Copa America 2015 [Chili]

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 25 Nov - 17:43

Le Brésil retrouve la Colombie



Le Brésil et la Colombie, qui s'étaient affrontés en quart de finale de la Coupe du Monde, vont se retrouver dès le premier tour de la Copa America 2015, comme l'a indiqué le tirage au sort réalisé lundi soir à Vina del mar au Chili.

Pendant le Mondial, le Brésil s'était qualifié pour les demi-finales en battant la Colombie de James Rodriguez 2-1, mais avait perdu sur blessure son joueur vedette Neymar pour le reste de la compétition.

Pour le premier tour de la Copa America, les deux équipes seront en compagnie du Pérou et du Venezuela dans le groupe C.

Le tirage a réservé une autre affiche de gala dans le groupe B: l'Uruguay, tenant du titre, affrontera son historique rival argentin. Les deux pays seront accompagnés du Paraguay et de la Jamaïque, l'une des deux équipes invitées pour la compétition.

Le Chili, pays hôte, ouvrira le bal face à l'Equateur le 11 juin pour le groupe A, dans lequel on retrouve le Mexique, invité également, et la Bolivie.

Résultat du tirage au sort
Groupe A: Chili, Mexique, Equateur, Bolivie
Groupe B: Argentine, Uruguay, Paraguay, Jamaïque
Groupe C: Brésil, Colombie, Pérou, Venezuela

Fifa.com (25/11/2014)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 5 Mai - 19:50

Brésil : Les Parisiens en force, Oscar absent



Les défenseurs du Paris SG David Luiz, Marquinhos et Thiago Silva figurent parmi les 23 Brésiliens retenus pour la Copa America 2015 au Chili (11 juin - 4 juillet), où le seul absent de marque sera Oscar, selon la liste dévoilée mardi par le sélectionneur Dunga.

Outre les trois défenseurs parisiens, Dunga a également fait appel au latéral droit de Monaco Fabinho.

Seul absence notable dans le groupe, celle du milieu de terrain de Chelsea Oscar, qui ne pourra pas prendre part à la compétition à cause d'une blessure. Dunga a toutefois précisé qu'il comptait sur lui pour les matches suivants lors des éliminatoires du Mondial-2018.

Pour le reste, le sélectionneur a présenté une liste sans surprise avec le Barcelonais Neymar en attaque et Willian (Chelsea) et Fernandinho (Manchester City) en milieu de terrain.

Seule nouveauté, Dunga a sollicité le milieu de terrain de Porto Casemiro (23 ans, 7 sélections).

Le Brésil figure dans le groupe C de la Copa America où il affrontera la Colombie, le Pérou et le Venezuela. En 2011 en Argentine, les Brésiliens s'étaient inclinés en quarts de finale contre le Paraguay.

Le groupe du Brésil pour la Copa America 2015
Gardiens : Jefferson (Botafogo), Diego Alves (Valencia/ITA), Marcelo Grohe (Grêmio)

Défenseurs : David Luiz (PSG/FRA), Marquinhos (PSG/FRA), Thiago Silva (PSG/FRA), Miranda (Atlético de Madrid/ESP), Fabinho (Monaco/FRA), Marcelo (Real Madrid (ESP), Filipe Luís (Chelsea/ENG), Danilo (Porto/POR).

Milieux : Luiz Gustavo (Wolfsburg/GER), Fernandinho (Manchester City/ENG), Elias (Corinthians), Casemiro (Porto/POR), Everton Ribeiro (Al Ahil/UAE), Douglas Costa (Shakhtar Donetsk/UKR), Willian (Chelsea/ENG), Philippe Coutinho (Liverpool/ENG).

Attaquants : Neymar (Barcelona), Robinho (Santos), Roberto Firmino (Hoffenheim/GER), Diego Tardelli (Shandong Luneng/CHN).

Fifa.com (05/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 12:55

Le Mexique sans Chirarito



L'attaquant du Real Madrid "Chicharito" Hernandez ne figure pas parmi les 23 Mexicains retenus pour disputer la Copa America 2015 au Chili (11 juin - 4 juillet), selon la liste dévoilée lundi par le sélectionneur Miguel Herrera.

Le sélectionneur mexicain sera aussi privé de l'attaquant de la Real Sociedad Carlos Vela et celui de Villarreal Giovani dos Santos.

Parmi les convoqués, seuls quatre joueurs évoluent à l'étranger dont le jeune attaquant de l'Atlético de Madrid Raúl Jiménez (24 ans) - qui possède peu de temps de jeu - ainsi que le capitaine vétéran Rafael Márquez (36 ans).

Le Mexique fait partie du groupe A de la Copa America où il affrontera le Chili, l'Équateur et la Bolivie.

Le groupe du Mexique

Gardiens : Jesús Corona (Cruz Azul), Melitón Hernández (Veracruz), Alfredo Talavera (Toluca)

Défenseurs : Julio Cesar Domínguez (Cruz Azul), Gerardo Flores (Cruz Azul), Adrián Aldrete (Santos), Hugo Ayala (Tigres), Efraín Velarde (Monterrey), George Corral (Querétaro), Carlos Salcedo (Guadalajara), Miguel Herrera (Pachuca), Rafael Márquez (Hellas Verona, Italie)

Milieux : Mario Osuna (Querétaro), Javier Güemez (Tijuana), Juan Carlos Medina (Atlas), Marco Fabián (Guadalajara), Luis Montes (León), Javier Aquino (Rayo Vallecano, Espagne),

Attaquants : Eduardo Herrera (Pumas), Enrique Esqueda (Tigres), Matías Vuoso (Chiapas), Jesús Corona (Twente, Pays-Bas), Raúl Jiménez (Atlético Madrid, Espagne)

Fifa.com (11/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 12:56

Tevez, Pastore, Lavezzi dans les 30 Argentins



Carlos Tevez et Javier Pastore, non convoqués lors du Mondial-2014, figurent aux côtés de Lionel Messi, Sergio Aguero et Ezequiel Lavezzi dans la liste de 30 joueurs argentins pré-sélectionnés pour disputer la Copa América (11 juin-4 juillet).

Le sélectionneur Gerardo Martino devrait communiquer le 1er juin la liste définitive de 23 joueurs.

En revanche, Mauro Icardi, 3e meilleur buteur du Calcio avec 18 buts, n'a toujours pas été appelé, victime d'une pléthore d'attaquants de haut niveau, selon la liste communiquée lundi par l'AFA, la fédération argentine de football.

L'Argentine affrontera en phase de groupe le Paraguay, l'Uruguay et la Jamaïque.

La Copa América, tournoi des nations d'Amérique du Sud, compte cette année comme invités la Jamaïque et le Mexique.

L'Argentine débutera la compétition contre le Paraguay, le 13 juin.

La liste de 30 joueurs
Gardiens : Sergio Romero (Sampdoria Gênes, ITA), Nahuel Guzmán (Tigres, MEX), Mariano Andújar (Naples, ITA) et Agustín Marchesín (Santos Laguna, MEX).

Défenseurs : Martín Demichelis (Manchester City, ENG), Nicolás Otamendi (Valence, ESP), Marcos Rojo (Manchester United, ENG), Pablo Zabaleta (Manchester City, ENG), Ezequiel Garay (Zenit Saint-Pétersbourg, RUS), Facundo Roncaglia (Fiorentina, ITA), Federico Fernández (Swansea City, ENG), Milton Casco (Newell's Old Boys), Lucas Orban (Valence, ESP).

Milieux de terrain : Javier Mascherano (Barcelone, ESP), Lucas Biglia (Lazio Rome, ITA), Ever Banega (Seville, ESP), Fernando Gago (Boca Juniors), Roberto Pereyra (Juventus, ITA), Angel Di María (Manchester United, ENG), Federico Mancuello (Independiente), Maximiliano Rodríguez (Newell's), Enzo Pérez (Valence, ESP), Javier Pastore (Paris Saint-Germain, FRA), Erik Lamela (Tottenham, ENG) et Nicolás Gaitán (Benfica, POR).

Attaquants : Lionel Messi (Barcelone, ESP), Carlos Tevez (Juventus, ITA), Gonzalo Higuaín (Naples, ITA), Sergio Agüero (Manchester City, ENG) et Ezequiel Lavezzi (PSG, FRA).

Fifa.com (11/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 12 Mai - 13:04

La Colombie avec Rodriguez et Falcao



James Rodriguez (Real Madrid) et Radamel Falcao (Manchester United) font partie d'un premier groupe de 30 joueurs retenu par le sélectionneur de la Colombie José Pekerman en vue de la Copa America-2015 au Chili, a annoncé lundi la Fédération colombienne (FCF).

Outre ces deux attaquants vedettes, Pekerman a retenu deux néophytes : le défenseur Francisco Meza (Santa Fe) et le gardien Cristian Bonilla (Equidad).

Carlos Valdés (Nacional/URU), Luis Fernando Muriel (Sampdoria/ITA) et Edwin Valencia (Santos/BRA) font leur retour dans le groupe du sélectionneur colombien.

Pekerman devra ramener son groupe à 23 joueurs pour le 1er juin en vue de la Copa America qui se jouera du 11 juin au 4 juillet.

La Colombie, 4e au classement Fifa derrière l'Allemagne, l'Argentine et la Belgique, fait partie du groupe C de la Copa America avec le Venezuela, le Brésil et le Pérou.

Le groupe de 30
Gardiens (3) : Camilo Vargas (Atlético Nacional), David Ospina (Arsenal/ENG), Cristian Bonilla (Equidad)

Défenseurs (9) : Cristian Zapata (AC Milan/ITA), Eder Alvarez (River Plate/ARG), Jeison Murillo (Grenade/ESP), Camilo Zuniga (Naples/ITA), Pablo Armero (Flamengo/BRA), Santiago Arias (PSV/NED), Carlos Valdes (Nacional/URU), Darwin Marmolejo (Standard Liège/BEL), Francisco Meza (Santa Fe)

Milieux (12) : Abel Aguilar (Toulouse/FRA), Alexander Mejia (Monterrey/MEX), Carlos Sanchez (Aston Villa/ENG), Edwin Cardona (Monterrey/MEX), Fredy Guarin (Inter Milan/ITA), Juan Fernando Quintero (Porto/POR), Juan Guillermo Cuadrado (Chelsea/ENG), Pedro Franco (Besiktas Istanbul/TUR), James Rodriguez (Real Madrid/ESP), Edwin Valencia (Santos/BRA), Johan Mojica (Valladolid/ESP), Victor Ibarbo (AS Rome/ITA)

Attaquants (6) : Carlos Bacca (Séville/ESP), Jackson Martinez (Porto/POR), Radamel Falcao (Manchester United/ENG), Teofilo Gutierrez (River Plate/ARG), Andres Renteria (Santos Laguna/MEX), Luis Muriel (Sampdoria/ITA)

Fifa.com (12/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mer 27 Mai - 13:17

L'Equateur sans Valencia



La vedette équatorienne de Manchester United Antonio Valencia est forfait pour la Copa America 2015 (11 juin-4 juillet au Chili) après avoir subi une opération à une cheville, a annoncé le sélectionneur de l'Equateur Gustavo Quinteros.

"Nous le perdons pour la Copa America. C'est un forfait majeur", a déclaré Quinteros mardi soir en conférence de presse.

Valencia, 29 ans, a été opéré en Angleterre et devra observer "au moins deux à trois semaines de repos", selon son agent Pedro Romero.

Après son opération, le milieu de Manchester United, a réagi sur le réseau social Instagram: "Dieu merci, tout s'est bien passé. Et maintenant, je dois seulement penser à la récupération".

Le sélectionneur équatorien devra également se passer du joueur de l'Espanyol Barcelone, Felipe Caicedo, également blessé.

Le Mancunien avait déçu lors du Mondial-2014 au Brésil, sorti avec l'Equateur dès la phase de poule.

L'Equateur fait partie du groupe A de la Copa America, où il affrontera le Chili, la Bolivie et le Mexique.

Fifa.com (27/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Jeu 28 Mai - 13:45

Argentine : Messi, Tevez et Agüero dans la liste des 23



Lionel Messi, Sergio Agüero et Carlos Tevez figurent sur la liste publiée mercredi des 23 joueurs argentins sélectionnés pour disputer la Copa América (11 juin-4 juillet) au Chili.

Cela signifie que dans cette attaque de feu cohabiteront le deuxième meilleur marqueur du championnat d'Espagne (Messi, 43 buts, derrière Cristiano Ronaldo, 48), le deuxième d'Italie (Tevez, 20 buts, derrière Luca Toni, 21) et le meilleur scoreur d'Angleterre (Agüero, 26 buts).

Parmi les nouveaux appelés par le sélectionneur Gerardo Martino figurent Mariano Andújar (Naples), Milton Casco (Newell's) et Erik Lamela (Tottenham).

L'Argentine, finaliste du dernier Mondial au Brésil, affrontera en phase de groupe le Paraguay, l'Uruguay et la Jamaïque.

La Copa América, tournoi des nations d'Amérique du Sud, compte cette année comme invités la Jamaïque et le Mexique.

L'Argentine, qui n'a plus gagné la compétition depuis l'édition 1993 en Equateur, débutera la compétition contre le Paraguay, le 13 juin.

La liste des 23 joueurs

Gardiens : Sergio Romero (Sampdoria Gênes, ITA), Nahuel Guzmán (Tigres, MEX) et Mariano Andújar (Naples, ITA).

Défenseurs : Martín Demichelis (Manchester City, ENG), Nicolás Otamendi (Valence, ESP), Marcos Rojo (Manchester United, ENG), Pablo Zabaleta (Manchester City, ENG), Ezequiel Garay (Zenit Saint-Pétersbourg, RUS), Facundo Roncaglia (Fiorentina, ITA) et Milton Casco (Newell's Old Boys).

Milieux de terrain : Javier Mascherano (Barcelone, ESP), Lucas Biglia (Lazio Rome, ITA), Ever Banega (Séville, ESP), Fernando Gago (Boca Juniors), Roberto Pereyra (Juventus, ITA), Angel Di María (Manchester United, ENG), Javier Pastore (Paris Saint-Germain, FRA) et Erik Lamela (Tottenham, ENG).

Attaquants : Lionel Messi (Barcelone, ESP), Carlos Tevez (Juventus, ITA), Gonzalo Higuaín (Naples, ITA), Sergio Agüero (Manchester City, ENG) et Ezequiel Lavezzi (PSG, FRA)

Fifa.com (28/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Lun 8 Juin - 18:50

L'armada argentine pour un premier sacre depuis 1993



Pour décrocher son premier trophée depuis 22 ans, l'Argentine est arrivée à la Copa America chilienne avec une armada offensive impressionnante, Messi en tête, et elle entend bien faire parler la poudre lors de ce tournoi qui se déroule du 11 juin au 4 juillet.

Bien sûr, le palmarès de l'Argentine n'est pas tout à fait vierge depuis 1993 et cette Copa America empochée en Equateur. L'Argentine a également été championne olympique en 2004 et 2008, avec ses espoirs. Mais rien pour les stars, avec deux finales de Copa perdues, en 2004 au Pérou et en 2007 au Venezuela, et cette finale de Coupe du monde, l'été dernier au Brésil, lâchée face à l'Allemagne (1-0).

Certes, l'Argentine s'est vengée depuis en infligeant leur première défaite en septembre aux tout nouveaux champions du monde (4-2).

Mais il reste maintenant à gagner un titre. Et pour cela le sélectionneur Gerardo Martino, successeur d'Alejandro Sabella après le Mondial, n'a que l'embarras du choix côté attaquants: Lionel Messi, le petit génie du FC Barcelone, Sergio Aguero, le meilleur buteur de la Premier League avec Manchester City, le buteur napolitain Gonzalo Higuain, Carlos Tevez "l'Apache" de la Juventus, les atouts sont là.

L'abondance de talents est telle sur le front de l'attaque que le co-meilleur buteur du Calcio, Mauro Icardi (Inter Milan, 22 buts), n'a encore jamais été convoqué en équipe d'Argentine, payant ses fréquentes apparitions dans la presse people.

Point faible, la défense
L'attaque argentine est donc irrésistible, au moins sur le papier. Mais elle ne peut pas gagner les matchs à elle seule, sans fondations solides.

Derrière le capitaine Messi, le patron du vestiaire et leader du milieu de terrain est Javier Mascherano, avancé d'un cran par rapport à son poste en défense centrale avec le Barça. Avec en prime Angel Di Maria, malgré une saison en demi-teinte à Manchester United, l'équilibre de l'équipe est assuré au milieu.

Au poste de gardien, l'ancien monégasque Sergio Romero est lui indiscutable depuis ses prestations du Mondial et ces deux tirs au but arrêtés face aux Pays-Bas en demi-finale.

Mais l'Argentine a un point faible: sa défense. Et "Tata" Martino l'ancien barcelonais confie son malaise quand son équipe recule: "Quand le ballon est prêt de notre ligne, je ne suis pas tranquille. Et cela n'a rien à voir avec le niveau des joueurs".

Ni Pablo Zabaleta (Manchester City) et Marcos Rojo (Manchester United) dans les couloirs, ni la charnière composée d'Ezequiel Garay (Zenit Saint-Pétersbourg) et, alternativement, du vétéran Demichelis ou du Valencian Nicolas Otamendi, n'ont jusqu'ici donné pleine satisfaction.

Défense ou pas, l'Argentine ne veut pas repartir une nouvelle fois bredouille. "Depuis 2002, souffle Martino, j'entends dire que c'est le moment, et je crois que l'Argentine d'aujourd'hui est dans un grand moment, j'espère que nous saurons en profiter".

L'obligation de gagner
Demichelis, le défenseur central de Manchester City, ne fait pas non plus mystère de ses ambitions. "Nous sommes un des fermes candidats au titre, car cette équipe a montré qu'elle a du talent, dit-il. La pression ? Nous l'avons de manière constante, nous jouons tous dans des clubs importants".

Meilleure équipe latino-américaine du Mondial, l'Argentine sait que cette Copa America est à sa portée. Mais la tâche sera ardue car la Copa 2015 est exceptionnellement relevée, avec sept équipes mondialistes (Brésil, Argentine, Colombie, Mexique, Uruguay, Chili, Equateur).

"Si cette génération ne gagne rien, nous allons nous en vouloir toute notre vie, confie Sergio Aguero. Si on enlève la Copa America, cela apaisera peut-être un peu la déception du Mondial".

"On a presque l'obligation de la gagner", plaisante Gerardo Martino, qui veut réussir là où ont échoué Sabella mais aussi Marcelo "El loco" Bielsa, José Pekerman, Alfio Basile, Sergio Batista et Diego Maradona.

Contre la Bolivie samedi, sans Messi ni Tevez, Agüero (triplé) et Di Maria (doublé) ont montré qu'ils étaient en forme et capables de relever le défi. Au Chili, cela commencera par le groupe B, avec le Paraguay samedi, avant l'Uruguay et la Jamaïque.

Fifa.com (08/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 9 Juin - 17:27

Brésil : Le guerrier Dunga au secours de la Seleçao



Huit ans ont passé depuis que le Brésil a levé sa dernière Copa America. Et c'était sous la direction de Dunga, le "guerrier", qui lance aujourd'hui au Chili une croisade qui prendra fin en 2018 en Russie.Pour Dunga, la seconde chance arrive en temps de crise, puisqu'il reprend les rênes de la Seleçao brésilienne à l'issue de l'humiliant Mondial-2014 disputé à domicile. Le 7-1 contre l'Allemagne en demi-finales "est un cas unique", a commenté Carlos "Dunga" Bledorn Verri, qui souhaite tourner aussi vite que possible cette sombre page du football brésilien. Et la meilleure façon d'y parvenir serait de gagner le Mondial russe de 2018.

Mais à la différence de son prédécesseur Luiz Felipe Scolari, qui s'était fixé comme objectif de remporter l'édition 2014, Dunga se refuse à se faire marchand d'illusions. "Nous ne pouvons pas vendre l'illusion au supporter que nous allons obtenir ce que nous voulons du jour au lendemain. Ca va être un gros travail", avait indiqué le directeur technique du Brésil de 51 ans en prenant ses fonctions en juillet. En presque un an, Dunga a monté une nouvelle équipe -six du Mondial, dont Neymar, ont survécu- qui affiche neuf victoires consécutives en matchs amicaux.

'Dunganator'
Le précédent passage de Dunga à la tête de la Seleçao (2006-2010) avait donné lieu à une polémique pour son jeu défensif, peu courant au Brésil et critiqué par la presse, mais qui avait permis de glaner la Copa America 2007 (3-0 contre l'Argentine) et la Coupe des confédérations 2009.

Il y a peu de chances qu'il en soit autrement si l'on considère son passé de milieu de terrain aguerri, bien loin du "jogo bonito" qui a valu une admiration mondiale à d'autres virtuoses tels que Romario, Ronaldo ou Ronaldinho. Son caractère et son travail -qui lui ont valu le surnom de "Dunganator" pour son jeu rugueux et sa coupe de cheveux similaire à celle d'Arnold Schwarzenegger dans le film Terminator- ont été décisifs, en outre, sur le terrain, dans la conquête du titre mondial en 1994.

L'importance qu'il a représentée pour sa génération est démontrée par ses 91 convocations sous le maillot auriverde depuis ses débuts en 1987. Deux ans plus tard, Dunga est déjà une figure après la victoire à la Copa America 1989. Mais son style rude et polémique indigne de nombreux supporters qui le désignent comme l'un des responsables du mauvais Mondial 1990, conclu par une défaite en 8e de finale face à l'éternel rival argentin.

En 1994, le sélectionneur Parreira reconnaît pourtant le leadership de ce joueur expérimenté et le nomme capitaine. Dunga répond à l'appel et son pied ne tremble pas quand il s'agit de transformer le dernier tir au but contre l'Italie en finale pour lever le trophée, mettant fin à 24 ans de disette mondiale pour le Brésil. En 1998, Dunga est à nouveau capitaine, bien qu'évoluant à cette époque au Jubilo Iwata japonais. Mais il ne peut éviter la défaite contre la France (3-0) pour ce qui est son dernier match en sélection nationale.

La déception sud-africaine
Les crampons à peine raccrochés, la Fédération brésilienne le sollicite pour prendre la relève de Vanderlei Luxemburgo (1998-2000) comme sélectionneur, mais aucun accord n'est alors trouvé. Il accepte finalement l'appel d'urgence lancé en 2006 après le départ de Parreira, malgré son inexpérience comme entraîneur.

En 2010, pour la Coupe du monde sud-africaine, Dunga décide de ne pas convoquer un adolescent prodige nommé Neymar. Une décision critiquée par beaucoup, dont Pelé. Il est aujourd'hui son capitaine. Mis en cause pour le football grossier de la Seleçao, qui a mis sous l'éteignoir le jeu créatif, Dunga ne jure alors que par les résultats: le Brésil s'est classé premier des qualifications sud-américaines pour le Mondial 2010 !

Mais une erreur du gardien Julio César fait chuter les auriverde en quarts contre les Pays-Bas. Et Dunga quitte son poste dès la fin du match, après 60 parties comme sélectionneur (42 victoires, six défaites et 12 nuls). Aujourd'hui, il a la dure tâche de raviver la flamme des Brésiliens pour leur sélection nationale. Et lever à nouveau la Copa America est son premier pas.

Fifa.com (09/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 9 Juin - 17:31

Brésil : Neymar, le nouveau guide



L'équipe brésilienne de football se résume à un nom: Neymar. Véritable fabrique de "cracks" dans le passé, le Brésil en manque cruellement aujourd'hui, alors qu'il tente de se remettre du fiasco contre l'Allemagne au Mondial 2014. Avec sa crête et ses brillants aux oreilles, Neymar est de loin le meilleur joueur sur lequel peut compter le sélectionneur Dunga, l'ancien capitaine de la "Seleçao" championne du monde 1994 au côté de légendes comme Cafu, Romario, Bebeto et Ronaldo.

Les dribbles de ce jeune de 23 ans habile et rapide sont une sorte de danse, qui finit par humilier les défenseurs. Cette technique insolente et ces buts en rafale -en 62 matchs sous le maillot vert et jaune, l'attaquant vedette a marqué 43 buts- mélangés à de nouveaux dons de leader, lui ont même valu le titre de capitaine depuis l'arrivée de Dunga.

Après une première saison correcte au FC Barcelone, Neymar s'est désormais affirmé comme une pièce clef du trio offensif du club avec Lionel Messi et Luis Suarez, et il vient même de marquer lors de la 5e finale de Ligue des champions gagnée par le club catalan. Il reste cependant une tendance incorrigible à tomber pour un rien, et à simuler des fautes contre lui.

Dribble provocant
Quant à son 'jogo bonito', il est parfois la cible de dures critiques, y compris de son entraîneur au Barça Luis Enrique, avec ce dribble tenté en fin de match de la Coupe du Roi face à l'Athletic Bilbao et ressenti comme une provocation. "Vous pouvez vous fâcher mais c'est mon style de jeu et je le fais depuis des années. Ce n'est pas parce que certains se fâchent que je vais changer mon style", a-t-il alors lancé.

"Au Brésil c'est normal et il faut comprendre le contexte. Il ne le fait pas pour humilier un rival, c'est difficile à expliquer à quelqu'un qui perd mais nous essayerons de contrôler ça", a assuré quant à lui Luis Enrique. Dans l'équipe brésilienne, il a le feu vert pour faire ce qui lui chante.

Personne en tous cas n'avait imaginé que sa fracture à une vertèbre le sauverait de la plus grande humiliation subie par la Seleçao: le 7-1 face à l'Allemagne en demi-finales de "son" Mondial.

Coupe de cheveux Neymar
Neymar, le nouveau Pelé, était arrivé au Mondial 2014 avec les espoirs de tout le Brésil sur les épaules: le rêve de décrocher une sixième étoile, à domicile. Mais ce rêve est devenu illusion dès la 26e minute de ce match fatidique à Belo Horizonte, avec déjà cinq buts encaissés par les Brésiliens. Neymar est sorti indemne de ce fiasco. Et certains pensent encore qu'avec sa présence l'issue eût été différente.

Et le phénomène Neymar dépasse les terrains de jeu. Enfants et adolescents demandent une "coupe Neymar" chez le coiffeur et s'habillent comme leur idole, tandis que les filles hurlent de façon hystérique sur son passage. Si Neymar a hérité quelque chose de Pelé, outre le fait d'avoir été formé au Santos, c'est son aisance face aux caméras et son goût pour la publicité. Evangélique, il n'a aucune honte à poser demi-nu pour une marque de slip contre une coquette somme.

Il a été découvert lors d'un tournoi scolaire et a signé son premier contrat à 13 ans: 140.000 dollars dont ses parents versaient un dixième à une église néo-pentecôtiste. Ce jeune dégingandé de 1,74 m et 58 kg est devenu joueur professionnel à 17 ans, en 2009, et dès 2011 il remporte le Prix Puskas d ela FIFA qui récompense le plus beau but de l'année.

Fifa.com (09/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 9 Juin - 17:43

Uruguay : Godín-Giménez, charnière de caractère



"Une photo ? À lui de s'en charger, c'est le pro des selfies !", s'exclame Diego Godín, hilare. Josema Giménez échange un regard complice avec son coéquipier avant de prendre l'appareil et d'immortaliser l'instant. Tous deux posent souriants avec le maillot bleu ciel qu'ils revêtiront lors de la Copa América. Si Giménez fait figure de maître en matière de photos, sur le terrain, la hiérarchie est inversée. À 29 ans, c'est Godín qui sert de guide à son jeune compatriote de 20 ans. Mélange de jeunesse et d'expérience, la charnière centrale de l'Uruguay est à l'image de la sélection actuelle qui tentera de conserver au Chili le titre obtenu quatre ans plus tôt en Argentine. Mais avant d'entrer dans le vif du sujet, les deux pensionnaires de l'Atlético de Madrid se confient au micro de FIFA.com.

"Je garde de très bons souvenirs de l'édition 2011 de la Copa América. C'est un tournoi à part", assure Godín, titulaire lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010™ où les Charrúas avaient terminé quatrièmes. Un an plus tard, il était également de la partie pour aider son pays à remporter un 15ème sacre continental. Giménez se remémore lui aussi avec affection ces deux compétitions vécues dans des circonstances très différentes de celles de son aîné. "J'étais tout jeune à l'époque du Mondial, mais j'étais déjà supporter ! Lors du match contre le Ghana, Luis (Suárez) fait une main et je me souviens ne pas avoir regardé le penalty. Quand le tir a fini sur le poteau, on s'est mis à sauter de partout, on pleurait de joie mes amis et moi. On a même cassé une armoire !", avoue l'intéressé avant d'éclater de rire. "J'ai aussi vécu la Copa América en tant que supporter, mais à ce moment-là, je jouais déjà en première division uruguayenne. On voit les choses différemment alors, on sait ce que ça fait de vivre ça de l'intérieur", assure le jeune homme.

Giménez s'exprime avec passion, avec la même énergie qu'on lui retrouve sur le terrain. Mais il sait aussi écouter. "Josema est un garçon très intelligent, très réceptif, et c'est quelque chose d'important. Il a des qualités hors du commun et possède une grosse marge de progression. Je ne vais pas lui apprendre à jouer au football, mais j'essaye de lui donner de bons conseils. Je me retrouve en lui, parce que j'ai également commencé très jeune. J'essaye de partager mon expérience."

On ressent dans les propos de Godín, l'affection que porterait un grand frère à son cadet et la fierté de le voir progresser. Et comme tout frère qui se respecte, il n'hésite pas à chambrer son partenaire de club, notamment sur sa récente paternité. "C'est le petit qui prendra soin de lui quand il grandira", lâche le natif de Rosario, taquin. "C'est un peu un père pour moi sur le terrain, un grand frère aussi. C'est comme si j'étais l'élève et lui le maître", reconnaît Giménez malgré les protestations de son coéquipier. "Moi, un maître ? Pas du tout !"

Nouvelle génération prometteuse
Dignes représentants de la mentalité uruguayenne, ils forment un charnière centrale de caractère. "La famille t'inculque depuis tout petit qu'il faut se battre dans la vie. C'est le tempérament des Uruguayens. Qui a le plus tendance à s'énerver ? Puisque c'est à moi que tu poses la question, je vais répondre que c'est lui", lâche le plus jeune, rieur. "Nous sommes tous les deux des compétiteurs. Josema aussi est un vrai battant, mais par expérience, je dirais que c'est moi le plus impulsif", confirme Godín.

Titulaires indiscutables dans l'axe de la défense charrúa depuis le deuxième match disputé par l'Uruguay lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2014, Godín et Giménez auront fort à faire à l'occasion de la Copa América qui débute jeudi 11 juin. Le duo devra en effet tenter d'arrêter quelques-uns des meilleurs attaquants de la planète, à commencer par ceux de la Jamaïque, du Paraguay et de l'Argentine.

"Pour moi, Lionel Messi est l'attaquant le plus compliqué à prendre au marquage. Il est à l'aise dans tous les registres. On ne sait jamais quand il va accélérer et il a besoin de peu d'espace pour laisser son défenseur sur place", analyse Giménez. "Ça ne fait aucun doute que l'Argentine possède un des meilleurs secteurs offensifs avec des joueurs comme Messi, Ángel Di María, Sergio Agüero, Gonzalo Higuaín, Ezequiel Lavezzi... Pour moi, ils sont largement favoris", affirme quant à lui Godín, qui s'attend malgré tout à un tournoi disputé. "Toutes les nations ont beaucoup progressé. Le Brésil aussi figure parmi les favoris, tout comme le Chili qui évolue à domicile. La Colombie possède également une très bonne équipe et de notre côté, nous sommes les tenants du titre, donc nous allons essayer de faire de notre mieux."

La Celeste n'aura pas la tâche facile : privée de Luis Suárez, suspendu, elle sera en outre en plein renouvellement d'effectif. Des piliers comme Diego Forlán ou Diego Lugano ont quitté la sélection tandis que de jeunes éléments tels que Diego Rolan et Giorgian de Arrascaeta -vice-champions du monde avec les U-20 aux côtés de Giménez en 2013 en Turquie- sont bien décidés à s'y faire une place. "Des joueurs importants s'en vont, mais d'autres les remplacent. Ils font de très bonnes choses en club, et ça engendre beaucoup de sérénité. Ils peuvent énormément nous apporter", assure Josema.

Godín préfère ne pas mettre de pression sur ses partenaires et se fixer des objectifs à plus long terme. "Nous avons amorcé un changement de génération et la Copa América va représenter notre premier véritable challenge, la première étape vers notre objectif principal qui est la Coupe du Monde en Russie", rappelle le Colchonero. Maître et élève connaissent bien l'histoire de la Celeste et lancent un avertissement à ceux qui ne donnent pas cher de leur équipe. "Nous, nous allons agir comme à notre habitude : faire profil bas et attendre de voir ce qui va se passer", explique Giménez. Et Godín d'ajouter avec un sourire espiègle : "Ce n'est facile pour personne d'affronter l'Uruguay. C'est une évidence".

Fifa.com (09/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Jeu 11 Juin - 11:17

Messi : "L'Argentine est favorite"



L'attaquant vedette Lionel Messi, qui a rejoint la sélection argentine au Chili mardi, à deux jours du coup d'envoi de la Copa America (11 juin-4 juillet), estime que ses coéquipiers et lui s'y présentent "en meilleure forme" qu'au Mondial-2014.

"J'arrive en meilleure forme qu'au dernier Mondial", a déclaré le quadruple Ballon d'Or en conférence de presse depuis La Serena (nord du Chili), camp de base de l'équipe d'Argentine. "Je crois qu'individuellement, nous arrivons en meilleure forme. (Au Brésil) il y avait des joueurs qui revenaient de blessures, et pendant le Mondial, certains de nos joueurs se sont blessés."

Si Messi qualifie l'Argentine de "favorite" du tournoi, il considère toutefois qu'il s'agit d'"une des Copas America les plus homogènes de ces derniers temps", en citant notamment comme prétendants au titre le Chili, le Brésil, la Colombie et l'Uruguay.

"J'espère qu'on va pouvoir gagner la coupe que nous recherchons tant et qui nous demande tant. On adorerait pouvoir remporter cette Copa America (...) C'est une génération qui a très envie de gagner un titre avec l'équipe nationale", a-t-il poursuivi, ajoutant cependant qu'une victoire au Chili n'enlèverait pas la déception de la finale de la Coupe du monde 2014, perdue face à l'Allemagne.

"Ce sont deux choses différentes. La blessure du Mondial sera toujours là, du fait que nous ayons été si proches d'atteindre cet objectif si compliqué", a reconnu l'Argentin, qui s'apprête à disputer sa troisième Copa America (après 2007 et 2011).

Sur un plan plus personnel, Messi est revenu sur sa saison en club marquée par un triplé Championnat d'Espagne-Coupe du Roi-C1 avec le Barça. "Je ne sais pas si c'est ma meilleure saison, c'est vrai que je me suis très bien senti. Je suis heureux à chaque fois que j'entre sur un terrain. Ca a été une année spectaculaire", a-t-il conclu.

L'Argentine, versée dans le groupe B, débute samedi face au Paraguay, avant d'affronter l'Uruguay le 16 juin, et la Jamaïque le 20.

Fifa.com (10/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Jeu 11 Juin - 11:20

Communiqué de la FIFA sur les candidatures pour la Coupe du Monde de la FIFA 2026



Il a été décidé d'interrompre provisoirement le processus administratif de candidature pour la Coupe du Monde de la FIFA 2026™ en raison de la situation actuelle.

D'autres mesures concernant le processus de candidature seront discutées par le Comité Exécutif de la FIFA à une date ultérieure.

Fifa.com (10/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Jeu 11 Juin - 11:25

Le Chili veut gagner chez lui



La sélection chilienne n'a qu'un rêve en forme de revanche, nourri par la ferveur de supporters désireux de voir la "Roja" remporter enfin la Copa America, sur son sol, et de voir récompensée une génération de joueurs prodigieux.

Pays hôte du prestigieux tournoi continental, le Chili fera son entrée en lice jeudi face à l'Equateur. Avec une seule ambition, effacer cette tache à son CV : la "Roja" est l'une des trois équipes sud-américaines à n'avoir jamais remporté la Copa America (avec l'Equateur et le Venezuela), tout en ayant participé à quatre finales (1955, 1956, 1979 et 1987).

Vingt-quatre ans après, la Copa America se déroule à nouveau au Chili, jusqu'au 4 juillet, et cette fois la sélection chilienne est déterminée à s'imposer à domicile, à l'aide de son entraîneur argentin, le méthodique Jorge Sampaoli, adepte comme son prédécesseur -et compatriote- Marcelo Bielsa d'un football élevé au rang de religion.

"Pour moi, gagner représente tout. Chaque fois que je perds, je meurs", déclarait Sampaoli dans une récente interview.

L'Argentin a adopté la même philosophie de jeu, porté vers l'avant, que Bielsa, figure culte au Chili où il avait considérablement amélioré les résultats de l'équipe nationale, donnant une vision différente et pugnace du football chilien.

Alexis Sanchez, 'nino maravilla'
Et une génération dorée de joueurs, menée par Alexis Sanchez, le "niño maravilla", buteur d'Arsenal, arrivé à la Copa auréolé du titre en Coupe d'Angletrre, fait croire aux supporters qu'ils pourront s'emparer cette fois d'un trophée jusqu'ici insaisissable.

Parmi les joueurs retenus, se trouvent évidemment les stars chiliennes évoluant en Europe : Claudio Bravo, le gardien du FC Barcelone, et Arturo Vidal, le milieu offensif de la Juventus Turin.

Gary Medel (Inter/ITA), Jorge Valdivia (Palmeiras/BRA) et Mauricio Pinilla (Atalanta/ITA) seront également présents pour former le groupe de 23 joueurs prêts à relever le défi.

Avec des séances d'entraînement privées et entourées de strictes mesures de sécurité, Sampaoli peaufine sa stratégie avec ses joueurs.

A quelques jours du coup d'envoi de la compétition, Sanchez s'est montré très confiant sur les chances de "la Roja". "Je crois que la sélection va gagner la Copa America, c'est le moment de réussir de grandes choses", a-t-il assuré lundi devant un contingent imposant de presse locale et internationale.

"Nous sommes tous très tranquilles, avec l'envie de gagner chez nous", a-t-il ajouté.

Dans l'espoir de voir la "Roja" remporter la Copa, les Chiliens se sont rués sur les billets des matches où elle doit jouer, vendus en quelques heures.

'Professionnalisation tardive'
"J'ai acheté le billet dès que la vente a été ouverte sur internet. Nous voulons que le Chili gagne une fois pour toutes, nous sommes tout un peuple à vouloir la Copa", a déclaré à l'AFP Juan Carlos Gonzalez, un supporter chilien.

"Les équipes du Chili ont seulement récemment commencé à se professionnaliser, des années après l'Argentine, l'Uruguay et le Brésil, pays qui ont les premiers adopté le style footballistique de l'Europe", a relevé pour l'AFP le sociologue du sport, Andrés Parra. A cela s'ajoute, selon lui, une sorte de "peur de la réussite" qui paralyse les joueurs chiliens dans certaines circonstances, et qu'ils doivent surmonter avec un changement de mentalité.

Santiago, la capitale, compte parmi les huit villes chiliennes qui accueillent la Copa America. Douze équipes sont engagées dans le tournoi, soit un total de 26 matches, devant quelque 750.000 supporters attendus, selon les organisateurs.

En attendant le coup d'envoi jeudi, tee-shirts rouges, ballons et souvenirs en tous genres ont fait leur apparition et se vendent comme des petits pains, tandis que les visages des joueurs chiliens ont envahi les campagnes de publicité, à la télévision et dans la rue.

Fifa.com (10/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Jeu 11 Juin - 11:28

Les étoiles entrent en piste



La Copa América, épreuve continentale la plus ancienne de la planète, dont la 44ème édition aura lieu au Chili du 11 juin au 4 juillet, a permis à toutes les stars du football sud-américain de démontrer leur talent au long de ses 99 années d'existence. Cette année, les sélections l'abordent encore une fois parées de leurs meilleurs atours, avec la double ambition de brandir le trophée et de se qualifier pour la Coupe des Confédérations de la FIFA, Russie 2017.

Pour le Chili, qui l'organise pour la septième fois, ce sera l'occasion de débloquer enfin le compteur. Les hôtes ont toutes les raisons de se placer en candidats au titre compte tenu de la saison réalisée par Alexis Sánchez à Arsenal et par le Juventino Arturo Vidal, sacré en Italie et finaliste de la Ligue des Champions de l'UEFA. La sécurité apportée par le gardien du FC Barcelone Claudio Bravo et l'efficacité d'Eduardo Vargas attisent elles aussi les illusions de la Roja, qui espère bien briser la malédiction frappant le pays organisateur. Le dernier sacre du maître des lieux remonte en effet à 2001, en Colombie.

L'inoubliable Iván Zamorano a évoqué l'ambiance dans laquelle le pays andin aborde la compétition, lui qui a atteint son dernier podium en 1991. "Sur le papier, le Chili peut aller loin. Les perspectives sont bonnes, mais le football n'est pas une science exacte. Pour des joueurs comme Bravo, Alexis, Vidal ou Medel, qui jouent dans de grands championnats, la pression est nulle. C'est une grande force dont ils doivent se servir", a-t-il indiqué à la presse chilienne.

Dans le Groupe A, la Roja affrontera trois formations solides. L'équipe du Mexique sera emmenée par Rafael Márquez, capitaine aztèque lors des quatre dernières Coupes du Monde de la FIFA. L'Equateur jouera sa carte à fond, avec des joueurs du calibre de Jefferson Montero, tandis que la Bolivie s'appuiera sur la puissance de feu de Marcelo Martins.

Duel de colosses
L'Uruguay, tenant du titre et pays le plus couronné avec 15 sacres, entend conserver son bien avec le noyau dur de Brésil 2014. En raison de l'absence de Luis Suárez, son principal fer de lance sera le Matador Edinson Cavani, qui a décroché un quadruplé championnat-Supercoupe-Coupe de France-Coupe de la Ligue avec le PSG. Diego Forlán, sacré en 2011, a partagé ses sensations avec FIFA.com : "Il y a une transition en cours et de grands footballeurs comme Diego Rolan vont prendre le relais. Même si l'absence de Luis est importante, l'Uruguay a joué de grands matches sans lui. Le fonctionnement sera toujours le même".

Dans le Groupe B, la Celeste se mesurera à l'Argentine, finaliste de Brésil 2014, qui arrive au Chili avec sa meilleure équipe. Outre Lionel Messi, qui vient de conquérir avec le Barça la Ligue des Champions, la Liga et la Coupe du Roi, il faut noter le retour de Carlos Tevez, auteur d'une saison énorme avec la Juventus, l'efficacité de Sergio Agüero, meilleur buteur de la Premier League avec Manchester City, et la technique d'Angel Di María. Les Albicelestes, détenteurs de 14 titres, espèrent remonter sur la première marche du podium après 22 ans de disette.

Conscient du statut de son équipe, Martino souligne la bonne passe de ses protégés : "Après la finale perdue en Coupe du Monde, ces joueurs sont obligés d'aller un cran plus loin. Nous avons fait une bonne saison et le groupe est mieux qu'avant la Coupe du Monde. En plus, Messi est dans une forme éblouissante".

Martino fait partie des six techniciens argentins qui dirigent les 12 nations participantes, un record dans la compétition. A l'ancien Barcelonais s'ajoutent Jorge Sampaoli, au Chili, Gustavo Quinteros, en Equateur, José Pekerman en Colombie, Ricardo Gareca, au Pérou, et Ramon Díaz, au Paraguay.

Toujours dans ce Groupe B, l'Argentine a intérêt à se méfier du Paraguay, absent de la Coupe du Monde brésilienne mais finaliste de la dernière édition. Cornaqués par l'éternel capitaine Roque Santa Cruz et par les emblématiques Justo Villar et Paulo Da Silva, les Guaranis mettront encore tout leur cœur dans chaque duel. Quant à la Jamaïque, présente pour la première fois dans la compétition, elle profitera du rendez-vous pour donner de l'expérience à des joueurs comme Rodolph Austin et Jermaine Taylor.

L'éternel favori et l'ambitieux
Le Brésil aborde la Copa América après son faux pas à la Coupe du Monde. Plongé dans une refonte en profondeur, Dunga s'appuiera sur des stars comme Neymar, auteur d'une saison immense avec Barcelone, David Luiz et Thiago Silva, comblés par leur année parisienne, ainsi que sur le retour de Robinho. Autant dire que la Seleçao fera encore partie des équipes à battre.

Quid de la Colombie ? Les Cafeteros viennent d'obtenir le meilleur résultat de leur histoire en Coupe du Monde et ils confieront les clés de leur jeu au milieu de terrain du Real Madrid James Rodríguez. Deux attaquants seront chargés de faire trembler les filets : Radamel Falcao, auteur d'une saison décevante à Manchester United, et Carlos Bacca, grand artisan de l'obtention de la Liga Europa par le FC Séville. L'entraîneur, José Pekerman, confie les aspirations de ces pupilles : "Cette équipe a atteint les objectifs qu'elle s'était fixés. Elle a grandi, elle a mûri et elle a réussi la Coupe du Monde. Nous allons à la Copa América avec la même envie de bien faire. L'engagement des joueurs est total".

Cette poule comprend deux autres équipes compliquées. Le Pérou mise sur l'équilibre entre expérience et jeunesse, tout en se remettant aux historiques Claudio Pizarro, Jefferson Farfán et Paolo Guerrero. Quant au Venezuela, qui n'a cessé de progresser pendant la dernière décennie, il se déplace avec l'incombustible Juan Arango, Salomón Rondón et la fraîcheur de Tomás Rincón. Des noms rutilants pour une Copa América extrêmement prometteuse !

Fifa.com (10/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Jeu 11 Juin - 11:29

Cavani : "L'Uruguay n'est jamais arrivé en favori"



L'Uruguay, tenant de la Copa America, n'arrive pas pour autant dans la compétition en favori, fidèle en cela à son habitude, mais le deviendra au fil des matches, estime Edinson Cavani, son attaquant du Paris SG, mercredi dans une interview au quotidien sportif argentin Olé.

"L'Uruguay est arrivé avec un profil d'humilité et de tranquillité, et c'est ce qui nous a permis de réussir de bons tournois. Nous savons que l'Uruguay n'est jamais arrivé en favori", déclare-t-il.

"Nous partons avec notre identité et il se peut qu'au fil des matches elle commence à faire davantage de bruit", ajoute-t-il.

L'Uruguay, couronnée en 2011 en Argentine, entamera la défense de son titre au Chili dans le Groupe B, avec l'Argentine, le Paraguay et la Jamaïque.

Cavani rend aussi un vibrant hommage à l'Argentin Lionel Messi, qui vient de remporter la Ligue des champions avec le FC Barcelone: "Un footballeur a des capacités naturelles et les travaille, les mûrit. Messi, lui, possède naturellement tout (...) Des milliers d'années passeront avant la naissance d'un autre Messi".

N'empêche, il rappelle aussi que la "Céleste" a éliminé l'Argentine en quart de finale de la dernière Copa America (5-4 aux tirs au but, après 1-1 en prolongation): "A dix, nous nous sommes battus et nous sommes passés. Il y avait Messi, Tevez, Agüero... Le foot, c'est un jeu où on ne dépend pas d'un seul, mais de l'intelligence de l'équipe et de l'envie de gagner".

Fifa.com (10/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Jeu 11 Juin - 11:37

Le Brésil de Dunga reste invaincu avant la Copa America



Le Brésil a enchaîné mercredi une 10e victoire en battant le Honduras (1-0) à Porto Alegre en match amical de préparation à la Copa America au Chili où la Seleçao se présentera invaincue depuis sa reprise en main par Dunga après la catastrophe du Mondial-2014.

Dans un match terne, pas même illuminé par l'entrée en jeu de son étoile Neymar en seconde période, c'est Roberto Firmino qui a inscrit le seul but de la rencontre à la 32e minute. Si bien que cette 10e victoire en 10 matchs sous la nouvelle ère Dunga s'est terminée sous les sifflets des supporteurs brésiliens.

Le jeune Fred puis Willan ont eu leur chance d'ouvrir le score, mais c'est l'attaquant de Hoffenheim qui y parvenait en glissant le ballon entre les jambes du gardien du Honduras Valladares au terme d'une action initiée sur le côté gauche par Filipe Luis avec Philippe Coutinho en relais.

Auteur de 3 buts en 6 matchs, Firmino apparait comme un candidat sérieux à un poste de titulaire dans le dispositif de Dunga.

Ce premier but semblait devoir être suivi d'une rafale brésilienne après la pause avec les entrées en jeu de l'attaquant du Barça Neymar, tout auréolé de son titre en Ligue des champions, et du défenseur central du Paris SG Thiago Silva. Mais il n'en fut rien.

Le Honduras semblait même en mesure de contrecarrer le plan des hommes de Dunga qui voulaient arriver à la Copa America (11 juin-4 juillet) sans aucune défaite depuis l'humiliante élimination en demies au Mondial face à l'Allemagne (7-1).

Le public retenait son souffle sur un tir de Lozano à la 51e minute tandis que Dunga, dernier sélectionneur à avoir mené le Brésil à la victoire en Copa America en 2007, marchait nerveusement devant son banc.

Visiblement fatigué par sa saison européenne, Neymar était incapable d'accélérer son jeu et Robinho, entré en jeu à la 70e minute, ne parvenait pas mieux à réveiller les siens.

Qu'importe! Le Brésil de Dunga arrivera bien invaincu au Chili avec, au compteur, 21 buts -dont 8 de Neymar- inscrits en 10 matchs pour seulement 2 encaissés. La compétition débute dimanche pour les Brésiliens face au Pérou, avant d'affronter la Colombie puis le Venezuela dans le groupe C.

Fifa.com (11/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Ven 12 Juin - 11:49

Chili 2 - Equateur 0
Le Chili vient à bout de l'Equateur




Le Chili a mis plus d'une heure pour prendre le dessus face à l'Equateur et finalement s'imposer 2 à 0 (mi-temps: 0-0) dans le premier match de la Copa America 2015 (groupe A), jeudi à Santiago.

La 44e édition de la Copa America a bien débuté pour le pays-hôte qui court après le premier titre de son histoire dans la compétition créée en 1916.

Mais "La Roja" ne s'est pas promenée face à un adversaire qui pointe au 31 e rang mondial.

Alexis Sanchez a certes malmené la défense adverse, en particulier pendant les trente premières minutes, mais l'attaquant d'Arsenal, marqué de très près, a manqué de précision dans le dernier geste.

Le salut pour le Chili est venu à la 67e minute sous la forme d'un penalty sifflé pour une faute inutile de Miller Bolanos sur Arturo Vidal à l'entrée de la surface de réparation.

Le buteur de la Juventus, qui faisait partie de l'équipe battue samedi dernier en finale de la Ligue des champions par le FC Barcelone, s'est fait justice lui-même.

L'Equateur a joué crânement sa chance jusqu'au bout grâce à l'omniprésent Enner Valencia qui a trouvé la transversale du but chilien à la 82e minute.

Deux minutes plus tard, Eduardo Vargas, servi par Sanchez, doublait la marque au grand soulagement des 46.000 spectateurs du stade Nacional.

"Cela n'a pas été un match facile, l'Equateur nous a poussé dans nos derniers retranchements, on est satisfait de cette victoire mais il faudra s'améliorer", a prévenu Vidal.

Le Chili a pris la tête du groupe A en attendant la deuxième match de la poule qui oppose vendredi le Mexique, pays-invité, à la Bolivie.

Fifa.com (11/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Ven 12 Juin - 11:55

L'Argentine et l'Uruguay entrent en piste



L'Argentine a peut-être Lionel Messi, mais elle court après un titre majeur depuis 1993 ; l'Uruguay est peut-être tenant du titre, mais il est privé de Luis Suarez : ces deux candidats déclarés au titre lancent leur Copa America 2015 samedi.

On a connu entrées en matière plus difficiles : les deux grosses cylindrées du groupe B vont pouvoir prendre leurs repères, avant leur choc du 16 juin qui devrait décider du vainqueur de leur poule.

L'Argentine commencera sa campagne chilienne à La Serena (centre du Chili, 21h30 GMT) face au Paraguay, tombé à une bien modeste 81e place au classement mondial.

L'Uruguay, victorieux de la Copa America 2011, sera opposé à Antofagasta (nord du Chili, 19h00 GMT) à la Jamaïque (74e au classement Fifa), qui participe pour la première fois au tournoi sud-américain grâce à une invitation.

Comme à chacune de ses sorties, Messi est évidemment très attendu lors de cette 44e édition de la Copa America. Et tout un pays espère de lui qu'il mette fin à une disette de vingt-deux ans : depuis sa victoire dans la Copa America 1993, l'Argentine est rentrée bredouille de tous ses derniers grands rendez-vous, si on excepte les médailles d'or olympiques en 2004 et 2008.

A 27 ans, Messi tient aussi l'occasion de tordre définitivement le cou à son image de joueur étincelant en club mais beaucoup plus discret en sélection.

"La Pulga" (la puce) avait déjà bien redoré son blason en conduisant l'Argentine en finale de la Coupe du monde 2014, où elle s'était inclinée face à l'Allemagne en prolongation (1-0).

Messi: 'Le titre serait le sommet'
"Notre but est de remporter le titre", a prévenu l'attaquant aux 45 buts en 97 sélections, tout juste auréolé de son troisième triomphe en Ligue des champions avec le Barça.

"C'est un énorme motif de fierté de porter le maillot de cette équipe et d'en être le capitaine, mais gagner un titre serait le sommet, a-t-il insisté. On adorerait pouvoir remporter cette Copa America (...) C'est une génération qui a très envie de gagner un titre avec l'équipe nationale."

Avec Messi (43 buts en Championnat d'Espagne), son coéquipier du Barça Javier Mascherano, Sergio Agüero et Carlos Tevez, l'Argentine semble bien trop forte pour le Paraguay.

Les "Guaranies" sont en effet tombés bien bas depuis leur finale perdue de la Copa 2011 : ils ne se sont pas remis du départ de Gerardo Martino, désormais sélectionneur de... l'Argentine, après un échec au FC Barcelone, et ont terminé à la dernière place des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014.

Roque Santa Cruz est toujours là à 33 ans, mais l'espoir repose surtout sur les épaules de Lucas Barrios qui s'est retrouvé en France à Montpellier (11 buts en cinq mois) après s'être perdu en Chine et en Russie.

L'Uruguay doit lui disputer tout le tournoi sans Luis Suarez, qui a écopé d'une suspension de neuf matchs en sélection pour avoir mordu l'épaule de l'Italien Giorgio Chiellini lors du Mondial-2014.

La "Celeste", équipe la plus titrée de l'histoire de la compétition (15), se présentera par ailleurs pour la première fois dans un grand tournoi sans son emblématique buteur Diego Forlan, qui a mis fin à sa carrière internationale il y a quelques mois.

Mais Edinson Cavani, auteur de 18 buts en Championnat de France avec le Paris SG, est là pour les faire oublier. "L'Uruguay est dans une bonne période", a prévenu son capitaine Diego Godin.

Fifa.com (12/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Sam 13 Juin - 18:07

Mexique 0 - Bolivie 0
Un pâle Mexique tenu en échec par la Bolivie


Le Mexique a débuté la Copa America 2015 sans convaincre après son nul 0 à 0 face à la Bolivie dans le cadre du groupe A, vendredi à Vina del Mar.

La "Tri", sélection-invitée pour la 44e édition de la Copa America, n'a guère convaincu avec son effectif privé de ses deux stars.

Javier "Chicharito" Hernández et Carlos Vela, ont en effet été ménagés en vue de la Gold Cup, la compétition continentale de la zone Concacaf, prévue le mois prochain aux Etats-Unis.

La Bolivie s'est créée les meilleures occasions lors de la première période, avant que le Mexique ne prenne le dessus en fin de rencontre grâce à son avant-centre Jesus Manuel Corona, plus connu sous le nom de Tecatito.

Le buteur du club néerlandais de Twente n'a pas réussi à faire plier la modeste Bolivie, 89e nation mondiale.

L'action la plus dangereuse est survenue à la 79e minute quand Javier Aquino a été fauché dans la surface de réparation par Leonel Morales, mais l'arbitre a choisi de ne pas siffler pénalty.

Le Mexique et la Bolivie se partagent avec un point la 2e place du groupe A dominé par le pays-hôte, vainqueur le veille du match d'ouverture face à l'Equateur (2-0).

Samedi, l'Argentine de Lionel Messi et l'Uruguay, tenant du titre, débutent leur tournoi respectivement face à la Jamaïque et au Paraguay.

Fifa.com (13/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Sam 13 Juin - 18:11

Le Brésil en mission reconquête



Moins d'un an après l'humiliant épilogue de "son" Mondial-2014, le Brésil tient l'occasion de redorer son blason lors de la Copa America 2015 qu'il débute contre le Pérou, dimanche (23h30).

Le Brésil est sans conteste le grand favori du groupe C où seule la Colombie, opposée dimanche (21h00) au Venezuela, peut le contrarier.

Mais le traumatisme de la dernière Coupe du monde, en particulier la cauchemardesque déroute en demi-finale contre l'Allemagne (7-1), est toujours bien présent.

La "Selaçao" a pourtant changé de sélectionneur, rajeuni son effectif et retrouvé un semblant de standing en enchaînant dix victoires en autant de matches amicaux pour un impressionnant bilan de 21 buts marqués pour seulement deux encaissés.

"C'est sans aucun doute la meilleure façon de nous relancer que nous pouvions espérer, nous avons préparé cette Copa America de la meilleure des façons", a estimé David Luiz.

"L'ambiance dans l'équipe est bonne, c'est la meilleure ambiance que j'ai connue depuis que je suis en sélection", a poursuivi le défenseur du Paris SG, capitaine du Brésil lors de la funeste soirée du 8 juillet 2014.

Une des premières décisions de Dunga, pour sa deuxième expérience à la tête de sélection après une première période (2006-10) où le style de jeu qu'il prônait était jugé trop austère, a été de confier le brassard de capitaine à Neymar, le joyau du Barça qui a marqué huit buts sous le maillot brésilien en onze mois.

"Le Brésil n'est plus le monstre d'avant"
Mais il faudra du temps et des résultats pour que le Brésil redevienne la terreur du football sud-américain, voire mondial.

C'est en tout cas ce que pense Carlos Zambrano, le défenseur péruvien de Francfort (1re div. allemande) guère intimidé à l'idée d'affronter l'équipe aux huit titres continentaux, le dernier en 2007.

"Le Brésil n'est plus le monstre d'avant, il n'est plus invincible", a-t-il estimé.

Le Pérou, 3e de la Copa America 2011 et vainqueur de la compétition à deux reprises, ne fait pourtant pas partie des favoris.

Luiz est conscient que son équipe ne fait plus peur et en fait même un moteur: "Les joueurs qui ont vécu le Mondial-2014 ont mûri, chaque jour, nous travaillons pour grandir et progresser".

"Cela devrait être une des Copa America les plus relevées de l'histoire: le Chili joue à la maison, c'est toujours compliqué d'affronter l'Uruguay et l'Argentine", a conclu le défenseur brésilien.

Avec sa 4e place au classement mondial et ses joyaux Radamel Falcao et James Rodriguez, la Colombie ne devrait faire qu'une bouchée du Venezuela, dont le meilleur résultat dans la compétition est sa 4e place dans l'édition 2011.

"Nous espérons confirmer ce que nous avons accompli durant le Mondial-2014 et continuer à progresser, nous savons où nous voulons aller", a prévenu Falcao qui n'a pas réussi à s'imposer à Manchester United.

Cela passe notamment par une victoire le 17 juin face au Brésil qui avait éliminé "Los Cafeteros" du dernier Mondial dans un quart de finale indécis et sulfureux (2-1).

Fifa.com (13/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Dim 14 Juin - 11:34

Uruguay 1 - Jamaïque 0
L'Uruguay bat difficilement la Jamaïque




L'Uruguay, tenant du titre, est venu à bout de la Jamaïque 1 à 0 (mi-temps: 0-0) lors de son entrée en lice dans la Copa America 2015 (Groupe B), samedi à Antofagasta.

Le seul but de la rencontre a été inscrit par Cristian Rodriguez à la 52e minute: l'attaquant du club brésilien du Gremio a été servi dans la surface de réparation de la tête par Jose Maria Gimenez et a battu à bout portant le gardien jamaïcain.

La Jamaïque, qui participe au tournoi sud-américain sur invitation et pointe au 65e rang mondial, ne s'est pas présenté en victime expiatoire.

Les "Reggae Boyz" ont mis en difficulté à plusieurs reprises l'Uruguay avec leur domination dans le jeu aérien et leurs frappes lointaines.

L'Uruguay dispute la 44e édition de la Copa America sans son joueur-vedette Luis Suarez qui purge une suspension de neuf matchs en sélection pour avoir mordu l'épaule de l'Italien Giorgio Chiellini lors du Mondial-2014.

Dans l'autre match du groupe B programmé samedi, l'Argentine de Lionel Messi est opposée au Paraguay.

Fifa.com (13/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Dim 14 Juin - 11:43

L'Argentine sous le choc, l'Uruguay dans la douleur



L'Argentine tenue en échec par le Paraguay (2-2), l'Uruguay difficile vainqueur de la Jamaïque (1-0), les entrées en lice de deux des favoris de la Copa America 2015 ne se sont pas passées comme ils l'espéraient samedi.

L'Argentine a dû se contenter du point du match nul à l'issue d'une rencontre qu'elle a pourtant outrageusement dominée pendant les 45 premières minutes.

L'Albiceleste avait rejoint les vestiaires avec deux buts d'avance grâce à Sergio Aguero (29e min) et Lionel Messi (36e min, sur pénalty).

Mais le Paraguay, qui a rétrogradé au 81e rang mondial après le départ de Gerardo Martino désormais à la tête de l'Argentine, s'est rebellé.

Les "Guaranies", finalistes malheureux de la Copa America 2011, ont d'abord réduit le score par Nelson Valdez (60e min) et ont pris l'ascendant physiquement sur une sélection argentine aux abois.

Alors qu'ils pensaient avoir laissé passer l'orage et repris un peu leurs esprits, Messi et ses coéquipiers ont vu Lucas Barrios égaliser à la dernière minute du temps réglementaire d'une splendide frappe du gauche.

"Ce nul est comme une victoire", s'est félicité Barrios qui s'est relancé cette saison en France à Montpellier après des échecs en Chine et en Russie.

Dans l'autre rencontre du groupe B, l'Uruguay, tenant du titre, a souffert pour battre la Jamaïque.

Le seul but a été marqué à la 52e minute par Cristian Rodriguez et les "Reggae Boyz", invités à participer à cette 44e édition du tournoi sud-américain, ont inquiété jusqu'au bout la "Celeste", privée de Luis Suarez, suspendu en sélection depuis le Mondial-2014.

Mardi, le choc du groupe B entre l'Argentine et l'Uruguay, première affiche du tournoi, s'annonce explosif.

Fifa.com (14/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Dim 14 Juin - 21:46

L'Argentine coupable d'un excès de confiance



Trop sûre d'elle, l'équipe du meilleur joueur du monde? L'Argentine de Lionel Messi, tenue en échec par le Paraguay samedi pour ses débuts dans la Copa America (2-2), n'a déjà plus le choix si elle veut rester favorite: elle devra battre l'Uruguay mardi.

"Mener 2 à 0 et finir la rencontre avec un nul me met en colère", a pesté Messi, auteur du deuxième but argentin, le 46e de sa carrière en 98 sélections, sur pénalty, à la 36e minute.

"Il faut penser à la suite, à l'Uruguay, un match qu'il faut absolument gagner", a lâché "la Pulga", visiblement contrarié.

Lionel Messi est capable de beaucoup de choses sur un terrain de football, mais pas (encore?) d'empêcher ses coéquipiers de sombrer dans la facilité.

C'est ce qui s'est passé au stade La Portada de La Serena samedi lorsque l'Argentine, qui maîtrisait sans mal le Paraguay, a ensuite perdu pied physiquement face aux finalistes malheureux de la Copa America 2011.

Mardi contre l'Uruguay, tenant du titre et leader du groupe B après son court succès face à la Jamaïque (1-0), l'Argentine ne pourra pas se permettre de montrer deux visages.

"En première période, on contrôlait la rencontre, on s'est créé des occasions, on a marqué, puis tout a changé durant la 2e mi-temps: ils se sont mis à mieux jouer", a analysé Messi.

Avoir dans ses rangs le meilleur joueur du monde, tout juste auréolé de sa troisième Ligue des champions avec le FC Barcelone, est certes une bénédiction, mais peut donner un sentiment trompeur de supériorité.

"Rien à changer"
Quand Messi, bien épaulé jusque là par Sergio Agüero, auteur du premier but, Javier Mascherano et Angel di Maria, a commencé à l'heure de jeu à montrer des signes de fatigue, ses coéquipiers n'ont pas réussi à éteindre la rébellion paraguayenne.

Les "Guaranis", modestes 81e au classement mondial, ont exposé la fragilité de la défense argentine, prise de vitesse et dominée dans les duels lors des 30 dernières minutes.

La décision surprenante de Gerardo Martino de faire entrer Gonzalo Higuain et Carlos Tevez pour le dernier quart d'heure, plutôt que de muscler son milieu de terrain, est venue le hanter à la 90e minute lorsque Lucas Barrios a égalisé et créé la première surprise de la 44e édition de la Copa America.

"Il aurait fallu qu'on mette plus le pied sur le ballon", a regretté Messi.

Le sélectionneur argentin s'est refusé à rentrer dans cette discussion.

"On a perdu le contrôle du match, c'est tout, mais on aurait dû le gagner 5-2", a souligné "Tata" Martino qui avait conduit le Paraguay en quart de finale de la Coupe du monde 2010 puis en finale de la Copa America 2011 avant de quitter son poste.

"Il n'y a rien à changer dans notre football, celui qu'on a développé en première période, notre football, nous a permis de dominer notre adversaire", a-t-il insisté.

Et si cet avertissement d'entrée était au final une chance pour l'Argentine qui court après son premier titre majeur depuis 1993? Messi et les siens l'espèrent, un an après leur finale du Mondial perdue contre l'Allemagne.

Fifa.com (14/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Lun 15 Juin - 11:22

Colombie 0 - Venezuela 1
Le Venezuela piège la Colombie




Le Venezuela s'est imposé 1 à 0 (mi-temps: 0-0) face à la Colombie, l'un des prétendants à la Copa America 2015 qui a livré une bien pâle prestation à l'image de James Rodriguez et Radamel Falcao, dimanche à Rancagua.

Le seul but de la rencontre, comptant pour le groupe C, a été inscrit par Salomon Rondon à la 60e minute. L'attaquant du Zenit Saint-Pétersbourg a trompé David Ospina de la tête à la suite d'une touche rapidement jouée qui a complétement déstabilisé la défense colombienne.

Jusque là, la Colombie, méconnaissable, avait timidement dominé la rencontre, sans inquiéter Alain Baroja une seule fois.

Le gardien vénézuélien a été mis à contribution en fin de rencontre: il a notamment repoussé coup sur coup des tirs de Rodriguez et d'Edwin Cardona à la 78e minute.

L'autre match du groupe C oppose dimanche le Brésil au Pérou.

Fifa.com (14/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum