CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 16:22

Ghana : Boateng et Muntari exclus de la sélection



Les Ghanéens Kevin-Prince Boateng et Sulley Muntari ont été exclus de la sélection nationale pour raisons disciplinaires avec effet immédiat et pour une durée indéterminée, a annoncé jeudi la Fédération ghanéenne de football (GFA) sur son site.

Boateng a été suspendu pour avoir insulté le sélectionneur des Black Stars, Kwesi Appiah, lors d'une séance d'entraînement à Maceio dans la semaine tandis que Muntari a reçu la même sanction pour s'en être pris physiquement à un membre du comité exécutif de la GFA, Moses Armah, mardi 25 juin lors d'une réunion.

Le Ghana, qui a absolument besoin d'une victoire, joue sa qualification pour les huitièmes de finale contre le Portugal jeudi à Brasilia et sera donc privé de deux pièces maîtresses.

La formation africaine a subi une défaite contre les Etas-Unis (2-1) et concédé le nul face à l'Allemagne (2-2).

Muntari, 29 ans, milieu de terrain à l'AC Milan a disputé les deux premiers matches tandis que Boateng, 27 ans, milieu de terrain de Schalke 04, est entré en cours de jeu contre les Etats-Unis puis était titulaire contre l'Allemagne avant d'être remplacé.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 19:25

Etats-Unis 0 - Allemagne 1
L'Allemagne met les choses au point




Comme un point qualifie l’Allemagne et les Etats-Unis pour les huitièmes de finale, pourquoi prendre des risques ? La Nationalmannschaft donne la réponse : faire le plein de points et de confiance. Mesut Özil mène l’attaque mais ses coéquipiers se marchent sur les pieds (9’). Les Américains, eux, prendraient la tête du groupe avec une victoire, donc point de calcul. Graham Zusi décoche une frappe puissante tout près de la lucarne de Manuel Neuer (24’).

Mais pas question de laisser filer la pole pour les triples champions du monde. Özil donne du travail à Howard avant la pause (35’), et Thomas Müller remet les points sur les "i" juste après, d’un plat du pied placé (1:0, 50’).

Pour éviter d’être dépendant de l’autre point chaud du jour, le match Portugal - Ghana à Brasilia, les Stars and Stripes pressent plus haut et prennent des risques, qu'Özil et Mario Götze sont sur le point d'exploiter en contre. Mais les intentions américaines restent au point mort. Le coup de sifflet final dans l’autre rencontre officialisant la victoire portugaise 2:1 arrive à point nommé pour assurer la qualification de l’Allemagne et des Etats-Unis dans cet ordre.

Le point de chute des Européens sera Porto Alegre, contre le deuxième du Groupe H. Celui des Américains, Salvador contre le dauphin du même groupe.

Homme du Match : Thomas Müller (GER)

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 19:27

Portugal 2 - Ghana 1
Le Ghana se barre la voie




A l’attaque toute ! Pas de place pour les calculs à Brasília. La porte des huitièmes de finale passe par une victoire. Chiffrée de préférence, surtout pour le Portugal. Cristiano Ronaldo décoche la première flèche sur la transversale (5’), la seconde sur les gants de Fatawy Dauda (19’). John Boye se charge involontairement de la troisième, la plus douloureuse. Le défenseur trouve la lucarne de son propre gardien (1:0, 31’ c.s.c ) et les Portugais une raison de croire au miracle.

Mais leur moteur ne semble alimenté que par l’énergie du désespoir. Jeu trop direct, passes imprécises, occasions faméliques : le Ghana sent sa chance venir. Asamoah Gyan la saisit le premier d’une tête piquée (1:1, 57’). Ses coéquipiers n’y sont pas : leurs jambes sont coupées, et les bras de Dauda peu inspirés sur un dégagement dans les pieds de Ronaldo. Le cinquantième but avec la Selecçao de l'attaquant est l’un des plus faciles (2:1, 80’). Les Portugais acceptent les cadeaux africains, faute de mieux.

La défaite crève-cœur contre l’Allemagne en ouverture n’a jamais été digérée par les Portugais. Ils devront panser leur plaies à la maison malgré la consolation offerte sur un plateau par le Ghana. Les Africains quitteront le Brésil avec le regret de ne pas y avoir assez cru.

Homme du Match : Cristiano Ronaldo (POR)

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 23:17

Portugal : Chronique d'une élimination annoncée



La presse portugaise réagissait avec amertume à l'élimination du Portugal après sa "victoire vaine" sur le Ghana (2-1) jeudi à Brasilia, qui a confirmé le "départ annoncé" de la bande à Cristiano Ronaldo, accusé d'avoir "gâché les meilleures occasions".

"Le Portugal confirme un départ annoncé" en raison de son "incapacité à battre le Ghana par plus de 2 buts à 1" afin de combler une différence de buts qui permet aux Etats-Unis de se qualifier avec autant de points, titrait l'édition en ligne du quotidien Diario de Noticias.

"Le Portugal fait ses adieux au Mondial-2014 avec une victoire qui ne sert qu'à fuir la dernière place" du groupe G, dominé par l'Allemagne, jugeait le journal sportif Record.

Après la lourde défaite infligée par l'Allemagne (4-0) pour son entrée en lice et le nul arraché aux Etats-Unis (2-2) dans les arrêts de jeu, jeudi "la sélection nationale a fait son meilleur match au Brésil, mais cela n'a pas suffi pour atteindre le rêve", poursuivait Record.

"Le Portugal a évité ce qui serait sa plus mauvaise prestation à une Coupe du monde, en battant le Ghana, mais elle a été loin d'obtenir un résultat qui lui aurait permis de se qualifier pour les huitièmes de finale", résumait le quotidien Publico.

"Mondial décevant et retour à la maison", tranchait le site d'information sportive Mais Futebol, en épinglant l'attaquant vedette du Portugal et du Real Madrid: "Ronaldo a marqué mais c'est aussi lui qui a gâché les meilleures occasions".

"Si Ronaldo avait connu un jour plus heureux, le Portugal aurait pu faire l'impossible", a considéré aussi Carlos Daniel, commentateur de la télévision publique portugaise RTP.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 23:18

Allemagne, Löw : "Nous avons dominé tout le match"



Le sélectionneur allemand Joachim Löw a estimé jeudi que son équipe avait "dominé tout le match" face aux Etats-Unis (1-0) et a notamment souligné la performance de son milieu de terrain.

Quelle analyse faites-vous de ce match et de la prestation de votre milieu de terrain?
On était prêt à un match difficile. J'aurais aimé un peu plus d'activité au début mais nous avons dominé tout le match. Nous sommes restés bien organisés et nous ne leur avons donné des occasions qu'à la toute fin. Au milieu, nous avons été forts, nos milieux ont dominé, nous avons fermé les espaces et nous ne leur avons pas laissé d'occasion. Schweinsteiger a été très bon. C'était le bon moment pour reposer Khedira après deux matches très durs. En ce qui concerne Lahm, les discussions durent depuis des années en Allemagne. A gauche, à droite... Maintenant au milieu de terrain aussi. Personne n'a rien trouvé à redire après le match contre le Portugal. Après le Ghana, les discussions ont repris. Mais je crois que notre milieu a totalement dominé aujourd'hui et Lahm l'a très bien organisé.

Qu'avez-vous dit à Klinsmann à la fin du match ?
Je lui ai d'abord demandé le résultat de l'autre match. Il m'a dit qu'ils étaient qualifiés et je lui ai dit que j'étais heureux. Ce n'était pas facile pour eux. Ils étaient plutôt outsiders, le Portugal était favori. Jürgen a réussi ça et je suis très heureux pour eux. Ils ont des qualités, ils sont durs, ils ont des joueurs qui ont progressé techniquement.

Pouvez-vous dire un mot de la prestation de Müller ?
En préparation, on avait vu que Müller était très fort dans sa tête. Il est imprévisible pour les adversaires. Il est très intelligent, il trouve toujours un moyen d'aller là où il y a de l'espace. Il est en grande forme, ça a l'air facile pour lui en ce moment. Il court beaucoup aussi, c'est celui qui court le plus.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 23:19

Portugal, Bento : "Ma responsabilité"



Le sélectionneur portugais Paulo Bento a assumé jeudi la "responsabilité" de l'élimination de son pays et souligné que la lourde défaite contre l'Allemagne (4-0) lors du premier match avait hypothéqué les chances dès le début.

Quelles sont les principales erreurs qui ont conduit à l'élimination?
Je dirai que c'est l'impact du premier match (qui a conduit à l'élimination). Impact à tous les niveaux, au niveau comptable mais aussi au niveau du moral. C'est une défaite large qui, avec les critères pour départager les équipes à égalité de points, nous a mis un très grand handicap pour les matches suivants. On a eu l'occasion de le rectifier contre les Etats-Unis mais on n'a pas réussi et donc on est arrivé au dernier match dans une contexte de grande difficulté avec l'obligation de marquer beaucoup de buts pour refaire la différence. Et aussi dépendre de ce qui se passait lors de l'autre match... Le fait déterminant est donc ce qui s'est passé lors du premier match. Ca a laissé des traces pour le reste. On aurait pu gagner ce match sur un score plus important, c'était notre objectif, on n'a pas réussi. Il ne faut pas fuir nos responsabilités et analyser et féliciter aussi les deux équipes qui ont terminé devant nous.

Pour l'avenir, allez vous chambouler l'équipe?
Cette sélection a un effectif stable depuis 2010. C'est une des options que j'ai prises. C'est ce qui nous a fait arriver en demi-finale en 2012 (Euro), ce qui nous a fait arriver ici en 2014. Il n'y a même pas la tentation d'être ingrat envers les gens qui jouent. Ils ont essayé de donner tout ce qu'ils avaient. On n'a pas réussi (à se qualifier) en raison de nombreux facteurs. Et je souligne qu'il y a dans le groupe des joueurs qui n'y étaient pas en 2012. Il y a 7 joueurs différents. Le changement doit se faire de forme graduelle et progressive. Je respecte et je suis reconnaissant envers tous les intervenants dans l'équipe. Il y aura des choix à faire, je ne le nie pas mais ce que je ne ferai jamais, ni dans ma vie personnelle ni dans ma vie d'entraîneur, c'est de fermer la porte à des gens qui ont beaucoup travaillé. Si des joueurs ne sont pas convoqués, ce sera en raison de choix sportifs mais pas parce qu'ils ne peuvent pas revenir en sélection en raison de leur âge.

Cristiano Ronaldo n'a pas transformé cinq grosses occasions...
Ca ne me paraît pas juste ni important d'individualiser les questions. Nous avons commis un certain nombre d'erreurs pendant notre parcours, qui ont fini par nous pénaliser. Jamais je ne mettrai la responsabilité sur un individu, qu'il soit un joueur ou un membre du staff. La responsabilité de ne pas avoir atteint l'objectif, qui nous rend triste et rend triste les Portugais, est la mienne. Les joueurs ont essayé de faire ce qui leur a été demandé. On n'a pas toujours réussi à faire ce qu'on voulait... Mais le fait qu'on ait raté de nombreuses occasions et que ces occasions étaient liées à un joueur qui normalement a une grande efficacité et qui cette fois n'a pas réussi à les transformer... ce n'est pas ma façon d'être que d'accuser qui que ce soit.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:10

Allemagne : Höwedes en état de grâce



Tout réussit à Benedikt Höwedes. Sa place de titulaire sur le flanc gauche de la défense de l'Allemagne avait été remise en question peu de temps avant le début de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™. Sa supposée lenteur face à des joueurs plus mobiles suscitait des interrogations. Trois matches et 270 minutes plus tard, le défenseur de Schalke 04 a prouvé qu'il était le bon choix.

"Ce débat ne m'a absolument pas choqué, d'autant que je ne joue pas à mon poste habituel en équipe nationale", estime le joueur de 26 ans au micro de FIFA.com après avoir bouclé son troisième match complet. "Mais le sélectionneur voulait aligner quatre centraux en défense. J'ai toujours dit que j'étais plus à l'aise en défense centrale. Mais si je suis plus utile au groupe en position excentrée et que le succès est au rendez-vous, ça me convient parfaitement. J'ai bien fait mon travail dans les trois matches auxquels j'ai participé. Je ne pense pas qu'il y ait encore matière à me critiquer."

Effectivement, le travail a été bien fait. Les Américains n'ont pas cadré un seul tir de toute la rencontre contre les Allemands. À l'autre bout du terrain, Per Mertesacker a contraint Tim Howard à une parade désespérée sur un coup de tête rageur. En embuscade, Thomas Müller a pu inscrire son quatrième but du tournoi. "Nous n'avons peut-être pas fait notre meilleur match, mais nous sommes en huitièmes de finale. C'est le plus important", estime Höwedes, passeur décisif pour but historique de Miroslav Klose, son 15ème en Coupe du Monde - un record -, lors du deuxième match. 

Prendre ses responsabilités
Formé au poste de milieu de terrain défensif avant de se reconvertir en défense, Höwedes a d'abord sur le côté droit puis aujourd'hui à gauche, l'inverse de son capitaine Philipp Lahm. Aussi efficace dans les duels qu'à l'aise pour effectuer la première relance, le capitaine de Schalke 04, qui a fait toute sa carrière dans le club de Gelsenkirchen, n'a eu aucun mal à trouver sa place en sélection. "Ici, il y a beaucoup de joueurs expérimentés qui n'hésitent pas à prendre leurs responsabilités. C'est aussi mon cas", assure-t-il. "Bien entendu, l'ambiance est différente de celle que je connais à Schalke. Mais nous avons tous le même objectif." 

Celui-ci ne fait guère de doute : tout le monde rêve d'être présent au Maracanã de Rio de Janeiro le 13 juillet prochain, pour la finale de la Coupe du Monde. "Quand l'hymne retentit, je ferme les yeux, j'écoute et je profite du moment", conclut le défenseur qui espère répéter l'expérience à quatre reprises avant de quitter le Brésil.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:12

Etats-Unis : Beasley, trait d'union entre deux générations



"C’est le même score que la dernière fois que nous avons joué contre l’Allemagne, mais ce coup-ci, l’issue est différente pour nous", raconte un DaMarcus Beasley tout sourire au micro de FIFA.com dans le tunnel de l’Arena Pernambuco. Malgré leur défaite 1:0 face à l’Allemagne, les États-Unis sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. "On ne s’est pas fait de cadeaux sur le terrain. Ce n’est jamais facile de jouer les Allemands."

Beasley sait de quoi il parle. Au Brésil, il est le seul membre de la sélection américaine à avoir vécu sur le terrain la douloureuse défaite 1:0 face à la Nationalmannschaft en quart de finale de Corée/Japon 2002. À l’époque, il découvrait l’épreuve suprême avec les yeux d’un jeune de 20 ans. Doté de jambes de feu et naturellement porté vers l’attaque, il évoluait au poste d’ailier, avec pour mission de semer la zizanie dans son couloir. Considéré comme l’avenir du soccer aux États-Unis, il était surnommé Jitterbug. La comparaison avec un danseur de swing semble désormais périmée pour un joueur âgé de 32 ans.

Douze ans plus tard, il a pris quelques petites rides, il s’est laissé pousser la barbe, sur laquelle on perçoit quelques poils gris et, surtout, il évolue au poste de défenseur. Grâce au sélectionneur américain, Jürgen Klinsmann, qui lui a fait confiance, Beasley dispute sa quatrième Coupe du Monde. "DaMarcus est une perle", estime le technicien allemand. "Il est prêt à tout donner."

Après avoir disparu des tablettes du sélectionneur pendant plus d’un an, le joueur de couloir semblait au bout de son bail avec les Stars and Stripes. Mais Klinsmann l’a rappelé l’été dernier et lui a même brièvement confié le brassard de capitaine. L’ancien buteur avait une idée derrière la tête : pourvoir le poste d’arrière latéral gauche. "Je suis un joueur offensif par nature", confie Beasley, appuyé contre un mur, en train de prendre des selfies avec son coéquipier blessé Jozy Altidore. "L’instinct revient au galop quand j’approche de la surface de réparation. Mais ma mission première, c’est de rester derrière et de protéger nos cages. De temps en temps, ça fait plaisir d’envoyer un bon tacle."

Garder le ballon
Beasley est un homme heureux. Il est conscient que le football n’offre pas toujours de deuxièmes chances. À Recife, les deux équipes étaient à la fête car qualifiées pour le prochain tour. Il y a 12 ans en revanche, la défaite sur le même score face à l’Allemagne avait été synonyme d’élimination. Personne dans cette équipe américaine, pas même Tim Howard ou Clint Dempsey, n’affiche un vécu international aussi riche que Beasley. L’ailier reconverti défenseur a en effet été un acteur de l’une des périodes les plus fastes du soccer. "Notre football a énormément progressé", estime celui qui compte plus d’une centaine de sélections. "On a une profondeur d’effectif qu’on n’avait pas auparavant. On aime garder le ballon et ça, c’est nouveau pour nous. On a des joueurs qui évoluent en Europe, dans de grands clubs."

Beasley a ouvert la voie à bon nombre des joueurs dont il parle. Après la Coupe du Monde 2002, il a quitté la MLS pour défendre les couleurs des Glasgow Rangers, du PSV Eindhoven et de Manchester City, à une époque où le made in USA n’était pas en vogue sur le Vieux Continent. Aujourd’hui, il termine sa carrière au Mexique, un pays où les joueurs américains ont encore du mal à convaincre les recruteurs. Beasley est l’exception qui confirme la règle puisqu’il est un chouchou des supporters de Puebla.

Dans sa poche, son téléphone entre en surchauffe sous l’avalanche de messages en provenance du pays. En 12 ans, le football a acquis une immense popularité aux États-Unis. Selon les estimations, ce sont 25 millions de téléspectateurs américains qui ont suivi le match contre le Portugal. "Les gens deviennent dingues chez nous", assure-t-il. "Regardez tous les supporters qui ont fait le déplacement. On est les plus nombreux. En 2002, les gens nous avaient remarqués, mais maintenant, ça n’a plus rien à voir."

Beaucoup de choses ont changé pour DaMarcus Beasley depuis Corée/Japon 2002, mais certainement pas sa passion pour le football de son pays. "Quand j’aurai raccroché, j’espère voir les États-Unis aller encore plus loin", conclut-il, conscient qu’il disputé sa dernière Coupe du Monde. "J’ai envie de transmettre quelque chose."

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:14

Portugal : Beto sèche ses larmes en pensant à l'avenir



Les Coupes du Monde de la FIFA se suivent et se ressemblent pour les gardiens portugais, qui ont pris l’habitude de quitter le terrain en larmes. Après Eduardo en 2010, c'est au tour de Beto de quitter l’Estádio Mané Garrincha sans pouvoir maîtriser ses émotions. Cependant, malgré la tristesse née de cette élimination précoce à Brésil 2014, les Lusitaniens peuvent avoir la conscience tranquille, car ils ont tout donné pour forcer le destin.

Mais ce 26 juin, c’était un peu mission impossible. Le Portugal avait besoin de battre le Ghana avec beaucoup de buts d’écart tout en espérant que l’Allemagne défasse les États-Unis. Ils ont rempli deux des trois conditions, mais la Selecção das quinas n’est pas parvenue à équilibrer la piètre différence de buts qu’elle traîne depuis la première journée du Groupe G. Les protégés de Paulo Bento auront tout tenté face aux Black Stars, mais leur victoire finale 2:1 ne leur permettra pas d’aller en huitièmes. Cependant, à une minute de la fin du temps réglementaire, le public a assisté à un fait de match inattendu lorsque Paulo Bento a décidé de rappeler son gardien.

Titulaire lors des deux matches de poule, Beto n’a pas pu cacher sa tristesse et sa frustration. Une fois sur le banc, il a pleuré toutes les larmes de son corps, expliquant plus tard les raisons de sa réaction. "J’étais tombé sur l’os de la hanche en arrêtant une frappe et ça me faisait mal. Sur le coup, je voulais continuer et c’est ce que j’ai dit au banc", raconte-t-il. "À chaud, on ne se rend pas forcément compte de la gravité des blessures. Maintenant je sais qu’il a eu raison de me sortir. J’aurais pu porter préjudice à l’équipe. Mais avec les douleurs que je ressentais, c’était impossible de continuer".

Objectif raté
"Les larmes, c’était pour tout. Je voulais continuer, je voulais aider… Je suis comme ça", explique le portier du FC Séville, qui a justement laissé sa place à Eduardo, titulaire de la campagne d’Afrique du Sud 2010. Lui même qui, au terme de la défaite portugaise en huitième de finale contre l’Espagne, était resté de longues minutes sur la pelouse à pleurer à chaudes larmes. "Je comprends parfaitement ce que Beto a pu ressentir. Personne n’aime sortir en cours de match, encore moins dans ces conditions, à quelques minutes de la fin d’une participation en Coupe du Monde. Mais c’est comme ça", regrette le gardien, qui reste optimiste quant à l’avenir de l’équipe de Paulo Bento.

"Maintenant, il faut assumer. Nous avons raté notre objectif et il n’y a rien à faire. Nous sommes tristes, déçus, bien évidemment, mais ça ne sert à rien de pleurer. Nous avons un bon groupe de joueurs et nous avons raté les huitièmes à cause de cette entrée en lice contre l’Allemagne", souligne le portier au micro de FIFA.com.

"J’espère que les Portugais ne sont pas trop déçus. Nous avons tout donné et je pense que nous avons fait honneur au maillot. Le football est ainsi fait. Maintenant, il faut lever la tête et se tourner vers les prochaines compétitions", complète Nani, qui parle volontiers au nom de ses coéquipiers. Il est temps de sécher les larmes et de penser à l’avenir.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Sam 28 Juin - 9:22

Ghana : Des fins d'examens à réviser



Les Ghanéens plient bagage à l'issue d'une phase de groupes de la Coupe du Monde de la FIFA™ où ils sont retombés dans leurs vieux travers. Comme à Afrique du Sud 2010, les dernières minutes des matches ont été de trop et ont précipité l'élimination précoce des Black Stars au Brésil.

En Afrique du Sud, le Ghana est passé tout près de devenir la première sélection africaine à atteindre les demi-finales d'une Coupe du Monde de la FIFA™, mais le penalty manqué par Asamoah Gyan à la toute fin du temps additionnel avait remis l'Uruguay dans la partie, avec à la clé une séance de tirs au but fatale. Quatre ans plus tard, les défaites ghanéennes contre les États-Unis et le Portugal se sont également dessinées en fin de match et ont éteint les chances de qualification des Africains pour les huitièmes de finale. Dure leçon.

"Nous sommes assez déçus, car nous voulions passer cette phase de groupes. Mais je pense que le peuple du Ghana est satisfait de nos performances. Il n'y a pas de quoi rentrer la tête basse, car nous avons réellement bien joué, en pratiquant un football que le public a apprécié", affirmait Gyan au micro de FIFA.com au terme du match contre le Portugal, à Brasília.

La tristesse liée à l'élimination n'efface pas un vrai optimisme chez l'attaquant ghanéen, buteur face au Portugal. "Nous avons fait quelques erreurs de concentration et nous en avons parlé avant le match contre le Portugal. Nous voulions absolument éviter de prendre un but bête, mais c'est encore arrivé face aux Portugais. Quand vous faites un cadeau, l'adversaire l'accepte en général et vous êtes pénalisé. Ça fait partie du jeu", reconnaît-il. "Mais je veux remercier cette équipe, et en particulier les joueurs les plus jeunes. Ils ont un grand avenir dans le football. D'ici quatre ans, nous allons avoir une autre opportunité de montrer notre valeur", promet l'un des joueurs les plus expérimentés du Ghana.

Surprendre le monde
Les perspectives d'avenir sont donc au vert pour les Black Stars. "L'avenir nous appartient. Nous avons ce qu'il faut pour surprendre le monde, comme nous l'avions fait en 2010. Le talent pour ça ne manque pas", estime Gyan, qui a aussi un objectif personnel dans la ligne de mire. "Si nous nous qualifions, je ferais tout pour être présent en Russie. Que Dieu me protège des blessures."

Gyan est particulièrement élogieux envers Christian Atsu. L'ailier de 22 ans était cependant trop abattu après la défaite contre le Portugal pour goûter la fierté d'avoir réalisé le rêve de n'importe quel joueur. "Nous sommes très tristes de quitter la compétition de cette manière, mais maintenant on ne peut plus rien y faire. Je suis très heureux d'avoir eu la chance de jouer une Coupe du Monde mais en ce moment, le sentiment dominant est la déception de ne pas avoir réussi à atteindre les huitièmes de finale", explique l'espoir du Ghana. "C'est vrai, nous avons un groupe jeune et plein de qualités, avec des cadres plus expérimentés, comme Asamoah Gyan. Je suis persuadé que nous allons réussir à offrir de belles choses au football ghanéen et africain d'ici peu."

Dans cette optique, les leçons apprises au cours des dernières minutes des matches disputés au Brésil seront utiles aux Ghanéens.

Fifa.com (27/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum