Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Page 17 sur 32 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 24 ... 32  Suivant

Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Dim 14 Déc - 20:29

Attention au choc pour Paris, au piège pour Monaco

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2406670_FULL-LND

Le Paris SG espère éviter le Real Madrid, le Bayern Munich et Chelsea, lundi (12h00) lors du tirage au sort des 8e de finale de la Ligue des champions, une garantie que possède Monaco, tête de série.

Les deux clubs français en lice sont certains de ne pas se retrouver à ce stade de la compétition (aller, les 17/18 et 24/25 février 2015. Retour, les 10/11 et 17/18 mars), en vertu de la protection géographique.

Paris, qui se retrouve dans le 2e chapeau pour la première fois en trois qualifications consécutives, ne retrouvera pas non plus l'autre ogre parmi les ogres craints, le FC Barcelone. Et pour cause, c'est la bande à Messi qui les a empêchés de remporter le groupe F, en les remettant à leur place (3-1) mercredi lors de la dernière journée.

Outre le Real Madrid, le Bayern Munich et Chelsea, il reste donc l'Atletico Madrid, Dortmund et le FC Porto comme possibles adversaires pour ces 8e de finale. Pas simple.

Du beau monde
Le Real, tenant du titre, apparaît comme le cador le plus effrayant, dans le sillage de Cristiano Ronaldo, favori à sa succession pour le Ballon d'Or. Totalement libéré depuis sa decima (10e sacre en C1), remportée la saison passée en finale contre l'Atletico (4-1 a.p.), il domine la Liga et détient actuellement le record de victoires consécutives pour un club espagnol (20).

Le Bayern Munich, vainqueur en 2013, et au sein duquel la méthode Guardiola semble définitivement adoptée après une première saison d'adaptation, possède six titulaires champions du monde avec l'Allemagne. Autant dire qu'avec Robben et Ribéry en forme, il serait dur d'arrêter le 'Kompressor'.

Quant au Chelsea de Mourinho, qui a mis fin au rêve européen de Paris la saison passée en quart de finale, son effectif jeune et talentueux semble encore plus fort cette saison où il domine la Premier League.

Finaliste, mais champion d'Espagne en titre, l'Atletico n'est pas à négliger. Sa saison confirme son rang d'équipe très difficile à battre et son expérience en C1 est désormais forte.

Un avantage que possède également Dortmund, finaliste il y a deux ans, et dont la dichotomie présente un aspect plus positif en C1 où ses performances sont plus impressionnantes qu'en championnat (16e).

Reste Porto, que Paris avait affronté en phase de poule en 2012-2013 (2-1, 0-1) et qui semble le plus abordable, même si sa force de frappe est réelle avec Martinez et Brahimi.

Trois clubs à éviter pour Monaco
Pour Monaco, qui aura au moins l'avantage de recevoir au retour, il y a aussi au moins trois clubs à éviter: Arsenal, Manchester City et la Juventus.

Les Gunners sont des habitués des 8e de finale, puisque ce sera leur 15e présence consécutive à ce stade. Et s'ils évitent de tirer une troisième fois d'affilée le Bayern Munich, ils seraient à n'en pas douter un adversaire redoutable.

City, qualifié de dernière heure n'en reste pas moins un adversaire de taille, avec son effectif riche sur toutes les lignes. Tandis que la Juventus, également balbutiante en phase de groupe, possède en Pogba, Pirlo et Tévez des individualités de très haut niveau.

Si l'ASM est certaine de ne pas retrouver le Bayer Leverkusen, déjà affronté en phase de groupe, Schalke 04 serait une équipe allemande à sa portée.

Tout comme les Ukrainiens du Shakhtar Donetsk et son Brésilien Luiz Adriano (meilleur buteur de l'actuel exercice, 9 unités) et le FC Bâle, à ne toutefois pas mésestimer de l'aveu même de Carlo Ancelotti, l'entraîneur du Real, qui avait prédit sa qualification au détriment de Liverpool.

Fifa.com (14/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 15 Déc - 19:44

PSG-Chelsea et Arsenal-Monaco en huitièmes

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2492784_FULL-LND

Le tirage au sort des 8e de finale de la Ligue des champions effectué lundi n'a pas spécialement souri au FC Barcelone, obligé de croiser Manchester City, et à Chelsea, opposé au Paris SG.

Les Citizens ont eu certes toutes les peines du monde à s'extraire de la phase de groupes mais ils faisaient clairement partie des équipes à éviter dans le chapeau 2.

Le précédent de la saison dernière et la qualification aisée du Barça au même stade de l'épreuve contre l'ambitieux et richissime club anglais (2-1, 2-0), propriété d'un fonds d'Abou Dhabi, ne doit pas faire illusion. Avec des joueurs de la trempe de Yaya Touré, Kun Aguero et Samir Nasri, le tenant de la Premier League a les moyens de menacer les Blaugrana du trio infernal Messi-Neymar-Suarez même si le match retour aura lieu au Nou Camp.

"Notre qualification avec les victoires contre le Bayern et la Roma nous a donné beaucoup de confiance. L'effectif va travailler dur pour arriver en forme et maintenir cette confiance. On a progressé depuis l'an passé et on a de la qualité devant", a commenté sur Sky Txiki Begiristain, directeur sportif de Manchester City, un ancien du Barça (1988-1995).

Retrouvailles
L'autre grand d'Europe à ne pas avoir été épargné se nomme Chelsea. José Mourinho a eu beau espérer avant le tirage des retrouvailles avec les Parisiens dans une sorte de provocation dont il a le secret, les Blues ne sont assurés de rien face à la bande à Ibrahimovic malgré les difficultés du double champion de France sur la scène domestique (2e de L1 à un point de Marseille).

En 2013-14, il avait fallu un but de Demba Ba à la 87e minute pour sauver les Londoniens en quart de finale (3-1, 2-0) et briser les espoirs du Paris des Qataris. "Chelsea est un bon tirage pour nous. Je suis très confiant. J'ai confiance en mon coach et en mes joueurs pour qu'ils montrent sur le terrain le meilleur du PSG", a d'ailleurs estimé le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Nous avons beaucoup appris de l'expérience de l'année dernière et nous travaillerons afin de connaître un autre dénouement cette saison", a-t-il toutefois ajouté. Un avertissement à son entraîneur Laurent Blanc? +Le Président+ serait en tout cas en grand danger en cas de sortie de route prématurée, ses dirigeants ayant fait de la C1 leur principal objectif.

Le Real et Bayern épargnés  
Pour les autres favoris, la tâche ne parait pas insurmontable, loin de là. Le Real Madrid, tenant du titre et porté par un Cristiano Ronaldo en feu, a hérité de Schalke 04, un adversaire croisé en 8e la saison dernière et qui n'avait pas réellement existé (6-1, 3-1). Le Bayern Munich sera aussi nettement à son avantage contre le Shakhtar Donetsk. L'Atletico Madrid, vice-champion d'Europe, peut également souffler avec le Bayer Leverkusen.

Du côté d'Arsenal, présent dans le Top 16 pour la 15e fois d'affilée, Arsène Wenger sera sans doute ému de revoir le stade Louis-II de Monaco où il a officié de 1987 à 1994. Sur le papier, ses Gunners n'ont pas de quoi trembler mais le club de la Principauté est très solide, à défaut de flamber, et revient en trombe en championnat (6e) après une entame plus que poussive.

"Il y aura de l'émotion avec le retour d'Arsène Wenger à Monaco. Ce match, c'est France-Angleterre, c'est un choc. Arsenal, c'est une équipe très dangereuse, avec une grande expérience européenne. On va donner du bonheur à nos supporters", a réagi Vadim Vasilyev (vice-président de Monaco, au micro d'Eurosport).

La Juventus de Turin et le Borussia Dortmund s'offriront un remake de la finale de 1997 gagnée par les Allemands (3-1) mais qui risque d'être beaucoup plus équilibré cette fois. Le Borussia est distancé en Bundesliga (16e) mais a fait quasiment un sans-faute en C1 (4 victoires, 1 nul, 1 défaite)

Les matches aller des 8e de finale se joueront les 17-18 et 24-25 février, les matches retour les 10-11 et 17-18 mars.

La finale est programmée le 6 juin à Berlin.

Fifa.com (15/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Dim 8 Fév - 17:13

Le Real doit se méfier de Schalke, estime Zidane

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2464043_full-lnd

Le Real Madrid ne doit pas prendre à la légère sa double confrontation avec Schalke en 8e de finale de la Ligue des champions, estime Zinédine Zidane dans un entretien accordé au quotidien Welt am Sonntag.

"J'aimerais dire que Schalke n'a aucune chance et que le Real va passer sans problèmes en quarts. Mais en élimination directe tout peut arriver. Sur deux matches, un outsider a deux fois plus de chance de sortir un grand match", souligne Zidane.

"Il faut toujours être prudent, surtout face à une équipe allemande", ajoute "Zizou", à neuf jours du déplacement à Gelsenkirchen où le Real avait humilié Schalke (6-1) avant de gagner (3-1) à domicile, au même stade de la compétition l'an dernier.

La Maison blanche est en tête de la Liga en dépit d'une correction reçue samedi à l'Atletico (4-0) alors que le club de Gelsenkirchen est invaincu (2 victoires et 1 nul au Bayern) depuis la reprise du championnat pour pointer au 3e rang de Bundesliga.

L'icône du foot français, en charge de la réserve du Real, croit quand même aux chances madrilènes de retrouver le Bayern Munich en finale à Berlin, le stade de son +coup de tête+ en finale du Mondial-2006.

"Ce serait la finale logique mais la logique n'a pas sa place en football. A un certain niveau, il n'y a plus de petites équipes, particulièrement en Ligue des champions. Il est loin le temps des victoires faciles".

S'il couvre d'éloges Manuel Neuer, Zidane reste persuadé que Cristiano Ronaldo méritait encore le Ballon d'Or 2014.

Neuer "est un phénomène entre les poteaux, dit-il. Mais dans le même temps, Ronaldo est d'une autre planète, un extraterrestre".

Fifa.com (08/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 12 Fév - 18:04

PSG - Blanc : "Comme Mourinho est un génie..."

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2504424_full-lnd

L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a ironisé sur le traitement médiatique de José Mourniho, qu'on qualifie selon lui de "génie" car l'élimination prématurée de Chelsea en Coupe d'Angleterre lui permet de mieux préparer le 8e de finale de C1 mardi entre les deux équipes.

Interrogé sur la préparation a priori plus tranquille qui attend les Blues pour ce match, contrairement à Paris qui joue samedi contre Caen en championnat, Blanc a lâché: "Comme Mourinho est un génie... Que Chelsea a perdu son match de coupe 4-2 (contre Bradford, D3), que tout le monde trouve ça génial..."

"Si Paris avait fait pareil (en coupe), ç'aurait été un tsunami, il y aurait en tout cas eu des turbulences. On aurait dit que l'entraîneur (lui) n'aurait rien compris", a-t-il poursuivi.

Puis, Blanc a consenti d'évoquer l'adversaire en le qualifiant "d'équipe solide avec une expérience de la Ligue des champions très élevée, qui a un manageur (Mourinho) dont l'expérience est encore plus grande, avec des joueurs recrutés lors des deux mercatos, ce qui fait qu'elle est plus forte que l'année dernière".

Paris recevra les Blues mardi au Parc des Princes, avec l'esprit de revanche après avoir été éliminé par ce même adversaire la saison passée en C1 au stade des quarts de finale.

Fifa.com (11/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Dim 15 Fév - 13:48

De Chelsea à Chelsea, un PSG moins souverain

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2316406_full-lnd

Entre sa précédente confrontation avec Chelsea et celle qui se profile mardi, le Paris SG a gagné en expérience, mais paraît bien moins souverain, dans ses résultats comme dans le jeu, un bilan alourdi par la récente cascade de blessures.

. Bilan légèrement inférieur
Sur la même période, du début de la saison au 17 février 2014 et 2015, le bilan des résultats toutes compétitions confondues est presque semblable, avec à chaque fois trois défaites seulement. La saison passée, le PSG avait disputé 37 matches pour 26 victoires; cette saison, 38 rencontres pour 24 succès.

Mais c'est en Ligue 1 que le bât blesse: le PSG comptait 58 points après 25 journées la saison dernière; il n'en détient que 49 actuellement... Et n'a du coup jamais occupé la tête du championnat, qu'il trustait la saison passée à partir de la 10e journée pour ne plus la lâcher.

D'où une impression de moins dominer son sujet et des lézardes qui se font jours, à l'image de la séquence des retours tardifs de vacances d'Edinson Cavani et Ezequiel Lavezzi, et d'un Laurent Blanc contraint de serrer la vis.

. Ibrahimovic moins décisif
Sa fameuse talalgie, qui l'a rendu indisponible près de deux mois à l'automne dernier, fut un sérieux coup d'arrêt pour "Zlatan". Depuis, le Suédois rayonne moins qu'avant. En L1 par exemple, il en est actuellement à une moyenne de 0,64 but par match (11 buts en 17 matches), inférieure à celle de toute sa saison dernière (0,78).

Dans le jeu, peut-être aussi atteint par l'âge (33 ans), il est également moins fluide, moins saignant, bref, moins présent, et en tout cas moins intimidant qu'autrefois.

Laurent Blanc avait d'ailleurs reconnu le fléchissement de son buteur en lâchant à la mi-janvier: "Il est certainement moins à l'aise, surtout si on compare à l'année dernière. Il faut l'aider à retrouver ce niveau, mais ça va être dur car c'était un très haut niveau".

Les autres attaquants ne prennent pas vraiment la relève. Seul Lucas a haussé le ton pour s'affirmer comme titulaire et progresser au niveau statistique, sans pour autant devenir un grand buteur. Hélas pour le PSG, l'ailier brésilien s'est blessé aux adducteurs samedi. Lavezzi, qui a surnagé samedi, reste généralement empêtré dans son style brouillon et rarement efficace, tandis que Cavani n'a toujours pas su dissiper les doutes à son sujet, avec un bilan seulement correct (16 buts en 33 matches), et donc pas en rapport avec les attentes placées en lui.

. Milieu moins impressionnant
Avec "Ibra", le milieu à trois était la grande force du PSG, un des tous meilleurs d'Europe. Un an après, le trio Verratti-Motta-Matuidi est rentré dans le rang.

Thiago Motta paraît le plus affaibli: les défauts de l'Italien, sa tendance à la provocation et surtout son ralentissement du jeu, apparaissent cette saison désormais davantage que ses qualités. Blaise Matuidi est moins fringant physiquement, et moins décisif offensivement. Seul Marco Verratti semble maintenir son niveau, sans toutefois avoir gommé ses péchés mignons (dribbles superflus et irritabilité chronique).

Les solutions venant du banc n'offrent pas de garanties supplémentaires. Yohan Cabaye connaît une saison très hachée, entre méforme et blessures, la dernière en date samedi. Adrien Rabiot est encore inexpérimenté, un peu juste pour le très haut niveau. Reste la solution David Luiz au milieu, tentée d'ailleurs en cours de match samedi contre Caen (2-2), et qui avait excellé à ce poste la saison dernière en quart de finale retour de Ligue des champions avec Chelsea. Plus offensif, Javier Pastore présente en 2014-2015 un certain regain dans son influence et sa confiance, mais un pépin au mollet risque de le priver du choc de mardi.

Fifa.com (15/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 13:48

Deux premières et deux suites

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2492946_full-lnd

Les quatre premiers huitièmes de finale de la Ligue des champions de l'UEFA proposent deux rencontres inédites avec Shakhtar Donetsk-Bayern Munich et FC Bâle-FC Porto, et deux revanches de la saison dernière entre le Paris Saint-Germain et Chelsea d'une part, et entre Schalke 04 et le Real Madrid de l'autre.

Le début de la phase couperet rassemble encore l'élite européenne : parmi les 16 qualifiés on retrouve 13 clubs classés dans les 16 premières places à l'indice UEFA. Seuls Bâle (17ème), la Juventus (21ème) et l'AS Monaco (74ème) ont réussi à bousculer la hiérarchie alors que Benfica (5ème), Manchester United (10ème) et le FC Valence (12ème) sont absents.

L'Allemagne championne du monde en titre est le seul pays qui compte encore ses quatre représentants : le Bayern Munich, le Bayer Leverkusen, le Borussia Dortmund et Schalke 04, les mêmes que la saison dernière. Derrière, on retrouve l'Espagne et l'Angleterre avec trois équipes, la France avec deux représentants, puis l'Italie, le Portugal, la Suisse et l'Ukraine.

Le programme


Mardi 17 février
Paris Saint-Germain - Chelsea
Shakhtar Donetsk - Bayern Munich

Mercredi 18 février
FC Bâle - FC Porto
Schalke 04 - Real Madrid

L'affiche
Paris Saint-Germain - Chelsea, Parc des Princes, Paris, 20h45

La saison dernière, Chelsea s'était qualifié de justesse au bénéfice du but marqué à l'extérieur (3:1, 2:0) face à un PSG qui survolait la Ligue 1. Les Londoniens semblent avoir désormais pris le dessus sur les Parisiens dans leur championnat respectif, grâce à des transferts réussis et à un Eden Hazard plus épanoui que jamais. "Il compte déjà parmi les meilleurs joueurs du monde et ses progrès sont constants", se félicite José Mourinho.

De son côté, le champion de France n'a plus les mêmes automatismes : sa défense affiche une certaine fébrilité, et son attaque se montre de plus en plus dépendante de l’inspiration de Zlatan Ibrahimovic. Les joueurs de Laurent Blanc ont également joué de malchance lors de la dernière journée de championnat où ils ont concédé un nul contre Caen (2:2) dans les dernières minutes en terminant à neuf après avoir eu quatre joueurs blessés. Mais les Parisiens sont quasiment imbattables sur leur pelouse en compétitions européennes. Ils sont en effet invaincus à domicile lors de leurs 32 dernières sorties (22 victoires et 10 nuls), le dernier revers remontant à novembre 2006 en Coupe UEFA contre l'Hapoël Tel-Aviv (2:4).

A voir
* Pour se mettre en jambes, le Bayern a infligé un sévère 8:0 à Hambourg, avec notamment trois doublés de Thomas Müller, Mario Götze et Arjen Robben. Cela représente le total de buts concédés par le Shakhtar en 14 journées de championnat.

* Le FC Bâle a perdu le Chilien Marcelo Diaz et l'Ivoirien Serey Dié, transférés au mercato hivernal. Les Suisses seront également privé de Fabian Schär, suspendu. De son côté, le FC Porto, qui disputera son 350ème match européen, possède la meilleure attaque du championnat du Portugal avec 50 buts en 21 rencontres.

* Depuis le début de l'année, le Real Madrid tourne au ralenti, un peu à l'image de son FIFA Ballon d'Or Cristiano Ronaldo. Malgré son échec dans le derby madrilène contre l'Atlético (4:0), le Real conserve la tête de la Liga et l'avantage psychologique face à Schalke. Les Merengues avaient dominé les Allemands 1:6, 3:1 la saison dernière. Les tenants du titre entendent bien poursuivre leur série de neuf victoires consécutives en Ligue des champions et ainsi battre le record du Bayern.

Le saviez-vous ?

* Le Real Madrid a réalisé une démonstration de force lors de la phase de poules en étant la seule équipe a remporter ses six matches, et cela pour la seconde fois de son histoire.

* Le FC Bâle est toujours l'unique équipe suisse à s'être qualifiée pour la phase des matches à élimination directe en CL.

Le joueur
Le Brésilien Luiz Adriano est depuis cinq saisons le meilleur buteur du Shakhtar Donetsk. Cette année, il est même en tête du classement des buteurs de la Ligue des champions, avec neuf réalisations lors de la phase de poules, le tout avec 11 tirs cadrés.

La stat
72 %, soit le pourcentage de chances de qualification pour les clubs disputant le match retour des huitièmes de finale à domicile depuis la saison 2003/04. L'an dernier, les huit vainqueurs de groupes s'étaient tous qualifiés pour les quarts de finale.

Entendu
"Depuis le début de l'année notre comportement a changé, nous ne mettons pas la même intensité et manquons de concentration. Nous devons nous reprendre si nous voulons atteindre nos objectifs" - Carlo Ancelotti, entraîneur du Real Madrid

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 14:33

Paris, bête blessée revancharde

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2475697_full-lnd

Le Paris SG, revanchard mais à l'effectif diminué et en proie au doute, aborde le premier gros tournant de sa saison mardi, avec ce 8e de finale aller de la Ligue des champions face à Chelsea, son bourreau de l'an passé.

C'est en quart de finale de la précédente édition que l'ambition assumée du PSG version qatarie de s'emparer de la Coupe aux grandes oreilles s'est brisée sur le roc des Blues, guidé par son spécialiste de l'épreuve José Mourinho. Il s'en était pourtant fallu de très peu, les Londoniens et Demba Ba ne faisant la différence que dans les derniers instants du match retour (2-0), alors que Paris s'était imposé à l'aller (3-1).

Avant cette rencontre qui allait révéler aux Parisiens ce qui leur manquait en terme d'expérience et d'intensité pour aller plus loin dans la compétition reine, le rapport de force était autrement plus indécis que cette année. Paris dominait aisément la Ligue 1 et faisait très peur avec Ibrahimovic, alors irrésistible, dans ses rangs. Chelsea, en reconstruction avec des jeunes à aguerrir, alternait alors le bon et le moins bon.

Cette fois, face à des Blues bien plus redoutables et qui caracolent en tête de la Premier League, le PSG part avec beaucoup moins d'assurance et d'arguments à faire valoir. Sur le plan physique, c'est l'hécatombe. Et elle est survenue en un seul match, samedi après-midi en L1 contre Caen (2-2), avec les blessures de Cabaye (adducteurs), Marquinhos (ischio-jambiers), Aurier (quadriceps) et Lucas (adducteurs). Une guigne qui a mis un gros coup sur la tête de Laurent Blanc, qui a concédé, assez défaitiste: "Ca va être très, très compliqué de les récupérer".

A ce quatuor d'éclopés s'ajoutent Motta et Matuidi, diminués, et Pastore, absent depuis deux semaines (mollet). Pour lui, l'incertitude demeure, et il manquera de toutes façons de compétition, surtout pour la C1.

Thiago Silva y croit
Ces blessures aux corps génèrent par ailleurs des bleus à l'âme. Il n'y avait qu'à entendre les Parisiens déplorer ces coups du sort pour comprendre qu'ils n'en revenaient pas, à l'image d'Ibrahimovic, qui a assuré n'avoir "jamais vu ça". Qui plus est, mentalement, Paris pâtit forcément aussi du scénario final de cette rencontre finie à neuf contre onze et qui a vu Caen lui arracher le match nul en deux minutes dans les arrêts de jeu. Avec pour autre conséquence de ne pas avoir pris la tête du championnat, ce qui eut été une première cette saison et un gage de confiance retrouvée.

Au contraire, le doute, né de résultats moyens et d'une qualité de jeu en deçà des espérances, s'accroche, même si Thiago Silva, en bon capitaine retrouvé, s'est empressé de monter au front: "Je veux dire à nos supporteurs qu'ils doivent être confiants. Je pense qu'on sera prêt. On est très fort, très motivé". Et "fort", il faudra l'être, car être "motivé" ne suffira pas pour bousculer un adversaire qui a eu le loisir de préparer sereinement ce rendez-vous, sans jouer durant un week-end réservé à la Cup dont il a été éliminé fin janvier, certes piteusement à domicile (4-2) par Bradford, une équipe de 3e division.

Contrairement à Blanc, Mourinho sait qu'il peut compter sur un effectif au complet, sans blessé ni suspendu, avec notamment son buteur Diego Costa, plein de fraîcheur après trois matches de suspension en championnat, et son perforateur Eden Hazard, tout récemment prolongé jusqu'en 2021. Mais malgré la somme d'indisponibilités, Paris se présentera avec tous ses cadres opérationnels. Ce sont bien ces joueurs achetés à coups de millions qui sont censés le porter dans ce genre de rendez-vous qui font ou défont une saison.

La charnière Thiago Silva-David Luiz a ainsi l'occasion de justifier son statut de meilleure défense du monde attribuée par la Fifa malgré sa déroute au Mondial brésilien. Cavani, lui, l'opportunité de marquer dans un grand match. Et "Ibra" de montrer qu'il est encore le grand Zlatan.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:00

Carré de favoris et rêves de trouble-fête

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2296142_full-lnd

Le Real Madrid, le FC Barcelone, le Bayern Munich et Chelsea sont les grands favoris des 8e de finale de la Ligue des champions qui débutent mardi et où rêvent aussi de s'illustrer outsiders et grosses cotes.

FAVORIS
Le Real est le premier candidat à sa propre succession au palmarès. Carlo Ancelotti est un expert ès C1 (deux comme joueur, trois comme entraîneur) et possède un effectif "galactique", toujours en tête de la Liga. Il a aussi Cristiano Ronaldo. Le double Ballon d'Or en titre tourne cependant au ralenti en 2015, avec seulement quatre buts en huit matches, et le Real a connu une sérieuse déroute récemment (4-0 chez l'Atletico). Il a l'occasion de marquer son territoire dès mercredi à Schalke.

Le Barça, au contraire, surfe sur une dynamique de 11 victoires consécutives toutes compétitions confondues (3,8 buts par match en moyenne!), porté par un Messi revenu à son meilleur niveau, auteur de 14 buts déjà en 2015 et qui s'entend à merveille avec Neymar. La brouille hivernale de l'Argentin avec son entraîneur Luis Enrique semble enterrée. Seule la C1 peut rendre son lustre au Barça après une année 2014 blanche. Pour cela, il faut déjà franchir l'obstacle Manchester City en 8e, comme la saison dernière (2-0, 2-1).

Le Bayern reste sur un 8-0 infligé à Hambourg samedi en championnat. Il y a pire pour préparer son match de mardi chez le Shakhtar Donetsk. Les Munichois semblent avoir digéré leur premier revers de la saison en Bundesliga (4-1 à Wolfsburg fin janvier) et, comme s'en est félicité Pep Guardiola, leur "style de jeu est de retour", tout comme Ribéry.

Chelsea aussi domine son championnat (7 points d'avance sur le 2e) et paraît encore mieux armé que la saison dernière, avec les renforts de Courtois, Fabregas et Diego Costa, et un Hazard encore plus décisif. La sortie de route en Cup (2-4 face à Bradford/D3) relève sans doute de l'accident. Et le roué Jose Mourinho n'a que la C1 en tête. Il doit d'abord sortir le PSG, comme la saison dernière en quarts (1-3, 2-0).

OUTSIDERS ET GROSSES COTES
Manchester City vise le premier quart de C1 de son histoire, afin de transposer sur la scène européenne son statut anglais (podium national depuis 2011, dont deux titres). Les Citizens viennent seulement de renouer avec le succès (4-1 à Stoke) après cinq matches sans victoire toutes compétitions confondues. Mais Agüero est revenu de blessure, et les Africains Yaya Touré (suspendu à l'aller) et Bony, rentrés de la CAN. Contre le Barça, City jouera sa saison.

Le Paris SG aussi, contre Chelsea, revanche des quarts de 2014. Les Français paraissent cependant moins souverains, avec un Ibrahimovic moins décisif et une cascade de blessures (Cabaye, Marquinhos, Aurier et Lucas, et Pastore toujours incertain). Une élimination dès les 8e de finale serait une régression pour le PSG double quart-finaliste, qui menacerait sans doute Laurent Blanc à moyen terme.

La Juventus survole la Serie A mais n'a plus fréquenté les quarts de C1 depuis 2006, une éternité. Emmenée par Pogba et Tevez, elle a un coup à jouer contre Dortmund. Le club allemand, justement, à la saison ratée en Bundesliga, veut poursuivre sa parenthèse enchantée en Europe sous l'impulsion de Reus et Aubameyang.

Arsenal, distancé en championnat, reste sur quatre éliminations en 8e de finale et a toutes ses chances face à Monaco. Ballottage favorable également pour l'Atletico Madrid, finaliste en 2014, face à Leverkusen. Les Espagnols ont perdu leur buteur Diego Costa mais Griezmann a changé de dimension.

Porto aussi peut figurer parmi les outsiders puisqu'il affronte Bâle, le Petit Poucet.

Leur passage en quart étonnerait l'Europe du foot: le Shakhtar, Schalke, Bâle, Leverkusen et Monaco ont déjà réussi leur saison européenne en s'extrayant des poules.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:01

Shakhtar - Loin des yeux, proche du coeur

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 1665273_full-lnd

Éloigné de ses bases par le conflit armé dans l'est de l'Ukraine, le Shakhtar Donetsk pourra compter sur le soutien à distance de ses supporteurs pour son huitième de finale aller de Ligue des champions face au Bayern Munich mardi soir.

"Ils sont l'unique lumière dans nos vies ici, dans Donetsk frappé par la guerre", lance Pavel, étudiant de 21 ans dans la ville. "Je pense que ce sera difficile de jouer contre le Bayern, mais on espère tous le meilleur. Nous adorons tous le Shakhtar et nous leur souhaitons tous le succès", ajoute ce supporteur du club.

En raison du conflit, le club du Donbass a élu domicile à Kiev et dispute ses rencontres de Ligue des champions à Lviv, soit à près de 1250 kilomètres de ses bases. Résultat: le club ne dispose pas du soutien de son public traditionnel, avec une conséquence sur ses résultats en Championnat d'Ukraine. L'octuple champion d'Ukraine depuis 2004 n'occupe que la deuxième place à mi-saison, avec cinq points de retard sur l'actuel leader, le Dynamo Kiev. Il pourrait ainsi céder un titre qui ne lui a pas échappé ces cinq dernières saisons.

Retour à Donetsk rêvé

"Le soutien de nos fans nous manque vraiment. Mais nous allons faire de notre mieux pour apporter un peu de joie à ceux qui aiment le Shakhtar dans ces temps difficiles", a reconnu le milieu de terrain international croate Darijo Srna.

Si en Ligue des champions la Lviv Arena a frôlé les guichets fermés lors des trois rencontres (en moyenne plus de 32.000 spectateurs pour une capacité maximale de 35.000), l'engouement est bien moins important en championnat, dans l'anonymat d'un stade de moins de 2000 places à Kiev. "Ce n'était pas une saison facile, car nous avions tous le sentiment de jouer à l'extérieur l'ensemble de nos rencontres", a ajouté Srna.

Un retour à la maison semble encore assez lointain: le centre d'entraînement du Shakhtar dans le sud de la ville de Donetsk a été endommagé par des tirs d'artillerie, tandis que la Donbass Arena de Donetsk, enceinte de 51.500 spectateurs qui a accueilli l'Euro-2012, a également été touchée par des bombardements. "Je pense qu'un jour, nous retournerons à la Donbass Arena. Nous en rêvons tous", a insisté Srna.

Contre la puissante armada munichoise en Ligue des champions, peu nombreux sont ceux qui se risquent à pronostiquer une victoire et une qualification ukrainienne dans l'épreuve-reine du football européen. "Évidemment, ils sont favoris, mais ça ne veut pas dire qu'ils sont déjà qualifiés", a néanmoins prévenu l'entraîneur du Shakhtar, le Roumain Mircea Lucescu. "Ils impressionnent dans le contrôle du jeu. Toutefois, comme d'autres équipes, ils ont leur faiblesses. Ça nous laisse la chance d'obtenir un résultat positif", a-t-il ajouté.

La démonstration du Bayern samedi contre Hambourg en Championnat d'Allemagne, avec pas moins de huit buts inscrits, a dû calmer l'optimisme de l'entraîneur.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:06

PSG - Aurier, Cabaye et Lucas indisponibles

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2508316_full-lnd

Le Paris SG sera privé, au minimum, de Lucas, Yohan Cabaye et Serge Aurier mardi pour le 8e de finale aller de Ligue des Champions contre Chelsea, a annoncé lundi l'entraîneur du club de la capitale Laurent Blanc.

"En ce qui concerne les forfaits, on en a déjà trois: Serge Aurier, Yohan Cabaye et Lucas. Ça c'est officiel, il est impossible pour eux d'être sur le terrain", a indiqué Blanc.

Ces trois joueurs se sont blessés samedi face à Caen (2-2) et leurs absences étaient attendues. C'était aussi le cas pour Marquinhos, lui aussi touché samedi, mais Blanc n'a pas annoncé son forfait.

"Pour les autres, il faudra voir si ils sont disponibles. Il y a un entraînement à 16h (15H00 GMT). Après, on saura qui pourra participer. Ce n'est pas la meilleure des préparations pour un match aussi important", a expliqué Blanc.

Thiago Motta, Blaise Matuidi, Javier Pastore et donc Marquinhos sont incertains à des degrés divers.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:09

Chelsea comme une fleur, Paris un peu fané

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2313504_full-lnd

Chelsea, déjà plus en jambes que le Paris SG avant même la spectaculaire avalanche parisienne de blessures ce week-end, se présente au complet et reposé pour leurs retrouvailles mardi en 8e de finale aller de la Ligue des champions.

Samedi, les Parisiens, décimés et contrariés, ont concédé à l'arraché un nul (2-2) en championnat face à Caen en finissant à neuf après les sorties sur blessures de Cabaye, Aurier, Lucas, Marquinhos et Matuidi. Les trois premiers ont déclaré forfait, les deux autres sont incertains à des degrés divers, comme Thiago Motta ou encore Pastore...

Eliminé en quart en 2014 par une défaite tardive 2-0 à Stamford Bridge après une jolie victoire 3-1 à l'aller, le PSG, 3e de L1 à deux points de Lyon, n'a plus les mêmes certitudes qu'alors. Le club de la capitale ne partait de toutes façons pas favori contre le solide leader de la Premier League, fort de sept points d'avance sur son dauphin Manchester City.

Tête et jambes reposées, à l'image de Diego Costa qui reprendra après trois matches de suspension, l'équipe de Jose Mourinho, qui n'a pas joué depuis mercredi, vise un septième quart en neuf campagnes.

Le technicien portugais, sorti en demi-finale en 2014, se retrouve toutefois avec une pression supplémentaire car, après une année blanche pour son retour, il est maintenant attendu au tournant. Une élimination à ce niveau ferait mauvais genre après celle, inattendue, en Coupe d'Angleterre contre une équipe de 3e division. Paris reste par contre en course sur quatre tableaux.

Eliminés par Bradford (4-2), rossés par Tottenham (5-3), les "Blues" peuvent parfois se prendre joliment les pieds dans le tapis, mais en général ils trouvent toujours le moyen de ramener ce qu'ils sont venus chercher. Invaincus en poule de Ligue des champions, ils ont également la meilleure attaque avec 17 réalisations, et un petit but marqué à l'extérieur, comme l'an passé, pourrait faire la différence.

Merci Hazard

Ces derniers temps, les Londoniens ont également pris l'habitude de souffrir dans le jeu, sans en pâtir au résultat. Pire, ils semblent même se délecter de ces matches serrés, qu'ils savent faire basculer du bon côté, souvent grâce à Hazard.

Les retours du meneur Fabregas et du buteur Costa, qui a marqué 8 fois lors du précédent exercice avec l'Atletico mais attend toujours son premier but européen cette saison, malgré 17 inscrits en Premier League, pourraient fluidifier une équipe au complet. Bien intégré au collectif, Willian devrait être préféré à la recrue Cuadrado, mais Zouma pourrait entériner, au détriment de Cahill, le changement de hiérarchie défensive.

Car l'ex-Stéphanois est habitué à Ibrahimovic, absent au retour il y a un an et désormais rempart contre la sinistrose parisienne. Même si c'est Cavani qui a inscrit cinq buts en C1, contre deux au Suédois. En face, aucun joueur n'émarge à plus de deux réalisations... mais ils sont cinq dans ce cas.

Invaincu depuis neuf matches, dont sept victoires, le PSG, qui a terminé la première phase par un premier revers frustrant à Barcelone (3-1), prie donc pour étirer à 33 matches sa série d'invincibilité européenne à domicile depuis 2006.

Il faudra pour cela que sa charnière brésilienne soit au niveau de sa réputation et que, aux côtés de Thiago Silva, David Luiz évite de marquer contre son camp... ce qu'il avait fait avec Chelsea l'an passé.

Question bilans, celui du PSG au Parc fait état d'une seule défaite contre des Anglais, malheureusement face à Chelsea en 2004, alors que les "Blues" ont été battus quatre fois sur six en France.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:13

Chelsea - Costa, artiste-baggareur

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2504668_full-lnd

Diego Costa, prolifique buteur de Chelsea, de retour contre le Paris SG en 8e de finale aller de la Ligue des champions mardi après une suspension pour brutalités, admet son goût du combat mais refuse l'étiquette de joueur violent.

"Je joue engagé, à la limite, mais avec correction, affirme l'attaquant de 26 ans. Ok, j'ai été impliqué dans un paquet d'incidents mais je n'ai jamais blessé personne gravement, et jamais exprès. Je suis un battant. Ceux qui apprécient ces valeurs comprennent. Je ne dis pas que je suis un ange mais je continuerai à jouer comme ça, car c'est mon jeu".

Sa réputation grandissante de chiffonnier a pris une tournure différente fin janvier en Coupe de la Ligue contre Liverpool. Deux semelles spectaculaires, par excès d'engagement plus que méchanceté, lui ont valu trois matches de suspension.

"Je suis habitué à encaisser les coups des défenseurs, mais moi aussi je sais me battre, tacler, même si certains pleurent au premier contact. Pour moi, ça s'arrête à la fin du match", assure-t-il encore.

"C'est une plaie de jouer contre lui, je l'en félicite, l'encourage pourtant le consultant et ex-grognard de Manchester United Gary Neville. Il a le don pour énerver l'adversaire, mais l'idée que son comportement soit violent est absurde. Je suis étranger à ce concept de joueurs qui doivent être des modèles dans la vie et des saints sur le terrain".

'Peur de rien'
Pour son entraîneur Jose Mourinho, qui aime les guerriers et le caractère, son histoire personnelle explique en grand partie sa personnalité. "Il n'a jamais rien eu gratuitement, il a dû s'arracher. Du coup, il n'a peur de rien, il est prêt à tout", expliquait le Portugais à l'arrivée de Costa, en provenance de l'Atletico.

International espagnol (7 sélections, 1 but) mais Brésilien de naissance, Costa a grandi dans une petite ville de ce Nordeste sinistré et n'a pas joué en club avant l'âge de 15 ans, alors qu'il avait rejoint Sao Paulo pour vivre comme vendeur.

Débarqué ensuite au Portugal en 2005, il a connu encore huit clubs différents avant d'accéder à la reconnaissance avec l'Atletico Madrid en 2012, après avoir bourlingué et galéré.

"J'ai commencé dans la rue. On apprend les 'grigris', mais également comment utiliser son corps, s'adapter. Pour survivre, la rue a ses propres règles. Quand je jouais contre mon frère, ça se finissait toujours mal entre nous. Le manque de formation classique a aussi des qualités: vous apprenez plus vite les petits trucs, vous devenez plus intelligent face aux plus grands", déclarait-il encore.

Du coup, Diego, prénommé ainsi par son père en hommage à l'ennemi argentin Maradona, s'est mué en artiste-bagarreur.

'Il va vous rentrer dedans'
"C'est vraiment chiant de l'avoir sur le dos", se souvient son ex-coéquipier Damien Perquis, mi-admiratif, mi-critique. En Angleterre, où l'engagement est valorisé, Costa, qui s'est peut-être senti pousser des ailes après avoir été protégé par les arbitres en Espagne, est comme un poisson dans l'eau.

Auteur de 17 buts en 19 matches de Premier League, il est affamé avant de rejouer, car son compteur européen est toujours bloqué, malgré huit buts et une finale de C1 lors de la précédente campagne avec les "Colchoneros".

"C'est l'un des meilleurs buteurs du moment, est convaincu le Parisien Thiago Silva. Il peut jouer, mais aime aussi la bataille. C'est le genre à vous faire comprendre qu'il va vous rentrer dedans".

"Si vous prenez une cible, ça se finit en bagarre et vous perdez de vue l'essentiel en vous laissant distraire. Silva et Luiz sont de grands défenseurs. Il y aura peut-être des contacts, des échanges mais cela ne fait pas partie d'un plan de ma part. C'est juste l'émotion dans le feu de la bataille", les a prévenus le buteur.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:15

PSG - Blanc : "Il faudra être très, très froid"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2524429_full-lnd

L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a appelé son groupe à rester "très, très froid même si ça sera très chaud sur le terrain" lors du 8e de finale aller de Ligue des Champions, mardi contre Chelsea.

Entre l'élimination l'an dernier et le scénario catastrophe de samedi (match nul 2-2 en championnat, quatre joueurs blessés), est-ce qu'il y a chez vous un esprit de revanche ?
On l'espère tous, moi le premier. Mais j'aurais mieux aimé préparer ce match dans d'autres circonstances. On dit parfois que quand les éléments sont contraires, ça peut resserrer les liens, entre les joueurs, avec le staff et vis à vis du public. On espère que cette alchimie sera présente face à un adversaire de grande qualité. Les joueurs qui débuteront, ceux qui seront sur le banc, le staff, le public, tout le monde devra être très bon pour renverser cette excellente équipe.

Chelsea est mieux armé offensivement que l'année dernière. Est-ce que la clé sera votre défense ?
Pour moi, la défense n'est pas la clé du match de demain, c'est toujours la clé des grands matches. L'année dernière, c'est la capacité de Chelsea à marquer ici et à ne pas prendre de but chez lui qui a fait la différence. Ne pas prendre de but et bien défendre, c'est toujours une priorité dans les grands matches. Il y aura de grands joueurs offensifs des deux côtés mais, paradoxalement, je pense que c'est l'équipe qui défendra le mieux qui aura les meilleures chances.

Ibrahimovic a parfois déçu dans les grands matches. Attendez-vous beaucoup de lui ?
Les deux entraîneurs attendent beaucoup de leur équipe et de leurs leaders. Zlatan en fait partie. Les grands joueurs tirent les équipes vers le haut, surtout les buteurs. Il faudra marquer et bien défendre. C'est notre équation, ça sera la même sans doute pour José Mourinho.

Verratti va-t-il passer un test de maturité contre Chelsea ?
Je pense. Il y aura de la pression à tous les niveaux. Il prendra ses responsabilités. Je ne me fais aucun souci pour ses responsabilités dans le jeu parce qu'il le fait toujours. Dans la maîtrise de soi-même, il doit montrer dans ces grands matches qu'il a progressé. Je connais bien José Mourinho, il va tout faire pour que le match prenne un peu de température. Il va falloir être très, très froid même si ça sera très chaud sur le terrain. On est dans une période où on ne peut pas se permettre de prendre des cartons et d'avoir des expulsés. C'est vrai pour Marco comme pour les autres mais lui particulièrement, car il est un peu sensible là-dessus. C'est un vrai test mais je pense qu'il va le relever.

Qu'avez-vous pensé des critiques contre vous après les blessures de samedi ?
C'est un scénario catastrophe mais dès qu'il arrive quelque chose, le responsable est tout trouvé, c'est moi. J'ai les épaules assez larges, je prends cette responsabilité. Si ça peut permettre à mon équipe d'avoir l'esprit tourné vers Chelsea et de penser un peu moins aux blessures, je la prends volontiers. De toutes façons il peut tout arriver, le responsable est toujours le même, c'est moi. On m'accorde trop de choses négatives. Si vous pensez que mon souci majeur n'est pas de préparer la meilleure équipe contre Chelsea, vous remettez en cause mes compétences professionnelles. Mais ne cherchez pas le responsable pendant des heures, il est devant vous.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:17

PSG - David Luiz ne célèbrera pas un éventuel but

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2524381_full-lnd

Le défenseur central du Paris SG David Luiz a déclaré lundi qu'il ne célèbrerait pas un éventuel but inscrit mardi en 8e de finale aller de Ligue des Champions contre Chelsea, son ancienne équipe.

"Je serai heureux, bien sûr. Mais de toutes façons je suis défenseur, je n'ai pas beaucoup d'opportunités de marquer. Si ça arrive, je ne le célèbrerai pas, par respect, mais je serai très heureux", a dit le Brésilien en conférence de presse.

"L'année dernière, j'avais déjà marqué mon premier but pour le PSG avec Chelsea", a-t-il aussi plaisanté. Lors du match aller, remporté 3-1 par les Parisiens, David Luiz avait en effet inscrit contre son camp le but du 2-1.

Le Brésilien a aussi estimé que son ancienne équipe était plus forte aujourd'hui que la saison dernière.

"Ils sont plus forts. Ils ont mieux compris la philosophie de Mourinho, le message passe mieux. Il y aussi quelques joueurs de grande qualité qui sont arrivés. C'est un grand club, avec beaucoup de joueurs fantastiques, pas seulement Hazard et Diego Costa, mais aussi Matic, Fabregas, Willian...", a-t-il dit.

Enfin, invité à comparer les deux entraîneurs, José Mourinho et Laurent Blanc, l'ancien joueur de Benfica a tranché: "Je dirais qu'ils sont tous les deux très moches."

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:18

PSG - Ibrahimovic, le grand sommeil ou le grand réveil ?

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2524619_full-lnd

Les retrouvailles du Paris SG avec Chelsea mardi tombent-elles à point nommé pour sonner le grand réveil de Zlatan Ibrahimovic? L'issue de cette double confrontation, dix mois après la précédente, où le Suédois s'était blessé, le dira.

Le 2 avril 2014, le premier acte au Parc des Princes avait ressemblé à une victoire de prestige, mais à la Pyrrhus pour Paris, avec ce 3-1 plein de promesses que la blessure à une cuisse de Zlatan est venue gâcher. Avant ce coup du sort, le Suédois n'avait en rien pesé sur la production de grande qualité des Parisiens. Et ressurgissaient une fois de plus les reproches à l'endroit d'une étoile qui pâlirait dans les très grands rendez-vous.

Le second acte, le 8 avril, avec ce but de Demba Ba dans les derniers instants de la rencontre, avait ensuite été fatal (2-0) aux Parisiens, sans ressort offensif sous les yeux du Suédois impuissant dans les tribunes de Stamford Bridge.

Depuis cette déchirure musculaire qui l'a empêché de finir en beauté une saison pourtant parfaite jusque-là, ne serait-ce qu'en terme statistique (ndlr, il en était à 40 buts en 44 matches, il a fini avec 41 buts en 46 matches toutes compétitions confondues), Ibrahimovic a vu une talalgie lui pourrir son automne durant lequel il a été éloigné deux mois des terrains.

Son gabarit hors-norme (1,95 m, 95 kg) n'aidant pas, il a mis autant de temps, sinon plus, pour revenir sur les terrains que pour y redevenir compétitif, ne serait qu'à l'échelle du championnat de France.

Est-il pour autant devenu un colosse aux pieds d'argile ? L'évolution du joueur durant ces quatre, voire cinq derniers mois, a donné cette impression et même celle qu'à 33 ans la star suédoise entamait peut-être son déclin.

Meneur de luxe

Pourtant, peu à peu ces dernières semaines, l'ancien joueur de Milan (Inter et AC) a montré du mieux, à la fois dans son engagement physique, dans son jeu et dans son rôle de buteur, alors que Cavani n'est jamais parvenu à faire oublier son absence.

Pour favoriser la résurgence de l'expression de son talent, tout en tenant compte de sa difficulté à accélérer et à répéter les efforts, Laurent Blanc a fait en sorte qu'il participe plus au jeu avec ses qualités d'organisateur au milieu de terrain. Pour mieux laisser les espaces à ceux qui peuvent les prendre plus souvent, que ce soient Cavani, Lucas ou Lavezzi.

"Ibra" meneur de luxe, était déjà une des caractéristiques du PSG façonné par Blanc la saison passée. Et le Suédois avait souvent brillé dans ce registre avec 15 passes décisives. Mais c'est "Ibra" l'attaquant qui pèse, intimide et marque, dont Paris aura surtout besoin mardi et dans trois semaines au match retour.

Et dans un contexte pour le moins difficile, avec une cascade de forfaits (Lucas, Cabaye, Aurier) et de joueurs diminués et incertains (Marquinhos, Pastore) pour le match contre les Blues, Blanc peut au moins se consoler d'avoir, avec le Suédois en tête, des cadres valides pour présider aux destinées de son équipe (Thiago Silva, David Luiz).

Le but "zlatanesque" inscrit samedi contre Caen (2-2) a été, qui plus est, de ceux qui font énormément de bien pour la confiance. Déjà apparu en net regain de forme il y a dix jours à Lyon (1-1), Zlatan avait montré qu'il pouvait répondre présent pour un match au sommet du championnat de France.

Chelsea sera évidemment d'un autre acabit, mais aussi une occasion rêvée d'enfin briller dans un grand rendez-vous.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:19

Chelsea - Zouma encense Mourinho

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2497616_full-lnd

Le jeune défenseur français de Chelsea Kurt Zouma a estimé lundi que son entraîneur José Mourinho était "le meilleur coach du monde", à la veille du 8e de finale aller de Ligue des champions face au Paris SG.

"C'est le meilleur coach du monde. Là où il passe, il impose sa marque et il gagne beaucoup de titres", a dit le joueur de 20 ans en conférence de presse.

"Il y a surtout sa rage de gagner tous les matches, cette horreur de perdre. Tactiquement et techniquement aussi, il nous apporte beaucoup, mais c'est surtout cette rage, cette envie de ne rien laisser passer", a ajouté l'ancien Stéphanois.

Zouma, qui pourrait être titulaire mardi contre le Paris SG en 8e de finale aller de Ligue des Champions, est aussi revenu sur ses bons débuts en Angleterre.

"Je suis très heureux de mes bons débuts. Je dois continuer. Je suis très fier de jouer avec deux des meilleurs défenseurs du monde, j'apprends beaucoup avec eux", a-t-il dit à propos de Gary Cahill et John Terry.

"J'apprends, que je sois sur le banc ou sur le terrain. Je dois être prêt mentalement à chaque fois. Si je reste sur le banc, je dois attendre ma chance, ce n'est pas un problème pour moi", a-t-il encore déclaré.

Il a en revanche préféré réfuter les comparaisons avec l'ancien défenseur français Marcel Desailly, évoquées par des médias anglais.

"Je suis très fier de ça, je ne savais pas. Mais Desailly c'est Desailly et je suis trop jeune pour dire que je suis comme lui", a-t-il dit.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 16 Fév - 21:20

Mourinho : "Paris est une grande équipe"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2522709_full-lnd

L'entraîneur de Chelsea José Mourinho a laissé entendre que le Paris SG, qu'il affronte mardi en 8e de finale aller de Ligue des Champions, était plus fort que lors de leur précédente confrontation il y a un an car "avec la stabilité on s'améliore".

Est-ce un confort pour vous d'arriver à ce match en étant nettement leader en championnat ?
Sept points en Premier League, ce n'est pas énorme. Dans d'autres championnats oui, mais en Premier League non. On ne peut pas se relâcher. Et la Ligue des Champions motive tout le monde. On va avoir deux gros matches, face à un gros adversaire.

Diego Costa a manqué les derniers matches pour suspension. Va-t-il débuter ?
Oui il va débuter. Mais ce n'est pas bon pour un joueur d'être absent pendant trois matches. Je pense qu'il ne sera pas dans sa meilleure forme. Rémy et Drogba ont joué en son absence. C'était important qu'ils aient des minutes de jeu et de la confiance. Ils sont prêts eux aussi.

Beaucoup d'observateurs estiment que le Bayern Munich et le Real Madrid sont les favoris de cette C1, et pas Chelsea. Etes-vous d'accord ?
Non, pas du tout. La Ligue des Champions est un endroit pour les surprises. Il suffit de regarder les 10 dernières années. Il y a des équipes attendues qui ont gagné mais aussi trois ou quatre qui n'étaient pas attendues. C'est quasiment du 50-50. Aujourd'hui on est 16 candidats.

Vous vous étiez qualifiés la saison dernière et vous semblez encore plus forts cette saison...

On s'est qualifié mais on a perdu à Paris. Ca s'est joué à la dernière minute sur un détail. Donc je ne dirais pas qu'on a gagné parce qu'on était meilleur. On a gagné parce qu'on a marqué un but à Paris et qu'on n'en a pas concédé à Londres. Paris est une grande équipe, presque la même que l'année dernière, avec en plus David Luiz. C'est le même coach et avec la stabilité on s'améliore. Chelsea est une équipe différente. On a changé quelques joueurs et notre identité de jeu.

Courtois va-t-il débuter ?

Il ne le sait pas donc je ne peux pas vous le dire. Mais j'ai les deux meilleurs gardiens de la Premier League donc c'est facile pour moi. Je suis très heureux des deux et l'équipe est très confiante avec les deux.

Est-ce que c'était un mal pour un bien d'être éliminé en Cup ? Vous avez pu vous reposer alors que Paris enchaîne les matches.
Ce n'est jamais bien d'être éliminé, c'est toujours un problème. Et la dernière personne à qui il faut parler de l'accumulation des matches, c'est le coach d'une équipe anglaise. L'Angleterre est un endroit spécial. Quand les Français étaient en vacances pour Noël, on jouait cinq matches en dix jours. Donc ne me parlez pas de fatigue ou d'accumulation de matches.

Fifa.com (16/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 17 Fév - 12:48

Le PSG sur une jambe pour sa revanche

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2524145_full-lnd

Le Paris SG rêve d'une revanche face à Chelsea et José Mourinho, qu'il reçoit mardi (20h45) en 8e de finale aller de la Ligue des champions, mais une incroyable série de blessures complique sérieusement les choses au coeur d'une saison moyenne.

87e minute du quart de finale retour la saison dernière à Stamford Bridge: Demba Ba devance Maxwell et trompe Sirigu. Chelsea gagne 2-0 et se qualifie, José Mourinho court comme un perdu jusqu'au poteau de corner et commence à savourer son triomphe. Ensuite, Paris a gagné la Coupe de la Ligue et remporté un deuxième championnat d'affilée. Mais ce revers a fait naître un doute: le projet parisien de régner sur l'Europe est-il viable, surtout à si court terme ?

Pourtant, peu de choses séparaient Paris des Blues la saison dernière. Interrogé sur ce qui avait fait la différence entre le coaching des deux entraîneurs, Mourinho avait d'ailleurs répondu: "la chance". "Je ne dirais pas qu'on a gagné parce qu'on était meilleur. On a gagné parce qu'on a marqué un but à Paris et qu'on n'en a pas concédé à Londres", a-t-il encore estimé lundi.

Mais au moment de ces retrouvailles, une marche plus bas que la saison dernière, le constat a un peu changé et la balance semble pencher plus franchement du côté d'Eden Hazard et des siens. Le fameux "projet parisien" semble un peu stagnant, ralenti par le fair-play financier et perturbé par une saison compliquée.

Cascade de blessures
Le club de la capitale n'est, en effet, que 3e de Ligue 1 et sa saison n'a pas connu beaucoup de sommets, à l'exception d'une victoire 3-2 contre Barcelone, qui n'a pas empêché les Catalans de finir en tête de la poule. Surtout, Laurent Blanc doit gérer une invraisemblable cascade de blessures, qui lui a déjà coûté deux points en L1 samedi contre Caen, un match fini à neuf contre 11 (2-2). Lucas, Cabaye et Aurier sont indisponibles. Marquinhos, Matuidi, Pastore et Thiago Motta sont finalement dans le groupe mais leur état de forme réel est incertain. "On ne peut pas attaquer un match comme celui-là si on n'est pas à 100%. Ceux qui débuteront seront à 100%", a assuré Blanc lundi. Mais l'état de son banc de touche n'inspire tout de même pas la plus grande confiance.

Chelsea, lui, domine nettement la Premier League et semble plus fort que jamais. "Ils sont plus forts. Ils ont mieux compris la philosophie de Mourinho, le message passe mieux. Il y a aussi quelques joueurs de grande qualité qui sont arrivés. C'est un grand club, avec beaucoup de joueurs fantastiques, pas seulement Hazard et Diego Costa, mais aussi Matic, Fabregas, Willian...", a ainsi déclaré David Luiz, l'ancien de la maison Bleue.

Rester froid
Pour autant, la perspective de ce double choc paraît un peu moins terrifiante qu'en décembre au moment du tirage au sort. Depuis, Chelsea a connu quelques accrocs, une vilaine défaite 5-3 contre Tottenham ou un surprenant naufrage 4-2 en FA Cup contre Bradford. Paris de son côté s'est un peu reconstruit, avec Ibrahimovic qui revient en forme au bon moment, et une défense solidifiée qui sera, selon Blanc, la clé du match. "C'est toujours la clé des grands matches", a-t-il dit en appelant son groupe à rester "très, très froid même si ça sera très chaud sur le terrain".

Il faudra donc surveiller Verratti, véritable aimant à cartons jaunes, et surtout le pénible Diego Costa. L'Espagnol né au Brésil n'aura peut-être pas beaucoup de ballons, car on imagine mal Chelsea se ruer à l'attaque. Mais ballons ou pas, il se fera un plaisir de pourrir la vie de Thiago Silva et David Luiz.

Ce dernier a aussi lancé un nouvel appel au public du Parc des Princes, auquel il avait reproché samedi de dormir: "C'est important dans ces conditions d'avoir une connexion avec les supporteurs. Et ils peuvent aussi essayer de nous réveiller si on dort sur le terrain." Vu l'enjeu, ce serait malheureux.

Fifa.com (17/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 17 Fév - 12:49

Messi-Ronaldo, revoilà la course-poursuite

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2459711_full-lnd

Deux champions dans les starting-blocks: Lionel Messi et Cristiano Ronaldo reprennent ces jours-ci leur folle course-poursuite en Ligue des champions, avec pour enjeu le record de buts de l'épreuve, détenu par l'Argentin et convoité par le Portugais.

. Quand Ronaldo met Messi au défi
L'affrontement entre les deux attaquants a atteint de nouveaux sommets l'an dernier, mais qui dit que 2015 ne sera pas tout aussi relevé? Ronaldo, qui a triomphé en 2014 et remporté un troisième Ballon d'Or (après 2008 et 2013), a fait monter les enchères il y a un mois, lors du gala de remise du trophée: l'attaquant-vedette du Real Madrid a défié son grand rival du FC Barcelone, quatre fois sacré (de 2009 à 2012), en assurant vouloir le "rattraper" à l'avenir avec une quatrième couronne.

"J'aimerais rentrer dans l'histoire du football comme étant le meilleur", a lancé Ronaldo. Or, au niveau du palmarès sportif comme des records, le Portugais (30 ans) est pour le moment devancé par l'Argentin (27 ans). Messi est devenu en novembre le meilleur buteur de l'histoire du Championnat d'Espagne (269 buts à ce jour) puis celui de la Ligue des champions (75 buts), au nez et à la barbe de Ronaldo. Lequel compte 72 buts en C1 et va devoir cravacher pour revenir.

. Chassé-croisé en fonction du calendrier?
Avec les huitièmes de finale aller de la Ligue des champions cette semaine et la suivante, les deux rivaux vont reprendre leur duel pour le statut de meilleur buteur du continent. Et on pourrait bien assister dans les prochaines semaines à un chassé-croisé incessant en tête de ce classement.

Par la grâce du calendrier, c'est le Real de Ronaldo qui ouvre le bal mercredi (19h45 GMT) sur la pelouse de Schalke 04, six jours avant que le Barça de Messi n'aille affronter Manchester City. Un décalage dans le temps qui pourrait permettre au Portugais d'égaler l'Argentin en cas de triplé à Gelsenkirchen, où Ronaldo avait inscrit un doublé l'an dernier au même stade (6-1).

Messi, lui, n'a besoin que d'un petit but mardi prochain à Manchester pour égaler le record de buts en compétitions européennes de clubs, détenu par Raul Gonzalez (77 buts). Mais Ronaldo (75 buts dans ce classement) est aussi à l'affût...

. En 2015, Messi vole et Ronaldo cale
Les parcours respectifs du Real et du Barça en Ligue des champions influeront forcément sur la bataille Messi-Ronaldo, de même que la forme des deux buteurs. Leur dynamique paraît s'être inversée depuis début janvier: Messi est en pleine forme et Ronaldo à la peine, comme si l'attribution du Ballon d'Or avait fait lever le pied à Ronaldo tout en piquant au vif le N.10 barcelonais. Auteur de 14 buts en onze matches en 2015, Messi semble de retour à un niveau stratosphérique, alors qu'on le disait en froid avec son entraîneur Luis Enrique il y a seulement un mois et demi.

Quant à Ronaldo (seulement 4 buts en huit matches), il s'est moins signalé par ses exploits que par ses incartades: rupture avec sa compagne Irina Shayk, expulsion pour un mauvais geste à Cordoue, fête d'anniversaire très polémique organisée juste après la déroute contre l'Atletico (4-0).

Mais attention: entre ces deux-là, la course est loin d'être jouée d'avance.

Fifa.com (17/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 17 Fév - 14:48

FC Bâle - Paulo Sousa face à son meilleur ennemi

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2489540_full-lnd

Milieu de terrain élégant formé au Benfica Lisbonne, double vainqueur du trophée avec la Juventus et le Borussia Dortmund, Paulo Sousa, à la tête du FC Bâle, rencontre mercredi en 8e de finale de la Ligue des champions ses compatriotes du FC Porto qui ne lui ont pas souvent réussi.

En tant que joueur, Paulo Sousa a rencontré douze fois Porto, sept fois avec Benfica, quatre avec le Sporting Lisbonne et une avec les Grecs du Panathinaïkos, pour seulement deux victoires (et six défaites).

Champion du monde juniors en 1989 et 55 fois international malgré de nombreuses blessures, Sousa sait donc bien que la tâche ne sera pas aisée face à une équipe portugaise qui ne s'est inclinée qu'une seule fois en six confrontations face à des équipes helvétiques (3-0 face au Grasshopper de Zurich, au 2e tour de la Coupe UEFA 1980/81).

De plus, si Bâle a terminé 2e de son groupe éliminatoire (loin derrière le Real Madrid), les Lusitaniens ont eux largement dominé le groupe H, terminant invaincus (4 victoires, 2 nuls).

Champion d'Europe en 2004, Porto, emmené par l'Algérien Yacine Brahimi, part donc favori, en accédant pour la 7e fois aux 8e de finale, depuis son sacre. Les Suisses atteignent eux pour la 3e fois de leur histoire ce stade de la compétition, du moins en ce qui concerne l'ère moderne. Car le FC Bâle a déjà atteint les quarts de finale de la Coupe des champions, en 1973/74: vainqueurs à domicile à l'aller face au Celtic Glasgow (3-2), ils avaient été éliminés après une défaite 4-2 au retour.

Si la présence du champion de Suisse à ce niveau relève de l'exploit, en raison de son budget modeste (45 M EUR), soit cinq fois moins que Liverpool qu'il a devancé au tour précédent, l'équipe de Paulo Sousa ne veut pas revivre le cinglant revers concédé en 8e en 2011/12 face au Bayern Munich: un revers 7-0 en Bavière après une victoire 1-0 à l'aller au St-Jakob Park.

Globe-trotter

"Nous avons beaucoup progressé au niveau tactique et au niveau collectif", estimait l'entraîneur, à l'issue du stage de reprise de son équipe et avant le match nul (1-1) concédé samedi à domicile face à Sion en championnat. "Nous avons amélioré notre intensité dans tout ce que nous faisons, sur et en-dehors du terrain. Cela ne veut pas dire que notre intensité n'était pas à un haut niveau précédemment, mais l'attitude générale de l'équipe s'est encore améliorée", ajoutait l'entraîneur des "Rotblau" (rouge et bleu), bien partis, avec 8 points d'avance sur les Young Boys de Berne, pour conserver leur bien.

A 44 ans, Paulo Sousa appartient à cette génération d'entraîneurs portugais globe-trotters et avides de découvertes, tels André Villas-Boas au Zénith Saint-Pétersbourg, Leonardo Jardim à Monaco ou encore José Mourinho à Chelsea. S'ils ne connaissent pas tous la réussite de Mourinho (double vainqueur de la C1 avec le FC Porto et l'Inter Milan), ils sont la preuve d'un savoir-faire portugais incontestable sur la scène européenne, en Ligue des champions comme en Europa League.

Après un premier bail britannique (Queens Park Rangers, Swansea et Leicester) puis en Israël (Maccabi Tel-Aviv) et en Hongrie (Videoton), Sousa veut se servir de la scène européenne pour nourrir de plus hautes ambitions. Ses prédécesseurs sur le banc bâlois, dont Christian Gross et Thorsten Fink, ont tous traversé le Rhin pour aller diriger des pointures de la Bundesliga, comme Stuttgart ou Hambourg... sans pour autant beaucoup de succès.

En attendant, Sousa veut passer l'obstacle Porto et pourra compter mercredi sur un groupe quasiment au complet, seul son défenseur suisse Fabian Schär étant suspendu.

Fifa.com (17/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 17 Fév - 20:17

Schalke - Di Matteo : "Montrer que l'on a progressé"

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 2525000_full-lnd

"J'espère que l'on va montrer que l'on a progressé", a déclaré mardi l'entraîneur de Schalke, Roberto di Matteo, à la veille de rencontrer le Real Madrid en 8e aller de la Ligue des champions.

L'an dernier, le club de Gelsenkirchen, alors avec Jens Keller aux commandes, s'était fait étriller 6-1 à domicile au même stade de la compétition par le futur lauréat madrilène.


Ce double duel avec le Real est un bon test international?
C'est évidemment un gros test. Ce sera l'occasion de nous jauger sur la scène internationale, de voir les progrès effectués par mes joueurs et montrer qu'on est meilleur que l'an dernier. Le Real est bien sûr favori sur les deux matches. Mais on a aussi gagné en expérience sur ce type de match, j'espère qu'on va le montrer dès demain (mercredi) sur le terrain.

Le Real n'a pas été convaincant ces dernières semaines et Ronaldo est dans une mauvaise passe?
On a tous vu que ce qu'il s'est passé ces deux, trois dernières semaines mais chaque équipe peut connaître un temps de faiblesse. Et le Real reste une très grande équipe. On sait tous que Cristiano est un joueur fantastique, le triple Ballon d'Or. Mais c'est aussi un être humain, il peut rater un ou deux matches. Mais il reste un joueur doté d'énormes qualités, qui peut décider seul de l'issue d'une rencontre.

Vous avez déjoué les pronostics en remportant la Coupe avec Chelsea (2013). Cela vous aide pour un tel match?
Cela apporte indéniablement de l'expérience, mais c'est aussi le passé. J'entraîne une équipe totalement différente, qui va jouer contre le tenant du titre. La situation est très différente et j'essaie de préparer du mieux possible mon équipe. Tous ceux qui ont joué la semaine dernière sont physiquement prêts pour le match. On va chercher comme d'habitude la victoire, car c'est notre mentalité.

Fifa.com (17/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 17 Fév - 20:35

LIVE : 8ème de finale (1)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 17 février 2015
20h45 : Paris SG - Chelsea FC
20h45 : Shakhtar Donetsk - Bayern Munich

Mercredi 18 février 2015
20h45 : Schalke 04 - Real Madrid
20h45 : FC Bâle - FC Porto

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 17 Fév - 20:56

LIVE : 8ème de finale (1)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 17 février 2015
01' : Paris SG 0 - 0 Chelsea FC
01' : Shakhtar Donetsk 0 - 0 Bayern Munich


Mercredi 18 février 2015
20h45 : Schalke 04 - Real Madrid
20h45 : FC Bâle - FC Porto

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 17 Fév - 21:23

LIVE : 8ème de finale (1)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 17 février 2015
40' : Paris SG 0 - 1 Chelsea FC .................. Branislav Ivanovic (36')
40' : Shakhtar Donetsk 0 - 0 Bayern Munich

Mercredi 18 février 2015
20h45 : Schalke 04 - Real Madrid
20h45 : FC Bâle - FC Porto

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 17 Fév - 21:32

LIVE : 8ème de finale (1)


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 17 février 2015
MIT : Paris SG 0 - 1 Chelsea FC .................. Branislav Ivanovic (36')
MIT : Shakhtar Donetsk 0 - 0 Bayern Munich

Mercredi 18 février 2015
20h45 : Schalke 04 - Real Madrid
20h45 : FC Bâle - FC Porto

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
rachid_as
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 40

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015] - Page 17 Empty Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 32 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 24 ... 32  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum