CM 2014 : Quart de finale, Argentine - Belgique

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CM 2014 : Quart de finale, Argentine - Belgique

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 14:17

Belgique : Hazard se projette pour oublier



Quart de finale de Coupe du Monde. En face, un double vainqueur (1978, 1986), un quadruple FIFA Ballon d’Or, le tout dans un stade de Brasília acquis à la cause argentine. La Belgique a rêvé éveillée mais ses héros n’ont pas pu prendre la mesure de l’événement, si l'on en juge par les sourires émerveillés à l’entrée dans l’arène.

Très vite, l’ouverture de la marque par Gonzalo Higuain fait tomber les sourires belges. L’Albiceleste a mis les choses au point et frustré les Diables Rouges d’entrée, à commencer par son chef d’orchestre."Il nous a manqué le petit brin de chance. Ce but d’entrée a fait très mal", se désole Eden Hazard au micro de la FIFA.

"Je suis très déçu mais nous avons tout même réalisé une très bonne Coupe du Monde en atteignant notre objectif", précise le milieu de terrain. Mais le ton dans la voix cache bien mal le sentiment d’être passé à côté d’une demi-finale de Coupe du Monde. Son visage défait disait tout. La Belgique a tenté l’option longs ballons en laissant son meilleur soliste jouer avec ses armes favorites. Elles n’ont jamais fait mouche. La partition tactique argentine était trop bien rodée.

Goût de trop peu

Tout le monde en convient : la génération belge a un grand avenir devant elle. Le Brésil est arrivé un peu tôt pour elle. Elle doit d’abord se faire les dents en se frottant aux plus grands. "Les Argentins ont l’habitude des matches au plus haut niveau quand la tension atteint des sommets. Ils ont l’expérience pour faire la différence avec des petits détails", confirme Hazard. Expérience, le mot est lâché. Les Diables Rouges n’avaient plus goûté à une Coupe du Monde depuis 12 ans.

La Belgique va devoir capitaliser sur son tout nouvel apprentissage de Coupe du Monde. "Nous avons reçu une bonne leçon, à nous d’en tirer profit", insiste la plaque tournante belge. "Nous avons une équipe jeune avec beaucoup de talent. Nous devons nous projeter sur l’avenir. C’est déjà une performance en soi de pouvoir jouer à ce niveau", essaie de se convaincre le joueur de Chelsea pour retrouver son sourire.

Mais qu’a-t-il manqué aux Diables pour trouver la clé du verrou argentin ? Hazard ne fuit pas les responsabilités et assume. Avec ses coéquipiers, ils n’ont jamais su inverser la tendance. "Nous devons travailler nos automatismes encore et encore", estime-t-il. L’élimination face à l’Argentine a beau être dans l’ordre des choses, le joueur de 23 ans ne peut pourtant s’empêcher de penser que les siens avaient une carte à jouer. "Je sentais qu’il y avait tellement mieux à faire... Mais on doit garder la tête haute."

C'est un mélange de frustration et de fierté qui anime les Belges avant de rentrer à la maison. Le but est atteint mais l’arrière-goût reste dans les bouches des Diables. Hazard conclut son séjour par une satisfaction, celle d’avoir beaucoup appris, et une promesse au nom de ses coéquipiers, celle de revenir encore plus fort.

Fifa.com (05/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Quart de finale, Argentine - Belgique

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 14:25

Argentine : Premières et fin de série pour l'Albiceleste



L’Argentine a mis fin à plus de deux décennies de frustrations. Vingt-quatre ans après Italie 1990, elle retrouve le dernier carré d’une Coupe du Monde de la FIFA™, tout comme son buteur Gonzalo Higuaín a retrouvé le chemin des filets. L’attaquant de Naples aurait difficilement pu choisir meilleur moment pour débloquer enfin son compteur à Brésil 2014. Ce n’est d’ailleurs pas la seule première enregistrée lors de la belle après-midi albiceleste.

Un attaquant qui ne marque pas suscite forcément des critiques et dans la presse argentine commençaient déjà à surgir les premiers doutes concernant les prestations de Higuaín, auteur de quatre buts à Afrique du Sud 2010. Après quatre matches de mutisme sur les terrains brésiliens, le joueur né à Brest a envoyé une belle frappe du droit en première intention dans les filets belges et mis le feu aux gradins du stade Mané Garrincha, pris d’assaut par des milliers de supporters argentins.

"Ça ne m’obsédait pas de marquer, parce que je savais que tôt ou tard ça allait venir. Bien sûr que je suis content, surtout en raison de ce que ça représente pour l’Argentine", affirme Higuaín, qui a même été plus sollicité que Lionel Messi dans la zone mixte. Tout le monde voulait en savoir davantage sur la fin de cette longue période de disette. "On me demande depuis le premier jour quand je vais marquer mon premier but. Moi, j’ai toujours répondu la même chose : ‘J’y travaille’. Ce n’était pas facile pour moi. J’ai failli ne pas récupérer à temps pour la Coupe du Monde, mais heureusement tout s’est bien passé et aujourd’hui j’ai pu marquer", explique l’attaquant en référence à la blessure subie en fin de saison avec Naples, qui aurait pu le priver du voyage à Brésil 2014.

Le soulagement né du but de Higuaín et de la qualification pour les demi-finales contrastait, à la fin de la rencontre, avec les inquiétudes liées à la blessure d’Angel Di María, qui a dû laisser sa place au bout d’une demi-heure de jeu. Pour suppléer le joueur polyvalent du Real Madrid, le sélectionneur Alejandro Sabella a misé sur le milieu Enzo Pérez, qui a eu l’occasion de disputer ses premières minutes en Coupe du Monde. "J’ai pu débuter et j’ai eu l’occasion de le faire dans un match décisif. Ce n’était pas facile d’entrer dans le match, mais après-coup, c’est vraiment incroyable. Je suis vraiment heureux ! J’ai aussi une pensée pour Di María. Espérons que ce ne soit rien de grave", confie le milieu de Benfica au micro de FIFA.com.

Un quart de siècle plus tard
"C’est un rêve qui se concrétise pour moi", ajoute Pérez. "On a tout donné aujourd’hui, vraiment tout donné, et c’est une fierté de faire partie de ce groupe incroyable, quel que soit mon temps de jeu." Le bonheur éclaire le visage d’Enzo, qui, comme la plupart de ses coéquipiers, était encore un enfant quand l’Argentine a atteint la finale d’Italie 1990. Il n’avait que quatre ans, à vrai dire, mais il en conserve quelques souvenirs...

"C’est assez flou pour moi. J’étais tout petit, mais je me souviens que c’était la fête à la maison à chaque match de l’Argentine. Et je crois que je me souviens du but de Claudio Caniggia contre le Brésil en huitième de finale", se remémore, avec un grand sourire, le milieu de Benfica, qui espère bien que l’histoire se répètera, 24 ans après. "Toute ma famille m’a tellement parlé de ces Coupes du Monde 1986 et 1990 ! Aujourd’hui, j’ai la chance d’être sur la pelouse. C’est vraiment incroyable de faire partie de cette équipe et je veux aller au Maracanã."

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Quart de finale, Argentine - Belgique

Message par rachid_as le Dim 6 Juil - 22:10

Belgique : Le Brésil, point de départ d'une génération



La Belgique, un peu comme la France, a posé au Brésil les bases d'un avenir qu'elle espère radieux, ce Mondial constituant selon le capitaine Vincent Kompany, "le point de départ" pour toute une génération.

"Cette Coupe du monde est un bon départ pour notre génération. Ce groupe va gagner en maturité au fur et à mesure du temps. Dans quatre ans en Russie, cette équipe sera encore plus forte et on aura d'autres chances", a expliqué le défenseur central, coupable d'une mauvaise relance samedi à Brasilia sur le but qui a permis à l'Argentine de s'imposer 1 à 0.

Vince The Prince aura 32 ans en 2016. Beaucoup de ses équipiers, très jeunes aujourd'hui, l'auront rejoint en terme de maturité.

La Belgique possédait le plus jeune effectif des équipes ayant franchi le premier tour, comptant parmi son noyau des jeunes de moins de 20 ans comme Divock Origi, l'une des révélations de ce Mondial, ou Adnan Januzaj.

D'autres comme Kevin de Bruyne, Eden Hazard, Romelu Lukaku ou Thibaut Courtois ont à peine quitté la catégorie des espoirs, à l'instar de Marc Wilmots qui a fait ses premiers pas d'entraîneur au plus haut niveau.

La déception Hazard

Ces Diables Rouges ont donc l'avenir devant eux. Un avenir qui pourrait être brillant à condition de tirer les leçons de l'élimination en quarts de finale.

Car comme le dit Wilmots, si "l'Argentine n'était pas meilleure" que la Belgique, mais que c'est bien elle qui rencontrera les Pays-Bas en demi-finales, c'est que les Diables ont fauté quelque part.

Les yeux se dirigent inévitablement vers la ligne d'attaque et notamment Eden Hazard que l'on attendait plus tranchant au Brésil.

Ses deux passes (très) décisives au premier tour face à l'Algérie puis le Russie ne masquent pas un bilan général plutôt terne. Le joueur de Chelsea n'a pas brillé, à tel point qu'il a même été remplacé face à l'Albiceleste.

Mais plus que les qualités du joueur, c'est sans doute le système de jeu qui doit être mis en cause. Hazard a rarement été soutenu par Jan Vertonghen, l'arrière latéral posté sur le même flanc gauche. Et le jeu belge a souvent manqué de mouvements offrant des solution au N.10 des Diables.

Vite, un buteur !
Autre point négatif de cette Coupe du monde, le manque de réalisme affiché par une Belgique qui manque d'un véritable buteur de classe mondiale. Contre les Etats-Unis, il avait fallu attendre le 32e tir pour trouver l'ouverture !

Ce buteur sera peut-être Origi à l'avenir. Mais à 19 ans et sans expérience internationale, le Lillois était un peu tendre pour faire sauter le verrou argentin.

Romelu Lukaku lui a de nouveau affiché ses lacunes techniques quand il s'agit de jouer dans de petits espaces et contre des défenses repliées. Le joueur d'Everton est un joueur de contre-attaques.

Reste que pour le reste, la Belgique a plutôt de quoi se réjouir. Sa défense est imperméable (3 buts concédés en cinq rencontres dont un sur penalty); son gardien Thibaut Courtois n'a quasiment pas eu de travail durant le Mondial.

Des joueurs se sont révélés, à l'instar de Kevin de Bruyne, le Diable le plus en évidence sans aucun doute.

"L'objectif des quarts de finale est atteint. La Belgique a fait son retour sur la carte du football", se réjouissait samedi le président de la Fédération, François de Keersmaecker. "Et elle entend y rester pour plusieurs années".

Fifa.com (06/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Quart de finale, Argentine - Belgique

Message par rachid_as le Lun 7 Juil - 22:04

Belgique : Bain de foule royal pour les Diables Rouges



Le roi des Belges et plusieurs centaines de personnes ont applaudi lundi le retour du Brésil des "Diables Rouges" à Bruxelles après un Mondial qui a provoqué un énorme engouement populaire dans le royaume.

Juste après leur arrivée à l'aéroport de Bruxelles, deux jours après leur élimination en quarts de finale par l'Argentine (0-1), les 23 joueurs belges ont été reçus au palais royal, où le roi Philippe et la reine Mathilde les ont salués un par un.

Ils sont ensuite apparus sur une estrade dressée devant le Palais, où s'étaient massés plusieurs centaines de supporters, grimés en noir-jaune-rouge, les couleurs nationales.

"La plus belle chose qu'on ait réussi", c'est "de réunir tout le peuple", a déclaré le sélectionneur, Marc Wilmots.

Cette manifestation populaire, retransmise en direct par la télévision publique, a failli ne pas se tenir car les joueurs avaient décidé de rentrer incognito après la déception de leur élimination.

"Pour nous, c'est difficile" de faire la fête, "car on avait l'ambition d'aller plus loin", a avoué le capitaine Vincent Kompany devant les fans. "On essaiera de faire mieux la prochaine fois", au championnat d'Europe organisé en France en 2016, a ajouté le défenseur Daniel Van Buyten.

Fifa.com (07/07/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: CM 2014 : Quart de finale, Argentine - Belgique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum