Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 25 Mai - 13:35

Falcao retourne à Monaco



L'attaquant colombien Radamel Falcao, prêté à Manchester United cette saison, va retourner à Monaco, a annoncé dimanche le club 4e du Championnat d'Angleterre de football qui n'a pas levé l'option d'un transfert définitif.

"Falcao est un professionnel de haut niveau et une personne sympathique. En mon nom personnel et au nom de tout le monde (au club), je lui souhaite bon vent pour l'avenir", a affirmé le manager des Red Devils Louis van Gaal sur le site internet du club.

Falcao, 29 ans, a connu une saison difficile à Old Trafford, ne marquant que quatre buts en 29 matches. Son transfert définitif aura coûté 43,2 millions de livres (60,79 M EUR).

"El Tigre", qui a égalé le record de buts en sélection nationale (24), ne devrait pas rester longtemps à Monaco. Chelsea, qui cherche un remplaçant à Didier Drogba, ou l'Atletico Madrid, son ancien club, sont sur les rangs pour l'engager.

Falcao, 29 ans, avait manqué le Mondial-2014 au Brésil en raison d'une blessure aux ligaments croisés d'un genou lorsqu'il évoluait en Principauté. Il n'a pas non plus disputé le dernier match de United dimanche à cause d'une blessure, selon Van Gaal.

Fifa.com (24/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 25 Mai - 18:40

Renard prend les rênes de Lille



Hervé Renard, vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations en février avec la Côte d'Ivoire, entraînera Lille (nord de la France) pour les trois prochaines saisons, a annoncé lundi le club dans un communiqué.

"L'avenir d'Hervé Renard, qui sera accompagné à Lille de son adjoint Patrice Beaumelle, se situe donc désormais au Losc, où il s'engagera définitivement ce mardi matin jusqu'en 2018", a expliqué le club.

L'entraîneur de 46 ans succède à René Girard, dont la dernière saison dans le nord aura été mitigée.

"Un challenge très excitant se profile à l'horizon et je compte bien le relever avec ambition", a affirmé Hervé Renard, cité dans le communiqué.

Il a remporté la CAN-2012 avec la Zambie à la surprise générale, puis la CAN-2015 avec la Côte d'Ivoire, un sacre cette fois-ci plus attendu.

Entre ces deux triomphes, le natif d'Aix-les-Bains avait vécu sa première expérience dans le Championnat de France avec Sochaux, dont il n'avait pas pu éviter la relégation.

Vendredi, Hervé Renard s'était officiellement séparé de la Côte d'Ivoire.

Fifa.com (25/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 26 Mai - 18:10

Bastia - Printant deux saisons de plus



L'entraîneur Ghislain Printant, arrivé à la tête de l'équipe première de Bastia en novembre dernier, s'est engagé pour les deux prochaines saisons avec le club corse, a fait savoir ce dernier mardi sur son site internet.

"Il a fait un travail extraordinaire", a déclaré le président du club Pierre-Marie Geronimi dans une interview diffusée mardi. "Bien évidemment qu'il sera l'entraîneur du Sporting Bastia lors des deux années à venir."

Entraîneur intérimaire depuis novembre et le départ de Claude Makelele, Printant s'était fixé pour objectif de mener un combat de son propre aveu "compliqué" pour le maintien.

Devenu célèbre pour sa capacité à galvaniser ses troupes dans des causeries épiques, il a redressé la situation sportive du SC Bastia, passant de la 19e place de Ligue 1 après 12 journées à la 12e place en fin de saison, et a également atteint la finale de Coupe de la Ligue, perdue 4-0 contre le Paris SG.

"Ghislain Printant, lorsqu'on est allé le voir parce que Claude Makelele avait été évincé, peu de monde nous avait soufflé son nom", a expliqué Pierre-Marie Geronimi sur le site du club.

Le président du SC Bastia a reconnu avoir tenté à l'époque de faire venir l'ancien coach du club, Frédéric Antonetti, mais que, "une fois que Frédéric a clôturé le dossier, on n'est allé voir personne."

"Il y avait des CV, de beaux CV, mais sur le travail de 15 jours qu'avait effectué Ghislain (alors qu'il faisait l'intérim, ndlr), il nous est apparu évident qu'on devait continuer avec lui, a encore expliqué le président du club. Je pense que les résultats en cours de saison nous ont donné raison."

Ancien directeur du centre de formation, le technicien de 54 ans avait déjà connu la Ligue 1, en tant qu'adjoint, avec Montpellier. Entre 1989 et 2010, il a notamment côtoyé des entraîneurs comme Mezy, Jacquet, Gasset ou Bernardet avant de passer à la formation en 2004.

Fifa.com (26/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 26 Mai - 18:22

Avec Renard, Lille entre dans une nouvelle ère



Nouvel entraîneur présenté mardi, nouveau projet centré sur la formation: Lille entame un nouveau cycle avec Hervé Renard, qui ne manque pas d'ambitions pour le club nordiste.

Costume et cravate noirs, chemise blanche et bronzage impeccable, l'ancien sélectionneur de la Côte d'Ivoire (46 ans), arrivé lundi dans le Nord où il s'est engagé pour trois saisons avec le Losc, a d'abord loué son nouvel environnement.

"Je n'avais jamais eu la chance de venir au Domaine de Luchin et je suis impressionné. A chaque niveau, il y a des gens professionnels et compétents. C'est primordial pour avancer quand on a des ambitions. Et on a un stade magnifique. Donc avec ces deux outils on peut faire de belles choses", a-t-il souligné.

Renard a ensuite évoqué le projet du club et ce qui a motivé sa décision de venir dans le Nord, lui l'enfant de Savoie qui s'est fait connaître sur le continent africain, où il a remporté deux Coupes d'Afrique des nations (CAN), avec la Zambie en 2012 et en février dernier avec les Eléphants ivoiriens. "J'ai beaucoup aimé le discours, le projet, et dès le début je me suis focalisé sur cette option. J'avais besoin d'un nouveau challenge. J'ai passé pas mal de temps en Afrique, j'ai eu la chance de remporter deux CAN. J'ai pensé avoir fait le tour, je voulais revenir en Europe, dans un club très compétent dans la formation", a-t-il expliqué.

Le projet, qui n'a pas séduit l'ancien entraîneur René Girard, parti un an avant la fin de son contrat, est assez simple: construire, avec moins de moyens, une équipe performante où les jeunes issus du centre de formation seront encadrés par des joueurs d'expérience. Un peu à l'image de Lyon.

"80% des clubs français ont les mêmes directives. Beaucoup vont être pillés, il va donc falloir s'appuyer sur des jeunes ou des joueurs issus de divisions inférieures. Mais ce n'est pas parce qu'on a moins de moyens qu'on ne peut pas être performant", a martelé Renard.

"Energie et motivation"
Même s'il ne connaît pas encore précisément le groupe qu'il aura à sa disposition pour la reprise de l'entraînement le 29 juin, Renard travaille déjà à dessiner les contours de son équipe.

Alors que des cadres comme Gueye et Kjaer devraient partir, il a déjà obtenu mardi la prolongation pour quatre saisons de Mavuba (31 ans), le capitaine qui était en fin de contrat, et doit rencontrer Balmont (35 ans), encore engagé pour deux années avec le Losc.

"On a fait le point sur les postes à pourvoir, mais ce sera aussi en fonction des départs, il faudra s'adapter, a-t-il rappelé. On a beaucoup de séances de travail à programmer, mais j'ai beaucoup d'énergie et de motivation."

Même s'il a indiqué qu'il était un peu trop tôt pour parler d'objectif, le natif d'Aix-les-Bains a concédé que le Losc se devait de terminer "dans le premier tiers de la L1".

Renard, qui n'avait pas réussi à maintenir Sochaux dans l'élite la saison dernière et dont certains doutent des qualités pour réussir en club, aborde pourtant très sereinement cette nouvelle étape.

"Je ne me mets pas la pression. Je suis attendu, mais il faut prendre cela comme une chance. Quand on est sélectionneur de Côte d'Ivoire, la pression est sûrement plus importante qu'ici", a-t-il assuré.

Le nouvel entraîneur, qui a accepté une baisse de salaire pour s'engager à Lille, ne bouleversera pas le staff technique: son adjoint Patrice Beaumelle et Patrick Collot l'intègreront, tandis que le médecin (Franck Le Gall), le préparateur physique (Grégory Dupont) et l'entraîneur des gardiens (Jean-Pierre Mottet) resteront en place.

Fifa.com (26/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 26 Mai - 18:27

Lille - Mavuba prolonge de quatre ans



Le capitaine de Lille Rio Mavuba, qui était en fin de contrat, a prolongé son bail de quatre ans, quelques heures après l'intronisation du nouvel entraîneur Hervé Renard, a annoncé mardi le club nordiste.

"En fin de contrat au terme de la présente saison, Rio Mavuba a paraphé une prolongation de quatre années", s'est félicité le Losc dans un communiqué. "Dans le projet sportif du Losc et de Michel Seydoux (le président, ndlr), qui mêle jeunes joueurs à fort potentiel et cadres expérimentés, Rio Mavuba tiendra assurément un rôle déterminant", prédit le club nordiste.

Mavuba (31 ans), qui évolue à Lille depuis sept saisons et demi, était annoncé sur le départ depuis des mois. Mais il a finalement été séduit par le discours de Renard, qui veut en faire l'homme-fort du vestiaire.

Le joueur formé à Bordeaux et qui compte 17 sélections en équipe de France, avec laquelle il a participé au Mondial-2014, a dû accepter une baisse substantielle de son salaire (environ 250.000 euros) pour continuer l'aventure avec les Dogues.

Mavuba a disputé 246 matches et marqué 5 buts en L1 sous les couleurs du Losc. Il a notamment réalisé le doublé Coupe de France-Championnat en 2011, sous les ordres de Rudi Garcia.

Fifa.com (26/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mer 27 Mai - 18:19

Nice veut Ben Arfa pour la saison prochaine



L'attaquant Hatem Ben Arfa, dont le transfert à Nice avait échoué cet hiver après un imbroglio juridique, "sera niçois la saison prochaine", a annoncé mercredi le président du club, Jean-Pierre Rivère.

Ben Arfa, 28 ans, avait été recruté par Nice lors du mercato d'hiver mais la Ligue de football professionnel (LFP) lui avait interdit de participer à des rencontres officielles, en considérant qu'il avait déjà joué pour deux clubs lors de la même saison, le maximum autorisé.

L'ancien joueur de l'Olympique de Marseille et de Lyon avait en effet disputé un match avec la réserve de Newcastle pendant l'été 2014, avant d'être prêté à Hull City.

"Hatem Ben Arfa nous a donné sa parole, il a eu des offres, mais il a tenu ses engagements", a expliqué Jean-Pierre Rivère mercredi lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a par ailleurs confirmé à son poste son entraîneur, Claude Puel, pour la saison prochaine.

Considéré comme plus doué balle au pied que les autres joueurs français de la "génération 1987", Karim Benzema, Samir Nasri ou Jérémy Menez, Hatem Ben Arfa a vu sa carrière compliquée par son caractère ombrageux et son image d'enfant terrible. Ses dernières expériences en Angleterre ont ainsi été perturbées par ses relations avec ses entraîneurs successifs.

Fifa.com (27/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 28 Mai - 13:47

PSG - Verratti : "C'est mon style, il ne changera jamais"



Arrivé à Paris dans l'anonymat, Marco Verratti est devenu en trois ans l'un des piliers du PSG et l'un des meilleurs joueurs de L1. A deux jours de la finale de la Coupe de France contre Auxerre, il revient dans un entretien avec l'AFP sur la saison parisienne, son style, sa progression et sa vie dans la capitale.

. En route pour le triplé
"La saison a été longue, dure psychologiquement", reconnaît le jeune Italien. "Les premiers mois ont été difficiles. On a dû constamment s'améliorer et on n'a jamais pu se relâcher". Mais la fin pourrait être grandiose, avec un triplé inédit: "A nous de faire de cette saison une saison historique".

En revanche, pour la troisième fois consécutive, le PSG a buté sur les quarts de finale en Ligue des Champions. "Je ne crois pas qu'il nous manque quoi que ce soit. Mais cette année nous avons affronté le Barça, une immense équipe, qui traverse une des meilleures périodes de son histoire", estime Verratti.

"Je pense qu'on peut battre ces équipes. Cette fois on est arrivé avec beaucoup de blessés et d'absents. Jouer ce genre d'équipes sans quatre ou cinq titulaires, ça n'est pas la même chose".

. Joueur majeur et jeu à risques
Cette saison, Verratti s'est affirmé comme le joueur le plus constant du 11 parisien. A 22 ans, "Marcolino" n'est plus l'inconnu débarqué de Pescara, présenté à la presse juste avant Ibrahimovic.

"C'était une journée vraiment spéciale, émouvante", se souvient-il. "Ils ont décidé au dernier moment de me faire passer avant Zlatan et je me suis retrouvé devant tous ces journalistes, plus que je n'en avais jamais vus. C'était irréel".

"Tout de suite, tout le monde m'a pris comme le fils, le petit de cette équipe. Et chaque jour qui passe je me sens mieux ici, avec la confiance de mes coéquipiers, du staff. Je suis encore jeune et pour un jeune la confiance c'est le plus important", explique l'Italien, dont tout le monde a désormais compris pourquoi Leonardo était allé le chercher en Serie B.

"Quand tu travailles avec le genre de joueurs qu'il y a à Paris, si tu es un peu intelligent tu t'améliores sans cesse. Ca a été une saison très positive pour moi mais je dois encore faire mieux", tempère l'idole du Parc des Princes, qui l'adore pour son insolence, ses dribbles devant la surface qui éliminent les adversaires mais rendent fous ses entraîneurs.

"Si je change ma façon de jouer, je ne serai plus moi-même. C'est comme ça que je joue, depuis que je suis un enfant, et je veux que ça reste comme ça le plus longtemps possible. C'est mon style, il ne changera jamais", explique-t-il.

"Au début c'est vrai que je sentais que le 'mister' (l'entraîneur Laurent Blanc, ndlr) souffrait quand il me voyait jouer comme ça. Mais maintenant ça va, il me laisse jouer comme je l'ai toujours fait. C'est à moi de savoir quand je dois le faire et quand il ne faut pas."



. Plus dur avec la Nazionale
Incontournable avec le PSG, Verratti n'a pourtant pas encore pleinement trouvé sa place en équipe nationale.

"Jouer en sélection c'est très différent. On se voit sur des périodes courtes et chaque entraîneur a ses idées, sa philosophie. Il faut s'adapter rapidement", explique celui qui semble destiné à prendre la succession de Pirlo sous le maillot italien.

"Ca me fait plaisir d'être comparé à un joueur que j'admire et qui a tout gagné. Mais ce n'est pas à moi de dire que je peux faire comme Pirlo. Ce sont des comparaisons qui ont toujours existé en Italie. Dès qu'un jeune arrive et qu'il est un peu fort, on dit 'voilà le nouveau Pirlo, le nouveau Del Piero'."

Alors qu'il s'est imposé sur le côté droit du milieu à trois parisien - "je cherche à me placer à l'endroit où je vais toucher plus de ballons, là où je vais pouvoir faire mal à l'adversaire" -, Verratti cherche encore sa place dans le dispositif d'Antonio Conte.

"Au PSG nous sommes trois milieux mais nous bougeons énormément, nous pouvons changer de rôle. C'est ce qu'on fait souvent avec Thiago Motta, par exemple. Avec l'Italie, c'est plus rigoureux, un peu plus rigide".

. Paris ou Manopello ?
Né à Pescara, Verratti a grandi à Manopello, petite ville des Abruzzes, et n'a jamais caché son attachement à sa région. "Le lieu où l'on naît, on ne l'échangerait contre aucun autre endroit au monde. On peut me prendre pour un fou, mais Manopello c'est là qu'il y a ma famille, mes amis."

"Il guffetto" (le petit hibou) s'est pourtant parfaitement adapté à la vie parisienne, à sa propre surprise. "C'est vrai que je n'aurais jamais imaginé me sentir aussi bien dans une aussi grande ville. Mais mon fils est né ici donc Paris sera toujours ma deuxième maison. J'y suis très bien et ma famille aussi. On espère rester longtemps". Les supporters parisiens peuvent être rassurés.

Fifa.com (28/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 29 Mai - 12:50

OM - Discussions sur l'avenir de Bielsa



Des réunions ont eu lieu cette semaine à l'Olympique de Marseille concernant l'avenir de l'entraîneur Marcelo Bielsa, dont le contrat devait être renégocié après une saison, a-t-on appris vendredi de sources proches du dossier.

Une réunion s'est déroulée jeudi en présence de Philippe Pérez, directeur général du club, et Luc Laboz, directeur général adjoint, pour "aborder des points techniques permettant d'avancer dans la discussion en cours", selon une source proche du dossier.

Une autre avait eu lieu lundi entre le président du club, Vincent Labrune, et l'ancien sélectionneur de l'Argentine et du Chili, ont rapporté plusieurs médias au cours de la semaine.

Entre temps, Marcelo Bielsa s'est rendu à Toulon mercredi pour assister à deux rencontres du tournoi international des moins de 20 ans, Pays-Bas-Costa-Rica puis France-Etats-Unis. Il était accompagné de deux de ses adjoints à Marseille, Diego Reyes et Franck Passi, avec lequel il s'est longuement entretenu. Jeudi, seul Franck Passi était présent à Toulon, a relevé un correspondant de l'AFP sur place.

L'OM ayant fini 4e de Ligue 1, Marcelo Bielsa a échoué à atteindre l'objectif sportif d'une qualification en Ligue des Champions fixé par sa direction, mais il bénéficie d'une belle côte de popularité à Marseille.

Sa direction lui a témoigné publiquement son soutien à plusieurs reprises cette saison, et la propriétaire du club, Margarita Louis-Dreyfus, avait confié à son entraîneur vouloir "qu'il continue" à la tête de l'OM la saison prochaine.

Ancien entraîneur de l'Athletic Bilbao, le natif de Rosario de 59 ans a mis en place un système de jeu ultra offensif à Marseille. L'OM a inscrit 76 buts en 38 journées cette saison, le cinquième meilleur ratio de son histoire et le plus grand total de buts depuis la saison 1971-72, selon le site de l'OM.

Fifa.com (29/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 29 Mai - 19:59

Coupe de France
Paris pour l'Histoire, Auxerre pour l'exploit




Le Paris SG et ses stars ne sont plus qu'à une marche d'un quadruplé historique samedi (21h00) en finale de la Coupe de France, une ambition qu'Auxerre, modeste pensionnaire de Ligue 2, aura bien du mal à contrarier.

Champions de France pour la 3e fois d'affilée, lauréats du Trophée des champions et de la Coupe de la Ligue, Zlatan Ibrahimovic et sa bande n'ont a priori rien à craindre d'une équipe qui a conclu son championnat à la 9e place.

Difficile d'imaginer les joueurs de la capitale buter sur un tel obstacle après avoir outrageusement dominé la scène nationale. Un coup d'oeil sur les budgets des deux clubs (480 millions d'euros pour le PSG, environ 12 millions d'euros pour l'AJA) suffit à mesurer le gouffre abyssal qui les sépare et l'exploit retentissant que représenterait une 5e victoire auxerroise dans la compétition.

Comment lutter contre des vedettes parisiennes décidées à ne rien laisser passer sur le plan domestique après leur 3e échec de suite en quart de finale de Ligue des champions? Le double revers contre le FC Barcelone (3-1, 2-0) a servi d'électrochoc pour l'armada du PSG et la machine s'est soudainement emballée, dévastant tout sur son passage en France, histoire de marquer quand même cette saison d'une pierre blanche malgré la déception européenne.

Seules deux équipes de L2 sont jusqu'ici parvenues à soulever la Coupe de France (Le Havre en 1959, Guingamp en 2009), ce qui situe également l'ampleur de la tâche qui attend l'AJA. Pour Paris, l'occasion est rêvée de rafler un 9e trophée et s'approcher encore un peu plus de son vieil ennemi marseillais, détenteur du record de succès dans l'épreuve (10).

Ce rendez-vous est finalement un condensé de ce qui a toujours fait le sel de cette vénérable institution: l'affrontement entre le gros et le petit, un duel totalement déséquilibré sur le papier entre un club à la puissance financière sans limites depuis son rachat par le Qatar en 2011 et une équipe qui a toujours cultivé son côté familial et "terroir", longtemps incarné par la figure tutélaire de Guy Roux.

Ibra est apte
Dix ans après avoir quitté son poste d'entraîneur, l'ex-"gourou" auxerrois rôde toujours autour de l'AJA et évalue les chances de victoire de son ancienne formation à "20 ou 30%". "Tout dépendra de la valeur du PSG", a-t-il ajouté.

Guy Roux peut trembler puisque Laurent Blanc disposera de la quasi-totalité de son effectif. Le doute concernant Ibrahimovic a été levé en début de semaine. La tête d'affiche parisienne a manqué les deux dernières sorties en Ligue 1 mais est définitivement remis de sa blessure au mollet. Il aura sans doute comme d'habitude à coeur de marquer cette finale de son empreinte et se rapprocher ainsi du record de buts de Pauleta avec le PSG (106 contre 109).

Il sera épaulé par un Edinson Cavani euphorique avec 10 buts inscrits sur les 7 dernières journées de L1 mais à l'avenir incertain à Paris. Une nouvelle soirée prolifique du "Matador" uruguayen, joueur le plus cher de l'histoire de L1 (64 millions d'euros), peut-elle changer la donne?

Javier Pastore, transfiguré cette saison, manquera en revanche à l'appel pour cause de suspension et un léger doute entoure la présence au coup d'envoi du capitaine Thiago Silva, touché à la cuisse. Le Brésilien a repris normalement l'entraînement mais l'encadrement pourrait le ménager à quelques jours du début de la Copa America (11 juin-4 juillet au Chili). Mais avec son jeune compatriote Marquinhos (21 ans) dans l'axe pour éventuellement le remplacer, le PSG ne perdra rien au change.

Un sacre auxerrois, qui se doublerait d'une qualification pour l'Europa League, semble donc très hypothétique. Les Bourguignons peuvent toujours prendre exemple sur Gueugnon, vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2000 face aux Parisiens alors qu'il évoluait en L2. Mais le PSG d'alors n'avait rien de comparable avec celui de 2015, dopé par les gazo-dollars qataris.

Fifa.com (29/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 29 Mai - 20:01

Coupe de France
PSG - Blanc : "Que le favori reste le favori"




L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc a espéré vendredi que ses joueurs fassent respecter la logique face à Auxerre, pensionnaire de Ligue 2, samedi en finale de la Coupe de France.


Comment se sent Zlatan Ibrahimovic?
Il va bien, même très bien. On a été prudent sur l'état de sa blessure, pour pouvoir l'aligner à 100% pour ce match. Donc on peut dire qu'il est totalement guéri (au mollet, ndlr)."

L'entraîneur d'Auxerre Jean-Luc Vannuchi a annoncé qu'il comptait jouer très bas. Attendez-vous à une attaque-défense demain?
Je ne sais pas, c'est peut-être une tactique et qu'il va faire le contraire. Il y a eu peu d'équipes qui sont venues nous chercher cette saison. Marseille l'a fait mais à la fin il avait reculé. Nous aussi on a reculé quand on a joué des équipes qui avaient la possession de balle comme contre le Barça. Mais il faudra surtout être efficace sur les moments forts de ce match pour concrétiser notre domination.

Selon Guy Roux, Auxerre n'a que 25% de chances de gagner. Êtes-vous d'accord?
On est habitué à ce fait là. On sait qu'on est le favori, mais ce qu'il y a de beau en football et en Coupe de France, c'est qu'il y a souvent des surprises. C'est ce qui fait le charme de cette compétition. A nous d'être sérieux et déterminé, et de faire en sorte que le favori reste le favori. Le groupe est déterminé et j'en veux pour preuve la qualité de l'entraînement qui a été très bonne cette semaine. Les joueurs sont conscients qu'il y a encore un match à gagner. Je sens mes joueurs concernés et ils ont envie de gagner le dernier trophée qui s'offre à eux. On a du respect pour cet adversaire, mais on n'a pas l'habitude de trembler avant un match. Ce n'est pas un manque d'humilité mais une façon de se préparer. Ce n'est pas parce que c'est une équipe de Ligue 2. C'est une équipe à prendre au sérieux mais sans en avoir peur ou trembler parce que ce n'est pas notre manière de faire.

Comptabilisez-vous le Trophée des champions dans le bilan de votre saison et donc, selon vous, Paris est-il en course pour un triplé ou un quadruplé?
Pourquoi on le ferait à l'étranger et pas en France? La seule différence c'est que le nom Trophée des champions, ça fait un peu champêtre, alors qu'à l'étranger on appelle cela Supercoupe, ça devient un peu plus sérieux et on le met dans le bilan de la saison. Pourquoi on ne le ferait pas avec le Trophée des champions?

Quelle valeur a la Coupe de France à vos yeux?
C'est un trophée qui a une place à part dans la carrière d'un joueur. C'est le trophée que je voulais gagner dans ma carrière de joueur, elle rassemble toutes les équipes amateurs et professionnelles de France. Elle a une saveur particulière. A moi de faire comprendre ça aux étrangers qui ne connaissent pas parfaitement l'histoire de la Coupe de France.

Fifa.com (29/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Dim 31 Mai - 13:05

Coupe de France
Paris entre dans les annales




Ce fut beaucoup plus dur et compliqué que prévu mais le Paris SG a fini par vaincre Auxerre, modeste équipe de 2e division, en finale de la Coupe de France (1-0) samedi, pour terminer sa saison en beauté, sur un quadruplé historique sur la scène nationale.

Durant plus d'une heure, Auxerre a fait plus que résister face à des stars parisiennes jouant à l'économie et la différence de budget abyssale entre les deux formations (480 millions d'euros pour Paris, à peine 13 millions pour Auxerre) a été difficilement perceptible sur le terrain. Mais le PSG a été plus fort que la fameuse "magie de la coupe" et les Bourguignons sont subitement rentrés dans le rang sur une tête d'Edinson Cavani (64e).

Paris n'a pas brillé et s'est contenté du minimum syndical. Mais l'essentiel était ailleurs pour le club de la capitale, entré dans les annales du football français au bout d'un exercice qui l'aura vu remporter tous les trophées en jeu sur le plan domestique (Ligue 1, Coupe de France, Coupe de la Ligue, Trophée des champions).

Cette razzia n'effacera pas le 3e échec d'affilée subi en quart de finale de Ligue des champions, le Graal du Qatar, devenu propriétaire du PSG en 2011. Mais les vedettes parisiennes auront au moins eu le mérite de tuer toute concurrence en France, avec comme épilogue le seul trophée qui manquait à QSI (Qatar Sports Investments) depuis son arrivée à la tête du club.

Avec cette 9e Coupe de France, le PSG n'est plus qu'à une unité du record de victoires, détenu par son vieil ennemi marseillais (10). Laurent Blanc peut également jubiler, lui qui a raflé 7 titres en deux ans sur le banc parisien.

Un rythme de sénateur
Tout le monde s'attendait à une raclée parisienne et à une avalanche de buts dès l'entame de la rencontre mais les premières minutes ont donné le ton de la soirée avec une AJA évoluant sans complexes et mordant dans le ballon, face à des joueurs de la capitale évoluant sur un rythme de sénateurs.

Il a fallu attendre la 17e minute pour voir la première fulgurance parisienne avec un gros rush de Lucas suivi d'un centre gâché par Cavani. Le bolide brésilien, préféré à Ezequiel Lavezzi en l'absence de Javier Pastore, suspendu, avait des jambes alors que Zlatan Ibrahimovic a eu du mal à faire la différence, perdant deux duels avec Donovan Leon, le portier bourguignon (31e, 36e).

Le poteau trouvé par Thiago Motta (39e) pouvait laisser penser à une finale galère pour Paris, ainsi que la tête de Cavani parfaitement captée par Leon (54e).

Mais le "matador" uruguayen a fini par trouver la faille et se muer en sauveur pour le PSG. Quelle revanche pour cet attaquant, critiqué une bonne partie de la saison avant de terminer l'exercice en trombe. Son avenir dans la capitale est encore incertain et un doute réel subsiste sur sa capacité à être un tueur sur la scène européenne, le véritable juge de paix pour les Parisiens et leurs actionnaires. Mais en France, il se balade. Comme le PSG.

Fifa.com (30/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Dim 31 Mai - 13:07

PSG - Cavani ou la persévérance récompensée



Tête et transversale rentrante: Edinson Cavani a libéré le Paris SG samedi d'un but lui offrant la Coupe de France (1-0 contre Auxerre) et son quadruplé national, après plusieurs tentatives infructueuses, à l'image de sa saison.

"Cavani! Cavani! Cavani!" Tout le monde attendait la mégastar Zlatan Ibrahimovic, forfait aux deux derniers matches de Ligue 1 et qu'un triplé personnel au "SdF" lui aurait fait rejoindre Pedro Miguel Pauleta comme meilleur buteur maison avec 109 buts.

L'homme décisif avait aussi les cheveux longs, mais un ego moins polémique; ce n'était pas le fameux "Zlatan" mais le discret "Edi": c'est bien "Cavani" qui fut scandé par le Stade de France, tandis qu'"Ibra" connaissait un match quelconque, marqué par de nombreux loupés et imprécisions, jusqu'à parfois faire avorter des attaques.

Le "Matador", c'est à la fin qu'il porte l'estocade. D'accord, on ne jouait pas encore la fin du match, mais cette 64e minute y ressemblait tellement le 0-0 s'étirait de manière imprévue dans cette finale, entre le mastodonte parisien riche de ses millions qataris et le club bourguignon qui a fini 9e de Ligue 2.

Sur un énième centre de Van der Wiel, mais l'un de ses premiers réussis, Cavani s'élevait et claquait le ballon de la tête sous la barre de Léon. Un rebond derrière la ligne puis sur le gardien auxerrois, et le Stade de France explosait côté rouge-bleu et s'éteignait côté blanc-bleu.

L'Uruguayen finit décidément la saison en boulet de canon: auteur de la bagatelle de 10 buts sur les sept dernières journées de Ligue 1, il achève l'exercice avec un total de 32 réalisations en 54 matches toutes compétitions confondues. Soit un ratio de 0,59 but par match équivalent à celui de la saison dernière (0,58), mais avec plus de rencontres disputées (25 buts en 43 matches en 2013-2014).

Et il s'est donc encore illustré au Stade de France après son doublé, déjà tardif (80e, 90e+2), en finale de Coupe de la Ligue face à Bastia (4-0).

Des ratés, un mental
Le joueur le plus cher de l'histoire de L1 (64 millions d'euros) convainc-t-il enfin ? Son histoire parisienne n'est pas vraiment linéaire, puisqu'elle met en balance un rendement correct avec un déchet conséquent qui fait toujours douter de sa capacité à incarner le grand attaquant à la mesure de l'ambition parisienne.

Il avait notamment souffert de la comparaison avec son compatriote Luis Suarez en quart de finale face au FC Barcelone en Ligue des champions, compétition où il n'avait su profiter de la suspension d'Ibrahimovic et où il reste sur un goût d'inachevé malgré une statistique flatteuse (6 buts).

Samedi, il a encore connu des ratés spectaculaires. D'abord en première période, lorsque seul au deuxième poteau et parfaitement servi par un centre de Lucas, il écrase sa reprise qui passe au dessus de la barre (18e).

Puis après la pause dans une séquence rapprochée: encore seul, sur un centre de Maxwell, il place sa tête sur le gardien (55e), puis encore bien positionné, il est contré par Puygrenier (57e), et voit enfin sa frappe en pivot détournée (61e).

Mais Cavani, c'est donc aussi cette incroyable persévérance qui dénote tout de même un certain mental, doublé à un état d'esprit irréprochable, toujours prompt à donner un coup de main défensif et à proposer du mouvement, des solutions, du jeu.

Restera-t-il au PSG ? Il l'a assuré lors de la cérémonie de remise du titre de champion de France le week-end dernier au Parc des Princes. Il lui faudra davantage de régularité pour convaincre totalement, mais son pari(s) est sur la bonne voie.

Fifa.com (30/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Dim 31 Mai - 13:14

PSG - Blanc : "On a quelques trophées à fêter"



"Le plus important au PSG c'est de résister à la pression", a glissé samedi l'entraîneur du club de la capitale Laurent Blanc, soulagé d'avoir bouclé une saison éprouvante par un quadruplé historique sur le plan national après la victoire en Coupe de France.

Que retenez-vous de cette soirée ?
Que la victoire. Quand on joue une finale de Coupe, on ne retient que la victoire, la joie des joueurs. On ne va pas analyser le match. On n'a pas fait un très bon match mais le principal c'est de gagner quand tu es en finale de coupe. Bravo à cette équipe d'Auxerre, elle a joué avec ses qualités, elle doit être satisfaite de sa production même si elle n'a pas gagné. Auxerre peut être fier de son équipe.

Après ce quadruplé, de quoi êtes-vous le plus fier ce soir ?
De l'avoir fait (le quadruplé, ndlr) C'était compliqué. Il fallait commencer par gagner un trophée dès le premier match, le Trophée des champions, alors que l'on n'était pas prêt. On ne l'était pas à Pékin et on ne le sera pas non plus à Montréal. Mais il faut toujours gagner au PSG. Ensuite, on a attaqué le championnat difficilement, la première partie de saison a été difficile à cause des états physiques différents mais on a pris des points. Vous vous êtes inquiétés, vous vous êtes posé des questions sur les joueurs, l'entraîneur. Mais on a pris des points et en deuxième partie de saison on a accéléré et les autres ont eu du mal à suivre. On a gagné le championnat, la Coupe de la Ligue et la Coupe de France. Sur la saison, on a perdu 6 matches officiels. C'est pas mal comme bilan. Les joueurs, le staff, le club s'en souviendront de cette saison. Donc je suis fier.

Est-ce la saison la plus intense que vous avez vécue en tant qu'entraîneur ?
Je n'en ai pas vécu beaucoup. Certains disent que je suis un jeune entraîneur et que je dois progresser. On progresse à tout âge mais le plus important au Paris Saint-Germain c'est de résister à la pression. Le club met la pression, vous (les journalistes, ndlr) mettez toujours la pression. Quand vous ne pouvez pas la mettre sur les joueurs, vous la mettez sur l'entraîneur. Mais il faut résister et avoir l'adhésion des joueurs. On a courbé l'échine et on a avancé. Vous avez critiqué et à la fin vous devez admettre qu'on a fait une saison historique.

Comment faire pour que Paris progresse la saison prochaine ?
Essayons d'abord de savourer ce que l'on a fait et essayons dans un 2e temps, mais pas ce soir, de se pencher pour voir ce que l'on peut améliorer, quels seront nos forces, nos moyens. Beaucoup d'entre vous pensent que Paris ne sera pas un grand club avant de gagner la Ligue des champions. Pour moi, c'est faux. On ne peut pas acheter Messi, alors que ça vous rend les choses plus faciles. Donc il faudra renforcer le collectif, l'effectif, le staff et être meilleur tout simplement même si on est déjà très bon. Parce que ça ne suffit pas et ça ne suffit pas aux propriétaires du Paris Saint-Germain. Il faut s'améliorer mais le fair-play financier nous gêne sur ce que l'on veut faire. On veut entrer dans la cour des grands mais ça va être compliqué.

Quel est votre meilleur souvenir de la saison ?
Ce soir, parce que c'est la fin de saison. Elle a été dure et éprouvante mais on est là. Ce soir, on va vraiment pouvoir fêter ce que l'on a fait durant la saison. On a quelques trophées à fêter donc la nuit va être longue.

Fifa.com (30/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Dim 31 Mai - 13:15

PSG - Ibrahimovic : "Il ne nous manque que la C1"



"Magnifique": c'est avec ce mot, en français, que la star suédoise Zlatan Ibrahimovic a salué le quadruplé historique du PSG, vainqueur de la Coupe de France samedi contre Auxerre (1-0) et à qui "il ne manque que la Ligue des champions".

Quel regard portez-vous sur le quadruplé du PSG, qui a remporté tous les titres nationaux cette saison (Trophée des Champions, Coupe de la Ligue, Championnat de France et Coupe de France) ?
C'est incroyable. C'est pour ça que je suis venu. Je pensais qu'on le ferait dès la deuxième année, on l'a fait la troisième année. Plus que ça, on ne peut pas. C'est le top des tops. On a gagné tout ce qu'on pouvait gagner. C'est "magnifique"(en français, ndlr).

Qu'éprouvez-vous à titre personnel ?
Je suis très fier. Je suis encore en activité, je comprendrai mieux tout ce que j'ai gagné et tout ce qu'on fait actuellement quand j'aurai arrêté ma carrière, mais je savoure le moment, parce que c'est historique et personne ne peut nous l'enlever. Nous devons être très heureux et fiers.

Comment l'équipe peut-elle s'améliorer ?
Le club sait exactement ce qu'il veut et quand nous serons revenus, après les vacances, il se sera probablement passé quelque chose. Ou pas, ça dépend de ce que veut le club. Mais les trophées parlent d'eux-mêmes de ce qu'on a fait jusqu'à aujourd'hui. Nous sommes sur la bonne voie, la voie du succès. Mieux que cela, je ne sais pas ce qu'on peut faire. Il ne nous manque que la Ligue des champions, mais pour le moment c'est super.

Fifa.com (31/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Dim 31 Mai - 19:20

PSG : Comment faire mieux la saison prochaine ?



En bouclant samedi face à Auxerre en Coupe de France (1-0) un quadruplé domestique inédit, le PSG ne peut faire mieux sur la scène nationale et n'a plus désormais de marge de progression qu'en Ligue des champions.

Objectif C1
Interrogé dans les travées du Stade de France sur la prochaine étape du club, son président est allé droit au but. "On veut garder les quatre titres, bien sûr, mais tout le monde connaît notre objectif, notre grand rêve : c'est la Ligue des champions, a dit Nasser Al Khelaïfi. J'en rêve tous les soirs, on travaille tous les jours pour ce rêve."

Depuis le rachat du club par le fonds d'investissement qatari QSI, sa progression en France est linéaire : qualification pour la Ligue des champions la première saison, trois trophées nationaux la deuxième, puis quatre la troisième. Cet objectif de faire mieux chaque année est donc rempli.

Mais sur la scène européenne, le PSG reste sur trois échecs en quarts de finale, fût-ce sans déshonneur (face au Barça de Messi à deux reprises et au Chelsea de Mourinho).

La saison prochaine, hormis le Championnat qui doit rester une chasse gardée, les compétitions nationales seront encore plus accessoires : seule une apparition dans le dernier carré de la Ligue des champions prolongera la progression. Dans le discours d'Al Khelaïfi, on retrouve cette idée d'un club désormais mûr pour la compétition reine : "On a progressé en Ligue des champions, on a battu Chelsea avec dix joueurs (en 8e de finale retour, ndlr), on a pris de l'expérience, de la confiance. On sait que la Ligue des champions ne vient pas en deux ans ou en un jour, c'est difficile. Chelsea a gagné la Ligue des champions après plusieurs années. On le sait, on est patient."

"Améliorer l'équipe"
"On veut tout faire pour améliorer l'équipe", a dit le président. Elle peut l'être à chaque ligne du terrain, en fonction des joueurs décevants, titulaires ou remplaçants : en attaque (Lavezzi), au milieu (Cabaye), en défense (Van der Wiel) et dans les cages (Sirigu).

Devant, la question sera liée à Cavani. L'Uruguayen, qui a achevé sa saison en trombe avec notamment le but de la victoire samedi, a assuré qu'il resterait la saison prochaine, ce qui pourrait préparer pour l'axe de l'attaque l'après-Ibrahimovic, en fin de contrat en 2016.

Sur les ailes, l'idée Di Maria revient. Mais et l'Argentin sort d'une saison pénible à Manchester United. Et sinon, De Bruyne (Wolfsburg), Reus (Dortmund) ?

Au milieu est apparue la piste Xavi. L'emblématique capitaine du Barça s'est engagé pour le club qatari d'Al-Sadd qui pourrait le prêter au PSG, selon Le Parisien. Mais c'est surtout Pogba (Juventus) qui agite le marché ; la tendance serait toutefois vers un départ en Espagne.

Dani Alves a démenti sa venue à Paris pour un couloir droit que peut aussi avantageusement occuper Marquinhos. Et quid pour le poste de gardien (Lloris, Cech) ?

D'ici la clôture du mercato fin août, le PSG va encore "rêver plus grand".

Fifa.com (31/05/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 1 Juin - 19:22

PSG - Pastore prolonge jusqu'en 2019



Le milieu offensif argentin Javier Pastore, 25 ans, a prolongé son contrat avec le Paris SG jusqu'en juin 2019, a annoncé le club lundi sur son site officiel.

"Je viens de vivre la plus belle saison de ma carrière. (...) J'espère continuer à gagner des titres ici et arriver à jouer une finale de Champions League avec cette équipe. C'est mon objectif principal maintenant. Je pense que l'on pourra y parvenir dans les années à venir", a réagi l'international (19 sél.) sur le site.

Arrivé de Palerme à l'été 2011 pour 43 millions d'euros, Pastore était la première recrue vedette du Paris SG version qatarie.

L'Argentin a depuis remporté trois titres de champion de France (2013, 2014, 2015), une coupe de France (2015) et deux coupes de la Ligue (2014, 2015) avec le club de la capitale.

Fifa.com (01/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mer 3 Juin - 12:50

Lucas au PSG jusqu'en 2019



L'attaquant brésilien du Paris SG Lucas Moura a prolongé son contrat avec le club de la capitale jusqu'en 2019, a annoncé le PSG mercredi dans un communiqué.

Arrivé à Paris en janvier 2013, Lucas (22 ans) était lié avec le PSG jusqu'en juin 2017.

"Je suis très heureux. Pour moi, jouer ici est une fierté. J'espère continuer à progresser pour aider mon équipe à continuer à gagner des titres. C'est mon rêve: entrer dans l'histoire du club. J'espère que l'on va continuer à gagner et que, dès la prochaine saison, nous allons décrocher la Champions League", a déclaré le joueur, cité dans le communiqué.

"Les jeunes sont très importants dans notre projet (...) Je suis très fier de savoir que ce joueur au potentiel énorme portera encore longtemps nos couleurs sur les terrains de France et d'Europe", a de son côté déclaré le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi, lui aussi cité dans le communiqué.

Lundi, le PSG avait déjà annoncé la prolongation du contrat du milieu offensif argentin Javier Pastore, également jusqu'en 2019.

Fifa.com (03/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Lun 8 Juin - 23:30

Marseille recevra la Juve le 1er août



L'Olympique de Marseille recevra le finaliste malheureux de la dernière Ligue des Champions, la Juventus Turin, une semaine avant la reprise de la Ligue 1, samedi 1er août, a annoncé le club marseillais lundi.

"La 2e édition du Trophée Robert Louis-Dreyfus", qui avait opposé pour sa première édition l'OM au club espagnol de Valence le 1er août 2010, "sera l'occasion d'un match de gala au stade Vélodrome le samedi 1er août 2015 à 21 heures", a annoncé l'OM lundi sur son site internet.

"Premier match de la nouvelle saison, ce sera également l'occasion de présenter l'équipe olympienne version 2015-2016", précise le club qui a terminé 4e de la saison de Ligue 1, précisant que "les places seront en vente à partir de 15 euros, dès le mardi 9 juin 2015".

La Juventus Turin, défaite par Barcelone (3-1) en finale de la Ligue des Champions samedi, est quadruple tenante du titre en Serie A, la première division italienne.

Fifa.com (08/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Mar 9 Juin - 17:39

Ben Arfa signe officiellement à Nice



Le milieu de terrain Hatem Ben Arfa, absent des terrains de Ligue 1 depuis cinq ans, a officiellement signé un contrat avec Nice, a-t-on appris mardi auprès de l'OGCN, qui n'a pas précisé la durée du contrat.

L'arrivée de Ben Arfa, 28 ans, avait été annoncée dès le 27 mai par le président du club niçois Jean-Pierre Rivère.

Libre depuis les résiliations en décembre de son prêt à Hull City et de son contrat avec Newcastle, l'attaquant avait déjà été recruté par Nice lors du mercato d'hiver, mais la Ligue de football professionnel (LFP) lui avait interdit de participer à des rencontres officielles, en considérant qu'il avait déjà joué pour deux clubs lors de la même saison, le maximum autorisé.

Ben Arfa est la première recrue estivale de l'OGCN, 11e du dernier championnat. Il devrait être rapidement suivi par le milieu relayeur international ivoirien de Paços de Ferreira Jean-Michaël Seri (24 ans), dont la venue avait également été annoncée fin mai.

Fifa.com (09/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 11 Juin - 19:59

Galtier prolonge de deux saisons à Saint-Etienne



L'entraîneur de l'AS Saint-Etienne Christophe Galtier s'est engagé pour deux années supplémentaires à la tête des Verts auxquels il sera lié jusqu'en 2018, a indiqué jeudi le club de football.

A la tête de l'équipe professionnelle depuis 2009, Galtier, 48 ans, vient d'enchaîner trois qualifications européennes consécutives.

"La signature du contrat interviendra dès le retour de vacances de l'entraîneur stéphanois", a précisé le club sur son site internet.

L'entraîneur de l'AS Saint-Etienne Christophe Galtier s'est engagé pour deux années supplémentaires à la tête des Verts auxquels il sera lié jusqu'en 2018, a indiqué jeudi le club de football.

A la tête de l'équipe professionnelle depuis 2009, Galtier, 48 ans, vient d'enchaîner trois qualifications européennes consécutives.

"La signature du contrat interviendra dès le retour de vacances de l'entraîneur stéphanois", a précisé le club sur son site internet.

Fifa.com (11/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Jeu 11 Juin - 20:11

OL - Aulas conseille à Lacazette de rester



Le président de l'Olympique lyonnais (OL), Jean-Michel Aulas, a estimé jeudi qu'un départ la saison prochaine de son attaquant international Alexandre Lacazette, sous contrat jusqu'en 2018, "serait une erreur de stratégie".

"La vocation de l'OL est de former les joueurs mais aussi de les garder et de les amener au plus haut niveau. Je ne vois pas ce qui pourrait le pousser à ne pas être là la saison prochaine. Ce serait une erreur de stratégie. Je vais voir son conseiller, David Venditelli, la semaine prochaine", a déclaré M. Aulas.

"C'est le joueur phare de l'équipe, je sais ce qu'il attend de moi et je sais ce qu'on peut lui offrir. Nous allons lui donner le statut de numéro un", a ajouté le patron du club, qui s'exprimait dans les locaux du quotidien Le Progrès, en marge de la présentation d'un ouvrage sur l'histoire du stade de Gerland édité par le quotidien.

Lacazette, qui a inscrit 27 buts en Ligue 1 cette saison, est actuellement sous contrat jusqu'en 2018. L'OL s'est classé 2e de la Ligue 1 cette saison et s'est ainsi qualifié directement pour la phase de poules de la Ligue des Champions.

Jeudi, le club a officialisé la prolongation de contrat de deux ans du milieu international Clément Grenier, désormais lié jusqu'en 2018.

Fifa.com (11/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par rachid_as le Ven 12 Juin - 18:56

PSG - Ibrahimovic balaie les rumeurs de départ



L'attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic a affirmé vendredi qu'il comptait rester au Paris SG la saison prochaine démentant les rumeurs de transfert qui le donne partant pour l'AC Milan.

"Je me plais bien au PSG. Je ne sais pas d'où viennent les rumeurs", a affirmé le joueur âgé de 33 ans lors d'une conférence de presse.

"Je joue au PSG et j'ai encore un an avant la fin de mon contrat. Les médias amplifient beaucoup les choses et parlent beaucoup. Les rumeurs sur Milan (où il a joué entre 2010 et 2012) n'ont pas de fondement", a précisé le capitaine de la sélection suédoise, reconnaissant toutefois que "tout peut arriver".

Cette année, le PSG a remporté les quatre trophées en jeu sur le plan domestique: Championnat de France, Coupe de France, Coupe de la Ligue et Trophée des champions.

Cette réussite, jusqu'à présent inédite, n'efface pas le troisième échec d'affilée subi en quart de finale de Ligue des champions.

Ibrahimovic s'est toutefois dit satisfait de sa saison qu'il a qualifié de "fantastique".

La Suède accueille dimanche le Monténégro pour les qualifications à l'Euro-2016, espérant profiter du duel entre les deux autres équipes du trio de tête du groupe G, la Russie et l'Autriche.

Fifa.com (12/06/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2014 - 2015 (Part 2)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 16 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum