Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Page 15 sur 32 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 23 ... 32  Suivant

Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 18:36

La Juve doit finir le travail

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2452019_FULL-LND

Un point contre l'Atlético Madrid suffit à la Juventus, mardi à Turin, pour accéder aux 8e de finale de la Ligue des champions, manqués l'an dernier.

"Nous ne sommes pas fait pour 'contenir' mais pour gagner", annonce Leonardo Bonucci. Car le défenseur sait aussi que si la "Vieille Dame" gagne avec plus de deux buts d'écart elle finira première du groupe. Deuxième conviendrait déjà à la Juve, et un nul lui suffit.

La Juve veut laver l'affront de l'an dernier, l'élimination au premier tour, contre Galatasaray.

Après six victoires de rang Serie A et C1 confondues, les "Bianconeri" ont été freinés par la Fiorentina (0-0), vendredi, mais l'équipe est en pleine confiance.

Sa science tactique lui permet de changer aisément de système, à l'image du retour à la défense à trois contre la "Viola", alors que Massimiliano Allegri a réussi à imposer son 4-4-2.

Le milieu à quatre permet à l'entraîneur turinois d'aligner ses fantastiques, Arturo Vidal, Paul Pogba, Claudio Marchisio et un Andrea Pirlo retrouvé.

Au début de saison de l'"Architecte", compliqué par les blessures, s'ajoutait une inimitié avec Allegri datant de l'AC Milan, quand le technicien toscan avait laissé partir le génie barbu gratuitement, en 2011.

"Je ne suis quand même pas fou, je n'ai jamais douté d'Andrea", a assuré Allegri après la victoire dans le derby contre Torino, signée d'un but de Pirlo à la dernière seconde (2-1).

Pas fou et même très malin: il a patiemment amené ses joueurs vers son système préféré, sans se montrer obtus puisqu'il y revient à l'occasion.

Mais Diego Simeone aussi est un malin, et l'Atletico dans une forme comparable à celle de la Juve.

Le mage argentin, qui a porté les "Colchoneros" au titre, a redressé la barre après le départ manqué, la défaite au Pirée (3-2). L'Atlético a ensuite enchaîné quatre victoires, sans prendre de but, et, déjà qualifié, a "la possibilité d'être premier, rappelle Simeone. Cela en dit long sur le groupe, les joueurs, comment l'équipe se réinvente et comment elle essaie de maintenir son niveau."

Le réveil du "Grizi"

Le début de saison a été un peu inégal, notamment en raison de nombreux départs et de l'intégration progressive des recrues estivales comme Mario Mandzukic, Antoine Griezmann ou Miguel Angel Moya.

Mais depuis quelques semaines, le champion d'Espagne monte en puissance, et retrouve par moment son pressing étouffant et son efficacité létale sur coups de pied arrêtés, comme aux plus belles heures de la campagne 2013-2014.

Au milieu, l'inlassable Koke enchaîne les passes décisives (déjà 13 cette saison), Mandzukic en est déjà à 12 buts toutes compétitions confondues et Griezmann, à qui Simeone avait demandé de devenir "un homme" sur le terrain, est désormais le deuxième meilleur marqueur du club avec six buts.

Le Français a franchi un cap: la semaine dernière contre L'Hospitalet (D3) en Coupe du Roi (3-0), son entrée à la pause a transfiguré le jeu de l'Atlético, auquel "Grizi" apporte sa finesse technique et son liant en attaque.

Seul bémol, l'Italien Alessio Cerci, arrivé cet été, n'a pas encore convaincu son entraîneur.

Les exploits de l'an passé n'étaient pas un feu de paille. Finalement, le principal point noir pour l'Atlético relève de l'extrasportif: fin novembre, un supporteur du Deportivo La Corogne a trouvé la mort aux abords du stade Vicente-Calderon après de violents affrontements avec des ultras du club madrilène, heurtant toute l'Espagne.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 18:49

Onze candidats pour cinq places

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2452002_FULL-LND

Onze équipes postuleront les 9 et 10 décembre aux cinq dernières places qualificatives pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions de l'UEFA à l'occasion de la 6ème et dernière journée de la phase de groupes.

Onze autres formations sont d'ores et déjà qualifiées pour la phase à élimination directe : l'Atlético de Madrid, le Real Madrid, le Bayer Leverkusen, Arsenal, le Borussia Dortmund, le Bayern Munich, le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain, Chelsea, Porto et Shakhtar Donetsk.

Trois "finales" mettant aux prises des candidats directs à la qualification constitueront les affiches de cette dernière journée. Il s'agit de Liverpool - Bâle (Groupe B), Monaco - Zénith Saint-Pétersbourg (Groupe C) et AS Rome - Manchester City (Groupe E).

Le programme

Groupe A
Olympiakos - Malmö
Juventus - Atlético de Madrid

Groupe B

Livepool - FC Bâle
Real Madrid - Ludogorets

Groupe C
Monaco - Zénith Saint-Pétersbourg
Benfica - Bayer Leverkusen

Groupe D
Galatasaray - Arsenal
Borussia Dortmund - Anderlecht

L'affiche
Liverpool - FC Bâle, Gr B, Anfield, Liverpool

Douze ans après, l'histoire bégaie. En 2002, à la veille de la 6ème journée, Bâle (8 points) et Liverpool (7) étaient à la lutte pour la seconde place du groupe derrière Valence. Cette année les données n'ont pas changé. Un autre club espagnol, le Real, est intouchable et une victoire ou un nul suffit aux Suisses alors que Liverpool doit absolument gagner. Mais l'attaque des Reds, qui restent sur un nul et vierge face à Sunderland en Premier League, éprouve les plus grandes difficultés, surtout à domicile (7 buts en 7 rencontres) alors que Bâle survole son championnat. Pour la petite histoire, en 2002, Bâle avait mené 3:0 avant d'être rejoint au score, un résultat qui restait tout de même synonyme de qualification pour les Suisses. Mais ce match avait lieu chez eux, alors que cette fois les Reds évolueront à Anfield où "ils ne marchent jamais seuls."

A voir
* Premier club à se qualifier la saison dernière avec seulement six petits points, le Zénith Saint-Pétersbourg doit absolument aller gagner à Monaco cette saison pour rejoindre la phase couperet alors qu'il compte déjà sept points. Pour sa part, Monaco, qui sera privé de son patron de défense Ricardo Carvalho suspendu, n'a jamais perdu à la maison contre un club russe.

* Eliminée sans gloire la saison dernière, la Juventus n'a besoin que d'un match nul contre l'Atlético de Madrid qui est déjà qualifié. Même une défaite pourrait suffire si l'Olympiakos ne bat pas Malmö. Le champion d'Italie est invaincu depuis neuf matches dans son antre du Juventus Stadium et Massimiliano Allegri a pris le risque de laisser son buteur Carlos Tevez au repos contre la Fiorentina (0:0) pour ne pas rater ce rendez-vous.

Le saviez-vous ?
* A la peine en Bundesliga, le Borussia Dortmund, qui a de grandes chances de terminer premier de son groupe, disputera son 100ème match européen (65 victoires, 18 nuls pour seulement 16 défaites). Par ailleurs, l'équipe de Jürgen Klopp est celle qui a reçu le moins de cartons jaunes (3).

* Bâle est avec Chelsea l'équipe qui a utilisé le moins de joueurs cette saison (23).

La stat
1,8 buts par match, soit 9 buts et 1 passe décisive en 5 rencontres, constitue la moyenne record de Luiz Adriano, le Brésilien du Shakhtar Donetsk qui frappe toujours du droit.

Ce jour-là
Le 9 décembre 2008, Liverpool allait s'imposer dans l'antre du PSV Eindhoven (3:1) grâce à des buts de Ryan Babel, Albert Riera et David N'Gog ce qui lui permettait de terminer à la première place de son groupe devant l'Atlético de Madrid.

Le joueur
Son Heung-Min, 22 ans, l'attaquant du Bayer Leverkusen déjà auteur de trois réalisations, est le premier joueur sud-coréen a marquer à plusieurs reprises lors d'une saison de C1. Ce joueur de couloir, qui est arrivé au Bayer pour pallier le départ d'André Schürrle à l'été 2013, est également titulaire avec la République de Corée (7 buts en 26 sélections).

Entendu...
"On a une équipe qui aime aller de l'avant et qui, parfois, oublie un peu de défendre" - Arsène Wenger, entraîneur d'Arsenal

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 18:59

Le Real chasse un record, Ronaldo pourchasse Messi

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2452005_FULL-LND

Le Real Madrid reçoit Ludogorets mardi en Ligue des champions (19h45 GMT) sans enjeu comptable mais avec l'envie d'enchaîner une 19e victoire toutes compétitions confondues, série inédite en Espagne, et de permettre à Cristiano Ronaldo de menacer le record de buts de Lionel Messi.

Déjà qualifiée en huitièmes de finale, la "Maison blanche" est également assurée de finir en tête du groupe B et d'hériter en principe d'un adversaire plus favorable lors du tirage au sort prévu lundi prochain.

Privé de Sergio Ramos (suspendu), James Rodriguez (mollet) et Luka Modric (cuisse), le club merengue devrait donc faire tourner son effectif face aux Bulgares, lesquels conservent une mince chance d'obtenir la troisième place synonyme d'Europa League en cas de succès à Madrid ou de nul conjugué à une défaite de Liverpool contre Bâle.

Sauf que le Real n'est pas du genre à laisser filer une rencontre. Et surtout pas lorsqu'elle se déroule au stade Santiago-Bernabeu et qu'elle peut lui permettre d'entrer encore davantage dans l'histoire du football espagnol.

La victoire enregistrée samedi face au Celta Vigo (3-0) était la 18e d'affilée pour les hommes de Carlo Ancelotti, qui ont égalé la meilleure série victorieuse d'un club espagnol toutes compétitions confondues, établie en 2005-2006 par le FC Barcelone de Frank Rijkaard.

Mardi, c'est peut-être le soir de la 19e, un enchaînement jamais vu en Espagne qui comblerait les supporteurs merengues, convaincus que ce Real-là, vainqueur de la 10e C1 du club en mai dernier, peut "marquer l'histoire" comme l'a fait le Barça de Pep Guardiola (2008-2012) ces dernières années.

Chassé-croisé entre Ronaldo et Messi ?
"Nous ne pensons pas au record, seulement à engranger les victoires", a néanmoins prévenu samedi le latéral espagnol Dani Carvajal. "Il faut que tous les joueurs soient prêts parce que le Mondial des clubs approche."

Solide leader du Championnat d'Espagne, qualifié en huitièmes de finale de la Coupe du Roi et de la Ligue des champions, le Real Madrid a connu un automne de rêve qu'il espère conclure en beauté au Maroc lors de la Coupe du monde des clubs qui s'ouvre cette semaine (10-20 décembre).

Bonne nouvelle pour le camp merengue, Cristiano Ronaldo vit "peut-être l'une des meilleures périodes de sa carrière", selon son équipier Sergio Ramos.

Le Portugais a signé face au Celta son 23e coup du chapeau en Championnat d'Espagne, record absolu dans cette compétition, et il a atteint au passage les 200 buts en Liga.

Au total, le double Ballon d'Or (2008, 2013) reste sur 29 buts en 21 rencontres toutes compétitions confondues cette saison. Et le connaissant, il est peu probable qu'il fasse l'impasse mardi alors qu'il est à portée de Lionel Messi, l'un des ses deux rivaux pour le Ballon d'Or 2014: l'Argentin est devenu fin novembre le nouveau meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions avec 74 buts, contre 71 pour Ronaldo.

Alors que le Barça de Messi aura fort à faire mercredi au Camp Nou face au Paris SG (19h45 GMT), on risque d'assister dans les prochains mois à un chassé-croisé Messi-Ronaldo en tête de ce classement, en fonction de l'état de forme de chacun et des fortunes respectives de leurs clubs en C1.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 19:01

Soirée brésilienne à Barcelone

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2472985_FULL-LND

Neymar opposé à Thiago Silva, qu'il a dépossédé du capitanat en Seleçao, et à David Luiz: Le match au sommet mercredi entre Barcelone et le Paris SG en Ligue des Champions promet des retrouvailles brésiliennes épicées.

. En Seleçao, des hauts et des bas
Amis et partenaires de sélection, ces trois-là ont tout connu ensemble: l'ivresse d'un sacre à domicile la Coupe des confédérations 2013, et la détresse de l'humiliation en demi-finale du Mondial-2014 contre l'Allemagne (7-1), alors que Neymar était blessé et Thiago Silva suspendu.

Des liens forts, donc, comme lorsque David Luiz a posé pendant les hymnes avec le maillot de Neymar lors de cette même demi-finale. Ou bien quand Neymar a publié récemment sur Twitter une photo de lui et de son "frère" Thiago Silva à Disneyland.

Reste que les derniers mois ont été tumultueux en Seleçao: Thiago Silva, relégué sur le banc des remplaçants, a mis le feu aux poudres en se disant "contrarié" d'avoir perdu sans explication son brassard au profit de Neymar, ce qui a provoqué la "surprise" de l'attaquant barcelonais.

Silva a ensuite affirmé que ses propos avaient été déformés et que tout était "rentré dans l'ordre" après en avoir parlé avec Neymar et Dunga. "Je considère Neymar comme un frère et cela ne va pas changer pour une histoire de brassard", a assuré Thiago Silva (30 ans), qui ne semble néanmoins pas très bien vivre qu'un gamin de 22 ans lui ait succédé comme capitaine.

. En club, Neymar brille, les Parisiens moins
Depuis le début de saison, Neymar donne enfin son plein rendement à Barcelone après une première année perturbée par les blessures et les affaires judiciaires autour de son transfert. "Je me sens davantage à la maison", a-t-il résumé.

Le N.11 barcelonais a déjà inscrit autant de buts en Liga et en Ligue des champions que sur l'ensemble de la saison dernière: 13 au total. Et sa complicité croissante avec Messi est riche de promesses pour l'attaque du Barça, où "Ney" échange les passes décisives avec "Leo" et fait désormais figure de titulaire incontournable.

Côté parisien, le bilan est moins brillant. Le Mondial a ébranlé le statut de Thiago Silva, qui a ensuite commis l'erreur de vouloir reprendre trop vite. Blessé lors d'un amical sans importance à Naples le 11 août, le capitaine parisien a manqué plus de deux mois de compétition.

Depuis, son duo reformé avec David Luiz fonctionne plutôt bien, même si Thiago Silva a d'abord évolué avec beaucoup de prudence. L'ancien joueur de Chelsea s'est lui rapidement adapté à son nouveau club. Ses défauts londoniens (concentration fluctuante, notamment) n'ont pas disparu mais il a su élever le niveau quand c'était nécessaire, avec notamment un match énorme à l'aller contre le Barça.

"Il a la technique d'un 6 ou d'un 8 et l'habilité d'un joueur offensif devant le but. Il a une telle palette que cela peut lui jouer des tours. Mais des défenseurs centraux avec les qualités de David Luiz, il n'y en a pas beaucoup", dit de lui Laurent Blanc.

. Retrouvailles plein axe
Face à la défense parisienne, Neymar devrait faire valoir mercredi sa vivacité et son sens du dribble, des qualités qui lui ont déjà permis de marquer au match aller (3-2): contrôle de la poitrine dans la surface et frappe enchaînée.

Et dans l'axe du terrain, l'attaquant devrait se retrouver en confrontation directe avec Thiago Silva et David Luiz: en vertu des consignes de Luis Enrique, Neymar évolue cette saison dans une position plus axiale pour être plus proche de Messi, lequel aime à reculer d'un cran pour provoquer balle au pied et combiner dans les petits espaces.

"J'ai une très bonne relation avec lui, c'est un garçon fabuleux, a assuré l'Argentin. Nous nous entendons bien sur le terrain."

Couper cette relation privilégiée sera donc l'objectif du duo Silva-Luiz, qui avec en plus Luis Suarez à surveiller va avoir du travail.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 19:02

FC Bâle - Gashi, le mal nommé

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2336323_FULL-LND

Si le surprenant FC Bâle peut encore se qualifier pour les 8e de finale de la Ligue des champions aux dépens de Liverpool, il le doit en partie à son milieu de terrain international albanais né en Suisse, Shkelzen Gashi, meilleur buteur en titre du championnat helvète.

Peu connu en dehors des frontières, le joueur de 26 ans né à Zurich, a bien failli tenter l'aventure à l'étranger en fin de saison dernière. Les Allemands de Mönchengladbach lui faisaient en effet les yeux doux et en Italie la Lazio de Rome n'y était pas non plus insensible.

Mais l'homme le plus prolifique de la Super League (19 buts), loin devant des attaquants de métier, a préféré quitter les Grasshoppers pour rejoindre le FC Bâle, pour un transfert de quelque 3 millions d'euros.

Gashi y avait au moins la garantie de jouer, du moins le pensait-il. Car s'il joue en championnat avec déjà 11 buts en 15 rencontres, dont le dernier lors de la victoire contre le FC Zurich (2-1), l'international a fait les frais en Ligue des champions des choix tactiques de son entraîneur portugais Paulo Sousa.

Absent lors des trois premières rencontres, notamment lors du succès à domicile face à Liverpool (1-0), il a fait son apparition pour la 4e journée, prenant part au large succès (4-0) à la maison face aux Bulgares de Ludogorets, en inscrivant le 3e but.

Moins en réussite contre le Real Madrid (défaite 1-0, 5e journée), c'est pourtant lui qui a sonné le réveil suisse en seconde période, par de belles initiatives à l'heure de jeu.

'Nez fin'

Pour son partenaire, le défenseur suisse Philipp Degen, Gashi "a toujours le nez fin. Il sait toujours où il doit se placer sur le terrain".

Très adroit et endurant, grâce à un gabarit passe-partout (1,80 m, 70 kg), le compatriote de Lorik Cana marque des buts de renard mais aussi tout en finesse, comme la saison dernière sur ce but inscrit d'une superbe talonnade face à Lucerne et qui a fait le tour de la toile.

C'est pourtant avec l'Albanie, son pays d'origine, que Gashi a choisi de vivre sa carrière en sélection, au contraire d'un Xherdan Shaqiri, lui aussi passé par le FC Bâle avant de rejoindre le Bayern Munich et qui fait les beaux jours de la sélection helvète.

Après une saison où il a explosé, marquant notamment un quadruplé contre les Young Boys de Berne (victoire 5-0), le joueur qui a déjà fait le tour de la Suisse (FC Zürich, FC Schaffhausen, AC Bellinzona, Neuchâtel Xamax FC, FC Aarau, Grasshoppers puis Bâle), pourrait bien être tenté par une aventure à l'étranger.

La Ligue des champions et un dernier match de poule décisif face à Liverpool à Anfield, lui offre une vitrine idéale pour convaincre l'Europe. Une chance à ne pas gâcher, ni pour lui ni pour son club, largement en tête de son championnat, après sa nouvelle victoire (3-0) samedi à Lucerne.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 19:10

Liverpool-Bâle, à quitte ou double pour les Reds

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2460345_FULL-LND

Liverpool, en pleine saison galère, dispute mardi contre Bâle un match à quitte ou double qu'il doit absolument remporter sous peine d'élimination à l'issue de la 6e et dernière journée de Ligue des champions.

Avant l'ultime rencontre du groupe B, les Suisses, 2e avec six points, devancent en effet de deux unités les Anglais, qui restent sur quatre matches sans victoire depuis la 1re journée. Un nul suffit donc à l'équipe de Paulo Sousa pour revenir, comme en 2012, en 8e.

"On est toujours bien vivants et le prochain match sera j'en suis sûr une nouvelle soirée spéciale pour Liverpool, assure pourtant le milieu des Reds Lucas. Le côté positif, c'est que l'on a notre sort entre les mains".

La bonne nouvelle pour Brendan Rodgers, c'est effectivement qu'une simple victoire permettra de renouer avec le Top16 pour la première fois depuis 2009.

La mauvaise, c'est que son équipe, qui n'a jamais battu cet adversaire en trois occasions et s'est inclinée à l'aller (1-0), s'est déjà retrouvée dans cette situation en 2002. Piégé alors à Anfield (1-1), Liverpool avait ensuite pris la porte.

Même si le dernier résultat n'a pas été probant contre Sunderland (0-0), Brendan Rodgers, qui peut devenir le 9e entraîneur à se qualifier sans avoir plus de sept points, a donc essayé samedi de mettre le plus de chances possibles de son côté en préservant Gerrard.

Alors que Balotelli et Sturridge sont encore forfaits, que Sterling a ralenti la cadence, le bilan du 9e de Premier League à Anfield n'incite pourtant pas à l'optimisme avec cinq victoires seulement en 15 matches depuis le début de saison. Même si, avec un seul but encaissé lors de ses trois derniers matches, Liverpool n'a aussi jamais été autant "étanche" cette saison.

Le peuple rouge en appelle donc une nouvelle fois à son passé pour faire pencher le sort de son côté.

Il y a dix ans jour pour jour, Liverpool s'était déjà retrouvé dans une situation délicate lors de la 6e journée. Les Anglais avaient besoin d'une victoire par deux buts d'écart contre l'Olympiakos, et Gerrard la leur avait donnée dans les derniers instants

"Petits Suisses" ? Pas vraiment
En fin de saison, les Reds avaient même remporté une C1 invraisemblable contre le Milan AC.

Mais les "Petits Suisses" n'ont plus rien du faire-valoir qu'ils ont longtemps été.

"La qualification est notre objectif depuis le début et cela peut devenir une réalité dans 90 minutes", a ainsi rappelé l'entraîneur portugais de Bâle, arrivé à l'intersaison.

L'an passé, son club a dominé deux fois Chelsea en poules et décroché un succès historique en Angleterre. D'ailleurs, il n'a même été battu qu'une seule fois lors de ses quatre derniers déplacements dans l'île depuis 2011.

Déjà dominé à deux reprises en déplacement cette saison, Bâle a aussi des arguments historiques à mettre en avant puisque lors de ses neuf dernières campagnes européennes, il a toujours pris au moins un point à l'extérieur.

Pour arracher celui-ci, Paulo Sousa, qui retrouvera Die mais perdra Sio, a donc fait aussi le nécessaire en reposant ses cadres samedi. Sans que cela ne ralentisse l'intouchable leader du championnat domestique, qui a repoussé largement Lucerne (3-0).

Le champion en titre a remporté sept de ses huit derniers matches et encaissé seulement trois buts dans l'intervalle. Seul le Real (1-0) a réussi, et encore dans la difficulté, à repousser ses assauts.

Excellent contre les Madrilènes, l'Albanais Gashi sera encore une menace à prendre au sérieux. Cette saison, le meilleur buteur du dernier championnat suisse (19 buts en 2014) a déjà frappé 11 fois dans la compétition domestique. Et toutes compétitions confondues, il reste également sur huit réalisations lors de ses huit dernières sorties.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 19:11

Hulk, le Zenit pour tout horizon
Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2470866_FULL-LND


Givanildo Vieira de Souza, plus connu par son surnom Hulk, est très heureux au Zenit Saint-Pétersbourg, qu'il a rejoint en 2012, au point de ne pas être tenté par un transfert, même pour les plus grands clubs européens.

"Je ne vois aucune raison à un éventuel transfert au Real Madrid ou Chelsea, a dit récemment l'athlétique Brésilien, qui domine le championnat russe cette saison avec le Zenit. Je sais que ces clubs ont manifesté leur intérêt pour moi, mais là-bas je risquerais de perdre une place de titulaire".

Car il est non seulement titulaire, mais surtout star dans ce club russe où son transfert avait fait grand bruit avec les 60 millions d'euros que le sponsor, le géant pétrolier Gazprom, avait déboursés. Ce montant et son salaire avaient suscité une mini-révolte dans le vestiaire, où ses coéquipiers russes sont bien moins rétribués.

Et il se plaît d'autant plus au Zenit depuis l'arrivée, en mars 2014, d'André Villas-Boas, l'entraîneur avec lequel il avait gagné l'Europa League en 2011 sous les couleurs du FC Porto: "Son arrivée nous a transformés, j'ai expérimenté le travail avec lui à Porto, et je suis heureux de travailler à nouveau avec lui".

Car ce n'était pas l'idylle avec le prédécesseur, l'Italien Luciano Spaletti, qui avait conduit le Zenit à son dernier titre national, à l'issue de la saison 2011-2012. Le Brésilien avait d'ailleurs laissé entendre qu'il pourrait quitter le club, fâché d'avoir été remplacé lors d'un match de Ligue des champions contre l'AC Milan: "Si la situation ne se règle pas avec l'entraîneur, alors il se pourrait que je quitte le Zenit".

Il est vrai que ses débuts en Russie avaient été laborieux, avec 7 buts en 18 matches de championnat lors de sa première saison, pas vraiment de quoi justifier les 60 millions du transfert...

Un but tous les deux matches
Mais il avait redressé la barre en 2013-2014: 17 buts en 24 matches, une moyenne d'un but tous les deux matches qu'il avait affichée aussi en C1 (4 en 8 rencontres).

Avec Villas Boas, désireux de se relancer après les échecs à Chelsea et Tottenham, pourquoi ne pas viser un nouveau titre national, à tout le moins? Sous ses ordres à Porto, Hulk avait remporté un de ses quatre titres de champion du Portugal, dans un triplé fameux avec la Coupe du Portugal et l'Europa League.

Lui aussi pourrait ainsi relancer sa carrière internationale (40 sélections, 9 buts), ternie par l'échec du Brésil sur ses terres au Mondial-2014 et une prestation personnelle bien discrète que les médias de son pays avaient brocardée.

Depuis, le nouveau sélectionneur, Dunga, n'a pas apprécié de le voir jouer pour le Zenit alors qu'il venait de déclarer forfait pour un match international, et ne l'a pas retenu pour les deux rencontres amicales suivantes, tout en annonçant qu'il lui gardait la porte ouverte.

Son avenir immédiat, Hulk le voit décidément en Russie. "Je veux parler le russe couramment, car j'ai un contrat de longue durée avec le Zenit, et je compte le mener à son terme", dit celui qui, en 14 ans de carrière pro, n'aura joué qu'une saison pour un club brésilien, Vitoria, avant de partir au Japon et d'exploser au Portugal.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 19:13

Roma-City, une ode à la fidélité pour Totti et Hart

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2441218_FULL-LND

Le duel entre la Roma et Manchester City, mercredi (19h45 GMT) en Ligue des champions, va opposer Francesco Totti, l'éternel Romain, et Joe Hart, le Mancunien de toujours.

. Totti, roi de Rome
A 38 ans, le huitième roi de Rome (ils étaient sept dans l'Antiquité) est plus que jamais l'idole vivante des tifosi, couvert de titres et de médailles.

"J'espère avoir encore beaucoup à donner à cette équipe, dit-il même. Les années passent mais je ne les sens pas, c'est la vérité."

"Il ne faut pas dire à Francesco son âge véritable, il croit qu'il a 28 ans, c'est mieux ainsi", avait un jour plaisanté son entraîneur, Rudi Garcia.

Il lui arrive de râler encore quand il sort du terrain pour être préservé, mais le courant est passé dès le début entre eux. "Physiquement, c'est une force de la nature, dit Garcia. S'il a ce niveau de forme à cet âge, c'est parce qu'il est professionnel jusqu'au bout des ongles".

Artisan du dernier "scudetto" de la Roma, en 2001, Totti rêve d'une nouvelle couronne d'ici la fin de son contrat en 2016, lui qui "n'a jamais pensé à jouer ailleurs".

Son palmarès serait plus fourni s'il avait cédé aux sirènes des grands d'Espagne au début du siècle par exemple.

"J'ai la chance de porter le maillot de mon équipe, et de jouer souvent. Au Real et au Barça j'aurais gagné plus, c'est un fait", confie-t-il, avant de lâcher malicieux: "Mais peut-être qu'avec moi ils n'auraient pas gagné, c'est peut-être moi le problème!"

Champion du monde 2006, Totti est entré encore plus dans la légende du foot européen contre le CSKA Moscou en portant à 38 ans et 59 jours le record du plus vieux buteur de la Ligue des champions, grâce à son coup franc direct (1-1).

Pour s'adjuger le record absolu d'ancienneté dans la reine des Coupes d'Europe et détrôner le "Major galopant" Ferenc Puskás, buteur à 38 ans et 173 jours avec le Real Madrid, il faut maintenant que la Roma aille jusqu'en demi-finale.

. Hart, le trait d'union
A 27 ans, le portier des Citizens n'a pas la prestigieuse réputation de son adversaire, mais il pourrait très rapidement devenir le gardien le mieux payé au monde puisque son club s'apprête à officialiser une monstrueuse revalorisation pour cinq ans d'un contrat qui s'achève actuellement en 2016.

Formé à Shrewsbury, sa ville natale, Hart est arrivé à Manchester en 2006 et a fait ses débuts à 17 ans en octobre, lors d'un match contre Sheffield United pendant lequel il a tenu la baraque (0-0).

Dans un club accusé d'investir massivement sur des mercenaires depuis qu'il est richissime, il est devenu avec Kompany le trait d'union entre deux époques.

Après quelques prêts dans des clubs mineurs, il s'est imposé depuis 2010 et a été désigné meilleur portier de Premier League jusqu'en 2013.

La malédiction des gardiens frappant toutefois régulièrement l'Angleterre, il a été touché à son tour et a été écarté un mois en novembre 2013 par Manuel Pellegrini après quelques boulettes spectaculaires.

Même s'il peine logiquement à faire l'unanimité et se retrouve régulièrement critiqué, il est cependant revenu plus fort de chaque épreuve et compte à son palmarès deux championnats, une Coupe d'Angleterre et une autre de la Ligue.

Cette saison, il n'a ainsi toujours pas encaissé de but de l'extérieur de sa surface. Titulaire avec l'Angleterre depuis mai 2010, il compte aussi 26 "clean sheets" en 48 matches.

Depuis cet été, Hart a pour lui de n'avoir pas tellement fait parler de lui.

Seul bémol au gardien moustachu, il avait glissé au match aller contre la Roma, au départ de l'action décisive, et Totti, cruel, en avait profité (1-1). Il peut donc prendre maintenant une revanche éclatante.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 19:14

Monaco et Rybolovlev à l'heure du jugement

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2488268_FULL-LND

Monaco, qui, pour se qualifier en 8e de finale de la Ligue des champions ne doit pas perdre contre les Russes du Zenit Saint-Pétersbourg, va vivre le moment le plus important de l'ère Rybolovlev, mardi au Stade Louis-II (19h45 GMT).

Après avoir recruté en grande pompe Radamel Falcao, James Rodriguez ou encore Joao Moutinho -le seul qui sera présent mardi soir-, après avoir expliqué que la vision du club était de mettre aussi en avant les jeunes pousses françaises (Geoffrey Kondogbia, Anthony Martial...), ou encore que Monaco était un pourvoyeur important de points UEFA, la direction monégasque va vivre un moment crucial, le plus important depuis décembre 2011 et la prise en main du club par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev.

Il est le plus important sur le plan de l'image, le plus important sur le plan du crédit sportif et le plus important sur le plan financier, à Monaco où le luxe est un art de vivre. Son équipe de football n'a aucune raison d'être si elle ne vise pas l'excellence. Elle est en effet considérée comme un vecteur de communication important de la Principauté, raison pour laquelle, malgré la vente du club, le Prince Albert y jette toujours un oeil attentif.

L'objectif de Rybolovlev, dès son arrivée, était d'ailleurs de créer une équipe capable de rivaliser avec le gotha européen. Face au Zenit, son équipe a une chance unique d'y parvenir. Une qualification pour le Top 16 de la plus grande compétition continentale satisferait donc chacun, jusqu'au sommet de l'État. Car elle contribuera à la restauration d'une image ternie ces dernières saisons.

Plus qu'un match
A contrario, une élimination serait un grave coup porté au nouveau projet sportif que le vice-président Vadim Vasilyev a eu tant de mal à faire avaler aux supporteurs du Rocher. C'est peu dire que les départs de Falcao, mais surtout de Rodriguez, Obbadi, Rivière, voire Abidal, ont été mal perçus à Monaco. Leonardo Jardim a d'ailleurs longtemps justifié ses manques de résultats par ce changement de projet. Aujourd'hui, le groupe à sa disposition n'est en rien comparable à celui qu'on lui avait fait miroiter.

Jardim s'est adapté. Mais il aura la pression du résultat contre le Zenit. Alors que Monaco est en retard en L1 (7e après 17 journées), il doit absolument qualifier l'équipe pour vivre un hiver tranquille. Sinon, même s'il reste en poste, il devra se contenter de l'Europa League. Et sa direction, justifier ses décisions.

En cas de qualification contre une équipe russe, pays concurrent direct dans la course à l'indice UEFA, Monaco apporterait, d'autre part, une nouvelle et réelle plus-value à ce classement pour la France. Ce qui légitimerait un peu plus l'actuelle direction du club au sein du football français professionnel.

Une qualification ne serait en revanche pas forcément lucrative pour l'AS Monaco. L'UEFA, si elle décide de sanctionner le club dans le cadre du fair-play financier, pourrait très bien retenir à la source les 20 millions d'euros de primes prévues. Or le club doit déjà débourser 50 millions d'euros pour la Ligue professionnelle à la suite du conflit de la saison dernière. Et pour le moment, tous les projets initiaux sont bloqués (construction d'un nouveau centre d'entraînement, aménagement du Stade Louis-II, politique de recrutement de stars) par Rybolovlev.

Mais pour tous les autres aspects, la rencontre que Monaco joue contre le Zenit revêt un caractère bien plus important qu'un simple match de football. Quelque soit le résultat, elle impactera la suite de l'histoire de Dmitry Rybolovlev avec le club de la Principauté.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 19:15

Voilà le Barça, revoilà Ibra

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2001844_FULL-LND

Absent au match aller à cause de son talon blessé, Zlatan Ibrahimovic sera bien là mercredi au Camp Nou face à Barcelone (19h45 GMT) en Ligue des Champions et a montré samedi face à Nantes que la grande forme n'était pas loin.

Le premier rendez-vous entre Parisiens et Catalans, le 30 septembre au Parc des Princes, est pour l'heure le sommet de la saison du club de la capitale, victorieux 3-2.

Mais les absences de Suarez et d'"Ibra" avaient enlevé un peu de sel à cette première manche. Mercredi au Camp Nou, les deux hommes seront présents et pour Paris, cela change presque tout.

La victoire au Parc l'a montré, le PSG a su faire sans Zlatan, privé de compétition pendant sept semaines à cause de cette satanée talalgie. Simplement, Paris préfère faire avec.

Samedi, c'est ainsi le Suédois qui a inversé la tendance face à Nantes en Championnat de France, qui menait 1-0. Un joli but d'avant-centre et un coup franc sensationnel plus tard, Ibrahimovic avait remis les choses en ordre et Paris s'imposait 2-1.

"Quand Ibra est en forme, Paris gagne", a résumé Blaise Matuidi après la partie. Le Suédois n'est pourtant pas encore au sommet. Son talon le fait encore souffrir et, surtout, après avoir repris la compétition il y a tout juste un mois, il manque encore un peu de rythme.

Frustration catalane
"Ibra a besoin de compétition mais après, techniquement, c'est le talent à l'état pur. Ce soir, il te fait gagner le match", a lâché son entraîneur Laurent Blanc après le succès contre Nantes. Quant à son capitaine Thiago Silva, il expliquait que "même à 90%, Ibra respire la classe".

Depuis son retour contre l'OM, Blanc ménage son colosse au talon d'argile. En milieu de semaine, il était ainsi resté à Paris, dispensé de déplacement à Lille, quelques heures après avoir accueilli au Parc des Princes le roi et la reine de Suède, ses monarques en visite d'Etat en France.

Mais au moment de retrouver Barcelone et son insensé trio d'attaque Suarez-Messi-Neymar, Paris aura sans doute besoin d'un grand Ibrahimovic pour atteindre son objectif: prendre au moins un point pour décrocher la première place du groupe.

C'est d'ailleurs déjà le Suédois, qui en inscrivant le but du 2-1 face à l'Ajax Amsterdam (3-1 finalement), avait remis le PSG sur de bons rails et lui avait permis d'aborder cette finale pour la première place dans la position de leader.

Cruciale pour son club, cette soirée barcelonaise est aussi importante à titre personnel pour le Suédois, dont l'expérience en Catalogne reste l'une des rares frustrations.

Arrivé pour un montant record en 2009 (45 millions d'euros plus le transfert d'Eto'o à l'Inter Milan), le Suédois est reparti de Barcelone un an plus tard après une saison d'incompréhension avec son entraîneur Pep Guardiola, qui lui a préféré Lionel Messi.

Il y a deux ans, Ibra avait marqué avec le PSG contre le Barça en quart de finale de la Ligue des Champions. Mais c'était au match aller au Parc des Princes et Paris avait finalement été éliminé. Marquer au Camp Nou sous un autre maillot que celui blaugrana, voilà le nouveau défi de Zlatan.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 17:33

Zenit - Villas-Boas : "Trouver les espaces contre Monaco"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2333580_FULL-LND

L'entraîneur du Zenit Saint-Petersbourg André Villas-Boas estime que son équipe devra "savoir quand et comment trouver les espaces" pour gagner à Monaco mardi et ainsi se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Comment avez-vous vécu la victoire de Monaco à Leverkusen (1-0) lors de la dernière journée?
Nous avons parlé entre nous après Benfica. Le pourcentage pour passer aurait été plus important avec un autre résultat, c'est vrai. On doit gagner, c'est tout. C'est une aide, une motivation supplémentaire pour nous. Il est plus facile de motiver les joueurs ainsi. Mais Monaco n'est pas une équipe quelconque. Elle sait gérer les matches de manière intelligente. Nous devrons donc savoir quand et comment trouver les espaces pour attaquer et marquer. Le match sera équilibré. On veut être plus efficace face au but.

Rencontrer un entraîneur portugais (Leonardo Jardim, ndlr) est-il une motivation supplémentaire?
Les équipes de Leonardo ont toujours été des équipes de contre, bien organisées et intelligentes défensivement. Ce n'est jamais facile de jouer contre elles. Monaco est une très bonne équipe, très compétitive. Il est extrêmement difficile de gagner à Leverkusen. Son organisation défensive y a été très bonne. Il est vrai qu'ils n'ont marqué que deux buts en Ligue des champions. Cela pourrait être un nouveau record négatif en cas de qualification (aucune équipe ne s'est qualifiée pour les 1/8e en n'inscrivant que deux buts, total actuel de Monaco. Le record est de trois, partagé par l'AS Roma en 2002-03 et Villareal en 2005-06, ndlr). Cela ne traduit cependant pas la qualité offensive de Monaco, où Berbatov est un joueur extraordinaire, très difficile à marquer. Il est important pour concrétiser les actions mais aussi dans la construction du jeu. Il sera important donc de ne pas trop s'exposer contre cette équipe.

La première partie du championnat du Zenit est terminée, vous êtes sollicité par Liverpool. Quel est l'état d'esprit général?
La volonté de repos est naturelle. On a sept points d'avance en championnat. Je suis très heureux de notre dernière victoire et de la manière (4-0 contre Krasnodar, ndlr). Mais on doit rester concentrés, corriger certaines erreurs. Les joueurs sont des professionnels. Ils seront prêts pour cette rencontre. Ce ne sont pas les quelques jours de vacances en moins qui empêcheront la concentration pour notre dernier match officiel de l'année. On va fournir un gros effort pour se qualifier. On est très motivé. Kerzhakov? Il n'est pas en condition physique de jouer. C'est pour cela qu'il n'est pas là. Quant à l'intérêt de Liverpool, je n'en parlerai pas. Aller au Zenit était mon choix. Ce n'est pas dans mes plans poursuivre ma carrière en Angleterre. Je suis très heureux au Zenit.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 17:34

Monaco - Jardim : "Notre ambition est la qualification"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2471011_FULL-LND

L'entraîneur de Monaco, Leonardo Jardim, estime qu'une qualification de son équipe pour les 8e de finale de la Ligue des champions serait "très bonne pour le football français".

Monaco marque très peu en Ligue des champions...
L'important c'est la qualification, pas le nombre de buts marqués dans la compétition. On a la possibilité de se qualifier. C'est un match très important. Au début de la compétition, tout le monde voyait Monaco dernier du groupe. Aujourd'hui, nous avons huit points, la possibilité de faire plus et de qualifier l'équipe.

Pour le club, quels seraient les avantages d'une qualification?
Ce serait très bon pour l'équipe, les joueurs, le staff, les supporteurs, pour la Principauté de Monaco en général. Ce serait également très important pour le football français. Ce n'est pas facile de se qualifier en 8e de finale de la compétition. Ce n'est pas tous les jours que l'on peut voir deux équipes françaises en 1/8e. C'est même rare.

Pensez-vous que l'on ne parle pas assez de Monaco?
Je dis que c'est rare, parce que je me souviens qu'au mois d'août, tout le monde disait que c'était impossible de se qualifier, même pour la Ligue Europa. Or, on peut encore terminer premier de la poule. C'est très important pour moi, mais encore plus important pour les joueurs, pour le club. Les huit points remportés ont été gagnés justement. Les joueurs de Monaco méritent cette position. Et demain (mardi, ndlr), ils joueront le match le plus important de la saison.

Berbatov revient en forme. Quel est son influence sur le groupe?
C'est un joueur important, comme Toulalan ou Carvalho. Il possède une grande expérience internationale. Sur cette rencontre, je pense qu'il va aider l'équipe pour parvenir à la qualification.

Villas-Boas a dit qu'il ne faudrait pas se jeter, car Monaco défend très bien et sait contrer...
L'équipe jouera de la même façon que lors des autres matches de Ligue des champions. Il faudra être équilibré, défendre quand on n'a pas le ballon. Et en phase de possession, on essayera d'attaquer. Le Zenit possède un bon coach, beaucoup de joueurs de qualités. Cette saison, ce club a recruté pour remporter son championnat et se qualifier en 8e. C'est une équipe très forte. Monaco respecte son adversaire. Mais, à domicile, notre ambition est la qualification. Ensuite, passer premier ou deuxième, ce serait la même chose.

Quelles sont les clés du match?
Il faudra rentabiliser le groupe. Ricardo, Kurzawa, Kondogbia, qui ont beaucoup joué, ne seront pas là. D'autres les remplaceront. Il ne faut pas penser aux absents. Les joueurs devront travailler ensemble, avec une bonne mentalité et une bonne organisation. Il doivent penser que la qualification est possible.

Ressentez-vous une forme de pression avant ce match?
Le travail d'entraîneur est toujours soumis à la pression. J'ai organisé mon équipe pour passer en Ligue des champions. Il faut comprendre que le projet de Monaco a changé. Beaucoup de personnes ont oublié cette situation. Moi, je n'ai pas oublié. Je suis tranquille. Le groupe travaille bien, avec pour ambition, une qualification en Ligue des champions et faire mieux en L1.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 17:57

Barça - Messi et la règle de trois

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2489116_FULL-LND

Lionel Messi arrive en trombe: avec trois triplés en moins de trois semaines, l'attaquant vedette du FC Barcelone aborde à plein régime la réception du Paris SG mercredi en Ligue des champions (20h45), qui pourrait déjà marquer un tournant dans la saison catalane.

. Des triplés comme thérapie
Pas de trophée majeur la saison dernière, des blessures à répétition, une défaite en finale du Mondial-2014 et une récente tendance à se muer davantage en passeur qu'en buteur ont alimenté le procès en "déclinisme" au sujet de Messi.

"Je ne sais pas si nous aurons une possibilité de le revoir un jour (à ce niveau)", avait d'ailleurs estimé début novembre le sélectionneur de l'Argentine Gerardo Martino, ex-entraîneur du Barça.

Mais le quadruple Ballon d'Or, âgé de seulement 27 ans, a répondu à ces doutes de la meilleure des manières: en redevenant un serial buteur, avec 11 buts sur ses six derniers matches dont trois coups du chapeau.

Au passage, il a collectionné les records: devenu fin novembre meilleur buteur de l'histoire du Championnat d'Espagne Liga puis de la Ligue des champions, il a également inscrit dimanche face à l'Espanyol (5-1) son 400e but avec le Barça, matches officiels et amicaux confondus.

Et ses trois buts du week-end, tous inscrits dans le jeu, lui ont permis de répliquer du tac au tac à Cristiano Ronaldo, son rival pour l'attribution prochaine du Ballon d'Or 2014, auteur lui aussi d'un triplé samedi face au Celta Vigo (3-0).

. Trois positions possibles en match
La principale nouveauté dans le jeu de Messi cette saison est le fait qu'il alterne les positions sur le terrain au fil du match: en pointe, en meneur de jeu ou en ailier droit.

Le nouvel entraîneur barcelonais Luis Enrique a choisi de lui laisser une "liberté totale" et "La Puce" en profite pour redescendre toucher plus de ballons, ou bien provoquer ses adversaires sur l'aile, ou encore retrouver son rôle de "faux N.9" proche de la surface adverse.

"Cela va changer continuellement, en fonction de ce que fait l'adversaire", a décrypté dimanche Luis Enrique. "Le fait que (les attaquants) soient libres dans les situations offensives les rend plus difficiles à arrêter, même si évidemment il faut compenser derrière."

. Un trio offensif à peaufiner
Ces alternances en attaque ont néanmoins souligné le manque d'automatismes du trio offensif "MSN", composé de Messi, de l'Uruguayen Luis Suarez et du Brésilien Neymar.

Pour le moment, l'Argentin est directement impliqué dans près des deux tiers des buts catalans cette saison et le trident sud-américain doit travailler sa complémentarité pour éviter le spectre de la Messi-dépendance.

Neymar (13 buts toutes compétitions confondues) n'est pas en cause: il donne enfin son plein rendement à Barcelone, après une première saison en demi-teinte, et sa complicité avec l'Argentin est grandissante.

Quant à Suarez, meilleur buteur du Championnat d'Angleterre la saison passée (31 buts), il n'est pas encore redevenu le "Pistolero" qu'il était à Liverpool et il n'a marqué qu'une fois en huit matches (pour cinq passes décisives) depuis la fin de sa suspension.

Mais le PSG est prévenu: si ces trois-là commencent à s'entendre, les défenses adverses peuvent trembler.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 18:03

Schalke 04 - Di Matteo : "Faire notre boulot et espérer"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2479085_FULL-LND

"Ce sera tout ou rien", a prévenu mardi le directeur sportif de Schalke, Horst Held, avant l'envol pour Maribor où le club de Gelsenkirchen jouera mercredi son avenir sur la scène européenne pour cette saison.

Schlake (5 pts) doit absolument l'emporter et espérer dans le même temps un revers du Sporting Portugal (7 pts) à Chelsea (11 pts), déjà assuré de la première place du groupe, pour décrocher le deuxième billet pour les 8es de finale de la Ligue des champions.

Un défaite serait même synonyme d'adieu au basculement en Europa League promis au 3e du groupe.

"Il faut que nous fassions notre boulot puis espérer", a insisté le coach Roberto di Matteo, qui suit de loin les nouvelles provenant de Chelsea, le club qu'il a guidé au triomphe en 2012.

"Selon mes informations, ils vont opérer quelques changements. Mais l'équipe qu'ils présenteront sera encore de grande qualité", a ajouté l'entraîneur d'un club qui reste sur trois succès en championnat, dont deux depuis la débâcle à domicile en C1 contre Chelsea (0-5).

Vainqueur de Wolfsburg (3-2), Schalke a laminé Mayence (4-1) avant d'infliger une correction samedi à Stuttgart (0-4) pour rejoindre Mönchengladbach à la 4e place de la Bundesliga.

S'il sera encore privé du milieu de terrain Kevin-Prince Boateng, le coach italien peut compter sur un duo de feu à la pointe de l'attaque: Eric-Maxim Choupo-Moting et Klaas-jan Huntelaar, auteurs à eux deux de 8 des 11 buts lors des trois derniers matches de Bundesliga.

"Je suis optimiste, on va réussir. On a toujours réussi à redresser la barre ces dernières années", a ajouté Held, qui n'oublie pas les retombées financières liées à l'issue de ce match.

Schalke obtiendrait quelque 4,5 millions d'euros de l'UEFA en cas de qualification pour la C1: cette manne "améliorerait bien nos plans" sur le marché des transferts hivernal, a-t-il conclu.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 18:07

Chelsea - Terry, Hazard et Willian au repos

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2460189_FULL-LND

Le capitaine de Chelsea John Terry ainsi que les milieux offensifs Eden Hazard et Willian seront mis au repos mercredi contre le Sporting Lisbonne lors de la 6e et dernière journée de groupe de Ligue des champions, a annoncé mardi leur entraîneur.

Les Blues, 1er du groupe G avec 11 points, sont déjà qualifiés avant l'ultime match alors que leur adversaire, 2e avec sept points, peut encore être devancé par Schalke.

Les absences de Terry, Hazard et Willian pourraient titulariser les Français Kurt Zouma et Loïc Rémy, l'Allemand André Schürrle ou l'Egyptien Mohamed Salah.

Le meneur Cesc Fabregas, qui sera suspendu le prochain week-end contre Hull en championnat, a été inclus dans le groupe.

Samedi, le leader de Premier League a été battu par Newcastle (2-1) pour la première fois en 24 matches et compte désormais trois points d'avance sur Manchester City.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 18:08

Le PSG à Barcelone pour l'exploit et le confort

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2446095_FULL-LND

Déjà qualifié et en tête du groupe F, le Paris SG disputera mercredi à Barcelone (20h45) une finale pour la première place à double objectif: décrocher un 8e de finale de Ligue des Champions a priori plus abordable et asseoir son statut européen face à Messi et aux stars catalanes. Les deux équipes sont déjà sûres de voir le printemps européen, mais pour autant ce rendez-vous au Camp Nou est un vrai choc, qui s'accompagne de vrais enjeux.

Vrai choc parce que peu de matches peuvent présenter un tel casting: Messi, Neymar, Suarez, Ibrahimovic, Thiago Silva, Iniesta, Cavani, David Luiz... Ce sont quelques-uns des plus excitants et des meilleurs footballeurs du moment qui seront mercredi sur la pelouse du Camp Nou, sous les yeux de près de 100.000 spectateurs.cEt cette fois-ci, il ne manquera personne. Le match aller au Parc des Princes, remporté 3-2 par les Parisiens, reste, et de très loin, ce que l'équipe de la capitale a proposé de mieux à ses supporteurs depuis le début de saison. L'affrontement était superbe, mais les absences d'Ibrahimovic, blessé, et de Suarez, suspendu, lui avaient ôté un peu de piment.

Comme un passeport
Sans beaucoup séduire et sans parvenir à dépasser les encombrants leaders marseillais en Ligue 1, Paris a finalement survécu à la longue absence de son attaquant suédois, tourmenté par un talon. Mais son retour progressif au meilleur niveau est la meilleure raison, pour le PSG, de croire à l'exploit possible mercredi.

Le match aller, abordé dans un certain scepticisme après une batterie de matches nuls, a montré que Paris peut se surpasser en Ligue des Champions. Et il aura une très bonne raison de le faire mercredi, car le passé récent a montré que la première place de groupe n'était pas loin du passeport direct pour les quarts de finale. La saison dernière, les huit premiers de poule se sont qualifiés pour les quarts. Et la précédente, ils étaient six sur huit. Les deux fois, Paris était dans le lot et, avec Valence et le Bayer Leverkusen, il avait évité les terreurs.

Un nul suffit mercredi aux joueurs de Laurent Blanc pour garantir cette première place, mais l'idée d'essayer de gérer face à Messi et ses trois triplés en quatre matches, Suarez qui rêve de son premier but au Camp Nou, ou Neymar qui voudra torturer ses "amis" Thiago Silva et David Luiz, semble une folie. "Contre le Barça, nous ne jouerons pas le nul, nous jouerons pour gagner. Nous voulons terminer en tête", a d'ailleurs promis Edinson Cavani, interrogé par le quotidien espagnol AS.

C'est qu'en plus de l'aspect purement sportif, il y a pour le club parisien, invaincu en Catalogne, un enjeu de prestige et de réputation. Eliminé par le Barça en quart de finale en 2012, le PSG n'avait pas perdu. S'il parvenait à sortir en tête de cette poule, à nouveau sans céder face au géant catalan, il enverrait un vrai message à cette élite du football européen qu'il aspire à intégrer. "Le PSG est déjà dans le groupe des grands clubs européens. Il est candidat à la victoire en Ligue des Champions. Son potentiel en fait un vrai candidat", a affirmé mardi l'entraîneur barcelonais Luis Enrique en conférence de presse. C'est très aimable, mais Laurent Blanc et ses joueurs préfèreraient en apporter la preuve sur le terrain.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 18:11

Barcelone - Luis Enrique : "Important mais pas crucial"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2489732_FULL-LND

L'entraîneur de Barcelone Luis Enrique a assuré que le match de mercredi contre le PSG, décisif pour la première place du groupe F de Ligue des Champions, était "important mais pas crucial", mais il a promis aussi que son équipe allait "attaquer, comme toujours".

Quelle est l'importance de cette "finale" pour la première place?
C'est un match important mais pas le plus important de la saison. Il y en aura beaucoup d'autres. Ce match a une importance relative parce qu'il n'y aura rien de définitif. Vous verrez qu'il y aura des équipes sorties deuxièmes de groupe qui pourront se qualifier. Je préfèrerais être premier mais ce n'est pas un avantage définitif. Je ne pense pas que ce soit crucial.

Comment comptez-vous l'aborder? Paris risque d'essayer de vous contrer...
L'idée c'est d'attaquer, comme toujours. On veut gagner, comme on essaie de le faire à chaque match. Mais Paris a les mêmes aspirations. C'est un candidat à la victoire en Ligue des Champions. Donc on sait que c'est un adversaire qui va nous demander beaucoup. Il faudra essayer d'éviter les contres. Il faut essayer d'être équilibré, de ne pas attaquer trop. Mais ça c'est la théorie, et la pratique peut être plus difficile car le ballon, on peut en devenir amoureux. Si une équipe est très offensive, elle doit rester vigilante et éviter les contre-attaques.

Le retour d'Ibrahimovic change-t-il les choses?
Au match aller, le PSG a gagné sans Ibra. Ils ont un effectif de très grande qualité et ça va au-delà d'un seul joueur. Mais avec lui, ils ont plus de potentiel. C'est le top-niveau. S'il joue à son niveau, il sera difficile à maîtriser. Mais si on joue collectif, en bloc, il aura moins de ballons. Mais on sait que c'est un joueur incroyable, fantastique.

Beaucoup de vos joueurs ont évolué avec lui et le connaissent bien...
Ca aide évidemment. On connaît ses qualités, ses défauts. C'est un avantage dont il faut profiter. Mais sur le terrain tout va très vite.

Quel souvenir gardez-vous du match aller perdu 3-2?
On aurait pu faire match nul. On avait eu deux occasions à la fin, mais on a commis des erreurs pénalisantes. On va éviter de les refaire. On n'avait pas suffisamment pressé haut. Ca a été une erreur et j'espère qu'on fera mieux.

A quelle attaque parisienne vous attendez-vous?
Cette équipe a beaucoup de possibilités offensives. Cavani et Ibra vont jouer. Si Lucas joue, il a des qualités. Lavezzi et Pastore en ont d'autres. Et il y a aussi un excellent milieu avec Thiago Motta et Matuidi. Paris est déjà dans le groupe des grands clubs européens. Il est candidat à la victoire. Son potentiel en fait un vrai candidat.

Où en est Luis Suarez?
Il n'était pas là au début, pour les raisons que l'on sait. Mais il apporte ce qu'on attend de lui. Il apporte du déséquilibre, il peut donner des passes décisives. Il a fait des erreurs, comme tout le monde en fait, et il essaie de les corriger.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 18:13

Duel de haut vol pour finir au sommet

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2056464_FULL-LND

Malmené quand arrivent les sommets, le FC Barcelone espère prendre de l'altitude face au Paris SG mercredi au Camp Nou (19h45 GMT), où les deux équipes, déjà qualifiées pour les huitièmes de la Ligue des champions, se disputeront la première place de leur poule.

Entre le Barça, habitué des hautes sphères, et le PSG, club ambitieux à la trajectoire ascendante, c'est un vrai test qui doit permettre à chacun d'en savoir plus sur sa capacité à viser plus haut au printemps. Sous la direction de Luis Enrique, les Catalans vivent cette saison une phase de reconstruction mais ils ont dévissé à chaque fois que la pente est devenue plus forte: au Parc des Princes lors du match aller (3-2) comme au stade Santiago-Bernabeu dans le "clasico" contre le Real Madrid (3-1).

Et même si le technicien barcelonais assure que la première place du groupe aurait une "importance relative", gagner mercredi et planter la bannière blaugrana au sommet du groupe F serait doublement bénéfique, pour la confiance comme pour la perspective d'éviter un tirage trop ardu en huitièmes. "Je préfère terminer premier, cela signifierait avoir un avantage partiel, mais ce ne sera pas définitif", a assuré mardi Luis Enrique en conférence de presse. "Au fil de la saison, nous verrons comment l'équipe se comporte face à des adversaires de notre niveau. Je ne tirerai aucune conclusion définitive de ce que nous avons vu jusqu'à maintenant. Nous devons nous améliorer mais nous essayons d'être compétitifs contre toutes les équipes".

Messi premier de cordée
Depuis sa glissade au Bernabeu fin octobre, suivie d'une défaite surprise face au Celta Vigo en Liga (1-0), le Barça semble avoir remonté la pente, avec l'inévitable Lionel Messi en premier de cordée. L'Argentin reste sur 11 buts en six rencontres, dont trois triplés, et il est devenu coup sur coup le meilleur buteur de l'histoire de la Liga (256 buts à ce jour) puis celui de la Ligue des champions (74 buts). Au match aller fin septembre à Paris, le quadruple Ballon d'Or avait marqué mais n'avait pu empêcher la défaite. Cette fois, il devra être décisif face à la paire défensive Thiago Silva-David Luiz, charnière centrale d'un PSG toujours invaincu toutes compétitions confondues cette saison. Pour cela, l'Argentin sera épaulé par le Brésilien Neymar et par l'Uruguayen Luis Suarez, qui était suspendu à l'aller et tentera d'inscrire son premier but au Camp Nou.

Mais Paris a du répondant puisque Zlatan Ibrahimovic, revenu de blessure, sera là pour défier à distance Messi, à qui il reproche d'avoir été évincé de l'équipe lors de leur saison commune sous le maillot barcelonais (2009-2010). Le Suédois est un atout de poids pour Paris: il a inscrit un doublé décisif contre Nantes samedi en Ligue 1 (2-1). Mercredi soir, un nul suffirait à "Ibra" et aux Parisiens pour s'assurer la place de premier de poule, un statut qui, sur les dernières saisons, a souvent débouché par la suite sur une qualification en quarts de finale.

Quant au Barça, il tentera de faire valoir son expérience et son cortège de stars face à "un des candidats à la victoire" finale en C1 selon Luis Enrique. En évitant, si possible, d'être gagné par l'ivresse des sommets.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 18:18

Bayern - Ribéry probablement préservé

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2477009_FULL-LND

Pep Guardiola a annoncé mardi quelques changements dans l'équipe du Bayern Munich pour la réception du CSKA Moscou, mercredi en Ligue des champions, une rotation dont pourrait profiter Franck Ribéry pour recharger ses accus en vue des derniers matches avant la trêve hivernale.

"Il y aura quelques joueurs, qui ont très peu joué ces derniers temps, qui débuteront, a dit le Catalan, indiquant que "certains joueurs étaient fatigués lundi" mais sans donner de noms.

"Je ne sais pas encore combien car il faut attendre l'entraînement, mais c'est sûr qu'il y aura de nouveaux visages", a déclaré l'entraîneur d'un géant bavarois assuré de passer en 8es de finale avec la 1re place du groupe.

Ribéry a enchaîné les matches pleins depuis son retour de blessure (genou), dont le dernier samedi contre Leverkusen, où le 100e but du Français sous les couleurs bavaroises ont permis au club "Rekordmeister" de rester leader invaincu de Bundesliga.

Bastian Schweinsteiger, qui n'a joué que 25 minutes en trois apparitions en championnat depuis le triomphe mondial au Brésil, pourrait en profiter pour décrocher sa première titularisation de la saison.

"D'habitude, je ne parle jamais d'un cas particulier avant un match. Sur le plan physique, Bastian pourrait jouer mais je ne veux rien révéler à l'entraîneur adverse", a déclaré Guardiola.

Le Bayern s'était assuré la première place du groupe dès la 4e journée, avant de s'incliner à Manchester City (3-2).

Le groupe de Guardiola, qui possède 7 points d'avance sur Wolfsburg en championnat, poursuivra sa quête du titre officieux de champion d'automne samedi à Augsbourg, qui s'est hissé au 3e rang à la faveur d'une victoire à Cologne lors de la 14e journée.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 18:19

Roma-City - Poids des absences ou poids des remords ?

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2446108_FULL-LND

Manchester City, miraculé mais décapité, et l'AS Rome, encore pleine de regrets, se disputent un ticket pour les 8e de finale de Ligue des champions, mercredi au stade Olympique de Rome (19h45 GMT).

Le champion d'Angleterre dispute ce match crucial sans ses deux meilleurs joueurs, Kun Agüero, blessé au genou, et Yaya Touré, suspendu. La Roma est au complet, mais aura-t-elle évacué la frustration du but concédé dans les dernières secondes au CSKA Moscou? Avec ce nul (1-1), elle a laissé passer une occasion de se présenter en meilleure posture pour ce choc qui enflamme Rome et va remplir le stade Olympique. La situation comptable est compliquée par l'égalité des deux adversaires avec le CSKA Moscou (5 points), qui joue au Bayern.

La Roma a besoin de gagner, seul un improbable 0-0, entre deux équipes si offensives, lui permettrait de rester devant City, à la différence particulière (1-1 à l'aller). Ceci en supposant que le CSKA Moscou ne coiffe pas les deux en gagnant à Munich. Mais en cas d'égalité à trois, si les deux derniers matches du groupe E se soldent par un nul, la Roma doublerait Moscou et Manchester. City a le vent dans le dos car il revient de loin: la victoire dans les dernières minutes du match contre le Bayern (3-2) le laisse en vie après un départ misérable de deux points en quatre matches.

Sans Agüero ni Yaya

Sur une série de cinq victoires, les Citizens arrivent en pleine confiance. Ils sont revenus à trois longueurs de Chelsea en Premier League. La saison dernière déjà, la même époque avait coïncidé avec le début d'une longue série qui les avait relancés après un début de saison diesel. Mais le champion d'Angleterre doit compter sans son buteur Agüero, touché au genou, et ses 19 buts cette saison, dont 5 des 7 buts de City en C1, et le patron du milieu, le Ballon d'Or africain Yaya Touré, suspendu, auteur d'un but en Ligue des champions. James Milner est donc le seul joueur apte à avoir déjà marqué en Europe cette saison...

Vincent Kompany étant incertain, Manuel Pellegrini risque d'être privé du patron de chacune de ses lignes. Sans le Belge, la défense est affaiblie. Eliaquim Mangala découvre l'Angleterre et a du mal à confirmer son potentiel, et Martin Demichelis vieillit mal. En attaque, Stevan Jovetic (ex-Fiorentina) plutôt qu'Edin Dzeko devrait remplacer l'Argentin. Mais aucun des deux n'est à 100%. Samir Nasri est optimiste. "Nous sommes supérieurs à la Roma", affirme le Français, ajoutant: "Si nous jouons comme nous savons, nous gagnerons".

Côté romain, Rudi Garcia aligne son 4-3-3 classique avec un revanchard Maicon sur le côté droit de la défense. Le Brésilien voudra faire oublier sa saison ratée à ManCity (2012-2013). Au milieu, Seydou Keita pourrait occuper le rôle de pointe basse du triangle plutôt que Daniele De Rossi, en petite forme. En attaque, l'homme en vue, Adem Ljajic, devrait accompagner Francesco Totti, buteur à l'aller, et Gervinho, le créateur d'espaces de la Roma.

Les "Giallorossi" aussi reviennent de loin après avoir été détruits par le Bayern (7-1, 2-0). Un peu comme City Garcia considère comme un petit miracle d'être encore en course pour la qualification dans ce groupe où son équipe partait du quatrième chapeau. Il balaie l'argument de la mauvaise période de son équipe, après le 2-2 concédé à Sassuolo, en soulignant plutôt "le coeur" de ses joueurs lors de cette rencontre, qui ont réussi à remonter deux buts - signés Ljajic - à dix contre onze. Garcia promet enfin un "Olimpico en feu" pour ce choc de la dernière journée de poule.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 10 Déc - 18:36

Suarez-Cavani : quel Celeste au sommet ?

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 1661889_FULL-LND

Complices en sélection, les attaquants uruguayens Luis Suarez et Edinson Cavani devront mettre leurs amitié de côté mercredi au Camp Nou lors du choc Barcelone-PSG (19h45 GMT), avec comme enjeu la première place du groupe F en Ligue des champions.

En sélection, deux complices
Le "Pistolero" et le "Matador" sont comme deux frères sous le maillot de la Celeste. Originaires de la même petite ville de Salto, dans le nord-est de l'Uruguay, et nés à trois semaines d'intervalle (27 ans), ils ont connu ensemble la consécration continentale avec la Copa America 2011, un an après la 4e place décrochée au Mondial-2010.

Dans une interview accordée en mars à la Gazzetta dello Sport, Suarez avait qualifié de "meilleure attaque du monde" le duo formé avec Cavani. "Nous vivons tous les deux pour le but mais nous savons passer le ballon à celui qui est le mieux placé: voilà le secret de l'Uruguay, notre union", avait-il ajouté. C'était quelques mois avant de connaître une énorme désillusion à la Coupe du monde avec une lourde suspension (4 mois) pour sa morsure contre l'Italien Giorgio Chiellini au 1er tour, prélude à l'élimination en 8e de finale face à la Colombie (2-0).  

Cavani, dans l'ombre d'Ibra au PSG
Arrivé de Naples à l'été 2013 pour 64 millions d'euros, un record en L1, Cavani a dû d'emblée se résoudre à laisser le beau rôle à Zlatan Ibrahimovic, la véritable vedette du Paris des Qataris. Ballotté sur les côtés, l'axe revenant exclusivement au géant suédois, l'Uruguayen a rongé son frein la première année malgré des statistiques loin d'être ridicules. Avec notamment 16 buts en L1 et un doublé en finale de la Coupe de la Ligue (25 réalisations, toutes compétitions confondues), il n'a pourtant pas à rougir de son rendement, ce qui ne l'a pas empêché d'étaler son spleen dans la presse en fin de saison et son désir d'évoluer à son vrai poste.

Cette sortie médiatique a alimenté les spéculations sur son avenir. Courtisé par plusieurs grosses cylindrées, Cavani a cependant plié devant le veto du président Nasser Al-Khelaifi, peu désireux de céder l'une de ses têtes d'affiche à la concurrence, en dépit des contraintes imposées par la fair-play financier de l'UEFA. Cette saison, la blessure au talon d'Ibra lui a ouvert une petite brèche durant un mois et demi. Résultat: il a enchaîné les buts et remonté quelque peu sa cote. Mais cette parenthèse enchantée est déjà terminée pour l'ex-meilleur artificier de Serie A. Et le Suédois a repris sa place, vampirisant de nouveau tous les ballons devant. La question est de savoir jusqu'à quand Cavani supportera cette situation.

Suarez, l'apprenti du Camp Nou
Luis Suarez, pourtant meilleur buteur du Championnat d'Angleterre la saison dernière avec Liverpool (31 buts), est arrivé en Catalogne sur la pointe des pieds cet été: sa longue suspension et le prix de son transfert (81 M EUR), le plus onéreux de l'histoire du Barça, l'ont incité à faire profil bas. Depuis, l'Uruguayen tente de s'intégrer sans faire de vagues, en affichant sa déférence pour ses nouveaux partenaires et en particulier Lionel Messi. "Il est deux fois meilleur que ce que j'imaginais", a-t-il assuré dans une interview publiée mardi par le quotidien sportif catalan Mundo Deportivo.

Résultat, on n'a pas encore vu le vrai "Pistolero", cet attaquant intenable à la finition létale: en huit matches officiels avec le Barça depuis la levée de sa suspension, Luis Suarez a marqué un seul petit but (contre l'Apoel Nicosie, 4-0) et attend toujours son premier au Camp Nou. Suarez se bat, s'arrache, multiplie les courses et les appels, mais il a une tendance nette à préférer la passe, souvent pour Messi, au tir, puisqu'il compte déjà cinq passes décisives sous le maillot blaugrana.

En outre, le trio "MSN" (Messi-Suarez-Neymar) est encore en phase d'apprentissage et Suarez, très fort pour prendre la profondeur, semble davantage à la peine lorsqu'il doit se cantonner à un jeu de remises et de combinaisons dos au but.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 10 Déc - 18:40

Blanc : "On sait très bien ce qui nous attend"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2477522_FULL-LND

L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc sait "très bien ce qui attend" son équipe mercredi contre Barcelone en Ligue des Champions: Paris devra subir mais est aussi conscient qu'au Barça, "il y a très peu de gens qui défendent".

Vous aimez avoir la possession de balle. Est-ce que mercredi cela aura de l'importance ?
On va affronter une équipe qui est ce qui se fait de mieux en terme de qualité de jeu. A l'aller, on voulait développer du jeu. On a pu en première période. Mais en deuxième, ils nous ont acculé comme ils le font contre toutes les équipes. A Barcelone, vous défendez. La possession à 65%, c'est dans leur ADN. Je pense qu'ils l'auront encore demain. Mais dans nos 30 ou 35% de possession, il faudra être efficace. On ne va pas mettre dix défenseurs non plus. On va jouer comme d'habitude mais peut-être un peu plus bas que d'habitude en L1. Mais on sait que quand tu récupères le ballon, il y a très peu de gens qui défendent dans cette équipe.

Le fait d'être déjà qualifié vous donne-t-il plus de tranquillité ?
Ca permet de jouer plus libéré, certainement. Mais on sait très bien ce qui nous attend. On va essayer de développer du jeu quand on aura le ballon. Le reste du temps, on essaiera d'être bien resserré pour essayer de contrôler les joueurs les plus forts et vous savez de qui je veux parler. Et il n'y a pas que lui. Il faudra défendre. Toutes les équipes reculent contre le Barça, même celles qui ne veulent pas. On fera comme les autres. Mais à la récupération et dans l'utilisation du ballon, on pourra être dangereux.

Quelle importance donnez-vous à cette première place ?
On sait que c'est un avantage, entre guillemets. Ca permet d'éviter certains adversaires. C'est aussi un avantage de recevoir au 2e match. Ce sont des petits détails mais à la fin ça compte. Ca va être difficile parce qu'on est contre une équipe très en forme, avec un joueur exceptionnel. C'est un défi, très excitant et très motivant à jouer. Il faudra être déterminé et agressif (...) Mais les deux équipes sont qualifiées. Certes, il y a cette position de leader qui est importante. Premier ou deuxième ce n'est pas la même chose. Après, il suffit de regarder le palmarès des deux clubs pour voir ce que Paris doit encore faire pour entrer dans la cour des grands. Barcelone c'est trois Ligue des Champions en 10 ans. Pour avancer, il faut gagner des matches comme celui-là, avec encore plus d'enjeu.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 10 Déc - 18:43

Dernier sprint pour les deux dernières places

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2446210_FULL-LND

Les jeux sont pratiquement faits dans les quatre derniers groupes de la Ligue des champions de l'UEFA où se joueront le 10 décembre les deux dernières places à pourvoir pour les huitièmes de finale.

Ces derniers billets concernent le Groupe E où l'AS Rome, Manchester City et le CSKA Moscou postulent à la seconde place derrière le Bayern Munich, et le Groupe G où le Sporting Portugal et Schalke 04 se livreront un duel à distance respectivement à Chelsea et à Maribor. Une autre affiche de luxe aura lieu au Nou Camp entre le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain aux prises pour la première place du groupe F.

Le programme


Groupe E
AS Rome - Manchester City
Bayern Munich - CSKA Moscou

Groupe F
FC Barcelone - Paris Saint-Germain
Ajax Amsterdam - APOEL Nicosie

Groupe G

Chelsea - Sporting Portugal
Maribor - Schalke 04

Groupe H

FC Porto - Shakhtar Donetsk
Athletic Bilbao - BATE Borisov

L'affiche
AS Rome - Manchester City, Stade Olympique, Rome

Grâce à leur spectaculaire victoire sur le Bayern Munich (3:2) avec un triplé d'un Sergio Agüero déchaîné (3:2), les Citizens se sont relancés. Mais pour décrocher la seconde place d'un "groupe de la mort" dominé par les Bavarois, il va falloir aller décrocher une victoire à Rome, ou éventuellement un match nul, à condition que cela ne soit pas sur un score de 0:0, les Romains ayant fait nul 1:1 au match aller. Les Anglais seront privés de leur plaque tournante Yaya Touré suspendu, mais aussi d'Agüero, touché au genou alors qu'il était au sommet de sa forme avec 14 buts en 15 matches de Premier League.

La Roma quant à elle n'a plus sa solidité défensive de la saison dernière après le départ Mehdi Benatia au Bayern et la longue absence de Leandro Castan, qui vient de subir une délicate opération au cerveau. En revanche, au niveau offensif, elle s'appuie sur la capacité de Gervinho à déstabiliser les meilleures défenses et les coups de patte de ses artilleurs de luxe Miralem Pjanic, Adem Ljajic et naturellement Francesco Totti, déjà le buteur le plus âgé de la compétition. Enfin, si la Roma a remporté à domicile ses trois dernières rencontres face aux clubs de Premier League, City n'a pour sa part n'a jamais gagné en Italie (2 nuls, 2 défaites).

A voir

* Duel de prestige pour la première place du Groupe F entre Barcelone et le PSG, un nul suffisant aux Parisiens. Les Catalans, qui seront privés de Rafinha et Dani Alves suspendus, deviendraient en cas de victoire le troisième club à atteindre la barre des 150 victoires en Ligue des champions après le Real Madrid (224) et le Bayern Munich (165).

* Le Sporting Portugal doit ramener au moins un match nul de son déplacement à Chelsea, déjà qualifié et qui vient de concéder sa première défaite de la saison à Newcastle (2:1) toutes compétitions confondues. La tâche des compatriotes de Jose Mourinho s'annonce cependant délicate, le Sporting n'ayant ramené qu'une seule victoire lors de ses 17 derniers déplacements européens.

Le saviez-vous ?
* Une fois. Barcelone ne s'est imposé qu'une seule fois en six rencontres face au PSG, en 1997 en finale de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe. Les deux entraineurs qui se retrouveront évoluaient à l'époque au Barca. Mais si Luis Enrique était sur le terrain, Laurent Blanc devait se contenter des tribunes.

* Les centenaires. Si Xabi Alonso est aligné contre le CSKA Moscou, il signera son 100ème match de Ligue des champions, permettant ainsi à l'Espagne de devenir le second pays après l'Angleterre à compter six joueurs à 100 matches ou plus.

La stat
19 sur 19. Le Real Madrid s'est toujours qualifié pour la phase à élimination directe en 19 participations. Il précède le Bayern Munich qui, en 18 participations, a échoué une seule fois, en 2003.

Ce jour-là

Le 10 décembre 2008 dans son stade do Dragão, le FC Porto assurait sa qualification pour les huitièmes de finale en dominant Arsenal 2:0 sur des buts de Bruno Alves et Lisandro Lopez. Les Portugais passaient le cap des huitièmes au bénéfice des buts inscrits à l'extérieur contre l'Atlético de Madrid (2:2, 0:0) avant de céder en quart contre Manchester United (2:2, 0:1).

Le joueur
Le Portugais Luis Carlos Almeida da Cunha, plus connu sous le nom de Nani, a retrouvé son efficacité et sa joie de jouer en retrouvant le Sporting, son club formateur. Arrivé en 2007 à Manchester United, le talentueux milieu offensif avait même fait oublier Cristiano Ronaldo en étant nommé dans l'équipe-type de Premier League et meilleur joueur de l'année de Manchester United en 2011. Puis, après trois saisons en demi-teinte, il était prêté pour un an au Sporting dans le cadre du transfert de Marcos Rojo. Dopé par l'air du pays Nani, 28 ans, retrouvait sa joie de jouer et pointe déjà à quatre buts et deux passes décisives en Ligue des champions, soit autant qu'en 49 matches avec Manchester United dans l'épreuve..

Entendu...
"Tous les matchs sont importants, mais celui-là est particulier. Ce sera un match de très haut niveau. On va y aller pour essayer de gagner. Barcelone joue très bien, mais si nous montrons nos qualités, en étant au top, on peut gagner là-bas" - Thiago Silva, défenseur du Paris Saint-Germain

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 10 Déc - 18:45

ManCity - Agüero absent au moins un mois

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2489909_FULL-LND

L'attaquant de Manchester City Kun Agüero sera absent "quatre à six semaines" en raison de sa blessure à un genou, a déclaré son entraîneur, Manuel Pellegrini, mardi à la veille du match contre l'AS Rome en Ligue des champions.

"Il sera absent quatre à six semaines, cela dépend de la façon dont il récupère", a dit Pellegrini en conférence de presse.

Le technicien chilien a assuré que son "équipe ne dépend pas d'un seul joueur" et peut affronter la Roma sans son meilleur buteur. "Si nous pouvons battre le Bayern (Munich), nous pouvons gagner demain (mercredi)", a-t-il ajouté.

Blessé samedi contre Everton, Agüero était sorti du terrain en larmes dès la 7e minute. Il a déjà inscrit 19 buts toutes compétitions confondues cette saison, dont un triplé contre le Bayern Munich (3-2) au précédent match de C1.

Pellegrini n'a en revanche pas apporté de précision sur la situation du défenseur Vincent Kompany, du milieu de terrain David Silva et de l'attaquant Stevan Jovetic, touchés à des degrés divers.

"Ils sont là, nous évaluerons leur cas demain (mercredi)", a-t-il seulement dit.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 10 Déc - 18:46

La Juve, Bâle et Monaco dans le coup

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 2490070_FULL-LND

Monaco, la Juventus et Bâle se sont qualifiés pour les 8e de finale de la Ligue des champions, l'équipe suisse s'offrant le scalp d'un club légendaire, Liverpool, reversé en Europa League, mardi, après la 6e et dernière journée de groupes.

Les trois qualifiés de mardi soir rejoignent les équipes qui avaient déjà leur ticket: Atletico Madrid, Real Madrid, Bayer Leverkusen, Borussia Dortmund, Arsenal, Bayern Munich, Paris SG, Barcelone, Chelsea, Porto, Shakhtar Donetsk.

Il ne reste plus que deux billets en jeu, qui seront distribués mercredi soir. Le tirage au sort des 8e de finale aura lieu lundi au siège de l'UEFA à Nyon (Suisse) à la mi-journée.

Groupe A - La Juve sauvée
La Juventus s'est contentée d'un nul (0-0) chez elle face à l'Atletico Madrid, déjà qualifié, pour valider son billet pour le niveau suivant. La "Vieille Dame" finit 2e de son groupe derrière les Espagnols, finalistes l'an passé, et qui s'assurent la pole position.

Dans l'autre affiche l'Olympiakos d'Eric Abidal, avec un succès contre Malmö (4-2), sait qu'il continuera en Europa League. Le club suédois finit bon dernier.

Groupe B - Bâle crucifie Liverpool
Et voilà les Reds et leurs cinq Ligue des champions qui passent à la trappe. Liverpool, absent de la C1 depuis la saison 2009-10, n'aura donc fait qu'un court passage. La faute à Fabian Frei, héros suisse, auteur du but de la qualification (1-1). L'égalisation d'un coup franc magnifique de Steven Gerrard n'aura servi à rien. Le FC Bâle est un bourreau des clubs anglais, les Suisses ayant déjà éliminé Manchester United en phase de groupe lors de la saison 2011-12. C'est la 2e fois dans son histoire que le club helvète atteint les 8e de finale de la C1, cette fois en traumatisant Anfield. Liverpool, qui a terminé à dix après l'exclusion de Lazar Markovic, termine 3e et devra se contenter de l'Europa League.

Le Real Madrid était lui déjà qualifié, assuré de la 1ère place, et a piétiné Ludogorets (4-0). Cristiano Ronaldo a signé son 72e but en Ligue des champions sur penalty, exercice qui lui vaut le nouveau surnom de "Penaldo". Gareth Bale, Alvaro Arbeola et Alvaro Medran ont ensuite corsé l'addition. Lionel Messi reste donc toujours meilleur buteur de la Ligue des champions (74 buts). Ludogorets finit logiquement dernier.

Groupe C - Monaco avance avec sa défense
Monaco a décroché son billet pour les 8e de finale et la 1ère place du groupe en dominant le Zenit 2 à 0 grâce à Aymen Abdennour et Fabinho. L'AS Monaco de Leonardo Jardim n'a marqué que quatre buts en six matches dans cette phase de poule, mais n'en a encaissé qu'un. Froid et solide. Mais efficace aussi: cette qualification va faire du bien à l'indice UEFA français contre un club d'un concurrent direct, la Russie. Le Zenit se contentera de l'Europa League pour la suite. Monaco coiffe donc sur le poteau le Bayer Leverkusen, qui était déjà qualifié, mais qui devra se contenter de la 2e place après son nul (0-0) contre Benfica, club portugais qui termine en dernière position.

Groupe D - Le show Ramsey
Arsenal, déjà qualifié pour les 8e de finale, a vraiment deux visages cette saison. L'un, en Premier League, est un peu triste, avec des Gunners capables de s'incliner contre Stoke 3 à 2 comme ce week-end. L'autre en C1 est plus souriant, comme l'a prouvé cette large victoire mardi soir sur la pelouse de Galatasaray (4-1). Lukas Podolski s'est offert un doublé, tout comme Aaron Ramsey, dont on retiendra la lucarne somptueuse en demi-volée des 30 mètres, sans doute un des plus beaux buts cette saison en Ligue des champions.

Les Londoniens d'Arsène Wenger terminent 2e de leur poule derrière Dortmund, qui s'est contenté du nul contre Anderlecht (1-1) pour garantir sa première place de groupe. Anderlecht termine 3e du groupe devant Galatasaray.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 15 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 32 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 23 ... 32  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum