CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 14:21

Belgique - Russie
La Belgique pour se qualifier, la Russie pour se rattraper




La Belgique a l'occasion de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde en cas de succès dimanche à Rio sur la Russie de Fabio Capello, qui tentera elle de se rattraper après son entrée en matière ratée face à la Corée du Sud (1-1).

"Nous jouerons pour gagner", a averti le sélectionneur Marc Wilmots, indiquant que "le mot défaite ne fait pas partie de notre vocabulaire".

La Belgique reste sur une série de neuf victoires et deux nuls lors de ses onze dernières sorties officielles.

"Pas question de changer de philosophie: nous jouerons vers l'avant en tentant de ne pas laisser d'espaces aux Russes car ils adorent pratiquer en contre-attaques", a encore déclaré l'entraîneur belge.

Les Diables Rouges espèrent trouver face à eux des Russes moins frileux que les Algériens qu'ils avaient peiné à dominer (2-1) mardi à Belo Horizonte.

Kompany incertain
"Je ne sais pas si la Russie va dresser un mur comme l'Algérie, s'interroge l'attaquant Romelu Lukaku. Avec un tacticien comme Fabio Capello, c'est bien possible. Nous verrons. Si c'est le cas, ce sera à nous de nous adapter".

Marc Wilmots, qui se méfie d'une équipe composée "de gars d'expérience, habitués des grandes compétitions européennes", devrait modifier quelque peu son équipe en titularisant Marouane Fellaini et Steven Defour dans l'entrejeu.

"Le point faible des Russes, c'est le physique. Ils n'ont que deux joueurs qui dépassent le mètre 85", note le défenseur belge du Zenit Saint-Pétersbourg, Nicolas Lombaerts.

"La puissance de Marouane, de Steven et d'Axel (Wistel) au milieu du terrain devrait leur poser des problèmes", analyse-t-il.

Pour Lombaerts, un autre motif d'inquiétude pour la Russie se trouve en défense centrale, où Vasily Berezutskiy et Sergey Ignashevich ne forment pas l'axe le plus rapide de la compétition.

"Ils ont cependant une grande expérience et jouent ensemble depuis des années, c'est une machine bien huilée", remarque le défenseur belge qui pointe la reconversion offensive russe comme "une arme redoutable".

Si un point d'interrogation subsiste concernant la participation du capitaine belge, Vincent Kompany (touché aux adducteurs), la confiance semble se trouver côté belge où l'on refuse toutefois le rôle de favori.

Lukaku sous pression
"Ce sont les médias qui nous donnent cette étiquette. Mais les Russes doivent gagner et leur équipe est composée d'éléments talentueux", rappelle Wilmots, qui attend de ses joueurs qu'ils soient plus performants que contre l'Algérie.

"Nous aurons des occasions contre les Russes mais il faudra être efficace", prévient le sélectionneur qui n'avait guère apprécié la prestation terne de Lukaku contre l'Algérie.

Conscient d'avoir loupé son match mardi, l'attaquant d'Everton a, depuis, mis les bouchées doubles à l'entraînement.

"J'ai retrouvé le rythme. Le coach m'a dit de jouer libéré, de ne pas me poser trop de questions, explique Lukaku. Contre les Russes, je devrais logiquement bénéficier de plus d'espaces. A moi d'en profiter".

Une nouvelle contre-performance de Lukaku pourrait lui coûter sa place pour la suite de la compétition. Le Lillois Divock Origi se tient prêt, au cas où...

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 14:24

Rép. de Corée - Algérie : la prime à l'audace?



L'Algérie et la République de Corée, qui ont chacune livré un premier match défensif au Mondial, vont devoir oser davantage dimanche lors de leur confrontation à Porto Alegre (19h00 GMT) pour espérer s'imposer et se rapprocher d'une qualification dans le groupe H.

Cette prudence initiale a offert le point du match nul aux Coréens face à la Russie (1-1) mais elle n'a pas souri aux Algériens, passés à côté d'un "exploit" après avoir longtemps mené contre la Belgique (2-1).

Actuels derniers de la poule avec zéro point, les Fennecs sont désormais dos au mur: s'ils veulent connaître la première qualification de leur histoire pour le deuxième tour d'une Coupe du monde, ils doivent éviter à tout prix une nouvelle défaite, qui sera synonyme d'élimination quel que soit le résultat du match Belgique-Russie un peu plus tôt (16h00 GMT).

Pour cela, il leur faudra montrer plus d'audace que celle affichée mardi à Belo Horizonte, où leur occasion la plus franche a été le penalty obtenu et transformé par Sofiane Feghouli.

"Il ne faut pas se contenter de défendre", a résumé Vahid Halilhodzic, le sélectionneur bosnien de l'Algérie.

"Il y avait peut-être la peur d'aller jusqu'au bout, j'ai vu des joueurs qui récupéraient le ballon et arrêtaient de jouer, a-t-il analysé. Quand on récupère le ballon, il faut continuer à jouer, à attaquer, tenter de marquer le deuxième but. Il y a eu de la peur, de la fatigue, c'était psychologique".

Halilhodzic : "Un match déterminant"
Cette timidité n'a pas mis en valeur les atouts offensifs de l'Algérie, pourtant considérés comme le point fort de l'équipe.

Avec des joueurs vifs et percutants comme Feghouli (Valence), Yacine Brahimi (Grenade) ou Saphir Taïder (Inter Milan), l'Algérie a en effet suffisamment de talents pour marquer des buts et redresser la tête.

"Il faut essayer de trouver des ressources mentales, morales et physiques pour chercher peut-être une victoire contre la Corée du Sud", a prévenu Halilhodzic, qui a parlé de "match déterminant".

Mais le déclin physique des "Verts" en fin de match contre la Belgique inquiète. Cela ne doit pas se reproduire, a prévenu le sélectionneur: "pour oser, il faut courir un petit peu plus", a-t-il expliqué.

Car au stade Beira-Rio, les Algériens vont se heurter à des Coréens techniques et disciplinés, qui ont réussi à faire déjouer les Russes en les attendant patiemment pour pouvoir jaillir en contre-attaque.

"Mes joueurs ont montré combien ils sont bons au niveau tactique et physique", s'est réjoui mardi le sélectionneur Hong Myung-bo.

Lee Keun-ho, qui a ouvert le score face à la Russie, a d'ailleurs prévenu que les Coréens comptaient monter en puissance: "Avec un peu de chance, nous hausserons notre niveau face à l'Algérie et nous pourrons obtenir un meilleur résultat grâce à cela."

Depuis le début du Mondial, les équipes les plus offensives ont été récompensées. Entre Corée du Sud et Algérie, la chance sourira-t-elle à nouveau aux audacieux?

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 17:27

Belgique, Wilmots : "aux Russes de prendre le match en mains"



Le sélectionneur de la Belgique, Marc Wilmots, qui ne s'attendait pas "à ce que la Russie fasse match nul (1-1) contre la Corée du Sud", estime que "c'est donc aux Russes de prendre le match en mains" dimanche à Rio.

Est-ce la première place du groupe qui sera en jeu demain (dimanche) ?
Non. C'est un match qui doit nous permettre de nous qualifier. Point. Premier ou deuxième, ce n'est pas la question. Lors du tirage au sort, j'avais dit que la Belgique et la Russie étaient les favoris du groupe. Mais favori, ça ne veut rien dire... Je ne m'attendais pas à ce que la Russie perde des plumes contre la Corée du Sud.

Ce match sera-t-il un combat tactique Wilmots-Capello ?
Ca se pourrait. C'est impossible pour moi de prévoir ses plans. La Russie peut évoluer en 4-4-2 ou en 4-3-3. J'ai vu des Russes qui ont attendu contre la Corée du Sud, avec un schéma assez statique. L'important pour nous sera de ne pas leur donner les espaces qu'ils attendent qu'on leur donne. On ne peut pas écrire le scénario d'un match avant qu'il ne débute mais on peut influencer l'histoire du match. L'avantage pour nous, c'est qu'on ne doit pas prendre le match en mains. C'est à la Russie de le faire. Mais le fera-t-elle vraiment ?

Vous avez évoqué cette semaine l'éventualité de titulariser Steven Defour aux côté de Witsel et Fellaini dans l'entrejeu. Qu'en est-il ?
J'ai dit que je pourrais le faire, je n'ai pas dit que j'allais le faire. Tout le monde connaît les qualités de ce triangle mais j'ai d'autres possibilités.

Vous avez déjà votre onze de départ pour demain ?
Oui. Il n'y a qu'une incertitude: Vincent Kompany. Vinnie (qui se plaint des adducteurs, ndlr) vient de suivre un programme individuel durant deux jours. Il va s'entraîner avec le groupe ce samedi. Si tout se passe bien, il jouera. Je prendrai ma décision en concertation avec lui.

Vos joueurs qui évoluent en Russie (Witsel, Lombaerts) vous ont-ils tuyauté ?
Non. On a assez de scouts pour cela. Chacun à sa place. Les joueurs ne sont pas des informateurs. Ils sont là pour jouer. Je ne leur ai pas posé de questions. Maintenant lors de la séance de théorie de ce samedi, s'ils constatent que je raconte des bêtises ou que je me trompe sur certaines choses, ils auront l'occasion de le dire.

Cette génération est-elle capable de faire mieux que la génération qui avait atteint les demi-finales en 1986 ?
Le potentiel est là. Mais quand on voit ce qui est arrivé à l'Angleterre, à l'Espagne, à l'Italie, on se rend compte qu'un Mondial peut se jouer à rien. On passe vite de l'espoir au drame national. Pour le moment, le groupe est soudé et soutenu à 2000% par le peuple belge. A nous d'écrire une belle histoire. La passé, c'est fini. Maintenant mes joueurs ont le futur dans leurs pieds et dans les tête. Nous avons quatre ans je pense pour réussir quelque chose.

Quel est votre avis sur le début du tournoi et sur la niveau de jeu ?
J'avais dit il y a six mois que des équipes comme le Chili et la Colombie allaient être très fortes. Je ne me suis pas trompé. J'avais fait de la Colombie mon favori. Les formations sud-américaine évoluent de manière bien regroupée. Leur vitesse en reconversion offensive est impressionnante. Mais c'est surtout l'aspect mental qui est le plus frappant. Ces joueurs sont capables de s'arracher, de se dépasser.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 17:28

Belgique, Kompany : "triste" pour l'Angleterre



Le capitaine de la Belgique qui est aussi celui de Manchester City, Vincent Kompany, s'est dit "triste" après l'élimination de l'Angleterre, samedi en conférence de presse à Rio.

"Je suis aussi touché que n'importe quel supporter anglais. Je ne m'attendais pas à cela" a-t-il dit.

"Mon épouse est anglaise. Elle pense que nos enfants sont anglais. En réalité, ils sont belges (il rit). C'est donc normal que dans la famille nous soyons tristes", a-t-il poursuivi.

"J'ai beaucoup de respect et d'estime pour l'équipe d'Angleterre et ça ne changera pas malgré ce qu'il s'est passé ici", a encore dit Kompany.

Défaite par l'Italie et l'Uruguay, l'Angleterre ne disputera pas les 8es de finale de la Coupe du monde.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 21:07

République de Corée : Hong Myung-bo redoute l'Algérie



La Corée du Sud va devoir se méfier des attaquants algériens, "très rapides" et "extrêmement dynamiques", a estimé samedi le sélectionneur sud-coréen Hong Myung-bo à la veille de la rencontre entre les "Guerriers Taeguk" et les "Fennecs" dimanche dans le groupe H du Mondial.

Quels enseignements retirez-vous de la défaite de l'Algérie face à la Belgique (2-1) ?
J'ai vu le match avec intérêt et je dois dire que l'équipe belge a très bien défendu. L'Algérie aussi mais je ne crois pas qu'il joueront comme ça contre nous. Ils ont beaucoup d'excellents attaquants, ils sont très rapides, ce sont des joueurs extrêmement dynamiques d'une façon générale. Du point de vue de la défense, l'équipe algérienne semblait avoir un peu peur de la Belgique, ils se sont attachés à défendre avant tout.

Reconduirez-vous la même équipe que face à la Russie (1-1) ?
Dans l'ensemble, mes joueurs se sont complètement remis, ils sont en bonne forme. L'Algérie a un peu la même formation que la Russie mais la manière dont ils jouent est très différente: leurs trois attaquants sont très rapides, ils ont une bonne technique individuelle, donc lorsqu'il y aura des duels il faudra réduire leurs possibilités à néant (...) En outre, les milieux algériens sont très rapides, très dynamiques, ils font beaucoup de pressing. Donc, il nous faudra résister à cette pression et jouer dans les espaces comme il faut. Ce sera très important. Je n'ai pas encore décidé de la composition d'équipe définitive, mais j'ai pris en compte la manière dont nous avons joué contre la Russie, nos points faibles, les lacunes à combler. Il nous faudra jouer un match différent de celui contre la Russie. Les Algériens ont de très bons attaquants et cela va influer sur ma décision finale quant à la formation de l'équipe.

Quel objectif vous fixez-vous pour cette rencontre ?
Nous n'avons qu'un point pour le moment et nous avons besoin de plus de points pour passer à la phase d'élimination directe. Ce match contre l'Algérie va être très important pour nous. Je ne peux pas faire de prédiction sur le résultat, mais ce que je peux vous dire, c'est que nous allons jouer pour gagner, car il nous faut absolument gagner pour espérer atteindre le prochain tour. Notre équipe voudra marquer le premier but, ce serait tout dans notre intérêt. En Coupe du monde, ce n'est pas facile de marquer le premier but face à un adversaire très fort, mais je sais que nous aurons nos opportunités nous aussi, nos joueurs vont essayer de concrétiser et il faudra faire preuve de patience (...) Je suis sûr que nous aurons des occasions de mettre des buts, la clé du match sera de savoir si on arrive à concrétiser.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 21:08

Russie : Capello redoute "la meilleure équipe belge depuis les années 80"



Le sélectionneur italien de la Russie, Fabio Capello, redoute la Belgique "qui possède sa meilleure équipe depuis les années 80" mais a "confiance en ses joueurs", a-t-il déclaré samedi à Rio à la veille du duel entre les deux favoris du groupe H .


M. Capello, quel est votre avis sur la Belgique et son sélectionneur Marc Wilmots ?
En qualifications, on a vu une équipe qui a surpris toute l'Europe. C'est une formation très équilibrée, très compacte, soudée. Ils ont de grands joueurs dans tous les secteurs. Ils sont surtout redoutables sur les phases arrêtées. Cette génération a de grands joueurs qui jouent dans les grands championnats. Beaucoup ont fait leurs preuves en Premier League. Je crois que Wilmots fait du bon boulot et qu'il peut compter sur la meilleure équipe belge depuis les années 80. Cela dit, j'ai confiance en mon équipe. La Belgique n'a pas brillé face à l'Algérie. Elle aussi a connu un début difficile.

La Russie devra-t-elle prendre l'initiative après le partage concédé face à la Corée du Sud ?
Non, pas forcément. Ce sont deux équipes qui doivent jouer. La Belgique aussi a besoin de points. Ce n'est pas parce que les Diables Rouges ont gagné leur premier match qu'ils vont soudain se reposer et se contenter de défendre. Ils donneront sûrement du travail à mon gardien. Je confirme qu'il s'agira d'Igor Akinfeev. Il reste mon titulaire. C'est un grand gardien. Ce n'est pas une seule erreur (sa bourde contre la Corée, ndlr) qui va me faire changer d'avis. C'est un des meilleurs gardiens du monde. Pour le reste de mon onze, je choisirai par rapport à l'adversaire. C'est assez logique. J'ai vingt-trois joueurs à ma disposition. Je serais idiot de ne pas faire mon équipe en fonction des qualités de l'adversaire. Un match n'est jamais pareil à un autre.

Quel est votre avis sur ce début de tournoi ?
Le niveau de jeu de l'ensemble de la compétition est vraiment très élevé. On voit des buts superbes. Il y a une très bonne organisation tactique de toutes les équipes. Les entraîneurs sont de haut niveau. Chaque équipe doit se battre pour gagner. Rien ne vient facilement. Personne ne peut dire qu'il a gagné en marchant.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 22:09

Russie : Ignashevich, entre trac et crack



Certaines des plus belles légendes de l'histoire du football sont nées au Maracanã. Des millions de fans se sont succédé dans ses tribunes au fil des ans pour assister aux exploits d'innombrables équipes. Cette enceinte prestigieuse va servir de révélateur à une nouvelle génération d'internationaux russes avides de succès.

Versés dans le Groupe H de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, ils s'apprêtent en effet à relever leur plus grand défi dans ces lieux chargés d'histoire. La Sbornaja n'a plus eu l'occasion de se produire au plus haut niveau depuis 2002. Les 23 pensionnaires de Premier League russe actuellement présents au Brésil ont donc une occasion unique de se faire une place à part dans les cœurs de leurs compatriotes. 

Sergey Ignashevich conserve un souvenir ému de sa première Coupe du Monde, vécue en tant que spectateur. En 1990, l'actuel défenseur de la Russie n'était encore qu'un enfant. "À l'époque, nous suivions les matches entre amis. Dès le coup de sifflet final, nous filions dans la cour pour imiter les exploits auxquels nous venions d'assister", raconte l'intéressé au micro de FIFA.com.

Et de poursuivre : "Nous nous prenions pour Diego Maradona, Roberto Baggio, Marco Van Basten et d'autres grands joueurs. Entre les matches, nous étions toujours dehors pour des démonstrations improvisées : comment attaquer le ballon, comment réussir le coup du sombrero… Nous voulions être comme eux. Pourtant, aucun de nous ne s'imaginait disputer un jour une Coupe du Monde." 

Avec la qualification de la Sbornaja pour la phase finale, des millions de jeunes se voient sans doute aujourd'hui dans la peau d'Alexander Kerzhakov, Victor Fayzulin ou même Ignashevich. En tout cas, les couleurs russes flotteront certainement dans bien des foyers, comme c'était déjà le cas il y a 24 ans de cela. "Je m'étais préparé pour ce grand rendez-vous. J'avais dessiné sur une feuille de papier les drapeaux de tous les pays présents", poursuit le joueur du CSKA Moscou.  "Je suivais tous les matches. Devant ma télévision, j'agitais le drapeau argentin, l'équipe dont j'étais supporter à l'époque."

Si quelqu'un s'était avisé de prédire au jeune Moscovite de dix ans qu'il foulerait un jour la pelouse sur laquelle tant de grands footballeurs ont évolué, ce dernier ne se serait sans doute même pas donné la peine d'écouter jusqu'au bout. "Nous n'aurions même pas osé rêver de jouer dans ce stade… il était célèbre dans le monde entier. Ce match va marquer une étape importante dans nos carrières."

Le contexte s'annonce donc riche en émotions, mais le match lui-même n'est pas dénué d'enjeu. En cas d'échec, la Russie ne serait plus maîtresse de son destin. La Sbornaja n'a plus atteint les huitièmes de finale depuis 1986, à l'époque de l'URSS. "Ce match s'annonce aussi difficile qu'important pour nous. Je ne doute pas un instant que nous donnerons le maximum. Je pense sincèrement que nous ferons mieux que face aux Sud-coréens."

Un trac à chasser
Effectivement, le match de Cuiaba ne s'est pas déroulé exactement comme prévu. Les Russes ont rapidement été menés, suite à une erreur d'Igor Akinfeev. Kerzhakov a arraché le point du nul en fin de rencontre, mais le pays hôte de l'édition 2018 a souvent été à la peine. "Nous étions trop nerveux. Nous avons commis beaucoup d'erreurs en première mi-temps, ce qui ne nous ressemble guère. J'attribue cette contre-performance au trac."

"Après l'ouverture du score, nous avons fait preuve de caractère", tempère-t-il. "Nous avons compris que la situation était en train de nous échapper. Maintenant que nous avons goûté au très haut niveau, cette nervosité devrait disparaître. C'est ce que nous a assuré Fabio Capello." 

L'ambiance électrique qui règne parfois au Maracana a tourné la tête de plus d'un champion. Pourtant, à 10 000 kilomètres de là, des légions d'enfants russes suivront avec excitation les moindres faits et gestes d'Ignashevich et de ses coéquipiers. Il y a donc fort à parier que l'intéressé fera tout son possible pour leur offrir des souvenirs qu'ils chériront encore longtemps.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Sam 21 Juin - 22:10

Algérie : Feghouli fait les fins de série



Face à la Belgique, l'Algérie risquait d’entrer dans l'histoire des statistiques peu flatteuses de la Coupe du Monde de la FIFA. Si elle ne trouvait pas les filets avant la 36ème minute de cette rencontre, la sélection nord-africaine allait devenir la première équipe à ne pas faire trembler les filets adverses durant six matches d'affilée dans le cadre de l’épreuve suprême. Heureusement, un penalty a été sifflé pour les Fennecs à la 25ème suite à une faute du défenseur belge Jan Vertonghen sur Sofiane Feghouli. Encore fallait-il le concrétiser.

Alors que tout un pays retenait sa respiration, Feghouli a gardé son sang-froid pour se faire justice lui-même en plaçant le ballon sur la gauche du gardien belge Thibaut Courtois. Pourtant, en deux rencontres de Liga cette saison entre son club du FC Valence et l'Atlético de Madrid, l'attaquant algérien n'était pas parvenu à faire trembler les filets du portier colchonero.

Le but de Feghouli est le premier des Fennecs en phase finale de Coupe du Monde depuis celui de Djamel Zidane en ouverture de Mexique 1986, face à l'Irlande du Nord. L'attaquant de 24 ans a mis fin à une longue disette de son pays dans la reine des compétitions. "Je suis très fier d'avoir enfin inscrit un but pour l'Algérie, après cette attente de 28 ans !", savoure-t-il au micro de FIFA.com. "Il s'agit d'un des meilleurs moments de ma carrière, c'est une joie indescriptible. Représenter l'Algérie en Coupe du Monde, c’était mon rêve d'enfant. J'ai commencé à jouer au football dans mon quartier quand j'étais petit et aujourd'hui, j'ai inscrit un but en Coupe du Monde au Brésil. C'est incroyable !"

Chercher la victoire
La joie de Feghouli aura été de courte durée puisque les Diables Rouges ont inscrit deux buts en seconde période, privant les Algériens d'une victoire en Coupe du Monde pour le septième match de suite. "Nous avons tenu 70 minutes devant l’une des plus fortes équipes de la Coupe du Monde", explique l'ancien joueur de Grenoble. "Cela nous a beaucoup appris. Nous n'avons rien à perdre car nous sommes une équipe jeune. C'est toujours triste de perdre mais il faut retenir les point positifs, notamment l'unité de l'équipe. Nous avons beaucoup lutté, avec beaucoup de solidarité, c'est pourquoi je pense que nous pouvons atteindre les huitièmes de finale".

Pour ce faire, Feghouli et ses coéquipiers devront dominer la République de Corée, elle aussi en quête de victoire pour se rattraper du match nul 1:1 concédé face à la Russie. "Nous donnerons tout", annonce l'attaquant des Ché. "Ce sont les détails qui font la différence, comme on a pu le constater face à la Belgique. À ce niveau, les petites erreurs peuvent coûter cher. Maintenant, nous sommes bien concentrés et nous allons jouer autrement. Nous allons leur poser des problèmes et chercher la victoire".

Comme il l'a fait face à la Belgique, Feghouli espère mettre fin à une autre série qui a trop duré et mener les Fennecs vers leur première victoire en Coupe du Monde depuis leur succès 3:2 face au Chili à Espagne 1982.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 12:47

Algérie, Halilhodzic : "On a brûlé notre joker"



L'Algérie a brûlé un "joker" en s'inclinant contre la Belgique au Mondial-2014, a estimé samedi le sélectionneur Vahid Halilhodzic, qui a exhorté "solennellement" ses joueurs à obtenir dimanche face à la Corée du Sud la première victoire algérienne en Coupe du monde depuis 1982.

Allez-vous modifier votre équipe de départ par rapport à la défaite contre la Belgique (2-1) ?
Il y aura des changements mais je ne vais pas vous en parler. Nous avons un match important à jouer demain (dimanche). Cela fait 32 ans que l'Algérie attend une victoire en Coupe du monde. Je demande ce soir solennellement qu'on mette fin à cette mauvaise tradition. Tout le monde attend une victoire depuis des années, c'est un exploit à aller chercher avec audace, espoir, détermination et beaucoup de discipline.

Ressentez-vous l'attente de la population algérienne ?
Depuis 32 ans, les Algériens attendent cette victoire. C'est une population qui adore son équipe, le football et qui a confiance dans ses joueurs et son entraîneur. J'ai été très critiqué mais je suis fier de ce que j'ai fait pour le football algérien et pour l'équipe nationale. Nous avons concédé une défaite contre une grande équipe (la Belgique, ndlr) mais on ne peut pas négliger ce qu'on a fait depuis trois ans. Le peuple algérien a besoin de cette victoire, ce sera compliqué car la Corée du Sud est meilleure que l'Algérie. Mais je pense que c'est le plus beau cadeau qu'on peut faire aux Algériens.

Comment expliquez-vous que vos joueurs se soient effondrés face aux Belges après avoir longtemps mené ?
Contre la Belgique, notre tactique pendant 70 minutes a été suprêmement bonne et pendant 20 minutes, mauvaise. (...) On est en apprentissage, c'est une équipe jeune, et quand on avait le ballon on ne voulait pas attaquer. Psychologiquement, on était bloqués. C'est une défaite amère mais il y a des leçons pour la suite. On a de la vitesse, des qualités de déplacement. Il faut prendre nos responsabilités et ne pas chercher d'excuses.

Quelle analyse faites-vous du jeu coréen ?
Il y a pas mal d'automatismes, une organisation très stricte et bien respectée, et vous avez vu que face à eux, la Russie a eu beaucoup de difficultés pour se créer des occasions. Leur match nul est totalement mérité et ils auraient même pu gagner. C'est un adversaire assez redoutable, qui joue un football rapide, explosif, avec beaucoup de pressing.

Avez-vous fixé un objectif à vos joueurs pour ce match ?
Depuis deux, trois jours, je leur ai dit d'oublier la Belgique et de se tourner vers la Corée du Sud. Nous devons rapporter quelque chose. On a brûlé notre premier joker. Il faut aller chercher un résultat contre la Corée du Sud qui nous donne la possibilité de jouer un barrage contre la Russie au dernier match.

Marquer en premier sera-t-il déterminant, comme l'assure le sélectionneur sud-coréen ?
Je suis d'accord, mais seulement si nous marquons le premier but. Demain, ce sera un match tactique et la passion et la discipline vont être déterminantes. L'équipe qui néglige l'ordre défensif, le replacement défensif, cette équipe est déjà dehors (...) Je fais confiance à mon équipe, je demande à tous mes joueurs d'assumer leurs responsabilités. On n'a rien à perdre.

Fifa.com (21/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 19:07

Belgique 1 - Russie 0
Tapis rouge pour les Diables




La Belgique s'est sortie du piège russe en marquant in extremis le but de la qualification pour les huitièmes de finale. Comme contre l'Algérie au match précédent, c'est le banc de touche qui a fait la différence.

Jeu de passes, possession, accélérations… le Plat Pays semble dominer l'entame du match dans tous les secteurs du jeu. Mais c'est en trompe l'oeil, car c'est bien Thibaut Courtois qui a le plus de travail, notamment sur les frappes lourdes Viktor Fayzulin (12') et Maksim Kanunnikov (30'). Les derniers gestes des Diables Rouges manquent de précision, et le Igor Akinfeev doit attendre l'approche de la pause pour se montrer décisif avec une parade sur le coup de rein de Dries Mertens (37').

Fayzulin (43') Aleksandr Kokorin (44') finissent de jeter le doute sur les hommes de Marc Wilmots, dont la nervosité grandit en seconde période. Le sélectionneur remplace rapidement un Romelu Lukaku transparent par Divock Origi (57'). Le choix s'avère payant, puisque l'attaquant lillois marque libère les Diables Rouges in extremis sur un magnifique travail d'Eden Hazard côté gauche (1:0, 88').

Homme du Match :
Eden Hazard (BEL)

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 22:23

Belgique : Quand Eden Hazard s'est réveillé



L'attaquant belge Eden Hazard, décevant pendant les 85 premières minutes d'un match insipide face à la Russie, s'est réveillé dans les derniers instants pour offrir sur un plateau la balle de but et de victoire à Divock Origi, dimanche à Rio.

On a retrouvé le Hazard de Chelsea, le patron technique des Blues, mais cette fois sous la vareuse des Diables Rouges.

Mais à l'image de ce qu'il avait produit lors de son premier match face à l'Algérie, Hazard a d'abord été timide avant cinq dernières minutes qui ont donc suffit à faire de lui la star du match.

A l'exception d'une belle transversale pour Marouane Fellaini (15e), sa première période fut inconsistante. Indigne même d'un joueur de sa qualité. Ce fut heureusement mieux ensuite.

Sa percée à la 84e minute aurait peut-être mérité d'aller au bout, tout comme sa reprise deux minutes plus tard après un exploit technique qu'ont apprécié les 73.000 spectateurs du Maracana.

Cinq minutes de folie
Il répétait même un joli numéro à la 88e roulant la défense russe dans la farine pour servir Origi dans les six mètres avant d'exploser de joie.

Et dans le temps additionnel (90+2), l'ancien Lillois a même offert l'occasion à Kevin Mirallas de faire 2-0. En vain.

Mais avant ces cinq dernières minutes de folie, Hazard avait souffert de la comparaison avec son alter ego à droite, Dries Mertens, auteur lui d'un début de rencontre tonitruant avec trois tentatives dans les vingt premières minutes et une activité incessante sur son flanc jusqu'à son remplacement à la 75e minute par Mirallas.

Dans un match fermé où l'on attend des dribbleurs de sa trempe qu'ils mettent un peu de folie pour ouvrir les défenses, la pépite de Chelsea a toutefois démontré qu'il ne faut jamais condamner un génie, même transparent pendant une grande partie de la rencontre.

Après avoir porté Chelsea à bout de bras pendant plusieurs semaines, Hazard semblait émoussé. Mais cette apparente nonchalance n'était donc qu'un leurre.

Comme excuse à son piètre début de match, Hazard pourra faire valoir qu'il était pénalisé par le jeu peu tranchant de son équipe.

"Un joueur ne peut briller individuellement que si le collectif est costaud autour de lui", avait averti le sélectionneur Marc Wilmots, comme pour excuser par avance son joueur.

L'entraîneur belge qui pousse Hazard à oser davantage a toutefois été entendu.

Deux passes décisives, six points
"Eden a le potentiel pour devenir un des cinq meilleurs joueurs du monde. C'est maintenant à lui de jouer. Il doit lâcher le frein à mains", a répété plusieurs fois "Willie" ces derniers jours.

"Les compliments du sélectionneur me font plaisir mais je ne suis pas d'accord avec lui. Pour faire partie du top mondial, je dois marquer beaucoup plus. Ce que Messi et Ronaldo arrivent à faire à longueurs de saisons est extraordinaire, je suis encore loin de ce niveau", a répondu Hazard. Lucide.

Car Hazard avait un problème avant ce Mondial: il n'arrivait pas à s'imposer dans les rendez-vous importants.

En Ligue des champions, l'attaquant de Chelsea n'a pas su répondre à la problématique d'un marquage serré. Cela s'est ressenti dans son impact offensif et s'est traduit par un bilan statistique assez décevant.

Avec la Belgique lors de ce Mondial, il signe un réveil intéressant. Deux passes décisives synonymes de 8e de finale pour la Belgique. Hazard, 23 ans, continue de grandir.

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 22:29

Corée du Sud 2 - Algérie 4
Les Fennecs enfin d’attaque



Les trois petits tirs en 90 minutes contre la Belgique avaient laissé les supporters algériens sur leur faim. Face à la République de Corée, Vahid Halilhodzic a entendu le message et aligne Islam Slimani, Abdelmoumene Djabou et Yacine Brahimi autour de Soufiane Feghouli.

Pari gagnant : en une mi-temps, les Verts ont marqué plus qu’en 32 ans et trois Coupes du Monde ! Slimani file d’abord entre Kim Younggwon et Hong Jeongho pour tromper Jung Sungryong (0:1, 26’). Le portier asiatique manque ensuite sa sortie devant Rafik Halliche sur corner (0:2, 28’). Enfin, Slimani se promène dans le gruyère qui sert de défense aux Asiatiques, et transmet le brazuca à Djabou qui conclut (0:3, 38’).

Son Heungmin trompe bien Raïs Mbolhi de près après la pause (1:3, 50’), mais les Algériens sont tellement inspirés qu’ils deviennent les premiers Africains à marquer quatre buts en un match de Coupe du Monde, après un une-deux parfait entre Brahimi et Slimani, conclu par le joueur de Grenade (1:4, 62’). La volonté offensive est contagieuse et gagne les Guerriers Taeguk. Koo Jaechol est contaminé et entretient à bout portant un petit suspense, finalement sans lendemain (2:4, 72’).

Celui pour la deuxième place du Groupe H sera plus haletant, l’Algérie affrontant la Russie, pendant que les Coréens défieront les Belges.

Homme du Match : Islam Slimani (ALG)

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 23:45

Russie, Capello : "Bien sûr que j'y crois"



"Bien sûr que j'y crois" à la qualification, a dit le sélectionneur de la Russie, Fabio Capello, après la défaite contre la Belgique (1-0) dimanche à Rio de Janeiro.

"Bien sûr que j'y crois encore, a dit Capello en conférence de presse, attendons déjà le résultat (de Corée du Sud-Algérie, 19h00 GMT), mais nous n'aurons pas d'autre choix que de battre l'Algérie."

Selon l'Italien, si son équipe a perdu dans les 5 dernières minutes c'est parce que "nous avons joué pour gagner le match, nous avons pris un contre, c'est tout. J'ai fait rentrer Alan Dzagoev parce que je pensais qu'on allait gagner, nous étions en train de nous créer des occasions dangereuses".

Capello a rappelé qu'au premier match, contre la Corée du Sud (1-1) son équipe "avait payé le prix des débutants, subi la pression du premier match."

Pour lui, "l'important dans ce premier mondial depuis 12 ans est qu'il nous aide à comprendre le niveau qu'il faut pour jouer ces compétitions" dans l'optique du Mondial-2018 à domicile, "mais il y a d'abord l'Euro-2016", a-t-il précisé.

Enfin, Capello "respecte les opinions" jugeant le match moyen mais a parlé "d'un grand match, joué grand rythme, grande intensité".

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 23:47

Belgique, Wilmots : "Pas toujours beau mais efficace"



Le sélectionneur de la Belgique, Marc Wilmots, estime qu'il "ne faut pas toujours être beau mais efficace", a-t-il dit après la victoire contre la Russie (1-0) au Mondial-2014, dimanche à Rio de Janeiro.

Qu'est-ce qui a fait la décision dans ce match?
Ça a changé parce que physiquement on était plus forts. Il a manqué à l'équipe de Russie dix minutes. Quand tu vois qu'à un moment donné ils regardent leurs pieds, là, c'est le moment. Si on ose on peut gagner le match, le forcer. Mais si le centre-avant (Kokorin) met la tête c'est un autre match.

On a l'impression qu'Hazard n'a joué que les cinq dernières minutes...
Tout le monde sait sa qualité de dribble et de passe, mais il est au service du collectif. Une seule fois il a laissé partir son "back" (arrière) et ça a fait occasion pour la Russie, ce sont de petits détails à corriger, mais on en parle entre nous. Il avait de la réserve, les dix dernières minutes les autres étaient fatigués et lui non.

Vous gagnez encore avec votre banc de touche, est-ce le fruit du hasard?
J'utilise toute la profondeur de mon noyau. "Vol risiko" comme on dit chez nous (le tout pour le tout)! Un remplaçant pas heureux, c'est logique, mais il y a le remplaçant frustré qui tire la tête et le remplaçant prêt à faire la décision quand il rentre, nous on a choisi la deuxième option. J'ai des morts de faim sur le banc, c'est notre grosse qualité. Mon seul problème c'est la blessure de Vermaelen, ça m'a donné une cartouche en moins.

Bon, ce n'était quand même pas un très beau match, non?
Pour avancer dans un tournoi il ne faut pas toujours être beau mais efficace, tout le reste n'a aucune importance. C'était un match fermé, assez tactique, pas le plus beau mais intense. Mais les joueurs étaient trempés, certains avaient des crampes au bout de 70 minutes, cela vous donne une idée de l'intensité du match. C'était un 3-3 au milieu de terrain, qui n'a pas donné beaucoup d'occasions, entre deux entraîneurs décidés à ne pas se livrer.

La Russie de Capello vous a-t-elle surpris?
C'était une équipe russe comme je l'attendais très vite en place dans la reconversion défensive. En bon Italien, Capello avait mis l'accent là-dessus. C'était un match très tactique entre lui et moi. La seule chose qu'on peut reprocher à la Russie c'est qu'elle était fatigué physiquement les dix dernières minutes.

La méforme persistante de Lukaku ne devient-elle pas un problème?
Dans une Coupe du monde on essaie de montrer du doigt un joueur parce que ça fait les titres des journaux, mais moi je ne vais pas faire ça, si j'ai quelque chose à dire je le dis au joueur à titre individuel.

Mais il est sorti très en colère contre vous...
Et alors? Ce n'est pas un problème, moi aussi ça m'est arrivé, c'est naturel qu'il ne soit pas content de s'asseoir sur le banc après 57 minutes. Mais je vais faire une analyse avec mes propres joueurs plutôt qu'avec les médias.

La Belgique est qualifiée, allez-vous aligner une équipe B au troisième match?
Les cartons jaunes pourraient jouer un rôle, je vais essayer d'épargner ceux qui en ont pris. Mais je crois que j'ai appris à mes joueurs à ne pas calculer, on va jouer pour gagner.

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Dim 22 Juin - 23:51

Belgique : Les Diables veulent faire peur



"Je suis calme de nature et je le dois à mon papa. Je peux entrer au Maracana quand la tension est à son comble et faire la différence. Je suis sûr que je vais continuer à grandir et progresser grâce à cette sérénité et encore marquer des buts aussi importants". Quelques minutes après avoir été le plus jeune buteur de la Belgique en Coupe du Monde de la FIFA contre la Russie (1:0), Divock Origi revient sur le but de sa vie avec une sérénité déconcertante.

Les coéquipiers d'Aleksei Kozloz jouaient pourtant le "match de leur vie". En sortant du terrain, les Russes ont le regard dans le vide, rasant les murs pour éviter les projecteurs et les stylos de la presse, comme s'ils avaient vu le(s) Diable(s).

Fatiguer et porter l'estocade
Marouane Fellaini et Dries Mertens avaient été les bottes secrètes de Marc Wilmots contre l’Algérie, marquant peu après leur entrée dans l’arène. Le buteur de 19 ans a complété le trio des "super sub" belges ce 22 juin. Le Lillois aurait pourtant du suivre la Coupe du Monde devant sa télévision, bénéficiant du forfait Christian Benteke au dernier moment.

Ce succès au mythique Maracana, les Belges le doivent au cocktail déjà servi à l’Algérie : un mélange de talents au service du collectif, un gros impact physique pour user son adversaire et le faire plier sur la fin. Des ingrédients mis en sauce par le fin gourmet Wilmots. Origi a le sourire large en évoquant la tactique proposée par son coach. "Nous avons montré une grande force collective et mentale dans un match difficile. Mais surtout, nous avons vu à quel point nous étions dans de bonnes mains."

"Ils étaient obligés de prendre des risques à la fin. Il s’agissait avant tout de garder notre organisation en nous montrant solides derrière", détaille Daniel Van Buyten. "La frustration des joueurs qui ne débutent pas est palpable mais dans un tel tournoi le banc est l’une des clés du succès", complète Big Dan, le doyen du noyau belge (36 ans).

Le scénario de l’acte II à Brésil 2014 ressemble à celui du premier. Les Diables Rouges ont à nouveau livré un combat à armes égales, jusqu'à l'estocade finale. Kevin de Bruyne assume la stratégie. "Nous avons attendu patiemment que les Russes perdent peu à peu leurs ressources physiques avant d’accélérer pour faire la différence."

Inspirer la peur
Après la victoire inaugurale contre les Fennecs, les Belges pouvaient entamer les débats en confiance. Van Buyten n’aurait pourtant pas mal dormi avec le point du nul. "Un 0:0 nous aurait convenu mais on espérait pouvoir faire mal avec notre fraîcheur physique à la fin. Nous avions confiance en nos attaquants et nous avons eu raison."

Eden Hazard, l’homme de la passe décisive et maître à jouer de l'équipe, se veut tout de même perfectionniste. "Notre gestion du ballon en possession était hésitante. Nous pouvons faire beaucoup mieux encore en travaillant cet aspect. A chaque fois, nous inspirons un peu plus la peur et nous voulons continuer". C'est bien là la fonction principale d'un Diable, en effet.

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 14:14

Algérie, Halilhodzic : "Un match héroïque"



Le sélectionneur bosnien de l'Algérie Vahid Halilhodzic a chaudement félicité son équipe dimanche après la victoire contre la Corée du Sud (4-2), premier succès de l'Algérie dans un Mondial depuis 1982, évoquant un "match héroïque".

Comment expliquez-vous que l'Algérie ait montré un bien meilleur visage que contre la Belgique (défaite 2-1) ?
La force de cette équipe, c'est le collectif. On était tous un peu vexés après les critiques injustifiées qu'on a reçues après la Belgique, qui est une des meilleures équipes d'Europe et contre qui on aurait pu faire un exploit avec un peu plus d'attention. On l'a vu aujourd'hui en deuxième période: cette équipe est jeune et psychologiquement elle ne supporte pas la pression. En première période c'était un match presque parfait, avec de l'efficacité. On a eu comme d'habitude un passage à vide, peut-être physique, peut-être mental, il faudra en parler. Mais l'Algérie a fait un match héroïque, je félicite tous les joueurs. Je dédie cette victoire aux supporteurs de l'Algérie et au peuple algérien qui attendait ça depuis 32 ans. C'a été une victoire de l'orgueil. On va jouer un troisième match, un barrage contre la Russie et tout est possible.

Pourquoi avoir fait cinq changements dans l'équipe de départ ?
Cette tactique était préparée, on a bien analysé le jeu coréen. Avec quelques nouveaux joueurs frais, revanchards, on a mis en place une organisation qui pouvait gêner la Corée. Ils ont appliqué à la lettre mes consignes. On a créé pas mal de mouvement. En première période, l'Algérie a fait un grand match de tous les côtés. En seconde, il y a eu du relâchement face à une équipe bien organisée. On a eu quelques situations chaudes en défense mais on était prêts pour ça. On a bien analysé le jeu des Coréens, on les a gênés avec le jeu de (Yacine) Brahimi entre les lignes. Le quatrième but est un but d'école, je pense que les Brésiliens du stade ont apprécié.

Quelles sont vos chances d'obtenir une toute première qualification en huitièmes de finale pour la sélection algérienne ?
Cette équipe va grandir après chaque match, elle est jeune. Cette victoire après 32 ans d'attente fait beaucoup de bien. Nous avons un challenge supplémentaire face à une nation comme la Russie, il faudra essayer de faire un autre exploit pour réussir le plus grand exploit du foot algérien, passer au deuxième tour. C'est plus compliqué mais tout est possible. Ce soir, c'est le jeu, l'efficacité, la victoire, et j'espère qu'on va continuer sur le troisième match (...) La chance existe. La Russie est favorite. Mais il ne faut pas se cacher, il faut chercher cette qualification avec encore plus d'audace et de souffrance.

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 14:19

Belgique : Les Diables veulent faire peur



"Je suis calme de nature et je le dois à mon papa. Je peux entrer au Maracanã quand la tension est à son comble et faire la différence. Je suis sûr que je vais continuer à grandir et progresser grâce à cette sérénité et encore marquer des buts aussi importants". Quelques minutes après avoir été le plus jeune buteur de la Belgique en Coupe du Monde de la FIFA contre la Russie (1:0), Divock Origi revient sur le but de sa vie avec une sérénité déconcertante.

Les coéquipiers d'Aleksei Kozloz jouaient pourtant le "match de leur vie". En sortant du terrain, les Russes ont le regard dans le vide, rasant les murs pour éviter les projecteurs et les stylos de la presse, comme s'ils avaient vu le(s) Diable(s).

Fatiguer et porter l'estocade
Marouane Fellaini et Dries Mertens avaient été les bottes secrètes de Marc Wilmots contre l’Algérie, marquant peu après leur entrée dans l’arène. Le buteur de 19 ans a complété le trio des super subs belges ce 22 juin. Le Lillois aurait pourtant dû suivre la Coupe du Monde devant sa télévision, bénéficiant du forfait de Christian Benteke au dernier moment.

Ce succès au mythique Maracanã, les Belges le doivent au cocktail déjà servi à l’Algérie : un mélange de talents au service du collectif, un gros impact physique pour user leur adversaire et le faire plier sur la fin. Des ingrédients mis en sauce par le fin gourmet Wilmots. Origi a le sourire large en évoquant la tactique proposée par son entraîneur. "Nous avons montré une grande force collective et mentale dans un match difficile. Mais surtout, nous avons vu à quel point nous étions dans de bonnes mains."

"Ils étaient obligés de prendre des risques à la fin. Il s’agissait avant tout de garder notre organisation en nous montrant solides derrière", détaille Daniel Van Buyten. "La frustration des joueurs qui ne débutent pas est palpable mais dans un tel tournoi le banc est l’une des clés du succès", complète Big Dan, le doyen de l'effectif belge, avec ses 36 ans.

Le scénario de l’acte II à Brésil 2014 ressemble à celui du premier. Les Diables Rouges ont à nouveau livré un combat à armes égales, jusqu'à l'estocade finale. Kevin de Bruyne assume la stratégie : "Nous avons attendu patiemment que les Russes perdent peu à peu leurs ressources physiques avant d’accélérer pour faire la différence."

Inspirer la peur

Après la victoire inaugurale contre les Fennecs, les Belges pouvaient entamer les débats en confiance. Van Buyten n’aurait pourtant pas mal dormi avec le point du nul : "Un 0:0 nous aurait convenu mais on espérait pouvoir faire mal avec notre fraîcheur physique à la fin. Nous avions confiance en nos attaquants et nous avons eu raison."

Eden Hazard, l’homme de la passe décisive et maître à jouer de l'équipe, se veut tout de même perfectionniste. "Notre gestion du ballon en possession était hésitante", estime-t-il. "Nous pouvons faire beaucoup mieux encore en travaillant cet aspect. A chaque fois, nous inspirons un peu plus la peur et nous voulons continuer". C'est bien là la fonction principale d'un Diable, en effet.

Fifa.com (22/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 16:02

Algérie : Les Fennecs passent à l'attaque



Après avoir mené pendant 70 minutes contre la Belgique, l’Algérie est tombée de haut. La stratégie défensive de Vahid Halilhodzic avait été mise à mal par des Diables Rouges cruels de réalisme et de vivacité. Contre la République de Corée, le sélectionneur bosnien avait donc changé son fusil d'épaule et aligné une formation portée vers l'attaque.

Avec le trident Abdelmoumene Djabou, Yacine Brahimi et Islam Slimani, les Algériens ont inversé la tendance et proposé un feu d'artifice offensif. Résultat, un probant succès 4:2, alors que les Verts n’avaient plus goûté à une victoire en Coupe du Monde de la FIFA depuis 32 ans. "C’était un match difficile contre une équipe bien organisée. Nous avons su saisir les occasions et cela nous a permis de récolter les trois points", commente au micro de FIFA.com un Islam Slimani, Homme du Match Budweiser buteur, et passeur décisif sur le troisième but. "Peu importe qui joue. Nous avons un groupe très costaud, composé de joueurs qui évoluent dans les meilleurs clubs. S’il y a eu des nouveautés dans la composition, c’est parce que nous jouions un match décisif et qu’il fallait gagner à tout prix".

Le bon cocktail offensif
Slimani a fait peser son mètre 88 et ses larges épaules sur la défense sud-coréenne, jusqu’à la faire craquer. De son côté, Brahimi a davantage déstabilisé la charnière centrale par sa vitesse de déplacement. Le duo a fait mouche à l’heure de jeu sur un splendide une-deux, bien aidé il est vrai par une défense asiatique qui avait laissé son inspiration et sa sloidité aux vestiaires.

"On a pratiqué un football très offensif aujourd’hui et on devra recommencer lors du prochain match, face à la Russie", annonce le joueur de Grenade. "Ce ne sera pas facile, mais c’était déjà le cas aujourd’hui. Cela ne nous a pas empêchés de garder la tête froide et d’envoyer du beau jeu. On avait reçubeaucoup de critiques après le jeu trop défensif qu'on avait proposé au premier match, mais cela ne nous a pas perturbé. L'entraîneur sait très bien ce qu'il fait, et nous avons montré nos capacités offensives sur ce match."

"Je suis très fier d’être le capitaine de l’équipe qui s’est imposée en Coupe du Monde après 32 ans", ajoute Madjid Bougherra, tout sourire, qui enchaîne les interviews en français, en anglais et en arabe. "C’est un grand honneur pour moi d’entrer dans l’histoire du football algérien de la sorte", enchaîne-t-il, à propos de ce succès avec quatre buts inscrits, une première pour une équipe africaine dans l'histoire du tournoi. "Avec cette victoire, nous avons rendu heureux le public algérien, mais une autre mission encore plus difficile nous attend. Nous avons une chance de nous qualifier pour les huitièmes de finale."

Les Fennecs sont déjà d'attaque pour atteindre un nouveau but : se qualifier pour le deuxième tour pour la première fois de leur histoire.

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 16:50

Capello a craqué le premier contre Wilmots



Le sélectionneur de la Russie Fabio Capello a perdu sa guerre des nerfs face à son homologue Marc Wilmots en tentant le tout pour le tout dans les dernières minutes, ce qui a libéré des espaces pour des Belges qui n'attendaient que cela dimanche à Rio.

Maître Capello (68 ans) a perdu contre le jeune Willie (45 ans).

Entre Belges et Russes (1-0), ce fut un "je te tiens, tu me tiens par la barbichette" sur le mode du "Sors, si tu l'oses !". Et c'est la Russie qui la première a osé se dégarnir pour tenter d'arracher trois points dans les derniers instants. Pari perdu.

En remplaçant Oleg Shatov par le plus offensif Alan Dzagoev à la 83e minutes, Capello a démontré sa volonté de gagner mais il a aussi pris le risque d'être pris en contre par les Belges. Ca n'a pas manqué ! Bénéficiant enfin d'un peu de liberté, Eden Hazard a alors changé la face du match par trois incursions dans les abords d'Igor Aknifeev, dont l'une s'est révélée fatale aux Russes, à la 88ème minute.

"Nous avons joué pour gagner le match, nous avons pris un contre, c'est tout", pestait Capello, reconnaissant à demi-mots que cette tentative d'arracher les trois points in extremis avait précipité la perte des siens. "J'ai fait rentrer Alan Dzagoev parce que je pensais qu'on allait gagner, nous étions alors en train de nous créer des occasions dangereuses", poursuivait-il.

Préparer 2018
"Après la pause, nous avons eu la possession du ballon, mais nous étions conscients que la Belgique était capable de briser notre jeu pour partir rapidement en contre. Et c'est ce qui s'est produit", déplorait encore celui qui est réputé pour sa finesse tactique.

La Russie n'a donc plus le choix. Il lui faudra battre l'Algérie. Une équipe qui risque d'être transcendée par sa large victoire contre la Corée du Sud (4-2). Et, problème, la Russie semble mal à l'aise dès qu'il lui faut faire le jeu. Contre la Corée du Sud, ce fut très poussif. Et face à la Belgique, il n'y eu que deux occasions en 90 minutes.

Capello estime pourtant que ses hommes "ont livré un grand match face aux Belges et méritaient la victoire". Le technicien italien qui jure "y croire encore", prépare toutefois le terrain d'une éventuelle élimination.

Pour lui, "l'important dans ce premier mondial depuis 12 ans est qu'il nous aide à comprendre le niveau qu'il faut pour jouer ces compétitions dans l'optique du Mondial-2018 à domicile".

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 20:34

Belgique : Elongation aux ischio-jambiers pour Vermaelen



Le défenseur belge Thomas Vermaelen souffre d'une élongation aux ischio-jambiers et pourrait être rétabli d'ici une semaine, a fait savoir le sélectionneur Marc Wilmots, lundi via Twitter.

"Le scanner de Thomas Vermaelen a révélé une élongation aux ischio-jambiers. Il a déjà commencé la revalidation en compagnie du staff médical", a twitté Wilmots.

Le défenseur d'Arsenal, titularisé contre la Russie dimanche, avait dû quitter la pelouse après une demi-heure en raison de cette blessure et craignait de souffrir d'une déchirure qui l'aurait contraint à rentrer en Belgique.

"Si c'est une élongation, il peut d'ici 6 ou 7 jours être rétabli et rejoindre le groupe. Dans ce cas je l'utiliserais encore certainement dans ce Mondial", avait déclaré Wilmots dimanche soir.

Vermaelen est donc forfait pour le match face à la Corée du Sud jeudi à Sao Paulo.

Sur le flanc gauche de la défense belge, il devrait être remplacé par Nicolas Lombaerts. L'autre arrière-gauche des Diables Rouges, Jan Vertonghen, est sous la menace d'une suspension et devrait être laissé au repos par Wilmots.

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Lun 23 Juin - 20:36

Belgique : Hazard sait qu'il peut mieux faire



Le Belge Eden Hazard, auteur de deux passes décisives depuis le début du tournoi, sait qu'il "peut mieux faire", a-t-il déclaré lundi au lendemain de la qualification des Diables Rouges pour les 8es de finale.

"Je n'ai pas encore joué de bons matches dans cette Coupe du monde, mais je suis décisif et c'est ce que me demande le coach, a expliqué Hazard lors d'un point presse. Je comprends bien que les gens attendent beaucoup de moi et moi je sais que je peux mieux faire".

"Etre décisif à deux reprises en fin de match signifie que je suis frais et que je me sens très bien physiquement. Mais j'espère que le public verra encore un meilleur Eden Hazard lors des prochains matches", a ajouté la pépite de Chelsea.

L'ailier belge s'est accordé un "11 sur 20" pour son match contre les Russes. "Deux sur dix pour les 80 premières minutes et neuf sur dix pour la fin de match".

Hazard a aussi regretté le faible spectacle offert par la Belgique lors des matches face à l'Algérie (2-1) et la Russie (1-0).

"Je ne suis pas vraiment content. Avec l'effectif que nous avons, nous pouvons certainement mieux, même si l'Algérie ne nous a pas donné un mètre d'espace et que la Russie est forte. Mais bon, les spectateurs veulent voir un match spectaculaire au Mondial et je le comprends", a-t-il conclu.

La Belgique, assurée de participer aux 8es de finale, affronte la Corée du Sud jeudi à Sao Paulo avec l'objectif de terminer en tête du groupe H.

Fifa.com (23/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Mar 24 Juin - 16:43

Belgique : Origi, la belle histoire



L'attaquant belge Divock Origi, qui ne doit sa présence au Mondial qu'au forfait de Christian Benteke, vit "un rêve éveillé" et est devenu, à 19 ans et deux mois, le plus jeune buteur de cette Coupe du monde dimanche face à la Russie.

"Je ne réalise pas encore ce qu'il m'arrive. Jouer un Mondial. Marquer au Maracana devant mes parents et ma soeur. C'est dingue", soulignait-il en zone mixte après le match de la qualification en 8e de finale pour les Belges.

Origi est un habitué des entrée fracassantes. En février 2013, à 17 ans, le joueur du LOSC avait inscrit son premier but en Ligue 1 française face à Troyes six minutes seulement après sa montée au jeu.

Ce jour-là, le fils de Mike Origi (ancien attaquant international kényan de Genk en Belgique) s'était fait un prénom, s'inscrivant dans le lignée des internationaux belges formés à Lille, Kevin Mirallas et Eden Hazard.

"Je suis fier de passer après des joueurs comme Kevin ou Eden. Et pour les supporters, je suis le nouveau Belge de Lille. Mais ce qu'a fait Eden ici, c'est du jamais vu, c'est un talent extraordinaire", déclare-t-il à l'hebdomadaire belge Sport/Footmagazine.

 "La France, la meilleure option"
Son éclosion dans le nord de la France lui avait permis d'intégrer le noyau des Espoirs belge début 2014. "La Belgique est pour moi une évidence, jamais je n'ai pensé jouer pour d'autres couleurs nationales. La Belgique, c'est ma maison", explique ce natif d'Ostende qui possède aussi la nationalité kényane.

Reste que dès ses 15 ans, Divock Origi choisit de s'exiler en France, à Lille.

"J'étais très bien à Genk mais j'ai estimé que la formation française et le LOSC était encore d'un niveau supérieur. Le choix n'a pas été facile car il y avait d'autres clubs en Allemagne, en Angleterre, un peu partout. Aujourd'hui, je reste convaincu que la France était la meilleure option. Et puis la réussite de Hazard, ça m'a touché", explique-t-il.

A Lille, c'est à Patrick Kluivert qu'on le compare. "Baby Kluivert, c'est un surnom que m'a donné Salomon Kalou. Et c'est évidemment flatteur. Mais je ne m'emballe pas", sourit-il.

"Surpris d'être là"
Le LOSC doit aujourd'hui se frotter les mains de posséder un buteur tellement prometteur, surpris d'avoir été repris par Wilmots.

"C'est peu de le dire, je ne m'attendais guère à vivre cette Coupe du monde. Je suis surpris parce que c'est toujours bien d'être dans un groupe talentueux comme ça, avec de grands joueurs. Maintenant, je crois que si tu es là, c'est que tu l'as mérité".

Cette présence au Brésil s'explique par la blessure de Christian Benteke, l'attaquant d'Aston Villa qui s'est rompu un tendon d'Achille il y a quelques semaines.

Et les montées au jeu de "D-Vock" face à l'Algérie puis la Russie se justifient par les faibles performances de Romelu Lukaku, décevant depuis l'entame de la Coupe du monde.  "J'avais remarqué à Lille que Divock est toujours très bon quand il entre au jeu en qualité de joker. Il ne lui faut pas longtemps pour se mettre dans le rythme et être efficace", note Marc Wilmots, ravi de pouvoir compter sur un joueur "d'un tel talent".

La belle histoire pourrait se poursuivre jeudi face à la Corée du Sud...

Fifa.com (24/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Mar 24 Juin - 16:47

Algérie, Brahimi : "On peut entrer dans l'histoire"



"On peut entrer dans l'histoire", a estimé mardi le meneur de jeu algérien Yacine Brahimi, à deux jours d'un match décisif contre la Russie qui pourrait permettre à l'Algérie de passer le 1er tour d'un Mondial pour la première fois.

L'Algérie, qui participe à sa 4e Coupe du monde, a battu la Corée du Sud (4-2) lors de son 2e match du groupe H où la Belgique est d'ores et déjà qualifiée. Les Fennecs se qualifieront en cas de victoire contre la Russie, jeudi à Curitiba. Un nul pourrait même suffire si la Corée du Sud ne bat pas la Belgique.

"C'est un des matchs les plus importants de ma carrière, c'est un match qui peut entrer dans l'histoire de notre pays et cela c'est dans nos têtes", a expliqué devant la presse le milieu de terrain de Grenade, Brahimi, avant une séance d'entraînement dans le camp de base des Fennecs à Sorocaba, à une centaine de km de Sao Paulo.

"La sérénité on l'a, la concentration aussi. On va essayer de réaliser un deuxième exploit et de faire plaisir à tout le peuple algérien", a ajouté l'attaquant du FC Porto, Nabil Ghilas.

Avant le début de l'entraînement, le sélectionneur de l'Algérie, Vahid Halilhodzic, a tenu à ses joueurs un long discours de motivation de plus de 10 minutes. Les joueurs ont ensuite entamé un footing sous la direction de Hafid Tasfaout, l'un des adjoints de Halilhodzic et du Français Cyril Moine, préparateur physique des Fennecs.

L'Algérie dispute son 4e Mondial après 1982 et sa victoire historique contre l'Allemagne (2-1), 1986 (Mexique) et 2010 en Afrique du Sud où son parcours a été très médiocre (aucun but, un seul point avec un 0-0 contre l'Angleterre).

Contre la Russie, Halilhodzic a laissé entendre qu'il pourrait procéder à quelques changements. Il n'est pas impossible que l'ailier Abdelmoumene Djabou cède sa place à Riyad Mahrez et que Medhi Lacen puisse débuter à la place de Carl.

Fifa.com (24/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Mar 24 Juin - 22:08

Algérie : Les Fennecs pour entrer dans l'histoire



L'Algérie, qui conserve encore la cicatrice de son élimination en 1982 malgré une victoire contre l'ogre allemand, dispose, jeudi contre la Russie, d'une chance unique de "rentrer dans l'histoire", 32 ans plus tard en atteignant pour la 1re fois les 8e de finale d'un Mondial.

"On a conscience qu'on est tout proche de rentrer dans l'histoire mais pour cela, il faut réaliser un deuxième exploit", explique le latéral Djamel Mesbah, titulaire lors de la victoire contre la Corée du Sud, seulement le 2e succès d'une équipe algérienne dans un Mondial.

Battus d'entrée par la Belgique (2-1), d'ores et déjà qualifiée pour les 8e de finale, les Fennecs se qualifieront en cas de victoire contre la Russie, jeudi à Curitiba. Un nul pourrait même suffire si la Corée du Sud ne bat pas la Belgique.

Critiqué par les médias algériens pour une tactique jugée trop défensive contre les Diables Rouges, le sélectionneur Vahid Halilhodzic a pris une revanche éclatante contre les Sud-Coréens.

"Contre la Belgique on a joué défensivement, on avait des craintes face à eux, confie l'attaquant Nabil Ghilas. Contre les Coréens on a joué de façon plus offensive, ce qui montre bien qu'on a tous les atouts".

Mardi, à leur camp de base de Sorocaba, à une centaine de km à l'ouest de Sao Paulo, les Algériens, dont cinq sont au préalable venus rencontrer la presse, se sont ensuite entraînés devant plus d'une cinquantaine de journalistes, un nombre croissant au fil des matches.

Sous un chaud soleil, les 23 joueurs réunis autour de leur coach au milieu du terrain, ont d'abord eu droit à un long discours de motivation de plus de dix minutes de la part du Bosnien, dont rien n'a filtré.

Les joueurs ont ensuite entamé un footing sous la direction de Hafid Tasfaout, l'un des adjoints de Halilhodzic, et du Français Cyril Moine, préparateur physique des Fennecs.

"Pas de différence"
Si l'ambiance était très feutrée voire tendue la veille de rencontrer la Belgique, cette fois, le groupe mais aussi l'encadrement algérien sont apparus beaucoup plus décontractés.

"La sérénité on l'a, la concentration aussi, assure Ghilas. On va essayer de réaliser un deuxième exploit et de faire plaisir à tout le peuple algérien".

Pour le milieu de terrain Medhi Lacen qui pourrait débuter à la place de Carl Medjani contre les Russes, "il n'y a pas encore d'euphorie, on reste concentré".

Après des matches de préparation inégaux, l'Algérie, devenue la première équipe africaine à inscrire quatre buts dans un seul match d'un Mondial, a l'occasion de laver l'affront de 1982, quand la qualification lui avait échappé au terme d'un match "de la honte" entre l'Allemagne et l'Autriche.

Une des raisons du succès actuel, pour Ghilas, c'est qu'"il n'y a pas de différence entre les joueurs nés en Algérie et les autres", dont de nombreux sont nés en France. "On est tous Algériens !".

Pour Yacine Brahimi, né justement à Paris et qui évolue désormais à Grenade (Espagne), "c'est un des matchs les plus importants de ma carrière, c'est un match qui peut entrer dans l'histoire de notre pays et cela c'est dans nos têtes".

"La joie qu'on a créée dans le coeur du peuple algérien après cette première victoire, c'est inimaginable, souligne encore le défenseur de Watford, Essaïd Belkalem, entré en cours de match contre les Asiatiques. C'est un rêve d'enfance de jouer ce genre de matchs, et je veux qu'on donne encore plus à tout un peuple qui nous soutient".

Fifa.com (24/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 16:50

Belgique : Les Diables Rouges enfin séduisants ?



La Belgique, déjà qualifiée pour les huitièmes de finale mais décevante sur le plan du jeu, vise la première place du groupe H jeudi à Sao Paulo face à la Corée du Sud, obligée elle s'imposer pour espérer continuer l'aventure brésilienne.

Les Diables Rouges de Marc Wilmots seront-ils enfin séduisants ? Face à des Sud-Coréens contraints de jouer l'offensive, les Belges devraient logiquement bénéficier de plus d'espaces que contre les blocs algériens (2-1) et russes (1-0) des deux premiers matches remportés à l'arraché.

Le sélectionneur Marc Wilmots l'a promis: il jouera "pour gagner, sans calculer", visant un 9 sur 9 qui permettrait sans doute d'éviter l'Allemagne au tour suivant.

"Willie" a aussi fait savoir que son équipe allait être largement remaniée pour affronter les feux-follets asiatiques.

Du temps de jeu pour Januzaj ?
Des joueurs sous la menace d'une suspension en cas de nouveaux cartons, Axel Witsel et Toby Alderweireld, seront laissés sur le banc au profit respectivement de Steven Defour et d'Anthony Vanden Borre.

D'autres, fatigués, pourraient être laissés au repos.

"Je me donne jusqu'à mercredi soir pour en parler avec les joueurs concernés", indique Wilmots pas insensible aux appels du pied d'Eden Hazard et Vincent Kompany laissant entendre leur besoin de souffler.

"Je suis fatigué. Les deux premiers matches ont été intenses. Ce serait peut-être bien de me reposer", a expliqué Hazard, double passeur décisif, qui "aimerait voir Adnan Januzaj obtenir du temps de jeu".

L'ailier de Manchester United pourrait donc effectuer ses premières foulées "mondiales" jeudi même si la tendance va plutôt vers un titularisation de Kevin Mirallas.

Wilmots ne prendra sans doute pas de risque non plus avec Vincent Kompany, en délicatesse ces derniers jours avec ses adducteurs. Le défenseur et capitaine des Diables pourrait laisser sa place à Nicolas Lombaerts dans l'axe de la défense aux côtés de Daniel Van Buyten, qui estime lui être "dans une forme physique exceptionnelle".

A ces quatre changements attendus par rapport au match contre la Russie, pourrait s'ajouter un cinquième si Wilmots, déçu par les prestations et le comportement de Romelu Lukaku, devait décider de laisser l'attaquant d'Everton sur le banc en titularisant le jeune Divock Origi, buteur libérateur face aux Russes.

La colère de Lukaku
Contre la Russie, comme face à l'Algérie, Lukaku a été inexistant, loupant la plupart de ses interventions. Remplacé à l'heure de jeu dimanche au Maracana, l'attaquant, propriété de Chelsea, avait laissé éclater sa colère vis-à-vis de son entraîneur.

Si, officiellement, Wilmots a dit "comprendre la réaction" de son joueur, il n'a sans doute pas apprécié ce coup de sang cadrant peu avec l'esprit collectif qu'il prône dans tous ses discours.

La Belgique, à qui un point suffit pour terminer en tête du groupe H, serait bien inspirée de se méfier de Sud-Coréens revanchards après la déconvenue algérienne (2-4) et le nul russe (1-1).

"Mes joueurs restent déterminés, assure le sélectionneur Hong Myung-Bo. Même si les premiers matches ont montré que mon équipe manque d'un leader, je crois que le victoire est possible. L'histoire de la Corée en Coupe du monde n'est-elle pas faite de miracle ?"

Les Sud-Coréens, qui ne sont plus maîtres de leur sort, sont les plus mal placés dans la course à la qualification. Ils doivent espérer, dans l'autre match, un nul ou une courte victoire russe contre l'Algérie tout en s'imposant plus largement face aux Belges. Pas simple...

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum