Saison française, 2015 - 2016

Page 6 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 3 Aoû - 17:40

Bordeaux - Sagnol, après la prise de marques



Une sixième place, une polémique, quelques larmes et une langue bien pendue: Willy Sagnol n'est pas passé inaperçu pour sa première année sur le banc de Bordeaux qu'il entend mener encore plus haut cette saison.

Causant, séduisant et bon client lors de sa prise de fonction il y a un an, Sagnol a changé d'attitude depuis vis à vis des médias. Pour preuve, alors que ses joueurs ont repris l'entraînement le 25 juin, le club n'a pas organisé la moindre conférence de presse officielle durant la préparation. Un mutisme que l'ancien bavarois n'a brisé qu'une fois en accordant une interview au quotidien régional Sud Ouest - donnée lors du stage en Autriche - en sus des classiques déclarations d'après matches amicaux.

Dans le monde du foot souvent aseptisé, l'ancien international de 38 ans n'a cessé de détonner, mais force essentielle, dans son vestiaire, il suscite l'adhésion. Personne n'a oublié ses larmes après son accolade avec l'attaquant malien Cheick Diabaté qui venait de marquer contre Lens, trois jours après l'épisode médiatique qui aura marqué sa première année d'entraîneur. Si à Bordeaux, il n'a pas les pleins pouvoirs sportifs que peuvent avoir des managers à l'anglaise, il commence à imposer son style et sa rigueur importée d'Allemagne. L'ancien défenseur du Bayern n'a pas pris de gants par exemple avant Noël pour se séparer de Serge Dubeau, médecin historique du club depuis 1990, et le remplacer par François-Xavier Brochet, qu'il a côtoyé chez les espoirs français.  

'Fier et frustré'
Venu en Gironde avec le seul Sylvain Matrisciano comme adjoint, il a étoffé son staff technique en cours de saison dernière en débauchant du groupe Canal+ le consultant Patrick Guillou, ex-joueur de Saint-Etienne et expert de la Bundesliga, ainsi que Sandy Guichard, préparateur physique en second d'Éric Bédouet, le dernier sage encore en place des anciennes époques. Bordeaux ayant été peu actif sur le marché des transferts, beaucoup d'observateurs se sont interrogés sur ses relations avec la cellule de recrutement du club, dirigée par Jérôme Bonnissel, à l'influence il est vrai modérée en période de vaches maigres.

Malgré tout, sportivement, Sagnol, sorti à la fois "fier et frustré" de sa première année en Gironde conclue par une qualification pour le 3e tour préliminaire de l'Europa League --dont les Girondins ont remporté jeudi dernier la première manche (3-0) face aux Chypriotes de l'AEK Larnaca -- peut viser plus haut cette saison.

A condition qu'il ne rencontre pas les mêmes soucis d'effectif que la saison dernière. Privé pendant un an du Brésilien Jussiê, et pendant six mois de Diabaté, l'âme offensive des Girondins qui vient de faire son retour en match officiel face à Larnaca, il aimerait évoluer cette saison avec davantage de certitudes.

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 3 Aoû - 17:43

Bordeaux - Diabaté, nouveaux genoux et faim de loup



Éloigné des terrains pendant six mois suite à une opération aux genoux, l'attaquant international malien Cheick Diabaté redémarre un nouveau cycle avec Bordeaux, toujours aussi motivé, ambitieux et affamé de buts.

A l'instar du Brésilien Jussiê qui n'a pas joué une seule minute la saison dernière, son président Jean-Louis Triaud considère Diabaté comme une recrue. Il faut dire qu'avant le match contre Larnaca (3-0) lors du troisième tour préliminaire aller de l'Europa League jeudi, le géant de Bamako (1,94 m) n'avait plus joué un match officiel depuis le funeste 0-5 infligé par Lyon le 21 décembre dernier. L'attente a été longue pour Diabaté, costaud mentalement, mais nécessaire pour qu'il puisse se soigner complétement et reconquérir sa place à la pointe de l'attaque girondine qu'il porte depuis maintenant quatre saisons (40 buts inscrits en 105 matches de L1 disputés avec Bordeaux).

Tout le monde en Gironde connaît la 'Diabaté dépendance', observée notamment l'automne dernier où, évoluant "avec un demi-genou" selon son entraîneur Willy Sagnol, il avait inscrit 8 buts. Préservé médiatiquement pendant la préparation d'avant saison sur demande de Sagnol, 'Cheick no limit (son surnom) a reconnu sur le site de son club "se sentir beaucoup mieux qu'avant".  

'J'ai la dalle !'
"Je savais que je devais en passer par cette opération, y a-t-il déclaré. J'aurais pu continuer à jouer un peu avec les douleurs mais je l'ai fait au bon moment (début janvier). Je me suis sacrifié (l'automne dernier) pour le groupe car j'aime ce club. Je ne regrette absolument pas ma décision. Je me suis dit qu'après cette étape, je pourrais faire plus. Et j'ai envie de faire beaucoup plus". En faisant ce choix, approuvé par Sagnol qui l'a soutenu - "Cheick était arrivé au bout de ce qu'il pouvait faire", expliquait le technicien en début d'année - Diabaté avait aussi fait une croix sur la CAN disputée en janvier et février dernier en Guinée-Équatoriale, par crainte de devoir jouer diminué et de ne pas être à la hauteur pour défendre les couleurs des Aigles du Mali.

Avec ses genoux tout neufs, et du fait des absences de l'Uruguayen Diego Rolan (Copa America) et du Suédois Isaac Kiese Thelin (Euro Espoirs), Diabaté, associé à Thomas Touré, n'a pas tardé à retrouver des sensations ainsi que le chemin des buts lors des premiers matches amicaux (deux buts contre les amateurs autrichiens de Going, un autre contre les champions de Belgique de La Gantoise, un dernier contre Clermont). "Oui, je suis en manque. J'ai faim, j'ai la dalle ! J'ai trop envie de jouer", a-t-il affirmé.

Signe de cette "dalle", contre Larnaca, le Malien s'est jeté comme un mort de faim sur le ballon pour tirer le penalty obtenu par Touré, inscrivant ainsi le deuxième but des Girondins, après avoir manqué de peu de marquer le premier, sa reprise sur la barre ayant été poussée au fond des filets par Poko. Des premiers pas de bon augure dans le Nouveau Stade, son nouveau terrain de jeu découvert lors de cette rencontre. "Un des grands objectifs était de revoir Diabaté en match officiel même si c'est sur penalty, il a inscrit un but et j'espère que ce but va lui donner beaucoup de confiance car Cheick est notre atout offensif numéro un et on a vu à quel point il avait pu nous manquer la saison dernière après sa blessure", a souligné après la rencontre Willy Sagnol.

Un atout que le Malien entend rester lors d'une saison où il jouera sur quatre tableaux sans se "fixer de limite".

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 3 Aoû - 17:45

Bordeaux - Carrasso : "Il faut que le groupe mûrisse"



"Il faut que le groupe mûrisse pour pouvoir faire une grande saison", prévient le gardien de Bordeaux Cédric Carrasso qui met en garde contre "les erreurs extra-sportives" qui ont pollué le dernier exercice.

La saison dernière était celle de la découverte avec l'arrivée de Willy Sagnol. Qu'attendez vous de celle-ci ?
C'est une année de progression. L'année dernière, on avait un nouvel entraîneur qui devait se contenter de gérer au niveau national trois compétitions. Là il y a déjà des échéances très rapides avec des obligations de résultats en Europa League. Pour nous, c'est très important mais cela va être aussi très difficile car il y a de belles équipes. Il va falloir être prêt de suite, dans le meilleur des cas, il y a quatre matches à jouer pour se qualifier. Ca va être être une première mission très compliquée.

Pourtant vous vous connaissez tous, il y a de la stabilité dans le groupe?
Même si on garde le même effectif, même si on a un an de plus, on a beaucoup de joueurs qui ne connaissent pas trop ce niveau là. Il y a des retours comme Cheick (Diabaté) et Jussiê qui peuvent beaucoup aider car ils ont quand même une expérience de cela. J'espère qu'on sera prêt.

Potentiellement, avec les retours de ces deux cadres, quelle est la marge de progression du groupe ?
Par rapport aux matches de préparation, je pense qu'il progresse. C'est un groupe qui a toujours besoin d'être tiré par le travail, car s'il se laisse aller, on se retrouvera vite en difficulté. A nous de trouver ce professionnalisme et ce sérieux durant toute une saison avec je l'espère beaucoup de matches qui nous permettront de vraiment progresser. Il va falloir que le groupe mûrisse cette année pour pouvoir faire une grande saison.

En rééditant par exemple le bon début de saison de l'été dernier...
C'était un peu l'insouciance, tout le monde était parti à fond et avait envie, du fait qu'il y ait un nouvel entraîneur, de prouver sa qualité, de vouloir être performant pour pouvoir s'installer dans cette équipe. Tout le monde a joué le jeu et après forcément il y a eu une baisse dans un groupe beaucoup moins expérimenté et jeune. Quand ça démarre bien, on découvre les joies d'être devant et il y a un certain relâchement qui s'installe sur le terrain et en dehors et c'est ce qui s'est passé. Se remettre au travail, c'est plus difficile. Là, le groupe est assez conscient de ses erreurs extra-sportives, j'espère qu'il a grandi. Cette année, il va falloir se bouger, j'espère qu'il y aura une exigence de la part de chacun.

Quels sont les objectifs du groupe, les vôtres ?
Il va falloir prendre par étapes. D'abord se qualifier pour la phase de groupes de l'Europe League. Qu'elle soit réussie ou non amènera d'autres objectifs qui seront d'essayer de faire mieux que la 6e place car il y a de quoi faire. On sait que Paris sera au dessus, le reste, on l'a vu l'année dernière, c'est jouable si tu prends le bon train. Et personnellement, je vais essayer de garder ce niveau. Je me sens bien dans cette équipe, je veux profiter et essayer de faire quelques belles années et essayer de surprendre encore un peu plus. Les gardiens remplaçants sont au courant, s'ils veulent jouer, il va falloir venir me pousser, je ne lâcherai jamais rien, je jouerai toujours tant que je serai performant. C'est comme ça l'histoire du foot, avec un début et une fin.

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 3 Aoû - 17:47

Saint-Etienne - Le podium si proche, si loin



Dans le top 5 du championnat de France depuis trois saisons, l'AS Saint-Etienne, qualifiée pour la troisième année consécutive pour les tours préliminaires de l'Europa League, paraît à la fois proche et éloignée du podium. En 2014-2015, les Verts ne se sont retrouvés qu'à six reprises parmi les trois premiers en Ligue 1.

"C'est compliqué. Il reste une marche assez importante", admet le défenseur et capitaine Loïc Perrin. "Nous ne jouons pas dans la même cour que les équipes classées devant nous. Avec nos moyens, ce qui a été réalisé est bien", analyse-t-il aussi. "C'est une forme de reconnaissance de nous interroger sur le sujet du podium. Cela veut dire que les gens y pensent. Il faut toujours chercher à progresser, ne pas s'endormir", suggère pour sa part le président du directoire, Roland Romeyer. Ce dernier entend poursuivre le développement de l'ASSE engagé en 2010 lorsque lui-même et Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance, actionnaires majoritaires, ont repris les rênes du club.Les Verts, 17es de la Ligue 1 en 2009 et 2010, étaient en grave difficulté financière. Le budget est aujourd'hui bouclé à 68 millions d'euros grâce aussi aux cessions de joueurs.

"Cela fait deux ans que nous atteignons 69 points, total de Marseille, 4e la saison passée. Alors oui, pourquoi ne pourrait-on pas croire au podium, être 2e ou 3e?", interroge M. Romeyer. "Je ne parle pas d'être premier car il y a une trop grosse différence avec Paris, le club de la capitale avec ses 12 millions d'habitants contre 400.000 pour l'agglomération stéphanoise", compare-t-il. Pour le dirigeant, il faut que l'ASSE figure parmi "les meilleurs clubs après ce 'monstre'" sans oublier "Lyon et Monaco qui ont de gros budgets également".

'Nous installer comme un club européen'
Après trois ans de travaux, le stade Geoffroy-Guichard retenu pour l'Euro 2016, est enfin prêt pour le début du championnat avec de nouvelles recettes en perspective: le nombre de sièges VIP est passé de 1.300 à 2.600 dans une enceinte de 42.000 places contre 35.000 précédemment. L'ASSE, qui a engagé un nouveau directeur du marketing, entend aussi développer la vente de ses produits dérivés, secteur où les Verts étaient précurseurs en France dans les années 1970 et attirer de nouveaux partenaires capables de gonfler les recettes de sponsoring.

Sportivement, l'AS Saint-Etienne veut s'appuyer sur son ADN: la formation délaissée plusieurs années alors que les Verts étaient sévèrement secoués par les crises de la caisse noire (1982) et des faux passeports (2001).  "J'ai décidé de mettre plus d'argent dans le recrutement des jeunes", explique Roland Romeyer rappelant que l'académie représentait un investissement de 6 M EUR annuels. Plusieurs jeunes ont signé leur premier contrat cet été. 80% du budget est consacré au secteur sportif mais l'ASSE a aussi engagé des moyens dans le domaine médical et l'amélioration des conditions d'entraînement. Sans possibilité de concurrencer les gros clubs européens sur le marché des transferts, Saint-Etienne cherche à progresser en améliorant son outil de travail.

La stabilité de la direction, en place depuis 2004 et de l'encadrement technique avec Christophe Galtier comme entraîneur principal, nommé en décembre 2009, sont également des gages de réussite et de sérénité estime le président. "Nous voulons nous installer comme un club européen. L'ambition sera de faire au moins aussi bien en L1, de jouer à fond l'Europa League mais aussi les coupes nationales où nous avons le plus de chances de gagner des trophées comme la coupe de la Ligue en 2013", conclut Roland Romeyer.

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 3 Aoû - 17:49

Saint-Etienne - Roux, enfin la bonne pioche ?



Arrivé de Lille pour un transfert d'environ 2 millions d'euros, l'avant-centre Nolan Roux aura la charge de dynamiser l'attaque de Saint-Etienne, souvent décriée la saison dernière.

Ce secteur est actuellement en chantier et a clairement coûté aux Verts leur qualification en 16e de finale de l'Europa League à l'automne dernier (2 buts inscrits en poules, 5 résultats nuls dont trois 0-0). Max-Alain Gradel (17 buts en L1) devrait être transféré pour 10 millions d'euros environ pour Bornemouth, Mevlut Erding (8 buts en L1) est parti pour 3,5 M EUR à Hanovre et Ricky Van Wolfswinkel (5 buts en L1), qui n'a pas convaincu lors de son prêt, est rentré à Norwich. Le duo formé par Brandao et Pierre-Emerick Aubameyang, qui a permis à Saint-Etienne de terminer 5e en L1 et de gagner la coupe de la Ligue en 2013 n'a pas été véritablement remplacé.

Roux, 27 ans, engagé pour trois saisons, international espoirs (2009-2010), a été formé à Lens avant de rejoindre Brest en 2009 (L2 puis L1) puis Lille en janvier 2012 où il a fait preuve de régularité en championnat de France inscrivant 5 buts sur la seconde moitié de la saison 2011-2012 puis huit en 2012-2013 et neuf sur les deux derniers exercices .

Saint-Etienne, choix N.1
Son transfert à Saint-Etienne représente un nouveau challenge pour un joueur qui n'avait plus la confiance de son club après l'arrivée de l'entraîneur Hervé Renard. "Je suis très content d'être ici. Tout m'a séduit à l'ASSE. Je ne me suis pas posé vraiment la question. Je me suis dit que cette saison, ce serait Saint-Etienne", dit-il.

"En fin de saison dernière, je pensais rester à Lille mais après le changement d'entraîneur, cela ne s'est pas très bien passé. C'était donc le bon moment pour partir et en plus dans un très bon club dont le football m'inspire depuis plusieurs années. Je n'ai pas hésité", explique Roux évoquant "une évolution de passer de Lille chez les Verts". "Il y a beaucoup d'ambition ici avec la possibilité, en prime, de disputer l'Europa League, il y a aussi l'ambiance et l'atmosphère régnant dans le stade. C'est un ensemble", poursuit l'attaquant pour qui l'ASSE "était le choix N.1".

"Lorsqu'il est passé de Brest à Lille, nous avions pensé à lui mais ce n'était pas réalisable financièrement. Nolan ne serait pas parmi nous si Erding était resté mais comme il est parti, cette option est très vite revenue comme une priorité", souligne l'entraîneur Christophe Galtier. "Erding et Roux ont un profil différent mais se ressemblent dans leurs déplacements. Nolan est généreux dans l'effort. Il connaît bien la L1 et a un vécu européen. Il a une certaine polyvalence et peut évoluer sur un côté. Il retrouvera à Saint-Etienne l'exigence de résultats qu'il connaissait à Lille", décrit encore le technicien.

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 3 Aoû - 17:53

Saint-Etienne - Perrin : "Faire mieux que l'an dernier"



Le défenseur et capitaine de l'AS Saint-Etienne, Loïc Perrin, espère que les Verts pourront "faire mieux que la saison dernière" (5e en L1) mais reconnaît que la marche qui reste à gravir pour atteindre le podium "est importante".

Quel bilan tirez-vous de la saison dernière ?
Nous avons livré une belle saison en Ligue 1 dans la lignée des saisons précédentes. Ce qui est bien c'est que l'on parvient à être régulier. Le plus dur est de confirmer chaque année. En Europa League, le sentiment est mitigé. Nous voulions sortir de notre poule dans laquelle la qualification s'était avérée compliquée, aux tirs au but face au club turc de Karabükspor. Nous avions l'Inter Milan et Dniepro, finaliste de l'épreuve, dans notre groupe mais cela ne s'est pas joué à grand chose. On ne se qualifie pas sur nos matches à domicile où nous méritions certainement de gagner plutôt que de concéder des résultats nuls.

Qu'a-t-il manqué à l'ASSE pour accrocher le podium ?
Nous étions assez proches et assez loin en même temps. C'est compliqué. La marche restante est importante. Quand on voit les clubs qui s'y trouve, on ne joue pas dans la même cour. Avec notre équipe et les moyens du club, je ne peux pas dire que nous sommes au maximum de nos possibilités mais ce que nous avons fait est bien. Le nerf de la guerre reste l'argent pour attirer des joueurs de classe internationale, notamment devant, ceux qui font la différence.

L'ASSE a-t-elle les moyens de mener de front la Ligue 1 et l'Europa league ?
Oui. La saison dernière nous avons livré beaucoup de matches avec l'Europa League et cela ne s'est pas fait au détriment du championnat. Nous avons acquis une expérience européenne depuis trois ans. Nous aurons encore cette saison un groupe de qualité et assez étoffé pour jouer sur tous les tableaux. Il ne faut pas avoir trop de problèmes physiques mais c'est le lot de tous les clubs. On ne met de côté aucune compétition.

Joueur depuis toujours chez les Verts, comment jugez-vous l'évolution du club ?
J'ai débuté en L2. Je suis passé par des moments compliqués notamment en 2009 et 2010 lorsque nous avons terminé 17e à deux reprises. Aujourd'hui, c'est le bonheur, que du plaisir. J'espère que cela va continuer mais le club a appris des erreurs du passé. Le but était de stabiliser l'équipe dans le premier tiers du classement. L'objectif sera de faire mieux que l'an dernier et notamment en coupes nationales où nous avons été éliminés chaque fois par le PSG.

Quelles seront les forces et faiblesses de l'équipe cette saison ?
Notre groupe est homogène. Nous n'avons pas eu tant de départs que cela. Depuis quelques années, nous parvenons à conserver l'ossature. Nous avons beaucoup de joueurs qui connaissent la L1 et la coupe d'Europe. C'est ce qui fait notre force.

Individuellement, quelles sont vos ambitions ?
L'Euro n'est pas forcément mon objectif mais j'ai eu la chance de participer à des rassemblements avec la sélection. Je sais que je fais partie d'une liste. J'espère être performant avec l'ASSE avec un parcours en Europa League. Cela aide aussi. Je suis là au cas où.

Pensez-vous terminer chez les Verts ?
C'est bien parti pour, surtout de la manière dont cela se passe actuellement à l'ASSE. Mais j'ai toujours dit que si je devais partir ce serait pour un club supérieur à Saint-Etienne.

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 3 Aoû - 17:55

Briand, de Hanovre, à Guingamp



L'attaquant international français Jimmy Briand a été officiellement présenté lundi par l'En-Avant Guingamp, où il a signé un contrat de deux ans.

Désireux de revenir en Bretagne, Jimmy Briand a préféré rejoindre l'équipe de Jocelyn Gourvennec, plutôt que son club formateur de Rennes, ou Lorient, avec qui des contacts ont également existé, a-t-il expliqué en conférence de presse.

"Savoir que Gourvennec me connaît et qu'il me voulait a été déterminant dans mon choix", a expliqué le joueur.

Il a également souligné qu'il ne venait pas "à Guingamp pour jouer le maintien", mais avec pour "ambition de faire progresser le club".

"Jimmy est un battant, un gagnant, avec beaucoup de valeurs, un joueur exemplaire dans son attitude", a commenté pour sa part le président du club, Bertrand Desplat.

Jimmy Briand évoluait la saison passée en Allemagne à Hanovre, où il a inscrit 3 buts en 30 matches, après avoir passé 4 ans à Lyon.

L'attaquant, qui préfère évoluer dans l'axe, mais qui peut également être utilisé sur les côtés, compte aussi 5 sélections en équipe de France.

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Lun 3 Aoû - 17:59

Paris fait déjà peur



Le Trophée des champions a donné le ton à moins d'une semaine de l'ouverture de la Ligue 1, vendredi: le Paris SG reste hors d'atteinte et ses rivaux sont déjà condamnés à ramasser les miettes.

La manière dont le champion de France a tué tout suspense en l'espace de 17 minutes face à son dauphin lyonnais (2-0), samedi à Montréal, préfigure sans doute le scénario de la saison à venir après son quadruplé national inédit. Comme c'est le cas depuis 3 ans, le PSG estampillé Qatar ne devrait pas avoir d'adversaires à sa mesure sur la scène domestique et ce n'est pas l'arrivée prochaine du supersonique ailier argentin Angel Di Maria qui risque de changer la donne.

La L1 s'annonçant comme une formalité, le véritable juge de paix pour le club sera une nouvelle fois la Ligue des champions, objectif ultime de ses propriétaires après 3 échecs consécutifs en quart de finale.Il faudra juste guetter comment Laurent Blanc parviendra à gérer la cohabitation, forcément délicate, entre la recrue allemande Kevin Trapp, promu gardien N.1 malgré son inexpérience, et l'Italien Salvatore Sirigu, soudainement relégué sur le banc.

L'ancien portier de Francfort, qui va découvrir les exigences du haut niveau, n'a pas intérêt à se manquer sous peine de mettre ses dirigeants dans l'embarras alors que Sirigu, cadre respecté du vestiaire, ronge son frein et n'a toujours pas trouvé de point de chute. Thiago Motta est l'autre caillou dans la chaussure du PSG. Le milieu italien veut quitter la capitale mais Paris ne compte pas se séparer de son leader technique, faute de solutions de remplacement crédibles facilement disponibles sur le marché des transferts.

Lyon en plein doute
Ces incertitudes sont toutefois des péripéties à côté des doutes qui assaillent les Lyonnais. La préparation a été catastrophique sur le plan des résultats avec 4 défaites en 5 rencontres amicales dont une déculottée contre Arsenal (6-0).  Le président Jean-Michel Aulas est même monté au créneau pour mettre la pression sur l'entraîneur Hubert Fournier et ses joueurs, dont certains ont pourtant vu leurs salaires revalorisés (Lopes, Umtiti, Tolisso, Fekir, Ferri, Grenier).

A contrario, le cas d'Alexandre Lacazette n'a toujours pas été réglé, d'où peut-être l'apathie du meilleur buteur de L1 (27 réalisations) lors de l'avant-saison et du Trophée des champions qu'il a traversés comme une ombre.  A ces contrariétés, il faut ajouter la grave blessure à la jambe gauche de Clément Grenier, indisponible durant quatre mois. Pas simple pour l'OL qui aspire à faire aussi bien que la saison dernière avec en prime un retour en Ligue des champions et l'inauguration prochaine de son grand stade censé le faire entrer dans une nouvelle dimension.

Le calme est en revanche revenu du côté de Marseille. Les supporteurs avaient pris peur après les départs de plusieurs cadres (Gignac, André Ayew, Morel, Fanni) et le silence de Marcelo Bielsa. Mais le technicien argentin a fini par refaire surface et l'OM a créé l'évènement en rapatriant deux ex-Bleus totalement perdus de vue: Lassana Diarra, sans match depuis une saison après un conflit avec le Locomotiv Moscou, et Abou Diaby, le grand corps malade du football français meurtri par 42 blessures en 9 saisons avec Arsenal. Le succès de prestige contre la Juventus, vice-championne d'Europe (2-0), samedi au Vélodrome, valide pour l'instant les choix de l'intersaison et les supporteurs se mettent de nouveau à rêver. "L'an dernier nos valeurs retrouvées, cette année un titre!", pouvait-on lire sur une banderole du virage sud.

Sans faute européen
Outre PSG et Lyon, les matches officiels ont aussi repris pour certains qualifiés européens. Monaco, dont l'effectif a été largement remanié, a fait un grand pas vers les barrages de la Ligue des champions en battant Berne en Suisse (3-1) au 3e tour préliminaire aller. Pour Bordeaux et Saint-Etienne, le passage en barrages de l'Europa League est également en très bonne voie.

Au rayon des retours, Hatem Ben Arfa s'est montré plutôt en forme avec Nice, vainqueur de Naples 3-2 dimanche. Reste à savoir si l'ex-Marseillais sera fidèle ou non à sa réputation de joueur ingérable. Guingamp a lui misé sur un autre revenant, Jimmy Briand, dont l'arrivée a été officialisée lundi après un passage en Bundesliga (Hanovre) en forme d'échec.

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 19:35

Angers - Doré signe pour deux ans



L'attaquant international congolais Fodé Doré a signé pour deux ans au SCO Angers, a annoncé lundi le club promu en Ligue 1.

Doré avait déjà évolué avec les blanc et noir entre 2009 et 2013, inscrivant 12 buts en 106 rencontres. Il était ensuite parti tenter sa chance en Roumanie (Petrolul Ploiesti et Cluj) et en Bulgarie (Plovdiv).

Le grand (1,94m) avant-centre de 26 ans avait participé aux matches amicaux du SCO cet été, inscrivant trois buts, tous de la tête.

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 19:48

Accord entre Lyon et ManU pour Rafael



Lyon a annoncé avoir trouvé un accord avec le club anglais de Manchester United pour le transfert à l'OL de l'arrière latéral droit brésilien Rafael, a indiqué lundi soir l'Olympique lyonnais.

Le joueur, âgé de 25 ans, qui a passé sa visite médicale lundi doit signer un contrat de quatre ans dans les prochains jours. Il sera lié jusqu'en 2019. Le montant de la transaction n'est pas encore révélé par l'OL.

Rafael Perreira Da Silva, formé à Fluminense, qui peut jouer arrière droit ou milieu droit, est arrivé à Manchester United pour la saison 2008-2009. Il lui restait une année de contrat.

Bien qu'il n'a participé avec le club mancunien qu'à 169 rencontres toutes compétitions confondues en sept ans, il peut présenter un palmarès flatteur de trois championnats d'Angleterre, une coupe de la Ligue, trois Community Shield et une coupe du monde des clubs.

La saison passée, il n'a joué que dix rencontres de Premier league dont six comme titulaire et une en coupe nationale.

Rafael compte 2 sélections en équipe du Brésil. Il a été vice-champion olympique à Londres avec la Seleçao (battu en finale par le Mexique, 2-1).

Rafael est la troisième recrue de Lyon cet été après les arrivées de l'attaquant Claudio Beauvue de Guingamp et l'arrière Jérémy Morel de Marseille.

L'OL pourrait faire signer dans les prochains jours le milieu international espoirs espagnol Sergi Darder Moll de Malaga, âgé de 21 ans.

Fifa.com (03/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 19:51

Casco, dixième recrue de Marseille



Le défenseur argentin Milton Casco (Newell's Old Boys) sera la dixième recrue de Marseille, a annoncé mardi le club phocéen.

"Les derniers détails seront abordés ces prochaines heures par l'Olympique de Marseille et Newell's Old Boys", est-il écrit sur le site om.net. Selon les médias locaux, le transfert se négocierait autour de 2,5 millions d'euros.

Casco, 27 ans, une sélection en équipe d'Argentine, n'a encore jamais joué en Europe. Il évoluait dans le club de Rosario où l'entraîneur de l'OM, Marcelo Bielsa, a débuté sa carrière de technicien.

Arrière-gauche, il devrait jouer le rôle de doublure de Benjamin Mendy. Il a été préféré à un autre Argentin, le plus polyvalent Facundo Roncaglia, pourtant très près de quitter la Fiorentina pour l'OM.

Avec Casco, le quatrième de la précédente saison de Ligue 1 a bouclé son recrutement en défense. Le club pourrait encore se renforcer en attaque.

L'OM a déjà engagé cet été le gardien Yohann Pelé (Sochaux/L2), les défenseurs Karim Rekik (PSV Eindhoven) et Javier Manquillo (Liverpool/ENG), les milieux Abou Diaby (Arsenal), Lassana Diarra (libre), Bouna Sarr (Metz), Georges-Kévin Nkoudou (Nantes) et André-Franck Zambo Aguissa (Reims) et l'attaquant Lucas Ocampos (transfert définitif).

Fifa.com (04/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 20:10

OL - Nouvelle dimension et crispation



Un nouveau stade et un retour en Ligue des Champions: Lyon, 2e en L1 au printemps dernier, savourait d'avance sa rentrée des classes, mais un été parasité par les questions de revalorisations salariales de ses jeunes élèves et des devoirs de vacances ratés ont fait naître des crispations.

. Enfants gâtés ?
L'OL a changé de braquet en prolongeant les joueurs issus de son académie qui s'étaient illustrés la saison dernière (Lopes, Umtiti, Tolisso, Fekir, Ferri, Grenier). Jean-Michel Aulas s'est vanté publiquement d'avoir proposé "un minimum de 4 millions" de salaire annuel à Lacazette, meilleur buteur de la dernière L1 (27 buts). Offre repoussée par son agent, David Venditelli. Et les déraillements se sont succédé cet été: défaites 6-0 contre Arsenal et 2-0 face à Villareal lors d'un tournoi de préparation à Londres, et revers 2 à 0 contre le Paris SG au Trophée des champions.

Cette dernière défaite a également mis en lumière un problème d'attitude chez certains joueurs, ne produisant plus les efforts pour les autres. "Il y a eu beaucoup de changement chez certains, on voit qu'ils ont du mal à assumer, a déploré l'entraîneur Hubert Fournier après ce non-match des Lyonnais à Montréal. Les prestations ne sont pas à la hauteur de l'investissement qui a été fait cet été."

Des propos qui font écho au constat précédemment dressé par "JMA": "Ce sont désormais des jeunes avec des salaires de stars". Avec les inconvénients qui vont avec car chacun d'eux, avec son entourage et ses conseillers, étudie les conditions obtenues par les coéquipiers.

. Effectif à compléter
Par ailleurs, l'effectif est encore un peu court. La saison dernière, l'OL a bénéficié de n'avoir souvent qu'un match hebdomadaire à jouer mais la profondeur du banc de touche est à l'heure actuelle bien trop insuffisante pour assumer l'enchaînement de la Ligue 1 avec la Ligue des Champions et deux rencontres par semaine. JMA a annoncé il y a huit jours vouloir mettre à profit le mois d'août pour engager cinq recrues dont deux pour compenser les défections sur blessures de Fofana et Grenier.

Un accord avec le latéral brésilien Rafael (Manchester United) a été trouvé dans la perspective d'un contrat de quatre ans. Les autres pistes sont l'arrière latéral international espoirs espagnol Sergi Darder (Malaga, 9e de la Liga) et l'ancien meneur de l'OM, Mathieu Valbuena (Dynamo Moscou), qui aura 31 ans, en balance avec l'ancien montpelliérain Younes Belhanda (Dynamo Kiev).

Mais depuis 2011, l'Olympique lyonnais n'a plus recruté de joueurs transféré à plus de 3 millions d'euros et ne devrait pas, malgré des moyens un peu supérieurs, être trop dispendieux. Hormis pour s'attacher les services d'un défenseur central de haut niveau, indispensable au renfort de l'équipe. Le Marseillais Nicolas Nkoulou semble rester sur ce poste la piste prioritaire.

. Recettes attendues en hausse
Alors que le chiffre d'affaires, en baisse chaque année depuis 2007 quand il était de 214 millions d'euros, n'a été que de 103 M EUR pour l'exercice 2014-2015, Aulas annonce pour 2015-2016 un budget compris entre 150 et 200 M EUR environ.

L'entrée dans le Grand stade de Décines en janvier prochain et la seule participation à la phase de poules de la Ligue des Champions, épreuve pour laquelle il fixe une qualification en 8e de finale et dont l'OL est absent depuis 2012, permettront d'enregistrer de nouvelles et substantielles recettes qui devraient permettre d'atteindre les chiffres cités par JMA.

L'enceinte ultra-moderne, située à l'est de Lyon aura une capacité de 59.500 places contre 41.000 à Gerland (39.000 réellement commercialisables) dont 6.000 pour les hospitalités VIP, 105 loges louées à l'année et 8.000 m2 d'espaces de réception.  Ce stade bénéficiera également d'un naming avec un accord restant à conclure avec un grand groupe international.

"Ce sera le plus grand 'business center' d'Europe", se félicite Aulas qui fixe "comme objectif 25.000 à 30.000 abonnés maximum". Le Parc Olympique Lyonnais sera un lieu de vie ouvert 365 jours par an avec notamment des activités de loisirs, restaurants, hôtels ou encore une clinique du sport. Les résultats sur le terrain seront-ils à la hauteur ?

Fifa.com (04/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 20:16

OL - Beauvue, une marche à franchir



Recruté en juillet par Lyon, l'attaquant Claudio Beauvue, qui a inscrit 17 buts en Ligue 1 avec Guingamp la saison dernière, tentera de gravir la marche qui le sépare du très haut niveau.

A Lyon, le 3e buteur français de la Ligue 1 derrière Alexandre Lacazette et André-Pierre Gignac (ex-Marseille) s'est engagé pour quatre ans (pour un transfert de 4,5 millions d'euros et un maximum de 3 millions de bonus), privilégiant l'aspect sportif aux considérations financières de propositions venues du Qatar mais aussi d'Angleterre et d'Espagne.

"J'ai eu aussi une possibilité avec Marseille mais dès que Lyon s'est manifesté, il n'y a pas eu photo. J'ai dit à mes conseillers que je voulais absolument rejoindre l'OL", explique-t-il, "très fier", alors qu'il a eu l'occasion de discuter du projet lyonnais avec Lacazette, lui aussi Guadeloupéen, à l'occasion de leurs vacances aux Antilles en juin.

"Cela a compté, c'est vrai, comme la stabilité affichée depuis des années par le club qui fait partie du top 3 français. Il y a aussi la participation à la Ligue des champions, la perspective de gagner des trophées et l'entrée dans le nouveau stade. Mon choix était logique", avance encore l'attaquant qui, selon l'entraîneur Hubert Fournier, présente toutes les qualités d'adaptation au groupe lyonnais.

"Ce que nous n'avions pas en boutique"
Agé de 27 ans, celui qui a été formé à Troyes (L2 et National, 2007-2011) avant de rallier Châteauroux (L2, 2011-2013), s'est révélé sur le tard en élite qu'il a découverte en janvier 2013 à l'occasion d'un prêt à Bastia (15 matches, 1 but) puis à Guingamp (L1) où il a été définitivement transféré en juin 2013.

En deux saisons, il y a joué 94 rencontres, gagné la coupe de France en 2014 et inscrit 34 buts dont 23 pour le seul exercice 2014-2015 toutes compétitions confondues avec notamment de belles performances en Europa League. "C'est la récompense de tous les efforts que j'ai fournis lors des années précédentes et maintenant j'ai la possibilité d'évoluer un cran beaucoup plus élevé", estime le joueur.

"Au-delà de ses qualités de footballeur, nous avons été séduits par ses qualités d'homme. Nous y attachons beaucoup d'importance à l'Olympique lyonnais"", souligne Fournier. "Il a un profil qui correspond aux attaquants que nous avons déjà. Il se déplace bien, il va vite et possède surtout un super timing dans le jeu de tête, ce que nous n'avions pas en boutique la saison dernière", se réjouit l'entraîneur.

"Son arrivée va nous permettre de d'avoir de la variété dans notre dispositif offensif. Il a débuté aussi sur un côté et cela nous permet en conséquence d'envisager de larges possibilités en attaque", décortique encore son coach.

Fifa.com (04/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 20:20

OL - Tolisso : "On se nourrit de ses échecs"



"On se nourrit de ses échecs", estime le milieu de Lyon Corentin Tolisso, 20 ans, qui assure que la jeune génération de l'OL a tiré les leçons des matches de préparation ratés cet été.

Comment se présente cette nouvelle saison ?
Elle est délicate car nous allons jouer tous les trois jours. L'enchaînement des matches sera plus difficile. Ce sera nouveau pour nous. Il faudra s'adapter pour être le plus performant possible.

L'équipe a peu changé. Il y a eu beaucoup de prolongations de contrat dont la vôtre. Qu'en pensez-vous ?
C'est une bonne chose. Le club fait confiance aux joueurs qui sont là actuellement et les joueurs veulent continuer à progresser avec le club. Nous allons bientôt jouer dans le nouveau grand stade. Nous voulons faire de belles choses dans cette enceinte, y jouer la Ligue des champions. C'est un objectif commun.

Le président a annoncé le recrutement de cinq nouveaux joueurs en août. Est-ce nécessaire ?
Oui, je le pense. La saison passée, notre effectif pouvait jouer une fois par semaine. Ce sera plus difficile cette année. Il faut plus de joueurs. Nous nous apprêtons à disputer une cinquantaine de matches, voire plus, cette saison. Il faut du monde pour faire tourner le groupe.

Comment jugez-vous votre préparation ?
Bien. Physiquement, nous sommes mieux préparés que l'an dernier. C'était aussi plus difficile car nous devions être prêts plus vite. Nous avions les tours préliminaires de l'Europa League à jouer dès fin juillet. Nous avons eu plus de temps pour préparer la saison. Nous n'aurons pas d'excuses. Il faudra être prêt dès le début du championnat.

Quels sont les objectifs de la saison de l'OL ?
Faire aussi bien que la saison dernière, voire mieux. Il y a l'ambition aussi de faire beaucoup mieux dans les coupes nationales dans lesquelles nous avons été éliminés très rapidement. Pour l'OL, c'est insuffisant. Il y a une ambition en Ligue des champions. Nous verrons comme cela se passera.

Comment appréhendez-vous justement ce retour de l'OL en Ligue des champions ?
Nous sommes jeunes et nous n'avons pas connu cette épreuve. Ce sera quelque chose de nouveau. Le niveau est très élevé. Nous avons vu contre Arsenal à l'Emirates Cup (ndlr : défaite 6-0). Cela s'est très mal passé. On se nourrit de ses échecs. Nous nous sommes parlés. Cela ne sera que bénéfique pour la suite.

Lyonnais d'origine, comment viviez-vous cette Ligue des Champions à l'OL ?
Depuis tout petit, je suis supporteur de l'OL. Jouer la Ligue des champions avec mon club de coeur, cela va me faire bizarre. Quand j'étais petit, je venais à tous les matches de Ligue des champions et j'étais le supporteur numéro un de l'Olympique lyonnais.

La saison sera particulière avec la fin de Gerland et l'entrée dans le Grand stade ?
Oui, forcément on y pense. J'ai toujours connu Gerland, là où j'ai débuté en professionnels. Cela va faire bizarre mais c'est pour quelque chose d'encore plus grand. Cela ne peut être que positif. Ce nouveau stade, dont l'OL sera propriétaire, sera l'un des plus beaux de France. On va vraiment concurrencer Marseille et Paris. Cela va faire grandir le club".

Fifa.com (04/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 20:23

Marseille, le grand pari



Transferts risqués, jeunes joueurs et baisse de la masse salariale: Marseille a tenté de gros paris, tout en gardant son gourou Marcelo Bielsa, pour ne pas laisser filer Lyon ou Monaco, prétendants au podium derrière un Paris SG qui paraît intouchable.

. Le système DD
Avec Diarra-Diaby, l'OM joue au poker pour revenir à la table des grands. Faute de pouvoir rivaliser avec les gros budgets européens, le président Vincent Labrune a obtenu deux grands noms... fragiles.

Lassana Diarra fut titulaire en équipe de France, champion d'Angleterre et d'Espagne, eut la confiance de José Mourinho, mais n'a plus joué depuis un an, en conflit avec son club, le Lokomotiv Moscou. Abou Diaby a aussi connu les Bleus et un grand club (Arsenal), mais il n'a presque pas foulé les terrains depuis deux ans, et a passé dans sa carrière plus de temps à l'infirmerie qu'en compétition. Il n'est même pas photographié en tenue sur le trombinoscope de l'effectif sur le site du club.

Ils ne seront pas disponibles tout de suite. "Lass" a commencé les entraînement collectifs, mais Diaby aura besoin de plus de temps. S'ils jouent à leur meilleur niveau, celui de Bleus, l'OM aura fait une excellente affaire. S'ils ne reviennent pas physiquement, ce sera un four.

. Vendus
Le recrutement des deux ex-internationaux, préparé de longue date, s'inscrit bien dans la stratégie de l'OM, qui n'avait pas d'enveloppe de la propriétaire, Margarita Louis-Dreyfus. Il a fallu vendre avant d'acheter.

L'OM a laissé partir gratuitement André-Pierre Gignac (Tigres) et Andre Ayew (Swansea) mais a bien vendu Dimitri Payet, 14 millions d'euros à West Ham, et Giannelli Imbula, 20 millions au FC Porto. Avec les trois premiers il s'est aussi délesté de gros salaires, pour ne pas trop peser sur son budget, estimé à 125 millions d'euros environ.

Mais l'OM n'a pas pu attirer pour l'heure Charles Aranguiz, le brillant meneur du Chili. Le club n'avait même pas les moyens de se payer le modeste Ngolo Kanté (Caen), qui voulait pourtant venir, mais le club normand a préféré l'offre du promu anglais Leicester, 9 M EUR contre les 5 de l'OM.

. Place aux jeunes
Autre pari, l'OM a remplacé ses cadres (Gignac, Ayew, Payet) par des jeunes joueurs. Les nouveaux "minots" seront-ils à la hauteur?

En matches amicaux, l'ex-Messin Bouna Sarr, vif et polyvalent, a tiré son épingle du jeu. Le Néerlandais Karim Rekik doit encore étoffer sa complicité avec les autres membres de la charnière centrale, à deux ou à trois selon les matches. Les autres jeunes recrues ont peu joué, comme Georges-Kévin Nkoudou, ou pas encore, comme les derniers arrivés, Javier Manquillo ou André-Franck Zambo Anguissa.

La bonne surprise de l'été vient du centre de formation de l'OM, le jeune Stéphane Sparagna, qui semble avoir convaincu Bielsa de lui faire commencer la saison. Enfin Florian Thauvin n'a que 22 ans et devrait avoir du temps cette saison pour s'épanouir et confirmer sa montée en puissance.

. La magie Bielsa
La seule chose qui n'a pas changé, c'est Bielsa. L'OM croit beaucoup en son "Loco" pour retrouver les sommets. Samedi contre la Juventus, pour une prometteuse victoire (2-0) lors du dernier amical de la saison, une grande banderole proposait à l'équipe: "L'an dernier nos valeurs retrouvées, cette année un titre!"

L'OM a perdu des bons joueurs mais a gardé son jeu spectaculaire, qui ravit le public et remplit le stade. Le rajeunissement de l'effectif pourrait offrir à l'exigeant coach des joueurs plus disciplinés et moins enclins à contester le gros travail que des stars. Mais cette saison il devra composer avec l'Europa League, que l'OM entend jouer à fond, conformément à la tradition du club, déjà battu deux fois en finale de C3 (1999 et 2004).

Fifa.com (04/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 20:24

OM - De Mandanda à Thauvin, la nouvelle hiérarchie



Le départ de plusieurs joueurs clé de l'Olympique de Marseille a redistribué quelques cartes dans le vestiaire, où Florian Thauvin doit prendre du galon auprès du capitaine au long cours, Steve Mandanda.

- Mandanda-Nkoulou les anciens
Il n'en reste que deux. Steve Mandanda et Nicolas Nkoulou sont les deux derniers cadres majeurs de l'OM, qui a perdu les deux Dédé cet été, Gignac et Ayew, ainsi qui Dimitri Payet. Le Bleu et le Lion Indomptable, seuls joueurs de l'effectif au Mondial-2014, ont même eu des envies de départ, mais sauf offre monstrueuse ils devraient rester à l'OM.

Le gardien et capitaine est même le dernier rescapé du titre de champion, en 2010, depuis les départs d'André Ayew et Benoît Cheyrou. Les deux patrons de la défense auront la lourde charge de faire progresser les jeunes Phocéens. En charnière centrale, Nkoulou couve déjà le prometteur Stéphane Sparagna et apprend à se régler avec la recrue néerlandaise, Karim Rekik.

- Thauvin-Mendy les jeunes lieutenants
Parmi les joueurs les plus utilisés la saison dernière, Florian Thauvin (36 matches) et Benjamin Mendy (33 matches) montent dans la hiérarchie du vestiaire.

Thauvin, 22 ans, pourrait "devenir un des meilleurs joueurs du monde", avait assuré Marcelo Bielsa début 2015. Après deux saisons mitigées, Thauvin a réalisé une belle préparation qu'il va devoir confirmer. Sur un côté ou en numéro 10, le départ de Ayew et Payet lui laisse la possibilité de prendre le pouvoir sur le jeu de l'OM et de réaliser la prophétie d'"El Loco".

Benjamin Mendy est encore plus jeune (21 ans) mais impose son abattage sur le flanc gauche, derrière comme au milieu. Rapide, polyvalent, comme l'aime Bielsa, il aurait pu partir cet été mais l'OM a réussi à le conserver. Lui aussi avait reçu l'onction de "San Marcelo": "Je serais le plus heureux du monde si tu deviens le meilleur", lui avait dit le coach l'an dernier.

- Alessandrini-Batshuayi, nouveaux statuts
"Il y a eu pas mal de départs, des joueurs qui ont beaucoup apporté à cette équipe", reconnaît Romain Alessandrini, qui à 26 ans peut devenir l'un des nouveaux cadres de cette équipe. Il a d'ailleurs porté le brassard de capitaine contre Antalyaspor en amical (5-2). "Il va falloir pallier leurs absences, faire avec l'effectif qu'on a, mais il y a de la qualité et j'espère que la mayonnaise va prendre", ajoute le milieu, Marseillais de naissance.

Le prometteur attaquant Michy Batshuayi va lui aussi changer de statut: super remplaçant la saison dernière (10 buts), il est depuis le départ d'André-Pierre Gignac le seul attaquant de pointe dans l'effectif marseillais. Et si Marcelo Bielsa a aussi testé l'option Lucas Ocampos en pointe lors des matches de pré-saison, le Belge de 21 ans risque de sentir la pression du Vélodrome en cas de manque de réussite devant le but. Heureusement pour lui, pour l'instant, l'exigeant public marseillais l'adore.

Enfin sur leur pedigree les deux recrues poids lourds de l'OM, Lassana Diarra et Abou Diaby, ont tout pour devenir des leaders: la trentaine, l'expérience de l'étranger et le statut de Bleus, même défraîchis. A condition de retrouver leur niveau...

Fifa.com (04/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 20:26

Qui fera la loi au milieu en L1 ?



Le PSG attend de régler le cas Motta mais son entrejeu n'aura encore pas d'équivalent en Ligue 1 cette saison, Marseille s'étant lancé dans des paris très audacieux avec Diarra et Diaby et Lyon ayant déjà perdu Grenier. Le champion de France pourra-t-il compter de nouveau sur son trio Verratti-Motta-Matuidi au complet pour écraser la Ligue 1 au milieu de terrain? Rien n'est moins sûr depuis que sa sentinelle italienne et son leader technique a émis le souhait de partir.

Le PSG est donc confronté à un véritable casse-tête et ses dirigeants se demandent bien comment régler cette affaire sans trop de dommages, d'autant que dénicher un successeur du même niveau que Thiago Motta ne sera pas chose aisée. Benjamin Stambouli, l'une des deux recrues de l'été (en attendant Angel Di Maria), est juste venu compenser le départ de Yohan Cabaye, parti à Crystal Palace, et ne peut décemment prétendre à une place dans le onze de départ. Quant au prometteur Adrien Rabiot, pas sûr qu'il fasse le poids à 20 ans dans les matches couperets de Ligue des champions.

Le PSG a toutefois de la réserve avec Javier Pastore, l'un des grands artisans du quadruplé historique réalisé en 2014-15 et devenu titulaire chez les vice-champions du monde argentins. Sans oublier l'arrivée annoncée de son compatriote Di Maria, capable d'évoluer dans l'entre-jeu dans une position plus reculée.

Lyon tremble
Sans les moyens financiers de son grand rival parisien, l'OM était condamné à faire du bricolage. Dimitri Payet (West Ham) et Gianneli Imbula (FC Porto) vendus, Marseille s'est rabattu sur deux vieilles gloires de l'équipe de France, Lassana Diarra (30 ans) et Abou Diaby (29 ans). Mais ces deux arrivées s'apparentent à de véritables coups de poker.

Diarra, en conflit avec le Lokomotiv Moscou, n'a plus joué depuis un an. Quant à Diaby, victime de 42 blessures en 9 ans à Arsenal, un énorme doute subsiste sur ses capacités à retrouver la plénitude de ses moyens physiques. Mario Lemina, Alaixys Romao et Abdelaziz Barrada complètent l'effectif au milieu. Autant dire que si l'option Diarra-Diaby venait à échouer, l'OM serait bien démuni.

Lyon peut aussi trembler avec les quatre mois d'absence de Clément Grenier, gravement blessé à la jambe gauche. Pour ne rien arranger, Gueïda Fofana, opéré d'une cheville en juillet 2014, sera indisponible jusqu'à la fin de l'année et Maxime Gonalons, exclu au Trophée des champions contre le PSG (défaite 2-0), manquera l'ouverture de la saison, dimanche face à Lorient. Le club de Jean-Michel Aulas, en plein marasme après une préparation ratée, n'avait pas besoin de ça.

Où ira Gourcuff ?
A Monaco, Geoffrey Kondogbia a été cédé à prix d'or à l'Inter Milan (40 millions d'euros) mais l'ASM a récupéré le jeune Croate Mario Pasalic (20 ans), prêté par Chelsea, et le créateur Farès Bahlouli (20 ans), l'un des fleurons du centre de formation lyonnais, tout en gardant pour le moment son métronome portugais Joao Moutinho. Pasalic s'est d'entrée distingué avec un but à Berne, le 28 juillet, en 3e tour préliminaire aller de Ligue des champions.

Bordeaux s'appuiera encore sur les expérimentés Clément Chantôme et Jaroslav Plasil, de même que Lille avec les inusables Florent Balmont et Rio Mavuba. Hervé Renard a cependant réussi à faire venir le très utile Mounir Obbadi et le Niçois Eric Bauthéac et n'aura peut-être pas d'autres choix que de remettre en selle Marvin Martin, dont la carrière bat de l'aile depuis son doublé réussi en équipe de France en Ukraine (4-1) lors de sa première sélection en juin 2011.

Enfin, Nantes n'a rien pu faire contre l'offre d'Aston Villa (10,9 millions d'euros) pour s'attacher les services de Jordan Veretout, champion du monde des moins de 20 ans en 2013, tandis que Montpellier a jeté son dévolu sur l'ex-Bastiais Ryad Boudebouz pour rester sur la dynamique du dernier championnat (7e). Le club héraultais réussira-t-il à attirer Yoann Gourcuff, parti libre de l'OL ?

Fifa.com (04/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 20:28

Marseille libère Sougou




L'attaquant sénégalais Modou Sougou (30 ans) a été libéré de son contrat par l'Olympique de Marseille, a annoncé mardi le club.

Le joueur pourrait être transféré à Sheffield Wednesday, en 2e division anglaise.

Arrivé en janvier 2013 du club roumain du CFR Cluj, l'international sénégalais a joué 20 matches pour l'OM (2 buts) avant d'être prêté deux saisons à Évian/Thonon (60 matches, 7 buts).

Fifa.com (04/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mar 4 Aoû - 20:36

PSG - Ibrahimovic forfait à Lille



L'attaquant vedette du Paris SG Zlatan Ibrahimovic, touché au genou droit, sera absent vendredi à Lille pour la 1re journée de Ligue 1, a annoncé mardi le champion de France.

Les examens passés par le joueur "ont révélé une entorse du ligament latéral interne du genou droit", a indiqué le club.

"Ibra" a été blessé lors du Trophée des champions remporté contre Lyon (2-0), samedi à Montréal. En son absence, l'Uruguayen Edinson Cavani, buteur face à l'OL, devrait logiquement occuper le poste d'avant-centre.

Fifa.com (04/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 16:43

Di Maria : "Ravi de rejoindre le PSG"



L'attaquant argentin Angel Di Maria s'est dit "ravi" de rejoindre le Paris SG, dans des propos diffusés mercredi par la chaîne BeIn Sports, dont les propriétaires qataris sont les mêmes que ceux du club parisien.

La signature de l'ancien joueur de Manchester United est attendue dans les prochaines heures à Paris après la visite médicale passée avec succès mardi à Doha, la capitale du Qatar, propriétaire du PSG. Je suis ravi de signer au PSG parce que le club a tout fait pour que je vienne jouer ici, a déclaré Di Maria. J'essaierai de faire de mon mieux et je vais travailler pour donner le maximum et si tout se passe bien, nous gagnerons beaucoup de titres."

"Paris a remporté tous les titres en France et ça c'est important pour un aussi grand club. Mon objectif est d'aider Paris à passer le cap des quarts de finale en Ligue des champions", a-t-il ajouté.

L'arrivée de Di Maria, 27 ans, vice-champion du monde avec l'Argentine et vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid en 2014, constitue le premier gros coup du PSG durant le mercato depuis la levée par l'UEFA des sanctions du fair-play financier.

Il s'agira de la 3e recrue estivale du club après le gardien allemand Kevin Trapp (ex-Francfort) et le milieu Benjamin Stambouli (ex-Tottenham).

Fifa.com (05/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 16:44

Paris va frapper fort avec Di Maria



Le Paris SG va frapper fort sur le mercato estival avec la signature imminente de l'ailier argentin Angel Di Maria, qui doit venir grossir le contingent de stars du club parisien à l'ambition retrouvée, depuis qu'il est libéré des contraintes liées au fair-play financier.

Le joueur filiforme, surnommé "Fideo" ("vermicelle"), s'est dit "ravi", mercredi sur BeIn Sports, de rejoindre le PSG. Il est attendu dans les prochaines heures à Paris pour signer officiellement son contrat, après avoir passé mardi avec succès sa visite médicale à Doha.

A chaque intersaison sa star pour Paris. Depuis l'arrivée de QSI (Qatar Sports Investments) à la tête du club il y a quatre ans, se sont succédé dans ce rôle Javier Pastore (43 M EUR) en 2011, Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva (plus de 60 M EUR) en 2012, Edinson Cavani (64 M EUR) en 2013 et David Luiz (50 M EUR) en 2014.

Et voilà, pour cet été 2015, Di Maria qui doit s'ajouter à cette liste prestigieuse pour une somme estimée à 63 millions d'euros selon plusieurs médias. Un renfort de poids pour Paris qui domine les débats domestiques (quadruplé historique la saison passée L1, Coupes de France et de la Ligue, Trophée des Champions) et qui rêve de conquérir l'Europe après trois quarts de finale consécutifs infructueux en Ligue des champions.

Agé de 27 ans, Di Maria sort d'une Copa America réussie sur le plan individuel, mais frustrante sur le plan collectif avec une défaite de l'Argentine en finale face au Chili, pays-hôte (0-0 a.p., 4-1 t.a.b.). Un deuxième échec international, un an après la finale du Mondial-2014 perdue face à l'Allemagne (1-0 a.p.), mais qu'il n'avait pu jouer en raison d'une blessure musculaire. Tout comme il était absent de la finale de la Copa.

Paris devant City
Surtout, le natif de Rosario reste sur une saison délicate avec Manchester United. Il ne s'est pas plus adapté à la vie du nord de l'Angleterre qu'au plan de jeu de l'entraîneur Louis van Gaal, qui l'a souvent laissé sur le banc des remplaçants. Une situation qui ne pouvait satisfaire plus longtemps ni le joueur ni les Red Devils et qui a donné de la latitude à Paris pour saisir une belle opportunité, d'autant que Laurent Blanc avait besoin d'un joueur de couloir performant.

L'été dernier, à défaut de pouvoir se payer l'Argentin, Paris avait tout misé sur le seul David Luiz, autre priorité de l'entraîneur parisien, tout en se faisant prêter Serge Aurier dont il a levé l'option d'achat (12 millions d'euros versés à Toulouse). Cette saison, la donne économique est bel et bien différente pour le PSG, qui a acheté le gardien allemand Kevin Trapp (10 M EUR) et le milieu de terrain Benjamin Stambouli (9 M EUR) et vient donc de s'offrir un des tout meilleurs ailiers du monde. En attendant peut-être de devoir compenser des départs (Lucas Digne, Ezequiel Lavezzi, voire Thiago Motta, qui a émis le souhait de quitter le club).

La saison 2015-2016 n'a pas encore commencé dans les différents championnats européens, mais dans la course au mercato estival Paris est pour l'heure bien en tête avec ses quelque 65 millions d'euros investis sur Di Maria. Manchester City, qui voit le FPF également assoupli pour lui, le suit de près avec ses 62 M EUR payés à Liverpool pour engager Raheem Sterling.

Fifa.com (05/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 16:46

Ligue 1 : Qui peut battre le PSG ?



Les saisons passent et le suspense n’a presque plus sa place dans les compétitions nationales françaises. Triple champion de France en titre, le Paris Saint-Germain met la main sur quasiment tous les trophées nationaux, notamment les quatre derniers en jeu : Championnat, Coupe de France, Coupe de la Ligue et Trophée des Champions

Alors que s’ouvre une nouvelle saison de Ligue 1, le titre de champion 2016 peut-il échapper au club de la capitale ? Et si c’est le cas, qui est le mieux placé pour le priver du quadruplé ? C’est la question que vous pose FIFA.com cette semaine :

Qui peut battre le PSG ?

L’Olympique lyonnais lui a longtemps résisté lors du dernier exercice. S’il a mordu la poussière lors du Trophée des Champions 2015 0:2, peut-il faire encore mieux cette année ? L’AS Monaco, troisième l’an passé, a aussi son mot à dire, tout comme l’Olympique de Marseille, à nouveau dirigé par Marcelo Bielsa et renforcé par les internationaux français Abou Diaby et Lassana Diarra. A moins que vous ne voyiez Saint-Etienne, Bordeaux, Lille, Montpellier, Rennes ou une autre équipe créer la surprise ?

Qui peut priver le Paris Saint-Germain du titre et quels sont vos arguments pour le penser ?

La parole est à vous !

Fifa.com (05/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 16:55

Un duel Ibra-Lacazette ?


Qui succédera à Alexandre Lacazette? L'attaquant de Lyon remet son titre de meilleur buteur de L1 en jeu mais son coup de blues estival aiguise l'appétit de la concurrence, à commencer par celle de la star parisienne Zlatan Ibrahimovic.

A l'aube de sa dernière saison au PSG, le géant suédois (33 ans) est bien décidé à récupérer le trône abandonné au Lyonnais en 2014-15. Même si une blessure au genou droit va l'empêcher de débuter le championnat dès vendredi à Lille, "Ibra" a affiché durant le stage en Amérique du nord une motivation et une forme physique plutôt prometteuses. De quoi refermer la page d'un exercice passé très mouvementé, marqué par deux mois d'indisponibilité (talalgie) et une énorme polémique pour ses propos injurieux sur la France en mars, qui lui ont valu une suspension de quatre matches, réduite à trois par le CNOSF (Comité national olympique et sportif français).

Des absences qui expliquent en grande partie ses statistiques faiblardes (19 réalisations en L1) après deux années particulièrement prolifiques (30 puis 26 buts).

Comme chaque été depuis son arrivée au PSG en 2012, les rumeurs sont allées bon train sur un possible départ, principalement alimentées par la presse italienne. Mais l'ancienne vedette de l'AC Milan y a coupé court à plusieurs reprises et rien dans ses performances durant les matches de préparation n'indique une quelconque démobilisation.

Sa visite au Qatar mi-juin en compagnie de son célèbre agent Mino Raiola a visiblement eu l'effet escompté. Ibrahimovic y a rencontré le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, sans doute pour recevoir des assurances sur le plan financier, alors que ses émoluments pharaoniques étaient censés baisser de près de 20% pour la dernière année de son contrat.

Ibra vise Pauleta
"Ibra" est donc bien décidé à laisser une empreinte indélébile à Paris. Outre la poursuite de la domination nationale du club, il espère que le vent va enfin tourner sur la scène européenne après trois échecs d'affilée en quart de finale de Ligue des champions, l'objectif ultime de ses propriétaires qataris.

Autre manière, beaucoup plus abordable, de laisser une trace: battre le record de buts sous le maillot du PSG détenu par Pauleta. Avec 106 réalisations, le Suédois n'est plus qu'à trois longueurs du Portugais (109).

Autant de signes favorables, à mille lieux des interrogations qui entourent Alexandre Lacazette. Le meilleur artificier de L1 (27 buts), qui n'a pas encore signé sa revalorisation salariale, a traîné les pieds en préparation, suscitant la colère de Jean-Michel Aulas et de Hubert Fournier.

Ce coup de blues tombe mal pour le dauphin du PSG qui compte sur ses jeunes pour se réinstaller durablement en haut de l'affiche, avec un retour en Ligue des champions et l'inauguration prochaine de son grand stade.

A un an de l'Euro-2016, Lacazette ne doit pourtant pas se manquer, de même que son compère lyonnais Nabil Fekir et la recrue Claudio Beauvue.

L'OM très léger

Outre Ibra, le danger pour Lacazette pourrait aussi venir d'Edinson Cavani, meilleur buteur parisien la saison dernière, toutes compétitions confondues (31 réalisations). Tous deux pourraient profiter de la vitesse et des passes d'Angel Di Maria, dont la signature imminente va encore décupler le potentiel offensif du PSG.

Au rayon des outsiders, Monaco misera sur ses jeunes, Anthony Martial et les deux nouveaux Ivan Cavaleiro (21 ans) et "le pharaon" Stephan El-Shaarawy (22 ans), buteurs contre les Young Boys Berne mardi en 3e tour préliminaire retour de Ligue des champions.

Marseille semble un peu léger en attaque après les départs d'André-Pierre Gignac, André Ayew et Dimitri Payet, meilleur passeur de L1. C'est donc une lourde charge et beaucoup de pression qui accompagneront les sorties de Michy Batshuayi, seul N.9 disponible, Florian Thauvin et Romain Alessandrini. Bouna Sarr, Georges-Kévin Nkoudou et Lucas Ocampos devraient dans un premier temps jouer les jokers.

Saint-Etienne a laissé partir le Turc Mevlut Erding et a récupéré le Lillois Nolan Roux. Le Malien Cheick Diabaté redémarre un nouveau cycle avec Bordeaux après avoir été éloigné des terrains pendant six mois (genou) et Guingamp veut faire oublier Beauvue avec le revenant Jimmy Briand.

Enfin, Hatem Ben Arfa, enfant terrible du football français, sera la principale attraction niçoise, six mois après avoir vu son transfert de Newcastle retardé.

Fifa.com (05/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 17:05

Bordeaux, discipliné pour éviter toute mauvaise surprise



Vainqueur logique mais sur un score plutôt flatteur à l'aller (3-0), Bordeaux aborde sereinement son 3e tour préliminaire retour de l'Europa League jeudi (19h30) sur le terrain de l'AEK Larnaca, à condition de rester discipliné.

L'avantage est conséquent mais en cette période de fin de préparation où le rodage est encore de mise, où les têtes peuvent être déjà tournées vers la reprise de la L1 dimanche, tout excès de confiance peut rapidement se transformer en désillusion.

L'entraîneur Willy Sagnol en est conscient et a prévenu ses joueurs dès la fin de cette première manche, au cours de laquelle les Girondins ont pris le temps pour se défaire du 2e du dernier championnat chypriote, accrocheur mais limité, aidés par deux décisions arbitrales favorables: hors-jeu de Cheick Diabaté sur l'ouverture du score d'André Poko et penalty généreux accordé à Thomas Touré.

"A nous d'être très disciplinés et très sérieux" répète-t-il pour garder les siens sous pression avant ce déplacement, loin de s'apparenter à une formalité.

"Cela va être encore plus dur que le match aller. L'ambiance à Chypre, c'est vraiment quelque chose", rappelle aussi le milieu sénégalais Henri Saivet, qui s'était incliné (1-2) sur cette île contre l'APOEL Nicosie il y a deux saisons.

"Il va falloir rester très concentrés sur ce match-là car on aura une équipe en face de nous qui n'aura plus rien à perdre, reconnaît Touré. Après avoir perdu 3-0, ils savent qu'ils doivent marquer beaucoup de buts et ils vont tout faire pour essayer de scorer le plus vite possible. Je pense que les 25 premières minutes vont être assez tendues".

A Larnaca, et dans l'optique de la réception de Reims dimanche, Bordeaux se présentera avec un groupe légèrement modifié et très rajeuni avec pas moins de 13 joueurs formés au club sur les 21 qui ont fait le déplacement.

Outre les forfaits sur blessures de Jaroslav Plasil, Lamine Sané, Diego Rolan et Jussiê, tous déjà absents à l'aller, Sagnol a décidé de laisser au repos Diabaté, qui était resté sept mois sans jouer suite à son opération du genou en janvier avant son retour jeudi dernier, ainsi que le latéral gauche Maxime Poundjé.

L'ancien Bavarois devrait confier la pointe de son attaque au Suédois Isaac Kiese Thelin, sacré champion d'Europe Espoirs cet été, et à Thomas Touré. Derrière, il devrait offrir ses premières minutes officielles sous le maillot girondin au latéral serbe Milan Gajic, récent champion du monde U20, et titulariser l'Allemand Diego Contento à gauche.

Fifa.com (05/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par rachid_as le Mer 5 Aoû - 17:07

Lille - Renard : "Je suis impatient"



Hervé Renard, l'entraîneur de Lille, qui accueille vendredi (20h30) le Paris SG en ouverture de la saison, s'est dit "impatient" de retrouver la Ligue 1.

Le technicien a estimé que le Losc devrait afficher une "qualité technique élevée" et "une grande discipline collective" pour inquiéter le champion de France en titre.


Votre équipe est-elle prête pour cette reprise du championnat face au Paris SG ?

On se doit de bien débuter. On a fait une bonne préparation, j'ai trouvé un groupe réceptif, appliqué, qui donne le meilleur de lui-même. Il reste bien sûr des choses à améliorer, mais on va y travailler. L'important c'est d'être prêt le plus tôt possible, tout ce qui est perdu en route est dur à rattraper. Il faut se plonger tout de suite dans la compétition. Les matches amicaux c'est bien, mais le plus important c'est la compétition car il n'y a qu'elle qui traduit le travail fourni pendant la préparation. Il faut vite avoir des résultats.

Votre calendrier très compliqué (Paris SG, Monaco, Bordeaux et Lyon dans les cinq premières journées) n'est pas idéal pour lancer la saison...
Si j'avais eu à choisir, évidemment j'aurais choisi un autre calendrier. Il ne faut pas se voiler la face, on va affronter d'entrée les deux meilleures équipes du dernier championnat. Paris a réalisé une très grande préparation et quand on voit ce que Monaco a montré face aux Young Boys Berne (victoires 3-1 et 4-0 au 3e tour préliminaire de la Ligue des champions). Ils sont plus que prêts...

Pensez-vous pouvoir rivaliser avec Paris ?
L'important c'est de leur poser des problèmes. Et pour cela, il faut avoir une qualité technique élevée, être capable de faire un match de gros calibre. On doit se focaliser sur nous pour donner une réplique de grande qualité. Il faudra savoir garder le ballon et faire le moins d'erreurs possibles car contre ce genre d'équipes on les paie cash. Il faudra une grande discipline collective mais ça ne veut pas dire rester à 11 devant sa surface de réparation. Ne pas jouer serait la pire des choses.

Vaut-il mieux recevoir Paris en tout début de saison ?
J'ai toujours répondu que je ne savais pas si c'était une bonne chose. Avec le PSG on ne sait jamais... Mais c'est une bonne chose de les recevoir en prime-time de la nouvelle saison, c'est un honneur d'accueillir le champion de France. C'est une ouverture qui ne pouvait pas être plus belle. Même si c'est difficile, on préfère jouer contre des adversaires de renom, c'est important de se frotter aux meilleurs.

Etes-vous impatient de retrouver la Ligue 1 ou avez-vous la pression ?
Oui, je suis impatient, bien sûr. Je suis surpris quand on me demande si j'ai la pression car on se nourrit de cette pression, c'est cette adrénaline qui nous porte. Il faut prendre la chose de façon positive. Affronter le PSG, c'est la plus belle chose qui peut arriver pour un entraîneur en L1, c'est quelque chose d'exceptionnel.

Fifa.com (05/08/2015)

_________________
13 Octobre 1946 : JS Kabylie

rachid_as
Admin

Messages : 76526
Date d'inscription : 03/11/2009
Age : 38

http://jskabylie.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Saison française, 2015 - 2016

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum