Saison espagnole, 2014 - 2015

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:53

Real - Varane prolonge



Le défenseur international français Raphaël Varane a signé un nouveau contrat avec le Real Madrid, prolongeant son bail avec les champions d'Europe jusqu'en juin 2020, a annoncé jeudi le club espagnol.

A seulement 21 ans, Varane compte près de 74 matches au compteur avec le Real Madrid depuis son arrivée, en provenance de Lens, à l'été 2011, bien qu'il ait été utilisé avec parcimonie en ce début de saison.

Il compte 13 sélections avec l'équipe de France.

Fifa.com (18/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 19 Sep - 19:07

Double duel Madrid-Galice, le Barça vise le sans-faute



Le Real Madrid, en déplacement à La Corogne, et l'Atletico, opposé au Celta Vigo, doivent rester à flot ce week-end face aux clubs galiciens pour suivre le sillage du FC Barcelone, qui espère continuer son sans-faute lors de la 4e journée du Championnat d'Espagne.

. Le Real déjà sans filet
Après trois rencontres, dont deux naufrages contre la Real Sociedad (4-2) et l'Atletico (2-1), le Real Madrid ne peut plus se permettre de sombrer: la dernière fois que la "Maison blanche" avait perdu deux de ses trois premiers matches de Liga, c'était en 2005-2006 et le Barça avait fini champion avec 12 points d'avance.

Pour le club merengue, qui compte pour le moment six longueurs de retard sur le leader barcelonais, il faut à tout prix rebondir samedi après-midi contre le Deportivo La Corogne. Les hommes de Carlo Ancelotti se sont offert mardi un peu d'air en balayant Bâle en Ligue des champions (5-1), grâce notamment à l'implication offensive de la recrue colombienne James Rodriguez.

Mais il s'agit de confirmer en Liga et surtout de colmater les brèches persistantes en défense. "Tout n'est pas résolu mais j'ai aimé la réaction de l'équipe", a commenté Ancelotti. Même si le "Depor" est l'un des trois clubs promus cet été, les Madrilènes doivent néanmoins s'attendre à un match difficile dans le toujours chaud stade de Riazor, où ils n'ont remporté que deux de leurs cinq derniers déplacements en championnat.

. L'Atletico navigue à vue
L'Atletico Madrid, champion d'Espagne en titre, a beaucoup renouvelé son effectif à l'intersaison et son rendement est pour le moment très irrégulier. Bien que vainqueur au stade Bernabeu samedi dernier et en bonne position au classement de Liga à deux points du Barça, le club "colchonero" reste en rodage, comme l'a prouvé la défaite mardi en C1 sur la pelouse de l'Olympiakos (3-2).

L'"Atleti" a notamment péché en défense, son point fort l'an passé, et le gardien slovène Jan Oblak a encaissé trois buts pour sa première titularisation avec son nouveau club. En outre, l'attaquant croate Mario Mandzukic, grande satisfaction parmi les nouvelles recrues, a fini le match avec une fracture du nez et sera forfait samedi pour recevoir le Celta, ce qui devrait permettre au Français Antoine Griezmann, remplaçant mais buteur en Grèce, de retrouver une place de titulaire.

"Il ne faut pas s'en faire, c'est la première défaite de la saison", a dédramatisé jeudi le milieu Koke, même s'il a reconnu que l'équipe était un peu "endolorie" par ce revers et devait "être forte" contre le Celta, dont l'ailier chilien Fabian Orellana est co-meilleur buteur de Liga avec trois buts.

. Le Barça veut garder le cap

Tout semble aller pour le mieux au FC Barcelone, victorieux de tous ses matches officiels cette saison sans encaisser le moindre but, ce qui lui vaut d'être leader de la Liga et de son groupe en Ligue des champions. Mais le fait que le géant catalan ait peiné à battre les modestes Chypriotes de l'Apoel Nicosie mercredi en C1 (1-0), certes avec une équipe très rajeunie, a fait naître une pointe de doute à chasser dès dimanche sur la pelouse de Levante, lanterne rouge de Liga.

Dans le cadre de la rotation mise en place par l'entraîneur Luis Enrique, Andres Iniesta, Sergio Busquets, Jérémy Mathieu ou encore Ivan Rakitic devraient retrouver une place de titulaire dans une équipe où le duo Lionel Messi-Neymar semble de plus en plus complice. En quatre matches toutes compétitions confondues, l'Argentin a marqué deux buts et délivré quatre passes décisives, dont deux pour le Brésilien. Et les deux Sud-Américains devraient à nouveau être les fers de lance du Barça dimanche au stade Ciutat de Valencia.

Programme

Vendredi
Elche - Eibar

Samedi
Deportivo La Corogne - Real Madrid
Athletic Bilbao - Grenade
Atletico Madrid - Celta Vigo
Espanyol Barcelone - Malaga

Dimanche
Real Sociedad - Almeria
Villarreal - Rayo Vallecano
Cordoue - Séville
Levante - FC Barcelone

Lundi
Getafe - Valence

Fifa.com (19/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 19 Sep - 19:14

Real - Pepe forfait, Carvajal de retour



Le défenseur portugais du Real Madrid Pepe est forfait pour le déplacement samedi à La Corogne en raison d'une blessure à une cuisse, a déclaré vendredi son entraîneur Carlo Ancelotti, qui récupère néanmoins le latéral Dani Carvajal, remis d'une blessure à la cuisse gauche.

"J'ai de très bonnes options pour jouer à droite (de la défense, NDLR) parce que Carvajal est disponible", a expliqué l'entraîneur italien en conférence de presse au sujet de l'international espagnol de 22 ans.

"Le seul joueur indisponible est Pepe, qui souffre d'un problème à une cuisse et ne jouera pas", a ajouté Ancelotti.

L'absence de Pepe sous-entend que le défenseur français Raphaël Varane, qui a prolongé jeudi son contrat avec le Real jusqu'en 2020, devrait se voir offrir une chance d'être titulaire sous le maillot merengue pour la première fois cette saison.

Ancelotti a par ailleurs confirmé sa confiance au gardien Iker Casillas, pris en grippe par une partie du stade Bernabeu, et il a fait savoir que l'attaquant mexicain "Chicharito" Hernandez débuterait sur le banc de touche face au Deportivo au stade de Riazor, ce qui laisse penser que le Français Karim Benzema restera titulaire en pointe.

Le Real Madrid, auteur d'un début de saison raté en Liga avec deux défaites en trois matches, a l'obligation de se reprendre samedi lors de la 4e journée (14h00 GMT) pour tenter de combler ses six longueurs de retard sur le Barça, même si Ancelotti a assuré n'être pas préoccupé à ce stade.

"Nous n'y pensons pas, nous pensons à améliorer notre niveau physique et tactique. Voilà la préoccupation", a-t-il dit. "Nous devons avoir la tranquillité nécessaire parce que la saison est très longue et je suis sûr que le Real va se battre jusqu'au bout dans toutes les compétitions."

Fifa.com (19/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 20 Sep - 15:12

Suarez aide déjà le Barça, juge Luis Enrique



Luis Suarez, recrue phare du FC Barcelone, est déjà d'une grande aide pour son club, a estimé samedi l'entraîneur Luis Enrique, même si l'attaquant uruguayen doit encore attendre un mois pour jouer en match officiel en raison de sa suspension pour morsure.

"Il nous aide déjà, bien que ce ne soit pas sur le plan du football: avant chaque match, c'est un joueur expressif, contagieux", a expliqué le technicien asturien en conférence de presse avant le déplacement du Barça sur le terrain de Levante dimanche pour la 4e journée du Championnat d'Espagne.

Transféré de Liverpool à l'intersaison pour 81 M EUR, Suarez a été suspendu jusqu'à fin octobre pour avoir mordu l'Italien Giorgio Chiellini lors du Mondial au Brésil. L'Uruguayen doit, pour l'instant, se cantonner aux séances d'entraînements avec le Barça et aux rencontres amicales, mais sa seule présence est bénéfique, selon Luis Enrique.

"C'est un joueur qui donne tout à l'entraînement et qui nous apporte beaucoup. Pendant les matches, il nous apporte aussi des choses, qui ne sont pas encore du domaine du football. Mais il fait partie du groupe, il est complètement adapté et il attend son heure", a ajouté l'entraîneur.

Sa sanction prenant fin le 24 octobre au soir, le joueur de 27 ans devrait être éligible pour disputer le clasico de Liga contre le Real Madrid, fixé au samedi 25 octobre à 18h00 (16h00 GMT).

"Il s'entraîne comme s'il pouvait jouer demain, ce qui facilitera ses chances d'intégrer le groupe dès que sa sanction sera levée. S'il s'entraîne avec 100% d'intensité, tous les mécanismes, toutes les aides, toute les relations qu'il peut nouer avec ses partenaires seront facilités. Il le fait et je suis très content", a poursuivi Luis Enrique.

"C'est déjà une bonne recrue, alors imaginez lorsqu'il pourra jouer", a conclu en plaisantant l'entraîneur barcelonais.

Fifa.com (20/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 20 Sep - 21:08

Le Real se régale, triplé de Ronaldo



Le Real Madrid, en net progrès après un début de saison poussif, s'est régalé samedi face au Deportivo La Corogne (8-2), avec un triplé de Cristiano Ronaldo et des doublés de Gareth Bale et "Chicharito" Hernandez pour la 4e journée du Championnat d'Espagne.

Le Portugais a signé un "coup du chapeau" parfait: ouverture du score de la tête (29), frappe du droit dans le but vide après un bon travail de Karim Benzema (41) et tir croisé du gauche à mi-hauteur (78).

Malgré les réductions du score successives d'Haris Medunjanin sur penalty (50) et de Toché de la tête (84), le Real a étincelé offensivement avec deux buts de Bale sur deux appels dans la surface (66, 74) et des frappes splendides de James Rodriguez (37) et "Chicharito" (88, 90+2), auteur de ses deux premiers buts sous le maillot merengue.

Cette démonstration permet au Real de recoller provisoirement à trois points du FC Barcelone, en déplacement dimanche sur la pelouse de Levante (19h00 GMT), et à un point de l'Atletico, qui reçoit samedi soir l'autre club galicien de Liga, le Celta Vigo (18h00 GMT).

Certes, le Real, après une première période brillante, a encore baissé le pied après la pause, son grand problème en ce début de saison. Cela a permis au "Depor" d'entretenir l'espoir avec un penalty, obtenu pour une main de Sergio Ramos.

Mais offensivement, les automatismes commencent à se roder et on a beaucoup vu James, Ronaldo, Bale et Benzema combiner et permuter en attaque.

Benzema intenable
Le Français, en particulier, a été intenable: très mobile, il s'est démarqué, a multiplié les appels et beaucoup touché le ballon. Passeur sur le but de James, Benzema a dribblé le gardien sorti hors de sa surface (41) sur le deuxième but de Ronaldo. Sorti à l'heure de jeu, il ne lui aura manqué qu'un but pour valider cet excellent travail.

Ronaldo, pour sa part, a enfin marqué au stade de Riazor, l'une des rares enceintes emblématiques d'Espagne où il n'avait pas encore inscrit de but. Le Portugais a signé une merveille de tête en lucarne sur un centre d'Alvaro Arbeloa (29) avant de profiter du bon travail de Benzema.

Après une récupération de balle de James, "CR7" a ensuite clos la marque pour inscrire son 5e but en Liga cette saison (41) et prendre seul les commandes du classement des buteurs.

Le Real n'aura finalement été inquiété qu'en début de seconde période, où Iker Casillas, pris en grippe par une partie du stade Bernabeu, s'est montré vigilant. Le portier espagnol n'a rien pu faire sur le penalty mais il a réalisé plusieurs arrêts importants (52, 57) pour éviter de remettre le "Depor" dans le match, même s'il n'a pu empêcher le but tardif de Toché de la tête (84).

Cette réduction du score aura été anecdotique puisque le doublé de "Chicharito" en fin de rencontre a permis au Real de faire aussi bien que sa précédente plus large victoire à l'extérieur en Liga, en 1987 à Saragosse (7-1). Et de remettre les pendules à l'heure vis-à-vis de ses rivaux pour le titre.

Fifa.com (20/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 21 Sep - 18:18

Récital du Real, l'Atlético en sourdine



Le Real Madrid a effacé ses fausses notes de début de saison avec un récital offensif tonitruant à La Corogne (8-2) samedi lors de la 4e journée du Championnat d'Espagne, tandis que l'Atletico a été mis en sourdine par le Celta Vigo (2-2).

Lancé par un triplé de Cristiano Ronaldo (29, 41, 78), le Real s'est régalé face au Deportivo: les virtuoses James Rodriguez (37), Gareth Bale (66, 74) et "Chicharito" Hernandez (88, 90+2) lui ont permis d'égaler sa précédente meilleure performance à l'extérieur en Liga, un succès 7-1 à Saragosse en 1987.

Au classement, la "Maison blanche" se replace dans la première partie de tableau en revenant à deux longueurs de l'Atletico (8 points) et trois du FC Barcelone (9 points) en déplacement dimanche sur la pelouse de la lanterne rouge Levante (19h00 GMT).

Cette large victoire apaisera sans doute le club merengue après un début de saison catastrophique, marqué par deux défaites en trois journées. Surtout, son attaque semble monter en puissance après avoir déjà inscrit cinq buts contre Bâle mardi en Ligue des champions (5-1).

"Après nos deux défaites, avoir marqué 13 buts (en deux matches, NDLR) est la preuve que nous avons bien réagi", a jugé l'entraîneur Carlo Ancelotti en conférence de presse, tout en reconnaissant que son équipe devait encore "s'améliorer".

Offensivement en tout cas, les automatismes du Real commencent à payer. On a beaucoup vu combiner et permuter James, Benzema, Bale et Ronaldo, lequel est désormais meilleur buteur de Liga avec cinq buts.

Le Portugais, qui n'avait encore jamais marqué au Riazor, a frappé trois fois: ouverture du score de la tête (29), frappe dans le but vide après un bon travail de Benzema (41) et tir croisé à mi-hauteur (78).

La C1 pèse dans les jambes
Malgré les réductions du score successives de Medunjanin sur penalty (50) et de Toché de la tête (84), le Real s'est envolé avec deux buts de Bale sur deux appels dans la surface (66, 74) et des frappes splendides de James Rodriguez (37) et "Chicharito" (88, 90+2), auteur de ses deux premiers buts sous le maillot merengue.

Si le Real est de retour, l'Atletico semble connaître à son tour un léger passage à vide: les "Colchoneros", vaincus par l'Olympiakos en C1 mardi (3-2), n'ont pu faire mieux qu'un nul à domicile contre le Celta.

L'"Atleti", rapidement mené au score après une curieuse reprise du talon à l'aveugle de Pedro Pablo Hernandez (19), a joué sur ses points forts habituels pour prendre l'avantage, avec deux buts sur phases arrêtées: un plat du pied de Joao Miranda après un coup franc (31) et une tête de Diego Godin sur corner (41).

Mais il a aussi montré une fébrilité défensive plus étonnante: Miranda a concédé un pénalty qui a permis à Nolito d'égaliser (53).

"Le premier but encaissé a été bizarre, le second un penalty", a regretté l'entraîneur "colchonero" Diego Simeone. "Bien sûr qu'il faut nous améliorer (...). Mais je retiens la réaction de l'équipe, cela a été l'un des meilleurs matches en attaque que nous ayons joués récemment."

Il n'empêche qu'en l'absence du Croate Mario Mandzukic, opéré du nez, le gardien du Celta Sergio Alvarez a neutralisé les attaquants "rojiblancos", dont les jambes étaient peut-être un peu lourdes en fin de match après les efforts consentis au Pirée cette semaine.

Une mésaventure comparable est arrivée à l'Athletic Bilbao: trois jours après avoir joué son premier match de phase de poules de Ligue des champions depuis 16 ans (0-0 contre Donetsk), le club basque a chuté dans son stade de San Mames face à Grenade (1-0), vainqueur sur un but du Colombien Jhon Cordoba (39).

Fifa.com (20/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 22 Sep - 17:16

Le Barça et Messi flambent



Lionel Messi, buteur et double passeur, a permis au FC Barcelone de balayer Levante (5-0) dimanche à Valence lors de la 4e journée du Championnat d'Espagne, dont le club catalan occupe la première place grâce à un sans-faute depuis le début de saison.

Quatre matches, quatre victoires et aucun but encaissé: au stade Ciutat de Valencia, le Barça a encore rendu une copie parfaite grâce à deux passes décisives de Messi pour Neymar (34) et Sandro (57), ses quatrième et cinquième en Liga cette saison, et un coup de canon signé Ivan Rakitic (44).

Pedro, servi en retrait par Jordi Alba (64), et Messi, d'un joli lob (72), ont scellé le score face à une équipe de Levante réduite à 10 juste avant la pause.

Avec 12 points, les Catalans sont solidement installés en tête de la Liga avec deux longueurs d'avance sur le FC Séville (2e), vainqueur à Cordoue dimanche (3-1), quatre sur l'Atletico (3e) et six sur le Real Madrid (7e).

Et les hommes de Luis Enrique se sont trouvés un nouveau meneur de jeu en la personne de Messi, buteur en série reconverti dans un rôle plus reculé de maître ès dernières passes. C'est lui qui, affichant une complicité de plus en plus évidente avec Neymar, a alerté le Brésilien d'un petite louche dans la surface. Ce dernier a profité de l'erreur du gardien de Levante pour marquer dans le but vide (34) son 3e but en Liga cette saison, le troisième sur une passe de Messi.

"iLeo' Messi est un joueur unique, spécial", a réagi l'entraîneur barcelonais en conférence de presse. "Il a délivré plusieurs passes décisives de manière spectaculaire et il termine le match avec un but, donc je pense que cela a été un match complet, pour lui et tous les autres."

Un peu plus tard, c'est encore l'Argentin qui a attiré à lui tous les défenseurs avant de décaler dans la surface le jeune Sandro (19 ans), buteur d'un plat du pied (57).

Messi rate un penalty
Comme pour symboliser ce nouveau rôle plus altruiste, le quadruple Ballon d'Or s'est même permis le luxe de rater un penalty. Lancé par Andres Iniesta dans la surface, il a provoqué la faute et l'exclusion du défenseur Loukas Vyntra (40) mais, au moment de convertir la sanction, Messi a trop ouvert son pied gauche et sa frappe puissante a frôlé le poteau.

A 1-0, cela aurait pu dérégler la belle mécanique barcelonaise. Mais Rakitic, qui a avoué il y a quelques jours que Luis Enrique lui avait demandé de ne pas hésiter à frapper de loin, a suivi les conseils de son entraîneur: sur un ballon mal repoussé, il a adressé un puissant tir tendu qui est allé se ficher dans le petit filet opposé, soit son tout premier but sous le maillot du Barça (44).

D'ailleurs, Messi s'est rattrapé en fin de match en inscrivant son 3e but en Liga cette saison sur un petit ballon piqué qui a lobé le gardien adverse (72). Le seul point noir de la soirée barcelonaise est peut-être à chercher du côté de la défense, qui, à l'image du Français Jérémy Mathieu, a connu quelques ratés qui auraient pu lui coûter cher en début de rencontre.

Ainsi, l'international tricolore s'est manqué devant José Luis Morales (15), qui a filé vers la surface mais dont le centre a été détourné en corner. Mathieu a aussi dévissé un ballon plein axe très dangereux (68) avant de se rattraper par son apport offensif.

Quant à Neymar, il a été au centre d'un imbroglio après s'être semble-t-il fait mal à une cheville. Resté au sol sur la touche, le Brésilien a mis du temps à se relever et quand il l'a fait, visiblement indemne, Luis Enrique avait déjà décidé de le remplacer par Sandro (51), à la grande incompréhension du Brésilien, qu'on a vu ensuite assez contrarié sur le banc de touche.

Une scène somme toute bénigne au vu de l'impeccable début de saison du Barça.

Fifa.com (21/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 22 Sep - 17:28

Le Real veut confirmer, le Barça garder la forme



Le Real Madrid, qui a pansé ses plaies en marquant 13 buts en une semaine, peut confirmer sa guérison mardi contre Elche en Championnat d'Espagne, tandis que la belle santé du FC Barcelone sera mise à l'épreuve à Malaga mercredi pour la 5e journée.

. Real, la thérapie par l'attaque
Cinq buts contre Bâle mardi en Ligue des champions (5-1) puis huit autres face au Deportivo La Corogne samedi en Liga (8-2): les attaquants du Real ont joué les urgentistes la semaine dernière pour apaiser le club champion d'Europe, meurtri par son début de saison raté. Avec un total de quatre buts en deux matches pour Cristiano Ronaldo, trois pour Gareth Bale, deux pour James Rodriguez et "Chicharito" Hernandez et un pour Karim Benzema, c'est l'ensemble de l'attaque merengue qui a montré une adresse chirurgicale.

Mais au-delà de la finition, la "Maison blanche" doit prouver sur la durée qu'elle a retenu la leçon des deux revers consécutifs concédés contre la Real Sociedad (4-2) et l'Atletico (2-1). "Il est nécessaire de faire mieux dans la continuité du jeu et dans l'équilibre", a prévenu l'entraîneur Carlo Ancelotti. De fait, le Real dépense beaucoup plus d'énergie dans le pressing et le contrôle du ballon que la saison passée, où il excellait en contre-attaque. Et il devient plus vulnérable dans les fins de matches, quand les jambes commencent à devenir lourdes.

Contre Elche au stade Bernabeu mardi (18h00 GMT), il s'agira à la fois de poursuivre la montée en puissance offensive et d'arrêter d'encaisser des buts évitables, ce qui donnerait un peu de répit au gardien Iker Casillas, pris en grippe par une partie des supporteurs merengues.

. Barça, le risque de l'euphorie
Après une saison sans titre majeur, le FC Barcelone n'aurait pas pu mieux entamer sa reconquête: en quatre journées, le club catalan a réalisé un sans-faute avec 12 points sur 12 possibles, 11 buts marqués et zéro encaissé. Il est leader de la Liga avec deux longueurs d'avance sur Séville, quatre sur l'Atletico et six sur le Real. Au point que certains en Espagne voient déjà le Barça reparti vers les sommets, avec un Lionel Messi passeur et buteur, un Neymar de plus en plus complice avec l'Argentin, et une défense stabilisée par rapport à l'an dernier.

Pour autant, l'entraîneur Luis Enrique a mis en garde contre toute euphorie, estimant qu'il était un peu tôt pour crier victoire. "Nous devons nous concentrer sur notre travail et nous évaluerons plus tard la situation comptable, quand on aura joué un nombre de journées un peu plus conséquent", a-t-il prévenu dimanche. "Tout cela vient de débuter et il y aura beaucoup de chassé-croisé dans le classement."

D'ailleurs, le plus dur arrive peut-être pour le Barça: après la large victoire sur la pelouse de Levante (5-0) dimanche, le club catalan va devoir négocier un second déplacement consécutif mercredi, à Malaga (20h00 GMT). Puis il recevra samedi Grenade, invité surprise du haut de tableau (4e), avant d'aller défier chez lui le Paris Saint-Germain en Ligue des champions dans une semaine. De quoi y voir plus clair sur les possibilités de cette équipe.

. Atletico, une défense patraque
L'Atletico Madrid était la saison passée connu pour sa défense de fer, la meilleure de Liga, qui l'a conduit jusqu'au titre de champion.  Mais en cette fin d'été où le club "colchonero" a beaucoup renouvelé son effectif, l'édifice tangue un peu: l'"Atleti" a déjà encaissé huit buts en sept matches toutes compétitions confondues, dont deux samedi à domicile face au Celta Vigo (2-2).

A Almeria mercredi (18h00 GMT), les hommes de Diego Simeone vont devoir retrouver l'assise qui a fait leur force, sans pour autant perdre l'allant offensif apporté par leurs recrues, comme le Français Antoine Griezmann, très bon samedi soir.

Programme

Mardi
Real Madrid - Elche
Celta Vigo - Deportivo La Corogne

Mercredi
Almeria - Atletico Madrid
Eibar - Villarreal
Rayo Vallecano - Athletic Bilbao
Séville - Real Sociedad
Grenade - Levante
Malaga - FC Barcelone

Jeudi
Espanyol Barcelone - Getafe
Valence - Cordoue

Fifa.com (22/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 23 Sep - 19:35

Barça - Luis Enrique ne s'enflamme pas



Le FC Barcelone a beau avoir signé un sans-faute sur les quatre premières journées du Championnat d'Espagne, "personne ne gagne la Liga en septembre", a prévenu mardi l'entraîneur blaugrana Luis Enrique, jugeant que son équipe devait encore progresser.

"Nous verrons à partir de mars quelles sont les équipes candidates au titre en Liga", a estimé le technicien en conférence de presse.

"Notre objectif est d'atteindre la fin mars ou le début du mois d'avril en étant en position de gagner toutes les compétitions. Personne ne gagne la Liga en septembre, octobre, novembre, décembre, janvier ou février, je n'ai jamais vu ça."

Avec quatre victoires en autant de matches et aucun but encaissé, le Barça est solidement installé en tête du classement avant son déplacement de la 5e journée mercredi à Malaga (22h00/20h00 GMT), où le club devrait pouvoir compter sur Neymar et Ivan Rakitic, ménagés lundi.

Luis Enrique a néanmoins estimé que ses joueurs avaient encore "une marge de progression" au niveau défensif, même s'il a assuré n'être "pas préoccupé" par le défenseur français Jérémy Mathieu, recruté cet été et auteur de petites approximations face à Levante dimanche (5-0).

"Dans le cas de Mathieu, les gestes réussis dépassent largement les erreurs", a souligné le technicien. "C'est un défenseur central gaucher, rapide, qui peut jouer aussi comme latéral, avec un bon physique et une présence dans le jeu aérien. Il y beaucoup d'aspects que nous devons améliorer individuellement mais il réunit beaucoup de conditions qui en font un joueur important pour nous."

Luis Enrique a par ailleurs indiqué que l'attaquant uruguayen Luis Suarez, autre recrue de l'été au Barça mais interdit de compétition jusqu'à fin octobre pour morsure, disputerait mercredi un match amical avec la réserve du Barça pour "prendre le rythme" face à une sélection de jeunes indonésiens.

Fifa.com (23/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 24 Sep - 17:52

Le Real étincelle, Ronaldo puissance quatre



Le Real Madrid, poursuivant sur sa lancée, a encore flambé grâce à son attaque de feu mardi contre Elche (5-1) en ouverture de la 5e journée du Championnat d'Espagne, avec notamment le quadruplé d'un Cristiano Ronaldo incandescent.

Et de cinq qui font dix-huit! En trois matches toutes compétitions confondues, le Real a marqué dix-huit buts: mardi soir, Gareth Bale (20) puis Ronaldo sur deux penalties (28, 80), une tête (32) et un tir placé (90+2), ont alimenté cette cadence infernale après un penalty précoce d'Elche (15) provoqué par... "CR7".

Au classement, la "Maison blanche" compte 9 points, ce qui lui permet de mettre sous pression l'Atletico (8 points), en visite à Almeria mercredi (18h00 GMT), et de revenir provisoirement à trois longueurs du leader, le FC Barcelone (12 points), attendu à Malaga mercredi soir (20h00 GMT).

Refroidi par un début de saison très terne, il semble que le Real Madrid monte désormais en température grâce à ses feu-follets offensifs, même si la défense est là pour doucher les ardeurs merengues (neuf buts encaissés en cinq journées).

Cette fois, c'est Elche qui en a fait les frais après Bâle en Ligue des champions (5-1) la semaine dernière, puis le Deportivo La Corogne (8-2) samedi en Liga.

Le modeste club de la région de Valence a pourtant mis à contribution en début de match le gardien Keylor Navas, préféré à Iker Casillas dans la cage.

Le portier costaricien, insensible à l'incendie que sa titularisation pourrait bien raviver à un poste très polémique au Real, a dans l'ensemble répondu présent, notamment sur un coup franc direct bien stoppé (5).

Ronaldo prend le large
Mais il n'a rien pu faire sur l'ouverture du score: après un corner anodin, l'arbitre a sifflé un penalty pour Elche, estimant que Ronaldo avait fait faute en dégageant le ballon. Eduardo Albacar l'a transformé sans trembler (15).

C'était peut-être l'étincelle qui manquait pour réveiller les artificiers merengues. Aussitôt après, Bale a égalisé d'une tête piquée (20) pour inscrire son quatrième but en Liga cette saison.

Et Ronaldo a enchaîné: il a transformé un penalty aux airs de compensation obtenu par Marcelo (28) avant de récidiver d'une magnifique tête sur un centre du latéral brésilien (32).

Après quoi, Elche a lâché prise et les occasions se sont multipliées pour le Real: coup franc brûlant de "CR7" boxé par le gardien (37), frappe rasante du Portugais captée par le portier (39), tir de Toni Kroos stoppé après une merveille d'action à une touche de balle (38)...

On a beaucoup vu James, recrue-phare de l'été au Real, ainsi qu'Isco, très actif pour récupérer le ballon et toujours déroutant dans ses dribbles.

Quant à Ronaldo, aligné avec Bale en pointe du 4-4-2 madrilène en l'absence de Karim Benzema ménagé sur le banc, il a fini par faire mieux que son "coup du chapeau" de La Corogne samedi: après plusieurs occasions non concrétisées (52, 66), le double Ballon d'Or a obtenu et transformé un penalty (80) avant de clore le score sur une passe en profondeur de Bale (90+2).

"En ce moment, il est très bien bien physiquement, il est très motivé et il marque beaucoup", s'est réjoui son entraîneur Carlo Ancelotti, qui a estimé que le Portugais avait bien profité de sa période de repos forcé début septembre pour soigner ses pépins chroniques à la jambe gauche.

Grâce à ces sixième, septième, huitième et neuvième buts en Liga cette saison, Ronaldo a pris le large au classement des buteurs. Et on a entendu monter dans les tribunes du stade Bernabeu ce refrain connu: "Cristiano, Balon de Oro!"

Fifa.com (23/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 25 Sep - 17:41

Barça - Doublé de Suarez avec la réserve



Luis Suarez, recrue-phare du FC Barcelone, a joué mercredi en amical avec la réserve du club, marquant un doublé contre la sélection indonésienne des moins de 19 ans (6-0) et prenant confiance à un mois du terme de sa suspension pour morsure.

Le match amical de mercredi est son troisième sous le maillot blaugrana, après ses débuts lors du "Trophée Joan Gamper", match de gala de présaison contre les Mexicains du Club Leon au Camp Nou (6-0), puis une rencontre d'entraînement entre joueurs de l'effectif barcelonais et de la réserve début septembre.

Lors de la rencontre de mercredi, organisée au centre d'entraînement barcelonais et retransmise sur la chaîne du club, Suarez a été aligné dans le onze de départ du Barça B, au même titre que le défenseur international belge Thomas Vermaelen, de retour de blessure.

L'Uruguayen, qui a joué l'intégralité de la rencontre, a marqué dès la douzième minute: lancé dans l'espace, il a trompé le gardien d'un tir croisé du gauche. Il a ensuite doublé la mise à la 68e minute sur un crochet suivi d'une belle frappe du gauche à l'entrée de la surface.

"C'a été un bon match avec le Barça B", a réagi le joueur de 27 ans sur son compte Twitter. "Je remercie l'équipe et l'entraîneur (de la réserve) de m'avoir donné cette opportunité."

Dans l'ensemble, Suarez s'est montré remuant et disponible mais il a clairement semblé en manque de rythme, faute d'avoir joué en match officiel depuis la Coupe du monde cet été. Quant à Vermaelen, aligné comme latéral gauche, il ouvert le score de la tête (3) et a signé une prestation plutôt propre pendant l'heure qu'il a passé sur le terrain.

Fifa.com (24/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 25 Sep - 17:57

Premier accroc pour le Barça



Le FC Barcelone, neutralisé à Malaga (0-0), a subi son premier faux-pas de la saison mercredi pour la 5e journée du Championnat d'Espagne, ce qui permet à Séville, vainqueur de la Real Sociedad (1-0), de revenir à hauteur du leader catalan.

Jusque-là, le Barça avait signé un sans-faute en Liga avec quatre succès et même si le club blaugrana n'a toujours pas encaissé de but cette saison, ce premier accroc dans son plan de marche permet à ses poursuivants de se rapprocher au classement.

Dauphin de Barcelone, le FC Séville a battu la Real sur un but de Gerard Deulofeu (18), formé au Barça et prêté cette saison au club andalou, désormais coleader avec 13 points.

De son côté, l'Atletico profite également de sa courte victoire à Almeria (1-0) pour revenir à deux points, de même que le Real Madrid, en démonstration mardi contre Elche (5-1) et désormais à quatre longueurs de la tête.

Il faut dire que le Barça n'a pas réussi à trouver la clé au stade de la Rosaleda face à une équipe andalouse qui l'a pressé, harcelé, serré de près et a finalement obtenu un point mérité. "Malaga a eu beaucoup de mérite et il nous a manqué un peu de vitesse pour les déséquilibrer", a déploré le capitaine barcelonais Andres Iniesta au micro de Canal+ Espagne. "Un point, c'est un point, il faut continuer."

Impuissance
Sevré de munitions, Lionel Messi a souvent été contraint de redescendre très bas chercher les ballons et Neymar, pris en chasse par la défense, a eu peu d'opportunité d'accélérer.

Faute d'espaces dans l'axe, le danger est venu des ailes: alors qu'à droite le latéral brésilien Douglas s'est montré timide pour ses débuts avec le Barça, à gauche Jordi Alba a adressé plusieurs centres brûlants que ni Pedro (17), ni Messi (26, 43) n'ont réussi à pousser au fond.

Symbole de l'impuissance catalane, Barcelone n'a cadré aucune de ses tentatives avant l'heure de jeu. Et quand Gerard Piqué, sur corner, a finalement trouvé le cadre (77), le portier camerounais Carlos Kameni s'est interposé.

Dans ce contexte, Malaga a bien failli créer la surprise lorsque Luis Alberto a frappé un coup franc excentré que le gardien barcelonais Claudio Bravo a boxé sur son poteau (71). Au final, un nul logique, qui résume toutes les difficultés que le Barça pourra avoir cette saison sur des pelouses difficiles, dans des ambiances hostiles et face à un adversaire déterminé.

L'Atlético avec son arme favorite

Une mésaventure similaire aurait pu arriver à l'Atletico mais le club "colchonero" a su s'en remettre à son arme favorite, les coups de pieds arrêtés, pour repartir victorieux d'Almeria malgré les multiples parades du gardien andalou Ruben.

A la 60e minute, Koke a déposé le ballon au premier poteau sur la tête de Joao Miranda, auteur de son troisième but en Liga cette saison.

"Gagner sur des coups de pied arrêtés ne me préoccupe pas parce que cela fait partie du jeu", a commenté Diego Simeone. "Pour obtenir ce type d'action, il faut attaquer", a-t-il ajouté. A chaque fois que le champion d'Espagne en titre obtient un corner ou un coup franc, c'est presque un penalty: six des sept buts des "Colchoneros" cette saison en Liga ont été inscrits sur phase statique.

Ce succès n'a pas résolu tous les problèmes des "Colchoneros" dans le jeu mais il leur suffit pour repartir de l'avant après une semaine marquée par une défaite en Ligue des champions contre Olympiakos (3-2) et un nul à domicile face au Celta Vigo en Liga (2-2).

L'Athletic Bilbao, de son côté, n'a pas réussi à rebondir: après sa défaite à domicile contre Grenade samedi (0-1), le club basque a de nouveau chuté en Liga, cette fois sur la pelouse du Rayo Vallecano (2-1).

Fifa.com (24/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 25 Sep - 18:03

Le Celta veut rester invaincu



Le Celta Vigo, invaincu cette saison, espère confirmer son excellent démarrage vendredi à Elche en ouverture de la 6e journée du Championnat d'Espagne, tandis que le FC Barcelone, le Real Madrid et l'Atlético doivent défier samedi trois équipes du haut de tableau.

Le Celta (6e) vient d'enchaîner plusieurs performances convaincantes, d'abord en allant obtenir le nul sur la pelouse de l'"Atleti" (2-2) le week-end dernier puis en remportant mardi le bouillant derby galicien face au Deportivo La Corogne (2-1).

Pour renverser Elche vendredi (19h00 GMT), les joueurs d'Eduardo Berizzo, ex-adjoint de l'entraîneur marseillais Marcelo Bielsa, disposent d'une puissance de feu multiple: trois de leurs attaquants, l'Espagnol Nolito, l'Argentin Joaquin Larrivey et le Chilien Fabian Orellana, comptent déjà trois buts en Liga cette saison.

Samedi, les grands d'Espagne auront fort à faire avant de retrouver la Ligue des champions la semaine prochaine.

Le Real, rétabli après son début de saison raté, espère poursuivre son festival offensif malgré un déplacement délicat à Villarreal (14h00 GMT), 7e de Liga.

Dans la foulée (16h00 GMT), le Barça, futur adversaire du Paris Saint-Germain en C1, accueillera au Camp Nou l'étonnante équipe de Grenade (8e). Les Andalous sont les invités surprise de la première moitié de classement, notamment après leur succès contre l'Athletic Bilbao à San Mames le week-end dernier (0-1).

Enfin, le choc de la soirée opposera au stade Vicente Calderon (18h00 GMT) l'Atlético Madrid, champion d'Espagne en titre, à Séville, vainqueur de l'Europa League 2014 et coleader à égalité de points avec Barcelone.

Le programme

Vendredi
Elche - Celta Vigo

Samedi
Villarreal - Real Madrid
FC Barcelone - Grenade
Atlético Madrid - Séville
Athletic Bilbao - Eibar
Levante - Rayo Vallecano

Dimanche
Getafe - Malaga
Deportivo La Corogne - Almeria
Real Sociedad - Valence
Cordoue - Espanyol Barcelone

Fifa.com (25/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 26 Sep - 14:23

Valence rejoint la tête



Valence, facile vainqueur de Cordoue 3-0 jeudi lors du dernier match de la 5e journée, a rejoint le FC Barcelone et le FC Séville en tête du Championnat d'Espagne.

Avec 13 points, le trio de tête compte deux unités de plus que l'Atletico, le tenant du titre vainqueur 1-0 à Almeria, le Real Madrid occupant la 5e place, à deux longueurs de l'autre club de la capitale.

Cristiano Ronaldo, auteur de quatre des cinq buts du Real face à Elche (5-1), est lui seul en tête du classement des buteurs avec neuf réalisations.

Fifa.com (25/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 26 Sep - 14:28

Un vent de révolte souffle en Liga



L'autorité des grands d'Espagne est contestée avant la 6e journée de Liga ce week-end, sur fond de révolte de Valence et Séville, qui partagent le trône de leader avec le FC Barcelone et se verraient bien jouer les perturbateurs du haut de tableau.

. Le Barça détrôné avant le Parc des Princes ?
Après avoir passé les quatre premières journées comme leader, voilà le FC Barcelone rétrogradé au deuxième rang en Championnat d'Espagne: le club catalan, freiné à Malaga mercredi (0-0), a été détrôné par Valence, qui compte le même nombre de points (13) mais dispose d'une meilleure attaque (13 buts inscrits contre 11).

Certes, le Barça, qui reçoit Grenade samedi (16h00 GMT), peut reprendre les devants avant que Valence n'affronte la Real Sociedad dimanche (17h00 GMT).

Mais attention, car les Valenciens sont un sérieux prétendant: l'équipe de l'entraîneur portugais Nuno vient d'enchaîner quatre victoires consécutives en marquant à chaque fois trois buts, dont celle de jeudi contre Cordoue (3-0).

Il s'agit donc pour le Barça de réaffirmer son autorité face à Grenade, invité-surprise du haut de tableau (8e), avant de se rendre mardi au Parc des Princes pour un choc face au Paris Saint-Germain en Ligue des champions.

Points positifs: Barcelone peut compter sur une défense à la stabilité retrouvée (aucun but encaissé cette saison) et espérer que tous les adversaires ne seront pas aussi efficaces que Malaga pour neutraliser l'Argentin Lionel Messi.

"Que Messi n'ait pas pu beaucoup participer au jeu est à mettre au crédit de Malaga, il est évident que plus il participe, plus nous sommes dangereux", a résumé l'entraîneur Luis Enrique.

. Real : Ronaldo souverain avant Villarreal
Le Real Madrid, ébranlé par un début de saison raté, a retrouvé un visage conquérant depuis dix jours grâce à ses joueurs offensifs, auteurs de 18 buts en trois matches toutes compétitions confondues.

Cristiano Ronaldo, en particulier, compte déjà 9 réalisations en Liga après un triplé face au Deportivo La Corogne (8-2) le week-end dernier puis un quadruplé mardi contre Elche (5-1).

La forme retrouvée du Portugais, débarrassé de ses pépins physiques à la jambe gauche, est la meilleure des nouvelles pour la "Maison blanche" (5e), qui aborde un déplacement toujours délicat à Villarreal (7e) samedi (14h00 GMT).

Avec 9 points, soit quatre longueurs de retard sur la tête, le club merengue ne peut pas se permettre de céder du terrain au stade Madrigal, où il avait concédé le nul (2-2) il y a un an.

Face à la possible absence du défenseur Pepe (cuisse), le Français Raphaël Varane semble bien parti pour enchaîner une troisième titularisation en 10 jours, tandis que son compatriote Karim Benzema devrait retrouver sa place de titulaire après avoir soufflé contre Elche.

. Atlético-Séville, bataille de rois
C'est la grande affiche de cette 6e journée: l'Atlético, champion d'Espagne en titre, accueille samedi (18h00 GMT) dans son fief de Vicente-Calderon le FC Séville, vainqueur de l'Europa League en mai dernier et actuel coleader de Liga.

Ce choc lance pour l'"Atleti" la semaine de tous les dangers, puisqu'il faudra ensuite recevoir la Juventus de Turin mercredi en C1 avant un déplacement à haut risque à Valence dans une semaine.

Au terme de ce triptyque, on en saura sans doute plus sur la capacité des "Colchoneros" à reproduire leurs exploits de la saison dernière.

La victoire à Almeria (1-0) mercredi a montré que le club madrilène restait redoutable sur coups de pieds arrêtés. Mais cela suffira-t-il face à Séville, qui reste sur quatre victoires consécutives?

Pour ce match, l'entraîneur Diego Simeone retrouvera enfin son banc de touche après avoir purgé cinq matches de suspension. S'il reconduit Antoine Griezmann comme titulaire, il pourrait y avoir un duel 100% français entre l'attaquant madrilène et le défenseur latéral sévillan Benoît Trémoulinas, passeur décisif mercredi lors de la victoire contre la Real Sociedad (1-0).

Le programme :

Vendredi
Elche - Celta Vigo

Samedi
Villarreal - Real Madrid
FC Barcelone - Grenade
Atletico Madrid - Séville
Athletic Bilbao - Eibar
Levante - Rayo Vallecano

Dimanche
Getafe - Malaga
Deportivo La Corogne - Almeria
Real Sociedad - Valence
Cordoue - Espanyol Barcelone

Fifa.com (26/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 18:20

Real - Ancelotti : "Benzema n'a pas à être préoccupé"



Karim Benzema est certes l'attaquant du Real Madrid qui a le moins marqué ces derniers jours mais il n'a pas à "être préoccupé" pour son statut de titulaire, a estimé vendredi l'entraîneur madrilène Carlo Ancelotti, réaffirmant sa confiance dans le "travail" offensif du Français.

"Benzema n'a pas à être préoccupé si un de ses équipiers marque, il doit être content, cela signifie que cette équipe dispose d'une grande capacité à inscrire des buts", a expliqué le technicien italien en conférence de presse. "Du coup, je crois que Karim a moins de pression pour marquer."

L'international français (26 ans, 73 sélections) a joué lors de deux des trois derniers matches du Real toutes compétitions confondues et il n'a marqué qu'une fois, contre Bâle en Ligue des champions (5-1).

Dans le même temps, les autres attaquants du Real ont signé un festival offensif: Cristiano Ronaldo a inscrit huit buts en trois matches, Gareth Bale quatre buts, et James Rodriguez et "Chicharito" Hernandez deux chacun.

Ces données ont ravivé dans la presse espagnole le débat autour de l'attaquant français, pourtant étincelant et impliqué sur deux des huit buts lors de la large victoire le week-end dernier sur la pelouse du Deportivo La Corogne (8-2) en Liga.

"Il doit travailler pour l'équipe, comme il l'a toujours fait, pour aider ses équipiers à mieux jouer et à trouver la meilleure solution offensive", a néanmoins poursuivi Ancelotti, qui avait déjà déclaré considérer davantage l'apport du Français dans le jeu que ses statistiques brutes.

Le Real Madrid, 5e de Liga avec quatre points de retard sur la tête, se déplace samedi sur la pelouse de Villarreal (14h00 GMT), où le club merengue doit s'imposer pour poursuivre son redressement et rester au contact de ses rivaux au classement.

Fifa.com (26/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 18:24

Atlético - Simeone : "Griezmann est importantissime"



Le Français Antoine Griezmann, recrue la plus onéreuse de l'Atletico Madrid à l'intersaison, est "importantissime" pour son nouveau club, a déclaré vendredi l'entraîneur "colchonero" Diego Simeone, qui espère le voir bientôt exprimer tout son potentiel.

"C'est un joueur importantissime pour nous, nous avons besoin de lui au top de sa forme", a dit "El Cholo" Simeone en conférence de presse à la veille du choc Atletico-Séville samedi soir en Championnat d'Espagne.

L'attaquant international de 23 ans (10 sélections), arrivé de la Real Sociedad pour 30 M EUR cet été, a inscrit la semaine dernière son premier but sous ses nouvelles couleurs face à Olympiakos en Ligue des champions (défaite 3-2), mais il est encore en quête de son premier but au stade Vicente-Calderon.

"Quand les joueurs ont de la continuité dans le jeu, ils deviennent plus importants. C'est un joueur qui a le sens du but, de la profondeur, qui est bon dans les un contre un, qui peut jouer à différents postes", a poursuivi le technicien argentin, même s'il a reconnu que Griezmann était encore en phase d'adaptation au jeu "colchonero".

"Nous avons besoin de lui qu'il nous offre son meilleur visage et il est dans une période normale parce qu'il est jeune. Ce n'est pas la même chose de jouer pour l'Atletico et la Real Sociedad, l'exigence est différente. Il est dans une période où il doit démontrer toutes les bonnes choses qu'il peut apporter", a-t-il conclu.

L'Atletico, 4e de Liga, reçoit samedi Séville, 2e, pour la grande affiche de cette 6e journée entre le champion d'Espagne en titre et le vainqueur de l'Europa League 2014. Ce choc doit lancer pour l'"Atleti" la semaine de tous les dangers, puisqu'il faudra ensuite recevoir la Juventus Turin mercredi en Ligue des champions avant un déplacement à haut risque à Valence dans une semaine.

Fifa.com (26/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 18:26

Celta Vigo bat Elche et grimpe au 4e rang



Celta Vigo occupe provisoirement la 4e place du Championnat d'Espagne après sa victoire 1-0 à la dernière minute sur un but de Nolito sur le terrain d'Elche, vendredi, en ouverture de la 6e journée.

Avec 12 points, Celta compte une unité de moins que le trio de tête composé de Valence, le FC Barcelone et le FC Séville, l'Atletico Madrid, tenant du titre, occupant la 5e place (11 pts), juste devant le Real (9).

Samedi, l'Atletico accueille le FC Séville dans le choc au sommet de la journée tandis que le Real se déplace à Villarreal et le Barça reçoit Grenade.

Vendredi
Elche - Celta Vigo 0 - 1

Samedi
(14h00 GMT) Villarreal - Real Madrid
(16h00 GMT) FC Barcelone - Grenade
(18h00 GMT) Atletico Madrid - FC Séville
(20h00 GMT) Athletic Bilbao - Eibar
Levante - Rayo Vallecano

Dimanche
(10h00 GMT) Getafe - Malaga
(15h00 GMT) Deportivo La Corogne - Almeria
(17h00 GMT) Real Sociedad - Valence CF
(19h00 GMT) Cordoue - Espanyol Barcelone

Fifa.com (26/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 18:40

Le Real en trompe-l'oeil



Le Real Madrid, bousculé mais ultra-réaliste à Villarreal, a signé un succès en trompe-l'oeil (2-0) samedi pour la 6e journée du Championnat d'Espagne, laissant une impression de fébrilité collective malgré le 10e but de Cristiano Ronaldo en Liga et l'absence de but encaissé.

Sur le plan comptable, l'opération est excellente: les buts de Luka Modric (32) et de Ronaldo sur une passe impeccable de Karim Benzema (40) permettent à la "Maison blanche" de porter à 12 points son total au classement.

Le Real revient provisoirement à une longueur de la tête, occupée par trois clubs à 13 points: Valence, qui joue dimanche, le FC Barcelone, qui reçoit Grenade samedi (16h00 GMT) et Séville, en déplacement en soirée sur la pelouse de l'Atletico (18h00 GMT).

Toutefois, la victoire merengue ne reflète pas forcément le déroulé de ce match ouvert, intense et emballant.

Tout au long de la première période, le Real a semblé pouvoir marquer à chaque instant, mais aussi encaisser un but la minute d'après. D'ailleurs, sur les 45 premières minutes, c'est Villarreal qui a le plus frappé au but et qui, avec davantage de réussite, aurait pu donner un autre tour au score.

Forts au pressing, prompts à se projeter en attaque, les joueurs de Marcelino Garcia Toral ont multiplié les déferlantes et il a fallu notamment un grand Raphaël Varane en défense pour colmater les brèches laissées par le milieu de terrain merengue.

Le Real maître du réalisme
De même Iker Casillas, de retour comme titulaire malgré la concurrence pressante de sa doublure Keylor Navas, a également sauvé les siens à plusieurs reprises devant Uche (7) ou Mario (30).

Mais, malgré son déséquilibre collectif, le Real a eu la chance de trouver face à lui un adversaire pas très inspiré dans le dernier geste. Luciano Vietto à deux reprises (28, 34) ou Manu Tigueros (43) ont été en position de marquer, sans toutefois y parvenir.

Pour sa part, le club merengue est passé maître en matière de réalisme offensif avec ses 19e et 20e buts inscrits toutes compétitions confondues en l'espace de dix jours.

C'est d'abord Modric qui, d'une frappe à l'entrée de la surface, a surpris le gardien de Villarreal, resté sans réaction (32).

Puis Karim Benzema a offert à Cristiano Ronaldo son 10e but au bout de seulement six journées de Liga: le Français, lancé dans l'espace, a résisté à un défenseur, l'a crocheté dans la surface et a centré en retrait pour le plat du pied du Portugais (40), plus que jamais meilleur buteur.

Ces deux buts n'ont pas empêché Villarreal de continuer en seconde période à bousculer la défense madrilène. Mais avec la fatigue, le rythme a baissé et le Real a enfin commencé à se montrer plus souverain, finissant une rencontre sans but encaissé pour la première fois depuis un mois.

Au final, c'est un avertissement sans frais pour les joueurs merengues: ils ont gagné, ils ont gardé leur élan offensif, mais ils vont devoir resserrer les lignes pour éviter de voir resurgir les fantômes de leur début de saison raté.

Fifa.com (27/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 18:41

Real - Ancelotti salue la passe décisive de Benzema



Karim Benzema, auteur d'une passe décisive "fantastique" samedi pour Cristiano Ronaldo, a permis au Real Madrid de se mettre à l'abri à Villarreal (2-0) en Championnat d'Espagne et cette action a été la "clé du match", a estimé l'entraîneur madrilène Carlo Ancelotti.

"La clé du match a été le deuxième but, où Karim a eu un rôle important avec une passe fantastique pour Cristiano", a jugé le technicien italien en conférence de presse. "Karim a eu beaucoup de mérite sur ce match, il a beaucoup travaillé. Parfois, passer le ballon est plus important que marquer."

Cette belle performance permet à l'international français (26 ans, 73 sélections) de répondre au débat concernant son efficacité, relancé dans la presse espagnole alors que tous ses partenaires d'attaque avaient flambé ces derniers jours.

Grâce au but de Ronaldo, le deuxième du Real au stade Madrigal, le club merengue a pu respirer un peu et l'emporter après avoir été fortement bousculé par Villarreal, ce qu'a reconnu Ancelotti.

"Nous avons gagné un match difficile, face à une équipe qui a bien joué, qui nous a créé des difficultés. L'équipe a bien contrôlé le match, elle a souffert quand elle devait souffrir et joué quand il fallait jouer. C'est un bon match, nous avons eu une attitude positive et nous avons mérité de gagner", a jugé l'Italien.

Au passage, l'entraîneur du Real s'est aussi réjoui de la performance solide de son gardien Iker Casillas, pourtant pris en grippe par une partie des supporteurs merengues et fragilisé par la concurrence de sa doublure Keylor Navas.

"Il a fait un très bon match. Pour tout le monde et pour lui-même, c'est important de n'avoir pas encaissé de but, c'est très bien, surtout avec le bon match qu'a fait Iker", a conclu Ancelotti.

Fifa.com (27/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 21:24

Barça flamboyant, Madrid réaliste



Le FC Barcelone a croqué Grenade (6-0) grâce au génial duo Messi-Neymar samedi, reprenant les commandes du Championnat d'Espagne avant son choc européen face au Paris SG, tandis que le Real Madrid a poursuivi son redressement à Villarreal (2-0) pour la 6e journée.

Les devoirs ont été accomplis avant le retour de la Ligue des champions: le Barça, le Real et l'Atletico, vainqueur avec sérieux de Séville (4-0), ont chacun fait le plein ce week-end en Liga avant de retrouver la scène continentale mardi et mercredi.

Au classement provisoire, le Barça (16 pts) reprend les commandes, le Real (5e) conserve quatre longueurs de retard sur les Catalans (12 pts) et les "Colchoneros" sont deuxièmes avec 14 points en attendant le match de Valence (13 pts) dimanche.

Seule une très large victoire des Valenciens sur le terrain de la Real Sociedad (17h00 GMT) pourrait empêcher Barcelone d'être leader du Championnat au moment de se présenter au Parc des Princes mardi en C1.

Il faut dire que les Catalans, accrochés mercredi à Malaga (0-0), ont mis la manière pour se rassurer au Camp Nou. Neymar a inscrit un triplé (26, 45, 66) et Messi délivré deux passes décisives, une pour le Brésilien et une pour Ivan Rakitic (43), avant d'inscrire les 400e et 401e buts de sa carrière en match officiel, club et sélection cumulés (62, 82).

"Soirée parfaite" pour le Barça

La complicité grandissante entre les deux Sud-Américains est d'ailleurs l'un des faits marquants du début de saison barcelonais. L'autre point positif pour l'entraîneur Luis Enrique est que le Barça, sous ses ordres, n'a encore encaissé aucun but cette saison, même si l'attaquant de Grenade Youssef El Arabi a trouvé la barre transversale (7e).

"Nous avons été intenses, précis, ambitieux, très solidaires en défense, très efficaces. C'est une soirée parfaite pour nous", s'est réjoui Luis Enrique, qui peut aborder sereinement le déplacement à Paris.

Un peu plus tôt, à Villarreal, le Real s'est lui aussi imposé (2-0) sans encaisser de but, ce qui ne lui était pas arrivé depuis un mois, grâce notamment à la vigilance de Raphaël Varane et du gardien Iker Casillas.

Mais le club merengue a été vivement bousculé par le "sous-marin jaune" et il s'en est remis à son ultra-réalisme offensif pour l'emporter, inscrivant ses 19e et 20e buts toutes compétitions confondues en l'espace de dix jours.

Benzema et Griezmann, décisifs
Un but de Luka Modric (32) sur une frappe à l'entrée de la surface a mis le Real sur la bonne voie, avant ce que l'entraîneur Carlo Ancelotti a appelé la "clé du match", une passe décisive de Karim Benzema pour Cristiano Ronaldo, auteur de son 10e but en Liga cette saison (40).

"Karim a eu un rôle important avec une passe fantastique pour Cristiano, s'est réjoui Ancelotti. Parfois, passer le ballon est plus important que marquer."

En soirée, l'Atletico Madrid a emboîté le pas à ses deux rivaux en battant Séville (4-0), pourtant co-leader avant cette journée.

Le champion d'Espagne en titre retrouve peu à peu ses vertus de l'an dernier: rigueur défensive et efficacité offensive. Koke a ouvert la marque sur une frappe détournée (20) et Saul Ñiguez a doublé la mise en se trouvant à la conclusion d'un jeu à plusieurs bandes sur un coup de pied arrêté (43).

En seconde période, l'Atletico a contrôlé et le Français Antoine Griezmann, entré pour les 25 dernières minutes, a provoqué un penalty que Raul Garcia a transformé (83), avant que le Mexicain Raul Jimenez ne marque son premier but sous le maillot rojiblanco (90).

Le plein de confiance, donc, avant de recevoir la Juventus Turin mercredi en Ligue des champions.

Fifa.com (27/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 21:28

Barça - Enrique : "Nous nous sommes bien améliorés"



Le FC Barcelone s'est "bien amélioré" samedi contre Grenade (6-0) en Championnat d'Espagne trois jours après un coup d'arrêt à Malaga (0-0), s'est réjoui l'entraîneur barcelonais Luis Enrique, qui a jugé son effectif prêt pour défier le Paris Saint-Germain mardi en Ligue des champions.

Quel bilan tirez vous de cette large victoire après le coup d'arrêt subi à Malaga (0-0) mercredi?
Grenade est un adversaire qui, au niveau défensif, est parmi les équipes les plus fortes de Liga. Nous connaissions la difficulté et nous nous sommes bien améliorés (par rapport à Malaga, NDLR). Évidemment, jouer au Camp Nou aide, la qualité de la pelouse aide, mais nous avons été intenses, précis, ambitieux, très solidaires en défense, très efficaces. C'est une soirée parfaite pour nous.

Qu'avez-vous pensé des performances de Lionel Messi et Neymar? N'avez-vous pas été tenté de remplacer Messi pour le ménager en fin de match?
Je préfère voir Messi sur le terrain, contribuant au pressing jusqu'à la dernière minute, participant au jeu collectif. Il y avait la tentation de le faire sortir mais ce serait bizarre pour moi car le terrain, c'est son habitat naturel. Il est très intelligent et il sait doser ses efforts. (...) Concernant le match de "Leo", nous en parlons depuis le début de saison: il peut être le numéro un dans n'importe quelle facette du jeu s'il le souhaite, sans aucun doute, en attaque comme en défense. Ce soir, on l'a vu presser un défenseur central adverse, lui voler le ballon et être capable de conclure. Quant à Neymar, je le considère comme un joueur de top niveau. La première année (dans un club) n'est jamais facile, même si pour moi il a fait une bonne saison l'an dernier. Cette année, il est en train de retrouver le chemin du but, de retrouver des situations favorables en attaque.

Vous avez fait beaucoup de rotations ces derniers jours. Avez-vous déjà en tête l'équipe qui jouera mardi contre le Paris Saint-Germain en C1 ?
Mon placard est rempli de vêtements et je peux choisir celui que je veux. Le rendement lors des matches influe dans ma décision mais aujourd'hui, je ne vois aucun de mes joueurs susceptibles de ne pas donner un bon rendement s'il joue à Paris. Pour moi, c'est un avantage. Je l'ai déjà dit, nous allons avancer tous ensemble. L'équipe montre de la solidité indépendamment des joueurs qui jouent.

Fifa.com (27/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 30 Sep - 21:30

Real - Les louanges d'Ancelotti pour Ronaldo



Carlo Ancelotti, l'entraîneur italien du Real Madrid, a déclaré mardi que Cristiano Ronaldo était "le meilleur joueur qu'il ait entraîné" de toute sa carrière.

"Sans manquer de respect à quiconque, Cristiano est le meilleur joueur que j'aie entraîné", a-t-il dit de son buteur portugais à la veille de rencontrer le champion de Bulgarie Ludogorets Razgrad chez lui mercredi pour la 2e journée dans le groupe B de la Ligue des champions.

"Il se bat pour le maillot et c'est un meneur. Il ne parle pas beaucoup, mais il en impose par l'exemple", a-t-il ajouté.

Le Real est en tête du groupe après sa première victoire face à Bâle par 5 à 1. Ludogorets s'est incliné 2 à 1 à Liverpool, sur un penalty de Gerrard dans les arrêts de jeu: "je ne crois pas qu'il y ait d'équipes modestes dans cette compétition, nous savons à quel point c'est difficile de jouer à Anfield Road, et Ludogorets y a fourni un très bon match", a conclu Ancelotti.

Fifa.com (30/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 2 Oct - 19:06

Cordoue en quête de succès, pas de répit en tête



Le promu Cordoue, en déplacement vendredi à Getafe (19h00 GMT), est le seul club du Championnat d'Espagne à n'avoir pas encore gagné avant la 7e journée, laquelle intervient au bout d'un marathon de sept matches en trois semaines pour les ténors de la Liga.

Plus de 40 ans après avoir quitté l'élite, les retrouvailles avec la première division sont douloureux pour les Andalous, qui avaient arraché la montée en juin dernier grâce à un but providentiel en toute fin de barrage retour contre Las Palmas (0-0, 1-1).

Depuis, Cordoue a concédé trois défaites et trois nuls en six matches de Liga mais le club peut revenir à hauteur de Getafe (14e, 6 pts) s'il décroche sa toute première victoire cette saison vendredi au Coliseum Alfonso-Pérez.

Samedi et dimanche, les grands d'Espagne devront pour leur part poursuivre le marathon entamé mi-septembre.

Le FC Barcelone, leader en solitaire (16 pts), a l'occasion samedi de montrer (16h00 GMT) sur la pelouse du Rayo Vallecano (9e) qu'il a bien digéré l'enchaînement des matches ces derniers temps et surtout la défaite concédée mardi face au Paris SG en Ligue des champions (3-2).

Un peu plus tôt (14h00 GMT), l'Atlético Madrid peut confirmer sa montée en puissance: le club "colchonero", vainqueur de Séville en Liga (4-0) puis de la Juventus en C1 (1-0) grâce à une solidité défensive retrouvée, doit néanmoins négocier un déplacement périlleux à Valence, actuel deuxième de Liga à égalité de points avec l'"Atleti" (14 pts).

Enfin, avant la mini-trêve internationale qui débute lundi, le Real Madrid (5e, 12 pts) accueille dimanche soir (19h00 GMT) l'Athletic Bilbao (16e), bête blessée en raison d'un début de saison raté en Liga comme en Ligue des champions.

Le programme

Vendredi 3 octobre
Getafe - Cordoue

Samedi 4 octobre
Valence - Atlético Madrid
Rayo Vallecano - FC Barcelone
Eibar - Levante
Almeria - Elche
Malaga - Grenade

Dimanche 5 octobre
Séville - Deportivo La Corogne
Celta Vigo - Villarreal
Espanyol Barcelone - Real Sociedad
Real Madrid - Athletic Bilbao

Fifa.com (02/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 2 Oct - 19:14

Messi voit Neymar décrocher un jour le Ballon d'Or



Lionel Messi, quadruple lauréat du Ballon d'Or, a affiché jeudi sa bonne intelligence avec son jeune équipier Neymar, l'autre star du FC Barcelone, estimant le Brésilien capable d'obtenir à son tour un jour la plus prestigieuse distinction individuelle du football mondial.

L'attaquant argentin, qui a assuré ne pas se placer "en compétition" avec le Portugais Cristiano Ronaldo en vue de l'attribution cet hiver du trophée 2014, a estimé que Neymar était "un immense joueur" capable de leur succéder au palmarès du Ballon d'Or à l'avenir.

"Il va l'obtenir, de par ses qualités, ses prédispositions, je n'ai aucun doute qu'il puisse à un moment le décrocher", a expliqué Messi lors d'un événement publicitaire au Camp Nou.

"Il a un grand potentiel, c'est un joueur qui a beaucoup de qualités et il peut aller jusqu'où il le souhaite. J'ai la chance de pouvoir côtoyer sur le terrain des joueurs immenses et il en fait partie", a poursuivi Messi.

Un an après le transfert de Neymar (22 ans) au Barça, les deux vedettes sud-américaines semblent se trouver de plus en plus facilement sur le terrain.

"Pas en concurrence avec Ronaldo"
Cette complicité grandissante a sans doute été l'une des clés du bon début de saison du Barça en Liga: Neymar a inscrit quatre de ses six buts en championnat sur des passes décisives de Messi.

"C'est la deuxième saison que nous jouons ensemble et nous commençons à mieux nous connaître", a expliqué l'Argentin de 27 ans. "De plus, cette saison les attaquants (du Barça) jouent davantage dans l'axe du terrain donc nous pouvons nous chercher davantage et trouver des connexions. C'est un plaisir de jouer avec lui. (...) Nous avons une très bonne relation, c'est un garçon fabuleux."

Le rendement de cette association est aussi liée à la "liberté" que Luis Enrique laisse à Messi, souligne ce dernier. "L'entraîneur m'a dit que je pouvais aller où je voulais. Parfois je recule un peu pour tenter de faire la dernière passe et de créer", a expliqué l'Argentin.

Quadruple Ballon d'Or entre 2009 et 2012, Lionel Messi a été dépossédé du trophée l'hiver dernier au profit de l'attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo mais il a assuré n'être pas obnubilé par l'envie de le récupérer.

"Je l'ai dit à plusieurs reprises, je ne suis pas en compétition avec Cristiano. Je joue mon jeu, je fais mon travail et ça ne m'intéresse pas de rivaliser avec lui ou un autre. Les récompenses individuelles sont celles qui m'importent le moins, je veux faire une grande année et m'assurer que mon équipe atteigne ses objectifs", a conclu "La Puce".

Fifa.com (02/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison espagnole, 2014 - 2015

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum