Saison italienne, 2014 - 2015

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 6 Avr - 17:51

Coupe d'Italie
Fiorentina et Naples favoris pour une nouvelle finale




Vers un remake Fiorentina - Naples ? L'équipe de Florence est favorite contre la Juventus mardi en demi-finale retour de Coupe d'Italie (20h45), forte de sa victoire à Turin (2-1), et elle pourrait bien retrouver Naples le 7 juin pour une revanche de la finale 2014.

Le Napoli recevra lui la Lazio mercredi (20h45), avec l'avantage du nul (1-1) décroché à Rome à l'aller.

La Fiorentina est l'équipe en forme du moment, et vient de prendre la 4e place en Serie A. A l'aller de cette demi-finale, la "Viola" a même été la première formation depuis... le Bayern Munich champion d'Europe 2013 à s'imposer dans la forteresse du Juventus Stadium, grâce à un doublé de l'Egyptien Mohamed Salah, meilleure recrue de l'hiver de toute l'Italie.

Même si elle rêve tout haut de doublé, le "scudetto" étant dans sa poche, la Juve pourrait privilégier son prochain rendez-vous de Coupe, une semaine plus tard contre Monaco, en quart de finale aller de la Ligue des champions. Et Massimiliano Allegri pourrait être tenté par un léger roulement d'effectif afin de ménager quelques titulaires.

Mercredi, Naples, qui vient de lâcher prise dans la course à la 2e place, retrouvera l'autre équipe du moment, la Lazio, forte de sept victoires d'affilée en Serie A.

En crise après sa défaite chez l'AS Rome (1-0), samedi, qui le relègue à 9 points de la 2e place, le Napoli de Rafael Benitez a besoin d'un sursaut et d'un trophée, après la Super Coupe d'Italie remportée à Noël contre la Juventus. Cette seconde demi-finale opposera les spécialistes de l'épreuve, vainqueurs des trois dernières "Coppa Italia", en 2012 et 2014 pour Naples, en 2013 pour la Lazio et cette fameuse finale derby remportée contre la Roma.

Le programme

Mardi
Fiorentina - Juventus Turin (aller: 2-1)

Mercredi
Naples - Lazio Rome (aller: 1-1)

Fifa.com (06/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 7 Avr - 16:16

Coupe d'Italie
Juve - Tevez forfait contre la Fiorentina




L'attaquant vedette de la Juventus Turin, Carlos Tevez, va manquer la demi-finale retour de Coupe d'Italie sur le terrain de la Fiorentina, mardi (18h45 GMT), en raison d'une blessure à la cuisse droite, a annoncé le club.

"L'Apache" a quitté Florence mardi matin "à titre préventif à cause de la persistance d'une fatigue musculaire à la cuisse droite" survenue lors du dernier entraînement, la veille, a précisé la Juve dans un communiqué.

Meilleur buteur d'Italie avec 17 buts en championnat, Tevez subira mercredi de nouveaux examens, a ajouté le club, notamment pour savoir s'il sera remis pour le quart de finale aller de Ligue des champions prévu contre l'AS Monaco le mardi 14 avril.

Si la Juve est largement en tête de la Serie A, avec 14 points d'avance sur l'AS Rome, deuxième, son homme en forme lui manquera pour remonter la défaite de l'aller (2-1) contre la Fiorentina.

Fifa.com (07/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 7 Avr - 22:58

La Juve écrase tout et va en finale



La Juventus Turin a dévoré la Fiorentina (3-0), renversant sa défaite de l'aller à domicile (2-1) pour se qualifier pour la finale de la Coupe d'Italie, mardi, même sans Paul Pogba ni Carlos Tevez.

L'AS Monaco est prévenue, la Juventus est en très grande forme une semaine avant leur quart de finale aller de Ligue des champions. Elle est en course pour le doublé Coupe-Championnat, la Serie A étant dans sa poche avec ses 14 points d'avance sur le deuxième, l'AS Rome.

Elle connaîtra mercredi son adversaire, Naples ou la Lazio Rome, qui s'affrontent au pied du Vésuve après le nul 1-1 de l'aller.

Sans ses deux meilleurs joueurs de la saison, blessés, mais Tevez devrait être remis pour la coupe d'Europe, la Juve a renversé l'ambitieuse Fiorentina comme un tabouret. L'an dernier elle s'était déjà imposée contre la "Viola" en 8e de finale d'Europa League après un mauvais résultat à l'aller à domicile (1-1/1-0).

Des buts d'Alessandro Matri (21), Roberto Pereyra (44) et Leonardo Bonucci (59) ont concrétisé sa supériorité physique, psychique et footballistique.

Pourtant la "Viola" avait l'avantage d'une victoire historique au Juventus Stadium, grâce à un doublé de Mohamed Salah.

Déjà privé de Paul Pogba, blessé pour deux mois, Massimiliano Allegri a laissé au repos Carlos Tevez, touché à une cuisse et préservé, pour ne pas risquer de manquer le défi contre Monaco mardi prochain.

Morata exclu
L'Argentin était remplacé par Alessandro Matri, qui a ouvert le score en reprenant une frappe de Roberto Pereyra contrée.

Pereyra a profité à son tour d'une frappe repoussée par Neto face à Alvaro Morata pour marquer le but qui qualifiait la Juve.

Puis Bonucci a tué le match d'une volée sur un corner.

Seul point noir pour la Juve, Morata a été exclu à trois minutes de la fin pour un tacle par derrière sur Alessandro Diamanti.

La Fiorentina s'est éteinte après vingt bonnes premières minutes. Salah puis Alberto Aquilani (65) ont manqué de peu le cadre (53), et Mati Fernandez a trouvé les poings de Marco Storari, qui remplace Gianluigi Buffon en Coupe d'Italie.

Le buteur florentin Mario Gomez n'a jamais été servi dans une bonne position. La Fiorentina a l'occasion de se refaire en Europa League contre le Dynamo Kiev, en quarts de finale.

La "Viola" a pesté contre deux buts refusés à Salah, pour une charge sur Stefano Sturaro (4) et à Gonzalo Rodriguez pour un hors-jeu (37), mais les décisions de l'arbitre semblaient justes. La qualification de la Juve ne souffre pas d'un doute. Et contre Monaco, Tevez et Andrea Pirlo devraient être de retour...

Fifa.com (07/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 9 Avr - 12:22

Coupe d'Italie
On n'arrête plus la Lazio




La Lazio Rome a gagné à Naples (1-0) sa place en finale de la Coupe d'Italie, contre la Juventus Turin, confirmant son exceptionnelle forme du moment comme le coup de mou du Napoli, mercredi à Naples.

Dominatrice et inspirée, la Lazio a effacé le nul de la demi-finale aller (1-1) grâce au spécialiste de la Coppa Italia, Senad Lulic, buteur (79) sur un centre en retrait de l'étoile montante Felipe Anderson.

Le 7 juin elle défiera la Juventus Turin, qui a renversé mardi à la Fiorentina (3-0) la défaite de l'aller (2-1).

Cette qualification pour une deuxième finale en trois ans survient au milieu de sa série de sept victoires consécutives qui l'ont ramené à la troisième place en championnat, à une longueur de son ennemie, l'AS Rome.

Naples en revanche s'enfonce dans le marasme. Sur la même période, l'équipe de Rafael Benitez a cumulé quatre défaites, deux nuls et une seule victoire en Serie A, laissant filer les deux clubs romains pour un tête à tête en vue de la qualification pour la Ligue des champions.

Napoli trahi par Higuain

Lulic (79), auteur du but vainqueur, figurait déjà dans l'histoire de la compétition, et surtout au panthéon laziale, pour avoir marqué le seul but de la finale derby contre l'AS Rome en 2013. Le Bosnien avait remplacé Antonio Candreva une dizaine de minutes plus tôt.

Héros du soir, Lulic a même sauvé d'un tacle sur sa ligne une balle de prolongation sur une frappe de Lorenzo Insigne (88).

L'"Aigle" n'a pas volé sa victoire, la Lazio a toujours cherché à marquer son indispensable but. Le Brésilien Felipe Anderson a été le premier dangereux, puis son champion du monde allemand, Miroslav Klose a également fait parler sa science du football, procurant une belle occasion à Antonio Candreva sur une remise (20).

Le Napoli a été trahi par un Gonzalo Higuain dans un mauvais soir, à l'image de sa glissade sur une occasion (51).

Autour de l'heure de jeu le match s'est accéléré et a définitivement penché du côté laziale. Après une percée de Felipe Anderson (58), Klose a été un peu secoué à l'entrée de la surface de réparation par Miguel Britos (59), et sur la contre-attaque, sous les cris de fureur de Stefano Pioli sur le banc de la Lazio, qui réclamait penalty, Higuain a manqué son contrôle devant Etrit Berisha, le gardien laziale pour la Coupe.

Mais la pression était sur le but napolitain, qui a fini par craquer.

Fifa.com (08/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 10 Avr - 19:23

Juve, derniers réglages avant Monaco



Large leader du championnat d'Italie, la Juventus Turin va peaufiner à Parme, lanterne rouge, les derniers réglages avant son quart de finale aller de Ligue des champions contre l'AS Monaco, en match avancé samedi (16H00 GMT) de la 30e journée.

L'exploit à la Fiorentina (3-0) en demi-finale retour de Coupe d'Italie mardi a démontré la grande forme de la Juve, qui a renversé la défaite de l'aller (2-1) sans ses deux meilleurs joueurs de la saison, Carlos Tevez et Paul Pogba.

Ses 14 points d'avance sur son premier poursuivant, l'AS Rome, permettent en outre à l'équipe de Massimiliano Allegri de ménager ses pièces maîtresses les plus fragiles. Andrea Pirlo finira sa convalescence à Turin pour être au point contre Monaco, mardi, a annoncé l'entraîneur, Massimiliano Allegri.

En défense, Stephan Lichtsteiner, légèrement touché, pourrait être ménagé, et Andrea Barzagli, de retour d'une longue blessure, restera au repos mais pourrait jouer en C1. Paul Pogba lui est forfait pour les quarts de finale de toutes façons.

Quant à Tevez, il est "au mieux, a dit Allegri. Il s'est déjà reposé mardi, combien de temps devons-nous le laisser se reposer?" Le buteur argentin est donc attendu à Parme.

L'entraîneur "juventino" a fait preuve cette saison d'un grand sens tactique et a toujours adapté sa formation aux blessures. L'Argentin Roberto Pereyra en "trequartista" (trois-quarts) derrière les deux avant-centres a fait ses preuves et devrait garder la cravache pour le match à Parme.

Attention toutefois à ne pas sous-estimer Parme. Condamné et en faillite pour un trou de 200 millions d'euros, l'écurie de Roberto Donadoni vient de gagner contre l'Udinese dans un des matches qu'elle n'avait pas pu disputer au coeur de sa crise.

"Nous avons démontré que nous sommes des hommes avec un +h+ majuscule, a dit l'entraîneur parmesan. Si le championnat est faussé, ce sera pour d'autres raisons, certainement pas sportives".

Pour l'attribution du "scudetto", le championnat est presque joué, mais la lutte pour l'accès direct à la Ligue des champions continue dimanche.

La Lazio, sur son formidable élan de sept victoires consécutives, essaiera de doubler enfin son ennemie intime, la Roma, un point devant elle à la deuxième place. Les Ciel et Blancs reçoivent Empoli pendant que les "Giallorossi" se rendent au Torino (13h00 GMT).

Programme

Samedi
Parme - Juventus Turin
Genoa - Cagliari
Hellas Vérone - Inter Milan

Dimanche
Cesena - Chievo Vérone
Atalanta Bergame - Sassuolo
Lazio Rome - Empoli
Naples - Fiorentina
Torino - AS Rome
Udinese - Palerme
AC Milan - Sampdoria Gênes

Fifa.com (10/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 11 Avr - 18:36

La Lazio tente le dépassement



La Lazio Rome reçoit Empoli et va essayer de doubler sa grande rivale, l'AS Rome, en déplacement au Torino, afin de s'emparer de la deuxième place, dimanche (13h00 GMT) pour la 30e journée du Championnat d'Italie.

La Lazio sur le grand huit
Qui arrêtera l'Aigle ? La Lazio vise contre Empoli une huitième victoire d'affilée en Serie A. Elle égalerait la série de la mythique équipe championne en 1974, celle dirigée par Tommaso Maestrelli, avec le buteur Giorgio Chinaglia et le patron du milieu de terrain Luciano Re Cecconi.

Le record appartient à la seule autre Lazio vainqueur du "scudetto", celle de Sven-Goran Eriksson en 2001, qui avait remporté neuf matches consécutifs.

Les comparaisons fleurissent dans les journaux et fanzines romains entre l'équipe actuelle de la Lazio et ses devancières, plus enthousiastes encore après la qualification pour la finale de la Coupe d'Italie décrochée à Naples (1-0) mercredi, après le nul de l'aller au stade Olympique.

Outre l'éternel Miroslav Klose, Empoli devra surveiller le Brésilien Felipe Anderson, le "Monsieur Plus" de la Lazio, encore passeur décisif à Naples.

Gare au Glik
Pour préserver le point d'avance qu'elle compte encore sur la Lazio, la Roma doit se méfier du Torino et de son défenseur-buteur, Kamil Glik, qui avec sept buts a déjà égalé le record d'un Polonais en Serie A, Zbigniew Boniek, qui jouait... attaquant à la Roma (1985-1986) !

L'équipe de Rudi Garcia s'est relancée après trois mois de marasme en remportant enfin deux victoires consécutives. Elle doit confirmer ce regain de forme chez les "Granata" pour ne pas risquer de perdre la précieuse deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions quand la troisième contraint à un passage par les redoutables barrages du mois d'août.

Le ticket pour la C1 pourrait bien se jouer le 24 mai, lors du derby de la 37e et avant-dernière journée, vers laquelle tous les esprits footballistiques de la capitale sont déjà tournés.

Le bal des vaincus
Bien loin de la deuxième place, à sept et neuf longueurs de la Roma, la Fiorentina et Naples se livrent au pied du Vésuve à un duel de battus.

Les deux équipes distancées dans la course à la C1 ont été éliminées en demi-finale de Coupe d'Italie dans la semaine. Le Napoli a subi la loi de la Lazio et la "Viola" s'est effondrée contre la Juventus (3-0), gaspillant l'avantage pris à Turin (2-1).

A Naples, le président Aurelio de Laurentiis a envoyé son équipe en mise au vert, et la presse italienne cherche déjà un successeur sur le banc à Rafael Benitez pour la saison prochaine (Luciano Spalletti ? Sinisa Mihajlovic ?).

La Fiorentina semblait en grande forme avant de s'effondrer contre la Juve et joue quasiment sa dernière chance de rejoindre les deux clubs romains. "Viola" et Napoli pourraient encore se rencontrer dans la saison, s'ils franchissent tous les deux les quarts de finale de l'Europa League, jeudi. La Fiorentina se rend au Dynamo Kiev et Naples à Wolfsburg.

Le programme de la 30ème journée

Joués samedi
Parme - Juventus Turin
Genoa - Cagliari
Hellas Vérone - Inter Milan

Dimanche
Cesena - Chievo Vérone
Atalanta Bergame - Sassuolo
Lazio Rome - Empoli
Naples - Fiorentina
Torino - AS Rome
Udinese - Palerme
AC Milan - Sampdoria Gênes

Fifa.com (11/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 11 Avr - 18:44

Parme - Biabiany résilie son contrat à l'amiable



L'attaquant français Jonathan Biabiany, toujours arrêté pour une "arythmie cardiaque", a résilié à l'amiable son contrat avec Parme, ont annoncé le joueur et le club italien samedi.

"Jonathan Biabiany et le Parma FC ont mis fin d'un commun accord au contrat qui les aurait lié jusqu'en juin 2018, renonçant réciproquement à toute dette ou crédit", a écrit le club dans un communiqué, adressant "ses remerciements" au joueur.

Déclaré en faillite le 17 mars, le club, endetté de 200 millions d'euros, s'allège d'un gros salaire, d'autant que le Français ne joue plus depuis le 1er septembre à cause d'un problème au coeur.

"Merci à Parme, à jamais dans mon coeur, un salut à tous et maintenant je dois me préparer pour la saison prochaine", a écrit Biabiany sur son compte Twitter.

Le problème d'arythmie cardiaque du joueur avait été repéré par l'équipe médicale de l'AC Milan, lors du transfert manqué de Biabiany au club rossonero à la fin du mercato de l'été 2014.

Âgé de 26 ans, Biabiany a été un des meilleurs joueurs de Parme la saison dernière (6 buts). Arrivé à 18 ans à l'Inter, Biabiany a fait toute sa carrière en Italie, passant par le Chievo Vérone, Modène et la Sampdoria en plus de Parme (deux fois) et de l'Inter (deux fois).

A l'Inter il a notamment remporté le Mondial des clubs 2010, marquant un but en finale contre le Tout Puissant Mazembe.

Fifa.com (11/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 11 Avr - 21:22

Parme s'offre la Juventus



Parme, dernier et en faillite, a battu une Juventus Turin (1-0) largement remaniée et qui a bien mal préparé son match de Ligue des champions contre Monaco, samedi en match avancé de la 30e journée du Championnat d'Italie.

La révolte des misérables. Le titre promis à la Juve n'est guère en danger, avec ses 14 points d'avance sur l'AS Rome, qui joue dimanche au Torino, mais la triple championne d'Italie a fait pâle figure, au lendemain de la démonstration de l'AS Monaco à Caen (3-0), avant leur quart de finale aller de C1, mardi à Turin.

Après avoir remporté un match en retard mercredi contre l'Udinese (1-0), Parme a enchaîné, grâce à un but de l'Italo-Argentin José Mauri (60) sur un centre en retrait d'Ishak Belfodil (60).

Mais le club sous administration judiciaire compte encore 10 points de retard sur le maintien, et pourrait encaisser d'autres points de pénalité outre les trois déjà reçus. Massimiliano Allegri a-t-il pris son adversaire trop à la légère ? L'entraîneur n'avait gardé que quatre titulaires, Giorgio Chiellini et Stéphane Lichtsteiner en défense, et Claudio Marchisio et Arturo Vidal au milieu.

Tevez au repos

Il avait finalement laissé au repos son buteur, Carlos Tevez, après avoir bluffé la veille sur sa titularisation. Touché à une cuisse, l'Argentin est ménagé pour la C1. A sa place, le jeune français Kingsley Coman accompagnait Fernando Llorente en attaque. L'ex-Parisien ne s'est distingué que sur une frappe croisée (44), il a peiné à exploiter ses 90 minutes de jeu pour se faire une place.

Dès l'ouverture du score Allegri a ajouté Alvaro Morata en attaque, mais le rush final de la Juve n'a pas porté ses fruits. Les "Ducs" en faillite ont vaillamment défendu jusqu'à la fin. Ils auraient pu ouvrir le score plus tôt sur un contre mené par Ishak Belfodil (21). Les joueurs, l'entraîneur Roberto Donadoni et leur public ont fêté cette victoire comme une finale.

"Seul le sport peut offrir des émotions comme celles-là, cette fois nous sommes les héros positifs de l'histoire, a raconté le capitaine Massimo Gobbi à la chaîne Sky Sport. Nous ne pensons pas au classement, juste au plaisir de ce soir."

Samedi soir l'Inter Milan se déplace à Vérone (18h45 GMT) pour tenter d'enrayer sa crise sportive. La semaine dernière les "Nerazzurri" avaient été victimes eux aussi de Parme, auteur d'un nul à San Siro (1-1).

Fifa.com (11/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 12 Avr - 21:03

La Lazio double l'AS Rome



La Lazio a enchaîné contre Empoli (4-0) sa huitième victoire d'affilée pour prendre la deuxième place à l'AS Rome, tenue en échec au Torino (1-1), dimanche pour la 30e journée du Championnat d'Italie.

. Et de huit pour la Lazio
Ça y est! Dans le rétro de la Roma depuis un moment, la Lazio a fini par passer un point devant grâce à sa magnifique série de huit succès, enjolivée par la qualification en finale de la Coupe d'Italie aux dépends de Naples (1-1/1-0).

L'Aigle romain tient dans ses serres le billet direct pour la Ligue des champions, et revient à 12 points de la Juventus Turin, battue samedi chez le dernier et ruiné, Parme (1-0).

Intraitables, les "Biancocelesti" ont exécuté Empoli en une mi-temps. Ses deux "vieux" ont frappé en premier: le capitaine Stefano Mauri (35 ans) dès la 4e minute a ouvert le score, puis le champion du monde Miroslav Klose (36 ans) a signé de la tête son 10e but en Serie A cette saison à la 31e minute.

Antonio Candreva d'un coup franc direct a achevé le promu (44), et le quatrième as de Stefano Pioli, le Brésilien Felipe Anderson, y est allé de son but (53), lui aussi son 10e.

Forte de son aisance collective et de ce carré-là, la Lazio étrennera sa deuxième place dès samedi prochain sur le terrain de la Juventus.

. La Roma retrouve son jeu, perd sa place
La Roma cède la deuxième place pour la première fois de la saison, au moment où elle a paradoxalement retrouvé des idées dans le jeu, avec 7 points pris sur 9 possibles. Elle paie sa série de trois mois avec une seule victoire.

Les nombreuses occasions crées contre le "Toro" peuvent lui redonner confiance pour le sprint final avec la Lazio, avec juste avant la ligne le derby contre la Lazio, le 24 mai pour la 37e et avant-dernière journée.

La Roma a ouvert le score sur un penalty généreux obtenu par Daniele De Rossi face à Emiliano Moretti, transformé par Alessandro Florenzi (57).

Mais la défense de Rudi Garcia s'est laissé surprendre par le Brésilien Bruno Peres, qui l'a prise de vitesse pour servir en retrait Maxi Lopez (64).

Rejointe sur cet oubli défensif, la Roma a poussé pour l'emporter, et même frappé le poteau par Florenzi, l'homme du match. Maintenant c'est elle qui compte un point de retard sur le deuxième.

. Le réveil du Napoli
Naples a battu la Fiorentina (3-0) pour reprendre la 4e place, à sept longueurs de la Roma.

Après une seule victoire en sept matches, plus l'élimination en demies de Coppa Italia contre la Lazio, le Napoli respire un peu. La mise au vert punitive voulue par le président, Aurelio de Laurentiis, a peut-être produit son effet.

Après l'ouverture du score du Belge Dries Mertens, bien timide cette saison, Marek Hamsik puis José Callejon ont achevé la "Viola" en fin de match.

L'équipe de Rafael Benitez a retrouvé un peu d'allant, avant son quart de finale aller d'Europa League à Wolfsburg, son dernier objectif de la saison.

En revanche la Fiorentina, l'autre équipe italienne rescapée dans la seconde compétition européenne, traverse une mauvaise passe. Avant de se rendre à Kiev, jeudi pour affronter le Dynamo, la "Viola" vient d'encaisser un deuxième 3-0 en cinq jours, après celui infligé par la Juve en demi-finales de Coupe d'Italie.

Fifa.com (12/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Jeu 16 Avr - 19:01

Palerme - Dybala aux "enchères"



Palerme vendra fin avril son jeune attaquant vedette argentin Paulo Dybala, 21 ans, très courtisé par la Juventus Turin, mais le président du club sicilien a laissé entendre jeudi qu'il le réserverait au plus offrant.

"Nous allons vendre Dybala fin avril", a déclaré Maurizio Zamparini au quotidien Tuttosport. "En Italie la Juventus et la Roma sont les équipes les plus intéressées par ce garçon, et il leur serait certainement utile, mais des clubs étrangers sont aussi sur le coup".

Dybala, pour lequel Zamparini a déjà été approché par la Juve et a repoussé l'idée d'une offre limitée à 40 millions d'euros, a marqué 13 buts cette saison en championnat, 4 de moins seulement que le leader au classement des buteurs, son compatriote de la Juve Carlos Tevez.

L'agent du joueur, Pierpaolo Triulzi, va se rendre prochainement à Paris et à Londres: "il a mon feu vert et il s'en va à Paris et à Londres pour écouter des offres, et alors nous les examinerons ensemble", a indiqué Zamparini. Manchester United, Arsenal et Liverpool auraient manifesté leur intérêt.

Triulzi "rencontrera également à nouveau (le directeur général de la Juve, Giuseppe) Marotta. Il voudra peut-être augmenter son offre", a conclu Zamparini.

Palerme est 11e du championnat d'Italie, à 32 points de la Juventus.

Fifa.com (16/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 17 Avr - 18:14

Dernier coup de collier pour la Juve



La Juventus Turin a un dernier effort à fournir sur la route qui la mène vers un nouveau titre de champion d'Italie, samedi face à son dauphin la Lazio Rome (18h45 GMT) en match avancé de la 31e journée, avant de se projeter vers son quart de finale retour de C1 à Monaco.

Régler les affaires domestiques avant la Ligue des champions. Avec 12 points d'avance sur la Lazio, plus la victoire 3-0 à l'aller, la Juve y est presque. Mais il ne faut pas céder à la tentation de trop faire tourner l'effectif en pensant au match à Louis II, mercredi, où la "Vielle Dame" défendra un but d'avance (1-0).

Tout d'abord, le précédent large turn-over a laissé un goût amer à Massimiliano Allegri, qui a vu son équipe perdre à Parme, dernier de Serie A en pleine banqueroute (1-0), samedi dernier. Ensuite la Lazio est dans une forme phénoménale. Elle vient d'aligner huit victoires de rang, et rêve d'une neuvième pour égaler son record de 2001, l'année de son dernier titre de champion.

Si Miroslav Klose et compagnie s'imposaient à Turin, ils reviendraient à neuf longueurs et auraient le droit de rêver à une remontée historique, surtout si la Juve était accaparée par les demi-finales de la Ligue des champions.

La Lazio veut surtout devancer la Roma
Allegri ne plaisante pas et assurait mardi soir, après le quart de finale aller, que le match contre la Lazio était "fondamental". Il devrait tout de même ménager Andrea Pirlo, qui a rejoué mardi pour la première fois depuis 50 jours et a manqué un peu de rythme et de repères. Carlos Tevez, un peu fatigué contre Monaco, et Leonardo Bonucci, le joueur le plus utilisé de la saison, pourraient également se reposer un peu.

La Lazio compte sur son carré d'as, avec Stefano Mauri et Antonio Candreva au service de Klose et du merveilleux Brésilien Felipe Anderson. Rattraper la Juve paraît tout de même impossible, même en cas d'exploit samedi. Mais les "Biancocelesti" cherchent surtout à distancer l'AS Rome, qu'ils viennent de doubler, pour conserver la précieuse deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions.

La Roma reçoit dimanche l'Atalanta Bergame (13h00 GMT) et aura peut-être l'occasion de reprendre le précieux sésame. L'explication entre les deux soeurs ennemies est de toutes façons programmée pour la 37e et avant-dernière journée, avec le derby.

Le programme

Samedi
Sampdoria Gênes - Cesena
Juventus Turin - Lazio Rome

Dimanche
Sassuolo - Torino
Chievo Vérone - Udinese
Empoli - Parme
Palerme - Genoa
AS Rome - Atalanta Bergame
Cagliari - Naples
Inter Milan - AC Milan

Lundi
Fiorentina - Hellas Vérone

Fifa.com (17/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 18 Avr - 17:14

Triste derby de Milan



A 13 jours de l'ouverture de l'Expo-2015 de Milan, le derby Inter-AC Milan n'a plus rien d'universel, opposant deux clubs en crise, dimanche (18h45 GMT) pour la 31e journée du championnat d'Italie.

Splendeurs et misères de Milan

Neuvième (AC Milan) contre 10e (Inter), le derby de la "Madoninna" de dimanche est le moins intéressant depuis un demi-siècle. En 2003, le match se jouait en demi-finales de la Ligue des champions, en 2007 le Milan gagnait la C1, en 2010 l'Inter réalisait le triplé historique...

Les deux anciens géants ne se battent même plus pour une place dans la prochaine Europa League, à 7 et 8 points des places européennes, mais pour tenter de sortir de la crise.

Les deux entraîneurs peinent à trouver leur identité de jeu. Roberto Mancini, arrivé à l'Inter en cours de saison, a essayé toutes les formules mais sa seule satisfaction vient de Mauro Icardi, deuxième du classement des buteurs avec 16 buts.

Parallèlement, Jérémy Ménez, 16 buts également sous le maillot "rossonero", est le baromètre de l'équipe de "Pippo" Inzaghi. Quand le Français va, le Milan va, mais Ménez est irrégulier.

Fini le temps des Wesley Sneijder contre Clarence Seedorf, sans parler des Andrei Shevchenko contre Ronaldo. La seule saveur du passé, à la veille de cette Expo consacrée à la nutrition, reste San Siro, qui devrait faire le plein pour cette affiche éternelle.

Ô capitaine mon capitaine

Le retour du "Capitano" Francesco Totti contre l'Atalanta est très attendu à l'AS Rome, dans sa course poursuite avec son ennemie intime, la Lazio, pour la deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions, avec "finale" programmé pour la 37e journée, le 24 mai, pour un derby d'un autre poids que celui de Milan.

En plus de Totti, Rudi Garcia devrait retrouver pour affronter Bergame l'ensemble de ses attaquants, soit neuf joueurs, si Gervinho est rétabli.

Avec l'Ivoirien à disposition, l'entraîneur français disposerait de trois tridents différents potentiels.

Après trois mois au ralenti, la Roma a retrouvé un peu de football et d'agressivité, et l'Atalanta, dernier club non relégable, semble un adversaire à la portée de la "Louve" pour se lancer pour de bon dans le sprint final.

Docteur Benitez et Mister Rafa
Quel Naples verra-t-on à Cagliari? Celui impitoyable en Europa League, triomphateur en Allemagne du brillant Wolfsburg (4-1), seul concurrent du Bayern Munich en Bundesliga, ou celui souffreteux de Serie A, vainqueur seulement de deux de ses huit derniers matches?

L'entraîneur Rafael Benitez, qui a déjà remporté deux fois la C3, avec Valence en 2004 et avec Chelsea en 2013, semble plus à l'aise sur le continent que dans la Botte.

Faute de qualification pour la Ligue des champions, bien improbable avec 7 points de retard sur la Roma (3e), son aventure napolitaine pourrait se terminer à la fin de la saison.

Il va tenter la remontée en commençant par un Cagliari en pleine crise, où les joueurs ont été agressés, au moins verbalement, par leurs tifosi vendredi à l'entraînement.

Samedi
Sampdoria Gênes - Cesena
Juventus Turin - Lazio Rome

Dimanche
(10h30) Sassuolo - Torino
(13h00) Chievo Vérone - Udinese
Empoli - Parme
Palerme - Genoa
AS Rome - Atalanta Bergame
(16h00) Cagliari - Naples
(18h45) Inter Milan - AC Milan

Lundi
(18h45) Fiorentina - Hellas Vérone

Fifa.com (18/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 19 Avr - 13:26

La Juve fait le plein de confiance



La Juventus a fait le plein de confiance en battant 2-0 l'un des rares rivaux à pouvoir encore l'empêcher de marcher vers le titre, la Lazio Rome, samedi pour la 31e journée, affûtant sa lame pour son quart de finale retour de Ligue des champions à Monaco.

Avec 15 points d'avance sur la Lazio, la Juve n'a plus rien à craindre, à sept matches de la fin. L'AS Rome peut revenir à... 13 longueurs si elle bat l'Atalanta Bergame dimanche (13h00 GMT). Les deux clubs romains vont continuer à se disputer la deuxième place et l'accès direct à la C1.

Grâce à des buts de son leader Carlos Tevez et de son chef de la défense, Leonardo Bonucci, la Juve a bien interprété un rôle qu'elle devrait reprendre dès mercredi au stade Louis II, où elle pourra attendre l'ASM, forte de son but d'avance (1-0 à l'aller).

La Lazio a essayé, elle a bien joué, mais elle a flanché sur les moments clefs. Sa star Felipe Anderson est cette fois passée à côté du match, et sa série s'arrête à huit victoires de rang. Elle conserve un point d'avance sur la Roma en attendant dimanche.

Côté Juve, Massimiliano Allegri avait finalement choisi une rotation d'effectif réduite au strict minimum. L'entraîneur turinois n'a reposé qu'Alvaro Morata et Stephan Lichtsteiner parmi les titulaires, remplacés par Alessandro Matri en attaque et Simone Padoin dans le rôle de piston droit.

Bonucci comme un avant-centre

Pas de repos pour Andrea Pirlo, un peu juste physiquement à l'aller contre Monaco, qui a besoin de retrouver le rythme de la compétition.

Allegri avait choisi la défense à trois configurée par son prédécesseur, Antonio Conte, l'option retenue quand la Juve préfère jouer de manière attentiste.

Le match s'est débloqué sur un nouveau coup d'éclat de Carlos Tevez, qui a placé au fond des filets le premier bon ballon qu'il a eu. Parti à la limité du hors-jeu sur une balle d'Arturo Vidal, il a battu Federico Marchetti du gauche (17), pour son 18e but en Serie A.

Leonardo Bonucci a tué le match en marquant sur un contre éclair (28), mené comme un avant-centre. Le joueur le plus utilisé de la saison (40e match "bianconero") ne connaît pas la fatigue.

Cauchemar des dauphins romains, le défenseur central avait déjà marqué le but vainqueur lors du sommet contre l'AS Rome (3-2), le 5 octobre.

La Lazio n'a jamais abdiqué, à l'image de ce coup franc d'Antonio Candreva (65) ou cette frappe lointaine de Lucas Biglia (70) boxés par Gianluigi Buffon, qui a également repoussé le seul tir d'Anderson (90+2), mais cette Juve est bien trop au-dessus des autres équipes de Serie A.

Dans l'autre match avancé, la Sampdoria Gênes a été freinée par le Cesena (0-0), malgré les quatre attaquants alignés en même temps par Sinisa Mihajlovic, Eto'o, Muriel, Samuel et Eder.

Fifa.com (18/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 19 Avr - 18:45

La Roma n'avance pas, la Juve presque championne



L'AS Rome a manqué l'occasion de doubler la Lazio à la deuxième place en faisant match nul contre l'Atalanta Bergame (1-1) dimanche, au lendemain de la défaite de sa rivale chez la Juventus (2-0), quasi championne d'Italie après la 31e journée.

Avec 15 points d'avance sur les deux clubs romains et l'avantage dans les confrontations directes, la Juventus Turin n'est qu'à deux victoires d'un quatrième titre consécutif. Elle peut se consacrer à la Ligue des champions, avec son quart de finale retour à Monaco, mercredi, après avoir remporté l'aller (1-0).

La "Vieille Dame" peut même rêver au triplé puisqu'elle jouera la finale de la Coupe d'Italie contre la Lazio le 7 juin.

La Roma, elle, revient à la hauteur de sa meilleure ennemie mais rate le dépassement. Elle compte également huit longueurs d'avance sur le 4e, Naples, qui joue à Cagliari en fin d'après-midi (16h00 GMT), avant l'affiche de la journée, le derby milanais (18h45 GMT).

Bouillant derby en perspective

Le précieux ticket pour l'accès direct à la Ligue des champions devrait se jouer à l'avant-dernière journée lors d'un autre derby, Lazio-Roma, le 24 mai.

L'éternel capitaine romain Francesco Totti, de retour après trois matches manqués sur blessure, a lui-même appuyé sur l'accélérateur pour redoubler la Lazio. Il a transformé dès la 3e minute un penalty après une main de Guglielmo Stendardo, signant son 241e but en Serie A, à 33 du record de Silvio Piola (274 buts).

Mais l'Atalanta a égalisé sur un autre penalty, transformé par German Denis, après une faute de Davide Astori sur Urby Emanuelson, ex-Romain prêté à Bergame.

La Roma a buté en vain sur le but de Marco Sportiello, ne se procurant que deux occasions nettes en seconde période, par Alessandro Florenzi et Vasilis Torosidis.

Rudi Garcia a fait rentrer deux autres attaquants, Victor Ibarbo et Seydou Doumbia, mais la Roma a replongé dans son vice des matches nuls à domicile.

Dans les autres matches, Parme, qui a encaissé dans la semaine quatre nouveaux points de pénalité, pour un total de sept, continue de figurer dignement jusqu'à la fin, avec un beau 2-2 à Empoli.

Fifa.com (19/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 21 Avr - 18:44

Cagliari - Zeman démissionne



L'entraîneur Zdenek Zeman a donné sa démission à Cagliari, avant-dernier du Championnat d'Italie, a annoncé mardi le club sarde qui va changer pour la troisième fois de technicien cette saison.

Le Tchèque de 67 ans avait été licencié le 23 décembre, remplacé par Gianfranco Zola, avant d'être rappelé le 9 mars.

Cette fois il a lui-même dit stop, après une nouvelle défaite à domicile, contre Naples (3-0), au bout d'une semaine marquée par l'agression de joueurs par des tifosi du club au centre d'entraînement.

Le président du club, Tommaso Giulini, s'est dit "très amer" de la démission de Zeman, qu'il considère comme "l'énième échec d'une saison de souffrances".

Cagliari, avant-dernier (19e) avec 21 points, compte neuf longueurs de retard sur le premier non-relégable, l'Atalanta Bergame.

Fifa.com (21/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 22 Avr - 12:49

Fiorentina - Saison terminée pour Babacar



La Fiorentina a perdu son attaquant sénégalais Babacar Khouma, touché au genou gauche et forfait pour six semaines, a annoncé mardi le club italien.

Babacar (22 ans) est victime d'une "lésion au deuxième degré" d'un ligament du genou droit, a précisé la "Viola".

Privée depuis le début de la saison de l'attaquant international Giuseppe Rossi, victime de ruptures ligamentaires aux genoux à répétition, la Fiorentina devra terminer la saison sans le Sénégalais.

Babacar a marqué 7 buts en 20 matches de Serie A, et venait de signer jeudi l'égalisation dans le temps additionnel au Dynamo Kiev (1-1), en quarts de finale aller de l'Europa League.

L'entraîneur Vincenzo Montella peut compter sur l'Allemand Mario Gomez, l'Égyptien Mohamed Salah, ou aligner en pointe l'Espagnol Joaquin.

Fifa.com (21/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mer 22 Avr - 18:07

Naples - Benitez n'a pas encore dit non



L'entraîneur Rafael Benitez n'a "pas encore dit non" à une prolongation de son contrat avec Naples, a précisé mercredi l'Espagnol, dont le nom circule pour prendre le banc du Paris SG ou de Manchester City la saison prochaine.

"Je n'ai pas encore dit non au Napoli parce que je ne connais pas le 'business plan' ", a dit Benitez à la veille d'un quart de finale retour d'Europa League contre Wolfsburg, où son équipe compte trois buts d'avance après sa victoire en Allemagne (4-1).

"Nous avons échangé par SMS avec le président (Aurelio De Laurentiis, ndlr) après le match à Wolfsburg, le plus tôt nous nous rencontrerons sera le mieux, je suis ouvert à toutes les propositions", a précisé l'Espagnol.

"Je n'ai pas signé avec (Manchester) City", a également assuré Benitez, interrogé sur la possibilité de rejoindre les "Sky Blues", une équipe qui lui "plaît, car je sais quels clubs travaillent bien en Angleterre", a ajouté l'ex-entraîneur de Liverpool et Chelsea.

"Je serai professionnel jusqu'à la fin, exactement comme je l'avais fait avec Chelsea", où il avait remporté l'Europa League 2013 avant de partir et de rejoindre Naples.

"Rafa" a déjà remporté la C3 avec Valence en 2004 et la Ligue des champions avec Liverpool en 2005, au bout de la folle finale d'Istanbul, remontant trois buts pour s'imposer aux tirs au but (3-3 a.p., 3 t.a.b. à 2).

Fifa.com (22/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 24 Avr - 11:36

Déjà une balle de match pour la Juventus



La Juventus de Turin a une première occasion d'être sacrée championne d'Italie dès la 32e journée, dimanche, si elle gagne le derby contre le Torino et que ses ultimes rivales, les deux équipes romaines, perdent.

- La "Vieille Dame" y est presque
La Juve saura samedi soir si elle joue son 32e titre dimanche. Si l'AS Rome prend un point chez l'Inter Milan samedi (18h45 GMT), la Juve devra attendre au mieux jusqu'à mercredi. Sinon elle tentera la passe de quatre "scudetti" consécutifs, en espérant une défaite de la Lazio Rome contre le Chievo Vérone à la même heure (13h00 GMT). Faute du piment d'un sacre au bout d'une victoire dans le derby turinois, elle pourrait décrocher mercredi la couronne chez la Fiorentina, une autre rivale historique.

Quels que soient les résultats des formations romaines, la Juve sera sacrée avec deux victoires. Elle compte 15 points d'avance sur la Lazio et la Roma, et l'avantage dans les confrontations directes. Deux victoires en sept journées: la "Vieille Dame" ne peut de toute façon plus être rattrapée. Qualifiée pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la première fois depuis 12 ans, elle peut donc se consacrer à la reconquête de l'Europe, l'Italie étant à nouveau sous sa botte depuis 2012. Sûre d'elle, la Juve n'a plus qu'à attendre le retour de blessure de Paul Pogba pour être à nouveau au complet. Elle ne craint guère le "Toro" qui ne l'a plus battue depuis 1994!

- Le derby le plus long
Un autre derby se profile, celui de Rome, à la 37e et avant-dernière journée, qui pourrait bien décider de la deuxième place et de la qualification directe pour la Ligue des champions, la 3e place contraignant à un barrage risqué. Les deux ennemis de la capitale, au coude à coude, bataillent pour arriver le mieux placé le 24 mai. Ce week-end, le programme est plus simple pour la Lazio, qui reçoit un Chievo presque assuré de son maintien, dimanche après-midi (13h00 GMT), alors que la Roma se rend chez l'imprévisible Inter la veille.

La Lazio a perdu chez la Juve (2-0) sans démériter, après huit victoires d'affilée, et garde le vent dans le dos. La Roma a replongé en échouant contre l'Atalanta Bergame à domicile (1-1), et Rudi Garcia est contesté comme jamais. L'entraîneur français a sorti les critiques publiques contre son équipe, "endormie", mais depuis le mois de décembre elle n'a bien joué qu'à de rares moments.

- Naples en embuscade
Si jamais les Romains traînent en route, Naples, 5 points derrière, pourrait revenir. L'équipe de Rafael Benitez reçoit la Sampdoria Gênes, distancée dans la course à la C1 mais candidate européenne. Après un gros passage à vide avec les pollens du printemps, le Napoli respire à nouveau à plein nez. Il vient de rallier les demi-finales de l'Europa League en éliminant avec la manière Wolfsburg (4-1/2-2), pourtant brillant deuxième de la Bundesliga derrière l'intouchable Bayern Munich.

Vainqueur de la Coupe d'Italie l'an dernier, de la Supercoupe d'Italie cette saison, présent dans le carré final de l'Europa League, le club de la Campanie se découvre une mentalité de vainqueur avec son entraîneur espagnol, et pourrait coiffer au poteau la Roma et la Lazio, qu'il recevra lors de la dernière journée. Sinon, Naples a un autre moyen de jouer la Ligue des champions: bénéficier du passe offert à partir de cette année au vainqueur de l'Europa League.

Programme

Samedi
Udinese - AC Milan
Inter Milan - AS Rome

Dimanche
Atalante - Empoli
Lazio - Chievo Vérone
Parme - Palerme
Vérone - Sassuolo
Torino - Juventus
Genoa - Cesena
Fiorentina - Cagliari
Naples - Sampdoria

Fifa.com (24/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Ven 24 Avr - 11:40

Dybala, valeur montante sur la pente ascendante



Le dernier Argentin à avoir terminé en tête du classement des buteurs du championnat d'Italie est Hernán Crespo, en 2001. Quatorze ans plus tard, on y trouve deux Argentins aux deux premières places - Carlos Tévez et Mauro Icardi - et pas loin derrière, deux autres : Gonzalo Higuaín et Paulo Dybala, un garçon très à la mode en Serie A. "Qu'on parle autant de moi, c'est extrêmement positif. Cela signifie que je suis sur le bon chemin", assure-t-il au micro de FIFA.com.

Avec 13 buts et 10 passes décisives avec Palerme cette saison, Dybala est apparu sur les radars des grands clubs européens. À tout juste 21 ans, il impressionne par sa vitesse, ses changements de rythme, sa mobilité dans le secteur offensif et un pied gauche précis qui fot dire au président de son club qu'il possède dans son équipe "le nouveau Messi". "Ce qui se passe aujourd'hui, je l'ai déjà vécu d'une certaine façon en Argentine", estime Dybala à propos de l'intérêt manifesté d'Arsenal, de la Juventus ou du Paris Saint-Germain notamment. "Régulièrement, le nom d'un nouveau club où je pourrais éventuellement aller sort dans la presse… Moi, je prends ça calmement, en gardant les pieds sur terre."

Dybala a débuté avec l'équipe première d'Instituto à 17 ans et avec 17 buts et 5 passes décisives, il a largement contribué à l'excellent parcours de son équipe, qui a manqué la montée en première division argentine d'un seul point. "Nous avons eu du mal à le digérer. Nous pensions avoir fait le plus dur et au final, la montée nous a échappé. Nous sommes restés les mains vides", raconte-t-il au sujet du barrage pour l'accession perdu contre San Lorenzo en 2012.

Gros transfert, grosses attentes
Le bilan de cette belle saison en D2 argentine n'a pas été entièrement négatif cependant pour Dybala, qui se voit offrir un contrat en Serie A italienne. "Quand j'ai commencé dans le football professionnel, je ne pensais pas que tout pouvait aller aussi vite", reconnaît-il. "C'était très agréable d'aller en Italie à un aussi jeune âge, même si l'adaptation n'a pas été très facile. Car il y a un monde entre Laguna Larga, son village natal dans la province de Córdoba, où tout le monde connaît tout le monde, y compris Dybala, et une grande ville comme Palerme. Et le jeune homme a dû gérer la pression liée aux attentes que suscite tout gros transfert. "Quand je suis arrivé, beaucoup de gens disaient que je ne valais pas 12 millions d'euros, que le club avait payé bien trop cher pour moi, que j'étais surévalué. Je pense que ces gens parlent moins aujourd'hui", savoure-t-il aujourd'hui.

Ce n'était pas la première fois que Dybala devait faire face à l'adversité. À 15 ans, il a dû surmonter un obstacle bien plus sérieux, le décès de son père. "J'ai toujours rêvé qu'il soit là pour être témoin de ma réussite mais malheureusement, les choses se sont passées autrement. Cela dit, je sens sa présence à mes côtés sur le terrain", confie l'Argentin, qui a connu un autre moment difficile avec la descente avec Palerme en Serie B à la fin de sa première saison. "Les expériences négatives sont les plus riches en leçons. Je savais que ça n'allait pas être facile de jouer en Serie B, mais après quelques problèmes physiques, j'ai trouvé ma place dans l'équipe et j'ai commencé à beaucoup apprendre. La bonne saison que nous sommes en train de réaliser est la suite logique du travail réalisé l'an passé. À peu près 80 % de l'effectif est le même que celui de l'année dernière."

Une carrière devant soi
C'est en Serie B précisément que s'est formé un partenariat aujourd'hui redouté par toutes les défenses du Calcio entre Paulo Dybala et son compatriote Franco Vázquez. "Il est comme un frère pour moi. Nous nous entendons très bien et nous passons pas mal de temps ensemble. Nous sommes originaires de la même région. En vacances à Córdoba, nous sommes pratiquement tout le temps ensemble", explique-t-il. Deux choses seulement "séparent" les deux amis. Alors que Dybala continue de soutenir Instituto, Vázquez est un supporter inconditionnel du grand rival, Belgrano. Suite à la défaite du second contre le premier récemment en Coupe d'Argentine, Vázquez doit honorer ses dettes. "Nous avions parié un barbecue donc c'est à lui de tout acheter et de l'organiser. Nous ferons ça la prochaine fois que nous rentrerons en Argentine".

La deuxième distinction est la convocation récente de Vázquez avec l'Italie. Dybala pourrait prétendre à la même chose, sauf qu'il a en tête une autre idée. "Mon rêve est de jouer avec l'Argentine car je me sens Argentin. Ça va être très compliqué, car à mon poste l'Albiceleste possède les meilleurs joueurs du monde, mais je vais me battre", promet Dybala qui n'en est plus à un obstacle près. "J'ai encore beaucoup à apprendre, mais je sais qu'en continuant à travailler, l'opportunité va venir. Jouer en sélection est aujourd'hui mon plus grand rêve. Ma carrière est devant moi."

Fifa.com (24/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Sam 25 Avr - 21:03

L'AC Milan rechute



L'AC Milan s'est à nouveau incliné, à l'Udinese (2-1), et peut dire adieu à une qualification européenne, samedi en ouverture de la 32e journée du Championnat d'Italie.

Battu sur des buts de Giampiero Pinzi (58) et Emmanuel Badu (74), le Milan a réduit le score en fin de partie par Giampaolo Pazzini (88), mais se retrouve à six longueurs de la 6e place, en attendant le match de la Fiorentina, dimanche contre Cagliari.

L'Inter, l'autre équipe de Milan, est également loin de l'Europe, à sept points, avant de recevoir l'AS Rome samedi soir (18h45 GMT).

Si la Roma perd à San Siro, elle offrira une première possibilité à la Juventus Turin d'être sacrée championne d'Italie, à la double condition qu'elle batte le Torino dimanche (13h00 GMT) et que la Lazio Rome, deuxième à égalité de points avec la Roma, perde contre le Chievo Vérone à la même heure.

Fifa.com (25/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 26 Avr - 14:32

L'Inter achève l'AS Rome, et aide la Juve



L'Inter Milan a battu l'AS Rome (2-1) à deux minutes de la fin grâce à Mauro Icardi, samedi, et a bien aidé la Juventus Turin, qui peut être virtuellement sacrée championne d'Italie dès la 32e journée.

Si elle bat le Torino dans le derby et que la Lazio perd contre le Chievo Vérone, dimanche (13h00 GMT), la Juve mettra une main sur sa 32e couronne, la quatrième d'affilée. Le "scudetto" bianconero ne fait de toutes façons plus de doute avec 15 points d'avance sur ses deux dauphines romaines.

Vaincue, la Roma risque de voir sa grande rivale, la Lazio, prendre le large pour la deuxième place, directement qualificative pour la Ligue des champions, en cas de victoire. Samedi soir, les deux équipes sont encore à égalité, loin de la Juve.

Après l'ouverture du score d'Hernanès (15), la Roma s'est réveillée, sonnée par un bon Victor Ibarbo, et a fini par égaliser par Radja Nainggolan (63). Mais une balle en or de Lukas Podolski, champion du monde, a permis à Icardi de donner la victoire à l'Inter grâce à une très belle action en mouvement qui a pétrifié Davide Astori.

Ce premier geste décisif de l'Allemand depuis son arrivée, en janvier, permet à l'Inter de revenir à quatre points de la sixième place, en attendant le match de la Fiorentina contre Cagliari.

Hernanès, ancien de la Lazio, buteur
L'équipe de Roberto Mancini a ouvert le score d'une belle frappe en mouvement et hors de la surface d'Hernanès, un ancien de la Lazio, pour brûler un peu plus le coeur des Romanistes.

Ce but a eu le mérite de secouer la Roma, bien trop tendre la semaine dernière contre l'Atalanta Bergame (1-1).

Un poteau du Colombien Ibarbo (19) a sonné le réveil, jusqu'à un missile de Nainggolan qui a remis les "Giallorossi" à flots. Ils auraient même pu passer devant sur un coup franc de Miralem Pjanic détourné par Samir Handanovic (68).

Mais Icardi, qui avait gâché deux excellentes balles de contre (52, 84), a retrouvé le geste du buteur pour crucifier Rudi Garcia, qui voit son équipe se déliter chaque journée un peu plus.

Dans l'autre match avancé, l'autre équipe de Milan, l'AC Milan, s'est elle à nouveau incliné, à l'Udinese (2-1), et peut dire adieu à une qualification européenne.

Battu sur des buts de Giampiero Pinzi (58) et Emmanuel Badu (74), le Milan a réduit le score en fin de partie par Giampaolo Pazzini (88), mais se retrouve à six longueurs de la sixième place.

Fifa.com (26/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 26 Avr - 21:31

AS Rome - Le gâchis de Garcia



Rudi Garcia est en train de torpiller son histoire d'amour avec l'AS Rome: si son équipe continue son inexorable glissade, elle ne se qualifiera même pas pour les barrages de la Ligue des champions.

Un amour de vacances. Le coup de foudre de l'été 2014, les dix victoires d'affilée, et une première saison terminée deuxième derrière l'intouchable Juventus aux 102 points, laisse peu à peu place à la défiance.

Battue à deux minutes de la fin à l'Inter Milan (2-1) samedi, pour la 32e journée du Championnat d'Italie, la Roma, 3e, n'a gagné que trois fois lors des matches retours. Garcia n'arrive plus à faire avancer son équipe, sa défense se troue, son attaque ne fait plus peur à personne, et son discours n'a plus d'effet.

"Je suis convaincu que la Roma gagnera le 'scudetto'". Cette petite phrase, prononcée après la défaite au match aller contre la Juventus Turin, le 5 octobre, n'en finit plus de revenir aux oreilles de l'entraîneur français, qui l'a d'ailleurs publiquement regrettée. "La prochaine fois je me tairai", avait-il dit.

Au coude à coude avec la "Vieille Dame" jusqu'en décembre, la Roma n'a cessé de reculer, alignant les matches nuls, aux deux sens du terme.

Heureusement la défense tient encore un peu le coup, deuxième avec 25 buts encaissés, mais samedi Kostas Manolas est fautif sur le but vainqueur de Mauro Icardi, auquel il a laissé bien trop d'espace sur l'action.

Le Grec est pourtant la seule satisfaction d'un secteur qui faisait la force de la Roma l'an dernier, mais Mehdi Benatia est parti au Bayern Munich, et Leandro Castan, opéré au cerveau, a manqué toute la saison.

Mercato raté
Seule deuxième jusqu'à la semaine dernière grâce à son excellent départ, la "Louve" a peur désormais de finir à la quatrième place. Déjà doublée par la Lazio Rome, son ennemie intime, elle risque de perdre même la place en barrages de C1 au profit de Naples.

Manquer la Ligue des champions s'apparenterait à une catastrophe pour la Roma, et l'avenir de Garcia, qui a prolongé jusqu'en 2018, s'inscrirait en pointillé.

Le marché des transferts hivernal n'a pas redressé la barre, à l'image de l'achat calamiteux de Seydou Doumbia, payé 16 millions d'euros au CSKA Moscou pour... zéro but.

Outre le manque de flair sur le mercato, le sens de la formule de l'ex-Lillois, champion de France 2011, s'est retourné contre lui. Ses changements de discours ne provoquent plus d'étincelles. Après avoir longtemps défendu ses joueurs, il les a attaqués publiquement deux fois, après des nuls d'équipe de zombie contre le Chievo Vérone (0-0) ou, la semaine dernière, l'Atalanta (1-1).

Après l'Inter il les a de nouveau défendus. Il est vrai que son équipe n'a pas si mal joué en seconde période, mais son adversaire, Roberto Mancini, l'a battu en mettant tous ses attaquants sur le terrain en fin de partie.

Les petites phrases de Garcia qui faisaient les délices de la presse lui reviennent comme des boomerangs. Après son premier derby gagné, il avait dit que la Roma avait "remis l'église au centre du village".

Pourtant aujourd'hui la Lazio mène le bal. Tout n'est pas perdu pour Garcia, il reste six matches, dont un nouveau derby crucial à l'avant-dernière journée. L'ex-entraîneur chouchou pourrait bien jouer à quitte ou double sur ce match-là.

Fifa.com (26/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Dim 26 Avr - 21:51

La Lazio gâche, la Juventus chute



La Lazio Rome, tenue en échec par le Chievo Vérone (1-1), n'a pris qu'un point d'avance sur l'AS Rome à la deuxième place, dimanche lors de la 32e journée du Championnat d'Italie, où la Juventus a perdu au Torino (2-1).

. Dépassement de justesse

Après des mois de course, la tortue laziale a doublé la Roma, battue samedi chez l'Inter Milan (2-1), mais ne l'a pas semée.

Le dépassement a été piloté par Miroslav Klose, meilleur buteur de l'histoire des Coupes du monde (16 buts), sur une magnifique accélération, à 36 ans !

Mais une volée d'Alberto Paloschi a redonné un peu d'espoir à la Roma, qui ne compte qu'un point de retard pour la qualification directe en Ligue des champions.

La Lazio peut rester optimiste : elle joue mieux que la Roma depuis quelques mois, reçoit une seconde fois consécutive mercredi -le dernier, Parme- et garde confiance avant le crucial derby de la 37e journée.

Elle a aussi retardé un peu le sacre de la Juve, qui n'est toutefois plus qu'à une victoire d'un quatrième titre de rang, qu'elle pourrait conquérir dès mercredi, à domicile contre la Fiorentina.

. Le "Toro" 20 ans après
Le Torino n'avait plus remporté le derby de la Mole depuis le 9 avril 1995 (2-1), avec un doublé de Ruggiero Rizzitelli. Cette fois, les héros s'appellent Matteo Darmian et Fabio Quagliarella, buteurs et passeurs alternativement, qui ont répondu à l'ouverture du score d'Andrea Pirlo.

L'"Architecte" a marqué au moment où son équipe souffrait le plus, un coup franc direct à sa façon (35). Après avoir manqué cinquante jours de compétition à cause d'une blessure au mollet droit, Pirlo revient bien, en vue de la demi-finale de Ligue des champions contre le Real Madrid.

Mais les "Granata" n'ont jamais perdu leur allant et ont égalisé sur un très beau but de leur international Darmian, qui a surpris involontairement toute la défense sur un contrôle trop long, pour battre Gianluigi Buffon de près (45).

Puis Quagliarella a donné la victoire au "Toro" sur un centre de près (57), signant la troisième défaite en Serie A de la Juve cette saison.

Ce succès historique a été terni par les nombreux incidents entre tifosi. Le bus de la Juve a été caillassé, et dans le stade, neuf personnes ont été légèrement blessées par l'explosion d'un pétard.

. Un trio mal en point
En égalisant à la dernière seconde contre Empoli (2-2), l'Atalanta a gâché les sursauts des mal classés, et la 32e journée pourrait bien avoir scellé le sort des relégables.

Parme, en faillite et puni de sept points de pénalité, a courageusement battu Palerme (1-0) mais reste à 15 points de l'Atalanta (17e).

Sa relégation pourrait être entérinée dès mercredi, et Parme risque même de descendre plus bas, si les administrateurs judiciaires nommés depuis la banqueroute ne trouvent pas assez de garanties pour la Serie B (2e div.).

Cesena (19e) a perdu au Genoa (3-1) et compte huit longueurs de retard sur Bergame, et a également été doublé par Cagliari (18e), auteur d'un exploit à la Fiorentina (3-1) pour la première de Gianluca Festa sur le banc, qui reste tout de même à 7 points de l'Atalanta.

Fifa.com (26/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Lun 27 Avr - 15:14

L'Inter tente de recoller



Au fond du gouffre deux semaines plus tôt, l'Inter Milan a l'occasion de revenir dans la course à l'Europe s'il bat l'Udinese en match avancé de la 33e journée du Championnat d'Italie, mardi.

Mercredi la Juventus de Turin pourrait être sacrée championne, si elle bat la Fiorentina et que la Lazio Rome (2e) ne bat pas Parme. La Juve pourrait même se contenter d'un nul si la Lazio perdait et que la Roma, troisième à un point de la Lazio, perdait à Sassuolo. Le titre ne fait de toutes façons plus de doute.

Loin du "scudetto", l'Inter revient de très loin dans la course à la 6e place, qualificative pour l'Europa League. A quatre longueurs de la Fiorentina, l'équipe de Roberto Mancini peut au moins mettre la pression sur la "Viola", qui a un programme chargé avec le déplacement chez le futur champion.

Dominateur dans le derby contre l'AC Milan (1-1), l'Inter est sorti pour de bon de sa torpeur en battant la Roma (2-1) grâce à une fin de match pleine d'intensité. Fort de cette nouvelle force collective, Mancini peut tenter de sauver la saison. Attention à l'Udinese d'Andrea Stramaccioni, qui a commencé sa carrière en Serie A sur le banc de l'Inter en 2012, et vient de battre l'autre cousin milanais, l'AC Milan.

Parme pourrait être officiellement relégué en Serie B, en attendant peut-être pire à cause de la faillite, s'il n'obtient pas mercredi un meilleur résultat que l'Atalanta Bergame (17e), en déplacement à Cesena, avant-dernier.

La journée se clôt jeudi avec Empoli-Naples, le Napoli étant revenu dans la course à la Ligue des champions, à 2 et 3 points des soeurs ennemies romaines.

Programme

Mardi
Udinese - Inter Milan

Mercredi
Cesena - Atalanta Bergame
Chievo Vérone - Cagliari
Juventus - Fiorentina
Lazio Rome - Parme
AC Milan - Genoa
Palerme - Torino
Sampdoria Gênes - Hellas Vérone
Sassuolo - AS Rome

Jeudi
Empoli - Naples

Fifa.com (27/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par rachid_as le Mar 28 Avr - 19:41

Soir de Scudetto pour la Juve ?



La Juventus Turin a une nouvelle occasion d'enlever son quatrième titre d'affilée de championne d'Italie, mercredi contre la Fiorentina, pour la 33e journée, mais le "Scudetto" ne peut de toutes façons plus lui échapper.

- Mathématiques
Elle a échoué contre le Torino (2-1) dimanche, mais seules quelques équations séparent la Juve de son 31e titre. Si elle bat la Fiorentina et que la Lazio Rome (2e) ne s'impose pas contre Parme, la "Vieille Dame" coiffera une nouvelle couronne.

Même en cas de nul contre la "Viola", la bande à Pirlo peut verrouiller la première place, mais il faudrait que la Lazio perde et que ni l'AS Rome (3e) ni Naples (4e) ne s'imposent, respectivement à Sassuolo et Empoli. Dans ce cas, la Juve ne serait championne que devant sa télé, puisque Naples joue jeudi.

Avec 15 points d'avance et cinq matches à jouer, la Juve devancerait les deux Romaines à la différence de but particulière.

Dans l'immédiat, la Juve travaille cependant bien plus l'éducation physique que les mathématiques. Elle doit préparer au mieux sa demi-finale de Ligue des champions contre le Real Madrid, avec match aller à Turin le 5 mai.

Le diesel Andrea Pirlo doit poursuivre sa montée en régime depuis son retour de blessure. Paul Pogba n'est pas encore prêt pour l'aller mais pourrait jouer le retour le 13 mai à Bernabeu.

Massimiliano Allegri devrait opérer un peu de roulement dans son effectif, mais il faut éviter une deuxième contre-performance d'affilée pour préserver la confiance avant la demie.

- Deux places pour trois
La course aux deux autres tickets italiens pour la Ligue des champions a été relancée par la lente dégringolade de la Roma et le coup de frein de la Lazio. Du coup, Naples est revenu sur les talons des soeurs ennemies, à 2 points des "Giallorossi" et 3 des "Biancocelesti".

Passée deuxième, la place qui donne un accès direct à la C1, la Lazio a manqué une balle de break en étant tenue en échec par le Chievo (1-1). Elle a un deuxième match à domicile contre Parme, virtuel relégué, pour se refaire.

La Roma se déplace à Sassuolo, l'équipe qui inaugura le 6 décembre la fatale série de nuls au stade Olympique (7 en 9 matches) qui a plombé l'équipe de Rudi Garcia.

Le Napoli ne joue que jeudi, à Empoli, et saura ce qu'il lui reste à faire pour rester dans la course.

- Les adieux de Parme
L'inéluctable relégation de Parme pourrait être prononcée dès mercredi, si l'Atalanta Bergame s'impose à Cesena, autre relégable. Les "Ducs" comptent 15 points de retard sur les Bergamasques et ont perdu la confrontation directe (1-0/0-0). Ils ne pourraient plus refaire leur retard en cinq matches.

Mais la descente de Parme, en faillite, reste aussi certaine que le titre de la Juve. Là aussi, ce n'est qu'une question de date. Cesena, avec 8 points de retard sur l'Atalanta, joue sa toute dernière carte.

Seul le troisième relégable, Cagliari, garde un infime espoir, fort de sa victoire surprise à la Fiorentina (3-1) pour le baptême du quatrième entraîneur de la saison (deux fois Zeman, une fois Zola), Gianluca Festa.

Handicapés par sept longueurs de retard sur l'Atalanta, les Sardes se rendent au Chievo Vérone, qui assurerait lui définitivement son maintien en cas de victoire.

Programme

Joué mardi
Udinese - Inter Milan

Mercredi
Cesena - Atalanta Bergame
Chievo Vérone - Cagliari
Juventus Turin - Fiorentina
Lazio Rome - Parme
AC Milan - Genoa
Palerme - Torino
Sampdoria Gênes - Hellas Vérone
Sassuolo - AS Rome

Jeudi
Empoli - Naples

Fifa.com (28/04/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison italienne, 2014 - 2015

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum