Equipe Nationale A

Page 26 sur 28 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Lun 10 Juin - 10:30

Qualification coupe du monde : Bénin 1 - Algérie 3


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Dim 16 Juin - 20:12

[Eliminatoires coupe du monde 2013, zone Afrique, Groupe H] Rwanda 0-1 Algérie


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Jeu 15 Aoû - 1:11

[Match amical] Algérie 2-2 Guinée


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Mer 11 Sep - 1:40

Algérie 1 - Mali 0



_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Lun 20 Jan - 14:20

Algérie, Halilhodzic : "Je suis amoureux de mon métier"



Réputé pour son caractère bien trempé, Vahid Halilhodzic n’est pas du genre à se laisser envahir par l’émotion. Mais c’est en pleurs que le sélectionneur de l’Algérie a célébré le succès de ses Fennecs en match retour des barrages de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014 face au Burkina Faso (3:2, 1:0). "L’expérience que je vis avec l’Algérie est la plus intense de ma carrière", confie-t-il au micro de FIFA.com.

Car si l’homme n’est pas non plus d’une grande propension à s’exprimer, Coach Vahid a tout de même fait une exception pour nous, à Costa do Sauípe, en marge du Tirage au sort officiel de l'épreuve suprême. Dans un entretien à bâtons rompus, Halilhodzic évoque ses larmes au soir du 19 novembre dernier, sa fierté d’entraîner l’Algérie, son douloureux licenciement de Côte d’Ivoire il y a quatre ans, et son amour du métier. "Le football m’a de temps en temps fait souffrir, mais il m’a aussi beaucoup donné. Je lui suis redevable", résume le technicien bosnien. Entretien.


Vahid, qu’avez-vous ressenti au coup de sifflet final du match de barrage retour victorieux face au Burkina Faso ?
Ce fut un mélange de soulagement et de fierté ! Pour un entraîneur, le plaisir ne réside que dans la victoire. Et la victoire, elle, passe par de la souffrance. En l’espèce, nous avons beaucoup souffert pour finalement terminer en beauté. C’est un immense cadeau de voir la joie qu’un tel succès peut procurer aux supporters, ou aux gens avec lesquels on travaille. Cela ne coûte rien. Rien ne peut acheter cela. Quand on voit les gens autour de soi sauter de joie, deux ans et demi de souffrance s’envolent d’un coup.

Vous-même avez été gagné par l’émotion à la fin de cette rencontre. On vous a vu en pleurs…
J’ai eu un drame personnel il y a un an : mon frère est décédé.  C’est quelqu’un qui a beaucoup compté dans ma vie, qui a tracé ma carrière, qui m’a poussé à jouer au football. Un an jour pour jour avant ce match face au Burkina Faso, il m’avait rendu visite en Algérie... Personne ne savait que j’avais vécu ce drame intérieur. Après le match, j’ai explosé.

Émotionnellement, n’êtes-vous pas en train de vivre les plus belles heures de votre carrière dans le football ?
Je ne sais pas, ce n’est pas la première fois que je qualifie une équipe pour une Coupe du Monde. En tant qu’entraîneur, j’ai participé à deux Ligues des champions, et j’ai remporté la Ligue des champions de la CAF. En tant que joueur, j’ai gagné l’Euro espoir. J’ai été meilleur joueur et meilleur buteur de la compétition. J’ai gagné beaucoup de titres... Mais l'expérience que je vis avec l’Algérie est peut-être plus intense. Être entraîneur de l’Algérie, ce n’est pas toujours un cadeau. Il faut avoir un sacré caractère, et une certaine conviction dans ce que l’on fait. La pression est énorme, et je suis un étranger à la tête de leur équipe nationale. Ce n’est pas toujours facile.

Qu’est-ce qui vous a motivé à accepter ce poste ?
Après avoir été remercié de mon poste de sélectionneur de la Côte d’Ivoire, je ne pensais plus diriger une équipe africaine. J’ai même envisagé arrêter le football. Ce licenciement montre comme l’Afrique peut-être cruelle. Mais il ne faut jamais dire jamais. Et lors de mon premier rendez-vous avec l’équipe algérienne, un joueur m’a interpellé au bout de cinq minutes et m’a dit : "Coach, est-ce qu’on peut parler ?" Une discussion a alors débuté avec toute l’équipe. Elle a duré deux heures, durant lesquels tous les problèmes sont remontés à la surface. Et ils étaient nombreux. Je me suis dit : "ce n’est pas pour moi, je pars". Mais finalement, face à autant de franchise, j’ai choisi de continuer l’aventure. C’est cette sincérité, dès le premier  contact, qui m’a convaincu de poursuivre. Avec les gens sincères, on peut toujours faire quelque chose… Entre notre premier stage à Marcoussis en juillet 2011 et décembre 2013, il s’est passé beaucoup de choses, nous avons beaucoup travaillé, et nous en avons été récompensés à l’arrivée.

Vous évoquez l’épisode malheureux de 2010. Vous aviez été limogé du poste de sélectionneur de la Côte d’Ivoire après avoir pourtant qualifié les Éléphants pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010. La page est-elle tournée ?
J’ai connu une expérience similaire en tant que joueur il y a quelques années. Dans mon pays, la Yougoslavie, j’étais considéré à l’époque comme l’un des meilleurs joueurs du pays. J’ai participé à chaque match de qualification, et nous avions obtenu notre billet pour Espagne 1982. Arrivé là-bas, l’entraîneur a décidé de changer de tactique et m’a mis remplaçant. J’ai mal vécu cela, sachant que j’ambitionnais de devenir meilleur buteur de la compétition… De la même façon, c’est terrible pour un entraîneur qui  qualifie un pays pour la Coupe du Monde en remportant tous les matches d’être finalement privé de ce grand rendez-vous. C’est le Président de la République qui avait pris la décision. Mais justement ce matin, le nouveau président de la fédération ivoirienne de football est venu s’excuser en son nom, au nom des joueurs, et au nom du peuple ivoirien de ce qui s’est passé. Ce n’est pas une revanche, mais cela console un peu. Je regrette bien sûr de ne pas être allé à cette Coupe du Monde. J’aurais peut être pu faire quelque chose de bien avec cette équipe qui possède de grands joueurs.

Avec Sofiane Feghouli, Saphir Taïder, ou encore Ishak Belfodil, les Fennecs ne manquent également pas de talent.  Et l’équipe est très jeune…
Quand j’ai pris les commandes de l’Algérie, l’équipe était encore majoritairement composée des mondialistes de 2010. Elle était démoralisée. J’ai tout de suite compris qu’il fallait la renouveler. L’évolution a été faite étape par étape. J’ai commencé peu à peu à convoquer des joueurs franco-algériens qui évoluaient en France ou en Italie. C’est un processus plus compliqué qu’il n’y paraît dans la mesure où les Algériens sont très attachés à leur nation. Quelqu’un qui n’a pas le respect du drapeau n’est pas le bienvenu. Il faut donc faire preuve de diplomatie pour réussir l’intégration de joueurs binationaux dans un groupe déjà construit. On a énormément travaillé sur le plan social, sur l’adaptation et sur la discussion.  On a veillé à retrouver un esprit collectif, combatif, généreux et solidaire. Aujourd’hui, c’est le point fort de mon groupe et ce qui a été déterminant dans notre parcours. On a été récompensé, et cette qualification fait beaucoup de bien à tout le monde en Algérie.

On peut le croire, vu l’ambiance à Blida ce 19 novembre 2013. Six heures avant le coup d’envoi de ce match, le stade était plein !
Il faut vivre en Algérie pour voir à quel point ce pays est passionné par le football. J’ai d’ailleurs dédié la qualification au peuple algérien. Mon discours n’avait rien de populiste. J’ai vraiment ressenti une fierté de pouvoir offrir à ce peuple ce sésame pour la Coupe du Monde. Quand vous avez un public comme ça derrière vous, c’est une véritable inspiration.

On vous a vu danser sur de la musique Raï, et exploser de bonheur lors de la qualification. Il y a même des rumeurs selon lesquels vous songiez à demander la nationalité algérienne. Êtes-vous tombé amoureux de l'Algérie ?
Je ne suis amoureux que de mon métier et du football. Mais j’ai beaucoup de respect pour l’Algérie parce qu’être sélectionneur d’un pays comme ça, c’est un honneur. Mais aussi une grosse responsabilité. Là-bas, je suis critiqué. Même si je devenais champion du monde, je serais critiqué. J’ai du mal à comprendre cela mais c’est comme ça. Quand vous faites ce métier, il faut avoir des convictions. Il faut savoir être à l’écoute des autres, mais c’est toi qui décide sur le plan sportif. Et là-dessus, je suis assez déterminé. Je n’ai peur de rien. J’aime la pression, cela veut dire qu’il y a un bon match à jouer, et non une rencontre pour la 15ème place de tel ou tel championnat. La tension n’existe que dans des matches de Ligue des champions ou de Coupe du Monde, et c’est pour celle-là que je vis et que je travaille. Je suis très respectueux du football. C’est ma foi. Il m’a de temps en temps fait souffrir, mais il m’a aussi beaucoup donné. Je lui suis redevable.

Fifa.com (20/01/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Mar 21 Jan - 17:19

Algérie, Halilhodzic : "Je me dois d’être exemplaire"



Dans la première partie de son entretien avec FIFA.com, Vahid Halilhodzic revenait notamment sur ses larmes au soir de la qualification de l’Algérie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, sa fierté d’entraîner les Fennecs, son douloureux licenciement de Côte d’Ivoire il y a quatre ans, et son amour du métier.

Dans la seconde, le technicien bosnien évoque la campagne qualificative de son équipe pour l’épreuve reine, le rôle de son capitaine Madjid Bougherra, et ce qui attend les Verts l’été prochain.


M. Halilhodzic, quel regard portez-vous sur la campagne qualificative de l’Algérie ?
L’Algérie est tombée dans un dans groupe qualificatif assez compliqué, avec le Bénin, le Rwanda et surtout le Mali, qui est depuis plusieurs années une des meilleures formations d’Afrique. Le Mali a fini troisième lors des deux dernières Coupes d'Afrique des Nations, ce qui est révélateur de sa régularité au plus haut niveau. Mais on a réussi un bon parcours en terminant largement en tête, avec sept points d’avance. Cela a "boosté" la confiance de mes joueurs. Au barrage, on a été confronté à une autre équipe de qualité, le Burkina Faso, finaliste de la dernière CAN. Cela a été deux matches très compliqués. Mais nous avons tout de même réussi à vaincre cette équipe et à nous qualifier pour la Coupe du Monde. Mon équipe est jeune et pleine d’espoir, elle a été complètement renouvelée il y a deux ans et demi. On peut encore beaucoup évoluer et progresser. Cette qualification va nous le permettre.

Vous évoquez les barrages contre le Burkina Faso. Quel était le plan tactique ?
Avant mon arrivée, l’Algérie jouait un jeu davantage défensif avec une tactique basée sur un bloc défensif très bas avec un seul attaquant en pointe. Bien sûr cette équipe a eu certains résultats. Mais j’ai voulu changer pour ne pas dire révolutionner sa façon de jouer. En tant qu’ancien attaquant, je suis davantage tourné vers l’offensive, et j’ai voulu instaurer la culture de la victoire pour chaque match, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. L’Algérie a toujours eu l’habitude de gagner à domicile, mais pas à l’extérieur. Là aussi, j’ai essayé de changer les choses en parlant, en travaillant, en essayant de faire prendre conscience à mes joueurs qu’ils pouvaient gagner à l’extérieur. Au match aller, au Burkina Faso, on y allait pour gagner. J’avais aligné une équipe très offensive. On a inscrit deux buts, mais on a manqué deux occasions nettes. Mes attaquants ont manqué de réalisme, et de chance. J’insiste, chaque fois qu’on a joué à l’extérieur, on est parti pour chercher la victoire. Là, ça n’a pas marché.

Mais vous êtes parvenus à digérer cette défaite…

Au match retour, la tension était énorme. Toute l’Algérie attendait impatiemment ce match. Ce n’était pas facile de préparer ce match. On a beaucoup travaillé. D’ailleurs jamais je n’aurais pensé travailler autant pour un match. Autant de petits détails, autant de préparation… Cela a été énorme. Et ça s’est bien fini puisqu’on s’est qualifié. On est un peu fatigué (sourires). Mais on est fier du travail accompli.

C’est votre capitaine, Madjid Bougherra, qui a inscrit le but de la victoire. Parlez-nous de lui.
Dans une équipe, il y a toujours deux ou trois capitaines. Notre premier capitaine c’est lui. Madjid est un des rares rescapés de l’ancienne équipe. J’attends de lui qu’il soit un leader positif. Ce qui est le cas. Il doit servir de transmission entre moi et les autres joueurs, surtout pendant le match. A un moment je lui ai mis la pression  parce qu’il avait quelques kilos en trop. Je l’ai poussé à retrouver davantage la forme. Cela se passe bien entre nous, c’est important de trouver un capitaine qui prend le rôle de sélectionneur sur le terrain. Je dispose d’autres joueurs capables de porter le brassard, mais lui joue pleinement son rôle.

Désormais ce sont la Russie, la République de Corée et la Belgique qui attendent l’Algérie en compétition officielle. A commencer par les Diables Rouges, le 17 juin 2014, à Belo Horizonte.
La Belgique est parmi les deux ou trois meilleures équipes d‘Europe. Elle possède de belles individualités à l’image d’Eden Hazard que je connais bien pour l’avoir eu sous mes ordres à Lille. Cette sélection peut-être l’équipe surprise de la prochaine Coupe du Monde. Pour nous ce sera un grand test, la Belgique sera le grand favori face à nous. On va tout faire pour ne pas perdre en tout cas, et peut-être créer l’exploit.

Et que pensez-vous de la République de Corée ?
Normalement dans ce groupe, c’est l’équipe la plus faible, avec l’Algérie. C’est une équipe compacte et complexe qui propose un bon football, tout en passes, en vitesse, et en changement de rythme. Elle peut poser problème à mon équipe. Comme à chaque match, il faudra se préparer avec autant de passion que de sérieux, ne sous-estimer personne : il n’y a pas de petits matches en Coupe du Monde.

Enfin, votre dernier match de poule se jouera contre la Russie…
Déjà, quand une équipe a un entraîneur comme Fabio Capello, cela force le respect… C’est un grand entraîneur, et la Russie est une grande nation du football.  Depuis quelques temps, la Russie commence les compétitions à plein régime mais lève le pied ensuite. Mais avec un technicien comme Capello, cela ne va pas être le même refrain. Lui sait prépare son équipe que ce soit physiquement, tactiquement, mentalement, techniquement. Dans notre groupe, la Belgique et la Russie sont les favoris. La Corée du Sud et notre équipe peuvent éventuellement créer la surprise. Mais cela va être compliqué.

Jusqu’où l’Algérie a-t-elle le potentiel d’aller ?
Si je ne pense pas qu’on peut faire quelque chose, j’arrête le football ! Je suis un gagneur. Je suis aussi conscient que l’Algérie est moins forte que la Belgique ou la Russie, mais combien de fois j’ai vu des petites équipes gagner contre des grands favoris ? Il faut se préparer, garder l’espoir et tenter quelque chose.

Que représente cette qualification pour un pays comme l’Algérie ?
Aujourd’hui la qualification n’a pas des conséquences uniquement sportives, mais également politiques et économiques. L’Algérie est le seul représentant des pays du Maghreb. Cela induit une certaine fierté, mais aussi une responsabilité. L’Algérie ne peut qu’être flattée de participer à une Coupe du Monde. Quant à moi, en tant que sélectionneur, quel honneur ! Je me dois d’être exemplaire afin d’obtenir la même conduite de la part de mes joueurs. Mais sur ce point précis, je n’ai rencontré pour l’instant aucune difficulté !

Fifa.com (21/01/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Bofartato le Ven 21 Fév - 18:52

l’équipe idéal selon moi Wink

-----------------------assela

----mandi-----stambouli-------halich---------ghoulam

---------------bentaleb-------taider

--------feghouli-------brahimi--------boudebouze

--------------------aliédiére

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Ven 21 Fév - 19:18

Bofartato a écrit:l’équipe idéal selon moi Wink

-----------------------assela

----mandi-----stambouli-------halich---------ghoulam

---------------bentaleb-------taider

--------feghouli-------brahimi--------boudebouze

--------------------aliédiére

Stambouli ???? Il a dit non pour l'EN algérien.. L'axe ça sera toujours Belkalem-Bouguerra.... Halliche trop faible

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Bofartato le Ven 21 Fév - 19:56

rachid_as a écrit:
Bofartato a écrit:l’équipe idéal selon moi Wink

-----------------------assela

----mandi-----stambouli-------halich---------ghoulam

---------------bentaleb-------taider

--------feghouli-------brahimi--------boudebouze

--------------------aliédiére

Stambouli ???? Il a dit non pour l'EN algérien.. L'axe ça sera toujours Belkalem-Bouguerra.... Halliche trop faible
il a dit non??? ahhhh dommage sa aurai était un grand plus si on suis la situation actuel belkalem reviens de blessure et il et pas au top alors que halich reviens en force et arrête pas d'enchainer les titularisation avec sont club qui conte vraiment sur lui, actuelement je voie pas mieux que hallich a cette axe la sinon c'est claire je pense que sa sera boughera-belkalem

je pense que tout les poste sont assez bon sauf celui des defenseur centraux ainsi que l'attaque de pointe il faut voir ce que dira aliéadiére mais j'espére qui va choisir l'algerie c'est un attaquant de talent et d’expérience avec un milieu offensive de qualité comme le notre un attaquant talentueux et expérimenté raterai pas ces cible Wink

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Ven 21 Fév - 19:59

Halliche joue dans un championnat à trois clubs seulement. Alors, le niveau de la D2 anglaise lui est largement supérieur. 

L'attaque de l'Algérie est faible. Slimani et Soudani sont juste moyens. Le seul joueur qui a le haut niveau est Feghouli. le reste du groupe est tout juste moyen

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Bofartato le Ven 21 Fév - 20:55

rachid_as a écrit:Halliche joue dans un championnat à trois clubs seulement. Alors, le niveau de la D2 anglaise lui est largement supérieur. 

L'attaque de l'Algérie est faible. Slimani et Soudani sont juste moyens. Le seul joueur qui a le haut niveau est Feghouli. le reste du groupe est tout juste moyen
3 équipe? lol le championnat portugais et certes pas si top mais je pense pas qu'il et plus faible que la D2 anglaise (serieux?)
âpre faut voir aussi la forme de belkalem si il rejoue d'ici la coupe du monde oui mais actuelement hallich et le plus en forme mais c'est claire que belkalem a toujours était un des meilleur pour moi bien avant qui rejoins l’équipe national

a la CAN on a vu la limite de soudani et slimani qui sont certes talentueux mais il sont inexpérimenté et il leur reste une grosse marge de progression c'est pour sa que je disait que si aliadiére venez a choisir l'algerie sa sera un grand acquit pour nous il a était former a arsenal et l'année dernier il a fini 2eme meilleur buteur de la D1 française avec 15 but derrière ibrahimivic on plus il a une grande experience sa fait longtemps qui joue


pour le reste oui ta raison il sont tous moyen sauf feghouli que je trouve le seul joueur de grand niveau et peut être bentaleb car il joue a totenham qui et classer 5eme de la D anglaise et il et titulaire indiscutable l'EN française et anglaise on fait les pied et les main pour l'avoir c'est un grand joueur mais c'est trop tot pour le mondial il a encore tout a prouver et il et inexpérimenté même si il et talentueux il se pourrai qui sera un joueur clé a l'avenir mais actuelement seul feghouli et un joueur confirmer

le reste je dirait moyen/bon car les taider brahimi belfodil se situe entre le moyen et le bon mais pas en dessous c'est pas comme un medjani, mostefa ou guedioura que pour moi il sont boff boff

mais la ligne offensive reste tout de même correcte sauf l’attaquant de pointe et sa risque de nous faire défaut au mondial sa

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Ven 21 Fév - 21:07

On aura déjà une première appréciation lors du match amical contre la Slovénie (équipe non qualifiée en CM) Wink

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Bofartato le Ven 21 Fév - 21:21

rachid_as a écrit:On aura déjà une première appréciation lors du match amical contre la Slovénie (équipe non qualifiée en CM) Wink
oui mais sa reste un match amical avec pas mal de nouveau joueur Wink la preparation durant 1 mois suivant du mondial sera toute autre car l’équipe sera préparé et les match officiel serons toute autre en 2010 on avais perdu nos 3 match amicaux par 3-0 sa nous a pas empêcher de tenir tête au anglais

surtout que le match face a la Slovénie sera vite fait car il ya pas assez de temps a la preparation ( sa va duré que 2 jour avant le match) donc sa sera juste pour testé les joueur et voir les qualité de certain ainsi qu’un regroupement qui fera du bien au joueur qui vont se côtoyer

mais je sais pas pourquoi je pense que nous allons le gagné ce match (intuition féminine Wink )

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Jeu 6 Mar - 15:54

Algérie 2 - Slovénie
L'Algérie fait respecter son rang




L'Algérie a bien maîtrise son match de préparation au Mondial brésilien en battant la Slovénie 2 à 0, mercredi soir à Blida (50 km au sud d'Alger), pour rester ainsi invaincu dans son stade fétiche depuis 2009.

L'Algérie, follement encouragée par un nombreux public qui avait investi le stade Mustapha Tchaker de Blida, a dû attendre le temps additionnel de la première période pour ouvrir le score. Sur un coup franc de Saphir Taïder, le milieu de terrain de l'Inter Milan, l'attaquant du Dinamo Zagreb, Hilal Soudani, a repris victorieusement de la tête le ballon pour l'envoyer dans la cage des Slovènes.

Au retour des vestiaires, les Fennecs ont failli aggraver la marque lorsque Nabil Bentaleb, qui évoluait pour la première fois sous les couleurs de l'Algérie, a raté de peu le cadre (48e).

Mais Saphir Taïder, à la suite d'une belle action individuelle d'Abdelamoumène Djabou, a réussi à doubler la mise d'un tir sec qui n'a laissé aucune chance au portier slovène.

La sélection algérienne doit encore disputer deux autres matches de préparation avant le Mondial brésilien, contre à l'Arménie le 31 mai, et la Roumanie, le 4 juin, à Genève.

L'Algérie évoluera dans le groupe H avec la Belgique, la Russie et la Corée du Sud.

Fifa.com (05/03/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Bofartato le Ven 7 Mar - 9:58

bravo au vert voila une victoire bonne pour le morale par contre vous avez tous constaté qu'il y avais trop de déchet technique? et c'est sa qui risque de nous faire défaut Sad
mais il ya bien de la qualité dans cette équipe et on plus de sa sans feghouli avec lui et un attaquant très expérimenté on aura une sacré équipe
a l'avenir elle risque de faire très mal si elle gagne en cohésion

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Bofartato le Dim 6 Avr - 18:33

sa va mal a la tête de la sélection algerienne...j'espére que vahid restera pour le mondial...et qui fera sont travaille correctement...

vraiment dommage j'aurai souhaitez qui reste âpre le mondial mais si il devez partir vos mieux ramenez un trapatoni ou un entraineur de cette trompe..
au lieu de ramenez un gorcuf qui a pas l’expérience pour diriger notre sélection...

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Mer 7 Mai - 20:55

Algérie, Bougherra : "Se donner à fond et prendre du plaisir"



Madjid Bougherra est un des piliers de l'Algérie après avoir joué un rôle décisif dans la qualification des Fennecs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Le solide défenseur de 31 ans espère bien mener son pays vers un exploit historique en franchissant pour la première fois la phase de groupes.

Mais les ambitions de Bougherra et de ses partenaires vont se heurter aux trois autres équipes du Groupe H que sont la Russie, la République de Corée et la Belgique, contre laquelle ils débuteront leur Coupe du Monde le 17 juin à Belo Horizonte.

Après avoir remporté un troisième titre de champion du Qatar avec Lekhwiya, Bougherra rêve de connaître le même succès avec son pays pour sa deuxième participation de suite à la Coupe du Monde. Avec FIFA.com, il revient sur sa vie au Qatar, son expérience aux Glasgow Rangers, et ses objectifs pour Brésil 2014 et la responsabilité sociale du football.


Madjid Bougherra, après un beau parcours en France, en Angleterre et en Écosse, vous êtes parti au Qatar. Pourquoi avoir choisi Lekhwiya ?
Sincèrement, ce qui m'a poussé à signer avec Lekhwiya, c'est le grand projet des dirigeants, qui veulent construire un grand club au Qatar et en Asie. Durant les trois années que j'ai passées ici, nous avons remporté deux championnats et une Coupe du Prince héritier. Nous sommes devenus l'un des clubs les plus respectés du Qatar et avons fait parler de nous au niveau continental.

Vous avez joué la Ligue des champions de l'UEFA. Comment jugez-vous l'écart de niveau avec la Ligue des champions de l'AFC ? Que manque-t-il à l'Asie pour se rapprocher de l'Europe ?

On ne peut pas comparer ces deux compétitions. En Europe, le niveau est exceptionnel. Nous ne sommes pas loin des plus grandes compétitions internationales : on trouve des joueurs exceptionnels et les stades sont pleins. En Asie, l'audience et le style de jeu sont différents. On peut dire que le niveau augmente à partir des quarts de finale.   

Vous avez remporté le championnat écossais à trois reprises avec les Rangers. Suivez-vous encore cette équipe ?
Oui, je sais qu'ils viennent de monter en deuxième division écossaise. Le club a toujours de nombreux supporters et 50 000 personnes environ assistent à chaque match. Je ne doute pas un seul instant que l'équipe retrouvera l'élite.

Parlons un peu de l'Algérie. Que pensez-vous de ses performances ces quatre dernières années ?
La Fédération fait beaucoup et, franchement, les choses se sont améliorées depuis six ou sept ans. Les joueurs sont choyés et un centre d'entraînement a été construit spécialement pour l'équipe nationale. De plus, nous disposons de nombreux professionnels évoluant en Europe, sans oublier que Vahid Halilhodzic a fait du bon boulot. Aux jeunes joueurs de la nouvelle génération de continuer sur cette lancée durant les quatre prochaines années.

Vous avez brillé en Afrique du Sud, notamment contre l'Angleterre. Quels sont vos souvenirs de la compétition et de ce match ?
C'était un match fantastique à guichets fermés. J'étais heureux de jouer contre les Anglais. La météo était favorable et nous avons réalisé un bon match, face à une grande équipe. Personne n'imaginait un tel résultat. Tout le monde nous voyait perdants. Nous avons montré le vrai visage du football algérien dans cette rencontre. Je regrette simplement que nous n'ayons pas obtenu de meilleurs résultats dans le tournoi. La peur nous a freinés mais nous avons acquis une belle expérience, qui nous sera utile au Brésil.

À propos du Brésil, l'Algérie va disputer sa deuxième Coupe du Monde de suite dans un mois. Quelles sont vos chances dans le Groupe H ?
Notre objectif est de franchir le premier tour pour la première fois de notre histoire. Le peuple attend de nous que nous démontrions les progrès du football algérien et que nous soyons fair-play. Certains joueurs vont disputer leur première grande compétition. C'est aux anciens de leur dire de se donner à fond et de prendre du plaisir.

Le public vous surnomme le Magicien. Depuis quand et pour quelle raison ?
Lorsque je jouais à Crewe Alexandra, le club n'avait pas remporté la moindre victoire depuis 17 matches et, dès ma première sortie, nous avons gagné. Les résultats positifs se sont enchaînés par la suite, c'est ce qui a poussé les supporters de club à m'appeler "le magicien".

Vous avez été nommé ambassadeur de bonne volonté de l'UNICEF en Algérie. Que représente cette responsabilité à vos yeux ?
C'est très important pour moi car c'est l'occasion d'aider les enfants et de faire passer un message autour de la responsabilité sociale du football. Lorsque vous êtes joueur de haut niveau, vous devez donner l'exemple. J'ai assisté à plusieurs événements organisés par l'UNICEF en Algérie et j'en suis très heureux. J'ai également créé la fondation Bougherra pour aider les jeunes et les familles dans le besoin.

Quel rôle social peut jouer le football, en particulier loin des terrains ?
Je me suis engagé car je considère que le football peut faire beaucoup pour la société. Un joueur doit utiliser son image pour des actions positives car le football est un beau sport, pratiqué par des millions de personnes dans le monde. Personnellement, j'ai le plus grand respect pour les joueurs qui aident à développer le football et s'engagent dans la société. Beaucoup d'entre eux sont nés dans des quartiers pauvres et ils se sentent investis d'une mission, ce qui démontre la force du football à notre époque.  

Fifa.com (07/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Lun 12 Mai - 21:00

Algérie : Les Fennecs avec Boudebouz, mais sans Belfodil



Le milieu de terrain du SC Bastia, Ryad Boudebouz, écarté de la sélection algérienne depuis la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013, figure dans la liste des 30 joueurs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014, dévoilée lundi par l'entraîneur de Vahid Halilhodzic.

En revanche, l'attaquant de Livourne Ishak Belfodil est absent de cette liste. La majorité de l'équipe (25 joueurs) évolue à l'étranger dont l'attaquant de Leicester Ryad Mahrez, convoqué pour la première fois.

La liste des 30 :

Gardiens : Rais M'bolhi (CSKA Sofia), Mohamed Zemmamouche (USM Alger), Ezzdine Doukha (USM El Harrach), Mohamed Cdric (CS Constantine)

Défenseurs : Essaid Belkalem, Madjid Bougherra (libre), Lyassine Cadamuro (Real Majorque), Faouzi Ghoulam (Naples), Rafik Halliche (Academica Coimbra), Nacereddine Khoualed (USM Alger), Aissa Mandi (Stade de Reims), Mehdi Mostefa (Ajaccio), Carl Medjani (Valenciennes FC), Djamel Mesbah (Livourne)

Milieux de terrain : Nabil Bentaleb (Tottenham), Ryad Boudebouz (Bastia), Yacine Brahimi (Granada), Adlene Guedioura (Crystal Palace), Amir Karaoui (ES Setif), Medhi Lacen (Getafe CF), Saphir Taider (Inter Milan), Hassen Yebda (Udinese)

Attaquants : Rafik Djebour (Nottingham Forest), Abdelmoumen Djabou (Club Africain), Sofiane Feghouli (Valence CF), Ryad Mahrez (Leicester City), Islam Slimani (Sporting Lisbonne), Hilal Soudani (Dinamo Zagreb), Foued Kadir (Stade Rennais) et Nabil Ghilas (FC Porto) (incertain pour blessure).

En cas de forfait, Ghilas sera remplacé par Ishak Belfodil (Livourne) dans la liste des 30 joueurs. La liste des 23 sera dévoilée le 1er juin à Genève au lendemain du match contre l'Arménie prévu le 31 mai Sion (Suisse).

?Remarque : Les listes de joueurs retenus par les sélectionneurs ne seront officielles que lorsqu'elles auront été communiquées à et annoncées par la FIFA, le 16 mai 2014 à 12h00 CET.

Fifa.com (12/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Bofartato le Lun 12 Mai - 22:31

hummm j'ai deja mon onze en tête Wink

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Lun 26 Mai - 20:34

Algérie, Halilhodzic : passion, poigne et revanche



Crinière blanche, stature hiératique et verbe haut, il sera une des stars du Mondial au Brésil: Vahid Halilhodzic, labellisé "Coach Vahid" pour ses méthodes musclées, va à 62 ans cornaquer pour la première fois une sélection en Coupe du Monde de la FIFA, l'Algérie, entre poigne, passion et revanche personnelle.

Poigne ? Discipline est le maître mot de celui qui est devenu entraîneur une fois sa carrière d'attaquant terminée (Velez Mostar, Nantes, Paris SG). Ceux qui ont assisté au premier entraînement qu'il avait dirigé à Rennes en octobre 2002 s'en souviennent encore. Mines crispées, ses joueurs ont eu droit ce jour là à une sorte de parcours du combattant-footballeur, avec haltères à soulever sur la pelouse, obstacles, slaloms, tacle à effectuer et ballon à reprendre de la tête. Le tout sous l'oeil et le chronomètre du technicien franco-bosnien hurlant avec son accent à couper au couteau: "Bougez, bougez ! Mouvement !".

Le diagnostic du Docteur Vahid après cette première séance ? "Le club a un pied en L2, certains joueurs les deux pieds". Sa marionnette aux Guignols de l'Info en France était déjà culte avec des répliques caricaturant son français haché comme "Demain, joueurs faire 150 tours terrain avec sacs ciment sur épaules tout nu dans la neige".

Passion ? C'est ce que l'ancien meilleur buteur du Championnat de France (1983 et 1985 avec Nantes) déchaîne dans tous les endroits où il est passé. Avec l'Algérie, qui l'a engagé en juillet 2011, il est servi. L'homme au regard perçant s'est mis rapidement à dos les journalistes de ce pays qui remettent régulièrement en cause ses choix et lui reprochent souvent son salaire exorbitant (700.000 euros, selon les journaux), gardant une affection pour son prédécesseur Rabah Saadane.

Pour asseoir son autorité, "Coach Vahid" n'hésite pas à chambouler l'équipe et à se passer des services de certaines vedettes comme Ryad Boudebouz. Ce qui n'arrange pas sa popularité, même si Boudebouz, écarté depuis la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2013, a été retenu dans la liste des 30.

Ses analyses à la hache -"L'individu vient en premier en Afrique, l'équipe ensuite. L'esprit d'équipe manque et sans ça, impossible de créer des gagnants"- ont évidemment fait couler beaucoup d'encre. "Je ne suis pas un mouton", a-t-il lancé à la face de ses détracteurs.

La cicatrice de la Côte d'Ivoire
Taxé de personnage distant et glacial, le vernis craque pourtant derrière les costumes sombres et chemises blanches qu'il affectionne, comme quand il fond en larmes dans l'arène surchauffée de Blida, le stade fétiche des Verts, lorsque les Algériens se qualifient pour la Coupe du Monde en novembre 2013.

Revanche personnelle ? La cicatrice n'est pas encore refermée. En décembre 2010, Halilhodzic était le sélectionneur de la Côte d'Ivoire et à ce titre avait assisté au tirage au sort du Mondial 2010 au Cap. Mais il ne verra jamais la Coupe du Monde en Afrique du Sud, débarqué sans ménagement après une CAN ratée la même année.

Le Mondial 2014 sera donc son premier en tant que coach. Et il s'en est fallu de peu que l'élimination au premier tour de la CAN 2013 ne l'en écarte. Alors que les fans des Fennecs réclamaient sa tête, la Fédération algérienne lui a, contre toute attente, renouvelé sa confiance. La joie de la qualification pour le Brésil a gommé cet épisode. Mais celui qui est appelé "Wahid", manière d'algérianiser son prénom, a fait encore parler de lui à moins de trois mois de la Coupe du Monde en refusant de renouveler son contrat expirant en juillet.

Son remplacement par le Français Christian Gourcuff, ex-entraîneur de Lorient, a même été évoqué. Les deux hommes se sont affrontés par médias interposés avant d'enterrer la hache de guerre début mai. Le sort de Vahid ne sera finalement connu qu'à l'issue du mondial brésilien. Quoiqu'il arrive dans un groupe H relevé, avec la Belgique, la Russie et la République de Corée, Halilhodzic fera encore parler de lui.

Fifa.com (26/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Lun 26 Mai - 20:47

Algérie : Bougherra, le Magicien de l'Algérie



Son surnom de "Magicien" n'est pas usurpé: comme un symbole, c'est Madjid Bougherra qui a marqué en barrage retour le but qui a envoyé l'Algérie au Mondial au Brésil.

L'image est gravée dans la mémoire des fans des Fennecs: Celle du capitaine Bougherra courant les bras écartés le long de ligne de touche, exultant, avant d'être enseveli sous ses partenaires après avoir marqué le but du 1-0 contre le Burkina Faso le 19 novembre. Ce but en barrage retour propulsait l'Algérie vers le 4e Mondial de son histoire, le deuxième d'affilée après l'Afrique du Sud. Deux clichés sont restés: celui de "Magic" Bougherra, langue tirée, fou de joie, et celui de son sélectionneur Vahid Halilhodzic, éclatant en larmes, délivré d'une pression folle par son défenseur central de 31 ans.  

Mais au fait, ces surnoms de "Magic", ou "Magicien", ça vient d'où ? "Lorsque je jouais à Crewe Alexandra (deuxième division anglaise, où il était prêté), le club n'avait pas remporté la moindre victoire depuis 17 matches et, dès ma première sortie, nous avons gagné", expliquait le joueur au crâne rasé récemment à FIFA.com. "Les résultats positifs se sont enchaînés par la suite, c'est ce qui a poussé les supporteurs de club à m'appeler le Magicien", ajoutait-il.

Itinéraire de globe-trotter
Né à Longvic en France en octobre 1982, il avait débuté sa carrière 20 ans plus tard à Gueugnon, en 2002, avant de traverser la Manche en 2006 pour rejoindre Crewe Alexandra puis les rangs de Sheffield Wednesday et de Charlton. En juillet 2008, il signe un contrat de quatre ans avec le club écossais des Glascow Rangers avec lequel il remporte trois titres de champion d'Ecosse.  Courtisé par plusieurs équipes européennes au lendemain du Mondial-2010, il reste finalement pour une saison supplémentaire aux Rangers avant de s'engager à l'été 2011 avec le club qatari Lekhwiya, qu'il a quitté en mai.

Autoritaire et sûr de lui, le défenseur central des Verts possède des qualités techniques dignes d'un vrai attaquant, qui lui permettent parfois de monter en attaque pour prêter main forte à ses coéquipiers et même marquer. Son but contre le Burkina n'était pas une première. Lors des quarts de finale de la CAN-2010 en Angola, il avait réussi à égaliser dans le temps additionnel face à la Côte d'Ivoire de Didier Drogba, éliminée à ce stade (3-2). L'Algérie était ensuite tombée en demie contre l'Egypte.

Et pour en revenir au Brésil, quelle sera l'ambition des Fennecs, tombés dans le groupe H avec la Belgique, la Russie et la Corée du Sud ?

"Notre objectif est de franchir le premier tour pour la première fois de notre histoire", synthétisait Bougherra sur FIFA.com. Avec un coup de baguette de "Magic", c'est sans doute possible.

Fifa.com (26/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par rachid_as le Mer 28 Mai - 20:17

Algérie : Brahimi, le dribble au corps



Avec Lionel Messi, Neymar et Cristiano Ronaldo, le championnat d’Espagne possède probablement les meilleurs manieurs de ballon de la planète football. C’est pourtant vers un autre joueur qu’il faut se tourner pour connaître le ratio le plus élevé de la Liga en matière de dribble : Yacine Brahimi. Avec 152 dribbles réussis sur 319 tentés au dernier comptage, en avril, le milieu de terrain algérien de Grenade a explosé les statistiques cette saison.

"C’est quelque chose que j’aime faire de depuis que je suis tout petit. Je me suis toujours délecté des joueurs techniques, capables d’éliminer leur vis-à-vis d’un seul geste. J’ai passé beaucoup de temps à regarder des vidéos de joueurs comme Ronaldinho ou Zinedine Zidane et à tenter de reproduire leurs gestes dans les matches improvisés que nous organisions avec les copains du quartier", explique l’intéressé au micro de FIFA.com. "Ce sont eux qui m’ont donné l’envie de jouer au football et m’ont poussé à travailler ma technique".

Fifa.com (28/05/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Bofartato le Mer 28 Mai - 20:33

humm Wink voila ou je veux en venir brahimi et feghouli sont très fort et il peuvent encore progresser et avec les ghoulam taider bentaleb mandi..on peut avoir une grande équipe qui pourra crée des surprise

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Bofartato le Sam 31 Mai - 18:58

mabrouk a notre équipe national victoire 3-1 contre l’Arménie et il y avais moyen de mettre plus de but on a eu une nouvelle révélation ,Ryad mahrez a était excellent ,j'espére que nous aurons un autre succez contre la Roumanie pour être en confiance face a la Belgique

je rappelle les 3 but algerien en était l’œuvre de belkalem , ghilas et slimani

Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 25
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par azgwagh le Sam 31 Mai - 19:06

Le niveau était très moyen, voire faible en 2ème mi-temps, face à un adversaire très modeste.

Espérons un sursaut d'orgueil lors du prochain match.

azgwagh

Messages : 52
Date d'inscription : 02/12/2010
Age : 37
Localisation : Aït-Daoud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipe Nationale A

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 26 sur 28 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum