Coupe d'Asie 2015 [Australie]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Coupe d'Asie 2015 [Australie]

Message par Bofartato le Lun 26 Jan - 18:04

pfffff du gachie..l’Iran aurai gagné... Evil or Very Mad
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 26
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe d'Asie 2015 [Australie]

Message par rachid_as le Mar 27 Jan - 14:22

Australie 2 - Emirats arabes unis 0
L'Australie en finale contre la République de Corée




L'Australie affrontera la République de Corée en finale de la Coupe d'Asie des nations, après sa victoire sur les surprenants Emirats arabes unis, 2 à 0, mardi en demi-finale devant ses supporteurs à Newcastle (Nouvelle Galle du Sud). Les Sud-Coréens s'étaient qualifiés lundi en dominant l'Irak 2 à 0.

Les "Socceroos" ont fait la différence dès le premier quart d'heure grâce à des buts de Sainsbury, de la tête sur un corner dès la 4e minute, et de Davidson d'un tir au ras du poteau dix minutes plus tard.

Entre-temps les Emiratis avaient eu leur meilleure occasion du match, une frappe sur le montant de Khalil (10e), après quoi ils ne se sont plus montrés menaçants pour une Australie dominatrice.

Il s'agira de la deuxième finale consécutive des "Socceroos". En 2011, ils avaient échoué face au Japon, éliminé cette année en quart de finale par les Emirats.

Malgré le soutien du public, les Australiens ne seront pas forcément favoris pour ce qui serait leur premier titre, samedi en finale à Sydney, face à des Sud-Coréens invaincus depuis le début de la compétition et qui les avaient battus 1 à 0 en phase de poule.

La Corée du Sud a été sacrée championne d'Asie à deux reprises, en 1956 et 1960.

Fifa.com (27/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe d'Asie 2015 [Australie]

Message par Bofartato le Mar 27 Jan - 14:54

c'etait évident...les arabe arrive jamais a rien...
avatar
Bofartato

Messages : 1090
Date d'inscription : 19/02/2014
Age : 26
Localisation : Ouadhia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe d'Asie 2015 [Australie]

Message par rachid_as le Ven 30 Jan - 17:06

L'Australie face à la Corée pour un premier titre



L'Australie tentera de remporter sa première Coupe d'Asie des nations depuis son départ de la zone Océanie en 2006 face à un traditionnel poids-lourds du continent, la République de Corée, samedi devant son public à Sydney.

Les "Socceroos", qui ont quitté leur région d'origine où la concurrence était trop faible, ont échoué en finale de la précédente édition, en 2011 face au Japon. Leur présence à ce stade de la compétition est déjà une satisfaction après une saison 2014 calamiteuse, lors de laquelle ils n'avaient gagné qu'un match sur onze.

La Corée du Sud a déjà connu la victoire, mais ses deux sacres remontent à plus d'un demi-siècle, en 1956 et 1960, une traversée du désert étonnamment longue pour un pays habitué à participer aux Coupes du monde.

Meilleure attaque du tournoi avec douze buts marqués, dont trois par le vétéran Tim Cahill, toujours efficace à 35 ans, l'Australie sera légèrement favorite devant les 80.000 spectateurs de Sydney, dont un tiers devraient toutefois être du "Pays du matin calme".

Les Sud-Coréens, qui possèdent aussi des joueurs capables de faire la différence, en particulier l'ailier du Bayer Leverkusen, Son Heung-Min, sont armés en défense pour résister à la force de frappe de l'attaque australienne. Ils sont même la première équipe à atteindre la finale sans encaisser un seul but depuis l'Iran en 1976.

Sévèrement critiqués après leur échec au Mondial brésilien, où ils n'avaient pas gagné un seul match, les Sud-Coréens ont été repris en main avec succès par l'entraîneur allemand Uli Stielike.

Ils ont eu le mérite de se hisser en finale, leur première depuis 27 ans, malgré des blessures et un virus qui a mis momentanément sur le flanc plusieurs joueurs. Ils ont notamment perdu Lee Chung-Yong and Koo Ja-Cheol pendant la phase de poule.

"Le plus important sera la solidité mentale. C'est incroyable d'être allé aussi loin sans deux de nos meilleurs joueurs", a estimé le capitaine Ki Sung-yueng.

Fifa.com (30/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe d'Asie 2015 [Australie]

Message par rachid_as le Sam 31 Jan - 16:56

Australie 2 - Corée du Sud 1 (ap)
Premier sacre pour l''Australie




L'Australie a remporté sa première Coupe d'Asie de football en s'imposant en finale, à l'issue de la prolongation, contre la Corée du Sud (2-1), samedi chez elle à Sydney.

C'est un remplaçant qui lui a donné la victoire après un long suspense: James Troisi, milieu de terrain de Zulte-Waregem (Belgique), a surgi à la 105e minute pour donner aux "Socceroos" leur premier titre depuis qu'ils ont quitté l'Océanie pour la Confédération asiatique (AFC) en 2006.

Les Sud-Coréens venaient pourtant à peine de commencer à y croire dans ce match des dernières minutes: alors qu'ils étaient menés depuis la mi-temps et le but de Massimo Luongo à la 45e, ils venaient d'égaliser par Son Heung-min dans le temps additionnel (90+1)...

A domicile, devant 80.000 spectateurs, les Australiens se sont offert le triomphe qu'ils avaient manqué d'un rien lors de l'édition précédente. En 2011, ils avaient été battus par le Japon (1-0), déjà après prolongation.

"C'était une finale, le scénario n'est jamais écrit à l'avance. Ca a été dur, ça s'est forgé petit à petit, et le courage montré ce soir par mes joueurs a été énorme. Je savais que nous terminerions plus fort", a commenté le sélectionneur Ange Postecoglou avant de serrer les mains des joueurs coréens abattus par la déception.

Suspense
Cette victoire en finale est aussi une revanche pour les Australiens, battus par les Sud-Coréens en phase de groupe (1-0) à l'issue d'un match qu'ils avaient pourtant dominé.

Les "Guerriers Taeguk", couronnés en 1956 et 1969, échouent pour la troisième fois en finale, après 1972 face à l'Iran (1-0) en Thaïlande, et nettement battus par le Koweït chez lui (3-0) en 1980.

Luongo, révélation australienne du tournoi, avait donné l'avantage aux siens juste avant la mi-temps, et contre le cours du jeu, en trompant de loin le gardien Kim Jin-hyeon.

L'égalisation sud-coréenne, alors que les Australiens croyaient déjà pouvoir célébrer leur victoire, avait soulevé d'enthousiasme les supporteurs des "Diables rouges" massés derrière le but adverse.

Mais, en prolongation, Tomi Juric est sorti victorieux de son duel le long de la ligne de but, et son centre, détourné par Kim Jin-hyeon, a ouvert tout grand le but pour Troisi.

Fifa.com (31/01/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe d'Asie 2015 [Australie]

Message par rachid_as le Dim 1 Fév - 22:37

Dix ingrédients d'une Coupe d'Asie réussie



L'édition 2015 de la Coupe d'Asie de l'AFC a été un énorme succès sur le terrain et en dehors, l'Australie (pays hôte) remportant la compétition à 16 équipes après trois semaines de compétition intense. Des stades bien garnis, des foules bigarrées, un football le plus souvent très offensif et quelques grosses surprises comme l'accession en demi-finales de l'Irak et des Émirats Arabes Unis ou encore la bonne prestation de la Palestine pour ses débuts dans le tournoi : que demander de plus ? FIFA.com revient sur dix moments-clés d'Australie 2015.

Un match pour l'histoire
Ce choc entre l'Iran et Iraq, deux des plus grands rivaux de la scène asiatique, a fait mieux que tenir ses promesses. Six buts marqués, trois renversements de situation, un carton rouge, une égalisation à la 119e minute, 16 tentatives dans la série de tirs au but et après trois heures de jeu, un vainqueur : l'Irak, qui élimine au bout du suspense l'un des favoris de la compétition. Certains commentateurs ont assuré avoir assisté au match le plus épique de toute l'histoire de la Coupe d'Asie.

Révélation émirati
Le tournoi a été l'occasion pour un certain nombre de joueurs de se mettre en valeur. Omar Abdulrahman en est l'illustration éclatante. Avec ses dribbles et ses passes millimétrées, le numéro 10 d'Al Ain a porté à bout de bras une équipe des Émirats Arabes Unis qui a surpris le monde entier en s'invitant dans le dernier carré du tournoi.

La Palestine séduisante
Avant l'élargissement du tournoi à 24 équipes en 2019, il n'y avait qu'une seule sélection qui faisait ses grands débuts dans le format à 16 nations d'Australie 2015. En proposant un football plein de fougue en contraste avec les problèmes qui secouent leur pays, les Palestiniens ont assuré le spectacle devant l'important contingent de la diaspora présent à chacune des trois sorties de ses protégés contre le Japon, la Jordanie et l'Irak. Certes, la Palestine a concédé 11 buts dans la compétition, ce qui fait d'elle la défense la plus perméable du tournoi. Cependant, l'un des grands moments d'Australie 2015 restera le but inscrit par Jaka Ihbeisheh, le premier de la Palestine à ce niveau. Le nom du buteur figure déjà en lettres d'or dans les annales du football palestinien.

Succès populaire
Si le tournoi a remporté un grand succès sur le terrain, il en a été de même dans les tribunes, avec plus de 20 000 spectateurs par match en moyenne et huit rencontres à guichets fermés, dont trois n'impliquant pas l'Australie.

L'Australie nouvelle est arrivée
Avec ce triomphe dans la Coupe d'Asie, l'Australie a prouvé que la relève de la génération dorée de la Coupe du Monde 2006 était enfin arrivée. Les performances des hommes d'Ange Postecoglou à la dernière Coupe du Monde de la FIFA™ l'avaient déjà laissé pressentir. Les Socceroos ont donc confirmé devant leur public en inscrivant 14 buts (meilleure attaque de la compétition) et en décrochant un titre continental qui les qualifie automatiquement pour la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017, où ils pourront engranger encore un peu plus d'expérience.

Tout sauf nul
Australie 2015 a produit plusieurs statistiques étonnantes, donc une série de 24 matches sans score de parité, soit la totalité des rencontres de la phase de groupes. Sur ces 24 parties, 14 se sont décidées sur la plus étroite des marges. Trois des quatre quarts de finale, dont le premier, sont allés en prolongation.

La malédiction de la Coupe du Golfe
Le Qatar abordait Australie 2015 avec de grandes ambitions après avoir remporté la Coupe du Golfe des Nations en novembre dernier. Ces grandes espérances ont été réduites à néant avec trois défaites en autant de sorties au premier tour, et une élimination précoce. Lors des deux dernières éditions de la Coupe d'Asie, les vainqueurs respectifs de la Coupe du Golfe avaient connu le même sort, avec les sorties de route dès le premier tour du Koweït et des Émirats Arabes Unis respectivement.

La République de Corée se réinvente
La République de Corée est passée à deux doigts de remporter la Coupe d'Asie pour la première fois depuis 55 ans. Elle se consolera en se disant que l'arrivée du nouvel entraîneur Uli Stielike a déjà changé pas mal de choses. Le défenseur de l'Allemagne de l'Ouest finaliste de la Coupe du Monde 1982 a pris les commandes de la sélection sud-coréenne après son élimination dès la phase de groupes à Brésil 2014. À Australie 2015, les Guerriers Taeguk n'ont encaissé aucun but avant la finale et ont été les seuls dans le tournoi à battre le futur vainqueur de l'épreuve, l'Australie. Autant de signes prometteurs pour Stielike et ses hommes.

Le flop japonais
Le Japon abordait la compétition avec une grosse pression sur les épaules, après avoir remporté quatre des six dernières éditions de l'épreuve. En outre, la sélection nipponne avait sorti la grosse armada en faisant appel à ses stars évoluant dans des grands clubs européens. En phase de groupes, les Samouraïs bleus ont fait honneur à leur réputation, avant de chuter dès les quarts de finale. Tenu en échec 1:1 par les Émirats Arabes Unis au bout de 120 minutes de jeu, le Japon s'est incliné aux tirs au but, avec les tentatives manquées de ses deux grandes stars, Keisuke Hondo et Shinji Kagawa, dans un scénario qui n'est pas sans rappeler la défaite italienne en finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1994™.

Sélectionneurs maison
Australie 2015 a été marqué par la réussite des sélectionneurs entraînant la sélection de leur pays natal. Ange Postecoglou en est un exemple éclatant. Il a emmené l'Australie au titre continental après avoir succédé à plusieurs sélectionneurs étrangers à la tête des Socceroos. Mahdi Ali, natif de Dubaï, a permis aux Émirats Arabes Unis de signer l'une des performances les plus impressionnantes de leur histoire après avoir pris les rênes d'une sélection qui a eu recours avant cela à pas moins de 20 entraîneurs étrangers en trois décennies.

Fifa.com (01/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe d'Asie 2015 [Australie]

Message par rachid_as le Mar 3 Fév - 12:50

Les pépites du futur asiatique



L'édition 2015 de la Coupe d'Asie de l'AFC, organisée et remportée par l'Australie, a tenu toutes ses promesses. Plusieurs jeunes espoirs en ont profité pour s'imposer sur le devant de la scène et espèrent faire parler d'elles lors des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA  2018™. FIFA.com s'est intéressé à cinq de ces talents en devenir.

Omar Abdulrahman (Émirats Arabes Unis)
Avec sa coiffure originale, Omar Abdulrahman était aisément reconnaissable sur le terrain. Mais le milieu de terrain d'Al Ain s'est également distingué dans d'autres domaines. L'international émirati d'origine yéménite possède à son répertoire une large collection de feintes et de dribbles. Sur le plan statistique, Abdulrahman a été à l'origine de quatre des dix buts de son équipe en Australie. La justesse de ses passes et son entente avec les attaquants Ali Mabkhout et Ahmed Khalil a permis à ces derniers de marquer à neuf reprises. Les EAU s'annoncent comme un sérieux candidat à la qualification pour Russie 2018. International depuis 2010, Abdulrahman semble avoir définitivement trouvé ses marques en équipe nationale. 

Massimo Luongo (Australie)

Massimo Luongo a été l'un des grands artisans du premier sacre asiatique des Socceroos. Le milieu de terrain a ainsi été élu meilleur joueur du tournoi. Les chiffres plaident en sa faveur : Luongo a été directement impliqué dans six des réalisations de son équipe, dont quatre passes décisives. À 22 ans, il n'était pourtant pas considéré comme un titulaire au début de la compétition. Le milieu tout terrain aime se projeter vers l'avant, combiner avec ses attaquants et trouver des espaces entre les lignes. Le joueur de Swindon était en outre le seul finaliste à évoluer en troisième division. Omniprésent en finale contre la République de Corée, son tacle décisif sur la frappe de Son Heungmin a été suivi quelques minutes plus tard d'un superbe tir en pivot pour l'ouverture du score.

Sardar Azmoun (Iran)
Sardar Azmoun a signé l'un des plus beaux buts du tournoi sur un contrôle orienté suivi d'une frappe magistrale. En inscrivant l'unique but de la rencontre face au Qatar, il a permis à la Team Melli de terminer en tête de son groupe. L'exploit est de taille, surtout si l'on sait qu'Azmoun venait de fêter ses 20 ans quelques jours plus tôt et que son premier but en sélection remontait à deux mois à peine. Ce fils d'un volleyeur international a rejoint le Rubin Kazan à 17 ans. Depuis, la rumeur l'envoie régulièrement dans des clubs européens de premier plan. Grand et athlétique, il possède les qualités pour s'imposer sur le long terme à la pointe de l'attaque iranienne.

Abdelkarim Hassan (Qatar)
En dépit de la sortie prématurée du Qatar à l'issue de la phase de groupes, le talent du latéral gauche Abdelkarim Hassan n'est pas passé inaperçu. Ancien pensionnaire de l'Aspire Academy de Doha, il brille par son physique et un remarquable sens du jeu. A 21 ans à peine, il dispute pourtant sa cinquième saison chez les professionnels. Aux côtés de l'attaquant Mohammed Muntari, Hassan incarne la nouvelle génération qatarie, qui espère connaître son apogée lors de la Coupe du Monde 2022. 

Lee Jeonghyeop (République de Corée)

Sans aucune expérience internationale avant le début de l'année, Lee Jeonghyeop menait une carrière discrète à Sangju Sangmu jusqu'à ce qu'Uli Stielike décide de faire de lui la clé de voûte de son attaque. Sous son impulsion, les Guerriers Taeguk se sont hissés en finale de l'épreuve continentale. Le grand attaquant a célébré chacune de ses deux réalisations par un salut militaire, en référence au service qu'il effectue actuellement. Sa frappe victorieuse contre l'Australie au premier tour et son ouverture du score contre l'Irak en demi-finale ont fait énormément de bien à une sélection sud-coréenne décimée par les blessures et privée des talents de Koo Jacheol et Lee Chungyong.

Fifa.com (03/02/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie
avatar
rachid_as
Admin

Messages : 76528
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 39

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coupe d'Asie 2015 [Australie]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum