[Entraineur] François CICCOLINI

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Mar 28 Oct - 16:24

Ciccolini remet de l’ordre dans le groupe

Dès sa première séance de travail à la tête de la barre technique de la JSK, Ciccolini a commencé par remettre l’ordre dans l’équipe.

Le technicien français a suivi de près le dernier match de championnat de  la JSK disputé face à l’ASMO dans une rencontre qui a fini par une défaite. C’était l’échec de trop pour ce club qui n’arrive toujours pas à se ressaisir, concédant des défaites consécutives depuis trois journées. Pour Ciccolini cela est principalement dû un grand manque de solidarité dans le groupe. Cela l’a donc poussé à insister sur ce point bien précis lors de sa première séance de travail, avant-hier. Il voulait clairement bousculer cette équipe qu’il a, pratiquement, trouvée en décomposition avancée sur le plan sportif après ses trois défaites de suite, face à la JSS (0-1), au MCEE (3-2) et tout récemment face à l’ASMO (0-2). Dans son intervention devant les joueurs, Ciccolini avait clairement signifié que le redémarrage de la JSK passera en premier lieu par la présence de l’esprit de solidarité entre les joueurs. Et d’ajouter : «En ce moment, il n’y a que cela qui vous aidera à mieux vous en sortir.»

Combativité
Le second point que Ciccolini a abordé avec ses joueurs est l’état d’esprit qu’un footballeur est censé avoir sur le terrain. En sa qualité de technicien et formateur, il aura remarqué que la réaction des Canaris face à l’ASMO était très mauvaise. Il devait au moins y avoir de la combativité pour pouvoir revenir dans score. Pour lui, c’est le relâchement, de Rial et ses coéquipiers, qui a fait que la JSK perde sa rencontre. Cela est venu accentuer sa mauvaise situation dans une période pleine de tribulations pour ce club. En s’adressant à ses joueurs, Ciccolini leur a dit qu’il est impératif de mouiller le maillot, et cela fait partie du beau football.   

Discipline
Pour Ciccolini, la discipline est vitale afin qu’il y ait une bonne ambiance dans l’équipe et afin qu’elle puisse bien avancer. Ce point lui est très cher, c’est qui se manifestait dans sa manière de parler lorsqu’il l’a cité. Clairement, Ciccolini sera très sévère envers les éléments indisciplinés du groupe et leur a promis de lourdes sanctions en cas d’écart.

Ciccolini avertit Yesli et Ahmed Moulay
L’entraîneur François Ciccolini tient à imposer sa loi dès les premiers jours de sa prise de fonction. Agacé par les milieux Ahmed Moulay et Kamel Yesli qui sont arrivés avec 10 minutes de retard à la séance de la reprise de dimanche dernier, le coach corse leur a clairement affirmé qu’à l’avenir il ne tolérera aucun retard ou absence. Les deux joueurs ont tenté de lui expliquer qu’ils avaient fait de leur mieux pour arriver à temps à l’entraînement, mais le successeur de Broos a insisté sur le respect de l’horaire de l’entraînement. Briefé par certains dès son arrivée à Tizi Ouzou, Ciccolini veut mettre un terme aux mauvaises habitudes. D’après une source proche de la direction, le nouvel entraîneur a été mis au parfum de tout ce qui se passe dans l’équipe avant même sa réunion avec les membres de son staff qui a eu lieu dimanche dernier.

«Je ne tolérerai aucun retard»
En avertissant le Mauritanien Ahmed Moulay et le milieu Yesli, deux titulaires indiscutables sur l’échiquier des Canaris, Ciccolini a voulu faire savoir à ses joueurs qu’il met tout le monde sur un pied d’égalité et qu’il ne fait pas la différence entre X ou Y. «Vous savez, je ne tolérerai aucun retard à l’avenir. Vous devez faire très attention, car celui qui ne se présentera pas à l’heure à l’entraînement, il sera exposé à de lourdes sanctions», a-t-il menacé. Recruté pour sortir l’équipe de la zone rouge, Ciccolini semble déterminé à instaurer une discipline de fer au sein du groupe. Son prédécesseur avait essayé de faire de même, mais il a été poussé à la sortie.

Compétition (28/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Mar 28 Oct - 18:21

Sur notre site : Ciccolini face à son premier test

Pour lire l'article ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3336-ciccolini-face-a-son-premier-test


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Mer 29 Oct - 13:17

Ciccolini se fait entendre?: «Celui qui rate deux séances d’entraînement n’aura pas....»

L’ambiance était décontractée, lors de la séance d’entraînement de lundi soir. L’entraîneur Ciccolini a su trouver les mots qu’il faut et, l’espace de 24 heures, il a  remobilisé le groupe très affecté par le dernier revers face à l’ASMO. La préparation du match face au MCA s’est donc déroulée dans un climat serein. Les joueurs sont conscients de l’importance de cette sortie et savent qu’un autre faux pas est interdit, s’ils ne veulent pas se détacher du haut du tableau. L’objectif est donc clair pour le staff technique et les joueurs, demain soir, à Bologhine. Après s’est fait une idée sur les aptitudes physiques du groupe,  Ciccolini a programmé une séance technico-tactique lundi soir. L’occasion de préparer un dispositif approprié pour contrer le MCA. Sans doute, pour une première sortie, le nouvel entraîneur ne compte pas chambouler l’ossature, lui qui s’appuiera sur les renseignements que lui fournira son assistant, Karouf, qui connaît  bien le groupe pour l’avoir dirigé depuis le départ du Belge Hugo Broos. Néanmoins, la touche du Corse sera visible demain soir à Bologhine. Il y aura évidemment des changements sur le terrain, un nouveau style de jeu sans doute, car pour l’entraîneur corse, les choses doivent impérativement changer. Lors de la séance de lundi soir, Ciccolini a mis l’accent sur la discipline tactique. Pour lui, une équipe doit jouer un jeu propre à elle en fonction des joueurs qu’elle renferme dans son effectif. Le message était très clair, Ciccolini a recommandé à chacun de ses joueurs de jouer le rôle qui lui est dévoulu sur le terrain, selon les consignes qui lui seront communiquées. Selon nos informations, l’entraîneur corse, qui en est à sa première expérience dans le championnat d’Algérie, s’est renseigné auprès de ses assistants sur son adversaire de demain à Bologhine. Ciccolini a demandé toutes les informations nécessaires pouvant lui permettre d’avoir une idée précise sur le schéma tactique à mettre en place.

Pas question de rater le Clasico pour amorcer un nouveau départ !
Pour certains, le nouvel entraîneur de la JSK aurait peut-être souhaité débuter sa mission face à une équipe de moindre calibre que le MCA. Or, ce n’est vraiment pas le cas pour l’entraîneur Ciccolini qui a été très clair dans sa réponse lors de la première sortie médiatique, après son installation officiellement à la barre technique. Ciccolini a déclaré qu’il n’était pas venu à la JSK pour demander aux supporters de patienter et de demander du temps pour faire revenir la JSK sur le cycle des résultats positifs. Pour lui, il fera tout pour réussir sa première sortie, peu importe l’adversaire et le lieu où se déroulera le match. Dans son discours avec les joueurs, le nouvel entraîneur a évoqué le match de demain, soulignant l’importance de le gagner et de signer un nouveau départ. C’est dire qu’une victoire sera salvatrice et ramènera la tranquillité dans le groupe.

Les joueurs adhèrent à la politique du Corse et promettent de réagir
La situation sur le plan psychologique s’améliore et c’est ce que nous avons constaté lors des deux derniers jours chez les joueurs. Le sourire revient, tout le monde se concentre sur le match de demain. Ça communique beaucoup avec l’entraîneur Ciccolini qui, depuis son premier jour de travail, multiplie les entretiens avec ses joueurs pour connaître leur ressenti et mieux comprendre les raisons qui empêchent l’équipe de rester sur la dynamique de bons résultats. «Le potentiel existe», a déclaré Ciccolini. Il faut juste travailler. Les joueurs, très réceptifs, ont montré toute leur adhésion à la nouvelle politique prônée par Ciccolini. Mieux, ils promettent de réagir demain soir en signant une victoire à Bologhine.

Ciccolini se fait entendre : «Celui qui rate deux séances d’entraînement n’aura pas à espérer être présent le jour du match»
Le nouvel entraîneur n’a pas attendu longtemps pour dicter aux joueurs les nouvelles règles à suivre sous sa coupe. Certes, l’entraîneur qui vient tout juste d’arriver ne compte pas trop  chambouler le groupe qu’il a trouvé dans une situation difficile, n’empêche, il souhaite mettre les joueurs d’ores et déjà au parfum de sa politique et des objectifs qu’il compte atteindre à court et  long termes. Dès la première séance d’entraînement, Ciccolini s’est adressé aux joueurs pour expliquer sa méthode de travail. Dans son discours, il a insisté sur le respect du règlement interne mais surtout l’assiduité à l’entraînement. Par ailleurs, il n’a pas du tout apprécié l’absence de Mekkaoui à l’entraînement de Mekkaoui qui sera  out face ay MCA, demain soir. Ciccolini est catégorique en déclarant à ses poulains qu’une place dans les 18 le jour du match passe par un rendement positif durant la semaine de préparation. En d’autres termes, Ciccolini ne compte pas retenir dans son groupe des joueurs qui sèchent les séances d’entraînement : «Je vous informe que la présence à l’entraînement est obligatoire. Sans justification valable de la direction, les absences ne seront pas tolérées. Il sera hors de question de compter sur un joueur qui s’absente à deux séances pendant la semaine.» Voilà donc qui est clair, net et précis pour tous les éléments qui ont pris la mauvaise habitude cette saison de ne pas se rendre à l’entraînement, et le jour du match, on les retrouve sur la liste, voire dans le onze rentrant.
 
Ciccolini jouera avec trois attaquants face au MCA
Après avoir dirigé deux séances d’entraînement seulement, le nouvel entraîneur de la JSK, François Ciccolini, a déjà en tête le onze qui affrontera le MC Alger, ce jeudi, à l’occasion de la 9e journée de championnat. Le technicien corse, malgré le fait qu’il ne se soit pas encore fait une bonne idée sur son groupe, compte surprendre le doyen et débuter sa mission par un résultat positif qui permettra au club kabyle de se refaire une santé, après trois défaites consécutives respectivement contre la JSS, le MCEE et l’ASMO. Le premier responsable à la barre technique, qui n’a pas apprécié le rendement des joueurs face aux Oranais, a tenu une réunion avec son groupe lors de la reprise pour connaître les vraies raisons de cette défaite, d’autant plus que tout le monde a été régularisé sur le plan financier. Une fois qu’il a constaté que les coéquipiers de Benlamri souffraient sur le plan psychologique, il a tenu à les réconforter, avant d’affronter le Mouloudia. Et pour espérer revenir avec un bon résultat, Ciccolini a mis en place, lors de l’entraînement de mardi, une stratégie avec trois attaquants. Malgré l’absence de Aïboud qui souffre d’une blessure, le Corse devrait aligner trois joueurs offensifs. Il s’agit de Moulay, Kerrar et Khodja.

Le Buteur (29/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par Bofartato le Mer 29 Oct - 14:02

rachid_as a écrit:
Bofartato a écrit:dommage Sad j'aurai vraiment pas voulue qui signe....

éternelle insatisfaite Laughing Laughing
mdrrr ^^ oui je suis tjr insatisfaite ^^ mais si je voulais pas qui signe c'est pour plonger un peut plus la JSK dans l'abime qui aura des conséquence néfaste sur hanachi , mais a chaque foi il trouve un entrainneur qui lui sauve la peau...la c'etait une occasion de le cramer une bonne foi pour toute .

parfois il vos mieux ce prendre une bonne claque pour se reveiller le 4-0 face au Maroc..je lai pas souhaité mais honnêtement sa a fait du bien de se manger une grosse raclé car depuis ce jour il ya eu du changement et l’équipe national a complétement changer .

pour la JSK c'est pareille hanachi et colé avec une ancienne colle il peut pas être décoller aussi facilement donc il faut continuer a l’enfoncer Laughing
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 26
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par melka le Mer 29 Oct - 20:24

Le problème c'est que MCH n'a rien à foutre ses affaires marchent très bien, entre temps c'est l'image de la jsk qui a pris un salle coup.
avatar
melka

Messages : 245
Date d'inscription : 13/01/2014
Localisation : Ouacifs

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par Bofartato le Jeu 30 Oct - 13:09

melka a écrit:Le problème c'est que MCH n'a rien à foutre ses affaires marchent très bien, entre temps c'est l'image de la jsk qui a pris un salle coup.
+1..toute a fait vrai tant que ces affaire marche....il risque rien..mais l'image de la JSK et salli mais le pire c'est qu'il ya pas mal de con qui le croie lorsqu'il accuse a droite et a gauche...pour que hanachi commencera a sentir le feu sur sont siège il faut que la JSK sois vraiment dos au mure...si elle se relève sa sert a rien il va encore se venté et sa le sauvera comme d'habitude, le vrai changement doit venir âpre le départ de hanachi , les nouveau arrivent toujours avec des projet .
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 26
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Ven 31 Oct - 11:09

Ciccolini : «C’est la victoire des joueurs. Au vestiaire, j’ai adressé le message d’un Corse aux Kabyles»

C’est un entraîneur très heureux qui s’est exprimé en fin de match sur son début réussi et face à quel adversaire, le MCA !, sur le terrain de Bologhine. Une belle victoire qui fera certainement décoller la machine kabyle, après trois défaites consécutives. Le nouvel entraîneur de la JSK, François Ciccolini, estime que ses joueurs ont fait un match plein ; et grâce à leur courage et leur volonté, ils ont su comment absorber la détermination de l’adversaire qui a joué avec les atouts du terrain et du public : «Je félicite mes joueurs pour leur rendement héroïque ce soir. Franchement, c’est leur victoire et elle est largement méritée. Je tiens aussi à vous dire qu’au vestiaire, j’ai motivé mes joueurs en leur tenant un message très clair, le message d’un Corse aux Kabyles. Le résultat sur le terrain, tout le monde l’a vu.»

«La mentalité a changé, j’ai apprécié l’état d’esprit»
L’entraîneur corse a aussi souligné que son équipe a changé de mentalité par rapport aux précédentes rencontres et il a été très satisfait de l’esprit combatif des joueurs sur le terrain. Malgré l’infériorité numérique, suite à l’expulsion de Delhoum qui a laissé son équipe terminer à dix, dès la 55’, les Canaris sont restés bien organisés sur le terrain. A ce propos, Ciccolini a ajouté : «La mentalité a changé et c’est sur quoi je ne cesserai d’insister. Nous avons les moyens de faire encore mieux, car seul le travail compte.»

«Je félicite le gardien de but qui a été décisif»
L’entraîneur Ciccolini a avoué que l’ensemble du bloc a fonctionné et qu’il tire une fière chandelle à tous les joueurs, seulement il a beaucoup insisté sur le rendement parfait de son portier Doukha qui a sauvé deux penaltys et privé les Mouloudéens de plusieurs autres occasions nettes de scorer : «Vraiment, je tire chapeau à tous les joueurs qui ont cru en leurs capacités, je félicite plus particulièrement mon gardien de but qui a été pour beaucoup dans cette victoire, lui qui a repoussé deux penaltys et annihilé d’autres actions de but.»

«Je ne regrette pas les absences de Mekkaoui et Benlamri»
En parlant des absents à ce Clasico, notamment Mekkaoui et Benlamri, l’entraîneur kabyle a ajouté : «Certes, l’équipe était amoindrie ce soir par les absences de Mekkaoui et Benlamri, mais je dois aussi reconnaître que les autres ont démontré que je peux compter sur eux pour la suite. Sincèrement, je n’ai pas regretté l’absence de ces deux éléments, car les joueurs alignés ont donné le meilleur et rassuré pour la suite.»

«Les supporters ont été merveilleux !»
L’autre point sur lequel est revenu l’entraîneur de la JSK, c’est l’apport des supporters qui ont agrémenté le niveau du Clasico : «J’ai beaucoup apprécié les supporters qui ont fait la fête dans les gradins dès le coup d’envoi du match. Le MCA possède un public merveilleux. Nos supporters aussi ont tenu à faire le déplacement et ont beaucoup encouragé les joueurs en contribuant à cette victoire. J’espère qu’ils seront toujours avec nous et continueront à soutenir leur équipe.»

«Je félicite l’arbitre qui a été le 13e homme»

En conclusion, l’entraîneur de la JSK s’est dit très satisfait de l’arbitrage de Abid-Charef. Selon lui, l’homme en noir a dirigé le Clasico avec une main de maître et n’a lésé aucune équipe : «Je tiens vraiment à saluer le bon l’arbitre de ce soir qui aura été était le 13e homme sur le terrain. Je suis très satisfait.»

Le Buteur (31/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Ven 31 Oct - 11:24

Ciccolini : «Mes joueurs étaient combatifs et solidaires entre eux»

Le nouvel entraîneur des Canaris, François Ciccolini, ne pouvait pas espérer mieux pour ses débuts avec la JSK qu’une retentissante victoire devant le Mouloudia d’Alger.

Il lui a fallu 4 jours seulement pour qu’il transforme l’équipe. «Je suis très content de cette victoire. Ce qui m’a plu chez mes joueurs, c’est leur combativité et leur solidarité sur le terrain. Ils ont tenu à la victoire et ils l’ont eue. Je suis fier d’eux. J’espère qu’ils continueront à jouer avec la même détermination et le même état d’esprit lors des matches à venir», a déclaré le coach corse.

«Voici ma recette»
Tous ceux qui ont vu la JSK jouer hier sont unanimes à dire que le nouvel entraîneur a métamorphosé l’équipe. Il a hérité d’un groupe sans âme, mais, grâce à sa méthode, les Canaris se sont offert le Doyen sur son terrain et devant son public après une série de trois défaites consécutives. Voulant savoir s’il n’a pas ramené avec lui une baguette magique en débarquant à Tizi Ouzou, le Corse avoue : «Je n’ai pas de baguette magique. Ma recette est simple puisque j’ai demandé aux joueurs de jouer leur jeu et de ne pas penser au résultat. Je leur ai dit qu’en cas de faux pas, c’est moi qui assumerai la responsabilité.»

«Deux visages en moins d’une semaine»
Après le visage terne montré vendredi dernier devant l’ASMO, la JSK s’est ressaisie de fort belle manière en s’imposant hier par 4 buts à 2 face au Mouloudia d’Alger. «La JSK a montré deux visages en moins d’une semaine. L’un terne face à l’ASMO et l’autre rayonnant ce soir devant le MCA. Les joueurs ont fait montre d’une grande volonté pour repartir avec les trois points de la rencontre», ajoutera Ciccolini.

«Rial et Ziti ont fait un grand match»
Sur la prestation de son axe central, le nouvel entraîneur de la JSK n’a pas tari d’éloges sur le duo Rial-Ziti. «Rial et Ziti ont fait un grand match. J’ai fait jouer Ziti dans l’axe, car c’est un joueur qui privilégie le jeu collectif, ce qui n’est pas le cas de Khiat. Pour le match d’aujourd’hui, j’ai jugé que Ziti est mieux indiqué pour épauler Rial dans l’axe, d’autant qu’il a joué à ce poste par le passé», a-t-il expliqué.  

«Je salue le courage et les arrêts décisifs de Doukha»

Le successeur d’Hugo Broos a rendu un vibrant hommage à Doukha qui a été pour beaucoup dans le succès enregistré par son équipe à Bologhine. En plus d’avoir arrêté deux penalties, l’un en première mi-temps et le second en deuxième, il a réussi plusieurs arrêts décisifs. «Je salue le courage et les arrêts décisifs de Doukha», a ajouté l’entraîneur corse.

«Raïah à droite, je n’avais pas d’autre solution»
Pour ce qui est de la titularisation de Raïah au poste d’arrière droit, Ciccolini dira : «Je n’avais pas d’autres solutions. C’est une option que j’ai essayée.»

«A 2 à 0, je n’ai pas douté»

Bien que son équipe soit menée au score après 20 minutes de jeu seulement, l’entraîneur kabyle n’a pas cédé à la panique. «C’est vrai que l’entame de la rencontre n’était pas en notre faveur, mais je dois vous dire qu’à la mi-temps, j’ai clairement dit à mes joueurs qu’on a largement les moyens pour repartir avec les trois points de la rencontre. Même à 2 à 0, je n’ai pas douté.»

«Le plus dur reste à faire»
Malgré l’éclatante victoire enregistrée hier face au MCA, Cicollini garde les pieds sur terre en déclarant qu’il faut maintenant confirmer lors de la prochaine journée face à l’ESS. «L’équipe a bien réagi face au MCA, mais je pense que le plus dur reste à faire. On doit enchaîner avec une victoire lors de la prochaine journée.»

«Je ne pleure jamais les absents»
En dépit de l’absence de trois titulaires et pas des moindres, à savoir Benlamri, Mekkaoui et Aïboud, l’entraîneur Ciccolini a réussi à repartir avec les trois points de Bologhine. Questionné sur l’absence de Benlamri et Mekkaoui, il confie : «Je ne pleure jamais les absents. Je gère un groupe et tout ce qui compte pour moi c’est le collectif.»

«Mon souhait est de jouer à Tizi Ouzou en présence des supporters»
Le premier responsable de la barre technique a été ému par la présence de quelques supporters kabyles hier au stade de Bologhine. «J’espère qu’on jouera nos matches à domicile à Tizi Ouzou et en présence des supporters», a-t-il conclu.

Compétition (31/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par melka le Ven 31 Oct - 13:16

«Le plus dur reste à faire»
...... «L’équipe a bien réagi face au MCA, mais je pense que le plus dur reste à faire. On doit enchaîner avec une victoire lors de la prochaine journée.»
C'est vrai le plus dur reste à faire à savoir résister aux coups bas de MCH et à son ouvre de destruction de la jsk.
avatar
melka

Messages : 245
Date d'inscription : 13/01/2014
Localisation : Ouacifs

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Ven 31 Oct - 17:54

melka a écrit:«Le plus dur reste à faire»
...... «L’équipe a bien réagi face au MCA, mais je pense que le plus dur reste à faire. On doit enchaîner avec une victoire lors de la prochaine journée.»
C'est vrai le plus dur reste à faire à savoir résister aux coups bas de MCH et à son ouvre de destruction de la jsk.

J'espère que Fuhuc reste à Paris pour longtemps, pourquoi pas jusqu'au 30 juin 2015.

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Ven 31 Oct - 22:30

Sur notre site, MCA 2 – JSK 4 : Les déclarations de François Ciccolini

Pour lire l'article ==> http://js-kabylie.fr/index.php/informations/articles/3342-mca-2-jsk-4-les-declarations-de-francois-ciccolini


_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Sam 1 Nov - 13:14

François Ciccolini, entraîneur de la JSK
«Mes joueurs étaient combattifs et solidaires»


Le coach François Ciccolini était aux anges à la fin de la rencontre de son équipe face au vieux club algérois. Le Français était très content du résultat et du bon visage montré par ses poulains sur le terrain. Questionné sur cette belle victoire, Ciccolini affirme qu’il est fier de ses joueurs : «Je suis très content par cette victoire réalisée par mes joueurs. Ce qui m’a vraiment fait plaisir c’est leur grande combativité et la solidarité dont ils ont fait preuve. J’espère qu’ils continueront de cette manière lors des prochaines rencontres», a déclaré le technicien Corse. Le coach Ciccolini a fait un grand travail psychologique en discutant beaucoup avec ses joueurs avant la rencontre face au vieux club algérois. Ce qui a influé positivement sur le moral des camarades de Rial au cours de la rencontre. Sur ce point, le corse a affirmé qu’il avait demandé à ses joueurs de jouer décontractés, ce qui les a libérés. «Avant le match, j’ai demandé aux joueurs de jouer sans faire de calcul et sans penser au résultat», a-t-il affirmé.

«Nous devons confirmer face à l’ESS»
Après la belle victoire réalisée par son équipe, Ciccolini ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Il affirme que le plus dur reste à venir pour son équipe et que ses joueurs doivent confirmer lors des prochaines rencontres, à commencer par le prochain match face à. l’ESS «Mon équipe a bien réagi face au MCA en gagnant cette rencontre très importante. Cependant, nous avons encore devant nous des matchs très importants, à partir de celui qui nous opposera à l’ESS. Nous devons bien préparer cette rencontre et tenter de gagner ce match pour confirmer cette victoire face au MCA», a conclu le coach kabyle.

DDK (01/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Sam 1 Nov - 13:24

Ciccolini a métamorphosé les joueurs en 4 jours : «On a terminé le match avec beaucoup de dégâts»

Une fois que le président Hannachi a constaté que son équipe était en chute libre suite aux mauvais résultats enregistrés respectivement contre la JSS et le MCEE, il n’a pas tardé à engager un nouvel entraîneur dans l’espoir de redresser la barre avant qu’il ne soit trop tard. Du coup, il a fait appel à François Ciccolini, un technicien français qui n’a jamais exercé en Algérie. À peine arrivé, le Corse a constaté que ses joueurs étaient atteints sur le plan psychologique. Et comme le Clasico face au MCA approchait à grands pas, il n’a pas eu assez de temps pour tout régler à la fois. Du coup, il a préféré se focaliser sur le plan psychologique avant d’attaquer les volets technique et tactique. Selon lui, les joueurs avaient besoin d’un déclic pour qu’ils puissent renouer avec les bonnes performances. Par ailleurs, personne n’a misé sur un bon résultat à Bologhine devant une équipe du MCA plus que jamais prête à enfoncer la JSK. Dès le coup d’envoi, le MCA ouvre le score par l’intermédiaire de Berchiche avant que Hachoud ne double la mise sur un coup franc magistral. Deux zéro, le doute s’installe et les supporters kabyles présents à Bologhine craignaient le pire. Cependant, Ciccolini, qui n’est à la JSK que depuis quelques jours seulement, a su forger une mentalité de fer chez ses joueurs. Pour preuve, ces derniers n’avaient besoin que d’une seule occasion pour revenir dans le match et même finir la première période en leur faveur (3-2).

Il a métamorphosé les joueurs en… quatre jours
4, c’est le nombre de jours dont Ciccolini a eu besoin pour remobiliser ses joueurs et les mettre devant leurs responsabilités. Les coéquipiers de Doukha, et malgré l’absence de deux cadres, à savoir Mekkaoui et Benlamri, ont su se racheter et battre le Mouloudia sur le score sans appel de quatre buts à deux. Cela prouve que la JSK renferme un groupe solide, qui n’avait besoin que d’un coach éloquent pour retrouver son rythme de croisière. D’après le Corse, tout le mérite revient aux joueurs, lesquels voulaient à tout prix se racheter. 

Son discours au vestiaire les a fait réagir
Avant le coup d’envoi, François Ciccolini a eu une discussion avec ses joueurs dans les vestiaires. Le premier responsable à la barre technique, et en quelques mots seulement, a su motiver ses hommes et les pousser à sortir le grand jeu. Encore une preuve que les coéquipiers de Kerrar possèdent largement les moyens de dominer la Ligue 1 Mobilis. Désormais, il faut enchaîner avec d’autres succès : «Nous, c’est la JSK. On doit gagner. Allez les gars ! Allez-y ! Faites-vous plaisir !»

Encore un grand travail à réaliser
Malgré cette importante victoire, la JSK est loin d’être au top. Pour preuve, le  responsable de la barre technique a constaté beaucoup de déchets et d’erreurs dans le jeu. Du moins, c’est ce qu’il a déclaré à la fin du match. Selon lui, un grand travail l’attend à partir de la reprise, car le parcours est encore très long et les joueurs doivent à chaque fois confirmer leur bonne santé.

Ciccolini  : «On a terminé le match avec beaucoup de dégâts»

Selon l’entraîneur de la JSK, François Ciccolini, son équipe est loin d’être parfaite. D’après lui, les joueurs ont commis beaucoup d’erreurs en fin de match et cela doit être évité à l’avenir : «Certes, nous avons assuré l’essentiel en décrochant une importante victoire, mais vous devez savoir que nous avons terminé le match avec beaucoup de dégâts. Cela est inacceptable».

«Je veux du beau jeu, le résultat, c’est moi»
Avant le coup d’envoi, et pour motiver ses joueurs, Ciccolini a adressé un message à ses poulains en leur disant : «Les gars, occupez-vous de produire du beau jeu seulement. Le résultat, c’est moi. Si on gagne ou on perd, c’est à moi de parler et de donner les raisons et les explications. Concentrez-vous, vous en êtes capables».

«Khiat ne correspondait pas à mes choix lors de ce match»
Surprise ! Ciccolini a préféré aligner Ziti dans l’axe au lieu de Khiat. Et lorsque nous avons posé la question à l’entraîneur, ce dernier expliquera : «Oui, j’ai mis Ziti dans l’axe car Khiat ne correspondait pas au profil de cette rencontre. Il joue individuel et ce n’est pas ce que je cherchais dans ce Clasico. Comme je viens de dire, Rial et Ziti ont été exceptionnels».

«Ziti et Rial sont les patrons»
En enchaînant sur la prestation de ses deux défenseurs, Ciccolini ajoutera : «Il faut le dire, Ziti et Ali sont les patrons sur le terrain et même à l’extérieur. Il faut les féliciter pour leur rendement».

«Physiquement, on est loin du compte»
Après avoir félicité les joueurs pour le rendement exceptionnel démontré face au Mouloudia, le nouvel entraîneur de la JSK, François Ciccolini a ajouté que ses poulains ne sont pas au top physiquement, et cela a été constaté en seconde période face au Mouloudia : «Physiquement, on est loin du compte ! Les joueurs ont eu vraiment des difficultés à aller au bout de la rencontre. Il faut améliorer ce volet le plus tôt possible.»

Le Buteur (01/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Dim 2 Nov - 12:34

JSK : Ciccolini s’expliquera avec Mekkaoui, Meguehout et Benlamri

Multipliant le contact avec ses joueurs depuis sa prise de fonction, l’entraîneur François Ciccolini se réunira sans nul doute avec le trio Zineddine Mekkaoui, Ahmed Meguehout et Djamel Benlamri.

Le premier a boudé l’équipe pendant deux jours avant de réintégrer le groupe mardi dernier, mais il s’est distingué encore une fois en ratant la séance de vendredi dernier. Meguehout, pour sa part, a piqué une vive colère après sa non-convocation pour le clasico face au Mouloudia d’Alger. Il a d’ailleurs raté la séance d’avant-hier. Enfin, Benlamri a été contraint de déclarer forfait pour le match face au MCA à cause d’un problème administratif.  L’entraîneur Ciccolini qui a déjà mis en garde ses joueurs contre les écarts disciplinaires, les retards et les absences injustifiées compte revenir à la charge à l’occasion de la reprise des entraînements. Il sait que le moindre relâchement de la part des joueurs pourrait être fatal pour l’équipe qui s’est ressaisie de fort belle manière jeudi dernier en s’imposant par 4 buts à 2 devant le Mouloudia d’Alger. Mekkaoui lui a déjà présenté ses excuses mardi dernier, mais comme il était pris par la préparation du clasico, il l’avait autorisé à s’entraîner avec ses équipiers afin de préserver la sérénité du groupe. La première mesure qu’il avait prise contre lui est de ne pas le convoquer pour le match face au Doyen. Il va certainement le mettre devant ses responsabilités. Informé de tout ce qui se passait dans le groupe avant son arrivée, Ciccolini est déterminé à mettre un terme aux mauvaises habitudes. Il veut aussi inculquer aux joueurs la rage de vaincre et l’esprit de solidarité. Il a débuté son aventure avec les Canaris par un précieux succès devant le MCA, mas pour que l’équipe ne revienne pas à la case de départ, il souhaite enchaîner avec une victoire face à l’ESS. Le discours qu’il a tenu lors des premiers jours de sa prise de fonction a fait beaucoup de bien aux joueurs puisque malgré l’absence de certains cadres, l’équipe a réussi non seulement à mettre un terme à la série de mauvais résultats, mais aussi à redonner espoir aux fans. Le travail physique aura la part du lion dans les jours à venir, mais l’entraîneur corse ne ratera aucune occasion pour rappeler à ses joueurs qu’il ne badinera pas avec la discipline et qu’il ne tolérera aucun écart disciplinaire.

Ciccolini aux proches du club : «Je ne suis pas là pour écarter des joueurs»
Tout en se montrant exigeant avec ses joueurs, l’entraîneur corse insiste sur l’esprit de solidarité. Il sait qu’avec le drame qui a frappé la JSK à la fin du mois d’août dernier, le groupe a besoin plus que jamais de resserrer ses rangs. C’est pour cela qu’il responsabilise à chaque fois les joueurs, tout en les mettant en garde contre les écarts disciplinaires. Il veut tirer le meilleur de ses joueurs pour pouvoir jouer le titre. «Je ne suis pas là pour écarter des joueurs», a-t-il confié à certains proches du club. L’absence de Mekkaoui l’avait irrité, mais pas au point de prendre des sanctions sévères à son encontre. Connu pour sa discipline de fer, Ciccolini veut aller doucement avec ses joueurs pour préserver la sérénité du groupe. Toutefois, cela ne veut nullement pas dire qu’il va fermer les yeux sur les écarts disciplinaires. Un autre entraîneur à sa place aurait convoqué Mekkaoui pour le clasico face au Mouloudia d’Alger, mais lui a préféré composer avec certains jeunes pour démontrer à tous les joueurs qu’il y a des choses avec lesquelles il ne badine pas. C’est une mise en garde contre tous les joueurs car, il faut le reconnaître, il y a des éléments qui se prennent pour des nababs dans l’équipe. Croyant qu’ils sont incontournables sur l’échiquier des Canaris, ils se permettent tout. Mais avec Ciccolini, ils seront obligés de changer leur comportement, faute de quoi ils se retrouveront sur le banc.

Compétition (02/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Mar 4 Nov - 17:15

JSK : Ciccolini met les points sur les i avec ses joueurs

L’entraîneur François Ciccolini a attendu que tous les absentéistes reprennent pour s’adresser à ses joueurs.

Si lors de la séance de la reprise des entraînements qui a eu lieu dimanche après-midi, il a demandé des explications au duo Mekkaoui-Benlamri qui a raté le clasico face au Mouloudia d’Alger pour des raisons différentes, il a tenu hier matin à mettre les points sur les i avec l’ensemble du groupe. Il a rappelé à l’ensemble de ses éléments que la discipline n’est pas un vain mot pour lui et que celui qui n’adhère pas à sa politique, il n’aura qu’à s’en prendre à lui-même s’il ne joue pas. Multipliant le contact avec ses joueurs depuis qu’il a pris l’équipe en main, le coach corse est déterminé à imposer une discipline de fer.

«Pour jouer avec moi, il faut être sérieux»
Après avoir écarté Mekkaoui de la liste des 18 lors de la dernière rencontre face au Mouloudia d’Alger pour avoir séché trois séances d’entraînement, Ciccolini a fait savoir hier à tout le monde que pour jouer avec lui, il faut faire preuve de beaucoup de sérieux. Ses propos sont pleins de significations puisqu’il ne suffit pas d’être un bon joueur pour aspirer à une place de titulaire. «Pour jouer avec moi, il faut être sérieux», leur a-t-il dit. La mise à l’écart de Mekkaoui qui est un titulaire indiscutable sur l’échiquier des Canaris face au Mouloudia d’Alger prouve que ce n’est pas un entraîneur qui parle en l’air. Pour lui, celui qui veut jouer doit se donner à fond aux entraînements. Cela ne fera que relancer la concurrence dans l’équipe. Il n’y a pas de titulaire indiscutable pour lui.

«Je ne veux ni de retard ni d’absence aux entraînements»
Ne croyant qu’au travail, l’entraîneur corse a été clair avec ses joueurs en les mettant devant leurs responsabilités. «Vous êtes des joueurs professionnels et vous devez vous présenter quotidiennement aux entraînements. Je ne veux ni de retard ni d’absence injustifiée aux entraînements. On est tous là pour travailler et celui qui veut jouer, il n’a qu’à le prouver aux entraînements. Je n’ai rien contre qui que ce soit, mais celui qui s’absente sans aucune raison sera sanctionné sportivement», les a-t-il mis en garde.

«Je donnerai la chance à tout le monde»

Vu que ses choix face au Mouloudia d’Alger ont fait des mécontents à l’image de Meguehout, le successeur d’Hugo Broos a tenu à rassurer tout le monde à l’approche de la rencontre face à l’ESS. «Je ne léserai personne. Chacun de vous aura sa chance au moment opportun, mais je vous le dis et je vous le répète, celui qui veut jouer doit le confirmer aux entraînements», leur a-t-il ajouté.  

«Je ferai jouer les meilleurs»
Après avoir rassuré ceux qui n’ont pas bénéficié de temps de jeu, le Corse leur a précisé qu’il ne fera pas dans les sentiments. «Je ferai jouer les meilleurs. Celui qui mérite de jouer aura sa chance au moment opportun. Tout ce que je vous demande est d’être sérieux et de se donner aux entraînements. On est tous là pour l’intérêt de la JSK et on doit tous tirer vers le même sens pour atteindre les objectifs du club», a précisé le coach Ciccolini à ses joueurs.

«L’heure est à la mobilisation»
L’absence de quelques joueurs à la séance d’entraînement de dimanche dernier l’a beaucoup contrarié. Lui qui insiste sur la discipline et le sérieux depuis son arrivée à la JSK a constaté que les mauvaises habitudes n’ont pas disparu totalement. C’est pour cela qu’il a fait savoir à ses joueurs que malgré le précieux succès enregistré jeudi dernier devant le Mouloudia d’Alger, le plus dur est à venir. «C’est vrai qu’on a mis fin à la série de mauvais résultats en battant le MCA sur son terrain, mais l’heure est toujours à la mobilisation. On doit enchaîner avec une victoire lors du prochain match pour éviter de retourner à la case départ. Il faut continuer à travailler d’arrache-pied pour tirer l’équipe vers le haut», leur a-t-il expliqué. 

Compétition (04/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Jeu 6 Nov - 17:17

Ciccolini : «J’ai mon idée pour battre l’ESS»

A l’issue de la séance d’entraînement d’hier matin, nous nous sommes entretenus avec le coach de la JSK, François Ciccolini, qui semble avoir déjà pris tous ses repères avec sa nouvelle équipe. Fraichement installé à la barre technique en succession au Belge, Hugo Broos, le Corse François Ciccolini ne pouvait espérer un meilleur début que d’aller battre le MCA à Bologhine. Une victoire qui a ramené la sérénité dans le groupe.  Cette semaine, la JSK a retrouvé, le moins que l’on puisse dire, le sourire et a préparé comme il se doit cette sortie au stade du 20-Août-1955, qui l’opposera à l’Entente de Sétif, sacrée championne d’Afrique. Pour Ciccolini, le match de demain soir sera celui de la confirmation pour son équipe, et estime que son groupe doit enchaîner avec un autre résultat bien qu’il reconnaisse que la mission ne sera pas de tout repos : «C’est clair que la dernière victoire face au MCA a remonté le moral des joueurs. J’ai beaucoup apprécié la réaction de mes poulains qui ont fait montre d’une grande volonté. Ce week-end, on aura aussi une tâche bien claire, à savoir bien négocier notre sortie face à l’ESS. J’ai récolté beaucoup de renseignements sur cette formation de l’ESS que j’ai aussi vu jouer ; sur ce côté, je peux vous dire que j’ai mon idée comment préparer mon bloc et nous ferons tout pour gagner notre match.»

«Outre Delhoum suspendu, Karrar, Yesli et Aïboud sont aussi out pour ce match»
A notre question de connaître l’état de santé de ses joueurs, notamment ceux qui ont traîné cette semaine quelques petits bobos, Ciccolini nous a confirmé l’absence pour ce match de pas moins de quatre joueurs, dont Delhoum suspendu pour cumul de cartons : «Je vous fais savoir qu’en plus de Delhoum qui est sous le coup d’une suspension, nous allons affronter l’ESS sans trois autres éléments blessés, en l’occurrence Karrar, Aïboud et Yesli. Ces joueurs ne sont pas rétablis et du coup, nous avons préféré les ménager.»

«Je ne suis pas inquiet, les remplaçants s’imposeront»
En dépit des absences pour cause de suspension et de blessure, le technicien n’a pas affiché ses inquiétudes pour ce match face à l’ESS, bien au contraire, il reste persuadé que les joueurs qui seront rappelés dans le onze vont tout faire pour prouver leur talent : «Certes, nous serons amoindris face à l’ESS avec l’absence des quatre éléments, mais je suis convaincu que ceux qui les remplaceront feront tout pour apporter un plus. Face au MCA, les deux jeunes attaquants, Ferguène et Youcef Khoudja, auxquels j’ai accordé entière confiance, ont fait une belle démonstration, ce qui me laisse dire que sur ce côté-là, je ne suis pas trop inquiet.»

«ça va de soi, nous allons chercher les bons résultats»
Après la dernière brillante prestation, les Canaris sont appelés à confirmer, demain soir, face à l’ESS en empochant les précieux points. Ciccolini a avoué : «C’est bien que l’équipe ait renoué avec la victoire la semaine dernière. Maintenant, on doit faire preuve de régularité. Assurément, pour ce match, nous allons chercher la continuité.»

«Je constate une légère amélioration dans le groupe, mais ça doit être constant»
A dix jours de son installation, le Corse affirme qu’il y a une amélioration dans le groupe. Ayant hérité d’une situation très difficile, un groupe touché moralement suite aux trois défaites successives, l’entraineur de la JSK avoue que la situation s’améliore de jour en jour : «Effectivement, je constate une amélioration au sein de mon équipe. La situation est légèrement mieux, néanmoins, j’insiste toujours à ce qu’elle ne soit pas passagère. Je veux que ça soit constant.»

«Benlamri en sélection militaire»
Quant à l’absence de l’axial Benlamri lors de la séance d’hier, Ciccolini nous a expliqué : «Benlamri est autorisé à s’absenter aujourd’hui (hier, ndlr), car il a été appelé par la sélection militaire.  Il va nous rejoindre aujourd’hui et sera présent face à l’ESS.»

«Youcef Khoudja progresse bien et je compte sur lui face à l’ESS»
Citant à titre d’exemple les changements constatés depuis son arrivée, le Français disait que l’attaquant Youcef Khoudja montre depuis quelques jours de belles dispositions et rassure son entourage : «J’ai remarqué aussi que des joueurs se portent mieux depuis mon arrivée, l’attaquant Youcef Khoudja pour ne citer que lui à titre d’exemple est en train de progresser.»

«Pour moi, il n’y a pas d’affaire Meguehout»
A propos du cas Meguehout sur lequel beaucoup d’encre a coulé, particulièrement après sa mise à l’écart de la liste des 18 joueurs retenus pour le dernier Clasico, le driver estime qu’il n’y a absolument pas lieu de polémiquer sur l’affaire Meguehout : «Je tiens à préciser qu’il n’y a pas lieu de polémiquer sur le cas Meguehout. Pour moi, il n’y a pas d’affaire le concernant. Face au MCA, dès le départ, il n’allait pas être retenu.»


Le Buteur (06/11/2014)



_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Jeu 6 Nov - 17:37

JSK-Ciccolini : «On respecte le champion d’Afrique, mais demain on jouera pour la gagne»

Depuis jeudi dernier, le jour de la victoire de son équipe à Bologhine devant le MCA, l’entraîneur en chef des Canaris n’a fait aucune déclaration à la presse.

Durant toute cette semaine qui précède le match JSK-ESS, le Corse n’a pas parlé sur cette belle affiche. Accosté hier matin au stade 1er-Novembre de Tizi Ouzou à la fin de la séance d’entraînement des Jaune et Vert, le coach kabyle a accepté de répondre à nos questions. Pour commencer, le technicien français des Canaris aborde le match de demain qui opposera son équipe au stade 20-Août-1955 au champion d’Afrique. «C’est une rencontre très difficile qui nous attend», nous dira d’emblée le premier responsable de la barre technique des Canaris. Ce dernier ne cache pas toutefois ses intentions de gagner ce match. «On joue demain pour la gagne, les choses sont très claires sur ce plan. On respecte le champion d’Afrique, mais on sera appelés à gagner cette rencontre afin de confirmer la victoire de jeudi dernier et beaucoup plus pour enchaîner avec une autre victoire.»

«On est prêts sur tous les plans pour ce rendez-vous»
Sur la préparation de son équipe, le Corse estime : «On a repris les entraînements dimanche dernier, on a bien travaillé durant toute la semaine. Les joueurs ont été bien pris en charge sur ce plan, on n’a rien laissé au hasard. On va effectuer cet après-midi une derniere séance d’entraînement, on va mettre notre stratégie en place, je peux vous dire qu’on est prêts pour le match de demain et sur tous les plans.»

«La force de l’ESS est la solidarité de ses joueurs et j’ai une bonne idée sur cette équipe»
L’ESS a été sacrée samedi dernier championne d’Afrique, Ciccolini avoue : «Je pense que les joueurs de l’Entente sont très solidaires entre eux, ce qui fait d’ailleurs leur force. Sincèrement ils ont une bonne équipe, ils ne sont pas champions d’Afrique au hasard. Moi, personnellement, je m’attends à un match très difficile demain. J’ai vu cette équipe samedi dernier, j’ai une bonne idée sur les points forts et les points faibles des Sétifiens mais je préfère garder tout ça pour moi.»

«Notre mission sera difficile sans Kerrar, Delhoum, Yesli et Aïboud, mais je ne pleure jamais les absences»
Pas moins de quatre joueurs de la JSK ne seront pas concernés par le match de demain, un pour cause de suspension et trois pour cause de blessure. « Notre mission ne sera pas facile en l’absence de pas moins de quatre éléments. Attention, Yesli, Delhoum et Kerrar sont des cadres de l’équipe, même le jeune Aiboud a prouvé par le passé sa valeur. Cependant, je ne suis pas le type d’entraîneur qui pleure les absences et cherche toujours des excuses ou des prétextes. J’aurais aimé affronter l’Entente au complet mais en football, il y a toujours des défections.»

«Je trouverai les bonnes solutions pour composer mon onze»
Hier matin, l’entraîneur de la JSK n’avait pas encore arrêté le onze qui débutera la partie de demain. «Pour le moment, je n’ai pas encore arrêté le onze de départ, certes j’ai une bonne idée sur l’équipe qui sera appelée à commencer le match mais comme il nous reste encore une séance d’entraînement, je vais prendre tout mon temps pour dégager l’équipe type, une chose est sûre, je saurai comment trouver les bonnes solutions et comment aussi meubler le vide qui sera laissé par Kerrar, Yesli, Delhoum et le jeune Aïboud.»

«Youcef Khoudja s’améliore de jour en jour»
En l’absence de Kerrar qui est blessé, c’est Youcef Khoudja qui jouera aux cotés de Moulay en attaque. «Youcef Khoudja s’améliore de jour en jour, il a démontré de très belles choses devant le MCA comme il a bien travaillé durant toute la semaine. Je pense qu’il sera encore meilleur à l’avenir car c’est un joueur qui possède une bonne marge de progression. Je compte sur lui pour le match de demain.»

«Je regrette l’absence des supporters, le huis clos va nous handicaper»
Comme tout le monde le sait, le match de demain se jouera à huis clos et Ciccolini regrette l’absence du public. « La présence des supporters dans les gradins est une chose très importante pour les joueurs. Ça sera très difficile pour nous de jouer sans la présence de notre public mais on ne peut rien faire, on doit s’adapter avec cette situation comme on doit faire le maximum afin de battre l’Entente même en l’absence de nos supporters.»

«Pour moi, il n’y a pas d’affaire Meguehout»
En plus de la rencontre de son équipe de demain après-midi, l’entraîneur en chef des Canaris a parlé d’autres sujets comme cette affaire Meguehout. «Pour moi, il n’y a pas d’affaire Meguehout. Jeudi dernier, on a fait nos choix, on a attendu Benlamri jusqu’à la matinée de la rencontre, il n’a pas pu quitter la caserne avant midi, on a convoqué un jeune à sa place, Meguehout n’était pas dans les 18 au départ et on ne l’a pas sacrifié par la suite, on a fait nos choix, il est parti sans faire de bruit et cette semaine il s’est entraîné avec le groupe le plus normalement du monde, c’est tout ce que je peux vous dire à propos de cette affaire.»

«Je n’ai pas de titulaires indiscutables ni d’eternels remplaçants»
Avec Ciccolini, ce sont tous les joueurs qui sont un meme pied d’égalité. «Je donnerai la chance à tout le monde, celui qui veut jouer le week-end doit me démontrer ce dont il est capable à l’entrainement. Avec moi, il n’y a pas de titulaires indiscutables ni de remplaçants eternels. J’ai déjà parlé aux joueurs sur ce sujet, j’ai bien expliqué les choses à mes capés et ces derniers ont bien compris mon message.»

«Les jeunes doivent saisir leur chance à tout moment »
Lors de notre discussion avec le premier responsable de la barre technique de la formation du Djurdjura, ce dernier a aussi parlé sur les jeunes. « Je vais donner la même chance aux jeunes joueurs, ces derniers n’ont qu’à saisir leur chance. Je suis quelqu’un qui ne laisse rien au hasard et qui donne beaucoup d’importance à la concurrence. Que les jeunes travaillent avec un grand sérieux, ils auront leur chance.»

«On est en pleine compétition, je ne peux pas rattraper le retard sur le plan physique maintenant»
Dès ses premiers pas à la JSK, Ciccolini n’a pas hésité à parler sur l’état physique des joueurs. «Oui, j’ai dit et je redis que les joueurs accusent un grand retard sur le plan physique, mais je ne peux rien faire maintenant. On joue chaque week-end, je dois donc prendre ce détail en considération. Je ne peux pas programmer des séances spécifiques durant toute la semaine, pour l’instant, on essaye de faire avec l’entretien en attendant la trêve pour rattraper ce retard que l’équipe accuse sur le plan physique, pour l’instant, on essaye de gérer nos rencontres match par match.»

«Notre effectif n’est pas vraiment riche, je crains d’autres blessures»
Ciccolini explique aussi pourquoi il ne peut pas rattraper le retard que les coéquipiers du capitaine Rial accusent sur le plan physique actuellement. «En plus de jouer chaque week-end, on n’a pas un effectif vraiment riche, je ne peux pas forcer aux entraînements, déjà, on a trois joueurs blessés et je ne veux pas voir d’autres éléments à l’infirmerie, on doit travailler avec intelligence et faire chaque chose en son temps.»

«Non, on ne va pas effectuer de stage lors de cette mini-trêve»
Après le match contre l’ESS, la formation du Djurdjura à l’instar des autres équipes de notre championnat sera au repos vu la trêve que le championnat observera. Ciccolini ne compte pas programmer de stage de préparation en dehors de Tizi. «Non, je ne vais pas programmer de stage en dehors de Tizi, on va travailler ici. Sur le plan psychologique, les joueurs ne pourront pas supporter un autre stage, ils ont fait beaucoup de stages depuis le début de la préparation.»

«On s’entraînera à Tizi et on programmera un match amical»
Le coach des Canaris a même établi un programme de préparation pour la mini-treve. «On va s’entraîner ici à Tizi, il y’aura du biquotidien au menu comme il y aura aussi un match amical. On meublera le vide qui sera laissé par la compétition officielle par une joute amicale, une occasion pour donner aussi du temps de jeu aux joueurs qui n’ont pas beaucoup joué ces derniers temps.»

«La priorité pour moi et de bien gérer les 6 matchs restants de la phase aller»

Pour le natif de Bastia, la priorité pour lui et pour la JSK pour le moment est de bien gérer les six matchs restants de la phase aller. «J’ai pris le train en marche, le plus important pour moi donc est de bien gérer les matchs restants de cette phase aller. On doit récolter le maximum possible de points avant de penser à autre chose. Dans ma tête, je dois terminer la phase aller en beauté.»

«Au retour, la JSK démontrera un autre visage»
Le natif de Bastia a parlé aussi de la phase retour du championnat. «Pour le moment, on doit gérer match par match, récolter le maximum de points quoi. Par la suite, on aura l’occasion de bien travailler durant la treve, je peux même vous dire que la JSK aura un autre visage lors de la seconde manche de la saison. Je suis à ma deuxième semaine au club, il me faut un peu de temps alors pour mieux connaître le groupe, pour cette raison je reste optimiste concernant l’avenir du club.»

«Le comportement des joueurs commence à changer et je suis très content»
Dès ces premiers jours à la JSK, Ciccolini n’a pas hésité à parler sur le comportement de certains éléments. D’ailleurs, il a mis les points sur les i avec ses capés concernant le sujet de la discipline, le Corse estime : « Le comportement des joueurs commence à changer. Je pense qu’ils ont bien compris mon message, néanmoins j’avoue qu’il me faut du temps pour changer certaines choses, je ne peux pas éliminer tous les défauts du jour au lendemain mais je suis content, les joueurs commencent à adhérer à ma méthode de travail.»

«L’engagement d’un préparateur physique dépend des moyens financiers du club»
Pour ce qui concerne la venue d’un préparateur physique, Ciccolini explique : « J’ai parlé sur l’état physique des joueurs, maintenant pour ce qui concerne l’engagement d’un préparateur physique je dois d’abord voir avec le président, je ne peux pas prendre une décision tout seul, et puis, il faut d’abord voir si les responsables du club pourront engager un préparateur physique, autrement dit, la venue de ce dernier dépend des moyens financiers du club.»

«Je souhaite vraiment l’annulation ou l’allègement des sanctions»
Pour terminer, l’entraîneur corse des Canaris souhaite : «Demain, on jouera à huis clos, on sera vraiment handicapés par l’absence de nos supporters. Tout ce que je souhaite est l’annulation ou l’allègement de ces sanctions. Je ne suis pas en train de me mêler des affaires qui ne me concernent pas mais c’est juste un souhait.»

Compétition (06/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Sam 8 Nov - 9:48

Ciccolini : « Cette équipe manque de maturité »

A la fin de la rencontre d’hier soir, l’entraîneur Ciccolini a piqué une colère suite au résultat enregistré par ses joueurs face à l’Entente de Sétif. L’entraîneur de la JSK n’a pas digéré le fait que son équipe soit rattrapée au score. Dans son analyse du match, le coach ne s’est pas empêché de tirer à boulets rouges sur ses joueurs accusés de «faire ce que bon leur semble sur un terrain !». Une manière de crier son ras-le-bol après seulement quelques semaines à la barre technique. Ça promet pour la suite !

« Cette équipe manque de maturité »

Après ce second match à la tête de l’équipe, le technicien français commence à se faire une meilleure idée sur le niveau réel de son équipe. Il nous dira dans un premier temps : «Je trouve que cette équipe manque de maturité. En les voyant jouer, j’ai constaté que mes joueurs manquaient terriblement d’expérience sur le terrain. On a commis beaucoup d’erreurs qui nous ont été fatales».

« On a commis les mêmes erreurs que face au Mouloudia »
Ciccolini ajoutera : «Je trouve aussi que nous avons commis les mêmes erreurs que face au Mouloudia. Pourtant, j’ai parlé à mes joueurs durant la semaine afin qu’on évite de commettre de nouveau les même erreurs que par le passé. Malheureusement, ça n'a pas suffi».

« J’ai remis Mekkaoui à sa place car il ne s’est pas échauffé correctement »
Interrogé sur le clash avec Mekkaoui, Ciccolini nous a expliqué les raisons de son coup de gueule. Il nous dira : «J’ai remis Mekkaoui à sa place car il ne s’est pas échauffé correctement. Je l’ai donc renvoyé à la ligne de touche pour compléter son échauffement avant d’entrer sur le terrain. J’ai l’impression que certains joueurs font ce que bon leur semble même lorsqu’ils sont sur un terrain».

« L’adversaire a été meilleur que nous en seconde période »
«Je dirais que chacune des deux équipes a eu sa mi-temps dans ce match. Nous avons bien géré notre première période, mais c’est l’ESS qui fut meilleure lors de la seconde. Toutefois, je reste convaincu qu’on aurait pu faire mieux dans ce match. Mes joueurs ont raté pas mal d’occasions qu’on aurait dû concrétiser.»

« Doukha a fait un grand match »
Aux yeux du coach, Azzedine Doukha a fait son match. Il nous dira à son sujet : «Doukha a été omniprésent dans ce match. Je dirais qu’il a accompli son devoir convenablement. Ce n’est pas parce qu’il a encaissé un but qu’on va lui tomber dessus».

« Que je sache, on n’a pas perdu ! »
Ciccolini estime que ce n’est pas si grave que ça si son équipe a été tenue en échec. «Que je sache, nous n’avons pas perdu ce match ! On a réalisé un nul, certes, pas satisfaisant mais c’est mieux que de perdre ce point. Maintenant, nous devons nous remettre en question et faire en sorte d'améliorer notre jeu.»

Le Buteur (08/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Sam 8 Nov - 10:00

Ciccolini : «Les mauvaises habitudes n’ont pas disparu et cela m’agace»

Faisant de la discipline son cheval de bataille, François Ciccolini a avoué à la fin de la rencontre que les mauvaises habitudes subsistent toujours et cela commence sérieusement à l’agacer. «Les mauvaises habitudes n’ont pas disparu et cela m’agace», s’est plaint le coach corse.

Il a sermonné plusieurs joueurs depuis qu’il a pris l’équipe en main, mais cela n’a pas suffi, car malgré sa détermination à mettre fin aux mauvaises habitudes, il affirme qu’il y a des joueurs qui se distinguent par leur mauvais comportement. Il veut mettre le holà, mais comme certains nababs ont l’habitude de faire ce qu’ils voulaient, il lui faudra du temps pour imposer sa discipline.

«Mekkaoui voulait jouer sans s’échauffer»

Déterminé à imposer sa loi, l’entraîneur Ciccolini a soulevé le cas de Mekkaoui qui voulait prendre sa place sur le terrain en deuxième mi-temps sans faire des échauffements. «Mekkaoui voulait jouer sans s’échauffer. Ça ne fonctionne pas avec moi comme ça. C’est pour cela que je lui ai dit d’aller faire d’abord les échauffements avant de faire son entrée sur le terrain. Je ne vous cache pas, ces mauvaises habitudes m’agace.»  

«On a fait une mauvaise deuxième mi-temps»
Le Corse a reconnu que son équipe a fourni une piètre prestation, ce qui lui a valu d’être rejointe au score vers la fin de la rencontre. «On a fait une mauvaise deuxième mi-temps. On est passés à côté de la plaque. J’avoue néanmoins que l’ESS est une bonne équipe qui a créé beaucoup de danger», a expliqué Ciccolini.

«Ce semi-échec est dû à l’inexpérience de certains joueurs»
Tout en déclarant qu’il ne cherche pas des prétextes pour justifier ce semi-échec concédé devant le champion sortant, Ciccolini  a précisé que l’inexpérience de certains joueurs à l’image de Youcef Khodja, Yedroudj et Ferguène a joué un mauvais tour à l’équipe. «Il ne faut pas se voiler la face. Certains joueurs manquent de maturité. Youcef Khodja, Yedroudj et Ferguène pour ne citer que ceux-là n’ont pas assez d’expérience. C’est pour cela qu’on a commis beaucoup d’erreurs en deuxième mi-temps.»

«Je ne comprends pas tout ce tapage pour un nul»
Le nouvel entraîneur des Jaune et Vert a tenu à positiver malgré le semi-échec concédé face à l’ESS. «Je ne comprends pas tout ce tapage pour un match nul. A ce que je sache, on n’a pas perdu par 3 à 0. Lorsqu’on ne gagne pas, on fait match nul. On doit se remettre au travail afin de tirer l’équipe vers le haut.»

«Je ne pleure pas les absents, mais je n’avais pas de solutions»
L’absence de plusieurs cadres s’est répercuté négativement sur l’équipe face à l’ESS. Ciccolini déclare qu’il n’avait pas beaucoup de solutions. «Il ne faut pas oublier qu’on a été handicapés par l’absence de 4 joueurs. C’est pratiquement 50% de l’équipe. Je ne pleure pas les absents, mais ce semi-échec doit nous pousser à travailler davantage.»

«Il est encore tôt pour parler du recrutement»
Interrogé sur le renforcement de son effectif, le successeur de Broos souligne : «Il est encore tôt pour parler de recrutement. Le mercato hivernal est encore loin et tout ce qui nous intéresse est de se concentrer sur les matches restants. En plus, le recrutement sera tributaire des moyens dont dispose le club.»

Compétition (08/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Dim 9 Nov - 16:39

François Ciccolini, entraîneur de la JSK
«On est passé à côté, en seconde période»


Le coach kabyle, François Ciccolini, a mal digéré ce match nul de son équipe face à l’ESS. Tout en expliquant, lors de son point de presse, les raisons de ce semi échec, le corse a avoué, toutefois, que son équipe est passée à côté de la plaque face au champion d’Afrique. Il estime que ses joueurs ont commis beaucoup d’erreurs en seconde mi-temps. « Après une bonne première période on est passé à côté en seconde mi-temps. Mes joueurs ont donné un mauvais rendement ce qui nous a coûté l’égalisation. On a commis beaucoup d’erreur en seconde période, ce qui nous a coûté cher. J’avoue aussi qu’on a affronté une bonne équipe de l’ESS qui pratique du bon football», a déclaré le coach des Jaune et Vert.

«Les absences et l’inexpérience de certains joueurs ont joué un mauvais tour à l’équipe»
Questionné sur les principales raisons de ce semi échec face à l’ESS qui est revenu au score, le corse estime que ce match nul est dû à l’inexpérience de certains joueurs et l’absence de plusieurs titulaires lors de cette rencontre. «Certains joueurs manquent de maturité et d’expérience. C’est pour ça que mon équipe a commis des erreurs qui nous ont coûté cher. Sans oublier que nous avons joué ce match avec 4 absences de taille ce qui a influencé sur le rendement de l’équipe », a expliqué le coach kabyle.

«Le geste de Mekaoui est inacceptable»
En plus d’avoir abordé le volet technique, Ciccolini a parlé de cas disciplinaire au sein du groupe. Le corse n’a pas apprécié le geste de son arrière gauche Mekaoui qui voulait rentrer au terrain sans s’échauffer. «Mekaoui voulait entrer sur le terrain sans s’échauffer ce qui est inacceptable. Je n’accepterai jamais ce genre de comportement. Et je lui demandé d’aller s’échauffer. Ce genre de comportement doit disparaître», a-t-il signifié.

«C’est encore tôt pour parler du recrutement»
Questionné s’il songe déjà au renforcement de l’équipe surtout que son club n’arrive pas à gagner à domicile, Ciccolini a affirmé que c’est très tôt pour parler de ce sujet. «Concernant le renforcement de l’effectif, je vous dirai que le mercato est encore loin. Nous avons encore d’important rendez-vous qui nous attendent et on doit d’abord bien gérer les prochaines confrontations. Je vous préciserai aussi que le recrutement se fera en fonction des moyens du club», conclura-t-il son intervention.

DDK (09/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Dim 9 Nov - 16:49

JSK : Ciccolini revient sur sa décision de démissionner et exige le départ de Karouf et Hamenad

Le dernier match nul concédé face à l’ESS avait provoqué un coup de tonner dans la maison kabyle. A peine l’équipe remise sur la dynamique des victoires, voilà qu’elle revient à la case de départ. Ce qui s’est passé au vestiaire en est une preuve que le malaise est profond, au point de faire réagir le président Hannachi, après son retour, il y a quelques heures, de France, suite à une longue hospitalisation. Le président a donc convoqué son nouvel entraîneur qu’il n’a pas eu l’occasion de rencontrer avant la signature du contrat, pour une réunion d’une extrême urgence. Durant cette entrevue, le coach corse a émis le vœu de quitter la barre technique lui, qui, selon une source digne de foi, n’a pas apprécié certains comportements lors du match face à l’ESS. Devant l’insistance du boss qui lui a demandé de rester, Ciccolini aurait posé une condition, celle de ne plus travailler avec son adjoint Karouf et l’entraîneur des gardiens de but, Hamenad, nous a confié une source présente à la réunion.
 
Voilà ce qu’a dit Ciccolini à Hannachi : «Je ne peux plus travailler dans ces conditions»
Pour sa part, et selon toujours les informations recueillies auprès d’une source crédible, l’entraîneur en chef, Ciccolini, n’a pas caché sa déception après le faux pas concédé face à l’ESS, en confiant au premier responsable que des choses ne tournaient pas bien jusqu’à menacer de partir. «Honnêtement, je ne peux plus continuer ma mission dans de telles conditions», aurait signifié le coach à son président. Selon la même source d’information, Ciccolini a déposé sa démission sur le bureau de Hannachi avant de revenir sur sa décision non sans poser de conditions.

 «Dès mon arrivée, j’étais clair avec tout le monde»
Ciccolini, qui déplore les circonstances dans lesquelles sont faites les présentations avec Hannachi, a informé son président que dès son arrivée à la tête du staff technique, il a déjà fait part de sa mentalité et des objectifs qu’il voulait atteindre avec cette équipe : «Depuis mon arrivée, j’ai fait part aux dirigeants de ma vision des choses, notamment ma méthode de travail, et tout le monde a adhéré.» Il souhaiterait travailler avec l’ancien staff, mais a catégoriquement refusé qu’on lui dicte ce qu’il devait faire, notamment sur le choix des joueurs à aligner le jour du match.

«J’accepte de rester à une condition, changer mon staff»
Revenant sur sa décision de quitter la barre technique, après deux matchs depuis son arrivée, Ciccolini a fini par poser sa condition au président Hannachi et en présence de son manager, Zoubir Makhlouf, qui est derrière sa venue en Kabylie, en lui faisant savoir qu’il accepterait de continuer sa mission à une seule condition, changer immédiatement les adjoints, entre autres Mourad Karouf et l’entraîneur des gardiens de but, Omar Hamenad. «Moi aussi je n’accepte pas de quitter le club dans cette situation, d’autant plus que je suis convaincu que nous avons les moyens de redresser la situation, seulement, je souhaite changer mon staff pour travailler dans de meilleures conditions», a-t-il exigé. Reste à savoir si cette condition sera satisfaite ou ça sera une autre perturbation qu’aura à gérer le club en cette trêve, au moment où tous les autres clubs prépareront dans la tranquillité la reprise.

Hannachi devait voir Karouf et Hamenad, hier soir
Après s’être entretenu longuement avec le Corse, François Ciccolini, qui lui a dressé un rapport sur ses deux premières rencontres qu’il a dirigées depuis son intronisation à la tête de la barre technique, nous avons appris d’une source de la direction que le président devait convoquer les deux autres membres du staff technique, Mourad Karouf et Aomar Hamenad, à une réunion dans la soirée d’hier pour connaître leur point de vue sur cette situation. Selon nos informations, des décisions tomberont lors des prochaines heures. Affaire à suivre.

Rial : «Ce n’est pas le moment de replonger dans une autre crise»
Le capitaine de la JSK, Ali Rial, a quitté le stade du 20-Août en colère après le match nul concédé contre l’Entente de Sétif. L’axial kabyle, qui s’est accroché verbalement avec ses coéquipiers dans le vestiaire, a accepté volontiers de répondre à notre question concernant tout ce qui s’est passé après le coup de sifflet final de la rencontre : «Je vous promets que rien ne s’est passé après le match. Je me suis entretenu avec les joueurs dans l’espoir de les sensibiliser car on n’a pas besoin de replonger dans une autre crise. Nous avons traversé une sale période après le départ de Broos. Depuis l’arrivée de Ciccolini, on commence progressivement à retrouver nos repères. C’est pour cette raison que l’on doit penser à l’avenir au lieu de critiquer les entraîneurs. Je n’ai jamais parlé d’argent avec les joueurs. Je me suis laissé emporter car je n’étais pas content du résultat.»

«Je reprendrai les entraînements avec le groupe»
Après avoir quitté le vestiaire, Rial avait juré de ne plus revenir à la JSK. Apparemment, le joueur était en colère seulement du moment qu’il estime qu’il reprendra le plus normalement du monde avec ses coéquipiers lors de la reprise : «Je vais reprendre les entraînements le plus normalement du monde. Je ne fais que défendre les intérêts de la JSK. Pas plus.»

Ça a grondé dans le vestiaire !

La rencontre JSK-ESS a connu une fin en queue de poisson ! Tout a commencé lorsque l’entraîneur en chef, François Ciccolini, a commencé par critiquer le rendement de certains joueurs qui, selon lui, étaient out. Apparemment, les propos du Corse n’ont pas été du goût de Benamara et Mekkaoui lesquels se sont sentis visés. Du coup, ils ont tenu à s’entretenir avec l’entraîneur adjoint Mourad Karouf et lui faire savoir qu’ils ne comptaient plus revenir à la JSK. Cela a provoqué la colère du capitaine Ali Rial qui a tenu à remettre de l’ordre car selon lui, la JSK n’a pas besoin de replonger dans une autre crise, après celle du départ d’Hugo Broos. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle il s’est mis à crier, avant de quitter le vestiaire dans un état de colère.

Le Buteur (09/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Dim 9 Nov - 16:54

Ciccolini : «N’oubliez pas qu’on joue tous les matchs à l’extérieur»

Très remonté contre ses joueurs qui n’ont pas su gérer les dernières minutes de la rencontre face à l’Entente, l’entraîneur de la JSK, François Ciccolini, que nous avons interrogé à la fin de la rencontre, a déclaré publiquement que son équipe ne joue jamais à domicile depuis que les sanctions aient été infligées. Le club reçoit à l’extérieur sans supporters et y joue aussi sans leur présence : «On ne joue pas à domicile et vous devez le savoir. Une semaine on joue à l’extérieur à huis clos et une semaine plus tard, on joue à l’extérieur mais en public. Cela ne nous aide pas.»

«Nous avons des joueurs qui n’ont jamais connu la Ligue 1 Mobilis»
Comme tout le monde le sait, la JSK renferme plusieurs jeunes joueurs qui n’ont pas encore assez d’expérience en Ligue 1 Mobilis. D’ailleurs, c’est ce qu’il a affirmé le coach vendredi soir : «Les joueurs n’ont pas assez d’expérience. Il faut savoir que la plupart d’entre eux n’ont jamais joué en Ligue 1 Mobilis.»

«Ce n’est pas le moment de parler du recrutement»
Avant de conclure, Ciccolini a été interrogé sur le recrutement et la possibilité de voir de nouveaux joueurs à la JSK pour renforcer l’équipe, et dira : «Ce n’est pas le moment de parler du recrutement. On est à peine en début de la phase aller. Vous devez savoir que le recrutement dépendra des moyens financiers du club.»

Le Buteur (09/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Dim 9 Nov - 17:03

Ciccolini : «Il nous manque un joueur qui sait garder le ballon et orienter le jeu»

Vendredi dernier à l’issue de la rencontre de son équipe, le premier responsable des Jaune et Vert n’a pas hésité à parler de l’absence d’un meneur de jeu. «Je pense qu’il nous manque un joueur qui sache garder le ballon et qui sache aussi orienter le jeu», déclarait Ciccolini sans faire trop de calculs. Les dirigeants, après la mort d’Ebossé, ont recruté l’émigré Hamroun, mais ce dernier ne peut pas jouer avant la phase retour pour un problème de qualification. Ciccolini n’aura pas un autres choix que d’attendre la qualification de ce joueur surtout que l’entraîneur corse des Canaris n’a pas voulu parler hier du mercato hivernal ni du recrutement, lui qui a juste constaté l’absence d’un meneur de jeu.

«Cette trêve tombe à pic pour nous»
L’entraîneur en chef des Jaune et Vert, qui a récolté quatre points en deux matchs, estime que la trêve de deux semaines est tombée au bon moment pour lui et pour l’équipe. «Je ne connais pas bien le groupe, après deux rencontres, on a récolté quatre points, ce n’est pas mal, mais j’avoue que cette trêve tombe au bon moment pour moi et pour l’équipe. Je vais profiter de cette occasion pour mieux connaître l’équipe et pour combler plusieurs lacunes.»

«Un grand travail m’attend»
Ciccolini a aussi constaté lors des deux semaines qu’il a passées à la tête de la barre technique kabyle qu’un grand travail l’attend à la JSK. «J’ai pris le train en marche, mais je peux vous dire qu’un grand travail m’attend. Plusieurs choses sont à refaire au sein de  l’équipe. Ma mission ne sera pas facile, mais je suis prêt à relever le défi, je ne recule devant rien et je ne suis pas le type d’entraîneur qui cherche tout le temps les excuses.»

Compétition (09/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Dim 9 Nov - 17:07

JSK : Ciccolini veut se séparer de Karouf et Hamenad

L’entraîneur François Ciccolini n’est pas disposé à travailler avec l’entraîneur adjoint Mourad Karouf et l’entraîneur des gardiens Omar Hamenad. Il l’a d’ailleurs fait savoir au président Hannachi dans la matinée d’hier.

Il l’a rencontré à l’hôtel Amraoua en présence des autres dirigeants. Il lui a présenté d’abord le bilan du travail qu’il a accompli depuis son arrivée à la JSK avant de l’informer de son désir de changer son staff. Le président Hannachi a promis à son entraîneur de satisfaire sa requête, tout en lui demandant de faire de son mieux pour tirer l’équipe vers le haut.

«Je ne peux pas continuer à travailler avec eux»
Selon une source proche de la direction, l’entraîneur Ciccolini a profité de son entrevue avec son président pour lui dire qu’il préfère changer son staff. On ne sait pas ce qu’il reproche à Karouf et à Hamenad, mais il semble qu’il est très remonté contre eux. «Je ne peux pas continuer à travailler avec eux», lui a-t-il dit. A son arrivée à la JSK, le Corse a consenti à travailler avec le staff en place, mais moins de trois semaines après il change d’avis.

Hannachi les convoquera
Le présidente Hannachi se réunira en principe incessamment avec l’entraîneur adjoint Mourad Karouf et l’entraîneur des gardiens Omar Hamenad. Après avoir écouté son entraîneur, il devra convoquer Karouf et Hamenad avant de prendre une décision définitive concernant leur avenir à la JSK. Les deux hommes ont assuré l’intérim pendant plusieurs jours avant que le président Hannachi n’officialise avec Ciccolini, mais malgré ça, certaines personnes, pour des raisons qu’on ignore, font le maximum pour que l’entraîneur corse change son staff. Déjà avant même la signature de son contrat, elles lui auraient conseillé de choisir lui-même son staff, mais comme le président Hannachi était en France pour des soins, il a consenti à travailler avec le staff qu’il avait trouvé en place.

Le problème

Tout le monde sait que le problème de la JSK n’est pas celui de l’entraîneur et moins celui de son staff. Le problème réside dans certains joueurs qui se prennent pour des nababs. Il y a des frictions entre certains cadres et si les dirigeants continuent à ignorer la réalité, cela ne réglera pas le problème de l’équipe. Le fait que le capitaine Ali Rial déclare devant tous ses équipiers à la fin du match que s’il n’y a pas un changement à la tête de la barre technique, il ne remettra plus les pieds à la JSK, cela doit donner à réfléchir aux dirigeants qui ont longtemps laissé les problèmes s’entasser  avant que le président Hannachi ne décide de prendre les choses en main.

Compétition (09/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par rachid_as le Lun 10 Nov - 17:37

Après “les coups de gueule” de vendredi soir dans les vestiaires kabyles
Ciccolini s’en remet à Hannachi pour mettre de l’ordre dans la maison




Après les quelques “coups de gueule” constatés dans les vestiaires kabyles à la fin du match JSK-ESS, François Ciccolini, le coach français de la JSK, s’est fait entendre pour remettre certains joueurs à leur place et exiger désormais une discipline de fer afin de faire régner l’ordre au sein de l’équipe. Il est vrai que l’absence prolongée du président Hannachi, hospitalisé en France, aura laissé le champ libre à certains joueurs indisciplinés, qui se sont mis déjà à critiquer le travail et les décisions de leur nouvel entraîneur, et le capitaine d’équipe, Ali Rial, ne s’est pas retenu pour remettre en place les éternels mécontents.

Il est vrai qu’il y avait un sentiment de grosse frustration dans les vestiaires kabyles, vendredi soir à l’issue du match contre l’Entente de Sétif, où les Canaris avaient mené au score durant presque toute la partie avant de concéder l’égalisation en fin de match (85’) et échapper même au scénario catastrophe dans le temps additionnel quand l’attaquant sétifien, Benyettou, s’est présenté seul face au gardien Doukha avant de s’emmêler les pinceaux au moment de conclure (94’). En fait, les Canaris ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes, puisqu’ils ont dominé pratiquement toute la première mi-temps et auraient même pu prendre le large bien avant la pause si Youcef-Khodja (5’), Ahmed-Moulay (7’ et 17’), Rayah (10’) et Ferguène (31’) avaient affiché un peu plus de sang-froid et de précision face au but pour concrétiser toute une cascade d’occasions de but face à une formation sétifienne diminuée par l’absence de quelques éléments-clés et certainement quelque peu démobilisés par toute cette semaine d’euphorie africaine. Il est vrai que dans le camp kabyle, il manquait aussi les deux attaquants de pointe  que sont Aïboud et l’Irakien Kerrar blessé et surtout le précieux tandem du milieu de terrain Delhoum-Yesli, ce qui constitua un lourd handicap pour les Canaris qui eurent bien du mal à contenir, après le repos, la furia des Sétifiens, surtout que le rusé Kheireddine Madoui avait incorporé Djahnit et Dagoulou pour bousculer rageusement la défense kabyle durant pratiquement toute la seconde mi-temps. L’erreur des Canaris a résidé certainement dans cette tactique suicidaire à vouloir défendre, coûte que coûte, ce maigre avantage d’un but au tableau d’affichage, et ce qui devait arriver arriva, puisque la citadelle kabyle a fini par céder à la 85’ de jeu sur un tir canon de l’attaquant centrafricain Dagoulou. À un but partout, les Canaris avaient décidé de repartir à l’abordage et se sont rués massivement à l’assaut des buts sétifiens, mais il était déjà bien tard pour forcer la décision, encore qu’ils se sont dégarnis dangereusement en défense et auraient même pu se faire pincer à l’ultime minute du match si l’excellent Doukha ne s’était pas opposé miraculeusement au dernier rush de Benyettou. “Il est vrai que nous étions déçus par la tournure du match car nous avions raté plusieurs occasions de but en première mi-temps, et en football, de tels ratages se payent cash à la fin”, dira après coup Ciccolini, qui attendait de pied ferme le retour de France du président Hannachi pour remettre de l’ordre dans la baraque. “Il est vrai qu’il y avait un peu d’électricité dans l’air dans les vestiaires, mais rien de méchant, et il fallait intervenir pour calmer les esprits et remettre certains joueurs à leur place, voilà tout”, avouait, hier encore, le nouveau coach de la JSK. “Je regrette que les écarts de langage survenus dans les vestiaires aient été malheureusement amplifiés dans certains journaux et j’espère qu’avec le retour du président Hannachi et des joueurs blessés, tout rentrera dans l’ordre”, conclut Ciccolini. Enfin, il est à noter que le président Hannachi est rentré jeudi de Paris où il était hospitalisé, et même s’il est encore en convalescence, il compte reprendre la situation en main et envisage même de se présenter aujourd’hui ou demain devant la commission de discipline de la LFP, qui avait reporté à deux reprises son audition.

Liberté (10/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Entraineur] François CICCOLINI

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum