Copa America 2015 [Chili]

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Lun 15 Juin - 11:58

Le Brésil in extremis, la Colombie méconnaissable



Le Brésil a souffert face au Pérou mais a arraché la victoire (2-1) dans le temps additionnel dimanche tandis que la Colombie, autre prétendant de la Copa America 2015, a chuté d'entrée face au Venezuela (1-0).

Pour son premier grand rendez-vous depuis "sa" Coupe du monde 2014 ratée, le Brésil a connu d'entrée une grosse frayeur.

La "Seleçao" a concédé un but après seulement trois minutes de jeu après une succession d'erreurs, passe hasardeuse de David Luiz et dégagement raté du gardien Jefferson, qui a permis à Christian Cueva d'ouvrir la marque.

Mais le spectre de la déroute contre l'Allemagne (7-1) en demi-finale du Mondial-2014 un an plus tôt, a vite été dissipé.

Dès la cinquième minute, Neymar, complètement oublié par la défense péruvienne, ramenait les deux équipe à égalité avec le 44e but de sa carrière à seulement 23 ans.

Colombie asphyxiée
Le prodige du FC Barcelone s'offrait plusieurs nettes occasions, mais ratait de précision dans le dernier geste ou butait sur le portier péruvien.

C'est finalement dans le temps additionnel (90+2) que le capitaine brésilien a trouvé la solution grâce à une passe lumineuse dans la surface de réparation pour Douglas qui trompait au premier poteau dans un trou de souris Pedro Gallese.

Comme largement anticipé, le Brésil est en tête du groupe C, mais son dauphin n'est pas la Colombie, mais le Venezuela, qui a asphyxié les "Cafeteros", en particulier James Rodriguez et Radamel Falcao, transparents.

Le but de la victoire a été marqué par Salomon Rondon (60) de la tête.

La Colombie aura à coeur de se racheter mercredi face au Brésil qui l'avait éliminée en quart de finale du Mondial-2014 (2-1) au terme d'un match musclé.

Les résultats de dimanche
Colombie - Venezuela 0 - 1
Brésil - Pérou 2 - 1

Reste à jouer
18/06: Brésil - Colombie
18/06: Pérou - Venezuela
21/06: Colombie - Pérou
21/06: Brésil - Venezuela

NB : Les deux premiers de chaque groupe ainsi que les deux meilleurs troisièmes en quarts de finale.

En cas d'égalité de points, les équipes sont d'abord départagées à la différence de buts générale, puis à la meilleure attaque générale, au match particulier entre elles, et enfin au tirage au sort.

Si deux équipes sont à égalité selon les deux premiers critères sportifs avant de s'affronter lors de leur dernier match de poule et que l'égalité subsiste à l'issue de celui-ci, il sera procédé à une séance de tirs au but.

Fifa.com (15/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Lun 15 Juin - 19:53

L'Argentine joue déjà gros



Après son incroyable faux-pas face au Paraguay (2-2), l'Argentine n'a déjà plus le choix si elle veut poursuivre sans encombres sa route dans la Copa America 2015: elle doit battre mardi le tenant du titre, l'Uruguay.

Les duels entre l'Argentine et l'Uruguay sont un des grands classiques du football sud-américain, souvent explosifs, parfois musclés, toujours très enlevés.

La 181e édition de cette confrontation entre ennemis intimes (82 victoires pour l'Argentine, 54 pour l'Uruguay, 44 nuls) et entre les deux nations les plus titrées en Copa America, ne devrait pas échapper à la règle.

L'Argentine doit absolument s'imposer pour effacer les doutes qu'ont fait surgir son effondrement dans les trente dernières minutes face au Paraguay qui, mené 2-0, a arraché le point du match nul.

Un nul et même une défaite contre l'Uruguay ne seraient pas rédhibitoires, mais l'Albiceleste n'aurait plus son destin en mains lors de la 3e et dernière journée du groupe B programmés samedi.

Lionel Messi et ses coéquipiers n'envisagent même pas un tel scénario alors qu'ils espérent mettre fin à une attente de 22 ans depuis le dernier titre argentin.

"Nous sommes conscients que c'est un match que nous devons gagner, il y a beaucoup de choses à améliorer, car c'était le premier match", a souligné le capitaine argentin et quadruple Ballon d'Or.

"Il faut avant tout rester calme", a-t-il insisté.

Le nul contre le Paraguay, finaliste malheureux de la Copa America 2011, a laissé paraître quelques incompréhensions, voire tensions.

Le sélectionneur Gerardo Martino a assuré qu'il "n'y avait rien à changer" dans le football pratiqué par son équipe en première période: selon lui, les vice-champions du monde 2014 auraient dû s'imposer 5 à 2.

Le casse-tête de Martino
Javier Mascherano, coéquipier de Messi au FC Barcelone, a tenu un discours bien différent: "On n'a pas su répondre quand le Paraguay a haussé son niveau de jeu, c'est aussi simple que cela, c'est inquiétant", a-t-il asséné.

Avec la profusion d'attaquants et de milieux offensifs pouvant/voulant évoluer aux côtés de l'inamovible Messi, --Agüero, Higuain, Tevez, Lavezzi, Banega, Pastore, di Maria et Biglia--, "Tata" Martino est confronté à un sacré casse-tête.

A vouloir donner du temps de jeu au plus grand nombre possible contre le Paraguay, il a négligé de renforcer son entre-jeu: "On n'a pas su ralentir le rythme de la partie quand ils ont commencé à prendre le dessus", a admis Messi.

Malgré son succès contre la Jamaïque (1-0) qui l'a propulsé en tête du groupe A, l'Uruguay a aussi des problèmes à résoudre.

"Cette équipe peut et doit mieux jouer", a estimé Oscar Tabarez, le sélectionneur de l'Uruguay, privé de son joueur-vedette Luis Suarez qui purge une suspension de neuf matches en sélection pour avoir mordu un adversaire durant le Mondial-2014.

Il attend plus d'efficacité et d'engagement de son milieu de terrain qui a laissé trop souvent Edinson Cavani bien seul.

Alvaro Gonzalez pourrait être ainsi titularisé à la place de Nicolas Ladeiro.

"L'Argentine joue toujours pour gagner", a rappelé le milieu offensif du Torino.

"Cela va être un match à couteaux tirés", a conclu, impatient, le capitaine Diego Godin.

Fifa.com (15/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 16 Juin - 16:21

Un petit air de Brésil sans le Brésil



L'inattendue Bolivie qui inscrit trois buts en 45 minutes, le Chili et le Mexique qui se rendent but pour but dans un match de toute beauté, les équipes du groupe A ont fait le show à la manière du Brésil, lundi.

Onze buts ont été inscrits lors des deux rencontres programmées lundi: comme si après le rodage du premier match, les participants à la Copa America 2015 avaient trouvé leurs repères.

La Bolivie a créé la sensation avec sa victoire face à l'Equateur: "La Verde" s'est imposée 3 à 2 pour signer sa première victoire en Copa America depuis... 1997.

La sélection bolivienne, qui n'a plus dépassé la phase de poules depuis sa participation à la finale de la Copa 1997, a submergé l'Equateur avec trois buts en 45 minutes.

L'Equateur a bien essayé de se rebeller dans une seconde période qu'elle a dominée outrageusement, mais il lui a manqué un but.

Le scénario de la seconde rencontre de la journée a été encore plus inattendu et fou: le Chili a couru après le score à deux reprises, puis a pris l'avantage en début de seconde période par Arturo Vidal, auteur d'un doublé.

Mais Matias Vuoso, auteur lui aussi d'un doublé, a égalisé.

Avec ce nul, le Mexique, privé Javier "Chicharito" Hernández et Carlos Vel en vue de la Gold Cup, la compétition continentale de la zone Concacaf, peut toujours espérer atteindre les quarts de finale, comme les trois autres autres nations du groupe.

Le Chili et la Bolivie, avec tous deux quatre points, sont les mieux partis, mais ce groupe A n'en a sans doute pas terminé avec les surprises.

Les résultats de lundi
Equateur - Bolivie 2 - 3
Chili - Mexique 3 - 3

Déjà joués
Mexique - Bolivie 0 - 0
Chili - Equateur 2 - 0

Fifa.com (15/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 16 Juin - 16:23

Un an après, Brésil et Colombie se retrouvent



Un an après leur explosif duel des quarts de finale du Mondial-2014, le Brésil et la Colombie se retrouvent mercredi lors de la Copa America 2015 que tous deux convoitent.

Le 4 juillet 2014 à Fortaleza, la "Seleçao", laborieuse en 8e de finale face au Chili (1-1 a.p., 3 t.a.b. à 2), avait mis fin au parcours jusque-là impressionnant de la Colombie.

Le Brésil s'était imposé 2 à 1, mais avait perdu son joyau Neymar, blessé aux vertèbres, une absence dont son équipe ne devait pas se remettre en demi-finales (7-1 face à l'Allemagne) et dans le match pour la 3e place (3-0 face aux Pays-Bas).

Depuis cette humiliant épilogue, Neymar et la "Seleçao", désormais dirigée par l'ancien international Dunga, ont retrouvé le sourire.

Ils ont enchaîné dix victoires de suite en matches amicaux, dont un contre la Colombie (1-0) le 6 septembre à Miami sur un but de l'inévitable Neymar.

L'attaquant du FC Barcelone, promu capitaine de la "Seleçao" à 23 ans, a encore été décisif en ouverture du tournoi sud-américain lors de la victoire face au Pérou (2-1) avec un but, son 44e en sélection, et une passe décisive.

L'omniprésence de Neymar a aussitôt relancé le début sur l'extrême dépendance de son équipe à ses performances.

"Il vaut mieux l'avoir avec soi que contre soi", a souri David Luiz, le défenseur du PSG.

Falcao revanchard
"Neymar n'est pas la solution à tout, c'est collectivement que nous trouverons les solutions", a rappelé Roberto Firmino.

"Neymar a été décisif, Dani Alves a été décisif, Douglas Costa a été décisif", a balayé Dunga, agacé.

Le sélectionneur argentin de la Colombie José Pekerman aimerait sans doute se trouver dans la même situation que son homologue brésilien.

Ses deux stars Radamel Falcao et James Rodriguez sont passés complétement à côté du match contre le Venezuela, perdu 1 à 0 dimanche.

"Nous n'avons pas pu développer notre jeu habituel de passes, pas par notre faute, mais par celle du Venezuela qui a dicté le rythme du match", les a défendus Perkerman.

Le Colombie, 3e du groupe C, pourrait poursuivre son parcours, quel que soit son résultat contre le Brésil, puisque les deux meilleurs 3e disputeront les quarts de finale.

Mais comme le résume Falcao, revanchard après sa saison ratée à Manchester United (4 buts), les "Cafeteros", 4e au classement mondial, ne veulent pas atteindre le tour suivant en passant par une porte dérobée.

"Nous sommes une bonne équipe, forte mentalement et physiquement, on a encore deux matches pour le prouver", a insisté "El Tigre".

La Colombie part avec un sacré handicap: en 27 confrontations avec le Brésil, elle ne s'est imposée qu'à deux reprises.

Fifa.com (16/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 16 Juin - 16:26

Neymar, seul gardien des vestiges du "jogo bonito"



Star du Brésil, Neymar est le premier dans l'ordre de succession actuel au trône du roi Pelé. Mais à son époque, Edson Arantes do Nascimento n'était pas seul à symboliser un jeu créatif et dansant, alors que le joueur du Barça est obligé de tout faire.

Un but et une passe décisive: contre le Pérou dimanche, le numéro 10 du pays du foot roi a encore fait parler son talent pur. Résultat: victoire 2-1, la 11e d'affilée pour la Seleçao depuis la Coupe du monde-2014 et l'humiliation du 7-1 contre l'Allemagne.

La presse chilienne l'a qualifié d'"extraterrestre", à juste titre. Mais il est bien seul à entretenir l'étincelle du "jogo bonito" (beau jeu) oublié du Brésil, au milieu d'une équipe aux individualités plus que moyennes.

Le "garoto" (garçon) n'est pas bien entouré en sélection, loin d'un Barça où il est épaulé par les monstres Lionel Messi (Argentine), Luis Suarez (Uruguay, privé de la Copa pour sa célèbre morsure au Mondial) et Andres Iniesta (Espagne).

"Nous devons prendre en compte le fait que nous avons perdu cinq joueurs pour la compétition", s'est excusé le sélectionneur Dunga lors de la conférence de presse après la victoire contre le Pérou, pour justifier le manque de spectacle en dehors de son attaquant vedette.

"Liberté, mais 'ensemble"
De fait, Dunga est privé d'Oscar, le milieu de Chelsea, un des créateurs de l'équipe, blessé. Et depuis le début de cette Copa America il a encore perdu Marcelo et Danilo, deux latéraux offensifs dans la plus pure tradition brésilienne.

L'entraîneur a cependant insisté sur le fait que la victoire, qui sans aucun doute ne pouvait être qualifiée de belle, était néanmoins collective, pour tenter de minimiser la Neymaro-dépendance de sa formation.

"Dunga nous donne assez de liberté de mouvement pour aller à gauche ou a droite, mais toujours en soutenant la défense, l'équipe toujours ensemble, bien compacte", a résumé Fred (Fluminense) en quelques mots pour expliquer la stratégie de son entraîneur, soucieux avant tout d'être solide pour garder un résultat au détriment d'un foot plus délié.

Créativité minimale donc, comme chez Dunga quand il était joueur, qui permet à l'équipe brésilienne de conserver le ballon. Sans pouvoir pour autant en profiter. Même si le coach souligne "l'audace" de son attaque.

Audacieux, les pieds de Neymar le sont. Mais la défense est plutôt en crise de confiance, qualifiée d'"humble" par le sélectionneur, conscient qu'il dirige une équipe victorieuse mais pas impériale.

"Le match n'était pas bon? C'est votre opinion, pas la mienne", a rétorqué sèchement David Luiz, défenseur du Paris SG, vexé de ne pas avoir reçu de bonnes appréciations de la part de la presse brésilienne pour sa prestation face au Pérou.

A moitié responsable du but encaissé par Jefferson, gardien de but de Botafogo, l'arrière central chevelu devra se reprendre contre la Colombie mercredi, sur le terrain du stade Monumental de Santiago.

Avec James Rodriguez et Radamel Falcao, les "Cafeteros" ont eux plusieurs joueurs capables d'un "jogo bonito". Mais les Colombiens peuvent aussi jouer dur: Neymar avait quitté le Mondial-2014 blessé aux vertèbres en quart de finale contre eux.

Fifa.com (16/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mer 17 Juin - 16:46

Paraguay 1 - Jamaïque 0
Le Paraguay bat la Jamaïque sans convaincre




Le Paraguay a battu la Jamaïque 1 à 0 (mi-temps: 1-0) grâce à un coup de main bien involontaire du gardien jamaïcain, dans le cadre du groupe B de la Copa America 2015, mardi à Antofagasta.

Le Paraguay, qui avait tenu en échec l'Argentine (2-2) lors de son premier match du tournoi, n'avait plus remporté de match dans une Copa America depuis 2007.

Il totalise désormais quatre points, tandis que la Jamaïque, nation-invitée pour la tournoi sud-américain, est 4e et dernière avec zéro point.

Le seul but de la rencontre a été marqué par Edgar Benitez à la 36e minute. L'attaquant de Toluca a bénéficié d'une grossière erreur du gardien de la Jamaïque.

Sorti de sa surface pour intercepter une longue ouverture, Duwayne Kerr a renvoyé le ballon de la tête directement sur Benitez et le ballon contré a fini sa course dans le but jamaïcain.

Les "Reggae Boyz" ont bien mieux fini la rencontre que leurs adversaires, mais ont concédé leur deuxième défaite, synonyme de probable élimination.

Fifa.com (16/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mer 17 Juin - 16:51

Argentine 1 - Ururguay 0
L'Argentine se rassure




L'Argentine a fait oublier sa timide entrée en matière face au Paraguay (2-2) en infligeant à l'Uruguay, tenant du titre, sa première défaite (1-0) en sept matches de Copa America, mardi à La Serena.

Lionel Messi n'a peut-être pas marqué contre la Celeste et s'est contenté de quelques éclairs fulgurants, mais il a montré l'exemple à ses coéquipiers.

"La Pulga" (la puce) a défié physiquement, geste et verbe à l'appui, les Uruguayens qui avaient pris l'ascendant en fin de rencontre.

Résultat, l'Argentine qui s'était effondrée contre le Paraguay en seconde période, a résisté et empoché les trois points de la victoire.

Mieux encore, elle s'est emparée de la première place du groupe B, à égalité parfaite avec le Paraguay (4 points et même différence de buts) et avec un dernier match de poule samedi contre la Jamaïque (0 pt), elle peut envisager la suite avec sérénité.

"Nous avons atteint l'objectif que nous nous étions fixé: on est leader du groupe et on a repris les choses en mains. Terminer à la première place ne dépend plus que de nous", a apprécié Messi, quatre ans après l'élimination en quart de finale de la Copa 2011 par l'Uruguay.

Sursaut uruguayen
Après une première période relativement terne marquée par l'exclusion du sélectionneur de l'Albiceleste Gerardo Martino pour contestation, le 181e édition du "clasico" entre Argentins et Uruguayens a tenu enfin ses promesses.

Le seul but de la rencontre a été marqué par Sergio Agüero, son deuxième de la compétition, qui a conclu d'une tête au premier poteau imparable un mouvement initié par Javier Pastore, avec Pablo Zabaleta, son coéquipier de Manchester City, en relais.

Piqués au vif, les "Charruas", privés pour toute la compétition de Luis Suarez qui fini de purger sa suspension prononcée lors de la Coupe du monde 2014, ont retrouvé leur agressivité et ont malmené leurs adversaires.

Sergio Romero a sauvé son équipe à la dernière minute du temps réglementaire en repoussant un puissant tir d'Abel Hernandez.

Dans le temps additionnel, le capitaine Diego Godin a fait tremblé un dernière fois les supporteurs argentins, mais sa tête sur un centre de Carlos Sanchez a frôlé la transversale.

"Nous pouvons être fiers de notre match: il faut garder la tête haute et se concentrer maintenant sur le Paraguay", a insisté Godin.

Fifa.com (17/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mer 17 Juin - 17:03

Agüero le Messi(e)



Si Lionel Messi est encore en retrait en ce début de Copa America 2015, l'Argentine trouve la solution grâce à Sergio Agüero: "Kun" a marqué deux buts, dont celui de la victoire mardi contre l'Uruguay (1-0).

Contre le Paraguay, il a ouvert la marque dès la 29e minute, mais n'a pas pu empêcher son équipe de s'étioler en seconde période et d'encaisser deux buts, synonymes de nul (2-2).

Contre le tenant du titre uruguayen, Agüero a remis cela: il a donné l'avantage à son équipe d'une superbe tête au premier poteau (56e), bien servi par son coéquipier à Manchester City, Pablo Zabaleta.

Cette fois, l'Albiceleste a conservé son avance et a signé sa première victoire dans le tournoi chilien, ce qui lui permet d'aborder le troisième et dernier match de la phase de poules, samedi contre la Jamaïque, en leader du groupe B.

"Je suis satisfait, car l'objectif était de gagner ce match et de passer en tête du groupe", a relevé le meilleur buteur du Championnat d'Angleterre 2014-15 avec 26 réalisations.

"Ce qui est intéressant, c'est de voir que l'équipe a progressé depuis le premier match", a-t-il insisté après son 28e but en 63 matches sous le maillot argentin.

Agüero, ancien compagnon de la fille aînée de la légende Diego Maradona, profite depuis le début du tournoi de la (très) relative liberté que lui accordent les défenses adverses, obnubilées par la danger Messi.

Rôle différent

"Contre l'Uruguay, 'Kun' a été très important, il a beaucoup demandé le ballon, le jeu passait par lui", a apprécié Messi, son grand ami qui a marqué sur penalty le dernier des trois buts argentins inscrits jusque là.

Messi, vainqueur de la Ligue des champions 2015 avec le FC Barcelone, ne souffre pas seulement du traitement particulier que lui réservent les défenseurs adverses.

Selon le sélectionneur argentin Gerardo Martino, "la Pulga" (puce) est fatiguée: "Sa saison a été longue, et comme notre philosophie de jeu est un football en mouvement, il faut être prêt physiquement".

Du coup, Agüero, joueur de City depuis 2012, est davantage mis à contribution.

Alors qu'en club, Manuel Pelligrini, l'entraîneur chilien des Citizens, lui demande surtout de faire des appels et de limiter ses dribbles, Gerardo Martino veut le voir toucher le ballon le plus souvent possible.

"'Tata' m'a dit: 'Si tu ne touches pas le ballon, il ne se passera rien, il faut que tu le touches pour qu'on marque'. C'est un discours qui me donne confiance", a admis le joueur de 27 ans.

"Ma fonction est différente de celle que j'ai en club, cela nécessite une période d'adaptation, il faut que je trouve ma place aux côtés de (Angel) Di Maria, (Javier) Pastore et Leo (Messi)", a-t-il rappelé.

La période de rodage doit vite prendre fin pour l'Argentine qui espère décrocher au Chili son premier titre majeur depuis 1993.

Elle peut finir ses ajustements lors de son dernier match de poule, contre la Jamaïque, vaillante jusque là mais pas aussi agressive en défense que le Paraguay et l'Uruguay.

Fifa.com (17/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mer 17 Juin - 17:11

Smedberg, le Suédois qui rêvait de marquer pour la Bolivie



Ses larmes ont coulé après la victoire de la Bolivie contre l'Equateur (3-2), lundi en Copa America. Né en Suède, Martin Smedberg-Dalence, qui n'avait jamais foulé le sol bolivien avant l'an dernier, venait d'exaucer son rêve.

"J'ai passé tout ma vie en Suède. J'ai joué en sélection nationale junior mais depuis que j'ai vu le Mondial-1994, où jouait la Bolivie, j'ai dit à mon père (bolivien): +Pourvu qu'un jour je puisse jouer avec eux+", raconte Smedberg à l'AFP.

Le milieu de terrain élancé de Göteborg, spécialiste des longues frappes, était encore à fleur de peau à la sortie du vestiaire du stade Elias Figueroa de Valparaiso, lundi.

Il venait de marquer un but et de prendre part à la victoire contre l'Equateur, lors de la deuxième journée du Groupe A de la Copa America 2015. Les Verts boliviens ont remportés seulement deux matches dans cette compétition au cours des 18 dernières années !

Avec son missile bien ajusté au ras du poteau, Smedberg ne s'est pas seulement imposé comme un élément-clé de ce succès mais a également marqué le 100e but de la Bolivie dans le tournoi continental.

"C'est un rêve de marquer mon premier but avec la sélection. Je suis un joueur et une personne sensible et quand j'ai marqué, je n'ai pas seulement pensé à moi. J'ai pensé à tous les gens qui vivent en Bolivie. Le but était aussi pour eux", poursuit-il.

Smedberg est né il y a 31 ans à Norrköping, une ville moderne de 90.000 habitants dans le sud de la Suède. Son père, Ramiro Dalence, un entraîneur de foot de la province andine de Oruro (sud de la Bolivie), avait dû s'exiler au début des années 80 pour fuir la dictature militaire. Marié avec une Suédoise, il a toujours inculqué la culture bolivienne à son fils.

Sélection tardive

"Avec mon père, nous parlons toujours en espagnol et nous respections aussi les traditions boliviennes. Je me suis toujours senti bolivien et je suis très heureux de faire partie de la sélection", raconte le joueur dans un espagnol plus que correct mais qu'il souhaite encore perfectionner.

"L'espagnol, je dois encore l'améliorer. Ici, j'y travaille tous les jours", confie-t-il dans un sourire.

Sa double nationalité imprègne jusqu'à son jeu, qu'il définit comme une combinaison de "style européen et bolivien".

Bien qu'il ne se soit jamais rendu, enfant, dans le pays de son père, Smedberg évoque ses amis boliviens en Suède, avec lesquels il souffrait des défaites accumulées par les Verts après les époques dorées du Mondial-1994 aux Etats-Unis et la deuxième place lors de la Copa America-1997, jouée à domicile.

Devenu joueur professionnel, il a mené une longue carrière en clubs, mais n'a jamais été convoqué en équipe de Suède.

La Bolivie ne s'est pas plus souvenu de lui jusqu'à l'arrivée l'an dernier du sélectionneur Mauricio Soria, qui a fait appel au milieu de terrain de 1,87 m.

"Pourquoi je n'ai pas été appelé plus tôt, il faut poser la question à la Fédération" bolivienne, répond-t-il, un peu amer.

"Aujourd'hui, les mentalités ont changé. Après toutes ces années où la sélection n'a rien obtenu, je crois qu'ils ont regardé un peu hors de la Bolivie, pour voir s'il y avait des joueurs avec du sang bolivien", ajoute le joueur.

Sa première convocation, en octobre 2014, a aussi donné lieu à son premier voyage en Bolivie, où vit sa grand-mère et d'autres membres de sa famille.

"C'était un rêve", mais "le plus important dans ma carrière c'est de jouer la Copa America et ce match (contre l'Equateur) a été le plus marquant de toute ma vie", insiste-t-il.

Fifa.com (17/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Jeu 18 Juin - 9:09

Bresil 0 - Colombie 1
La Colombie frustre le Brésil et Neymar




La Colombie a créé la première grosse sensation de la Copa America 2015 avec sa victoire 1 à 0 mercredi face au Brésil qui devra jouer au moins deux prochains matches sans sa star Neymar, exclu.

Un an après son élimination en quart de finale de la Coupe du monde 2014 par le Brésil (2-1), la Colombie a pris sa revanche.

Un peu de moins d'un an après avoir connu la pire humiliation de son histoire en demi-finale de "sa" Coupe du monde (défaite 7-1 contre l'Allemagne), le Brésil a connu une nouvelle soirée cauchemardesque.

La "Seleçao" n'a certes concédé qu'un but, à la 36e minute par Jeison Murillo, mais elle a souffert pendant 80 des 90 minutes face au jeu physique de "Cafeteros" et un James Rodriguez retrouvé.

Dunga qui avait titularisé en défense Thiago Silva à la place de son coéquipier du PSG David Luiz, a vu son équipe subir la rencontre pendant la première période.

Avec Rodriguez, Carlos Sanchez et Juan Cuadrado à la baguette, la Colombie, 4e nation mondiale, a étouffé le Brésil qui restait pourtant sur onze victoires consécutives!

Sanchez a failli tromper Jefferson à la 30e minute avec la complicité du défenseur brésilien Miranda, avant que six minutes plus tard, Murillo ne concrétise la domination de son équipe.

"Tout n'est pas à jeter"
Le défenseur de Grenade a profité de la fébrilité brésilienne dans la surface de réparation sur un coup franc pour marquer le seul but du match.

Cuadrado aurait pu doubler la mise à la 43e minute après avoir été démarqué par une talonnade de Teo Gutierrez, mais la recrue de Chelsea a manqué de peu le cadre.

Une occasion ratée qui aurait pu coûter cher puisque Neymar, sur un centre piqué de Dani Alves, s'est ensuite trouvé seul devant le portier colombien qui a repoussé sa tête.

L'entrée de Philippe Coutinho pour Fred a rééquilibré un peu les débats et le Brésil s'est offert l'occasion la plus nette de la période quasiment à l'heure du jeu.

Suite à une mésentente entre David Ospina et un défenseur, Roberto Firmino s'est retrouvé seul devant le but avec le gardien d'Arsenal loin de sa ligne, mais l'attaquant d'Hoffenheim a manqué le cadre.

Après la rencontre, une altercation a éclaté entre plusieurs joueurs des deux équipes, dont Neymar et Murillo: la star du Barça a été exclue alors qu'il regagnait les vestiaires et sera suspendu au moins deux matches.

Le Brésil, 2e avec trois points comme la Colombie et le Venezuela qui compte un match en moins, a toujours son destin en mains, mais devra faire sans Neymar.

Dunga a quatre jours d'ici dimanche et le duel contre le Venezuela pour trouver une solution,: "Quand on gagne, tout n'est pas bien, quand on perd, tout n'est pas à jeter", a-t-il tenter de rassurer son équipe et tout un pays qui attend le titre.

Fifa.com (18/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Ven 19 Juin - 15:09

Pérou 1 - Venezuela 0
Le Pérou s'invite à la fête




Avec sa victoire 1 à 0 face au Venezuela jeudi, le Pérou a complètement relancé le groupe C de la Copa America 2015 avec quatre équipes, dont le Brésil, à égalité avant le dernier match de poule.

Le Pérou a dominé cette rencontre très fermée entre deux équipes au style relativement similaire.

L'exclusion dès la 29e minute de Fernando Amorebieta pour avoir marché volontairement sur Paulo Guerrero, à terre, a facilité la tâche de la "Blanquirroja", mais il lui a fallu attendre la 72e minute pour prendre l'avantage.

Son inusable buteur, Claudio Pizarro, 36 ans, a profité d'une erreur de marquage de la défense vénézuélienne pour offrir la victoire à son équipe.

Le Pérou est désormais 2e avec trois points comme le leader, le Brésil, qu'il affrontera dimanche. La "Seleçao" sera privée pour ce match capital de son buteur-vedette Neymar, exclu mercredi.

La Colombie et le Venezuela, chacun trois points aussi, seront opposés dans le second match de la journée.

Fifa.com (19/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Ven 19 Juin - 15:12

L'Uruguay n'a plus le choix



L'Uruguay, tenant du titre, doit battre le Paraguay samedi pour être sûr d'atteindre les quarts de finale de la Copa America 2015, mission plus ardue que celle de l'Argentine opposée à la Jamaïque dans le groupe B.

Quatre ans après son 15e titre continental, l'Uruguay est en ballottage pour atteindre les quarts de finale et le Paraguay, son adversaire malheureux de la finale de la Copa 2011 (3-0), peut décider de son sort.

Troisième du groupe, à un point de l'Argentine et du Paraguay (4 pts), la "Celeste" peut théoriquement atteindre les quarts avec quatre points et un nul, puisque les deux meilleurs 3e de la phase de poules poursuivront leur route.

Mais aucun joueur de la "Celeste" ne veut jouer avec le feu et dépendre des résultats des autres groupes.

"Le Paraguay est une équipe qui joue bien, qui a de la ressources comme elle l'a démontré durant la deuxième période de son match contre l'Argentine", a prévenu Fernando Muslera, le gardien uruguayen.

Le Paraguay avait en effet surpris l'Argentine de Lionel Messi en effaçant un déficit de deux buts en deuxième période de leur match du premier tour (2-2).

Avec deux équipes au style de jeu très similaire, ce duel s'annonce serré et musclé, même si l'Uruguay avait remporté largement la finale de la Copa 2011.

"Les époques sont différentes, les équipes sont différentes", a balayé Muslera, pour éviter tout excès de confiance parmi ses coéquipiers.

Godin suspendu
L'Uruguay est notamment privé de son joueur-vedette Luis Suarez qui avait inscrit trois buts lors de la Copa 2011 et remporté le trophée de meilleur joueur du tournoi.

En son absence --il finit de purger sa suspension pour avoir mordu un adversaire lors du Mondial-2014--, l'attaque uruguayenne souffre, à l'image d'Edinson Cavani, très discret jusque là.

Autre motif d'inquiétude pour le sélectionneur Oscar Tabarez, l'absence de son capitaine Diego Godin qui purge une suspension d'un match pour accumulation de cartons jaunes.

Le Paraguay ne se considère pas pour autant comme le grand favori de ce duel.

"Cela va être une rencontre au rythme très élevé comme le sont toujours nos confrontations et comme c'est le cas de chaque match depuis le début de ce tournoi", a estimé Raul Bobadilla, l'attaquant "guarani" d'Ausgbourg.

Sur le papier, l'Argentine de Messi, vice-championne du monde 2014, doit facilement décrocher son billet pour les quarts de finale.

Elle doit battre la Jamaïque qui, pour sa première participation à une Copa America en tant qu'invité, pointe à la dernière place du groupe après deux défaites, à chaque fois sur le score de 1-0.

"Il ne faut pas croire que cela sera un match facile, la Jamaïque est un adversaire difficile. Beaucoup de ses joueurs jouent dans des championnats relevés", a commenté diplomatiquement Pablo Zabaleta, pour rester poli vis à vis de la 65e nation au rang Fifa, à 62 places derrière l'Argentine.

Fifa.com (19/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Ven 19 Juin - 15:14

Argentine : Messi, 27 ans et déjà centenaire



Lionel Messi disputera samedi son 100e match avec l'Argentine, contre la Jamaïque en Copa America, nouvelle étape de l'histoire de ce génie de 27 ans avec une sélection rimant trop souvent avec frustration.

"Je suis très heureux d'atteindre cette barre des 100 sélections. J'espère que je pourrai la célébrer avec une victoire et en levant une Coupe une bonne fois pour toute". Avec cette déclaration au journal argentin La Nacion, "Leo" a résumé le paradoxe de sa carrière: il gagne tout en club, à Barcelone, mais pas de trophée majeur avec l'Albiceleste.

Maudite Copa. Messi faisait partie de l'équipe battue par le Brésil en finale en 2007 au Venezuela (3-0) et de celle défaite par l'Uruguay en quarts de finale en 2011, qui plus est en Argentine (1-1, 5 t.a.b. à 4). En 12 matchs de Copa, le quadruple Ballon d'Or n'a inscrit que 3 buts.

Et la Coupe du Monde s'est souvent remplie de larmes... Maudite Allemagne. En 2006, il marque pour ses débuts dans la compétition lors de la destruction (6-0) de l'ancienne Serbie-et-Monténégro. Mais l'Argentine est stoppée par l'Allemagne aux tirs au but en quarts de finale (1-1, 4 t.a.b. à 2). En 2010, avec Diego Maradona comme coach, l'Argentine fait partie des favoris mais sort une nouvelle une fois en quarts, humiliée par cette même Mannschaft (4-0).

L'année dernière, Messi marque quatre buts lors du tournoi et propulse les siens en finale, dans le mythique Maracana. Un crampon posé sur les sentiers de la gloire, il voit Mario Götze marquer le but victorieux à la 113e minute (1-0 a.p.) et l'Allemagne une nouvelle fois ruiner son rêve.

Comme un symbole, ses débuts sous le maillot national contre la Hongrie, le 17 août 2005 en amical, avaient posé les jalons d'une carrière internationale en contraste total avec ses succès en tant que joueur du Barça. Âgé de 18 ans, Messi était entré en jeu en seconde période pour... 48 petites secondes avant un carton rouge pour un coup de coude au défenseur Vilmos Vanczak. Ses coéquipiers l'avaient retrouvé en pleurs dans un coin du vestiaire.

Rejoindre Maradona au firmament
Depuis, celui qui se dispute le titre de meilleur joueur du monde avec Cristiano Ronaldo, son meilleur ennemi au Real Madrid, a trouvé de quoi se consoler à Barcelone: quatre Ballons d'Or, quatre Ligues des Champions, sept championnats d'Espagne, entre autres, sont venus garnir son armoire à trophées. Mais sur l'étagère réservée à l'équipe d'Argentine, la poussière a fait son apparition.

Sous le maillot bleu et blanc, en 99 matches Messi a fait trembler les filets 46 fois: ratio impressionnant mais bien pâle à côté de ses 412 réalisations en 482 rencontres avec le Barça.

La barre des 100 atteinte, "La Pulga" ("La Puce") est certaine de rattraper puis battre le record de 145 sélections de Javier Zanetti et celui des 56 buts de Gabriel Batistuta.

En sélection, celui qui aura 28 ans le 24 juin, n'a remporté que la Coupe du Monde des moins de 20 ans et l'or olympique à Pékin en 2008. Son compte en banque grossit de plus de 70 millions de dollars par an, mais son palmarès international a du mal à s'étoffer.

Il faudrait commencer par une Copa America pour mettre fin à 22 ans de disette argentine dans ce tournoi. Messi sait que, tout extra-terrestre qu'il est, il n'arrivera jamais à prendre la place de Maradona, astre du foot argentin, tant qu'il n'aura pas posé sa main sur un trophée avec son pays.

Fifa.com (19/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Sam 20 Juin - 14:36

Coup dur pour Neymar et le Brésil



Le Brésil sera privé jusqu'à la fin de la Copa America 2015 de son capitaine et buteur Neymar qui a écopé vendredi d'une lourde suspension de quatre matches après son exclusion contre la Colombie mercredi. Deux fois qu'il croise la route de la Colombie dans un grand rendez-vous et à chaque fois Neymar, 23 ans, a dû faire des adieux anticipés à ses coéquipiers.

L'été dernier, lors du Mondial-2014 à domicile, la star de la "Seleçao" s'était blessé aux vertèbres lors d'un violent choc avec Juan Camilo Zuniga. Sa Coupe du monde avait pris fin et celle du Brésil aussi: l'Allemagne l'avait ensuite humilié en demi-finale 7 à 1. Cette fois, l'attaquant à la coupe iroquoise ne peut que s'en prendre à lui même: à l'issue du match perdue contre la Colombie (1-0) mercredi, il a eu une altercation avec plusieurs joueurs colombiens et a fait mine de donner un coup de tête à l'un d'entre eux, Jeison Murillo.

Alors qu'il était reconduit hâtivement dans les vestiaires par l'encadrement brésilien, l'arbitre de la rencontre l'avait exclu, épilogue d'une soirée où le prodige avait fait preuve d'une extrême nervosité et d'une inhabituelle fébrilité sur le terrain. La Conmebol, la Confédération sud-américaine de football, a réagi avec sévérité.

"Neymar da Silva a écopé d'une suspension de quatre matches, incluant la suspension automatique d'un match déjà prononcée, et d'une amende de 10.000 dollars", a-t-elle annoncé dans un communiqué très attendu. "Cette décision peut faire l'objet d'une procédure en appel", a précisé la Conmebol.

Coutinho pour le remplacer ?
Le Brésil savait déjà qu'il serait privé de son joueur-vedette pour son dernier match de poule, dimanche contre le Venezuela, puisqu'il était automatiquement suspendu un match pour accumulation d'avertissements. Mais si les joueurs de Dunga devaient décrocher leur billet pour les quarts de finale et aller plus loin, ils devront faire sans le meilleur buteur brésilien en activité (45 buts en 64 sélections).

Sans Neymar, symbole de la reconstruction entreprise par Dunga après le désastre du Mondial-2014, le Brésil dont le huitième et dernier sacre en Copa America remonte à 2007, n'a pas la même allure. Il a inscrit neuf buts lors des douze matches disputés depuis la nomination de Dunga pour un bilan de onze victoires pour une seule défaite, celle contre la Colombie.

Il va falloir d'abord au Brésil sortir de ce groupe C dont il est leader mais à égalité de points (3) avec le Pérou, le Venezuela, et la Colombie! Alors que Neymar vivait contre la Colombie l'un de ses rares jours sans d'une saison jusque là flamboyante - 39 buts avec le FC Barcelone, triplé Championnat d'Espagne/Coupe du Roi/Ligue des champions - aucun de ses coéquipiers n'a endossé le costume de sauveur.

Le symbole de cette inquiétante inefficacité est Roberto Firmino qui a raté une incroyable occasion d'égaliser à la 59e minute alors que le gardien colombien était loin de sa ligne. Dunga pourrait choisir d'aligner Philippe Coutinho pour remplacer sa star: "Je suis prêt si je devais être titularisé, tout le monde est prêt, le plus important, c'est le groupe", a indiqué l'attaquant de 23 ans qui a inscrit huit buts cette saison sous le maillot de Liverpool.

Fifa.com (19/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Sam 20 Juin - 14:38

Mexique 1 - Equateur 2
L'Equateur élimine le Mexique et espère




L'Equateur a éliminé le Mexique de la Copa America 2015 en s'imposant 2 à 1 (mi-temps: 1-0) dans son dernier match du groupe A vendredi et peut toujours espérer décrocher son billet pour les quarts de finale.

L'Equateur s'est imposé grâce à des buts de Miller Belanos (26e min) et d'Enner Valencia (57e min). Le Mexique, invité à participer à cette 44e édition de la Copa America, a réduit la marque à la 64e minute par Raul Jimenez.

Le Chili et la Bolivie qui s'affrontent vendredi dans la soirée, sont assurés de participer aux quarts de finale. Ces deux équipes ont quatre points chacune, soit un de plus que l'Equateur (3e). Les deux premiers de chaque groupe et les deux meilleurs troisièmes seront qualifiés pour les quarts de finale.

Fifa.com (19/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Sam 20 Juin - 14:40

Chili 5 - Bolivie 0
Chili et Bolivie en quart, Equateur en attente




Le Chili et la Bolivie sont les deux premières nations qualifiées pour les quarts de finale de la Copa America 2015 où ils pourraient être rejoints par l'Equateur qui a décroché la 3e place du groupe A, vendredi.

Le Chili n'a pas fait de détails face à la Bolivie écrasé 5 à 0 (mi-temps: 2-0) à la grande joie des 45.000 spectateurs de l'Estadio Nacional, dont la présidente Michelle Bachelet.

Un doublé de Charles Aranguiz et une tête plongeante décroisée d'Alexis Sanchez, candidate au titre de plus beau but du tournoi, ont complètement déboussolé la Bolivie, équipe-surprise du tournoi.

Malgré cette lourde défaite, la "Verde" disputera pour la première fois depuis 1997 les quarts de finale d'une Copa America.

Le Chili est l'équipe qui a fait la plus forte impression depuis le début du tournoi sur le terrain et en dehors.

Son meilleur buteur Arturo Vidal, arrêté pour conduite en état d'ivresse après un accident spectaculaire au volant de sa Ferrari dans la nuit de mardi à mercredi, a disputé la première période contre la Bolivie sans vraiment briller.

Dans l'autre rencontre au programme de la journée, l'Equateur a battu le Mexique 2 à 1 et peut toujours espérer décrocher avec trois points l'un des deux billets pour les quarts de finale attribués aux meilleurs 3e de la phase de poule.

Le Chili affrontera en quart de finale le meilleur 3e le 24 juin, toujours à Santiago, tandis que la Bolivie sera opposée au 2e du groupe C, celui très indécis du Brésil et de la Colombie, le 25 à Temuco.

Fifa.com (20/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Dim 21 Juin - 10:26

Uruguay 1 - Paraguay 1
L'Uruguay arrache son billet pour les quarts




L'Uruguay a décroché samedi face au Paraguay (1-1) le point qui lui manquait pour atteindre les quarts de finale de la Copa America 2015, mais le tenant du titre s'est encore montré timoré en attaque.

Il y a quatre ans, l'Uruguay et le Paraguay s'affrontaient en finale de la Copa America 2011 en Argentine: la Celeste s'était imposée 3 à 0 grâce à Luis Suarez et Diego Forlan, auteur d'un doublé.

Suarez et Forlan ne sont pas au Chili, l'un parce qu'il finit de purger sa suspension pour avoir mordu Giorgio Chellini lors du Mondial-2014, l'autre parce qu'il a mis un terme à sa carrière internationale.

Sans Suarez ni Forlan, la Celeste souffre, d'autant qu'Edinson Cavani continue d'être très discret.

Elle a pourtant bien débuté son troisième match du groupe B en s'installant dans la moitié de terrain paraguayenne.

Cette domination territoriale a été concrétisée à la 29e minute sur un corner: José Gimenez, le défenseur de l'Atletico Madrid, sautait plus haut que tout le monde et sa tête piquée trompait Justo Villar.

Huit minutes plus tard, le même Gimenez, 20 ans, manquait de peu de doubler la marque, mais Villar détournait difficilement sa tête.

Cavani récupérait le ballon, mais sa frappe de l'extérieur du pied frôlait le montant du but paraguayen.

Le Paraguay, déjà qualifié avant le coup d'envoi après les résultats des matches du groupe A la veille, retrouvait alors ses esprits: juste avant le retour aux vestiaires, Lucas Barrios égalisait de la tête (45), son deuxième but du tournoi.

Le rythme en seconde période s'est nettement ralenti, mais dans le temps additionnel, l'Uruguay a échappé au pire avec un tir de Roque Santa Cruz détourné en corner par Fernando Muslera.

L'Uruguay, avec ses quatre points et seulement deux buts marqués, a atteint les quarts de finale: il devra encore patienter encore un peu pour connaître son adversaire qui pourrait bien être le Chili, très en vue à domicile.

Fifa.com (20/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Dim 21 Juin - 10:29

Argentine 1 - Jamaïque 0
La Jamaïque fait douter l'Argentine




La Jamaïque a fait trembler jusqu'à la dernière minute l'Argentine, qui n'a pas su concrétiser sa nette domination de la première période et a dû se contenter d'une courte victoire 1 à 0, samedi à Vina del Mar.

Objectif atteint pour l'Argentine et Lionel Messi qui ont terminé à la première place du groupe B avec sept points. Mais ce dernier match de poule, a priori contre l'adversaire le plus faible du tournoi, 65ème au classement mondial, n'a pas permis à l'Albiceleste de se rassurer, notamment en attaque où elle aligne pourtant quelques uns des meilleurs joueurs du monde.

Préféré à Sergio Agüero, Gonzalo Higuain a pourtant bien débuté la rencontre avec une première occasion dès la 3ème minute. Son entente avec Angel di Maria s'annonçait prometteuse et débouchait sur un but dès la onzième minute avec un tir en pivot de l'attaquant de Naples qui trompait Dwayne Miller.

A la 22ème, Di Maria voyait son tir piqué s'écraser sur la transversale, puis le milieu offensif de Manchester United, alerté par Messi, prenait le meilleur sur le gardien sorti à sa rencontre, mais un défenseur jamaïcain empêchait le ballon de rentrer dans le but vide (32e min).

De retour des vestiaires, l'Argentine reprenait son siège du but jamaïcain, mais Di Maria trouvait pour la seconde fois la transversale (52e min) et Messi, qui disputait son 100e match en sélection, voyait son lob détourné du bout du gant par Miller (56e min).

A partir de l'heure de jeu, la Jamaïque prenait l'ascendant et malmenait une défense Argentine soudain fébrile. Deshorn Brown, qui évolue dans le Championnat de Norvège, a même eu au bout du pied le ballon de l'égalisation (67e min), mais l'Argentine a réussi à conserver son avantage.

Le sélectionneur argentin Gerardo Martino, relégué en tribunes après son exclusion contre l'Uruguay, a expliqué les difficultés de son équipe par la fatigue. "Notre première période était bonne, on a marqué vite et on a eu cinq-six occasions de but, mais en seconde période, c'est devenu plus difficile", a-t-il reconnu.

"Les six jours de repos (jusqu'au quart de finale) vont nous faire du bien", a insisté "Tata" Martino. L'Argentine doit encore attendre les résultats des derniers matches du groupe C dimanche pour connaître son adversaire: dans le pire des cas, ce pourrait être le... Brésil.

Fifa.com (21/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Dim 21 Juin - 20:59

Un Messi bien discret



L'Argentine a atteint sans surprise les quarts de finale de la Copa America 2015 en terminant à la première place du groupe B, mais la contribution de sa star Lionel Messi est pour l'instant modeste, voire décevante.

Son statut de meilleur joueur du monde lui vaut une attention maximale où qu'il aille, mais jamais Messi n'avait été confronté à une telle demande: à peine le coup de sifflet final a-t-il retenti qu'un... joueur jamaïcain, DeShorn Brown, a sorti son téléphone portable et lui a demandé de poser avec lui pour un "selfie".

C'est peut-être bien le seul souvenir marquant que gardera Messi de sa 100e sélection sous le maillot de l'Albiceleste, une courte victoire devant la Jamaïque (1-0).

"Nous avons atteint notre objectif qui était de nous qualifier en étant premier du groupe", a-t-il souligné.

"Nous avons réalisé une bonne première période avec beaucoup d'occasions et on aurait dû marquer au moins un but de plus. La seconde période a été plus délicate", a-t-il regretté.

Face à la Jamaïque, Messi s'est fait voler la vedette par Angel di Maria et Gonzalo Higuain, auteur du seul but de la rencontre.

La star du FC Barcelone a certes dérouté les défenseurs jamaïcains par ses dribbles et accélérations, mais son compteur de but est resté bloqué à une réalisation, sur pénalty lors du premier match contre le Paraguay (2-2), et à 46 depuis ses débuts en sélection.

Le sélectionneur argentin Gérardo Martino s'est refusé à parler d'un éventuel problème Messi: "Notre problème, c'est l'effondrement physique en seconde période, plus généralement c'est la fatigue, les six jours de repos jusqu'au quart de finale vont nous faire du bien", a relevé "Tata".

57 matches avec le Barça

Et immanquablement la fatigue, comme Martino l'avait reconnu en début de tournoi, touche en premier lieu son capitaine.

Avec le Barça, il a disputé 57 matches et marqué 58 buts pour réussir l'impressionnant triplé Championnat d'Espagne, Coupe du Roi et Ligue des champions.

La "Pulga" (la puce) qui fêtera ses 28 ans le 24 juin reste persuadée qu'il va "pouvoir soulever enfin un trophée" avec l'Argentine le 4 juillet à Santiago.

Mais pour mettre fin à une attente de 22 années, depuis la victoire dans la Copa 1993, Messi va devoir non seulement trouver un second souffle, mais retrouver ses repères dans un schéma offensif avec des joueurs de grande qualité qui se marchent un peu sur les pieds.

Le problème n'est pas tant Messi que l'indécision de Martino qui a donné sa chance à Higuain, sans que l'attaquant de Naples ne la saisisse complètement.

Il reste encore à explorer l'hypothèse Carlos Tevez, mais Sergio Agüero, auteur de deux buts et meilleur buteur du Championnat d'Angleterre, semble tenir la corde, d'autant que son entente avec son meilleur ami Messi n'est plus à démontrer.

Le quadruple ballon d'Or sait qu'il sera toujours jugé en Argentine à l'aune de ses prestations en sélection.

L'été dernier, il avait débuté le Mondial-2014 sur les chapeaux de roue avec quatre buts en phase de poules, avant de s'étioler à partir de la demi-finale contre les Pays-Bas (0-0 a.p. 4 tab à 2) et d'échouer en finale contre l'Allemagne (1-0).

Et si cette fois, il réservait le meilleur pour la fin?

Fifa.com (21/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Lun 22 Juin - 12:22

Pérou 0 - Colombie 0
Le Pérou étouffe la Colombie




Le Pérou s'est qualifié dimanche pour les quarts de finale de la Copa America 2015, en muselant une pâle Colombie (0-0) qui est au bord de l'élimination malgré James Rodriguez et Radamel Falcao.

Consciente qu'elle devait s'imposer pour poursuivre sa route, la Colombie débutait sa dernière rencontre du groupe C tambour battant.

Falcao, transparent depuis le début du tournoi, a même failli ouvrir la marque dès la 4e minute en profitant d'un cafouillage dans la surface de réparation péruvienne, mais Pedro Gallese détournait son tir en pivot.

Juan Cuadrado tentait sa chance de loin (10e) et son tir était encore détourné par Gallese.

Après un premier quart d'heure enlevé et nettement dominé par la Colombie, le rythme retombait et la sortie sur blessure d'Edwin Valencia, touché au genou droit, désorganisait les "Cafeteros".

Le Pérou, qui pouvait se contenter d'un nul musclait son jeu dans l'entre-jeu et procédait en contre: à la 51e minute, Joel Sanchez mettait en difficulté David Ospina sur un reprise de 25 mètres.

Le remplacement de Falcao, encore une fois décevant, par Jackson Martinez peu après l'heure de jeu, n'a pas profité à la Colombie, dont la dernière occasion (79e), un coup franc à l'entrée de surface tiré par Cuadrado dans le mur pévuvien, résume l'inefficacité offensive.

"On ne joue pas bien, on a livré un mauvais match, c'est tout. Le Pérou savait qu'il pouvait se contenter d'un nul et ils ont bien joué le coup, mais je répéte, nous avons mal joué", a souligné James Rodriguez.

Le milieu offensif du Real Madrid doit maintenant espérer que le dernier match du groupe C entre le Brésil et le Venezuela sauve son équipe: un nul éliminerait la Colombie, qui faisait figure de favorite pour le titre en début de tournoi.

Fifa.com (22/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Lun 22 Juin - 12:25

Brésil 2 - Venezuela 1
Le Brésil retrouve le sourire




Quatre jours après une inquiétante défaite face à la Colombie, le Brésil s'est rassuré dimanche en dominant le Venezuela 2 à 1 (mi-temps: 1-0) et en terminant à la première place du groupe C de la Copa America 2015.

A l'image de Neymar, spectateur dans les tribunes de l'Estadio Monumental de Santiago, les supporteurs brésiliens ont retrouvé sourire et confiance en vue des quarts de finale.

Sans son capitaine et buteur, suspendu quatre matches après son exclusion à l'issue de la défaite contre la Colombie (1-0), la "Seleçao" a dominé, avec brio parfois, le Venezuela.

Les Brésiliens qui, en cas de défaite, auraient été éliminés, ont pris l'avantage dès la 9e minute grâce à Thiago Silva. Le défenseur du PSG a fusillé le gardien vénézuélien en reprenant de volée un corner parfaitement tiré par Robinho.

L'apport de Robinho, titularisé pour la première fois en sélection depuis la Copa America 2011, a été capital et a permis au Brésil de développer par moments une jeu séduisant et alerte. L'attaquant de 31 ans, prêté cette saison à Santos par le Milan AC, a fait souffrir la défense adverse par ses accélérations et a même fait oublier Neymar. A la 16e minute, il a failli doubler la marque sur une superbe reprise de volée qui a frôlé la transversale d'Alain Baroja.

Robinho en vue
C'est encore Robinho qui a mis Willian en position idéale à la 39e minute, mais le tir du joueur de Chelsea était détourné en corner par Baroja.

De son côté, Philippe Coutinho qui remplaçait poste par poste Neymar, a manqué dès le début de la seconde période une occasion lorsqu'il s'est retrouvé seul devant le gardien, mais son tir en pivot a complétement manqué le cadre. La domination brésilienne se matérialisait par un deuxième but à la 52e minute: William prenait de vitesse son défenseur et centrait pour Roberto Firmino seul devant le gardien.

Le Venezuela, au bord de l'élimination, prenait peu à peu l'ascendant alors que Dunga sortait ses titulaires en vue de la suite du tournoi. A part un spectaculaire ciseau retourné de David Luiz capté sans trop de difficultés par Baroja, le Brésil laissait l'initiative à son adversaire.

Sur un coup franc près de la surface brésilienne, Juan Arango obligeait Jefferson à un spectaculaire arrêt, mais Miku, plus prompt que les défenseurs brésiliens, réduisait le score (84e min). Ce même Miku ratait de peu l'égalisation deux minutes plus tard. Le Venezuela ne rééditera pas son épopée de 2011 où il avait atteint le dernier carré.

Le Brésil est encore en vie et jouera son billet pour les demi-finales contre le Paraguay samedi prochain On avait besoin d'un match comme celui-là, on a bien joué collectivement, bien sûr Neymar nous manque, mais on joue aussi pour lui", a expliqué Silva.

Fifa.com (22/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Lun 22 Juin - 12:29

Le Brésil soulagé, la Colombie sauvée



Le Brésil s'est rassuré et a donné un sacre coup de main à la Colombie grâce à son succès devant le Venezuela 2 à 1 (mi-temps: 1-0) dimanche lors de son dernier match de poules.

Tous les prétendants sérieux à la Copa America 2015 sont encore en lice après onze jours de compétition.

Le Brésil avait besoin d'une victoire, ou même d'un nul, face au Venezuela pour poursuivre son parcours et la "Seleçao", privée de son capitaine Neymar, a rempli sa mission avec un certain brio.

Robinho, titularisé pour la première fois depuis quatre ans, a fait oublier Neymar, suspendu quatre matches: il est à l'origine du premier but brésilien, inscrit dès la 9e minute par Thiago Silva, et a fait souffrir la défense vénézuélienne avec ses accélérations et dribbles.

Le Brésil a souffert en fin de match, mais a retrouvé confiance avant son quart de finale contre le Paraguay le 27 juin.

La victoire brésilienne a également été fêtée à Bogota: troisième du groupe C, la Colombie participera également aux quarts de finale où elle aura la redoutable tâche d'affronter l'Argentine de Lionel Messi. Il faudra à Radamel Falcao et James Rodriguez être beaucoup plus en jambes que contre le Pérou qui les ont tenus en échec (0-0).

Le Pérou, 2e du groupe C, sera opposé à l'équipe- surprise du début du tournoi, la Bolivie.

Les quarts de finale débuteront mercredi par un choc entre le Chili, pays-hôte dont l'équipe est la plus séduisante jusqu'à présent, et l'Uruguay, tenant du titre.

Fifa.com (22/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 23 Juin - 11:06

Brésil en cure de "déneymarisation"



Le Brésil a bouclé la phase de poules de la Copa America 2015 en tête de son groupe en battant le Venezuela (2-1), mais la figure encombrante de Neymar, sa superstar suspendue, continue de planer sur la Seleçao.

Dans la nuit de dimanche à lundi, le staff technique et le capitaine du Brésil ont décidé de ne pas faire appel de cette décision, et Neymar devait quitter la délégation dès ce lundi.

Privée de son meilleur joueur, exclu après la défaite contre la Colombie (1-0) et suspendu quatre matches ferme, l'équipe de Dunga s'est pourtant montrée en première période, par moments, séduisante contre les Vénézuéliens.

Pour son premier match depuis août 2014 sans son buteur patenté - 44 en 65 sélections, mieux que Pelé au même âge -, la Seleçao s'est appuyée sur un grand revenant, principal artisan de ces 45 premières minutes plutôt réussies: Robinho.

L'attaquant de 31 ans, que Pelé avait présenté à ses débuts comme son héritier mais qui n'avait plus été titularisé en équipe nationale depuis 2011, a fait souffrir la défense vénézuélienne avec ses accélérations et ses passes diaboliques.

L'ancien joueur du Real Madrid (2005-08) et de Manchester City (2008-10), prêté cette saison à Santos par l'AC Milan (2010-2014), a aussi tiré le corner qui a permis à Thiago Silva d'ouvrir la marque et s'est offert plusieurs occasions de but.

Pour autant, Dunga, qui l'a préféré à Oscar dans sa liste des 23 retenus pour la Copa, le faisant ainsi sortir de l'oubli après sa non-sélection pour le Mondial-2014, refuse d'en faire "LA" réponse à l'absence de Neymar.

"Le Brésil va mieux jouer"
"Neymar manquerait à n'importe quelle équipe", a martelé l'ancien international, qui a repris les rênes de la Seleçao après le désastre du Mondial-2014, conclu par les humiliations subies contre l'Allemagne (7-1) et les Pays-Bas (3-0).

"Mais quand il n'est pas là, il faut trouver une solution. On travaille toujours à ce que l'équipe ne dépende pas d'un seul joueur, il faut faire en sorte que tout le monde puisse faire la différence", a poursuivi le champion du monde 1994.

Rien ne dit donc que Robinho, qui a honoré dimanche sa 98e sélection douze ans après la première, débutera le quart de finale contre le Paraguay samedi.

S'ils n'ont pas le talent, de loin, et le palmarès en club de Neymar, Willian, Douglas ou Fred (le milieu du Shakhtar Donetsk) peuvent dérouter les équipes adverses qui focalisaient auparavant leur attention en grande partie sur la star du FC Barcelone.

"Je crois que le Brésil va jouer mieux, avec plus de confiance, d'autant que les matches à élimination directe sont plus serrés et notre qualité technique peut faire la différence", a estimé Dunga.

Pour passer l'obstacle du Paraguay en quart de finale, le Brésil va devoir faire preuve de rigueur tactique et répondre au défi physique des "Guaranis".

"C'est une équipe solide qui a montré contre l'Argentine (2-2 en phase de poules après avoir été menée 2-0, NDLR) qu'elle avait des ressources physiques et mentales", a prévenu Dunga.

Après le Paraguay, le Brésil pourrait retrouver l'Argentine de Lionel Messi pour une demi-finale explosive. "Chaque chose en son temps", a tempéré le sélectionneur.

Fifa.com (22/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mar 23 Juin - 11:21

Rodriguez : "Messi sur une autre planète"



Le joueur vedette de la sélection colombienne James Rodriguez a refusé lundi de réduire le quart de finale de la Copa America entre l'Argentine et la Colombie, vendredi à Viña del Mar, à un duel entre Messi et lui.

"Messi est sur une autre planète, c'est un joueur unique. On ne peut pas parler d'un duel James - Messi, parce que ce serait injuste à son égard", a estimé Rodriguez, en conférence de presse à Santiago.

L'Argentine est "une équipe solide qui possède de grands joueurs et nous devrons toujours rester attentifs", a-t-il ajouté.

Dimanche, la Colombie, tenue en échec (0-0) par le Pérou, a dû attendre le résultat du dernier match de sa poule, entre le Brésil et le Venezuela (2-1), pour valider sa qualification pour les quarts de finale de la compétition.

"Ces trois heures ont été intenses, a reconnu le joueur du Real Madrid. Je me suis senti éliminé (du tournoi) parce que dépendre des autres, c'est difficile."

Fifa.com (22/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par rachid_as le Mer 24 Juin - 12:12

Colombie : Le "Tigre" Falcao ne rugit plus



Plus de 200 minutes jouées, pas le moindre but marqué: le "Tigre" Radamel Falcao n'a toujours pas rugi dans la Copa America 2015 avec la Colombie, qui s'apprête à défier l'Argentine en quarts de finale. De quoi remettre en cause son statut d'intouchable ?

En trois matches de poule en tant que titulaire et 225 minutes passées sur le terrain, Falcao ne s'est procuré que trois occasions de but, deux très nettes contre le Brésil (1-0) et une face au Pérou (0-0). Pire, il a été invisible pour l'entrée en lice de la Colombie dans le tournoi, face au Venezuela (0-1).

Son coéquipier et challenger en sélection, Jackson Martinez, redoutable attaquant de Porto, n'a eu besoin que de 35 minutes à peine pour fournir un bilan quasiment équivalent: deux situations de but, contre les Péruviens, lors d'une rencontre où il avait justement remplacé Falcao peu après l'heure de jeu.

Des statistiques toutefois insuffisantes pour infléchir la position du sélectionneur José Pekerman, qui maintient fermement sa confiance à l'ex-attaquant de Manchester United et de Monaco "pour le talent qu'il a". Et lui a même confié le brassard de capitaine.

"Parfois, certains (joueurs) sont un peu en dedans par rapport à d'autres, nous ne le cachons pas. Mais nous savons qui ils sont, le potentiel qu'ils ont. Je sais que c'est difficile, mais je pense que c'est important de soutenir les joueurs qui ont du talent", avait expliqué Pekerman avant d'affronter le Pérou en faisant allusion à son leader d'attaque (25 buts en 60 sélections).

"Si nous voulons avoir une sélection avec une identité, nous ne pouvons pas nous laisser influencer par cette pression de changer de joueurs d'un jour à l'autre", avait-il ajouté.

L'heure de Martinez ?
Alors pendant ce temps-là, Martinez ronge son frein sur le banc colombien, lui dont les trois dernières saisons passées à Porto, pourtant ponctuées de 67 buts en Championnat du Portugal, 13 en Coupe du Portugal et 14 en Coupes d'Europe (C1 et C3), ne semblent pas lui avoir permis - pour l'instant - d'obtenir les faveurs du sélectionneur.

"Il faut savoir attendre les opportunités, et en profiter quand elles se présentent", avait encore estimé Pekerman. Une déclaration qui sonnait comme un message adressé à Martinez, qui continue de trépigner d'impatience.

"Si c'était entre mes mains, si ça dépendait de moi, je serais toujours sur le terrain", a affirmé dimanche sans détour celui qui est actuellement dans le viseur de l'Atletico Madrid et de l'AC Milan.

Et s'il n'a pas encore convaincu le sélectionneur de revoir ses plans (9 minutes de jeu face au Venezuela, remplaçant contre le Brésil) alors que les "Cafeteros" se préparent à défier l'Argentine, favorite de la compétition, en quarts de finale vendredi à Viña del Mar, Martinez peut se consoler avec le soutien des supporters colombiens. Dimanche, ils ont chanté son nom et demandé son entrée en jeu quand Falcao se montrait inoffensif.

Fifa.com (23/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Copa America 2015 [Chili]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum