CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 16:52

Algérie-Russie, les Fennecs face à l'histoire



L'Algérie, qui n'a jamais atteint les huitièmes de finale d'une Coupe du monde, a l'opportunité d'"entrer dans l'histoire" au Mondial-2014, à condition d'assurer sa qualification sans trembler jeudi contre la Russie à Curitiba (17H00 locales, 20h00 GMT).

Deuxièmes du groupe H avec 3 points, les Fennecs atteindront le second tour s'ils s'imposent face aux Russes (1 pt) ou bien s'ils font match nul et que la Corée du Sud (1 pt), au même moment, ne gagne pas contre une Belgique déjà qualifiée (6 pts).

C'est peu dire que les attentes sont grandes pour les hommes de Vahid Halilhodzic, cinq jours après une victoire historique contre la Corée du Sud (4-2), la première de la sélection algérienne dans un Mondial depuis 1982.

"Le but, c'est maintenant de rentrer dans l'histoire en passant le premier tour", a souligné le défenseur et capitaine algérien Madjid Bougherra, l'esprit déjà tourné vers la Russie. "Ce serait exceptionnel. C'est jouable, parce qu'on a les cartes en main. Il faut vite retomber sur terre. Il faudra jouer ce match pour le gagner, pas pour le match nul."

Il faut dire que l'Algérie a montré deux stratégies diamétralement opposées entre sa défaite inaugurale contre les Belges (2-1), avec un jeu défensif, et le large succès contre les Coréens (4-2) au bout d'une prestation beaucoup plus offensive et aboutie.

"Faire mieux qu'en 1982"
Face à la Russie, les joueurs de "Coach Vahid" devront garder le même allant en attaque tout en renforçant leur vigilance derrière, surtout en fin de rencontre où certains Algériens semblent parfois peiner physiquement: sur 4 buts encaissés en deux matches, tous l'ont été en seconde période.

"On veut faire mieux que la génération 1982", a assuré le milieu offensif Sofiane Feghouli. "Nous avons montré que nous en étions capables, le plus dur c'est de confirmer contre les Russes." Pour obtenir cette confirmation et éviter tout relâchement, Vahid Halilhodzic a prévenu qu'il ferait "peut-être" des changements dans son onze de départ afin de maintenir l'appétit de tous, comme il l'avait fait après la Belgique avec cinq nouveaux titulaires contre la Corée.

"Il faudra essayer de faire un autre exploit pour réussir le plus grand exploit du foot algérien, passer au deuxième tour. C'est plus compliqué mais tout est possible", a prévenu le technicien bosnien, jugeant la Russie "favorite".

Cette dernière n'a pas montré grand-chose sur ses deux premières rencontres, avec un nul terne contre les Coréens (1-1) puis une défaite sur le fil face aux Belges (0-1) Mais la Russie a l'avantage d'avoir une défense difficile à bouger, un sélectionneur très expérimenté, l'Italien Fabio Capello, et la perspective du prochain Mondial à domicile en 2018 pour galvaniser l'effectif.

"Bien sûr que j'y crois encore", a prévenu Capello à propos de la qualification: si ses hommes battent les Algériens et que la Corée du Sud ne s'impose pas contre la Belgique, la Russie jouera les huitièmes de finale.

Et pour l'Algérie, ce serait un nouveau crève-cœur historique.

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 16:55

Algérie : Djabou clôt les débats



L'Algérien Abdelmoumene Djabou a dû attendre longtemps avant que son talent soit reconnu. Après des débuts timides avec l'ES Sétif et un transfert avorté vers le club suisse de Sion, l'ailier a finalement signé en 2012 au Club Africain, où il s'est illustré ces deux dernières saisons.

Vahid Halilhodzic ne l'a pas convoqué pour la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013, car il le considérait comme incapable de peser sur le jeu plus de dix minutes. Mais Djabou n'a pas baissé les bras. Au contraire, il a redoublé d'efforts pour convaincre le sélectionneur bosnien de lui faire confiance. Le jour de l'annonce des joueurs retenus pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, il a atteint son objectif. Mais Djabou, qui n'a joué que huit rencontres internationales avant la compétition, a regardé ses coéquipiers s'incliner face à la Belgique (1:2) depuis le banc de touche.

Toujours pas d'abattement, et Djabou a redoublé de sérieux durant les entraînements, pour finalement obtenir une place de titulaire face à la République de Corée. "J'étais très content, mais en même temps sous pression car il s'agissait d'une lourde responsabilité", estime le joueur de 27 ans au micro de FIFA.com. "Beaucoup de supporters ont demandé que je joue dans le deuxième match et cela m'a motivé".

Clore les débats
Djabou n'a pas déçu puisqu'il a été un poison pour les Sud-Coréens. Il a fortement contribué à la victoire des siens (4:2) en frappant le corner qui a permis à Rafik Halliche d'inscrire le deuxième but, avant de marquer lui-même le troisième but, une prouesse fêtée en allant saluer Halilhodzic sur le banc. "Face à la Belgique, nous avons misé sur la défense et trop reculé, ce qui a eu un impact négatif sur les attaquants. En revanche, nous avons entamé le match face à la République de Corée tambour battant et joué offensivement", explique Djabou. "Cela nous a permis d'inscrire quatre buts et j'ai contribué à cette victoire."

Après leur victoire face à la République de Corée, Djabou et ses coéquipiers devront affronter la Russie, le 26 juin prochain à Curitiba. Un résultat positif permettrait aux Fennecs d'atteindre le second tour pour la première fois de leur histoire. "Ce sera un match très difficile car les Russes doivent absolument gagner s'ils veulent se qualifier pour le prochain tour", estime le milieu offensif, qui rêve d'Europe et d'Espagne après deux saisons en Tunisie. "J'espère que nous serons dans un bon jour et à la hauteur de l'événement. La Russie prendra l'initiative offensivement. Nous devrons nous méfier et nous essaierons de les surprendre et de marquer pour clore les débats."

Celui de son talen ou de sa place dans le groupe, lui, est définitivement terminé.

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Mer 25 Juin - 16:58

Belgique : Wilmots, l'élève devenu maître



Le 6 juin 2012, la Belgique a mis ses Diables Rouges entre les mains d’un homme au CV presque vierge sur les bancs de touche. Marc Wilmots avait tout au plus tâté le terrain plusieurs mois à Saint-Trond, le club de ses débuts comme joueur, après en avoir fait autant à Schalke 04, celui où il avait terminé sa carrière. La boucle semblait bouclée. Mais après avoir essayé de prendre ses distances le football, Willy est rattrapé par sa réalité : son histoire d’amour avec le football n’était pas terminée.

La figure la plus marquante du Plat Pays en Coupe du Monde avait rendez-vous avec le costume de rassembleur qu’elle avait enfilé comme joueur. Deux ans après sa prise en fonction, le sélectionneur revient sur son terrain de jeu favori à Brésil 2014. Avec deux succès en deux matches surtout. Deux victoires arrachées au forceps contre l’Algérie (2:1) et la Russie (1:0). Elles sont loin d’être marquées du sceau du beau jeu attendu de la bande d’Eden Hazard et Vincent Kompany. Le sélectionneur ne s’en offusque pas au micro de la FIFA. "Ce n’était peut-être pas très spectaculaire mais nous avons accompli quelque chose de grand avec l’un des effectifs les plus jeunes du tournoi."

Wilmots a pu retrouver les valeurs affichées lorsqu’il était joueur. "J’ai apprécié la discipline, le travail collectif et la patience de mes joueurs", se félicite l’ancien milieu de terrain, qui avait marqué cinq buts qui portaient à chaque fois sa griffe dans le plus prestigieux des tournois : plus physique que technique. La nouvelle génération belge ne ressemble pas en apparence à l’ancienne incarnée par son sélectionneur. Ses individualités sont avant tout réputées pour leur vitesse et leur jeu léché.

Certains anciens joueurs passés de l'autre coté de la barrière évitent de mettre leur carrière au centre de leur discours. Wilmots, lui, préfère en jouer et transmettre à ses protégés chaque leçon apprise sur le terrain. Les Diables Rouges ont monopolisé le cuir face à la Russie, et de manière encore plus marquée face à l’Algérie. La patte du Taureau de Dongelberg n’était pas loin. "Je sais ce que c’est de courir après un ballon", assure-t-il, espérant façonner son équipe à son image. "Je veux que mes adversaires ressentent les mêmes sensations désagréables. C’est tellement fatiguant physiquement et mentalement."

Leçons de Coupes du Monde
Les performances de son banc ne doivent rien au hasard non plus. "On s'étonne beaucoup de me voir changer les joueurs continuellement pendant les entraînements. C’était pour moi l’une des clefs pour les rendre disponibles et efficaces en match", explique-t-il, conforté par le fait que les trois buts belges brésiliennes ont été marqués par des remplaçants. Le sélectionneur compte sur ses 23 joueurs, convaincu de l’importance d’une émulation saine et d’une bonne entente pour ceux qui ne jouent pas autant que les autres. Encore une leçon apprise lors de ses quatre expériences de Coupe du Monde.

Là-aussi, le professeur semble avoir su trouver les mots justes. Jamais réellement entré dans son match contre la Russie, Romelu Lukaku a été sorti en cours d’examen. "Il se met trop de pression", juge Wilmots, qui fait encore appel à ses souvenirs. "J’ai raté mes deux premières Coupes du Monde car j’étais obsédé par la victoire. Je m’attendais à ce que des jeunes joueurs gèrent moins bien l’évènement en se focalisant sur l’idée qu’il doivent le remporter." En bon pédagogue, Wilmots sait à quel point la confiance est fondamentale pour la performance. Il a tenu à lui faire passer le message. "Je sais que Lukaku peut faire mieux et il le sait aussi. Il reste très important pour nous."

La prochaine étape belge sera la République de Corée. Comme élève, le nouveau maître détestait faire des calculs, préférant offrir son engagement total. Avec la qualification pour les huitièmes de finale déjà en poche, Wilmots se réjouit de pouvoir s’exprimer dans d’autres matières. "Nous n’aurons pas à laisser nos esprits accaparés par des mathématiques, à nous demander si on ferait mieux de défendre ou d’attaquer. Nous irons chercher la victoire." Les élèves belges ont tendance à être à l’écoute.

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 15:02

Algérie, Halilhodzic : "Faire un match monumental"



Vahid Halilhodzic, sélectionneur bosnien de l'Algérie, a estimé mercredi que ses joueurs devaient "faire un match monumental" jeudi contre la Russie (20h00 GMT) pour obtenir une qualification "historique" pour le pays au second tour d'une Coupe du monde.

Comment abordez-vous le rendez-vous de demain ?
Au départ de la Coupe du monde, mon équipe n'avait rien à perdre et demain (jeudi) on a quelque chose à perdre. Il faut pas trouver d'excuses, il faut chercher la qualification contre une très belle équipe de Russie, une grande équipe de football. C'est un moment pour entrer dans l'histoire et pour entrer dans l'histoire, il faut être exemplaire.

Est-ce le match le plus important de votre carrière ?
Vraisemblablement oui, mais pas que pour moi, pour les joueurs et pour l'Algérie aussi. Cette équipe est à un match de la qualification pour le deuxième tour. Quand je vois que des grands champions se sont fait éliminer déjà, bien sûr c'est un match hyper-important, historique. On a beaucoup parlé de la génération 1982, qui avait remporté deux super victoires (au Mondial-1982, ndlr). Malheureusement la tricherie l'a empêchée d'aller plus loin. Est-ce que c'est le moment où cette jeune équipe algérienne fera cet exploit exceptionnel ? On verra demain soir.

Votre équipe souffre-t-elle d'un déficit d'expérience ?
La plupart des joueurs jouent en Europe, malheureusement ils ne sont pas tous titulaires. (...) Je dois bien préparer mon équipe psychologiquement pour éviter des crispations, car nous avons une équipe assez jeune. J'espère qu'ils seront demain bons, efficaces et qu'on décrochera la qualification.

Redoutez-vous cette sélection russe ?
La Russie n'est pas un petit pays de football. (...) J'ai regardé le match contre la Belgique. Je pense qu'ils méritaient tout sauf une défaite. La Belgique c'est la meilleure équipe en contre-attaque d'Europe récemment. La Russie a dominé, contrôlé le match et a eu quelques occasions mais n'a pas eu d'efficacité devant le but. La Russie a beaucoup plus l'expérience de ce type de matches que l'Algérie. Pour nous ce sera difficile. Ils sont très bien préparés physiquement et tactiquement.

Quel message allez-vous diffuser auprès de vos joueurs au niveau mental ?
Le mental va jouer un rôle très important dans un match comme ça. L'expérience, le vécu aussi. Mon équipe est encore très jeune mais quand vous avez un match aussi important, une occasion qui se présente, il n'en aura peut-être plus jamais. Il faut tout donner, ne pas trouver d'excuses. (...) Il y a un obstacle énorme mais il faut faire un effort monumental, car physiquement on va souffrir beaucoup, pour franchir ce palier.

Pouvez-vous vous contenter d'un nul pour la qualification ?
On va entrer dans le match avec beaucoup de détermination, on ne va pas seulement se protéger parce que le match nul ne nous convient pas. Notre équipe ne sait pas jouer le nul, ces derniers temps on a gagné ou perdu. Il faut bien attaquer et essayer de marquer.

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 16:08

Belgique : Kompany et Vermaelen forfaits



Les défenseurs belges Vincent Kompany et Thomas Vermaelen, blessés, sont tous deux forfaits pour affronter la Corée du Sud jeudi à Sao Paulo, a annoncé mercredi le sélectionneur belge Marc Wilmots.

"Vincent souffre d'une pubalgie, je crois qu'il a fait un peu trop d'exercices", a déclaré Wilmots en conférence de presse, sans préciser en revanche la nature de la blessure de Vermaelen.

Vermaelen, apparemment touché au genou, avait cédé sa place à la 31ème minute à Vertonghen, lors de la victoire contre la Russie (1-0). Kompany avait lui disputé l'intégralité de la rencontre tout comme contre l'Algérie (victoire 2-1).

"Ce sont deux petites blessures pas trop graves, on va les préserver et les récupérer pour les 8e de finale", pour lesquels la Belgique est déjà qualifiée.  "Je ne pense pas que ce soit trop grave, mais je préfère attendre. Il y a deux médecins et deux kinés qui vont les examiner, on fera le point ensuite", a encore déclaré le sélectionneur belge, qui a ajouté qu'il pourrait faire tourner son groupe pour le dernier match de poule avant les 8e de finale.

"J'ai l'occasion de faire entrer des joueurs frais qui n'ont pas joué depuis trois semaines, c'est donc le bon moment", a expliqué l'ancien international. "Si on peut gagner un peu de fraîcheur pour les 8èmes de finale et éventuellement plus loin, on va le faire", a encore indiqué Wilmots.

Fifa.com (25/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 16:09

Belgique, Wilmots : "On ne se contentera pas des huitièmes"



"J'ai un groupe qui ne se contentera pas des 8e de finale": le sélectionneur belge Marc Wilmots, dont l'équipe est déjà qualifiée, a annoncé la couleur mercredi, à la veille du dernier match de poule contre la Corée du Sud.

La Belgique est certes qualifiée, mais l'équipe est arrivée au Brésil en disant qu'elle allait montrer un beau football et on est resté sur notre faim...
Ce qui compte en football, ce sont les résultats et passer en 8èmes de finale. On a joué contre l'Algérie qui a fermé le jeu et ensuite l'Algérie a beaucoup ouvert le jeu contre la Corée. La presse internationale nous avait catalogués comme outsider, nous on ne l'a jamais dit. On joue match après match. Ce que je vois c'est qu'on marque un ou deux buts à chaque match et qu'on gagne. Ca fait 2 ans et demi que cette équipe avance. Ceux qui jouent contre nous ne s'amusent pas. On continue comme ça et on ne va rien changer du tout.

Vous dites que vous n'êtes pas outisder mais pensez-vous que vous pouvez aller en finale et même gagner le Mondial ?
J'ai une philosophie, j'avance match après match. Le public belge est heureux de nous revoir en Coupe du monde. Après si on me demande si je veux gagner le tournoi ? Oui ! Mais en 8èmes de finale on sait que ça se joue sur des détails. Quand on voit le match contre la Russie, on fait exploser le stade à la 88ème minute. La Russie a craqué dans les dix dernières minutes mais pour faire un match il faut être deux.

Allez-vous économiser certains joueurs maintenant que vous êtes qualifiés ?
Beaucoup de joueurs étaient impatients de pouvoir rentrer. J'ai une concurrence forte et j'ai l'occasion de faire entrer des joueurs frais. C'est le bon moment. En attaque j'ai six joueurs pour trois places, ça me permet d'économiser des joueurs. Si on peut gagner un peu de fraîcheur pour les 8èmes et éventuellement plus loin, on va le faire.

Quels sont les points faibles dans le jeu coréen ?
Nos joueurs ont un maximum d'infos, on essaie de trouver les points faibles, je vais regarder mes forces à moi et on va avancer dans un scénario de match. La Corée va-t-elle attaquer, nous presser ? Je ne peux pas le savoir. Ils ont pris 4 buts contre l'Algérie, ou en est leur moral ? Nous on n'a qu'une ambition, faire 9 sur 9 (points).

Très peu de joueurs de votre groupe ont l'expérience de la Coupe du monde, est-ce un problème ?
Ca fait 12 ans qu'on na pas fait le tournoi, le dernier qui l'a fait c'est Daniel van Buyten avec moi. Notre groupe est le 2ème plus jeune. On a un objectif, c'est un groupe qui ne se contentera pas des 8èmes de finale. Certes ça peut aller de la fête nationale au drame national, il faut garder les pieds sur terre. On a une équipe qui veut faire du jeu, qui va s'améliorer au fil du tournoi et des prochaines années. Ca fait six semaines qu'on est ensemble, on n'en a pas encore marre, on ne se tape pas dessus. Pour ma part, c'est une des plus belles coupes du monde.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 16:23

Algérie, Brahimi : "On ne sait pas jouer le nul"



Yacine Brahimi est l'une des pépites du centre de formation de Clairefontaine. Passé par toutes les catégories jeunes, l'ailier fait des étincelles chez les U-19 avec lesquels il signe 11 buts en 25 rencontres. En 2013, l'Algérie l'appelle en sélection et aujourd'hui, Brahimi est au Brésil.

Remplaçant lors de la défaite 1:2 face à la Belgique, Brahimi a convaincu Vahid Halilhodzic de le titulariser contre la République de Corée. Le joueur de Grenade en a profité pour réaliser son rêve d'enfance après deux parfait avec Sofiane Feghouli. Vainqueurs 4:2, les Algériens s'emparent de la deuxième place du Groupe H.

Avant un match capital contre la Russie, Brahimi évoque au micro de FIFA.com son but, la victoire de son pays, les différentes tactiques utilisées par Halilhodzic et la rencontre contre les hommes de Fabio Capello.


Yacine, la victoire sur la République de Corée est l'un des plus beaux exploits du football algérien. Comment avez-vous vécu cet événement ?
Ce match était très important pour nous. Les Algériens attendaient un succès depuis plus de 32 ans, alors c'est fantastique. On ne pensait pas marquer quatre buts dans une rencontre de Coupe du Monde et on avait besoin de ces trois points pour atteindre le deuxième tour. On n'est jamais allés aussi loin. Il nous reste encore à affronter la Russie, mais nous espérons tous une nouvelle victoire.

Quels souvenirs gardez-vous de votre but ?
J'apprécie beaucoup Sofiane Feghouli. On s'entend très bien sur le terrain et en dehors. On a fait un double une-deux et j'ai eu la chance de conclure. J'en suis très fier. C'est un but collectif. C'est génial de marquer avec la manière.

Critiquée pour son jeu défensif face à la Belgique, l'Algérie a pratiqué un football très offensif face à la République de Corée. Pourquoi ?
On a essayé d'appliquer la tactique du sélectionneur contre la Belgique, mais ça n'a pas marché. Face à la Corée, il nous fallait impérativement une victoire pour garder des chances de qualification. On était très déterminés. On voulait attaquer, marquer, prendre le jeu à notre compte et multiplier les occasions de but.

Ce jeu offensif s'inscrit-il dans la tradition du football algérien ?
Oui, bien sûr. Les Algériens ont toujours pris du plaisir à jouer, réussir de beaux gestes et marquer des buts. Aujourd'hui, le football demande d'être efficace en défense et en attaque. On essaie d'ajuster notre système pour évoluer haut ou bas en fonction de nos adversaires. Il faut être très bon sur le plan tactique. Notre rôle est de jouer, d'attaquer et parfois de rester derrière. On doit savoir utiliser les deux tactiques pour s'adapter à l'équipe d'en face. Face aux Coréens, on a montré qu'on en était capables et on est toujours dans la course.

Pensez-vous réussir un nouveau fait d'armes face à la Russie ?
Oui. Le dernier match laissera un souvenir fort, mais il marquera plus encore les mémoires s'il est suivi de notre qualification pour la seconde phase. Ce serait une première historique pour l'Algérie. On est hyper-motivés. On fera tout pour vaincre, même si on s'attend à souffrir. J'espère qu'on gagnera, pour nos familles et pour tous ceux qui nous soutiennent ici et au pays.

Un point vous suffira sans doute pour valider votre billet. Comptez-vous chercher le nul ou la victoire ?

On fera tout pour gagner, bien sûr. Un point ne nous garantit pas une place en huitièmes. De toute façon, on ne sait pas jouer le nul. On fera le maximum pour s'imposer et pour offrir une deuxième belle prestation.

Le peuple algérien est impressionné par vos performances. Est-ce une joie ou un surcroît de pression ?
Non, ça n'ajoute rien à la pression. On éprouve une grande fierté, mais on garde la tête froide. On a gagné un match. Maintenant, pour accéder aux huitièmes, on doit livrer un nouveau combat et ça va être très dur. Mais c'est toujours agréable d'être félicités par des célébrités, des équipes de renom ou de grands pays de football. On se sent d'autant plus motivés pour faire un beau match contre la Russie.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 23:21

Algérie 1 - Russie 1
L’Algérie atteint enfin le paradis




Cette fois, c’est sûr : l’Algérie va réaliser se qualifier pour les huitièmes de finale d’une Coupe du Monde de la FIFA pour la première fois de son histoire. Les Verts ne sont qu’à 90 minutes du bonheur. Mais à peine six minutes après être entrés sur le terrain remplis d’espoir, la Russie leur fait comprendre qu’il faudra reporter leur rendez-vous de quatre ans… 

Le temps pour la Sbornaja de prendre ses marques, à Dmitry Kombarov de s’échapper côté gauche et centrer, et à Alexander Kokorin de s’envoler et marquer de la tête (1:0, 5’). Les hommes de Fabio Capello, libérés par ce début idéal, domineront le reste de la première période. Les seules réactions maghrébines sont une tête d’Islam Slimani brillament sauvée par Igor Akinfeev (29’), et sa sœur jumelle qui connaît le même destin (43’).

Jamais deux sans trois ? Presque. Slimani s’envole encore pour faire parler son jeu de tête, mais cette fois, Akinfeev est trop court (1:1, 60’). L’Algérie se reprend à espérer, et Raïs Mbolhi se charge de garder le rêve intact pour la demi-heure restante, notamment sur une frappe croisée d’Aleksandr Kerzhakov (70’). Le conte de fées algérien se poursuivra à Porto Alegre contre l’Allemagne. Pour les Russes, il faut reporter le rendez-vous des huitièmes de finale de quatre ans…

Homme du Match : Islam Slimani (ALG)

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Jeu 26 Juin - 23:27

Corée du Sud 0 - Belgique 1
La Belgique avance la tête haute




Déjà qualifiés, les Belges font tourner. Les Sud-Coréens sont en revanche quasiment au complet pour jouer leur chance à fond dans le Groupe H en espérant que, dans le même temps, l'Algérie ne gagne pas face à la Russie.

Et le bilan est plutôt encourageant à la pause pour les Asiatiques. Les Fennecs sont menés 0:1 par les Russes à Curitiba, et les Diables viennent de voir rouge pour une semelle de Steven Defour (45'). Les hommes de Marc Wilmots ont une nouvelle fois raté leur première mi-temps en multipliant les mauvais choix, comme celui de Dries Mertens d'envoyer en tribunes une occasion immanquable (25'). Thibaut Courtois se montre en revanche impérial en sortant d'une main en béton le tir violent de Ki Syng-yong (30').

Mais la Belgique a habitué ses supporters à être patients, peut-être pour les inciter à rester au stade jusqu'au bout… C'est le capitaine Jan Vertonghen qui a cette fois animé le dernier quart d'heure (0:1, 77'), après un bon travail de Divock Origi, auteur d'une entrée percutante.

Avec cette troisième victoire, les Diables Rouges gardent la tête du Groupe H et prennent rendez-vous avec les USA en huitième. Pas de regret pour les Asiatiques, l'Algérie a égalisé contre la Russie, et y va aussi.

Homme du Match : Jan Vertonghen (BEL)

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par Bofartato le Ven 27 Juin - 12:46

ta vu on la faitttt!!!!!!!!!!!!!!!! vive l’Algérieeeeee!!!!!!!!!!!! les amzigh en 8eme de final de la coupe du monde!!!!!!!!!! cheers cheers mabrouk alinaaaa Smile
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 26
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:08

Algérie, Halilhodzic : "Une joie indescriptible"



Le sélectionneur de l'Algérie Vahid Halilhodzic a évoqué une "joie indescriptible" après la qualification de ses joueurs pour les huitièmes de finale du Mondial-2014, une première historique pour les Fennecs en Coupe du monde.

Cette équipe d'Algérie suit-elle les traces de celle de 1982 ?
On n'a pas oublié, on parle tout le temps de ce match, 1982, l'histoire se répète après 32 ans. C'est une joie indescriptible ce soir (jeudi) et c'est tout à fait mérité. L'Algérie a fait un match héroïque, notre qualification pour les huitièmes est méritée, il y a beaucoup de fierté pour ce qu'on a fait depuis trois ans, c'est une progression énorme. Ce soir on a eu un cadeau énorme qu'on est allé chercher avec abnégation et générosité. C'est beau une équipe qui se bat comme ça.

Avez-vous le sentiment d'être le porte-drapeau du monde arabe dans cette Coupe du monde ?
Après le match contre la Corée (4-2, NDLR), on a reçu des marques de sympathie de partout. On a maintenant d'autres responsabilités qu'il faut assurer. L'Algérie a gagné la sympathie des pays arabes mais aussi chez moi en Bosnie, en Croatie... Ici au Brésil les gens apprécient notre comportement. Il y a des meilleures équipes que nous, mais cette équipe a gagné beaucoup de sympathie dans cette Coupe du monde. (...) Contre l'Allemagne, on sera la petite équipe contre la grande et les supporteurs brésiliens vont être de notre coté. On va tout faire pour ne pas les décevoir.

Comment jugez-vous la performance de votre équipe ?
La Russie a montré qu'elle avait plus d'expérience en première période. Mais cette équipe d'Algérie, si on continue à travailler encore plus fort, dans deux-trois ans on pourrait refaire un exploit comme on l'a fait ce soir (...) A la mi-temps, j'ai dit de rester organisés, qu'on allait marquer et égaliser. Il ne fallait pas encaisser le deuxième but. J'ai aussi dit de presser plus haut. Il fallait être plus près pour récupérer et enchaîner plus vite. Parfois on a reculé, il faudra améliorer ça.

Comment abordez-vous le huitième de finale contre l'Allemagne lundi ?
Pour l'instant, laissez-moi un peu savourer... J'ai vu le match contre les Etats-Unis. C'est une immense équipe, ça va être très compliqué, plus que compliqué.

Après l'exploit de la qualification, serez-vous encore le sélectionneur de l'Algérie après le Mondial ?
Je ne réponds pas à cette question.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:13

Russie, Capello : "Jamais vu une Coupe du monde aussi forte"



Le sélectionneur de la Russie Fabio Capello, dont les joueurs ont été éliminés jeudi du Mondial-2014, a estimé que cette édition était "sans doute la meilleure des Coupes du monde" qu'il ait connue en terme de niveau comme de qualité de jeu.

"Dans ma carrière, je n'ai jamais vu une Coupe du monde aussi forte", a commenté le technicien italien de 68 ans, qui avait été aussi sélectionneur de l'Angleterre au Mondial-2010.

"C'est le niveau le plus élevé de toutes les Coupes du monde en terme de football. Le rythme est très rapide et la qualité technique est incomparable. C'est sans doute la meilleure des Coupes du monde", a-t-il conclu.

Depuis le début du Mondial au Brésil, pays du "jogo bonito" (beau jeu), le public a pu assister à un football offensif avec un déluge de buts. A la moitié du tournoi, soit 32 matches joués sur 64, il y avait déjà 94 buts inscrits, soit une moyenne de 2,94 buts par match, la meilleure moyenne depuis le Mondial-1970.

Fifa.com (26/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:17

Algérie : Slimani l’avait dans la tête



L’idée lui trottait dans la tête depuis que l’Algérie avait composté son billet pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ et c’est justement avec sa tête qu’il a offert cet exploit inédit aux Nord-Africains. Les rêves sont faits pour être réalisés. Demandez donc à l’attaquant algérien Islam Slimani, qui a égalisé contre la Russie d’un coup de tête impeccable et envoyé les Fennecs en huitièmes pour la première fois de leur histoire.

L’attaquant du Sporting Portugal avait éclaboussé le match contre la République de Corée de tout son talent en compilant un but et deux passes décisives. Cette prestation a fait monter en flèche les attentes algériennes dans l’optique de la rencontre face à la Russie : "Au dernier match, tout a très bien fonctionné pour nous et on savait qu’on avait de bonnes chances de passer. On s’est mis en condition pour y arriver et on l’a fait", explique-t-il.

Grand sourire aux lèvres, le puissant attaquant affûté comme une lame a des étoiles dans les yeux quand FIFA.com l’interroge sur ses sensations à l’idée d’avoir marqué le but le plus important de l’histoire de sa sélection : "Ce but a été très important car la rencontre avait mal débuté pour nous", admet-il. "Ils nous ont mis ce but très vite et ça a tout changé. Mais on s’est battus sur chaque ballon et on a toujours cru en nous. J’avais dit que la qualification pour le deuxième tour était plus qu’un objectif, que c’était un rêve. Pour moi, ce rêve se réalise aujourd’hui".

L’explosion de joie à la fin de la rencontre disputée à l’Arena da Baixada de Curitiba en dit long sur l’ampleur de l’exploit et sur l’unité de l’équipe algérienne : "C’est énorme, tout simplement énorme", s'enflamme le buteur. "Les supporters nous ont accompagnés pendant toute la compétition et sur ce match, ils nous ont encouragés du début à la fin. Nous formons un groupe très soudé. Cette qualification vient donc récompenser une équipe fantastique. Je prends beaucoup de plaisir à faire partie de cette sélection".

Il voit plus loin
En huitième de finale, l’Algérie devra se frotter à l’Allemagne, adversaire toujours redoutable dans l’épreuve suprême. Ce grand défi a le don de motiver le buteur. "Les Allemands jouent très bien et tout le monde sait de quoi ils sont capables. C’est clair qu’on ne part pas favoris, mais on est convaincus de pouvoir sortir un gros match. Il va falloir être plus concentrés que jamais et pratiquer notre meilleur football", annonce-t-il dans l’optique du match qui se jouera le lundi 30 juin à Porto Alegre.

Lors de l’édition 1982 en Espagne, les Algériens avaient créé la sensation en battant l’Allemagne de l’Ouest 2:1. Pour Slimani, la génération 2014 a les moyens de rééditer l’exploit. "On a tous entendu parler de la victoire de 1982 contre l’Allemagne, avec des joueurs comme Madjer, Assad ou Belloumi. On veut suivre leurs traces. S’ils ont pu le faire une fois, pourquoi ne pas rêver à faire la même chose à notre tour ?"

Les rêves, Islam en a plein la tête en ce moment. "On est venus au Brésil avec l’objectif de passer le premier tour. Maintenant qu’on l’a atteint, on peut être fiers mais il ne faut pas s’en satisfaire. L’appétit vient en mangeant et l’on espère bien poursuivre notre rêve, je n’ai pas envie de me réveiller", sourit le héros du jour. Quand le garçon a un rêve en tête, on connaît la suite…

Fifa.com (27/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:21

Belgique : Vanden Borre, du gouffre aux cimes



"A une époque, j'avais pris un peu de menton, j'avais donc laissé la barbe…", évacue en souriant Anthony Vanden Borre quand on le questionne sur sa pilosité faciale, qui contraste avec le crâne lisse qui surplombe son mètre 90. La question n'est pourtant pas si anecdotique. Cette barbe noire est un vestige de l'époque sombre où l'homme, qui vient de disputer son premier match de Coupe du Monde de la FIFA, était au fond du trou, moralement et physiquement.

Jeune surdoué du football belge, avec une première sélection à 16 ans et une première apparition en Ligue des champions de l'UEFA à 17 ans, Vanden Borre s'est mué en enfant terrible, perdant le feu sacré et multipliant les contre-performances. Mais que ce soit à Anderlecht, à la Fiorentina, au Genoa, à Porthmouth ou à Genk, les Diables Rouges ont constitué un fil de la même couleur dans sa carrière : "A chaque fois que j'ai été dans un club, j'ai été appelé au moins une fois. J'ai ça en moi. La sélection, c'est vraiment quelque chose qu'on doit garder en tête parce que c'est l'objectif le plus grand. Quand on est au plus bas, le fait de regarder plus haut permet de soulever des montagnes".

Aligné ce jeudi 26 juin sur le flanc droit de la défense à la place de Toby Alderweireld, il a affiché une étonnante tranquillité face à des Sud-Coréens remuants et contraints à la victoire, mais finalement battus 1:0. "C'est un énorme honneur de jouer un match de Coupe du Monde. Ça fait plaisir. On s'en est bien sortis malgré notre infériorité numérique", souligne-t-il. Avec ses coéquipiers, il a su tenir la baraque pendant plus de 45 minutes après l'exclusion de Steven Defour juste avant la pause. Victime d'un tacle appuyé en fin de rencontre, il est sorti du terrain sur une jambe, et du vestiaire en boitant mais rigolant avec ses coéquipiers de cette troisième victoire en donnant des nouvelles rassurantes. 

Retour gagnant
Il en faudrait plus pour gâcher sa revanche sur son destin qui a semblé virer de bord. Sans club à l'été 2012, il a écarté des propositions venues de destinations exotiques, soit-disant pour relancer sa carrière au point mort. Parmi les hypothèses, celle de la ville où il jouait ce 26 juin a été examinée. "A une époque, il y a eu beaucoup de demandes de certains clubs, mais je n'ai jamais été officiellement en contact avec le São Paulo FC. C'est juste une option qui est passée", précise-t-il cependant.

Après s'être entraîné dans son coin, sans club pendant huit mois, Vanden Borre a fait le choix de la raison, celui du retour au bercail, sous les yeux de Marc Wilmots, son sélectionneur. Il a convaincu Anderlecht, le club de ses débuts, de lui donner une seconde chance et a recommencé tout en bas de l'échelle en janvier 2013, pour finalement gagner sa place et s'imposer définitivement cette saison. "C'était pour repartir sur de bonnes bases. Aller en Coupe du Monde, c'était mon rêve et mon objectif. Maintenant, je l'ai réalisé", conclut-il.

Fifa.com (27/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:32

Algerie : La qualification et après ?



Le plus dur commence peut-être pour l'Algérie au Mondial-2014: après une qualification historique pour les huitièmes de finale, les Fennecs vont devoir se montrer à la hauteur de l'enthousiasme qu'ils ont suscité quand ils affronteront l'Allemagne lundi pour une place en quarts.

Un exploit qui fera date
Quelle que soit l'issue de ce premier huitième de l'histoire de l'Algérie, les hommes de Vahid Halilhodzic ont déjà réussi leur tournoi.

Ils sont parvenus à effacer le traumatisme de l'élimination au Mondial-1982, lorsque l'Algérie avait été victime du fameux "match de la honte" entre Allemagne et Autriche: ces deux sélections avaient livré un non-match (1-0) dont le résultat les qualifiait toutes les deux.

"On n'a pas oublié, on parle tout le temps de ce match, 1982, l'histoire se répète après 32 ans. C'est une joie indescriptible et c'est tout à fait mérité", a résumé jeudi soir Halilhodzic.

En refermant les stigmates du passé, l'Algérie s'est aussi offert le droit de croire en l'avenir: les Fennecs, qui ont arraché un nul 1-1 face à la Russie jeudi à Curitiba, se sont invités dans le top 16 mondial en démontrant "abnégation et générosité" selon leur sélectionneur.

"La Russie a montré qu'elle avait plus d'expérience en première période. Mais avec cette équipe d'Algérie, si on continue à travailler encore plus fort, dans deux-trois ans on pourrait refaire un exploit comme on l'a fait ce soir", a poursuivi Vahid Halilhodzic.

L'effectif est jeune et nombre de ses membres évoluent dans de bons clubs européens comme Sofiane Feghouli (Valence) ou Nabil Bentaleb (Tottenham). Bref, cette génération a déjà marqué l'histoire du football algérien et pourrait continuer à le faire.

Un tableau semé d'embûches
Clin d'oeil du destin, le hasard a voulu que l'Algérie joue son premier huitième d'un Mondial contre une des sélections qui l'en avait empêchée jadis: l'Allemagne.

La Mannschaft n'a pas tremblé jeudi pour valider sa première place du groupe G en domptant les Etats-Unis (1-0) et elle dispose en Thomas Müller de l'un des trois actuels meilleurs buteurs du tournoi (4 buts) avec Lionel Messi et Neymar.

"J'ai vu le match (de l'Allemagne) contre les Etats-Unis. C'est une immense équipe, ça va être très compliqué, plus que compliqué", a prévenu Vahid Halilhodzic.

Son homologue Fabio Capello, sélectionneur de la Russie, a néanmoins mis en garde les Allemands: "Cette équipe algérienne est une vraie équipe, a-t-il dit jeudi. L'Allemagne joue un jeu élaboré, technique, les Allemands sont très connus en Europe, mais cette équipe algérienne mérite le respect." Et tout peut se passer dans un Mondial déjà riche en surprises.

Hélas pour l'Algérie, sa partie de tableau n'est pas la plus dégagée: si d'aventure les Fennecs passaient l'obstacle allemand, ils pourraient devoir enchaîner sur la France en quarts puis le Brésil en demi-finale. Un sacré programme.

Un capital sympathie à exploiter

Néophyte à ce stade du tournoi, l'Algérie doit profiter à fond de son statut d'outsider et de l'enthousiasme que cette qualification a généré.

"Il y a des meilleures équipes que nous, mais cette équipe a gagné beaucoup de sympathie dans cette Coupe du monde", a expliqué Halilhodzic, qui a assuré avoir reçu des messages de soutien d'un peu partout.

Par sa générosité et son jeu sans calcul, l'Algérie a en particulier conquis jeudi le public brésilien présent à l'Arena da Baixada de Curitiba. Et ce pourrait être un vrai plus pour la suite.

"Ici au Brésil, les gens apprécient notre comportement, a poursuivi Coach Vahid. Contre l'Allemagne, on sera la petite équipe contre la grande et les supporteurs brésiliens vont être de notre côté. On va tout faire pour ne pas les décevoir."

Et pour ne pas décevoir non plus l'ensemble des supporteurs algériens, emplis d'espoir après cette qualification mémorable.

Fifa.com (27/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:33

La Russie dans le doute



La Russie, pays-hôte du Mondial-2018, a traversé comme une ombre l'édition 2014 au Brésil, où les hommes de Fabio Capello ont été éliminés dès le premier tour jeudi, alimentant les doutes sur leurs chances de briller à domicile dans quatre ans.

Une défaite sur le fil contre la Belgique (1-0) et deux matchs nuls contre la Corée du Sud (1-1) et l'Algérie (1-1): tel est le maigre bilan des "tsars", qui renouaient avec la Coupe du monde après douze ans d'absence.

Mais, comme lors de leurs précédentes participations en 2002 et 1994, ils n'ont pas dépassé la phase de poules. Sur les dernières années, seule une demi-finale de l'Euro-2008 vient sauver le bilan de cette sélection, qui doit composer avec le lourd héritage légué par l'équipe d'URSS, demi-finaliste du Mondial en 1966.

Au Brésil, les Russes n'ont une nouvelle fois pas semblé à la hauteur. "On n'a pas eu beaucoup de succès à cette Coupe du monde et je ne peux pas le nier", a admis jeudi Fabio Capello, le sélectionneur italien de la Russie.

Dans le jeu, l'ancien technicien de l'AC Milan et du Real Madrid a certes conféré à son équipe une organisation rigoureuse et une relative stabilité défensive. Mais il y a eu aussi des gestes de fébrilité coupable, notamment de la part du gardien Igor Afinkeev, qui a cafouillé le ballon sur le but des Coréens et a tremblé à chaque coup de pied arrêté face aux Algériens.

Trois matchs, deux buts

"Il y a un niveau très élevé dans cette Coupe du monde, avec des joueurs très talentueux, et si on fait la moindre erreur on la paie cash", a soupiré Capello. "La force des adversaires fait qu'on n'a pas développé notre jeu et qu'on rentre à la maison. Les erreurs, on les paie au prix fort dans cette compétition."

Dans l'animation offensive, il y a eu deux buts en trois matchs, inscrits par Kerzhakov et Kokorin, mais assez peu de créativité dans l'ensemble. Jeudi, la Russie n'a inquiété que par à-coups la défense algérienne, pourtant pas la plus sereine du tournoi.

L'une des explications réside peut-être dans le choix de ne convoquer que des joueurs évoluant dans le championnat russe.

"Quand on joue des matchs internationaux, on acquiert de l'expérience, a reconnu Capello. L'expérience acquise à l'étranger doit aider à mûrir, ça encourage la compétitivité. C'est vrai qu'en Russie les joueurs jouent tous les week-ends entre eux..."

Capello ébranlé ?
Côté Algérien, à l'inverse, "beaucoup de joueurs jouent à l'étranger", a poursuivi l'Italien. Façon d'esquisser en creux ce qui a manqué à ses propres troupes.

Qualifié d'office, quel pays-hôte sera la Russie en 2018 ? Une équipe comme l'Afrique du Sud, éliminée dès la phase de poules en 2010, ou bien comme la Corée du Sud, demi-finaliste en 2002 ?

Après l'échec brésilien, la route vers 2018 passera d'abord par l'Euro-2016 en France. A partir de septembre en qualifications, les Russes affronteront la Suède, l'Autriche, le Monténégro, la Moldavie et le Liechtenstein dans le groupe G.

Avec Capello sur le banc ? L'Italien de 68 ans, éliminé en huitièmes de finale sur le banc de l'Angleterre en 2010, puis au premier tour jeudi, risque de ressortir ébranlé de cet échec brésilien, d'autant qu'il aura 72 ans en 2018.

Mais sa connaissance du haut niveau plaide pour lui, de même que l'excellent parcours lors des qualifications du Mondial-2014, où les Russes avaient fini en tête de leur groupe devant le Portugal de Cristiano Ronaldo.

Interrogé pour savoir s'il resterait en poste pour préparer la Coupe du monde 2018, "Maître Capello" a renvoyé la balle du côté de la fédération russe: "S'ils me veulent, bien entendu", a-t-il déjà annoncé.

Fifa.com (27/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Ven 27 Juin - 16:44

Belgique : Les fruits de la patience belge



En s'imposant pour la troisième fois à nouveau en fin de rencontre, jeudi face à la Corée du Sud (1-0), la Belgique a récolté les fruits de la patience et atteint les huitièmes de finale avec un bilan historique.

Jamais auparavant les Diables Rouges n'avaient réussi trois victoires de rang en phase de poules d'une Coupe du monde.

Malgré un niveau de jeu critiqué par de nombreux observateurs, les hommes de Marc Wilmots l'ont donc fait, dominant tour à tour l'Algérie (2-1), la Russie (1-0) et la Corée du Sud (1-0), tous crucifiés en fin de partie.

"Cela prouve que nous sommes en excellente condition physique et que les joueurs qui se portent en attaque apportent toujours un plus à l'équipe", résume parfaitement le défenseur Jan Vertonghen, buteur jeudi à la 78e minute.

Le joueur de Tottenham a repris un tir de Divock Origi, quelques minutes plus tôt, mal repoussé par la gardien sud-coréen.

Une jeune équipe... mature

Face à la Russie, c'est le même Origi, monté à l'heure de jeu, qui avait fait la différence à la 88e sur un service d'Eden Hazard. Et face à l'Algérie, les Belges, menés 0-1, avaient également retourné la situation dans les derniers instants grâce à ses "jokers-buteurs" Marouane Fellani (70e) et Dries Mertens (80e).

"Pour une jeune équipe, je trouve que nous avons beaucoup de maturité, se félicite Wilmots. Jamais mes joueurs ne s'affolent. C'est très rassurant en vue des huitièmes de finale".

A l'entendre, Wilmots a tout prévu. Et c'est vrai qu'avant le début du tournoi, il répétait à l'envie que les matches se jouent souvent dans le dernier quart d'heure. Dans le cas de la Belgique, cela s'est vérifié à chaque fois. "D'où l'important de la fraîcheur physique, expliquait Wilmots jeudi à Sao Paulo après avoir fait largement tourné son effectif face à la Corée du Sud, effectuant sept changements par rapport au match précédent.

"Je voulais un état de fraîcheur chez mes joueurs pour aborder les 8es. Il faut donc prévoir et anticiper, c'est ce que j'ai fait, pour que tout le monde arrive au même niveau et qu'il y ait une grosse concurrence. On est armé pour les 8e. Cette équipe a du mental et du caractère. Je suis dans mon planning", déclarait le sélectionneur, ravi.

Premier arrêt du tournoi
Les joueurs abondent dans le même sens que leur sélectionneur.

"Importance du banc", pour Eden Hazard. "Maîtrise du jeu même à dix contre onze (suite à l'exclusion de Defour à la 43e)", pour Daniel Van Buyten. "Solidité défensive", pour le gardien Thibaut Courtois, qui a effectué son premier arrêt du tournoi en fin de première période face aux Coréens.

La Belgique n'a concédé qu'un seul but en trois rencontres, sur un pénalty algérien. "C'est important de savoir que nous sommes très forts derrière. Dans les matches à élimination directe, je crois que nous aurons davantage l'occasion de partir en contre-attaque. Ca me rend optimiste", déclare encore Courtois.

Prochains adversaires des Diables, les Etats-Unis sont prévenus. La Belgique ne développe pas le plus beau jeu de ce Mondial, mais l'équipe de Wilmots fait déjouer ses adversaires avant de les crucifier en fin de rencontre. Attention, danger !

Fifa.com (27/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par rachid_as le Sam 28 Juin - 9:18

Russie : Capello veut rester jusqu'en 2018



Fabio Capello entend rester comme prévu à son poste de sélectionneur de la Russie jusqu'à la Coupe du monde que ce pays organisera en 2018 malgré l'élimination de son équipe dès le premier tour du Mondial-2014.

"Tant qu'ils me voudront je resterai", a dit vendredi l'Italien, qui a signé un nouveau contrat en janvier dernier.

La Russie a été éliminée dans un groupe pourtant peu relevé où figuraient aussi la Belgique et l'Algérie, qualifiées pour les huitièmes de finale, et la Corée du Sud. Les Russes ont perdu contre les Belges (1-0) et fait match nul contre les Sud-Coréens (1-1) et les Algériens (1-1).

"Avec cette équipe (la Russie), nous sommes allés à la Coupe du monde pour la première fois depuis douze ans. Je pense que j'ai fait un assez bon travail jusqu'à maintenant et il est dommage que nous n'allions pas plus loin", a-t-il déclaré.

"Durant ma carrière, je n'ai jamais vu un Mondial de ce niveau. C'est le plus haut que j'ai jamais vu. Le rythme est très élevé, la qualité est excellente, c'est une grande Coupe du monde", a-t-il dit.

Le Buteur (28/06/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Groupe H (Belgique, Algérie, Russie, Corée du Sud)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum