Eliminatoires Coupe du monde 2018

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2018

Message par rachid_as le Mer 9 Sep - 15:59

Croatie : Corluka, ambition croate et poupées russes



Le défenseur croate Vedran Corluka a passé près de cinq ans en Premier League anglaise et 18 mois en Bundesliga allemande avant de rejoindre la Russie en 2012. L'ancien joueur de Tottenham a décidé de fêter le troisième anniversaire de son arrivée à Moscou d'une façon très particulière : il s'est fait tatouer l'un des plus célèbres symboles de sa patrie d'adoption, une matriochka. 

"Je n'aurais jamais cru que je me retrouverais un jour en Russie", avoue-t-il pourtant au micro de FIFA.com, à propos des raisons qui l'ont poussé à choisir le Lokomotiv Moscou. "Je ne m'intéressais pas spécialement au football russe, mais je connaissais les clubs qui évoluent régulièrement en Europe. Je savais que le CSKA et le Zénith avaient remporté la Coupe UEFA, d'autant que certains de mes compatriotes ont joué dans ces équipes. Ivica Olic parlait souvent du CSKA et Ivica Krizanac du Zénith."

Après l'UEFA EURO 2012, Corluka reçoit à son tour un appel de l'entraîneur de l'époque, Slaven Bilic, pour lui proposer de le rejoindre à Moscou. "Nous avions souvent travaillé ensemble et en ce qui concerne le football, il est comme un père pour moi", confie le défenseur qui, du coup, n'a pas réléchi bien longtemps avant de prendre sa décision. "Nos expériences communes s'étaient toujours très bien passées. Malheureusement, Bilic est parti un an plus tard. Moi, en revanche, je suis toujours là et je me régale !"  

Un plaisir dû notamment au niveau qu'il a découvert sur lespelouses russes. "Beaucoup d'Européens et de Sud-Américains seraient très étonnés s'ils venaient jeter un coup d'œil au championnat de Russie", estime-t-il. "Les rencontres y sont très accrochées, comme j'ai pu m'en rendre compte par moi-même. Même face à un adversaire réputé plus faible, on n'est jamais assuré de l'emporter. Chaque année, cinq ou six équipes se retrouvent à la lutte pour les trois premières places. Le niveau ne cesse de s'améliorer. Il suffit de regarder l'effectif du Zénith pour s'en convaincre : l'an dernier, Ezequiel Garay a joué la finale de la Coupe du Monde ; aujourd'hui, il évolue en Russie. Il y a quelques mois, le CSKA a battu Manchester City en Ligue des champions. Krasnodar aussi a réalisé d'énormes progrès. De nouveaux stades sont en construction. Les clubs russes investissent énormément dans le football. Cette stratégie devrait donner des résultats."

Ceux-ci pourront déjà se voir à l'horizon 2018, lorsque le gratin de la planète football se donnera rendez-vous sur les pelouses russes. Fort de son vécu sur place, Corluka est bien placé pour parler du pays hôte de la Coupe du Monde de la FIFA 2018™. "Que ce soit pendant la Coupe du Monde ou à une autre période, tout le monde devrait visiter Moscou ou Saint-Pétersbourg au moins une fois dans sa vie !", clame le natif de Derventa, enthousiaste. "Moscou est une ville de parcs, de restaurants, de belles rues… et il y a le métro ! Ceux de Londres et New York ne lui arrivent pas à la cheville. Les stations ressemblent à des musées. Le métro est sans doute l'une des choses qui m'ont fait la plus forte impression en Russie. Je conseille à tous les supporters qui viendront pendant la Coupe du Monde de visiter les parcs et notamment le parc Gorky. La place du Kremlin vaut elle aussi le détour."

Corluka avoue également une tendresse particulière pour les étangs du Patriarche. Il va souvent se promener près de ce site historique, en compagnie de son chien Oscar. "C'est un endroit très tranquille. J'aime bien l'ambiance ici. Il y a des artistes, des musiciens, des gens branchés, des cafés et des restaurants. C'est un mélange qui me plaît beaucoup", détaille cet amateur de tatouages. Cette année, il a d'ailleurs décidé d'ajouter sur son pied l'image d'une matriochka, la poupée russe en bois qui contient des versions miniatures d'elle-même. "Chacune de ces images témoigne d'une période de ma vie. Je voulais en avoir une qui évoque la Russie. C'est un hommage à ce pays, aux supporters et au Lokomotiv, qui a tant fait pour moi. J'ai tout de suite pensé à une matriochka car c'est le symbole de la Russie. C'est un souvenir de ce pays que je garderai avec moi toute ma vie."

Un autre souvenir inoubliable pourrait être une belle performance de la Croatie lors de l'épreuve mondiale. Pour cela, Corluka et ses compatriotes devront d'abord se qualifier dans un groupe où figurent également la Turquie, l'Ukraine, la Finlande et l'Islande. "Les matches contre les Turcs sont toujours difficiles. Ce sera encore plus compliqué cette fois-ci, mais nous avons les moyens de nous qualifier", annonce le défensur. "Notre effectif est jeune, mais il a du talent. Nous serons moins attendus, ce qui devrait aussi nous faciliter les choses. La Coupe du Monde 2018 sera un événement très particulier pour moi. J'aime ce pays et je sais qu'il organisera un tournoi inoubliable", annone-t-il en guise de conclusion de cette longue déclaration d'amour pour son pays d'accueil.

Fifa.com (09/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2018

Message par rachid_as le Mer 9 Sep - 16:04

Zone Asie
Les poids lourds s'imposent ou se relancent




La quatrième journée des qualifications asiatiques n'a donné lieu à aucune surprise notable. Dans l'ensemble, les favoris n'ont pas eu à forcer leur talent pour s'imposer. L'Australie, l'Iran et la République de Corée l'ont ainsi emporté sur un score identique (3:0). De son côté, le Japon s'est offert le carton du jour aux dépens de l'Afghanistan (6:0). La Syrie et le Koweït ont prolongé leur série victorieuse, tandis que la RP Chine et la Jordanie ont renoué avec le succès.

En revanche, l'Irak a dû se contenter de partager les points avec la Thaïlande (2:2), après avoir pourtant compté deux buts d'avance. Les Émirats Arabes Unis ont, quant à eux, été tenus en échec par la Palestine (0:0). FIFA.com vous propose un tour d'horizon.

L'affiche
Philippines 1:5 Ouzbékistan
Stephan Schrock (68' ) pour les Philippines ; Odil Akhmedov (1'), Sardor Rashidov (14', 80'), Igor Sergeev (43', 65') pour l'Ouzbékistan

Tant par l'ampleur du score que par la manière, la première défaite des Philippins dans la compétition préliminaire de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ sème le doute sur leurs précédentes performances. Auteurs de deux succès  sur le Yémen et Bahreïn, les hôtes comptaient réussir la passe de trois. Mais les visiteurs n'ont pas tardé à justifier  leur statut de favoris, malgré la pluie. Les expérimentés Ouzbeks ont ouvert le score dès la première minute. Le capitaine Odil Akhmedov a signé à cette occasion le but le plus rapide de ces préliminaires.

Le milieu de terrain Sardor Rashidov a doublé la mise d'une frappe pleine de sang-froid, avant qu'Igor Sergeev ne trompe à son tour Neil Etheridge juste avant la pause. L' attaquant du Pakhtakor a définitivement fait pencher la balance en faveur de son équipe en inscrivant son deuxième but de la soirée cinq minutes après l'heure de jeu. Le remplaçant Stephan Schrock a certes sauvé l'honneur philippin sur coup franc, mais Rashidov a marqué le cinquième et dernier but de son équipe à dix minutes du terme. L'autre rencontre au programme du Groupe H a vu Bahreïn remporter son premier succès face au Yémen (4:0). 

Les autres rencontres
Dans le Groupe A, la Palestine a créé la surprise en mettant un terme à la série gagnante des Émirats Arabes Unis. Les Palestiniens enregistrent leur troisième nul à domicile dans ces préliminaires mondialistes et restent invaincus au stade international Faisal Al-Husseini. L'autre affiche, qui opposait la Malaisie à l'Arabie Saoudite, a dû être abandonnée dans le dernières minutes, en raison d'incidents en tribunes. Les Saoudiens menaient 2:1.

Dans le Groupe B, l'Australie a enchaîné un troisième succès de rang en dominant le Tadjikistan 3:0. Après une première mi-temps stérile, les visiteurs ont pris l'avantage à la 57ème minute par Mark Milligan. Tim Cahill s'est ensuite fendu d'un doublé, dont une frappe victorieuse dans le temps additionnel. Le milieu de terrain Abdallah Deeb a lui aussi signé un doublé lors de la large victoire (4:0) de la Jordanie au Bangladesh.

Dans le Groupe C, le Qatar a su rester mobilisé après sa victoire record (15:0) face au Bhoutan. Les Bordeaux se sont imposés 3:2 à Hongkong et poursuivent leur parcours sans faute. Les visiteurs menaient 3:0 à la 84ème minute grâce à Karim Boudiaf, Abdelkarim Hassan et Mohamed Musa. Les locaux ont eu le mérite de ne pas baisser les bras et de frapper à deux reprises dans les six dernières minutes, au point de faire douter leurs adversaires. L'autre rencontre s'est soldée par une victoire sans surprise de la RP Chine sur les Maldives (3:0), rythmée notamment par un doublé de Yu Dabao.

Trois équipes se partagent la première place du Groupe D avec sept points chacune à l'issue de cette quatrième journée : Oman, Guam et l'Iran. Battue 6:0 par la Team Melli lors de la dernière journée, la petite nation insulaire a arraché un nul vierge à Oman et reste invaincue sur ses terres. De leur côté, les Iraniens ont dominé l'Inde 3:0 sous l'impulsion de Sardar Azmoun, Andranik Teymourian et Mehdi Taremi.

Dans le Groupe E, la Syrie et le Japon se sont imposés sur le même score (6:0) devant le Cambodge et l'Afghanistan, respectivement. La première conserve cependant deux points d'avance sur le second au classement. Le Groupe F était, quant à lui, placé sous le signe du suspense. La Thaïlande et le Viêt-Nam ont tous deux marqué des buts décisifs dans les derniers instants. Tran Phi Son a ainsi donné la victoire (2:1) à la sélection vietnamienne sur le fil, face à Chinese Taipei (2:1). De leur côté, les Thaïlandais ont frappé à deux reprises en trois minutes pour arracher le point du nul à l'Irak (2:2). Ce résultat permet aux Éléphants de Guerre de défendre leur première place au classement, à trois points de leur adversaire du jour.   

Dans le Groupe G, la République de Corée et le Koweït restent au coude-à-coude. Les Guerriers Taeguk ont fait oublier leurs récentes contre-performances à Beyrouth (1:2 et 1:1) en s'imposant 3:0 face au Liban. Dans le même temps, les Koweïtiens sont revenus victorieux (2:0) de leur déplacement au Laos. 

Le joueur
Les Irakiens peuvent regretter d'avoir laissé filer une confortable avance de deux buts mais les supporters, eux, n'oublieront pas la performance du capitaine Younes Mahmoud. L'inusable attaquant, qui entame sa quatrième campagne de qualification, a prouvé qu'il n'avait rien perdu de ses talents de finisseur, malgré ses 32 ans. Après avoir débloqué son compteur face à Chinese Taipei, Mahmoud a signé son dixième but en préliminaires lors du match contre la Thaïlande.  

Le saviez-vous ?

Six équipes n'ont toujours pas encaissé le moindre but depuis le début de la compétition préliminaire : la République de Corée, le Japon, le Koweït, les Émirats Arabes Unis, la RP Chine et la Syrie.

Entendu…

"Nous avons obtenu le résultat que nous espérions au Bangladesh. Après le nul concédé lors de notre dernière sortie, cette victoire va nous faire du bien. C'est une bonne nouvelle, à un mois de notre confrontation face à l'Australie." - Paul Put, sélectionneur de la Jordanie

Les résultats de la quatrième journée :
8 septembre
Groupe A : Malaisie 1:2 Arabie Saoudite (abandonné) ; Palestine 0:0 Émirats Arabes Unis
Groupe B : Bangladesh 0:4 Jordanie ; Tadjikistan 0:3 Australie
Groupe C : Maldives 0:3 RP Chine ; Hongkong 2:3 Qatar
Groupe D : Inde 0:3 Iran ; Guam 0:0 Oman
Groupe E : Afghanistan 0:6 Japon ; Cambodge 0:6 Syrie
Groupe F : Thaïlande 2:2 Irak ; Chinese Taipei 1:2 Viêt-Nam
Groupe G : Liban 0:3 République de Corée ; Laos 0:2 Koweït
Groupe H : Yémen 0:4 Bahreïn ; Philippines 1:5 Ouzbékistan

Fifa.com (09/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2018

Message par rachid_as le Mer 9 Sep - 16:06

Zone CONCACAF
Haïti et le Canada assurent, la Jamaïque respire




À Managua, c'est grâce à un but inscrit dans le temps additionnel que la Jamaïque a évité une sortie précoce dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Les finalistes de la dernière Gold Cup de la CONCACAF peuvent pousser un grand soupir de soulagement : ils seront présents dans la première phase de groupes de la zone, au même titre que le Canada, le Guatemala, Haïti, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Salvador ainsi que les grandes puissances traditionnelles de la CONCACAF que sont le Mexique, les États-Unis et le Costa Rica.

Les résultats (scores cumulés sur les deux manches)
Saint-Vincent-et-les-Grenadines 3:2 Aruba
Grenade 1:6 Haïti
Curaçao 0:2 Salvador
Canada 4:1 Belize
Jamaïque 4:3 Nicaragua
Antigua-et-Barbuda 1:2 Guatemala

Les moments-clés
Les Reggae Boyz marquent lors du rappel : Quelques semaines après avoir battu les États-Unis et atteint la finale de la Gold Cup de la CONCACAF pour la première fois de son histoire, la Jamaïque s'est fait une grosse frayeur. Battus à domicile la semaine passée par le Nicaragua dans le match aller de ce troisième tour des qualifications de la zone pour Russie 2018, les Reggae Boyz ont renversé la vapeur in extremis, grâce à un but de Simon Dawkins dans le temps additionnel à Managua. La sélection jamaïcaine évite donc - grâce à la règle des buts marqués à l'extérieur - une chute dès la première haie dans les qualifications de la CONCACAF. Le sélectionneur Winfried Schaefer serait bien inspiré de rappeler Wes Morgan, Jobi McAnuff et Giles Barnes, tous les trois brillants lors de la Gold Cup mais absents pour ce troisième tour qualificatif, en vue d'un quatrième tour qui débutera dès novembre.

Le buteur du Belize avec les honneurs : Deon McCaulay avait surpris le monde entier en terminant en tête du classement des buteurs des qualifications pour Brésil 2014, devant des pointures comme Luis Suarez et Lionel Messi. Le buteur du Belize - qui est par ailleurs le meilleur réalisateur de l'histoire du football de son pays - ne conservera pas son statut. Son équipe a été battue par le Canada 4:1 sur l'ensemble des deux matches, mais sur le plan personnel, il a quand même inscrit trois buts en quatre sorties. S'il est loin de ses 11 réalisations sur la route de Brésil 2014, cela reste une performance honorable.

Aruba passe… et trépasse : La petite île néerlandophone avait passé le tour précédent malgré une défaite sur l'ensemble des deux matches, son adversaire à cette occasion - la Barbade - ayant été disqualifié après avoir aligné un joueur inéligible. Avec un nouveau sélectionneur à la barre, les insulaires ont failli tirer le meilleur parti possible de leur résurrection inattendue. À Oranjestad, Danso a réussi un doublé pour permettre à son équipe de revenir à 2:2. Alors que la balance semblait pencher de son côté, Aruba a vu ses rêves s'effondrer à six minutes du coup de sifflet final sous la forme d'un but inscrit par Tevin Slater, son deuxième sur l'ensemble des deux matches, qui a propulsé Saint-Vincent-et-les-Grenadines au quatrième tour des qualifications de la CONCACAF. Slater est du même coup devenu le meilleur buteur de la zone, avec cinq réalisations.

Le joueur - Duckens Nazon (HAI)
Il y a un peu plus d'un an, Duckens Nazon évoluait dans les divisions inférieures du football français. Le Parisien de nationalité haïtienne avait même failli arrêter le football pour de bon. Aujourd'hui âgé de 21 ans, Nazon a retrouvé une seconde vie. Après avoir aidé Haïti à atteindre la phase des matches à élimination directe de la dernière Gold Cup de la CONCACAF en écartant le Honduras, il vient de donner un nouveau coup de pouce à son pays en marquant lors des deux confrontations face à la Grenade. À l'aise balle au pied, rapide et puissant, Duckens a été transféré à Laval, en deuxième division. Son appétit pour le but semble en avoir été encore un peu plus aiguisé.

La stat
10 - C'est le nombre de buts inscrits par le Canada lors de ses quatre matches disputés à ce jour dans les qualifications pour Russie 2018. Six réalisations face à la Dominique et quatre au troisième tour contre le Belize : cela donne une moyenne de 2,5 buts marqués par match pour les Canucks. Le contraste est saisissant par rapport aux presque 300 minutes de jeu où les Canadiens n'ont pas réussi à marquer à l'occasion de la dernière Gold Cup de la CONCACAF. L'entraîneur Benito Floro peut également être fier de sa défense : les Canadiens n'ont concédé qu'un seul but au cours de ces quatre rencontres.

Entendu…
"Nous sommes heureux de continuer l'aventure. Nous savions que nous allions devoir essayer de posséder le ballon le plus possible à l'extérieur. Le Belize est fort en contre-attaque et son numéro 9 est connu de tous. Il fallait faire très attention." - Benito Floro, sélectionneur du Canada

Composition des groupes pour le quatrième tour
Groupe A
Mexique
Honduras
Salvador
Canada

Groupe B
Costa Rica
Panama
Haïti
Jamaïque

Groupe C
États-Unis
Trinité-et-Tobago
Saint-Vincent et les Grenadines
Guatemala

*Les matches du quatrième tour se disputeront entre novembre 2015 et septembre 2016.

Fifa.com (09/09/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eliminatoires Coupe du monde 2018

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum