Saison espagnole, 2014 - 2015

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 12 Avr - 14:44

Le Barça freiné avant le PSG, le Real grignote



Le FC Barcelone a concédé un nul rageant à Séville (2-2) samedi en Championnat d'Espagne, à quatre jours du quart aller de Ligue des champions face au Paris SG, laissant revenir à deux points de la tête le Real Madrid, vainqueur d'Eibar (3-0).

Le Barça a montré deux visages lors de cette 31e journée: il a d'abord récité son football avec une belle frappe enroulée de Lionel Messi (14e) et une merveille de coup franc dans la lucarne de Neymar (31e). Mais il a ensuite manqué de contrôle et gaspillé cet avantage de deux buts, Séville obtenant l'égalisation par Ever Banega (38e) puis Kevin Gameiro (84e).

Le leader catalan (1er, 75 pts) peut s'en vouloir puisqu'il remet en selle le Real (2e, 73 pts), victorieux à domicile grâce à un coup franc de Cristiano Ronaldo (21e) et deux buts des habituels remplaçants "Chicharito" Hernandez (31e) et Jesé (83e). Derrière ce duo, l'Atletico Madrid (3e, 66 pts) a aussi laissé filer de précieux points en concédant le nul à Malaga (2-2) malgré un doublé d'Antoine Griezmann (25e, 78e). Pas la meilleure des préparations avant de recevoir mardi le Real pour un derby bouillant en quart aller de Ligue des champions.

Messi et Neymar n'ont pas suffi
Pour Barcelone, le bilan est tout aussi mitigé. Les hommes de Luis Enrique ont mal négocié le premier de cinq sommets consécutifs, même s'ils ont retrouvé en début de match une belle qualité de jeu.

"Nous avons été nettement supérieurs en première période, avec un beau football", a analysé Luis Enrique. "Mais nous avons commis une erreur et nous l'avons payé. (...) Ce n'est pas grave, nous restons en tête et confiants dans le fait d'améliorer notre rendement." Messi et Neymar, notamment, ont brillé samedi: décalé par le Brésilien, l'Argentin a enroulé son ballon dans le petit filet opposé (14e), son 399e but en match officiel avec le Barça.

Puis Neymar a expédié un coup franc limpide dans la lucarne (31e) pour son premier but en Liga depuis deux mois. Le Brésilien a d'ailleurs été intenable, montrant qu'il revenait à son meilleur niveau, et il a affiché son incompréhension à son remplacement en seconde période.

Le match semblait plié mais le Barça a laissé Séville revenir sur un but d'Ever Banega entaché d'une faute de main du gardien barcelonais Claudio Bravo (38e). Et dans une seconde période débridée, le Barça a manqué plusieurs balles de match par Luis Suarez (50e, 70e) et la meilleure défense de Liga (19 buts encaissés) a fini par céder sur une erreur de Gerard Piqué.

Ronaldo libéré, doublé de Griezmann
Ce n'est pas vraiment de bon augure pour le Barça avant les rudes batailles européennes, de même que pour l'Atletico, sauvé à Malaga par Antoine Griezmann.

Avec désormais 18 buts, l'international français, buteur sur une erreur du gardien adverse (25e) puis à la limite du hors-jeu (78e), a dépassé son record personnel de buts inscrits en une saison (16 l'an dernier avec la Real Sociedad).

Mais ce doublé n'a pas suffi pour l'Atletico, ralenti juste avant le derby mardi en C1 contre un Real qui s'est ménagé ce week-end. "Pour mardi, tout l'effectif est disponible", s'est réjoui l'entraîneur Carlo Ancelotti. "Ceux qui sont entrés ont bien joué, et "Chicharito" et Jesé ont marqué. Nous avons fait un bel effort et tout s'est bien passé."

Pour Cristiano Ronaldo, marquer a eu un goût de délivrance: le Portugais a enfin inscrit un coup franc direct après plus d'une cinquantaine de tentatives manquées depuis sa dernière réussite, contre le Bayern Munich en demi-finale de Ligue des champions (4-0) en avril 2014.

Avec 38 unités contre 34 pour Messi, "CR7" est plus que jamais en tête du classement des buteurs à sept journées de la fin, dans une Liga toujours aussi indécise.

Fifa.com (11/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 14 Avr - 13:40

Valence recolle au podium



Valence a recollé au podium du Championnat d'Espagne en gagnant largement le derby face à Levante 3 à 0, lundi en clôture de la 31e journée du Championnat d'Espagne.

Les Valenciens sont quatrièmes à un point de l'Atletico Madrid, avec désormais un petit matelas de trois longueurs sur Séville, qui a tenu Barcelone en échec samedi (2-2). Invaincus depuis dix rencontres, ils restaient sur deux résultats moyens, des matches nuls à Bilbao et contre Villarreal.

Paco Alcacer a inscrit le premier but de la tête à la 16e minute, puis Sofiane Feghouli a mis son équipe à l'abri juste avant la pause. Alvaro Negredo a ajouté un troisième but dans le temps additionnel, d'une reprise de volée.

Fifa.com (13/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 16 Avr - 18:54

Levante près du gouffre, trou d'air redouté en tête



Levante, menacé par la zone rouge, doit faire le plein de points vendredi contre l'Espanyol Barcelone (18h45 GMT) en ouverture de la 32e journée du Championnat d'Espagne, tandis que les équipes de tête devront éviter tout passage à vide à sept étapes du but.

Le club valencien est pour le moment 17e du classement (28 pts) mais il ne devance le premier relégable, Almeria (18e, 28 pts), qu'à la différence de buts particulière, un matelas trop inconfortable.

Contre l'Espanyol vendredi soir, Levante devra à tout prix s'éloigner du gouffre, d'autant que la lutte pour le maintien semble désormais circonscrite à six clubs, entre le 14e, Eibar (31 pts), et le 19e, Grenade (24 pts). Lanterne rouge, Cordoue (20e, 18 pts) semble déjà distancé.

Samedi, le trio de tête devra montrer qu'il a récupéré des efforts consentis en Ligue des champions cette semaine.

Le FC Barcelone, leader (75 pts), aura fort à faire contre Valence (4e) au Camp Nou (14h00 GMT), mais les Catalans ont fait le plein de confiance mercredi avec une victoire maîtrisée sur la pelouse du Paris SG (3-1) qui leur dégage la voie vers les demi-finales de C1.

Le Real Madrid (2e, 73 pts) est en embuscade derrière le Barça: après son nul mardi contre l'Atletico Madrid (0-0) en Ligue des champions, la "Maison blanche" doit l'emporter samedi soir à domicile contre Malaga (18h00 GMT) et espérer un faux pas des Barcelonais pour reprendre la tête.

Enfin, l'Atletico aborde un déplacement à haut risque sur la pelouse du Deportivo La Corogne samedi (16h00 GMT): au match aller fin novembre (2-0), des supporteurs des deux équipes s'étaient retrouvés pour une bataille de rue dans laquelle un "ultra" galicien avait trouvé la mort.

Le programme


Vendredi
Levante - Espanyol Barcelone

Samedi
FC Barcelone - Valence
Deportivo La Corogne - Atletico Madrid
Real Madrid - Malaga
Athletic Bilbao - Getafe

Dimanche
Rayo Vallecano - Almeria
Grenade - Séville
Villarreal - Cordoue
Eibar - Celta Vigo

Lundi
Elche - Real Sociedad

Fifa.com (16/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 16 Avr - 19:06

Barça - Contusion pour Iniesta



Le milieu du FC Barcelone Andres Iniesta, touché au dos mercredi face au Paris SG (3-1) en Ligue des champions, ne souffre que d'une "forte contusion", a annoncé jeudi le club catalan, un diagnostic a priori rassurant en vue des prochaines échéances.

Iniesta a été victime d'une charge de Javier Pastore en début de seconde période lors de ce quart aller de C1 et il a été contraint de sortir sur civière, ce qui a alimenté les craintes, même si son entraîneur Luis Enrique s'était déjà montré confiant à son sujet mercredi soir.

"Les examens subis (jeudi) par Andres Iniesta ont confirmé une forte contusion à l'articulation sacro-iliaque", a expliqué le Barça dans un communiqué.

Le club n'a pas précisé sa durée d'indisponibilité mais il a indiqué qu'Iniesta allait effectuer "un travail spécifique" jeudi soir, ce qui laisse entendre qu'il pourrait être rapidement de retour à l'entraînement.

Le FC Barcelone, leader de Liga avec deux points d'avance sur le Real Madrid, n'a pas de marge d'erreur avant la réception de Valence samedi au Camp Nou (14h00 GMT). Le quart de finale retour de Ligue des champions contre Paris est programmé mardi à Barcelone.

Fifa.com (16/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:09

Rudes cols à franchir pour le Barça et le Real



Coup de mou interdit pour le FC Barcelone et le Real Madrid: entre deux affiches de Ligue des champions, le leader du Championnat d'Espagne et son dauphin abordent d'exigeants sommets samedi pour la 32e journée, respectivement contre Valence (4e) et Malaga (7e).

. Barça, le "Tourmalet" passe par Valence

Freiné à Séville le week-end dernier (2-2), Barcelone a repris de l'allure mercredi en quart aller de C1 face au Paris SG (3-1), dans le sillage de son trio offensif Messi-Suarez-Neymar, très en jambes. Ce large succès a désamorcé en partie l'enjeu du match retour programmé mardi prochain en Catalogne.

Mais le Barça reste malgré tout engagé dans un enchaînement d'obstacles décisifs, ce que la presse espagnole aime à appeler un "Tourmalet" : Valence samedi au Camp Nou, le PSG mardi puis le derby contre l'Espanyol Barcelone le week-end prochain. "Nous savons que chaque match va être une finale et que nous n'avons pas le temps de souffler", a reconnu le défenseur blaugrana Gerard Piqué mercredi soir. "D'abord Valence, ensuite le PSG au Camp Nou. Le calendrier est difficile mais c'est comme ça."

Encore en course pour le triplé C1-Liga-Coupe du Roi, déjà réalisé en 2009, le Barça n'a néanmoins plus de marge d'erreur: le leader catalan (75 pts) ne compte plus que deux points d'avance sur le Real (2e, 73 pts) à sept étapes du but. Et la route s'annonce raide samedi après-midi (14h00 GMT): Valence (4e, 65 pts) brigue la troisième place occupée par l'Atlético (3e, 66 pts) et directement qualificative pour la Ligue des champions.

"Nous irons avec l'idée de gagner", a prévenu le gardien valencien Diego Alves, déjà vainqueur au Camp Nou avec ses partenaires la saison dernière (3-2).

. Real, franchir l'obstacle Malaga

Pour la première fois depuis le clasico perdu face au Barça fin mars (2-1), le Real Madrid peut espérer virer en tête du classement ce week-end. Il lui faut pour cela l'emporter contre Malaga au stade Bernabeu (18h00 GMT) et que le Barça perde ou fasse match nul, sachant que dans ce dernier cas les Madrilènes prendraient les commandes en vertu d'une différence de buts particulière favorable vis-à-vis des Catalans.

Mais si l'obstacle Malaga semble moins pentu que Valence, il faut tout de même se méfier des Andalous, qui visent une place qualificative pour l'Europa League: ils ont réussi à neutraliser le Barça par deux fois cette saison (nul 0-0 puis succès 1-0) et ont bousculé l'Atlético le week-end dernier (2-2).

Pour le Real, le piège serait de minimiser Malaga et de ne penser qu'à la seconde manche du derby madrilène contre l'Atlético en Ligue des champions, programmée mercredi au Bernabeu (0-0 mardi à l'aller). L'entraîneur Carlo Ancelotti devra donc aligner samedi une équipe compétitive tout en ménageant ses cadres, dont certains, comme Karim Benzema (genou), ont fini le match de mardi émoussés.

. Atlético, lourde ambiance à Riazor

Cinq mois après la mort d'un "ultra" galicien dans une rixe entre supporteurs de l'Atlético Madrid et du Deportivo La Corogne, les deux clubs se retrouvent samedi au stade Riazor (16h00 GMT). Et les "Colchoneros" peuvent s'attendre à évoluer dans une atmosphère hostile alors que le match a été classé à "haut risque" par les autorités. "Nous nous isolons de cela, nous irons sur le terrain pour jouer et pour essayer d'oublier le contexte", a expliqué jeudi le milieu de l'Atlético Koke.

L'international espagnol a réaffirmé au passage l'objectif de l'"Atleti" en Liga, la troisième marche du podium, malgré la perspective d'un éprouvant derby la semaine prochaine en C1. "La fatigue ne nous préoccupe pas, elle nous incite à nous battre davantage", a assuré Koke. Reste que le "Depor", englué aux portes de la zone de relégation, a besoin de points: il se battra lui aussi, pour la victoire et pour le maintien.

Le programme

Vendredi
Levante - Espanyol Barcelone

Samedi
FC Barcelone - Valence
Deportivo La Corogne - Atletico Madrid
Real Madrid - Malaga
Athletic Bilbao - Getafe

Dimanche
Rayo Vallecano - Almeria
Grenade - Séville
Villarreal - Cordoue
Eibar - Celta Vigo

Lundi
Elche - Real Sociedad

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:55

Real - Ancelotti réserve Benzema pour la C1



Karim Benzema ne jouera pas samedi en championnat d'Espagne contre Malaga mais sera aligné contre l'Atletico Madrid en quart retour de Ligue des champions mercredi prochain, a annoncé vendredi l'entraîneur du Real, Carlo Ancelotti.

L'avant-centre français traîne des douleurs au genou droit, et Ancelotti préfère le ménager: "Karim n'est pas disponible, mais nous allons le récupérer pour le prochain match", a-t-il déclaré en conférence de presse en référence au retour de C1 au stade Santiago-Bernabeu après le 0-0 de l'aller.

Ancelotti ne néglige pas pour autant le match de championnat contre Malaga. Loin de là, faute de se laisser distancer par le FC Barcelone, le leader qui devance le Real de deux points: "l'équipe est concentrée sur ce match. Nous ne parlons pas de celui de mercredi et nous sommes motivés pour réussir une bonne partie demain, car c'est ce dont nous avons besoin".

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 18 Avr - 20:19

Le Barça écarte Valence, 400e but de Messi



Lionel Messi, auteur de son 400e but avec le FC Barcelone, a porté un leader catalan un peu émoussé samedi devant Valence (2-0) en Championnat d'Espagne, comme l'a fait Antoine Griezmann pour l'Atletico Madrid, avec un splendide doublé à La Corogne (2-1).

Le Barça (1er, 78 pts) comme l'"Atleti" (3e, 69 pts) ont évité le piège de cette 32e journée, intercalée entre les deux manches de leurs quarts de finale respectifs de Ligue des champions. Et le troisième club espagnol encore engagé en C1, le Real Madrid (2e, 73 pts), se retrouve du même coup sous pression au moment de recevoir en soirée Malaga (18h00 GMT).

Chez lui, au Camp Nou, le club catalan a eu très peur: toujours en course pour le podium, Valence (4e, 65 pts) a dominé et s'est procuré de multiples occasions d'égaliser, notamment sur un penalty de Dani Parejo stoppé par le gardien Claudio Bravo (10e) ou sur une frappe de Paco Alcacer sur le poteau (33e).

Mais Barcelone a été efficace: remontée de balle rapide orchestrée par Messi, passeur décisif pour Luis Suarez au bout de seulement 55 secondes de jeu (1re), puis face-à-face avec le gardien remporté par l'Argentin à la toute dernière seconde du match (90e+4).

Trois jours après leur victoire maîtrisée contre le Paris SG (3-1) en quart aller de Ligue des champions, les Catalans ont clairement manqué de fraîcheur. Ils ont aussi été considérablement gênés par le pressing haut des Valenciens, ce qui donnera forcément des idées au PSG avant le quart retour de mardi.

"Pour nous, c'est un grand résultat", a souligné l'entraîneur Luis Enrique en conférence de presse, reconnaissant le manque de "carburant" et les "erreurs inhabituelles" de ses joueurs.

Les Catalans ont néanmoins montré un visage plus conquérant en seconde période dans le sillage de Messi, à mesure que le pressing étouffant de Valence s'est relâché.

Le bijou d'Antoine Griezmann
L'Argentin a d'abord expédié un coup franc direct sur la transversale (64e) mais ses multiples percées ont finalement trouvé leur récompense tout au bout du temps additionnel. Soit son 35e but en Liga cette saison, et surtout son 400e en 471 matches officiels avec le Barça, quelques jours seulement après le 300e but de Ronaldo sous le maillot du Real.

Ces deux-là continuent de faire la course en tête des buteurs de Liga avec 38 unités pour le Portugais et 35 pour l'Argentin, mais le troisième homme de ce classement est Français: Antoine Griezmann (20 buts).

Auteur d'un doublé samedi sur la pelouse du Deportivo La Corogne, l'attaquant de l'Atletico Madrid a confirmé son excellente forme du moment avec ses 19e et 20e but en Liga cette saison, soit six buts en cinq matches au mois d'avril.

Sur le premier, un véritable bijou, "Grizi" a profité d'un ballon mal repoussé par la défense galicienne pour marquer d'un splendide ciseau (5e). Et le Français a doublé la mise d'une frappe rasante après une longue remise en touche de Jesus Gamez, l'une des nouvelles armes de cet Atletico si fort sur phases arrêtées (22e).

La fin du match aurait pu être tranquille pour les "Colchoneros" mais leur entraîneur Diego Simeone a été expulsé juste avant la pause, apparemment pour contestation. Et le Deportivo a entretenu l'espoir sur un but d'Oriol Riera (78e), même si le promu galicien s'est finalement incliné.

Bref, un succès précieux pour l'Atletico, qui peut désormais se tourner vers son quart retour de C1 mercredi, où l'attend le défi de renverser le Real Madrid au stade Bernabeu après leur match nul (0-0) à l'aller cette semaine.

Le Real pourrait toutefois être affaibli si il doit se passer de son attaquant Gareth Bale. Le Gallois, blessé au mollet gauche, a quitté ses coéquipiers au bout de quatre minutes de jeu samedi contre Malaga. En fonction de la gravité de sa blessure, il pourrait être forfait mercredi.

Fifa.com (18/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 19 Avr - 13:25

Barça et Real enchainent, Messi et Ronaldo aussi



Aucun relâchement en tête du Championnat d'Espagne: le FC Barcelone, vainqueur de Valence (2-0) et le Real Madrid, tombeur de Malaga (3-1), ont gardé la cadence samedi, avec le 400e but barcelonais de Lionel Messi et le 50e but de Cristiano Ronaldo cette saison.

Placée entre les deux manches des quarts de Ligue des champions, cette 32e journée de Liga avait tout d'un piège. Si le Barça s'en est bien sorti, de même que l'Atletico Madrid, victorieux à La Corogne sur un doublé d'Antoine Griezmann (2-1), le Real a perdu successivement Gareth Bale (mollet) et Luka Modric (genou).

Au classement de la Liga, statu quo pour le trio de tête. Le Barça (1er, 78 pts) conserve deux points d'avance sur le Real (2e, 76 pts), avant de retrouver le Paris SG mardi au Camp Nou en quart retour de C1 (3-1 à l'aller pour les Catalans).

L'"Atleti", lui, fait la bonne opération du week-end à l'approche de son bouillant derby face au Real mercredi en Ligue des champions (0-0 à l'aller): les "Colchoneros" (3e, 69 pts) distancent Valence (4e, 65 pts) pour le gain de la troisième place, directement qualificative pour l'épreuve-reine européenne.

Au Camp Nou, les Valenciens ont pourtant malmené un Barça un peu émoussé, notamment sur un penalty de Dani Parejo stoppé par le gardien Claudio Bravo (10e) ou sur une frappe de Paco Alcacer sur le poteau (33e).

Messi passeur puis buteur
Mais Barcelone a été plus efficace: ouverture du score au bout de 55 secondes de jeu par Luis Suarez sur une passe de Lionel Messi (1re) puis face-à-face avec le gardien remporté par l'Argentin à la toute dernière seconde du match (90e+4).

"Pour nous, c'est un grand résultat", a souligné l'entraîneur barcelonais Luis Enrique en conférence de presse, reconnaissant néanmoins le manque de "carburant" et les "erreurs inhabituelles" de ses joueurs.

Les Catalans ont en particulier été gênés par le pressing haut des Valenciens, ce qui donnera des idées au PSG.

Mais Messi a surnagé et le meilleur buteur de l'histoire du Barça a signé en fin de match son 400e but en 471 rencontres officielles avec le club catalan, quelques jours seulement après le 300e but de Cristiano Ronaldo sous le maillot du Real.

Ronaldo se rate et se rattrape

Ces deux-là continuent de faire la course en tête des buteurs de Liga avec 39 unités pour le Portugais et 35 pour l'Argentin.

Contre Malaga, "CR7" a pourtant expédié un penalty sur le poteau (67e) mais le Portugais s'est rattrapé avec une passe décisive sur coup franc pour Sergio Ramos (24e) et un but en fin de match sur une offrande de "Chicharito" Hernandez (90+2), soit le 50e but du Portugais toutes compétitions confondues cette saison.

James Rodriguez a marqué le deuxième but merengue d'une belle frappe en lucarne (69e) et Juanmi a réduit le score dans la foulée (71e).

Malgré ce succès, le club madrilène s'est montré un peu trop imprécis et il peut en outre s'inquiéter pour l'état physique de Bale et Modric, sortis du terrain en boîtant.

D'autant que le prochain adversaire du Real, l'Atletico, dispose lui d'un Antoine Griezmann en pleine forme: le Français a inscrit ses 19e et 20e but en Liga cette saison, soit six buts en cinq matches au mois d'avril.

Sur le premier, un véritable bijou, "Grizi" a marqué d'un ciseau (5e). Et le Français a doublé la mise d'une frappe rasante après une longue remise en touche de Jesus Gamez (22e).

La fin du match aurait pu être tranquille pour les "Colchoneros" mais leur entraîneur Diego Simeone a été expulsé pour contestation et le Deportivo a brièvement entretenu l'espoir sur un but d'Oriol Riera (78e).

Fifa.com (18/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 19 Avr - 13:28

Real - Entorse pour Modric, fin de saison menacée



Le milieu croate du Real Madrid Luka Modric, blessé samedi contre Malaga (3-1), souffre d'une entorse au genou droit, a annoncé dimanche le club merengue, qui pourrait être privé de ce joueur-clé pendant six semaines selon la presse espagnole.

C'est un gros coup dur pour la "Maison blanche" à trois jours de la réception de l'Atletico Madrid en quart de finale retour de Ligue des champions (0-0 à l'aller).

"Après les examens subis par Luka Modric (...), il a été diagnostiqué une entorse du ligament collatéral tibial du genou droit", a fait savoir le Real dans un communiqué, sans préciser la durée d'indisponibilité du joueur.

Selon le site internet du quotidien madrilène As, Modric risque néanmoins d'être absent six semaines, ce qui compromet grandement sa fin de saison: si cette durée de convalescence se confirme, le Croate manquera les six dernières journées de Liga, une compétition qui s'achève le week-end des 23 et 24 mai.

Et pour que l'international croate (29 ans, 84 sélections) ait la possibilité de rejouer avant cet été, il faudra probablement que le Real Madrid se qualifie pour la finale de la Ligue des champions, programmée le 6 juin à Berlin.

Modric a été contraint de sortir à l'heure de jeu samedi au stade Santiago-Bernabeu après un choc avec son vis-à-vis andalou Recio. Il avait déjà été blessé à la cuisse gauche pendant quatre mois cet hiver et son absence avait coïncidé avec la baisse de régime du Real, pourtant intraitable à l'automne (22 victoires consécutives).

Plus handicapant à court terme, le Real se retrouve privé de ce joueur indispensable mercredi pour le derby madrilène face à l'Atletico en quart retour de C1 au stade Santiago-Bernabeu.

Pour ce choc, la "Maison blanche" risque d'ailleurs de devoir composer sans le Gallois Gareth Bale, lui aussi sorti sur blessure (mollet) samedi contre Malaga. Le latéral brésilien Marcelo est pour sa part suspendu et le Français Karim Benzema est incertain (genou).

Fifa.com (19/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 23 Avr - 18:03

Cordoue en danger, menaces pour Barça et Real



Cordoue, lanterne rouge du Championnat d'Espagne, n'a pas droit à l'erreur vendredi (18h45) contre l'Athletic Bilbao pour entretenir ses espoirs de maintien lors de la 33e journée, tandis que le FC Barcelone et le Real Madrid abordent des déplacements compliqués en tête.

Le promu cordouan reste sur une série noire de 14 matches consécutifs sans la moindre victoire et s'il ne renoue pas avec le succès face aux Basques, ses minces chances de rester dans l'élite vont encore s'amenuiser.

Avec seulement 20 points au compteur, Cordoue compte huit longueurs de retard sur le Deportivo La Corogne, 17e et premier non-relégable.

En haut de tableau, le Barça et le Real doivent prouver ce week-end qu'ils ont bien récupéré après les efforts consentis cette semaine pour se qualifier en demi-finale de la Ligue des champions.

Samedi après-midi (14h00), le leader barcelonais (78 pts) aura fort à faire dans le derby catalan sur la pelouse de l'Espanyol (10e, 42 pts).

Dimanche, le Real (2e, 76 pts) jouera sur le terrain du Celta Vigo (9e, 42 pts), toujours redoutable à domicile.

Enfin, l'Atletico (3e, 69 pts), tentera de digérer son élimination en C1 mercredi contre le Real (0-0, 1-0) avec la réception d'Elche samedi (16h00).

Le programme (en heures GMT)

Vendredi
(18h45) Cordoue - Athletic Bilbao

Samedi
(14h00) Espanyol Barcelone - FC Barcelone
(16h00) Atletico Madrid - Elche
(18h00) Getafe - Levante
(20h00) Real Sociedad - Villarreal

Dimanche
(10h00) Malaga - Deportivo La Corogne
(15h00) Almeria - Eibar
(17h00) Séville - Rayo Vallecano
(19h00) Celta Vigo - Real Madrid

Lundi
(18h45) Valence - Grenade

Fifa.com (23/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 24 Avr - 11:38

Derby piège à Barcelone, embûche pour le Real



Le FC Barcelone a traversé sans encombre deux semaines éprouvantes mais le leader du Championnat d'Espagne doit encore franchir le piège d'un derby contre l'Espanyol samedi pour la 33e journée, tandis que le Real Madrid peut se méfier avant d'aller à Vigo dimanche.

. Barça: dernier obstacle avant un répit

C'était sans doute la période la plus compliquée de leur saison mais les hommes de Luis Enrique s'en sont tirés indemnes: nul obtenu à Séville (2-2), victoire au forceps contre Valence (2-0), et surtout qualification pour les demi-finales de Ligue des champions aux dépens du Paris SG (3-1, 2-0). Il reste néanmoins une dernière chausse-trappe à éviter avant de souffler, le derby de Barcelone sur le terrain de l'Espanyol samedi (14h00 GMT).

Certes, le Barça semble dans une forme resplendissante dans le sillage de son trio offensif Messi-Suarez-Neymar, qui approche des 100 buts inscrits cette saison (95 à ce jour). Certes, le club blaugrana n'a plus perdu un derby sur la pelouse de son voisin depuis 2007. Mais les confrontations avec les "Periquitos" sont toujours serrées et le Barça (1er, 78 pts) reste sous la menace du Real (2e, 76 pts) au classement. "Les joueurs ont travaillé depuis le début de la saison pour être en mesure de briguer tous les trophées. Mais en Liga, cela reste difficile parce qu'il y a des adversaires qui luttent pour le titre", a souligné mardi l'entraîneur Luis Enrique.

"J'espère que le meilleur est à venir", a-t-il ajouté. Du point de vue du calendrier, en tout cas, le meilleur arrive: après son rude enchaînement de sommets, le Barça recevra Getafe (13e) mardi avant d'aller chez la lanterne rouge Cordoue. D'où l'intérêt de fournir auparavant un dernier effort...

. Real: gare au traquenard à Vigo
On le disait moribond, affaibli par les blessures, mais le Real Madrid a répondu de la meilleure des manières en éliminant l'Atletico (0-0, 1-0) mercredi en quart de finale de la C1. Attention néanmoins à ne pas laisser la motivation retomber: toujours en course pour le titre en Liga, le club merengue ferait mieux d'effectuer un sans-faute jusqu'au bout. Or, le déplacement dimanche (19h00 GMT) sur la pelouse du Celta Vigo, où le Barça avait gagné dans la douleur début avril (1-0), a tout d'un traquenard. L'entraîneur Carlo Ancelotti l'a d'ailleurs reconnu mercredi: "Chaque match est un examen et nous en aurons un autre dimanche", a-t-il prévenu.

Pour cette rencontre, le technicien italien va devoir à nouveau composer avec les blessures puisqu'il semble peu probable que Karim Benzema (genou) ou Gareth Bale (mollet) soient remis aussi vite de leurs pépins respectifs, sans parler de Luka Modric (entorse à un genou). Mais l'état d'esprit des habituels remplaçants comme "Chicharito" Hernandez, buteur mercredi contre l'Atletico, semble la meilleure des garanties. "Si nous gardons cette envie, le Real Madrid peut rivaliser avec tout le monde", a résumé Ancelotti.

. Atletico: digérer l'élimination
A l'Atletico, en revanche, le printemps s'annonce morose: éliminés en C1 et en Coupe du Roi, les "Colchoneros" risquent de devoir se contenter cette saison de la Supercoupe d'Espagne conquise à la fin de l'été, loin des prestigieux trophées accumulés ces dernières années. Et en Championnat d'Espagne, les tenants du titre (3e, 69 pts) ont neuf points de retard sur le Barça, ce qui les résigne à un objectif plus réaliste, conserver la troisième place synonyme de qualification directe en C1 la saison prochaine.

Pour cela, il leur faudra gagner samedi contre Elche (16h00 GMT) pour garder au moins quatre points d'avance sur Valence et montrer que l'élimination européenne est digérée. Ce sera aussi l'occasion pour Antoine Griezmann de viser le record de buts inscrits par un Français en une seule saison de Liga: avec 20 buts, "Grizi" est à portée de tir de la marque établie par Benzema en 2011-2012 (21 buts).

Le programme

Vendredi
Cordoue - Athletic Bilbao

Samedi
Espanyol Barcelone - FC Barcelone
Atletico Madrid - Elche
Getafe - Levante
Real Sociedad - Villarreal

Dimanche
Malaga - Deportivo La Corogne
Almeria - Eibar
Séville - Rayo Vallecano
Celta Vigo - Real Madrid

Lundi
Valence - Grenade

Fifa.com (24/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 24 Avr - 18:58

Séville - Pareja absent six mois



Le défenseur argentin du FC Séville Nico Pareja sera absent six à sept mois en raison d'une rupture des ligaments croisés contractée jeudi lors du quart de finale retour de l'Europa League face au Zénit Saint-Pétersbourg, a annoncé le club andalou vendredi.

"Nico Pareja souffre d'une rupture du ligament croisé antérieur et d'une entorse de second degré du ligament latéral externe du genou droit", a déclaré le club dans un communiqué, précisant que la convalescence du joueur de 31 ans durerait "entre six et sept mois" et que la date de l'opération n'avait pas encore été fixée.

Le FC Séville, tenant du titre, s'est qualifié pour les demi-finales de la seconde compétition européenne en faisant match nul 2-2 à Saint-Pétersbourg, après l'avoir emporté 2-1 à l'aller.

Fifa.com (24/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 25 Avr - 20:57

Messi et le Barça survolent le derby



A la fois buteur et meneur, Lionel Messi a conduit le FC Barcelone au succès dans un derby maîtrisé contre l'Espanyol (2-0) samedi pour la 33e journée du Championnat d'Espagne, concluant en beauté deux semaines éprouvantes mais réussies pour le leader de la Liga.

Bien que réduit à dix après l'expulsion de Jordi Alba pour contestation (54e), le Barça n'a pas tremblé au stade Cornella-El Prat. Il a écarté son voisin "periquito" sur une action collective conclue par Neymar (17e) puis un but de Messi (25e).

Au terme d'un enchaînement de cinq sommets en quatorze jours, le club blaugrana apparaît renforcé en vue du sprint final: qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des champions, les Catalans sont plus que jamais en tête de la Liga, à cinq matches du terme (1er, 81 pts). Et le Real Madrid (2e, 76 pts), provisoirement relégué à cinq longueurs, se retrouve sous pression avant d'aller défier le Celta Vigo dimanche (19h00 GMT).

Le Bayern Munich, opposé au Barça en demi-finale de C1 début mai, peut aussi nourrir de légitimes appréhensions face au niveau de jeu du trio offensif "MSN" (Messi-Suarez-Neymar).

Dans un début de match complètement survolé par le Barça, Messi s'est plu à décrocher dans une position de meneur de jeu, comme il l'a souvent fait cette saison, pour alimenter ses partenaires d'attaque. Neymar (3e, 11e) et Alba (6e) en ont profité, sans réussite, jusqu'à l'ouverture du score: d'un long ballon, Messi a alerté Alba qui a centré. Suarez, avec intelligence, a laissé le ballon filer pour Neymar, qui a marqué son 19e but en Liga cette saison.

Le Barça injouable
Faisant tourner le ballon avec maestria, le Barça a enfoncé le clou peu après. Andres Iniesta a trouvé dans la surface Suarez, hors-jeu mais non signalé, qui a trouvé Messi, buteur à angle fermé, pour son 36e but en Liga, à deux longueurs de l'actuel "Pichichi" Cristiano Ronaldo.

Étouffé, l'Espanyol a été maladroit sur ses rares occasions, dont un face-à-face perdu par Stuani face au gardien blaugrana Claudio Bravo (87e). Même l'expulsion de Jordi Alba en début de seconde période n'a pas déréglé la belle mécanique Barça. Jérémy Mathieu est entré pour consolider la défense et le trio "MSN" a poursuivi ses déferlantes, avec notamment un tir de Messi sur le poteau (57e).

Pour finir, Xavi est entré en fin de rencontre pour disputer son 500e match en Liga et les "Periquitos" ont également terminé à dix après l'exclusion d'Hector Moreno dans le temps additionnel (90e+2).

Bref, ce Barça-là a semblé simplement injouable samedi et il a parachevé avec brio sa série de matches couperets du mois d'avril: nul à Séville (2-2), victoire contre Valence (2-0), et élimination du Paris SG en quarts de C1 (3-1, 2-0).

Les hommes de Luis Enrique abordent désormais un petit répit: réception de Getafe mardi et déplacement chez la lanterne rouge Cordoue le week-end prochain. Deux rendez-vous en principe moins exigeants même si l'entraîneur blaugrana a mis en garde samedi contre tout excès de confiance. "Seuls comptent les points et les résultats. C'est mieux que nos sensations soient positives mais il reste cinq matches capitaux, extrêmement importants", a conclu Luis Enrique.

Fifa.com (25/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 27 Avr - 14:37

Chicharito sauve encore le Real



Auteur d'un doublé, "Chicharito" Hernandez a de nouveau été le sauveur du Real Madrid dimanche dans un match débridé à Vigo (4-2) pour la 33e journée du Championnat d'Espagne, ce qui permet aux Madrilènes de rester dans le sillage du FC Barcelone, leader.

C'est l'homme de la semaine au Real: déjà buteur décisif mercredi en quart de Ligue des champions contre l'Atletico Madrid (0-0, 1-0), "Chicharito" a marqué dimanche soir deux buts précieux (24e, 69e) dans la course au titre en Liga, dont celui du break face à un Celta décomplexé.

Toni Kroos (16e) et James Rodriguez (43e) avaient pour leur part répondu aux buts galiciens de Nolito (9e) et Santi Mina (28e).

Au classement, la "Maison blanche" (2e, 79 pts) se maintient à deux longueurs du Barça (1er, 81 pts), qui s'était imposé dans le derby contre l'Espanyol samedi (2-0).

Certes, le calendrier des cinq dernières journées de Liga semble plus favorable aux Barcelonais qu'aux Madrilènes: ces derniers affronteront notamment le week-end prochain Séville, provisoirement quatrième de Liga (66 pts) après son succès face au Rayo Vallecano dimanche (2-0) et en attendant le match de Valence (65 pts) lundi contre Grenade.

Mais le Real a montré ce week-end qu'il ne comptait pas lâcher prise pour le titre, même après avoir été malmené pendant une heure par le Celta Vigo au stade Balaidos.

Dans un match délié, le club merengue a souffert devant des joueurs comme Nolito, buteur dès la 9e minute après un festival dans la surface suivi d'une frappe rasante entre les jambes de Raphaël Varane.

Le deuxième but du Celta, pour égaliser à 2-2, a été de la même veine: parti en profondeur, Santi Mina a devancé la sortie de Casillas et marqué en deux temps avec l'aide du poteau (28e).

Ronaldo trouve le poteau
Pour s'en sortir face à un adversaire aussi percutant, il a fallu au Real beaucoup de sang-froid.

Cristiano Ronaldo a été à l'origine du premier but merengue avec un déboulé sur l'aile droite et un centre repoussé par la défense dans les pieds de Kroos, qui a mis le ballon hors de portée du gardien (16e).

Et même si le Portugais n'a pas marqué, trouvant le poteau sur une frappe croisée (41e), il a aussi amené le troisième but du Real: percée plein axe et décalage pour James sur la droite, buteur d'une frappe contrée (43e).

Entretemps, le même James avait été passeur décisif pour Javier "Chicharito" Hernandez (24e), qui a marqué d'une frappe croisée à angle fermé.

Ce dernier a paru en état de grâce, quatre jours seulement après un but tardif contre l'Atletico qui a envoyé le Real en demi-finale de la Ligue des champions.

Sur son second but, "Chicharito" a ainsi contrôlé en pleine course une longue ouverture de Sergio Ramos et a donné deux buts d'avance au Real. Le Mexicain est ensuite sorti (73e) pour que l'entraîneur Carlo Ancelotti fasse entrer un défenseur supplémentaire, Pepe, pour gérer la fin de match.

Bref, une victoire au forceps pour le Real, qui garde le Barça dans sa ligne de mire. A cinq matches du but, la Liga est loin d'avoir déjà livré son verdict.

Fifa.com (26/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 27 Avr - 15:11

Barcelone sur la voie royale ?



A cinq matches du but, le FC Barcelone paraît sur la voie royale pour viser une 23e couronne de champion d'Espagne au mois de mai, à condition d'être souverain sur ses terres devant Getafe mardi (20h00) pour la 34e journée de Liga.

. Le trio "MSN" vers l'empire des 100
Sorti indemne d'un calendrier ultra-chargé, le Barça est toujours en tête du Championnat d'Espagne (1er, 81 pts), qualifié pour la finale de la Coupe du Roi et en lice pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Et tout cela, il le doit en grande partie à son trio offensif "MSN", Messi-Suarez-Neymar. Les trois attaquants sud-américains affichent à ce jour un total cumulé de 97 buts toutes compétitions confondues cette saison: 47 pour Lionel Messi, 31 pour Neymar et 19 pour Luis Suarez. Contre Getafe mardi au Camp Nou, ces trois-là ont l'occasion d'atteindre la barre symbolique des 100 buts, soit le total établi en 2008-2009 par un autre trio célèbre du Barça: Messi (38 buts), Samuel Eto'o (36) et Thierry Henry (26).

Ce serait de bon augure pour Barcelone: cette saison-là, le club catalan avait remporté un fabuleux triplé C1-Liga-Coupe que les hommes de Luis Enrique rêvent de rééditer dans les prochaines semaines. Mais même si leur calendrier semble plus allégé que celui du Real Madrid (2e, 79 pts), les Barcelonais doivent faire le plein de points en Liga, que ce soit contre Getafe mardi ou samedi à Cordoue. "Il reste à jouer le plus beau, mais aussi le plus difficile", a résumé ce week-end le capitaine Andres Iniesta. "Nous prenons les choses au sérieux et il faut continuer à engranger."

. Ronaldo, prince des buteurs ?
En tête des buteurs de Liga avec 39 buts, juste devant Lionel Messi (36), Cristiano Ronaldo a en ligne de mire un troisième titre de "Pichichi" du Championnat d'Espagne. L'attaquant vedette du Real Madrid, déjà sacré en 2010-2011 (40 buts) et 2013-2014 (31 buts), peut d'ailleurs rêver d'améliorer son record personnel de buts sur une saison de Liga, 46 en 2011-2012, année où le Portugais avait terminé derrière Messi (50). Ronaldo devra néanmoins effacer contre Almeria mercredi (20h00) le manque de réussite affiché dimanche à Vigo (4-2), où il a été passeur mais pas buteur, trouvant notamment le poteau.

En attendant que Karim Benzema (genou) et Gareth Bale (mollet) se rétablissent, Ronaldo devrait à nouveau être épaulé par le Mexicain "Chicharito" Hernandez, homme en forme du Real avec trois buts décisifs en une semaine. Gagner contre Almeria s'annonce d'autant plus important que le Real disputera ensuite deux matches couperets en Liga: visite à Séville ce week-end et réception de Valence dans dix jours. "Si nous gagnons tous les matches, nous contraignons le Barça à gagner tous les siens, voilà notre objectif", a prévenu l'entraîneur merengue Carlo Ancelotti. Première étape mercredi soir au stade Santiago-Bernabeu.

. Griezmann dans la cour des grands
Pour sa première saison à l'Atletico Madrid, Antoine Griezmann a rejoint le gotha de la Liga. Le Français est l'actuel troisième meilleur buteur du Championnat d'Espagne (22 buts) et il enchaîne les doublés: trois sur les trois dernières journées ! "J'espère continuer sur cette série mais le plus important est d'aider l'équipe", a prévenu samedi "Grizi". Son efficacité s'annonce indispensable pour assurer le grand objectif de la fin de saison de l'Atletico (3e, 72 pts): conserver la troisième place, synonyme de qualification directe pour la C1 en fin de saison.

Cela passe par un résultat positif mercredi (22h00) sur la pelouse de Villarreal, une équipe en plein déclin depuis un mois avec neuf matches consécutifs sans victoire. Mais attention, car le "sous-marin jaune" avait surpris l'Atletico chez lui à l'aller en décembre (1-0)...

Le programme

Mardi
FC Barcelone - Getafe
Athletic Bilbao - Real Sociedad
Levante - Cordoue

Mercredi
Real Madrid - Almeria
Eibar - Séville
Celta Vigo - Malaga
Elche - Deportivo La Corogne
Villarreal - Atletico Madrid

Jeudi
Rayo Vallecano - Valence
Grenade - Espanyol Barcelone

Fifa.com (27/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 28 Avr - 13:00

Real - Odegaard convoqué pour la première fois



Le prodige norvégien du Real Madrid Martin Odegaard a été convoqué pour la première fois en équipe première pour affronter Almeria mercredi en Championnat d'Espagne (18h00 GMT), a annoncé mardi l'entraîneur Carlo Ancelotti, toujours privé sur blessures de Gareth Bale et Karim Benzema.

"Pour demain (mercredi), trois jeunes sont appelés: Odegaard, (Borja) Mayoral et Diego Llorente. Deux d'entre eux seront sur le banc et ils peuvent avoir l'occasion de jouer", a expliqué le technicien italien en conférence de presse.

Ce pourrait être la première opportunité d'évoluer au stade Santiago-Bernabeu pour Odegaard, arrivé en janvier au Real à l'issue d'une cour assidue de la part de plusieurs grandes écuries européennes et d'un transfert extrêmement médiatisé pour un aussi jeune joueur (16 ans).

L'international norvégien (4 sélections) a pour le moment fait ses premières armes sous les ordres de Zinédine Zidane avec la réserve du club merengue, le Real Madrid Castilla, qui évolue en Segunda B (3e division).

Carlo Ancelotti s'est par ailleurs montré rassurant concernant les états de forme de Bale (mollet) et Benzema (genou) alors que le Real entamera samedi un enchaînement indigeste de quatre sommets en dix jours: Séville ce week-end puis Valence le suivant en Liga, deux chocs qui alterneront avec les demi-finale aller et retour de Ligue des champions contre la Juventus Turin.

"(Bale) effectue un travail individuel qu'il poursuivra demain (mercredi) et nous pensons que jeudi, si tout se passe bien, il pourra reprendre l'entraînement avec l'équipe", a expliqué Ancelotti.

"Pour Karim, c'est différent. Je crois qu'il reprendra l'entraînement dimanche", a poursuivi l'Italien, soit à temps pour disputer la demi-finale aller de C1 contre la Juventus mardi prochain à Turin. "C'est un joueur important, nous avons besoin de lui même s'il n'est pas dans une condition optimale. Nous verrons."

Le Real Madrid, deuxième de Liga avec deux points de retard sur le FC Barcelone, n'a pas le droit à l'erreur mercredi contre Almeria pour la 34e journée s'il veut entretenir ses chances de titre.

Fifa.com (28/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 28 Avr - 22:50

Le Barça et son trio "MSN" à 100 à l'heure



Supersonique, le trio Messi-Suarez-Neymar ("MSN") a franchi le mur des 100 buts en compétition cette saison avec le FC Barcelone et étourdi Getafe (6-0) mardi pour la 34e journée du Championnat d'Espagne, frappant fort à quatre matches de la fin.

C'est un grand "bang" dans le ciel de la Liga : avec cette démonstration offensive, le Barça est plus que jamais leader (1er, 84 pts) et il met sous pression son principal poursuivant, le Real Madrid (2e, 79 pts), contraint de l'emporter mercredi contre Almeria (18h00 GMT) pour rester en course.

Lionel Messi buteur d'une panenka sur penalty (9e) puis d'une merveille de ballon en lucarne (47e), doublé splendide de Luis Suarez (25e, 40e), frappe placée de Neymar (28e) et tir limpide de Xavi (30e)... Les Catalans n'ont fait qu'une bouchée des "Azulones", déjà menés 5-0 à la pause au Camp Nou.

Pour autant, l'entraîneur Luis Enrique a maintenu ses trois stars sur le terrain pendant 90 minutes, signe qu'il prend tous les adversaires au sérieux malgré un calendrier a priori plus favorable que le Real dans cette fin de championnat.

Cela a donné un feu d'artifice offensif. Et avec 102 buts inscrits toutes compétitions confondues cette saison, voilà les trois Sud-Américains entrés dans l'histoire du Barça, devant un autre trident prestigieux du club catalan, Messi-Henry-Eto'o, auteurs de 100 buts en 2008-2009.

Cette saison-là, Barcelone s'était offert un fabuleux triplé Liga-Coupe du Roi-Ligue des champions que l'équipe de Luis Enrique peut reproduire dans les prochaines semaines. Et sur ce qu'il a montré mardi, certes contre un modeste Getafe, le club catalan semble candidat à tout.

Messi, chef d'orchestre
Messi, revenu à son meilleur niveau en 2015, a encore été le chef d'orchestre du récital blaugrana. Il a donné le "la" avec un contrôle exceptionnel dans la surface (6e) ou encore un slalom à couper le souffle (69e), et il a ouvert le score d'une panenka (9e) sur un penalty obtenu par Suarez.

Auteur d'un doublé sur un ballon amoureusement expédié en lucarne (47e), voici l'Argentin replacé à une longueur derrière le Portugais Cristiano Ronaldo, en tête du classement des buteurs de Liga (38 buts contre 39).

En outre, Messi s'est aussi fait passeur sur ce qui est devenu cette saison sa "spéciale", cette louche rentrante adressée depuis l'aile droite. Suarez a transformé l'offrande d'une volée acrobatique (25e).

L'Uruguayen a ensuite signé un doublé avec une belle frappe flottante (40e) après une merveille d'action collective : une-deux entre Neymar et Messi, lequel sert Xavi, qui talonne pour Suarez.

Entre-temps, Neymar avait ajusté le gardien avec sang-froid (28e) et remisé pour Xavi, qui a fêté son 501e match en Liga d'une frappe enroulée dans la lucarne (30e).

Bref, le Barça est un effrayant colosse offensif, même si sa défense reste son talon d'Achille : le gardien Claudio Bravo, sorti à contretemps, a écarté in extremis un lob de Fredy Hinestroza (15e), lequel a aussi vu son tir écrasé mourir sur la base du poteau (71e).

Face à Getafe, cela n'a pas prêté à conséquence. Mais contre le Bayern Munich en demi-finale aller de la Ligue des champions, dans une semaine, cela pourrait être une autre histoire.

Fifa.com (28/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 28 Avr - 22:55

Un Barça "quasiment imparable", selon Luis Enrique



Le FC Barcelone s'est montré "quasiment imparable" pour atomiser Getafe (6-0) mardi lors de la 34e journée du Championnat d'Espagne, a estimé l'entraîneur Luis Enrique, qui a salué la "précision" et l'"efficacité" de son trio offensif Messi-Suarez-Neymar.

"Quand l'équipe affiche ce niveau d'efficacité, il est très difficile de l'arrêter", s'est félicité le technicien barcelonais en conférence de presse. "Aujourd'hui (mardi), plusieurs circonstances réunies ont rendu l'équipe quasiment imparable. Nous avons eu une quantité d'occasions, quasiment toutes bien conclues, de bonnes situations de pressing... C'était un match compliqué et nous l'avons résolu de la meilleure des manières."

Cette démonstration offensive intervient au bon moment pour les Catalans, engagés dans une fin de saison où ils sont encore en course pour décrocher un fabuleux triplé Liga-Coupe du Roi-Ligue des champions, comme en 2009. Ils recevront le Bayern Munich la semaine prochaine en demi-finale aller de C1, et l'Athletic Bilbao le 30 mai en finale de la Coupe.

"Il faut féliciter l'équipe (...). Je ne me souviens pas d'avoir vu un match avec autant de buts spectaculaires, autant de précision. C'est le jour où nous avons été le plus inspirés", a poursuivi Luis Enrique, tout en mettant ses joueurs en garde contre toute euphorie.

"Qu'est-ce qui nous garantit que nous allons continuer sur cette voie ? Le football est un sport qui offre une infinité de surprises", a-t-il prévenu. "Nous n'allons pas être trop sûrs de nous, nous allons considérer qu'il reste quatre journées et que nous dépendons de nous, ce qui est une garantie face à un adversaire aussi digne que le Real Madrid", a-t-il conclu.

Solide leader (1er, 84 pts), le Barça a profité de sa large victoire mardi pour mettre sous pression le Real (2e, 79 pts), contraint de l'emporter mercredi contre Almeria (18h00 GMT) pour rester en course.

Fifa.com (28/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 30 Avr - 12:57

James éclaire le Real



Une volée lumineuse de James Rodriguez a permis au Real Madrid d'éclipser Almeria (3-0) pour rester à portée du FC Barcelone en tête du Championnat d'Espagne, mercredi lors de la 34e journée, marquée aussi par la précieuse victoire de l'Atletico à Villarreal (1-0).

Avec deux points d'écart entre le Barça (1er, 84 pts) et le Real (2e, 82 pts), tout reste ouvert au sommet de la Liga à quatre matches de la fin.

Et derrière ce duo, l'Atletico Madrid (3e, 75 pts) s'est peut-être rapproché de la troisième place finale en allant s'imposer chez le "sous-marin jaune" (6e, 53 pts) au bout d'un match très indécis, avec un but en contre de Fernando Torres (74e).

Sur la pelouse du stade Santiago-Bernabeu, en revanche, le spectacle a été moins haletant: jusqu'au geste éblouissant de James (44e), le Real s'est montré plutôt éteint. Mais il a ensuite pris le large au score avec un but contre son camp de Mauro Dos Santos (49e) et un troisième but tardif d'Alvaro Arbeloa (84e).

Pour la "Maison blanche", il faudra jouer bien mieux samedi lors d'un déplacement délicat à Séville, qui s'est imposé à Eibar (3-1) mercredi pour déposséder provisoirement Valence de la quatrième place. Car les matches couperets vont s'enchaîner pour Ronaldo et les siens, opposés la semaine prochaine à la Juventus Turin en demi-finale aller de Ligue des champions.

Auteur de son 12e but en Liga, James Rodriguez a d'ailleurs été le seul Madrilène à surnager mercredi. C'est la marque d'une adaptation réussie pour le milieu acquis 80 millions d'euros cet été. En outre, depuis son retour de blessure début avril, l'ancien Monégasque a marqué trois buts et délivré trois passes décisives en six matches.

"Il continue de montrer son habileté et ses qualités. Il a été très bon", l'a félicité son entraîneur Carlo Ancelotti.

Odegaard reste sur le banc
Le match étant rapidement plié, le technicien italien aurait pu lancer dans le bain Martin Odegaard. Mais le prodige norvégien (16 ans), convoqué pour la première fois avec l'équipe première depuis son arrivée très médiatisée en janvier, est resté sur le banc des remplaçants. "Il est très jeune. A l'avenir il aura le temps de débuter", a commenté Ancelotti.

Bref, seule la volée en pleine lucarne de James sur un ballon mal repoussé a illuminé une soirée plutôt terne, où Cristiano Ronaldo, meilleur buteur de Liga (39 buts), n'a pas pu augmenter son avance sur Lionel Messi (38).

Le Portugais, devancé par le défenseur Dos Santos sur le deuxième but (49e), s'est agacé d'avoir été précédé par Arbeloa sur le troisième (84e), ce qui a rajouté un peu de crispation dans un match oubliable.

C'est comme si l'étrange journée du Real Madrid avait déteint sur le jeu madrilène, après des informations de médias espagnols faisant état d'une possible interdiction de mercato pour des infractions présumées sur les transferts de mineurs, à l'image de la sanction déjà subie par le FC Barcelone. Le Real a démenti ces informations, qualifiées de "complètement fausses", mais un succès plus convaincant sur le terrain aurait aidé à oublier le malaise.

Pour l'Atletico, également la soirée a été tout aussi compliquée.

Les "Colchoneros" ont trouvé le poteau par Koke (29e) et le gardien Jan Oblak a été contraint par Villarreal à un arrêt réflexe avant un sauvetage in extremis du défenseur Diego Godin (34e).

Mais Fernando Torres, entré en seconde période, a été décisif: parti dans l'espace, il a dribblé le gardien et marqué dans la cage vide (74e), un but capital dans la course à la troisième place, directement qualificative pour la Ligue des champions.

Fifa.com (29/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 30 Avr - 13:14

La Real Sociedad pour rebondir



La Real Sociedad, à l'arrêt depuis un mois, espère redémarrer vendredi devant Levante (18h45 GMT) pour la 35e journée du Championnat d'Espagne, tandis que la course au titre entre le FC Barcelone et le Real Madrid passe ce week-end par l'Andalousie.

Depuis fin mars, la Real Sociedad n'a plus remporté le moindre succès, enchaînant quatre nuls et deux défaites en avril, même s'il a arraché un nul encourageant dans le derby basque contre l'Athletic Bilbao mardi soir (1-1).

Pour les hommes de l'entraîneur écossais David Moyes (12e, 40 pts), entamer le mois de mai par une victoire s'annonce néanmoins indispensable pour tenter de finir dans la première partie de classement. Mais Levante, toujours à la lutte pour le maintien, ne devrait pas se laisser faire puisque les "Granotas" restent sur deux victoires d'affilée qui leur ont redonné un peu d'air.

En haut de tableau, le leader barcelonais (1er, 84 pts) fera le grand écart samedi après-midi (14h00 GMT) en se rendant chez la lanterne rouge, Cordoue (20e, 20 pts), qui se dirige tout droit vers la descente après 16 matches consécutifs sans victoire.

Puis ce sera au tour du Real Madrid (2e, 82 pts) de jouer en Andalousie: le club merengue doit à tout prix l'emporter à Séville samedi soir (18h00 GMT) pour conserver ses chances de titre. Il faudra néanmoins que les Madrilènes parviennent à venir à bout des Sévillans, toujours invaincus à domicile cette saison en Liga.

Le programme

Vendredi
Real Sociedad - Levante

Samedi
Cordoue - FC Barcelone
Atletico Madrid - Athletic Bilbao
Séville - Real Madrid
Deportivo La Corogne - Villarreal

Dimanche
Espanyol Barcelone - Rayo Vallecano
Getafe - Grenade
Valence - Eibar
Malaga - Elche

Lundi
Almeria - Celta Vigo

Fifa.com (30/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 1 Mai - 17:14

Dernière ligne droite en tête, tournants au Real



Le FC Barcelone tient la corde en Championnat d'Espagne avant d'entamer le sprint final à Cordoue samedi (16h00) pour la 35e journée, tandis que le Real Madrid va devoir négocier plusieurs virages serrés dont un déplacement à Séville samedi soir (20h00).

. Le Barça arrive lancé
A seulement quatre matches de la fin, le Barça (1e, 84 pts) et le Real (2e, 82 pts) restent au coude-à-coude pour la Liga. Le calendrier des Madrilènes semble toutefois moins abordable que celui des Catalans, qui n'ont a priori qu'un gros obstacle sur la route du titre: l'Atletico Madrid lors de la 37e journée, programmée le 17 mai. Auparavant, le leader barcelonais se rendra samedi sur la pelouse de Cordoue, lanterne rouge à la dérive après une série de 16 matches sans victoire.

Cette visite en Andalousie a des airs d'aimable promenade vu la forme que tient le trio offensif Messi-Suarez-Neymar ("MSN"), qui a dépassé mardi contre Getafe (6-0) la barre symbolique des 100 buts cette saison toutes compétitions confondues. Mais l'entraîneur Luis Enrique a appelé ses joueurs à la méfiance. "Nous n'allons pas être trop sûrs de nous", a-t-il dit mardi soir. "Nous allons considérer qu'il reste quatre journées et que nous dépendons de nous, ce qui est une garantie face à un adversaire aussi digne que le Real Madrid."

A Cordoue, Luis Enrique pourrait continuer à faire tourner son effectif en prévision du choc face au Bayern Munich mercredi prochain en demi-finale aller de Ligue des champions. Mais même si les Bavarois devraient être très affaiblis par les blessures, le risque du moment pour Barcelone est de sous-estimer ses adversaires, quels qu'ils soient.

. Parcours tortueux pour le Real
Au Real Madrid, les dix jours qui arrivent s'annoncent cruciaux. Les Madrilènes abordent le même enchaînement d'obstacles qu'a parfaitement négocié le Barça mi-avril: déplacement à Séville (5e, 69 pts) en Liga samedi puis réception de Valence (4e, 69 pts) le week-end prochain, deux candidats aux places européennes, le tout alterné avec deux chocs en Ligue des champions.

Sans se laisser perturber par l'imminence de sa demi-finale aller de C1 mardi contre la Juventus de Turin, le club merengue va devoir relever un difficile défi, à savoir battre chez lui le Séville FC, ce qu'aucun club de Liga n'a réussi à faire cette saison.  Mi-avril, le Barça a concédé un match nul 2-2 au stade Sanchez-Pizjuan, ce qui a posteriori pourrait bien ressembler à une bonne affaire. Surtout quand on sait que le Real s'était incliné 2-1 sur cette même pelouse il y a un an.

Après leur terne victoire contre Almeria mercredi soir (3-0), les Madrilènes doivent en tout cas retrouver tout leur brio à Séville et gagner pour continuer à rêver du titre. "Nous ne sommes pas convaincus que le Barça va perdre des points mais nous sommes convaincus que nous pouvons gagner nos quatre derniers matches", a résumé l'entraîneur Carlo Ancelotti.

. L'Atletico s'en rapproche
Vainqueur au forceps sur la pelouse de Villarreal mercredi (1-0), l'Atletico Madrid a fait un pas important vers son objectif de fin de saison: s'assurer la troisième place, directement qualificative pour la Ligue des champions. L'"Atleti" doit désormais confirmer à domicile samedi contre l'Athletic Bilbao (18h00) pour garder à distance ses poursuivants Valence et Séville. "Il faut gagner tous les matches. C'est dur, personne ne peut se relâcher", a prévenu l'entraîneur "colchonero" Diego Simeone.

Pour l'attaquant français Antoine Griezmann, c'est l'occasion de briller à nouveau face à un adversaire qui lui avait souri à l'aller: l'ancien joueur de la Real Sociedad avait inscrit contre l'Athletic son unique triplé cette saison (4-1).

Le programme


Vendredi
Real Sociedad - Levante

Samedi
Cordoue - FC Barcelone
Atletico Madrid - Athletic Bilbao
Séville - Real Madrid
Deportivo La Corogne - Villarreal

Dimanche
Espanyol Barcelone - Rayo Vallecano
Getafe - Grenade
Valence - Eibar
Malaga - Elche

Lundi
Almeria - Celta Vigo

Fifa.com (01/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 2 Mai - 19:41

Messi et Suarez flambent



Le FC Barcelone a fait monter la température du Championnat d'Espagne samedi à Cordoue (8-0) avec un Lionel Messi flamboyant et un triplé de Luis Suarez, mettant sous pression le Real Madrid, attendu à Séville (18h00 GMT) pour la 35e journée.

Sous le chaud soleil andalou, c'est Messi qui a débloqué le match en servant Ivan Rakitic (42e) avant d'inscrire un doublé en seconde période (46e, 80e), ce qui lui permet de dépasser Cristiano Ronaldo au classement des buteurs de Liga avec 40 unités contre 39 pour le Portugais. Luis Suarez (45e+2, 53e, 88e) a signé son premier coup de chapeau au Barça et Gerard Piqué sur corner (65e) et Neymar sur penalty (85e) ont alourdi le score.

A trois matches du terme, Barcelone (1er, 87 pts) prend provisoirement cinq longueurs d'avance sur le Real (2e, 82 pts), qui va jouer très gros en soirée sur la pelouse de Séville (5e, 69 pts).

A Cordoue, malgré la chaleur (plus de 30°C au coup d'envoi), la différence de niveau était trop flagrante entre le leader barcelonais et le dernier de la Liga. Avec onze points de retard sur le premier relégable et trois matches restants, Cordoue n'a en principe plus aucune chance de se sauver, même si le spectre d'une relégation administrative pour Elche et la menace d'un retrait de trois points à Almeria (17e, 31 pts) imposent l'emploi du conditionnel.

Pour le Barça, en revanche, les certitudes sont là: après la gifle à Getafe mardi (6-0), le Barça a appliqué un tarif encore plus élevé contre Cordoue.

La générosité de Messi
C'est l'intenable Messi qui a débloqué le match avec sa nouvelle "spéciale", cette louche rentrante depuis l'aile droite. Le Croate Ivan Rakitic a hérité du ballon et ouvert le score d'une demi-volée sous la barre (42e).

Les Cordouans, qui avaient jusque-là résisté, ont ensuite cédé, ce qui a permis a Messi de marquer d'une tête sur un centre de Dani Alves (46e) et du bout du pied après une combinaison avec Pedro dans la surface (80e). Voilà Messi nanti de 51 buts toutes compétitions confondues cette saison et il aurait pu faire encore mieux sur un slalom épatant mal conclu (27e) ou une tête juste à côté du cadre (77e).

On a aussi vu un excellent Luis Suarez: l'Uruguayen a parfaitement contourné son défenseur sur une ouverture d'Andres Iniesta (45e+2), il a placé une tête imparable sur un autre centre d'Alves (53e) et a scellé son triplé en fin de rencontre (88e).

Le seul point noir du week-end aurait pu être le manque de réussite de Neymar, qui a raté ses principales occasions (2e, 60e) et expédié un ballon sur le poteau (37e). Mais lorsque le Brésilien a obtenu un penalty, on a vu un beau symbole de l'entente au sein du trio offensif "MSN": habituel préposé aux penalties, Messi a généreusement laissé "Ney" le transformer (85e) pour lui rendre confiance, au lieu de chercher à gonfler ses propres statistiques.

Bref, un début d'après-midi rêvé pour le Barça, qui a même pu faire tourner avant sa demi-finale aller de Ligue des champions mercredi face au Bayern Munich de son ancien entraîneur Pep Guardiola.

Fifa.com (02/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 7 Mai - 13:22

L'Espanyol rêve de C3, Barça et Real sans répit



L'Espanyol Barcelone peut entretenir ses rêves d'Europa League en gagnant à Eibar vendredi (20h45) en Championnat d'Espagne, tandis que le duo Barça-Real, sans répit, poursuivra samedi sa course au titre lors d'une 36e journée intercalée entre les demi-finales de Ligue des champions.

A trois matches du terme, l'Espanyol est dixième (46 pts) et en principe trop loin de la sixième place, la dernière qualificative pour la C3 la saison prochaine, occupée par Villarreal (54 pts). Sauf que la septième place pourrait également donner accès à l'Europa League si le FC Barcelone, déjà assuré d'être qualifié pour la C1 2015-2016, remportait le 30 mai la Coupe du Roi aux dépens de l'Athletic Bilbao.

Par un caprice du destin, voici l'Espanyol contraint de soutenir son voisin et rival blaugrana pour espérer retrouver la C3, dont il a atteint deux fois la finale (1988, 2007). Néanmoins, le club "periquito" devra auparavant battre Eibar (17e) vendredi soir et espérer des erreurs des trois autres équipes en lice pour cette septième place, Bilbao (7e, 48 pts), Malaga (8e, 47 pts) et le Celta Vigo (9e, 46 pts).

Samedi, les deux prétendants au titre de champion d'Espagne poursuivront leur duel à distance, sans avoir le temps de souffler.

Pour le Barça, leader (87 pts), la réception d'une Real Sociedad qui n'a plus rien à craindre ni à espérer (11e, 43 pts) pourrait être l'occasion d'insuffler du sang neuf après la rude bataille remportée contre le Bayern Munich en demi-finale aller de C1 mercredi (3-0) et avant le match retour mardi prochain en Bavière.

Pas de repos en revanche pour le Real Madrid (2e, 85 pts): après sa défaite surprise chez la Juventus Turin mardi (2-1), le club merengue aborde un choc à domicile contre Valence (4e, 72 pts), qui ne lâchera rien dans la course à la Ligue des champions. Et le Real devra ensuite recevoir la Juve mercredi prochain pour une place en finale de la C1.

Le programme

Vendredi
Eibar - Espanyol Barcelone

Samedi
Grenade - Cordoue
FC Barcelone - Real Sociedad
Real Madrid - Valence
Athletic Bilbao - Deportivo La Corogne

Dimanche
Levante - Atletico Madrid
Villarreal - Elche
Almeria - Malaga
Celta Vigo - Séville

Lundi
Rayo Vallecano - Getafe

Fifa.com (07/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 7 Mai - 17:27

Real - Benzema s'entraîne avec le groupe



Karim Benzema, encore en convalescence mardi lors de la demi-finale aller de Ligue des champions perdue à Turin (2-1), s'est entraîné avec le groupe jeudi, a annoncé le Real Madrid, signe que l'international français devrait être opérationnel pour le retour, mercredi prochain.

Blessé au genou droit lors du quart de finale de C1 contre l'Atletico (0-0, 1-0) mi-avril, Benzema s'était déjà entraîné avec ses partenaires dimanche dernier mais les délais avaient été trop courts pour qu'il puisse être du voyage au Juventus Stadium.

"Je suis heureux d'être de retour", a-t-il écrit jeudi sur son compte Twitter, ajoutant une photo de lui à l'entraînement, sans le gros bandage qui enserrait auparavant son genou droit.

"Benz" revient au bon moment: le Real est en ballottage défavorable en Ligue des champions, avec ce désavantage d'un but à remonter mercredi prochain au stade Santiago-Bernabeu contre la Juventus, mais aussi en Championnat d'Espagne avant la 36e journée ce week-end.

Deuxième de Liga avec deux longueurs de retard sur le FC Barcelone, leader, le Real reçoit samedi (18h00 GMT) Valence (4e) pour un match décisif pour le titre et la course à l'Europe.

Fifa.com (07/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 8 Mai - 12:20

Real à quitte ou double, le Barça a la main



A trois matches du terme, c'est quitte ou double pour le Real Madrid samedi en Championnat d'Espagne devant Valence (18h00 GMT), sachant qu'un faux pas profiterait au FC Barcelone, le leader, en position de force avant d'affronter la Real Sociedad (16h00 GMT).

Attention, week-end brûlant pour la 36e journée de Liga: la course au titre pourrait connaître un tournant samedi, en attendant l'éventuelle suspension sine die des compétitions à partir du 16 mai, menace brandie par la fédération espagnole (RFEF) et le syndicat des joueurs (AFE) concernant la question des droits télévisés.

Le Real Madrid abat ses ultimes cartes
Avec deux points de retard sur le Barça (1er, 87 pts), le Real Madrid (2e, 85 pts) abat ses dernières cartes: il doit remporter ses trois derniers matches et espérer un trou d'air barcelonais. Sauf que la "Maison blanche" s'est montrée très fébrile mardi contre la Juventus en demi-finale aller de Ligue des champions (défaite 2-1). Et que Valence (4e) est un rude adversaire qui avait longtemps bousculé le Barça chez lui (2-0) en avril. "Bien sûr qu'il est possible de battre le Real. Nous irons pour gagner", a d'ailleurs prévenu jeudi le jeune attaquant valencien Paco Alcacer.

Pour le Real, l'enchaînement des sommets pourrait commencer à peser: après la victoire à Séville le week-end dernier (3-2) puis le voyage à Turin mardi, le Real doit recevoir Valence samedi avant de retrouver la Juve mercredi en demi-finale retour. Pour maintenir intactes ses chances d'être champion d'Espagne, l'entraîneur merengue Carlo Ancelotti devra remobiliser certains joueurs qui ont sombré en Italie, comme Gareth Bale et Sergio Ramos, mais aussi ménager son effectif avant la C1. Sacré casse-tête.

FC Barcelone: l'atout Messi
"C'est un joueur d'une autre dimension", a résumé l'entraîneur Luis Enrique: Lionel Messi semble finir la saison en trombe, comme l'a prouvé son éblouissant doublé mercredi en demi-finale aller de Ligue des champions contre le Bayern Munich (3-0). Vu la forme de l'as argentin et vu les performances récentes du Barça (27 victoires en 30 matches en 2015), la réception de la Real Sociedad s'annonce largement à la portée des Catalans, qui ont en outre une revanche à prendre sur les Basques.

Lors de son premier match de l'année début janvier, le Barça avait sombré à Saint-Sébastien (1-0) sur fond de brouille entre Messi et Luis Enrique: l'entraîneur avait osé laisser la star sur le banc des remplaçants au coup d'envoi. L'affaire avait alors débouché sur une crise interne au Barça et sur le limogeage du directeur sportif Andoni Zubizarreta. Quatre mois plus tard, on a du mal à croire qu'il s'agit du même Barcelone qui semble s'avancer avec confiance vers un possible triplé C1-Liga-Coupe du Roi. La différence, c'est sans doute le rendement retrouvé de Messi. Et avec 40 buts dans cette Liga, l'Argentin a l'opportunité samedi au Camp Nou de se rapprocher de Cristiano Ronaldo (42 buts) en tête du classement des buteurs.

Rêves d'Europe, angoisses du gouffre

En haut comme en bas de tableau, l'heure de vérité approche. Pour les places européennes, l'Atletico Madrid (3e, 76 pts) peut faire un grand pas vers la 3e marche du podium, directement qualificative pour la Ligue des champions, en cas de succès sur la pelouse de Levante dimanche (10h00 GMT). Pour la 4e place, synonyme de barrages de la C1, le duel s'annonce serré entre Valence (4e, 72 pts) et Séville (5e, 69 pts). Mais si Valence défie le Real, les Sévillans auront également fort à faire dimanche sur le terrain du Celta Vigo (19h00 GMT).

Ca chauffe aussi en queue de classement où plusieurs équipes sont menacées d'accompagner Cordoue (20e), déjà relégué à l'étage inférieur. De Levante (15e, 35 pts) à Grenade (19e, 28 pts), cinq clubs se tiennent en sept points et l'opération sauvetage s'annonce très indécise.

Le programme

Vendredi
Eibar - Espanyol Barcelone

Samedi
Grenade - Cordoue
FC Barcelone - Real Sociedad
Real Madrid - Valence
Athletic Bilbao - Deportivo La Corogne

Dimanche
Levante - Atletico Madrid
Villarreal - Elche
Almeria - Malaga
Celta Vigo - Séville

Lundi
Rayo Vallecano - Getafe

Fifa.com (08/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 18 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum