résultats des autres équipes et notre différence de buts est défavorable. Mais c'est notre seul espoir auquel se raccrocher, alors il faut donner le meilleur et avancer. On reconnaît que nos chances ne sont pas grandes, mais elles existent. On va exiger plus de l'équipe, et on va se comporter comme des professionnels contre le Ghana.

Croyez-vous le sélectionneur quand il assure qu'il ne visera pas le nul contre l'Allemagne ?
En ce moment, regardons juste notre équipe, ce qu'elle a fait, sans se préoccuper de ce qui va se passer dans les autres matches des autres équipes. Cela fait dix ans que j'entraîne, avant j'ai été joueur pendant 15 ans et je n'ai jamais été suspicieux vis-à-vis de mes collègues. Je pense que les deux équipes voudront gagner.

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 16:16

Etats-Unis 2 - Portugal 2
Le Portugal entretient la flamme




Les Etats-Unis pensaient se qualifier directement pour les huitièmes de finale tout en éliminant le Portugal. Mais une égalisation en dernière secondea offert un sursis à Cristiano Ronaldo et compagnie, déjà en danger après la déroute allemande.

Une erreur d'entrée de la défense américaine les remet en selle. Sur un centre manqué, un renvoi approximatif de Geoff Cameron trouve Nani qui tire à boulets rouges dans le plafond de Tim Howard (0:1, 5').Cueillis à froid, les Stars and Stripes tentent de mettre le feu dans le camp portugais. Ils peuvent se mettre au chaud avant le repos avec une double occasion brûlante, un poteau de Nani suivi d'un tir d'Eder sorti par Howard (44').

Après la pause, c'est au tour de Ricardo Costa d'éteindre l'incendie en sortant un but tout cuit sur une frappe de Michael Bradley (55'). Les supporters yankees y ont cru, et s'enflamment pour de bon sur l'égalisation de Jermaine Jones d'une frappe canon (1:1, 64'). Le thermomètre explose quand ClintDempsey pousse au fond un offrande de GrahamZusi (2:1, 81').

On pensaitla maison portugaise en cendres, c'était sans compter sur le retour de flamme de dernière seconde.Cristiano Ronaldo, qui avait tout raté jusque-là, adresse un centre parfait àVarela (2:2, 90+5'). LaSelecção a eu chaud. Tout se décidera lors de la bouillante dernière journée de ce Groupe G, le 26 juin.

Homme du Match : Tim Howard(USA)

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 16:46

Portugal : La presse a du mal à croire au miracle



Le Portugal a évité l'élimination du Mondial sur le fil, mais sa qualification pour les huitièmes de finale relèverait du "miracle", soulignait la presse portugais lundi, au lendemain du nul arraché aux Etats-Unis à Manaus (2-2).

"Plus qu'un miracle", titrait en Une le quotidien sportif Record, sur une photo de Silvestre Varela, buteur dans les arrêts de jeu.

"Le but de Varela ne fait qu'alimenter un rêve dans lequel il est difficile de croire", poursuivait le journal.

"Seul un miracle permettra au Portugal de poursuivre le Mondial", "ce n'est plus qu'un rêve", écrivait aussi son concurrent A Bola, en rappelant le scénario invraisemblable dans lequel la Selecçao se qualifierait: "maintenant il faut faire un carton contre le Ghana et attendre un autre carton au match Allemagne-USA".

Même incrédulité dans la presse généraliste. "Varela maintient vivant un rêve improbable", titrait le quotidien "i", tandis que le Diario de Noticias évoquait "une équation pratiquement impossible".

"Seul un prodige arithmétique qualifiera le Portugal", dont la différence de buts est très défavorable en raison de la lourde défaite infligée par l'Allemagne (4-0) en ouverture, faisait écho le Jornal de Noticias.

Les images de déception de l'attaquant vedette Cristiano Ronaldo, la tête basse ou la main au front, illustraient à nouveau lundi la plupart des Unes de la presse lusitanienne, qui relevait la performance mitigée de l'astre du Real Madrid.

"Peu de critiques à lui faire, il a donné ce qu'il a pu, mais son engagement n'a pas caché qu'il est limité" par les pépins physiques qui ont marqué sa préparation pour la Coupe du monde, notait Record.

"Il a lutté jusqu'à la fin mais pas toujours avec succès", estimait aussi A Bola en soulignant toutefois le "centre millimétré" pour Varela lors du deuxième but portugais.

"Il a été plus présent mais, encore une fois, il n'a pas fait la différence", concluait le quotidien Publico.

Si Ronaldo était relativement épargné, la presse portugaise se montrait écoeurée par le manque de fraîcheur physique de son équipe nationale et par la série de blessures qui a frappé cinq joueurs en deux matches.

"Il a été douloureux d'assister à la performance du Portugal, les joueurs ne tenaient qu'à un fil", regrettait le chroniqueur de A Bola en s'interrogeant sur la qualité du travail de préparation et les choix du sélectionneur Paulo Bento.

Pour Record, "la situation est de plus en plus inquiétante et Bento risque de n'avoir que 18 joueurs disponibles" pour affronter le Ghana, jeudi à Brasilia.

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 16:58

Portugal : Ronaldo n'y croit plus vraiment



Assommé par le nul (2-2) contre les USA qui élimine quasiment le Portugal, la star et capitaine Ronaldo ne se défile pas mais sa lucidité contraste avec le reste d'une "équipe très limitée" qui s'accroche à un maigre espoir.

"Le Portugal n'a jamais été favori, n'a jamais pensé qu'il pourrait être champion du monde, honnêtement", a commencé par assurer le Ballon d'or qui traverse comme une ombre son 3e Mondial.

A 29 ans, il ne connaîtra sûrement plus la plénitude affichée cette saison et il doit se contenter d'un bilan de deux buts en 12 matches.

Même s'il a délivré une splendide passe décisive à la toute dernière seconde qui permet de sauver la face, on attend mieux de lui.

La suite de son propos semble indiquer qu'il en est conscient et surtout qu'il a fait le deuil de ce tournoi pour une équipe qu'il estime insuffisamment armée pour rivaliser avec les meilleurs.

"Nous devons être humbles et savoir ce que nous sommes capables de faire. Actuellement, il y a de meilleures équipes et de meilleurs joueurs que nous. Nous sommes une équipe moyenne, peut-être, oui. Ce serait mentir si je disais que nous étions une des meilleures sélections. Nous avons des limites, des blessures... Nous avons une équipe très limitée", a-t-il poursuivi.

"C'est encore possible"
"Je crois que c'est encore possible lors du prochain match", estime en revanche Varela, le buteur de l'impossible, auteur d'une égalisation miraculeuse dans les arrêts de jeu contre les Etats-Unis.

"Il reste 90 minutes, c'est encore possible", renchérit le gardien Beto. Avec sa différence de buts très défavorable (-4), il faut pourtant les trois points d'une large victoire contre le Ghana et un miracle pour continuer, sachant qu'un nul entre l'Allemagne et les Etats-Unis, les deux leaders du groupe G, éliminerait à coup sûr le Portugal.

Trop de manques accablent pourtant cette Seleçcao, à commencer par les défections en tout genre. Si la suspension de Pepe est elle à mettre sur le dos d'un excès de nervosité lié aux attentes impossibles de cette équipe, l'effectif fond en effet comme une glace à Manaus.

Après les trois blessés enregistrés lors de la déculottée allemande (4-0), qui a fait très mal dans les têtes portugaises, deux autres se sont ajoutées dimanche.

Jusque-là le milieu est épargné alors que paradoxalement, cela aurait sûrement fait moins de mal que Moutinho se blesse. Dans la foulée d'une saison inachevée avec Monaco, le relayeur, l'organisateur, le régulateur lusitanien est aux abonnés absents et court dans le vide.

Du coup, c'est tout l'équilibre du 4-3-3 qui est remis en cause. Car dans un groupe qui est le 4e plus âgé du Mondial, quand le maître à penser déraille, son équipe est coupée en deux et n'a plus les capacités physiques pour enrayer sa chute.

C'est aussi en partie pour cette raison que CR7, qui a peut-être a compris que cela ne changerait pas, semble si isolé devant et redescend sans cesse toucher les ballons. Contre les USA, à une exception, il a été trouvé en sautant le milieu, par du jeu long.

La blessure d'Almeida
Mais pourquoi le Portugal, alors que tout avait pourtant idéalement commencé avec ce but de Nani à la 5e minute, s'est-il soudainement fissuré ?

Alors que ses joueurs aiment le ballon, était-ce le plan de voir venir ? N'avait-il pas les moyens de faire autrement ? Entre les lignes, le sélectionneur a répondu à ces questions.

Si son équipe s'est arrêtée, c'était pour défendre et se préserver de la fatigue dans un climat étouffant.

Si les vagues US l'ont submergée en 2e période, c'est à cause de la blessure d'Almeida, sorti à la pause alors qu'il assurait jusque-là sur le flanc gauche, le point fort adverse. Car cela a obligé Veloso à se déporter dans le couloir et le milieu, efficace dans l'axe, y a laissé des espaces impossibles à boucher. "Ce n'est pas encore le moment des critiques. Et si vous devez critiquer quelqu'un, c'est moi en tant qu'entraîneur", a asséné le technicien en poste depuis 2010. Pour l'instant, il est passé entre les gouttes, mais cela ne durera sûrement pas.

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 17:05

Les Etats-Unis joueront pour gagner contre l'Allemagne



Le sélectionneur des Etats-Unis, Jurgen Klinsmann, a déclaré lundi que son équipe jouerait pour gagner contre l'Allemagne jeudi à Recife pour le compte du groupe G.

Les deux équipes, qui comptent chacune 4 points, seraient qualifiées pour les huitièmes de finale en cas de match nul avec l'Allemagne, quel que soit le résultat de Portugal-Ghana.

"Nous avons ce "fighting spirit" et nous donnons tout à chaque match", a déclaré Klinsmann.

"Nous irons à Recife et nous donnerons tout pour battre l'Allemagne. C'est notre but", a ajouté l'ancien attaquant international allemand.

A l'évocation du RFA-Autriche (1-0) de la Coupe du monde 1982, surnommé "le match de la honte" car les deux équipes sont soupçonnées d'avoir arrangé un résultat qui les qualifiait toutes les deux aux dépens de l'Algérie, Klinsmann a balayé un tel scénario.

"Vous parlez d'un match qui a eu lieu il y a des décennies", a-t-il réagi. Ca fait seulement partie de l'histoire de l'Allemagne. Je pense que si vous regardez le passé de l'équipe des Etats-Unis, nous essayons toujours de faire les choses comme elles doivent se passer", a ajouté Klinsmann.

Klinsmann a dit que même si lui et Joachim Löw étaient de bons amis - Löw fut l'assistant de Klinsamnn lorsqu'il était sélectionneur de la Mannschaft- il n'était pas question qu'ils concluent un "gentleman agreement" avant le coup d'envoi.

"Jogi fai son job. Nous sommes bons amis et je fais mon job. Mon job est de tout faire pour que nous nous qualifions pour les huitièmes de finale, et c'est ce que je vais faire. Ce n'est pas le bon moment pour les appels amicaux", a expliqué Klinsmann.

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 17:08

Allemagne : Khedira et Boateng rétablis



Le milieu Sami Khedira et le défenseur Jérôme Boateng, touchés avec l'Allemagne face au Ghana samedi (2-2), seront disponibles pour le dernier match du groupe G contre les Etats-Unis jeudi à Manaus, a indiqué lundi l'encadrement allemand.

Les deux titulaires, restés aux soins dimanche, "ont reçu le feu vert du département médical", a déclaré le sélectionneut-ajoint Hansi Flick en conférence de presse, et devaient participer normalement à l'entraînement du jour à Santo André (nord-est).

Boateng (25 ans) avait reçu un coup à la cuisse gauche pendant le match et remplacé au retour des vestiaires, tandis que Khedira (27 ans) souffrait d'un étirement du ligament du genou gauche, avait avancé dimanche la Fédération allemande (DFB), qui s'était dite optimiste sur leur participation à la prochaine rencontre.

L'Allemagne (4 points, différence de buts +4) est en tête du groupe G devant les Etats-Unis (4 pts, +1), le Ghana (1 pt, -1) et le Portugal (1 pt, -4).

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 17:09

Etats-Unis : Quand la vieille garde porte les armes



Jusqu'à quel point une équipe est-elle capable de se renouveler en quatre ans ? Dans le cas des États-Unis, le processus de refonte imposé par Jürgen Klinsmann a entraîné une métamorphose totale par rapport à la formation alignée en 2010. Il n'est pas seulement question ici des absences de cadres comme Landon Donovan ou Carlos Bocanegra, mais aussi du replacement de deux vétérans de la campagne sud-africaine qui jouent un rôle clé depuis le début de Brésil 2014.

Au sein des Stars and Stripes à la sauce Klinsmann, Michael Bradley et Clint Dempsey se sont vu confier une mission bien différente : se centrer sur l'attaque. Pour l'instant, le résultat ne pourrait pas être plus convaincant. Comme lors du succès sur le Ghana, tous deux ont contribué de façon décisive au match nul 2:2 obtenu face au Portugal, qui place les Américains en ballotage favorable pour une place en huitièmes de finale.

Reprenant à son compte une partie des tâches autrefois dévolues à Donovan, Bradley a oublié tout ce qui a trait au marquage pour mieux aller de l'avant. Face au Portugal, c'est lui qui a organisé le circuit créatif nord-américain, n'hésitant pas à se porter dans la surface adverse pour créer le danger, comme sur la tentative déviée in extremis par Ricardo Costa.

Quant à l'ancien milieu offensif Dempsey, ce sont les fonctions anciennement occupées par Jozy Altidore, blessé lors de la première journée, qu'il exerce aujourd'hui. Et son but de la poitrine dans les six mètres prouve que le joueur n'ignore rien des attitudes d'un avant-centre de métier.

"Ils sont vraiment étonnants. Clint se plie sans difficultés aux exigences du poste d'attaquant, tandis que Michael peut couvrir plusieurs postes. Mais il sait aller de l'avant et créer des occasions", analyse pour FIFA.com le très expérimenté Tim Howard, qui aura suivi de près l'évolution de ses deux coéquipiers depuis la Coupe du Monde sud-africaine. "Ce sont nos deux meilleurs joueurs et c'est grâce à eux qu'on se retrouve là," insiste le dernier rempart américain.

Kyle Beckerman a également eu tout loisir de constater cette métamorphose. "Michael s'améliore d'année en année. C'est sa deuxième Coupe du Monde et il assume ses responsabilités. Jürgen lui a demandé d'être plus offensif et il a su appliquer cette consigne", explique celui qui se charge aujourd'hui de remplacer Bradley à la récupération.

Polyvalence
Passé par le Borussia Mönchengladbach, le Chievo Vérone et l'AS Rome, Bradley n'exerce pas une fonction fondamentalement différente de celle qui était la sienne à Heerenveen entre 2006 et 2008, où il avait un rôle offensif. "J'ai toujours été un joueur de milieu de terrain qui essaie d'avoir un impact positif sur le jeu. S'il faut être devant, j'y suis. Je sais que je peux être utile à l'équipe dans ce rôle", explique le joueur de Toronto à FIFA.com.

Contre le Portugal, Bradley a non seulement failli marquer un but, mais il a surtout largement contribué au renversement du score par les États-Unis en évoluant souvent dans la surface adverse. Ce fut peu de temps après son tir repoussé par la défense que Dempsey a trouvé le chemin des filets, confirmant ainsi les choix de Klinsmann. "Évidemment, la blessure de Jozy nous a un peu obligés à changer de tactique. C'est pour ça que j'ai joué un peu plus devant. C'est l'une des caractéristiques de notre équipe. Nous avons pas mal de joueurs polyvalents, qui savent concrétiser et ont de la personnalité", explique le nouveau goleador américain.

Maintenant, c'est peut-être le match le plus difficile du groupe qui attend les États-Unis. Contre l'Allemagne, les représentants de la Bannière étoilée auront besoin d'un match nul au minimum pour se qualifier en huitièmes de finale. Pour cela, Bradley et Dempsey devront peut-être revenir à leurs anciennes fonctions, et afficher l'esprit combatif que l'on connaissait à l'équipe américaine en 2010.

"Michael et Clint seront une nouvelle fois très importants dans notre schéma tactique, quelle que soit leur fonction. Nous allons devoir défendre à onze et attaquer à onze également. Ça va être un vrai combat, mais c'est la seule manière de passer", conclut Kyle Beckerman.

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 20:41

Portugal : Varela accepte la mission impossible



Le Portugal est habitué à sortir sa calculatrice. Tout au long de son histoire, la sélection lusitanienne a évité l'élimination ou obtenu la qualification in extremis, soit grâce à une meilleure différence de buts, soit en marquant dans les dernières secondes de la partie décisive. Ce scénario s'est répété le 22 juin contre les États-Unis. En égalisant à 27 secondes de la fin du match, Silvestre Varela a permis à son équipe d'espérer ne pas faire ses valises dans les prochains jours. La qualification pour les huitièmes de finale ? "Difficile, mais pas impossible", affirme Varela.

On joue depuis 95 minutes et 30 secondes dans le match comptant pour la deuxième journée du Groupe G de Brésil 2014. À Manaus, les Américains se voient déjà en huitièmes de finale et les Portugais en train de plier bagage. Trois secondes plus tard, sur un centre de Cristiano Ronaldo, Varela égalise pour la Selecção das Quinas. "Je ne sais pas si j'ai eu de la chance, peut-être un peu, oui. Mais il n'en reste pas moins que ce résultat n'est pas bon." Au micro de FIFA.com, l'attaquant ne cache pas sa frustration. Ce match nul 2:2 a enlevé au Portugal la maîtrise de son destin. Pour espérer être présents en huitièmes de finale, les Lusitaniens doivent maintenant battre le Ghana, si possible sur un score large, et espérer qu'il y ait un vainqueur dans le match entre l'Allemagne et les États-Unis.

Comme tous ses coéquipiers en équipe nationale, ce n'est pas la première fois que Varela se retrouve dans une telle situation. À l'UEFA EURO 2012, dans le deuxième match de la phase de groupes, l'attaquant du FC Porto était entré en cours de jeu pour marquer le but de la victoire 3:2, qui avait permis au Portugal de rester en course pour une qualification en quarts de finale.

À ceci près qu'aujourd'hui, la situation est un peu plus compliquée. "Ça reste très difficile. Nous voulions absolument cette victoire. C'est pour ça que tout le monde est un peu triste, mais nous devons y croire", poursuit Varela, habitué à lutter jusqu'à la dernière goutte d'espoir. "Notre force vient du fait que nous représentons le Portugal. Cela nous donne l'énergie de lutter jusqu'à la dernière minute. L'équipe est comme ça. Elle se bat beaucoup, mais ça ne marche pas toujours. Mais si nous gagnons ce dernier match, tout peut arriver."

Football, passion et espoir
Ricardo Costa, titulaire en l'absence de Pepe, suspendu, est un habitué lui aussi de ce genre de scénario. Il est le seul Portugais, avec Cristiano Ronaldo, à avoir participé à trois Coupes du Monde de la FIFA. C'est probablement ce qui explique son analyse très pragmatique de la rencontre qui l'attend, lui et ses coéquipiers. "En réalité, ça ne change pas grand-chose pour nous. L'Allemagne et les États-Unis sont sûrs de passer s'ils font match nul, mais le football est ainsi fait. Il y a beaucoup de passion et tout peut arriver", rappelle le défenseur central de Valence.

Les premières paroles de Cristiano Ronaldo après le match nul contre les États-Unis ont justement été pour remobiliser les troupes le plus vite possible malgré toutes les difficultés, y compris les blessures et les absences. "Ce sont les joueurs qui jouent, qui sont sur le terrain, qui souffrent. Nous donnons le meilleur de nous-mêmes. Évidemment que nous voulons gagner, mais ça n'a pas été possible. La qualification est presque impossible, c'est vrai, mais en football..."

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 16:56

Allemagne : Klose court plus vite grâce à Klinsmann



La méthode d'entraînement apportée par Jürgen Klinsmann à l'équipe d'Allemagne entre 2004 et 2006 a "énormément" fait progresser Miroslav Klose dans le sprint, a estimé l'attaquant de la Nationalmannschaft à la veille d'affronter les Etats-Unis entraînés par... Jürgen Klinsmann.

Les deux équipes, en bonne position pour passer en 8e de finale, se rencontrent jeudi à Recife, dans le groupe D du Mondial-2014, lors duquel "Miro" (36 ans) a égalé le record de buts en Coupes du monde du Brésilien Ronaldo (15), en marquant contre le Ghana (2-2).

"J'ai énormément progressé dans la course grâce à l'entraînement de Jürgen Klinsmann, a dit le buteur au magazine allemand Sport Bild. J'ai pu ainsi mieux récupérer et améliorer ma forme physique pour les nouvelles tâches d'un attaquant, dans les phases offensives comme défensives".

"Ce sur quoi Klinsmann a surtout insisté pour nous les attaquants, c'était sur le niveau de sprint, poursuit-il. Sprint, repos, sprint, repos. Aujourd'hui, un attaquant doit sprinter jusqu'à 600 mètres par match. Du coup, il faut savoir récupérer".

Klose et Klinsmann avaient atteint la 3e place du Mondial-2006, disputé à domicile, en Allemagne.

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 16:57

Ronaldo pense que Müller battra son record



L'ancien joueur brésilien Ronaldo, codétenteur du record de buts en Coupes du monde avec l'Allemand Miroslav Klose (15), s'est dit "persuadé" qu'un autre Allemand, Thomas Müller, les dépassera tous deux.

"Je suis persuadé que Thomas Müller pourra bientôt être le seul meilleur buteur en Coupes du monde", a dit le Fenomeno de 37 ans au magazine allemand Sport Bild paru jeudi en parlant de l'attaquant de la Nationalmannschaft qui en est déjà à 8 réalisations (5 en 2010, 3 en 2014 avec son triplé contre le Portugal).

"Je sais que mon record n'est pas éternel, a-t-il ajouté. Miroslav Klose n'avait besoin de marquer qu'un but dans ce Mondial pour me rattraper. Il l'a fait. Mais même s'il porte le record au delà, je ne crois pas qu'il restera pour l'éternité".

Klose (36 ans) a inscrit son 15e but pour sa quatrième Coupe du monde contre le Ghana (2-2).

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 19:44

Etats-Unis, Klinsmann : "On va livrer une vraie bataille"



Le sélectionneur des Etats-Unis Jürgen Klinsmann a promis "une vraie bataille" à l'équipe de son pays natal, l'Allemagne, jeudi à Recife, dans un match qui décidera du vainqueur du groupe G.

Quel est votre état d'esprit avant ce match ?
On attend ce match depuis un moment. Il va être décisif pour savoir qui passe et qui est premier. On veut continuer de façon positive, comme on a commencé. C'est un super moment à vivre, d'être au Mondial, d'avoir la chance de jouer contre mon ancienne équipe et de jouer une place en huitièmes de finale contre une des meilleures équipes du monde. On a fait beaucoup de travail pendant trois ans. Peut-être que certains sont surpris par nos résultats actuels, mais nous ne le sommes pas. On va arriver très déterminé, concentré, agressif. On va livrer une vraie bataille à l'Allemagne. Ma famille va être un peu divisée, bien sûr. Mais au bout du compte, c'est juste un super match de foot à jouer.

Qu'attendez-vous de vos joueurs ?
Ils ont tout donné lors des deux premiers matches et je veux qu'ils fassent la même chose. Nous sommes capables de battre l'Allemagne et nous le savons. Ce n'est pas être trop optimiste. Il y a plein de surprises dans ce Mondial et nous voulons en être une autre. On a encore un point à prendre. Avec trois, on sera premier.

Pouvez-vous nous parler de votre relation avec Joachim Löw ?
Nous avons eu deux ans de partenariat avec l'équipe d'Allemagne. Nous étions amis avant, depuis nous sommes des amis très proches. On vient un peu de la même région, on est toujours resté en contact. "Jogi" fait du mieux qu'il peut et moi aussi. Là, on a laissé tomber les SMS et les coups de fil pour un moment. On en parlera dans trois semaines, peut-être avec nos familles. C'est une vraie amitié, c'est plus que professionnel. Il a fait un super travail, son équipe est offensive, il a lancé des jeunes. Je suis fier de ce que fait l'équipe d'Allemagne.

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 14:38

Allemagne, Löw : "On ne pense pas aux mathématiques"



Le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw a assuré mercredi que son équipe ne pensait "pas aux mathématiques" avant un match jeudi à Recife contre les Etats-Unis, qui qualifierait les deux équipes en cas de match nul.

Pouvez-vous nous parler de votre relation avec Jürgen Klinsmann (sélectionneur allemand des Etats-Unis) ?
Je crois que le rapport entre Jürgen et moi, c'est très intéressant pour les médias. Mais personnellement, je pense que c'est un match contre un autre pays, comme d'habitude. Il est décisif pour la qualification. Ca n'a pas grand-chose à voir avec les entraîneurs. Dans le travail, nous avons eu une relation de confiance parfaite. On a gardé contact, on mange ensemble, on parle foot, on parle de l'Allemagne, des Etats-Unis. C'est une amitié et elle ne souffrira pas de ce match. Mais les gens qui nous connaissent savent qu'on est tous les deux ambitieux. Sur le terrain, on veut gagner.

Que faut-il améliorer par rapport au match précédent ?

Contre le Ghana, on a fait de bonnes choses, mais il y en a d'autres qui n'ont pas fonctionné comme on l'espérait. On en a parlé, ainsi que de ce qu'on pouvait changer et améliorer. On est prêt. Le point de départ, c'est qu'on doit être très bien préparé physiquement. Ils ont cette agressivité, on l'a vu, ils sont très en forme. Ils ont un avantage avec leur championnat qui est moins long. Jürgen a eu son équipe presque depuis janvier et ils travaillent ensemble depuis. Ils mettent une pression constante. Ils ont des joueurs très doués techniquement aussi. On connait nos adversaires, leurs points forts et leurs points faibles. Mais on doit surtout tirer profit de nos occasions et jouer sur nos qualités.

Il y a eu de gros déséquilibres lors de ce match...
A 1-0 on avait l'impression de contrôler et en fait on s'est retrouvé dans une situation difficile et il a fallu réagir. Puis à 2-2 on voulait continuer et c'est très positif. Ces déséquilibres, ça arrive quand deux équipes veulent gagner. Il y a aussi des actions et des comportements individuels qui expliquent ça. Les joueurs montaient tous sur corner, ils ne se repliaient pas assez. Mais les Ghanéens aussi. Ca rend le foot intéressant et ça peut aussi créer des problèmes à l'adversaire.

Voulez-vous finir premiers pour éviter la Belgique en 8e de finale ?
On suit ce qui se passe partout. Rien n'est fait pour l'instant. On ne veut éviter personne et on ne spécule pas. On prendra n'importe quel adversaire. Ce n'est pas pour ça qu'on veut être premier. On ne pense pas aux mathématiques, on veut juste gagner. Etre premier c'est un objectif.

Que pensez-vous de l'équipe américaine ?

Les Américains se sont améliorés tactiquement, ils sont très compacts. Ils laissent peu de temps au porteur de balle. Ils ont ce côté 'une équipe, une nation', ils sont très enthousiastes.

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum