Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Page 29 sur 32 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Dim 3 Mai - 18:58

Real - Benzema de retour à l'entraînement



Karim Benzema, remis d'une entorse à un genou, a repris dimanche l'entraînement avec le Real Madrid, a annoncé le club merengue, qui récupère l'un de ses principaux atouts offensifs juste avant sa demi-finale aller de Ligue des champions contre la Juventus Turin mardi.

"Le Français s'est entraîné sur la pelouse avec les trois gardiens et (Alvaro) Arbeloa, (Fabio) Coentrao, Nacho, (Asier) Illarramendi, (Gareth) Bale, Lucas Silva et Jesé", a expliqué le Real sur son site internet, avec une photo qui montre Benzema courant avec le genou droit bandé.

Blessé lors du quart de finale de C1 contre l'Atletico (0-0, 1-0) mi-avril, le Français devrait a priori être opérationnel en C1 mardi, au même titre que Gareth Bale: le Gallois, rétabli d'une blessure à un mollet, a joué une demi-heure samedi et délivré une passe décisive à Cristiano Ronaldo contre Séville (3-2) en Liga.

"CR7", auteur d'un triplé face aux Andalous, a semblé souffrir à nouveau du genou gauche samedi soir mais le Real a fait savoir qu'il avait réalisé un entraînement à base d'étirements et de courses dimanche.

Le Real Madrid, tenant de la Ligue des champions, va tenter de prendre une option en vue de la finale de la Ligue des champions lors de son déplacement mardi soir sur la pelouse de la Juventus Turin (18h45 GMT), sacrée championne d'Italie ce week-end.

Fifa.com (03/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 4 Mai - 14:46

Real - Benzema finalement absent



Karim Benzema, insuffisamment remis d'une entorse à un genou, n'a pas été retenu dans le groupe du Real Madrid pour la demi-finale aller de Ligue des champions mardi sur la pelouse de la Juventus de Turin, a annoncé lundi le club espagnol.

Blessé lors du quart de finale aller de C1 contre l'Atletico (0-0, 1-0) mi-avril, l'attaquant international français avait pourtant repris l'entraînement avec ses partenaires dimanche, le genou droit bandé. Mais le délai a peut-être été trop court pour lui permettre de retrouver la compétition seulement deux jours plus tard.

C'est un coup dur pour le Real Madrid, privé de l'une de ses références offensives, même si le Gallois Gareth Bale figure pour sa part dans le groupe de vingt joueurs convoqués par l'entraîneur Carlo Ancelotti. Rétabli d'une blessure à un mollet, Bale a joué une demi-heure samedi et délivré une passe décisive à Cristiano Ronaldo contre Séville (3-2) en Liga.

En l'absence de Benzema, Ancelotti aura le choix entre maintenir son 4-3-3 en lançant le Mexicain "Chicharito" Hernandez aux côtés de Bale et Ronaldo, ou bien opter pour un 4-4-2 avec le Gallois et le Portugais associés en pointe.

Le Real Madrid, tenant de la Ligue des champions, va tenter de prendre une option en vue de la finale de la Ligue des champions lors de son déplacement mardi soir sur la pelouse de la Juventus Turin (18h45 GMT), sacrée championne d'Italie ce week-end.

Fifa.com (04/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 4 Mai - 14:49

Ancelotti davantage prophète en son pays



Critiqué en Espagne pour son supposé manque de fermeté, l'entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti reste une icône en Italie, où il a l'occasion d'entretenir son aura de maître tacticien mardi contre la Juventus de Turin en demi-finale aller de Ligue des champions.

Cela tourne à la rengaine pour cet entraîneur d'exception, trois fois victorieux de la C1 avec l'AC Milan (2003, 2007) et le Real (2014): que ce soit à Chelsea (2009-2011) ou au Paris SG (2011-2013), ses précédentes expériences étrangères se sont achevées à chaque fois sur des notes mitigées. Ces dernières semaines, l'Espagne aussi est devenue critique vis-à-vis de l'Italien après l'avoir encensé pour sa première saison, conclue sur la "Decima", la dixième C1 de l'histoire du Real Madrid. Une série de mauvais résultats en mars a même contraint le président du club, Florentino Perez, à réaffirmer sa confiance à "Carletto", alors que les noms de plusieurs remplaçants possibles commençaient à circuler, dont celui de l'entraîneur de l'équipe réserve, Zinédine Zidane.

"Chaque match est un examen mais c'est toujours comme ça pour nous, je n'ai aucune revendication personnelle", a philosophé Ancelotti après avoir conforté sa place à l'issue du quart de finale remporté contre l'Atletico (0-0, 1-0), il y a dix jours. Cette victoire a validé ses choix tactiques, avec le replacement réussi du défenseur Sergio Ramos au milieu, mais aussi sa gestion de l'effectif: l'unique but du match a été inscrit par le Mexicain "Chicharito" Hernandez, qu'il a su motiver malgré son habituel statut de remplaçant.

'Le calme des forts'
De fait, le sens de la diplomatie et de la gestion humaine reste sa principale qualité, même si ses détracteurs y verraient presque un défaut. "Cette main de velours m'a permis de gagner trois Ligues des champions", insiste Ancelotti. Et ce palmarès, l'Italie ne l'oublie pas. Dans son pays, Ancelotti est considéré comme un excellent meneur d'hommes. "Il n'a jamais besoin d'élever la voix, il possède le calme des forts", dit de lui son mentor, Arrigo Sacchi. En outre, Ancelotti est aussi perçu comme un grand stratège au pays de la "tattica": il a fait passer à la postérité son 4-3-2-1 en "sapin de Noël" et semble un candidat crédible pour prendre un jour les rênes de l'équipe nationale.

Certes, il n'a pas complètement réussi son passage sur le banc de la Juve (1999-2001), échouant deux fois dans la quête du "scudetto". Mais à Turin, on se souvient que le Milan d'Ancelotti avait battu la "Vieille Dame" en finale de la C1 2003 (0-0, 3 t.a.b. à 2) et on se méfie des coups du maestro natif de Reggiolo, en Emilie-Romagne. Sourcil levé et sourire malicieux, Ancelotti a d'ailleurs laissé entendre qu'il pourrait appliquer mardi contre la Juve le "vieux style italien", c'est-à-dire un "autobus garé devant la cage"... alors même que son Real dispose de la meilleure attaque de Liga avec le FC Barcelone (105 buts).

L'ambition de "Carletto"? Conduire le club madrilène vers un deuxième sacre consécutif en Ligue des champions, une performance inédite dans la version moderne de la C1. Ce qui lui permettrait d'obtenir enfin autant de considération en Espagne qu'il en a en Italie.

Fifa.com (04/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 4 Mai - 14:51

Messi, les joies de l'exil



Lionel Messi avait été propulsé au poste d'avant-centre du FC Barcelone par Pep Guardiola, mais c'est en partant de l'aile droite que l'Argentin semble désormais s'épanouir avant d'affronter le Bayern Munich de son ex-entraîneur, mercredi en demi-finale aller de Ligue des champions.

. De l'axe à l'aile
Lors de son éclosion à Barcelone, il y a plus de 10 ans, le jeune Messi évoluait en ailier droit gaucher. Le départ de Samuel Eto'o a néanmoins poussé Guardiola, alors sur le banc catalan (2008-2012), à faire de l'Argentin un "faux numéro 9", un attaquant de pointe au gabarit atypique (1,70 m, 72 kg), décrochant pour déstabiliser les défenses. "La Puce" a alors multiplié les buts, avant que les défenseurs adverses n'apprennent à mieux enfermer le quadruple Ballon d'Or.

Cette saison, sa renaissance est venu d'un retour à son poste d'origine, sur l'aile droite, où le marquage est plus lâche. Pour autant, même excentré, Messi reste l'animateur du jeu, car son entraîneur Luis Enrique lui laisse une "totale liberté" pour dézoner et repiquer dans l'axe. En somme, Messi est passé du rôle de "faux numéro 9" à celui de "faux ailier".

. De la Messi-dépendance au trio "MSN"
Le repositionnement de Messi a coïncidé avec la montée en puissance de Luis Suarez au sein de l'attaque du Barça. Comme l'a révélé l'Uruguayen, c'est l'Argentin lui-même qui l'a incité à occuper la fonction de numéro 9, qui était jusque-là sa chasse gardée. Déboulonner Messi ? Ni Zlatan Ibrahimovic (2009-2010) ni David Villa (2010-2013) n'y étaient parvenus. Ce qui prouve la complicité croissante entre Suarez et Messi. "Il y a entre eux cette alchimie qui nous donne beaucoup de variété dans notre jeu d'attaque", s'est réjoui Luis Enrique.

Car avec Neymar pour provoquer sur l'aile gauche, avec Suarez pour prendre l'espace et peser sur les défenses, le spectre de la "Messi-dépendance" s'est dissipé au Barça, au profit d'une menace plus collective, celle du trident offensif "MSN".

. De buteur à passeur ?
En Ligue des champions, Messi reste sur une série étrange pour lui: il n'a pas marqué sur ses quatre derniers matches, que ce soit en huitième contre Manchester City (2-1, 1-0) ou en quart contre le Paris SG (3-1, 2-0). C'est une statistique qui masque mal la pluie d'occasions du "roi Leo", qui a notamment raté un penalty à Manchester et plusieurs occasions franches au Camp Nou face aux Citizens, sous les yeux de Guardiola, présent ce soir-là en tribune.

Mais même sans marquer, Messi semble aussi s'épanouir comme passeur cette saison, signe que son avenir, à 27 ans, est peut-être davantage dans la création que dans la finition. En partant de l'aile droite, face au jeu, Messi aime exécuter sa nouvelle "spéciale", cette louche millimétrée pour trouver un partenaire démarqué au second poteau. Et ses 26 passes décisives cette saison toutes compétitions confondues (outre ses 51 buts) en témoignent. Bref, pour le Bayern, il ne sera pas simple de bloquer un Messi à la fois buteur et passeur. D'autant que l'attaquant semble surmotivé après une saison 2013-2014 sans trophée majeur et qu'il a promis d'être "à 110%" pour cette double confrontation face à l'équipe de son ancien mentor. Pep Guardiola est prévenu.

Fifa.com (04/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 4 Mai - 14:54

Juventus - Pogba espère jouer le retour



Grand absent de la demi-finale aller Juventus-Real Madrid, le Turinois Paul Pogba espère être remis pour le 13 mai, date du match retour entre son club actuel et un des nombreux prétendants à son recrutement.

Au pire moment. Une vilaine déchirure à la cuisse droite a interrompu la saison de Pogba quand elle atteignait des sommets, au calendrier mais aussi sur le plan des performances de ce N.6 encore irrégulier mais capable de gestes ébouriffants. L'international français était d'ailleurs un peu amer contre le club. Déjà touché à la cuisse, il aurait préféré "sauter" ce 8e de finale retour à Dortmund, où il s'est blessé, mais l'encadrement avait insisté. Résultat, il a manqué les quarts de finale contre Monaco, le sprint final en Serie A, et va manquer la demie aller de C1.

Mais l'optimisme règne pour son retour. Le club a parlé de la "bonne évolution de sa lésion musculaire". Le staff le bichonne, il lui a concocté un programme d'entraînement personnalisé, et son retour dans le groupe avec les autres est prévu pour le lendemain de l'aller contre le Real. "Les examens sont bons, nous sommes optimistes pour sa guérison, et espérons qu'il pourra revenir pour le match retour", a dit son entraîneur, Massimiliano Allegri. Pogba aura une semaine pour retrouver ses sensations et peut-être jouer le match le plus important de la Juventus depuis douze ans.

L'homme qui valait 100 millions
Déjà parmi les étoiles de Serie A, avec son coéquipier Carlos Tevez ou le buteur du Napoli Gonzalo Higuain, le Bleu a commencé à déployer ses ailes cette saison dans la compétition suprême, la Ligue des champions. Un peu tendre encore lors des deux éditions précédentes, il s'est montré décisif cette année, marquant contre l'Olympiakos Le Pirée en poules ou distribuant le jeu contre le Borussia à l'aller, après la sortie sur blessure d'Andrea Pirlo.

Pogba, que l'on a vu coiffé d'un superbe chapeau blanc en tribunes du stade Louis II, à Monaco, pour la qualification dans le dernier carré, bout d'impatience de retrouver le terrain. En attendant il aura pu consacrer un peu de temps à son grand transfert qui s'annonce cet été, pour des chiffres frisant les 100 millions d'euros. Son agent, Mino Raiola, a multiplié les rencontres, avec le FC Barcelone ou le Paris SG par exemple, lui-même ayant été invité par Nasser Al-Khelaïfi, le N.1 du PSG.

Ils ne sont plus qu'une poignée de clubs assez riches pour se payer un des grands espoirs de demain, et le Real en fait partie. Ce serait dommage de ne pas figurer dans la demi-finale retour, cette si belle vitrine.

Fifa.com (04/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 4 Mai - 15:02

Les géants à la table des grands



Les demi-finales de la Ligue des champions de l'UEFA auront des allures de piste aux étoiles malgré l'absence des clubs anglais. Les quatre derniers postulants totalisent la bagatelle de 21 titres en Ligue des champions et Coupe d'Europe des Clubs Champions, et pas moins de 108 participations au dernier carré, dont 31 fois pour le Real Madrid, 30 pour le FC Barcelone, 25 pour le Bayern Munich et 22 pour la Juventus.

Si la Juve, qui vient de décrocher son quatrième titre de champion consécutif, n'avait pas été à pareille fête depuis 2003, les trois autres qualifiés sont des habitués des demi-finales. A l'image du Real Madrid, tenant du titre, et du Bayern Munich fidèles au rendez-vous respectivement pour la cinquième et quatrième année consécutive, alors que le FC Barcelone totalise 11 qualifications.

Les demi-finales

Mardi 5 mai
Juventus - Real Madrid, Juventus Stadium, Turin

Les deux géants du football européen se connaissent sur le bout des crampons. Ils totalisent 20 finales de Ligue des champions à eux deux. La Vieille Dame s'est débarrassée des affaires domestiques en survolant à nouveau Serie A, alors que le Real doit compter sur un faux pas de son rival barcelonais pour encore rêver de la Liga. Les Merengue sortent d'un match difficile à Séville (2:3) et ne pourront toujours pas aligner leur division offensive "BBC" Karim Benzema, blessé, faisant défaut à Gareth Bale et Cristiano Ronaldo. Ils seront également privés de Luka Modric, encore blessé. Ils retrouveront Alvaro Morata, protagoniste de la finale avec le Real en 2014. L'attaquant espagnol rêve de se rappeler au bon souvenir de ses anciens partenaires, aux côtés d'un Carlos Tevez au sommet de son art.

Les précédents
Les deux équipes se sont rencontrées cinq fois en Coupe d'Europe des Clubs Champions et 11 fois en C1. La ligne est légèrement en faveur des Madrilènes qui totalisent huit victoires contre sept aux Italiens. Leur route s'était notamment croisée en demi-finale en 2003, avec une qualification italienne, et lors de la finale en 1998 à Amsterdam, avec une victoire du Real à la clé.

La stat
3 - Comme le nombre de victoires en tant qu’entraîneur de Carlo Ancelotti en Ligue des champions, deux fois avec l'AC Milan, en 2003 et 2007, et avec le Real en 2014. Une performance identique à Bob Paisley auteur d'un triplé avec Liverpool, en 1977, 1978 et 1981. Si le Real conserve son titre, il deviendrait le premier entraîneur vainqueur à quatre reprises.

Le saviez-vous ?
* Comme on se retrouve : Carlos Tevez et Patrice Evra côté Juve, et Cristiano Ronaldo côté Real, avaient remporté ensemble la Ligue des champions en 2008 sous les couleurs de Manchester United contre Chelsea.

* Une première ? : Aucun club vainqueur de la Ligue des champions n'a conservé son bien la saison suivante. L'AC Milan a réalisé cette performance lors des saisons 1989 et 1990, à l'époque oû la compétition s'appelait Coupe d'Europe des Clubs Champions.

Mercredi 6 mai
FC Barcelone - Bayern Munich, Nou Camp, Barcelone

Cette demi-finale aura une saveur toute particulière avec le retour de Pep Guardiola sur le terrain de ses plus grands exploits et ses retrouvailles avec son ancien comparse au milieu de terrain Luis Enrique. Mais la page est tournée et le Barça entend bien prendre sa revanche d'il y a deux ans au même stade du tournoi,  où il s'était incliné 0:7 sur l'ensemble des deux matches. Les Catalans peuvent compter cette saison sur un trio Lionel Messi-Luis Suarez-Neymar dont la complicité grandit rencontre après rencontre. Andrés Iniesta revient également en grande forme et Xavi est toujours là pour remettre de l'ordre dans la maison. Déjà assuré de son 25ème titre en Bundesliga, le Bayern reste pourtant sur une élimination en demi-finale de la Coupe face au Borussia Dortmund et une défaite à Leverkusen. Par ailleurs, Arjen Robben est sur la touche jusqu'à la fin de la saison et Robert Lewandowski très incertain. Mais Guardiola pourra compter sur un Thiago Alcantara en grande forme et particulièrement motivé à l'idée de retrouver le Nou Camp.

Les précédents
Les deux équipes se sont rencontrées six fois en C1 : en phase de groupes en 1998 (1:0, 2:1 pour le Bayern), en quart de finale en 2009 (4:0, 1:1 pour Barcelone) et en demi-finale en 2013 (4:0, 3:0 pour le Bayern). Soit quatre victoires pour le Bayern pour un nul et une défaite, avec une différence de buts largement en faveur des Allemands.

La stat
108 - Comme le nombre de buts inscrits depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues, par le trio du Barça : Lionel Messi (51), Neymar (33) et Luis Suarez (24).

Le saviez-vous ?
* Machine à gagner : Depuis ses débuts comme entraineur, Pep Guardiola a remporté 19 titres en 349 matches, soit pratiquement un titre tous les 19 matches.

* Mauvais souvenir : Le FC Barcelone a remporté ses cinq matches disputés à domicile en Ligue des championq cette saison. Les Catalans n'ont plus perdu en compétition européenne chez eux depuis une défaite face ... au Bayern en 2013, leur unique défaite lors de leurs 32 derniers matches de C1 à domicile.

Fifa.com (04/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 4 Mai - 21:49

Bayern - Lewandowski s'entraine masqué



L'attaquant Robert Lewandowski a fait "très bonne impression" lundi à l'entrainement du Bayern, sa première apparition avec le masque protégeant son nez et sa joue fracturée mardi, et devrait être du voyage à Barcelone, a déclaré son coéquipier Jerome Boateng.

"Robert a fait très bonne impression, même avec le masque. Je pars de l'idée qu'il sera prêt mercredi", a déclaré Boateng, à deux jours du premier choc avec Barcelone (18H45 GMT) en demi-finale aller de Ligue des champions.

"Robert est apparu en forme. Il n'a aucune peur, il est très courageux. Jusqu'au match, il a le temps de s'habituer au masque", a ajouté le défenseur central bavarois.

"Prêt pour le prochain défi", avait assuré Lewandowski sur les réseaux sociaux dimanche, cinq jours après la blessure contractée dans un choc avec le gardien de Dortmund lors de la défaite (2-0 t.a.b) en demi-finales de la Coupe d'Allemagne.

Le Polonais, meilleur buteur du Bayern avec 23 réalisations toutes compétitions confondues, n'avait pas fait le voyage à Leverkusen samedi, où le Bayern s'était incliné (2-0) avec une équipe C.

L'agent du buteur polonais avait affirmé qu'il conseillerait à son protégé "de ne pas jouer s'il y a le moindre risque".

"La décision appartient au docteur et au joueur", avait indiqué dimanche le directeur sportif Matthias Sammer, se montrant beaucoup plus pessimiste envers un retour de Franck Ribéry sur le front d'une attaque déjà privée d'Arjen Robben.

"Honnêtement, Franck est plutôt loin de faire son apparition", a avoué Sammer, au sujet du milieu offensif français absent depuis le 11 mars en raison d'une cheville récalcitrante.

Les absences sur blessure et la forme du moment du Barça n'a pas entamé la confiance des champions d'Allemagne.

"Barcelone est la meilleure équipe au monde, mais je crois en mon équipe. On n'a pas peur. On a un coeur énorme et un gros objectif", a assuré lundi Javi Martinez, visiblement revigoré par son retour en jeu après neuf mois d'absence sur blessure, samedi à Leverkusen.

Le Bayern affrontera le Barça mercredi au Camp Nou puis accueillera le leader du championnat d'Espagne le 12 mai pour la seconde manche à Munich.

Fifa.com (03/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 4 Mai - 22:00

Real - Ancelotti : "Nous avons préparé un foot d'attaque"



L'entraîneur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, a promis un "football d'attaque" pour venir à bout de la Juventus en demi-finales de la Ligue des champions, lundi à la veille du match aller à Turin.

Le Real est favori, êtes-vous d'accord?
Si la Juve est en demies, elle l'a mérité. C'est peut-être une surprise, mais cela ne veut pas dire qu'elle n'est pas favorite. La saison dernière, nous n'étions pas favoris avant les demies contre le Bayern Munich et nous avions gagné. Les quatre demi-finalistes ont tous les mêmes possibilités.

N'estimez-vous pas votre équipe plus forte?
La Juve a renforcé son expérience en Ligue des champions ces dernières années. Elle a remporté le "scudetto" samedi, elle a confiance, elle a de l'expérience et des joueurs de qualité. Qu'est-ce que nous avons de plus que la Juve? Je ne sais pas, sincèrement. Les deux équipes sont différentes. Si la Juve impose ses qualités, elle aura plus de chances de gagner, si c'est nous, nous aurons plus de chance de gagner. C'est la Coupe des champions (sic), et surtout ce sont les demi-finales: si tu as confiance tu gagnes, si tu as peur tu perds.

Vous attendez-vous à deux matches comme contre l'Atletico en quarts (0-0/1-0)?
La Juve est une équipe différente. Contre l'Atletico, nous avions eu la possession de balle, le contrôle, mais la Juve aussi aime tenir la balle. Nous voulons montrer nos qualités en attaquant. Nous avons préparé un foot d'attaque pour ces matches, mais il faudra bien défendre aussi.

Pensez-vous que la Juve va jouer à trois ou quatre centraux?
Je ne sais pas, c'est une des rares équipes qui joue sans problème à trois ou quatre derrière et qui peut changer en cours de match. C'est vrai, nous avons un doute, mais cela ne change pas beaucoup pour nous. Nous devons imposer notre rythme, notre style à la partie.

La qualité de Benzema pour créer des espaces va-t-elle vous manquer?
Les difficultés arrivent quand il n'y a pas de mouvement, ce n'est pas un joueur qui créé les espaces mais toute l'équipe. Benzema, nous l'avons souvent remplacé par Chicharito (Hernandez), un joueur important pour nous. Il est en condition physique et mentale excellente, il peut jouer dès la première minute ou entrer en cours de jeu sans problème. Il traverse une bonne période, nous devons en profiter.

Gareth Bale est-il à 100%?
Il est en excellente forme. Il a eu une petite blessure, mais nous lui avons donné le temps de guérir, il n'a joué que 30 minutes contre Séville mais il a été très bon, il est à 100%.

Qu'est-ce que cela vous fait de retrouver la Juve et pensez-vous qu'Allegri vous ressemble?
Les deux années que j'ai passé ici (1999-2001) m'ont aidé à progresser. Allegri a fait un excellent travail, il a eu du bon sens, a mis de l'équilibre et bâti une équipe qui fait des grandes choses.

Et Andrea Pirlo?
J'ai lu qu'il me considère comme un père, moi je le considère comme un frère (rires).

Fifa.com (04/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 4 Mai - 22:02

Juve - Allegri : "Nous voulons arriver en finale"



L'entraîneur de la Juventus, Massimiliano Allegri, ne croit pas à "deux 0-0" en demi-finales de Ligue des champions contre le Real Madrid, a-t-il dit avant l'aller, mardi à Turin. Il faudra donc "surtout être bons dans la phase offensive".

Andrea Pirlo a dit qu'il n'y avait pas de favori, que c'était du 50-50, partagez-vous son avis?
Je suis d'accord, c'est une demi-finale. Comme ils sont champions d'Europe en titre, ils pourraient avoir une petite chance en plus, mais nous aussi nous avons quelque chose à perdre: nous voulons arriver en finale. Nous devons être conscients de nos qualités, avoir confiance en notre football, tout en n'oubliant pas que nous affrontons une grande équipe avec des très grands champions.

A quel genre de match vous attendez-vous?
En demi-finale de la Ligue des champions on ne trouve que des équipes de très haut niveau. Quand on joue ces rencontres-là, on doit faire, je ne dis pas le match parfait, car il n'existe pas, mais il faut faire le mieux possible aussi bien en phase défensive qu'offensive. Je ne crois pas que cela se terminera par deux 0-0, il faudra donc surtout être bons dans la phase offensive.

Ancelotti a dit que celui qui a du courage gagne, et celui qui a peur perd. Cueillez-vous cette invitation?
Au-delà du fait qu'il est un très bon entraîneur, Ancelotti est aussi un malin... Ces résultats obtenus en Europe le démontre, il a gagné en Italie, en Angleterre, en France et en Espagne. Je l'estime comme homme mais aussi comme entraîneur, c'est un homme qui gagne.

Qui va manquer le plus: Luka Modric au Real ou Paul Pogba à la Juve?
Cela aurait été mieux que Modric comme Pogba jouent ces deux matches. De notre côté nous espérons avoir Pogba pour le match retour.

Ancelotti nous a dit qu'il pourrait aligner Sergio Ramos devant une défense à quatre. Vous aussi vous nous donnez un indice?
Ancelotti a dit quatre, je dis quatre aussi, vous êtes au point sur les matches comme ça!

Vous avez remporté le titre de champion, avez-vous envie de répondre à ceux qui vous ont critiqué à votre arrivée l'été dernier?
Non, je n'ai absolument rien à dire, à la fin ce qui compte dans le foot ce sont les résultats. Au début de la saison tout le monde peut dire quelque chose, et c'est normal que cela se passe comme ça. Et puis le foot se prête aux opinions, on peut tout dire. Les résultats que j'ai obtenus à la Juve, et pas seulement (champion 2011 avec l'AC Milan, ndlr) sont plutôt bons, et j'en suis fier, mais je remercie les clubs pour qui j'ai travaillé et les joueurs que j'ai entraînés.

Fifa.com (04/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 13:14

Guardiola de retour à la maison



Pour Pep Guardiola, revenir au Camp Nou s'annonce déchirant: l'entraîneur catalan du Bayern Munich va retrouver sa "maison" mercredi en demi-finale aller de Ligue des champions (20h45), avec le crève-coeur de devoir battre son équipe de toujours, le FC Barcelone.

Trois ans après son départ, l'ère Guardiola (2008-2012) est déjà vue en Catalogne comme un âge d'or, une période où le Barça a séduit le monde entier avec l'une des meilleures équipes de l'histoire du football. Pour bien mesurer l'empreinte laissée par le technicien, il suffit de dresser le bilan de ces quatre saisons: quatorze trophées, dont deux Ligues des champions (2009, 2011), un jeu de passes emblématique et l'éclosion d'un petit génie argentin, Lionel Messi, devenu star planétaire.

Dans ces conditions, le retour du maître est un événement. "C'est la première fois que je reviens à Barcelone, à la maison. Bien sûr, ce sera spécial pour moi, avec beaucoup d'émotions", a reconnu Guardiola. Pendant près de trois décennies, la trajectoire du Catalan a fidèlement épousé celle du Barça, où Josep Guardiola i Sala a tout connu: ramasseur de balle au Camp Nou, jeune pousse du centre de formation (la célèbre "Masia"), milieu de terrain de la "Dream Team" victorieuse de la première C1 du club en 1992, entraîneur de la réserve (2007-2008)... Toutes les étapes, donc, jusqu'à devenir en 2008 l'entraîneur de l'équipe première, cependant que son ancien équipier Luis Enrique Martinez prenait au même moment les rênes du Barça B.

Un Bayern 'barcelonisé'
Sept ans plus tard, c'est au tour de "Lucho" d'occuper le banc barcelonais, avec l'opportunité de briguer dans les prochaines semaines un fabuleux triplé Liga-C1-Coupe du Roi, déjà réalisé par son ami Guardiola lors de sa première saison (2008-2009). "Ce sera la première fois que je l'aurai en face de moi comme entraîneur, a commenté Luis Enrique. Cela sera spécial pour moi, tout comme pour ses anciens joueurs ici". Lionel Messi, Andres Iniesta, Xavi Hernandez, Gerard Piqué... La plupart d'entre eux sont encore là pour défier leur ex-entraîneur, qui a marqué durablement le style "blaugrana" avant de façonner celui du Bayern sur le même modèle, depuis sa nomination en 2013.

Guardiola prône un jeu ambitieux fait de redoublements de passes, de surnombre et de pressing très haut. Un jeu où la possession de balle est l'arme maîtresse. Un jeu que "son" Bayern pratique désormais. Recrutement du prodige barcelonais Thiago Alcantara et d'autres joueurs espagnols (Xabi Alonso, Juan Bernat), repositionnement inattendu du latéral Philipp Lahm au milieu, possession de balle dépassant 70%: avec Guardiola, Munich s'est incontestablement "barcelonisé".

Des gifles à effacer
Champion d'Allemagne l'an dernier et cette saison, le Catalan a pourtant fait grincer des dents en Bavière, comme celles de Franz Beckenbauer: "Si on continue comme ça, on sera comme le Barça. Plus personne ne voudra nous voir jouer parce que nos joueurs se passeront le ballon jusqu'à la ligne de but adverse", l'a taclé l'ancien "Kaiser". Pour convaincre, Guardiola doit désormais remporter la Ligue des champions et effacer la gifle concédée face au Real Madrid en demi-finale 2014 (1-0, 4-0). Et tant pis si c'est le Barça qui se dresse sur sa route. "J'ai un grand respect pour ce club, mais nous devons gagner", a-t-il prévenu.

De son côté, Barcelone a lui aussi une lourde défaite à faire oublier: face au Bayern en demi-finale 2013 (4-0, 3-0). A l'époque, Messi était diminué par une blessure, ce qui ne sera pas le cas mercredi: l'Argentin et ses compères Neymar et Luis Suarez s'avancent en pleine forme, après 26 victoires en 29 matches en 2015. Alors que le Bayern, lui, sera privé d'Arjen Robben et Franck Ribéry, et que Robert Lewandowski, touché au nez et à la joue, devra jouer avec un masque de protection. Qui aura la possession? Qui pressera le mieux? Les retrouvailles s'annoncent chaudes entre ces deux géants devenus presque jumeaux, au point de compter dans leurs rangs respectifs deux frères, Thiago et Rafinha Alcantara.

Mais entre le FC Barcelone et le FC Bayern, un seul FCB rejoindra la finale. Et pour Guardiola, ce sera forcément un déchirement.

Fifa.com (05/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 13:16

Le Bayern avec Lewandowski mais sans Ribéry



Le Bayern Munich s'est envolé mardi pour Barcelone avec son buteur Robert Lewandowski mais toujours sans Franck Ribéry dans le groupe retenu pour la demi-finale aller de Ligue des champions mercredi au Camp Nou.

L'attaquant polonais espère jouer avec un masque de protection nécessaire après ses multiples fractures au visage subies contre Dortmund la semaine dernière en Coupe d'Allemagne. "On verra demain (mercredi)", a glissé Lewandowski avant l'envol pour la Catalogne.

La veille, le défenseur Jerome Boateng s'était déclaré optimiste après le premier entraînement masqué de l'attaquant. "Robert a fait très bonne impression, même avec le masque. Je pars de l'idée qu'il sera prêt mercredi, avait estimé Boateng. Jusqu'au match, il a le temps de s'habituer au masque".

En revanche, comme pressenti, le Français est resté à la maison, prolongeant une absence qui remonte à la blessure à une cheville contractée le 11 mars dernier "Honnêtement, Franck est plutôt loin de faire son apparition", avait avoué lundi le directeur sportif Matthias Sammer.

Outre Ribéry, le coach Pep Guardiola est privé de l'ailier néerlandais Arjen Robben, touché à un mollet lors de son bref retour en Coupe d'Allemagne, ainsi que des défenseurs David Alaba et Holger Badstuber.

Fifa.com (05/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 13:18

Barça - Mathieu forfait



Le défenseur français du FC Barcelone Jérémy Mathieu a été contraint de déclarer forfait pour la réception du Bayern Munich mercredi en demi-finale aller de Ligue des champions (18h45 GMT), en raison de douleurs récurrentes à un tendon d'Achille, a annoncé mardi le club catalan.

"Jérémy Mathieu souffre de gênes au tendon d'Achille de la jambe droite. Il sera forfait pour le match contre le Bayern Munich et sa disponibilité pour les prochains matches dépendra de l'évolution de sa blessure", a précisé le Barça dans un communiqué.

Mathieu, 31 ans, avait déjà souffert des mêmes douleurs au début de l'année, avant de revenir en forme et de se montrer décisif pour Barcelone, avec notamment un but lors du "clasico" de Liga remporté face au Real Madrid (2-1) fin mars.

Son absence mercredi réduit les options en défense centrale pour l'entraîneur Luis Enrique, qui devrait reconduire au Camp Nou la paire Mascherano-Piqué.

Face aux Bavarois, le FC Barcelone tentera de prendre une option sur la finale et d'effacer sa lourde défaite en demi-finale de la C1 2013 (4-0, 3-0) face au Bayern, aujourd'hui entraîné par l'ex-technicien barcelonais Pep Guardiola.

Fifa.com (05/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 19:42

Bayern - Thiago Alcantara, le retour de l'enfant prodige



Comme son mentor Pep Guardiola, Thiago Alcantara fait, sous les couleurs du Bayern Munich, son retour à Barcelone, là où ce milieu de terrain atypique n'avait pu confirmer, mercredi en demi-finales aller de la Ligue des champions. "Thiago sinon rien", avait clairement prévenu Guardiola en arrivant en Bavière à l'été 2013, désireux d'intégrer à "son" Bayern cet adolescent surdoué qu'il avait couvé au centre de La Masia, avant de l'incorporer avec minutie chez les grands du Barça à partir de janvier 2010.

Le patron Karl Heinz Rummenigge a immédiatement exaucé le vœu du Catalan en déboursant 25 millions d'euros pour acquérir "un joueur fantastique avec de grandes perspectives d'avenir, qui va renforcer le Bayern Munich". Thiago était ravi ! Car "Pep" parti du Barça à l'été 2012, son remplaçant Tito Vilanova n'avait accordé qu'une confiance et un temps de jeu limité à celui qui était pourtant présenté comme le successeur de Xavi.

Blessé dans son orgueil, le fils de Mazinho, champion du monde 1994 avec le Brésil, s'est consolé d'une saison frustrante en Blaugrana par un Euro Espoirs 2013 exceptionnel sous les couleurs de son Espagne adoptive. Brassard au biceps, Thiago a illuminé de sa classe la compétition, conclue par un triplé pour terrasser en finale (4-2) l'Italie, le pays où il est né.

Arrivé en Allemagne, le milieu relayeur a rapidement convaincu par ses gestes techniques de grande classe et son côté chien enragé courant sur tous les ballons, jusqu'au 29 mars 2014 et cette lourde blessure au genou gauche qui lui vaudra deux opérations et une année de traversée du désert.

Frères ennemis
4 avril 2015: Thiago est de retour sur la pelouse, contribuant à la victoire à Dortmund (1-0) à une semaine de son 24e anniversaire.  En forme, il est clairement avide de rattraper le temps perdu et répondre aux attentes d'un coach auquel il est totalement dévoué ("Je jouerai ou Guardiola le voudra") et qui, en l'absence des Ribéry et Robben, a besoin d'un joueur très fort dans les duels. En neuf apparitions sur tous les fronts, il a montré pourquoi Guardiola n'a cessé de regretter sa longue indisponibilité, entrant même dans une guerre larvée avec le médecin historique du club Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt.

Son retour sur la grande scène européenne fut impressionnant. Buteur de l'espoir lors de la défaite (3-1) à Porto, il a rayonné sur le match retour par son aisance technique et sa vision du jeu, lançant d'un coup de tête le festival offensif (6-1) qui a ouvert aux Munichois les portes du carré final. A chacune de ses sorties, ses gestes techniques d'exception tirent des "Oh" d'admiration, comme avec cette virgule entre deux joueurs de Dortmund la semaine dernière, hélas insuffisante pour éviter l'élimination en Coupe d'Allemagne.

Au Camp Nou, l'Espagnol va croiser le fer avec les Messi et Iniesta, mais aussi Rafinha, son frère cadet de deux ans, dont le vrai nom est Rafael Alcantara et qui partage le même surnom que le défenseur du Bayern. "On a toujours joué ensemble et voilà que l'on se retrouve face à face. Mais au final, ce n'est pas important", assure le Bavarois de la famille. Ce qui l'est, c'est de tout donner pour ruiner les espoirs du club qui n'a pas su le garder au profit de celui qui lui a donné une nouvelle chance...

Fifa.com (05/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 19:45

Mazinho, l'oeil avisé et le coeur partagé



Quand on connaîtra le vainqueur de la demi-finale de Ligue des champions entre le Bayern Munich et le FC Barcelone, certains seront heureux, d'autres tristes. D'autres seront partagés entre les deux sentiments quel que soit le résultat. "C'est pile ou face, mais avec le visage de mon premier fils d'un côté et celui de mon deuxième fils de l'autre, je ne peux pas me prononcer", confie Iomar do Nascimento, dit Mazinho, à FIFA.com.

Son aîné, Thiago Alcantara, est âgé de 24 ans et joue au Bayern. Rafinha, 22 ans, est pensionnaire du Barça. "Je ne peux pas faire un pronostic ou donner un favori. Je suis divisé, car ce sont deux grandes équipes. J'espère seulement assister à deux très beaux matches", explique l'ancien joueur brésilien, qui vit aujourd'hui à Barcelone où il œuvre comme représentant de ses fils.

Il assistera aux deux rencontres depuis les tribunes et espère pouvoir emmener avec lui sa fille cadette, Thaísa, basketteuse professionnelle au Celta. Les deux frères et la sœur ont le sport dans le sang et sont très unis. "Ce sont avant tout trois amis. Ils s'entendent très bien", confirme le papa. "Avant, on parlait de Thiago et Rafinha, enfants de Mazinho. Aujourd'hui, on parle de Mazinho, père de Thiago et Rafinha...", plaisante celui qui a été champion du monde avec le Brésil aux États-Unis en 1994. "La vie est ainsi faite. Mon heure est passée et aujourd'hui, ce sont eux qui sont sous les projecteurs. Je suis très heureux et très fier. Ils ont dépassé toutes mes attentes."

Du foot après le foot

Dans les années 1990, il n'était pas rare de voir Mazinho sur les terrains d'entraînement du Celta de Vigo en train de jouer avec ses deux fils. "Ils étaient infatigables, mais je n'imaginais pas que ce serait le début d'une carrière. En tout cas, ce n'était pas mon intention. Je voulais simplement qu'ils s'amusent, qu'ils fassent du sport", assure-t-il. "Je restais une heure de plus après l'entraînement pour jouer avec eux. Comme ça, une fois rentré à la maison, je pouvais me reposer", poursuit-il. "Sinon, quand je rentrais de l'entraînement, ils m'attendaient devant le garage, où il y avait deux mini-buts, et on jouait au foot. Le lendemain, j'étais mort de fatigue !"

Chez les deux enfants, il y avait passion, talent et surtout protection d'un père qui voulait absolument éviter les comparaisons, aussi bien entre lui et ses enfants qu'entre ses deux fils eux-mêmes. "Il est inévitable qu'il y ait des points communs entre nous. Je le remarque dans les détails, comme dans la manière de toucher le ballon, ou dans certains dribbles. Mais techniquement, ils sont bien meilleurs que moi", affirme Mazinho, aujourd'hui âgé de 49 ans et qui sur les pelouses, excellait autant dans la récupération du ballon que dans sa transmission.

Comme leur père, les deux frères ont développé un goût prononcé pour la surface adverse, même si Rafinha a évolué pendant un certain temps dans les buts quand il était petit… Tous les deux partagent certaines caractéristiques avec leur père sur le terrain : ils ont le dribble facile, la passe assurée et surtout, une grosse aptitude au travail. Mais il y a aussi des différences. "Thiago a une excellente vision du jeu et il est très fort dans la dernière passe. Rafinha est un peu plus agressif et cherche plus à profiter de sa vitesse pour marquer lui-même", analyse Mazinho.

Les points communs comme les différences existent également dans leurs tempéraments. "Ils sont positifs et optimistes de nature. Mais Thiago est plus sérieux, plus discipliné. C'est lui qui me ressemble le plus sur le plan du caractère. Il est plus calme, plus timide, plus sérieux. Rafa aime bien plaisanter, se divertir. Il est plus extraverti", poursuit Mazinho.

Rouge ou jaune ?
Pour les Alcántara do Nascimento - au Brésil, le nom de la mère vient en premier -, les temps sont fastes et la rupture des ligaments avec rechute qui a privé Thiago de Coupe du Monde au Brésil n'est plus qu'un lointain souvenir. "Nous l'avons mal vécu. Ce fut une année difficile. Nous avons travaillé ensemble pour l'aider à surmonter la sensation d'insécurité liée à la rechute. Le Mondial était un objectif et cette blessure a ruiné un rêve", regrette Mazinho. "Mais tout s'est bien terminé et il a pu revenir à 200 %. Il est jeune et il a une attitude très positive. Cette expérience lui servira d'enseignement pour l'avenir. Peu à peu, il est en train de reprendre plaisir au football et avec le temps, il va retrouver sa place en équipe d'Espagne."

Ah, les sélections nationales ! Si un Bayern-Barcelone est un crève-cœur pour Mazinho, un Espagne-Brésil ne le serait pas moins. Thiago a déjà joué avec la Roja et Rafinha a opté pour la Seleção… "Je voulais que Thiago joue pour le Brésil", affirme celui qui a lui-même été appelé à 35 reprises en sélection. Avec la Canarinha, Mazinho a ajouté à son titre mondial une Copa América et une médaille d'argent olympique. "Quand l'Espagne a commencé à s'intéresser à Thiago, j'ai contacté la Confédération brésilienne. On m'a expliqué que les joueurs formés hors du Brésil ne seraient pas appelés en équipe nationale. Ça m'a choqué. Thiago a donc choisi l'Espagne mais ensuite, la Confédération a changé sa politique. Ils ont contacté Rafinha et lui, qui se sent très brésilien, a accepté. Tous les deux sont d'ailleurs très satisfaits de leur décision."

Pour un père, le bonheur des enfants est la chose la plus précieuse au monde. À ceci près qu'au soir de la demi-finale retour de Ligue des champions entre le Bayern et Barcelone, l'un sera beaucoup plus heureux que l'autre.

Fifa.com (05/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 19:47

Barça - Messi : "Guardiola ne laisse rien au hasard"



L'entraîneur du Bayern Munich Pep Guardiola "étudie tout" et "ne laisse rien au hasard", a jugé mardi Lionel Messi, qui a évolué pendant quatre ans sous les ordres du Catalan au FC Barcelone (2008-2012) et l'affrontera mercredi en demi-finale aller de Ligue des champions.

Quel est votre sentiment avant de retrouver Pep Guardiola, votre ancien entraîneur ?
Il a passé beaucoup de temps avec nous et nous avons eu la chance de remporter de nombreux titres. C'est un entraîneur qui étudie tout et ne laisse rien au hasard. Depuis qu'il est parti, nous n'avons pas plus de relations que ça. De toute façon, ce match est déjà motivant en soi, c'est une demi-finale de Ligue des champions, nous avons envie de gagner et d'obtenir une nouvelle finale.

Que retenez-vous des enseignements de Guardiola ? Son discours est-il très différent de celui de Luis Enrique ?
Avec Guardiola, au-delà des titres, le plus important est que j'ai grandi et beaucoup appris. (...) Je ne fais pas de comparaison, chacun a ses idées, sa manière de faire. Ils ont des idées en commun, d'autres non. Personnellement, je crois que les deux essaient d'être proches des joueurs, de créer un bon groupe.

Entre Guardiola et vous, qui tirera le plus d'avantages de si bien connaître l'autre ?
C'est pareil pour les deux camps. Il nous connaît bien et nous aussi, nous savons ce qu'il demande à ses équipes. C'est 50-50.

Le Barça a-t-il encore en tête la douloureuse défaite en demi-finales de 2013 face au Bayern (4-0, 3-0) ?
Comme tout le monde, la manière dont nous avions perdu m'a fait mal mais beaucoup de temps est passé depuis. Nous jouons différemment, eux aussi, et ce sera une autre histoire.

En 2013, c'était le Barça qui était diminué par les blessures et cette fois c'est le Bayern. Cela peut-il jouer ?
Cela n'a pas été une excuse pour nous à l'époque et ça ne l'est pas pour le Bayern. Ils ont un effectif suffisamment large, même s'ils ont des blessés.

Barcelone peut-il reproduire le fabuleux triplé C1-Liga-Coupe du Roi obtenu en 2009 pour la première saison de Guardiola ?
Les sensations sont très bonnes. Nous sommes tranquilles, nous avançons match après match. Il reste peu de rencontres mais elles seront difficiles. Nous sommes dans une période importante, c'est maintenant que tous les titres se jouent et nous avons la chance de pouvoir prétendre à tout.

A titre personnel, comment vous sentez-vous ?
La seule chose importante pour moi, ce sont les titres collectifs. La saison dernière nous n'en avons obtenu aucun. L'année passée a été difficile pour moi sur et en dehors des terrains, avec des blessures, le fait de revenir et de ne pas pouvoir avoir le rendement que j'aurais souhaité... Cela a été une année compliquée mais par chance, la saison en cours a été différente dès le début.

Comment expliquer votre complicité avec Luis Suarez et Neymar en attaque ?
Avec des joueurs de la qualité de Luis et "Ney", qui sont deux des meilleurs attaquants du monde, cela facilite les choses. Nous avons une excellente relation sur et en dehors des terrains. "Ney" et moi nous connaissions déjà mais Luis s'est rapidement intégré au vestiaire et il a une personnalité impressionnante.

Fifa.com (05/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 19:51

Bayern - Guardiola : "Impossible d'arrêter Messi"



Il est "impossible" d'arrêter Lionel Messi dans sa forme actuelle, a estimé mardi l'entraîneur du Bayern Munich Pep Guardiola, qui s'attend à vivre un "grand moment" mercredi pour ses retrouvailles avec le FC Barcelone, son ancien club, en demi-finale aller de Ligue des champions.

Quel sentiment domine pour votre retour dans ce club que vous avez dirigé pendant quatre ans (2008-2012) ?
C'est une belle sensation de revenir ici, cela représente beaucoup de souvenirs pour moi. C'est un grand moment, j'ai passé 30 années de ma vie ici. Mais je suis désormais l'entraîneur du Bayern Munich et je suis venu pour disputer un match de football. C'est mon métier, je me dois de faire un grand match. Je suis très heureux d'être là et d'avoir l'opportunité de jouer cette demi-finale. Pendant quatre ans, je me suis assis de nombreuses fois ici (dans cette salle de presse, NDLR), il est inévitable d'avoir des souvenirs. Je savais que si j'entraînais de grands clubs, comme le Bayern Munich, cela arriverait. Mais je ne suis pas ici pour recevoir un hommage, je suis ici pour emmener le Bayern vers la finale.

Entre deux équipes qui aiment autant avoir le ballon, qui gagnera la bataille de la possession ?
Personne n'a privé le Barça de la possession (en C1 cette saison) parce que c'est une équipe faite et imaginée pour ça. Nous aussi, en Allemagne ou en Ligue des champions, nous avons la possession pour nous mais demain (mercredi), ce sera beaucoup plus compliqué. Nous allons suivre le même chemin malgré tout.

Craignez-vous que le Bayern soit trop handicapé par les blessures ? Robert Lewandowski pourra-t-il jouer malgré ses fractures du nez et de la joue ?
Je ne me suis jamais plaint de cela et je ne vais pas commencer maintenant. (...) Quant à Lewandowski, il s'est entraîné hier (lundi), aujourd'hui (mardi) il s'entraîne, et je parlerai avec lui. J'ai besoin de onze joueurs à 100%, donc je lui demanderai s'il est à l'aise avec le masque (de protection) et si c'est le cas il jouera.

Entre vous et vos anciens joueurs au Barça, qui a l'avantage de mieux connaître son adversaire ?
Ils partent avec un avantage. Ils me connaissent comme entraîneur, alors qu'un entraîneur ne peut pas contrôler le talent. Ce qui rend (Lionel) Messi ou Neymar différents, on ne peut pas l'imaginer parce que le talent décide dans l'instant. Néanmoins, même s'il savent comment je réfléchis, ils ne connaissent pas mes joueurs et nous essaierons de les surprendre comme cela.

Comment faire pour neutraliser Lionel Messi ?
En ce moment, aucune défense ne peut l'arrêter, c'est impossible. (...) Si tu te consacres à défendre, tu ne l'arrêtes pas. Il a l'habitude qu'on défende sur lui, que neuf joueurs soient autour de lui dans la surface, qu'on le presse haut... Avec la forme qu'il a depuis quatre, cinq mois, aucun système défensif ne l'arrête, aucun entraîneur. Il est trop fort. Il faut le limiter d'un autre manière, qu'il ne s'approche pas, qu'il reçoive le moins possible le ballon, il faut fermer les espaces dans l'axe, mais malgré cela il a la capacité de s'en sortir. On ne peut pas défendre contre un tel talent.

Fifa.com (05/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 19:53

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 5 Mai 2015
05' : Juventus 0 - 0 Real Madrid

Mercredi 6 Mai 2015
19h45 : FC Barcelone - Bayern Munich

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 19:57

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 5 Mai 2015
10' : Juventus 1 - 0 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8')

Mercredi 6 Mai 2015
19h45 : FC Barcelone - Bayern Munich

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 20:28

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 5 Mai 2015
40' : Juventus 1 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8') - Cristiano Ronaldo (27')

Mercredi 6 Mai 2015
19h45 : FC Barcelone - Bayern Munich

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 20:37

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 5 Mai 2015
MIT : Juventus 1 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8') - Cristiano Ronaldo (27')

Mercredi 6 Mai 2015
19h45 : FC Barcelone - Bayern Munich

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 20:50

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 5 Mai 2015
46' : Juventus 1 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8') - Cristiano Ronaldo (27')

Mercredi 6 Mai 2015
19h45 : FC Barcelone - Bayern Munich

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 21:02

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 5 Mai 2015
60' : Juventus 2 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8'); Carlos Tavèz (P. 58') - Cristiano Ronaldo (27')

Mercredi 6 Mai 2015
19h45 : FC Barcelone - Bayern Munich

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 21:36

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 5 Mai 2015
FIN : Juventus 2 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8'); Carlos Tavèz (P. 58') - Cristiano Ronaldo (27')

Mercredi 6 Mai 2015
19h45 : FC Barcelone - Bayern Munich

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 23:18

Tevez fait rêver la Juve



Deux actions d'éclat de Carlos Tevez ont permis à la Juventus de battre le Real Madrid (2-1) et de rêver à la finale de la Ligue des champions, mardi en demi-finale aller à Turin.

"L'Apache" a transformé en or les deux bons ballons qu'il a eus. Une frappe sèche déviée a amené le premier but, signé Alvaro Morata (Cool contre son ancien club, et un contre saignant en solitaire a provoqué un penalty qu'il a lui même transformé (57).

Plus brillant techniquement, le Real a égalisé par Cristiano Ronaldo, bien sûr, son neuvième but en C1 cette saison. Avec ce précieux but à l'extérieur et sa qualité de jeu, enivrante sur quelques actions, le Real garde de bonnes chances d'aller défendre un titre que personne n'a conservé depuis l'AC Milan en 1990.

Mais les deux entraîneurs ont tenu leurs promesses. Pas de 0-0, comme l'avait dit Massimiliano Allegri, et le Real a joué l'attaque, ainsi que l'avait annoncé Carlo Ancelotti. Fidèle à son style, Allegri est revenu à une défense à trois dès que son équipe a repris l'avantage, Andrea Barzagli remplaçant un épatant Stefano Sturaro, milieu gauche à la place d'Arturo Vidal, préféré à Roberto Pereyra derrière les deux attaquants.

L'équipe d'Allegri a parfaitement réussi son début de match. Après plusieurs approches, une frappe de Tevez, servi dans le dos de la défense par Claudio Marchisio, a été déviée par Iker Casillas dans les pieds d'Alvaro Morata (Cool.

Puis la Juve a défendu

Les "Merengue" se sont fait quelques autres frayeurs, notamment à cause de Sergio Ramos, mal à l'aise dans son rôle de milieu défensif. Il a perdu des ballons chauds, et l'un d'eux, piqué dans ses pieds par Stefano Sturaro a offert une occasion dangereuse à Tevez, qui avait freiné pour attendre le centre en retrait d'un Sturaro au niveau (18)

Après cet excellente entrée en matière de la Juve, le Real a petit à petit imposé sa supériorité technique. La première réaction s'est matérialisée en une frappe croisée de Cristiano Ronaldo, parti à la limite du hors-jeu (24).

Puis le Real a trouvé une égalisation méritée par son buteur portugais. James Rodriguez l'a servi d'une passe décisive devant Arturo Vidal pour la tête de CR7, seul devant Gianluigi Buffon (27). Le N.10 Colombien a failli assommer la Juve à la conclusion d'une magnifique action collective avec double renversement de jeu, écrasant sa tête plongeante sur la barre de Buffon (42).

A la reprise, la Juve a mis plus d'agressivité dans son jeu, à l'image de Tevez, averti pour un tacle sur Toni Kroos (46). L'Argentin a aussi mis de la rage sur ce contre où il a remonté seul le ballon,avant d'être taclé par Dani Carvajal dans la surface pour le penalty.

Quand peu après Ronaldo a manqué de quelques centimètres une balle d'égalisation, Allegri est passé en 3-5-2 avec Barzagli et a défendu bec et ongle son avantage, et a même eu une balle de 3-1 par Fernando Llorente (90+1).

L'entrée de "Chicharito" Hernandez, à la place d'Isco (63), n'a pas apporté. Les espaces que crée Karim Benzema ont manqué, surtout avec un Gareth Bale très décevant. La défense de fer a résisté à l'attaque de feu, laissant toute sa saveur au match retour pour ce grand classique du foot européen.

Fifa.com (05/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 6 Mai - 13:03

Barcelone - Vermaelen dans le groupe



Le défenseur international belge Thomas Vermaelen, accablé par les problèmes physiques toute la saison, a été retenu pour la première fois dans le groupe du FC Barcelone pour affronter le Bayern Munich mercredi en demi-finale aller de Ligue des champions (20h45), a annoncé le club.

Il "profite" du forfait du Français Jérémy Mathieu, touché à un tendon d'Achille.

Arrivé l'été dernier alors qu'il était blessé, opéré en décembre de la cuisse droite, Vermaelen n'a pour le moment disputé aucun match officiel avec le Barça.

"C'est la première convocation pour Thomas Vermaelen, qui n'avait jamais figuré parmi les 18 joueurs retenus", a souligné le Barça sur son site internet.

Vermaelen (29 ans, 48 sélections) avait été un temps annoncé dans le groupe pour le déplacement à Paris en quart de finale de C1 mi-avril (3-1, 2-1), avant que son nom ne soit retiré de la liste. Il a reçu le feu vert médical pour jouer à nouveau il y a dix jours.

Mercredi soir, le Barça tentera de prendre une option sur la finale et d'effacer sa lourde défaite en demi-finale de la C1 2013 (4-0, 3-0) face aux Bavarois, aujourd'hui entraînés par l'ex-technicien barcelonais "Pep" Guardiola.

Fifa.com (06/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 29 sur 32 Précédent  1 ... 16 ... 28, 29, 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum