Ballon d'Or de la FIFA 2014

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mar 28 Oct - 16:38

Annonce des pré-sélectionnés pour le football masculin



Quatre jours après avoir annoncé les noms des candidates pour les titres de Joueuse Mondiale de la FIFA et d’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football féminin, la FIFA et France Football ont révélé le 28 octobre 2014 les listes des candidats pré- électionnés aux distinctions masculines.

Les prétendants au FIFA Ballon d’Or et au titre d’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football masculin ont ainsi été dévoilés (voir ci-après). Les choix définitifs reviendront aux capitaines et sélectionneurs des équipes nationales masculines du monde entier ainsi qu’aux représentants de médias internationaux sélectionnés par France Football.

Les gagnants de toutes les catégories seront annoncés lors du gala FIFA Ballon d’Or, une cérémonie télévisée qui aura lieu au Palais des Congrès de Zurich le 12 janvier 2015 et qui révèlera également le FIFA FIFPro World XI - équipe-type de l’année - ainsi que le lauréat du Prix Puskás de la FIFA, distinction récompensant l’auteur du plus beau but de l’année, sans oublier le Prix du Président de la FIFA et la Distinction Fair-play de la FIFA.

La liste des 23 candidats au FIFA Ballon d’Or a été établie par des membres de la Commission du Football de la FIFA et par un groupe d’experts de France Football. La liste des dix entraîneurs a été arrêtée par la Commission du Football Féminin et de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, par la Commission du Football, ainsi que par un groupe d’experts de France Football.

Le 1er décembre, la FIFA et France Football divulgueront les noms des trois joueurs, des trois joueuses ainsi que des trois entraîneurs pour le football masculin et des trois entraîneurs pour le football féminin à avoir recueilli le plus grand nombre de suffrages, sans dévoiler les vainqueurs. Les trois nominés pour le Prix Puskás de la FIFA et les attaquants (15), milieux (15), défenseurs (20), et gardiens (5) sélectionnés pour faire partie du FIFA FIFPro World XI seront annoncés fin novembre et début décembre.

Listes des présélectionnés pour le gala FIFA Ballon d’Or 2014


Voici, par ordre alphabétique, la liste des 23 candidats au FIFA Ballon d’Or 2014 :

Gareth Bale (Pays de Galles), Karim Benzema (France), Diego Costa (Espagne), Thibaut Courtois (Belgique), Cristiano Ronaldo (Portugal), Angel Di Maria (Argentine), Mario Goetze (Allemagne), Eden Hazard (Belgique), Zlatan Ibrahimovic (Suède), Andres Iniesta (Espagne), Toni Kroos (Allemagne), Philipp Lahm (Allemagne), Javier Mascherano (Argentine), Lionel Messi (Argentine), Thomas Mueller (Allemagne), Manuel Neuer (Allemagne), Neymar (Brésil), Paul Pogba (France), Sergio Ramos (Espagne), Arjen Robben (Pays-Bas), James Rodriguez (Colombie), Bastian Schweinsteiger (Allemagne), Yaya Touré (Côte d'Ivoire).

Sont en course pour le titre d’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football masculin 2014 (par ordre alphabétique ; pays d’origine suivi de l’équipe entraînée):

Carlo Ancelotti (Italie/Real Madrid CF), Antonio Conte (Italie/Juventus/équipe nationale d’Italie), Pep Guardiola (Espagne/FC Bayern Munich), Juergen Klinsmann (Allemagne/ équipe nationale des États-Unis), Joachim Loew (Allemagne/équipe nationale d’Allemagne), Manuel Pellegrini (Chili/Manchester City FC), Jose Mourinho (Portugal/Chelsea FC), Alejandro Sabella (Argentine/équipe nationale d’Argentine), Diego Simeone (Argentine/Atlético de Madrid), Louis van Gaal (Pays-Bas/équipe nationale des Pays-Bas/Manchester United FC).

Fifa.com (28/10/2014)


Dernière édition par rachid_as le Jeu 19 Fév - 23:33, édité 1 fois

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mer 29 Oct - 13:38

Yepes ne jure que par James



La Colombie vit encore sous le charme d'une année 2014 de rêve. Les Cafeteros ont réussi un très beau parcours lors de la dernière Coupe du Monde de la FIFA™, avec une place de quart de finalistes et le Soulier d'Or adidas pour leur meneur de jeu James Rodríguez, meilleur buteur du tournoi. Le milieu de terrain du Real Madrid fait également partie de la liste des 23 finalistes du FIFA Ballon d'Or 2014. Mieux : il a de vraies chances de monter sur la première marche du podium.

Capitaine de la Colombie depuis 2011 et deuxième joueur de son pays au nombre des sélections, Mario Yepes évoque avec enthousiasme ce que pourrait représenter la prochaine édition du FIFA Ballon d'Or, qui aura lieu au Palais des Congrès de Zurich le 12 janvier 2015, pour James et tout le football colombien.

"James peut-il prétendre rivaliser avec Cristiano Ronaldo et Messi pour le Ballon d'Or ? Après ses prestations dans la dernière Coupe du Monde, ça ne fait aucun doute", affirme l'expérimenté défenseur central au micro de FIFA.com. "Il a été très fort au Brésil. C'est lui qui a marqué le plus de buts dans ce Mondial et il démontre aujourd'hui que sa venue au Real Madrid ne doit rien au hasard. En plus, il possède encore une grande marge de progression. J'espère qu'il va gagner ce Ballon d'Or. Pourquoi pas ?"

Rodríguez a évolué pour la première fois en sélection nationale en octobre 2011, au début des qualifications sud-américaines pour Brésil 2014. Il a été le héros de la victoire historique de la Colombie à La Paz contre la Bolivie. Yepes avait manqué ce match pour cause de lésion musculaire mais dès son retour, il a pu évaluer de près les qualités du meneur. "C'est un jeune joueur qui a une vision du jeu incroyable, une mobilité et un calme extraordinaires", décrit-il. "On a l'impression qu'il joue à un autre rythme. C'est son style. Quand vous lui donnez le ballon, il sait ce qu'il va en faire avant même de le recevoir. Dans un match de football, ce don fait une grosse différence, surtout au poste auquel il joue."

Une petite avance au timing
Avec 20 années de football professionnel derrière lui, dont 13 en Europe, Yepes sait de quoi il parle quand il évalue les chances respectives de Rodríguez et des deux derniers lauréats du FIFA Ballon d'Or. "Messi et Ronaldo sont des monstres, des phénomènes, mais ils ont des caractéristiques différentes et jouent à un autre poste que James", estime l'ancien défenseur du FC Nantes et du Paris Saint-Germain. "Ce sont avant tout des buteurs, qui font la différence balle au pied et marquent beaucoup au cours d'une saison. James n'évolue pas dans le même registre, mais il a cette petite avance sur eux au niveau du timing."

Alors que ferait Yepes ? Donnerait-il le prix à James ? "Oui, si j'en avais la possibilité, je voterais pour lui", s'exclame sans hésiter le défenseur axial de 38 ans, qui n'a pas été appelé en équipe nationale après le Mondial et s'est engagé il y a quelques semaines avec le club argentin de San Lorenzo de Almagro.

Dernière question : de nos jours, un défenseur peut-il encore gagner le Ballon d'Or ? "C'est devenu très compliqué. Vous rivalisez avec des joueurs qui marquent 60 buts par an...", conclut Yepes.

Fifa.com (29/10/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Lun 3 Nov - 18:03

Kahn : "Neuer le mérite"



Manuel Neuer mérite d'être élu meilleur joueur de l'année 2014, même si un gardien de but n'est traditionnellement pas à l'avantage face aux attaquants dans la course au FIFA Ballon d'Or, a estimé l'ancien portier allemand Oliver Kahn.

"Bien sûr que ce serait mérité. Il (Neuer) a élevé le poste de gardien à un autre niveau (...) Il a été très impressionnant durant la Coupe du monde", a déclaré Kahn à l'agence allemande SID, filiale de l'AFP, en marge du Forum Doha Goals.

"Qui est champion du monde a une très forte chance dans cette élection, a ajouté le "Titan", qui sait aussi "de (s)a propre expérience qu'il y a un certain blocage à désigner un gardien de but".

L'ancien portier du Bayern Munich avait échoué au 2e rang en 2002, devancé par l'attaquant brésilien Ronaldo dans la course au trophée.

Neuer, 28 ans, figure dans la liste des 23 présélectionnés avec cinq autres partenaires champions du monde (Mario Götze, Thomas Müller, Philipp Lahm, Bastian Schweinsteiger et Toni Kroos) et d'autres stars telles le tenant du titre portugais Cristiano Ronaldo et le quadruple lauréat argentin Lionel Messi.

La liste sera réduite à trois nominés au 1er décembre, la désignation ayant lieu le 12 janvier lors du Gala à Zurich.

Fifa.com (03/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mer 12 Nov - 19:01

Quatre bancs pleins de talent



Sur les corners de son équipe, Diego Simeone est du genre à mimer les coups de tête depuis sa zone technique. Un peu comme Jürgen Klinsmann, qui passe ses matches à crier et gesticuler devant son banc de touche. Le contraste avec Manuel Pellegrini et Alejandro Sabella est saisissant. Le Chilien a parfois des allures de statue et il suffit d’observer El Pachorra quelques instants pour se rendre compte qu’il intériorise tout. Pour ce qui est du style de jeu, Pellegrini et Klinsmann sont des inconditionnels du football offensif. Quant aux Argentins Sabella et Simeone, ils sont avant tout pragmatiques.

Quel est donc le point commun à ces quatre entraîneurs qui se retrouvent pour la première fois nominés pour le titre d’Entraîneur de l’Année FIFA ? Chacun, à sa manière et avec les ressources à sa disposition, a réalisé un excellent travail en 2014 en faisant passer le collectif avant les individualités pour construire de véritables équipes.

La révolution à la sauce américaine
"Klinsmann nous a apporté l’état d’esprit positif des Américains", commentait Paul Breitner en 2006. Le champion du monde 1974 résumait de la sorte la révolution imposée par l’ancien attaquant au sein d’une Nationalmannschaft new-look qui était montée sur le podium de sa Coupe du Monde de la FIFA™ grâce à un jeu emballant basé sur la possession de balle. Klinsmann, dont l’assistant n’était autre que Joachim Löw, avait jeté les bases d’un style qui vient d’offrir à l’Allemagne sa quatrième étoile.

En 2011, l’ancien buteur allemand a accepté de relever un autre défi : inculquer ce fameux "état d’esprit positif américain" aux États-Unis eux-mêmes. Au Brésil, les effets de la révolution provoquée par Klinsi se sont fait sentir. En plus d’améliorer le jeu collectif des Stars and Stripes, il n’a pas hésité à écarter des joueurs aguerris comme Landon Donovan, à repositionner des vétérans comme Michael Bradley et Clint Dempsey, ou bien à miser sur des jeunes comme John Brooks.

Son pays d’adoption a passé le premier tour en battant le Ghana, en faisant match nul avec le Portugal et en s’inclinant sur la plus petite des marges face à l’Allemagne. En huitième, la Belgique a dû en passer par la prolongation pour se défaire d’une équipe qui se caractérise par son pressing haut et constant, son souci de conserver le ballon et son style résolument tourné vers l’attaque.

Les bienfaits de l’osmose
C’est aussi grâce à un football faisant la part belle au spectacle, à la possession et à l’agression constante des cages adverses que Manuel Pellegrini est devenu en 2014 le premier entraîneur non européen à remporter la Premier League pour sa première saison à Manchester City. En 26 ans de carrière sur le banc, l’Ingeniero a connu des succès et des échecs. Il a aussi fait des miracles en envoyant Villarreal dans le dernier carré de la Ligue des champions de l’UEFA 2006 puis en manquant de faire de même avec Malaga en 2013.

"Il a créé une très bonne atmosphère et a apporté une meilleure énergie", estime David Silva, l’une des stars des Citizens. Car à la tête d’un effectif regorgeant de talents individuels, le Chilien a su bâtir une véritable équipe. Il suffit de jeter un œil au bilan statistique de la saison 2013/14 pour réaliser que Pellegrini n’a pas de joueur fétiche. Il a multiplié les rotations tout au long de la saison, notamment dans l’entrejeu et en attaque, où pas moins de 15 joueurs se sont partagé les responsabilités à la finition. Il a également su fédérer un effectif de stars autour d’un style bien défini. "Il veut que l’on pratique un football courageux et osé", confirme le capitaine belge de City, Vincent Kompany.

L’équipe avant tout
Pour Alejandro Sabella, la tactique et le style de jeu ne doivent pas être figés. "Si l’on respecte le ballon, on peut mettre en place n’importe quel schéma de jeu", affirme-t-il. Seule la recherche de la réussite commune est gravée dans le marbre. C’est grâce à cette philosophie que l’Argentin a mené Estudiantes de la Plata au titre dans la Copa Libertadores 2009 et qu’il a poussé le meilleur FC Barcelone de l’histoire dans ses derniers retranchements lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA la même année.

En prenant la tête de la sélection argentine, El Pachorra est resté fidèle à sa vision. Résultat : l’Albiceleste a retrouvé la finale de la Coupe du Monde de la FIFA™ 24 ans après Italie 1990. Sabella a d’abord misé sur la ligne offensive qui lui avait apporté de si bons résultats en éliminatoires - Lionel Messi accompagné de Gonzalo Higuaín, Ángel Di María et Sergio Agüero - mais il a été contraint de modifier sa stratégie suite aux pépins physiques des trois lieutenants de la Pulga. À partir des huitièmes, le nouveau dispositif impliquait le sacrifice de Messi. "Il incarne l’état d’esprit de l’équipe, qui consistait à faire preuve d’altruisme et à donner avant de recevoir. Tout meilleur joueur du monde qu’il est, il a consenti un immense sacrifice", confirmait le stratège après Brésil 2014.

Tout est possible
Sacrifice et travail. Telles sont les clés du Cholismo, comprenez la philosophie de El Cholo, Diego Simeone. Grâce à cette méthode, l’Atlético de Madrid a remporté six titres en deux ans à peine. Au cours d’une année 2014 historique, les Colchoneros ont brisé l’hégémonie du Real Madrid et du FC Barcelone sur la Liga et ils sont passés à 90 secondes de leur première Ligue des champions de l’UEFA. Tout cela malgré le départ de Radamel Falcao, attaquant vedette d’un effectif qui avait remporté la Copa del Rey sur le terrain du Real Madrid l’année précédente.

Pour l’Argentin, tout est possible avec de la conviction et du travail. Simeone l’avait déjà prouvé dans son pays en remportant le titre avec Estudiantes et River Plate, et en Italie en offrant au modeste club de Catane la meilleure saison de son existence. Mais c’est bien à l’Atlético que sa philosophie a pris sa pleine mesure. "Avec lui, on est toujours à fond", résume Koke.

À l’instar de Sabella, avec lequel il a travaillé lorsque celui-ci assistait Daniel Passarella à la tête des Albicelestes, El Cholo estime qu’il faut s’adapter à chaque match ainsi qu’à la perte de joueurs vedettes, comme celle de Thibaut Courtois et Diego Costa à l’intersaison : "Nous avons un nouveau groupe que nous devons reconstruire. C’est plus amusant cette année que l’année dernière, c’est certain."

Fifa.com (12/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Jeu 13 Nov - 17:31

Révolution du poste avant celle du vote ?



 Un murmure admiratif parcourt les travées. Quelques secondes auparavant, Rafinha a mis son gardien en difficulté en lui adressant une passe en retrait périlleuse. Imperturbable, le dernier rempart s'est risqué à une relance acrobatique, qui a atterri directement sur Xabi Alonso. Les 50 000 spectateurs de la Frankfurter Arena ne peuvent qu'applaudir. Cet épisode n'est que le dernier d'une longue série d'exploits dans la carrière de Manuel Neuer. Même scénario lors de chaque sortie de Chelsea, où Thibaut Courtois multiplie les exploits pour faire des Blues l'une des deux seules équipes invaincues en Europe depuis le début de la saison.

En juillet dernier au Brésil, l'Allemand et le Belge avaient déjà brillé. Certes, la Nationalmannschaft doit son triomphe en Coupe du Monde de la FIFA™ à son football offensif, collectif et à son jeu à base de passes courtes. Mais c'est Neuer qui a marqué les esprits. Grâce à timing et à son jeu de pied, il est devenu le onzième joueur de champ de l'Allemagne, aussi efficace dans la relance que pour briser les attaques adverses. Quant à Courtois, il a contribué à faire de l'Atlético de Madrid l'une des plus grandes surprises de l'histoire de la Liga en privant le Real Madrid et le FC Barcelone du titre de champion avec des moyens largement inférieurs.

Leurs interventions décisives leur ont permis de se glisser dans la course au FIFA Ballon d'Or 2014. Mais la question se pose de savoir si un gardien parviendra jamais à remporter cette récompense si convoitée, et jusqu'ici décrochée par un seul portier : l'infranchissable Lev Yashin, en 1963.

Un monde "en noir et blanc"
Si les deux nominés veulent chercher des raisons d'espérer, ils peuvent se tourner vers une Allemande. "Franchement, je ne m'attends pas à remporter cette élection. Compte tenu de mon poste, ça me surprendrait énormément", confiait Nadine Angerer l'année deen 2013rnière. Quelques semaines plus tard, elle devenait la première gardienne à recevoir le titre de Joueuse Mondiale de la FIFA. Un autre Allemand est, quant à lui, passé tout près de la consécration. Finaliste malheureux de Corée/Japon 2002, Oliver Kahn était reparti avec le Ballon d'Or adidas. Six mois plus tard, il avait cependant été devancé par le Brésilien Ronaldo au classement du Ballon d'Or.

Aujourd'hui âgé de 45 ans, Kahn confirme les difficultés qui se dressent sur la route des portiers.  "Le gardien vit dans un monde en noir et blanc", explique l'intéressé à FIFA.com. "Parfois, on n'a qu'un seul tir à arrêter. S'il rentre, on passe pour un incapable. Un autre jour, il faut réaliser trois ou quatre arrêts. Si on y parvient, tout le monde crie au génie. Il n'y a pas de juste milieu." Neuer et Courtois vont bientôt en faire l'expérience. Ils sont les seuls gardiens sur la liste des 23 nominés pour le FIFA Ballon d'Or, qui sera remis le 12 janvier 2015 à Zurich.

Ancien portier du Costa Rica devenu entraîneur des gardiens chez les Ticos, Luis Gabelo Conejo estime que les choses doivent changer. "Pourquoi un gardien de but ne coûte-t-il pas aussi cher qu'un attaquant ? Il faut que ça bouge ! Chaque poste devrait être considéré à hauteur de son importance sur le terrain", soulignait le technicien de 54 ans lors d'un séminaire consacré aux entraîneurs des gardiens au Siège de la FIFA. "Le héros, c'est toujours celui qui marque le but. Un gardien peut être sollicité 30 fois dans un match, réaliser 29 arrêts spectaculaires et encaisser un but ; on aura toujours le sentiment qu'il aurait pu l'éviter. Toutes ses interventions décisives seront vite oubliées. Les gardiens ne sont pas nombreux parmi les prétendants. La chance sourit toujours à ceux qui marquent les buts, pas à ceux qui les encaissent". 

Un autre sport
L'ancien international Franz Wohlfahrt, aujourd'hui entraîneur des gardiens de l'Autriche, confie une autre idée à FIFA.com : "Naturellement, il est plus difficile pour un gardien de gagner le Ballon d'Or, car il doit faire face à la concurrence des joueurs de champ. Il faudrait créer une récompense spécifique. On ne peut pas comparer les performances d'un gardien avec celles d'autres joueurs. Il y a trop d'écart", estime l'ex-portier de 50 ans, rappelant que l'entraînement est totalement différent. "C'est pratiquement un autre sport."

Mais les choses pourraient changer en 2014. L'ancien attaquant ukrainien Andriy Shevchenko, lauréat en 2004, a apporté son soutien au portier du Bayern, au même titre qu'Oliver Kahn. "Bien sûr, ce serait mérité. Il a donné une dimension supplémentaire au jeu du gardien non seulement par la qualité de ses prestations, mais aussi par son interprétation du poste", argumente Kahn. "Il m'a vraiment impressionné pendant la Coupe du Monde. Et tout joueur qui remporte l'épreuve suprême peut légitimement nourrir de grandes ambitions dans une élection de ce type."

Le sélectionneur Joachim Löw va même encore plus loin, estimant que Neuer a révolutionné le poste : "Notre gardien s'est vraiment imposé comme un onzième joueur de champ. Manuel a profondément changé l'approche des portiers au niveau mondial". Ses prédécesseurs en sélection Jens Lehmann et Bodo Illgner font également part de leur admiration. "Manuel est certainement le meilleur gardien à l'heure actuelle, car il joue et prend des risques. Quand je me suis lancé dans cette voie, on m'a pris pour un fou en Angleterre", raconte le premier à FIFA.com. "Il est très complet, fort sur sa ligne, irréprochable dans ses sorties, bon dans le jeu au pied et très efficace lorsqu'il évolue en libéro, derrière sa défense. Il n'a pas de points faibles", renchérit Illgner. 

Ici ou là...

Pour Andreas Köpke, c'est surtout le sentiment de sécurité que Neuer inspire à ses partenaires qui le rend indispensable. À l'issue du huitième de finale remporté 2:1 après prolongation face à l'Algérie, l'entraîneur des gardiens de la Nationalmannschaft n'avait pu contenir son enthousiasme : "Ce sens du jeu et de l'anticipation, c'est exactement ce qu'on lui demande. Il y prend énormément de plaisir et ça se voit. Quand il a le ballon, on n'est pas inquiet car on sent qu'il sait exactement ce qu'il fait".

Pour sa part, le principal intéressé prend les choses avec beaucoup de recul. "Il est important que mes coéquipiers puissent compter sur moi. Tout est une affaire de confiance. Il faut créer des automatismes avec la défense", explique-t-il à The FIFA Weekly. "Ce n'est pas toujours facile de gérer tout ce que je dois faire sur un terrain. Je sais pertinemment qu'il peut aussi m'arriver de faire des erreurs. Le meilleur gardien du monde ? On peut le lire ici ou là, mais ce n'est jamais sorti de ma bouche."

Neuer estime qu'il touche aujourd'hui plus de ballons avec les pieds qu'avec les mains. En tant que joueur de champ, il se verrait bien évoluer en quatrième division allemande. Les chiffres du Castrol Index publié par FIFA.com sont beaucoup plus flatteurs : 244 passes réussies et 38,5 kilomètres parcourus. Suffisant pour devenir le deuxième Allemand à remporter le FIFA Ballon d'Or, après Lothar Matthäus ? "Je sais d'expérience que les gens hésitent à voter pour un gardien, car il s'agit d'élire le meilleur joueur du monde", conclut Oliver Kahn. "Néanmoins, Manuel est un grand joueur. Il a donc toutes ses chances."

Quant à Diego Simeone, qui a entraîné Courtois pendant trois saisons à Madrid, il promet à son ancien protégé un avenir doré : "Il n'a fait que s'améliorer. En trois ans, il est devenu plus adulte. Il est très mature pour son âge. Il fait partie des meilleurs gardiens du monde. Et il est bien parti pour devenir l'un des meilleurs gardiens de tous les temps."

Fifa.com (13/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mer 19 Nov - 18:44

Le lob "cantonesque" de Fabián



Qui sera l'auteur du but de l'année ? En tant qu'utilisateur de FIFA.com, il vous appartient de décider, conjointement aux internautes de francefootball.fr. Les dix buts nominés sont tous plus impressionnants les uns que les autres !

On joue la septième journée du Torneo Clausura mexicain. Il reste à l'équipe de Puebla 19 secondes à tenir dans le temps additionnel pour rapporter un précieux nul de son déplacement chez le leader, Cruz Azul, toujours invaincu. C'est le moment choisi par Alejandro Castro pour adresser un long et ultime ballon, depuis la ligne médiane, à destination de la surface adverse.

La sphère part très haut dans les airs, ce qui rend son contrôle d'autant plus compliqué au moment où elle retombe. Cela ne dérange pas outre mesure Marco Fabián, qui réceptionne à la perfection, dos au but, juste à l'extérieur de la surface. Au lieu de choisir la facilité en repiquant vers l'axe, l'attaquant cruzazulino fait un mètre vers l'extérieur, ce qui lui suffit pour se défaire du marquage de son adversaire direct.

Les fans sont debout. Ils ont compris que quoi qu'il arrive, l'action du médaillé d'or olympique avec le Mexique à Londres 2012 est la dernière de la partie. Mais au lieu de tenter une frappe désespérée, Fabián pivote sur lui-même et pique le ballon à destination du second poteau. Le gardien Jorge Villalpando est cloué sur place et le cuir vient se loger dans sa lucarne droite.

"Je suis très heureux. Je n'aurais jamais imaginé pouvoir faire partie des nominés pour cette récompense. Il faut savourer ce genre de moment. J'espère gagner le prix. Ce serait un autre titre dans ma carrière et une motivation supplémentaire pour aller encore plus haut", a confié Fabián au moment où il a appris qu'il était nominé pour le Prix Puskás de la FIFA.

Regardez la vidéo du but d'anthologie inscrit par Marco Fabián. Visionnez également les buts marqués par les neuf autres candidats au Prix Puskás de la FIFA sur FIFA.com ou sur la chaîne YouTube de la FIFA, et ensuite votez pour votre préféré. Au cours des prochains jours, FIFA.com continuera de vous présenter, dans un ordre rigoureusement alphabétique, les buts en lice pour l'attribution du prochain Prix Puskás de la FIFA.

Les trois buts qui auront reçu le plus de suffrages au 1er décembre participeront à un scrutin final, au terme duquel on connaîtra le vainqueur qui soulèvera le prestigieux trophée à l'occasion du FIFA Ballon d'Or, le 12 janvier 2015.

Fifa.com (19/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Jeu 20 Nov - 17:20

La magie dans le pied d'Ibracadabra



Zlatan Ibrahimovic va-t-il se succéder à lui même en tant qu'auteur du but de l'année ? En tant qu'utilisateur de FIFA.com, il vous appartient de prendre cette décision, conjointement aux internautes de francefootball.fr. Le géant suédois figure parmi les dix buts nominés, qui sont tous plus impressionnants les uns que les autres !

L'attaquant du Paris Saint-Germain ne porte pas sa ceinture noire de taekwendo quand il est sur un terrain de football mais rappelle fréquemment qu'il a excellé dans cet art martial en signant des gestes incroyables crampons aux pieds. Lauréat du Prix Puskás de la FIFA l'an dernier avec son fabuleux retourné acrobatique contre l'Angleterre, le géant suédois pourrait bien signer un doublé avec ce nouveau tour de magie.

Nous sommes le 19 octobre 2013 et le PSG reçoit Bastia dans la cadre de la 10ème journée de Ligue 1. Monaco joue des coudes en haut du classement avec le club de la capitale pour qui se profile un déplacement à Anderlecht en Ligue des champions de l'UEFA. C'est le 1000ème match du PSG au Parc des Princes, et Ibra sabre le champagne d'entrée de match avec ce geste… Zlatanesque !

On joue depuis dix minutes quand Lucas déborde sur l'aile droite puis adresse un centre tendu, prolongé par Hervin Ongenda. Le ballon arrive en cloche vers Ibrahimovic, cerné par deux défenseurs bastiais. Au lieu de reprendre de la tête comme le commun des mortels, le Suédois se penche en avant et reprend le ballon d'une aile de pigeon. Le cuir file directement poteau opposé, sous le regard médusé de Mickael Landreau, qui en encaissera trois autres ce jour là (4:0).

"On se souviendra longtemps de ce but car il sort de l'ordinaire", commentait Zlatan deux jours après. "Avant que le ballon n'arrive, je sais déjà ce que je vais faire. Je me place par rapport au défenseur pour pouvoir reprendre le ballon d'une aile de pigeon. J'ai eu la réussite que ça rentre dans le but, ce qui rend le geste parfait. C'est probablement l'un des plus beaux buts de ma carrière."

Jugez-vous par vous-même en regardant la vidéo de ce but d'anthologie. Visionnez également les buts marqués par les neuf autres candidats au Prix Puskás de la FIFA sur FIFA.com ou sur la chaîne YouTube de la FIFA, et ensuite votez pour votre préféré. Au cours des prochains jours, FIFA.com continuera de vous présenter, dans un ordre rigoureusement alphabétique, les buts en lice pour l'attribution du prochain Prix Puskás de la FIFA.

Les trois buts qui auront reçu le plus de suffrages au 1er décembre participeront à un scrutin final, au terme duquel on connaîtra le vainqueur qui soulèvera le prestigieux trophée à l'occasion du FIFA Ballon d'Or, le 12 janvier 2015.

Fifa.com (20/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Ven 21 Nov - 15:11

Quand Kasami fait taire Selhurst Park



Fulham rend visite à Crystal Palace dans le match de la peur entre deux relégables. Tout le monde s'attend à un match fermé et tendu. Pas l'affiche idéale pour voir du grand spectacle. C'était sans compter Patjim Kasami. Alors que Fulham, aux abois, est mené 1:0, le milieu suisse des Cottagers plombe l'ambiance de Selhurst Park d'une fabuleuse démonstration d'agilité, de technique et de prouesse athlétique.

Lancé comme un TGV depuis le rond central à la poursuite d'une longue transversale du latéral droit Sascha Riether, Kasami passe entre deux défenseurs adverses, contrôle de la poitrine à pleine vitesse et ajuste un délice de reprise de volée au deuxième poteau. Le tout dans un angle improbable et, tenez-vous bien, avec son mauvais pied.

"Ce n'est pas seulement le but de la saison", s'est exclamé son coéquipier Steve Sidwell. "Cette action a sa place dans le florilège des plus beaux buts de l'histoire. Tout y est. La longue passe, le sprint, le contrôle impeccable puis la reprise de volée venue d'ailleurs. Pour moi, ce but mérite de figurer au panthéon du football."

Certains n'ont pu s'empêcher de le comparer avec l'inoubliable reprise de Marco van Basten en finale du Championnat d'Europe de l'UEFA 1988. Un parallèle aussitôt récusé par Martin Jol, alors entraîneur de Fulham, pourtant Néerlandais et fier de l'être. "Impossible de comparer", souligne le technicien. "Le but de Kasami est le plus beau ! Sincèrement et sans exagérer, je n'ai jamais vu un but pareil."

À en juger par son explosion de joie, Kasami n'a pas mis longtemps à comprendre qu'il venait de réaliser quelque chose de spécial. Et il n'a pas eu besoin de revoir les ralentis pour décrire l'action avec acuité. "J'ai juste vu Sascha avec le ballon côté droit, alors j'ai pris l'espace, j'ai contrôlé en douceur de la poitrine et j'ai frappé dans la foulée du pied droit", détaille le milieu au micro de FIFA.com. "C'est le plus beau but que j'aie jamais marqué. C'était tout bonnement incroyable."

"Mais ils sont tous superbes" ajoute-t-il, "tous mériteraient le prix, bien que je pense que celui d'Ibra sorte encore plus de l'ordinaire que les autres. Si je devais n'en retenir qu'un ce serait celui-là... et parce que nous partageons le même agent !"  

Âgé de 22 ans, le Suisse, désormais sociétaire de l'Olympiacos, a exprimé sa fierté et sa gratitude sur Twitter après sa nomination pour le Prix Puskás de la FIFA. Mais c'est vous, les utilisateurs de FIFA.com et de www.francefootball.fr, qui choisiront l'heureux élu. Il ne vous reste plus qu'à regarder les vidéos des 10 candidats sur FIFA.com et sur la chaîne YouTube de la FIFA pour vous décider.

Nous continuerons de vous présenter les autres prétendants dans l'ordre alphabétique au cours des prochains jours. Les trois joueurs ayant reçu le plus grand nombre de voix au 1er décembre 2014 accèderont au deuxième tour. Le vainqueur recevra ensuite son trophée lors du Gala FIFA Ballon d'Or, le 12 janvier 2015.

Fifa.com (21/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Lun 24 Nov - 18:23

Une Roche en or massif



Stephanie Roche peut se targuer d'être la seule femme à avoir été retenue parmi une longue liste de candidats au Prix Puskás de la FIFA. L'internationale irlandaise n'est que la sixième femme à figurer parmi les nominés depuis la création de ce prix en 2009. Elle se trouve désormais en concurrence avec des champions de la trempe de James Rodriguez, auteur du But du Tournoi de Brésil 2014, ou Zlatan Ibrahimovic, lauréat de l'édition 2013, grâce à son extraordinaire reprise en Bus Eireann League irlandaise. 

Nous sommes le 20 octobre 2013 à Ferrycarrig et la vie de Roche va bientôt changer. Son équipe de l'époque, Peamount United, a besoin de se relancer après sa défaite devant Raheny. Le match face à Wexford Youths va lui donner l'occasion de soigner sa différence de buts. Peamount s'impose facilement 6:1 mais, au-delà du score, c'est la frappe magistrale de Roche à la 47ème minute qui a retenu l'attention.

L'attaquante de 25 ans réceptionne un centre alors qu'elle se trouve dos au but, réussit deux jongles à l'entrée de la surface de réparation, avant d'expédier une reprise de volée qui ne laisse aucune chance à la gardienne adverse. Roche vient de porter la marque à 4:0. Depuis son banc de touche, l'entraîneur de Peamount Eileen Gleeson lève les bras au ciel, au comble du bonheur. "Je suis heureuse qu'il y ait eu des caméras", confie l'héroïne du jour à FIFA.com. "La plupart du temps, nos matches ne sont pas retransmis. J'ai eu de la chance. Ce but est sans doute l'un des plus beaux que j'ai marqués. J'aime bien tenter des choses difficiles de temps à autres, mais cette frappe fait sans doute partie des plus spectaculaires." 

Gleeson s'est elle-même chargée de mettre les images sur YouTube. Depuis, la vidéo a été vue plus de 3,5 millions de fois. Stephanie Roche est plus demandée que jamais sur les réseaux sociaux, surtout depuis sa nomination. "Ce but est devenu un phénomène", poursuit l'intéressée, qui porte désormais les couleurs de l'ASPTT Albi en France. "Sur Twitter, mon nombre d'abonnés est passé de 400 à 1 500. Mais quand j'ai appris grâce au tweet de la FIFA que je faisais partie des nominés, les messages se sont multipliés. J'étais vraiment sidérée. Depuis, j'approche des 3 000 abonnés, ce qui est complètement surréaliste."

Vous pouvez voir ou revoir l'incroyable volée de Roche, ainsi que les neuf autres buts en compétition sur FIFA.com, ainsi que sur la chaîne YouTube de la FIFA. Il ne vous restera plus ensuite qu'à voter pour celui que vous avez préféré. Le vainqueur recevra le prestigieux trophée lors de la soirée du Gala FIFA Ballon d'Or, le 12 janvier 2015.

Fifa.com (24/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mar 25 Nov - 17:23

James met la barre très haut


Au vu des nombreux buts plus spectaculaires les uns que les autres marqués au cours de l'année 2014, c'est un véritable casse-tête de choisir le meilleur. Cette mission est la vôtre. Vous allez devoir aider, par votre vote, à élire le vainqueur du cinquième Prix Puskás de la FIFA. Nous vous avons facilité un peu la tâche en réduisant la liste des candidats 2014 à dix nominés mais au final, ce sont les voix des lecteurs de FIFA.com et de francefootball.fr qui décideront.

La volée du Colombien James Rodríguez qui a permis à son équipe d'ouvrir la marque contre l'Uruguay en huitième de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a été élue plus beau but du tournoi mondial par les utilisateurs de FIFA.com. "C'est un geste que je tente souvent à l'entraînement, mais sur cinq essais, je n'en mets que deux au fond. Cette fois, j'ai attrapé la lucarne", avait expliqué le joueur de 23 ans à FIFA.com au sujet de sa petite merveille.

Dans l'improbable éventualité où vous auriez oublié le but de Rodríguez, nous vous rafraîchissons la mémoire : un dégagement de la tête d'un défenseur uruguayen est renvoyé, toujours de la tête, par le Colombien Abel Aguilar à destination de Rodríguez. Le meneur de jeu des Cafeteros est dos au but, à quelques mètres de l'arc de cercle de la surface de réparation. Il contrôle de la poitrine, pivote et, sans que le ballon ne touche le sol, déclenche une frappe pure du pied gauche qui termine sa course dans la lucarne droite du gardien Fernando Muslera, totalement impuissant.

Regardez la vidéo du but d'anthologie inscrit par James Rodriguez. Visionnez également les buts marqués par les neuf autres candidats au Prix Puskás de la FIFA sur la chaîne YouTube de la FIFA, et ensuite votez pour votre préféré.

Les trois buts qui auront reçu le plus de suffrages au 9 décembre participeront à un scrutin final, au terme duquel on connaîtra le vainqueur qui sera dévoilé à l'occasion du FIFA Ballon d'Or, le 12 janvier 2015.

Fifa.com (25/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mer 26 Nov - 16:47

Le coup de ciseau de Sanvezzo



Camilo Sanvezzo est l'un de ces talents brésiliens qui ont dû s'exiler très tôt et parcourir le monde pour trouver leur place. C'est au Canada, sous le maillot de Vancouver Whitecaps, qu'il a inscrit le but qui lui permet de faire partie des dix nominés pour le Prix Puskás de la FIFA qui récompense le plus joli but de l'année.

Le 6 octobre 2013, la formation canadienne reçoit Portland Timbers en Major League Soccer.Les deux équipes se quittent sur un score de parité (2:2), Vancouver ayant trouvé les ressources pour revenir deux fois à la marque grâce à un doublé de Sanvezzo .

L'attaquant brésilien égalise à 1:1 à la 76ème minute, sur coup franc. Une minute plus tard, Will Johnson redonne l'avantage aux visiteurs. À la 78ème, c'est encore Camilo qui fait chavirer les 20 303 spectateurs présents au BC Place. Sur un centre fort venu de la gauche et qui file jusqu'au côté droit de la surface, le Sud-Coréen Young-Pyo Lee remet sans contrôle vers le point de penalty. Sanvezzo déclenche alors un ciseau acrobatique à l'horizontale et propulse le ballon au fond des filets du gardien jamaïcain Donovan Ricketts.

Un journaliste canadien lui demande après la rencontre s'il avait déjà tenté ce geste sur un terrain. "Oui, mais seulement à l'entraînement", répond l'intéressé, avant de poursuivre : "C'est un but important, mais je suis déçu de ne pas avoir gagné ce match." L'entraîneur de Vancouver à l'époque, l'Écossais Martin Rennie, réagit avec plus d'enthousiasme : "Je suis entraîneur, mais je suis aussi supporter de mon équipe. Dans des moments comme celui-là, vous exultez et vous vous sentez très heureux d'être impliqué dans le football. C'est pour voir des actions comme celles-là que nous allons au stade."

Parti de loin

Le natif de Presidente Prudente, au Brésil, a d'abord évolué dans son pays natal. Mais dans une nation dont les dimensions sont celles d'un continent, cela peut impliquer de longues pérégrinations. Ainsi, l'attaquant a débuté sa carrière à 2 100 kilomètres de son lieu de naissance, à Corinthians de Alagoas, aux côtés du milieu de terrain Luiz Gustavo et du défenseur Pepe.

Après cinq saisons, Camilo traverse l'Atlantique à destination de Malte. Sous les couleurs de Qormi, il devient meilleur buteur du championnat. Il prend ensuite la direction de la République de Corée, avant de rejoindre Vancouver en 2011. En 2013, il est meilleur buteur de la MLS avec 22 réalisations, dont celle qui lui permet d'être en concurrence avec Zlatan Ibrahimovic ou Robin van Persie. "C'est un but particulier, et je suis content d'être sur la liste nominés", assure Sanvezzo, qui évolue désormais à Querétaro, au Mexique, aux côtés de son illustre compatriote Ronaldinho. "Mais sincèrement, je ne m'attendais pas à de telles répercussions."

Regardez la vidéo du but d'anthologie inscrit par Camilo. Visionnez également les buts marqués par les neuf autres candidats au Prix Puskás de la FIFA sur FIFA.com ou sur la chaîne YouTube de la FIFA, et ensuite votez pour votre préféré. Les trois buts qui auront reçu le plus de suffrages au 1er décembre participeront à un scrutin final, au terme duquel on connaîtra le vainqueur à l'occasion du FIFA Ballon d'Or, le 12 janvier 2015.

Fifa.com (26/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mer 26 Nov - 16:48

La reine Sun Wen évoque ses héritières



La liste des dix nominées pour le trophée récompensant la Joueuse Mondiale de la FIFA a été publiée récemment. Pour évoquer la succession de la gardienne allemande Nadine Angerer, peu de personnes sont mieux qualifiées que la légendaire Sun Wen. En 2000, l'ancienne capitaine de la RP Chine a été nommée Joueuse du Siècle de la FIFA, au même titre que l'Américaine Michelle Akers. Elle a également été sur le podium des deux premières éditions du trophée de la Joueuse Mondiale de la FIFA, en 2001 et 2002. Sun Wen a par ailleurs participé quatre fois à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. En 1999, elle a été vice-championne du monde, à l'issue d'un tournoi où elle a remporté le Ballon d'Or adidas et le Soulier d'Or adidas.

"Ce prix de Joueuse Mondiale de la FIFA est le plus bel encouragement qui existe pour les footballeuses du monde entier", explique Sun Wen, aujourd'hui directrice technique de la Fédération de football de Shanghai, au micro de FIFA.com. "Une footballeuse ne joue pas pour gagner des récompenses personnelles, mais en même temps, un prix de la FIFA est une formidable reconnaissance du travail, du talent et de la réussite de n'importe quelle joueuse. Toutes les filles jouent par amour du football. Cela vient même avant l'amour des trophées. Cela dit, avec de la concentration et du travail, les résultats arrivent naturellement… et le trophée de la FIFA également."

Depuis l'édition inaugurale en 2001, un trio s'est adjugé dix récompenses. L'Américaine Mia Hamm a été couronnée deux fois de suite, l'Allemande Birgit Prinz à trois reprises et la Brésilienne Marta a réussi une incroyable série de cinq triomphes. "Chaque sport à ses stars et c'est une bonne chose, car les vedettes contribuent beaucoup à attirer l'attention et à susciter l'intérêt des spectateurs et des téléspectateurs, en particulier les plus jeunes", estime Sun Wen. "De ce point de vue, on peut dire que toutes les filles qui ont gagné ce trophée ont grandement contribué à la promotion du football féminin à l'échelle mondiale. Elles incarnent ce qui se fait de mieux dans leurs générations respectives. Chacune a renforcé l'image et élevé le niveau du football féminin. Par exemple, Marta possède à la fois une condition physique exceptionnelle, une technique sublime, une vision du jeu extraordinaire, un esprit d'équipe exemplaire et des qualités de leader incontestables."

Prime à l'attaque

La suprématie du trio a pris fin en 2011, avec le sacre de la Japonaise Homare Sawa, qui cette année-là a aidé son pays à remporter la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ pour la première fois de son histoire. Deux Nipponnes - Nahomi Kawasumi et Aya Miyama - figurent d'ailleurs dans la liste des nominées pour le trophée qui sera remis le 12 janvier 2015. "J'ai joué avec Sawa à Atlanta Beat, en championnat des États-Unis. Elle était très jeune, mais son talent et ses qualités de travailleuse étaient déjà évidentes", se souvient Sun Wen, qui souligne les progrès rapides des Nadeshiko au cours de la dernière décennie. "À l'époque, le Japon ne pouvait même pas prétendre remporter la Coupe d'Asie. Mais la fédération a réalisé de gros efforts et aujourd'hui, la sélection fait partie des meilleures au monde. Le travail effectué auprès des jeunes a payé. La génération actuelle en est la preuve. Il y a énormément de talent dans cette équipe."

Quand on lui demande de faire un pronostic quant à l'identité de la prochaine Joueuse Mondiale de la FIFA, l'ancienne attaquante opte immédiatement pour une représentante du secteur offensif. "Il est évident que les attaquantes suscitent plus d'attention et d'ailleurs, elles ont remporté la majorité des trophées à ce jour", estime-t-elle. "Maintenant, Nadine Angerer a montré qu'il était possible pour une joueuse évoluant à un autre poste de rivaliser avec les meilleures attaquantes. Pour la prochaine édition, je pense que Nadine a une chance de triompher. Mais je ne serais pas étonnée qu'une attaquante gagne le titre cette année. Quand une attaquante marque, c'est la cerise sur le gâteau alors que lorsqu'une gardienne encaisse un but, on l'a pointe immédiatement du doigt, même si elle a réalisé une partie fantastique jusque-là."

Fifa.com (26/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Ven 28 Nov - 18:00

Van Persie, une belle tête de vainqueur ?



Les Néerlandais courent après le score. Les champions du monde en titre ont pris l'avantage et, comme à leur habitude, ils monopolisent le ballon et se montrent régulièrement menaçants. David Silva vient tout de juste de manquer l'occasion de doubler la mise. Les débuts des Pays-Bas en Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ s'annoncent difficiles. Les supporters oranje qui ont fait le déplacement à Salvador commencent à s'inquiéter.

Tout bascule lorsque Daley Blind, excentré sur la gauche, adresse un long ballon aérien à destination de Robin van Persie. Tout le monde s'attend à voir le capitaine néerlandais tenter un contrôle. Erreur : à l'entrée de la surface de réparation, van Persie se jette pour reprendre de la tête. Le ballon passe au-dessus d'Iker Casillas et termine sa course au fond des filets. 

Cette tête compte sans doute parmi les plus spectaculaires de l'histoire du football. Déstabilisés, les Espagnols perdent leurs moyens et s'inclinent 5:1, au terme d'une rencontre complètement folle. "Wow", dira par la suite Arjen Robben. "Simplement, wow. Quel but ! Franchement, qui aurait tenté de marquer de cette distance ?"

Il faut dire que les Néerlandais ont pris l'habitude d'inscrire des buts exceptionnels en Coupe du Monde. On se souvient par exemple du tir magistral de Ruud Krol en 1974, qui avait contribué à faire chuter l'Argentine 4:0. La même année, Johan Cruyff s'était fendu d'une volée somptueuse.

Parti depuis son propre camp, Johnny Rep a, quant à lui, conclu d'une des plus folles chevauchées de tous les temps, ponctuée d'un superbe une-deux avec Wim Jansen, par un boulet de canon de 20 mètres qui n'avait laissé aucune chance au malheureux Écossais Alan Rough en 1978. Toujours en Argentine, Arie Haan avait lui aussi régalé les spectateurs en expédiant deux missiles longue portée dans les filets adverses. On pourrait aussi citer le but de Ruud Gullit contre la République d'Irlande en 1990 ou celui de Dennis Bergkamp face à l'Argentine huit ans plus tard.

Malheureusement, tous ces petits chefs-d'œuvre ont été réalisés avant 2009, date de création du Prix Puskás de la FIFA. Dès l'année suivante, deux Néerlandais ont repris le flambeau en figurant parmi les prétendants : Giovanni van Brockhorst, auteur d'une frappe surpuissante contre l'Uruguay à Afrique du Sud 2010, et Arjen Robben, qui s'était payé le luxe de dribbler la motié de l'équipe de Schalke 04 avant de marquer pour le Bayern.

La première place est cependant revenue au Turc Halit Altintop. Le troisième Oranje en lice fera-t-il mieux que ses prédécesseurs ?  C'est à vous de le dire, en votant sur FIFA.com et francefootball.fr. Avant de faire votre choix, vous pouvez retrouver la tête de van Persie et les neuf autres bijoux sélectionnés sur FIFA.com et sur la chaîne YouTube de la FIFA. Les trois buts qui figureront en tête des suffrages le 1er décembre participeront à l'élection finale. Le gagnant sera dévoilé lors du Gala FIFA Ballon d'Or, le 12 janvier 2015.

Fifa.com (28/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Ven 28 Nov - 18:02

Kate Abdo présentera les listes des finalistes le 1er decembre à 17h00 CET



L'annonce tant attendue des finalistes du FIFA Ballon d’Or 2014 sera présentée par Kate Abdo (Sky Sports News) lundi 1er décembre à 17h00 (CET) sur FIFA.com, www.francefootball.fr et YouTube (http://www.youtube.com/fifatv. Elle sera assistée de Christian Karembeu (champion du monde avec l’équipe de France en 1998) et Hope Powell (ancienne internationale anglaise et ancienne sélectionneuse de l'équipe nationale féminine d'Angleterre) qui commenteront et analyseront les listes des finalistes pour le FIFA Ballon d’Or 2014 et tous les autres trophées.

Les nominés pour les distinctions suivantes seront annoncés en direct :
- FIFA Ballon d’Or
- Joueuse Mondiale de la FIFA
- Entraîneur de l’Année FIFA pour le football féminin
- Entraîneur de l’Année FIFA pour le football masculin
- FIFA FIFPro World XI et Prix Puskás de la FIFA

Fifa.com (28/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Déc - 18:29

Bielsa milite pour Messi



L'entraîneur argentin de l'Olympique de Marseille Marcelo Bielsa a apporté son soutien au Barcelonais Lionel Messi lundi, alors que la liste des finalistes pour le Ballon d'Or 2014 sera dévoilée à 17h00 ce 1er décembre.

Alors qu'il était demandé à l'entraîneur marseillais, ancien sélectionneur de l'Argentine et du Chili, de donner une liste de ses favoris pour le Ballon d'Or, qui doit être décerné le 12 janvier 2015, il a coupé court: "la seule chose que je veux, c'est que ce soit Messi qui gagne".

Fifa.com (01/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Lun 1 Déc - 18:41

Annonce des nominés au FIFA Ballon d’Or 2014



Les finalistes en course pour le FIFA Ballon d’Or 2014 récompensant le meilleur joueur de l’année et pour le titre de Joueuse Mondiale de la FIFA ont été dévoilés ce 1er décembre sur FIFA.com, francefootball.fr et YouTube.

Par ordre alphabétique, les nominés au FIFA Ballon d’Or sont : Cristiano Ronaldo (Portugal), Lionel Messi (Argentine) et Manuel Neuer (Allemagne), tandis que Nadine Kessler (Allemagne), Marta (Brésil) et Abby Wambach (États-Unis) sont en lice pour le titre de Joueuse Mondiale de la FIFA.

Les nominés pour les titres d’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football féminin et d’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football masculin ont également été annoncés. Par ordre alphabétique, les nominés sont :

Carlo Ancelotti (Italie / Real Madrid CF), Joachim Loew (Allemagne / équipe nationale allemande) et Diego Simeone (Argentine / Atlético de Madrid) pour le titre d’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football masculin; et Ralf Kellermann (Allemagne / VfL Wolfsburg), Maren Meinert (Allemagne / équipes nationales féminines allemandes U-19 et U-20) et Norio Sasaki (Japon / équipe nationale féminine japonaise) pour le titre d’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football féminin.

Ces nominés ont été confirmés à l’issue d’un vote ouvert aux capitaines et entraîneurs des équipes nationales masculines et féminines des 209 associations membres de la FIFA ainsi qu’aux représentants de médias internationaux sélectionnés par la FIFA et France Football.

Les taux de participation sont les suivants :
Scrutins des distinctions masculines :
Associations membres (capitaines et sélectionneurs) : 87%
Représentants des médias : 94%

Scrutins des distinctions féminines :
Associations membres (capitaines et sélectionneurs) : 83%
Représentants des médias : 77%

La procédure de chacune des distinctions est supervisée et contrôlée par l’observateur indépendant PricewaterhouseCoopers (PwC) Suisse.

Les noms des quinze attaquants présélectionnés pour le FIFA FIFPro World XI ont également été annoncés, complétant ainsi la présélection finale de 55 joueurs qui comprend en outre cinq gardiens, vingt défenseurs et quinze milieux de terrain.

Liste des attaquants :

Sergio Aguero (Argentine / Manchester City FC); Gareth Bale (pays de Galles / Real Madrid CF); Karim Benzema (France / Real Madrid CF); Diego Costa (Espagne / Chelsea FC); Cristiano Ronaldo (Portugal / Real Madrid CF); Zlatan Ibrahimovic (Suède / Paris St-Germain FC); Robert Lewandowski (Pologne / FC Bayern München); Lionel Messi (Argentine / FC Barcelona); Thomas Mueller (Allemagne / FC Bayern München); Neymar (Brésill / FC Barcelona); Marco Reus (Allemagne / Borussia Dortmund); Arjen Robben (Pays-Bas / FC Bayern München); Franck Ribery (France / FC Bayern München); Wayne Rooney (Angleterre / Manchester United FC); Luis Suarez (Uruguay / FC Barcelona).

Les trois nominés du Prix Puskás de la FIFA, qui récompense l’auteur du plus beau but de l’année, ont aussi été annoncés. Il s’agit (par ordre alphabétique) de: Stephanie Roche pour son but du 20 octobre 2013 lors d’un Peamount United – Wexford Youths (BEWNL, République d'Irlande), James Rodriguez pour son but du 28 juin 2014 lors d’un Colombie – Uruguay (Coupe du Monde de la FIFA 2014™), et Robin van Persie pour son but du 13 juin 2014 lors d’un Espagne – Pays-Bas (Coupe du Monde de la FIFA 2014™).

Toutes ces distinctions seront remises lors de la cérémonie du FIFA Ballon d’Or qui aura lieu le 12 janvier 2015 au Palais des Congrès de Zurich et sera retransmise en direct par streaming sur FIFA.com et sur YouTube.

Les lauréats du Prix du Président de la FIFA et de la Distinction Fair-play de la FIFA seront également honorés lors de cette cérémonie.

Fifa.com (01/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mar 2 Déc - 17:30

Quinze attaquants présélectionnés



La FIFPro, syndicat international des joueurs, et la FIFA ont annoncé les 15 attaquants présélectionnés en vue de l’élection du FIFA FIFPro World XI 2014 (voir liste ci-dessous). Ils font partie de la présélection de 55 joueurs qui a été révélée dans sa totalité le 1er décembre 2014

Le FIFA FIFPro World XI est élu par les joueurs pour les joueurs. Il implique le vote de dizaines de milliers de footballeurs professionnels du monde entier. Leur vote doit se porter sur un gardien, quatre défenseurs, trois milieux de terrain et trois attaquants.

La FIFPro est ses affiliés nationaux sont responsables de collecter les votes des joueurs. Ce prix est la seule distinction qui reflète l’opinion des principaux acteurs eux-mêmes du football.

Les attaquants présélectionnés sont : (pays, club)
Sergio Aguero (Argentine / Manchester City FC); Gareth Bale (pays de Galles / Real Madrid CF); Karim Benzema (France / Real Madrid CF); Diego Costa (Espagne / Chelsea FC); Cristiano Ronaldo (Portugal / Real Madrid CF); Zlatan Ibrahimovic (Suède / Paris St-Germain FC); Robert Lewandowski (Pologne / FC Bayern München); Lionel Messi (Argentine / FC Barcelona); Thomas Mueller (Allemagne / FC Bayern München); Neymar (Brésill / FC Barcelona); Marco Reus (Allemagne / Borussia Dortmund); Arjen Robben (Pays-Bas / FC Bayern München); Franck Ribery (France / FC Bayern München); Wayne Rooney (Angleterre / Manchester United FC); Luis Suarez (Uruguay / FC Barcelona).

La sélection finale du FIFA FIFPro World XI sera annoncée lors de la cérémonie du FIFA Ballon d’Or qui aura lieu au Palais des Congrès de Zurich le 12 janvier 2015. Durant cette cérémonie télévisée, le meilleur joueur de l’année 2014 se verra remettre le FIFA Ballon d’Or tandis que la Joueuse Mondiale de l’année sera elle aussi récompensée. Les distinctions de l’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football féminin et de l’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football masculin seront quant à elles remises pour la cinquième fois. Les lauréats du Prix Puskás de la FIFA -récompensant l’auteur du plus beau but de l’année -, du Prix du Président de la FIFA et de la Distinction Fair-play de la FIFA, seront également dévoilés au cours de la cérémonie.

Fifa.com (01/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mer 3 Déc - 18:07

Payne veut prendre sa revanche



Laissé libre par les Blackburn Rovers après avoir passé trois saisons dans le club anglais, Tim Payne a une revanche à prendre lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, au Maroc.

Le milieu de terrain de 20 ans a rejoint Auckland City FC afin de maintenir sa condition physique et de se tenir prêt à toute opportunité. Alors qu’un vrai choc attend les Navy Blues face au Moghreb Tétouan, Payne commence à se prendre au jeu. "J’ai discuté avec l’entraîneur Ramon Tribulietx du match de l’an dernier contre le Raja Casablanca et de la façon dont l’équipe est passée tout près de créer la surprise", confie le Néo-Zélandais.

"Cela nous donne de la confiance", poursuit-il. "Nous avons les moyens de réaliser quelque chose de grand contre le Moghreb. Il faudra rester concentrés du début à la fin pour éviter de connaître la même mésaventure que l’an dernier, avec un but à la dernière minute."

Contraint pour le moment de mettre sa carrière professionnelle entre parenthèses, Payne garde malgré tout la confiance du sélectionneur des All Whites, Anthony Hudson, qui a récemment fait appel à lui pour des matches amicaux contre l’Ouzbékistan, la RP Chine et la Thaïlande. "Anthony Hudson sait très bien où il va et la façon dont il veut jouer", témoigne le jeune homme. "Il s’est fixé des objectifs élevés, à la fois personnels et pour l’équipe. C’est une période très excitante pour la sélection."

Alors que sa carrière internationale est toujours à flot, Payne se tourne désormais vers la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, au Maroc, pour laquelle un grand favori se dégage, selon lui :  "Le Real Madrid, évidemment. Ils ne sont qu’à un match d’une finale potentielle. Mais tout peut arriver".

Et quelle est l’humeur dans le vestiaire d’Auckland City FC à quelques jours d’affronter le Moghreb Tétouan au stade Prince Moulay Abdellah de Rabat ? "Jouer à domicile est un avantage pour n’importe quelle équipe", répond l’ancien sociétaire des Blackburn Rovers. "Ce ne sera donc pas facile d’affronter le Moghreb Tétouan au Maroc. Mais, une fois de plus, tout est possible sur un match."

La préparation des Navy Blues pour la Coupe du Monde des Clubs a laissé entrevoir quelques promesses, avec une victoire lors de la première édition de la President’s Cup de l’OFC le mois dernier. Le club néo-zélandais affrontera l’Ouzbékistan en amical le jeudi 4 décembre à Dubaï.

Fifa.com (03/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mer 3 Déc - 18:10

Buffon : "Ronaldo a été incroyablement décisif"



Le poste de gardien de but implique, par nature, un certain degré de solitude. En choisissant cette fonction, le footballeur sait qu'il s'engage à être un antihéros, celui dont les erreurs seront plus remarquées que les exploits, celui qui devra en faire deux fois plus qu'un joueur de champ pour obtenir une récompense individuelle.

Tout cela, Gianluigi Buffon le sait mieux que quiconque. L'Italien de 36 ans a tout gagné dans sa carrière, y compris la Coupe du Monde de la FIFA™ en 2006. Il est largement considéré comme l'un des meilleurs gardiens de l'histoire. Pourtant, il n'a jamais été élu meilleur joueur du monde, ni même d'Europe.

En fait, un seul gardien s'est vu décerner le Ballon d'Or de France Football récompensant le meilleur footballeur d'Europe. Il s'agit du Soviétique Lev Yashin, en 1963. Buffon est passé tout près. En 2006, il a terminé à la deuxième place du prestigieux classement, derrière son compatriote Fabio Cannavaro. De ce qui précède, on peut conclure que la présence de l'Allemand Manuel Neuer comme finaliste du FIFA Ballon d'Or 2014, aux côtés de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, représente un événement inédit.

"De nos jours, pour gagner ce prix, un gardien doit réaliser quelque chose de réellement exceptionnel", affirme le joueur le plus capé du football italien à FIFA.com, au cours d'un entretien où il révèle ses préférences pour le FIFA Ballon d'Or 2014.


Quand on vous parle du FIFA Ballon d'Or, qu'est-ce que cela évoque pour vous ?
C'est un prix extrêmement important pour nous, les joueurs, car c'est la plus grande reconnaissance, la plus symbolique. C'est la plus grande aspiration qu'on peut avoir dans ce sport, car c'est une reconnaissance mondiale, qui vous donne la fierté de savoir que votre nom restera gravé à jamais dans les annales du football.

En 2006, vous avez terminé à la deuxième place, derrière Fabio Cannavaro, du Ballon d'Or de France Football, qui à cette époque couronnait le meilleur joueur d'Europe. Quelle importance cela a-t-il eu pour vous ?
Bon, on sait bien que dans le domaine sportif, personne ne se souvient de celui qui a terminé deuxième. J'en ai retiré une certaine fierté, car c'était le fruit de beaucoup de sacrifices et de grandes victoires avec un groupe. Mais en fin de compte, si vous ne gagnez pas, la deuxième place n'a pas beaucoup d'importance. À cette occasion, le Ballon d'Or est allé à celui qui le méritait, à savoir Fabio.

La seule fois qu'un gardien a remporté le Ballon d'Or récompensant le meilleur joueur d'Europe a été en 1963, avec Lev Yashin. Pourquoi est-il si compliqué, pour un gardien, de gagner ce prix ?
Non seulement c'est compliqué, mais en plus, ce sont des situations et des moments historiques qui déterminent les vainqueurs de ces prix. Yashin est incontestablement un gardien exceptionnel, grandiose, mais le fait qu'il venait d'un pays sur lequel on savait peu de choses l'a également aidé. À cette époque, il y avait des footballeurs dont on entendait beaucoup parler, mais que l'on avait rarement l'occasion de voir jouer. Je pense que ce mystère a contribué au mythe qui les entourait. Cela dit, il est clair que pour gagner le Ballon d'Or, il faut avoir quelque chose de spécial qui vous place au-dessus du lot. Je pense que de nos jours, pour gagner ce prix, un gardien doit réaliser quelque chose de réellement exceptionnel. Il est souvent arrivé que ce prix ne revienne pas nécessairement aux meilleurs joueurs, mais à celui qui avait remporté le plus de titres et qui était le plus déterminant dans ces victoires. Par conséquent, pour qu'un gardien remporte le Ballon d'Or, il faudrait qu'il soit champion du monde après avoir aidé son équipe à gagner quatre séries de tirs au but au cours du tournoi, en ayant arrêté tous les penalties à chaque fois (rires). Là, on serait bien obligé de lui donner. Sans aller jusque-là, je reste convaincu qu'un gardien doit être proprement exceptionnel pour recevoir le Ballon d'Or.

Si vous aviez à décerner les prix du FIFA Ballon d'Or 2014, quels critères utiliseriez-vous pour déterminer les vainqueurs ?
Dans le cas du meilleur joueur, pour moi, il est important qu'il ait réalisé une saison particulièrement convaincante. Mais je prendrais également en compte son histoire, son parcours et sa régularité. Si le joueur en question a très tôt été considéré comme un phénomène, je regarderais s'il a répondu à ces attentes. Le Ballon d'Or se gagne au mérite.

À votre avis, qui va gagner le FIFA Ballon d'Or 2014 ?
Probablement Ronaldo. Même s'il n'avait pas gagné la Ligue des champions, le prix devrait lui revenir car il est le meilleur en ce moment, et cela fait deux ans qu'il parvient à maintenir un niveau de performance absolument époustouflant. Il mérite une reconnaissance pour cela. Cela dit, je pense que quand il est à 100 %, le meilleur de tous est Messi. Il est tout simplement sublime à regarder jouer. Il n'y a pas une si grande différence entre les deux. Par conséquent, dès que l'un baisse un tout petit peu de régime, on parle plus de l'autre. Cette année, Ronaldo a été incroyablement décisif, incroyablement professionnel. Il a une mentalité à part. Il se fixe des objectifs très élevés et les atteints. En fin de compte, il faut récompenser les personnes qui le méritent, c'est-à-dire celles qui sont allées le plus loin grâce au travail et aux sacrifices.

Fabio Cannavaro est le dernier Italien à avoir gagné le Ballon d'Or, en 2006. Quel joueur italien en activité serait susceptible de lui succéder ?
Je ne suis pas en mesure de dire s'il y a aujourd'hui, quelque part en Italie, un jeune phénomène qui pourrait aspirer à gagner le FIFA Ballon d'Or. Mais ce qui est certain, c'est qu'il n'y a aucun joueur italien susceptible de gagner le FIFA Ballon d'Or 2014, car nous avons été décevants en Coupe du Monde. Avec nos clubs respectifs, nous n'avons pas atteint d'objectif très prestigieux. Dès lors, il n'y a pas grand-chose à espérer.

En tant que capitaine, est-ce que cela vous pèse qu'aucun de vos compatriotes ne soit candidat ?
Le fait qu'aucun Italien ne soit candidat doit nous faire prendre conscience du tournant historique qu'est en train de vivre notre football. La qualité technique et individuelle de nos joueurs est en baisse. En même temps, il ne faut pas perdre de vue que le football, comme la vie en général du reste, est fait de cycles. En football, l'histoire d'un pays compte beaucoup. Italie a toujours été réputée pour savoir conjuguer technique et discipline tactique. Il faut revenir à ces bases. Je suis convaincu que d'ici peu, nous allons recommencer à progresser.

Fifa.com (03/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Ven 5 Déc - 16:10

Blanc impressionné par le but de Roche



Laurent Blanc, coach du Paris SG, a jugé vendredi "beau, magnifique" le but de l'Irlandaise Stephanie Roche qui fait partie des trois finalistes pour le prix Puskas du plus beau but de l'année.

L'attaquante internationale irlandaise de 25 ans aux 35 sélections l'avait inscrit pour son équipe de Peamount United, en banlieue de Dublin, contre les Wexford Youths, en championnat féminin d'Irlande, à des années-lumière des stades de Liga, de Ligue 1 ou de la Coupe du Monde.

Sans que le ballon ne touche terre, celle qui joue désormais à l'ASPTT Albi, promu en D1 féminine, avait enchaîné contrôle du droit, aile de pigeon du gauche pour lober son adversaire, et reprise de volée dans la lucarne.

"C'est beau, magnifique, dommage qu'il n'y ait pas d'environnement (de public, ndlr) pour le célébrer un peu plus", a commenté Blanc quand un journaliste lui a montré ce but sur une tablette numérique à la fin d'une conférence de presse du PSG.

"Je ne sais pas si elle va l'avoir le prix, on va voir, mais son but, il est très beau, si c'était en finale de la Ligue des champions (féminines) ou dans un match avec 100.000 personnes, ça aurait fait un grand bruit", a-t-il conclu".

Fifa.com (05/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 18:33

Cristiano Ronaldo en trois temps



L'année 2014 a été, cela devient une habitude, constellée de buts et de records pour Cristiano Ronaldo. Après avoir reçu le FIFA Ballon d'Or pour la deuxième fois de sa carrière en 2013, la star portugaise a réalisé une nouvelle année fantastique, ponctuée d'un sacre en Coupe du Roi et d'un autre en Ligue des champions de l'UEFA avec le Real Madrid.

La Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ a en revanche été une grande désillusion aussi bien pour Ronaldo que pour le Portugal, même si l'attaquant du Real Madrid a inscrit deux buts lors de la seule victoire lusitanienne dans la compétition, contre le Ghana. Il a par ailleurs battu le nombre de buts marqués dans une seule édition de la Ligue des champions et en 2014/15, il a réussi une série impressionnante de matches consécutifs au cours desquels il a trouvé le chemin des filets pour le compte du Real Madrid. En outre, il a inscrit deux buts tout simplement décisifs sous le maillot du Portugal.

Le finaliste du FIFA Ballon d'Or 2014 a donc beaucoup de bonnes raisons de penser qu'il peut de nouveau remporter la récompense individuelle la plus convoitée du football mondial. Voici trois de ces raisons.

. 29 avril 2014 - Bayern Munich-Real Madrid : sur le toit de l'Europe
Le Real Madrid aborde sa demi-finale retour de la Ligue des champions contre le Bayern Munich avec un seul but d'avance. C'est maigre. Les champions d'Europe en titre dirigés par Pep Guardiola devraient logiquement pouvoir renverser la vapeur devant leur public. Les spectateurs bavarois vont cependant assister à un véritable show de Ronaldo et de ses coéquipiers, qui semblent plus déterminés que jamais à décrocher en cette année 2014 la fameuse Décima. À Munich, les Merengues s'imposent 4:0, Ronaldo inscrivant les deux derniers buts de son équipe. Avec 16 unités, il dépasse Altafini et Lionel Messi (14) et devient le meilleur buteur de l'épreuve sur une seule édition. En finale contre l'Atlético de Madrid, le Portugais porte son compte à 17 buts inscrits lors de la Ligue des champions 2013/14, et le Real soulève son dixième trophée européen si longtemps convoité.

. 14 octobre 2014 - Portugal-Danemark : Ronaldo sauveur
Le Portugal a dû sa présence à la Coupe du Monde de la FIFA 2014™ en grande partie à Ronaldo, impérial dans les qualifications et le barrage pour l'épreuve reine du football mondial. Au Brésil, le Madrilène a été moins décisif en raison d'une blessure qui n'a cessé de le perturber. Le début des qualifications pour l'UEFA EURO 2016 était l'occasion de tourner la page de ce mauvais épisode, mais les choses s'engagent mal, avec une défaite à domicile contre l'Albanie. Lors de la deuxième journée du tournoi préliminaire, en déplacement au Danemark, l'équipe des Quinas se doit absolument de réagir. Cristiano Ronaldo inscrira le but de la victoire portugaise à la cinquième minute du temps additionnel de la deuxième période, à la fin d'un match très disputé. La sélection lusitanienne peut de nouveau compter sur CR7.

. 1er novembre 2014 - Grenade-Real Madrid : 20 à la douzaine
Ronaldo commence la saison 2014/15 sur les chapeaux de roues. Avec le Real Madrid, le Portugais réussit à faire trembler les filets adverses dans 12 matches consécutifs, toutes compétitions confondues. Le dernier but de cette série est celui de l'ouverture du score, en déplacement à Grenade. Dans ces 12 rencontres, Ronaldo a fait mouche à 20 reprises, marquant au passage un triplé contre le Deportivo La Corogne et un quadruplé face à Elche. Impressionnant.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 18:41

Tout ce qu'il faut savoir sur le FIFA Ballon d'Or



Comme chaque année, les meilleurs footballeurs et entraîneurs de la planète seront célébrés à l'occasion du Gala FIFA Ballon d'Or, programmé le 12 janvier. Si le Palais des Congrès de Zurich dispose malheureusement d'un nombre de places limité, ces récompenses engagent l'ensemble de la famille du football mondial. 

Des représentants de chaque pays ont participé à l'élection 2014. Les trois nominés pour le FIFA Ballon d'Or (Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Manuel Neuer) ont été désignés au terme d'un vote ouvert aux capitaines et aux sélectionneurs des équipes nationales masculines de 209 associations membres, ainsi qu'à certains médias internationaux. La même procédure a été employée pour déterminer les noms des trois candidates au titre de Joueuse Mondiale de la FIFA - Nadine Kessler, Marta et Abby Wambach) - impliquant là encore les votes de capitaines et sélectionneurs des équipes nationales féminines des 209 associations membres. 

La méthode a été reprise pour identifier les prétendants au titre d'Entraîneur de l'Année de la FIFA pour le football masculin : Carlo Ancelotti, vainqueur de la Ligue des champions de l'UEFA, Joachim Löw, vainqueur de la Coupe du Monde de la FIFA™, et Diego Simeone, vainqueur du championnat d'Espagne. Le titre d'Entraîneur de l'Année de la FIFA pour le football féminin se jouera entre Ralf Kellermann, Maren Meinert ou Norio Sasaki.

De son côté, le Prix Puskás de la FIFA récompense le plus beau but inscrit entre le 3 octobre 2013 et le 26 septembre 2014. Cette fois, le titre est attribué en fonction des votes du public. Les utilisateurs de FIFA.com et de francefootball.fr ont retenu trois nominés à partir d'un liste de dix candidats. La superbe volée de Stephanie Roche pour Peamount United, l'amorti poitrine et la volée de James Rodriguez pour la Colombie contre l'Uruguay et la tête plongeante de Robin van Persie contre l'Espagne sont toujours en lice. Tout le monde peut voter pour le Prix Puskás de la FIFA ; il suffit pour cela de se connecter sur FIFA.com ou francefootball.fr.

De nombreuses questions entourent les termes et conditions des récompenses qui seront remises le 12 janvier prochain. FIFA.com revient pour vous sur les petits caractères qui figurent au bas du règlement des prix les plus prestigieux de la planète football.

Qui peut voter pour les différents prix ?
Seuls les sélectionneurs nationaux, les capitaines des équipes nationales et certains journalistes internationaux figurant sur une liste établie par France Football et la FIFA peuvent participer à l'élection des quatre joueurs et entraîneurs de l'année. Leurs voix sont additionnées par un système électronique, sous le contrôle d'un huissier de justice. Les sélectionneurs, les capitaines et les journalistes indiquent trois noms pour chaque catégorie : le premier reçoit cinq points, le deuxième trois points et le dernier un point. Le prix est décerné à la personne qui remporte le plus grand nombre de suffrages pondérés. En cas d'égalité, le joueur ou l'entraîneur qui aura reçu le plus grand nombre de votes "à cinq points" sera déclaré vainqueur. Pour découvrir comment les listes préliminaires sont établies, vous pouvez consulter les règles d'attribution dans la section correspondante.

Quelle est la date limite pour voter ?
La date limite est indiquée aux sélectionneurs, aux capitaines et aux journalistes dès l'ouverture du vote. En 2014, la date limite a été fixée au 21 novembre. 

Quelles sont les mesures prises pour préserver l'intégrité des résultats et des règles d'attribution ?
La FIFA et France Football ont demandé à PricewaterhouseCoopers (PwC) de superviser l'ensemble de la procédure en tant qu'observateur indépendant. PwC enregistre les résultats et les conserve sous clé jusqu'au Gala FIFA Ballon d'Or. 

Comment fonctionne l'élection du Prix Puskás de la FIFA ?
Le lauréat du Prix Puskás de la FIFA est désigné par les utilisateurs de FIFA.com et de Francefootball.fr. Les internautes choisissent leur but préféré à partir d'une liste de dix avant la première date limite (en l'occurrence, le 1er décembre 2014). Les trois réalisations les plus plébiscitées participeront au tour final. Durant cette période, les votes s'ajoutent à ceux reçus au cours de la première manche, afin de désigner le vainqueur final. Pour savoir comment la première présélection est établie, consultez les règles d'attribution dans la section correspondante.

Comment le FIFA FIFpro World XI est-il établi ?
Chaque footballeur affilié à la FIFPro peut voter pour n'importe quel footballeur professionnel en activité dans le monde afin de composer son équipe-type en 4-3-3. La FIFPro comptabilise ensuite les voix. Le soir du Gala FIFA Ballon d'Or, le FIFA FIFpro World XI est officiellement dévoilé.

Sur quelles bases le Prix du Président de la FIFA et le Prix du Fair-Play sont-ils remis ?
Le vainqueur du Prix du Président de la FIFA est choisi directement par le président de l'instance dirigeante du football mondial. Le lauréat du Prix du Fair-Play est désigné par la Commission de Fair-Play et de Responsabilité Sociale à partir d'une liste de candidats issus de diverses confédérations fournie par le département Responsabilité Sociale de la FIFA.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Lun 8 Déc - 18:55

Iajour veut faire parler l'expérience



Il y a deux semaines, les supporters tétouanais ont poussé un ouf de soulagement. Après presque quatre mois de disette Mouhssine Iajour a enfin retrouvé le chemin des filets, en inscrivant deux buts face au Fath de Rabat. Un retour en forme opportun pour le Moghreb Tétouan et ses fans, à quelques jours du match d'ouverture de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2014 face à Auckland City.

"Aucun joueur au monde ne peut tout changer à lui seul. Je fais partie d'un groupe et si les autres sont aussi déterminés que moi, nous pouvons aller loin dans cette compétition" prévient toutefois Iajour au micro de FIFA.com. "Le match d'ouverture est capital puisque le perdant rentre à la maison. Si nous passons ce tour, j'annonce que nous serons la surprise de la compétition !"

Et Iajour sait de quoi il en retourne. L'année dernière c'est lui-même qui avait permis au Raja Casablanca de partir du bon pied dans cette compétition, après avoir fait tremblé les filets de... Auckland City : "C'est une équipe difficile à battre, à l'aise techniquement, et avec une défense solide. Mais nous avons les armes pour la battre. Nous ne sommes pas là par hasard. Nous avons travaillé nuit et jour pour remporter le championnat marocain et gagner le droit de disputer cette compétition. Nos adversaires doivent nous respecter, même si nous participons à notre première Coupe du Monde des Clubs."

Le Moghreb Tétouan traverse actuellement une mauvaise passe, avec trois victoires en onze matches de championnat. Mais Iajour a l'explication : "C'est l'occasion de notre vie. Tous les joueurs se préservent pour le fameux match face à Auckland City, voilà ce qui explique les résultats actuels. Attendez et vous verrez de quoi est capable le Moghreb Tétouan".

L'expérience qui parle ? Sans doute. International depuis l'âge de 17 ans, l'attaquant vedette du Moghreb a en tout cas disputé de nombreuses compétitions majeures. Et à 29 ans,  il s'est forgé un statut de grand frère auprès de ses coéquipiers  "Chaque jour, mes partenaires me posent des questions sur la Coupe du Monde des Clubs et comment surmonter la pression. Ils veulent réaliser quelque chose de grand, pour rentrer dans l'histoire par la grande porte" raconte-t-il.

Esprit de groupe et Ronaldo
L'année dernière, Iajour est reparti avec le Ballon de Bronze adidas et il espère faire mieux cette fois. Cependant, ses objectifs sont avant tout collectifs : "Je veux toujours progresser, mais l'important est d'imiter le Raja et de faire sortir les Marocains dans la rue. Rendre les gens heureux, c'est ça la magie du football".  

L'homme est fan de Manchester United et de son buteur Wayne Rooney, qui lui sert de modèle. S'il va loin dans la compétition avec Tétouan, il pourrait bien rencontrer un ancien joueur des Red Devils qui a tout gagné à Old Trafford : le Portugais Cristiano Ronaldo. "Il est encore trop tôt pour penser au Real Madrid car la finale est loin" confie-t-il. "Si nous la jouons, j'espère bien sûr obtenir le maillot de Cristiano Ronaldo, car c'est le meilleur joueur du monde. Il est impossible que je n'échange pas mon maillot avec lui dans une telle occasion."

Le stade Moulay-Abdallah, qui sera le théâtre du match d'ouverture de Maroc 2014, porte généralement chance aux Tétouanais puisqu'ils y ont remporté leur premier titre de champion du Maroc en 2012, après 90 ans d'attente. Moins à Iajour qui n'a jamais trouvé le chemin des filets, que ce soit avec le Raja ou le Wydad de Casablanca, ses ancien clubs. "Je vais essayer de vaincre le signe indien. Et puis le stade n'est plus tout à fait le même, il a été rénové," conclut-il, comme un ouf de soulagement.

Fifa.com (08/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mar 9 Déc - 17:58

Lionel Messi en trois temps



Qu'on ne s'en laisse pas compter : si 2014 sera bien la première année sans titre officiel pour Lionel Messi depuis 2007, l'Argentin a démontré une fois de plus son statut de star, aussi bien avec le FC Barcelone qu'en sélection. C'est ce qui le place parmi les trois finalistes du FIFA Ballon d'Or pour la huitième édition consécutive.

Après un début de saison marqué par les blessures, qui ne l'ont pas empêché de terminer vice-meilleur buteur de la Liga espagnole 2013/14, Messi a été l'un des principaux artisans du parcours de l'Argentine jusqu'en finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. À cette occasion, il a reçu le prix récompensant le meilleur joueur du tournoi, ce qui n'a rien enlevé à sa déception d'avoir perdu la finale. En même temps, ce Ballon d'Or adidas a marqué le point de départ d'un deuxième semestre plein de buts, de passes décisives et de records avec son club.

FIFA.com revient sur trois moments d'une autre année mémorable dans la carrière de La Pulga.

. 23 mars 2014 - Real Madrid-FC Barcelone : un triplé pour l'histoire
Troisième au classement à quatre longueurs du Real Madrid, leader à ce moment-là, Barcelone se présente à Santiago Bernabéu dans l'obligation de gagner son match au cours de cette 29e journée, afin de réduire l'écart avec son grand rival. Messi donne à Iniesta le ballon décisif pour l'ouverture du score, mais les Merengues réagissent et prennent l'avantage à deux reprises, 2:1 et 3:2. Lio, qui avait égalisé à 2:2, trouve encore deux fois le chemin des filets pour offrir une incroyable victoire 4:3 à la formation blaugrana. Quel symbole ! C'est à la Casa Blanca donc que l'Argentin dépasse Alfredo Di Stéfano comme meilleur buteur de l'histoire du derby avec 21 réalisations, soit trois de plus que la Flèche blonde.

. 15 juin 2014 - Argentine-Bosnie-et-Herzégovine : un but, un leader
Après 623 minutes sans marquer en Coupe du Monde de la FIFA™, depuis un match contre la Serbie-et-Monténégro à Allemagne 2006, Messi a retrouvé le chemin des filets au Maracanã, excusez du peu, en inscrivant le deuxième but de l'Argentine pour sa première sortie à Brésil 2014. "C'est un but important pour moi, mais aussi et surtout pour l'équipe, car il nous a permis de gagner ce match", affirmait avec humilité le capitaine albiceleste après la rencontre, remportée 2:1 par les Sud-Américains. Messi, qui marquera trois buts de plus en terre brésilienne, a conduit sa sélection jusqu'en finale du tournoi, où elle s'est inclinée face à l'Allemagne. Ces grandes performances lui ont permis de remporter le Ballon d'Or adidas qui récompense le meilleur joueur de la compétition.

. 22 novembre 2014 - FC Barcelone-FCéville : record après record
Grâce à son triplé à l'occasion de la victoire 5:1 du Barça contre Séville, Messi est devenu le meilleur buteur de l'histoire de la Liga espagnole avec 253 réalisations, dépassant ainsi le record vieux de 59 ans détenu par le mythique Telmo Zarra (251 buts). "Quand j'ai marqué mon premier but en Liga, je n'avais aucun record en tête, et certainement pas celui-là. J'ai réussi à le battre grâce au soutien des très nombreuses personnes qui m'ont aidé pendant toutes ces années", a confié à ce sujet l'attaquant barcelonais. Trois jours plus tard, il trouve de nouveau le chemin des filets contre l'APOEL Nicosie à Chypre, et devient du même coup le meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions de l'UEFA avec 74 unités, soit trois de plus que l'Espagnol Raúl.

Fifa.com (09/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par rachid_as le Mer 10 Déc - 19:06

Zanetti laisse parler le coeur argentin



Avec 145 matches disputés en 17 ans, l'Argentin Javier Zanetti est le joueur le plus capé de l'histoire du football argentin. Il Capitano, comme on le surnommait en Italie en raison des nombreuses années où il a porté le brassard à l'Inter ilan, a dépassé Roberto Ayala et Javier Mascherano au classement des joueurs les plus souvent convoqués en sélection, et règne sur un top 5 complété par Lionel Messi et Diego Simeone.

Les deux derniers, justement, vont représenter le football albiceleste le 12 janvier prochain au Gala du FIFA Ballon d'Or : Messi espère se voir remettre son cinquième FIFA Ballon d'Or et Simeone son premier trophée d'Entraîneur de l'Année FIFA pour le football masculin.

"El Cholo a toujours été un entraîneur sur le terrain", explique Zanetti à FIFA.com, avec la collaboration d'INTER CHANNEL, au sujet de celui qui a été son partenaire à l'Inter et en sélection durant les années 1990. Ils ont remporté ensemble la médaille d'argent au Tournoi Olympique de Football Masculin, Atlanta 1996 et pris part à la Coupe du Monde de la FIFA, France 1998™.

Pour Zanetti, rien de surprenant à ce que Simeone réussisse aussi bien au poste d'entraîneur. "Les résultats qu'il arrive à obtenir ne m'étonnent pas du tout. Chez lui, tout est basé sur le sacrifice et le travail, beaucoup de travail", affirme-t-il au sujet de celui qui a conduit l'Atlético de Madrid au titre de champion d'Espagne et en finale de la Ligue des champions de l'UEFA en 2014. "Je crois qu'il a emmené l'Atlético suffisamment haut pour passer devant Carlo Ancelotti et Joachim Löw et gagner le premier prix."

"Lahm mérite une grande reconnaissance"
Concernant la suprématie exercée par Cristiano Ronaldo et Lionel Messi depuis plusieurs années, le souvenir de Fabio Cannavaro, qui avait gagné tous les prix en 2006, paraît déjà loin. L'Italien est le dernier défenseur à ce jour à avoir remporté le FIFA Ballon d'Or. Zanetti, qui a débuté comme arrière latéral droit à Banfield, réalise mieux que quiconque qu'il sera difficile pour un "collègue", comprenez un défenseur, de conquérir le FIFA Ballon d'Or. "Les milieux et les attaquants sont les joueurs qui font la différence", même si, selon lui, l'Allemand Philipp Lahm "mérite lui aussi une grande reconnaissance".

Manuel Neuer a-t-il une chance de devancer Ronaldo et Messi le 12 janvier prochain ? "C'est difficile à dire. Nous sommes en présence de trois immenses joueurs, qui ont chacun leur mérite. Je pense que le résultat sera très serré. Neuer le mérite autant que les autres."

Mais quand on lui demande à qui va sa préférence, Zanetti laisse parler le coeur : "J'espère que Messi va le remporter. C'est un grand. Il n'arrête pas de surprendre. Il invente sans arrêt quelque chose de nouveau et de spectaculaire pour faire la différence. Pour moi, c'est le meilleur joueur du monde".

Fifa.com (10/12/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ballon d'Or de la FIFA 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum