CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Dim 2 Mar - 19:36

Les USA sans Bradley contre l'Ukraine



Les Etats-Unis affronteront l'Ukraine le 5 mars en match amical dans le cadre de la préparation du Mondial-2014 au Brésil sans Michael Bradley, blessé, a annoncé samedi la Fédération américaine de football.

Bradley, milieu offensif qui a rejoint en janvier Toronto (MLS) en provenance de l'AS Rome (1re div. italienne), a "un problème mineur", a indiqué US Soccer sans donner plus de précision.

Le sélectionneur allemand des Etats-Unis Jürgen Klinsmann sera également privé de Mix Diskerud (Rosenborg, 1re div. norvégienne) et de Tim Ream (Bolton, 2e div. anglaise) pour ce dernier match amical avant la publication de sa liste de 23 joueurs retenus pour le Mondial-2014.

La rencontre devait initialement avoir lieu en Ukraine, mais a été déplacé à Larnaca, à Chypre en raison de la situation politique en Ukraine.

Durant le Mondial-2014, les Etats-Unis seront opposés à l'Allemagne, au Portugal et au Ghana dans le groupe G.

Fifa.com (02/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mar 4 Mar - 17:29

Allemagne : Löw lance un avertissement à Özil



Le sélectionneur allemand Joachim Löw a lancé un avertissement indirect à Mesut Özil pour qu'il retrouve rapidement sa forme des qualifications s'il veut aller au Mondial-2014, mais son capitaine Philipp Lahm défend le milieu de terrain d'Arsenal.

"La pendule tourne et seuls ceux qui l'entendent auront une vraie chance" d'aller au Brésil, a affirmé le sélectionneur mardi, avant le match de préparation face au Chili, à Stuttgart.

"Je demande à tous les joueurs de se préparer le mieux possible comme s'ils avaient de très importants objectifs en tête", a ajouté Löw, qui annoncera sa sélection pour le Mondial le 8 mai.

Si le sélectionneur n'a cité aucun nom, tous les regards se tournent vers Özil, brillant en qualifications où il avait marqué huit buts, mais dans une passe difficile actuellement avec Arsenal. Après avoir raté un penalty face au Bayern Munich en 8e de finale aller de la Ligue des champions (défaite 0-2), il a été mis au repos par son club.

Lahm, qui honorera sa 105e sélection mercredi, a défendu son coéquipier en affirmant que "c'est tout à fait normal que les choses n'aillent pas toujours bien dans une carrière". "Mesut nous a montré quel grand joueur il est et nous n'avons pas à nous inquiéter. Il va retrouver sa grande forme", a souligné le capitaine.

Par le passé, Löw parlait d'Özil comme d'un "joueur clé" mais, depuis, Mario Goetze et Toni Kroos ont fait forte impression avec le Bayern Munich. Le sélectionneur souhaite aussi qu'Özil puisse changer de poste, en allant sur l'aile, car il veut avoir des milieux de terrain avec "un haut degré de flexibilité, à la fois offensivement et défensivement".

L'Allemagne ouvrira le Mondial brésilien face au Portugal le 16 juin.

Fifa.com (04/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 5 Mar - 20:19

Allemagne, Lahm : "Le chemin est long et difficile"



Le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw et l'entraîneur du Bayern Munich Pep Guardiola ont au moins un point commun : lorsque Philipp Lahm a le ballon, ils sont rassurés.Tous deux vouent une confiance aveugle à leur capitaine, redoutable au poste de latéral, mais qui offre aussi un recours intéressant au poste de milieu défensif. 

À 30 ans, Lahm a atteint le sommet de son art. En 2013, il a mené le Bayern Munich à la victoire en Ligue des champions de l'UEFA et en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA notamment, et en janvier, il a intégré le FIFA/FIFPro World XI. Après avoir tout gagné en club, il lui reste un grand rêve à réaliseravec son équipe nationale. 

Au micro de FIFA.com, le défenseur aux 104 sélections évoque son envie de transmettre le gène de la victoire à la Mannschaft. Il estime que l'Allemagne est enfin prête à ajouter un quatrième titre mondial à son palmarès, après quatre échecs de justesse dans de grands tournois internationaux.


Philippe Lahm, que ressent-on lorsque l'on intègre l'équipe-type de l'année ? 
Chaque année, énormément de matches sont disputés aux quatre coins de la planète. Compte tenu de cette concurrence, c'est un grand honneur d'être désigné comme le meilleur joueur à son poste.

Le Bayern Munich a tout gagné la saison dernière. Qu'est-ce qui vous rend si forts ?
L'an passé, nous avons eu la chance de pouvoir compter sur un effectif très complet. Nous formions un véritable groupe, une équipe au vrai sens du terme. Pour gagner, il faut des joueurs talentueux, un encadrement de qualité et des circonstances favorables. Mais l'essentiel, c'est d'être unis sur le terrain. Nous l'avons prouvé l'année dernière.  

Vous êtes capitaine du Bayern Munich et de l'Allemagne. Allez-vous tenter de transmettre cette culture de la victoire à la Mannschaft au Brésil ?
Sans aucun doute, car il y a beaucoup de joueurs du Bayern en sélection. Pour autant, je ne peux pas garantir que nous allons remporter le titre. Plusieurs autres nations rêvent de soulever le trophée. La route sera semée d'embûches, comme nous avons pu le constater avec le Bayern. Nous avons atteint la finale de la Ligue des champions à trois reprises en quatre ans, mais nous n'avons gagné qu'une fois. Le chemin est long et difficile. Il faut aussi pouvoir compter sur un brin de réussite.

Le Ghana de Kevin-Prince Boateng, le Portugal de Cristiano Ronaldo ou les États-Unis de Jürgen Klinsmann : quel adversaire êtes-vous le plus impatient de rencontrer ?
Les trois, pour ces trois raisons ! Nous avons hérité d'un groupe difficile et nous allons débuter notre parcours face au Portugal. C'est une équipe redoutable, qui possède d'excellentes individualités et qui a progressé collectivement. On a pu s'en rendre compte pendant l'Euro 2012. En demi-finale, les Portugais n'ont pas eu de chance contre l'Espagne. Il va falloir être efficaces d'entrée, sous peine de nous retrouver immédiatement sous pression. Ensuite, nous rencontrerons le Ghana et les États-Unis… Ça va être compliqué. Certains de leurs internationaux évoluent en Bundesliga. La phase de groupes s'annonce difficile, mais une équipe comme l'Allemagne doit pouvoir relever ce genre de défi.  

Deuxième en 2002, troisième en 2006 et 2010: le temps de l'Allemagne est-il enfin venu ?
C'est ce que je pense, mais d'autres pays nourrissent aussi de grandes ambitions. La Coupe du Monde est une épreuve d'endurance. Tout commence avec la phase de groupes, qui n'est jamais facile à négocier. Par la suite, chaque faux pas se paye au prix fort. Même si l'équipe a toutes les qualités requises pour mener à bien cette entreprise, rien n'est joué d'avance. Nous avons la chance de disposer d'un groupe de qualité, au sein duquel évoluent des joueurs aussi jeunes que talentueux. Si nous faisons bloc sur le terrain, comme cela a été le cas lors des précédents tournois, nous pouvons aller très loin. Quant à savoir si ça suffira pour décrocher le titre, comme je le disais, il n'y aucune garantie à ce niveau.

L'Allemagne a souvent échoué près du but dans les derniers tournois. Qu'est-ce qui vous a manqué ?
Peut-être n'étions-nous pas prêts pour gagner le titre. Je me souviens qu'en 2006, nous sommes passés tout près de l'exploit. Pourtant, personne ne nous attendait vraiment à ce niveau. Nous avons perdu face à la meilleure équipe du monde. L'Italie a été sacrée championne du monde quelques jours plus tard à Berlin. En 2010, nous avons enregistré beaucoup de forfaits avant le début du tournoi. Nous avons notamment perdu notre capitaine Michael Ballack. Notre équipe avait considérablement rajeuni. Certains disputaient leur première grande compétition. Nous avons échoué face à l'Espagne en demi-finale. Dans la foulée, elle a remporté la Coupe du Monde, puis l'Euro deux ans plus tard. Nous sommes encore passés tout près de la finale, malgré la qualité de l'adversaire. Jusqu'à présent, il nous a toujours manqué un petit quelque chose. Mais nous avons appris de ces défaites et, aujourd'hui, nous sommes prêts.

L'Allemagne fait partie des favoris de la Coupe du Monde de la FIFA 2014. Qui seront vos principaux concurrents ?
Compte tenu de notre palmarès, ça me semble logique. L'Espagne a elle aussi sa place dans cette catégorie : elle reste également sur deux sacres européens. Le Brésil, pays hôte, et l'Argentine seront à surveiller de près. Ensuite, des équipes comme les Pays-Bas, le Portugal ou l'Italie peuvent aussi se hisser en finale. 

En quoi une Coupe du Monde au Brésil est-elle un événement particulier ?
À titre personnel, je vais découvrir un nouveau continent. J'ai eu la chance de jouer une Coupe du Monde chez moi, en Allemagne. Puis, nous sommes allés en Afrique du Sud. Cette fois, nous allons jouer en Amérique du Sud, dans un grand pays de football, connu pour ses magnifiques supporters. J'ai hâte d'y être ! 

Que ferez-vous le 13 juillet prochain ?
J'espère avoir l'occasion de jouer au football ce jour-là…

Fifa.com (05/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 5 Mar - 20:22

Allemagne : Klose quittera la Mannschaft après le Mondial



L'attaquant allemand Miroslav Klose devrait faire ses adieux à la sélection nationale après le Mondial au Brésil mais poursuivre sa carrière en club, a-t-il indiqué dans une interview à la presse allemande mercredi, quelques heures avant le match amical contre le Chili à Stuttgart. "Je pense que la Coupe du monde au Brésil sera mon dernier tournoi", a déclaré au quotidien Süddeutsche Zeitung Klose, qui fêtera ses 36 ans le 9 juin, trois jours avant l'ouverture du Mondial brésilien.

Perturbé par les blessures cette saison, il reste persuadé qu'il peut encore beaucoup apporter à la Mannschaft durant le 4e tournoi mondial de sa carrière où il aura l'occasion de remplacer le Brésilien Ronaldo dans les tablettes comme meilleur buteur de l'histoire de la compétition. "Je ne peux pas dire que je m'en fiche, je suis trop ambitieux pour cela. Mais l'équipe vient toujours en premier", affirme celui qui est quasiment assuré d'occuper le front de l'attaque contre le Chili après le forfait du débutant Pierre-Michel Lasogga.

L'attaquant de la Lazio Rome reste toutefois convaincu qu'il peut poursuivre sa carrière en club. "Vu ma forme du moment, je pense pouvoir encore jouer deux ans au haut niveau", assure celui qui fêtera sa 131e cape mercredi avec dans le viseur le record de buts en sélection qu'il partage avec 68 réalisations avec le légendaire Gerd Müller.

Dans quel club ? "Dieu merci, il y a de nombreuses options intéressantes. Je suis sûr que je peux encore évoluer au plus haut niveau", affirme l'ex-artilleur du Bayern Munich, en discussions avec la Lazio sur une prolongation de contrat mais aussi convoité par des équipes américaines ou des Emirats.

Fifa.com (05/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 6 Mar - 16:28

Allemagne 1 - Chili 0
L'Allemagne dans la douleur face au Chili




L'Allemagne a souffert mille maux avant de battre le Chili 1-0 grâce à un but de Mario Götze, mercredi à Stuttgart, pour sa première sortie de l'année lançant la dernière phase de préparation au Mondial au Brésil.

L'équipe de Joachim, avec six joueurs du Bayern dont Schweinsteiger de retour après 14 matches de sélection manqués, a été bousculée par une équipe chilienne très joueuse, où les Vidal, Sanchez et autres Arranguiz ont brillé par leur vivacité et leur technique balle au pied.

La Mannschaft s'est même attirée les sifflets de son public lors d'une seconde période dominée par la "Roja" qui trouvait même la transversale sur la route d'une égalisation qui aurait été méritée.

"Une victoire reste une victoire, mais c'est vrai que le Chili a très bien joué, c'est une des meilleures équipes d'Amérique du Sud", a déclaré au micro de la chaine publique ARD Schweinsteiger, qui constituait le duo de milieu défensif avec le capitaine Lahm.

Özil, dont la prestation était scrutée après ses ratés en club avec Arsenal, n'a pas convaincu en dehors de quelques mouvements avec Götze, dont celui amenant l'unique but de la partie.

Pour sa 131e sélection, Klose n'a pu inscrire ce 69e but qui lui permettrait d'être le buteur historique de la Mannschaft avant de laisser sa place à Schürrle à la pause.

Bousculée en début de match, lorsque Lahm sauvait sur sa ligne une tête de Vidal (9), la Mannschaft a laissé passer l'orage pour marquer sur sa première occasion: sollicité dans la surface par Özil, Götze, du point de penalty, trompait le gardien d'une frappe du gauche, son 7e but en sélection.

Le duo s'illustrait encore peu après la demi-heure de jeu, mais le néo-Bavarois manquait le but du break, sa frappe enroulée passant à côté du but chilien (34).

Grosskreutz, qui effectuait son retour en sélection après trois ans d'absence, sauvait l'égalisation peu avant la pause en détournant en corner une frappe en pivot de Vidal (44).

La seconde période fut dominée par le Chili qui multipliait les occasions face à une défense débordée. Sur un centre en retrait de Sanchez, Vidal voyait sa frappe s'écraser sur la transversale alors que Neuer était battu. Le portier du Bayern était bien plus sollicitée qu'en club où il coule des jours beaucoup plus tranquilles.

L'Allemagne disputera son 2e match de préparation le 13 mai face à la Pologne, une semaine avant de partir en camp d'entrainement.

La sélection de Löw effectuera deux autres sorties, le 1er juin face au Cameroun puis le 6 contre l'Arménie, à la veille du voyage pour le Brésil où, placée dans le groupe G, elle débutera contre le Portugal.

Fifa.com (05/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 6 Mar - 16:36

Portugal 5 - Cameroun 1
Le Portugal et Ronaldo trop forts pour le Cameroun




Le Portugal a étrillé le Cameroun (5-1) mercredi à Leiria lors d'un match de préparation pour le Mondial-2014 marqué par un doublé de Cristiano Ronaldo, qui en fait le meilleur buteur portugais de tous les temps.

Le Portugal a pris l'avantage par l'incontournable "CR7" et, après la réplique d'Aboubakar, la victoire lusitanienne a été scellée en seconde période par Meireles, Coentrao, Edinho puis encore Ronaldo.

En signant son 49e but en 110 sélections, le capitaine portugais a battu le record établi en 2006 par Pedro Pauleta avec ses 47 buts en 88 matches.

Les quelque 21.000 spectateurs ont d'abord assisté à un match ouvert, qui a permis à Ronaldo et Aboubakar de se livrer à un intéressant duel à distance.

Le Camerounais, qui évolue à Lorient (D1 française), commençait par tester les réflexes du gardien Beto sur corner (11e) et, dès l'action suivante, l'attaquant du Real Madrid tentait sa chance de loin.

Vincent Aboubakar aurait à nouveau pu ouvrir le score s'il était parvenu à cadrer sa frappe du gauche après un bon slalom (20).

Aboubakar fait le spectacle
Puis, à la conclusion d'un contre, "CR7" marquait d'un tir rasant du droit après avoir semé Nkoulou en roulant le cuir à l'entrée de la surface de réparation (21).

Malgré un Samuel Eto'o quelque peu éteint, le Cameroun égalisait avant la pause par Aboubakar, d'un joli retourné du droit précédé d'un contrôle de la poitrine (43).

Le Portugal aurait pu vite reprendre l'avantage si le portier Itandje n'avait répondu avec deux parades spectaculaires aux reprises de volée de Coentrao (56) puis Ronaldo (57).

Meireles débloquait alors la situation en profitant d'une mauvaise relance de Chedjou pour ajuster le portier camerounais (66).

Le Portugal creusait l'écart dans la foulée par Coentrao, bien décalé en profondeur par Cavaleiro (68), puis la rencontre prenait des allures de promenade pour Cristiano Ronaldo, qui menait un contre venimeux afin d'offrir le but à Edinho (77) et doublait son compte personnel après un cafouillage défensif d'une équipe camerounaise totalement déboussolée (83).

Lors de la Coupe du monde, qui s'ouvrira le 12 juin, le Portugal affrontera l'Allemagne, les Etats-Unis puis le Ghana au sein du groupe G, tandis que le Cameroun a été versé dans le groupe A avec le Brésil, le Mexique et la Croatie.

Fifa.com (05/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 6 Mar - 21:07

Allemagne : Les soucis de Joachim Löw



Les soucis évoqués en début de semaine par le sélectionneur Joachim Löw ont été confirmés par la piètre prestation de l'Allemagne lors d'une victoire heureuse sur le Chili (1-0) mercredi, à moins de 100 jours du Mondial.

Dans le stade de Stuttgart, tout le monde était furieux: les spectateurs envers les joueurs qu'ils ont sifflés copieusement et particulièrement Mesut Özil, les joueurs envers eux-mêmes et Löw contre tous, comme l'ont montré ses coups de gueule sur le bord de touche au fil des errances de son équipe.

"Il va falloir passer la vitesse supérieure dans les mois à venir", a prévenu Löw après ce qui fut probablement la plus mauvaise copie de la Mannschaft depuis très longtemps, pire que lors du match nul contre le Paraguay (3-3) sept mois plus tôt en amical.

"C'est peut-être bien que certains aient vu qu'il existe aussi d'excellents joueurs dans d'autres nations", a titillé le sélectionneur, soulignant que "les autres nations ne se reposent pas sur leurs lauriers, particulièrement les Sud-américains".

Certes, le Chili, avec son jeu de courtes passes vif et précis, a validé son beau parcours de qualification au Mondial et sa capacité à faire souffrir les meilleures équipes, comme ce fut le cas contre l'Angleterre à Wembley (0-2) mi-novembre en amical.

Certes, Bastian Schweinsteiger manque encore clairement de jeu après une longue absence, et son association avec Philipp Lahm n'est visiblement pas encore rodée. Et oui, la Mannschaft manquait encore de cadres tels Sami Khedira, Marco Reus, Thomas Müller et Ilkay Gundogan, blessé depuis plus de 200 jours.

Carences défensives

Ces retours sont d'ailleurs espérés par Löw pour l'annonce de son groupe pour le Mondial le 8 mai prochain (date limite le 13 pour la liste des 30).

Seul Mario Götze a sauvé la face en inscrivant le but de la victoire, son 7e en sélection, au terme d'une belle entente avec Özil. Mais le joueur d'Arsenal s'est rapidement éteint.

Ce premier match de préparation a surtout montré une fois de plus les carences défensives de la Mannschaft. La charnière Mertersacker-Boateng et les latéraux Grosskreutz et Schmlezer ont vécu dans la peur durant la seconde période, sauvé par les parades de Neuer, la transversale et la tendance des feux follets chiliens à vouloir trop porter le ballon jusqu'au fond des filets.

La bonne nouvelle, c'est que les joueurs sont visiblement conscients qu'il reste du pain sur la planche pour réaliser un rêve: accrocher une 4e étoile sur le maillot.

"Il nous reste beaucoup de travail à effectuer, tout le monde le sait", concédait ainsi le capitaine Lahm, habituel métronome quel que soit le poste, mais dont la copie a également été entachée de quelques impairs.

A Lahm et aux nominés de redorer leur blason dès la prochaine sortie, le 15 mai contre la Pologne, avant de se tester face au Cameroun le 1er juin puis l'Arménie le 6 à la veille du départ pour le Brésil.

Fifa.com (06/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Ven 7 Mar - 0:24

Etats-Unis : Nigeria, Azerbaïdjan et Turquie au menu



Les États-Unis affronteront en matches de préparation au Mondial-2014 le Nigéria, l'Azerbaïdjan et la Turquie en l'espace de douze jours juste avant leur départ pour le Brésil, a annoncé jeudi la Fédération américaine de football.

L'équipe dirigée par l'Allemand Jürgen Klinsmann sera opposée à l'Azerbaïdjan le 27 mai à San Francisco, puis à la Turquie le 1er juin à Harrison (New Jersey) et au Nigéria le 7 juin à Jacksonville (Floride).

Cette "tournée", avec ses longs voyages et variations de températures, doit mettre les joueurs américains dans les conditions dans lesquelles ils seront lors de la Coupe du monde. "Il s'agit d'adversaires fantastiques qui vont nous aider à préparer nos matches contre nos futurs adversaires du Mondial. Cela nous permet d'être confronté à différents climats et expériences", a expliqué Klinsmann.

"C'est une façon parfaite de débuter notre voyage", a insisté l'ancien international allemand qui, malgré la nature très relevée du groupe G comprenant le Ghana, l'Allemagne et le Portugal, a affirmé par le passé qu'il voyait son équipe atteindre au moins les 8e de finale.

Les États-Unis se sont inclinés 2 à 0 face à l'Ukraine mercredi lors d'un match amical disputé à Chypre.

Fifa.com (06/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 26 Mar - 22:18

Le Portugal en stage final aux Etats-Unis



Le Portugal prendra ses quartiers au centre d'entraînement de l'équipe de football américain des New York Jets du 3 au 9 juin, a annoncé mercredi la franchise de NFL.

Les Portugais ont prévu d'organiser cinq séances d'entraînement à Florham Park (New Jersey) en vue de préparer les matches amicaux contre le Mexique le 6 juin à Foxboro (Massachussetts) et l'Irlande trois jours plus tard au MetLife Stadium, cadre du dernier SuperBowl.

"Je suis très content des conditions de travail que nous aurons aux Etats-Unis", a déclaré le sélectionneur Paulo Bento.

"J'ai visité le centre d'entraînement des New York Jets, les terrains sont très bons, les installations de très bonne qualité. Nous aurons tout ce qu'il faut pour bien préparer la Coupe du monde", a-t-il ajouté.

Le Portugal affrontera lors de la phase de poules du Mondial-2014 l'Allemagne, les Etats-Unis et le Ghana dans le groupe G.

Fifa.com (26/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 26 Mar - 22:19

Etats-Unis : Klinsmann convoque Green pour le Mexique



Le sélectionneur allemand des Etats-Unis Jürgen Klinsmann a convoqué mercredi pour la première fois le grand espoir du Bayern Munich Julian Green pour affronter le Mexique en match amical le 2 avril à Phoenix (Arizona).

Klinsmann n'a convoqué que des joueurs évoluant dans les Championnats nord-américain (MLS) et mexicain, à l'exception de Green. Agé de 18 ans, Green, qui a grandi en Allemagne où son père, militaire américain, était un temps stationné, a choisi de représenter les Etats-Unis, son pays de naissance.

Le milieu offensif a fait ses débuts en équipe première du Bayern Munich cette saison. Il a représenté l'Allemagne dans les sélections de jeunes. Le match amical contre le Mexique est le dernier pour les Etats-Unis avant le début de son stage de préparation en mai.

La dernière fois que les deux équipes se sont affrontées le 10 septembre 2013, les Etats-Unis avaient décroché leur billet pour le Mondial-2014 avec une victoire 2 à 0 contre El Tri, qui a dû passer par les barrages pour se qualifier pour le Brésil. Les Etats-Unis affronteront l'Allemagne, le Portugal et le Ghana dans le cadre du groupe G lors de la prochaine Coupe du monde.

La liste des 22 joueurs sélectionnés

Gardiens : Bill Hamid (D.C. United), Sean Johnson (Chicago), Nick Rimando (Real Salt Lake)

Défenseurs : DaMarcus Beasley (Puebla/MEX), Matt Besler (Sporting Kansas City), Brad Evans (Seattle), Omar Gonzalez (LA Galaxy), Clarence Goodson (San Jose), Michael Orozco (Puebla/MEX), Michael Parkhurst (Columbus Crew), DeAndre Yedlin (Seattle)

Milieux de terrain : Kyle Beckerman (Real Salt Lake), Michael Bradley (Toronto), Brad Davis (Houston Dynamo), Landon Donovan (LA Galaxy), Maurice Edu (Philadelphie), Luis Gil (Real Salt Lake), Graham Zusi (Sporting Kansas City)

Attaquants :
Clint Dempsey (Seattle), Julian Green (Bayern Munich), Eddie Johnson (D.C. United), Chris Wondolowski (San Jose)

Fifa.com (26/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 27 Mar - 20:46

Portugal, Hugo Almeida : "Ni favoris, ni outsiders"



A l’évocation du Portugal, le premier nom qui vient à l'esprit est celui de Cristiano Ronaldo. Cependant, si Ronaldo est indétrônable sur le front de l’attaque avec ses 49 buts en 110 sélections, la Selecçao das Quinas dispose, avec Hugo Almeida, d’autres options offensives à l’approche de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Après trois années fructueuses en Bundesliga sous les couleurs du Werder Brême, il évolue depuis 2011 avec le Besiktas Istanbul, en Süper Lig de Turquie.

Au micro de FIFA.com, l’international aux 53 sélections pour 17 buts évoque la compétition qui se profile au Brésil, l’opposition contre l’Allemagne en phase de groupes et son capitaine Cristiano Ronaldo.


Hugo Almeida, quelles ont été vos premières impressions après le tirage au sort ?
Notre groupe s'annonce très difficile. Nous devrons montrer de quoi nous sommes capables. Jouer une Coupe du Monde, c’est quelque chose de complètement différent de ce qu’on a l’habitude de vivre. On rencontre les meilleures sélections, des équipes qui viennent de tous les continents, pas seulement d’Europe.

Vous affronterez pourtant, en plus des États-Unis et du Ghana, une sélection d'Europe, en l'occurrence l’Allemagne. Que vous évoque cette confrontation ?
Nous n’avons pas eu beaucoup de réussite en tournoi ces dernières années. J’espère que ça se passera mieux cette fois-ci. C’est une bonne chose de jouer contre l’Allemagne dès le premier match. C’est toujours plus difficile d’affronter une équipe de ce niveau à la fin de la phase de groupes. Pour moi, c’est une expérience particulière, car j’ai encore des amis à Brême que je n’ai pas vus depuis longtemps et que je vais peut-être retrouver au Brésil. Mais bien sûr, sur le terrain, on ne fait pas de sentiment. Il faudra nous battre et tout donner pour récolter nos premiers points.

À propos de Brême, suivez-vous toujours votre ancien club, qui est en difficulté ces derniers temps et lutte contre la relégation ?
Je suis tout ça attentivement et je suis très déçu par l’évolution du Werder au cours des dernières années. À mon époque, Brême se battait pour le titre. Ce changement de situation me fait de la peine, mais j’espère que mes anciens partenaires vont repartir de l’avant. En tout cas, je croise les doigts pour eux.

Vous jouez au Besiktas depuis 2011. Comment envisagez-vous votre avenir ?
En ce moment, nous sommes en haut du classement et nous continuons de nous battre pour le titre, ou au moins pour accrocher les premières places. Mon contrat se termine en décembre et, pour l’instant, je n’ai pas de projets pour la suite. 

Revenons-en à la Coupe du Monde. Quel est votre favori pour le titre ?
Forcément, les équipes qui ont déjà été championnes du monde sont les mieux placées pour soulever à nouveau le trophée : le Brésil en tant que pays hôte, l’Espagne tenante du titre, l’Allemagne, qui est toujours bien placée ces dernières années, et il ne faut pas oublier l’Italie.

Le Portugal a-t-il également une chance de l’emporter ?
Nous voulons d’abord passer la phase de groupes. Ensuite, tout peut arriver en match à élimination directe. Nous ne faisons assurément pas partie des grands favoris, mais nous ne sommes pas outsiders non plus. Nous avons une bonne équipe. Maintenant, il faut le prouver sur le terrain.

En qualifications, le Portugal n’a fini que deuxième de son groupe, derrière la Russie. Vous avez dû jouer les barrages contre la Suède. Comment l’équipe a-t-elle géré cette situation ?
Ce genre de matches est toujours compliqué. Nous étions déçus parce que nous avions une bonne équipe, mais nous avons fait plusieurs faux pas pendant la compétition préliminaire. Ces barrages constituent notre punition. Mais dans les deux matches contre la Suède, nous avons montré notre vraie valeur et pratiqué un bon football.

Avec ses quatre buts, Cristiano Ronaldo a presque décroché votre billet pour la Coupe du Monde à lui tout seul. Quel genre de personne est-il ?
Ronaldo est quelqu’un de formidable, c’est l'un de mes grands amis en sélection. Nous sommes tout le temps ensemble. C’est vraiment un type adorable. Il passe son temps à demander aux autres si tout va bien. C’est le premier à répondre présent quand l'un de nous a besoin d’aide.

Derrière Ronaldo, vous êtes le meilleur buteur de l’équipe actuelle avec Helder Postiga. Quel est votre rôle dans l’équipe ?
C’est plutôt à l’entraîneur qu’il faut poser la question ! Pour moi, ça représente beaucoup d’être là et de jouer pour mon pays. J’adore ça et quand je marque, je le fais pour le pays tout entier.

Votre ancien sélectionneur Luiz Felipe Scolari entraîne désormais le Brésil. Quel regard portez-vous sur lui ?
C’est un excellent technicien, qui tire son équipe vers le haut. Il aime plaisanter avec ses joueurs, mais quand il s’agit de travailler, il est très impliqué et ne laisse rien au hasard. Il peut vraiment emmener le Brésil jusqu'au titre.

Fifa.com (27/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 2 Avr - 12:26

Portugal : Le clan Alves unit Brésil et Portugal



Le Portugal et le Brésil sont des pays frères. Cela s'explique facilement par le lien historique entre les deux nations, mais pour Washington Alves, il va beaucoup plus loin. Né en 1947 à Barão de Cocais, près de Belo Horizonte, l'ancien défenseur de Flamengo a également fait carrière au Portugal et maintenant, il s'apprête à encourager son fils Bruno Alves en Coupe du Monde de la FIFA™.

Lincoln, Washington, Júlio César, Geraldo et Wilson : sur les neuf enfants que Niza Alves a mis au monde dans l'État du Minas Gerais, cinq ont eu droit à des prénoms à connotation présidentielle et sont devenus footballeurs professionnels. L'histoire, hélas marquée par une tragédie, s'est poursuivie au Portugal.

Le plus âgé, Lincoln, mesurait 2m03. Après avoir débuté comme avant-centre, il a occupé à peu près tous les postes sur un terrain de football. Moins grand que son frère, mais aussi fort physiquement, Washington a toujours été une "tête dure", comme il le dit lui-même à FIFA.com. "Au Brésil, j'ai toujours été considéré comme un joueur violent, pas très doué avec le ballon", raconte-t-il en riant. "Par rapport aux autres joueurs de ma famille, qui étaient tous excellents techniquement, j'étais un footballeur qui marchait à la volonté. On m'a toujours catalogué comme un dur. J'étais stoppeur", se souvient Washington qui, après avoir quitté Flamengo à destination du Portugal, a défendu les couleurs d'Espinho, Varzim, Rio Ave, Vitória de Guimarães et Lusitânia de Lourosa.

Trois héritiers
Depuis, il n'a plus quitté le Portugal et vit aujourd'hui à Póvoa de Varzim, où il a eu trois fils qui n'ont pas dérogé à la tradition familiale : Geraldo, 33 ans, est défenseur central dans le club roumain de Petrolul. Bruno, 32 ans, joue actuellement à Fenerbahçe. Júlio Alves, 22 ans, est milieu de terrain à Varzim et a participé avec le Portugal à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Colombie 2011.

Le prochain de la famille à goûter à une Coupe du Monde sera Bruno Alves. Après avoir participé à Afrique du Sud 2010, le défenseur central sera l'une des options de Paulo Bento au Brésil. Le moment serait évidemment unique pour le père de n'importe quel joueur, mais il le sera encore plus pour Washington. "Oui, je suis impatient", assure-t-il. "Le Brésil a été un choix excellent pour accueillir une Coupe du Monde. C'est un pays jeune, en mutation, et la passion pour le football qui existe là-bas se passe de commentaires. Bruno remplit toutes les conditions pour briller au Brésil. Il a toujours détesté perdre et n'a jamais renoncé au combat. Peut-être qu'il ne le pouvait pas, car j'ai été son entraîneur dans les équipes de jeunes", plaisante l'ancien défenseur central, avant de répondre à une question plus difficile : quel pays va-t-il soutenir à Brésil 2014 ?

"Je vais encourager le pays pour lequel joue mon fils. Si Bruno est convoqué, je serai avant tout supporter du Portugal. Évidemment, je n'ai pas cessé d'être Brésilien, mais si l'on assiste à une finale entre le Portugal et le Brésil, soyez tranquilles, je serai derrière l'équipe de mon fils, tout en sachant qu'au bout, la fête sera garantie", lâche-t-il en éclatant de rire.

Parler de la finale du 13 juillet est peut-être un peu prématuré. Cela dit, Washington Alves est particulièrement bien placé pour savoir que la Canarinha et la Selecçao das Quinas ont des chances de s'inviter au Maracanã. "C'est un rêve réalisable. Le groupe et l'entraîneur portugais sont sur la pente ascendante", estime-t-il. "Il existe une dynamique, sans maillon faible. Même chose pour le Brésil. J'aime beaucoup la manière dont Luiz Felipe Scolari prépare son groupe, avec beaucoup de cohésion et d'amitié."

Génétique, environnement et tragédie
Au regard de cette famille riche en footballeurs talentueux, une autre question quasiment obligatoire pour Washington est de savoir d'où vient cette inclination au sport roi. "On m'a déjà demandé si ce talent pour le football était génétique ou s'il était lié à un certain environnement. Je suis peut-être en train de dire une grosse bêtise, mais je crois que le football est le produit d'un environnement", juget-il. "J'ai toujours vécu dans une région où tout ce qui avait une forme à peu près sphérique était prétexte à jouer au football. Une orange, un noyau d'avocat, une chaussette en boule, tout était bon, et nous sommes tous devenus footballeurs."

C'est évident, Washington aime parler du passé, surtout des temps glorieux de Flamengo, lorsqu'il avait pour mission de marquer un certain Pelé, ou alors Garrincha, et bien d'autres artistes du ballon rond. "Pelé et Garrincha, ces deux noms parlent d'eux-mêmes, n'est-ce pas ? Ils étaient impossibles à attraper."

Parmi tous ces souvenirs heureux, la tragédie s'est malheureusement invitée. C'est grâce à Washington que son jeune frère Geraldo est venu à Flamengo, avec l'étiquette de grande promesse. "C'est l'époque où a débuté à Flamengo le légendaire Zico, que le monde entier allait ensuite apprendre à connaître. Geraldo était considéré par la critique comme l'un des meilleurs joueurs de l'époque, au même titre que Gerson, Rivelino, Cerezo. Il a confirmé les promesses placées en lui en étant appelé en équipe du Brésil. Mais après, il est arrivé ce qui est arrivé…" Washington interrompt son récit. En 1976, durant une opération de routine aux amygdales, Geraldo est victime d'un choc anaphylactique fatal causé par l'anesthésie. Il n'avait que 22 ans.

L'ancien défenseur regarde avec tristesse la photo sur laquelle on voit son frère portant le maillot de Flamengo, à côté de leur père. Cette histoire de générations ne serait pas complète sans un lien avec la prochaine Coupe du Monde. Ce lien s'appelle Bruno Alves, qui sera chargé de faire honneur à la tradition familiale en réunissant, une fois de plus, le Portugal et le Brésil.

Fifa.com (02/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 2 Avr - 19:18

Allemagne : Gomez persuadé d'être en forme en juin



L'attaquant allemand Mario Gomez, qui récupère d'un genou douloureux, est persuadé qu'il sera en forme pour participer au Mondial-2014 au Brésil, en dépit d'une saison marquée par les blessures avec son club italien de la Fiorentina.

"Je suis convaincu que j'aurai retrouvé la pleine forme d'ici juin, juillet, a déclaré Gomez mercredi, dans une interview à la chaine Sky, précisant qu'il abordera "dans les prochains jours le travail d'endurance".

"J'ai encore suffisamment de temps pour revenir en top forme, a insisté l'ex-artilleur du Bayern Munich, qui espère rejouer avant la fin de saison pour participer à la finale de la Coupe d'Italie le 3 mai contre Naples.

La dernière apparition de "Super Mario", 28 ans, avec l'équipe nationale remonte au match nul (3-3) contre le Paraguay en août dernier.

Victime d'une lésion ligamentaire au genou droit mi-septembre, Gomez a retrouvé ses coéquipiers de la Fiorentina cinq mois plus tard avant d'être à nouveau écarté mi-mars en raison d'un genou récalcitrant.

Pour sa première saison en série A, il compte 4 buts et 2 passes décisives toutes compétitions confondues en 15 matches en club.

Fifa.com (02/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 7 Avr - 17:15

Allemagne, Ballack : "J'ai tout sacrifié au football"



Michael Ballack compte certainement parmi les footballeurs allemands les plus emblématiques du nouveau millénaire. Ancien capitaine de l'équipe d'Allemagne, l'homme aux 98 sélections a accumulé les titres tout au long de sa carrière, sous les couleurs de Kaiserslautern, du Bayern Munich et de Chelsea.  

Sous son impulsion, la Mannschaft a atteint la finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002™. Quatre ans plus tard, Ballack et ses coéquipiers sont montés sur la troisième marche du podium de l'épreuve suprême, devant leurs supporters. En 2008, l'ancien milieu de terrain aujourd'hui âgé de 37 ans a mené son équipe en finale de l'UEFA EURO 2008, avant de s'incliner devant l'Espagne. 

Le triple Joueur allemand de l'année évoque pour FIFA.com sa carrière bien remplie, son avenir, l'édition brésilienne du grand rendez-vous mondial et le jeu de l'équipe d'Allemagne.


Michael Ballack, vous avez officiellement mis fin à votre carrière en octobre 2012. Le football vous manque-t-il beaucoup ? 
Psychologiquement, j'ai plutôt bien passé ce cap de ma vie. C'est important, surtout après avoir consacré tant d'années à ma passion. Dès mon plus jeune âge, j'ai tout sacrifié au football. Certes, jouer était toujours un plaisir, mais c'était tout de même très intense. Lorsqu'on arrête du jour au lendemain, on risque de se poser des questions. Qu'est-ce que tu vas devenir ? Que vas-tu faire de ta vie ? Émotionnellement, la transition s'est très bien passée. Je prends actuellement un peu de temps pour moi, en attendant que l'envie de revenir dans le football me pousse à faire de nouveaux projets.  

Vous avez une idée de ce que vous aimeriez faire ?
Non. Je ne me mets pas la pression. Il faut laisser faire le temps. J'attends de ressentir un manque, une envie. Je n'éprouve pas le besoin de prendre des décisions importantes pour l'instant. Je me sens très bien, je m'occupe d'autres choses. Toutefois, le football a tenu une grande place dans ma vie et je suis sûr que ce sera de nouveau le cas à l'avenir.

La Coupe du Monde débutera dans un peu plus de deux mois au Brésil. Qu'attendez-vous de cette compétition ?
Je crois que tout le monde s'attend à voir du beau jeu dans un pays fantastique. Les Brésiliens ont une façon bien à eux de vivre le football, qui devrait enthousiasmer le monde entier. C'est sans doute ce qu'espèrent tous ceux qui vont suivre le tournoi, dans les stades ou à la télévision. Les Brésiliens sont très enthousiastes et ils adorent le football. Tout porte à croire que nous aurons droit à une Coupe du Monde inoubliable. Au Brésil, le football est une véritable religion. Il y a donc tout lieu d'attendre cet événement avec beaucoup d'impatience.

En 2006, vous faisiez partie des stars de l'équipe d'Allemagne. Que représente le fait de jouer une Coupe du Monde devant ses supporters ?
Ça dépend un peu de chacun. Il n'est pas facile de préparer une équipe à une situation de ce genre. La plupart des internationaux ont l'habitude d'évoluer au plus haut niveau. En outre, le Brésil possède un effectif fabuleux. Toutefois, ces joueurs hors du commun n'ont encore jamais disputé une Coupe du Monde à la maison. Dans leur cas, les attentes sont énormes. Ils vont devoir gérer cette situation, car elle est inévitable. Plus la Coupe du Monde approche et plus ils vont se trouver sous le feu des projecteurs. Il ne leur sera pas toujours facile de se concentrer sur leur tâche au quotidien. Je pense que leurs dirigeants vont tout faire pour leur permettre de s'occuper uniquement de ce qui se passe sur le terrain. Il revient aux Brésiliens de savoir comment aborder cette situation. Une Coupe du Monde à domicile peut provoquer une véritable fusion entre un pays et son équipe. C'est une façon positive de voir les choses. Je suis bien placé pour vous dire que l'euphorie permet d'accomplir des miracles. Lorsqu'on marche dans la rue et que l'on ressent cette ambiance très particulière, on se sent pousser des ailes. C'est ce qui donne un petit surcroît d'énergie en match. 

Selon vous, le Brésil peut-il gagner le titre ?
Certainement. L'équipe du Brésil a connu quelques années difficiles, car on attend toujours beaucoup d'elle. Mais la Seleçao a montré pendant la Coupe des Confédérations qu'elle était capable de répondre présent à domicile. Elle fait donc partie des grands favoris pour le titre suprême.

L'Allemagne appartient également à cette catégorie. Que peut-elle espérer, à votre avis ?
En règle générale, il n'est pas facile de s'imposer en Amérique du Sud. Les Européens n'y sont jamais parvenus, ce qui n'est pas de bon augure. L'Espagne débarquera là-bas précédée d'une très bonne réputation. Il lui restera à la justifier sur le terrain. L'Allemagne a beaucoup progressé ces dernières années. Elle compte d'excellents joueurs dans ses rangs et figure donc logiquement parmi les favoris. Il nous faudra cependant un petit brin de réussite pour faire la différence en demi-finale ou en finale. Par le passé, la chance nous a souvent fait défaut. En tout cas, cette génération a le talent nécessaire pour aller jusqu'au bout. D'autres équipes peuvent également prétendre au titre, mais l'Allemagne fait certainement partie des principaux candidats.  

Qu'est-ce qui a manqué aux Allemands, ces dernières années ?
Plusieurs petites choses : une volonté à toute épreuve, un état d'esprit conquérant, collectivement et individuellement… Un petit coup de pouce du destin dans les moments décisifs, aussi. L'expérience joue aussi un rôle important. Les Espagnols ont su renouveler leur groupe. Ils ont un certain vécu, mais leurs internationaux ont toujours faim de titres. Tous ces facteurs ont leur importance. En tant qu'observateur extérieur, on peut spéculer à l'infini sur ce qui a manqué ici ou là. Mais les joueurs, eux, doivent avoir une foi absolue en leurs moyens et toujours donner le maximum. Si la chance tourne et que le titre est au bout, ils auront acquis cette expérience. Certains de nos joueurs ont gagné la Ligue des champions avec le Bayern Munich, d'autres ont atteint la finale avec Dortmund. De tels résultats mettent en confiance, ce qui devrait influer sur leurs performances en sélection.  

Que pensez-vous des premiers adversaires de l'Allemagne ?
L'Allemagne partira légèrement favorite, au sein d'un groupe très relevé. Le Portugal est l'une des meilleures équipes européennes, le Ghana reste un poids lourd en Afrique et les États-Unis ont beaucoup progressé depuis l'arrivée de Jürgen Klinsmann aux commandes. Les Américains sont toujours bien préparés physiquement et ils n'attendent qu'une occasion de créer la surprise face à une grosse cylindrée. Je pense tout de même que l'Allemagne s'imposera.

Quelles autres formations peuvent se mêler à la lutte pour le titre ?
Je citerais en premier lieu les équipes qui ont le vent en poupe depuis quelques années : l'Espagne, tenante du titre, et l'Italie, contre qui nous avons toujours du mal. Il faudra juger les Français sur pièces après leur qualification difficile. Enfin, les sélections sud-américaines comme l'Argentine et le Chili peuvent créer la surprise, car elles évolueront pratiquement à domicile.  

En demi-finale de la Coupe du Monde 2002, vous vous êtes sacrifié en commettant une faute "tactique" qui vous a valu un avertissement et privé de la finale. Qu'avez-vous ressenti à ce moment-là ?
Au moment où ça se produit, on se trouve dans le feu de l'action et on ne se rend pas vraiment compte. On est déçu mais on est pris par le jeu et on espère que l'équipe s'imposera en finale. Ce n'est que quelques semaines ou même quelques mois plus tard qu'on prend un peu la mesure des choses. On voit alors à quel point il est difficile et exceptionnel de disputer une finale de Coupe du Monde. On ne compense jamais un tel manque. Je n'ai vraiment pas eu de chance, mais c'est le football. Je suis suffisamment professionnel pour accepter les choses comme elles sont, mais sur le coup, c'était une autre histoire.

Vous avez travaillé avec de nombreux entraîneurs au cours de votre carrière. Lequel vous a le plus marqué ?
J'ai eu la chance d'évoluer sous les ordres de grands techniciens et j'ai appris de chacun. Bien entendu, un jeune qui débute au plus haut niveau a beaucoup à apprendre. Il est donc plus réceptif qu'un joueur qui a atteint la trentaine et qui possède déjà une solide expérience. J'ai donc énormément appris au Bayer Leverkusen, sous les ordres de Christoph Daum. J'ai fait mes premiers pas chez les professionnels, j'ai découvert les exigences du très haut niveau, la difficulté de jouer deux fois par semaine, la Bundesliga, la Ligue des champions, les premières convocations en équipe nationale et la difficulté de gérer tout ça. J'avais un excellent mentor en la personne de Christoph Daum. Il a été très exigeant avec moi et je lui dois beaucoup. 

Où serez-vous pendant la Coupe du Monde ?
Je vais suivre le tournoi à Rio, pour le compte d'ESPN. Rio est une ville très dynamique, qui vit à 100 à l'heure. Je peux à peine imaginer tout ce qui va se passer là-bas, une fois que la Coupe du Monde aura commencé.

Fifa.com (07/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Lun 7 Avr - 17:56

Allemagne : Löw mise sur le retour de Khedira



Joachim Löw croit fermement en un retour en forme du milieu défensif Sami Khedira à temps pour le Mondial au Brésil, une présence qui pourrait déterminer le positionnement de Philipp Lahm, a déclaré lundi le sélectionneur allemand à la chaîne Sky.

"Concernant Sami, j'ai un sentiment très favorable parce que je sais comment il travaille comme un acharné pour revenir en forme", a assuré Löw, précisant qu'il est en "contact constant" avec le joueur du Real Madrid.

Khedira, 27 ans, s'était rompu le ligament croisé antérieur du genou droit lors d'un match amical contre l'Italie en novembre dernier. Depuis le mois dernier, il a regoûté à la pelouse et, entre autres, effectué un entrainement avec son ancien club de Stuttgart. "L'objectif est de jouer la Coupe du monde. Mais je veux pouvoir dire au sélectionneur que je suis capable d'affronter sans peur les contacts", avait déclaré mi-mars l'international aux 44 sélections.

Le rôle de Philipp Lahm au Mondial dépend du rétablissement de Khedira, mais aussi d'Ilkay Gundogan blessé au dos, "deux joueurs clés du milieu défensif lorsqu'ils sont en forme", a concédé le sélectionneur. "Si l'on voit que les deux ne peuvent pas être prêts à temps, alors c'est évident que Lahm pourrait passer au milieu, a-t-il expliqué. Philipp Lahm est un des joueurs pouvant évoluer à tous les postes. Je pense même que c'est le seul au monde à être aussi flexible".

L'un des meilleurs latéraux au monde, Lahm a effectué une transition réussie au poste de milieu défensif du Bayern cette saison sous la houlette de Pep Guardiola.

Fifa.com (07/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 9 Avr - 17:11

Klinsmann et Vogts mettent la pression sur Löw



Jürgen Klinsmann, le sélectionneur allemand des Etats-Unis, et son compatriote et conseiller spécial Berti Vogts attendent de la Mannschaft de Joachim Löw qu'elle décroche le titre au Mondial cet été au Brésil.

"La génération de Berti a remporté la Coupe du monde en 1974 et la mienne en 1990. La génération actuelle doit être la suivante", estime Klinsmann dans une interview parue mercredi dans le quotidien allemand Bild.

Vogts, qui a décroché comme sélectioneur le dernier titre majeur à l'Euro-1996, souligne que l'Allemagne a "une super équipe" et n'a "jamais eu autant de joueurs aussi bien préparés techniquement et tactiquement" que la génération actuelle.

De plus, il considère qu'une "équipe nationale n'a jamais été autant couvée que l'actuelle" par la Fédération allemande (DFB), "à l'exemple du quartier général au Brésil, on ne fait pas mieux".

Klinsmann et Vogts, bien qu'adversaires de Löw dans le groupe G, "croisent les doigts pour que l'Allemagne soit championne du monde".

"Bien sûr qu'on veut battre l'Allemagne pour réussir un coup", précise Klinsmann. Mais on pense qu'elle sera déjà qualifiée avant notre rencontre pour le dernier match du groupe".

L'Allemagne lancera sa campagne mondiale par une confrontation avec le Portugal le 16 juin puis affrontera le Ghana le 21 avant de conclure la phase de groupes le 26 contre les Etats-Unis.

Fifa.com (09/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 9 Avr - 17:41

Portugal : Bento prolonge jusqu'en 2016



Le sélectionneur du Portugal Paulo Bento a prolongé son contrat jusqu'à l'Euro-2016, a annoncé mercredi la Fédération portugaise de football (FPF).

Bento avait été nommé à la tête de la Selecçao en septembre 2010, en remplacement de Carlos Queiroz, limogé à la suite de plusieurs procédures disciplinaires et des mauvais résultats de l'équipe. Son contrat se terminait cette année.

"Nous sommes très satisfaits de pouvoir donner suite à un projet qui a conduit à de bons résultats", a déclaré le président de la FPF Fernando Gomes.

Ancien milieu défensif du Sporting Portugal et du Benfica, Bento, 44 ans, a joué en sélection nationale portugaise à 35 reprises, notamment à l'Euro-2000 et au Mondial-2002. Il a débuté sa carrière d'entraîneur au Sporting Portugal en 2005.

Bento a récemment déclaré que son prochain objectif était d'atteindre au minimum les huitièmes de finales du Mondial au Brésil, où le Portugal figure dans le groupe G avec l'Allemagne, les Etats-Unis et le Ghana.

Fifa.com (09/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 10 Avr - 18:26

Allemagne : Gündogan proche du forfait



L'espoir du milieu défensif allemand Ilkay Gundogan d'être rétabli à temps pour le Mondial-2014 s'est encore amenuisé alors que son entraîneur à Dortmund Jürgen Klopp a annoncé jeudi qu'il ne comptait plus sur le retour en jeu de son international cette saison.

"C'est sûr que l'on ne pourra plus compter sur Ilkay cette saison. Le processus de guérison n'est pas terminé", a déclaré Klopp lors de la conférence de presse en amont du match de championnat contre le Bayern, samedi à Munich.

"Ca s'améliore. Mais cela prend du temps, il faut donc attendre. Et c'est ça le plus dur pour Ilkay", a ajouté le coach.

Gündogan, 23 ans, n'est plus réapparu depuis sa blessure au dos lors d'un match amical contre le Paraguay (3-3) mi-août. Son retour a été constamment reporté.

Sans match compétitifs dans les jambes, Gündogan ne pourra pas répondre à l'exigence du sélectionneur Joachim Löw, qui a récemment rappelé qu'il ne prendrait que des joueurs à 100% en forme.

Löw doit annoncer le 8 mai une sélection élargie pour le Mondial.

Fifa.com (10/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mar 29 Avr - 15:05

Ghana : Inkoom avance au coup par coup



À ce stade, on voit mal ce qui pourrait empêcher Samuel Inkoom de disputer la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. International depuis six ans, le latéral de 24 ans a relancé sa carrière en club au meilleur moment. Pilier de la sélection sacrée championne du monde U-20 en 2009, il a également pris part aux deux matches à élimination directe des Black Stars en Afrique du Sud. À chaque fois, les Ghanéens ont fait durer le suspense bien au-delà du temps réglementaire. Leur extraordinaire victoire 2:1 sur les États-Unis en huitième de finale est encore dans toutes les mémoires. Malheureusement, leur échec face à l'Uruguay aussi...

Joueur polyvalent, Inkoom peut évoluer à droite, à gauche ou même en milieu de terrain. Ses montées font souvent souffler un vent de panique dans les défenses adverses. "Nous savons que nous ne sommes pas les plus forts, mais nous n'avons qu'une idée en tête : faire mieux qu'en Afrique du Sud", annonce-t-il à FIFA.com. "Nos ambitions sont réalistes. Nous n'allons pas nous laisser déborder par notre enthousiasme. Nous sommes prêts à travailler dur pour réaliser notre rêve au Brésil." 

Malgré son jeune âge, Inkoom est conscient de la difficulté de la tâche qui attend le Ghana dans le Groupe G, au sein duquel évolueront également l'Allemagne, le Portugal et les États-Unis. "Nos adversaires sont redoutables. Il suffit de consulter le classement mondial pour voir que les Allemands et les Portugais figurent sur le podium", admet-il. "On ne peut pas sous-estimer les Américains non plus. Toutes ces équipes ont du talent. De notre côté, nous savons qu'il faudra donner 100 % et même davantage à chaque match pour obtenir un résultat." 

Jeunesse et expérience
Après avoir atteint les huitièmes de finale en 2006, le Ghana s'est invité en quarts de finale quatre ans plus tard en Afrique du Sud. Inkoom espère évidemment voir cette progression régulière se confirmer au Brésil. Les Black Stars ne manquent pas d'atouts, à commencer par l'énorme expérience accumulée par certains de leurs internationaux. "Nous aussi, nous avons des qualités", estime-t-il. "Michael Essien, Sulley Muntari, Asamoah Gyan et d'autres jouent un rôle très important, sur le terrain et en dehors. Il y a un bon équilibre entre jeunesse et expérience au sein du groupe. Je pense que ce mélange peut nous permettre d'aller loin."

Inkoom souhaite bien évidemment partager ses propres expériences au plus haut niveau avec ses coéquipiers. Pourtant, son ascension vertigineuse vers les sommets semblait avoir subi un coup d'arrêt il y a encore quelques mois. Vétéran de la Ligue des champions de l'UEFA 2010/11 avec le FC Bâle, il a vu sa cote dégringoler suite à son transfert au Dnipro Dnipropetrovsk. En mal de temps de jeu en Ukraine, il s'est relancé en prêt à Platanias.

Franchir un nouveau palier

Grâce à sa recrue hivernale, le promu a bouclé sa première saison parmi l'élite grecque en quatorzième position. "Aujourd'hui, je suis l'homme le plus heureux du monde, car ma carrière est de nouveau sur de bons rails", se réjouit Inkoom. "J'ai vécu des choses vraiment difficiles durant mon passage à Dnipro. Je me suis donné à fond pendant chaque seconde passée sur le terrain et à l'entraînement. Je voulais jouer à nouveau. C'était tout ce qui m'intéressait. Le football est mon métier, mais aussi et surtout ma passion. Dieu doit avoir entendu mes appels."

La prochaine étape de sa carrière l'amènera à participer pour la deuxième fois à la plus prestigieuse des compétitions. Il y a quatre ans, le Ghana aurait pu devenir le premier pays africain à atteindre les demi-finales de la Coupe du Monde. Tout s'est joué sur un tir au but… Loin de se laisser abattre par ce coup du sort, Inkoom assure que l'Afrique ne tardera pas à franchir un nouveau palier. "Au Brésil, les pays africains auront à cœur de prouver qu'ils ne sont pas là pour faire de la figuration", prévient-il. "Nous aussi, nous avons du talent et de grands joueurs comme Samuel Eto'o, Didier Drogba, Yaya Touré et beaucoup d'autres, qui réalisent des choses extraordinaires. Nos championnats progressent, nos internationaux évoluent au plus haut niveau partout dans le monde et particulièrement dans de grandes compétitions européennes. Il nous faut maintenant mettre tous ces éléments à profit pour plaider la cause de l'Afrique."

Fifa.com (29/04/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Ven 2 Mai - 10:53

Etats-Unis : Klinsmann avec 30 joueurs en stage de préparation



Le sélectionneur allemand des Etats-Unis Jürgen Klinsmann a décidé de convoquer 30 joueurs pour le stage final de préparation à la Coupe du monde 2014 au Brésil, a-t-il annoncé jeudi.

"Il y aura 30 joueurs lors du rassemblement à l'université de Stanford", a déclaré Klinsmann dans un document vidéo publié sur le site internet de la Fédération américaine, US Soccer.

"En raison des contraintes de temps, c'est compliqué, il y a des joueurs qui reviennent de blessures, d'autres que nous voulons voir et évaluer, c'est pourquoi on a décidé de prendre l'option la plus large avec 30 joueurs", a-t-il expliqué.

"C'est vraiment très important de pouvoir voir tout le monde et après une période de deux semaines et demie ensemble, on pourra être sûr de voir qui sont les 23 joueurs à retenir. En football, ce qui compte, c'est la forme du moment, la dynamique", a rappelé "Klinsi".

Klinsmann avait initialement annoncé qu'il convoquerait entre 26 et 28 joueurs pour ce stage qui doit débuter le 14 mai à l'université de Stanford (Californie). Il devrait nommer les 30 joueurs avant le 12 mai, un jour avant la date limite fixée par la Fifa pour l'enregistrement d'une liste de 30 joueurs.

Les Etats-Unis ont trois matches amicaux à leur programme, le 27 mai contre l'Azerbaïdjan à San Francisco (Californie), le 1er juin contre la Turquie à Harrison (New Jersey) et le 7 juin contre le Nigeria à Jacksonville (Floride).

La liste des 23 joueurs retenus pour la prochaine Coupe du monde doit être fournie à la Fifa au plus tard le 2 juin.

Les Etats-Unis affronteront l'Allemagne, le Portugal et le Ghana dans le cadre du groupe G lors de la prochaine Coupe du monde.

Fifa.com (01/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 7 Mai - 20:27

Allemagne : Löw rêve d'une finale contre l'Italie



Le sélectionneur allemand Joachim Löw rêve d'aller en finale du Mondial 2014 et d'y affronter l'Italie, dans un entretien à l'hebdomadaire allemand Stern à paraître jeudi.

"Nous n'avons encore jamais gagné contre l'Italie lors d'une Coupe du Monde (...) Mais je suis à 100% sûr qu'un jour nous les battrons. Et en finale, ce serait naturellement le mieux!", a dit Löw.

Le 13 juillet, à 21 heures -heure allemande--, "mon souhait le plus cher, c'est d'être au bord du terrain du stade de Maracana", à Rio de Janeiro, a-t-il déclaré au journal Stern.

Le 28 juin 2012, l'équipe allemande, déjà pilotée par Löw, avait perdu 2-1 contre l'Italie en demi-finale de l'Euro à Varsovie.

Fifa.com (06/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Mer 7 Mai - 20:34

Portugal : C. Ronaldo espère le soutien du Brésil



Cristiano Ronaldo, capitaine du Portugal et Ballon d'Or 2013, compte sur un "grand soutien" de la population du Brésil, "pays frère", lors de la Coupe du monde (12 juin-13 juillet).

"J'espère un grand soutien de la part des Brésiliens, a dit l'attaquant vedette du Real Madrid mardi sur la chaîne brésilienne SporTV News. C'est un pays frère, un pays qui parle la même langue que nous, c'est une sensation spéciale".

Les deux sélections peuvent se rencontrer au plus tôt en demi-finales, et CR7 espère affronter la Seleçao locale "en finale", a-t-il souligné.

Les deux équipes s'étaient rencontrées en phase de groupes au Mondial-2010 (0-0). Elles s'étaient qualifiées pour les 8e de finale.

Au Brésil, le Portugal est tombé dans un groupe G relevé avec l'Allemagne, le Ghana et les Etats-Unis.

"Nous ne sommes pas les favoris, mais nous allons tenter de prendre du plaisir, a dit Ronaldo. Nous savons que nous avons un groupe compliqué, à mon avis c'est le plus fort du Mondial, mais nous allons pas à pas. Nous savons que nous avons un match important contre les Allemands, dès le premier match, puis contre le Ghana, puis les Etats-Unis, pour nous qualifier. Après, on verra".

Fifa.com (06/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 8 Mai - 20:08

Allemagne : 30 sans Gomez mais avec quelques jeunes



Le sélectionneur allemand Joachim Löw a annoncé jeudi une liste élargie de 30 joueurs sans grande surprise si ce n'est les absences d'anciens comme l'attaquant Mario Gomez et le portier René Adler, au profit de jeunes tels le milieu offensif de Schalke Leon Goretzka et l'attaquant de Hoffenheim Kevin Volland.

Comme d'habitude, le Bayern Munich constitue l'ossature de la sélection avec sept membres dont le capitaine Philipp Lahm, devant Dortmund (5) emmené par son milieu offensif Marco Reus, l'homme en forme de la fin de saison.

Löw a comme prévu accordé sa confiance au milieu défensif Sami Khedira, qui revient de blessure avec le Real Madrid, mais écarté l'avant-centre Mario Gomez (Fiorentina).

Sur le front de l'attaque, il a retenu le vétéran Miroslav Klose, qui fêtera ses 36 ans le 9 juillet avant le coup d'envoi de son 4e Mondial, et préféré le jeune Kevin Volland (Hoffenheim) à notamment Max Kruse (Mönchengladbach).

Löw a annoncé que cette liste serait réduite "à 25 ou 26 membres en fin de semaine ou après le match contre la Pologne" mardi à Hambourg, premier des trois tests avant le départ pour le Brésil le 7 juin.

Le sélectionneur devra annoncer sa sélection définitive de 23 joueurs d'ici la date limite du 2 juin.

La sélection élargie de 30 joueurs:
Gardiens (3) : Manuel Neuer (Bayern Munich), Roman Weidenfeller (Dortmund), Ron-Robert Zieler (Hanovre)

Défenseurs (10) : Jerome Boateng (Bayern Munich), Erik Durm (Dortmund), Kevin Grosskreutz (Dortmund), Benedikt Höwedes (Schalke), Mats Hummels (Dortmund), Marcell Jansen/Hambourg), Philipp Lahm (Bayern Munich), Per Mertesacker (Arsenal/ENG), Shkodran Mustafi (Sampdoria/ITA), Marcel Schmelzer.

Milieux de terrain (15) : Lars Bender (Leverkusen), Julian Draxler (Schalke), Matthias Ginter (Fribourg), Leon Goretzka (Schalke), Mario Götze (Bayern Munich), André Hahn (Augsbourg), Sami Khedira (Real madrid/ESP), Toni Kroos (Bayern Munich), Max Meyer (Schalke), Thomas Müller (Bayern Munich), Mesut özil (Arsenal/ENG), Lukas Podolski (Arsenal/ENG), Marco Reus (Dortmund), Andre Schurrle (Chelsea/ENG), Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich)

Attaquants (2) : Miroslav Klose (Lario/ITA), Kevin Volland (Hoffenheim)

Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA, le 16 mai 2014 à 12h00 CET.

Fifa.com (08/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 8 Mai - 20:16

Allemagne : Sans les ténors contre la Pologne



Le sélectionneur allemand Joachim Löw a confié à un groupe de 18 joueurs, composé de membres de sa sélection élargie pour le Mondial, de déçus et de débutants, le soin d'affronter la Pologne mardi à Hambourg, premier match de préparation avant le départ au Brésil.

"Il manquera quelques joueurs mais il n'y a pas d'urgence", a déclaré Löw, qui doit se passer des joueurs du Bayern Munich et de Dortmund, engagés dans la finale de la Coupe d'Allemagne le 17 mai à Berlin.

Il doit comper aussi avec les absences des "légionnaires" d'Arsenal Per Mertesacker, Lukas Podolski et Mesut Özil, qui disputeront la finale de la Coupe d'Angleterre, de Sami Khedira (Real Madrid), engagé dans la dernière journée de Liga, et Miroslav Klose (Lazio), prévu pour la journée de clôture du championnat italien.

L'attaquant de Hoffenheim Kevin Volland figure parmi les 10 joueurs retenus dans la liste élargie des 30 annoncée jeudi et qui devront faire leurs preuves pour garantir leur place dans la sélection finale pour le Brésil.

Parmi les 8 autres joueurs retenus contre la Pologne, le gardien Marc-Andre ter Stegen, privé du Mondial, est le seul à avoir déjà disputé un match international.

Sélection allemande

Gardiens : Ron-Robert Zieler (Hanovre), Marc-André ter Stegen (Mönchengladbach)

Défenseurs : Sebastian Jung (Francfort), Matthias Ginter (Fribourg), Christian Günter (Fribourg), Benedikt Höwedes (Schalke), Shkodran Mustafi (Sampdoria/ITA), Antonio Rüdiger (Stuttgart), Oliver Sorg (Fribourg)

Milieux de terrain : Maximilian Arnold (Wolfsburg), Sebastian Rudy (Hoffenheim), Lars Bender (Leverkusen), Julian Draxler* (Schalke), Leon Goretzka (Schalke), André Hahn* (Augsbourg), Christoph Kramer (Mönchengladbach), Max Meyer (Schalke)

Attaquant : Kevin Volland (Hoffenheim)

Fifa.com (08/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par rachid_as le Jeu 8 Mai - 20:31

Allemagne : Des valeurs sûres et des jeunes à l'essai



Le sélectionneur allemand Jochim Löw a dévoilé une première liste de 30 joueurs composée de valeurs sûres et de jeunes à l'essai, jeudi à Francfort, à 35 jours de l'ouverture du Mondial au Brésil.

"Dans l'ensemble, je pense que nous avons un bon mélange. Je suis impatient de travailler avec tous ces joueurs et je suis persuadé que nous serons parfaitement préparés", a assuré le sélectionneur de 54 ans.  Il fait particulièrement confiance aux joueurs d'expérience, comme les sept Bavarois emmenés par Philipp Lahm, et les "légionnaires", dont le trio d'Arsenal Özil-Mertesacker-Podolski.

Si Löw avait répété qu'il ne prendrait pas de joueurs qui ne seraient pas en forme, pas affûtés, il a comme prévu fait confiance à Sami Khedira, bien que le milieu défensif du Real Madrid n'ait pas joué depuis sa blessure au genou en novembre 2013.

"Sa personnalité et son expérience sont essentielles pour l'équipe", a estimé Löw, assurant: "il n'est pas encore au top niveau mais nous ferons tout pour qu'il y soit" d'ici le Mondial. Il a qualifié de "risque calculé" la sélection du Madrilène, qui pourrait "participer à la dernière journée du championnat espagnol" voire disputer la finale de la Ligue des champions le 24 mai contre son voisin de l'Atletico, en l'absence de Xabi Alonso, suspendu.

Le record pour Klose ?

Idem pour l'attaquant Miroslav Klose, retenu pour son 4e Mondial à l'orée de ses 36 ans (9 juin) en dépit d'une saison avec la Lazio Rome ralentie par les blessures à répétition.

"Miro a montré durant sa carrière qu'il sait se préparer dans un délai réduit, et je n'ai aucun doute qu'il y parvienne encore", a insisté Löw, rappelant que Klose "détient le record de buts pour l'Allemagne et peut devenir le meilleur buteur de l'histoire de la Coupe du monde" (14 buts contre 15 à Ronaldo).

Löw n'a visiblement pas eu la même réflexion sur l'attaquant Mario Gomez, à peine de retour de blessure en Italie, préférant donner une chance au jeune attaquant d'Hoffenheim Kevin Volland, 21 ans.

Titulaire indiscutable dans les buts, Manuel Neuer (Bayern) a pour doublures son rival de Dortmund Roman Weidenfeller et Ron-Robert Zieler (Hanovre), préféré au jeune Marc-André ter Stegen, futur portier du Barça.

Volland figure parmi le groupe de jeunes talents, avec les adolescents Leon Goretzka et Max Meyer (Schalke), qui devront faire leurs preuves pour revendiquer une place dans le groupe final attendu au plus tard le 2 juin.

Ils feront équipe avec des "déçus" et des néophytes pour assurer la mission mardi contre la Pologne à Hambourg, premier des trois matches de préparation, au lendemain duquel Löw devrait réduire sa liste "à 25 ou 26 joueurs", ceux qui suivront le stage dans le Tyrol italien du 21 mai au 1er juin.

La Mannschaft affrontera également le Cameroun puis l'Arménie, dernière sortie avant l'envol le 7 juin pour son quartier général de Santo Andre, près de Salvador de Bahia, dans le nord-est du Brésil.

Fifa.com (08/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe G (Allemagne, Portugal, Ghana, Etats-Unis)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum