Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Ven 21 Mar - 13:24


FC Barcelone - Atletico Madrid en quart de finale

www.fcbarcelona.fr

21/03/2014 12:30

Lors du tirage au sort célébré aujourd'hui, le Barça a appris qu'il affronterait le club madrilène en quart de finale




Le FC Barcelone affrontera l'Atletico Madrid en quart de finale de la Ligue des Champions. Le match aller se disputera le 1 ou 2 avril au Camp Nou, et le match retour le 8 ou 9 avril au stade Vicente Calderon. Sensation de la saison, les hommes de Simeone ont pris 16 points lors de la phase de groupe et ont éliminé le Milan AC au tour précédent en s'impossant lors des deux rencontres, avec un score cumulé de 5-1. En Liga, ils ne se trouvent qu'à trois points du leader.

Les autres rencontres:

Chelsea - Paris Saint-Germain

Manchester United - Bayern Munich

Real Madrid - Borussia Dortmund

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Ven 21 Mar - 13:37

Real Madrid-Barça, dimanche 23 mars : Karim Benzema sera de la fête

21/03/2014

Jusqu'à dimanche, nous vous proposons le journal du Clasico, Real-Barça. Au menu vendredi, Karim Benzema postule à une place en attaque. Pour épauler Lionel Messi, les intrernautes catalans préfèrent, eux, Pedro que Neymar




Karim BenzemaKarim Benzema
Real MadridReal Madrid
FC BarceloneFC Barcelone

Les infos

Tata Martino va continuer.
L’avenir de Tata Martino va encore faire parler pendant de longues semaines. Mais il occupe une place très importante dans cet avant-Clasico. Et à en croire les informations de ce vendredi, l'entraineur du Barça devrait rester sur le banc catalan… enfin selon ses "proches amis" cités par le quotidien catalan El Mundo Deportivo. "C'est un homme de parole, il ira au bout de son contrat", annoncent ses amis. Or, Tata Martino est lié jusqu'en 2016 avec le Barça. Sauf si ses dirigeants, eux, changent d'avis…

Benzema postule. C'est la bonne nouvelle pour le Real Madrid avant ce choc au sommet : Karim Benzema va pouvoir tenir sa place. Touché à la cuisse lors d'un choc avec Cristiano Ronaldo le week-end passé, l'attaquant français a totalement récupéré. Il a repris l'entraînement mercredi et devrait être titulaire.



Di Maria fiévreux. Si Karim Benzema va mieux, il y a en revanche des doutes sur Angel Di Maria. L'Argentin ne s'est pas entraîné avec le groupe jeudi car il est fiévreux. Grippé, le milieu est incertain pour dimanche.

Daniel Alves, le poison du Real. Daniel Alves adore jouer le Real Madrid. Car en général avec lui, ça se termine par une victoire. En 22 rencontres face à la Maison Blanche (avec le FC Séville et le Barça), le latéral droit a remporté pas moins de 12 victoires, un ratio peu commun face à une équipe comme le Real.

La stat : 1

Carlo Ancelotti face au Barça, ce n'est pas vraiment ça. Le technicien italien du Real Madrid ne présente pas un bilan très flatteur face au rival catalan. Comme le rappelle Sport - le deuxième quotidien sportif blaugrana -, l'ancien entraîneur de la Juventus, de l'AC Milan, de Chelsea ou encore du PSG ne compte qu'une seule victoire en sept confrontations avec les Barcelonais. Depuis sa victoire initiale lors d'un match de poule de la C1 entre l'AC Milan et le Barça en 2004-2005, Ancelotti n'a d'ailleurs jamais connu (trois défaites et trois nuls) la victoire.



La décla :

Personne ne peut penser que le Real va gagner tranquillement contre nous

Si le Real part avec les faveurs des pronostics, Andres Iniesta prévient : le Barça n'arrivera pas en victime à Bernabeu. En même temps, personne n'a eu une telle idée. Enfin, on l’espère.
Le tweet

C'est un vaste débat en Catalogne. Qui de Neymar, Pedro et Alexis Sanchez va être aligné ce dimanche ? En fonction de ses choix et notamment de la présence de Fabregas dans le onze de départ en plus du trio Xavi-Busquets-Iniesta, Tata Martino pourrait en aligner un seul ou deux sur les trois pour épauler Messi. Pour le moment, les internautes d'El Mundo Deportivo, qui a mis en place en sondage pour connaître la préférence de ses lecteurs, votent largement pour Pedro… Neymar n'arrive que deuxième.


siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 13:44


Gerardo Martino: "La dernière opportunité"

www.fcbarcelona.fr

22/03/2014 13:07

L'entraineur du FC Barcelone est conscient de l'importance de la rencontre à Madrid pour rester dans la course au titre




“Nous jouons toujours pour gagner” a lancé Gerardo Martino aujourd’hui en conférence de presse avant la rencontre de la 29ème journée de Liga entre le Real Madrid et le FC Barcelone, avant de détailler sa pensée: “Nous avons besoin d’une victoire, pas d’un match nul. Revenir à un point est différent que d’être à quatre ou sept points dans la course au titre”. Pour l’entraineur du Barça, le style de jeu ne changera pas: “Il n’y a rien de différent par rapport à d’autres rencontres que nous disputons”.

“Une défaite ne changerait rien”

Une chose est sûre pour Martino, une défaite à Madrid n’affecterait en aucun cas l’équipe dans les autres compétitions: “Ce sont des compétitions différentes, des situations différentes. En Coupe il nous reste une finale, et en Ligue des Champions nous ne sommes qu’à quatre rencontres d’une magnifique finale”. Martino est conscient que le match de demain est “surement la dernière opportunité pour remporter la Liga”.

En général, quand Messi joue une grand match, les choses vont bien pour le Barça

“Nous avons beaucoup d’envie, et nous ferons tout ce que nous pouvons pour réduire l’écart en Liga par rapport au leader” a aussi expliqué l’entraineur argentin. Sur la rencontre, Martino sait que Messi peut avoir un rôle décisif: “En général, quand Messi joue une grand match, les choses vont bien pour le Barça”. Autre point important pour l’entraineur, “prendre l’avantage au score”.

Enfin, Martino a rappelé que le Barça a disputé de grandes rencontres à l’extérieur cette saison, “notamment face à Manchester City, en Angleterre”.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 13:48


Avant-dernier entrainement avec le Clasico

www.fcbarcelona.fr

21/03/2014 14:40

Le Barça s'est préparé à la Ciutat Esportiva pour le grand rendez-vous de dimanche soir




Le FC Barcelone a réalisé son avant-dernier entrainement avant le Clasico à la Ciutat Esportiva Joan Gamper. Jordi Alba a été félicité par ses partenaires avant la séance pour son anniversaire (25 ans). Comme les jours précédents, Carles Puyol a effectué un travail spécifique, tandis que Dos Santos et Cuenca ont fait un travail de récupération.

À noter que Bagnack, du Barça B, et Palencia, Quintillà, Juan Antonio, Fran, Huertas, Corredera, Moha, Pedro et Ebwelle des Juniors A ont participé à la séance.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 13:51


Víctor Valdés: “Ce sera un match difficile“

PAU CAMPAÑA

21/03/2014 15:00

Le gardien du FC Barcelone a avoué que le quart de finale en Ligue des Champions face à l'Atletico serait difficile pour les blaugranas




Peu de temps après le tirage au sort de la Ligue des Champions, Victor Valdes a offert une conférence de presse à la Ciutat Esportiva: “Tous les premiers de groupe sont passés, et toutes les équipes sont fortes. L’Atletico Madrid nous a démontré lorsque nous les avons affronté en Liga et en Supercoupe qu’ils savaient créer du danger. Nous les avons déjà joué trois fois cette saison, et cela n’a jamais été simple”.

“Nous avons nos options de passer au tour suivant si nous jouons comme nous savons le faire” a ensuite lancé le gardien du FC Barcelone, avant de détailler le jeu du prochain adversaire en Ligue des Champions: “On note le travail de Simeone. Sur les coups de pied arrêtés, ils sont vraiment dangereux. Il faudra éviter d’encaisser un but au Camp Nou lors du match aller”.

“Ne pas faire d’erreur à Madrid”

Victor Valdes a ensuite évoqué la rencontre de liga de dimanche au stade Santiago Bernabeau face au Real Madrid: “Ce sont trois points très importants, mais comme lors des dernières journées. Nous avons bien travaillé en défense, mais nous savons qu’il ne faudra pas faire d’erreur, sinon tout deviendra compliqué”.

Comme Iniesta auparavant, Valdes a expliqué que les blaugranas devront être “courageux” pour aller chercher la victoire à l’extérieur. Enfin, Valdes a souligné le bon travail de Martino au Club, et son envie de “le voir continuer au Club pendant de longues années”.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 13:57


Comparaison européenne du FC Barcelone et de l'Atletico Madrid

www.fcbarcelona.cat

22/03/2014 10:00

Retrouvez les chiffres des deux équipes sur la scène européenne depuis le début de la saison




Le FC Barcelone et l'Atletico Madrid s'affronteront en quart de finale de la Ligue des Champions les 1 ou 2 avril et 8 ou 9 avril. Le match retour se disputera à Madrid. Retour en chiffres sur les performances des des équipes cette saison en Ligue des Champions:



siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 13:58


21 convoqués pour le Clasico

www.fcbarcelona.fr

22/03/2014 12:16

Gerard Piqué est la principale nouveauté de la liste de convoqués pour la rencontre face au Real Madrid




Gerardo Martino a convoqué 21 joueurs pour la rencontre de Liga entre le Real Madrid et le FC Barcelone dimanche soir au stade Santiago Bernabeu. Gerard Piqué, absent lors de la dernière rencontre, fait son retour dans le groupe. Carles Puyol lui est forfait, malgré la bonne évolution de sa blessure. Isaac Cuenca, Jonathan Dos Santos et Oier Olazabal ne feront pas non plus le déplacement.

L'équipe a fait un dernier entrainement ce matin à la Ciutat Esportiva avant de se déplacer à Madrid demain matin.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 14:30

Barça et Atlético, la prudence est de mise
Publié: Vendredi, 21 mars 2014, 16.02HEC
Víctor Valdés évoque un "tirage difficile" pour Le FC Barcelone face au Club Atlético de Madrid dans le quart de finale espagnol.




Les réactions des FC Barcelona et Club Atlético de Madrid après que le tirage au sort a décidé que les deux formations allaient s'affronter en quarts de finale de l'UEFA Champions League.

Víctor Valdés, gardien de Barcelone
Sachant que toutes les équipes présentes en quarts de finale ont terminé premières de leur groupe, on savait que ça n'allait pas être facile comme tirage. [L'Atlético] a déjà montré cette saison qu'ils travaillent très dur et qu'ils sont dangereux. Vous voyez bien l'influence de [l'entraîneur Diego] Simeone. Ils profitent bien des coups de pied arrêtés alors que nous avons plus de mal dans ce domaine cette saison. Cela dit, si nous produisons notre jeu et n'encaissons pas de but à l'aller, nous avons nos chances.

Andoni Zubizarreta, directeur sportif de Barcelone
Il faut savoir que tout est possible ; en huitième de finale, c’était Manchester City, l’adversaire le plus délicat, et nous avons réussi. Maintenant, nous avons l’Atlético de Madrid. Il va falloir rivaliser et prendre plaisir dans ce quart de finale.

Clemente Valverde, directeur de l'Atlético
Les huit équipes du tirage étaient très fortes et il y avait la possibilité d'un tirage contre un autre club espagnol. Nous tombons sur le Barça et nous allons essayer de nous qualifier. Si vous regardez les récentes confrontations entre les deux formations, il y a eu pas mal de nuls. Tous les matches sont différents et nous allons les préparer comme d'habitude. Notre équipe base son travail sur la solidarité et la persistance.

Gabi, capitaine de l'Atlético
Nous sommes tombés sur la meilleure équipe possible. Elle l'a prouvé au fil des ans, mais nous avons nos chances. Nous allons nous battre. Si je disais que l'Atlético était favori, les gens diraient que je suis fou. C'est le Barça le favori, même si on va dire que je nous pose en victimes. Le match aller [au Camp Nou] sera décisif. Nous allons jouer le match de notre vie là-bas. [David Villa] a beaucoup d'expérience dans ce genre de matches et celui-là sera spécial pour lui.

©UEFA.com 1998-2014. All rights reserved.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 14:37

Real-Barça : Neymar titulaire pour le Clasico, ça ne fait vraiment pas l'unanimité

21/03/2014

Pour les médias espagnols, il fait peu de doute que Neymar sera titulaire avec le Barça dimanche face au Real Madrid. Un choix qui fait débat.




Trouver un onze de départ pour le Clasico ne sera vraisemblablement pas le casse-tête de Tata Martino. D'après les médias espagnols, l'entraîneur du Barça a d'ores et déjà son équipe en tête pour affronter le Real. Il n'y avait pas vraiment de discussion possible sur dix des onze postes à pourvoir. Il y a en avait un, en revanche, pour lequel le doute était permis : celui d'attaquant sur le côté droit. Le choix n'était pas forcément évident entre Neymar, Pedro et Alexis Sanchez. Le technicien argentin aurait déjà tranché en faveur du Brésilien. Une décision qui ne fait pas l'unanimité en Espagne. Même si l'international auriverde, homme du match à l'aller au Camp Nou (2-1), a aussi des arguments en sa faveur.

Pourquoi la place de Neymar devrait être sur le banc de touche


Pedro et Alexis sont plus performants

Pedro et Alexis Sanchez pouvaient difficilement mieux plaider leur cause pour une place dans le onze du Barça lors du Clasico. Dimanche, les deux attaquants barcelonais ont marqué face à Osasuna (7-0), confirmant ainsi leur très belle saison en Liga. Alexis est le deuxième buteur du Barça en championnat avec 17 réalisations, une de moins que Lionel Messi et trois de plus que Pedro, le troisième Blaugrana le plus prolifique en Liga (14 buts). Neymar, lui, n'affiche que sept buts au compteur en championnat. Et les trois hommes se tiennent au nombre de passes décisives (8 pour Neymar et Pedro, 7 pour Alexis). Sur les performances, la lutte pour la dernière place en attaque aurait probablement dû se jouer entre le Chilien et l'Espagnol. C'est pourtant le Brésilien qui tient la corde.

Real-Barça : Neymar titulaire pour le Clasico, ça ne fait vraiment pas l\'unanimité - Football - Liga




Le Barça tourne mieux sans lui

Dimanche, avec Neymar sur le banc, le Barça a signé l'un de ses meilleurs matches de la saison pour faire exploser Osasuna (7-0). Ce succès a confirmé l'impression d'un collectif barcelonais plus performant sans le Brésilien, dont l'implication dans le repli défensif n'est pas toujours optimale. Cette tendance est confirmée par les chiffres. A de rares exceptions près, Barcelone affiche de meilleures statistiques dans tous les domaines quand il évolue sans son international auriverde. En moyenne, l'équipe de Tata Martino prend plus de points, marque plus de buts et en concède moins quand Neymar n'est pas dans le onze de départ depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues. De ce point de vue, la nécessité de sa présence pour un match d'un enjeu capital comme celui face au Real ne saute pas aux yeux.




Les aficionados ne le plébiscitent pas

Ce ne sont pas eux qui composent l'équipe. Mais si c'était le cas, les aficionados ne titulariseraient pas Neymar pour le Clasico. C'est la tendance, très nette, qui se dégage des sondages réalisés par les médias espagnols. Les internautes du site catalan Sport plébiscitent largement Pedro, à 51%, devant Alexis (33%), tandis que Neymar ne recueille que 16% des suffrages. Même constat après le sondage effectué par l'autre grand média sportif de Catalogne, El Mundo Deportivo. Pedro arrive en tête des votes avec 50% des voix, devant Neymar (29%) et Alexis (21%). L'international espagnol fait aussi l'unanimité chez les lecteurs du quotidien madrilène As avec 52% des suffrages, contre 25% pour Neymar et 23% pour Alexis. Si un joueur fait l'unanimité pour débuter le Clasico, c'est Pedro. Pas Neymar.

Pourquoi Neymar va débuter le Clasico




Il a été performant et décisif dans les gros matches

Jusqu'ici, c'est difficile de dire que Neymar n'a pas répondu présent dans les grands rendez-vous du Barça. Le Brésilien avait marqué le but à Vicente-Calderon qui s'était avéré décisif lors du sacre en Supercoupe d'Espagne face à l'Atlético Madrid (1-1, 0-0). Il avait surtout l'un des grands artisans de la victoire contre le Real lors du match aller au Camp Nou, en ouvrant le score avant de délivrer une passe décisive à Alexis Sanchez (2-1). Plus récemment, Neymar avait aussi signé une entrée gagnante dans le dernier quart d'heure du succès à Manchester City avec une passe décisive pour Dani Alves (2-1). Son impact sur les gros matches est assez net, et c'est justement ce type de rencontre qui attend Barcelone dimanche à Santiago-Bernabeu.



Il est dans le onze idéal de Tata Martino

Ce n'est pourtant pas forcément évident au départ, mais Neymar est manifestement devenu le premier choix de Tata Martino pour le côté droit de l'attaque du Barça. S'il faut définir le onze idéal de l'entraîneur barcelonais, c'est probablement celui qu'il a aligné lors du 8e de finale retour de Ligue des champions face à Manchester City (2-1). Une équipe où Andres Iniesta occupait l'aile gauche, poste de prédilection du Brésilien qui avait migré sur le côté droit devant le trio composé par Sergio Busquets, Xavi et Cesc Fabregas au milieu. Alexis Sanchez était entré en cours de jeu, tandis que Pedro n'était même pas sorti du banc de touche. Un scénario qui pourrait bien se reproduire dimanche à Santiago-Bernabeu pour le Clasico.




C'est un investissement trop important pour le Barça

Les révélations concernant le prix du transfert de Neymar ont fait couler beaucoup d'encre le mois dernier, et provoqué le départ du président Sandro Rosell. Ce qui est resté, c'est le montant déboursé par le Barça pour faire venir l'international auriverde : 99,7 millions d'euros, un nouveau record dans l'histoire du football. C'est évidemment l'investissement le plus conséquent jamais réalisé par le club catalan, et sa rentabilisation passe notamment par une exposition maximale à moins de trois mois d'une Coupe du monde dont Neymar sera l'une des principales icônes. Ce n'est déjà pas facile de mettre le joueur le plus cher de l'histoire sur le banc. Mais ça l'est encore moins pour le Clasico, la rencontre la plus médiatisée au monde. C’est tout sauf un paramètre sportif, mais il n’est pas à négliger pour autant.


siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 14:42

Real Madrid-Barça, dimanche 23 mars : Le match qui valait plus d’un milliard

22/03/2014

Jusqu'à dimanche, nous vous proposons le journal du Clasico, Real-Barça. Au menu samedi, l’estimation du prix des deux équipes qui dépasse le milliard d’euros.




Les infos

Isco incertain, Di Maria va mieux. La séance d’entraînement du Real samedi matin a donné quelques indications sur les forces en présence côté madrilène. Pepe et Di Maria se sont entraînés normalement, Isco n’a pas pris part à la séance. Le milieu espagnol, grippé, est incertain pour la rencontre face à Barcelone.

Benzema s’est entraîné mais… Annoncé comme apte après sa blessure contracté le week-end dernier, Karim Benzema s’est entraîné normalement avec Madrid. Mais le Français a montré quelques signes de douleurs en se tenant la cuisse droite.




Vers un trio Messi, Neymar, Fabregas. Pas de surprise en attaque pour le Barça. Selon le quotidien espagnol AS, Tata Martino aurait décidé d’aligner Lionel Messi, Neymar et Cesc Fabregas en attaque. L’international espagnol évoluerait une nouvelle fois en position de faux numéro 9 avec Messi sur sa droite et Neymar à sa gauche.

Puyol toujours absent. Carles Puyol ne fait pas partie de la liste de 21 joueurs convoqués par Tata Martino pour affronter le Real. Le capitaine du Barça devrait faire son retour à l’entraînement la semaine prochaine.

La stat : 1159,5

Dimanche, Santiago Bernabéu aura des allures de tapis rouge. Relayant une enquête réalisée par le site transfermarkt.com, le quotidien espagnol AS annonce que 1 159,5 millions d’euros fouleront la pelouse madrilène selon l’estimation du prix des joueurs. Avec 571,4 millions de valeur estimée, le Real Madrid possède quelques longueurs de retard sur le Barça, estimé à 588,1 millions d’euros.

La décla

Le Barça n’est pas en crise, mais nous n’avons pas peur d’eux


Dans une interview accordée à Gol TV, le défenseur du Real Sergio Ramos est revenu sur la situation du rival barcelonais.




siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 14:53

Martino, ''c’est ce qu’il faut''



Publié le 21 mars 2014 à 09h35

Choisi à la surprise générale l’été dernier, Tata Martino souffle le chaud et le froid du côté du Barça. Les Blaugranas, 3e avec 4 points de retard sur le Real, sont en position de faiblesse avant le Clasico de dimanche à Madrid, mais l’entraîneur argentin n’est pas sur la sellette, comme nous l’explique un socio et un journaliste catalan.

Un entraîneur apprécié

Si le Barça est sur le point de perdre la couronne de la Liga, peu de supporters doutent du travail de Tata Martino, choisi en juillet dernier, fort de son expérience en Amérique du Sud et de son ancienne collaboration avec Marcelo Bielsa. "Je pense que c’est vraiment un bon entraîneur. Il est travailleur et c’est ce qu’il faut. Son problème, c’est qu’il passe après Guardiola et Vilanova, de vrais Catalans. Mais c’était bien de réfléchir à un entraîneur différent", nous explique ainsi Quim Bertrand, du quotidien catalan Sport. Olivier Rivière, socio du club depuis sept ans, est du même avis. "C’est trop facile de tirer sur lui", clame ce supporter de 42 ans qui consacre "50%" de sa vie au FCB, avant de détailler: "On a beau le critiquer parfois, il a quand même fait un bon début de saison sans Messi. Il s’est plutôt bien débrouillé en faisant avec les nombreux blessés". De son avis, c'est la démission de Sandro Rosell, le 23 janvier, qui a perturbé tout le club.

Un avenir au Barça

Ainsi, pour le journaliste comme pour le président du FC Barcelona Clan (un groupe de supporters francophones reconnu par le club), les quelques rumeurs de changement d’entraîneur sont vides de sens. "Je ne sais ce qui peut lui arriver, il ne sait pas non plus s’il est en danger, mais un changement d’entraîneur n’est pas imaginé. Un bilan sera fait cet été, un autre dans un an (au terme du contrat de l’entraîneur, ndlr), tout simplement", explique le premier. "Ce n’est pas un entraîneur renommé en Europe, il a seulement dirigé des bons clubs en Argentine. Mais il n’a pas postulé pour le poste, on est venu le chercher !", rappelle notre deuxième interlocuteur. Pour les deux interrogés, une saison 2013-2014 sans titre ne serait pas dramatique, mais seulement un passage à vide pour mieux retrouver les sommets.
Le style de jeu

Au moins, si l'ancien sélectionneur du Paraguay n’est pas un révolutionnaire (le monde le saurait…), son envie de donner une nouvelle dynamique collective plaît du côté de Barcelone. Le jeu se veut plus direct lorsque l’occasion se présente, même si les ouailles anciennement menés par Pep Guardiola préfèrent insister en conservant le ballon. "Il fallait innover. On voit davantage de transversales, de ballons devant. Ça a fonctionné en début de saison, c’était bien pensé et il faut continuer dans cette voie", lance ainsi l’abonné. Le journaliste "aime cette idée de jeu", mais prévient néanmoins: "le tiki-taka revient trop souvent car les défenses adverses sont regroupées. Il faut garder la balle et les joueurs connaissent ça parfaitement. Xavi aime ce style et il est moins à l’aise lorsqu’il faut jouer plus rapidement vers l’avant". Avec un meneur de jeu vieillissant et progressivement remplacé par Cesc Fabregas, le Barça peut donc lentement se tourner vers un jeu plus explosif.

Les transferts de l’été

Débarqué de son Amérique du Sud, Gerardo Martino n’a encore décidé d’aucune arrivée chez les Blaugranas, puisque seul Neymar a renforcé l’équipe après de longues négociations durant l’année 2013. Selon ESPN, le technicien a donné une liste de 8 noms de joueurs à recruter (Agüero, Klose, Turan, Gundogan, Filipe Luis, Subotic, Doria, Vergini) pour cet été. "Je ne crois pas en cette liste. Il y a certains joueurs qui sont effectivement dans le viseur du club, mais cela m’étonnerait que Tata ait fait de Sergio Agüero une priorité", affirme ainsi Quim Bertrand, qui pense déjà qu’avec "Messi, Neymar, Alexis et Pedro, ça va être compliqué à gérer". Rivière, lui, a déjà ciblé le recrutement prioritaire de l’équipe, à savoir "un grand défenseur": "Cela a été une grosse bêtise de ne pas recruter Thiago Silva, c’est le mec qu’il fallait avec Carles Puyol en fin de carrière". Les choix de transfert seront donc déterminants dans quelques mois.


siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Sam 22 Mar - 20:26

Le futur du Barça est incarné par Tata Martino (et personne d'autre)

22/03/2014

Pour notre spécialiste François David, le FC Barcelone a fait le bon choix en allant chercher Tata Martino l'été dernier. Et doit le conserver. Coûte que coûte.




Comme dans le cas de Carlo Ancelotti au Real Madrid, j'ai toujours été convaincu que Gerardo Martino, au moment de remplacer Tito Vilanova, était un bon choix pour entraîner le FC Barcelone. Pourtant, "marinant" dans l'ambiance espagnole et barcelonaise, j'ai eu l'ombre d'un doute dernièrement. "El entorno" (expression large qui définit tout ce qui entoure un club de football) le questionnait inlassablement suite à la piteuse défaite de Valladolid. Peu de légitimité, peu de connaissance d'un grand club, etc. Dans un post récent, j'avais évoqué le cas Martino en dénonçant la "suffisance" de certains cadres du Barça en championnat. Suffisance par rapport à l'adversaire du jour (Valladolid) et par rapport à l'entraîneur. Je pense notamment au pressing qui n'avait pas été fait contre Valladolid. Un point fondamental dans la philosophie de Martino.

"El entorno" avançait aussi au plus fort de la crise que le Barça cherchait un entraîneur. Martino, de son côté, ne cessait de répéter que sa continuité n'était pas une priorité, que l'on verrait en son temps, qu'il ne savait rien de la planification pour la saison prochaine... Tout ceci n'était pas rassurant.

Et puis, l'interview de Pep Guardiola est arrivée. Celle où il glisse, au détour d'une "conversation" avec le boss d'Audi, qu'il est parti "car il n'arrivait plus à motiver (ses) joueurs". Si Guardiola n'y arrivait plus, comment Martino allait y arriver ? Aujourd'hui, nul ne sait ce que va faire Martino. Le seul fait que la sélection argentine pense à lui après le Mondial lui donne en soi une certaine "crédibilité". Les résultats et l'image donnée par les Blaugrana dans les prochaines semaines valideront ou non l'idée. Mais s'il faut se prononcer aujourd'hui, à quelques heures du match le plus important de sa carrière, je pense que se séparer de Martino serait une erreur.  



Le vestiaire pour son maintien

En conférence de presse cette semaine, Andres Iniesta et Victor Valdès, deux poids lourds du vestiaire, se sont exprimés publiquement pour son maintien. Et ils l'ont fait clairement, sans détour. J'y étais et j'ai bien observé leur comportement. Valdès s'est même employé à montrer certains traits de la personnalité d'El Tata, mettant en avant son "caractère" dans le vestiaire. Un caractère franc, qui dit les choses, que l'Argentin cumule avec une rondeur qui l'éloigne d'un personnage comme Louis Van Gaal par exemple. Valdès, qui a tout connu au Barça, souhaite même le voir à Barcelone plusieurs années pour le bien du club.

Maintenant, la question centrale tourne évidemment autour de Lionel Messi. Son papa était fan de Martino joueur, le fils apprend à connaître le technicien. Apprend, car Messi a été longtemps absent. S'il ne se sentait pas à l'aise, nous l'aurions rapidement su, de toute manière.



Des "coups" tactiques et un projet pour le futur

Martino a tenté des coups. C'est un entraîneur qui sait écouter et qui déteste le conservatisme, un reproche que l'on pouvait faire à Tito Vilanova. Dans les premières semaines de compétition, son équipe type était : Valdès - Alves, Piqué, Mascherano, Jordi Alba - Busquets, Xavi, Iniesta - Neymar, Messi, Alexis.

Aujourd'hui, sa formation est la même en défense, mais le Barça semble avoir plus de sûreté quand il aligne ses meilleurs joueurs de ballon face aux gros. Notamment dans l'entrejeu, où Andres Iniesta vient constamment participer quand il est sur un côté. Cela a été le cas face à City, ça le sera à Bernabeu. Coïncidence ou non, "Don Andres" a intégré le côté gauche du Barça après sa démonstration face à l'Italie en match amical. Ce jour-là, sa complicité avec Jordi Alba avait sauté aux yeux. Fabregas jouait aussi dans cette zone. A l'heure où le Barça a besoin de certitudes, je pense que Martino s'est inspiré de la Roja (Iniesta n'était pas à Valladolid pour les raisons que l'on sait). Face au Real, le milieu de terrain sera probablement Busquets-Xavi-Fabregas. L'attaque : Iniesta-Messi-Neymar. Pour le moment, El Tata fait confiance au Brésilien. A droite, l'un de ses "coups" tactiques vus contre Manchester City. L'autre, beaucoup plus marquant dans la saison, a été le passage ponctuel de Leo Messi à un poste de milieu offensif, passage que nous avions plusieurs fois réclamé dans ces colonnes. Ou, enfin, la réintégration de Fabregas dans le 11, ce qui n'était pas gagné au départ.  



Enfin, je pense que Martino a une vraie idée pour ce Barça, idée qui se rapproche beaucoup de celle que Guardiola avait eue avant de jeter l'éponge. Outre les grands principes de jeu, l'équipe actuelle avait besoin de changements. D'apporter autre chose que des retouches. Un défenseur central, un milieu de terrain et un attaquant au minimum. Avoir un peu plus d'intensité au milieu (le Barça est sur Vidal) - vous pensez que le Barça a besoin de quelqu'un vous ? - une pointure derrière et un attaquant pour gagner quelques mètres et couper les centres dans les matches compliqués. Sandro Rosell avait refusé Thiago Silva à Guardiola puis à Vilanova. La direction du Barça ne pourra plus refuser quoi que ce soit à Martino s'il veut rester et que la saison soit bonne. Question de compétitivité, de continuité et de crédibilité.  


siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Dim 23 Mar - 13:43


Buts historiques au Santiago Bernabéu: Messi, Xavi, Ronaldinho et Piqué

www.fcbarcelona.fr

22/03/2014 18:00

Retrouvez les images et les réactions après des buts de légende dans le stade du Real Madrid




Dimanche, le FC Barcelone fera le déplacement au stade Santiago Bernabeu pour y affronter le Real Madrid. Dans ce stade, les supporters catalans ont de bons souvenirs. Retour sur les buts de Ronaldinho, Messi, Xavi et Piqué.

La magie de Ronaldinho



Le slalom de Messi



Xavi, servi par Ronaldinho



Piqué, le défenseur attaquant


siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Dim 23 Mar - 13:45


L'histoire des Clasicos en chiffres

www.fcbarcelona.fr

23/03/2014 12:30

Retour sur les chiffres d'une rencontre mythique entre le Real Madrid et le FC Barcelone




Le duel entre le FC Barcelone et le Real Madrid est un des matches les plus attendus de l'année dans le monde du football. Dans ce choc de la Liga, catalans et madrilènes tenteront de s'imposer lors de la 168ème rencontre entre les deux équipes en Liga. REtour sur les chiffres de la rencontre:

· Lors des 167 rencontres, une moyenne de 3,19 buts par match ont été marqués

· Cela fait 27 ans que le Barça et le Real Madrid ne font pas match nul 0-0 au stade Santiago Bernabeu

· Martino pourrait devenir le cinquième entraineur à s'imposer à Madrid lors de son premier Clasico, après Venables, Van Gaal, Rijkaard et Guardiola

· Xavi Hernandez a disputé 38 Clasicos, pour un bilan de 15 victoires, 12 nuls et 11 défaites. Il a marqué un total de 5 buts, et le Barça n'a jamais perdu lorsqu'il a marqué

· Si les deux équipes ne se rencontrent pas en Ligue des Champions, Valdes disputera dimanche son dernier Clasico au stade Santiago Bernabeu. Il en a déjà disputé 27 (21 en Liga), pour un bilan de 13 victoires (10 en Liga), 6 nuls (4 en Liga) et 8 défaites (7 en Liga).

· Dix joueurs de l'effectif du Barça ont déjà marqué à Madrid lors d'un Clasico: Messi, Xavi Alexis, Pedro, Puyol, Piqué et Cesc. Adriano et Alves l'ont déjà fait, mais avec Séville, et Jordi Alba et Neymar l'ont fait au Camp Nou.

· Lors des dix dernières visites, le Barça s'est imposé cinq fois, pour quatre défaites et un nul

· Leo Messi a marqué 11 buts en 15 matches en Liga face au Real Madrid

· Messi n'est qu'à deux buts du record d'Hugo Sanchez, de 234 buts en Liga

· Cristiano Ronaldo a marqué 4 buts en 9 matches face au Barça. Ramos est le deuxième meilleur buteur de l'effectif actuel, avec 3 buts en 17 matches

· Neymar Jr, Sergi Roberto, Montoya et Bartra, ainsi que Tata Martino, joueront leur premier Clasico à Madrid. Côté madrilène, Bale, Isco, Illaramendi et Carvajal le découvriront aussi

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Dim 23 Mar - 13:46


Real Madrid – FC Barcelone: Un Clasico de courageux

Roger Bogunyà

23/03/2014 09:55

Une victoire des catalans au Bernabeu leur permettrait de revenir à un point en Liga de leur adversaire du soir




De nombreuses Ligas se sont décidées lors de soirée comme celle d'aujourd'hui. Lorsque le match se terminera, le Real Madrid, le FC Barcelone et l'Atletico Madrid en sauront un peu plus sur le titre 2013-14. Les chances du Barça passent par une victoire dans le grand Clasico de ce soir. Une victoire qui permettrait revenir à un point des hommes de Carlo Ancelotti.

Le FC Barcelone comptera sur ses 21 joueurs disponibles pour le déplacement à Madrid. Carles Puyol, Cuenca, et Dos Santos sont blessés, tandis qu'Oier n'a pas été retenu. La grande question est de savoir qui sera aligné d'entrée de jeu par Tata Martino.

Carlo Ancelotti lui laisse moins planer le doute sur sa composition: Diego López, Carvajal, Pepe, Ramos, Marcelo, Xabi Alonso, Modric, Di María, Bale, Cristiano Ronaldo et Benzema seront sur leur pelouse pour tenter de s'imposer. Comme l'a expliqué Iniesta en conférence de presse, le Barça devra être "courageux" pour espérer remporter la victoire.

Un Barça courageux comme ceux qui se sont imposés 2-6, 0-2 ou encore 1-3 lors des dernières saisons.

siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Dim 23 Mar - 13:50

Real Madrid - FC Barcelone : Pour faire la loi au milieu, le Real d'Ancelotti a choisi le jeu

23/03/2014

Oubliez le Real Madrid surclassé dans l'entrejeu par le Barça de Guardiola : Carlo Ancelotti veut prendre le contrôle pour affirmer sa supériorité merengue.


Carlo Ancelotti l'annonce sans détour : "La bataille du milieu de terrain sera la clef de ce Clasico." Reste à voir comment on choisit de la mener. José Mourinho, son prédécesseur à la tête du Real Madrid, partageait l'analyse. Il choisissait donc de détruire le jeu blaugrana en musclant son entrejeu. Ça ne lui a pas forcément réussi (seulement deux victoires contre Guardiola). Cette saison, Ancelotti mise sur de toutes autres armes pour offrir au Real une victoire décisive dans la poursuite du titre de champion d'Espagne.

Ancelotti a choisi le jeu

Carlo Ancelotti l'a promis : il ne recommettra pas "l'erreur" du match aller, lorsqu'il avait préféré Sergio Ramos à Asier Illarramendi au milieu de terrain. L'entraîneur merengue a même laissé entendre qu'il allait aligner son onze de gala, ce 4-3-3 très créatif avec Xabi Alonso, Luka Modric et Angel Di Maria au cœur du jeu. Idéal pour développer le "football offensif" qu'Ancelotti attend dimanche soir pour renverser le Barça. "L'objectif est de montrer notre supériorité", a-t-il asséné en conférence de presse. Et le technicien italien d'enfoncer le clou : "L'équipe qui jouera le mieux l'emportera."



La révolution Alonso, la déflagration Modric, la révélation Di Maria

Avoir de belles intentions comme celles d'Ancelotti est louable, toujours faut-il pouvoir les concrétiser. Et donc avoir les joueurs pour. Cette saison, le technicien merengue s'appuie sur un entrejeu qui marche sur l'eau. Intelligence de jeu et qualité de passe hors-normes, Xabi Alonso reste égal à lui-même. Après une première saison décevante, Luka Modric a retrouvé l'étoffe qui était la sienne à Tottenham, et peut-être même mieux. L'activité du Croate sera essentielle au Real Madrid pour développer son jeu et contenir le tiki-taka du Barça. Enfin, Angel Di Maria s'est découvert un volume de jeu et une pertinence insoupçonnés au cœur du jeu.



Le Real s'inspire des principes de Cruyff et Guardiola, le Barça s'en éloigne

"Pour battre de grandes équipes, il faut être supérieur d'un bout à l'autre du terrain. Il faut avoir la capacité de contrôler le jeu." Qui parle ? Ce pourrait être Joann Cruyff, chantre du football total. Ou son disciple Pep Guardiola, pour qui des milieux comme Xavi ou Busquets incarnent l'essence du ballon rond. Mais cette fois, c'est Carlo Ancelotti qui annonce la volonté merengue de prendre le contrôle face à un Barça qui l'assume moins. Xavi n'a plus les mêmes jambes qu'avant, Sergio Busquets ne réalise pas la meilleure saison de sa carrière mais surtout, l'identité du Barça a évolué avec Martino. Le caractère "anarchique" de Fabregas l'illustre parfaitement.




siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Dim 23 Mar - 13:55

Clasico Real – Barça, les équipes probables : Karim Benzema et Gerard Piqué de retour

23/03/2014

Avec les retours de Karim Benzema et Gerard Piqué, le Clasico de ce dimanche soir à Bernabéu (21h00) devrait voir s’affronter deux équipes types.




Pas de grandes surprises pour les entraîneurs du FC Barcelone et du Real Madrid à l’approche d’un 226e Clasico décisif dans la course au titre de champion d’Espagne. Le Real Madrid a, comme prévu, récupéré Karim Benzema tandis que Barcelone a enregistré le retour de Gerard Piqué qui devrait composer la charnière catalane avec Javier Mascherano. Seuls les absents de longue date que sont Khedira, Arbeloa et Jesé côté madrilène, et Puyol côté catalan, sont toujours absents.

De quoi préparer la rencontre avec un maximum de possibilités pour Gerardo Martino et Carlo Ancelotti. Le technicien italien du Real a d’ores et déjà annoncé qu’il alignerait son équipe type à Bernabéu dimanche soir (21h00). Incertain vendredi, Di Maria sera de la partie, tout comme Pepe et Sergio Ramos en défense centrale. Toujours en phase de reprise après une longue absence, Rafael Varane devrait prendre place sur le banc. Dans les buts, Diego Lopez part toujours avec une longueur d’avance malgré les critiques qui pleuvent dans la presse espagnole depuis plusieurs semaines.

Fabregas ou Messi en pointe

Côté Barça, c’est un problème de riche qui se pose à Tata Martino. Derrière l’indispensable Messi, ils sont quatre à postuler pour deux places au sein de l’attaque catalane. Si Neymar est quasiment assuré d’occuper l’une des deux ailes, l’incertitude plane toujours sur l’option choisie en pointe par l’entraîneur argentin. Fabregas est pressenti pour occuper la place de faux neuf. À moins que Lionel Messi ne conserve son positionnement habituel, ce qui impliquerait une permutation entre Fabregas et Iniesta, l’ancien Gunners accompagnant Xavi et Busquets au milieu tandis que le milieu de poche du Barça glisserait sur l’aile gauche de l’attaque. Une option plus probable selon le quotidien catalan Sport. Quoiqu’il en soit, Pedro et Alexis Sanchez, tous deux buteurs face à Osasuna (7-0) devraient débuter sur le banc.


siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Dim 23 Mar - 13:57

Encore un but et le record sera pour Messi

23/03/2014

S’il marque dimanche, Lionel Messi deviendra le meilleur buteur de l’histoire des Clasico. Quant au record en Liga, ce n’est plus qu’une question de temps.




La semaine passée, il est devenu le meilleur buteur de l'histoire du Barça (371 buts) devant Paulino Alcantara (369). Sept jours plus tard, c'est à un autre record auquel Lionel Messi s'attaque à l'occasion du choc face au Real. L'Argentin a l'occasion dimanche d'effacer des tablettes deux légendes du Real Madrid, Alfredo Di Stéfano et Hugo Sanchez, à condition de marquer au stade Bernabeu lors de la 29e journée de Liga pour devenir le meilleur buteur de l'histoire du Clasico. Messi a marqué à ce jour 18 buts dans les duels Real-Barça, soit le même total que son glorieux aîné merengue, Alfredo Di Stefano.



S'il marque ce but, Messi égalera Hugo Sanchez à la deuxième place du podium des meilleurs buteurs de l'histoire de la Liga: l'Argentin a marqué 233 fois en championnat sous le maillot du Barça contre 234 fois pour le Mexicain avec l'Atletico Madrid (1981-1985) puis le Real (1985-1992). Un doublé permettrait même à Messi de devenir l'unique dauphin de Telmo Zarra, avec en ligne de mire le record (251 buts) du mythique attaquant de l'Athletic Bilbao (1940-1955). Zarra ne paie rien pour attendre. Messi est vorace. A chaque semaine son record. Celui-ci devrait aussi, tôt ou tard, lui revenir.




siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Lun 24 Mar - 18:34

Real - Barcelone (3-4) : Un Clasico de légende et le Barça revient dans les roues du Real

24/03/2014

Avec un triplé de Messi et au terme d'un match époustouflant, le FC Barcelone s'est imposé à Madrid face au Real (3-4), dimanche à Santiago-Bernabeu. Les joueurs de Tata Martino reviennent à une longueur de leur adversaire du soir et de l'Atletico.




Sept renversements de situation, comme autant de buts, des stars lumineuses, trois penalties, un doublé de Benzema, un triplé de Messi et des polémiques à n’en plus finir. Ce Real-Barça (3-4) restera dans les mémoires pour tout ça et sans doute un peu plus. Pour son spectacle, sa dramaturgie et son dénouement. Il était écrit que cette rencontre devait accoucher d’un vainqueur car elle méritait de figurer comme un potentiel tournant de la saison. Grâce à cette victoire, le Barça revient à un point du Real et de l'Atletico, leaders d’une Liga passionnante.

Durant 90 minutes, les deux géants du foot espagnol se sont rendu coup pour coup avant le penalty décisif de Lionel Messi à la 84e minute (3-4). Un penalty consécutif à une faute grossière de Xabi Alonso sur Iniesta. Ultime coup de théâtre d’une rencontre qui n’en a pas manqué.

Doublé de Benzema, triplé de Messi

Andres Iniesta avait ouvert le score (0-1, 7e). Karim Benzema lui a répondu en quatre minutes, d’une tête mal négociée par Valdès (1-1, 20e) puis d’un enchainement contrôle de la cuisse-volée (2-1, 24e). Messi a fait encore plus fort en signant un triplé (42e, 65e, 84e), lui permettant de devenir l'unique meilleur buteur de l’histoire du Clasico (21 buts) et d'offrir une victoire en or au Barça.



Entretemps, un penalty généreux transformé par Ronaldo - pour une faute certes indiscutable mais en dehors de la surface de Dani Alvès - avait redonné l'avantage au Real (3-2, 55e). Mais Ramos, fautif et expulsé pour une "maladresse" sur Neymar, a redonné une cartouche à Messi (3-3, 65e).

Revenu deux fois à la marque, le Barça aurait pu se satisfaire de ce nul. Pas Messi, qui a profité d'un moment d’égarement de Xabi Alonso pour transformer un nouveau penalty. Une mine en pleine lucarne qui a définitivement fait basculer un Clasico d’une intensité rare. Le Barça n’est pas mort. Il a d’ailleurs rarement semblé aussi vivant cette saison. La fin d’année s’annonce palpitante en Espagne. Vivement la suite !




siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Lun 24 Mar - 18:38

Auteur d'un triplé, Lionel Messi (FC Barcelone) devient le meilleur buteur de l'histoire du Clasico

23/03/2014


Lionel Messi a réussi un triplé dimanche à Madrid face au Real (3-4). Il devient le meilleur buteur de l'histoire du Clasico (21 buts). L'Argentin devance désormais Alfredo Di Stefano (18 réalisations).




Cela devait bien arriver tôt ou tard. Lionel Messi a fait en sorte de ne pas laisser traîner les choses. Auteur du deuxième but barcelonais à la 42e minute de jeu, l'Argentin est entré encore un peu plus dans l'histoire du football. Et plus précisément dans celle du Clasico, le match des matches. A Santiago-Bernabeu, dans l'antre du Real Madrid, l'Argentin est devenu le meilleur buteur de l'histoire du Clasico. Avec un petit but d'avance sur l'éternel Alfredo di Stefano (18 réalisations). Puis deux, après son penalty de la 65e minute. Et enfin trois avec un autre penalty marqué à cinq minutes du terme (85e). Messi s'est finalement "arrêté" à 21 buts.

Le plus effrayant ou remarquable - selon le côté où l'on se place -, c'est que Lionel Messi n'a que 26 ans et a quelques belles années devant lui pour amener ce record sur des cimes insoupçonnées.



Objectif Zarra

Cerise sur le gâteau, Lionel Messi a également dépassé une autre légende du Real Madrid et de la Liga, un certain Hugo Sanchez. La machine à buts mexicaine avait marqué 234 buts en Championnat d'Espagne durant sa carrière. Avec l'Atletico, le Real Madrid et le Rayo Vallecano. Lionel Messi est désormais à 236. Et là aussi, ce n'est pas fini puisque le recordman des buts inscrits en Liga, l'attaquant de l'Athletic Bilbao, Telmo Zarra, s'est arrêté à 251 réalisations. Au plus tard, le meilleur buteur de l'histoire du FC Barcelone l'aura dépassé la saison prochaine.




siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Lun 24 Mar - 18:40

Contrôle de la cuisse, reprise de volée : le chef d'oeuvre de Benzema

Hier, Le Dimanche 23 Mars 2014 à 21:48




Auteur d'un doublé, Karim Benzema a commencé ce Clasico pied au plancher. Après un premier échec face au but à la 5e minute, l'attaquant français s'est rapidement repris pour égaliser de la tête à la 20e minute sur un centre parfait de Di Maria. Il a récidivé quatre minutes plus tard: superbement servi par Di Maria (encore!), Karim Benzema réussit un magnifique enchaînement contrôle de la cuisse - volée du droit qui prend Valdés de vitesse pour permettre au Real Madrid de passer devant dans ce match (2-1). Mais ça n'a pas suffi à assurer la victoire des Madrilènes qui s'inclinent 3-4 contre le FC Barcelone.




siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Lun 24 Mar - 18:42

Real-Barça (3-4) : Peu importe le vainqueur, ils ont écrit l’une des plus belles pages du Clasico

24/03/2014

Renversant et enivrant, Real-Barça fut un sommet du jeu avec tous les ingrédients qui transforment les affiches en matches de légende. Notre antisèche.




Outré par le penalty accordé à Neymar et l’expulsion de Sergio Ramos en seconde mi-temps, l’attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo s’en était pris avec véhémence à l’arbitre après la défaite de son équipe face au FC Barcelone (3-4) dimanche soir en championnat d’Espagne. Le défenseur Blaugrana Gerard Piqué lui a répondu quelques minutes plus tard dans l'émission de radio El Larguero.

"Cristiano Ronaldo pleure encore ? C’est idiot de parler de l’arbitrage après un tel match. Si on regarde toutes les actions, il n’y avait pas penalty sur lui. Donc, l’arbitre n’a rien influencé du tout. Nous avons frappé fort, lors d’un match incroyable. Les gens ont dû s’amuser !"

Là-dessus, au moins, l’international espagnol mettra tout le monde d’accord…

Le jeu : Un sommet !

C’est l’une des plus belles pages, l’une des plus spectaculaires de l’histoire du Clasico qui s’est écrite ce dimanche soir. En terme d’intensité, de tension, de retournements de situation. Mais, avec quinze tirs lors des trente premières minutes et autant d’occasions en première période, cette rencontre a d’abord accouché d’un sommet du jeu. Karim Benzema aurait pu finir la rencontre avec quatre ou cinq buts au compteur avec un peu plus de sang-froid et de réussite. Mais personne ne lui en voudra côté Real.

La seconde période n’a pas livré le même chef d’œuvre. Aux poussées de fièvre ont succédé les polémiques et les coups de sifflet. L’expulsion de Sergio Ramos a clairement redistribué les forces (65e) en faveur du Barça. Mais dès le but de Ronaldo (55e), le Real a eu tendance à reculer. Son 4-3-3 s’est mué en 4-4-2 avec un Bale devenu défenseur latéral. Madrid a choisi de subir et la fin de rencontre en infériorité numérique l’a contraint à s’asseoir sur ses intentions offensives.


Football - Liga
Real-Barça (3-4) : Peu importe le vainqueur, ils ont écrit l’une des plus belles pages du Clasico
Par Martin MOSNIER le 24/03/2014 à 01:05, mis à jour le 24/03/2014 à 11:33@MM_eurosportfr
Renversant et enivrant, Real-Barça fut un sommet du jeu avec tous les ingrédients qui transforment les affiches en matches de légende. Notre antisèche.

361

Sur ce sujet
Le compte-rendu du match
Deux penalties pour le Barça, un pour le Real... et beaucoup à dire
Plus d'infos
Real MadridReal Madrid
FC BarceloneFC Barcelone

Le jeu : Un sommet !

C’est l’une des plus belles pages, l’une des plus spectaculaires de l’histoire du Clasico qui s’est écrite ce dimanche soir. En terme d’intensité, de tension, de retournements de situation. Mais, avec quinze tirs lors des trente premières minutes et autant d’occasions en première période, cette rencontre a d’abord accouché d’un sommet du jeu. Karim Benzema aurait pu finir la rencontre avec quatre ou cinq buts au compteur avec un peu plus de sang-froid et de réussite. Mais personne ne lui en voudra côté Real.

La seconde période n’a pas livré le même chef d’œuvre. Aux poussées de fièvre ont succédé les polémiques et les coups de sifflet. L’expulsion de Sergio Ramos a clairement redistribué les forces (65e) en faveur du Barça. Mais dès le but de Ronaldo (55e), le Real a eu tendance à reculer. Son 4-3-3 s’est mué en 4-4-2 avec un Bale devenu défenseur latéral. Madrid a choisi de subir et la fin de rencontre en infériorité numérique l’a contraint à s’asseoir sur ses intentions offensives.

Les acteurs : Les évidences Messi et Iniesta, les déceptions Bale et Ronaldo

Auteur d’un triplé, Lionel Messi a fait basculer la rencontre. D’autant que c’est lui qui décale délicieusement Andres Iniesta sur l’ouverture du score. Mais l’influence du génial milieu de poche catalan ne doit pas être éclipsée par la performance de l’Argentin. Car c’est bien Iniesta qui a dirigé la manœuvre et c’est lui qui a provoqué l’ultime penalty sur une énième percée.

Heureusement que les deux lutins du Barça étaient inspirés ce dimanche car leur défense centrale a largement plombé les ambitions catalanes. Javier Mascherano s’est montré trop court sur les deux buts de Benzema et Dani Alves a pris le bouillon face à la vitesse et la percussion de Di Maria.

Côté Real, Benzema a signé un somptueux doublé en quatre minutes. Il aurait pu signer une prestation complètement parfaite en transformant l’une de ses quatre autres énormes occasions (12e, 25e, 45e, 52e). Il a pu compter sur un formidable pourvoyeur de ballon en la personne d’Angel Di Maria, intenable en première période et double passeur décisif. A leurs côtés, Cristiano Ronaldo et Gareth Bale n’ont pas été à la hauteur du rendez-vous. Le penalty qu’il a provoqué et transformé ne sauve pas le match du Portugais beaucoup trop brouillon.

Ramos, trop souvent en retard et fautif sur le premier penalty, et Xabi Alonso, coupable d’une faute grossière et assez incompréhensible sur le second, ont fait basculer la rencontre sur deux énormes erreurs individuelles. Le Real ne s’en est pas remis.



La stat : 1

Depuis 2009 et l’arrivée de Cristiano Ronaldo à Madrid, le Real n’avait jamais perdu lorsque son attaquant portugais avait marqué. Grande première ce dimanche à Santiago Bernabeu.

Le tweet qui nous a fait sourire :

Comme souvent, la fin de match a été houleuse et l'arbitre s'est trouvé au centre de nombreuses polémiques.

Le tournant qui n’a pas eu lieu : Benzema aurait pu plier l’affaire

26e minute de jeu : Benzema vient déjà d’inscrire un doublé en quatre minutes (20e, 24e). Deux minutes plus tard, il va s’offrir un retentissant triplé. Sur un nouveau centre de Di Maria, l’avant-centre du Real ajuste Valdès. Le ballon file dans le but. Le Real va prendre deux buts d’avance, plier le Clasico et la Liga. Mais Piqué, revenu de nulle part, sauve son camp sur sa ligne.

L’arbitre a-t-il influencé le cours du match ?

A première vue, non. Les deux penalties sifflés en faveur du Barça sont indiscutables et l’expulsion de Ramos répond à une règle précise : celle du dernier défenseur qui annihile une action de but. Le seul penalty sujet à controverse est celui accordé au Real. La faute d’Alves est réelle mais elle intervient à l’extérieur de la surface. Mais la décision est sans conséquence puisque le Real s’est incliné.

Reste le vice de Busquets. Le milieu catalan a, semble-t-il, délibérément marché sur la tête de Pepe (43e) après l’accrochage entre le défenseur portugais et Fabregas. Un geste qui aurait dû signifier l’expulsion pure et simple de Busquets. L’arbitre ne l’a pas vu et c’est le Barça qui a terminé la rencontre en supériorité numérique pour le dénouement qu’on connait. Quelque chose nous dit que la revue de presse espagnole ce lundi matin sera savoureuse.




siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Lun 24 Mar - 18:58

Et Busquets marcha sur... la tête de Pepe

Aujourd'hui, Le Lundi 24 Mars 2014 à 01:15





Ce n'est pas la plus belle action de la soirée. On aurait même fait sans... Mais un Clasico sans friction n'est pas vraiment un Clasico.

Après l'égalisation de Messi à 2-2, une échauffourée a commencé dans la surface de réparation. Echauffourée au terme de laquelle Pepe s'est retrouvé au sol avec les crampons de Busquets sur le visage. Pas joli joli... L'arbitre n'a rien vu...


siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Lun 24 Mar - 19:06

Real - Barça : "Ronaldo pleure encore ?" Après le match, la violente passe d'armes médiatiques

24/03/2014

Après un match à haute intensité, les acteurs de Real-Barça n'en ont pas complètement fini. Les Madrilènes se plaignent de l'arbitrage, les Catalans répondent fermement.





Même après le match, Gerard Piqué maintient un marquage ferme sur Cristiano Ronaldo. Frustré par les décisions arbitrales d'Undiano Mallenco, l'attaquant portugais du Real Madrid a tenté une percée médiatique au sortir du Clasico :

On dérange, ils ne veulent pas qu'on gagne la Liga.

Pour CR7, les Merengues vont devoir "se battre contre tout le monde, pour gagner cette Liga. Certains n'aiment pas voir le Real si haut." Pire, "ça fait cinq ans que c'est comme ça ! Ce soir, on a joué contre douze hommes, c'est toujours pareil." Des propos violents immédiatement contrés par Piqué dans l'émission de radio El Larguero.

Cristiano Ronaldo pleure encore ? C'est idiot de parler de l'arbitrage après un tel match.

Car si l'attaquant portugais estime avoir à se plaindre des décisions de l'arbitre (deux penalties contre le Real et un rouge pour Sergio Ramos), Piqué lui oppose le penalty accordé au Portugais… pour une faute en dehors de la surface de réparation. "Si on regarde toutes les actions, il n'y a pas penalty sur lui, explique le défenseur blaugrana. Donc l'arbitre n'a rien influencé du tout."



Cristiano se trompe, nous avons été supérieurs

L'entraîneur du Barça Tata Martino abonde dans ce sens et ajoute que "le penalty sur Neymar est indiscutable". L'acteur principal de la scène, Sergio Ramos, n'est pas convaincu.

Je ne touche pas Neymar. Il serait bien qu'Undiano n'arbitre plus le Real

Le défenseur merengue dénonce l'impact "déterminant" de l'arbitrage : "Il y a une main de Piqué qui n'est pas signalée et sur mon expulsion, il est clair que je m'écarte et que c'est Neymar qui cherche le contact. Au départ, il y avait hors-jeu et (l'arbitre) ne l'a pas sifflé. J'en ressors indigné et impuissant."

Le Real Madrid va faire appel de la sanction de Ramos mais pour les Merengues, le mal est fait. "C'est toujours la même chanson", a lâché le défenseur Alvaro Arbeloa sur Twitter, déchaînant un flot de réactions. Le débat n'est pas fini.


siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par siberian84 le Lun 24 Mar - 19:28

Le Barça n’a pas abandonné la Liga



Publié le 23 mars 2014 à 22h50
Mis à jour le 24 mars 2014 à 13h40

Le suspense n’en est que plus grand. Alors que le Real Madrid avait l’occasion d’enterrer son rival dans la course au titre, le Barça est venu s’imposer dimanche à Santiaga-Bernabeu (3-4). Le tenant du titre est de retour à une longueur au classement de son rival historique. Et l’Atletico Madrid est devant…

Sept buts, trois penaltys et même un carton rouge pour Sergio Ramos, le Clasico a tenu toutes ses promesses dimanche à Santiago-Bernabeu entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Deux équipes qui, au vu du spectacle proposé, auraient peut-être mérité de se quitter sur un nul. Mais en infériorité numérique pendant près d’une demi-heure, les Merengue n’ont pas tenu, s’inclinant finalement sur un triplé (et deuxième penalty) de Lionel Messi (3-4). Une défaite qui relance totalement la Liga à neuf journées de la fin de la saison, l’Atletico Madrid faisant désormais la course en tête devant le Real, grâce à une meilleure différence de buts particulière, et le Barça, qui ne pointe qu’à une longueur.

Dos au mur à l’heure de se rendre à Madrid, le Barça aurait pu se présenter sur la pointe des pieds. Et le Real, en position de force, attendre son heure. Mais jamais l’enjeu n’a tué le jeu dans l’histoire du Clasico (pour preuve les 863 buts inscrits en 257 confrontations). Restait à savoir qui allait tirer les premiers. Neymar d’un côté (4e) et Benzema de l’autre (5e) s’y sont essayés. Mais c’est finalement Iniesta, décalé par Messi, qui ouvre le score d’une lourde frappe sous la barre de Diego Lopez (7e, 0-1). Voilà le Real dans l’obligation de jouer. Et le spectacle n’en est alors que plus beau. Les ratés de Benzema dans la même minute (12e) ou celui de Messi, seul face à Lopez (15e), comme les tentatives un peu molles de Cristiano Ronaldo (18e) et de Neymar (19e) ne préfigurent en rien de ce qui va en effet suivre.
Messi, Messi, Messi

Dans un ballet de duettistes inspirés, Di Maria et Benzema emportent ainsi la défense barcelonaise et entraînent avec eux la foule massée dans les tribunes de Santiago-Bernabeu. Le premier à la passe, le second à la finition, le tandem fait mouche. Et en cinq minutes, le Français, servi à chaque fois par l’Argentin, frappe par deux fois, de la tête (20e) puis du droit après un contrôle de la cuisse (24e), pour donner l’avantage au Real Madrid (2-1) dans une ambiance indescriptible.

Cela aurait pu même faire trois, si Piqué ne s’était pas retrouvé sur la trajectoire de la frappe du gauche de Benzema à la sortie d’un nouveau débordement de Di Maria sur la gauche (26e). Faute d’avoir fait le break, le Real s’expose à la réaction barcelonaise. Laquelle intervient par l’inévitable Messi, qui devient le meilleur buteur dans l’histoire de ces confrontations historiques avec 19 buts à son compteur contre 18 à Di Stefano (42e, 2-2).

Sur une dernière tête de Benzema qui passe de peu à côté du cadre catalan (45e+1), les deux équipes sont renvoyées aux vestiaires. Mais ce n’est pas fini ! Au contraire, ça ne fait que commencer, surtout pour l’arbitre… Après avoir offert un penalty à Cristiano Ronaldo pour une faute de Daniel Alves en dehors de la surface (55e, 3-2), M. Undiano Mallenco fait de même de l’autre côté, sanctionnant une faute de Ramos sur Neymar d’un penalty qu’il accompagne d’un carton rouge pour le défenseur madrilène. Messi (65e, 3-3) est à la finition pour devenir le deuxième meilleur buteur de l’histoire de la Liga devant Hugo Sanchez (234 buts en 347 matches). Et l’Argentin ne s’arrête pas là, revenant à quinze longueurs de la référence, Telmo Zarra (251 buts), à la faveur d’un nouveau penalty offert par l’arbitre (84e, 3-4). Cette fois, la messe est dite pour le Real. Pour ce qui est de la Liga, il faudra par contre attendre...


siberian84

Messages : 2560
Date d'inscription : 09/09/2013
Age : 32
Localisation : Barcelone - Turin

http://gazzettatennis.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Spécial Messi et FCBarcelone (Part 2)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum