Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Page 30 sur 32 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 6 Mai - 16:56

La Juventus a les armes



De sa défense granitique à son Tevez volcanique en attaque, la Juventus possède assez de ressources pour garder son avantage (2-1) au retour contre le Real Madrid et atteindre la finale de la Ligue des champions.

. Un mur pour Berlin

"Berlin un peu plus près", écrivait la Gazzetta dello sport mercredi, en pensant au lieu de la finale de la C1 le 6 juin. Grâce à sa défense, la "Vieille Dame" a presque parfaitement contenu le Real. Son seul moment de sieste a été puni, quand Stephan Lichtsteiner et Leonardo Bonucci ont laissé une marge à Ronaldo pour l'égalisation.

Sinon, la trame tissée par Massimiliano Allegri a fait merveille. L'arrière garde à géométrie variable, à quatre puis à cinq, avec trois centraux, après le but du 2-1, a éteint Gareth Bale.

En seconde période, quand les Madrilènes poussaient le plus pour égaliser une nouvelle fois, elle n'a quasiment rien concédé. "Nous avons très bien défendu", se félicite Allegri.

Quand "la Juve s'est refermée en défense, pour nous c'était encore plus difficile", reconnaît Carlo Ancelotti, qui a perdu la première manche d'échecs contre son collègue.

. Le meilleur Tevez
Pour rêver de Ligue des champions, malgré l'effectif le moins brillant des quatre demi-finalistes, la Juve compte encore et toujours sur Carlos Tevez, qui vit, de son propre aveu, "une de (ses) meilleures saisons".

Meilleur joueur de l'année "bianconera", il était entièrement libre de ses mouvements mardi, où on l'a vu décrocher beaucoup pour récupérer des ballons.

Il a su exploiter au maximum ses bons ballons, et est responsable des deux buts de son équipe. "L'Apache" tire la balle récupérée par Morata pour le premier et signe le second à 100%, provoquant un penalty et le concrétisant. Au Real, seul Pepe a su un peu le contrarier et rivaliser sur le plan de l'agressivité.

L'Argentin vient d'égaler son record de buts en une saison en Europe (29), et a le temps de battre son record absolu, 31 buts avec Corinthians.

. Le retour de Pogba

La Juve déjà solide devrait disposer d'une arme supplémentaire au stade Bernabeu au retour mercredi prochain: son autre étoile, Paul Pogba, qui se remet d'une déchirure à une cuisse.

"Il va de mieux en mieux, confie Allegri. Il revient dans le groupe jeudi, et samedi je voudrais lui faire jouer au moins un bout de match (contre Cagliari), parce qu'il est impensable de l'aligner à Madrid sans un peu de rodage".

La Juve ne risque plus rien puisqu'elle a conquis le "scudetto" la semaine dernière.

Le punch du Français et sa capacité à accélérer le jeu permettront d'inquiéter un peu plus le Real, obligé de consacrer beaucoup d'attention à ses qualités de contre-attaquant.

. Sturaro, un atout en plus

Si son effectif n'est pas galactique, la Juve découvre encore maintenant, en fin de saison, des forces nouvelles sur son banc. Le méconnu Stefano Sturaro, qui n'avait que six minutes de Ligue des champions dans les jambes, a disputé un grand match contre les "Merengues" en milieu gauche.

Surprise du onze de départ, Sturaro a mordu dans le match et fait valoir sa puissance physique, lui qui jouait au foot US dans sa jeunesse. Il a contribué à la lente déstabilisation de Dani Carvajal, fautif sur le penalty vainqueur, à force de le dépasser pour amener le danger.

Avec lui, Roberto Pereyra, qui réussit une saison épatante, ou encore le "Lion" Andrea Barzagli pour une défense à trois, la Juve a encore des cartes en main pour le retour.

Fifa.com (06/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 6 Mai - 19:46

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 6 Mai 2015
01' : FC Barcelone 0 - 0 Bayern Munich


Mardi 5 Mai 2015
FIN : Juventus 2 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8'); Carlos Tavèz (P. 58') - Cristiano Ronaldo (27')

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 6 Mai - 20:31

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 6 Mai 2015
MIT : FC Barcelone 0 - 0 Bayern Munich


Mardi 5 Mai 2015
FIN : Juventus 2 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8'); Carlos Tavèz (P. 58') - Cristiano Ronaldo (27')

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 6 Mai - 20:49

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 6 Mai 2015
46' : FC Barcelone 0 - 0 Bayern Munich


Mardi 5 Mai 2015
FIN : Juventus 2 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8'); Carlos Tavèz (P. 58') - Cristiano Ronaldo (27')

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 6 Mai - 21:20

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 6 Mai 2015
80' : FC Barcelone 2 - 0 Bayern Munich ...... Lionel Andres Messi (77', 80')


Mardi 5 Mai 2015
FIN : Juventus 2 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8'); Carlos Tavèz (P. 58') - Cristiano Ronaldo (27')

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 6 Mai - 21:37

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 6 Mai 2015
90' : FC Barcelone 3 - 0 Bayern Munich ...... Lionel Andres Messi (77', 80'); Neymar (90'+3)


Mardi 5 Mai 2015
FIN : Juventus 2 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8'); Carlos Tavèz (P. 58') - Cristiano Ronaldo (27')

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mer 6 Mai - 21:38

LIVE : Demi finale-Aller


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mercredi 6 Mai 2015
FIN : FC Barcelone 3 - 0 Bayern Munich ...... Lionel Andres Messi (77', 80'); Neymar (90'+3)


Mardi 5 Mai 2015
FIN : Juventus 2 - 1 Real Madrid ............ Alvaro Morata (8'); Carlos Tavèz (P. 58') - Cristiano Ronaldo (27')

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 7 Mai - 13:14

Messi double Ronaldo



L'Argentin de Barcelone Lionel Messi a pris la tête du classement des buteurs de la Ligue des champions grâce à un doublé face au Bayern Munich.

10 buts : Messi (FC Barcelone)

9 buts : Cristiano Ronaldo (Real Madrid), Luiz Adriano (Shakhtar Donetsk)

7 buts: : Martinez (FC Porto), Neymar (FC Barcelone), Tevez (Juventus)

6 buts: : Agüero (Manchester City), Benzema (Real Madrid), Cavani (Paris SG), Müller (Bayern Munich), Suarez (FC Barcelone)

5 buts: : Brahimi (FC Porto), Huntelaar (Schalke 04), Lewandowski (Bayern Munich), Mandzukic (Atletico Madrid)

Fifa.com (06/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 7 Mai - 13:15

Messi met le Bayern à genoux



De deux coups de patte éblouissants, Lionel Messi a terrassé le Bayern Munich (3-0) mercredi en demi-finale aller de Ligue des champions, permettant au FC Barcelone de s'envoler vers la finale aux dépens de l'équipe de son ex-entraîneur Pep Guardiola.

Il fallait un poids-plume pour triompher de ce combat de titans: en trois minutes, le petit Argentin a fait trembler de plaisir le Camp Nou sur une frappe puissante au ras du poteau (77e) puis un petit lob délicieux (80e) devant le gardien Manuel Neuer qui avait jusque-là tout arrêté. Et comme si cela ne suffisait pas, Messi s'est fait passeur pour Neymar, auteur en contre du but du KO (90e+4).

Sauf improbable cataclysme, le Barça tient sa première finale de Ligue des champions depuis 2011, année où Guardiola avait remporté sa deuxième C1 sur le banc blaugrana. De là à voir déjà dans ce Barcelone-là un favori pour la finale de Berlin le 6 juin, il n'y a qu'un pas que Messi permet de franchir: en ce moment, il est le plus impressionnant des attaquants d'Europe, le plus imprévisible aussi. "Personne ne se lasse du fait qu'on parle bien de lui", a modestement commenté l'Argentin au micro de Canal+ Espagne.

Neuer longtemps impérial
Le récital de l'Argentin a été à la hauteur de cette rencontre, sans doute la plus enlevée et la plus exaltante depuis le début de la saison de Ligue des champions: il y a eu des espaces, des occasions, des gestes de folie et la menace permanente de l'écroulement à la moindre rupture, à la moindre erreur. Entre ces deux colosses si semblables, tous deux rompus aux subtilités du "Guardiolisme", le début de match a été une intense bataille pour la possession de balle. Certaines séquences, d'une intensité à couper le souffle, ont vu les deux équipes se battre comme des chiffonniers autour du ballon.

Chacune a pressé au plus haut, parfois même à l'entrée de la surface adverse, comme pour prendre l'adversaire à la gorge. Cela a laissé des boulevards dans le dos des défenses et permis au Barça de multiplier les coups, même s'il s'est longtemps heurté au gardien allemand Manuel Neuer.  Le portier a été impérial: face-à-face remporté devant Luis Suarez (12e), duel gagné contre Dani Alves (39e), sortie en libéro devant Neymar (61e)... Mais dans le même temps, le Bayern n'a pas réussi à convertir ses rares occasions, en particulier ce centre de Thomas Müller pour Robert Lewandowski que le Polonais a expédié à côté alors qu'il était seul face au gardien (18e).

Messi impossible à arrêter
En transe, le Camp Nou en redemandait, au point de siffler lorsque le Bayern faisait traîner les remises en jeu. Mais finalement, Messi a eu raison des Bavarois. Guardiola l'avait dit mardi: dans sa forme actuelle, l'Argentin est "impossible à arrêter". Et le quadruple Ballon d'Or n'a pas fait mentir son ancien mentor, de retour pour la première fois dans son ancien club. "La Puce" a livré un récital de gestes techniques et d'accélérations, avant de se venger de ce Neuer qui l'avait privé du titre mondial l'été dernier en finale du Mondial-2014 avec l'Argentine. "C'est un immense gardien, il l'a montré sur son face-à-face gagné avec Luis Suarez", a commenté Messi. "Mais il était important de marquer."

Important pour le Barça et important pour lui, qui a pris la tête des buteurs de cette Ligue des champions (10 buts) et détrôné Cristiano Ronaldo comme meilleur buteur de l'histoire de la C1 (77 buts contre 76). C'était le 100e match de Messi en compétitions européennes de club. Et probablement l'un des plus réussis avec ces deux buts, si précieux, qui vont contraindre les Bavarois à se jeter à l'offensive au match retour.

Après cette folle rencontre, l'espoir est minime pour le Bayern. Et Messi est devenu encore plus grand.

Fifa.com (06/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Jeu 7 Mai - 13:25

Messi réserve sa soirée du 6 juin



Le roi de la fête, cette fois, c'est Lionel Messi: après les rendez-vous manqués du Mondial-2014 ou du Ballon d'Or, l'attaquant du FC Barcelone a retrouvé ses habits de gala et peut réserver sa soirée pour la finale de la Ligue des champions le 6 juin à Berlin.

. Le Barça à ses pieds
Deux buts de magicien, une passe décisive pour Neymar, Messi a livré un récital complet mercredi soir contre le Bayern Munich (3-0) en demi-finale aller de C1. De quoi aborder avec sérénité le match retour mardi en Bavière et rêver déjà de la finale dans la capitale allemande. A l'évidence, le petit Argentin (27 ans) a retrouvé un niveau d'exception après une saison 2013-2014 à oublier. "C'est un joueur d'une autre dimension", résume son entraîneur Luis Enrique.

Au Camp Nou, il fallait voir la joie rageuse, communicative, de ce joueur pourtant introverti: sa performance de mercredi marque peut-être une inflexion dans sa trajectoire, ralentie par les blessures, les déceptions sportives et les scandales extra sportifs, notamment des accusations de fraude fiscale.

Tout le stade, mercredi, a scandé le nom du quadruple Ballon d'Or et tous ses équipiers ont vanté l'immense capacité de Messi à faire basculer les matches couperets... Ce qu'il n'avait pas fait la saison dernière, notamment en finale de la Coupe du monde au Brésil contre l'Allemagne (défaite de l'Argentine 1-0 a.p.).

"C'est le meilleur et j'apprends de lui", salue Neymar. "Il fait des choses que personne ne fait", l'encense Andres Iniesta. "L'avoir est une assurance tout risque", ajoute encore Sergio Busquets. Bref, si Barcelone est redevenue une équipe à craindre cette saison, c'est aussi parce que Messi est redevenu Messi. "Personne ne se lasse du fait qu'on parle bien de lui", a modestement commenté "la Puce" au micro de Canal+ Espagne.

. L'Espagne à nouveau sous le charme
En deux jours, Messi n'aura jamais autant pris la parole publiquement: longue conférence de presse mardi et sortie devant les caméras mercredi juste après avoir mis à genoux le Bayern. C'est un signe que le natif de Rosario, qui sera bientôt papa d'un deuxième enfant, a retrouvé sa sérénité.

Il n'est pourtant pas si loin le temps où fleurissaient les rumeurs de malaise et de départ. Notamment après le refroidissement de ses relations avec Luis Enrique, coupable en janvier de l'avoir fait débuter sur le banc lors d'une défaite contre la Real Sociedad (1-0).

Mais jeudi, la presse espagnole a oublié tous les bémols pour chanter de concert les mérites de l'attaquant. "Il n'y a qu'un Dieu et il porte le maillot du Barça", a écrit le quotidien barcelonais La Vanguardia. "Génial, brutal, inarrêtable, merci Messi!", a titré pour sa part le journal catalan Sport. Et même la presse madrilène, qui penche habituellement pour Cristiano Ronaldo et le Real Madrid, s'est jointe aux louanges. Là aussi, c'est un exploit.

. Le triplé en ligne de mire
Avec son doublé de mercredi, voici Messi redevenu le meilleur buteur de l'histoire de la C1 (77 buts) devant Ronaldo (76). Et aussi le meilleur buteur de la saison dans l'épreuve-reine européenne (10 buts).

Mais on peut parier que le petit poucet argentin a encore un appétit d'ogre: après une saison sans titre majeur en 2013-2014 (la Supercoupe d'Espagne n'est pas l'objectif d'une saison), "la Pulga" espère croquer les trophées avant, éventuellement, de rêver d'un cinquième Ballon d'Or l'hiver prochain. "La seule chose importante pour moi, ce sont les titres collectifs", répète néanmoins l'enfant de la "Masia", le célèbre centre de formation du Barça.

Il pourrait être exaucé bientôt. Leader du Championnat d'Espagne, qualifié pour la finale de Coupe du Roi le 30 mai contre l'Athletic Bilbao et bien parti pour atteindre la finale de Ligue des champions le 6 juin, "son" Barça reste en lice pour un fabuleux triplé Liga-C1-Coupe du Roi. Comme celui réalisé en 2008-2009, l'année qui avait consacré l'Argentin comme star planétaire. Messi rêve de revivre pareille fête sous les étoiles de Berlin début juin.

Fifa.com (07/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Dim 10 Mai - 20:29

Real - Kroos se montre rassurant avant la Juventus



Le milieu du Real Madrid Toni Kroos, victime d'un coup à une hanche la semaine dernière contre Valence, s'est montré rassurant dimanche quant à sa participation à la demi-finale retour de Ligue des champions contre la Juventus.

"J'ai passé les examens. Ne vous inquiétez pas. Soyons concentrés pour mercredi", a écrit Kroos sur son compte Twitter, remerciant les supporteurs pour leurs "gentils messages".

L'international allemand (58 sélections) de 25 ans, se plaignant de la hanche gauche, a été contraint de sortir à la 25e minute de jeu samedi lors de ce match de la 36e journée du Championnat d'Espagne, alors que le Real était mené 1-0 sur sa pelouse. Le Basque Asier Illarramendi est entré sur le terrain à sa place et le Real a encaissé un deuxième but sur l'action qui a suivi, avant de pousser et d'arracher le match nul en seconde période.

Samedi soir, l'entraîneur Carlo Ancelotti s'est lui aussi montré rassurant concernant l'état de forme de Kroos, se disant "optimiste".

Le match nul concédé contre Valence a probablement anéanti toute chance de titre en Liga pour le Real Madrid, désormais devancé de quatre points par le FC Barcelone à deux journées du terme.

Pour sauver son printemps, le club champion d'Europe 2014 va devoir conserver sa couronne en Ligue des champions. Les joueurs de Carlo Ancelotti doivent ainsi remonter mercredi au stade Santiago-Bernabeu l'écart d'un but concédé en demi-finale aller à Turin (défaite 2-1).

Fifa.com (10/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 11 Mai - 16:04

Ancelotti joue très gros



Le triomphe ou la crise pour Carlo Ancelotti : l'entraîneur du Real Madrid est condamné au succès contre la Juventus de Turin mercredi (18h45 GMT) en demi-finale retour de la Ligue des champions, seule compétition susceptible de sauver sa fin de saison.

Il y a une semaine, l'inquiétante défaite subie à Turin (2-1) a mis le technicien italien sous tension. Et le nul malchanceux concédé samedi contre Valence en Championnat d'Espagne (2-2) n'a rien arrangé pour lui, car le FC Barcelone, qui s'est rapproché du titre national ce week-end, va sans doute contraindre la "Maison blanche" à tout miser sur la C1. "Nous gardons de bonnes sensations", a assuré Ancelotti samedi soir, malgré la perte probable du titre en Liga. "Si nous reproduisons le même match mercredi, les choses se passeront bien."

L'Italien reste certes un spécialiste de la Ligue des champions, qu'il a remportée deux fois sur le banc de l'AC Milan (2003, 2007) et l'an dernier sur celui du Real. Mais la C1 est une épreuve capricieuse dans sa version moderne, lancée en 1993, date depuis laquelle aucun vainqueur sortant n'a réussi à récidiver l'année suivante. En outre, plusieurs signes témoignent de la pression qui pèse sur Ancelotti, d'un naturel pourtant bonhomme et flegmatique. Après le nul contre Valence, l'entraîneur a "applaudi de manière ostensible et insistante" en direction de l'arbitre, selon le rapport de ce dernier. Un geste de "désapprobation" qui, s'il est sanctionné, pourrait valoir à Ancelotti une suspension.

Le cas Sergio Ramos
Par ailleurs, les choix tactiques de "Carletto" sont régulièrement critiqués en Espagne, comme l'a prouvé le cas Sergio Ramos ces derniers jours. Après la blessure de Luka Modric mi-avril, Ancelotti aurait pu relancer un milieu en manque de temps de jeu comme Asier Illarramendi ou Lucas Silva. Au lieu de quoi il a remonté d'un cran le défenseur Ramos dans un rôle de relayeur inhabituel pour lui.

Ce choix audacieux a pu fonctionner contre l'Atletico Madrid en quart retour de C1 (victoire 1-0) ou bien à Séville en Liga (3-2 le 2 mai), mais il a été beaucoup moins efficace contre la Juventus. Et Ancelotti a dû répondre à la presse espagnole qui jugeait "téméraire" la reconversion de Ramos. "Ce n'était pas téméraire quand nous avons gagné contre l'Atletico ou Séville. Si je le remets au milieu une autre fois, je ne pense pas que ce sera téméraire", a-t-il rétorqué.

Reste que l'Italien n'a plus beaucoup de jokers dans l'environnement ultra-exigeant du Real Madrid : malgré la C1 remportée en mai 2014, malgré la Coupe du monde des clubs conquise en décembre dernier, malgré un contrat qui court jusqu'en juin 2016, le technicien serait très fragilisé si son équipe achevait le printemps bredouille. La presse espagnole a déjà évoqué les noms de possibles successeurs comme celui du Français Zinédine Zidane, actuel entraîneur de la réserve madrilène, ou bien de Jürgen Klopp, sur le départ du Borussia Dortmund. Evidemment, toutes ces spéculations tomberaient à l'eau si "Carletto" entrait dans l'histoire du Real le 6 juin prochain avec une deuxième Ligue des champions consécutive, la 11e de l'histoire du club.

Fifa.com (11/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 11 Mai - 16:06

Le Bayern en quête d'un miracle face à Messi



Museler Messi and co. tout en marquant au moins trois buts: tel est l'exploit que doit réussir le Bayern de Pep Guardiola face au FC Barcelone mardi à Munich (18h45 GMT), pour entretenir le rêve d'une finale de Ligue des champions à Berlin.

"Mission impossible", "il faudra un miracle", jugeaient les spécialistes après le cuisant revers la semaine dernière au Camp Nou (3-0) et le récital d'un Lionel Messi jugé "impossible à arrêter" par Guardiola avant même la rencontre. Alors que faire pour stopper une machine catalane qui, sur tous les tableaux, enfile les buts comme des perles ? Et comment donner raison à Bastian Schweinsteiger qui espère que mardi sera "un de ces jours où des choses incroyables peuvent se produire en football"?

Il faut dire que le Bayern n'est pas au mieux depuis la conquête du titre national. Battu sur sa pelouse -certes en étant réduit à dix pendant 80 minutes- par Augsbourg (0-1) samedi, le club bavarois vient de subir sa 4e défaite de rang toutes compétitions confondues, ce qui ne lui était pas arrivé depuis octobre 1991 ! Sans compter que l'artillerie bavaroise, avec Lewandowski, Müller et Götze, à défaut des Ribéry et Robben blessés, n'a pas fait mouche une seule fois lors de ses trois sorties du mois de mai... "Si on ne pense qu'à marquer des buts, on perdra, comme l'an dernier contre le Real", a prévenu Guardiola, estimant qu'il faudra "rester calme, contrôler notre jeu et voir ce qu'il advient".

Le cauchemar Real

Le Catalan veut clairement éviter de revivre la soirée cauchemardesque du 29 avril 2014, cette sortie en demi-finale sur un cuisant revers (4-0) face au Real Madrid de Cristiano Ronaldo. A défaut de triplé sur trois compétitions, et très probablement de doublé, le Catalan veut quitter la scène européenne avec les honneurs. Et surtout éviter d'être le premier entraîneur du Bayern à s'incliner à domicile face au Barça.

A l'Allianz Arena, le Bayern a de très beaux souvenirs. Dont le 7-0 passé au Shakhtar Donetsk en mars pour entrer en quarts puis le 6-1 infligé à Porto pour parvenir dans le carré final. Et surtout le 4-0 passé aux Barcelonais en 2013, avant d'enfoncer le clou au Camp Nou (3-0), en route pour le triomphe de Wembley. Mais c'était alors face à un Messi sur une jambe et pas encore épaulé par les artistes que sont Neymar et Luis Suarez...

Duel Messi-Ronaldo
Depuis, le quadruple Ballon d'Or a retrouvé ses jambes, son inspiration et un appétit d'ogre comme il l'a montré à l'aller en passant les deux premiers buts de sa carrière à Manuel Neuer avant de délivrer une offrande à Neymar. Malgré tout, Messi est resté prudent quant à la qualification pour la finale, qui serait sa 4e après les sacres de 2006, 2009 et 2011. "Nous avons obtenu un très bon résultat mais nous devons jouer là-bas et jouer en Allemagne n'est pas facile. Chez eux, ils seront très forts", a souligné le N.10 blaugrana, qui peut finir d'effacer la douloureuse élimination subie face au Bayern au même stade deux ans plus tôt.

Samedi, "La Puce" n'a pas marqué contre le Real Sociedad (2-0) mais a été à l'origine des deux buts de Neymar et Pedro, une victoire rapprochant le Barça du sacre national et d'un possible triplé. L'Argentin pourra se rattraper mardi. Histoire de consolider sa première place au classement des buteurs cette saison (10 buts) et de l'histoire de la C1 (77), pour distancer son rival Cristiano Ronaldo (9 et 76 buts) dans un probable nouveau duel pour le Ballon d'Or.

Fifa.com (11/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 11 Mai - 16:25

Guardiola : "Je serai encore là la saison prochaine"



"Je serai encore là la saison prochaine", a réaffirmé lundi Pep Guardiola, en réponse aux récentes rumeurs d'un départ du Bayern Munich en direction de l'Angleterre.

"Les gars, j'ai déjà dit 200 millions de fois qu'il me reste encore un an dans mon contrat. Je serai encore là la saison prochaine. C'est tout", a lancé le Catalan visiblement irrité, à la veille de la demi-finale de Ligue des champions contre Barcelone.

La chaîne de télévision beIN sports avait dit en fin de semaine que Manchester City était actuellement en négociations avec Guardiola pour remplacer son actuel entraîneur Manuel Pellegrini.

Arrivé à l'été 2013, le Catalan s'est engagé jusqu'à l'été 2016 avec le géant bavarois. Déjà entre les deux matches contre Porto en quarts, il avait assuré qu'il honorerait son contrat.

Depuis son arrivée, Guardiola a déjà conquis 5 trophées avec le Bayern: quatre lors de sa première saison et seulement le titre national pour l'heure cette saison.

Le Bayern a été privé de doublé national en étant éliminé par Dortmund en demi-finale de la coupe d'Allemagne le mois dernier.

L'avenir en Ligue des champions a été sérieusement compromis par la défaite 3-0 au match aller à Barcelone.

Fifa.com (11/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 11 Mai - 16:38

Barcelone - Les déçus du Mondial, déchaînés en Europe



Revenus frustrés du Mondial-2014 l'été dernier, les internationaux du FC Barcelone semblent affamés de trophées avant leur demi-finale retour de Ligue des champions mardi face au Bayern Munich (18h45 GMT) et à seulement un mois, pour certains, de la Copa America.

. Messi, à nouveau supersonique
On a retrouvé Lionel Messi: l'Argentin, finaliste malheureux de la Coupe du monde au Brésil contre l'Allemagne (1-0 a.p.), a su tourner la page après une "année compliquée", assombrie par les blessures et conclue sans aucun titre majeur. Avec 53 buts pour le Barça en 52 matchs toutes compétitions confondues, Messi (27 ans) semble redevenu irrésistible.

Son doublé en demi-finale aller de C1 contre le Bayern (3-0) a mis le Barça sur orbite et Messi pourrait viser début juin un quatrième sacre en Ligue des champions (après 2006, 2009 et 2011), ce qui adoucirait un peu l'amertume du Mondial-2014. Avec son compatriote Javier Mascherano, l'Argentin se tournera ensuite vers la Copa America au Chili (11 juin-4 juillet), une compétition qui manque à leur palmarès respectif (finale perdue en 2007).

. Neymar, les épaules plus larges
La première saison barcelonaise de Neymar avait été moyenne, plombée par un scandale judiciaire autour de son transfert. Et "son" Mondial au Brésil avait mal fini, avec une blessure au dos en quart qui l'avait privé de l'humiliation allemande en demi-finale (7-1).

Mais depuis l'attaquant exprime enfin tout son potentiel. "Neymar a eu une évolution formidable depuis sa première saison", a résumé l'entraîneur barcelonais Luis Enrique. Les statistiques le confirment: après 15 buts en compétition la saison dernière, le Brésilien (23 ans) en est à 35 en 2014-2015. Et tout un pays attend déjà de lui qu'il redore le blason brésilien lors de la Copa America.

. Le sursaut de Dani Alves
Lui aussi était du naufrage brésilien au Mondial et lui non plus n'avait pas brillé en 2013-2014. Mais Dani Alves a refait surface même si, à 32 ans, il n'a pas été retenu pour la Copa America. Contre le Bayern mercredi dernier, le défenseur brésilien a été excellent et Luis Enrique l'en a félicité, saluant "une saison d'un très haut niveau". Ce qui pourrait lui valoir un nouveau contrat au Barça: le club, interdit de transferts, n'a pas de doublure crédible pour l'indispensable et fantasque Brésilien.

. Suarez, la rédemption du paria
Longuement suspendu pour avoir mordu l'Italien Giorgio Chiellini au Mondial-2014, l'avant-centre uruguayen est revenu en pleine lumière au Barça, avec notamment un but décisif dans le clasico face au Real Madrid (2-1) le 22 mars. Certes, Suarez a encore des matchs de suspension à purger avec l'Uruguay, ce qui le privera de la Copa America. Mais sa mue est spectaculaire: sans se départir de sa combativité, le "Pistolero" paraît plus apaisé à Barcelone.

Auteur de 24 buts, une sacrée performance pour un joueur ayant débuté sa saison fin octobre, Suarez est proche de décrocher enfin ses premiers trophées majeurs en Europe. De quoi rejeter ses démons derrière lui, même s'il pourrait recroiser Chiellini en cas de finale Juventus-Barcelone en C1.

. Les Espagnols s'en sont relevés
Au Brésil, on les disait dépassés, émoussés après l'élimination précoce de l'Espagne, championne du monde en titre. Pourtant, plusieurs piliers de la "Roja" ont retrouvé depuis un excellent rendement avec le Barça. Ainsi, le défenseur Gerard Piqué semble bien parti pour redevenir l'un des meilleurs mondiaux à son poste.

Idem pour Andres Iniesta: auteur d'un slalom d'anthologie contre le Paris SG (2-0), le magicien espagnol s'est accommodé cette saison d'un rôle d'organisateur du milieu pour succéder au capitaine Xavi, moins souvent titulaire.

Quant à ce dernier (35 ans), donné partant cet été, il rêve sans doute d'effacer le traumatisme d'une dernière sélection sans gloire avec l'Espagne: soulever la Ligue des champions pour son ultime match serait un beau cadeau d'adieu pour Xavi.

Fifa.com (11/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 11 Mai - 16:44

Guardiola : "Avant tout bien défendre"



"Il faudra avant tout bien défendre", a insisté lundi Pep Guardiola, assurant que son groupe allait "tout donner de la première à la dernière minute" mardi contre Barcelone pour renverser une situation fort compromise par la défaite (3-0) en demi-finale aller de C1.

Quel est le plan de jeu pour remonter un tel retard, faut-il attendre ou marquer vite?
On doit marquer des buts et on veut le faire. Mais la grande question est comment? Il faut être patient, avant tout bien défendre, essayer de contrôle le jeu, avoir la possession du ballon, se créer des occasions et les mettre au fond. Vraiment se concentrer sur notre jeu, que l'on joue notre jeu. Je connais la mentalité allemande favorable à l'attaque. Mais si on commet une erreur, ils (Barcelone) vous puniront. Ils sont les meilleurs en contres. A Barcelone, ils l'ont montré en l'espace de cinq minutes.

Sentez-vous la même mentalité chez vos joueurs qu'avant le match retour contre Porto (6-1)?
Le mental n'est pas un problème, on a des champions du monde, des joueurs qui ont tout gagné... Ces joueurs ont montré qu'ils veulent et peuvent le faire. C'est un énorme défi pour un entraîneur. Bien sûr que j'aimerais avoir tous mes joueurs en forme, mais si on perd demain ce ne sera pas à cause des absents (Ribéry, Robben, Alaba...).

Craignez-vous ce but du Barça qui ruinerait vos chances ?
Je ne pense pas à cela. On connait bien sûr leurs qualités. S'ils marquent un but on devra en marquer cinq. On n'est pas du genre à renoncer. On va se battre de la première minute au dernier coup de sifflet. C'est ma 6e demi-finale de C1. Je veux être heureux et satisfait demain.

Vos joueurs sont-ils impressionnés par Messi ?
On a évidemment beaucoup de respect quand on a un Messi en face. Il est différent, il est dans une autre dimension.

Malgré le net avantage, Luis Enrique a dit que ce ne serait pas facile pour le Barça. Comment réagissez-vous ?
Je peux comprendre et je dirais la même chose. On ne peut rien prédire avant un match. Ils ont l'avantage mais c'est un autre match, tout peut toujours se passer en football.

L'expérience de l'élimination de l'an passé face au Real Madrid vous sert-elle pour ce match ?
Les matchs allers furent complètement différents. A Madrid, on avait perdu 1-0, à Barcelone 3-0. Au retour contre le Real, on a concédé beaucoup de contres et des coups de pieds arrêtés, cela ne doit pas se reproduire contre Barcelone. Si on se rue vers l'avant aveuglément, ça ne servira à rien. On doit contrôler le jeu.

Une nouvelle défaite n'entacherait-elle pas votre image ?

Je ne suis pas ici pour être le meilleur coach du monde. Je suis ici pour donner le meilleur au club comme je l'ai fait à Barcelone. Pour certains c'est suffisant, pour d'autres pas. Je fais de mon mieux depuis mon arrivée. Si ce n'est pas suffisant, je suis désolé. Combien de titres j'ai gagné? Beaucoup et c'est bien. Je veux gagner plus, bien sûr. Mais ma vie ne changera pas si je perds. J'ai toujours donné le meilleur de moi-même, de l'équipe B du Barça jusqu'à ici.

Fifa.com (11/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 11 Mai - 16:47

En route pour le clasico ?



Un "clasico" Barça-Real en finale de la Ligue des champions? C'est ce scénario que tenteront d'empêcher le Bayern Munich, corrigé 3-0 au Camp Nou, et la Juventus, forcément sous pression à Madrid malgré son but d'avance, mardi et mercredi en demi-finales retour. Le trio MSN (Messi, Suarez, Neymar) contre Ronaldo et sa bande: l'affiche fait rêver d'avance et ne ferait qu'ajouter au prestige du grand rendez-vous du 6 juin à Berlin. Mais avant de se retrouver pour la première fois l'un contre l'autre à ce stade de la compétition, Madrilènes et Catalans ont encore un dernier effort à fournir.

La tâche s'annonce surtout compliquée pour le Real, surpris à Turin (2-1). Le tenant du titre a quasiment dit adieu ce week-end à ses espoirs en Championnat d'Espagne après son nul face à Valence (2-2), et il ne lui reste plus que la C1 pour sauver sa saison. La pression est désormais sur les épaules de Carlo Ancelotti et l'entraîneur aux trois "Coupes aux grandes oreilles" (2003, 2007, 2014), sous contrat jusqu'en 2016, pourrait ne pas survivre à un exercice sans trophée, un an après avoir conquis la "decima", une dixième Ligue des champions, pour les Merengue.

En cas d'échec contre la Juve, le technicien italien pourra toujours se retrancher derrière les statistiques, puisqu'aucun club n'a réussi de doublé en C1 depuis le grand AC Milan d'Arrigo Sacchi en 1989 et 1990. Mais pas sûr que cela suffise à l'épargner. Pour la "Vieille Dame" turinoise, il faudra tenir, un exercice dans lequel le quadruple champion d'Italie excelle. Ronaldo, dont le mano a mano en tête du classement des buteurs avec Lionel Messi rythme chaque soirée de Ligue des champions, sait ce qui lui reste à faire.

Le Barça serein

Pour l'instant, le Ballon d'Or portugais court derrière son rival argentin, auteur de dix réalisations cette saison et 77 dans sa carrière en C1 (9 et 76 pour Ronaldo). Mais CR7 espère cette fois être accompagné par Karim Benzema, dont l'absence sur blessure (entorse du genou) depuis la mi-avril pèse sur le rendement offensif du Real. En face, la Juve récupère sa plaque tournante Paul Pogba, buteur samedi contre Cagliari (1-1) en championnat, pour son retour à la compétition après un mois et demi d'absence.

Du côté du Barça, difficile d'être plus serein avant de se rendre à Munich. La démonstration de l'aller et les trois buts inscrits dans le dernier quart d'heure ont mis le Bayern K.O. et gâché les retrouvailles de Pep Guardiola avec le Camp Nou. La chute du malheureux Jerome Boateng, humilié par un crochet de Messi sur la deuxième réalisation catalane, a fait le tour des réseaux sociaux et le défenseur allemand est devenu, à son corps défendant, le symbole de la déroute du géant bavarois.

Le Bayern, encore privé de Franck Ribéry et d'Arjen Robben, peut invoquer l'Histoire et se rappeler la déculottée administrée au Barça en demi-finale aller en 2013 (4-0) à l'Allianz Arena. Mais Messi était sur une jambe et n'avait pas encore des monstres du calibre de Neymar et de Luis Suarez à ses côtés. "On n'est pas du genre à renoncer. On va se battre de la première minute au dernier coup de sifflet", a déclaré Guardiola. Mais il en faudra plus pour empêcher Messi and co d'accéder à leur quatrième finale en neuf ans, après les triomphes de 2006, 2009 et 2011.

Fifa.com (11/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Lun 11 Mai - 20:58

Barça - Luis Enrique : "J'attends un Bayern offensif"



"Je m'attends à un Bayern offensif mais on fera la même chose", a prévenu lundi Luis Enrique, l'entraîneur de Barcelone, à la veille de la seconde manche (3-0 à l'aller) ouvrant les portes de la finale de la Ligue des champions.

Avec le 3-0 de l'aller êtes-vous optimiste?
Il ne faut jamais sombrer dans l'excès de confiance. Il faut respecter l'adversaire. Il faut savoir calmer les joueurs, leurs émotions. Mais aussi les motiver. Il faut faire en sorte que les joueurs croient en eux. Le collectif est la marque du Barça depuis des années et on en est fier. Nous devrons attaquer ensemble et défendre ensemble, comme au match aller. On va tout faire pour empêcher le Bayern de faire des dommages à notre équipe.

En boxe, on dit qu'un adversaire touché est toujours dangereux, qu'en pensez-vous?
Oui, on peut dire ça. En quarts, ils ont su surmonter la défaite 3-1 de Porto. On sait que le Bayern est grand, on sait ce dont il est capable. Et ils jouent devant leur public. Nous, on va donner le meilleur comme à l'aller. Ils n'avaient pas eu beaucoup d'occasions, il faudra faire la même chose. On devra avoir le ballon et créer un maximum de problèmes devant.

Guardiola a dit que vous étiez la meilleure équipe au monde en contre?
Oui, c'est vrai. Si c'est Pep qui l'a dit, c'est agréable. J'accepte le compliment. S'ils veulent jouer un match de folie, on utilisera nos armes, dont le contre. Il faudra trouver des espaces et marquer des buts.

Vous connaissez très bien Guardiola. Qu'attendez-vous de lui demain, une attaque à outrance?
Bien sûr qu'ils vont attaquer, essayer de se créer des occasions. Je sais exactement ce qu'ils vont faire. Ils vont vouloir la possession du ballon. J'attends un Bayern offensif et on fera la même chose. J'espère qu'on aura le meilleur pourcentage en termes de possession.

Messi est en super forme et s'entend parfaitement avec Suarez et Neymar?
C'était le but de l'été en signant Suarez. C'est excellent qu'ils s'entendent bien tous les trois. Ils remplissent leurs objectifs avec la liberté qu'on leur donne mais ils ont aussi des responsabilités défensives. C'est vraiment idéal pour un entraineur.

La soirée de mardi est-elle la plus importante de votre carrière ?
J'espère qu'elle le sera! Mais cela ne m'empêchera pas de dormir ce soir. Je n'ai jamais de problèmes pour dormir.

Guardiola a dit qu'il sera encore au Bayern la saison prochaine. Et vous, toujours au Barça ?
Aucun commentaire. Ce que je ferai à l'avenir n'est pas important ici.

Fifa.com (11/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 13:01

Retours improbables et scénarios incroyables



Les deux derniers vainqueurs de la Ligue des champions de l’UEFA sont dos au mur. Avant les demi-finales retour de l'édition 2015, le tenant du titre et son prédécesseur vont devoir refaire leur retard devant leurs supporters. Si le Real Madrid a encore toutes les raisons d’y croire après sa courte défaite (2:1) à Turin face à la Juventus, le Bayern Munich doit réaliser un exploit pour effacer le revers (3:0) subi face au FC Barcelone.  

Mais l’histoire de la prestigieuse compétition européenne est rythmée par les exploits en tous genres. Il suffit de se souvenir des finales de 1999 et 2005. Il y a 16 ans, le Bayern avait concédé une incroyable défaite au Camp Nou de Barcelone. Alors qu’ils menaient encore 1:0 dans le temps additionnel, les Allemands s’étaient inclinés 2:1 face à Manchester United au coup de sifflet final. Six ans plus tard, Liverpool avait atteint la mi-temps à Istanbul sur un score qui semblait sans appel (3:0), avant d’arracher la victoire à l’AC Milan au terme des tirs au but.  

Après les échecs enregistrés au match aller, le Real et le Bayern sont-ils condamnés ? FIFA.com présente cinq raisons pour eux d'y croire, en se penchant sur des remontées spectaculaires dans l'histoire du football européen.

12 mars 2013
Huitième de finale, match retour
FC Barcelone - AC Milan 4:0 (aller 0:2)

Grâce à un doublé de Lionel Messi, le FC Barcelone est devenu la première équipe de l’histoire de la Ligue des champions à se remettre d’une défaite 2:0 à l’aller. A la pause, l'Argentin avait déjà remis les deux formations à égalité. Par la suite, les Rossoneri ont continué à souffrir face aux assauts catalans, avant de céder à deux reprises devant David Villa et Jordi Alba. Au tour suivant, les Blaugranas ont cependant connu des heures beaucoup plus difficiles face au Bayern (défaites 4:0 à Munich et 3:0 à Barcelone).  

7 avril 2004
Quart de finale, match retour
AS Monaco - Real Madrid 3:1 (aller 2:4)

Non contents de s’être inclinés (4:2) dans la capitale espagnole, les Monégasques ont concédé l’ouverture du score à Raúl dès la 36ème minute au retour. Personne ne pensait l’équipe de la Principauté capable de s’imposer face aux Zinedine Zidane, Luís Figo et autres Ronaldo. Mais un doublé de Ludovic Giuly et un but de Fernando Morientes, prêté par le Real Madrid, plus tard, tout avait changé. Par la suite, Monaco a atteint la finale de l’épreuve, avant de chuter face au FC Porto.

6 avril 2004
Quart de finale, match retour
Deportivo La Corogne - AC Milan 4:0 (aller 1:4)

Il ne se passe pas une journée en Galice sans que les supporters du Deportivo n’évoquent le souvenir de cette soirée de légende. Sèchement battus (4:1) en Lombardie, les Espagnols ont inversé la tendance dès la première mi-temps, grâce à trois buts signés Walter Pandiani, Juan Carlos Valeron et Albert Luque. Entré en cours de jeu, Fran a parachevé le miracle de La Corogne en marquant le quatrième et dernier but de son équipe.

18 avril 2000
Quart de finale, match retour
FC Barcelone - Chelsea 5:1 a.p. (aller 1:3)

La défaite (3:1) du club catalan à Stamford Bridge avait suscité un certain étonnement. Au Camp Nou, Barcelone a remis les pendules à l’heure, mais l’échec de Rivaldo sur penalty à la dernière minute du temps réglementaire a contraint les Espagnols à disputer la prolongation. Le Brésilien a connu davantage de réussite dans le même exercice à la 99ème minute. Un peu plus tard, le Néerlandais Patrick Kluivert a donné un avantage décisif aux Blaugranas.

15 septembre 1993
Premier tour, match retour
FC Copenhague - Linfield 4:0 a.p. (aller 0:3)

Forts de leur large victoire à l’aller, les Nord-Irlandais pensaient sans doute avoir fait un pas décisif vers le deuxième tour, le dernier avant la phase de groupes. Toutefois, le club de la capitale danoise ne l’entendait pas de cette oreille. Après une demi-heure de jeu, les locaux avaient déjà refait les deux tiers de leur retard grâce à Peter Möller et Martin Johansen. Lars Höjer Nielsen a remis les deux équipes à égalité dans la dernière minute du temps réglementaire. En prolongation, Kim Mikkelsen a fait basculer la victoire dans le camp danois. Opposé à l’AC Milan au tour suivant, Copenhague n’a toutefois pas réussi à rééditer l’exploit (défaites 6:0 et 1:0).

Fifa.com (12/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 13:07

Benzema et Pogba, redoutables revenants



Deux renforts français pour rêver d'une finale: Karim Benzema et Paul Pogba peuvent faire basculer le choc entre le Real Madrid et la Juventus Turin mercredi (20h45) en demi-finale retour de Ligue des champions, après avoir manqué l'aller sur blessures (2-1 pour la Juve).

. Benzema, le chaînon manquant
Sans lui, l'attaque du Real n'est pas aussi huilée, pas aussi menaçante: à 27 ans, Benzema est l'indispensable troisième homme du trio offensif "BBC" qu'il forme avec Gareth Bale et Cristiano Ronaldo. Et c'est peu dire que l'attaquant des Bleus, victime mi-avril d'une entorse au genou droit, a manqué à l'animation offensive madrilène.

Certes, en son absence, le Mexicain "Chicharito" Hernandez a brillé (4 buts et 3 passes décisives en huit rencontres). Mais le Français, s'il est suffisamment remis, devrait faire son retour mercredi au stade Santiago-Bernabeu, où il peut apporter du liant en attaque par ses remises, ses combinaisons et son altruisme.

"Il est très important pour nous d'avoir un attaquant qui décroche pour jouer avec les autres, et pas seulement qui soit habitué à marquer, expliquait à l'automne l'entraîneur Carlo Ancelotti. En ce sens, Karim est unique."

"Benz" est d'ailleurs un partenaire privilégié de Cristiano Ronaldo, qui l'a qualifié cette saison de "meilleur attaquant de la Liga". Car contrairement à "Chicharito", plus prompt à jouer sa carte personnelle, Benzema sait s'effacer au nom du collectif.

Cela ne l'a pas empêché de marquer 22 fois en compétition cette saison (6 buts en C1), enchaînant une cinquième saison consécutive à plus de 20 buts. Pas mal pour un avant-centre à qui certains supporteurs du Real reprochaient de ne pas assez marquer.

"Je suis un joueur d'équipe, même si j'ai le numéro 9 dans le dos. Je pourrais aussi ne jouer que pour moi mais ça ne marcherait pas avec l'équipe qu'on a", a souvent répété l'intéressé.

Mercredi, le Real aura bien besoin d'un Benzema en pleine forme pour réussir sa "remontada" (remontée) contre la Juve. "On peut le faire, je serai avec vous mercredi!", a promis le Français à ses équipiers sur Twitter aussitôt après la défaite au Juventus Stadium.

. Pogba, "attention au fauve"
Le quotidien madrilène Marca, qui lui consacre sa "Une" de mardi, a bien cerné le danger: le retour de Paul Pogba est une immense menace pour le Real. "Attention au fauve", titre le journal en pages intérieures.

A peine revenu de blessure, le milieu français (22 ans) s'est montré mordant ce week-end contre Cagliari (1-1) en Championnat d'Italie. Après 52 jours sans compétition à cause d'une déchirure à une cuisse, Pogba a joué une heure à fond et marqué son 10e but de la saison toutes compétitions confondues.

"Je suis prêt pour Madrid, a-t-il lancé. C'est vrai que je ne suis pas encore à 100%, mais j'ai joué, j'ai eu de bonnes sensations. Je n'ai pas senti de douleur à la cuisse, tout va bien."

Sans lui, la Juve s'en est bien sortie, finissant de conquérir un "scudetto" que Pogba avait harponné d'un but capital contre Sassuolo (1-0) juste avant de se blesser. Mais son absence s'est sentie notamment lors des deux matches très défensifs contre Monaco (1-0, 0-0) en quarts de finale, où sa capacité à lancer l'équipe vers l'avant a manqué.

C'est dire si son retour est attendu dans l'entrejeu de la Juve, où il devrait retrouver son poste de milieu gauche. "Il est jeune, il a un physique impressionnant, soyez tranquilles, il ne sera pas fatigué par ses 60 minutes contre Cagliari", a dit son entraîneur, Massimiliano Allegri.

Au Santiago-Bernabeu, Pogba va aussi affronter une équipe et un public qui pourraient être siens la saison prochaine, le Real figurant parmi les rares clubs multimillionnaires pouvant le recruter. C'est l'occasion ou jamais de briller.

Fifa.com (12/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 13:08

Le Real veut rester au sommet, la Juve y revenir



Le Real Madrid, champion d'Europe en titre, table sur son inégalable expérience européenne mercredi en demi-finale retour de Ligue des champions (20h45) afin de renverser la Juventus Turin, victorieuse à l'aller (2-1) et désireuse de revenir en finale, 12 ans après.

Au stade Santiago-Bernabeu, la "Maison blanche" jouera le tout pour le tout contre la "Vieille Dame", après avoir perdu pied ce week-end dans la course au titre en Championnat d'Espagne, désormais promis, sauf catastrophe, au FC Barcelone. Le club merengue, le plus titré de l'histoire en C1 (10 trophées), n'a plus le choix: pour sauver son printemps, il doit se qualifier pour la finale, comme l'an dernier, et tenter de devenir la première équipe depuis 25 ans à conserver la plus prestigieuse couronne européenne.

Certes, la défaite surprise à Turin mardi dernier et le match nul très malchanceux contre Valence samedi en Liga (2-2) ont mis en lumière les faiblesses défensives des Madrilènes. Mais le Real se souvient que son printemps 2014 avait également été mitigé: l'équipe de Carlo Ancelotti avait fait une croix sur la Liga, déjà avec un nul 2-2 à domicile contre Valence, avant de battre l'Atletico en finale de la Ligue des champions (4-1 a.p.). Côté merengue, on espère donc exalter l'esprit de "remontada" (remontée) et enflammer le stade Bernabeu pour rejoindre la finale de Berlin le 6 juin.

'Ne pas devenir fous'
"Nous devons gagner, c'est fondamental", a prévenu le latéral madrilène Dani Carvajal. "Le match dure 90 minutes, il faut que la Juventus trouve le temps très long et souffre sans le ballon." Source d'espoir pour Ancelotti et ses hommes, le Français Karim Benzema devrait revenir de blessure (genou) pour reformer le redoutable trio offensif "BBC" avec Gareth Bale et Cristiano Ronaldo. En comptant sur ces trois-là et sur les meneurs de jeu James Rodriguez et Isco, le Real a tous les arguments offensifs pour rêver de Berlin.

Reste à ne pas se jeter à l'abordage sans réfléchir. "Nous devons garder la tête froide, être patients et ne pas devenir fous", a résumé Carvajal. Car la Juventus s'annonce menaçante en contre-attaque, comme à l'aller. Et elle a grandement confiance en sa qualité défensive pour "tenir" le résultat à Madrid, dans la grande tradition du football italien. "Nous nous sommes énormément améliorés au cours de la compétition", a dit le défenseur Stephan Lichtsteiner sur la chaîne du club. "Maintenant nous concédons vraiment très peu d'occasions".

'Très difficile', juge Pogba
A l'aller, hormis le marquage oublié sur le but de Ronaldo et la transversale de James, la Juve n'a quasiment rien concédé. L'entraîneur Massimiliano Allegri devrait reconduire la formation qui a bien tenu le Real, un 4-4-2 avec milieu en losange, avec un seul changement: le retour de Paul Pogba à gauche du milieu de terrain, à la place de Stefano Sturaro. L'épatant Français est de retour après presque deux mois d'absence, il a joué une bonne heure contre Cagliari (1-1) samedi, marquant un but, et devrait apporter sa percussion offensive.

Déjà championne, la Juve se consacre entièrement à son rêve berlinois. L'entraîneur a reposé presque toute son équipe samedi. Des onze titulaires probables de Santiago Bernabeu, Allegri n'a aligné que Pogba, qui avait besoin de retrouver le rythme, et Claudio Marchisio. Le Français a prévenu qu'à Madrid, ce serait "très difficile". "Ils sont habitués à jouer des matches stressants de ce genre, mais petit à petit nous sommes allés très loin, et ce serait merveilleux de compléter le parcours" jusqu'à la finale, a-t-il lancé.

La dernière fois que la Juve a atteint la dernière marche, en 2003, elle avait éliminé en demies... le Real (1-2, 3-1). Pour le club italien, sept fois finaliste et deux fois vainqueur de la C1, se qualifier mercredi marquerait un retour fracassant parmi les grands d'Europe.

Fifa.com (12/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 18:50

Real - Ancelotti : "Benzema fait jouer mieux l'équipe"



Karim Benzema, revenu de blessure, peut permettre au Real Madrid de "jouer mieux" mercredi (18h45 GMT) contre la Juventus Turin en demi-finale retour de Ligue des champions, a estimé mardi son entraîneur Carlo Ancelotti après la défaite (2-1) subie à Turin à l'aller.

Comment le Real aborde-t-il ce choc, quatre jours après avoir sans doute abandonné ses chances de titre en Championnat ?
Je vois l'équipe très concentrée, avec l'envie de faire une grande demi-finale pour avoir l'opportunité de jouer une nouvelle finale dans cette compétition. C'est un moment important de la saison, nous sommes proches d'entrer dans l'histoire de cette compétition puisqu'aucune équipe n'a gagné deux finales (consécutives dans la version moderne de la C1 depuis 1993, NDLR).

Votre équipe peut-elle retrouver une assise défensive après ses récentes difficultés dans ce secteur ?
Lors des derniers matches joués, contre Valence (2-2) ou Séville (3-2), l'équipe a bien joué mais nous avons manqué de concentration sur les détails et cela nous a coûté cher. Nous devons éviter cela demain (mercredi), être patients et très concentrés pendant tout le match pour éviter les problèmes et afficher une intensité supérieure à celle du match aller.

Vous attendez-vous à ce que la Juventus évolue à cinq défenseurs, comme à la fin du match aller ?

La Juventus a son idée de jeu et son identité. Je ne crois pas qu'elle en change parce que son avantage est minime. Pour nous, cela ne modifie pas grand-chose si elle joue avec trois défenseurs centraux ou à quatre derrière.

Karim Benzema sera-t-il titulaire pour son retour de blessure? Que peut-il apporter au Real Madrid ?
Il se sent bien, il est disponible à 100%. Je peux le faire débuter ou bien entrer dans un second temps. "Chicharito" (Hernandez) nous donne plus de profondeur, il attaque bien la ligne défensive, mais Benzema fait jouer mieux toute l'équipe. (...) Benzema nous permet d'avoir un jeu offensif plus efficace, avec plus de qualité, parce que ce n'est pas un attaquant typique qui se contente de marquer. C'est un joueur qui permet aux autres de mieux jouer.

Quel est votre sentiment concernant les sifflets dont a fait l'objet votre gardien et capitaine Iker Casillas après le nul contre Valence samedi ?
Je suis désolé mais je pense que Casillas a beaucoup d'expérience, il est habitué à cela. Cette situation ne va pas l'affecter mais le motiver davantage. (...) Demain (mercredi), tout le public madrilène comprend l'importance de ce match et il sera uni.

Comprenez-vous les propos de l'agent de Gareth Bale, qui a accusé les équipiers du Gallois de ne pas assez lui passer le ballon ?
Bale a fait une bonne saison. L'an dernier, il a marqué à plusieurs moments importants et avec un peu de chance il peut avoir la même opportunité cette année. Mais nous sommes dans un monde où les agents parlent beaucoup et parfois parlent trop. Cet agent n'est jamais venu voir un de nos entraînements, il ne connaît pas l'ambiance de l'équipe et il parle depuis l'extérieur. Bale n'a jamais eu de problèmes avec ses partenaires, ni ceux-ci avec lui. (Cet agent) aurait mieux fait de se taire.

Fifa.com (12/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 19:43

LIVE : Demi finale-Retour


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 12 Mai 2015
19h45 : Bayern Munich - FC Barcelone (aller:0-3)

Mercredi 13 Mai 2015
19h45 : Real Madrid - Juventus (aller:1-2)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 19:46

LIVE : Demi finale-Retour


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 12 Mai 2015
01' : Bayern Munich 0 - 0 FC Barcelone (aller:0-3)

Mercredi 13 Mai 2015
19h45 : Real Madrid - Juventus (aller:1-2)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 19:53

LIVE : Demi finale-Retour


(NB : Heure DZ-Algérie GMT+1)

Mardi 12 Mai 2015
10' : Bayern Munich 1 - 0 FC Barcelone (aller:0-3) .... Mehdi Benatia (7')

Mercredi 13 Mai 2015
19h45 : Real Madrid - Juventus (aller:1-2)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ligue des champions de l'UEFA [2014/2015]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 30 sur 32 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum