Saison espagnole, 2014 - 2015

Page 18 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 26 Mai - 18:11

Real : Et maintenant, quel est le plan ?



Le renvoi de l'entraîneur Carlo Ancelotti, pourtant apprécié des joueurs et du public, jette le flou sur le projet à long terme du Real Madrid, qui va devoir trouver un successeur convaincant et rebâtir un projet consistant.

9 techniciens en 12 ans pour Perez
Pour sa douzième année de mandat (2000-2006 et depuis 2009), le président Florentino Perez a limogé lundi soir son neuvième entraîneur.

Pourtant, Perez semblait avoir trouvé la perle rare avec Carlo Ancelotti. Artisan dès sa première saison de la tant attendue "Decima", la 10e Ligue des champions du club, l'Italien avait en outre réussi à équilibrer une équipe où surabondent les "Galactiques" offensifs, acquis à prix d'or par Perez.

Cet automne, le Real d'Ancelotti a enchaîné 22 victoires d'affilée (nouveau record espagnol) et développé un football léché. Et les supporteurs se sont pris à rêver d'un début de cycle victorieux et d'une équipe capable de marquer son époque, comme le FC Barcelone de Pep Guardiola (2008-2012).

Six mois plus tard, patatras! Et tant pis si Florentino Perez avait réaffirmé sa confiance à Ancelotti en mars après un début d'année 2015 plombé par les blessures et le manque de rotation des cadres.

Benitez, le favori ?
Après José Mourinho (2010-2013) et son style défensif, Ancelotti n'a pas survécu à une seconde saison achevée sans titre majeur malgré un jeu plutôt attrayant.

Et le favori pour lui succéder, selon la presse espagnole, semble à nouveau un entraîneur plutôt défensif: l'Espagnol Rafael Benitez (55 ans, Naples). "Il serait très bien qu'il parle espagnol", a confirmé Florentino Perez à propos du futur technicien, précisant que son nom serait annoncé "la semaine prochaine".

Certes, Benitez est un entraîneur compétent, vainqueur de la Ligue des champions avec Liverpool en 2005. Certes, le natif de Madrid est un ancien de la "Maison blanche", dont il a entraîné l'équipe réserve (1993-1995). Mais face à un public aussi exigeant que celui du stade Santiago-Bernabeu, le successeur d'Ancelotti devra séduire aussi par le jeu et l'ombre de "Carletto" risque de peser.

Un effectif à reconstruire
En principe, le club de football ayant le plus de revenus au monde (plus de 500 M EUR annuels) devrait disposer d'un banc de touche de haut niveau.

Chassé-croisé en perspective cet été: Sami Khedira, Fabio Coentrao ou Alvaro Arbeloa sont donnés partants, tandis que reste à éclaircir la situation du capitaine Iker Casillas (34 ans), légende du football espagnol mais menacé par l'éventuel recrutement du gardien de Manchester United David de Gea.

C'est dire si la tâche s'annonce rude pour le futur entraîneur du Real Madrid.

Fifa.com (26/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 28 Mai - 13:50

Un Barça métamorphosé sur phases arrêtées



Révolution sur tableau noir: le FC Barcelone a retrouvé cette saison une belle efficacité sur coups de pied arrêtés, une de ses faiblesses récurrentes et un point fort de l'Athletic Bilbao, adversaire des Catalans samedi en finale de la Coupe du Roi (21h30).

. Un problème... de taille
Dominer le jeu aérien n'a jamais été facile pour les Catalans, dont les joueurs majeurs sont depuis plusieurs saisons des petits gabarits comme Lionel Messi (1,70 m), Andres Iniesta (1,71 m) ou Xavi Hernandez (1,70 m). L'arrière-garde barcelonaise, pour ce qui concerne les anciens, manque également de hauteur: mis à part Gerard Piqué (1,93 m), les défenseurs Jordi Alba, Dani Alves et Javier Mascherano ne dépassent pas 1,75 m. La saison dernière, l'entraîneur Gerardo Martino estimait avec fatalisme que la meilleure solution pour éviter d'encaisser un but sur corner était... de "ne pas en concéder".  "L'autre solution, ce serait que les joueurs puissent grandir de huit à dix centimètres", ironisait l'éphémère technicien argentin (2013-2014).

Mais avec l'arrivée de Luis Enrique l'été dernier, tout a changé: le Barça a remporté il y a deux semaines le Championnat d'Espagne avec la meilleure défense de la compétition (21 buts encaissés) et un rendement spectaculaire sur phases arrêtées. Les Catalans ont même dépassé cette saison la barre des 10 buts inscrits dans ce domaine, une première depuis cinq ans et une statistique très encourageante avant la finale de Coupe du Roi samedi, puis celle de Ligue des champions contre la Juventus de Turin le week-end suivant.

. Les combinaisons, ça se travaille
Deux raisons à cette métamorphose: le recrutement et l'entraînement. Les arrivées du Croate Ivan Rakitic (1,84 m, 78 kg) et du Français Jérémy Mathieu (1,92 m, 82 kg) ont ainsi apporté du muscle et de l'envergure au Barça. Surtout, sous la direction de l'entraîneur-adjoint Juan Carlos Unzué, l'équipe blaugrana a répété et peaufiné ses combinaisons. Dès qu'un coup de sifflet retentit, le bras droit de Luis Enrique s'approche du terrain pour diriger la manoeuvre. Face au Paris SG en quart de C1 (3-1, 2-0), on a ainsi vu la défense barcelonaise mettre massivement hors-jeu tous les Parisiens sur un coup franc excentré.

"C'est pour cela que nous avons avec nous Juan Carlos Unzué", résumait en début d'année Luis Enrique. "Nous travaillons cela avant les matches, nous analysons comment faire des dégâts chez l'adversaire et comment éviter qu'il nous en fasse." Résultat: un défenseur central comme Piqué compte déjà sept buts cette saison, tandis que Mathieu a marqué des buts déterminants en Liga, lors du clasico face au Real Madrid (2-1) puis contre le Celta Vigo (1-0).

. Contre Bilbao, gare à la mitraille
Samedi, le Barça devra néanmoins se méfier de l'excellent jeu aérien de Bilbao. L'avant-centre Aritz Aduriz (1,82 m), 26 buts toutes compétitions confondues cette saison, est connu pour son jeu de tête hors pair, de même que le défenseur ou milieu défensif Mikel San José (1,86 m).

Dans un Camp Nou qui sera inhabituellement divisé pour moitié entre supporteurs catalans et basques, il faudra beaucoup de sang-froid au jeune gardien barcelonais Marc-André Ter Stegen pour résister à un probable bombardement aérien.

Le rêve du Barça, rééditer son somptueux triplé Liga-C1-Coupe de 2009, est à ce prix.

Fifa.com (28/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 28 Mai - 20:41

Benitez au Real ?



L'entraîneur espagnol Rafael Benitez a annoncé jeudi qu'il quittait Naples en fin de saison, se libérant ainsi pour le banc du Real Madrid, où il est favori pour succéder à Carlo Ancelotti.

Mais d'abord la Ligue des champions. "Après deux ans, mon expérience à Naples se termine", a dit Benitez lors d'une conférence de presse d'adieu, ajoutant qu'il voulait "conclure par une victoire" et "conquérir les préliminaires" de la C1.

Si le Napoli bat la Lazio Rome dimanche (20h45) pour la 38e et dernière journée du Championnat d'Italie, il terminera troisième et sera qualifié pour les barrages de la Ligue des champions. Ce serait le cadeau d'adieu de l'Espagnol, qui n'a pas tout réussi en deux ans à Naples.

Avec Benitez, le Napoli a remporté deux trophées, la Coupe et la Supercoupe d'Italie 2014, mais a échoué en Ligue des champions, malgré le recrutement de la vedette du Real Madrid et de l'équipe d'Argentine Gonzalo Higuain. Après une élimination en poules de justesse en 2013-2014, avec le même nombre de points (12) qu'Arsenal et le Borussia Dortmund, Naples a été écarté en barrages de C1 par l'Athletic Bilbao au début de cette saison.

Selon la presse italienne, la relation s'était dégradée entre Benitez et le président Aurelio De Laurentiis, l'équipe ayant manqué plusieurs fois de s'emparer de la troisième place. Naples a également échoué de peu en demi-finales de l'Europa League contre Dniepropetrovsk (1-1/1-0).

Favori au Real Madrid
Le technicien espagnol se satisfait que "la progression de l'équipe ait été positive". Mais la défense n'a jamais été à la hauteur de l'attaque cette saison: le Napoli a marqué 68 buts mais en a encaissé presque un par match (36).

Benitez a expliqué que l'éloignement avec sa famille, restée en Angleterre, où il a entraîné Liverpool puis Chelsea, "a été la clef" de sa décision, malgré les efforts du club. De Laurentiis avait par exemple proposé d'inscrire les enfants de son technicien dans une école anglaise de Rome, à une heure et demie de train de Naples.

Benitez est désormais libre de rejoindre le Real Madrid, où le président Florentino Perez a limogé lundi son technicien, Carlo Ancelotti. Il est le favori annoncé par la presse ibérique. Et Ancelotti pourrait lui revenir à l'AC Milan.

"Il serait très bien qu'il parle espagnol", a seulement dit le N.1 "merengue" à propos de son prochain entraîneur, précisant que son nom serait annoncé "la semaine prochaine".

Pour De Laurentiis, "s'il (Benitez) devait aller au Real ce serait la confirmation que le choisir était une bonne idée. Je ne pense pas que Florentino Perez ait besoin de conseils mais si Rafa le souhaite je peux l'aider à signer le contrat".

Benitez, réputé défensif, ne soulève pour l'instant pas l'enthousiasme de l'exigeant public du Real, bien que son palmarès soit éloquent. Il a gagné deux Liga avec Valence, au nez et à la barbe du Real et du FC Barcelone, la Ligue des champions avec Liverpool en 2005 et deux fois l'Europa League, en 2004 avec Valence et en 2012 avec Chelsea.

Né à Madrid, Rafa est un ancien de la "Maison blanche", dont il a entraîné l'équipe réserve (1993-1995). Mais avant de penser éventuellement aux "Galactiques", il faut battre la Lazio "pour bien terminer mon cycle".

Fifa.com (28/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 29 Mai - 19:52

Barça - Suarez apte pour la finale



L'attaquant du FC Barcelone Luis Suarez, remis d'un problème aux ischio-jambiers, est "en condition" pour disputer la finale de la Coupe du Roi samedi contre l'Athletic Bilbao (19h30 GMT), a annoncé vendredi l'entraîneur barcelonais Luis Enrique.

"Il est en condition. Il s'est entraîné toute la semaine, il est à la disposition de l'entraîneur, comme ses partenaires", a dit le technicien en conférence de presse.

L'avant-centre uruguayen, victime d'une contracture, était sorti à la pause en demi-finale retour de Ligue des champions contre le Bayern Munich (3-0, 2-3) le 12 mai.

Absent le 17 mai lors de la victoire contre l'Atletico Madrid (1-0) qui a offert le titre de champion d'Espagne au Barça, Suarez a également manqué l'ultime journée le week-end dernier contre le Deportivo La Corogne (2-2).

Avec la Liga déjà en poche, le FC Barcelone est en lice pour un fabuleux triplé Liga-Coupe du Roi-Ligue des champions, comme en 2009. Après la finale de Coupe samedi, le club catalan disputera celle de la C1 à Berlin contre le Juventus Turin dans une semaine.

Fifa.com (29/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 29 Mai - 19:54

Athletic Bilbao - Williams, à toute vitesse



Iñaki Williams arrive lancé: le jeune Basque d'origine ghanéo-libérienne, l'un des attaquants les plus explosifs d'Espagne, a brûlé les étapes, passant en six mois de l'équipe réserve de l'Athletic Bilbao à la finale de Coupe du Roi, samedi face au FC Barcelone (21h30).

Auteur d'un sprint mémorable mesuré à 35,7 km/h par le quotidien sportif Marca, Williams, 20 ans, s'est rapidement fait un nom en Liga. Lors de la victoire de l'Athletic contre le Real Madrid (1-0) en mars, sa grande performance, tant offensive que défensive, lui a d'ailleurs ouvert les portes de l'équipe d'Espagne Espoirs (2 sélections).

Et dire qu'en début de saison, le natif de Bilbao évoluait encore en Segunda B, la troisième division espagnole!

Mais la réserve du club basque était sans doute un peu étroite pour son talent: 13 buts en 18 matches à l'automne, avant d'être convoqué pour la première fois en équipe première début décembre.

"On sent le changement entre la Segunda B et le très haut niveau, a-t-il reconnu en mars, sans pour autant se démonter. Je travaille pour marquer des buts. Et si les buts n'arrivent pas, eh bien, avec du travail tout arrive".

A l'évidence, c'est la grande révélation de la saison à l'Athletic, comme l'a reconnu l'entraîneur Ernesto Valverde.

"En peu de temps, Iñaki est devenu un joueur, je ne dirais pas fondamental, parce qu'il y en a d'autres... Mais c'est une immense surprise, a fait valoir le technicien. Il nous apporte beaucoup de profondeur et de travail. Il peut jouer dans l'axe ou bien sur l'aile".

Symbole à Bilbao
Né d'un père ghanéen et d'une mère libérienne, ayant grandi à Pampelune, Williams fait aussi figure de symbole dans un club où seul les joueurs nés ou formés au Pays basque peuvent porter le maillot des "Lions".

Une politique désuète qui vise en principe à défendre le football du cru et la formation locale mais qui a parfois valu à l'Athletic d'être accusé de discrimination, jusqu'en 2011, année où le métis Jonas Ramalho a débuté en équipe première.

Le stade San Mames, lui, a rapidement balayé ces soupçons en faisant de Williams l'un de ses favoris, scandant son prénom au fil de titularisations de plus en plus fréquentes.

Avec un premier but en Europa League en février contre le Torino (2-2), puis un autre en Liga il y a quinze jours à Elche (3-2), suivi d'une passe décisive contre Villarreal (4-0), Williams semble aller crescendo avant la finale de Coupe du Roi samedi.

A Bilbao, on le voit déjà comme le successeur de l'incontournable Aritz Aduriz (34 ans), auteur de 26 buts cette saison.

"Cela me flatte et me ravit, a commenté Williams. Mais je suis encore loin d'être la relève d'Aduriz (...) J'ai encore beaucoup de choses à améliorer, comme mon jeu de tête".

Cela tombe bien: Aduriz est considéré comme l'un des meilleurs joueurs d'Espagne dans le jeu aérien et Williams dit "apprendre de lui".

Ensemble, ils espèrent faire vaciller le grand Barça samedi au Camp Nou, histoire d'offrir à l'Athletic Bilbao son premier titre majeur depuis 1984.

C'était il y a une éternité. Mais avec Iñaki Williams, tout va plus vite.

Fifa.com (29/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 29 Mai - 19:56

Coupe du Roi
Le Barça vise un nouveau Grand Chelem




Le FC Barcelone, sacré champion d'Espagne mi-mai, a une deuxième balle de match à négocier samedi en finale de la Coupe du Roi contre l'Athletic Bilbao (19h30 GMT), deuxième levée d'un possible triplé avant la finale de Ligue des champions la semaine prochaine.

Pour réussir ce Grand Chelem, que le Barça est le seul à avoir déjà réalisé en Espagne (en 2009), les Catalans retrouvent des Basques qu'ils connaissent bien: c'est la troisième finale de Coupe du Roi en sept saisons entre les deux équipes, les deux précédentes ayant souri à Barcelone en 2009 (4-1) et 2012 (3-0).

Mais les hommes de Luis Enrique auraient tort de penser que cette finale à domicile, au Camp Nou, sera plus facile que celle de C1 programmée le week-end prochain à Berlin contre la Juventus Turin.

Même si l'Athletic Bilbao n'a pas soulevé le moindre titre majeur depuis 1984, il reste un spécialiste de la Coupe du Roi avec 23 trophées, juste derrière le Barça, détenteur du record de victoires (26).

"Il faut réussir un très grand match pour faire un pas de plus vers l'objectif de conquérir tous les titres en jeu", a résumé le milieu barcelonais Andres Iniesta. "Nous sommes face à quelque chose d'important, quelque chose qui n'arrive pratiquement jamais, et nous l'avons à portée de main."

- Suarez rétabli, dernière pour Xavi -

Cette saison, le Barça a dompté deux fois l'Athletic en Liga (2-0, 5-2), avant d'être sacré champion d'Espagne pour la 23e fois il y a quinze jours.

La semaine dernière, le club catalan a donc pu prendre le temps de fêter dignement ce premier titre et de rendre hommage au capitaine Xavi Hernandez (35 ans), lequel devrait vivre samedi l'ultime match de sa carrière au Camp Nou avant de rejoindre le club qatari d'Al-Sadd.

Bonne nouvelle pour le Barça, l'attaquant uruguayen Luis Suarez est remis de son pépin aux ischio-jambiers et il devrait reformer l'implacable trio offensif "MSN" avec Neymar et Lionel Messi.

Ces trois-là ont un beau défi à relever: avec 117 buts toutes compétitions confondues cette saison, ils peuvent dépasser samedi les 118 buts de Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Gonzalo Higuain avec le Real Madrid en 2011-2012.

- Deux rêves face à face -


Messi, de retour à un niveau surpersonique, a inscrit le but du sacre en Liga contre l'Atletico Madrid (1-0), mettant fin à une disette de deux années sans trophée majeur pour lui et le Barça.

Deux ans, c'est long, alors que dire des 31 années que vient de vivre Bilbao sans le moindre titre?

Car depuis son doublé Liga-Coupe en 1984, le club basque attend de regoûter à l'ivresse des soirs de sacre.

Avec son pressing tout-terrain et ses attaquants Aritz Aduriz, 26 buts toutes compétitions confondues, et Iñaki Williams, révélation de la saison, l'Athletic a des arguments. Reste à bien les exprimer.

"Il faut savoir résister à la pression et à la nervosité", a prévenu Aymeric Laporte, défenseur français de Bilbao. "Nous savons que le Barça est une excellente équipe mais nous devons y aller en pensant à bien faire les choses."

D'ailleurs, même si le match est organisé au Camp Nou, c'est bien l'Athletic, en tant que doyen des deux finalistes, qui "reçoit". Et le stade sera divisé pour moitié entre supporteurs basques et catalans.

Bref, deux rêves se font face: endiguer une pénurie de trophée ou bien engranger les titres en abondance. Qui repartira les mains vides?

Fifa.com (29/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 31 Mai - 13:10

Coupe du Roi
Messi offre le doublé au Barça, en attendant la C1




Deux buts prodigieux de Lionel Messi contre l'Athletic Bilbao (3-1) ont offert samedi au FC Barcelone sa 27e Coupe du Roi, quinze jours après le titre de champion d'Espagne et une semaine avant un possible triplé en finale de Ligue des champions.

C'est de la magie pure: déjà auteur du but du sacre en Liga, le lutin argentin a récidivé samedi soir au Camp Nou avec un slalom d'anthologie, se jouant de quatre adversaires pour ouvrir la marque dès la 20e minute de jeu.

Messi a ensuite été impliqué sur l'action amenant le deuxième but, signé Neymar (36e), avant d'inscrire le troisième sur un centre en retrait de Dani Alves (73e). Le Basque Iñaki Williams a sauvé l'honneur en fin de match (79e).

A ce niveau-là, on voit mal quelle équipe, quel système défensif pourrait arrêter l'ensorcelant Messi, revenu à un niveau surnaturel après une saison 2013-2014 à oublier. La Juventus Turin, adversaire du Barça en finale de C1, est prévenue.

C'est la 27e Coupe du Roi du Barça, record de l'épreuve. Et tant pis pour l'Athletic Bilbao, qui rêvait de décrocher enfin un trophée après 31 années blanches et deux autres finales de Coupe perdues face au Barça en 2009 et 2012. Mais Messi est trop fort, trop intenable, trop rapide, trop affamé de ballon et de titres.

De toutes les couleurs
Débordements, crochets, une-deux... L'Argentin leur en a fait voir de toutes les couleurs avec un chef d'oeuvre pour commencer: il a échappé à trois défenseurs, crocheté un quatrième joueur et marqué d'une frappe puissante au premier poteau (20e).

Messi a aussi été impliqué sur le deuxième but, signant un une-deux avec Ivan Rakitic: le Croate a lancé Luis Suarez, qui a impeccablement servi Neymar, buteur d'un plat du pied (36e).

A l'évidence, le "Roi Leo" a signé une performance complète samedi et ses ouvertures millimétrées vers l'aile opposée auraient pu permettre au Barça de mener très largement à la pause.

Bref, il n'y avait pas grand-chose à faire face à Messi, Suarez et Neymar, devenus dès leur première saison d'association l'un des meilleurs trios de l'histoire du club catalan. Messi a d'ailleurs alourdi la marque en se faufilant entre les défenseurs (73e), juste avant la réduction du score de la tête de Williams (79e), seul Basque à avoir été dangereux samedi.

Xavi et Messi applaudis
Avec désormais 120 buts toutes compétitions confondues cette saison, le trident "MSN" a d'ailleurs effacé le précédent record du genre en Espagne sur la période récente, détenu jusque-là par Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Gonzalo Higuain (118 buts en 2011-2012). C'est dire si Messi a toutes les chances de récupérer le Ballon d'Or aux dépens de Ronaldo l'hiver prochain.

Le public catalan ne s'y est pas trompé, scandant plusieurs fois le nom de l'idole. Dans son sillage, le Barça est une machine inarrêtable en attaque et imperturbable en défense. Nul doute que la Juventus se demande déjà comment faire un sort au magicien argentin.

Le public a également applaudi à tout rompre l'entrée du maître à jouer Xavi Hernandez (35 ans), en partance cet été pour le Qatar et qui a achevé sur un trophée son inoubliable carrière de joueur au Camp Nou.

Fifa.com (30/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 31 Mai - 13:12

Barça - Iniesta touché



Le milieu du FC Barcelone Andres Iniesta a été contraint de sortir en raison d'une "légère gêne" lors de la finale de Coupe du Roi remportée samedi, a expliqué l'entraîneur Luis Enrique, une annonce inquiétante à une semaine de la finale de Ligue des champions.

L'international espagnol (31 ans), apparemment touché à un mollet, a cédé sa place avant l'heure de jeu à Xavi Hernandez lors de cette victoire 3-1 au Camp Nou contre l'Athletic Bilbao, qui a permis au Barça d'ajouter la Coupe au Championnat d'Espagne remporté il y a deux semaines.

"Il a senti une légère gêne mais nous devons attendre que les médecins l'examinent", a déclaré Luis Enrique. "On l'a vu bondir sur le terrain au moment de la célébration du titre donc j'espère que ce ne sera pas grave et qu'il pourra jouer à Berlin."

Après ce doublé Liga-Coupe, le Barça peut viser le triplé samedi prochain en finale de la C1 contre la Juventus Turin au stade olympique de Berlin, ce qui lui permettrait de rééditer le Grand Chelem déjà réussi en 2009.

Fifa.com (30/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 31 Mai - 13:18

Barça : Le "Roi Leo" vers Berlin avec une faim de lion



Lionel Messi est redevenu indomptable: le "Roi Leo" a croqué l'Athletic Bilbao samedi en finale de Coupe du Roi (3-1), affichant une vivacité et une voracité qui peuvent faire trembler la Juventus Turin avant la finale de Ligue des champions samedi prochain.

Revoici le roi de la jungle

Au Camp Nou, Messi a décroché son 23e titre avec le Barça et réussi son deuxième doublé Liga-Coupe après 2009. Et comme en 2009, l'Argentin le plus titré de tous les temps peut ajouter un dessert de choix à ce menu de roi: la Ligue des champions, avec une finale contre la Juventus Turin samedi à Berlin.

"Sa Majesté", a titré dimanche le quotidien madrilène Marca. "La Coupe du Roi... Messi", a écrit le journal catalan Sport.

Car le petit attaquant a sorti ses griffes samedi: son premier but, au terme d'un slalom d'anthologie, est une merveille de vitesse et de virtuosité. Quant au second, d'un coup de patte sans contrôle, il porte à 35 buts en 34 matches son épatant bilan 2015 (avec également 18 passes décisives).

"Si Messi n'est pas imparable, il est quasiment imparable...", a résumé, fataliste, l'entraîneur des "Lions" de Bilbao Ernesto Valverde.

Messi a faim de trophées
Après une saison 2013-2014 conclue sans trophée et sur un échec avec l'Argentine en finale du Mondial-2014, le quadruple Ballon d'Or a repris cet été avec un appétit de lion.

Le joueur répète régulièrement que seuls comptent pour lui les titres collectifs. De fait, l'histoire retiendra davantage ce doublé Liga-Coupe que le titre de "Pichichi" (meilleur buteur) du Championnat conquis en vain par Cristiano Ronaldo.

L'Argentin a en outre marqué ces deux trophées de son empreinte: il a inscrit le but du titre de champion d'Espagne contre l'Atletico Madrid (1-0) et son doublé de samedi a assommé Bilbao, impuissant face à la grâce féline de l'attaquant.

Reste à parfaire cet éventuel triplé avec la C1, une compétition que Messi a déjà gagnée trois fois (2006, 2009, 2011) mais qui est la seule en mesure de confirmer son retour au sommet.

Avant, peut-être, de briller en Copa America cet été au Chili (11 juin-4 juillet): à 27 ans, il sait qu'il lui manque un triomphe majeur avec sa sélection pour compléter son immense palmarès, où figure néanmoins la médaille d'or des JO-2008.

Avec Luis Enrique, la paix des braves
Comme un grand fauve, Messi a marqué son territoire en janvier, lorsqu'il s'est fait porter pâle après que l'entraîneur Luis Enrique l'a laissé sur le banc au coup d'envoi d'un match contre la Real Sociedad (défaite 1-0).

Mais malgré cette crise, les deux hommes ont eu l'intelligence de mettre de côté leurs désaccords et le printemps a montré tous les signes d'un dégel: lors du sacre en Liga, Messi a serré la main du technicien et samedi soir, Luis Enrique l'a pris dans ses bras sur la pelouse, avec ce mot rapporté par toute la presse espagnole: "Félicitations".

"C'est le meilleur joueur du monde", a simplement commenté l'entraîneur asturien. Et dans son sillage, le Barça n'est pas loin d'être l'équipe la plus redoutable d'Europe.

Fifa.com (31/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 2 Juin - 12:44

Barça - Alba prolonge jusqu'en 2020



Le latéral international espagnol Jordi Alba va prolonger jusqu'en 2020 son contrat avec le FC Barcelone, a annoncé mardi le club catalan, qui consolide ainsi le flanc gauche de sa défense pour les cinq prochaines années.

"Le FC Barcelone annonce être parvenu à un accord avec Jordi Alba pour le renouvellement de son contrat jusqu'au 30 juin 2020, a fait savoir le Barça dans un communiqué. Sa nouvelle clause de résiliation sera de 150 millions d'euros."

Âgé de 26 ans, Alba disposait auparavant d'un contrat courant jusqu'en 2017. Il devrait signer le nouvel accord "dans les prochains jours", a ajouté le club.

Champion d'Europe 2012 avec l'Espagne (34 sélections), Jordi Alba a rejoint le Barça à l'été 2012 en provenance de Valence. Titulaire indiscutable à Barcelone, le défenseur a joué cette saison 42 rencontres et inscrit deux buts.

Fifa.com (02/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 3 Juin - 12:43

Benitez aux commandes du Real



Faire oublier Carlo Ancelotti: voici le défi de l'Espagnol Rafael Benitez, nommé mercredi entraîneur du Real Madrid avec la tâche de ramener le club au sommet et d'éclipser son prédécesseur italien, artisan très apprécié du sacre en Ligue des champions l'an dernier.

C'est un retour aux origines pour "Rafa" Benitez, qui signe pour trois saisons. Le technicien, né à Madrid il y a 55 ans, a joué avec la réserve du club merengue (1974-1981), le Real Madrid Castilla, dont il a également été l'entraîneur (1993-1995).

Il a aussi été brièvement l'adjoint de Vicente del Bosque sur le banc de l'équipe première lors de la saison 1993-1994, avant de connaître le succès à Valence (2001-2004) puis à Liverpool (2004-2010), avec notamment une Ligue des champions conquise en 2005.

Mais celui qui vient d'achever sur une note négative son expérience de deux ans à Naples (5e place en Serie A) va devoir démontrer qu'il garde en lui l'ADN du Real, 20 ans après son départ de la "Maison blanche", et qu'il saura répondre aux exigences de ce club ultra-exposé médiatiquement.

"Le Real Madrid présentera ce mercredi 3 juin +Rafa+ Benitez comme nouvel entraîneur de l'équipe première pour les trois prochaines saisons", a annoncé le club dans un communiqué, précisant que cette présentation aurait lieu à partir de 13h00 (11h00 GMT) au stade Santiago-Bernabeu.

Vaincre, mais surtout convaincre
Assumer la succession de Carlo Ancelotti s'annonce difficile. En deux saisons à Madrid, l'Italien a gagné l'affection du public en remportant dès sa première année la tant attendue "Decima", la 10e C1 de l'histoire du club.

Et sa gestion tout en rondeur lui a notamment valu le soutien affiché du vestiaire et de la star Cristiano Ronaldo. Ce qui n'a pas empêché le président Florentino Perez de limoger l'Italien au terme d'une seconde saison décevante.

Rafael Benitez sait donc à quoi s'attendre: il va devoir vaincre mais surtout convaincre, dans un stade Bernabeu où sa réputation d'entraîneur défensif risque de le desservir.

Certes, Benitez a pour lui une culture tactique reconnue, un palmarès solide et il a remporté des titres dans tous les clubs où il est passé depuis quinze ans. A commencer par deux Championnats d'Espagne avec Valence (2002, 2004), un trophée que le Real n'a remporté qu'une seule fois sur les sept dernières années (2012).

Mais le grand fait de gloire de "Rafa" reste son sacre renversant avec Liverpool en finale de la Ligue des champions 2005 face à l'AC Milan d'Ancelotti (3-3, 3 t.a.b. à 2), alors que les Milanais menaient 3-0 à la pause.

C'était il y a dix ans déjà et depuis, malgré ses séjours dans trois autres clubs majeurs (Inter Milan en 2010, Chelsea en 2012-2013, Naples entre 2013 et 2015), Benitez n'a remporté qu'un seul titre vraiment marquant: une Europa League avec les Blues en 2013.

Entraîneur frileux ?
En outre, sa capacité à prendre en douceur la suite d'Ancelotti reste à démontrer: à l'Inter, par exemple, il était toujours resté dans l'ombre de son flamboyant prédécesseur José Mourinho et s'était ensuite brouillé avec le propriétaire du club.

A Madrid, il faudra composer avec Florentino Perez, président que l'on prétend très interventionniste et dont Benitez est le 10e entraîneur en douze années de mandats (2000-2006 et depuis 2009).

Reste à savoir aussi si les joueurs du Real, qui appréciaient la proximité bonhomme d'Ancelotti, vont s'entendre aussi bien avec Benitez.

"Il fera de Ronaldo un grand défenseur", a ironisé sur Twitter l'attaquant néerlandais Ryan Babel, ancien de Liverpool.

Cette image d'entraîneur frileux domine en Espagne et Benitez devra s'attacher à la faire voler en éclats. Contrairement aux idées reçues, son Napoli disposait d'ailleurs d'une attaque de feu et d'une défense très friable.

Mais au Real, il faudra avoir tout bon pour durer.

Fifa.com (03/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 3 Juin - 19:08

Madrid - Benitez promet des titres



Le Real Madrid doit afficher sur le terrain "une mentalité offensive", a prévenu lors de sa présentation mercredi le nouvel entraîneur merengue Rafael Benitez, qui a rejeté sa réputation de technicien plutôt défensif et promis de "remporter des titres".

Quel sentiment prédomine après votre nomination au Real ?
Logiquement, c'est un jour spécial, très émouvant. Après plusieurs années à travailler pour réussir, je suis enthousiaste de pouvoir revenir dans cette maison, c'était l'un des objectifs. D'une certaine manière, la boucle est bouclée. J'ai beaucoup de souvenirs, ce sont des choses émouvantes. C'est un défi, une motivation permanente, nous devons essayer de bien faire les choses et de remporter des titres.

Quel système de jeu comptez-vous utiliser ?

Le Real Madrid doit jouer au mieux et avoir une idée claire de ce qu'il doit faire. Nous devons toujours gagner et cette équipe a tellement de qualités que nous devons attaquer, marquer des buts et gagner. (...) Beaucoup de gens disent que je suis défensif, mais Naples (son équipe entre 2013 et 2015, NDLR) a marqué 104 buts cette saison. Une équipe qui a du talent doit être offensive. Quand le Real joue bien et gagne, cela me plaît quoi qu'il arrive. J'espère que ce sera ainsi, qu'on pourra gagner des matches et des titres."

Quelle méthode de travail appliquerez-vous avec les stars du Real ?
C'est l'effectif le plus talentueux que j'ai eu, ils ont un tel niveau... Ma méthode, c'est de s'entraîner 80% du temps avec le ballon et compenser avec 20% sans ballon. Donner la priorité au ballon, avec contrôle, avec rigueur, en utilisant la science. C'est notre méthode et elle nous a permis d'en arriver là. Nous devons avoir une attitude et une mentalité offensive, tout en maintenant l'équilibre défensif.

Comprenez-vous que les joueurs aient regretté le départ de Carlo Ancelotti ?
Cela me semble positif. Les joueurs peuvent montrer de l'affection, c'est une bonne personne et un bon entraîneur. J'aimerais recevoir la même chose quand je partirai. J'ai parlé avec Carlo, il a toute mon estime et je lui souhaite le meilleur.

Quel regard portez-vous sur le rendement récent du gardien et capitaine Iker Casillas (34 ans) ?
Ma position, c'est de profiter d'une grande équipe et ne pas me concentrer sur les questions individuelles. J'ai un grand effectif, très compétitif, très professionnel. L'idée est de profiter des qualités de chacun.

Attendez-vous des renforts cet été ?

C'est un club tellement important qu'il regarde toujours le marché. (...) Je ne suis pas préoccupé. Nous devons faire le maximum avec nos joueurs, qui sont très bons. Et si d'autres arrivent, encore mieux.

Donnerez-vous leur chance aux jeunes du centre de formation ?
Je suis moi-même issu du centre de formation donc je connais la problématique. Ma responsabilité, c'est l'équipe première, mais cela n'empêche pas que je jette un oeil dans les catégories inférieures. L'autre jour, j'ai parlé avec Zizou (Zinédine Zidane, entraîneur de la réserve merengue, NDLR). Si les garçons sont bons, j'essaierai de les soutenir, en accord avec Zizou et le club.

Ce défi est-il comparable à celui de prendre les rênes de Liverpool il y a 11 ans ?
C'est différent. A Liverpool, il y avait un programme sur trois ans pour commencer à devenir compétitifs. Ici, dès la première seconde nous devons être compétitifs, gagner, avoir un niveau très élevé. L'exigence est différente. (...) Seul compte le fait d'être premier. L'objectif est de gagner tout ce qui est possible de gagner, sans donner la priorité à telle ou telle compétition. Nous devons profiter au maximum de notre potentiel."

Fifa.com (03/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 7 Juin - 13:16

Barça - Pedro prolonge jusqu'en 2019



L'attaquant Pedro Rodriguez va prolonger de trois ans son contrat avec le FC Barcelone, jusqu'en 2019, a annoncé jeudi le club catalan, qui a réussi à convaincre l'international espagnol (27 ans) de rester malgré son temps de jeu réduit cette saison.

"Le FC Barcelone annonce être parvenu à un accord avec Pedro Rodriguez pour prolonger son contrat jusqu'au 30 juin 2019. Son précédent contrat s'achevait le 30 juin 2016", a fait savoir le Barça dans un communiqué, ajoutant que le nouvel accord serait signé dans les prochains jours.

Avec une clause de départ maintenue à 150 millions d'euros, cette prolongation est un signe fort de la part du FC Barcelone et du joueur, qu'on disait susceptible de quitter son club formateur faute de temps de jeu.

Pedro, très utilisé sous l'ère de Pep Guardiola (2008-2012), a progressivement perdu sa place de titulaire ces deux dernières saisons avec les intégrations successives de Neymar à l'été 2013, puis de Luis Suarez, qui a fait ses débuts avec l'équipe première en octobre 2014.

L'international espagnol aux 50 sélections, champion du monde 2010 et d'Europe 2012, devrait donc rester à Barcelone, où sa vivacité et sa technique en font le principal recours offensif derrière le trio "MSN" (Messi-Suarez-Neymar).

Titulaire à 22 reprises cette saison avec le Barça (pour 48 matches disputés au total), Pedro a inscrit 11 buts.

Fifa.com (04/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 7 Juin - 13:27

Séville - Unai Emery prolonge



L'entraîneur Unai Emery, qui a conduit le FC Séville au doublé en Europa League, a prolongé son contrat d'une saison jusqu'en 2017, a annoncé le club, 5e du dernier Championnat d'Espagne.

Emery était arrivé au Ramon Sanchez Pizjuan en janvier 2013 en provenance de Valence. Et dès sa première saison, il a remporté l'Europa League, avant de conserver le trophée cette année, ce qui vaudra au FC Séville de disputer la Ligue des champions, selon les nouvelles règles de l'UEFA.

Le contrat initial d'Emery devait se terminer à la fin de la prochaine saison. Il était suivi par Naples, à la recherche d'un entraîneur depuis le départ de Rafael Benitez au Real Madrid.

Fifa.com (05/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 8 Juin - 11:53

Aleix Vidal, de Séville, à Barcelone




L'ailier ou latéral droit de Séville Aleix Vidal va être transféré au FC Barcelone où il signera pour les cinq prochaines saisons, a annoncé dimanche le club catalan, qui avait grand besoin de renforcer le flanc droit de sa défense.

C'est la première recrue de l'intersaison pour le Barça. Le club étant néanmoins interdit de mercato jusqu'à janvier 2016, Vidal devra vraisemblablement patienter six mois avant de pouvoir porter le maillot de sa nouvelle équipe.

"Le FC Barcelone et le Séville FC sont parvenus à un accord pour le transfert d'Aleix Vidal au club blaugrana. Le joueur de Tarragone, âgé de 25 ans, signera pour les cinq prochaines saisons, jusqu'au 30 juin 2020", a fait savoir le Barça dans un communiqué.

Selon la presse espagnole, le montant du transfert serait compris entre 10 et 20 M EUR.

Le joueur, récemment convoqué pour la première fois en sélection espagnole, doit passer lundi la traditionnelle visite médicale avant d'être présenté à la presse à la mi-journée (13h45) au Camp Nou.

Formé au Barça, Aleix Vidal a explosé cette saison sous le maillot de Séville, club avec lequel il a remporté l'Europa League fin mai. Cet ailier droit de formation a notamment brillé au poste de défenseur latéral, une reconversion qui fait de lui un successeur potentiel du Brésilien Dani Alves (32 ans), qui est en fin de contrat au Barça et n'a toujours pas prolongé son bail.

Derrière Dani Alves, le jeune latéral Martin Montoya et la recrue brésilienne Douglas n'ont jamais donné satisfaction, ce qui obligeait le Barça à recruter d'urgence un renfort à ce poste.

fifa.com (07/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 9 Juin - 9:45

Kadir, de l'OM, au Betis



Le milieu de terrain Algérien Foued Kadir, prêté la saison dernière par l'Olympique de Marseille au Betis Séville, a été définitivement transféré chez le club promu en Liga espagnole la saison prochaine, a annoncé l'OM dans la nuit de lundi à mardi.

"L'Olympien Foued Kadir, prêté lors de la saison 2014-15 au Betis Seville, a été transféré au club andalou", a indiqué l'OM sur son site internet, peu après le début du mercato d'été, mardi 9 juin à minuit.

"Dans la mutation temporaire, une clause stipulait le transfert définitif de l'international algérien en cas d'accession du Betis en Liga", précise l'OM. Le Betis a terminé champion de 2e division espagnole cette saison, et retrouve la première division après l'avoir quittée en 2012.

Né à Martigues, le milieu offensif de 31 ans "a disputé 24 matches, inscrit un but et délivré 5 passes décisives" cette saison avec le club andalou, selon l'OM. Il avait été transféré en 2013 de Valenciennes à Marseille, où il a disputé 19 rencontres officielles avant d'être prêté, d'abord à Rennes puis en Espagne.

Fifa.com (09/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 9 Juin - 17:38

Barcelone - Alves prolonge jusqu'en 2017



Le latéral Dani Alves a finalement prolongé d'au moins deux ans son contrat avec le FC Barcelone, après avoir dit récemment se sentir "méprisé" par la direction du club catalan, a annoncé mardi le vainqueur de la Ligue des champions.

"Le nouvel accord qui unira les deux parties sera valide pendant deux saisons supplémentaires, jusqu'au 30 juin 2017, avec une troisième saison optionnelle", a indiqué le club dans un communiqué.

Après sept saisons passées au Barça, l'avenir du défenseur international brésilien (32 ans, 79 sélections), dont le contrat précédent expirait le 30 juin, semblait s'éloigner du Camp Nou.

Il avait même dit se sentir "méprisé" par la direction du club le 25 mai tandis que le FC Barcelone a présenté lundi son successeur potentiel, Aleix Vidal, 25 ans, en provenance du Séville FC.

Les propos émus de Dani Alves dimanche lors de la grande fête du FC Barcelone pour célébrer son deuxième triplé C1-Liga-Coupe du Roi semblaient pointer vers un départ: "Merci à vous tous de m'avoir rendu heureux dans ce club. Je ne sais pas combien de temps durera ce rêve, je ne sais pas si la fin est arrivée.

Fifa.com (09/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 10 Juin - 11:53

Luis Enrique prolongé jusqu'en 2017



Le FC Barcelone a prolongé le contrat de son entraîneur Luis Enrique jusqu'en 2017, trois jours après la victoire du club catalan en Ligue des champions, a annoncé mardi son président Josep Maria Bartomeu.

"Nous nous sommes entendus pour la reconduction de Luis Enrique jusqu'à la saison 2017, par conséquent nous aurons Luis Enrique deux ans de plus", a annoncé Josep Maria Bartomeu lors d'une conférence de presse.

Le contrat actuel de l'entraîneur allait jusqu'en 2016 mais des résultats mitigés en début d'année avaient fait planer le doute sur son avenir à ce poste, avant la triple victoire du Barça en Ligue des champions, Liga et Coupe du Roi.

"Le temps des décisions viendra", avait commenté Luis Enrique après la victoire de son équipe face à la Juventus Turin samedi à Berlin (3-1) en C1.

Fifa.com (10/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum