Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Page 2 sur 32 Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 28 Aoû - 18:35

Ça passe pour Arsenal, pas pour Naples



Arsenal s'est difficilement qualifié mercredi pour la phase de poules de la Ligue des champions grâce à une victoire 1-0 face à Besiktas, alors que Naples est tombé face à l'Athletic Bilbao.

Après un nul 0-0 en Turquie, les Gunners étaient dans une situation un peu inconfortable pour ce match retour à l'Emirates.

Ils ont d'ailleurs fait le minimum, avec une victoire 1-0 et une prestation globalement hésitante.

Sanchez, transféré cet été de Barcelone, a tout de même marqué son premier but avec Arsenal dans le temps additionnel de la première période.

Mal à l'aise au poste d'avant-centre qu'il occupe en l'absence de Giroud, blessé, le Chilien avait pourtant vécu 45 premières minutes pénibles.

En fin de match, le latéral droit français Mathieu Debuchy a été expulsé pour un second avertissement.

En danger après le match nul 1-1 de l'aller au stade San Paolo, Naples a de son côté explosé en un quart d'heure à Bilbao face à l'Athletic (3-1).

Les Napolitains avaient pourtant ouvert la marque par Hamsik, mais une série d'énormes erreurs défensives ont permis aux Espagnols de revenir puis de prendre le large entre la 60e et la 75e minute de jeu.

Le Bayer Leverkusen confirme
Un doublé d'Aduriz et un but de Gomez ont offert aux Basques un succès 3-1 et une première participation à la Ligue des champions depuis 16 ans.

Vainqueur 3-2 à l'aller au Danemark, le Bayer Leverkusen a de son côté tué très rapidement le peu de suspense qui restait face au FC Copenhague.

Les Allemands, éliminés la saison dernière en 8e de finale par le Paris SG, menaient en effet 2-0 dès la 7e minute et 3-0 à la pause.

Kiessling a ajouté un quatrième but en seconde période pour un très net succès 4-0.

Les Suédois de Malmo, la ville natale de Zlatan Ibrahimovic, se sont eux aussi fait une place en phase de poules en éliminant Salzbourg.

Battus 2-1 à l'aller, ils ont renversé la tendance avec une victoire 3-0, marquée notamment par l'étonnante volée du gauche de 35m d'Eriksson pour le 2-0.

Enfin, le Steaua Bucarest et les Bulgares de Lugodorets Razgrad disputaient une prolongation après la victoire 1-0 de Ludogorets, obtenue dans le temps additionnel (1-0 à l'aller pour le Steaua).

Fifa.com (27/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 28 Aoû - 19:06

Le PSG avec le Barça, Monaco épargné



Le Paris SG affrontera Barcelone et deux équipes à sa portée, l'Ajax Amsterdam et l'Apoel Nicosie, lors de la phase de poules de la Ligue des champions, selon le tirage au sort effectué jeudi à Monaco.

Monaco de son côté a été relativement épargné malgré sa présence dans le chapeau 4 et affrontera Benfica, le Zenit St-Pétersbourg et le Bayer Leverkusen.

Lors des deux précédentes saisons, le PSG avait été vraiment favorisé par le sort (Porto, Dynamo Kiev et Dinamo Zagreb en 2012-2013; puis Benfica, Olympiakos et Anderlecht en 2013-2014).

C'est moins vrai cette saison, avec un choc au sommet face à Barcelone, l'un des incontournables favoris de l'épreuve.

En 2012, les Parisiens étaient d'ailleurs tombés en quarts de finale face aux Catalans, sans perdre néanmoins (2-2; 1-1).

La saison dernière, le Barça avait buté sur l'Atlético Madrid dès les quarts de finale. Avec son nouvel entraîneur Luis Enrique et avec une ligne offensive monstrueuse (Messi, Neymar, Suarez), Barcelone veut faire beaucoup mieux cette saison.

Les deux autres membres du groupe F sont en revanche largement à la portée des Parisiens. L'Ajax Amsterdam est loin de sa gloire passée et faisait partie des équipes les plus accessibles du chapeau 3. Comme le Barça, l'Ajax est l'un des anciens clubs de la star parisienne Zlatan Ibrahimovic qui aura donc un parcours teinté de nostalgie.

Quant aux Chypriotes de l'Apoel Nicosie, ils ne devraient pas poser de problème aux Parisiens.

Monaco de son côté ne s'en est pas trop mal sorti alors que sa présence dans le chapeau 4 le rendait très vulnérable.

Avec Benfica, le Zenit St-Pétersbourg et le Bayer Leverkusen, le club de la Principauté figure dans un groupe C très homogène et peut rêver d'une qualification pour les 8e de finale.

Pour le reste, le groupe E fait figure de "groupe de la mort" avec le Bayern Munich, Manchester City, l'AS Rome et le CSKA Moscou.

Le Real Madrid, tenant du titre, a une poule à sa main avec Bâle, Liverpool et les Bulgares de Ludogorets Razgrad.

La phase de poules débute les 16 et 17 septembre alors que la finale aura lieu le 6 juin à Berlin.

Les groupes :
Groupe A : Atlético Madrid, Juventus Turin, Olympiakos, Malmö
Groupe B : Real Madrid, Bâle, Liverpool, Ludogorets Razgrad
Groupe C : Benfica, Zenit St-Petersbourg, Bayer Leverkusen, AS Monaco
Groupe D : Arsenal, Borussia Dortmund, Galatasaray, Anderlercht
Groupe E : Bayern Munich, Manchester City, CSKA Moscou, AS Roma
Groupe F : FC Barcelone, Paris Saint-Germain, Ajax Amsterdam, Apoel Nicosie Groupe G : Chelsea, Schalke 04, Sporting Club Portugal, Maribor
Groupe H : Porto, Shaktiar Donetsk, Athletic Bilbao, Bate Borisov

Fifa.com (28/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Ven 29 Aoû - 11:11

Bayern, City et Roma : bienvenue dans le "groupe de la mort" !



Un "groupe de la mort" comme il y en a rarement eu: le groupe E de la phase de groupes de Ligue des champions 2014-2015 comprend rien moins que le Bayern Munich, Manchester City, l'AS Rome et le CSKA Moscou.

Il s'agit de retrouvailles entre le Bayern de Pep Guardiola, le City de Manuel Pellegrini et le CSKA, déjà tous trois dans le même groupe la saison dernière. Sauf que le quatrième larron était le très modeste Viktoria Plzen; cette fois, c'est la Roma...

Manchester City se retrouve ainsi pour la troisième fois de suite dans le groupe le plus ardu. Poursuivra-t-il sa progression, après avoir vu les 8e de finale pour la première fois en 2013-2014 ?

Quant au Bayern, le vainqueur de 2013 et finaliste en 2010 et 2012 est un grand habitué de la Ligue des champions et compte sur son ossature de champions du monde allemands. Parmi ceux-ci, les Bavarois n'ont perdu que Kroos, parti au Real Madrid.

Il y a rejoint James Rodriguez (venu de Monaco): le tenant du titre madrilène a hérité d'un groupe B assez clément. Seule la double confrontation avec le Liverpool de Balotelli semble en mesure de pouvoir bousculer les Espagnols de Carlo Ancelotti dans leurs certitudes.

Paris-Barcelone
Car dans ce groupe B, le Real devrait aisément écarter Bâle et Ludogorets. Les Bulgares, qui ont passé les barrages aux tirs au but dans des conditions rocambolesques (un joueur de champ a enfilé les gants et arrêté deux tirs dans la loterie finale), ont atteint pour la première fois de leur histoire la phase de groupes. Méfiance toutefois avec les Suisses, invités habituels de la compétition et qui ont déjà joué des tours à de grosses cylindrées ces dernières années.

Le finaliste de la dernière édition, l'Atletico Madrid, se trouve dans un groupe piégeux. Il y a dans cette poule A la Juventus des "vieux" Pirlo et Buffon, qui comptent enfin vivre une épopée turinoise en C1 après des années de frustration, mais aussi l'Olympiakos, à l'ambiance bouillante au Pirée. Le modeste Malmö complète ce groupe.

Le FC Barcelone ? Le club de Messi a une revanche à prendre après s'être fait éliminer en quart la saison dernière lors d'un exercice achevé sans trophée majeur. Outre l'Ajax et le Petit Poucet chypriote de l'Apoël Nicosie, les Catalans, qui ne pourront compter sur Suarez qu'à partir du 25 octobre, affronteront dans le groupe F une force montante en Europe, le Paris SG.

Le club français, bloqué en quarts ces deux dernières saisons, compte poursuivre sa progression et s'il a un groupe un peu plus relevé que ces deux dernières années, il pourra s'étalonner face au Barça. A noter que son attaquant star, Ibrahimovic, rencontrera deux de ses anciens clubs avec le Barça et l'Ajax.

Le Chelsea de José Mourinho, sorti en demi-finale, dispose d'un groupe G clément avec Schalke, le Sporting et Maribor. C'est le cas également pour le FC Porto (groupe H) avec le Shakhtar Donetsk, l'Athletic Bilbao et le BATE Borisov.

Le groupe C se présente comme très homogène, avec Benfica, le Zenit Saint-Pétersbourg, Leverkusen et Monaco.

La phase de poules débute les 16 et 17 septembre alors que la finale aura lieu le 6 juin à Berlin.

Fifa.com (28/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Ven 29 Aoû - 11:13

Le Barça à Paris sans Suarez



Le FC Barcelone affrontera le Paris SG dans le groupe F de la Ligue des champions lors de la première des deux confrontations, prévue le 30 septembre, sans son nouvel attaquant Luis Suarez, suspendu jusqu'au 25 octobre, selon le calendrier publié par l'UEFA jeudi soir.

Le PSG se rendra au Camp Nou de Barcelone lors de la dernière journée, le 10 décembre.

Calendrier du Paris SG
Mercredi 17 septembre: Ajax Amstardam - PSG
Mardi 30 septembre: PSG - FC Barcelone
Mardi 21 octobre: Apoel Nicosie - PSG
Mercredi 5 novembre: PSG - Apoël Nicosie
Mardi 25 novembre: PSG - Ajax Amsterdam
Mercredi 10 décembre: FC Barcelone - PSG

Calendrier de Monaco
Mardi 16 septembre: Monaco - Bayer Leverkusen
Mercredi 1er octobre: Zenit Saint-Pétersbourg - Monaco
Mercredi 22 octobre: Monaco - Benfica Lisbonne
Mardi 4 novembre: Benfica Lisbonne - Monaco
Mercredi 26 novembre: Bayer Leverkusen - Monaco
Mardi 9 décembre: Monaco - Zenit Saint-Pétersbourg

Fifa.com (28/08/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Dim 14 Sep - 14:47

Du lourd et du rêve sur la ligne de départ



Les championnats ont repris leur cours et les barrages ont joué leur rôle de filtre: la nouvelle saison de Ligue des champions peut commencer mardi, avec le Real Madrid en tête d'un quatuor de favoris et des outsiders qui rêvent de belle histoire.

Seuls Manchester United et l'AC Milan manquent sur le relevé plateau de la compétition reine en 2014-2015 (finale le 6 juin à Berlin). Avec la seule Copa America prévue l'été prochain, la C1 pourrait être décisive dans la course au Ballon d'Or 2015.

Un grand vainqueur ?

Au premier chef, le Real Madrid: le tenant du titre, qui a décroché sa si convoitée "Decima" (10e C1), s'est encore renforcé en recrutant les meilleurs buteur et passeur du Mondial, James Rodriguez et Kroos, même s'il a laissé partir Xabi Alonso et Di Maria. Carlo Ancelotti (désormais cinq C1, dont trois comme entraîneur) et Cristiano Ronaldo (record de 17 buts en une saison) ne sont pas rassasiés: ils voudront renouer avec le titre de champion national tout en visant le premier doublé en Ligue des champions du XXIe siècle, après le Milan de 1989 et 1990.

Le Bayern Munich, finaliste en 2010, 2012 et 2013, compte sur l'ossature de l'Allemagne championne du monde (Neuer, Lahm, Boateng, Schweinsteiger, Müller), son nouveau buteur Lewandowski et ses flèches Ribéry, Robben voire Götze pour effacer l'humiliation infligée en demi-finales par le Real (1-0, 4-0). Pep Guardiola devra déjà bien négocier le "groupe de la mort" (AS Rome, Manchester City et CSKA Moscou).

Le Barça, après être tombé dès les quarts dans sa première saison sans trophée majeur depuis des lustres, a entamé un nouveau cycle sans quelques cadres (Valdes parti, Puyol retraité, Xavi remplaçant) et avec du sang neuf incarné par Suarez, qui sera disponible à la fin de sa suspension, le 25 octobre, pour épauler Messi et Neymar en attaque. Le nouvel entraîneur, Luis Enrique, n'a pas droit à l'erreur.

Demi-finaliste, le Chelsea de Jose Mourinho s'est étoffé avec l'arrivée d'un joueur confirmé par ligne (Courtois, Filipe Luis, Fabregas, Diego Costa), outre le retour de Drogba et les talents toujours présents d'Oscar et Hazard.

Une belle histoire ?
Chaque saison, un outsider ébranle les certitudes des "gros". En 2013-2014, c'est l'Atletico Madrid (défaite en finale) qui a endossé le rôle joué par Dortmund l'année précédente. Il y avait eu aussi Malaga en quart en 2013 et Schalke en demies en 2011.

L'Atletico confirmera-t-il sa belle saison achevée sur un titre de champion d'Espagne et une finale de C1 ? Il a compensé le départ de son buteur Diego Costa, par Mandzukic et Griezmann.

Il se trouve dans le groupe A avec la Juventus: le triple champion d'Italie a su conserver ses joyaux (Pogba, Vidal, Tevez) et compte désormais progresser en Europe, mais sans Antonio Conte, remplacé par Massimiliano Allegri.

C'est aussi le cas du Paris SG, bloqué deux fois en quarts et qui a fait du dernier carré européen son grand objectif. Il aura déjà un double rendez-vous pour se jauger dès la phase de groupes, face au Barça.

L'autre club sanctionné par le fair-play financier, Manchester City, a atteint la saison dernière pour la première fois les huitièmes de finale. Mais les champions d'Angleterre sont, comme souvent, confrontés au "groupe de la mort"...

Arsenal, qui a dépoussiéré son palmarès avec la Cup 2014, la Roma de Totti et le Dortmund de Reus sont aussi des candidats au beau parcours européen.

Une grosse surprise ?
Certaines années réservent des surprises aux allures de crime de lèse-majesté. La saison dernière, Galatasaray était passé en huitième de finale au détriment de la Juventus, reversée en Europa League.

En 2011-2012, plus grande sensation encore, Bâle s'était extrait de la phase de groupes aux dépens de Manchester United, également relégué en C3. La même saison, l'Apoel Nicosie avait sorti Lyon en huitième de finale.

Les Petits Poucets novices de 2014-2015 sont les Suédois de Malmö et les Bulgares de Ludogorets Razgrad.

Il faudra également voir dans quelle mesure le conflit en Ukraine orientale entre légitimistes et prorusses peut perturber le Shakhtar Donetsk, basé à l'est du pays mais qui recevra ses adversaires à Lviv, dans l'ouest, pour des raisons de sécurité.

Fifa.com (14/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Dim 14 Sep - 14:50

Maribor vendra chèrement sa peau



Le multiple champion de Slovénie Maribor, qui fait son retour mercredi en Ligue des champions, aborde sans complexe cette compétition après trois campagnes successives en Europa League.

Maribor n'avait participé qu'une fois auparavant à la Ligue des champions, en 1999, après avoir éliminé Lyon au troisième tour préliminaire.

Mais si le club est "un nain" en Europe, comme le concède le directeur sportif Zlatko Zahovic, c'est un géant du championnat slovène, qu'il a remporté au printemps pour la douzième fois. C'est aussi la première équipe issue du petit pays alpin de 2 millions d'habitants à avoir atteint les 16es de finale de l'Europa League.

Zahovic, 43 ans et auréolé de l'image de meilleur joueur slovène de l'histoire, est considéré dans le pays comme le détonateur du succès de l'équipe, qu'il a rejoint en août 2007 après avoir porté notamment les maillots de Porto, d'Olympiakos, et de Valence, club avec lequel il a disputé en 2001 la finale de la Ligue des champions contre le Bayern Munich.

Imaginait-il retrouver la compétition avec un club de son pays ? "Quand on se place dans la perspective des sept années écoulées", dit-il tranquillement, "cette qualification pour la Ligue des champions est une conséquence du travail systématique effectué par le club."

Affronter le Sporting Portugal mercredi, puis Chelsea et Schalke - les autres adversaires du groupe G - serait en quelque sorte une étape logique, pas un aboutissement.

"Si on parle de valeur des joueurs et du club, nous sommes évidemment les nains dans ce groupe", résume le directeur sportif : "Mais des nains de grande qualité, avec un très fort esprit d'équipe et un maximum d'ambition. Des nains qui seront compétitifs".

José Mourinho, l'entraîneur star de Chelsea, s'est dit persuadé que Maribor marquerait des points dans le groupe.

Tavares, capitaine adulé
"C'est vraiment très agréable d'entendre de tels mots prononcés par l'un des meilleurs entraîneurs du monde, quelqu'un qui a tout gagné en Europe", dit Zahovic: "Ce sont des mots qui ont de la valeur. Ils nous pousseront à nous dépasser".

Sur le terrain, une individualité émerge au sein de ce groupe homogène: l'attaquant et capitaine brésilien Marcos Tavares, 30 ans. Arrivé à Maribor en 2008 après un passage à Nicosie, il a permis depuis au club d'accumuler six titres de champion national et trois coupes de Slovénie.

Tavares, qui parle slovène couramment, est adulé par les supporteurs.

"C'est la personne que tout le monde respecte, un exemple pour tous", confirme Zahovic: "C'est avec lui que nous avons commencé à construire, d'abord en Europa League et puis avec cette qualification" pour la C1, acquise aux dépens du Celtic Glasgow en barrages, grâce à un but décisif de l'incontournable Tavares.

Dans l'ombre des piliers Zahovic et Tavares, l'entraîneur Ante Simundza, arrivé aux manettes à l'été 2013, n'est pourtant pas un novice complet de la Ligue des champions. En 1999, quand Lyon avait été battu à la fois à Gerland (0-1) et en Slovénie (0-2), il avait été l'un de ceux qui avaient marqué contre le club français.

Fifa.com (14/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Dim 14 Sep - 14:54

Monaco - L'heure de vérité pour Moutinho



Le milieu de terrain international portugais de Monaco, Joao Moutinho, surpris par le changement de projet de club et dont les performances depuis son arrivée en juillet 2013 sont moyennes, a l'occasion, face à Leverkusen, mardi lors de la 1re journée de Ligue des champions, de se rappeler à l'Europe du football.

Recruté pour 25 millions d'euros en juin 2013 avec un contrat de 5 ans, Moutinho faisait alors partie d'une volonté de démonstration de force du club présidé par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev.

Le Portugais, qui venait d'être sacré trois fois champion du Portugal consécutivement, qui avait remporté l'Europa League en 2011 et qui était considéré comme l'équivalent de Xavi Alonso à son poste en Europe, avait pour ambition de faire fructifier son talent à l'étranger. Il avait également pour ambition de rester performant au plus haut niveau européen.

Mardi soir, face à Leverkusen, pour le grand retour de Monaco sur la scène européenne, il aura donc l'occasion de briller. Mais, depuis un an, la donne a bien changé. Si sa première saison en Principauté n'a pas été un échec, elle ne lui a pas permis d'améliorer son image.

"J'ai été un peu critiqué, c'est normal, disait-il en fin de saison dernière pour effectuer un bilan personnel. Mais je travaille pour aider l'équipe. C'est possible de faire mieux. Cela passe par de meilleures statistiques, plus de passes décisives et plus de buts (8 passes décisives et un but marqué, toutes compétitions confondues, ndlr)."

Mais la situation s'est, depuis, complexifiée. D'abord, le Portugal et son milieu de terrain ont traversé la Coupe du monde comme des fantômes. Incapable d'aider son équipe nationale à pallier les délicates performances de Cristiano Ronaldo, Moutinho n'est pas parvenu, au Brésil, à réaliser l'un des objectifs principaux de sa carrière. Pire encore, le Portugais a, la semaine dernière, touché le fond lors de la défaite à domicile contre l'Albanie (0-1) en rencontre qualificative pour le prochain Euro en France.

Intrigué par le nouveau projet

Aujourd'hui, malgré la confiance absolue de son entraîneur et compatriote Leonardo Jardim au sein d'une équipe monégasque en grande difficulté en L1, Moutinho n'est toujours pas devenu en club, le pivot central du milieu de terrain qu'il était à Porto.

Le 15 août dernier, après une ouverture de saison ratée contre Lorient (1-2) à Louis-II, il souhaitait pourtant, une fois pour toutes, recadrer les choses. Comme pour expliquer son rôle. "Comme d'autres, je fais partie de ceux qui doivent s'améliorer, disait-il. Ce que disent les gens n'est pas important. Je ne me cache pas, je donne le meilleur de moi pour l'équipe, qui est la chose la plus importante. Dans un collectif, tout le monde a des responsabilités. Les miennes sont les mêmes que la saison dernière. Mais je ne suis pas là pour remplacer James", alors déjà parti au Real Madrid.

Après son Mondial raté, le mercato monégasque l'a d'ailleurs beaucoup intrigué et ne lui a pas permis de retrouver la sérénité absolue. Alors qu'il pensait que le club allait continuer à recruter "pour gagner la Ligue des champions", il a vu Falcao fuir le Rocher. Comme son ex-compère de Porto James Rodriguez. Cette situation l'a incité à sonder son agent (le fameux Jorge Mendes) sur la possibilité d'un départ de dernière minute. Trop tard, mais la porte reste entrouverte.

S'il souhaite retrouver son crédit d'antan malgré l'actuelle période personnelle et collective compliquée, Joao Moutinho se doit donc mardi soir contre les Allemands de réaliser un grand match.

Fifa.com (14/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 20:23

Liverpool retrouve le grand frisson européen



Liverpool, particulièrement ambitieux et dynamique cet été, s'apprête à retrouver la Ligue des champions qui lui a donné ses lettres de noblesse et fait des Reds le club anglais le plus titré en Europe.

"Si on m'avait dit à 18 ans qu'à 25 et 35 ans je donnerais des interviews en tant que vainqueur de la C1, je vous aurais dit qu'il n'y avait aucune chance que cela arrive, s'est souvenu cette semaine le capitaine Steven Gerrard. Quand je me retourne, ce sont des souvenirs personnels fantastiques".

Alors que le compteur national reste bloqué depuis 1990 à 18 championnats, les Reds comptent en effet cinq "Coupe aux grandes oreilles", dont la dernière décrochée en 2005 avec leur milieu emblématique, mais également deux autres finales et trois C3 (l'ex-Coupe de l'UEFA).

Soit huit trophées majeurs pour le club le plus européen d'un pays qui répugne souvent à s'afficher comme tel.

"On a vraiment hâte d'y être. C'est excitant, on a travaillé tellement dur l'an passé pour finir dans les quatre (premiers) que l'on en a été récompensés. On n'est évidemment pas là pour faire le nombre. On veut bien figurer, aller aussi loin que possible tout en profitant de l'évènement", a-t-il encore prévenu.

Pourtant, Anfield a traversé une période de disette ces dernières années et a systématiquement laissé sa place au banquet depuis la troisième 3e place des Reds au 1er tour en 2009 derrière la Fiorentina et Lyon, se contentant même ensuite de deux miettes sans saveur en Europa League.

La révolution Rodgers
Par la magie de sa deuxième place éclatante au printemps, l'équipe de Brendan Rodgers, l'homme du renouveau qui a même longtemps cru pouvoir ramener le titre, revient donc en grâce.

Passés les amuse-bouches contre Ludogorets puis Bâle en barrages, toute la ville est focalisée sur la réception du Real Madrid le 22 octobre dans un choc entre deux grandes puissances historiques du vieux continent.

Club emblématique du pays et même à l'étranger où il jouit d'un immense capital sympathie, Liverpool semble donc enfin avoir digéré le départ de l'Espagnol Rafael Benitez en 2010, le dernier entraîneur qui a fait rêver la région en grande difficultés économiques.

Mais lorsque l'Espagnol est parti, sur une 7e place, la fin de cycle était déjà consommée. Et la transition fut douloureuse.

Ni Roy Hodgson, devenu depuis sélectionneur national, ni l'icône locale Kenny Dalglish, intérimaires peu convaincants jusqu'en 2012, n'ont réussi à redresser la barre et Liverpool a tristement fini 6e et 8e.

Arrivé en juin 2012 en provenance de Swansea, l'inconnu Brendan Rodgers a patiemment travaillé et bénéficié du retour de la raison dans le club qui s'était dispersé en recrutant à tout va pour endiguer la chute.

La première saison fut mitigée (7e en 2013), mais Rodgers a pu se séparer des "actifs pourris" (Carroll, Borini ou Meireles). Au terme du premier exercice, la maison était en ordre.

Ainsi, Liverpool, qui vient d'entamer sa 100e saison en première division anglaise, a du coup mis ses habits de fête cet été pour retrouver son rang.

Après sa morsure au Mondial, l'Uruguayen Luis Suarez a été vendu 81 M EUR à Barcelone. Cette somme colossale a permis d'améliorer l'effectif limité et défaillant mentalement dans le final au printemps dernier, qui profite également de l'éclosion de Sterling et Sturridge.

Dix joueurs, dont l'Italien Mario Balotelli venu pour se relancer, sont ainsi arrivés sur les bords de la Mersey. Contre un gros chèque de 150 M EUR au total.

Fondé en 1892, le club racheté en 2010 par les Américains du groupe Fenway est bien décidé à jouer les premiers rôles en Ligue des champions.

Mais prudence... Le surprenant revers samedi à Anfield contre Aston Villa (0-1) rappelle qu'il ne faut pas confondre vitesse et précipitation.

Fifa.com (14/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 20:52

Leverkusen - Calhanoglu à la conquête de l'Europe



Etoile montante de la Bundesliga, le milieu turc Hakan Calhanoglu a déjà obtenu les clés du jeu à Leverkusen, son nouveau club avec lequel il espère briller au firmament de la Ligue des champions dès mardi à Monaco.

A 20 ans, Calhanoglu a déjà sensibilisé des grands d'Europe la saison dernière sous les couleurs de Hambourg où il découvrait enfin la Bundesliga après deux années d'apprentissage déjà remarquées en D3 puis D2 avec Karlsruhe.

Des scouts de Chelsea notamment étaient venus voir ce joueur très technique, adroit des deux pieds et doté d'une vision du jeu très affûtée, dont le style rappelle beaucoup celui de la star allemande Mesut Özil, avec qui il partage en plus des origines turques.

A une différence près: le natif de Mannehim a choisi à 16 ans d'opter pour le pays natal de ses parents.

"C'est grâce aux Allemands que je suis devenu footballeur. Mais jouer pour l'équipe nationale turque est un honneur. Je veux être le Mesut Özil turc", a-t-il confié au quotidien turc Milliyet.

Ce meneur à la barbe brune et au physique plutôt frêle (1,76 m pour 69 kg) est un remarquable tireur de coups-francs, un exercice dans lequel il excelle, grâce à un pied droit capable d'envelopper le ballon à la Beckham ou mettre la sauce comme Roberto Carlos.

A l'image de ce coup-franc d'anthologie contre Dortmund en février: alors que le score était scellé en faveur du HSV, Calhanoglu tentait sa chance de 41 m d'une frappe en arc de cercle qui terminait sa course dans les filets.

Fan de Juninho
A la comparaison avec Roberto Carlos, il préfère celle avec un autre brésilien, Juninho, cet artilleur qui a fait les beaux jours de l'Olympique lyonnais et dont il étudie scrupuleusement toutes les frappes disponibles sur YouTube.

"Je me repasse sans cesse les vidéos, les stoppe et use le ralenti pour copier exactement sa course d'élan, sa frappe, presque tout en détails", confie celui qui n'hésite pas à prolonger d'une heure l'entraînement pour travailler seul les coups de pied arrêtés.

C'est d'ailleurs sur coup-franc que l'international turc (5 sélections) a marqué vendredi contre le Werder Brême (3-3) le 3e but pour Leverkusen qui ne regrette pas d'avoir investi 14,5 millions d'euros, un record dans l'histoire du club, puisque le "11 de l'usine" est leader invaincu après 3 journées.

Après avoir contribué au sauvetage de Hambourg la saison dernière (11 buts, 4 passes), puis s'être attiré les foudres des fans en parlant de transfert, Calhanoglu a opté pour 5 ans avec le club rhénan, pourtant contraint au barrage de la C1, plutôt qu'un Bayern Munich qui selon lui le convoitait.

"Au Bayer, j'ai de meilleures perspectives pour mon développement. Et aider Leverkusen à se qualifier est un gros défi pour moi", a expliqué Calhanoglu qui a vite trouvé ses marques derrière le buteur attitré Stefan Kiessling.

Il a très vite joint le geste à la parole en claquant son premier but en match officiel en barrage aller à Copenhague.

"Hakan est extrêmement motivé. Il s'est parfaitement intégré dans l'équipe où il est mis en valeur", assure son nouveau coach Roger Schmidt, qui "attend de grandes choses" de sa nouvelle perle.

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 20:55

Real - Questions chez le champion



Le Real Madrid, sacré empereur d'Europe au printemps, est en proie aux doutes à l'heure de débuter mardi contre Bâle (20h45) la défense de sa dixième couronne en Ligue des champions, après un début de saison catastrophe où son jeu semble s'être déréglé.

. Un gardien décrié
Rude anniversaire pour Iker Casillas: le gardien et capitaine emblématique du Real, qui a fêté vendredi les 15 ans de ses débuts avec l'équipe première, a été copieusement sifflé samedi lors du derby de Liga perdu contre l'Atletico Madrid (1-2).

Aux yeux du public du stade Santiago-Bernabeu, le portier a fait figure de coupable idéal après l'ouverture du score des "Colchoneros" sur corner. En six matches officiels cette saison, Casillas a déjà encaissé huit buts, ce qui fait beaucoup.

Contesté par une partie des supporteurs pour sa gaffe en finale de la C1 contre l'Atletico (4-1 a.p.) en mai dernier ou pour le fiasco de la sélection espagnole au Mondial cet été, "San Iker" est notamment décrié pour sa gestion des ballons aériens.

Samedi, son entraîneur Carlo Ancelotti a estimé qu'il n'était pas en cause sur le premier but. Mais le capitaine qui a soulevé la "Decima" s'est jugé "responsable" et ses retrouvailles avec le Bernabeu mardi risquent d'être tendues.

A moins qu'Ancelotti ne tranche dans le vif et ne titularise la recrue costaricienne Keylor Navas ? Ce serait déboulonner une icône et déclencher une crise ouverte dans le vestiaire, comme lorsque José Mourinho avait pris une décision similaire aux dépens de Casillas.

. Un milieu déséquilibré

En début de saison dernière, le Real avait connu des errements défensifs qui s'étaient réglés grâce à deux milieux de terrain: l'Argentin Angel Di Maria, ailier repositionné dans l'entrejeu du 4-3-3 merengue, et le Basque Xabi Alonso, dont le retour de blessure à l'automne avait coïncidé avec une longue période d'invincibilité.

Or, ces deux piliers du jeu madrilène sont partis à l'intersaison. Sans l'inlassable activité de Di Maria, sans la science du positionnement d'Alonso, l'édifice Real est devenu friable. Quant à Sami Khedira, joueur de sacrifice utile en ces temps troublés, il est à nouveau blessé.

Dans ce contexte, les recrues James Rodriguez et Toni Kroos forment avec Luka Modric un trio d'ex-milieux offensifs replacés un cran plus bas, avec tout ce que cela implique de méconnaissance des tâches défensives.

"J'ai déjà eu l'expérience de ce genre de repositionnement avec (Andrea) Pirlo ou (Clarence) Seedorf" au Milan AC, a riposté samedi soir Ancelotti. "L'objectif est de trouver l'équilibre en alignant des joueurs de qualité."

Reste que les jambes ont paru lourdes, que ce soit contre la Real Sociedad (4-2) ou contre l'Atletico. A chaque fois, le Real Madrid a décliné physiquement en seconde période, ce qui est peut-être la rançon d'une préparation écourtée entre la fin du Mondial brésilien mi-juillet et la Supercoupe d'Europe remportée le 12 août face à Séville (2-0).

. Une attaque déboussolée
La saison passée, le Real a construit nombre de ses succès sur la qualité en contre-attaque de son trio "BBC", Gareth Bale, Karim Benzema et Cristiano Ronaldo.

Mais Benzema n'a pas été en réussite samedi contre l'Atletico et Bale, dévoreur d'espaces, n'a jamais eu la liberté de plonger dans le dos de la défense adverse.

Seul Ronaldo a semblé à son niveau en obtenant et transformant un penalty mais il faudra voir sur la durée si le Portugais ne se ressent pas de la jambe gauche, qui vient de lui valoir 15 jours de repos forcé après de multiples pépins au printemps.

En l'absence du prometteur Jesé, convalescent jusqu'à octobre, le principal recours du Real en attaque est la recrue mexicaine "Chicharito" Hernandez, qui n'a pas étincelé samedi pour sa première.

Contre Bâle mardi, il faudra faire beaucoup mieux, et surtout convaincre l'exigeant stade Bernabeu.

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 20:58

Ajax - Là où Ibrahimovic est devenu Zlatan



Pour les débuts du Paris SG cette saison en Ligue des Champions, Zlatan Ibrahimovic va retrouver mercredi Amsterdam et l'Ajax, là où tout a réellement débuté pour lui et où l'Europe du football a découvert ce géant suédois à la classe et à l'arrogance très au-dessus de la moyenne.

Quand "Ibra" débarque à Amsterdam en 2001, en même temps que Maxwell, son meilleur ami dans le football, il n'a pas 20 ans et n'a derrière lui que deux saisons et une grosse poignée de buts avec le Malmö FF, le club de sa ville natale. Il est alors un espoir, comme le grand club néerlandais en recrute et en forme par dizaines.

Les images d'alors montrent un joueur plus fin, moins costaud que celui qui terrorise aujourd'hui les défenseurs de Ligue 1. Mais cette folle confiance en lui et la certitude d'être le meilleur sont déjà bien là. "Moi je suis Zlatan et vous, vous êtes qui putain ?", aurait-il ainsi lancé dès son arrivée dans le vestiaire du club quatre fois champion d'Europe.

Ses débuts à l'Ajax, avec d'abord Co Adriaanse comme entraîneur, ne sont pourtant pas simples et sa première saison est vraiment moyenne, avec neuf buts en 33 matchs.

"Adriaanse ne me faisait pas confiance. Son limogeage et l'arrivée de Koeman m'ont libéré", dira plus tard le Suédois qui remportera tout de même son premier titre au terme de cette saison 2001-2002.

Mais malgré ces premiers pas compliqués, le talent d'Ibrahimovic est une évidence, comme le raconte Marco van Basten qui effectuait alors son stage d'entraîneur en prenant en charge les attaquants de l'Ajax durant quelques semaines.

Hot-dog

"San Marco", triple Ballon d'Or, se souvient des longues séances de reprises de volée que le Suédois s'imposait sous sa férule. "Je ne lui disais pas, car il avait tendance à être trop sûr de lui, mais j'étais épaté par ce qu'il réussissait à l'entraînement. Il avait une telle facilité à réussir des gestes compliqués", a expliqué Van Basten à l'AFP.

La suite sera plus prolifique avec deux saisons pleines et un bilan définitif de 110 matchs et 48 buts sous le maillot rouge et blanc avant de filer à la Juventus Turin pour près de 25 millions d'euros.

A Amsterdam, Zlatan a décroché ses premiers trophées, deux championnats et une Coupe des Pays-Bas.

Il a aussi laissé quelques souvenirs inoubliables, comme ce but de légende face au NAC Breda en mai 2004, où tout en dribbles courts il efface quatre adversaires (dont l'un trois fois), avant de tromper un gardien qui ne peut que tomber à genoux.

La cohabitation avec certains de ses coéquipiers a aussi parfois été difficile comme avec Rafael Van der Vaart, qui lui reproche encore de l'avoir blessé volontairement lors d'un Suède - Pays-Bas et qui dans une vidéo montrait comment il s'entraînait au golf en visant une photo du Suédois.

Et si avec le temps, le Suédois a fait un peu évoluer son jeu, plus physique, plus collectif aussi, tout ce qui fait sa singularité aujourd'hui était déjà en germe à Amsterdam. Même son sens de la formule, quand il racontait un enchaînement de dribbles sur le défenseur suisse de Liverpool Stéphane Henchoz en 2001.

"D'abord je suis allé à gauche et il est allé à gauche. Ensuite, je suis allé à droite et il est allé à droite. Puis je suis reparti à gauche et là il a été s'acheter un hot-dog."

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 21:03

Real - Ancelotti : "Compétitifs pour défendre notre titre"



Malgré un début de saison raté, l'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti a assuré lundi qu'il n'échangerait son équipe contre "aucune autre en Europe" et promis qu'elle serait "compétitive" pour défendre son titre en Ligue des champions à partir de mardi contre Bâle (18h45 GMT).

"Nous avons la motivation d'être compétitifs dans la compétition la plus importante au monde, nous avons un souvenir fantastique de la saison dernière", a expliqué le technicien italien, qui a conduit la "Maison blanche" à la conquête de sa dixième C1 en mai.

"Nous allons travailler et nous battre pour pouvoir récidiver cette saison. Nous avons nos chances, je ne le cache pas, parce que nous sommes très compétitifs. Je n'échangerais cette équipe contre aucune autre en Europe."

Le Real, vainqueur également de la Supercoupe d'Europe début août, a connu depuis un mois un gros trou d'air avec une défaite en Supercoupe d'Espagne contre l'Atletico (1-1, 1-0) et deux revers en trois journées de Liga, le dernier en date samedi à domicile, une nouvelle fois contre l'Atletico (2-1).

Ancelotti a néanmoins assuré que ce mauvais démarrage n'était pas lié à la politique de recrutement du club, avec le départ de titulaires habituels comme Xabi Alonso et Angel Di Maria au profit des jeunes Toni Kroos et James Rodriguez.

"C'est une question d'attitude, donc je n'ai pas changé la composition d'équipe (contre l'Atletico). Et pour demain (mardi), c'est pareil. Je crois que le problème est clair, nous avons besoin de davantage de continuité", a-t-il assuré.

Au passage, l'entraîneur merengue a laissé entendre que le "débat" autour du poste de gardien était "clos" et qu'il comptait renouveler sa confiance à Iker Casillas, copieusement sifflé samedi par une partie du stade Santiago-Bernabeu.

"Je vais être clair: le débat du poste de gardien n'existe pas au sein de l'équipe et je ne vais pas l'alimenter en dehors. Donc je ne parlerai pas des gardiens cette saison", a dit Ancelotti. "Casillas a l'expérience, le caractère, il connaît très bien cette situation et la règlera sans problème."

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 21:06

Retrouvailles pour Borussia et Arsenal, revanche pour Özil et Kagawa



Les retrouvailles mardi entre le Borussia Dortmund et Arsenal, ensemble en Ligue des champions pour la troisième fois en quatre ans, offrent la possibilité à Kagawa de prendre sa revanche sur l'Angleterre et à l'Allemand Özil de montrer qu'il n'est pas fini.

Sympathiques et agréables, les duels entre les deux clubs, à l'image des deux victoires à l'extérieur en 2013, sont toujours l'occasion de rappeler les liens des Gunners avec l'Allemagne, qui leur fournit cinq joueurs. Présents à ce stade pour la 17e fois d'affilée, les Londoniens, qui sont invaincus depuis 14 matches mais n'ont gagné que trois de leurs sept rencontres depuis août, vont essayer de faire comme l'an passé en s'imposant dans la Ruhr. Avec trois buts en trois matches, Sanchez semble lancé tandis que Welbeck et Chambers sont là pour faire oublier les absences de Giroud et Debuchy.

Mais c'est surtout du côté du champion du monde Mesut Özil que les regards vont se tourner. Malgré ses sept buts et douze passes décisives en 40 matches la saison dernière, l'Allemand n'a pas convaincu et ses fans, qui le voient bien plus convaincant en sélection, où il n'échappe pourtant pas non plus aux critiques, restent sur leur faim. S'il n'avait pas coûté 50 ME, ses performances feraient sûrement moins jaser. "C'est comme si Arsenal jouait à dix, a encore tonné le consultant de la BBC Robbie Savage après le nul contre City (2-2). Il faut arrêter de défendre les joueurs, Özil a été nul"

Kagawa en héros
Discret sur le terrain, il l'est également en habituellement en dehors, c'est pourquoi ses récentes critiques contre son positionnement excentré sur le terrain ont surpris. "Je suis l'un des meilleurs N.10 au monde, a-t-il assuré au Telegraph. A gauche, c'est plus compliqué. Lors de ma première saison, je n'ai pas toujours été au top mais j'ai été bon avec la sélection. Les gros titres négatifs sont injustes. C'est sorti de nulle part. Je suis passé du chouchou du foot allemand au pestiféré des médias". Et s'il utilisait son 13e match contre le Borussia, contre lequel il a marqué deux fois avec Brême en 2009 et le Real en 2012, pour faire taire les critiques?

En face aussi, Shinji Kagawa en a gros sur le coeur après ses deux saisons médiocres à Manchester United, qui avait acheté 16 M EUR une supposée star en devenir avant de la brader pour la moitié de ce prix cet été en fin de mercato. Revenu en héros malgré la volonté du BVB de calmer les attentes à son sujet, le Japonais de 25 ans a régalé le Westfalenstadion avec un but, son 30e en jaune, dès son premier match samedi contre Fribourg (3-1).

Réveillé après deux ans de sommeil, le milieu de poche a profité de la blessure de Marco Reus pour briller dans sa position fétiche de meneur axial, alors que l'Angleterre voyait en lui un ailier. Ovationné par des supporteurs qui se souviennent de sa contribution aux deux dernières Bundesliga gagnées par le Borussia (2011, 2012), Kagawa a plané dans une équipe en rodage et amoindrie (Reus, Sahin, Gündogan, Hummels absents) après le départ de Lewandowski cet été. "C'était incroyablement intense. J'avais constamment la chair de poule", a raconté le Japonais, apprécié pour sa technique et sa créativité.

Perclus de crampes et sorti à la 63e minute, Kagawa, qui a justement marqué son unique but en C1 face à Arsenal lors d'une défaite (2-1) en 2011, pourrait toutefois peiner à tenir déjà le rythme d'un match entier. "Il faudra encore un peu de temps pour qu'il redevienne le Shinji d'autrefois. Après une heure, il était crevé", résume son coéquipier Sebastian Kehl.

Impressionnante devant avec quatre victoires et douze buts inscrits en cinq matches, son équipe a toutefois montré contre Leverkusen qu'elle pouvait aussi connaître des trous d'air (0-2).

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 21:08

Toulalan : "Une victoire peut nous donner une bouffée d'oxygène"



Jérémy Toulalan, milieu de terrain d'une équipe de Monaco en difficulté en L1, estime que la jeunesse de son équipe sera un atout, mardi lors de la réception des Allemands de Leverkusen en ouverture du groupe C de la Ligue des Champions.

Le premier de Bundesliga contre le 19e de L1, est-ce déséquilibré?
On débute une compétition différente. Je pense que la jeunesse de notre équipe peut être un atout. Il y aura de l'insouciance. Cela peut apporter un peu de fraîcheur. Aux anciens de savoir cadrer certaines choses. Tout n'a pas été mauvais en ce début de saison, même si les résultats ne sont pas là. On l'a vu à Lyon (1-2), où avec moins de possession, on s'est procuré plus d'occasions que notre adversaire. Concernant ce match, on sait que les Allemands sont solides, vont vite vers l'avant et jouent très bien. Ce sera difficile.

Votre début de saison vous inquiète-t-il ?

Il est encore tôt dans la saison. Cela va mieux, même si on est conscient qu'on doit faire mieux. A la vue du classement, on peut être inquiet. Mais on dit qu'il faut attendre dix journées pour analyser. Le match le plus difficile sera Guingamp (dimanche). Demain, je ne suis pas inquiet. C'est la Ligue des champions. Il y aura de l'énergie, de la pression, un parfum particulier. Les joueurs sont généralement toujours prêts pour ces matches.

Le club a changé de projet. Est-ce déstabilisant?
Non, on le sait. A nous de nous adapter. Moi, ça ne me dérange pas. Je suis plus apte à aider les jeunes qu'il y a quelques années. On a les qualités individuelles et techniques pour s'adapter et y arriver. Mais individuellement, on doit faire plus pour être meilleur collectivement.

Pourtant, il y a eu beaucoup de départs...
Il s'est passé et dit beaucoup de choses. Aujourd'hui, on est concentré sur notre sujet, la situation actuelle. On ne s'en sortira que collectivement. Je suis persuadé qu'on a la qualité. Il faut la mettre au service du collectif. Dans les moments difficiles, comme en ce moment, il faut travailler plus.

Les jeunes pourront-ils le faire?
La Ligue des champions est une bonne expérience pour les jeunes. Cela arrive tôt et tant mieux pour eux. La situation du club veut ça. Cela m'est arrivé à Nantes. Cela apporte beaucoup. Ensuite, les anciens, Berbatov, Carvalho, moi, devons faire un peu plus et essayer d'être entendus.

Quel est l'objectif dans cette compétition?
C'est la meilleure, après celles en équipe nationale. C'est pour des matches comme ça que je continue le foot. Je veux donc aller le plus loin possible. On est un peu en difficulté. Une victoire peut nous donner une bouffée d'oxygène et nous permettre d'avoir confiance. A Malaga, on avait fait un mauvais début de Liga mais un très bon début de Ligue des champions. Cela nous avait permis de revenir en championnat. En gagnant, on peut retrouver confiance, mieux récupérer physiquement. A chaque fois que j'ai vécu des passes difficiles en club, on entendait dire que l'équipe n'avait pas de caractère, de leaders. C'est facile et bateau. Sincèrement, il ne nous manque pas grand chose.

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 21:09

Le champion ouvre le bal



Tradition oblige, le Real Madrid, tenant du titre et détenteur du record de victoires (10), ouvrira la nouvelle édition de la Ligue des champions de l'UEFA qui propose plusieurs affiches alléchantes dès la première journée.

Le choc Borussia Dortmund - Arsenal ne sera en effet que la première étape de la triple confrontation anglo-allemande qui se poursuivra avec la visite de Manchester City au Bayern Munich, et l'affrontement entre Schalke 04 et Chelsea. Cette édition est également marquée par le retour après huit ans d'absence d'un ancien finaliste (Monaco) et les débuts de deux nouvelles équipes, les Bulgares de Ludogorets et les Suédois de Malmö FF.

Le programme du 16 septembre

Groupe A

Olympiakos - Atlético de Madrid
Juventus - Malmö

Groupe B
Liverpool - Ludogorets
Real Madrid - FC Bâle

Groupe C
AS Monaco - Bayer Leverkusen
Benfica - Zénith Saint-Pétersbourg

Groupe D

Galatasaray - Anderlecht
Borussia Dortmund - Arsenal

L'affiche

Real Madrid - FC Bâle, Stade Santiago Bernabeu, Madrid
Carlo Ancelotti est toujours à la recherche du bon réglage après les départs de Xabi Alonso et Angel Di María qui ont déséquilibré l'équipe. Il lui faut également réussir à incorporer les nouvelles recrues comme Toni Kroos, qui aime bien avoir un appui derrière lui, et le Colombien James Rodriguez, un joueur axial actuellement relégué sur le flanc droit. Enfin dans le 4-4-2 en cours d'installation, Cristiano Ronaldo se retrouve en pointe ce qui fait que Karim Benzema a un champ d'action plus limité. Tous ces réglages expliquent en grande partie les deux défaites en trois matches de championnat, dont une à domicile contre l'Atlético, qui a pris sa revanche de la dernière finale de C1. Autant de sujets de réflexion chez le tenant du titre qui pourraient donner des ailes à Marco Streller et ses coéquipiers.

A voir
Le choc entre le Borussia Dortmund et Arsenal est en passe de devenir un classique de la compétition, car il s'agira de la septième confrontation entre ces deux outsiders, la ligne étant légèrement en faveur des Gunners (3 victoires, 1 nul et 2 défaites). A noter également que ces deux équipes se retrouvent pour la troisième fois en quatre ans au même stade de la compétition.

Le spectacle et l'engagement physique total sont garantis au Pirée où l'Olympiakos, vieux routier de la C1 avec 16 participations, se frottera au finaliste de la saison dernière, l'Atlético de Madrid. Les Colchoneros ont déjà rassuré leurs supporters : malgré le départ de plusieurs stars, ils n'ont rien perdu de leur puissance de frappe comme l'illustre leur victoire au Bernabeu (2:1).

Le saviez-vous ?
50 % : Sur les 14 joueurs utilisés en finale la saison dernière par l'Atlético de Madrid, seuls sept sont qualifiés cette saison pour la Ligue des champions de l'UEFA. Mais chez les Colchoneros, les buteurs passent, mais le charismatique entraineur Diego Simeone reste fidèle au poste.

10 : Sur les dix derniers buts inscrits par Benfica en Ligue des champions, on enregistre le chiffre record de dix buteurs différents.

Ce jour-là...

Il y a 11 ans, le 16 septembre 2003, dans la majestueuse enceinte du Santiago Bernabeu, l'Ivoirien Didier Drogba faisait ses débuts en Ligue des champions sous le maillot de l'Olympique de Marseille. Il ouvrait même le score dès la 26ème minute avant que les stars du Real Madrid, Roberto Carlos, Ronaldo (2) et Luis Figo ne remettent les choses au point (4:2). Il devra attendre neuf ans, 75 matches et 39 buts plus tard pour remporter la compétition en 2012 contre le Bayern Munich après avoir égalisé d'un coup de tête rageur à la fin du temps réglementaire et marqué le tir au but décisif offrant à Chelsea sa première Ligue des champions en 107 ans d’existence.

La stat
19 - Comme le nombre record de participations à la phase de groupes de la C1 pour le Real Madrid, le FC Barcelone et le FC Porto qui rejoignent ainsi Manchester United, absent cette saison pour la première fois depuis 1995.

Le joueur à suivre
Le Bulgare Dimitar Berbatov aura la délicate mission de faire oublier à Monaco les deux Colombiens James Rodriguez et Falcao, partis respectivement au Real Madrid et à Manchester United. Pour se mettre en jambes, Berbatov retrouvera le Bayer Leverkusen, avec qui il a inscrit 7sept buts en 26 matches de C1 entre 2001 et 2006.

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 21:12

Alonso prend le pouvoir, Touré doit le rendre



Xabi Alonso et Yaya Touré abordent mercredi la Ligue des champions sur des trajectoires diamétralement opposées: transfuge du Real, l'Espagnol a pris rapidement les clés du jeu du Bayern Munich, celles qui semblent désormais échapper à l'Ivoirien.

. ALONSO EN POLE
Le transfert de dernière minute de Xabi Alonso du Real Madrid au Bayern fut la grande surprise de la fin du mercato en Allemagne. L'Allemagne s'est interrogé sur la motivation du choix de Guardiola pour une star reconnue de la planète football, qui a brandi tous les trophées possibles en club comme avec la Roja (champion du monde 2010 et d'Europe 2008 et 2012), mais âgée déjà de 32 ans.

"Xabi est un joueur intelligent et on a besoin de joueurs intelligents", a asséné le coach catalan, qui connaît parfaitement les qualités de sa nouvelle recrue, pour l'avoir affronté aux commandes du Barça mais aussi avec le Bayern l'an passé lors de l'humiliation en demi-finales face au Real. Le milieu défensif à la barbe rousse et à l'énergie débordante a convaincu les sceptiques après seulement 157 minutes de jeu en Bundesliga. En deux matches, il a revêtu le costume de patron, palliant ainsi l'absence sur blessure de Bastian Schweinsteiger.

Titularisé d'entrée à Schalke (1-1), l'ancien de Liverpool a été éblouissant samedi contre Stuttgart: 150 ballons touchés, soit 43 de plus que le deuxième meilleur bavarois Jerome Boateng, 132 passes dont 118 abouties pour un total de 11,82 km parcourus en 90 minutes! Il y a du Beckenbauer dans cet Espagnol, se réjouissait-on dans les tribunes de l'Allianz Arena. "Il a l'oeil pour les passes courtes ainsi que pour les transversales, il connaît son poste, a commenté Guardiola, tout en prévenant ses joueurs: "Mais il faut le soutenir, l'aider. S'il doit tout faire, il s'épuise. Il ne peut pas se dépenser autant à chaque match".

. SIEGE EJECTABLE POUR TOURE?
Plaque tournante des Citizens depuis 2010, le relayeur ivoirien sort de la meilleure saison de sa vie avec un doublé Premier League-Coupe de la ligue pour un total de 24 buts et 12 passes décisives en 49 matches. Pourtant, quelque chose s'est brisé depuis et Touré n'y est pas pour rien. Depuis août, aucun but ni passe mais déjà deux avertissements en quatre matches. Samedi, il n'a pas disputé le choc contre Arsenal et son entraîneur a prétexté sa fatigue après la trêve internationale.

"Après un long voyage, il était très fatigué, il n'est pas blessé, il n'y a aucun soucis, a assuré Manuel Pellegrini avant d'ajouter perfidement: "je ne pense pas que son absence nous ait posé de problème". Et si Touré, sous contrat jusqu'en 2017, payait la bouderie du printemps lorsque son agent avait estimé que le club avait manqué de respect envers son client pour n'avoir pas souhaité dignement son anniversaire pendant le stage de fin de saison? "City n'en a rien à faire de lui, c'est évident, avait déclaré au Sun Dimitry Seluk, avant de menacer: il est très mécontent et commence à envisager un départ".

Des déclarations amèrement reçues à City où quasiment tout le monde a prolongé depuis... sauf lui. "Je suis ici avec plaisir, j'ai l'intention de profiter de la saison prochaine, s'est pourtant amendé Touré mi-juillet. J'ai toujours souhaité honorer mes contrats. Je ne pense pas aux spéculations. Les supporteurs m'ont toujours soutenu". Reste à voir si ses dirigeants pensent la même chose d'un joueur de 31 ans qui pèse lourdement dans une masse salariale encadrée par le fair play financier.

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 21:13

Monaco, de l'ambition au spleen



De l'ambition au spleen: Monaco a perdu au mercato James, Falcao et une bonne partie de ses illusions (19e place de L1), alors que la Ligue des champions commence mardi face au Bayer Leverkusen, leader de Bundesliga.

Les ambitions de victoire en Ligue des champions, affichées en début de saison dernière, lorsque Monaco débarquait avec ses gros sabots (et ses millions d'euros) sur la planète transferts du football européen, semblent déjà révolues. Sans Radamel Falcao ni James Rodriguez, partis respectivement à Manchester United et au Real Madrid, le club de la Principauté ne vise rien d'autre que de "donner du plaisir à ses supporteurs", comme le dit le vice-président Vadim Vasyliev.

Car "le projet monégasque a changé", lance depuis début septembre chaque interlocuteur provenant du club. L'effectif monégasque est jeune. Il est entraîné par un non moins jeune (40 ans) technicien, Leonardo Jardim, auquel on a demandé de valoriser les actifs joueurs.

Aussi, ce dernier, actuellement en difficulté en L1 (3 défaites en 5 matches) prévient les plus optimistes. "Avec le pari d'un projet où 60% de l'équipe a moins de 22 ans, il est clair que plus d'erreurs vont être commises (sur le terrain, ndlr), lance-t-il. Il faut trouver un équilibre entre le présent et la préparation du futur prometteur que les joueurs et l'équipe ont devant eux."

Pour cela, il va compter sur l'expérience de Carvalho (80 matches de C1 au compteur), Toulalan (42) ou Berbatov (51 matches de C1 et ancien buteur de Leverkusen). "Ils doivent conseiller les jeunes", annonce-t-il. Toulalan en convient mais prévient: "Nous (les anciens, ndlr) devons essayer d'être entendus (par les jeunes, ndlr)". Ce n'est pas forcément gagné.

Pourtant, s'ils souhaitent enfin rebondir dans leur saison, les Monégasques seraient plutôt bien inspirés de ne pas prendre leurs adversaires, surpassés en 1/8e de finale de la compétition par le Paris SG (4-0, 2-1) la saison dernière, à la légère. Malgré les forfaits du défenseur Papadopoulos, du capitaine Rolfes et du jeune Brandt, l'entraîneur Roger Schmidt peut compter sur le retour de Lars Bender. "Après ma blessure (à la cuisse gauche qui l'a privé du Mondial, ndlr), la période a été très difficile, reconnaît l'international allemand. Mais je suis satisfait de mon retour. J'ai bien travaillé et regarde devant. Contre Monaco, il faudra bien commencer".

Première depuis 2005
Leverkusen, où le dernier nul à domicile (3-3 contre Brême) est vécu comme une simple péripétie, est en forme. "Il y a de la confiance après notre début de saison, assure Schmidt. C'est bien. Mais Monaco est une bonne équipe. Et je suis convaincu qu'elle fera un grand match. On ne peut donc pas dire que nous sommes favoris de cette confrontation".

"Le Bayer est très fort, très physique, très rapide dans son jeu de transition vers l'avant, reconnaît Jardim. Il faudra aussi avoir une attention particulière et soutenue sur les coups de pieds arrêtés. Mais, à domicile, on a la capacité de lutter contre chacune des trois équipes de notre poule".

Contrairement aux équipes du championnat de France, les équipes visiteuses en Ligue des champions ont plutôt une propension à être portées vers l'offensive. Jardim compte sur ce point. Une fois encore, il demandera à son équipe de défendre et de presser haut. Il portera également une attention particulière à responsabiliser ses jeunes attaquants. Car même si les largesses défensives sont pointées du doigt actuellement, le Portugais, lui, regrette surtout l'inefficacité offensive.

Pour son premier rendez-vous depuis 2005 avec la compétition européenne majeure (et une élimination en 1/8e de finale contre le PSV Eindhoven), l'AS Monaco va donc enfin passer au révélateur, contre un adversaire de bon standing européen.

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 21:14

Bayern - Xabi Alonso veut enchainer les matches



"Je me sens assez fort pour enchaîner les matches", a assuré le milieu espagnol Xabi Alonso, en réponse à l'inquiétude exprimée par son coach au Bayern Munich Pep Guardiola après son énorme dépense d'énergie samedi contre Stuttgart (2-0).

"Il ne s'agit pas seulement de courir, ni seulement d'être physiquement fort, mais de jouer et courir intelligemment, a expliqué l'ex-star du Real Madrid avec un sourire déterminé. Il faut s'entraîner beaucoup pour jouer le plus possible."

Guardiola avait appelé ses troupes à mieux soutenir le nouveau stratège du champion d'Allemagne, âgé de 32 ans, par qui sont passés tous les ballons bavarois durant les 90 minutes de jeu contre Stuttgart. "Il faut le soutenir. S'il fait tout, il sera mort dans un mois. Il ne peut pas se dépenser autant à chaque match", avait prévenu le coach.

Déjà sacré avec Liverpool (2005) et le Real la saison dernière, Alonso est prêt pour ses débuts en Ligue des champions sous ses nouvelles couleurs, avec la réception de Manchester City mercredi.

Il se méfie d'un adversaire qui "figure parmi les meilleures équipes européennes, qui a engagé de super joueurs ces dernières années et qui a un super entraîneur toujours tourné vers l'offensive".

Son nouveau coéquipier Mario Götze, buteur de la finale mondiale, a qualifié l'Espagnol de "modèle", estimant que les joueurs "pouvaient beaucoup apprendre" du néo-Bavarois.

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 21:16

Liverpool est encore en phase d'apprentissage



"On est encore en phase d'apprentissage", a expliqué lundi l'entraîneur Brendan Rodgers avant le retour de Liverpool en Ligue des champions mardi contre le modeste club bulgare de Ludogorets, cinq ans après sa dernière apparition dans l'épreuve.

"On est encore en phase d'apprentissage mais c'est quelque chose d'excitant, a expliqué le technicien. Notre équipe est très jeune et elle va gagner de l'expérience. Mais on n'a pas peur. Ce serait une belle victoire de se qualifier pour le tour suivant".

Liverpool est le club anglais le plus prestigieux en C1, qu'il a remportée à cinq reprises dont la dernière fois en 2005. Mais après un passage à vide ces dernières années, il ne s'était plus qualifié en C1 depuis 2009 avant de décrocher une brillante 2e place en Premier League au printemps.

"Ma priorité était de ramener le club à ce niveau parce que, tout autant que le football en général, Liverpool en a besoin. Liverpool est l'un des grands club du monde et cette compétition, c'est l'élite, donc c'est merveilleux d'être de retour", a-t-il poursuivi. Le capitaine de 34 ans Steven Gerrard est ainsi le seul joueur de l'effectif actuel dont le nom était sur la feuille de match de la dernière rencontre disputée en décembre 2009.

Rodgers a également appelé sa recrue phare Mario Balotelli à se hisser à la hauteur de l'évènement. Agé de 24 ans, l'Italien a déjà marqué sept buts en 29 matches de C1. "Il a de l'expérience et il faut reconnaître qu'il est l'un de ceux qui en a le plus dans notre effectif. Ce garçon est sur le pas de la porte. Les grands joueurs apprécient les responsabilités d'habitude et je suis sûr qu'il savoure cela lui aussi. Mais sur le terrain, il va devoir travailler dur en sachant que son boulot ici est de mettre des buts", a poursuivi l'entraîneur nord-irlandais.

"Malheureusement, il était souffrant la semaine passée et il ne s'est senti apte que samedi matin", a-t-il expliqué après une performance décevante de son attaquant le jour même lors de la surprenante défaite à domicile contre Aston Villa (0-1). Après deux matches, "SuperMario" n'a pas encore ouvert son compteur pour les Reds.

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Sep - 21:18

Arsenal - Sanogo absent, Chambers incertain



Le jeune attaquant français d'Arsenal Yaya Sanogo ne jouera pas à Dortmund mardi en Ligue des champions en raison d'un "problème tendineux", alors que le défenseur Calum Chambers est "incertain", a annoncé lundi leur entraîneur Arsène Wenger.

"Sanogo est resté à la maison en raison d'un problème tendineux", a expliqué le technicien français à la presse, à la veille de la première rencontre de poule du groupe D face au vice-champion d'Allemagne.

Wenger, déjà privé du latéral droit Mathieu Debuchy en raison d'une entorse à la cheville, devra également se passer du défenseur espagnol Nacho Monreal, "touché au dos", et ignore encore s'il pourra compter sur l'espoir anglais Calum Chambers (19 ans), susceptible d'"occuper plusieurs postes" en défense, mais souffrant d'une angine.

"On décidera demain matin. C'est du 50-50", a précisé l'entraîneur d'Arsenal.

Concernant Debuchy, sorti sur une civière samedi à la 80e minute du match nul contre Manchester City (2-2) en Premier League, Wenger dit avoir eu des "nouvelles rassurantes" lors d'un premier examen mais prévoit néanmoins une "longue période" d'indisponibilité pour l'international français.

"Nous avons eu un match très physique contre Manchester City, donc, ce sera dur", a averti le technicien, plaisantant néanmoins sur cette troisième confrontation en quatre ans avec le club rhénan, toujours en phase de poules. "On connaît Dortmund, on les joue tous les ans".

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 16 Sep - 16:02

PSG - Aurier et David Luiz dans le groupe



Les défenseurs David Luiz et Serge Aurier, incertains car blessés, figurent bien dans le groupe du Paris SG parti mardi matin pour Amsterdam, où le club de la capitale affrontera mercredi l'Ajax pour la première journée de la Ligue des Champions.

Le latéral droit a été touché à la tête lors d'un duel aérien pendant le match Côte d'Ivoire-Cameroun mercredi dernier.

David Luiz s'est de son côté blessé au genou lors du match Brésil-Colombie il y a une dizaine de jours.

Les deux hommes étaient absents lors du déplacement parisien de samedi à Rennes (1-1) et leur présence dans le groupe retenu par Laurent Blanc ne garantit pas qu'ils joueront à Amsterdam.

Thiago Silva, qui se remet d'une blessure à une cuisse, est pour sa part toujours indisponible.

Adrien Rabiot, en froid avec la direction du club depuis le dernier mercato où il a failli rejoindre l'AS Rome, n'a pas été retenu pour ce match.

Fifa.com (15/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 16 Sep - 16:05

Barça - La révolution Luis Enrique passe au révélateur



Luis Enrique, nouvel entraîneur du FC Barcelone, fait ses débuts de technicien en Ligue des champions mercredi contre l'Apoel Nicosie (20h45, 18h45 GMT) au Camp Nou, où la révolution qu'il a amorcée dans le club catalan va passer au révélateur de l'épreuve reine européenne.

Le caractère est de retour
Après une saison sans titre majeur pour la première fois depuis 2008, le Barça a parfaitement entamé son opération reconquête: le club est leader de la Liga avec trois victoires en trois matches, aucun but encaissé et déjà six longueurs d'avance sur le Real.

Surtout, les efforts produits dans le pressing et la défense sont le signe que le sang neuf insufflé à l'intersaison, avec plus de 150 millions d'euros dépensés en transferts, a rendu de l'allant à un effectif annoncé en bout de course.

"Avec Luis Enrique, notre philosophie a bien changé. Il a beaucoup de caractère et ça nous va très bien", a résumé la semaine dernière le latéral brésilien Adriano.

Pressing haut, conservation du ballon, repli défensif: l'exigeant Luis Enrique veut que son équipe soit "complète".

"Pour être une équipe qui gagne des titres, il faut être bon en phase offensive mais aussi défensive", a prévenu le technicien de 44 ans samedi soir après la solide victoire contre l'Athletic Bilbao (2-0) en championnat.

Les passe-droits sont bannis
Comme lors de son passage à la Roma (2011-2012), où il n'avait pas hésité à déboulonner l'idole Francesco Totti, Luis Enrique montre que le CV des joueurs compte très peu pour lui.

D'entrée, le technicien asturien a mis sur le banc des remplaçants l'inamovible meneur de jeu Xavi (34 ans), une décision impensable ces dernières saisons. En fonction de leur forme du moment, Gerard Piqué ou Neymar ont eux aussi débuté sur la touche.

"Comme si j'étais au supermarché, j'ai des tomates de tous les types et je choisis. Je me tromperai sûrement au fil de la saison mais c'est ma décision", a prévenu samedi Luis Enrique, au risque de braquer certains grands noms de l'effectif.

Pour l'instant, ses choix paient. L'ancien entraîneur du Barça B (2008-2011) a misé sur des jeunes issus de la formation catalane, comme Munir El Haddadi et Sandro Ramirez (19 ans). Les deux attaquants lui ont donné raison en marquant tour à tour leur premier but en Liga.

"Ce que font Munir ou Sandro nous motive tous", a admis lundi l'attaquant international espagnol Pedro, piqué par cette concurrence émergente.

Messi est au coeur du jeu
Luis Enrique a certes disputé la Ligue des champions lorsqu'il était joueur du Barça (1996-2004) mais il n'a jamais entraîné en C1, puisque sa seule expérience européenne de technicien avait tourné court en 2011 avec l'AS Rome: élimination en barrage de l'Europa League contre le Slovan Bratislava (0-1, 1-1).

Trois ans plus tard, le technicien dispose avec le Barça d'un effectif rompu à la Ligue des champions, à commencer par Lionel Messi.

Le quadruple Ballon d'Or argentin avait conclu son Mondial sur la désillusion d'une finale perdue face à l'Allemagne (1-0 a.p.). Il a redémarré la saison pied au plancher avec deux buts et trois passes décisives en trois matches.

C'est peut-être l'un des effets de l'arrivée de Luis Enrique, qui affiche une confiance inébranlable dans son N.10: "Il fait des choses que je n'ai jamais vues dans 'Olive et Tom' (un dessin animé manga, ndlr) ni sur la (console de jeux) 'Playstation'. C'est un privilège de l'avoir."

Mieux: la connexion Messi-Neymar semble enfin porter ses fruits après une première saison polluée par leurs blessures respectives. "Il est facile que des joueurs de cette qualité s'entendent", a expliqué Luis Enrique, qui devra bientôt ajouter une troisième pièce à ce puzzle: l'Uruguayen Luis Suarez, dont la suspension pour morsure prendra fin le 24 octobre.

Fifa.com (16/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 16 Sep - 16:06

Affiche tendue et débuts attendus



La deuxième partie de la première journée de la Ligue des champions de l’UEFA donnera lieu à deux nouvelles confrontations de haut-niveau entre les représentants de la Bundesliga et de la Premier League avec notamment un Bayern Munich - Manchester City aux allures de finale anticipée.

On suivra également avec attention les débuts dans la compétition du FC Barcelone de Luis Enrique, avec sa défense remaniée et son attaque de feu. Enfin, si le Paris Saint-Germain entend reprendre sa progression après deux quarts de finale ces deux dernières saisons, l’AS Rome de Rudi Garcia et l'Athletic Bilbao d'Ernesto Valverde font un retour discret mais non dépourvu d'ambitions.

Le programme du 17 septembre

Groupe E
AS Rome - CSKA Moscou
Bayern Munich - Manchester City

Groupe F
FC Barcelone - APOEL Nicosie
Ajax Amsterdam - Paris Saint-Germain

Groupe G
Chelsea - Schalke 04
Maribor - Sporting Portugal

Groupe H
FC Porto - BATE Borisov
Athletic Bilbao - Shakhtar Donetsk

L’affiche
Bayern Munich - Manchester City, Groupe E, 17 septembre, Munich, Fußball Arena München

On prend les mêmes et on recommence. Pour la troisième fois en quatre saisons, les champions d'Allemagne et d'Angleterre se retrouvent dans le même groupe avec un bilan équilibré : deux victoires à domicile en 2012 et deux victoires à l'extérieur en 2014. Mais cette saison, il y a un troisième larron ambitieux en la personne du vice-champion d'Italie, l'AS Rome, et le moindre point perdu à domicile pourrait avoir de lourdes conséquences. Les deux grosses cylindrées ne tournent pas encore à plein régime, sans doute en raison de l'intégration de leurs nouvelles recrues, mais l'affiche entre ces deux grosses écuries a toujours tenu ses promesses.

A voir
La saison dernière, Lionel Messi et Neymar avaient plutôt évolué comme des solistes au sein du grand orchestre catalan. Cette saison en revanche, les deux stars semblent se trouver tout naturellement comme contre l'Atletic Bilbao où Neymar, entré à la 63ème, a réussi un doublé sur deux passes de Messi. Après il ne leur restera plus qu'à trouver des automatismes avec Luiz Suarez…

Le saviez-vous ?
Depuis la création de la Ligue des champions en 1993, aucun vainqueur n'a réussi à conserver son titre. C'est d'autant plus paradoxal que l'ancêtre de la compétition, la Coupe d’Europe des Clubs Champions, a donné lieu à une série de cinq titres consécutifs (Real Madrid), deux séries de trois victoires (Ajax Amsterdam et Bayern Munich) et cinq doublés pour Benfica, Inter Milan, Liverpool, Nottingham Forest et l'AC Milan, en 1989 et 1990. Depuis cette dernière date, le trophée change régulièrement de mains chaque saison.

Ce jour-là
Le 17 septembre 2013, la Ligue des champions débutait en fanfare avec un record de 30 buts inscrits lors des 8 matches de la première journée. La meilleure performance était à mettre au crédit du futur champion, le Real Madrid, en démonstration à Galatasaray (6:1).

La stat
23 - Le milieu offensif portugais Nani, 27 ans, est de retour en prêt au Sporting Portugal, son club formateur. Sa présence apportera l'expérience nécessaire dans une équipe jeune où l'ensemble de l'équipe totalise 23 matches de Ligue des champions soit moins de la moitié que Nani (55).

Le(s) joueur(s)
Zlatan Ibrahimovic, Gregory van der Wiel et Maxwell ne seront pas dépaysés en arrivant à l'Amsterdam Arena, où ils ont évolué pendant plusieurs saisons. Ibrahimovic, avec six buts en 19 rencontres de Ligue des champions entre 2001 et 2004, reste le meilleur buteur de l'Ajax en C1 derrière Jari Litmanen (20) et Patrick Kluivert (9). Dans cette compétition, Maxwell y a disputé 23 matches entre 2001 et 2006 et Van der Wiel a inscrit un but en 12 matches de 2006 à 2012.

Fifa.com (16/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 16 Sep - 16:09

Le PSG à Amsterdam pour chasser l'ombre d'un doute



Auteur d'un début de saison tout juste moyen, le Paris SG devra prouver mercredi à Amsterdam face à l'Ajax que ses ambitions européennes restent légitimes et que l'atmosphère de la Ligue des Champions peut restaurer son enthousiasme.

Avec sa cinquième place en Ligue 1 et ses trois nuls en trois déplacements, Paris n'a finalement rien fait de très spectaculaire depuis le début de saison à part la destruction de Saint-Etienne (5-0).

Surtout, le voyage à Rennes samedi, conclu sur un nouveau nul plutôt décevant (1-1), a laissé percer l'idée d'un certain agacement face à ces matches insuffisamment maîtrisés et à ces proies épargnées.

Rennes aurait trop défendu ? L'entraîneur des Bretons Philippe Montanier a renvoyé Laurent Blanc à ses problèmes de riche: le PSG est le plus fort et c'est à lui de faire la décision.

Or, au sein d'un club qui rêve ouvertement de Ligue des Champions, cette Ligue 1 déjà gagnée deux fois ne semble plus guère passionner des joueurs qui savent que même avec un peu de mauvaise volonté, le triplé ne devrait pas leur échapper.

Résultat, le PSG hexagonal semble manquer d'envie, d'idées, de vitesse et de conviction.

Le milieu à trois, grande réussite de la saison dernière, tourne moins bien malgré un bon Pastore. Matuidi, remplaçant, n'est pas content. Verratti n'est pas constant et Motta, qui n'a jamais été rapide, joue à un rythme de sénateur.

En défense, Paris est amputé de sa charnière 100% brésilienne Thiago Silva-David Luiz, touchés respectivement à la cuisse et au genou. L'ancien de Chelsea est pourtant du voyage à Amsterdam mais il ne devrait pas débuter.

Et devant, Cavani semble parfois se demander ce qu'il fait là, à gauche, alors que Lucas a pris la place de Lavezzi sans se montrer plus efficace que l'Argentin.

Zlatan totem et baromètre
Heureusement pour le PSG, il reste le totem "Zlatan", cinq buts en quatre matches de Ligue 1 et une hargne intacte, surtout au moment de retrouver cette C1 qui lui a toujours échappé.

Auteur de dix buts dans l'épreuve la saison dernière, le Suédois avait beaucoup manqué au PSG au moment d'enfoncer le clou en quart de finale retour face à Chelsea.

Cette année encore, il sera le baromètre presque unique des ambitions parisiennes et il est attendu dès mercredi à Amsterdam, là où à 19 ans et sous le maillot de l'Ajax, il a joué ses premiers matches et marqué ses premiers buts en C1.

L'étape néerlandaise de cette phase de poules sera particulière aussi pour Maxwell, arrivé à l'Ajax en même temps que "Zlatan", et pour Van der Wiel, qui y a débuté enfant et n'a connu que ce maillot avant d'enfiler celui du PSG il y a deux ans.

La jeune équipe de Frank De Boer a, elle aussi, moyennement bien lancé sa saison.

Quatrième du championnat après une victoire 2-1 sur la lanterne rouge Heracles ce week-end, l'Ajax restait avant ce succès sur deux défaites d'affilée.

Paris sera favori, mais il ne devra pas oublier que la saison dernière pour son entrée en C1 au Pirée, il avait été bien bousculé par l'Olympiakos avant de hausser le ton (4-1).

Car s'il veut assumer ses rêves d'Europe, le PSG doit d'abord éviter de perdre trop de points contre les présumés "petits" dans l'optique de son duel pour la première place avec Barcelone.

Fifa.com (16/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 16 Sep - 16:16

Paris risqué à Amsterdam, choc Bayern-City



Le très ambitieux Paris SG s'élance en Ligue des champions avec un déplacement risqué à Amsterdam face à l'Ajax, mercredi lors de matches dominés par l'affiche entre le Bayern Munich et Manchester City.

Tous les matches sont à 20h45 françaises.

Groupe E : retour de choc
Bayern et City se croisent pour la troisième fois en quatre ans en phase de groupes. En 2011, chacun l'avait emporté 2-0 à la maison, et en 2013, chacun avait gagné chez l'autre en marquant trois buts. Le Bayern de Pep Guardiola a enregistré le retour de Ribéry (auteur du deuxième but samedi contre Stuttgart, 2-0) mais reste privé de Schweinsteiger, Javi Martinez et Thiago Alcantara (blessés), alors que Zabaleta et l'entraîneur Manuel Pellegrini sont suspendus côté anglais.

Dans l'autre match de ce "groupe de la mort", l'AS Rome reçoit le CSKA Moscou. Rudi Garcia, dont l'équipe n'a joué que deux matches (deux victoires en Serie A), a ménagé ce week-end son leader d'attaque Gervinho, son vieux capitaine Totti et sa jeune recrue Iturbe. De Rossi suspendu, Seydou Keita devrait débuter. Côté CSKA, l'entraîneur Leonid Slutski déplore trois blessés et deux suspendus. Mais son équipe a déjà disputé sept journées de championnat (5 victoires, 2 défaites).

Groupe F : voyage-test pour Paris
Le PSG, neutralisé à Rennes samedi (1-1), est toujours en quête d'une victoire à l'extérieur cette saison, après trois nuls concédés hors de ses bases en L1. Il va défier l'équipe qui rêve de jouer les trouble-fête face au deux favoris (Barça et PSG). Mais Paris sait aussi se transcender pour l'Europe, notamment sous l'impulsion d'Ibrahimovic, de retour sur le terrain où il a acquis la reconnaissance internationale. David Luiz, de retour dans le groupe, pourrait réintégrer la charnière centrale, alors que la question reste posée entre Pastore et Matuidi au milieu. Côté Ajax, Frank de Boer, qui a renoué avec la victoire ce week-end après deux revers en championnat, dispose de tout son groupe.

Ce ne devrait être qu'une formalité pour le FC Barcelone face au Petit Poucet, l'Apoël Nicosie. Les Catalans de Luis Enrique réalisent un début de saison parfait en Liga (trois victoires, 6 buts marqués, aucun encaissé) et pourraient faire tourner l'effectif, avec les retours possibles dans le onze de Piqué, Dani Alves et Xavi. Ce sera aussi l'occasion de voir si Messi, sans doute associé à Neymar et Pedro, confirme son retour (2 buts, trois passes décisives).

Groupe G : et de cinq pour Chelsea ?
Après quatre victoires en quatre matches de championnat, Chelsea étirera-t-il son carton plein à l'Europe ? Il avait écrasé Schalke 3-0 deux fois la saison dernière en poules et ses deux principales recrues, Fabregas et Diego Costa, se sont parfaitement intégrées. Rien ne va plus en revanche pour le club allemand qui se traîne dans la zone de relégation après trois défaites et un nul en Bundesliga.

Le Sporting Lisbonne aimerait profiter des soucis de Schalke pour prendre de l'avance en vue du deuxième billet qualificatif, avec un voyage à Maribor. Les Slovènes ont déjà disputé 13 matches toutes compétitions confondues, contre quatre seulement pour les Lisboètes, dont trois nuls.

Groupe H : Porto en pole
Le FC Porto doit faire valoir son rang de favori en recevant le BATE Borisov. Le club portugais a fléchi ce week-end avec un nul qui suivait cinq victoires toutes compétitions confondues. La formation bélarusse, dont le championnat a débuté en mars, n'a connu que deux revers en 29 matches toutes compétitions confondues.

Dans ce groupe assez homogène, l'Athletic Bilbao reçoit le Shakhtar Donetsk, qui n'a signé que des succès en championnat (6) malgré les événements qui secouent l'Ukraine et l'obligent à disputer ses matches à domicile à Lviv, dans l'ouest du pays.

Fifa.com (16/09/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 32 Précédent  1, 2, 3 ... 17 ... 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum