Saison française, 2014 - 2015

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 2 Aoû - 12:54

Toulouse - Casanova : "Essayer de remporter une coupe"



L'entraîneur du TFC, Alain Casanova, espère la saison prochaine placer comme l'an dernier son équipe dans la première moitié de tableau de la Ligue 1, et pourquoi pas remporter une coupe nationale.

Quels sont les objectifs du TFC cette saison ?
Sur un plan économique, l'objectif prioritaire est de se maintenir. A chaque début de saison, on repart un peu dans l'inconnu. Il y a des équipes qui sont programmées pour avoir des difficultés et qui au final font une très belle saison. C'est aussi parfois l'inverse pour d'autres. Si jamais notre maintien intervient assez tôt, on tentera alors de pérenniser le club dans la première moitié de tableau. J'ai deux autres objectifs également: essayer de remporter une coupe nationale et ensuite essayer d'améliorer encore notre jeu afin qu'il soit encore plus efficace et attrayant pour les gens qui nous suivent.

Justement, si votre système en 3-5-2 a offert à votre équipe un visage plus séduisant, il l'a parfois exposé dangereusement défensivement. Comment comptez-vous y remédier ?
On a énormément insisté là-dessus. Pour moi, le plus important dans le football, c'est de trouver l'équilibre et d'être très fort dans la transition. A partir du moment où on prend le postulat de privilégier la possession de balle comme c'est notre cas, on doit être capable d'être très, très fort dès qu'on perd le ballon. Il faut même l'anticiper avant de le perdre. Par rapport à la saison dernière, l'objectif est de rajouter encore plus de rigueur, de discipline et d'entraide défensive pour essayer d'encaisser au moins une dizaine de buts de moins.

Auteur de 15 buts en 2013 et 16 en 2014, Wissam Ben Yedder est la pièce maîtresse de votre animation offensive. L'estimez-vous capable de confirmer ?
La saison dernière les gens ne s'attendaient pas à ce qu'il enchaîne aussi bien. Il doit confirmer, mais d'abord pour lui-même. C'est un garçon qui a un super potentiel et qui prend petit à petit conscience de ses qualités. Il mettra encore 20 buts cette saison. Il doit avoir conscience qu'il est capable d'en inscrire autant à chaque saison.

Fifa.com (02/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 2 Aoû - 19:48

Bastia - La nouvelle vie de Makelele



En refusant une offre de prolongation de contrat au PSG qui lui permettait de rester aux côtés de Laurent Blanc, Claude Makelele savait que l'heure était arrivée pour lui de voler de ses propres ailes, ce qu'il a choisi de faire en Corse, loin du tumulte parisien.

Après une longue carrière de joueurs où il a tout gagné, "Make" veut désormais transmettre son expérience. Pour ce faire, l'ancien Parisien a choisi le Sporting Club de Bastia.

Le choix a surpris beaucoup d'observateurs; il apparaît pourtant naturel au principal intéressé. Si les modestes installations du centre d'entraînement bastiais contrastent avec l'opulence du Camp des Loges, la simplicité de l'île de Beauté semble lui correspondre parfaitement.

"Il faut savoir s'adapter, confie-t-il. Le football n'est pas que bling-bling. Oui, l'argent est important mais il ne fait pas tout. Revenir aux sources est toujours important. J'ai connu bien pire, soyez-en sûr (rires)".

Réservé dans la vie de tous les jours, Makelele change radicalement de visage dès qu'il foule une pelouse. A l'entraînement ou en matches, l'ancien milieu international a ainsi déjà marqué le collectif corse de son empreinte. "Il nous inculque une culture de la gagne incroyable se réjouit le défenseur Julian Palmieri. On sort des entraînements vidés, car on se bat comme si on était en compétition. Tout le monde veut se battre pour gagner sa place. C'est lui qui nous motive autant".

S'adapter aux qualités des joueurs
Des compliments que l'ancien Nantais apprécie mais prend avec beaucoup de recul. "La patte d'un entraîneur c'est les joueurs qui la façonnent. Un jour on m'a dit : Ne sois pas aussi exigeant avec tes joueurs que l'a été ton entraîneur avec toi. Mais surtout ne sois pas aussi exigeant avec eux que tu l'as été avec toi-même. Un entraîneur ne doit pas adapter ses joueurs à son style. Il doit s'adapter aux qualités de ses joueurs. C'est ça ma vision du football".

Une vision qu'il faudra concrétiser dans les prochains jours pour sa grande première sur un banc de Ligue 1.

Le baptême de feu s'annonce plutôt épicé, puisque Makelele et ses troupes seront opposés à l'OM, puis... au PSG, comme un clin d'oeil du destin. "Au niveau symbolique on ne pouvait pas faire mieux ! Maintenant que ce soit Paris, Marseille ou Evian, c'est la même chose. J'ai connu un entraîneur qui m'a dit: on n'est jamais prêt, il faut juste savoir se lancer. C'était mon heure et peu importe la formation qui sera en face. Il y a déjà beaucoup d'excitation, de pression et de motivation. J'ai hâte que ça commence".

Toujours sans victoire lors des matches de préparation et confronté à un incroyable imbroglio dans le dossier Brandao, Makelele aurait pu rêver à des débuts plus sereins pour sa nouvelle vie.

Pour autant, il ne se dit pas inquiet: "C'est tout simplement le football. Si je devais paniquer après deux semaines à ce poste, je n'aurais plus qu'à aller me cacher. J'ai connu des moments bien plus compliqués dans ma vie. Les obstacles forgent un groupe. Et ça va payer pour le futur. C'est certain..."

Fifa.com (02/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 2 Aoû - 19:49

Trophée des champions
Le PSG et Ibrahimovic donnent déjà le ton




Le Paris SG et sa superstar Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé, ont frappé fort d'entrée en remportant leur premier titre de la saison aux dépens de Guingamp (2-0) lors du Trophée des champions, disputé à Pékin.

A une semaine de la reprise de la Ligue 1, le champion de France et sa vedette suédoise ont déjà un appétit féroce et n'ont laissé aucune chance aux Bretons, vainqueurs de la Coupe de France et quasiment inexistants durant la partie avec comme seul fait d'armes un penalty raté par Mustapha Yatabaré et stoppé par Salvatore Sirigu (31e).

Paris a ainsi bouclé de la meilleure des manières sa tournée en Extrême-Orient et a réussi sa mission: briller aux yeux du public chinois, porte d'entrée du juteux marché asiatique.

Les dirigeants du club de la capitale et ceux de la LFP, venus à Pékin pour promouvoir le football français, peuvent être ravis. Paris, le meilleur ambassadeur de la L1 à l'international, a fait le spectacle et son joueur emblématique a été présent au rendez-vous avec deux buts et quelques gestes de classe dont lui seul a le secret, dont un lob exécuté depuis sa moitié de terrain (90e).

La frappe de plus de 20 mètres en pleine lucarne d'Ibra a donné le ton dès la 9e minute avant un penalty transformé pour une faute de Lars Jacobsen sur Jean-Christophe Bahebeck (20e).

Pas de faute de goût
Même si le PSG sera surtout jugé sur sa capacité à remporter un 3e titre d'affilée et à dépasser enfin les quarts de finale en Ligue des champions, un revers lors dans cette rencontre de prestige aurait fait tâche et aurait sûrement déplu aux propriétaires qataris. Il n'y a donc pas eu de faute de goût de ce côté-là.

Laurent Blanc s'est même permis le luxe de débuter la rencontre sans Edinson Cavani, qui n'a rejoint ses coéquipiers que lundi à Hong Kong, et Lucas, tout juste remis d'une entorse à la cheville.

Seul bémol, les petits ratés de la charnière centrale Camara-Marquinhos, chargée d'assurer l'intérim en attendant le retour de vacances des deux traumatisés brésiliens Thiago Silva et David Luiz. C'est d'ailleurs Marquinhos qui a provoqué le penalty guingampais en commettant une faute inutile sur Claudio Beauvue après une relance hasardeuse. Pas de quoi rassurer Blanc, très en colère sur l'action, avant le début des choses sérieuses vendredi.

En dépit de l'absence de Blaise Matuidi, resté en France avec Yohan Cabaye, le milieu parisien a été en revanche souverain comme à son habitude avec une paire Motta-Verrati déjà au top.

Avec une telle maîtrise technique, le défi proposé aux Guingampais était tout simplement impossible à relever. Vainqueur l'an passé au Gabon du Trophée des champions, le PSG a commencé le nouvel exercice comme le précédent. Un avant-goût d'une nouvelle domination sans partage ?

Fifa.com (02/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 2 Aoû - 19:50

Bastia - Cahuzac : "Nouvel élan"



"Une nouvelle aventure", Yannick Cahuzac, pièce-clef de la défense centrale du SC Bastia, qui entame sa troisième saison dans l'élite, estime que les nombreux changements intervenus pendant l'été sont une chance autant qu'un défi pour le club corse.


C'est la troisième saison du SC Bastia en Ligue 1. Une saison qui s'annonce peut-être plus compliquée que les précédentes ?
C'est une évidence ! Vous ne pouvez pas changer autant de choses et repartir comme si de rien n'était. Il y a eu plus de dix départs pour presque autant d'arrivées. Sans compter le nouveau staff technique. Il nous faudra du temps pour trouver les automatismes et être compétitifs à 100%. Pour autant, les matchs amicaux nous ont permis de bien travailler et d'avoir déjà de bonnes bases pour débuter la saison. Il y a énormément d'envie et de "gnaque" dans ce groupe et cela se ressent même aux entraînements. L'arrivée d'un nouvel entraîneur a donné un nouvel élan à notre équipe et nous en avions peut-être besoin. Ce n'est pas un nouveau départ ou un départ de zéro. C'est tout simplement une nouvelle aventure qui commence.

Une aventure qui a débuté timidement puisque vous n'avez pas encore gagné en match de préparation ...
Vous l'avez dit, c'est de la préparation ! On est là pour travailler des thèmes précis et non pas pour enfiler les victoires. Alors oui, gagner c'est bon pour le moral mais le contenu de tous nos matchs amicaux a été intéressant et il faudra s'appuyer sur ça pour affronter l'OM.

Vos objectifs pour cette saison ?
Le maintien ! Il est impossible pour un club comme le nôtre de viser autre chose en début de saison. Après, c'est la compétition qui décidera de nos ambitions. Nous voulons continuer de progresser. La première année en L1 nous avons terminé 12e, et l'année dernière 10e. Pourquoi pas intégrer le top 8, cette année, ou plus. Nous avons des joueurs de grands talents. Je pense à Squillaci, Ayité, Boudebouz, ou encore Areola. Notre équipe a de la gueule. A nous de le confirmer sur le terrain !

Fifa.com (02/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 2 Aoû - 19:53

Monaco retrouve Falcao contre Valence



L'AS Monaco a été contraint au match nul face à Valence (2-2) lors d'un tournoi amical samedi à Londres auquel a pris part son attaquant vedette Radamel Falcao, de retour de sa grave blessure au genou gauche, fin janvier.

Falcao, 28 ans, est entré en jeu pour la première fois depuis cette blessure, en remplacement de Dimitar Berbatov à la 72e minute, se positionnant à la pointe de l'attaque aux côtés de Valère Germain dans un 4-4-2 classique. Le Colombien a été applaudi par le public de l'Emirates Stadium, alors que Monaco était mené 2 à 1 par Valence.

Dans ce match d'ouverture du Tournoi Emirates, la formation monégasque avait ouvert le score à la 30e minute par le défenseur tunisien Aymen Abdennour, reprenant victorieusement le centre de Joao Moutinho. Puis, Valence égalisait six minutes plus tard par un but contre son camp du défenseur monégasque Ricardo Carvalho, avant de prendre l'avantage à 20 minutes de la fin par l'intermédiaire de Paco Alcacer bien servi par l'ex-Lyonnais Aly Cissokho.

Lucas Ocampos remettait finalement les deux équipes à égalité à la 80e minute, d'un tir à l'entrée de la surface de réparation. Le "Tigre" avait été victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche en Coupe de France contre le club amateur de Chasselay le 22 janvier, avant d'être opéré quelques jours plus tard. Il n'avait pu participer au Mondial brésilien.

Monaco doit rencontrer Arsenal dimanche dans le cadre de l'Emirates Cup. L'ASM reste invaincue en préparation, après avoir précédemment enchaîné quatre succès en autant de matchs de pré-saison.L'ASM débutera sa saison 2014-2015 de Ligue 1 le 10 août, au stade Louis-II, face au FC Lorient.

Fifa.com (02/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 3 Aoû - 16:17

Nice tient tête à Barcelone



L'OGC Nice n'a toujours pas décroché son premier succès de la saison mais a tenu tête (1-1) au FC Barcelone, en quête de renouveau sous la houlette désormais de Luis Enrique, samedi soir en match de préparation à l'Allianz Riviera de Nice.

Nice, privé volontairement de son latéral gauche Timothée Kolodziejczak, écarté pour raison disciplinaire, termine ainsi ses matches amicaux sur une note positive.

A une semaine de la reprise de la Ligue 1 avec la réception de Toulouse, les Aiglons ont sans doute en partie rassuré leurs supporteurs inquiets, en faisant preuve d'un enthousiasme rafraîchissant, de combativité et de quelques constructions offensives prometteuses même si la finition reste à peaufiner.

Après une vingtaine de minutes de jeu, sur un centre de Bauthéac, Piqué a assez grossièrement balancé dans la surface l'attaquant argentin Dario Cvitanich, qui a ouvert la marque en transformant le penalty (1-0, 21), malgré le bon plongeon du gardien allemand Ter Stegen. C'était la première titularisation de l'ancien de M'Gladach, de même que pour le défenseur central français Jérémy Mathieu (ex-Valence CF).

Sans les Mondialistes
Les Blaugranas, rajeunis, ont eux surtout été dangereux sur coups de pied arrêtés en première mi-temps. Ils étaient privés de leurs Mondialistes: les Argentins Messi et Mascherano, les Brésiliens Dani Alves et Neymar, et de l'international uruguayen Luis Suarez.

Au sortir d'un gros stage à Birmingham, les Catalans ont souffert dans l'engagement et se sont heurtés au jeune Hassen (19 ans) qui a livré une prestation prometteuse dans la cage azuréenne, avant de se blesser sur un appui (60) et d'être remplacé par Cardinale, un autre jeune gardien formé au club.

En l'absence pour au moins 6 mois du numéro 1 bis Joris Delle, opéré jeudi des ligaments croisés du genou gauche, Nice devrait mettre à l'essai Simon Pouplin, 29 ans, libéré de sa dernière année de contrat à Sochaux.

Peu après l'heure de jeu, alors que le nouvel entraîneur barcelonais avait largement fait tourné son effectif, Xavi, entré en jeu dans le premier wagon de 7 entrants de la mi-temps, a égalisé sur penalty (1-1, 68). Plus à la peine dans le final devant les jeunes Espagnols, Nice a résisté pour finir sa préparation estivale sur un nul dans ce match de gala.

Fifa.com (02/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 3 Aoû - 16:19

Bordeaux - Les premiers pas de Sagnol



Pour oublier une dernière saison terne autant au niveau du jeu que de l'image, les Girondins de Bordeaux ont choisi de confier leur destinée à Willy Sagnol, entraîneur novice en L1 à l'ambition bercée par le football allemand.

A un an de leur entrée dans leur nouveau stade, les Girondins ont donc opté pour le changement, mettant fin au cycle de trois ans de Francis Gillot, parti avec une Coupe de France sous le bras et deux qualifications en Europa League.

L'arrivée de Sagnol, intervenue au surlendemain de l'échec des négociations avec Zinédine Zidane, est loin d'être un choix par défaut ou aventureux. En 2007, le château du Haillan avait déjà ouvert ses portes à un sans grade dans l'élite, Laurent Blanc. Cette fois, c'est le discours du club aquitain, son histoire, sa quiétude qui ont séduit l'ancien défenseur latéral international, encore en charge des Espoirs français il y a deux mois.

Tout le monde se souvient du Sagnol joueur, défenseur solide, centreur redouté du Bayern Munich avec lequel il a tout gagné, à la langue bien pendue, déterminé.

Apporter des outils
L'entraîneur, âgé de 37 ans, n'a pas tellement changé: il se plait à manier "la langue de bois en interview", discute beaucoup avec ses joueurs, s'appuie sur un "staff de valeur sur le plan humain et de la compétence", se veut calme.

"Ça bout un peu à l'intérieur, coupe-t-il. Joueur, je n'aimais pas les entraîneurs excités parce que je pars du principe que le stress est communicatif. Les joueurs sont déjà dans un état de stress pendant un match, je ne ressens pas le besoin de leur en mettre plus".

Chambreur, il tient aussi à garder ses distances: "Je ne suis pas là pour être leur copain même si, avec certains, on a un écart d'âge très faible. Je suis là pour essayer de leur apporter des outils pour qu'ils soient plus performants". Après un mois de découverte, cinq matches disputés (deux victoires, deux nuls, une défaite), la période d'observation a pris fin. "L'avantage de la "prépa" pour un entraîneur, c'est qu'il y a des matches sans pression de résultat".

Ne pouvant compter sur les trois meilleurs buteurs de l'année dernière (le Brésilien Jussiê et Henri Saivet blessés, le Malien Cheick Diabaté en reprise), Sagnol a réitéré récemment son "besoin de renfort. On a ciblé deux profils, un renfort en attaque est indispensable, c'est une certitude".

Faire du spectacle
Sera-t-il entendu par ses dirigeants au portefeuille parfois ensablé ces dernières saisons ? C'est avec cette autre facette girondine que l'ancien du Bayern va devoir composer pour mener à bien son projet et inculquer sa philosophie de jeu apprise en Bundesliga, legs de son mentor, Ottmar Hitzfeld.

"Je ne pense pas être capable de faire autre chose même si parfois il faut savoir s'adapter, explique l'homme aux 58 sélections. Je suis arrivé avec certaines idées sur le jeu, je ne peux pas faire une croix sur ces idées-là après trois semaines parce qu'on a eu des blessés. Je me dois de continuer sur cette voie que l'on a présentée aux joueurs. Un joueur à qui on dit "blanc" un jour et "noir" la semaine d'après, faut pas s'étonner s'il ne comprend pas ou s'il y a des problèmes entre lui et le staff".

"C'est un peu le même profil que Laurent Blanc qui a aussi débuté à Bordeaux, avec la même volonté de produire du jeu, analyse le milieu Grégory Sertic. On voit dans son discours qu'il veut vite se projeter vers l'avant, son objectif est de marquer des buts, faire du spectacle. C'est la touche germanique, on espère bien avoir des résultats comme en Allemagne, des 5-2".

Ces discours, ces espérances sont en adéquation avec l'objectif élevé qu'avait énoncé le nouvel entraîneur fin juin: "A part Paris, il n'y a pas d'autres équipes qui surclassent le reste".

La question, aujourd'hui, est juste de savoir s'il est réalisable...

Fifa.com (03/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 3 Aoû - 16:20

Bordeaux - Sertic : "Il faut se lâcher"



"On repart de zéro", estime le milieu Grégory Sertic, cadre de Bordeaux séduit par le discours de son nouvel entraîneur Willy Sagnol et impatient "de se lâcher" pour effacer l'image laissée par son club la saison dernière.

L'arrivée de Willy Sagnol a-t-elle changé la préparation des Girondins ?
Non, c'est à peu près la même. On a peut-être tapé un peu plus au début. Mais c'est le même préparateur physique (Éric Bédouet), il a fait les mêmes exercices que l'année dernière. Au niveau du coach, il est vraiment à l'écoute de ses joueurs, des petits bobos, de la fatigue musculaire. Ça reste un coach avec beaucoup d'expérience en tant que joueur, certes il débute, mais on a vu où il a amené l'équipe Espoirs. Ça ne peut que marcher avec Bordeaux. On est impatient de connaître ses envies, ses objectifs. C'est un peu le même profil que Laurent Blanc, qui a aussi débuté à Bordeaux, avec la même philosophie de jeu. Sagnol veut que l'on se projette vite vers l'avant, il veut marquer des buts, faire du spectacle.

L'image que Bordeaux a laissée la saison dernière est-elle pesante ?
Oui. Ce n'est que médiatique. Je sais qu'en fin de championnat, quand on n'avait plus rien à jouer, on a produit du jeu, on jouait beaucoup mieux parce qu'on s'est lâché. On a pris conscience que l'on avait des qualités, qu'on pouvait jouer, prendre des risques, marquer des buts. Peut-être qu'on a trop écouté les médias. Cette saison, on doit se lâcher davantage, se faire plaisir sur le terrain. Au fil du championnat, on va essayer de se dévoiler. C'est la touche germanique (rires), ça serait bien qu'il y ait des résultats comme en Allemagne, des 5-2. On espère.

Dans la hiérarchie de la L1, où situez-vous Bordeaux ?
Un peu plus haut que l'an dernier. Vu le discours du coach et notre envie, il faut viser la Coupe d'Europe directement, il ne faut pas perdre de temps. On a tous des objectifs, individuels et collectifs. Ce serait le minimum pour Bordeaux. Il va falloir se lâcher, prendre du plaisir ensemble, faire des efforts ensemble... Cette saison, on a beaucoup de jeunes qui écoutent beaucoup. Ce mélange est bon car cette jeunesse pousse les anciens à continuer à travailler, car si tu n'es pas bon, les jeunes vont prendre ta place. C'est une concurrence saine, elle était là également l'an dernier mais certains ont lâché parce qu'ils savaient qu'ils n'allaient pas jouer. Là, on repart de zéro.

Fifa.com (03/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 3 Aoû - 16:22

Sans Gourcuff, Lorient veut poursuivre sur la même voie



Après le choc du départ de Christian Gourcuff, son entraîneur emblématique, l'été dernier, le FC Lorient a tout fait pour protéger et essayer de faire fructifier son héritage en choisissant son adjoint, Sylvain Ripoll, comme nouveau capitaine à bord.

L'ovation reçue par Gourcuff lors du dernier match de la saison au Moustoir, le 17 mai dernier, malgré la large défaite face à Lille (1-4) - sans conséquence au classement - est encore dans toutes les mémoires à Lorient.

Le nouveau sélectionneur de l'Algérie venait de passer onze saisons sur le banc des Merlus, auxquelles il faudrait ajouter les années 1982 à 1986 et 1991 à 2001, pour mesurer l'attachement mutuel de cet homme à ce club.

Pour atténuer le traumatisme, le président Loïc Féry n'est pas allé chercher bien loin son successeur: il a accordé une promotion à Sylvain Ripoll, au club depuis 1995, d'abord comme joueur, puis comme adjoint de Gourcuff.

Depuis lors, Ripoll n'a eu de cesse de donner des gages pour assurer qu'il ne dévierait pas de la voie tracée par son mentor. "Ce serait trop stupide de ne pas préserver ce qui a été mis en place avec autant de réussite", assurait-il encore récemment.

Mais si la philosophie de jeu est claire, il lui faudra néanmoins la transmettre à un effectif qui compte pas mal de nouveaux joueurs, au premier rang desquels Jordan Ayew. L'attaquant ghanéen en provenance de Marseille est la bonne prise des Morbihanais, qui ont mis la main sur un joueur très convoité. C'est le signe que le club est décidé à faire les efforts financiers nécessaires - le transfert est estimé à 4 millions d'euros - pour se maintenir dans l'élite.

Aboubakar convoité

L'an dernier, il l'a fait sans trop de peine, terminant même meilleur club breton, à la 8e place, comme la saison précédente. Lorient a aussi réussi à conserver, pour le moment du moins, Vincent Aboubakar, son avant-centre qui a aiguisé bien des appétits en France et à l'étranger. Les Bretons n'entendent pas brader leur buteur, après avoir déjà perdu des cadres comme Bourillon, Monnet-Paquet et Aliadière, et une somme en millions d'euros à deux chiffres est évoquée pour s'assurer les services du joueur de 22 ans.

Alors que le transfert surprise, dans les dernières heures avant la clôture du marché des transferts, de Mario Lemina à Marseille, l'été dernier, avait été le point de départ du désamour public entre Christian Gourcuff - qui estimait ne pas avoir été correctement informé - et sa direction, Sylvain Ripoll assure cette fois être suffisamment tenu au courant des tractations. Il suit également de près les efforts du club pour lui trouver un solide numéro 6, qui viendrait donnait une meilleure assise à son équipe.

Sans certitude absolue sur son effectif à quelques jours du début de la compétition, à Monaco, le nouvel entraîneur a refusé de se fixer un objectif. "On n'a pas d'objectif si ce n'est celui de bien démarrer et d'emmagasiner un maximum de points et confiance dès le départ, ça permet de crédibiliser le projet commun et collectif", a-t-il expliqué.

Fifa.com (03/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 3 Aoû - 16:23

Matuidi et les ogres parisiens, les jeunes loups de l'OM



Blaise Matuidi, cadre de l'équipe de France, est le chef de file d'une armada parisienne composée de Verratti, Motta, Cabaye, Pastore, têtes de gondole des milieux de terrain d'une L1 dont le nouveau millésime pourrait voir éclore une jeune classe marseillaise.

Au sein de l'effectif pléthorique du Paris SG, c'est un embouteillage dans l'entre-jeu que devra gérer Laurent Blanc, puisque quatre voire cinq joueurs peuvent prétendre être titulaires: le trio habituel Matuidi, Thiago Motta et Marco Verratti, auxquels s'ajoutent Yohan Cabaye et Javier Pastore.

Dans ce lot, "marathon man" semble le plus indispensable de tous tant sa débauche d'énergie est immense et compte tenu de la place de leader qu'il prend dans le vestiaire parisien, comme en Bleu. Ses compères italiens Motta et Verratti partent en pole pour l'accompagner le plus souvent sur les terrains, même si Cabaye et Pastore ont les moyens de bouleverser cette hiérarchie en place depuis la saison passée. Tout dépend si Blanc persiste avec son 4-3-3 ou s'il instaure un milieu à 4 joueurs. Dans tous les cas, Paris, qui compte également le jeune Adrien Rabiot ou encore Clément Chantôme, ne craint pas grand chose des batailles du milieu à venir.

Si James Rodriguez, parti au Real Madrid pour quelque 80 millions d'euros, était resté à Monaco, la concurrence monégasque aurait eu de l'allure. Mais le Colombien, qui fut probablement le meilleur joueur de la seconde partie du championnat, a été éclatant au Mondial brésilien (meilleur buteur du tournoi, 6 buts), lui l'habituel passeur qui a su prendre ses responsabilités chez des Cafeteros orphelins de Radamel Falcao, forfait.

Moutinho pour oublier le Mondial
Sans lui, l'ASM compte tout de même d'excellents joueurs, à commencer par Jérémy Toulalan, auteur d'une bonne saison pour son retour en France et qui sera encore le taulier de l'équipe, peut-être aidé par le jeune Espoir Geoffrey Kondogbia ou le prometteur Tiémoué Bakayoko débauché de Rennes.

A leurs côtés, José Moutinho, éliminé sans gloire au 1er tour du Mondial avec le Portugal, devra faire mieux après une première saison monégasque en deça des espérances.

En plein renouvellement, Marseille, désormais sous les ordres de l'Argentin Marcelo Bielsa, devrait présenter un visage rajeuni, notamment au milieu, avec trois Bleuets arrivés l'an passé et dont l'heure de la confirmation a sonné: Florian Thauvin et Gianelli Imbula, 21 ans, et Mario Lemina, 20 ans. Si la mayonnaise prend avec la recrue Romain Alessandrini, 25 ans, transfuge de Rennes, et Morgan Amalfitano, de retour de prêt à West Bromwich, l'OM peut redevenir séduisant.

Martin, enfin ?
Si du côté de Lille Rio Mavuba et Florent Balmont offrent toujours autant de garantie de solidité, l'apport de Marvin Martin, un temps aux portes des Bleus sous l'ère Laurent Blanc (2011), se fait attendre. Marcos Lopes, espoir portugais de 18 ans prêté par Manchester City, donnera-t-il au jeu lillois plus d'allant que la saison passée ?

A Lyon, la grande question portera sur la fiabilité de son réseau 3G Grenier-Gonalons-Gourcuff, trop souvent perturbé la saison passée par les blessures des deux derniers. Toutefois, l'OL possède de la ressource dans l'entre-jeu avec l'Espoir Jordan Ferri et ses autres produits du centre de formation comme Nabil Fekir, Corentin Tolisso ou Rachid Ghezzal.

A Rennes, la jeune garde, tout aussi talentueuse, se nomme Axel Ngando ou Paul Georges Ntep, préposés à l'animation offensive. Leurs forts potentiels peuvent magnifier le jeu rennais.

Le trio Fabien Lemoine-Benjamin Corgnet-Romain Hamouma, si utile à Saint-Etienne la saison passée, commence lui à arriver à maturité, à un âge, 27 ans, où l'expérience ne se substitue pas encore au physique.

Enfin, après le Mondial, Abel Aguilar, quart de finaliste avec la Colombie, sera attendu du côté de Toulouse, tout comme le sera du côté de Nantes Alejandro Bedoya, 8e de finaliste avec les Etats-Unis.

Fifa.com (03/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 4 Aoû - 18:42

Falcao marque pour la première fois depuis janvier



L'international colombien de Monaco Radamel Falcao a offert le but de la victoire à son équipe contre Arsenal dimanche (1-0), lors d'un match amical disputé dans le cadre de l'Emirates Cup à Londres.

Falcao a marqué pour la première fois depuis sa grave blessure au genou gauche fin janvier, de la tête, à la réception d'un coup franc tiré côté droit par l'international portugais Moutinho (37e). "Je suis très heureux de son retour, mais également très satisfait par le but qu'il marque qui nous offre la victoire", a déclaré l'entraîneur monégasque Leonardo Jardim au sujet de son attaquant colombien, que des rumeurs insistantes envoient au Real Madrid.

"Evidemment, je compte sur lui. Tout peut arriver dans le football, surtout pendant la période des transferts, mais nous voulons garder nos meilleurs joueurs, bien sûr", a ajouté Jardim. Samedi contre Valence (2-2), Falcao avait rejoué pour la première fois depuis sa blessure, en entrant à la 72e minute en remplacement de Berbatov.

Le "Tigre" avait été victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche en Coupe de France contre le club amateur de Chasselay le 22 janvier. Une blessure qui avait privé le Colombien d'une participation au Mondial brésilien. Falcao avait marqué un but contre Chasselay, son dernier en compétition officielle pour l'ASM. Monaco débutera sa saison en Ligue 1 dimanche prochain à domicile contre Lorient.

La victoire monégasque contre Arsenal permet à Valence de remporter le tournoi londonien. Le club espagnol avait un peu plus tôt battu Benfica Lisbonne 3-1, également à l'Emirates Stadium.

De son côté Arsenal sera opposé à Manchester City à Wembley la semaine prochaine lors du Community Shield avant de rencontrer Crystal Palace à domicile le 16 août pour ses débuts dans la Premier League 2014-15. Dimanche Arsène Wenger avait aligné au coup d'envoi ses recrues Alexis Sanchez en attaque, Mathieu Debuchy et Calum Chambers en défense. L'international français a ainsi effectué ses grands débuts sous ses nouvelles couleurs. Il a été remplacé en toute fin de match par Bellerin.

Côté monégasque, Falcao a cédé sa place à Anthony Martial à la 58e minute.

Fifa.com (03/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 4 Aoû - 18:50

OM - Alessandrini : "Bielsa est un maniaque du détail"



Première recrue de l'Olympique de Marseille en provenance de Rennes pour un transfert estimé à 5 M EUR, le milieu offensif Romain Alessandrini salue la "rigueur" de l'entraîneur argentin de l'OM Marcelo Bielsa.

L'équipe termine la préparation invaincu, est-ce un signe ?
Oui. Cela montre que, pour le moment, tout se passe bien pour notre groupe. Nous avons fait une bonne préparation, montré du jeu et surtout tous les attaquants ont marqué. C'est important pour la suite.

Quel regard porte-vous sur Marcelo Bielsa ?
C'est quelqu'un qui amène une nouvelle vision du jeu. A l'entraînement, il nous fait énormément travailler la tactique. Il est un maniaque du détail, nous faisant répéter les mouvements jusqu'à ce qu'il juge que nous avons saisi ce qu'il attend de nous. Il est très rigoureux dans son travail et je pense que cela va nous aider.

Etes-vous prêt pour le premier match à Bastia ?
Nous avons bien terminé notre préparation. Nous avons dans l'idée d'attaquer le championnat sur les mêmes bases que ce que nous avons montré durant nos matches amicaux. Le dernier contre Chievo Vérone a été très intense. Je pense que c'est ce type de jeu qui nous attend à Bastia. Cela nous a mis dans le bain pour ce premier match. Mais aussi pour la suite de la saison.

Fifa.com (04/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 4 Aoû - 18:51

OM - Les promesses de Bielsa



A l'issue d'une saison insipide, Marseille s'en remet totalement à son nouvel entraîneur argentin Marcelo Bielsa, un forcené du travail, pour redonner le goût du football à ses supporteurs et retrouver l'Europe.

Le passif 2013-2014 est en effet important: pour la première fois depuis dix ans, l'OM, sixième, ne s'est pas qualifié pour une coupe d'Europe, son parcours en Ligue des champions s'est avéré désastreux (0 point!) et le jeu offert n'a que très rarement ressemblé à celui d'une vraie équipe.

Plusieurs fois conspué par ses propres fans, l'OM a aussi changé de coach en cours de saison, mais José Anigo, désormais en charge de la prospection en Afrique, n'a pas fait mieux qu'Elie Baup, qui avait tiré le meilleur de son groupe lors de sa première année de contrat.

Bref, Bielsa a du pain sur la planche... Ce qui tombe bien: l'ex sélectionneur de l'Argentine (1998-2004) est un bourreau de travail, réputé minutieux, extrêmement rigoureux et d'une exigence sans borne. Son surnom dit beaucoup: El loco ("le fou", en espagnol).

Sa signature a d'ailleurs soulevé l'enthousiasme des fans, conscients des promesses de changement que porte l'ancien entraîneur de l'Athletic Bilbao (2011-2013). "El loco, haznos sonar" ("Le fou, fais-nous rêver"), pouvait-on ainsi lire sur une banderole déployée à l'entrée du centre d'entraînement le 24 juin, lors de la reprise. Bielsa avait fait une timide apparition pour venir les saluer à distance.

Depuis, les supporteurs sont tenus au pain sec: alors que l'OM ouvre traditionnellement bon nombre de ses séances d'entraînement estivales au public, il n'en a rien été. Idem pour les médias. Aucune présentation officielle de l'entraîneur n'a encore eu lieu. Ce n'est guère courtois.

Pendant ce temps-là, l'équipe s'imprègne de la "méthode Bielsa". Autour d'un staff très étoffé, le nouvel entraîneur, qui connaissait déjà tout de l'équipe après avoir ingurgité en vidéo l'ensemble des matches de la saison passée, a densifié les séances quotidiennes (souvent midi et après-midi). La vidéo y tient une place prépondérante, de même que le travail spécifique par ligne, avec un adjoint dédié aux attaquants et un autre à celui des défenseurs. Autre changement de taille: les joueurs sont régulièrement priés de dormir sur place, dans les chambres -- fort bien emménagées -- de la Commanderie.

Miser sur les jeunes
Pour l'instant, les résultats sont là. A l'exception d'un match nul contre Bari dans les Pouilles (1-1), où elle est apparue émoussée, l'équipe a offert un visage prometteur lors de ses matches amicaux (4 victoires), affichant une expression collective qui faisait défaut depuis longtemps.

Bielsa suit la feuille de route fixée depuis un an par le président Vincent Labrune: miser sur les jeunes, dont la majorité a été recrutée à l'été 2013 (Thauvin, Mendy, Lemina, Imbula). Ils ont déçu dans l'ensemble, mais Labrune veut croire que, pilotés par Bielsa, ils sauront rembourser sur le terrain le prix, jugé parfois onéreux, de leur recrutement.

Certains gros salaires (Cheyrou, André Ayew...) sont en revanche poussés vers la sortie, tout comme quelques autres voués sans trop de ménagement à s'entraîner avec la réserve (Fanni, Sougou, Kadir...). Mais l'opération dégraissage peine à démarrer, malgré le départ de Mathieu Valbuena pour le Dynamo Moscou.

Pas sûr que les finances du club en soient au fond tellement affectées. Car Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire, a encore remis au pot à l'intersaison, de l'ordre de 20 M EUR... Cela a permis l'achat des attaquants Romain Alessandrini (5 M EUR) et surtout Michy Batshuayi (7 M EUR), le jeune international belge, deuxième meilleur buteur du championnat avec le Standard de Liège la saison dernière (22 réalisations) qui a fait forte impression lors des matches amicaux.

Un ou deux défenseurs sont attendus pour compléter un effectif à qui Labrune a fixé comme objectif le podium, pour retrouver la Ligue des champions. Et qui jouera bien au Vélodrome, puisque la tragi-comédie ayant opposé la mairie et le club à propos du loyer du stade désormais entièrement rénové a pris fin. Elle avait conduit l'OM à menacer de "délocaliser" ses matches à Montpellier...

Fifa.com (04/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 4 Aoû - 18:52

La guerre des étoiles épisode II



Le Parisien Zlatan Ibrahimovic, sorti grand vainqueur du premier épisode de la guerre des étoiles, la saison passée en Ligue 1 chez les attaquants, remet son titre de meilleur buteur en jeu, avec pour mêmes rivaux son coéquipier Edinson Cavani et le Monégasque Radamel Falcao.

Des trois artilleurs, il avait dégainé le dernier, mais avait remporté ce "duel à trois". Ibrahimovic avait attendu la 4e journée la saison passée pour ouvrir son compteur buts, quand Falcao avait marqué dès la 1re journée et Cavani dès la 2e. Au final, Zlatan a fini avec 26 buts, Cavani avec 16 et Falcao avec 9.

Le Suédois réussira-t-il la passe de trois, après avoir déjà surclassé la concurrence en inscrivant 30 buts lors de sa première saison au PSG, un total qui n'avait pas été atteint depuis 1990 et Jean-Pierre Papin ? Son doublé lors du Trophée des champions, samedi contre Guingamp à Pékin (2-0) le laisse augurer.

Pour celui qui aura 33 ans en octobre, il n'y a aucune raison pour que sa réussite le fuie, d'autant qu'il a pu bénéficier de longues vacances, la Suède ne s'étant pas qualifiée pour la Coupe du monde.

La vraie question concernera une fois de plus son association, moyennement efficiente pour leur première année commune, avec Cavani, qui a mal vécu d'être positionné à droite dans le 4-3-3 choisi par Laurent Blanc. L'entraîneur parisien tentera-t-il de jouer avec deux pointes ? Avec un Cavani devant, soutenu par Ibra ? Ou persistera-t-il avec la ligne de trois attaquants qui a si bien fonctionné collectivement lors du dernier exercice ?

Après une première partie de championnat réussie, Cavani s'était peu à peu éteint par la suite. Il n'avait notamment pas réussi à faire oublier l'absence sur blessure de Zlatan en quart de finale retour de la Ligue des champions contre Chelsea (3-1, 0-2), là où devaient précisément se justifier les 64 millions d'euros investis par le PSG. Son rendement se devra donc d'être en hausse.

Batshuayi, la révélation ?
La saison passée, la course aux meilleurs buteurs avait été faussée par la grave blessure au genou de Falcao en janvier, qui l'a contraint à manquer tous les matches retour du championnat et même à déclarer forfait pour le Mondial.

Le Colombien, un temps pressenti pour rejoindre le Real Madrid, est donc resté sur le Rocher, contrairement à James Rodriguez, dont le talent a éclaté lors de la Coupe du monde. Même dépourvu de son compatriote qui avait fini meilleur passeur de L1 (12 offrandes), Falcao espère évidemment concurrencer Ibra. Son but contre Arsenal dimanche à l'Emirates Cup (1-0) pour son retour après six mois d'absence a de quoi l'encourager.

A ses côtés, le Bulgare Dimitar Berbatov (33 ans), recruté pendant le mercato d'hiver et auteur de 6 buts lors de la phase retour, sera à surveiller du côté de l'ASM, tout comme l'Espoir Anthony Martial.

A Marseille, tous les regards sont déjà tournés sur le jeune Belge Michy Batshuayi, 20 ans, recruté en provenance du Standard Liège où il s'est révélé. Sa phase préparatoire a laissé entrevoir un gros potentiel, qui pourrait concurrencer André-Pierre Gignac, au sein d'un OM séduisant pour ses premiers pas sous les ordres de Marcelo Bielsa.

Cette saison sera-t-elle par ailleurs celle de la confirmation pour le Toulousain Wissam Ben Yedder et le Camerounais de Lorient Vincent Aboubakar, qui ont fini à hauteur de Cavani et Gignac avec 16 buts ? Leur total a été à peine meilleur que les 15 buts d'Alexandre Lacazette, le seul à ne pas avoir inscrit de penalties dans ce lot. Le Lyonnais sera aussi attendu.

Enfin, si les prestations de Kévin Bérigaud à Montpellier et du Suédois de Rennes Ola Toivonen seront surveillées, les deux meilleurs buteurs de L2 la saison passée attireront la curiosité: le Caennais Mathieu Duhamel (22 buts) et son dauphin sénégalais, le Messin Diafra Sakho (19 buts).

Fifa.com (04/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 4 Aoû - 18:53

Lyon vise encore l'Europe avec ses jeunes



A défaut de songer au titre, Lyon aura pour objectif de se qualifier pour l'Europe en misant toujours sur la promotion de ses jeunes sous la direction de son nouvel entraîneur, Hubert Fournier.

Ce dernier a succédé en juin à Rémi Garde, qui n'a pas souhaité poursuivre après trois ans sur le banc de l'OL, conclus sur une cinquième place (plus mauvais classement depuis 1998, 6e) et un quart de finale de Ligue Europa.

Fournier, 46 ans, est imprégné de la culture du club où il a joué de janvier 1998 à juin 2000, finissant à deux reprises à la troisième place du Championnat (1999 et 2000). Venu de Reims, l'entraîneur va travailler dans la continuité de son prédécesseur avec un effectif stable.

L'OL n'a pour l'heure recruté que l'arrière droit Christophe Jallet, 30 ans, transféré du Paris Saint-Germain pour 750.000 euros, et le défenseur central de Valenciennes, Lindsay Rose, 22 ans, pour 1,8 M EUR. Des sommes qui confirment que l'époque des recrutements aussi dispendieux qu'inefficaces - hormis pour Lisandro Lopez et Bafétimbi Gomis -, entre 2007 et 2010, est révolue.

Hormis Yoann Gourcuff, arrivé en 2010 pour 22 M EUR et un contrat faramineux de cinq ans, tous les gros salaires ont quitté Lyon.

Cure de jouvence confirmée
Si Lisandro, Michel Bastos et Dejan Lovren ont été transférés en 2013 pour un total de 16,1 M EUR, Gomis et Jimmy Briand et Rémy Vercoutre, dernier joueur du groupe à avoir été champion avec l'OL, sont partis en fin de contrat, en juin dernier.

Les recettes liées aux cessions de joueurs ont ainsi chuté de 20,1 M EUR par rapport à l'été 2012.

C'est la raison pour laquelle OL Groupe a enregistré pour la septième année consécutive une baisse de son chiffre d'affaires qui était de 214,1 M EUR en 2007 contre 120,5 M EUR pour l'exercice 2013-2014 (- 17,1 M EUR par rapport à juin 2013).

Le résultat net, attendu le 14 octobre, sera donc déficitaire pour la cinquième année de suite même si, hors contrats de joueurs, les autres secteurs d'activité sont en croissance de 3%.

Si le président Jean-Michel Aulas réfute systématiquement "toute difficulté financière", l'OL qui n'a plus réglé de transfert de plus de 3 M EUR depuis 2011, continue d'optimiser son fonctionnement et promeut encore et toujours les talents de son centre de formation.

Avec ces jeunes pousses, le club espère à nouveau des lendemains qui chantent, notamment dans le futur stade (58.000 places) attendu pour janvier 2016.

Les milieux Nabil Fekir (21 ans) et Corentin Tolisso (20 ans) ou l'attaquant Mohamed Yattara (21 ans), de retour de prêt d'Angers (L2), sont les nouveaux joueurs à suivre.

D'autres accumulent de l'expérience comme Maxime Gonalons (25 ans), Alexandre Lacazette (23 ans), Samuel Umtiti (21 ans) ou Clément Grenier (23 ans). Ces deux derniers sont transférables s'ils trouvent une bonne équipe susceptible de régler un montant intéressant.

Le club compte aussi sur le vécu de Jallet, Milan Bisevac (30 ans), Henri Bedimo (30 ans), Steed Malbranque (34 ans) pour accompagner cette cure de jouvence engagée en 2011.

"Il est faux de dire que nous n'avons pas d'ambition après les départs de Gomis, Briand, Miguel Lopes ou Rémy Vercoutre. Recruter quand on a des gens talentueux dans le centre de formation, c'est leur créer des difficultés. Il faut les laisser s'exprimer. Nous misons sur l'amalgame entre l'expérience et la jeunesse pour former une équipe pouvant rivaliser avec tous nos adversaires du championnat", plaide ainsi Jean-Michel Aulas.

Fifa.com (04/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 4 Aoû - 18:55

OL - Fournier, culture club



Ancien joueur de l'Olympique lyonnais, Hubert Fournier a succédé en juin à Rémi Garde au poste d'entraîneur et aura pour mission de travailler dans la continuité d'un club qui s'est toujours appuyé sur la formation des jeunes.

Défenseur central arrivé à Lyon au mercato d'hiver 1997-1998 en provenance de Mönchengladbach (1re div. allemande) pour en repartir en juin 2000 vers Guingamp (L1), Fournier, 46 ans, avait laissé une bonne image dans un club où il était "très impliqué" et dont il conserve "un bon souvenir".

"Nous sentions bien que nous étions au commencement de quelque chose avec notamment l'arrivée du groupe Pathé. Il y avait aussi une dimension humaine dans laquelle nous avons vécu ces moments-là avec une grosse unité dans notre groupe", se souvient le nouvel entraîneur lyonnais qui a participé à la conquête de deux 3e places (1999, 2000) et d'un quart de finale de coupe de l'UEFA (1999) avec l'OL.

"Je suis parti quand j'étais déjà trentenaire (32 ans). Je me sentais bien à Lyon mais il allait y avoir l'arrivée d'Edmilson et je sentais que ce serait plus difficile pour moi de jouer", explique-t-il quant à son départ "sans regret".

En revenant à l'OL, Hubert Fournier a retrouvé des visages connus lors de son premier passage.

"Cela facilite l'intégration. C'est bizarre car l'Olympique lyonnais a beaucoup évolué dans ses structures et son organisation mais il a gardé des valeurs. C'est un club assez familial dans lequel il fait bon vivre. Beaucoup de cadres du centre de formation ont joué ici et cela entretient une véritable culture club. Les gens sont ainsi très investis", décrit-il, sollicité directement par Jean-Michel Aulas et son conseiller Bernard Lacombe, pour succéder à Garde.

"J'étais dans un projet à moyen et long terme avec Reims où mon contrat expirait en 2017. J'ai réfléchi un peu, avant d'avoir un entretien avec le président qui m'a expliqué son projet et ce que je pouvais apporter. J'ai eu aussi le plaisir de rencontrer Jérôme Seydoux, avec qui j'ai eu un bon contact humain et qui m'a présenté sous un autre angle ses aspirations pour le club. Ma réflexion a mûri. Il fallait y aller", dit-il encore.

'Toucher le niveau supérieur'
Pour Hubert Fournier, c'était l'occasion "de toucher le niveau supérieur, en terme d'ambition, de moyens par rapport à ce que j'avais connu jusqu'alors avec Reims".

Sa mission consistera à maintenir le standing européen du club.

"Il faut déjà franchir ce 3e tour préliminaire et plus loin, passer les barrages pour disputer la phase de poules. Ensuite, il faut bien débuter le championnat, ce qui n'avait pas été le cas la saison dernière", expose l'entraîneur de l'OL.

Fournier, qui a un contrat de deux saisons mais "s'investit comme s'il était là pour dix ans", traduit clairement la volonté du club de se qualifier une 19e fois consécutive pour une compétition européenne en s'appuyant encore sur la promotion des jeunes, politique réadoptée depuis 2011 après quelques années dispendieuses.

"C'est l'ADN de ce club qui a grandi grâce à ça, depuis très longtemps. L'OL a fait éclore des jeunes, en a transféré aussi mais cela a permis de grandir et d'opérer des investissements", souligne Fournier qui devrait donc être l'entraîneur qui entrera avec l'équipe "dans les meilleures conditions possibles" dans le futur Grand stade actuellement en construction à l'est de Lyon. 

Fifa.com (04/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 4 Aoû - 19:05

Monaco résilie le contrat de Medjani



L'AS Monaco a annoncé lundi avoir résilié le contrat de son défenseur international algérien Carl Medjani, 29 ans, arrivé au club en janvier 2013.

Medjani, à qui il restait une année de contrat, est donc désormais libre.

Le joueur était arrivé en janvier 2013 au club azuréen, alors en Ligue 2, et avait participé à son retour dans l'élite.

La saison dernière, Medjani avait été prêté dans un premier temps à l'Olympiakos Le Pirée, puis, en janvier 2014, à Valenciennes (L2).

Medjani a disputé le récent Mondial au Brésil avec la sélection algérienne.

Fifa.com (04/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 5 Aoû - 10:20

Nice - Pouplin à l'essai, Diawara à l'approche



Simon Pouplin, le gardien de but en fin de contrat avec le FC Sochaux (L2) débutera mardi un essai à l'OGC Nice (L1), a confirmé lundi soir le club azuréen, que pourrait également rejoindre l'ancien Marseillais Souleymane Diawara.

Nice cherche à pallier le départ de l'international colombien David Ospina à Arsenal et la longue absence de Joris Delle après une rupture des ligaments croisés du genou gauche.

Pouplin, 29 ans, évoluait les deux précédentes saisons à Sochaux et avait auparavant joué à Strasbourg, Rennes et Fribourg.

Par ailleurs, le défenseur central international sénégalais Souleymane Diawara, libre de tout engagement depuis la fin de son contrat à Marseille, serait tout proche de rejoindre Nice, selon plusieurs sources proches de l'OGCN.

Diawara, 35 ans, a fait ses adieux au Vélodrome à la mi-mai, après 164 matches de L1 avec Marseille. Il entretenait sa condition physique à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) aux côtés de Mamadou Niang (Al Sadd).

Le double champion de France, avec Bordeaux en 2009 puis l'OM en 2010, pourrait donc relever un dernier défi en rejoignant le très jeune effectif niçois. Le groupe de Claude Puel ne compte plus que deux trentenaires: le buteur argentin Dario Cvitanich et le défenseur central Mathieu Bodmer.

La défense niçoise a perdu dans ce secteur de jeu l'international serbe Nemanja Pejcinovic (Lokomotiv Moscou) et pourrait également voir partir son latéral gauche Timothée Kolodziejczak.

Fifa.com (04/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 5 Aoû - 10:21

Fernandes, de Fribourg, à Rennes



Le Stade rennais a annoncé lundi la signature du milieu de terrain suisse Gelson Fernandes , qui évoluait jusqu'alors en Bundesliga, à Fribourg, après être passé par Saint-Etienne.

Formé à Sion, l'international Suisse, âgé de 27 ans, a disputé la Coupe du monde de cet été au Brésil, avec la sélection helvétique, s'arrêtant en huitième de finale contre l'Argentine.

Né au Cap Vert, ce "milieu de terrain défensif, avec un gros volume de jeu", comme le décrit le site internet du club rouge et noir, est déjà la neuvième recrue des Bretons lors de cette intersaison.

Il s'est engagé pour 4 ans, mais c'est un joueur qui fait rarement de vieux os dans les clubs où il signe, puisque à part Manchester City de 2007 à 2009, il n'est jamais resté plus d'une saison dans la même équipe.

Fifa.com (04/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 5 Aoû - 10:28

Fleurs, ovation et la défaite au bout pour Diacre



Un bouquet de fleurs, une ovation debout et beaucoup de curiosité: Corinne Diacre est devenue lundi à Brest la première femme à diriger un club professionnel de football masculin en Europe, le Clermont Foot, en match officiel, malheureusement perdu (2-1).

Elle avait beau avoir multiplié ces derniers jours les sorties pour ne pas monopoliser l'intérêt autour du match, l'aspect sportif de ce Brest-Clermont, pour la première journée de Ligue 2 pesait bien peu en comparaison de la force symbolique de l'évènement: pour la première fois, une femme est assise sur le banc et dirige 11 footballeurs professionnels.

Même le score final, 2-1 pour Brest, somme toute logique entre une équipe bretonne qui joue la montée en fin de saison, alors que Clermont vise avant tout le maintien, n'a que relativement peu d'importance.

Avant le match, la première sortie en compétition officielle de la nouvelle "entraîneurE", comme elle insiste pour qu'on l'appelle, était un sujet récurrent de discussion, mais toujours sous le signe d'une curiosité bienveillante.

"Ben oui, une femme entraîneur pourquoi pas ? On voit bien qu'elles ont de plus en plus de responsabilité dans tous les métiers", a ainsi argumenté Henri, 67 ans, un retraité qui soutient le Stade Brestois presque chaque semaines depuis 45 ans.

"Et puis je suis sûr qu'elles savent mieux gérer les joueurs, qu'elles sont plus psychologues", a-t-il avancé.

"Moi ce que je trouve bizarre, c'est qu'il n'y ait pas eu de femme entraîneur avant", jugeait de son côté Baptiste, 12 ans, venu au stade avec son père, et une écharpe rouge et blanche - les couleurs du club finistérien - autour du cou.

Le foot 'moins violent' ?
Pour lui, la présence de femmes à la tête d'équipes de foot pourrait rendre le sport "moins macho" et les rencontres "moins violentes".

La plus circonspecte était finalement une femme, Lulu, retraitée de 69 ans, abonnée depuis 4 ans et qui se contentait de dire: "ça peut marcher. Mais il faut qu'elle fasse ses preuves".

Le club de Brest avait décidé de marquer le coup et Alex Dupont, son homologue homme du côté du SB29 lui a offert un énorme bouquet de fleurs, profitant aussi du fait que Corinne Diacre fêtait ce lundi ses 40 ans.

Les quelque 10.000 spectateurs du stade Francis-Le Blé se sont alors levés pour ovationner Corinne Diacre, sobrement vêtue d'un pantalon et d'une veste anthracite sur un haut beige.

Pendant le match, la technicienne s'est montrée peu expansive.

Même le but de ses protégés au tout début du match n'a provoqué qu'une réaction mesurée: elle s'est juste levée de son banc pour taper dans les mains de sa kiné - déjà une femme dans le staff clermontois - et de quelques joueurs.

Elle a ensuite vu son équipe plier puis céder sous les offensives des Brestois bien plus entreprenants après la pause, pour finalement s'incliner 2-1, malgré plusieurs occasions très nettes d'arracher le match nul en fin de match.

"On a fait de bonnes choses, c'est de bon augure pour la suite.", a analysé l'entraîneure au micro d'Eurosport à l'issue de la rencontre.

"J'ai un groupe jeune. J'ai montré qu'il faudrait compter avec Clermont cette saison. J'espère démarrer par une victoire très prochainement", a-t-elle ajouté.

Un peu plus tard, Corinne Diacre a aussi exprimé sa hâte que la pression médiatique retombe.

"Il me reste la première à domicile, après ça je serai un peu plus tranquille, je pense", a-t-elle soufflé devant des journalistes.

"C'est pas pesant, mais c'est fatigant de toujours répondre aux mêmes questions, et puis en plus je n'ai pas forcément de réponse, c'est ça qui est un petit peu difficile pour moi, parce que ces questions je ne me les pose pas", a-t-elle poursuivi.

Corinne Diacre ne demande que ce que toutes les femmes qui accèdent à des postes qui leur étaient fermés jusque-là demandent: être jugée sur ses résultats.

Fifa.com (04/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 6 Aoû - 12:37

Saint-Etienne - Rocheteau : "Continuer à progresser"



Dominique Rocheteau, coordinateur sportif de l'AS Saint-Etienne, espère que les Verts vont continuer leur progression cette saison et s'installer durablement comme un club européen.

Comment l'ASSE aborde-t-elle cette nouvelle saison ?
De manière sereine après une superbe saison. Nous avons terminé 4e à un point du 3e, Lille. Le projet et l'ambition sont de continuer sur cette dynamique pour progresser et devenir un club qui se qualifie pour l'Europe régulièrement. Nous y parviendrons, comme les années précédentes, grâce à une stabilité à tous les étages du club. Il était important de garder notre entraîneur, Christophe Galtier, devenu un technicien emblématique et important. Il fallait garder la stabilité dans l'effectif avec cet équilibre entre les anciens et les plus jeunes.

La saison passée, la déception était grande de ne pas disputer la phase de poules de l'Europa League...
D'où l'idée d'améliorer l'effectif à travers notamment nos jeunes du centre de formation parmi lesquels cinq ont signé professionnels. Il faut essayer de faire venir des joueurs qui vont améliorer l'ensemble (ndlr: l'attaquant néerlandais Ricky Van Wolfswinkel de Norwich et le défenseur Nicolas Isimat-Mirin de Monaco doivent être prêtés dans les prochaines heures). Notre mois d'août est important avec quatre matchs de Championnat et deux de Ligue Europa. Il faut s'appuyer sur l'expérience de la saison dernière au cours de laquelle nous n'avions pas notre effectif complet en août et c'est peut-être ce qui nous a coûté la qualification en Europa League.

Quelles ont été les priorités du recrutement ?
Il fallait avant tout conserver nos meilleurs joueurs qui pouvaient être sollicités. Cela a été fait. Il fallait essayer de compenser le départ de certains, comme Brandao qui a fait un superbe passage à l'ASSE en marquant des buts importants. Nous connaissons la valeur du groupe devant. La base, c'est aussi la défense, l'une des meilleures de la L1 depuis deux ans mais qu'il faut encore renforcer.

Développer la formation est-il une nécessité pour l'ASSE ?
C'est vital. Nous avons une image au sujet de la formation à Saint-Etienne. C'est grâce à elle que nous sommes toujours présents en L1. Nous avons toujours eu cette politique. C'est vital car ces dernières années, nous avons quand même sorti quelques joueurs, nous en avons cédé aussi, bien sûr, dans de grands clubs car nous y étions obligés. C'est quand même un très bon signe pour notre formation. Nous avons fait signer cinq nouveaux professionnels sur lesquels nous fondons beaucoup d'espoirs. Ils ont démontré de belles choses durant la préparation.

Comment évolue l'ASSE dans son environnement ?
C'est un club qui fait partie des bons élèves de la DNCG. Nous sommes à un équilibre financier. Nous conservons notre politique du "salary cap". C'est important pour le groupe de conserver l'équilibre dans le vestiaire. Cela fait partie de la réussite de notre club. Nous mettons tous nos moyens financiers dans le sportif car c'est ce qu'il y a de plus important et ce à tous les niveau, dans les salaires, sur le centre de formation, les terrains.

Les travaux du stade en vue de l'Euro-2016 vont se terminer. Qu'apportera la pose d'une nouvelle pelouse ?
Depuis trois ans le stade est en travaux. Ce n'était pas évident pour nous d'évoluer dans une enceinte en construction, amputée d'une tribune sur quatre. Cela se terminera dans la saison. Nous aurons un stade magnifique et rénové, conservant le concept du "Chaudron", important pour nos supporteurs. Nous attendions une nouvelle pelouse depuis longtemps à Saint-Etienne où les hivers sont rigoureux. De plus, Christophe Galtier fait pratiquer un football offensif, basé sur la vitesse. Il était important d'avoir un bon terrain, toute l'année. Cela évitera d'avoir des matches reportés.

Fifa.com (05/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 6 Aoû - 12:39

Saint-Etienne - La progression passe par l'Europe



L'AS Saint-Etienne, 4e de Ligue 1 la saison passée, espère faire au moins aussi bien cette saison, mais l'Europe est un passage obligé pour encore confirmer ses progrès enregistrés depuis quatre saisons.

Voilà quatre ans que L'ASSE améliore à chaque fois son classement: 10e en 2011, 7e en 2012, 5e en 2013 tout en gagnant la Coupe de la Ligue, premier trophée depuis 1981 et le dernier des dix titres de champion.

La blessure de l'échec en barrage de l'Europa League fin août 2013 contre les Danois d'Esbjerg (3-4, 0-1) n'est pas cicatrisée et l'objectif sera non seulement de bien débuter en Ligue 1 mais de franchir ce cap cette fois-ci pour disputer la phase de poules de la C3.

A l'inverse de la saison dernière, les Verts disputeront un tour préliminaire de moins et auront suivi une préparation plus complète.

L'effectif paraît plus étoffé qu'il ne l'était il y a un an pour soutenir l'accumulation de six matches en août, au lieu de huit en 2013, sur les quatre premières semaines de compétition.

"Nous allons tenter de faire mieux que la saison passée mais en terme de classement et de points, ce sera difficile de franchir la barre de 70 points", admet le milieu Fabien Lemoine.

"J'espère aussi que nous ferons six premiers mois complets en jouant la coupe d'Europe. Nous étions très déçus l'année dernière de ne pas nous être qualifiés. La Ligue Europa est une belle compétition, intéressante pour se forger de l'expérience", insiste-il.

Stabilité
L'AS Saint-Etienne, marquée par l'instabilité à partir de la fameuse affaire de la "caisse noire" (1982) connaît, enfin, depuis décembre 2009, la constance au niveau de sa gouvernance, avec Roland Romeyer comme président du directoire, présent quotidiennement au club, et Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance.

Christophe Galtier, qui avait dirigé l'équipe sur la seconde moitié de la saison 2009-2010 (17e), dont le départ avait été évoqué au printemps, débute sa cinquième année comme entraîneur principal, un record depuis Robert Herbin, lors de son second passage à la tête des Verts (1986-1990).

Comme la plupart des clubs français, l'ASSE n'a pas des moyens financiers incommensurables avec un budget de 50 millions d'euros environ mais il reste l'un des bons élèves de la DNCG, le gendarme financier du football français.

Recrutement à moindre frais
Au moment d'aborder le championnat, le club stéphanois n'a enregistré que les arrivées des attaquants Kevin Monnet-Paquet, 25 ans, en fin de contrat à Lorient, et Ricky Van Wolfswinkel, un Néerlandais évoluant à Norwich (2e div. anglaise) sous forme de prêt. Le défenseur central de Monaco, Nicolas Isimat-Mirin est lui aussi prêté.

A l'inverse, l'avant-centre Brandao, 34 ans, qui a contribué, par des buts importants, à faire progresser l'équipe, est sur le départ (Bastia) alors que le milieu Josuah Guilavogui, revenu pour finir la saison dernière en prêt de l'Atletico Madrid est reparti, tout comme l'arrière gauche Benoît Trémoulinas au Dynamo Kiev.

Celui-ci pourrait être remplacé à son poste par Franck Tabanou, milieu offensif gauche arrivé en 2013 qui tente le pari de se reconvertir.

Trémoulinas et les Verts ne se sont pas entendus sur les conditions salariales. Le "salary cap" mis en place depuis 2010 par le club est toujours en vigueur. "Il garantit l'équilibre du vestiaire" souligne le coordinateur sportif Dominique Rocheteau.

"Cela fait partie de la réussite du club", dit-il tout en soulignant la nécessité pour l'ASSE de former des joueurs. "Nous en avons sorti quelques uns, cédé, aussi, par obligation, à de grands clubs, ce qui est un bon signe pour notre formation", poursuit l'ancien attaquant rappelant que "cinq jeunes ont signé un premier contrat professionnel". Ils étofferont l'effectif à moindre frais.

Fifa.com (05/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 6 Aoû - 12:41

Saint-Etienne - Hamouma arrive à maturité



Le milieu offensif Romain Hamouma, qui aborde sa troisième saison à Saint-Etienne, semble arriver à maturité, s'affirmant à 27 ans comme l'un des leaders des Verts dont l'attaque a perdu en deux ans ses fers de lance Aubameyang et Brandao.

Le parcours du joueur originaire de Lure (Haute-Saône) n'a pourtant pas été linéaire avant qu'il ne s'épanouisse en professionnel.

Formé à Sochaux (2001-2005) où, il a été recalé pour être considéré comme un joueur trop instinctif et irrégulier, Hamouma est passé par Besançon (CFA puis National) avant de signer à Laval où il a débuté en Ligue 2 lors de la saison 2009-2010.

Après deux ans à Caen en Ligue 1 (2010-2012) où les débuts ont là aussi été difficiles, Romain Hamouma s'est engagé pour quatre ans avec les Verts qui en avaient fait l'une de leurs priorités de recrutement.

"Depuis mon arrivée à Saint-Etienne, j'ai appris beaucoup de choses sur un plan personnel. J'ai vécu à l'ASSE une première année mitigée, la deuxième a été plus aboutie même si je pense pouvoir encore progresser en étant notamment plus régulier et décisif dans la finition. Parfois, il faut savoir mieux forcer le destin", analyse-t-il.

La saison dernière, il a toutefois inscrit 9 buts en 34 matches de championnat et deux autres en quatre rencontres de tours préliminaires d'Europa League.

L'Europe comme objectif
"Romain a progressé depuis qu'il est avec nous. Ses qualités de vitesse, d'accélération balle au pied notamment mais aussi de finisseur sont là. Il peut jouer sur les côtés, dans l'axe. Christophe Galtier l'a positionné parfois comme avant-centre durant la préparation car il est aussi très présent dans la surface", commente de son côté, Dominique Rocheteau, coordinateur sportif du club.

L'ancien attaquant des Verts dans les années 1970 estime même qu'il "n'est pas loin du niveau international".

"C'est un joueur intelligent, très complet qui marque, sait se placer, se déplacer. Il franchira encore un cap cette année aux côtés de coéquipiers qu'il connaît depuis plusieurs années, d'où l'importance d'avoir un effectif stable", dit-il encore évoquant aussi "un super mec" qui ne pense pas, quant à lui, outre mesure aux Bleus.

"Il faut faire des saisons plus pleines que celles que j'ai livrées auparavant. Si je n'ai pas même été déjà pré-sélectionné, c'est qu'il y une raison. Il faut faire bien plus", admet Hamouma bien qu'il se soit toutefois déjà bien investi dans un rôle de cadre au sein de l'équipe stéphanoise.

"Ma progression est là aussi, d'avoir pris confiance en moi et d'avoir des responsabilités. Je n'en avais pas autant auparavant et je les endosse d'ailleurs avec plaisir. Je fais un peu partie des anciens maintenant", dit-il, espérant cette année disputer la phase de poules de C3.

L'ASSE avait échoué en barrage de l'épreuve contre les Danois d'Esbjerg (3-4, 0-1), échec sur lequel les Stéphanois espèrent prendre leur revanche fin août.

"Disputer ce type de compétition, découvrir un autre niveau, en jouant des matches tous les trois jours, c'est important pour un joueur. Toute l'équipe est très concernée dans ce cadre-là. C'est aussi important de pouvoir jouer sur les deux tableaux. Nous espérons faire mieux que l'an dernier et faire une saison pleine", conclut Romain Hamouma.

Fifa.com (05/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 6 Aoû - 12:42

Lille - Girard : "Ca va être une saison compliquée"



René Girard, l'entraîneur de Lille, 3e du dernier championnat, aborde sereinement le début de saison même s'il considère que "ça va être une saison compliquée" car le Losc va devoir gérer la répétition des matches entre la L1 et la Coupe d'Europe.

Etes-vous satisfait de votre effectif ?
Mon souhait était d'avoir un groupe le plus complet possible et je crois que c'est le cas. Un gros travail a été fait à l'intersaison et je suis ravi d'avoir à ma disposition un effectif compétitif. On a quasiment le même que l'an dernier, avec Sébastien Corchia et Marco Lopes en plus, ainsi que les jeunes que j'ai intégrés la saison dernière. On a travaillé pour avoir un groupe pour parer à toutes les difficultés qui s'annoncent. On a bataillé la saison dernière pour décrocher cette 3e place et c'était important d'avoir une continuité dans le groupe.

Comment s'est passée la préparation ?
Elle s'est très bien déroulée. Elle était bien différente de l'année dernière car on n'a eu que quatre semaines pour se préparer. On était obligé d'être prêt plus rapidement. La préparation du mois de juillet est quelque chose de fondamental pour moi. On a fait deux stages en Autriche car il faut avoir les meilleures conditions de travail possibles à cette époque de l'année. Un stage est fédérateur. Ca permet de bien travailler, bien manger, bien dormir. C'est bien de les faire souffrir en juillet dans un autre contexte que ce qu'ils vont connaître le reste de la saison.

Quels sont vos objectifs pour cette saison où vous allez devoir gérer de front le championnat et la Coupe d'Europe ?
L'objectif est de participer à une Coupe d'Europe, de bien y figurer, et de se requalifier pour une Coupe d'Europe l'an prochain. Mais ça sera plus compliqué car on aura deux compétitions majeures à disputer. Il va falloir être vigilant car ça va être une saison compliquée entre le championnat, la Coupe d'Europe et la Coupe d'Afrique des Nations en janvier qui va nous priver de plusieurs joueurs. Le championnat reste la priorité. Cette Coupe d'Europe se présente à nous, et qu'elle nous amène ou pas des difficultés, on va faire en sorte d'être compétitif, on fera le maximum. Il faudra gérer ça du mieux possible.

Fifa.com (05/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 6 Aoû - 12:51

Lille - Martin espère que sa troisième saison sera la bonne



Le milieu de terrain Marvin Martin, qui entame sa troisième saison sous le maillot de Lille, espère que ce sera enfin la bonne, après deux premiers exercices compliqués.

Débarqué dans le Nord à l'été 2012 en provenance de Sochaux, son club formateur, avec le statut d'international, le natif de Paris (26 ans) n'a pas encore réussi à s'imposer.

"Je veux faire une grosse saison. J'espère que cette année sera la bonne, je fais tout pour en tout cas. J'ai fait une très bonne préparation et j'en avais besoin", estime-t-il.

Meilleur passeur de L1 en 2010-2011 avec Sochaux (17 passes), Martin n'a pas réédité cette performance avec le Losc puisque lors des deux dernières saisons, il n'a délivré respectivement que cinq et deux passes décisives.

Le milieu n'a toutefois pas été épargné par les blessures l'an dernier puisqu'il a dû subir deux opérations du genou droit.

Confiant à l'approche de cette nouvelle saison, il préfère regarder devant lui et considère ces blessures comme de l'histoire ancienne.

"Je ne ressens plus aucune douleur, mon genou va très bien, assure-t-il. Je vais donc pouvoir jouer libéré alors que l'an dernier je jouais parfois avec de la retenue."

Martin espère également débloquer son compteur but, lui qui n'a pas encore marqué avec les Dogues alors qu'il avait inscrit au moins un but lors de ses quatre saisons à Sochaux.

"J'ai très envie de marquer, je veux faire des passes et être plus décisif pour l'équipe", insiste-t-il.

Transféré à Lille pour près de 10 millions d'euros, plus gros transfert de l'histoire du club, Martin a semblé avoir du mal à supporter la pression qui s'est abattue sur lui.

"Je vais mieux gérer la pression. Je n'y pense plus, je n'écoute pas les critiques et je reste concentré sur mes objectifs", affirme-t-il.

"M'imposer dans le vestiaire"
Propulsé leader malgré lui, le meneur de jeu, très discret dans le vestiaire la première saison, semble petit à petit prendre de l'envergure.

"Je ne suis pas timide, je m'entends bien avec tout le monde, j'aime beaucoup chambrer. Mais je ne suis pas encore de nature à trop parler. Je sais que je dois travailler là-dessus pour m'imposer dans le vestiaire", reconnaît-il.

Son entraîneur René Girard lui a pourtant donné sa confiance et les clés du jeu lillois la saison dernière. Et même s'il attend plus de lui, le technicien ne veut pas l'accabler de responsabilités.

"Je lui demande de faire le maximum et après c'est à moi de juger s'il doit jouer. Mais il faut arrêter de lui mettre une pression qui n'a pas lieu d'être, martèle-t-il. Il n'est pas seul dans l'équipe, il a de bons joueurs autour de lui."

Martin se félicite aussi de la prolongation de contrat de deux ans, jusqu'en 2019, conclue début juillet. Si elle avait d'abord un but financier (réduire la masse salariale du club), il la considère aussi comme une marque de confiance.

"Ca me fait plaisir. Je me sens très bien ici. J'espère pouvoir leur redonner la confiance qu'ils m'ont accordée."

Malgré une légère blessure à une cuisse qui l'a privé du 3e tour préliminaire aller de la Ligue des champions à Zürich (victoire 2-0), tous les voyants sont au vert pour Martin, qui aborde la saison plein d'ambitions.

"Je n'ai peur de rien", clame-t-il. Ni de la pression, ni de la concurrence, ni de l'enchaînement des matches. Et c'est tant mieux pour le Losc !

Fifa.com (05/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 22 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum