Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Page 5 sur 32 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 17 Sep - 21:03

LIVE : 1ère journée (2)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 17 septembre 2014
Groupe E :
65' : AS Roma 5 - 0 CSKA Moscou ....................... Juan Manuel Iturbe (6'); Gervinho (10', 31'); Maicon (20'); Sergei Ignashevich (CSC 50')
65' : Bayern Munich 0 - 0 Manchester City

Groupe F :
65' : Barcelone 1 - 0 APOEL Nicosie ................... Gerard Pique (28')
65' : Ajax Amsterdam 0 - 1 PSG ........................ Edinson Cavani (14')

Groupe G :
65' : Chelsea 1 - 1 Schalke 04 ........................ Cesc Fabregas (11') - Klaas Jan Huntelaar (62')
65' : NK Maribor 0 - 0 Sporting Lisbonne

Groupe H :
65' : FC Porto 5 - 0 BATE Borissov .................... Yacine Brahimi (5', 32', 57'); Jackson Martinez (37'); Adrian Lopez (61')
65' : Athletic Bilbao 0 - 0 Shakhtar Donetsk

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 17 Sep - 21:16

LIVE : 1ère journée (2)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 17 septembre 2014
Groupe E :
75' : AS Roma 5 - 0 CSKA Moscou ....................... Juan Manuel Iturbe (6'); Gervinho (10', 31'); Maicon (20'); Sergei Ignashevich (CSC 50')
75' : Bayern Munich 0 - 0 Manchester City

Groupe F :
75' : Barcelone 1 - 0 APOEL Nicosie ................... Gerard Pique (28')
75' : Ajax Amsterdam 1 - 1 PSG ........................ Lasse Schone (74') - Edinson Cavani (14')

Groupe G :
75' : Chelsea 1 - 1 Schalke 04 ........................ Cesc Fabregas (11') - Klaas Jan Huntelaar (62')
75' : NK Maribor 0 - 0 Sporting Lisbonne

Groupe H :
75' : FC Porto 5 - 0 BATE Borissov .................... Yacine Brahimi (5', 32', 57'); Jackson Martinez (37'); Adrian Lopez (61')
75' : Athletic Bilbao 0 - 0 Shakhtar Donetsk

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 17 Sep - 21:25

LIVE : 1ère journée (2)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 17 septembre 2014
Groupe E :
80' : AS Roma 5 - 0 CSKA Moscou ....................... Juan Manuel Iturbe (6'); Gervinho (10', 31'); Maicon (20'); Sergei Ignashevich (CSC 50')
80' : Bayern Munich 0 - 0 Manchester City

Groupe F :
80' : Barcelone 1 - 0 APOEL Nicosie ................... Gerard Pique (28')
80' : Ajax Amsterdam 1 - 1 PSG ........................ Lasse Schone (74') - Edinson Cavani (14')

Groupe G :
80' : Chelsea 1 - 1 Schalke 04 ........................ Cesc Fabregas (11') - Klaas Jan Huntelaar (62')
80' : NK Maribor 0 - 0 Sporting Lisbonne

Groupe H :
80' : FC Porto 6 - 0 BATE Borissov .................... Yacine Brahimi (5', 32', 57'); Jackson Martinez (37'); Adrian Lopez (61'); Vincent Aboubakar (76')
80' : Athletic Bilbao 0 - 0 Shakhtar Donetsk

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 17 Sep - 21:26

LIVE : 1ère journée (2)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 17 septembre 2014
Groupe E :
85' : AS Roma 5 - 1 CSKA Moscou ....................... Juan Manuel Iturbe (6'); Gervinho (10', 31'); Maicon (20'); Sergei Ignashevich (CSC 50') - Ahmed Musa (82')
85' : Bayern Munich 0 - 0 Manchester City

Groupe F :
85' : Barcelone 1 - 0 APOEL Nicosie ................... Gerard Pique (28')
85' : Ajax Amsterdam 1 - 1 PSG ........................ Lasse Schone (74') - Edinson Cavani (14')

Groupe G :
85' : Chelsea 1 - 1 Schalke 04 ........................ Cesc Fabregas (11') - Klaas Jan Huntelaar (62')
85' : NK Maribor 0 - 0 Sporting Lisbonne

Groupe H :
85' : FC Porto 6 - 0 BATE Borissov .................... Yacine Brahimi (5', 32', 57'); Jackson Martinez (37'); Adrian Lopez (61'); Vincent Aboubakar (76')
85' : Athletic Bilbao 0 - 0 Shakhtar Donetsk

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 17 Sep - 21:36

LIVE : 1ère journée (2)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 17 septembre 2014
Groupe E :
90' : AS Roma 5 - 1 CSKA Moscou ....................... Juan Manuel Iturbe (6'); Gervinho (10', 31'); Maicon (20'); Sergei Ignashevich (CSC 50') - Ahmed Musa (82')
90' : Bayern Munich 1 - 0 Manchester City ............. Jerome Boateng (89')

Groupe F :
90' : Barcelone 1 - 0 APOEL Nicosie ................... Gerard Pique (28')
90' : Ajax Amsterdam 1 - 1 PSG ........................ Lasse Schone (74') - Edinson Cavani (14')

Groupe G :
90' : Chelsea 1 - 1 Schalke 04 ........................ Cesc Fabregas (11') - Klaas Jan Huntelaar (62')
90' : NK Maribor 1 - 1 Sporting Lisbonne .............. Luka Zahovic (90') - Nani (80')

Groupe H :
90' : FC Porto 6 - 0 BATE Borissov .................... Yacine Brahimi (5', 32', 57'); Jackson Martinez (37'); Adrian Lopez (61'); Vincent Aboubakar (76')
90' : Athletic Bilbao 0 - 0 Shakhtar Donetsk

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 17 Sep - 21:39

LIVE : 1ère journée (2)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 17 septembre 2014
Groupe E :
FIN : AS Roma 5 - 1 CSKA Moscou ....................... Juan Manuel Iturbe (6'); Gervinho (10', 31'); Maicon (20'); Sergei Ignashevich (CSC 50') - Ahmed Musa (82')
FIN : Bayern Munich 1 - 0 Manchester City ............. Jerome Boateng (89')

Groupe F :
FIN : Barcelone 1 - 0 APOEL Nicosie ................... Gerard Pique (28')
FIN : Ajax Amsterdam 1 - 1 PSG ........................ Lasse Schone (74') - Edinson Cavani (14')

Groupe G :
FIN : Chelsea 1 - 1 Schalke 04 ........................ Cesc Fabregas (11') - Klaas Jan Huntelaar (62')
FIN : NK Maribor 1 - 1 Sporting Lisbonne .............. Luka Zahovic (90') - Nani (80')

Groupe H :
FIN : FC Porto 6 - 0 BATE Borissov .................... Yacine Brahimi (5', 32', 57'); Jackson Martinez (37'); Adrian Lopez (61'); Vincent Aboubakar (76')
90' : Athletic Bilbao 0 - 0 Shakhtar Donetsk

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:20

Le retour en demi-teinte des enfants de l'Ajax



Zlatan Ibrahimovic, Maxwell et Gregory van der Wiel, trois enfants de l'Ajax qui ont jadis appris leur métier de footballeur à Amsterdam, ont fait un retour en demi-teinte sur la pelouse de leurs premiers exploits, ne pouvant empêcher leur ancienne formation d'accrocher le PSG, mercredi.

Les trois hommes ont sans doute eu des frissons en entendant quelques minutes avant le coup d'envoi les hymnes ajacides repris par les 50.000 spectateurs de l'ArenA. Des chants typiquement néerlandais qui transforment depuis des décennies le stade en chaudron avant chaque rencontre à domicile.

Et à l'annonce de la composition des équipes, le Suédois, le Brésilien et le Néerlandais (Van der Wiel est natif d'Amsterdam) ont été ovationnés alors qu'une bronca accompagnait l'énoncé des noms des huit autres Parisiens.

"C'est à l'Ajax que tout a commencé pour moi. Après une première année difficile (en 2001, ndlr), j'ai pris beaucoup de plaisir ici. C'est à Amsterdam que je suis vraiment devenu footballeur", avait déclaré Ibrahimovic à la veille du match, faisant part de son "émotion" de revenir à l'ArenA.

Mais une fois le coup d'envoi donné, passé l'émoi des premiers instants de ce retour "à la maison", les anciens de l'Ajax (plus de 400 matches sous le maillot rouge et blanc à eux trois) ont mis leurs souvenirs au placard.

Van der Wiel et Maxwell, les deux latéraux défensifs du PSG ont pistonné leur flanc dès les premières minutes, se transformant régulièrement en ailiers, selon les principes de l'école néerlandaise où l'on demande aux défenseurs d'être les premiers acteurs offensifs.

"Welcome back Son of God"
Quant à Ibrahimovic, accueilli par une grande banderole "Welcome back Son of God" ("Bon retour Fils de Dieu"), il a rapidement rafraichi l'ambiance d'un cynisme glacial en étant pour beaucoup dans le seul but de ses couleurs à la 14e. Son tir repoussé par le gardien Jasper Cillessen a ensuite profité à Edison Cavani.

Et l'attaquant suédois ne s'est pas privé de fêter cette ouverture du score face au kop local médusé. Pas de pitié pour un public qui l'avait jadis adulé, mais aussi parfois détesté, notamment lors de ses derniers mois à Amsterdam (en 2004) marqués par un conflit spectaculaire avec Rafael van der Vaart.

Le capitaine du PSG a ensuite continué à se rendre disponible pour ses équipiers, réclamant souvent le ballon dans son envie de briller face à ses anciennes amours.

Un envoi mal cadré (52), un coup franc puissant mais sur Cillessen (57), un ouverture lumineuse pour Lucas (58), un coup franc contré (63) et quelques gestes techniques brillants: "Ibra" s'est démené. Mais ce ne fut pas suffisant pour repartir avec les trois points, Lasse Schöne égalisant à un quart d'heure du terme.

Ibrahimovic, Van der Wiel et Maxwell ont quitté le terrain avec le sentiment, sans doute, d'avoir manqué le coche face à une équipe de l'Ajax volontaire mais qui n'a tout de même plus grand chose en commun avec la formation dont ils faisaient partie il y a quelques années.

Surtout Maxwell et "Ibra", qui évoluaient au début des années 2000 aux côtés de joueurs de la trempe de Van der Vaart, Wesley Sneijder ou Nigel de Jong.

Fifa.com (17/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:21

L'AS Rome frappe fort



L'AS Rome est entrée en boulet de canon dans la Ligue des champions en écrasant le CSKA Moscou (5-1), guidée par l'Ivoirien Gervinho, auteur d'un doublé, mercredi pour la 1re journée.

Outsider du groupe E, la Roma a envoyé un message au Bayern Munich et à Manchester City. De retour dans la plus belle compétition européenne quatre ans après, la Louve a mordu le champion de Russie en marquant deux buts en dix minutes, puis l'a mâchouillé jusqu'à l'heure de jeu.

Gervinho, auteur d'un doublé et de d'une passe décisive, a encore une fois dressé la foule du stade Olympique et couché dans l'herbe les défenseurs par ses feintes.

Le trio d'attaque Gervinho-Francesco Totti-Juan Iturbe, ménagé par Rudi Garcia en vue de ce match, a frappé d'entrée.

L'Argentin a marqué au bout de ses six premières minutes en Ligue des champions sur une passe parfaitement dans le tempo de Gervinho.

Iturbe, la grosse recrue de l'intersaison dans la Ville Éternelle, a rendu la pareille à l'Ivoirien quatre minutes plus tard.

Dommage pour Iturbe, son match n'a duré que 24 minutes. Touché musculairement, il a cédé sa place à Alessandro Florenzi.

Nouvelle erreur d'Akinfeev
Déjà mené 2-0 au bout de dix minutes, le CSKA a laissé passer la balle de réduction du score. Seydou Doumbia, après avoir grillé aux démarrage Davide Astori et Maicon s'est laissé hypnotiser par Morgan De Sanctis et a manqué leur face-à-face (14).

Et le pire restait à venir pour l'entraîneur russe Leonid Slutsky, la mine défaite.

Son gardien Igor Akinfeev a laissé riper sur ses gants un centre tir de Maicon (20). Le portier moscovite traverse une mauvaise passe, il s'était déjà "troué" à la Coupe du monde, offrant un but à la Corée du Sud au premier match de la Russie.

La défense du CSKA, qui n'a commis sa première faute qu'à la 35e minute, signe de sa profonde apathie, a laissé Gervinho slalomer dans la surface pour inscrire le quatrième but en angle fermé (31).

Pour que la coupe soit pleine il fallait un but contre son camp, Sergei Ignashevich s'en est chargé, en déviant dans le but un centre de Vassilis Torosidis touché aussi par Florenzi (50).

Pourtant plus habitué à la Ligue des champions, le CSKA ne s'est ébroué que dans la dernière demi-heure, quand la Roma était repue, et a réduit le score par Ahmed Musa (82).

Moscou se prépare un automne difficile s'il ne redresse pas la barre dans ce groupe très relevé.

L'absence du petit génie Alan Dzagoev, suspendu trois matches, ne peut pas expliquer à elle seule cette démission.

La Roma a continué à pousser jusqu'au bout, pour aider son capitaine Francesco Totti, 38 ans le 27 septembre, à devenir le plus vieux buteur en Ligue des champions, mais sans succès.

Fifa.com (17/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:22

Un Barça bis bat Nicosie de peu



Le FC Barcelone, avec une équipe très rajeunie, a signé un succès laborieux (1-0) contre l'Apoel Nicosie mercredi pour la 1re journée de la Ligue des champions, offrant néanmoins des débuts victorieux en C1 à son entraîneur Luis Enrique.

Un peu tendre, le Barça s'est contenté d'un but de la tête de Gerard Piqué (28) pour dompter les Chypriotes et faire le plein de points avant d'aller défier dans deux semaines le Paris Saint-Germain, autre favori du groupe F.

Mais l'équipe de Nicosie a bien défendu et, avec un peu plus d'application, elle aurait pu obtenir mieux face à une équipe-bis qui est clairement apparue en manque d'automatismes.

Il faut dire que Luis Enrique, pour son baptême du feu de technicien dans l'épreuve reine européenne, s'était permis de changer neuf titulaires sur 11 par rapport à la victoire contre l'Athletic Bilbao en Liga le week-end dernier (2-0).

L'entraîneur asturien a ainsi fait confiance aux milieux Sergi Samper (19 ans) et Sergi Roberto (22 ans), au défenseur Marc Bartra (23 ans), à l'attaquant Munir El Haddadi (19 ans) ou au gardien Marc-André Ter Stegen (22 ans), aligné pour la première fois depuis son arrivée au club à l'intersaison.

Le portier allemand n'a pas semblé intimidé par le Camp Nou, osant une sortie de la tête hors de sa surface et détournant le ballon de l'égalisation dans le temps additionnel (90+2).

Manque de maîtrise
Pour les autres, le bilan est plus mitigé: le Barça a eu le ballon mais il a manqué de maîtrise. Et la solide défense adverse lui a causé des problèmes.

Il y a eu aussi des erreurs de jeunesse, comme sur ce déboulé de Gustavo Manduca sur l'aile droite de la défense catalane qui aurait pu coûter l'égalisation.

Heureusement pour Luis Enrique, la complicité entre Lionel Messi et Neymar semble s'améliorer au fil des matches.

Louche du Brésilien pour l'Argentin (14), passe en retrait de Neymar pour la frappe instantanée de Messi (40) ou petit ballon dans l'axe de "Leo" pour "Ney" (45): à chaque fois, l'association entre les deux stars sud-américaines a créé le danger dans la défense chypriote.

La lumière est d'ailleurs venu de Messi, déjà auteur de deux passes décisives pour Neymar face à Bilbao.

Le quadruple Ballon d'Or a parfaitement dosé un coup franc excentré pour trouver la tête de Piqué (28), qui avait bien besoin de ce but après un début de saison où son statut de titulaire a été bousculé.

Xavi, autre joueur "historique" abonné au banc de touche depuis l'arrivée de Luis Enrique, était également titulaire, sans doute pour encadrer les jeunes pousses.

Mais le meneur catalan (34 ans) a dû sortir à l'heure de jeu pour céder sa place à Andres Iniesta et, s'il a toujours une qualité de passe exquise, Luis Enrique lui a préféré Samper et Roberto, laissés sur le terrain pendant quasiment tout le match.

En fin de rencontre, si le Barça a eu des opportunités notamment par Messi (90+1), il s'est aussi fait une frayeur sur le sauvetage de Ter Stegen... Il devra faire mieux, beaucoup mieux, face au PSG.

Fifa.com (17/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:23

Le PSG gâche encore



Le Paris SG a été tenu en échec 1-1 mercredi sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam pour ses débuts cette saison en Ligue des Champions et a confirmé ses difficultés actuelles, particulièrement dans la gestion du score.

Paris ne sait-il plus tuer ses matches ? Le PSG s'est déplacé quatre fois cette saison (Reims, Evian-Thonon, Rennes et Amsterdam) et a ramené quatre matches nuls de ces voyages.

Le bilan est en soi correct, vraiment sans plus, mais il est sérieusement terni par le fait que Paris a mené trois fois au score.

Et comme contre Reims et Rennes samedi dernier, le PSG n'a pas su mercredi ramener à la raison une équipe de l'Ajax qui a pourtant tout du long semblé largement à sa portée.

Le but parisien est d'ailleurs venu d'une énorme erreur du latéral gauche de l'Ajax Boilesen qui a glissé et laissé filer Lucas. Le Brésilien a pu servir Ibrahimovic dont la tentative a été repoussée directement sur Cavani qui a fait mouche (14).

Paris à ce moment-là contrôlait sans trembler. Le retour de David Luiz en charnière y était peut-être pour quelque chose, même si c'est surtout Marquinhos qui a tenu la baraque derrière.

Le jeune Brésilien, qui avait eu un baptême de C1 difficile l'an dernier contre l'Olympiakos, a bien grandi, au point de jouer la plupart des coups comme un patron, laissant le rôle du chien fou à l'ancien de Chelsea.

Mais à 1-0, les hommes de Laurent Blanc auraient surtout dû faire le break car la très jeune équipe de l'Ajax avait alors des airs de bande de gamins à peu près inoffensifs.

Ils en ont eu l'occasion, plus d'une fois, et cela fait au moins un progrès par rapport au match de Rennes où le problème tenait plus de l'impuissance que de l'inefficacité.

Ibra, retour sans éclat
La meilleure chance est revenue à Lucas, qui dès le début de la deuxième période s'est présenté seul face au gardien après une nouvelle bourde d'un défenseur de l'Ajax.

Mais le Brésilien est décidément tout sauf un tueur et il a tiré à côté (46). Ibrahimovic, moyen pour son retour à Amsterdam, a alors semblé retenir sa soufflante puis a applaudi son partenaire.

Le Suédois a eu lui-même plusieurs occasions (21 et 57 sur coup franc, 52e avec un tir à côté), comme Lucas encore (58), Van der Wiel (62) ou Marquinhos (67).

Incapable de produire l'accélération définitive, Paris a ensuite été puni de son gâchis. L'Ajax a en effet égalisé par Schöne sur un coup franc où Sirigu a été loin d'être parfait (74).

Trois minutes plus tard, sur un nouveau coup franc du même Schöne, l'Italien se rattrapait et repoussait sur son poteau la frappe de l'ailier droit de l'Ajax.

Paris l'avait échappé belle mais cela disait bien alors l'inconfort dans lequel se sont retrouvés les joueurs de la capitale en fin de match.

Cinquièmes en L1, entrés péniblement dans cette Ligue des Champions, les Parisiens lambinent en ce mois de septembre, au rythme d'un Motta qui va "piano piano" en ce moment.

Il faudra hausser le ton très vite car dans quinze jours c'est le grand Barça qui vient au Parc des Princes.

Les Catalans ont débuté eux aussi petitement dans cette C1 avec un succès 1-0 sur Nicosie, mais ils ont gagné. Ce que Paris doit réapprendre à faire.

Fifa.com (17/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:26

Chelsea endormi par Schalke



Chelsea, auteur d'une bonne entame, s'est peu à peu éteint pour le plus grand bonheur de Schalke (1-1), qui est donc le premier à frustrer les Blues cette saison, mercredi lors de la 1re journée de Ligue des champions.

Intouchables en Premier League, les Londoniens se sont donc pris les pieds dans le tapis dès leur première sortie européenne, de surcroit contre un adversaire aux abois après quatre défaites d'affilée.

Même si rien n'est évidemment compromis pour la qualification, Chelsea serait pourtant inspiré de ramener quelque chose de son prochain déplacement chez le Sporting, lui aussi accroché à Maribor (1-1).

Mourinho avait pourtant concocté une surprise en titularisant pour la première fois son chouchou Didier Drogba.

Mais l'Ivoirien de 36 ans n'a plus la moelle du passé et malgré de nombreuses occasions (33, 49, 60, 67), il n'a pas pu ouvrir son compteur tandis que son remplaçant Costa n'est pas parvenu à inscrire son 8e but à son entrée (74).

C'est donc Fabregas qui a concrétisé le départ tranchant de son équipe en profitant d'un service de Hazard (11).

Ange, l'Espagnol a également été démon à deux reprises puisque cette action est entachée d'une faute de sa part au départ.

C'est surtout lui qui provoque l'égalisation de Huntelaar (62) après s'être fait chiper le ballon dans les pieds par l'excellent Draxler, auteur plus tôt d'un slalom remarqué (45).

Un scenario somme toute logique car l'ouverture du score avait semblé endormir les hôtes, conforté par leur sentiment de supériorité malgré un faux-rythme.

Fabregas et Matic n'étant pas de vrais N.6 devant la défense, l'ensemble avait pourtant eu tendance à reculer.

Chelsea pousse

Mais Schalke, finalement moins déstabilisé que prévu par sa pénurie défensive, manquait alors de poids devant et devait s'en remettre aux tentatives lointaines de Boateng (39, 56), pas malheureux dans cet exercice face à un Courtois vigilant.

Avec ce 7e but encaissé en six matches, l'apathie a donc fini par se retourner contre les Blues qui ont ensuite tenté le tout pour le tout en jouant l'attaque à tout va.

La poussée a failli payer avec des occasions en pagaille pour Rémy (76) ou Hazard (83, 85), mais Färhmann avait décidé de figer le score.

Pour Chelsea, qui n'avait jamais concédé un but contre ces Allemands qu'il retrouve dans son groupe pour la 3e fois en quatre ans, il faudra faire preuve d'un peu plus d'application dimanche lors du choc contre City.

Catastrophiques sur leurs terres, les Allemands, qui restent également sur une défaite en 11 déplacements européens en poule, montrent eux qu'ils ne seront peut-être pas la victime expiatoire promise en C1.

tre fait chiper le ballon dans les pieds par l'excellent Drexler, auteur plus tôt d'un slalom remarqué (45).

Fifa.com (17/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:28

Nul pour Paris, Rome et Porto cartonnent



Le PSG a démarré sa phase de groupes de Ligue des champions mercredi par un nul chez l'Ajax Amsterdam (1-1) après avoir mené, alors que l'AS Rome et le FC Porto ont signé les cartons du jour.

Groupe E: Rome aux commandes

Dans ce "groupe de la mort", l'AS Rome a sévi et face à un CSKA Moscou qui semble déjà moribond (5-1). Le club italien menait déjà 2-0 au bout de dix minutes de jeu. Rudi Garcia avait ménagé Gervinho et Iturbe ce week-end: bien vu, le premier a signé un doublé, et le second l'ouverture du score. Maicon et Ignashevich contre son camp ont corsé l'addition, avant la réduction du score de Musa en fin de partie.

La Roma, qui ira à Manchester lors de la prochaine journée, devance provisoirement le Bayern, qui l'a emporté au bout du suspense face à Manchester City dans le choc du groupe (1-0). Un but de Boateng, une belle demi-volée (90e), a rendu vains les exploits de Hart dans les cages anglaises pendant toute la rencontre. En 2011, chacun l'avait emporté 2-0 à la maison, et en 2013, chacun avait gagné chez l'autre en marquant trois buts: 2014 initie une nouvelle histoire dans leurs confrontations.

Groupe F: Paris encore neutralisé
Le PSG ne sait pas voyager en France (trois nuls à l'extérieur en L1), mais en Europe non plus: chez l'Ajax Amsterdam (1-1), il n'a pas su garder l'avantage du but de Cavani (14e), se laissant rejoindre par un coup franc de Schöne (77e). Ibrahimovic (52e) et surtout Lucas (46e) ont raté des occasions énormes, et Paris peut regretter de n'avoir pas matérialisé sa domination pendant une grosse heure de jeu, avant de se faire balader en fin de match. David Luiz avait fait son retour en charnière centrale et Matuidi dans le milieu du 4-3-3 à la place de Pastore.

Du coup, c'est le Barça qui prend la première place du groupe, fût-ce petitement, avec une victoire 1-0 seulement contre l'Apoel Nicosie, sur un but de la tête de Piqué, titularisé comme Dani Alves et Xavi, tandis que des jeunes étaient également lancés dans la grand bain (Ter Stegen, Samper, Sergi Roberto et Munir). Le rendez-vous Paris-Barcelone en dira sans doute plus sur ce groupe.

Groupe G: égalité parfaite
Les deux matches ont accouché d'un 1-1, et les quatre équipes se retrouvent donc à stricte égalité. Mais c'est Chelsea qui doit s'en vouloir: les "Blues", après un carton plein de quatre succès en Premier League, a calé face à Schalke (buts de Fabregas et Huntelaar). La première titularisation de Drogba (36 ans), à la place de Diego Costa (7 buts en 4 matches de championnat), n'a rien donné. Le club allemand, qui n'a toujours pas gagné cette saison, se rassure néanmoins en arrachant un bon point, quand on se souvient des deux 3-0 encaissés face à Chelsea en 2013-2014.

Le Sporting aussi peu s'en vouloir. En Slovénie, il croyait avoir fait le plus dur avec le but de Nani à la 80e minute, mais Maribor a égalisé dans le temps additionnel par Zahovic (90e+2).

Groupe H: Porto donne le ton
Le FC Porto est le favori du groupe H? La preuve sur ce score tennistique: il a entamé sa campagne en infligeant un 6-0 au BATE Borisov, avec un triplé du milieu algérien et ex-rennais Brahimi et des buts de Martinez, Adrian Lopez et l'ex-Lorientais Aboubakar. Et dire que la formation bélarusse ne s'était inclinée que deux fois en 29 matches toutes compétitions confondues depuis son début de saison en mars...

Le match des deux outsiders n'a connu aucun vainqueur, entre l'Atheltic Bilbao et le Shakhtar Donetsk (0-0) qui prend un bon point à l'extérieur avant de recevoir Porto à la prochaine journée, à Lviv (ouest de l'Ukraine) en raison des troubles en Ukraine orientale.

Fifa.com (17/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:30

Boateng libère le Bayern



Le Bayern Munich, grâce à un but de Jerome Boateng en toute fin de match, a battu Manchester City (1-0) pour réussir son entrée dans le groupe E de la Ligue des champions, mercredi à l'Allianz Arena.

Dominateur, le champion d'Allemagne a longtemps buté sur un Joe Hart dans un grand jour, jusqu'à cette frappe croisée de Boateng qui faisait mouche à la 90e minute des retrouvailles avec le champion d'Angleterre.

Ironie du sort, le défenseur central, auteur d'une superbe finale au Mondial, crucifiait un club anglais qu'il avait quitté pour rejoindre le géant bavarois en 2011.

Le Bayern a ainsi renoué avec une victoire méritée sur la scène européenne qu'il avait quittée sur une débâcle face au Real Madrid (4-0) synonyme d'adieux à une troisième finale consécutive.

Face à l'accumulation des blessures, Pep Guardiola a surpris en titularisant Benatia dans une défense à trois initiée lors de la finale de la Coupe d'Allemagne contre Dortmund.

Et l'ex-défenseur central de la Roma, arrivé fin août avec des problèmes musculaires, a réussi ses débuts bavarois et en Ligue des champions jusqu'à son remplacement à la 85e minute.

Le Bayern, avec à la baguette Xabi Alonso comme c'est désormais le cas depuis l'arrivée de l'ex-Madrilène fin août, s'est procuré les meilleures occasions durant une première période très agréable mais s'est heurté à un Joe Hart dans un grand jour dans les cages de City.

Comme sur une tête de Müller aux six mètres que le portier anglais claquait hors du cadre (19). Ou encore cette frappe d'Alaba, servi en retrait par Müller, repoussée (32).

Quatre minutes plus tard, Lewandowski, lancé par Alaba dans la surface, contournait Hart mais ne trouvait que le petit filet.

Guardiola nerveux
Les Citizens, où Touré était de retour après avoir été préservé samedi contre Arsenal, restaient dangereux en contres avec le vif Navas.

Dzeko, préféré à Agüero à la pointe de l'attaque, frappait deux fois à côté. Mais c'était sur une action 100% française que Neuer faisait valoir son rang de meilleur gardien du Mondial: un corner de Nasri trouvait la tête de Sagna au premier poteau mais Neuer repoussait le ballon d'un poing ferme (40).

Le scénario était identique au retour des vestiaires. Hart tenait la barraque face notamment aux poussées d'un Müller, très en verve, jusqu'à son remplacement par Robben.

Le Néerlandais apportait du jus à l'attaque bavaroise mais toujours sans succès alors que City, où Nasri avait laissé sa place dès la 58e à Milner, n'arrivait pas à bousculer le rideau défensif allemand.

La 90e minute était celle de la libération. Après un échange entre Robben et Lahm, Lewandowski était contré au premier poteau. Le ballon revennait dans les pieds de Boateng qui n'hésitait pas à claquer de l'extérieur du pied droit pour trouver l'intérieur du petit filet.

Guardiola, qui avait montré sa nervosité durant tout le match, laissait éclater sa joie en rejoignant le héros du soir, comme libéré par toutes les récentes inquiétudes dont la nouvelle blessure de Ribéry.

Fifa.com (17/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:34

Blanc : "Paris n'est pas au meilleur de sa forme"



L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a reconnu mercredi que son équipe n'était "pas encore au meilleur de sa forme" après le match nul chez l'Ajax Amsterdam (1-1), lors de la 1re journée de Ligue des champions.

Le résultat est-il frustrant au vu nombre d'occasions en faveur du PSG?
Si on analyse le match au vu des occasions, nous pouvons effectivement être frustrés. Ce fut un match difficile pour nous, surtout en deuxième mi-temps, même si on peut tuer le match à la 47e. Je tiens à saluer la qualité de cette équipe de l'Ajax qui est très très joueuse. Ils nous ont bousculés. Un match comme celui-là va nous aider pour la suite. J'ai rarement vu mes joueurs comme ça à la fin d'un match, aussi fatigués. Physiquement, l'Ajax nous était supérieur. Et dans le milieu de terrain, nous n'avons pas eu la possession, ce qui est rare. Car la possession est notre marque de fabrique. C'est la démonstration que Paris n'est pas au meilleur de sa forme. Mais malgré ces difficultés, on ne perd pas nos matches. Dans quelque temps, cela ira mieux, j'en suis convaincu.

L'inefficacité de Lucas devant le but est-elle blâmable?

Je l'ai félicité pour son match car il a été au bout de lui-même, à l'instar de ses équipiers. Il aurait pu être l'homme du match. Il manque le 2-0 à la 47e après avoir amené le 1-0. Mais il ne faut pas l'enterrer. Il faut l'encourager. Il s'est procuré des occasions. La prochaine fois, il faudra les concrétiser.

Ce résultat vous met-il sous pression avant le prochain match et la réception de Barcelone ?
Oui, sans doute. Mais il faut être réaliste. La qualité de l'adversaire ne nous a pas permis de prendre les trois points. Et on n'a peut-être pas fait ce qu'il fallait pour gagner ce match. Un nul à l'extérieur avant la réception de Barcelone, ce n'est pas mauvais quand on sait que des joueurs sont en retard au niveau de la condition. A nous de prendre les trois points quand nous jouons à Paris. Barcelone où pas.

Fifa.com (17/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:44

Qu'est-ce qui cloche à Paris ?



Accroché (1-1) mercredi à Amsterdam par une équipe de l'Ajax courageuse mais jeune et loin du très haut niveau auquel il aspire, le Paris SG a confirmé ses insuffisances actuelles.

L'impression ressentie à Rennes samedi (1-1) était la bonne: quelque chose ne tourne pas rond dans cette équipe du PSG. L'explication avancée par Laurent Blanc de difficultés physiques passagères est recevable, mais elle n'est pas la seule

. Un physique défaillant
Avec cette équipe parisienne, le soupçon de suffisance n'est jamais loin. Mais si l'on en croit Blanc, si Paris a été incapable d'accélérer et de mettre du rythme après avoir ouvert le score, c'est tout simplement par manque d'essence.

"J'ai rarement vu mes joueurs comme ça à la fin d'un match, aussi fatigués. Physiquement, l'Ajax nous était supérieur. Et au milieu de terrain, nous n'avons pas eu la possession, ce qui est rare. C'est la démonstration que Paris n'est pas au meilleur de sa forme", a expliqué le coach parisien.

La dernière demi-heure a été particulièrement pénible, avec un milieu de terrain qui ne faisait plus que reculer et subir, Matuidi notamment semblant à bout de souffle.

Les retours tardifs du Mondial ont évidemment compliqué la préparation, mais on peut aussi s'interroger sur le bien-fondé du match amical à Naples entre deux journées de championnat.

"Malgré ces difficultés, on ne perd pas. Dans quelque temps, cela ira mieux, j'en suis convaincu", a assuré Blanc.

. Des joueurs un peu perdus
Manifestement déçus, les joueurs parisiens avaient eux un peu de peine à diagnostiquer leur mal après la partie.

Sirigu a d'abord courageusement endossé la responsabilité du match nul. "C'est frustrant pour moi de ne pas avoir fait mieux sur ce coup-là. On a créé, on a eu des occasions, on a très bien joué. L'égalisation c'est une erreur individuelle."

Mais les autres ont oscillé entre inquiétude perceptible et volonté de positiver.

Parmi les plus clairs, Ibrahimovic a invité ses coéquipiers à "se réveiller" et à "prendre des points contre Barcelone".

Marquinhos a lui rappelé que "quand tu perds des points, ils risquent de manquer à la fin", alors que Matuidi et Van der Wiel ont voulu relativiser. "On manque de réussite. Mais c'est quand même un bon point de pris", a estimé le Français. "Ca n'est pas une catastrophe de faire nul ici", a renchéri le Néerlandais, qui a tout de même reconnu que Paris était "venu pour gagner".

Symbole de la confusion ambiante, Lucas a d'abord jugé que Paris n'avait "pas très bien joué", avant d'évoquer "un bon match" cinq minutes après.

. Et en dessous de leur niveau
Plus embêtant que leurs difficultés en zone mixte, plusieurs joueurs ont surtout du mal sur le terrain. Après six semaines de compétition, seuls une poignée d'entre-eux - Marquinhos, Ibrahimovic, Van der Wiel et à un degré moindre Cavani - évoluent à leur niveau.

Moteurs du jeu parisien la saison dernière, Verratti et Motta sont eux assez loin du compte, notamment l'ancien Interiste, qui joue au ralenti et sans prise de risque.

David Luiz n'a pour l'instant pas montré que son transfert, près de 50 millions d'euros, avait été payé au juste prix et Lucas et Pastore, qui a fait une entrée épouvantable mercredi, restent des modèles d'inconstance.

Sur le banc, des joueurs comme Cabaye ou Lavezzi ont plus ou moins disparu de la circulation.

. Un coach sans solution
Blanc semble étrangement passif face aux lacunes de son équipe. En match, il se contente de changements tardifs et généralement poste pour poste. Son 4-3-3 a fait merveille la saison dernière mais il est actuellement comme anesthésié par les difficultés physiques des milieux. Et il reste cruel pour des joueurs comme Lucas, Pastore et surtout Cavani qui n'y trouvent qu'imparfaitement leur place.

Alors que le rythme s'accélère à 15 jours de la venue de Barcelone au Parc des Princes, l'ancien sélectionneur des Bleus va peut-être devoir trouver un plan B, sous peine aussi de voir monter l'agacement de ceux qui sont confinés au banc.

Fifa.com (18/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 18 Sep - 20:45

Un premier bulletin décevant pour les Anglais



Avec des défaites en déplacement pour Arsenal et Manchester City, un nul à domicile pour Chelsea et une victoire à l'arraché pour Liverpool, les clubs anglais ont connu une rentrée des classes bien laborieuse en Ligue des champions.

Liverpool
Les Reds ont décroché l'unique victoire anglaise mais celle-ci a été particulièrement pénible contre Ludogorets, le néophyte bulgare, avec un penalty de Gerrard dans les arrêts de jeu (2-1).

A la décharge du club, cinq joueurs et l'entraîneur Brendan Rodgers lui-même découvraient l'épreuve. Les retrouvailles après cinq ans d'absence ont également mis une pression terrible sur Anfield.

L'équipe, qui n'a pas encore retrouvé ses fulgurances de la saison dernière, a donc déjoué sans Sturridge ni Skrtel, les leaders de l'attaque et de la défense.

Points positifs, Gerrard, le dernier survivant de 2005 (victoire en C1), a tenu la baraque et Balotelli, la nouvelle star de l'attaque, a débloqué son compteur.

Chelsea
Intenable en championnat avec quatre victoires, Chelsea a fait du Chelsea en C1 en se relâchant encore contre un adversaire supposé inférieur, son péché mignon de ses dernières saisons. Rapidement devant, les Londoniens ont ensuite coupé le contact et Schalke a pu en profiter (1-1).

Avec probablement déjà la tête au choc de dimanche contre City, Mourinho a économisé son très efficace buteur Diego Costa. Malgré tout, les Blues se sont créé de nombreuses occasions mais le réalisme a fait défaut, notamment au vieillissant Drogba, titulaire surprise.

Ce qui rappelle que si "Mou" a un groupe riche et talentueux, celui-ci privilégie toujours la fougue à la maturité. Tactiquement, l'équipe n'a pas su tuer la rencontre et, joueuse au point de laisser des espaces à son adversaire, elle s'est faite piéger alors que son entraîneur l'avait spécifiquement mise "20 fois en garde au préalable" contre le jeu du meneur adverse.

Plus que les revers de City et Arsenal, il s'agit sans doute de la vraie contre-performance anglaise.

Manchester City

Oui, les Citizens ont été dominés en Bavière, oui, ils ont fini par perdre contre le Bayern (1-0). Mais face l'ogre champion d'Europe en 2013, ils ont résisté jusqu'aux dernières minutes avant de s'incliner.

Alors, même pour un club de son calibre, cette défaite a finalement un goût de normalité et n'a rien d'infamant un an après avoir atteint les 8e pour la première fois.

D'autant que, si Hart a longtemps repoussé l'échéance dans le but, les Citizens ont aussi résisté et existé dans la rencontre que Silva et Agüero auraient aussi pu faire pencher dans l'autre sens.

Pour Manuel Pellegrini, le vrai problème actuellement consiste d'abord à retrouver le vrai Yaya Touré, qui n'est que l'ombre du joueur immense qu'il a été jusqu'au printemps.

Encore en rodage car perturbé par le Mondial et la reprise échelonnée, l'armada internationale des Mancuniens ne brille pas non plus en championnat avec deux victoires, un nul et une défaite et se demande encore de quel côté va basculer son début de saison.

Si cette défaite laisse un doute, la réception de Chelsea dimanche par le champion en titre aura en revanche une très forte valeur instructive pour voir où se situe le curseur.

Arsenal
Un peu comme pour City, n'est-ce finalement pas dans l'ordre des choses que les Gunners s'inclinent à Dortmund (2-0), finaliste en 2013? Avec une équipe décimée en défense, Arsenal a multiplié les erreurs individuelles et donné le bâton pour se faire battre.

Directement fautif, Wilshere paie aussi le jeu offensif prôné par son entraîneur qui peut se retourner contre l'équipe à la perte du ballon. Mais en défense, Arsène Wenger n'avait pas tellement d'autres solutions.

En revanche, Özil, de plus en plus fantomatique, commence à être un vrai problème et là, l'Alsacien a son mot à dire.

Ces dernières années, Arsenal s'est aussi plus souvent montré épicier lors des poules que réellement héroïque, et sa défaite initiale n'est que le signe de son incapacité à répondre présent le jour J contre un adversaire de son calibre.

Un revers qui dessine le plafond de verre de Londoniens régulièrement stoppés en 8e de finale quand le niveau monte d'un cran.

Fifa.com (18/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Sam 27 Sep - 18:14

Barça - Luis Enrique place le PSG parmi les favoris



Le Paris Saint-Germain figure parmi les équipes capables de gagner la Ligue des champions, a estimé vendredi l'entraîneur du FC Barcelone Luis Enrique, qui s'attend à un "match serré" entre les deux formations mardi dans le groupe F de la C1.

"J'ai vu quelques matches du PSG, je l'ai vu jouer contre l'Ajax et c'est l'une des équipes privilégiées pour pouvoir gagner cette compétition, a assuré le technicien barcelonais en conférence de presse. Elle est fiable en attaque, solide en défense, avec beaucoup de solutions dans ces deux compartiments."

Habitué à dominer et à se heurter à des équipes très regroupées en défense, le Barça s'attend cette fois à affronter un adversaire qui tentera d'imposer son jeu, a-t-il poursuivi.

"Ce sera un match serré. Je m'attends à un match différent, où l'adversaire nous disputera la possession du ballon. Cela pourrait se passer comme ça. Mais même si ce n'est pas le cas, je ne m'attends pas à un Paris Saint-Germain regroupé dans sa surface et guettant la contre-attaque. Je m'attends à un Paris Saint-Germain qui fera le pressing", a-t-il analysé.

Alors que l'attaquant parisien Zlatan Ibrahimovic, ancien du Barça (2009-2010), est incertain pour ce choc au Parc des Princes en raison d'une douleur à un talon, Luis Enrique a estimé que l'éventuelle absence de la star suédoise pourrait changer les choses dans ce match.

"Il est évident que le fait qu' 'Ibra' joue ou pas conditionne la rencontre, même s'il y a la solution de (Edinson) Cavani. Je sais que (Ezequiel) Lavezzi est blessé, cela pourrait être une absence importante. Nous verrons", a-t-il conclu.

Les deux équipes ont rendez-vous mardi prochain au Parc des Princes, dans un match au sommet de la 2e journée de la Ligue des champions (20h45/18h45 GMT). Le club catalan est actuellement en tête du groupe F avec 3 points, devant Paris et l'Ajax Amsterdam (1 point).

Davantage de candidats
Côté Liga, Luis Enrique a estimé  qu'il y avait "peut-être" cette saison davantage de candidats au titre en Championnat d'Espagne que les années précédentes, en raison de l'émergence de Valence et Séville, en tête à égalité de points avec le club catalan. "Peut-être bien qu'il y a davantage de candidats", a-t-il dit.

"Avant la saison précédente, il semblait que cela se jouait toujours entre le Barça et le Real. L'an passé, l'Atlético Madrid (sacré champion en mai, ndlr) s'en est mêlé de manière impressionnante. Et cette saison, Séville et Valence affichent un très, très haut niveau au niveau des résultats et de ce qu'ils montrent sur le terrain", a poursuivi le technicien barcelonais, qui s'est dit favorable à ce que la Liga cesse d'être un "duopole".

"Moi, j'aimerais que davantage d'équipes se mêlent de cette bataille. Le championnat serait plus ouvert et beaucoup plus divertissant pour tout le monde", a-t-il fait valoir.

Deuxième au classement avec 13 points en vertu d'une moins bonne attaque que le leader Valence, le FC Barcelone a l'opportunité samedi de reprendre les devants avec la réception de Grenade pour la 6e journée du Championnat (16h00 GMT).

Fifa.com (26/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 19:55

Barça - Douglas forfait



Le latéral brésilien du FC Barcelone Douglas, touché au pied gauche, est forfait pour le choc face au Paris Saint-Germain mardi en Ligue des champions, a annoncé lundi le club catalan, qui a convoqué à sa place le défenseur espagnol Martin Montoya.

"Douglas souffre d'une contusion au pied gauche", a fait savoir le Barça dans un communiqué. "Le latéral brésilien s'est fait mal lors de l'entraînement d'hier et il ressentait encore la douleur ce (lundi) matin."

Montoya, comme Douglas avant lui, se profile a priori comme remplaçant pour cette rencontre où l'entraîneur Luis Enrique devrait aligner un onze de gala et privilégier l'expérience du latéral droit brésilien Dani Alves.

Les deux équipes ont rendez-vous mardi soir au Parc des Princes pour cette affiche de la 2e journée de la Ligue des champions (20h45/18h45 GMT). Le club catalan est actuellement en tête du groupe F avec 3 points, devant Paris et l'Ajax Amsterdam (1 point).

Fifa.com (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 19:56

Bayern - Première nuit moscovite perturbée



La première nuit moscovite du Bayern Munich a été écourtée dimanche soir en raison du déclenchement d'une alarme incendie dans leur hôtel, a indiqué sur son site le champion d'Allemagne qui affrontera le CSKA Moscou mardi en Ligue des champions.

Arrivés à Moscou en début de soirée, joueurs et encadrement ont dû évacuer l'hôtel au milieu de la nuit pour se retrouver dans la fraicheur moscovite, enveloppés dans des couvertures, avant de se réfugier dans un restaurant voisin.

Selon les clichés postés sur le site du Bayern, certains ont pris l'incident avec le sourire, comme Rafinah, Shaqiri, Götze et le coach Pep Guardiola, qui en profitait pour prendre quelques clichés devant l'hôtel.

D'autres paraissent plus perturbés, comme Arjen Robben, calé contre un mur le regard hagard, enveloppé dans une couverture de la tête au pieds comme une Madone.

"Tout le monde a très bien dormi, tout est OK", a twitté lundi le chef de presse du Bayern.

Vainqueur de Manchester City (1-0) lors de la première journée, le Bayern retrouve un adversaire russe qu'il avait dominé lors des deux confrontations la saison dernière au même stade de la compétition.

Fifa.com (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 19:57

AS Rome - Le règne de Gervinho



Le danger numéro un pour Manchester City s'appelle Gervinho, dribbleur insaisissable et désormais buteur de l'AS Rome, visiteur ambitieux mardi pour la 2e journée de Ligue des champions.

Le nouveau Roi de Rome est Ivoirien, porte des dreadlocks et fait vibrer les tifosi dès qu'il amorce un de ses fameux slaloms. Et en plus maintenant il marque, deux buts en 31 minutes contre le CSKA Moscou (5-1), soit autant qu'en deux saisons de C1 avec Arsenal.

"Nous n'avons pas peur de Manchester City", assure-t-il à l'AFP avant un rendez-vous qui doit confirmer le rôle d'outsider de la Roma dans ce groupe terrible (le E), dominé par la stature imposante du Bayern Munich.

Auteur d'un doublé lors de la première journée, plus une passe décisive, la "Panthère Noire", un de ses nombreux surnoms à Rome, réalise un début de saison tonitruant.

Dimanche, son entrée pour la dernière demi-heure de jeu a complètement fait basculer le match contre le Hellas Vérone (2-0). La Roma butait sur une défense recroquevillée, avec le génial ivoirien elle a trouvé vitesse et décalages.

Gervinho a deux fois brisé la digue véronaise pour deux passes parfaites, mal exploitées par ses attaquants. Poussée par le vent de folie apporté par son ailier, la Roma a fini par marquer et s'imposer 2-0.

Prolongé jusqu'en 2018
Dans son projet de croissance vers le top niveau mondial, la Roma à l'américaine a d'ailleurs choisi de prolonger l'"Éléphant" de Côte d'Ivoire jusqu'en 2018, comme Miralem Pjanic, autre créateur de la "Louve".

Gervinho casse les règles en inventant toujours quelque chose, à l'image de son passage en revue de la défense véronaise, de gauche à droite. Cela ressemblait à une course perdue d'adolescent qui ne lâche pas la balle, cela s'est terminé par une passe merveilleuse à Destro, qui l'a mal exploitée.

L'Ivoirien, protégé de Rudi Garcia depuis Le Mans et Lille, est entré dans la rotation d'effectif voulue par l'entraîneur français cette saison, où son équipe est engagée sur deux fronts. Mais moins souvent que les autres attaquants. Et il est le seul dont l'absence fait sensiblement baisser le niveau de l'équipe.

La Roma est à l'image de Gervinho, très rapide pour se projeter vers l'avant. Après 13 mois d'Italie et des milliers d'heures de vidéo à observer ses dribbles, les défenseurs de Serie A ne parviennent toujours pas à l'arrêter.

Seul Antonio Conte avait réussi à le museler tout un match en janvier, pour le choc Juventus-Roma, et la Juve avait gagné 3-0.

Le Manchester City de Manuel Pellegrini, lui aussi très offensif, ne devrait pas réserver de cage spéciale pour la "Gazelle", qui pourra chercher les espaces qu'il aime depuis tout petit.

"J'ai appris le foot dans la rue, j'ai toujours joué comme ça", raconte-t-il. Ses débuts à la fameuse Académie Sol-Béni d'Abidjan ont entretenu ce penchant.

"Là-bas tu commences pieds-nus, parce qu'il y a des exercices à réaliser avant de pouvoir porter les chaussures, et ça dure trois ans avant qu'on te donne les crampons, c'est énorme!" poursuit-il.

Des matches pieds-nus aux pelouses-billards anglaises de la Ligue des champions, Gervinho promène son football rafraîchissant.

Fifa.com (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 19:58

PSG-Barça, entre match de gala et galop d'essai



Le FC Barcelone rend visite au Paris SG mardi en Ligue des champions (18h45 GMT) pour une affiche de gala qui doit permettre aux Catalans d'éprouver leur forme ascendante et aux Parisiens de s'étalonner au plus haut niveau après une fin d'été maussade.

Il y aura de la revanche dans l'air au Parc des Princes: au printemps 2013, le Barça avait éliminé Paris en quart de finale de C1 sur deux matches nuls successifs (2-2, 1-1), à la faveur du nombre de buts marqués à l'extérieur.

A l'époque, la star barcelonaise Lionel Messi traînait des problèmes physiques et l'état d'une de ses cuisses avait alimenté le feuilleton pendant plusieurs jours en Catalogne. Un an et demi plus tard, Messi se porte comme un charme et c'est cette fois un pied de Zlatan Ibrahimovic, fer de lance parisien, qui grince.

L'état des deux vedettes résume bien la situation de leurs équipes respectives: alors que le Barça est un leader confiant en Liga, le PSG est en plein doute après une série de matches nuls qui font désordre.

Pour autant, l'issue du choc de mardi peut tout à fait inverser ces tendances. On en saura sans doute plus sur la forme de chacun à l'issue de ce match au sommet du groupe F, une poule dont Paris et Barcelone sont en principe les deux favoris par rapport à l'Ajax Amsterdam et l'Apoel Nicosie.

"C'est l'affiche de ce groupe et on sait que ce sera compliqué malgré les difficultés de Paris en ce moment", a résumé le défenseur barcelonais Jérémy Mathieu dans une interview publiée dimanche sur le site internet du Barça.

"Il faudra mettre du rythme dans le jeu, être concentré à 100% derrière parce qu'il y a beaucoup de talent dans cette équipe parisienne. Ce sera un match équilibré, il faudra être attentif pendant 90 minutes."

'Un match serré'
Vu son début de saison impeccable, le Barça peut rêver d'entretenir sa bonne dynamique à Paris et de faire déjà un pas vers les huitièmes de finale. En sept matches toutes compétitions confondues cette saison, le club catalan s'est imposé sept fois, marquant 18 buts et n'en encaissant aucun.

La défense barcelonaise a retrouvé une stabilité qui faisait défaut la saison passée et le duo Neymar-Messi semble monter en puissance en attaque: déjà six buts pour le Brésilien, dont trois contre Grenade samedi (6-0), et cinq buts et sept passes décisives pour l'Argentin.

Autre sujet de préoccupation pour Paris, le Barça se présente au complet, mis à part l'Uruguayen Luis Suarez suspendu jusqu'à fin octobre, et devrait aligner son équipe-type, avec à la baguette Andres Iniesta, qui jouera son 100e match de C1.

En fin de compte, les seuls accrocs de Barcelone cette saison, contre Nicosie en C1 (court succès 1-0) et à Malaga en Liga (0-0) ont répondu à un même schéma: un adversaire très regroupé en défense, qui laisse venir dans sa surface. Mais est-ce bien le jeu que savent jouer le PSG et ses stars ?

"Ce sera un match serré", a prévenu Luis Enrique, selon qui le PSG figure parmi les favoris pour remporter la C1. "Je m'attends à un match où l'adversaire nous disputera la possession du ballon (...), je ne m'attends pas à un Paris Saint-Germain regroupé dans sa surface et guettant la contre-attaque."

Reste l'inconnue de l'état physique d'Ibrahimovic. Le Suédois, ancien joueur du Barça (2009-2010), souffre d'un talon et il vient de manquer les déplacements à Caen (2-0) et à Toulouse (1-1). Comme l'explique Jérémy Mathieu, "quand +Ibra+ n'est pas là, ce n'est pas le même Paris".

Sans l'attaquant Ezequiel Lavezzi et le défenseur Thiago Silva, dont l'absence a été confirmée, c'est l'heure d'un premier examen de passage pour le PSG.

Fifa.com (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 20:02

Ibrahimovic forfait contre Barcelone



L'attaquant vedette du PSG Zlatan Ibrahimovic, touché à un talon, est forfait pour la réception du FC Barcelone mardi lors de la 2e journée de la phase de poules de la Ligue des champions, a annoncé lundi le club de la capitale dans un communiqué.

"L'évaluation et les différents tests pratiqués ce matin dans les suites de sa talalgie gauche n'ayant pas été satisfaisants, Zlatan Ibrahimovic est forfait pour le match contre le FC Barcelone", écrit le PSG dans son communiqué.

Interrogé en conférence de presse sur la durée de l'indisponibilité de son attaquant, l'entraîneur parisien Laurent Blanc n'a pas donné de réponse précise.

"Ce matin il lui était impossible de répondre présent pour le match de mardi malgré quelques améliorations. On va voir jour après jour. On fait tout pour le récupérer le plus vite possible", a-t-il dit.

"J'avais commencé à préparer ce match en sachant qu'il y avait de grandes chances qu'il rate ce match. Ça ne sera pas facile. On l'a vécu aussi l'année dernière. Bien sûr qu'avec lui on est plus performant mais il va falloir faire sans lui. On a des attaquants de grande qualité et il faudra compenser son aura par un collectif extra-performant", a-t-il ajouté à propos du match contre le Barça.

"Ibra" n'est plus réapparu sur une pelouse depuis une semaine et le nul concédé le 21 septembre contre Lyon en Ligue 1 (1-1).

Cette défection est un gros coup dur pour le double champion de France, en difficulté en ce début de saison en L1 (4e) et en C1 après un premier nul concédé sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam (1-1).

L'indisponibilité d'Ibrahimovic s'ajoute à celles du capitaine Thiago Silva et de l'attaquant Ezequiel Lavezzi, tous deux touchés à une cuisse. En l'absence du géant suédois, c'est donc une nouvelle fois l'Uruguayen Edinson Cavani qui sera aligné à la pointe de l'attaque.

Fifa.com (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 20:04

Cinq premières et deux sommets



Cinq affiches inédites et deux chocs au sommet, PSG-Barcelone et Manchester City-AS Rome, sont au programme le 30 septembre de la première partie de la deuxième journée de la Ligue des champions de l'UEFA.

Les Groupes E à H s'annoncent extrêmement serrés comme l'illustrent les résultats du premier tour où aucune équipe ne s'est imposée à l'extérieur. Dans le traditionnel "groupe de la mort", Manchester City n'a déjà plus droit au moindre faux pas contre les Italiens après sa défaite chez le Bayern Munich. Même constat pour Chelsea, tenu en échec à domicile par Schalke 04, qui se rend au Portugal pour affronter le Sporting, bête noire des clubs anglais. 

Le programme (mardi 30 septembre)

Groupe E
CSKA Moscou - Bayern Munich (18h00)
Manchester City - AS Rome

Groupe F
Paris Saint-Germain - FC Barcelone
APOEL Nicosie - Ajax Amsterdam

Groupe G
Sporting Portugal - Chelsea
Schalke 04 - Maribor

Groupe H
Shakhtar Donetsk - FC Porto
BATE Borisov - Atletic Bilbao

L'affiche
Paris Saint-Germain - FC Barcelone, Parc des Princes, Paris
Le PSG, qui n’arrive plus à tuer les matches (5 nuls et 3 victoires), est loin d'afficher cette saison la même sérénité que l'an dernier, alors que Barcelone, qui caracole en tête de la Liga, est en passe de retrouver ses automatismes de la belle époque. Laurent Blanc ne pourra pas disposer de Zlatan Ibrahimovic, son atout principal, alors qu’Ezequiel Lavezzi est aussi forfait et le capitaine Thiago Silva très incertain. Edinson Cavani, décalé sur l'aile quand le Suédois est opértionnel, devrait retrouver l'axe. Les chiffres sont en faveur du PSG invaincu lors de ses dix derniers matches de C1 à domicile, même si les deux clubs sont à égalité lors de leurs affrontements avec une victoire chacun et 3 nuls. Enfin, même s'il marque moins de buts que la saison dernière, Lionel Messi apparait beaucoup plus altruiste (6 passes décisives), notamment avec Neymar (4), deux stars qui évoluent désormais dans le même registre comme contre Grenade : triplé pour Neymar, doublé pour Messi. En plus, en six matches de Liga, le Barça na pas encaissé le moindre but.

A voir
Manchester City est invaincu à domicile contre des clubs italiens (2 victoires et 2 nuls) et Rome n'a remporté qu'une seule victoire loin de ses bases en 17 confrontations contre des clubs anglais. Les coéquipiers de Francesco Totti ont obtenu la plus large victoire de leur histoire en C1 lors de la première journée contre le CSKA Moscou (5:1) mais ils n'oublient pas qu'ils ont concédé le 10 avril 2007 à Manchester la plus lourde défaite de leur histoire (7:1). Mais c'était dans l'antre de United.

Le saviez-vous ?

- Le Sporting Portugal s'est incliné à domicile une seule fois (0:1 contre Manchester United le 19 septembre 2007) en 11 rencontres contre des clubs anglais, affichant un bilan de 7 victoires, 3 nuls et 1 défaite. A l'inverse, Chelsea reste sur trois matches sans victoire en Ligue des champions (1 nul et 2 défaites), la plus longue série sans victoire de son histoire.

- Les entraîneurs du PSG et de Barcelone Laurent Blanc et Luis Enrique ont joué ensemble lors de l’unique saison du défenseur français en Catalogne (1996/97). Par ailleurs trois joueurs du PSG sont des anciens du Barça : Zlatan Ibrahimovic, Thiago Motta et Maxwell.

Ce jour-là

Le 30 septembre 2009, à Old Trafford, Manchester United venait difficilement à bout de Wolfsburg grâce à des buts de Ryan Giggs et de Michael Carrick qui répondaient à l'ouverture du score d'un certain Edin Dzeko, qui allait rejoindre les voisins et rivaux de City deux saisons plus tard. Le parcours des hommes de Sir Alex Ferguson s'arrêtaient en quart de finale contre le Bayern (1:2, 3:2) au bénéfice des buts marqués à l'extérieur.

La stat
60,7 % des buts inscrits en C1 par le Shakhtar Donetsk (51 sur 84) ont été réussis par des joueurs brésiliens, contre 15,5 % seulement (13 sur 84) par des joueurs ukrainiens.

Le joueur à suivre

Luka Zahovic, 18 ans, est d'ores et déjà le digne héritier de son père, Zlatko, le "Zidane Slovène" actuel directeur sportif de Maribor après avoir pris sa retraite en 2005. Zahovic junior, né à Guimaraes, au Portugal, et qui bénéfice de la double nationalité, a fait des débuts remarqués en C1 lors de la première journée en égalisant à la dernière minute contre le ... Sporting Portugal. Le "petit" Luka (1m77) a suivi le cursus de toutes les équipes nationales de jeunes en Slovénie mais n'a pas encore décroché sa première cape.

Entendu...
"Totti est énorme. C'est un joueur fondamental, une force de la nature. C'est comme s'il avait 28 ans. On ne peut jouer de cette façon à 38 ans sans avoir une constitution meilleure que les autres" - Rudi Garcia, entraineur de l'AS Rome

Fifa.com (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 20:04

Bayern - Quel avenir pour Ribéry ?



Absent de la scène mondiale cet été, Franck Ribéry, perturbé par un genou récalcitrant, a quasiment disparu des écrans radars de la Bundesliga et de la Ligue des champions où son Bayern Munich poursuit sa route toujours sans lui mardi au CSKA Moscou.

Grand artisan du triplé bavarois (championnat-coupe-C1) en 2012-13, Ribéry n'est à 31 ans plus que l'ombre du meilleur joueur européen qu'il fut en 2013, perturbé par l'enchaînement de blessures (fessiers, dos, problèmes musculaires...) et probablement touché au moral par son échec dans la course au Ballon d'Or. Le dernier pépin en date: une inflammation du tendon rotulien gauche -la même blessure que Bastian Schweinsteiger- qui peut être traitée par des infiltrations mais nécessite surtout le repos complet.

Invisible sur les terrains depuis le début de sa 8e saison munichoise, hormis les 22 minutes agrémentées d'un but contre Stuttgart le 13 septembre, son premier match officiel en quatre mois, il brille aussi par son absence au club, pour lequel il voulait se consacrer pleinement en annonçant sa retraite internationale. L'ailier et son nouveau look (longue barbe) est même absent dans les travées du stade lors des matches à domicile du 'Rekordmeister', dont l'entrée européenne face à Manchester City (1-0).

Selon la presse allemande, le Boulonnais passe le plus clair de son temps en compagnie du docteur Müller-Wolfhart, le "doc" des stars comme Usain Bolt, Zlatan Ibrahimovic mais qui fut aussi au centre d'une polémique avec l'encadrement médical français lors du forfait de Ribéry pour le Mondial en raison d'une lombalgie.

Concurrence
La situation irrite clairement l'etraîneur Pep Guardiola qui renvoie les questions sur l'état de santé de Ribéry vers un corps médical qui semble agacer le technicien. "Franck? Je ne l'ai pas vu depuis quelques jours. Il doit être chez le médecin", a ainsi rétorqué le Catalan avant le match contre Paderborn (4-0) mardi dernier. Les questions sur 'Kaiser Franck' se font d'ailleurs de plus en plus rares lors des conférences de presse d'avant-match. D'autant que le Bayern gagne sans lui, installé dans le fauteuil de leader de Bundesliga après six journées sans défaite et bien lancé sur la scène européenne par sa victoire sur City.

Titulaire incontestable jusque-là, l'ancien Marseillais peut logiquement s'inquiéter pour son statut dans un club où la concurrence fait rage à tous les postes. Avec certainement en tête sa remise en question à l'époque du coach Louis van Gaal... D'autant que Mario Götze, le héros de la finale mondiale, en a profité pour s'installer à la place du N.7 avec une belle réussite (3 buts lors des 2 derniers matches). Thomas Müller peut se consacrer au milieu offensif depuis l'arrivée de Robert Lewandowski, Arjen Robben a retrouvé ses jambes de 20 ans... Sans compter Xherdan Shaqiri, retenu par Guardiola cet été en dépit de nombreuses convoitises.

Même chose chez les Bleus: si sa retraite annoncée dans la presse allemande a fait du bruit, son nom ne circule plus avant et après chaque sortie de la troupe de Didier Deschamp en préparation pour l'Euro-2016 en France. "Ca fait ch...", a concédé Ribéry lors d'une rare déclaration mi-septembre, incapable de répondre à la principale question: "quand reviendra-t-il ?"

Fifa.com (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 29 Sep - 20:05

Chelsea - Fabregas et Mourinho, la famille recomposée



Le milieu Cesc Fabregas et son entraîneur Jose Mourinho, qui se critiquaient vertement du temps où ils étaient adversaires, forment depuis cet été à Chelsea une belle famille recomposée qui s'envoie maintenant compliments sur compliments.

La rivalité à distance a pourtant culminé lorsque l'Espagnol était à Arsenal (2003-2011) puis au Barça (2011-2014), deux des boucs émissaires préférés du technicien portugais lors de son premier mandat à Chelsea (2004-2007) puis quand il a dirigé le Real (2010-2013). La dernière pique en date remontait à février lorsque le Blaugrana avait conseillé à l'entraîneur de "la fermer" après que celui-ci eut assuré que Manchester City allait affronter en C1 "le pire Barça depuis bien longtemps".

Depuis, plus aucune trace d'acrimonie et les deux hommes donnent même l'impression de former un couple uni. Il faut dire que l'excellent début de saison du joueur de 27 ans y est pour beaucoup. Auteur de six passes décisives en autant de matches de championnat, le N.4 a aussi inscrit son 1er but contre Schalke 04 en Ligue des champions, avant le 2e match chez le Sporting Portugal mardi. Le successeur de Frank Lampard a même réussi l'exploit de le remplacer dans les coeurs blues et sur le terrain.

"Quand vous ne travaillez pas avec Mourinho, vous ne pouvez qu'imaginer ce qu'il fait, avait déclaré cet été le joueur, déjà adouci. Il ne faut pas juger sans connaître. Ce que j'aime chez lui, c'est que c'est un gagnant. Il ne vous laisse jamais respirer. J'adore ses causeries. Il lit tellement bien les matches. Il voit la même chose du banc que ce que je ressens sur le terrain". "Il est le futur du club, a ensuite assuré Mou avant la reprise. Il se sent important, il sait qu'il a la confiance de son entraîneur, que ses coéquipiers l'admirent".

"Jouer avec lui est un rêve"

"Ici, il n'a pas besoin de temps d'adaptation, a-t-il poursuivi après le premier match en qualifiant Fabregas de 'Maestro'. Il connaît le championnat, il a été moulé dedans. Je sais exactement ce qu'il va apporter ici. Au Barça, il a été faux N.9, N.10 ou ailier mais nous savons tous les deux quel est son meilleur poste. Il nous apporte exactement ce dont nous avons besoin, des prises de décisions rapides au milieu de terrain".

Le jour du triplé de Costa contre Swansea, c'est même Fabregas, qui rayonne à la récupération aux côtés de Matic, que son entraîneur a encensé en premier. "Jouer avec lui est un rêve pour chaque attaquant. Il voit le mouvement autour de lui, la passe à faire. Il ne joue pas perso et fait toujours le bon choix", a continué le Portugais.

Son arrivée contre 35 ME a pourtant failli ne pas se faire car, en cas de retour en Angleterre, une clause liait l'ex-Gunner à Arsenal, le club auquel il était fortement identifié. Mais Arsène Wenger ne l'a pas faite jouer et Chelsea, surpris par l'aubaine, a alors foncé. Hésitant et inquiet de la réaction de ses ex-supporteurs, Fabregas a été convaincu lorsque Mourinho s'est déplacé chez lui alors que son fils jouait en même temps à Londres. "Il n'est pas là depuis longtemps mais il m'a fait très forte impression, l'a déjà adoubé le capitaine John Terry. Il fait des passes que les autres ne voient pas. Il garde le ballon et nous aide à contrôler le rythme des matches".

Venant du grand copain de Frank Lampard qu'il a justement remplacé dans le vestiaire, c'est un compliment qui compte aussi.

Fifa.com (29/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 32 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum