Saison espagnole, 2014 - 2015

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 11 Aoû - 23:07

Orban, de Bordeaux, à Valence



Bordeaux, 7e du championnat de France 2013-2014, a officialisé lundi le départ de son défenseur international argentin Lucas Orban, qui s'est engagé avec Valence, 8e de la dernière Liga espagnole.

Orban, 25 ans, était arrivé à Bordeaux il y a tout juste un an pour un transfert avoisinant les 3,5 millions d'euros en provenance du Club Atletico Tigre, après avoir joué à River Plate.

Il avait été remarqué par la sélection argentine, qui l'avait retenu pour un match amical contre l'Equateur en novembre dernier.

Bordeaux a déjà trouvé son remplaçant en la personne du latéral italo-allemand Diego Contento, du Bayern Munich, qui devrait s'engager mardi après avoir satisfait à la tradtionnelle visite médicale.

Fifa.com (11/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 14 Aoû - 13:10

Jimenez, de l'America, à l'Atlético de Madrid



Le jeune international mexicain Raul Jimenez, 8e de finaliste du dernier Mondial, doit s'engager avec l'Atletico Madrid, a annoncé mercredi son ancien club, l'America de Mexico.

"Notre fierté, l'aigle Raul Jimenez est le nouveau joueur de l'Atletico Madrid", se sont exclamés les "Aigles" de l'America Mexico sur leur compte Twitter. Sur son site internet, le champion d'Espagne a précisé que le contrat serait finalisé après la traditionnelle visite médicale.

Jimenez, 23 ans, a disputé quelques minutes lors de la Coupe du monde, contre le Brésil en phase de poules (0-0). Il a inscrit 4 buts en 23 sélections avec le Mexique. Avec l'America Mexico, où il évoluait depuis 2011, il a inscrit 35 buts en 98 rencontres. "C'est un joueur avec une projection énorme qui complétera notre ligne offensive", a indiqué Jose Luis Perez Caminero, le directeur sportif de l'Atletico Madrid.

Le club madrilène, qui a perdu son buteur star espagnol Diego Costa transféré à Chelsea, a déjà recruté les internationaux français Antoine Griezmann (Real Sociedad) et croate Mario Mandzukic (Bayern Munich) pour pallier ce départ.

Fifa.com (13/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 15 Aoû - 19:25

Barça - Ter Stegen absent deux ou trois semaines



Le jeune gardien de Barcelone Marc-André ter Stegen, engagé au printemps, sera absent pendant deux ou trois semaines en raison d'une blessure au dos, a déclaré lundi le club catalan.

L'ancien joueur de Mönchengladbach, âgé de 22 ans, souffre d'une "petite fissure marginale" à une vertèbre, a précisé le Barça.

Barcelone a également recruté le gardien chilien Claudio Bravo pour faire face au départ de Victor Valdés et José Manuel Pinto.

Fifa.com (15/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 18 Aoû - 20:43

Barça - Neymar prêt à rejouer



L'attaquant du FC Barcelone Neymar, blessé avec la sélection brésilienne cet été lors du Mondial, a reçu lundi le feu vert des médecins pour rejouer en compétition, a annoncé le club catalan à moins d'une semaine de la reprise du Championnat d'Espagne.

Le joueur de 22 ans pourrait retrouver le terrain dès lundi soir (18h30 GMT) lors d'un match amical contre les Mexicains du Club Leon au Camp Nou, où l'Uruguayen Luis Suarez, recrue phare du club catalan cet été, pourrait faire ses premiers pas sous le maillot blaugrana.

Neymar avait été victime le 4 juillet dernier d'une fracture au niveau de la 3e vertèbre lombaire lors du quart de finale de la Coupe du monde remporté face à la Colombie (2-1). L'encadrement de la Seleçao avait alors estimé que l'attaquant brésilien aurait besoin d'environ 40 jours pour être rétabli.

Par ailleurs, le Barça a aussi fait savoir dans un communiqué que son meneur de jeu Xavi, qui souffrait d'un problème physique à un mollet, était lui aussi rétabli.

Le FC Barcelone, dauphin de l'Atletico Madrid lors de la Liga 2013-2014, doit entamer officiellement sa saison dimanche avec la réception d'Elche au Camp Nou.

Fifa.com (18/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 18 Aoû - 20:47

Ancelotti : "Le Real est meilleur que l'an dernier"



Le Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions en mai, s'est encore renforcé grâce à son recrutement estival et il aborde cette nouvelle saison avec une "meilleure équipe" que l'an dernier, a estimé lundi l'entraîneur madrilène Carlo Ancelotti.

A la veille du match aller de la Supercoupe d'Espagne face à l'Atletico Madrid mardi soir (21h00 GMT), le Real peut compter sur l'intégralité de son effectif, a indiqué le technicien italien, notamment les trois recrues de l'intersaison: le milieu offensif colombien James Rodriguez, le milieu allemand Toni Kroos et le gardien costaricien Keylor Navas.

"Je crois que nous avons une meilleure équipe que l'an dernier, parce que nous avons recruté trois joueurs qui vont donner davantage de qualité à l'équipe", a dit Ancelotti en conférence de presse.

"Après, comme toujours, si nous voulons profiter de cette qualité, nous devons travailler et nous sacrifier comme nous l'avons très bien fait l'an passé et comme nous avons bien commencé à le faire cette saison" avec la victoire en Supercoupe d'Europe face au FC Séville (2-0), a-t-il poursuivi.

Pour la réception de l'Atletico mardi, revanche de la dernière finale de C1 (4-1 a.p.), Carlo Ancelotti a fait savoir que le but merengue serait gardé par Iker Casillas mais il n'a pas indiqué si l'emblématique portier espagnol, remplaçant en Liga l'an dernier, serait titulaire toute la saison ou si Navas pourrait le concurrencer.

Le Real, vainqueur de la Coupe du Roi, se rendra vendredi sur la pelouse de l'Atletico, champion de Liga, pour le match retour de la Supercoupe d'Espagne. La "Maison blanche" débutera ensuite la Liga 2014-2015 par la réception du promu Cordoue lundi prochain.

Fifa.com (18/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 18 Aoû - 20:49

Supercoupe d'Espagne
L'Atlético en quête de vengeance




L'Atlético de Madrid, renversé par le Real (4-1 a.p.) en finale de la dernière Ligue des champions, peut effacer ce traumatisme en se vengeant de son grand voisin en match aller de la Supercoupe d'Espagne, mardi au stade Bernabeu (21h00 GMT).

A Lisbonne, le scénario de la finale de C1 s'était montré cruel pour l'"Atléti", qui menait 1-0 avant de concéder l'égalisation dans le temps additionnel et de s'effondrer en prolongation.

Trois mois plus tard, voilà que le champion d'Espagne en titre recroise la route du Real, tenant de la Coupe du Roi: les "Colchoneros" ont l'opportunité dès leur premier match officiel de la saison d'adoucir un peu l'amertume de leur ultime rencontre de 2013-2014.

"La Ligue des champions, c'est du passé et c'est le Real qui l'a emporté. Ce n'est pas une revanche, c'est l'opportunité de continuer à grandir et d'obtenir un titre", a assuré Gabi, capitaine de l'Atlético.

Ce titre, l'an dernier, avait échappé aux hommes de Diego Simeone, qui avaient fait deux fois jeu égal avec le FC Barcelone mais s'étaient inclinés en vertu d'un but marqué à l'extérieur par les Catalans (1-1, 0-0).

Mardi, puis vendredi lors du match retour au stade Vicente-Calderon, le club rojiblanco aura néanmoins fort à faire face à l'ogre merengue, qui a croqué le FC Séville la semaine dernière en Supercoupe d'Europe (2-0) grâce à un doublé de Cristiano Ronaldo.

Le Real encore plus fort ?
Et la star portugaise semble encore mieux entourée cette saison qu'elle ne l'était l'an passé, puisque la "Maison blanche" a déboursé plus de 100 millions d'euros cet été pour recruter trois des stars de la Coupe du monde au Brésil: le milieu offensif colombien James Rodriguez, le milieu allemand Toni Kroos et le gardien costaricien Keylor Navas.

"Je crois que nous avons une meilleure équipe que l'an dernier", a prévenu lundi l'entraîneur du Real, Carlo Ancelotti.

Comme pour lui donner raison, James comme Kroos se sont montrés prometteurs dès leur première rencontre officielle lors de la Supercoupe d'Europe à Cardiff. Quant à Navas, il va devoir attendre son heure, Ancelotti ayant choisi de reconduire Casillas dans la cage merengue mardi malgré ses piètres performance récentes en finale de C1 et au Mondial avec l'Espagne.

De son côté, l'Atlético a perdu à l'intersaison plusieurs de ses cadres comme Diego Costa, Filipe Luis et Thibaut Courtois (tous partis à Chelsea) mais la manne de son parcours en C1 semble avoir été investie intelligemment avec notamment l'arrivée du Croate Mario Mandzukic (Bayern Munich) ou du Français Antoine Griezmann (Real Sociedad).

"Avec 95 millions d'euros, nous avons recruté sept ou huit joueurs, alors qu'eux, avec 95 millions, ils en ont pris deux, donc il y a un peu de différence, non ?", a ironisé l'entraîneur "colchonero" Diego Simeone.

Maître de la motivation, ce dernier devrait continuer à insuffler sa hargne à l'Atlético, qui n'a encaissé qu'un seul but en sept matches de préparation.

"C'est une équipe qui a un peu changé et a recruté des joueurs importants mais je ne crois pas qu'elle va changer de style et de manière de jouer", a prévenu Ancelotti. "Comme cela a été le cas à chaque fois la saison passée, ce sera un match compliqué."

Fifa.com (18/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 20 Aoû - 13:24

Supercoupe d'Espagne
Real et Atlético dos à dos




Les retrouvailles entre le Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions en mai, et l'Atlético, finaliste, ont débouché sur un nul (1-1) mardi en match aller de Supercoupe d'Espagne, où Cristiano Ronaldo s'est blessé et James Rodriguez a inscrit son premier but merengue.

"CR7", pas épargné par les blessures la saison dernière, a été contraint de céder sa place à James à la mi-temps et l'entraîneur du Real Carlo Ancelotti a fait état d'un problème "à l'arrière" d'une jambe, tout en jugeant que cela ne semblait "pas très grave".

En l'absence du Portugais, c'est le Colombien James qui a brillé: pour sa grande première avec le Real au stade Bernabeu, la recrue vedette de l'été merengue a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs d'un tir détourné par un défenseur (81). "James s'est bien débrouillé, il a marqué son premier but avec le Real Madrid et cela va lui donner confiance", a dit Ancelotti du Colombien, arrivé de Monaco pour environ 80 millions d'euros.

Les efforts du milieu offensif ont toutefois été réduits à néant par Raul Garcia, qui a égalisé peu après à la suite d'un corner (87). Ces deux buts auront un peu relevé le niveau d'un match très pauvre, où l'inquiétude autour de Ronaldo est finalement ce qui a créé le plus d'émotion.

Avantage Atlético
Certes, le Real n'a pas hypothéqué ses chances de remporter un deuxième titre cette saison, une semaine après son sacre en Supercoupe d'Europe contre Séville (2-0). Mais,et selon Ancelotti, l'Atlético part avec un "petit avantage" à trois jours du match retour vendredi au stade Vicente-Calderon. Passes manquées, erreurs de placement, mauvais choix... ni le Real ni l'Atlético n'ont réussi à faire la différence.

Les hommes de Diego Simeone se sont dans l'ensemble bien battus, à l'image de l'attaquant croate Mario Mandzukic, très difficile à bouger. Et ils ont bien réussi à casser le rythme de la rencontre, où les portiers ont été les joueurs les plus en vue, avec de bonnes interventions d'Iker Casillas et Miguel Angel Moya.

Côté français, le bilan a été maigre: Karim Benzema, titulaire à la pointe de l'attaque merengue, a été sevré de ballons même s'il est impliqué sur le but de James. Et Antoine Griezmann, entré pour la dernière demi-heure de jeu, a peiné à peser pour son premier match officiel avec l'Atlético.

Fifa.com (19/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 20 Aoû - 13:26

Eibar, un Petit Poucet chez les ogres



Il y a encore deux saisons, ce club était à la lutte en Segunda B espagnole. Cette année, c’est au sein de l’élite qu’il va souffler ses 75 bougies. Modeste formation du Pays Basque, Eibar vient apporter un côté rafraîchissant à une Liga BBVA qui a fait les gros titres avec les recrutements pharaoniques de ses cadors.

Son budget, le plus faible parmi les 20 clubs de première division, équivaut au salaire de Lionel Messi et représente à peine un peu plus du quart du transfert du Colombien James Rodríguez au Real Madrid. Pourtant, après deux montées héroïques consécutives sous la houlette de l’entraîneur Gaizka Garitano, les joueurs du Guipúzcoa ont concrétisé leur rêve : lutter les yeux dans les yeux avec les géants du football. L’objectif fixé est le maintien, une aspiration modeste mais qui, pour le club basque, équivaut à viser la Ligue des champions.

Jamais dans l’histoire une ville aussi petite - 27 000 habitants selon le dernier recensement - n’avait accédé à la première division espagnole. Ville ouvrière dont l’économie est basée sur la transformation du métal, Eibar a longtemps été réputée dans la production d’armes, d’où le surnom de l’équipe, les Armeros, et le damasquinage. La ville était aussi connue dans la fabrication de machines à coudre, de motos et de bicyclettes. Les notions d’humilité, de travail et d’effort sont inscrites dans les gènes du club mais aussi dans ceux de la ville.

"Tourisme footballistique"
Eibar tentera de profiter au maximum de cette expérience, et pas seulement au niveau sportif. "L’arrivée de 1 000 supporters des équipes visiteuses, cela fait beaucoup pour nous. Nous voulons que tout le monde se sente bien et garde un grand souvenir de la ville", annonce le maire, Miguel de los Toyos, qui a déjà sur son bureau un projet destiné à favoriser et exploiter le "tourisme footballistique".

Le club sera sûrement à l’étroit dans son stade d’Ipurúa, dont la capacité de 5 200 places sera portée à 7 000 avec l’ajout de gradins supplémentaires. Difficile de faire mieux, en raison de la présence d’une colline et de bâtiments aux alentours, qui ajoutent du cachet à l'enceinte. Les balcons avoisinants seront sûrement pris d’assaut pour profiter des venues des Messi, Luis Suárez et autres Toni Kroos.

Le challenge est immense mais les obstacles franchis en chemin ont été tout aussi impressionnants. Gagner le titre de deuxième division avec un budget de 3 millions d’euros qui faisait d’Eibar le Petit Poucet d’un championnat à 22 n’avait rien d’une sinécure. Le défi consistant à entrer dans les clous financiers imposés par la Primera a été tout aussi dantesque. Au bout de quatre mois, le club est parvenu à augmenter son capital à hauteur des 1 720 000 euros exigés par la Liga au prix d’une campagne qui a séduit les fans les plus romantiques du football et qui a bénéficié du soutien de joueurs du calibre de Xabi Alonso ou David Silva.

Aucune concession

Il faut dire que le club bleu et grenat a toujours été un point de chute privilégié pour les joueurs prêtés par de grands clubs désirant les voir s’aguerrir. "Je serai toujours reconnaissant envers Eibar. C’est là-bas que je me suis formé en tant que joueur. Certains considéraient mon prêt comme un pas en arrière, mais pour moi, ça a été un tremplin", assure Silva, actuel pensionnaire de Manchester City.

La campagne de collecte de fonds a porté ses fruits. Eibar est aujourd’hui un club de première division à part entière, mais n’allez pas chercher de noms prestigieux dans ses rangs. Ici, les stars sont Dani García, Dani Nieto ou bien Xabi Irureta, le gardien le plus hermétique de la Segunda División la saison dernière. Tous ces hommes qui ont fait leurs armes dans l’antichambre sont mobilisés autour du même projet. "Nous devons compenser nos carences et nos limites économiques et structurelles par d’autres choses. Nous disposons d’un bon groupe humain au niveau sportif", affirme le président du club, Alex Aranzabal. Mais au-delà des questions d'argent, cette réalité est le reflet d’une vraie philosophie.

"Ici, nous ne ferons aucune concession sur notre style : nous sommes tous égaux, il n’y a pas de star. Celui qui ne souscrit pas à cela n’a pas sa place. Le groupe le rappelle à l’ordre." Ces propos appartiennent à Garitano, qui a partagé ce vestiaire avec David Silva au cours de la saison 2004/05. Grand artisan de l’entrée d’Eibar dans le gratin, l’entraîneur âgé de 39 ans a vécu l’un de ces moments qui vous marquent à jamais. Lors de la dernière journée, l’équipe a été virtuellement promue en Primera pendant dix minutes. Hélas, tout s’est écroulé après le coup de sifflet final, la faute à une malheureuse combinaison de résultats défavorables.

Quasiment une décennie plus tard, ce rêve est en train de se concrétiser. Premier rendez-vous : le dimanche 24 août. Le destin a voulu qu’Eibar débute son aventure par un derby face à la Real Sociedad à Ipurúa. Toute la population d’Eibar remplirait dans Anoeta, l’enceinte des Txurri Urdin et il resterait même des places libres... Mais qu’importe, la gloire va parfois aux plus courageux.

Fifa.com (20/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 20 Aoû - 13:31

Real - Modric prolonge d'un an



Le milieu de terrain croate Luka Modric, arrivé en 2012 au Real Madrid, a prolongé d'un an son contrat, qui court désormais jusqu'en 2018, a annoncé mercredi le club merengue.

Passé du statut d'erreur de casting à celui de chouchou du stade Bernabeu, le joueur de 28 ans a disputé 106 matches en deux saisons et inscrit 6 buts.

Sous le maillot du Real, ce meneur moderne et technique, précieux pour son apport défensif, sa vision du jeu et sa percussion, a remporté successivement la Supercoupe d'Espagne 2012, la Coupe du Roi 2014, la Ligue des champions 2014 et la Supercoupe d'Europe 2014.

International croate, il compte 78 sélections depuis 2006 (8 buts).

Fifa.com (20/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 20 Aoû - 13:39

Real, Barça et Atlético au front après la course à l'armement



Le Real Madrid, empereur d'Europe, l'Atlético, roi d'Espagne, et le FC Barcelone, très revanchard, remontent au front à partir de ce week-end dans le Championnat d'Espagne, après un été où les trois belligérants ont dépensé sans compter pour renforcer leurs armadas.

Dans cette course à l'armement, chacun des trois camps a investi quelque 100 millions d'euros, la palme revenant au Barça qui a remodelé en profondeur son équipe avec à la clé plus de 150 M EUR d'indemnités de transfert.

Les sommes donnent le tournis, mais la qualité du jeu pratiqué sur les pelouses d'Espagne pourrait également faire tourner les têtes, vu le calibre des joueurs recrutés.

Ainsi, le Real a mis environ 80 M EUR sur la table pour le Colombien James Rodriguez (23 ans), meilleur buteur du récent Mondial, une compétition où ont aussi brillé le milieu allemand Toni Kroos et le gardien costaricien Keylor Navas, autres recrues merengues.

"Je crois que nous avons une meilleure équipe que l'an dernier", a déjà mis en garde Carlo Ancelotti, l'entraîneur du Real.

Après la "Decima", sa 10e Ligue des champions décrochée en mai dernier, voilà la "Maison blanche" délestée d'une forte pression. Elle peut désormais se tourner vers la reconquête de la Liga, une compétition dont elle détient le record de victoires (32) mais qu'elle n'a remporté qu'à trois reprises sur les dix dernières années (2007, 2008, 2012).

Pour cela, Ancelotti devrait continuer à bâtir sur son 4-3-3 de l'an dernier, où le trio offensif Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo ("BBC") a fait ses preuves.

Le Barça en reconstruction
Le Barça, de son côté, est en pleine reconstruction après une saison achevée sans trophée majeur, la première depuis 2008.

L'Argentin Gerardo "Tata" Martino a cédé sa place sur le banc à Luis Enrique, ancien joueur emblématique du club (1996-2004), dont la poigne doit permettre d'initier un nouveau cycle.

"J'attends un jeu très attrayant et très efficace", a prévenu le technicien asturien, ajoutant qu'il soumettrait ses joueurs à des entraînements exigeants et à un fort travail collectif.

Symbole de cette nouvelle ère, des cadres comme Victor Valdes, Carles Puyol ou Cesc Fabregas sont partis. Et de nouvelles têtes sont arrivées, comme le Français Jérémy Mathieu (30 ans, Valence) ou l'Uruguayen Luis Suarez (27 ans), transféré de Liverpool pour 81 millions d'euros.

Il faudra néanmoins patienter un peu pour voir évoluer ensemble le trio sud-américain Neymar-Messi-Suarez: l'attaquant uruguayen, meilleure gâchette du dernier Championnat d'Angleterre (31 buts), est suspendu jusqu'à fin octobre pour avoir mordu un adversaire au Mondial.

L'Atlético, recrutement malin
Face à l'arsenal des deux grands d'Espagne, l'Atlético de Madrid pourra-t-il conserver son titre national, conquis à l'arrachée en mai dernier ?

Prudent, l'entraîneur Diego Simeone a affiché de bien modestes ambitions pour un champion en titre et finaliste de la C1, laissant entendre qu'il souhaitait d'abord lutter pour la troisième place.

Mais, mis à part Diego Costa, Filipe Luis et Thibaut Courtois, tous partis à Chelsea, l'ossature de l'équipe reste la même, avec la solide charnière défensive Godin-Miranda et les indispensables Koke et Gabi dans l'entrejeu.

De plus, l'Atlético semble avoir recruté malin avec l'ailier français Antoine Griezmann (30 M EUR) ou l'attaquant croate Mario Mandzukic (22 M EUR environ).

"Avec 95 millions d'euros, nous avons recruté sept ou huit joueurs, alors que (le Real), avec 95 millions, en a pris deux, donc il y a un peu de différence, non ?", a ironisé cette semaine Simeone.

Pour jouer les trouble-fêtes, il devrait y avoir le FC Séville, tenant de l'Europa League, l'Athletic Bilbao (4e l'an passé) ou Valence, désormais aux mains de l'homme d'affaires singapourien Peter Lim et qui a notamment recruté le prometteur attaquant hispano-brésilien Rodrigo (Benfica).

Mais il leur sera sans doute difficile résister à la force de frappe du trio Atlético-Barça-Real.

Fifa.com (20/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 20 Aoû - 22:09

Une Liga au fort accent latino-américain



Un mois après la fin de la Coupe du monde, le Championnat d'Espagne reprend ce week-end avec nombre des stars latino-américaines qui se sont signalées au Brésil, comme le Colombien James Rodriguez ou l'Uruguayen Luis Suarez, recrues respectives du Real et du Barça.

Les stars confirmées

Finaliste malheureux du Mondial face à l'Allemagne (1-0 a.p.), l'Argentin Lionel Messi aborde cette nouvelle saison avec l'envie d'oublier ses pépins physiques de l'an passé et d'effacer la saison blanche du FC Barcelone, privé de titre majeur pour la première fois depuis 2008. Messi, avec un total de 243 buts en Liga, a aussi en ligne de mire le record (251 buts) du mythique attaquant de l'Athletic Bilbao Telmo Zarra (1940-1955).

Il sera épaulé, comme la saison dernière, par son compatriote Javier Mascherano et par le Brésilien Dani Alves, un temps en instance de départ. Neymar a lui aussi dû digérer la désillusion d'un échec au Mondial. Mais l'attaquant barcelonais, blessé pendant un mois à une vertèbre, a semblé bien remis pour sa reprise lundi en amical, affichant une complémentarité prometteuse avec Messi.

L'Atletico, champion en mai dernier, a pour sa part réussi à conserver sa charnière centrale, formée du Brésilien Joao Miranda et l'Uruguayen Diego Godin. Les deux joueurs étaient très convoités mais ils sont des hommes de base de l'"Atleti", meilleure défense de Liga la saison passée.

Au Real, le latéral brésilien Marcelo reste une valeur sûre, tandis que le sort de l'Argentin Angel Di Maria reste en suspens (Paris SG ? Manchester United ?).

Les nouvelles têtes
Recrue-phare de l'été au Real, qui a dépensé environ 80 millions d'euros pour le faire venir de Monaco, le Colombien James Rodriguez a été l'une des stars du Mondial, qu'il a achevé avec le titre de meilleur buteur. Il va néanmoins devoir faire son trou dans l'effectif merengue, où l'attaque est déjà bien fournie avec le trio "BBC" (Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo).

Côté Barça, l'Uruguayen Luis Suarez a coûté à peu près la même somme (81 M EUR) au Barça mais son Mondial a été autrement plus mouvementé: coupable de morsure sur l'Italien Giogio Chiellini, l'ancien joueur de Liverpool a été interdit de compétition jusqu'à octobre. Le trio 100% sud-américain Messi-Neymar-Suarez promet néanmoins de faire des étincelles.

Par ailleurs, trois gardiens latino-américains ont tiré profit de leurs belles performances au Mondial: le Costaricien Keylor Navas a signé au Real, le Chilien Claudio Bravo au Barça et le Mexicain Guillermo Ochoa à Malaga.

Les valeurs montantes
Le Colombien Carlos Bacca (Séville), le Mexicain Carlos Vela (Real Sociedad) et son compatriote Giovano Dos Santos (Villarreal) doivent tous les trois confirmer leur excellente saison passée, où ils ont animé avec brio l'attaque de leurs clubs respectifs.

Revenu au Barça après un prêt au Celta Vigo, le milieu offensif hispano-brésilien Rafinha a une belle carte à jouer: le frère de Thiago Alcantara (Bayern Munich) a retrouvé sur le banc de Barcelone son entraîneur en Galice, Luis Enrique, qui devrait faire de lui un joueur de rechange au milieu ou en "faux N.9".

Enfin, Valence a réalisé un joli coup en attirant un autre Hispano-Brésilien, le jeune Rodrigo (23 ans), attaquant vif et efficace qui a conduit la saison passé Benfica au titre de champion du Portugal notamment.

Fifa.com (20/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 21 Aoû - 12:55

Supercoupe d'Espagne
Atletico-Real, pour le rythme et le trophée




Le Real Madrid et l'Atletico ont une nouvelle occasion de s'étalonner vendredi (20h30 GMT) en match retour de la Supercoupe d'Espagne au stade Vicente-Calderon, où les deux équipes voudront hausser le rythme trois jours après un nul poussif à l'aller (1-1).

Alors que le Championnat d'Espagne reprend ce week-end, les deux derniers finalistes de la Ligue des champions n'ont pas montré grand-chose mardi à Santiago-Bernabeu. Seuls un but tardif de James Rodriguez et une égalisation signée Raul Garcia ont pimenté un peu les débats.

C'était seulement le premier match officiel de l'Atletico cette saison et le deuxième du Real après son sacre en Supercoupe d'Europe (2-0 contre Séville) la semaine dernière. Et cela s'est ressenti: passes manquées, erreurs de placement, mauvais choix...

"Je pense que l'équipe a bien joué, mais pas avec un rythme extraordinaire en première période", a reconnu l'entraîneur merengue Carlo Ancelotti.

Pour la seconde manche prévue ce vendredi, le Real, vainqueur de la C1 et de la Coupe du Roi l'an dernier, et l'Atletico, champion d'Espagne en titre, disposent d'une affiche de choix pour se replonger dans le grand bain de la Liga. Car dès lundi soir, les "Merengues" débuteront en Championnat avec la réception de Cordoue tandis les "Colchoneros" effectueront un court déplacement chez leur voisin du Rayo Vallecano.

Un 'petit avantage' pour l'Atletico ?
D'ici là, l'objectif est de retrouver le tempo de la compétition, avec à la clé une Supercoupe d'Espagne qui serait la dixième de l'histoire du Real ou bien la deuxième de l'Atletico.

L'an dernier, les hommes de Diego Simeone avaient échoué d'un rien devant le Barça, sacré après deux matches nuls en vertu d'un but marqué à l'extérieur (1-1, 0-0).

Cette saison, cet avantage penche du côté de l'"Atleti": "C'est un nul important qui nous donne des possibilités pour le match retour", a commenté Simeone, qui s'est dit satisfait des performances de ses recrues, comme le Croate Mario Mandzukic et le Français Antoine Griezmann.

Mais l'entraîneur argentin est resté très prudent étant donné la puissance de frappe du Real: certes, la "Maison blanche" pourrait être privée de Cristiano Ronaldo après sa blessure à la jambe gauche mardi, mais elle dispose en James Rodriguez, recrue-phare de l'été merengue, d'un remplaçant de choix pour forcer le verrou de l'Atletico.

"Nos chances sont de 50% parce que le Real est une équipe qui marque toujours des buts. Jouer le 0-0 ne serait pas une bonne idée", a poursuivi Simeone.

Ancelotti, lui, concède un "petit avantage" à son adversaire mais juge que ses joueurs ont "la possibilité de marquer des buts au Calderon". Ce qui serait pour eux une excellente manière de se mettre en jambes avant le coup d'envoi du Championnat.

Fifa.com (21/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 22 Aoû - 17:16

Di Maria veut quitter le Real



L'entraîneur Carlo Ancelotti a affirmé que le milieu de terrain Angel di Maria avait demandé à quitter le Real Madrid, mais le Paris SG, intéressé, a estimé le "dossier difficile".

"Le joueur a demandé à partir cet été et a refusé une offre du club. La situation est claire", a affirmé le technicien italien jeudi.

L'international argentin de 26 ans, absent de la finale perdue du Mondial en raison d'une blessure, se sent à l'étroit depuis l'arrivée au Bernabeu du Colombien James Rodriguez et du champion du monde allemand Toni Kroos.

Interrogé sur une venue de Di Maria au mercato, l'entraîneur du Paris SG, Laurent Blanc a répondu devant la presse: "Je ne pense pas". "Sur de grands joueurs comme Di Maria, il y a beaucoup de clubs derrière lui certainement. Le PSG ne peut pas faire ce qu'il veut en terme de recrutement (à cause du fair-play financier), c'est un dossier difficile, le président me l'a confirmé", a expliqué le technicien français.

Outre le PSG, Manchester United serait aussi intéressé par Di Maria. Pour Ancelotti, "c'est une situation que le joueur doit résoudre lui-même" avant d'ajouter: "S'il ne trouve pas de solution pour son avenir à la fin du mercato, alors, nous aviserons et il continuera à jouer pour nous comme la saison dernière".

"Il n'y aura aucun problème", a conclu Ancelotti en laissant entendre que Sami Khedira, champion du monde avec l'Allemagne, pourrait aussi quitter la capitale espagnole.

Le milieu de terrain, lié au Real jusqu'en 2015, pourrait retourner au Bayern Munich. Il a d'ailleurs refusé une offre de prolongation, selon Ancelotti.

Fifa.com (21/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 22 Aoû - 17:22

Barça - Entorse d'une cheville pour Neymar



L'attaquant du FC Barcelone Neymar, à peine remis d'une fracture à une vertèbre, s'est blessé jeudi à l'entraînement et souffre d'une entorse à la cheville gauche, a annoncé vendredi le club catalan, un sérieux contretemps alors que le Championnat d'Espagne reprend ce week-end.

"Neymar a achevé l'entraînement de jeudi avec des gênes à la cheville gauche et les examens menés à bien ont confirmé que le joueur souffre d'une entorse de niveau 1", a indiqué le Barça dans un communiqué, sans préciser la durée d'indisponibilité du Brésilien de 22 ans.

L'annonce de cette nouvelle blessure intervient quatre jours après que Neymar a reçu le feu vert médical pour rejouer en compétition. L'attaquant avait été victime le 4 juillet dernier d'une fracture au niveau de la 3e vertèbre lombaire lors du quart de finale de la Coupe du monde remporté face à la Colombie (2-1).

Pour son match de reprise, lundi soir en amical contre les Mexicains du Club Leon (6-0), Neymar avait paru très en jambes, inscrivant deux buts.

Sa probable absence ce week-end pour la 1re journée de Liga est un coup dur pour son entraîneur Luis Enrique, déjà privé en attaque de Pedro Rodriguez (gastroentérite) et de Luis Suarez, suspendu jusqu'à fin octobre pour avoir mordu un adversaire lors du Mondial.

Le FC Barcelone, dauphin de l'Atletico Madrid lors de la Liga 2013-2014, doit entamer officiellement sa saison dimanche avec la réception d'Elche au Camp Nou.

Fifa.com (22/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 22 Aoû - 17:28

Malaga et Bilbao ouvrent le bal



Malaga et l'Athletic Bilbao ont l'honneur d'ouvrir le bal du Championnat d'Espagne samedi (19h00/17h00 GMT) pour la toute première rencontre de la Liga 2014-2015, avant l'entrée en lice du FC Barcelone dimanche et celles du Real Madrid et de l'Atletico, champion en titre, lundi.

Au stade de la Rosaleda, le club andalou, nouvelle équipe du virevoltant gardien mexicain Guillermo Ochoa (ex-Ajaccio), et la formation basque, 4e de la dernière édition, doivent donner le coup d'envoi de la saison.

Dans la foulée, une première affiche alléchante opposera deux clubs très ambitieux au stade Sanchez-Pizjuan (21h00/19h00 GMT): Séville, vainqueur de l'Europa League en mai dernier, recevra Valence, qui s'est beaucoup activé sur le marché des transferts cet été après son rachat par le magnat singapourien Peter Lim. Ce sera la revanche de la demi-finale d'Europa League perdue sur le fil l'an dernier par Valence (2-0, 1-3).

Dimanche, le FC Barcelone version Luis Enrique fera ses grands débuts en match officiel avec la réception d'Elche au Camp Nou (21h00/19h00 GMT).

Et lundi, ce sera au tour du Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions en mai, de s'élancer face au promu Cordoue au stade Bernabeu (20h00/18h00 GMT), avant que le champion d'Espagne en titre, l'Atletico Madrid, ne parachève cette journée par un court déplacement sur la pelouse du Rayo Vallecano, son voisin du sud de la capitale.

Le programme:

Samedi
(19h00/17h00 GMT) Malaga - Athletic Bilbao
(21h00/19h00 GMT) Grenade - Deportivo La Corogne
Séville - Valence
(23h00/21h00 GMT) Almeria - Espanyol Barcelone

Dimanche
(19h00/17h00 GMT) Eibar - Real Sociedad
(21h00/19h00 GMT) Celta Vigo - Getafe
FC Barcelone - Elche
(23h00/21h00 GMT) Levante - Villarreal

Lundi

(20h00/18h00 GMT) Real Madrid - Cordoue
(22h00/20h00 GMT) Rayo Vallecano - Atletico Madrid

Fifa.com (22/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 23 Aoû - 12:31

Supercoupe d'Espagne
L'Atlético se venge du Real, trophée à la clé




L'Atletico Madrid a pris vendredi une éclatante revanche sur le Real, son bourreau en finale de la dernière Ligue des champions, en s'imposant 1-0 en match retour de la Supercoupe d'Espagne pour soulever le trophée après le nul obtenu à l'aller (1-1).

Un but précoce de Mario Mandzukic dès la 2e minute, sur une passe décisive du Français Antoine Griezmann, a suffi au bonheur des "Colchoneros", qui inscrivent pour la deuxième fois leur nom au palmarès de cette compétition après 1985.

Voilà l'affront de la finale de Lisbonne en mai dernier (4-1 a.p.) partiellement vengé. Et les champions d'Espagne en titre ont montré qu'il faudrait encore compter sur eux cette saison, alors que la Liga débute ce week-end.

Au stade Vicente-Calderon, c'était le grand soir des recrues: Mandzukic et Griezmann, pour leur premier match à domicile sous le maillot de l'"Atleti", ont affiché une complicité prometteuse.

Sur un ballon mal négocié par la charnière merengue Varane-Ramos, Griezmann a ainsi dévié le ballon de la tête dans la course du Croate, qui a ajusté Iker Casillas d'une frappe bien placée. Cela augurait d'un excellent match pour l'ailier français, très en vue pour la justesse de son jeu et sa disponibilité. Après quoi, l'Atletico a défendu avec application et attendu la faille. D'ailleurs, avec un peu plus de réussite, Raul Garcia (43, 48, 56) aurait pu mettre les siens à l'abri rapidement.

Faire mieux
Le Real, étouffé, a essayé de relever la tête en fin de première période grâce à sa recrue James Rodriguez: préféré au coup d'envoi à Cristiano Ronaldo, en délicatesse avec sa jambe gauche, le Colombien a enchaîné les tentatives brûlantes (24, 35, 45).

Mais malgré l'entrée de Ronaldo à la pause, le Real s'est ensuite progressivement éteint et l'Atletico a cherché le K.O., notamment par Griezmann sur un tir trop croisé (73). L'international tricolore a ensuite cédé sa place sous l'ovation du stade Vicente-Calderon.

Ses équipiers en équipe de France ont été beaucoup moins en vue: Karim Benzema a été sevré de ballons et Raphaël Varane s'est montré inhabituellement fébrile face à la pression adverse.

De toute évidence, il leur faudra faire mieux lundi pour le premier match du Real en Liga, contre Cordoue à domicile.

Fifa.com (22/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 23 Aoû - 15:37

Real - Khedira a la tête ailleurs



Sami Khedira, dont le transfert par le Real Madrid est pressenti depuis des semaines, s'est dit vendredi "déjà un peu parti" du club espagnol lors d'une visite en Allemagne, rapporte samedi le quotidien Bild.

"Au Real, je suis déjà un peu parti", a confié le milieu défensif allemand, récent champion du monde, venu applaudir à Leipzig la victoire de son frère dans un match de deuxième division.

Suscitant un début de controverse dans la presse espagnole, Khedira avait préféré se rendre en Allemagne plutôt que de suivre depuis les tribunes la finale de la Supercoupe d'Espagne, perdue (1-0, 1-1 à l'aller) vendredi par le Real face à l'Atletico Madrid.

"Je lui ai donné la permission", a précisé l'entraîneur du Real, Carlo Ancelotti, ajoutant cependant qu'il ignorait où devait se rendre son joueur. Sa destination "ne m'intéresse pas", a-t-il déclaré après la rencontre.

Khedira, dont le contrat s'achève en 2015, ne figure plus sur les feuilles de match madrilènes et a entamé un bras de fer avec son club, qui souhaite le voir partir. "Jusqu'au 31 août", clôture officielle du mercato estival, "tout est possible", a déclaré le joueur à Bild, sans plus de commentaires.

Fifa.com (23/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 23 Aoû - 15:37

Zidane fait le grand saut avec la réserve du Real



Icône du football français, Zinedine Zidane s'apprête à faire dimanche ses premiers pas d'entraîneur sur le banc de la Castilla, équipe réserve du Real Madrid évoluant en 3e division espagnole, avec l'envie de "transmettre" et la possibilité, à terme, de viser plus haut.

C'est une nouvelle vie qui commence pour "Zizou": l'ancien meneur de jeu des Bleus, âgé de 42 ans, va devoir se frotter à la gestion quotidienne d'une équipe de haut niveau, faire des choix et enchaîner les déplacements dans le centre et le nord de l'Espagne.

Dimanche (10h00 GMT), la Castilla débute sa saison par un "mini-derby" sur la pelouse de l'Atletico Madrid B dans le groupe II de la Segunda B (D3), un baptême du feu qui devrait être scruté de près par les supporteurs du Real.

Il faut dire que la Castilla a connu une saison bien terne l'an dernier en 2e division, soldée par une rétrogradation. Tout le défi de Zidane sera donc de faire refleurir la pépinière de la "Maison blanche" et, si la greffe prend, il pourrait ensuite postuler à la tête de l'équipe première. Sa nomination constitue en tout cas une progression logique pour "ZZ", qui a obtenu en janvier son diplôme de manageur sportif du Centre de droit et d'économie du sport (CDES) de Limoges.

Car après cinq saisons passées sous le maillot du Real (2001-2006), le Français a enchaîné les postes dans l'encadrement du club merengue: d'abord conseiller du président Florentino Pérez puis directeur sportif, Zidane s'est rapproché du terrain la saison dernière en devenant l'adjoint de Carlo Ancelotti, l'entraîneur principal.

"Il est en train d'apprendre le travail d'entraîneur. Il est consciencieux, il a le charisme et la personnalité nécessaires pour cela", l'a adoubé l'Italien en mai dernier. "Par conséquent, je crois qu'il est prêt à entraîner n'importe quelle équipe."

"Il a les idées claires"
Ce ne sera finalement pas les Girondins de Bordeaux, un temps en négociation avec Zidane au printemps avant de lui préférer Willy Sagnol. Mais la Castilla est un premier défi à la mesure du Ballon d'Or 1998, champion du monde et d'Europe avec les Bleus. En début d'année, "Zizou" avait fait part dans une interview à l'Equipe Magazine de son envie de devenir entraîneur principal "pour transmettre" son expérience et être "en première ligne".

Epaulé par Santiago Sanchez, "technicien de la maison", Zidane a l'avantage de faire le grand saut dans un contexte qu'il connaît bien: les supporteurs merengues l'adulent pour son but décisif en finale de la Ligue des champions 2002 et pour sa contribution en tant qu'entraîneur adjoint à la conquête de la "Decima", la dixième C1 du club, en mai dernier.

"Zidane est un homme courageux, ambitieux et qui a les idées claires", a jugé José Maria Gutierrez "Guti", son ancien partenaire au Real, dans une interview au quotidien Marca. "Les jeunes ont une opportunité unique et je suis sûr qu'ils apprendront beaucoup de Zidane et de son talent."

A de multiples reprises, Florentino Pérez a fait part de son envie de voir le Français devenir un jour "l'entraîneur numéro 1" du Real. L'intéressé, lui, a aussi laissé entendre qu'il pourrait être intéressé par le poste de sélectionneur des Bleus.

Pour Zinedine Zidane, ces deux rêves passent par un bail réussi sur le banc de la Castilla.

Fifa.com (23/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 23 Aoû - 15:38

Barça - La mue Luis Enrique



Permettre au Barça de redevenir le Barça: tel est le défi qu'a accepté Luis Enrique en prenant cet été les rênes du FC Barcelone, qui doit retrouver sa faim de victoire après avoir connu sa première saison sans titre majeur depuis 2008.

L'Argentin Gerardo "Tata" Martino a été remplacé à l'intersaison par Luis Enrique, ancien joueur emblématique du Barça (1996-2004) et dont la poigne doit permettre d'initier un nouveau cycle victorieux. "J'attends un jeu très attrayant et très efficace", a promis le technicien de 44 ans, annonçant qu'il soumettrait ses joueurs à des entraînements exigeants et à un fort travail collectif.

Symbole de cette nouvelle ère, des cadres historiques comme Victor Valdes, Carles Puyol ou Cesc Fabregas sont partis.

Ce Barça manquait d'envie après avoir tout gagné ? Arrivé de Liverpool pour 81 millions d'euros, l'Uruguayen Luis Suarez doit lui apporter sa rage de vaincre, sans redevenir coutumier des mauvais gestes.

Certes, le meilleur buteur du dernier Championnat d'Angleterre (31 buts) est actuellement suspendu jusqu'à fin octobre pour avoir mordu un adversaire lors du Mondial. Mais il pourrait former ensuite un trio d'attaque dévastateur avec le quadruple Ballon d'Or Lionel Messi et la pépite brésilienne Neymar.

Plusieurs capitaines...

"Nous avons besoin de gens qui jouent le rôle du méchant. Luis Suarez est très compétitif, j'espère qu'il va vite revenir", s'est réjoui le latéral brésilien Dani Alves.

Fait révélateur, parmi les recrues de l'été catalan, on retrouve plusieurs joueurs qui étaient les capitaines de leurs équipes respectives, capables de redonner un mental de fer à l'effectif. Le défenseur français Jérémy Mathieu (30 ans, Valence), le Belge Thomas Vermaelen (28 ans, Arsenal), le gardien chilien Claudio Bravo (31 ans, Real Sociedad) ou encore le milieu croate Ivan Rakitic (26 ans, Séville) ont tous porté le brassard en club ou en sélection.

"L'an passé, les résultats n'ont pas tourné en notre faveur pour des détails. Mais nous avons désormais de nouveaux joueurs, un nouvel entraîneur et une autre mentalité", a souligné le meneur de jeu Xavi, un temps en instance de départ mais retenu par Luis Enrique.

Gerardo Martino avait tenté de rendre le jeu barcelonais plus direct, s'éloignant du dogme de la possession de balle qui avait conduit le Barça au sommet de l'Europe avec l'entraîneur Pep Guardiola (2008-2012).

Ancien entraîneur de la réserve du club (2008-2011), Luis Enrique connaît bien la maison Barça et l'exigence de beau jeu qui doit accompagner chaque victoire. "Nous commençons à construire un nouveau Barça, un Barça qui peut plaire, un Barça qui obtient tous les résultats recherchés", a résumé le technicien asturien. Vaste programme.

Fifa.com (23/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 23 Aoû - 15:39

Enrique : "L'Atlético est le grandi favori de la Liga"



L'Atletico Madrid, vainqueur vendredi de la Supercoupe d'Espagne aux dépens du Real, est le "grand favori" de la Liga qui débute samedi et dont il est le champion en titre, a estimé l'entraîneur du FC Barcelone, Luis Enrique.

"L'Atletico est le champion sortant donc c'est le plus grand favori pour conserver son titre", a jugé le technicien barcelonais en conférence de presse.

"Pas mal de joueurs ont changé mais (l'Atletico) garde la même idée de jeu, voire la perfectionne", a-t-il continué.

Pour Luis Enrique, le Barça aura fort à faire cette année pour effacer la saison dernière, conclue sans trophée majeur pour la première fois depuis 2008. Les Catalans jouent leur premier match officiel dimanche avec la réception d'Elche pour la 1re journée du Championnat d'Espagne (19h00 GMT).

"Le Real est notre éternel rival et il s'est aussi renforcé. Le match de vendredi (en Supercoupe d'Espagne) a clairement démontré que ce sera une année difficile pour nous. Ce sera un championnat attractif et emballant vu le niveau de ces deux adversaires", a jugé l'entraîneur.

"Nous, nous partons avec l'envie de celui qui n'a rien pu gagner l'an dernier et nous voulons conquérir beaucoup. En matière d'envie et d'espoir, personne ne rivalise avec nous", a-t-il asséné.

Face à Elche, le Barça pourrait être en manque d'attaquants pour accompagner Lionel Messi en pointe puisque la recrue Luis Suarez est suspendu jusqu'à fin octobre et que Pedro (gastroentérite) et Neymar (cheville) sont très incertains. "En principe, je compte sur les deux", a néanmoins dit Luis Enrique, qui pourrait en cas de besoin titulariser les jeunes Rafinha (21 ans) ou Munir (18 ans), très en vue pendant la pré-saison.

Fifa.com (23/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 24 Aoû - 13:27

Grenade premier leader



Grenade, vainqueur du Deportivo La Corogne (2-1), s'est hissé provisoirement samedi à la première place du Championnat d'Espagne 2014-2015, dont la toute première affiche, entre Séville et Valence, a accouché d'un match nul (1-1).

C'est un but du défenseur central français Jean-Sylvain Babin à la 77e minute qui a permis à Grenade de dompter le promu galicien, qui avait pourtant ouvert le score en première période.

Les hommes de Joaquin Caparros pointent en tête du classement provisoire de la Liga aux côtés d'un autre club andalou, Malaga, qui a créé la surprise en domptant à domicile l'Athletic Bilbao, 4e de la Liga la saison dernière (1-0). Les Basques étaient sans doute fatigués par les efforts consentis mardi en barrage aller de la Ligue des champions contre Naples (1-1).

Le seul but de ce match a été inscrit sur penalty par le milieu de Malaga Luis Alberto (36), qui restera dans les annales comme le tout premier buteur de la Liga 2014-2015.

Dans la première affiche de la saison au stade Sanchez-Pizjuan, Séville, vainqueur de l'Europa League en mai dernier, a concédé le nul (1-1) contre Valence, équipe qui a réalisé un recrutement ambitieux après son rachat par le magnat singapourien Peter Lim. Les Valenciens, menés et réduits à dix, ont trouvé les ressources pour égaliser dans les dernières minutes grâce à l'Argentin Lucas Orban, qui s'est jeté sur un ballon dans la surface (88).

Dimanche, le FC Barcelone version Luis Enrique fera ses grands débuts en match officiel avec la réception d'Elche au Camp Nou (21h00/19h00 GMT).

Et lundi, ce sera au tour du Real Madrid, vainqueur de la Ligue des champions en mai, de s'élancer face au promu Cordoue au stade Bernabeu (20h00/18h00 GMT), avant que le champion d'Espagne en titre, l'Atletico Madrid, ne parachève cette journée par un court déplacement sur la pelouse du Rayo Vallecano, son voisin du sud de la capitale.

Fifa.com (23/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 24 Aoû - 13:33

Atletico, même partition, nouveaux interprètes



L'Atletico Madrid, champion d'Espagne en titre, a dû recomposer son équipe cet été après le départ de quatre titulaires majeurs mais il aborde tambour battant la nouvelle saison de Liga sous la baguette de son redoutable chef d'orchestre, l'entraîneur Diego Simeone.

Comme il y a un an lorsque Falcao avait été vendu à Monaco, l'"Atleti" a perdu ses meilleurs éléments pendant l'intersaison: l'attaquant Diego Costa, le latéral Filipe Luis et le portier Thibaut Courtois sont désormais à Chelsea, tandis que l'expérimenté David Villa est parti pour découvrir le championnat américain.

Mais comme la saison dernière, achevée sur un titre en Liga et une finale perdue face au Real Madrid en Ligue des champions (4-1 a.p.), il n'est pas dit que les performances du club "rojiblanco" pâtissent de ces départs.

Ces derniers jours, le sacre en Supercoupe d'Espagne aux dépens des "Galactiques" du Real (1-1, 1-0) a prouvé que la méthode Simeone pouvait continuer à porter ses fruits, indépendamment de ses interprètes.

Le Real comme le Barça, dont la domination sur le football espagnol a été ébranlée par la renaissance de l'Atletico depuis deux ans, ne sont pas dupes: il faudra continuer à compter cette saison avec les "Colchoneros", qui débutent lundi la défense de leur titre national sur la pelouse du Rayo Vallecano (20h00 GMT).

"C'est une équipe qui a un peu changé (...) mais je ne crois pas qu'elle va changer de style et de manière de jouer", a résumé l'entraîneur merengue Carlo Ancelotti.

Même opinion pour Luis Enrique, technicien du FC Barcelone: "Pas mal de joueurs ont changé mais ils gardent la même idée de jeu, voire la perfectionnent", a-t-il analysé, jugeant même l'Atletico favori pour conserver son titre national.

Mandzukic-Griezmann, duo prometteur

Prudent, Simeone a pour sa part laissé entendre que son équipe se battrait avant tout pour la troisième place en Liga.

L'idée de jeu de l'Argentin ? Une solidité défensive à toute épreuve, une projection ultra-rapide en contre-attaque et des joueurs prêts à se sacrifier pour le collectif.

Point positif pour l'Atletico, l'ossature de l'équipe est restée inchangée, avec la solide charnière défensive Godin-Miranda et les indispensables Koke et Gabi dans l'entrejeu.

De plus, l'Atletico semble avoir recruté malin avec l'ailier français Antoine Griezmann (30 M EUR) ou l'attaquant croate Mario Mandzukic (22 M EUR environ), déjà complices vendredi pour leur première titularisation au stade Vicente-Calderon sous leurs nouvelles couleurs (1-0).

C'est le premier qui a offert la balle de but au second et les deux hommes devraient former un duo très complémentaire: Mandzukic en point d'appui et Griezmann en électron autour du Croate.

"Cette équipe doit s'adapter aux caractéristiques des nouveaux. Mandzukic n'est pas Costa, Griezmann n'est pas Villa", a prévenu Simeone. "L'intention reste mais les caractéristiques ne sont pas les mêmes."

Sans le roi du contre Diego Costa, le jeu de l'Atletico pourrait donc évoluer vers un peu plus de possession de balle, tout en restant très compact. "Mandzukic nous permet de jouer plus proches de la cage adverse, avec davantage de possession. Et Griezmann nous donne plus de dynamique, plus de vitesse sur les ailes", s'est réjoui Simeone.

De quoi continuer à jouer les épouvantails en Espagne et en Europe ?

Fifa.com (23/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 24 Aoû - 13:36

Le Real est-il encore plus fort ?



"Nous avons une meilleure équipe que l'an dernier": l'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti a annoncé la couleur avant la nouvelle saison du Championnat d'Espagne, que le champion d'Europe en titre espère reconquérir grâce à une ossature inchangée et des renforts de choix.

Vainqueur de sa 10e Ligue des champions et de la Coupe du Roi au printemps dernier, le club merengue ne s'est pas pour autant reposé sur ses lauriers. Il doit désormais viser la Liga, une compétition dont il détient le record de victoires (32) mais qu'il n'a remporté qu'à trois reprises sur les dix dernières années (2007, 2008, 2012).

Pour cela, la "Maison blanche" a dépensé plus de 100 millions d'euros sur le marché des transferts, avec trois recrues ayant brillé à la Coupe du monde: le milieu offensif colombien James Rodriguez, meilleur buteur au Brésil (6 buts), le milieu allemand Toni Kroos et le gardien costaricien Keylor Navas.

"Nous avons recruté trois joueurs qui vont donner davantage de qualité à l'équipe", a assuré Ancelotti.

Mais ces renforts risquent de causer bien des migraines à l'entraîneur italien, dont les joueurs disputent lundi leur premier match de la Liga 2014-2015 avec la réception du promu Cordoue (18h00 GMT).

Ancelotti va devoir faire cohabiter dans son 4-3-3 des solistes de l'envergure de Cristiano Ronaldo, Gareth Bale ou James, recrutés à chaque fois pour plus de 80 M EUR, un investissement qui suggère que ces "Galactiques" doivent être titulaires dans l'équipe-type.

Avertissement sans frais
Qui fera les efforts défensifs? Qui acceptera le travail de l'ombre? Le technicien italien va devoir plus que jamais insister sur la notion d'"équilibre".

"Comme toujours, si nous voulons profiter de toute cette qualité, nous devons travailler et nous sacrifier comme nous l'avons très bien fait l'an passé", a prévenu "Carletto".

A ce titre, la défaite en Supercoupe d'Espagne face au bloc compact de l'Atletico Madrid (1-1, 1-0) ces derniers jours est un avertissement sans frais: il va falloir trouver le bon dosage entre turbos et mécaniciens pour faire tourner l'équipe merengue, surtout si l'Argentin Angel Di Maria, inlassable dans l'entrejeu, quitte le club d'ici la fin du mercato.

Depuis l'arrivée de James, Ancelotti a hésité entre aligner le Colombien dans le trident offensif ou bien au milieu, dans un rôle moins libre.

Et un changement de système de jeu ne semble pas à l'ordre du jour dans l'esprit de l'Italien. "Je n'y pense pas, nous allons poursuivre avec le système de l'an dernier", a-t-il expliqué.

Ce statu quo est une sécurité pour le Real, qui espère pouvoir compter à nouveau sur la vitesse de son trio offensif Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo ("BBC") en contre-attaque.

Mais déjà, le manque de réussite de Karim Benzema pendant la préparation et l'état physique de Ronaldo, qui enchaîne les pépins à la jambe gauche, suscitent des interrogations dans la presse madrilène.

Quant au poste de gardien, si polémique au Real ces derniers mois, Carlo Ancelotti a assuré avoir décidé qui serait son titulaire.

Ce devrait a priori être l'emblématique Iker Casillas, remplaçant en Liga la saison passée, et non la recrue Keylor Navas. A charge pour le portier de l'équipe d'Espagne de retrouver son niveau après son naufrage au Mondial cet été et de conduire à nouveau le Real au sacre en Liga.

Fifa.com (24/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 25 Aoû - 14:05

Zidane entraîneur, première défaite mais premiers frissons



Un premier match comme un avant-goût de sa nouvelle vie: Zinedine Zidane a eu dimanche un aperçu des frissons que lui réserve la carrière d'entraîneur, débutant sur le banc de la réserve du Real Madrid par une défaite riche d'émotions et d'enseignements.

Voilà "Zizou" de retour "en première ligne", comme l'icône du football français l'avait souhaité.

Et qu'importe si son équipe, le Real Madrid Castilla, s'est laissé rejoindre puis dépasser par l'Atletico Madrid B (1-2) lors d'un "mini-derby" comptant pour la 1re journée de Segunda B (3e division espagnole): à 42 ans, Zidane a enfin franchi le pas pour devenir entraîneur principal.

Debout sur le bord du terrain, le Ballon d'Or 1998 vit le match intensément et ne tient pas en place. Il se lève, se rassoit, s'accroupit, s'adosse à son banc et échange avec ses adjoints.

Souvent, il recadre un joueur d'un geste, appelle un prénom, donne une consigne. Le tout entrecoupé de quelques encouragements en espagnol: "Vamos!" ("Allons-y!"), "Va, va, va, va" ("Vas-y, vas-y"), "Fuera !" ("Montez!").

A Majadahonda, dans le centre d'entraînement de l'Atletico en banlieue de Madrid, le stade champêtre de Cerro del Espino n'a pas fait le plein, malgré la présence de plusieurs centaines de spectateurs sous le chaud soleil d'août.

De loin en loin, le speaker du stade cite l'immatriculation d'un véhicule mal garé et on se sent à des années-lumières du stade de la Luz à Lisbonne, où "ZZ" a contribué en mai à la conquête de la 10e Ligue des champions du Real comme adjoint de Carlo Ancelotti, l'entraîneur de l'équipe première.

'C'est un luxe d'apprendre avec lui'
Dans la tribune, certains supporteurs "rojiblancos" chambrent volontiers le "Gabacho" (le Français). Il y a des enfants qui crient "Zidane, Zidane", espérant arracher un sourire à la star. Il y a aussi Juan Daniel Nebel, un supporteur du Real venu d'Equateur pour assister à ce match.

"Zidane apporte ce dont le Castilla avait besoin, c'est une fierté de l'avoir", explique à l'AFP ce jeune avocat de 26 ans, revêtu d'un maillot et d'une écharpe du Real. "Toutes les équipes de Segunda B ne peuvent pas se targuer d'avoir un entraîneur de cette qualité."

Short et polo noirs du club, "Zizou" exulte discrètement quand son équipe ouvre la marque à la demi-heure de jeu. Se crispe lorsqu'un de ses joueurs trouve le poteau adverse. Secoue la tête sur l'égalisation et rajuste sa casquette, perplexe, sur le but du 2-1.

Mais, disposée en 4-4-2, son équipe n'a pas démérité, affichant une belle qualité de jeu et beaucoup de maîtrise.

"Zidane est un bon entraîneur", assure le jeune gardien merengue Alfonso Herrero. "C'est un luxe d'apprendre avec l'un des meilleurs joueurs du monde. Il sait très bien transmettre son message et nous avons une idée très claire de notre jeu."

Tout le défi de Zidane consistera dans les prochaines semaines à faire refleurir la pépinière de la "Maison blanche", rétrogradée l'an dernier de 2e division. Et si la greffe prend, les supporteurs espèrent que l'ex-meneur du club merengue (2001-2006) postulera un jour à la tête de l'équipe première.

"Si le Zidane entraîneur est à moitié aussi bon que le joueur, Ancelotti peut se faire du souci", conclut en plaisantant Juan Daniel Nebel.

Fifa.com (24/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 25 Aoû - 14:18

Di Maria proche d'un départ, confirme Ancelotti



Angel Di Maria s'apprête à quitter le Real Madrid, a confirmé dimanche son entraîneur Carlo Ancelotti, ce qui laisse penser que la rumeur du transfert du milieu de terrain vers Manchester United pourrait se concrétiser très prochainement.

"Di Maria ne s'est pas entraîné, ce n'est pas officiel, mais il est venu pour dire au revoir", a expliqué Ancelotti en conférence de presse à la veille du premier match du Real en Liga cette saison, prévu lundi à domicile contre Cordoue (18h00 GMT).

L'international argentin de 26 ans, élu meilleur joueur de la finale de la Ligue des champions remportée par le Real en mai face à l'Atletico Madrid (4-1 a.p.), se sent à l'étroit depuis l'arrivée au Bernabeu du Colombien James Rodriguez et du champion du monde allemand Toni Kroos.

"Nous l'avons remercié pour tout ce qu'il a fait pour ce club et nous lui souhaitons bonne chance pour l'avenir. Ce n'est pas encore officiel, mais c'est réglé", a poursuivi le technicien italien.

Di Maria, qui a demandé à partir, pourrait être transféré à United pour plusieurs dizaines de millions d'euros selon les médias anglais et espagnols. Le Paris Saint-Germain, un temps intéressé, semble pour sa part avoir renoncé à ce "dossier difficile", selon son entraîneur Laurent Blanc.

Par ailleurs, Carlo Ancelotti a assuré que le milieu allemand Sami Khedira n'allait pas quitter le Real d'ici la fin du mercato, bien que son contrat s'achève l'été prochain. "Il reste avec nous et nous en sommes heureux. C'est un joueur important pour nous", a conclu l'Italien.

Fifa.com (24/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum